Diversités magazine numéro 13

villedeliege

Diversités magazine le magazine de toutes les diversités

70 ans d’immigration italienne

L e feuilleton

La catastrophe du bois du Cazier

La matinée du 8 août 1956 était ensoleillée.

Au charbonnage du Bois

du Cazier, peu après 8 heures, les

274 ouvriers de la pause du matin

viennent de descendre dans la

mine pour débuter le travail. Subitement,

une épaisse fumée noire

mêlant cendres et suies sort du

puits, visible à des kilomètres à la

ronde.

Une erreur de manipulation et un

malheureux concours de circonstances

sont à l’origine de l’incendie

qui se déclenche au fond du puits.

Les recherches se poursuivront

jusqu’au 22 août, où la triste et

célèbre phrase tutti cadaveri sera

prononcée par les sauveteurs : il

n’y a plus aucun survivant.

Le Cazier aura, ce 8 août 56, tué

262 mineurs : 136 italiens, 95

belges, 8 polonais, 6 grecs, 5 allemands,

5 français, 3 hongrois, 1 anglais,

1 hollandais, 1 russe et 1 ukrainien.

Il va falloir quatre mois pour

remonter les corps des victimes.

Les dépouilles des mineurs sont inhumées

autour d’un mémorial dans

le cimetière de Marcinelle, situé à

proximité immédiate du charbonnage.

Cette catastrophe va modifier les

conditions de travail des mineurs

en Belgique, ainsi qu’en Europe.

L’Italie va suspendre l’envoi de main

d’oeuvre dans les charbonnages

belges. Les recruteurs devront

désormais se tourner vers d’autres

pays pour trouver des hommes

prêts à descendre dans les mines.

La Belgique signe de nouveaux accords

bilatéraux avec l’Espagne, la

Grèce puis le Maroc et la Turquie.

Données tirées du site officiel de

Charleroi Découverte où vous

pourrez trouver plus d’information

Découvrez aussi l’espace 8 août

1956, centre consacré à la tragédie,

à la sécurité au travail et aux

phénomènes migratoires. Il prend

place dans l’une des salles de machine

d’extraction du charbonnage.

Espace 8 août 1956, Bois du Cazier

rosa parks

More magazines by this user