Boxoffice Pro n°380 - 4 décembre 2019

boxofficepro

N°380 / 4 décembre 2019


NELLY KAFSKY

présente

HIPPOLYTE

GIRARDOT

ELSA

ZYLBERSTEIN

ÉMILIE

DEQUENNE

CRÉATION © PHOTOS DAVID KOSKAS - © MAZEL PRODUCTIONS. CRÉDITS NON CONTRACTUELS

UN FILM DE LAURENT HEYNEMANN

AVEC LA PARTICIPATION DE

MATHILDA MAY GRÉGORI DERANGÈRE THOMAS CHABROL STÉPHANE BISSOT AVEC PHILIPPE TORRETON ET AVEC JÉRÔME DESCHAMPS

SCÉNARIO ET DIALOGUES DE LAURENT HEYNEMANN ET LUC BÉRAUD

LIBREMENT ADAPTÉ DE L’OUVRAGE JE VOUS PROMETS DE REVENIR DE DOMINIQUE MISSIKA © ÉDITIONS ROBERT LAFFONT

AU CINÉMA LE 15 JANVIER


EUROPA CINEMAS

PLACE AUX INITIATIVES

ECM 2019

L’AFRIQUE FRANCOPHONE

EN PERSPECTIVE

UGC CRÉTEIL

VOIR PLUS GRAND

LA FERME DU

BUISSON

UN CINÉMA POLYVALENT À NOISIEL

ÉDITO

Z qui veut dire...

Lors de la 21 e conférence Europa Cinemas, on a

pu évoquer la data, les réseaux sociaux, les outils

numériques ou encore les plateformes.

La préoccupation majeure, le grand point

d’interrogation, c’est comment conquérir,

intéresser et garder les jeunes, les moins de

25 ans, la génération Z… Il s’agit en effet d’un

gros enjeu pour notre secteur. Ce qui finalement

m’a le plus frappée, au travers des témoignages et

échanges, c’est que ces mystérieux digital natives,

avec leurs esprits impalpables, sont à la recherche

d’authenticité ! Attention pas de fake, pas de

bullshit… Ils veulent vivre l’expérience cinéma,

l’incarner avec leurs convictions.

Moi ça m’arrange, voire ça me rassure ! Alors si

vous êtes un exploitant qui avez plus de 25 ans,

que vous souhaitez capter les Z, et que vous

n’êtes pas épargnés par l’implacable passage du

temps, alors il n’y a plus qu’à penser comme eux

et les laisser vous accompagner dans vos

événements, voire mener vos projets. Ils

recherchent du lien social, de la proximité !

Ça ne peut pas faire de mal.

Marion Delique


SOMMAIRE

©JoanaLinda

Le Lux de Caen et le Café des Images d’Hérouville-Saint-Clair récompensés.

8

. ACTUALITÉS

Europa Cinemas, Retour sur les journées lisboètes 8

Brain tech et marketing,

Médiamétrie mesure les émotions 11

Cine Society,

Un outil pour gérer les réseaux sociaux 22

. CHIFFRES

Top 50 films et distributeurs 14

NukeSuite 15

Calendrier 16

Vertigo, Mapping CineForecast 20

. EXPLOITATION

Rénovation, Un nouvel écrin pour le MK2 Nation 24

Chantier, Dernière ligne droite pour

Étoile Cinémas à Béthune 25

L’Afrique francophone,

Au-delà des enjeux économiques 26

. FOCUS

UGC voit plus grand à Créteil 28

La Ferme du Buisson

cultive sa polyvalence à Noisiel 30

. PORTRAIT D’EXPLOITANT #23

Romain Bucquet,

directeur de l’Entrepôt à Paris 37

. INSTITUTIONNELS

Nouvelles CDACi/CNACi 38

Agenda de la profession

est une publication de

@BoxofficeFrance

@Boxoffice_fr

@boxofficefr

Boxoffice Pro France

N°ISSN : 2608-8924

Boxoffice Pro est édité par THE BOXOFFICE COMPANY au capital de

2 075 620 euros, c/o Webedia 2 rue Paul Vaillant-Couturier CS60102

92532 LEVALLOIS PERRET CEDEX

Tél 01 85 09 95 87 / E-mail redaction@boxoffice.com

Dépôt Légal à parution

Directeur de la publication

Julien Marcel / julien@boxoffice.com

Rédactrice en chef Marion Delique / marion.delique@boxoffice.com

Rédacteurs Aysegül Algan / aysegul.algan@boxoffice.com,

Cécile Vargoz / cecile.vargoz@boxoffice.com,

Cécile Desclaux / cecile.desclaux@boxoffice.com

Tanguy Colon / tanguy.colon@boxoffice.com

Base de données Films guillaume.martin@boxoffice.com

Publicité / Base de données distributeurs

Pauline Luigi / pauline.luigi@boxoffice.com

Justine Deltombe / justine.deltombe@boxoffice.com

Réalisation THE BOXOFFICE COMPANY, Maquette / Infographie

Philippe Cosqueric / philippe.cosqueric@boxoffice.com,

Charlie Coulot / charlie.coulot@boxoffice.com

Impression SOCOSPRINT IMPRIMEURS 36 route d’Archettes 88 000 Epinal

Provenance du papier : Espagne

Taux de fibres recyclées : 0,28 %

Eutrophisation : 0,02 kg/tonne

4


PRODUIT PAR LES RÉALISATEURS DE AVENGERS ENDGAME

UNE NUIT POUR

RENDRE JUSTICE

CHADWICK BOSEMAN

MANHATTAN

LOCKDOWN

AU CINÉMA LE 1 ER JANVIER

#ManhattanLockdown

CE FILM N’AYANT PAS ENCORE REÇU SON VISA D’EXPLOITATION, NOUS VOUS INVITONS À VÉRIFIER LORS DE SA PROJECTION S’IL EST AUTORISÉ À TOUT PUBLIC.


EN BREF...

VISITE DE TOURNAGE

Des exploitants sur 30 jours max

Le 26 novembre dernier, Studiocanal a convié des exploitants sur le tournage

de la nouvelle comédie de Tarek Boudali, bien entendu avec ses inséparables

Philippe Lacheau et Julien Arruti. L’acteur-réalisateur y interprète un flic trouillard

et maladroit qui, se pensant condamné par la maladie, se transforme en tête

brûlée prête à braver tous les dangers. Ses prises de vue tout juste bouclées,

30 jours max devrait arriver sur les écrans le 14 octobre 2020.

© Studiocanal

ATELIER

Mieux connaître les chiens avec

L’Extraordinaire Voyage de Marona

« Chez les chiens, le bonheur est l’inverse de celui des hommes : nous voulons que les

choses demeurent exactement ce qu’elles sont. » Ainsi parle la petite Marona dans le

superbe film d’animation d’Anca Damian, en salles le 8 janvier. Jamais à court

d’idées pour accompagner ses sorties, Cinéma Public Films propose un atelier

pédagogique et ludique intitulé « Le chien et moi : apprendre à se connaître ». Il est

animé par un(e) professionnel(le) du monde canin formé(e) par l’association

PECCRAM*, dont la mission est d’éduquer les humains au comportement du

chien et dont les 1 000 intervenants ont l’habitude d’intervenir auprès des enfants…

et des plus grands. Adaptable en termes de contenu, de durée et de lieu (dans les

écoles ou en salles), cette animation est proposée au tarif moyen de 50 € HT de

l’heure. Les cinémas intéressés peuvent contacter Chantal Hazard, présidente de

l’association, au 06 17 60 03 78 ou par mail à l’adresse capsulettes@gmail.com.

*Association pour le développement et la promotion de programmes d’éducation à la connaissance du chien

et au risque d’accident par morsure.

Les chanceux qui ont assisté à une journée de tournage aux studios de

Bry-sur-Marne en compagnie de la « bande à Fifi » étaient :

Thierry Tabaraud (Chaumont/Saint-Dizier/Saint-Dié/Vitry/Neufchateau),

Thomas Graux (Megarama), Nathalie Jeay (GPCI), Lise Glotain et

Marie Decan (Basse-Goulaine).

L’Extraordinaire Voyage de Marona, distribué par CPF à partir du 8 janvier 2020.

CINÉMA DE PROXIMITÉ

Proxima projeté dans l'espace

©Cinéma Public Films

Le privilège d’un critique, c’est d’être

un vagabond : on vagabonde, et on

essaie de bonder les salles.

©2017 Kidam-Carlotta Films

Quatre jours avant sa sortie en salles le 27 novembre, le film d’Alice Winocour,

distribué par Pathé, a été envoyé à 400 kilomètres de la Terre. Et c’est à bord de la

station spatiale internationale que l’astronaute italien Luca Parmitano a découvert

Proxima en avant-première. Une dérogation spéciale à la chronologie des médias (!)

pour le film qui suit le parcours d’une astronaute française se préparant à une

mission d’un an et qui, dès l’écriture, a bénéficié de conseils de spécialistes du milieu

spatial dont Thomas Pesquet, qui a aidé Eva Green pour la préparation de son rôle

(et fait une apparition dans le film). Le tournage s’est déroulé sur les lieux où

travaillent les vrais astronautes, l’European Astronaut Centre de l’Agence Spatiale

Européenne à Cologne, le centre d’entraînement de la Cité des étoiles près de

Moscou et le cosmodrome de Baïkonour.

©ESA

Jean Douchet dans Jean Douchet, l’enfant agité, le film que Fabien Hagege, Guillaume

Namur et Vincent Haasser lui ont consacré, sorti en salles l’an dernier par Carlotta.

Le critique mythique, penseur et passeur gourmand, qui a formé et enflammé

autant de cinéastes que de cinéphiles, s’est éteint le 22 novembre à 90 ans.

Proxima a été projeté dans l’espace.

6


“ LE FILM DE L’ANNÉE ”

★★★★

“ L’UN DES FAVORIS AUX OSCARS ”

“ UN CRESCENDO D’ÉMOTIONS BOULEVERSANT ”

★★★★

D’après un vrai mensonge

© 2019 BIG BEACH, LLC. ALL RIGHTS RESERVED

- THE FAREWELL -

Un film de Lulu Wang

ORGANISEZ VOTRE AVANT-PREMIÈRE

Renseignements et inscriptions : rsvp@snd-films.fr

*Sous réserve de la sortie nationale du film dans votre salle

AU CINÉMA LE

08

JANV.

LE DIMANCHE 5 JANVIER 2020 À 16H OU 18H*


EUROPA CINEMAS

21 e CONFÉRENCE

EUROPA CINEMAS

Place aux initiatives et à la jeunesse

Organisées tous les

deux ans, les

rencontres du réseau

Europa Cinemas ont

réuni, du 21 au 24

novembre à Lisbonne,

600 participants venus

de 38 pays pour trois

jours de tables rondes,

workshops et avantpremières

(seize films

européens projetés

dans les différents

cinémas de la ville). Un

marathon d'échanges

et de discussions, pour

des cinémas

dynamiques et

innovants dont l’enjeu

principal reste de

comprendre et de

garder les jeunes dans

les salles.

Nico Simon, le président d’Europa Cinemas,

en est convaincu : « Si on veut que les salles

survivent, il faut trouver des moyens alternatifs

» ; et des idées, les salles du réseau Europa

Cinemas n’en manquent pas. Les chiffres

parlent d'eux-mêmes : 82 millions d’entrées

pour les films européens dans le réseau, qui

continue de s’agrandir. Ces deux dernières

années, 177 candidatures en majorité éligibles

(soit 3 059 écrans) ont été reçues. Si le budget

n’avait jusque-là pas suivi, Creative Europe,

le programme culturel de la commission

européenne, a pu confirmer avant la fin de

la conférence une subvention de 13 millions

d’euros pour 2020, soit deux millions de

plus que l’année passée. Même si le réseau

est confiant, il incite tout un chacun à faire

du lobbying à l’heure du renouvellement

de la Commission européenne, bien que,

selon les termes du président, « il y ait un

éléphant dans la salle… le Brexit ! ».

Claude-Éric Poiroux, délégué général et

fondateur d’Europa Cinemas, et exploitant

des 400 coups d’Angers, a inauguré ces trois

jours de discussions en mettant en valeur

la dynamique collective qui anime le réseau,

un atout considérable pour accroître son

rôle et son influence, dans un contexte

bouleversé à l’offre pléthorique. « Nous

sommes nombreux sur le terrain et à l’avantgarde

pour observer les jeunes et les influencer.

Notre nature indépendante est une force en raison de notre proximité avec le

public mais aussi une fragilité dans cette période de concentration. D'où

l'intérêt de nous réunir. »

Projection des 400 coups, de Truffaut, débats et présentations sur le toit du

cinéma America à Rome, pour la sauvegarde du cinéma.

Où sont les jeunes ?

À travers les ateliers et les discussions, de nombreux témoignages font état

de jeunes repreneurs de salles qui avaient fermé, dans des zones ou des

quartiers dépeuplés et délaissés. Des associations se sont créées pour les faire

renaître et proposer des lieux de projections qui sont autant de nouveaux

lieux de vie et d’expériences au cœur de la ville. Ainsi à Rome, Piccolo

America, une association de jeunes activistes représentée par Valerio Carocci,

a occupé illégalement le cinéma historique America pendant deux ans avant

de le reprendre, mobilisant des cinéastes tels que Paolo Sorrentino, Matteo

Garrone ou encore Roberto Benigni et créant des événements dans toute

la ville. Ils ont réussi à obtenir l’exploitation du cinéma et imaginé un lieu

8


vivant pour les étudiants, ouvert 24h/24. Le Focus Arnhem aux Pays-Bas est

quant à lui devenu un tiers-lieu de vie participatif, entre la maison et le travail,

où les spectateurs participent à l’animation et la programmation. La fréquentation

y est passée de 70 000 spectateurs en 2018 à 150 000 en 2019.

Pour séduire les jeunes, il ne s’agit plus de les convaincre de voir un film mais de

leur permettre d’être partie intégrante d’une expérience sociale, où l’authenticité

et l’engagement sont les maîtres-mots.

«Comprendre la nouvelle génération» autour de Greta Akcijonaite

(Coordinatrice, European Film Challenge, Lituanie), Michael Gubbins

(modérateur, Sampo Media, UK), Mathias Fournier (chef de projet,

Cinéma De Contis, Landes), Metka Dariš (Directrice, Kinodvor, Slovénie).

Plus que du cinéma : de l’engagement

D’après les conclusions d’une étude sur les moins de 30 ans, révélée par Penny

Mills de l’Audience Agency et financée par le BFI (British Film Institute) et le BIFA

(British Independent Film Awards), si les jeunes aiment le cinéma, ils y voient aussi

un engagement, un temps passé plus exigeant que la télévision. « Ce qu’ils recherchent,

c’est l’authenticité et un dialogue, mais ce qu’ils ne veulent pas, c’est qu’on leur dise ce

qu’il faut regarder et comment penser. » D’après l’étude, il est important de considérer

que l’expérience collective sur grand écran n’intéresse pas nécessairement ce public

jeune, en particulier parmi ceux qui préfèrent les multiplexes. Que ce soit au cinéma

ou sur une plateforme numérique, les jeunes considèrent en effet ces deux modes

de visualisation comme des expériences sociales. De plus, l’important pour eux est

l'opinion de leur réseau, et non celle d’experts ou de critiques.

Ainsi, à Amsterdam, le cinéma Rialto a créé La Riot, une plateforme bénévole et

participative de critiques de films art et essai pour les jeunes, tenue par des 18-25

ans tous volontaires sans aucun budget marketing et qui organisent aussi rencontres

et débats.

Implanté en Slovénie, le Kinodvor, qui a obtenu le prix de la meilleure programmation,

a présenté les conclusions de son programme Kinotrip, conçu « par les

jeunes, pour les jeunes ». Les étudiants le gèrent dans son intégralité, de la programmation

à la communication, en passant par l’organisation ou la présentation des

séances. « Ils sont les meilleurs relais et ambassadeurs, car ils peuvent atteindre leurs

communautés d’une manière que nous ne pouvons tout simplement pas », a déclaré

Metka Dariš, directrice du cinéma slovène. « Ils doivent avoir le sentiment que le

cinéma leur appartient. »

©JoanaLinda

©JoanaLinda

CLAUDE-ÉRIC POIROUX

« Des exploitants qui attendent que

les spectateurs arrivent

tout seuls, ça n’existe plus ! »

Quels sont les grands enjeux que rencontre aujourd'hui le réseau Europa Cinemas ?

J’ai créé Europa Cinemas car il fallait que nous travaillions sur la façon de faire circuler les films

européens. Au départ, il n’y avait que 30 salles ; aujourd’hui, nous en représentons plus de 3 100

dans 1 200 cinémas et 43 pays. Cette exigence paraissait illusoire au départ, et pourtant, c’est

possible : elles programment 60 % de films européens, qui représentent 56 % des entrées !

ors de nos conférences où chacun peut s‘exprimer, nous avons la capacité de nous comprendre,

de parler de ce qui nous est commun, en l'occurrence le cinéma européen d’auteur. Chaque salle

est indépendante et a ses propres convictions, notamment sur la programmation. Nous partageons

bien plus que cela : toutes nos réflexions pour réussir, l’aménagement de nos salles, la place de la

VR, du gaming, des restaurants et des cafés … Cette année, notre sujet essentiel, c’est la génération

Z, les moins de 20 ans. Quand vous passez des Marvel, les jeunes viennent en masse ; en

revanche, pour projeter Les Misérables en Bulgarie, il faut vraiment travailler le public jeune pour

le faire entrer dans votre salle. Voilà notre enjeu.

Quelles solutions pour mieux toucher les jeunes ?

Nous devons nous-mêmes devenir utilisateurs des outils qu’utilisent les jeunes. Comment apprivoisons-nous

ces pratiques telles que les réseaux sociaux ? Comment fidéliser et lutter contre la

profusion des séries ? Les activités que nous mettons en place autour de nos films sont aujourd’hui

des succès. Nous souffrons moins de l'érosion générale des entrées que les autres salles. L’année

dernière, la fréquentation allemande en général a baissé de 16 % alors que celle des salles du

réseau n’a baissé que de 7 %. Nous nous sommes occupés des communautés. Il n’y a plus un seul

exploitant qui attend les clients sans rien faire à part dire : « C'est 5 €, au fond du couloir ». Dans le

réseau, tout le monde se bouge. C’est ça la force d’Europa Cinemas ! Parler de méthodes différentes

sachant que la France aussi peut apprendre des autres pays.

La salle de cinéma va-t-elle devenir has been face aux plateformes ?

Un des gros défis, c’est l’offre gigantesque des plateformes. La salle est sélective. Même si l’on peut

regarder des séries du monde entier seul chez soi, sur son portable, on peut aussi regarder des

films en bas de chez soi, avec d’autres, au cinéma. C’est facile de trouver des blockbusters sur les

plateformes, mais les petits films indépendants prennent du temps et sont plus exigeants ! Nous,

on arrête le temps, on sort de chez soi, on rencontre des amis. Je ne suis pas pessimiste, mes salles

marchent bien, on arrive à renouveler le public. Au festival Premiers Plans à Angers, on organise

une compétition de premiers films ; ce sont des films bulgares ou encore roumains qui vont parler

du monde d’aujourd’hui. Les gamins qui viennent voir ça découvrent autre chose.

Comment s’assurer que les salles du réseau seront future proof, à l’épreuve du temps ?

Le future proof, c’est nous-mêmes ! La bataille des plateformes n’est pas insurmontable, en revanche,

nous ne sommes pas un syndicat. Nous pouvons faire évoluer les choses en privilégiant la salle et

en montrant son utilité. Je suis certain que si Roma était sorti en salles, il aurait cartonné ! En

Espagne, il a réalisé 35 000 entrées sur deux salles en un mois ; en France, sur Netflix, il figurait à

la 268 e place...

Notre avenir, c’est de ne pas oublier qui nous sommes : des salles accessibles et conviviales avec

une image de marque, qui s’appuient sur les outils numériques et des prix raisonnables. Nous

avons la parole et nous ne sommes pas soumis ! Le futur ne nous fait pas peur !

©JoanaLinda

Jaëla Arian, fondatrice de La Riot, Cinéma Rialto à Amsterdam.

N°380 / 4 décembre 2019

9


EUROPA CINEMAS

Le Kinotrip par et pour les jeunes au

Kinodvor en Slovénie

Cinema Makers

Agnès Salson a présenté en avant-première son

livre Cinema Makers. Avec Mikael Arnal, ils sont

partis à la rencontre de plus d’une centaine de

cinémas indépendants et innovants en Europe.

Ils racontent leur histoire et les incroyables

aventures humaines, qui les ont nourri, aussi,

pour mener leur expérience de salle éphémère

à Toulouse, la Forêt électrique.

Jeux vidéos et plateformes, ennemis des cinémas art

et essai ?

Autre exemple d’expérimentation pionnière : le Quai 10, à

Charleroi (Belgique) propose des animations crossmedia pédagogiques

autour du jeu vidéo dans un espace dédié de 500 m 2 :

« Le jeu vidéo peut devenir un moyen de socialisation et de

rassemblement. L’objectif est de créer une porosité entre les publics.

C’est notre “why” : créer du lien social ! », explique le responsable

Matthieu Bakolas. Environ 1 500 personnes fréquentent cet

espace tous les mois, un chiffre peu comparable car l'expérience

n'existe pas ailleurs. Même concept avec la VR développée au

Contis à Saint-Julien-en-Born dans les Landes, autre tiers

lieu-cinéma : « L’objectif n’étant pas d’enfermer les gens dans la

VR, mais de les faire entrer dans le cinéma », commente Mathias

Fournier, coordinateur.

Autre expérience concluante de crossmedia et relative au rapport

compliqué des salles avec les plateformes : Mubi, plateforme

VOD de films art et essai européens, a mis en place un

programme de collaboration avec les cinémas en Angleterre,

Mubi Go. Les abonnés de la plateforme reçoivent des places

de cinéma chaque semaine. Mubi a ainsi constaté une augmentation

de la fréquentation des salles par les abonnés ‒ sept fois

plus que la moyenne nationale. En outre, plus de 50 % des

participants ont moins de 25 ans et 80 % ont moins de 44

ans. Le cinéma doit ainsi rester abordable et le prix ne pas être

un obstacle.

Gardant cet objectif en tête, Daniel Sibbers explique comment

Yorck Kinogruppe, circuit de 14 cinémas en Allemagne, a

développé des cartes de fidélité à des tarifs abordables, qui

permettent aux jeunes et étudiants d’être plus audacieux sur

le choix de leurs films. « Le public que nous cherchons, c’est celui

de Fortnight ! » Les résultats révèlent que 10 % de leur fréquentation

viennent de ces fidèles ; l’été, ils sont 25 %, avec une

moyenne mensuelle de 2,49 visites. Les jeunes de moins de

30 ans sont les plus nombreux à y adhérer et le nombre de

spectateurs de petits films d'art et essai est en hausse. Une

initiative primordiale en Allemagne, où 30 % seulement de

la population vont au cinéma contre 50 % il y a dix ans.

Michael Gubbins, modérateur des rencontres, souligne à quel

point l'authenticité est essentielle dans l'attitude et les communications.

« Rien de ce que vous faites ne consiste à vendre des

billets, mais crée des relations authentiques avec une expérience

utilisateur facile, crédible et agréable. » Les expériences diverses

montrent aussi que l’imagination n’a pas de limite, tant qu’il

s’agit de faire en sorte que le cinéma reste au cœur de la vie

quotidienne des jeunes.

©JoanaLinda

©JoanaLinda

PRIX

EUROPA CINEMAS 2019

Le jeune public

Le Lux de Caen et le Café des Images d’Hérouville-Saint-Clair ont tous

deux été récompensés pour leur action en faveur du jeune public. Dirigé

par Gautier Labrusse, le Lux, cinéma associatif de 3 salles animé par 130

bénévoles et 17 salariés, dispose d’une cafétéria, d’un vidéoclub et d’une

boutique, et réalise 170 000 entrées annuelles. Il y a 3 ans, il a lancé le

programme des Jeunes ambassadeurs de la culture (JAC), aujourd'hui

étendu à toute la communauté de communes. Le Lux soutient cette

années 23 JAC tout en élaborant des programmes qui permettent de

suivre le jeune public à tous les âges : tout jeunes avec les parents grâce

au festival Enfants des Cinés, puis à l’école avec les dispositifs d’éducation

à l’image ; une quarantaine de stagiaires sont également accompagnés

tous les ans au collège et au lycée, et les services civiques et les missions

de bénévolat permettent de s’impliquer davantage dans l’association.

Le Lux fêtera ses 60 ans l’année prochaine, du 20 au 27 juin, avec de

multiples événements dont les rencontres notamment du SDI.

Quant au Café des Images à Hérouville-Saint-Clair, cinéma innovant,

restaurant durable et tiers-lieu solidaire dirigé par Elise Mignot, son

jeune public représente aussi plus d’un tiers de ses 120 000 entrées

annuelles. Aussi investi avec les JAC, il vient de fêter ses 40 ans. Outre

un programme riche d’ateliers, d’avant-premières et de rencontres, le

Café a récolté les premiers pots de miel de ses abeilles installées sur

le toit.

Les gagnants des prix Europa Cinemas.

La programmation

Le Prix de la Meilleure programmation a récompensé l’investissement

du Kinodvor à Ljubljana, en Slovénie. Bâti en 1923 et doté de deux écrans,

le cinéma historique dépasse régulièrement les 120 000 entrées annuelles.

Il accueille une quinzaine de festivals par an et a créé plusieurs actions

à succès telles que Kinotrip, un label et un festival de films pour les

adolescents. Le Kinodvor a été à l’origine de la constitution du réseau

des cinémas art et essai slovènes et son activité dépasse largement ses

murs, avec des projections en plein air à travers la ville et l’organisation

d’événements ponctuels dans divers lieux.

L’entrepreneur de l’année

Le Prix du Meilleur entrepreneur a quant à lui honoré l’investissement

de Yanaki et Christo Dermendjiev. Leur activité d’exploitants en Bulgarie

a démarré avec la réouverture en 2014 d’une salle de Plovdiv fermée de

longue date, le Lucky Home of Cinema, transformant le lieu en un cinéma

art et essai moderne de trois écrans. Les deux frères ont poursuivi le

développement de l’exploitation en Bulgarie, notamment dans les

territoires économiquement défavorisés. Ils gèrent aujourd’hui 12 salles

de cinéma et lieux de projection en plein air. Ils sont également le plus

important distributeur de films européens dans le pays, mettant l’accent

sur les films et les activités pour le jeune public.

10


INNOVATION

BRAIN TECH ET MARKETING

Mediamétrie mesure les émotions

Experte dans l’analyse

du parcours

spectateur,

Mediamétrie propose

désormais d’en évaluer

les émotions face à un

film ou une bandeannonce,

grâce à une

technologie

développée par

Datakalab. Une data

émotionnelle qui

influence déjà la

stratégie de certains

annonceurs,

distributeurs et

producteurs.

Émotions au congrès de Deauville

Face à la concurrence accrue des écrans, des films et contenus,

il ne s’agit pas seulement d’être le premier vu, mais le

premier... à donner envie. On peut désormais, grâce à des

outils issus de l’intelligence artificielle, décrypter le ressenti

des spectateurs et ainsi évaluer le potentiel émotionnel,

essentiel dans la mémorisation, d’une vidéo, d’une pub…

ou d’un film.

C’est ce que propose Mediamétrie, grâce à un partenariat

avec la start-up de la brain tech Datakalab, offrant de

nouveaux indicateurs précieux pour une campagne marketing

ou même « l’optimisation » d’un long métrage. Comme

le souligne Marine Boulanger, directrice du pôle cinéma

et entertainment de Mediamétrie, « la bataille de l’attention

autour des contenus vidéos est de plus en plus soutenue. Les

enjeux commerciaux liés au film deviennent centraux et il est

indispensable de pouvoir vérifier son efficacité ».

©Mediametrie

Les neurosciences au service du marketing

Pour mettre en œuvre ce dispositif, Datakalab, spécialiste

de la quantification des réactions du visage, utilise le deep

learning pour détecter l’attention au cours du visionnage

et la présence d’émotions. Qu’elle soit positive (joie, surprise),

divergente (peur, tristesse, dégoût...), à quel moment elle

survient et à quel degré d’intensité... tout en sachant à quel

type d’individu (âge et sexe) elle appartient. Les « cobayes

» répondent ensuite systématiquement à un questionnaire

déclaratif afin de comparer les deux sources d’information.

Au printemps 2019, le dispositif a été utilisé pour tester

en ligne des bandes-annonces auprès d’un panel de 900

individus, puis expérimenté en septembre lors du congrès

de la FNCF où de nombreux participants se sont prêtés

au jeu avec trois bandes-annonces de genres très différents.

« Au retour de Deauville, nous avons remis nos analyses aux

distributeurs concernés : l’un des trois a décidé de modifier sa

bande-annonce », confie Charlotte Leboucher, responsable

d'études et de clientèle chez Mediamétrie. Plus étonnant :

après la mesure des émotions lors de la projection-test d’un

long métrage à Paris, qui a confirmé les déclarations

recueillies, le montage du film a été retravaillé.

Ce mercredi 4 décembre, Mediamétrie organise un petitdéjeuner

pour sensibiliser des producteurs et distributeurs

à cette nouvelle offre. « La technologie est désormais centrale

dans nos études, et bien au-delà du secteur du cinéma et de

la vidéo », explique Charlotte Leboucher. Une data émotionnelle

qui, en effet, devrait compter dans l’univers du

marketing en général.

*Protection des données et consentement :

chaque participant, sollicité parmi les panels

de Mediamétrie pour participer à une mesure

de ses émotions, est averti et informé en

amont, donne son accord par écrit et signe

une décharge avant d’être filmé.

Si Mediamétrie étudie les comportements du public depuis

longtemps en enquêtant par le biais de questionnaires, elle

a donc lancé au printemps dernier cet outil complémentaire,

qui enregistre puis qualifie les émotions en temps réel

pendant le visionnement des images. Que ce soit dans une

salle, grâce à des caméras placées de part et d’autre de l’écran

ou via la webcam d’un ordinateur, les visages des spectateurs

consentants* sont filmés et leurs réactions physiologiques

retranscrites sous forme de courbes. Sourire ou tressautement

de paupière, sursaut du sourcil ou crispation légère : 90

points du visage sont répertoriés, seconde par seconde, et

analysés par un algorithme qui calcule le niveau et la nature

des émotions.

Grâce à des outils issus des neuro sciences, 7 émotions universelles sont détectées

: la joie, la surprise, la peur, la tristesse, la colère, le dégoût, le mépris.

N°380 / 4 décembre 2019 11


CHIFFRES

Les Envoûtés (SBS Distribution, 11 décembre 2019)

Extrait de sa filmo

SORTIE TITRE DU FILM CUMUL

07/12/2016 PAPA OU MAMAN 2 1 368 073

30/08/2017 PETIT PAYSAN 547 025

07/22/2015 LES BÊTISES 65 378

05/04/2016 VENDEUR 56 400

TOP 10 DES FILMS AUX USA

Week-end du 29/11 au 01/12/2019

©Guy Ferrandis SBS Productions

SARA GIRAUDEAU

Envoûtante

Elle a onze ans lorsqu’elle apparaît pour la première fois dans un film, Les Caprices

d'un fleuve, réalisé par son père en 1996. Mais c’est ce mois-ci qu’on va la voir enfin

dans un rôle principal, celui du fantastique Les Envoûtés de Pascal Bonitzer. La fille

d’Anny Duperey et Bernard Giraudeau s’est pourtant vite affirmée au théâtre : en

2005 dans Les Monologues du vagin d'Eve Ensler, puis en 2007 dans La Valse des

pingouins, pour laquelle elle reçoit le Molière de la révélation. On lui confie des

personnages difficiles sur scène, tels que Viola dans La Nuit des rois de Shakespeare

ou Colombe de Jean Anouilh, mais au cinéma, elle est longtemps cantonnée à de

petits rôles : dans Imogène McCarthery d'Alexandre Charlot et Franck Magnier

(2010), Denis de Lionel Bailliu (2013) ou Les Bêtises de Rose et Alice Philippon

(2015), qui lui vaut une nomination au César du meilleur espoir féminin. C’est à

ce moment-là qu’Eric Rochant lui confie le rôle crucial de l’agent Marina Loiseau

dans la série Le Bureau des légendes. La comédienne y prouve que sa douceur apparente

et sa voix fragile peuvent cacher une force tenace, et si elle continue à apparaître

dans des films aussi différents que Rosalie Blum de Julien Rappeneau, Vendeur

de Sylvain Desclous ou Papa ou Maman 2 de Martin Bourboulon, la consécration

arrive en 2017 avec Petit Paysan et son César de la meilleure actrice... dans un

second rôle. L’an dernier, elle a réalisé un documentaire pour Arte sur l’association

Le Rire médecin qui fait jouer des clowns dans les hôpitaux. Elle tourne actuellement,

en compagnie de Vincent Macaigne et Pio Marmaï, dans Un médecin de

nuit d’Elie Wajeman que distribuera Diaphana, et bientôt aux côtés de Gilles

Lellouche et Daniel Auteuil dans l’adaptation par Fred Cavayé d’Adieu Monsieur

Haffmann, la pièce de Jean-Philippe Daguerre aux quatre Molière.

Après Les Envoûtés qui sort le 11 décembre (SBS/Paname) dans lequel on la verra

se perdre face à Nicolas Duvauchelle, on retrouvera Sara Giraudeau dans le thriller

de Régis Roinsard, Les Traducteurs, en salle le 29 janvier (Mars/Trésor Cinéma).

RING

Comparatif entrées 5 e sem.

RANG

TITRE

STUDIO

(DISTRIBUTEUR)

RECETTES

WEEK-END

CUMUL

RECETTES

1 LA REINE DES NEIGES II Disney $85,250,000 $287,573,344 2

2 À COUTEAUX TIRÉS Lionsgate $27,022,000 $41,700,000 1

SEMAINE

Le Pacte

5 e sem. 31 728

Copies 406

Cumul 436 142

3 LE MANS 66 Fox $13,221,000 $81,003,779 3

4 UN AMI EXTRAORDINAIRE Sony $11,800,000 $34,313,989 2

5 QUEEN & SLIM Universal $11,700,000 $15,810,000 1

6 MANHATTAN LOCKDOWN

STX

Entertainment

$5,820,000 $19,459,419 2

7 PLAYING WITH FIRE Paramount $4,200,000 $39,203,808 4

Le Pacte

5 e sem. 75 472

Copies 652

Cumul 833 875

Source : CBO/Box-office

8 MIDWAY Lionsgate $3,957,000 $50,278,625 4

9 JOKER Warner Bros. $2,030,000 $330,601,522 9

10 LAST CHRISTMAS Universal $1,980,000 $31,658,680 4

Source : BoxOffice Mojo

De retour sur grand écran avec un nouveau drame

social, Ken Loach peine cependant à attirer autant de

monde que pour Moi, Daniel Blake, sorti en 2016. Sorry

We Missed You clôture sa cinquième semaine avec deux

fois moins d’entrées que son aîné, pour un cumul qui

suit la même tendance. L’effet Palme d’or peut être.

12


COMPARATIF

5 films, 5 carrières, 1 point de comparaison

Sorti le 11 septembre dernier,

Deux moi de Cédric

Klapisch achève sa carrière

en salles. À cette occasion,

petit comparatif de ses

résultats avec les quatre

précédents films du

cinéaste.

Cette page a été réalisée en collaboration avec CBO-Box Office, le site des professionnels du cinéma.

TITRE DU FILM DEUX MOI CE QUI NOUS LIE CASSE-TÊTE CHINOIS MA PART DU GÂTEAU PARIS

DATE DE SORTIE 11/09/2019 14/06/2017 04/12/2013 16/03/2011 20/02/2008

DISTRIBUTEUR STUDIOCANAL STUDIOCANAL STUDIOCANAL STUDIOCANAL MARS FILMS

GENRE DRAME DRAME COMÉDIE COMÉDIE DRAMATIQUE COMÉDIE DRAMATIQUE

BUDGET 6 380 000 € 7 870 000 € 17 290 000 € 7 880 000 € 13 070 000 €

CUMUL DES ENTRÉES 646 374 749 852 1 536 489 1 026 516 1 723 642

1 ER JOUR 46 273 36 369 95 451 62 474 140 257

1 ER WE 190 902 141 554 418 538 370 390 611 578

COPIES 361 520 542 482 482

MOYENNE PAR COPIE

(1 ER WE)

COEFFICIENT PARIS/

PROVINCE

TAUX DE TRANSFORMATION

(CUMUL DES ENTRÉES/1 ER JOUR)

NOTE SPECTATEURS

ALLOCINÉ

529 272 772 768 1 269

2,97 4,23 3,58 4,03 3,32

x 14 x 20,06 x 16,1 x 16,4 x 12,3

3,7 4 3,8 2,6 3,3

TENDANCES HEBDO

Retour sur les entrées France des 5 semaines passées

8

6

6,28M

2015

6,27M

5,90M

7,81M

2011

5,58M

5,16M

5,26M

2011

6,34M

2011

6,40M

2011

5,18M

Évolution de la fréquentation sur les 5 dernières

semaines. Très grosse performance en

semaine 47, avec un bon de 66,2 % comparé

à l’an passé. Ainsi, 5,2 millions d’entrées ont

été réalisées, contre 3,1 millions en 2018.

Le record a été établi en 2011 (5,4 millions)

tandis que la moins bonne semaine date

de 2007 (2,6 millions).

4

2

2007

3,37M

2003

3,85M

3,83M

3,43M

2007

2,41M

3,95M

3,00M

3,12M

2007

2007 2,59M

2,37M

S47

PARIS/

PÉRIPH.

684 649

(2018)

INDICES 2018 vs 2019

S47

FRANCE

3 121 422

(2018)

CUMUL

FRANCE

165 875 157

(2018)

Millions d’entrées

du 20/11

au 26/11

43 44

45

46

47

1 162 114

(2019)

5 188 790

(2019)

175 822 214

(2019)

+69,7 % +66,2 % +6 %

N°380 / 4 décembre 2019

13


SALLES

LE TOP DES FILMS

Cumul des entrées sur la période du 1 er janvier au 26 novembre.

Cette page a été réalisée en collaboration avec CBO-Box Office, le site des professionnels du cinéma.

LE TOP DES DISTRIBUTEURS

Films exploités sur la période du 1 er janvier au 26 novembre.

RANG

FILM DISTRI. SORTIE

ENTRÉES

FRANCE

RANG

DISTRIBUTEUR

NB

FILMS

CUMUL

ENTRÉES

1 LE ROI LION THE WALT DISNEY COMPANY FRANCE 17/07 10 007 043

2 AVENGERS : ENDGAME THE WALT DISNEY COMPANY FRANCE 24/04 6 823 130

3

QU'EST-CE QU'ON A ENCORE FAIT AU BON

DIEU ?

UGC DISTRIBUTION 30/01 6 668 597

4 JOKER WARNER BROS. 09/10 5 423 531

5 TOY STORY 4 THE WALT DISNEY COMPANY FRANCE 26/06 4 454 443

6 DRAGONS 3 : LE MONDE CACHE

UNIVERSAL PICTURES

INTERNATIONAL FRANCE 06/02 3 367 445

7 CAPTAIN MARVEL THE WALT DISNEY COMPANY FRANCE 06/03 3 305 075

8 SPIDER-MAN : FAR FROM HOME SONY PICTURES RELEASING 03/07 3 226 105

9 NOUS FINIRONS ENSEMBLE PATHE FILMS 01/05 2 759 831

10 ONCE UPON A TIME... IN HOLLYWOOD SONY PICTURES RELEASING 14/08 2 632 942

11 MALEFIQUE : LE POUVOIR DU MAL THE WALT DISNEY COMPANY FRANCE 16/10 2 599 381

12 ALADDIN THE WALT DISNEY COMPANY FRANCE 22/05 2 438 526

13 FAST & FURIOUS : HOBBS & SHAW

UNIVERSAL PICTURES

INTERNATIONAL FRANCE 07/08 2 433 635

14 DUMBO THE WALT DISNEY COMPANY FRANCE 27/03 2 292 747

15 COMME DES BETES 2

UNIVERSAL PICTURES

INTERNATIONAL FRANCE 31/07 2 271 152

16 RALPH 2.0 THE WALT DISNEY COMPANY FRANCE 13/02 2 261 157

17 LA REINE DES NEIGES II THE WALT DISNEY COMPANY FRANCE 20/11 2 137 267

18 GREEN BOOK SUR LES ROUTES DU SUD METROPOLITAN FILMEXPORT 23/01 2 055 324

19 ALITA : BATTLE ANGEL TWENTIETH CENTURY FOX 13/02 2 033 168

20 AU NOM DE LA TERRE DIAPHANA DISTRIBUTION 25/09 1 933 648

21 HORS NORMES GAUMONT DISTRIBUTION 23/10 1 912 805

22 LA MULE WARNER BROS. 23/01 1 849 004

23 ABOMINABLE

UNIVERSAL PICTURES

INTERNATIONAL FRANCE 23/10 1 819 711

24 LA VIE SCOLAIRE GAUMONT DISTRIBUTION 28/08 1 802 187

25 CREED II WARNER BROS. 09/01 1 733 124

26 PARASITE

LES BOOKMAKERS

THE JOKERS 05/06 1 686 209

27 NICKY LARSON ET LE PARFUM DE CUPIDON SONY PICTURES RELEASING 06/02 1 684 404

28 POKEMON DETECTIVE PIKACHU WARNER BROS. 08/05 1 682 046

29 LE CHANT DU LOUP PATHE FILMS 20/02 1 522 395

30 CA CHAPITRE 2 WARNER BROS. 11/09 1 496 163

31 LE PARC DES MERVEILLES PARAMOUNT PICTURES FRANCE 03/04 1 412 150

32 X-MEN : DARK PHOENIX TWENTIETH CENTURY FOX 05/06 1 403 901

33 LES INVISIBLES APOLLO FILMS 09/01 1 332 799

34 DONNE-MOI DES AILES SND 09/10 1 319 110

35 AQUAMAN WARNER BROS. 19/12/2018 1 298 346

36 GLASS THE WALT DISNEY COMPANY FRANCE 16/01 1 251 282

37

AFTER

CHAPITRE 1

SND 17/04 1 228 756

38 C'EST QUOI CETTE MAMIE ?! UGC DISTRIBUTION 07/08 1 179 928

39 SHAZAM ! WARNER BROS. 03/04 1 075 884

40 LA BELLE EPOQUE PATHE FILMS 06/11 1 064 425

41 AD ASTRA TWENTIETH CENTURY FOX 18/09 1 039 819

42 INSEPARABLES SND 04/09 1 037 490

43 TANGUY, LE RETOUR SND 10/04 1 021 278

44

ASTERIX

LE SECRET DE LA POTION MAGIQUE

SND 05/12/2018 992 648

45 MEN IN BLACK : INTERNATIONAL SONY PICTURES RELEASING 12/06 967 040

46

ANNABELLE

LA MAISON DU MAL

WARNER BROS. 10/07 951 245

47 REBELLES LE PACTE 13/03 925 503

48 GEMINI MAN PARAMOUNT PICTURES FRANCE 02/10 922 008

49 TERMINATOR : DARK FATE TWENTIETH CENTURY FOX 23/10 916 363

50 GRACE A DIEU MARS FILMS 20/02 915 327

1 THE WALT DISNEY COMPANY FRANCE 12 37 962 006

2 WARNER BROS. 22 18 995 548

3 UNIVERSAL PICTURES INTERNATIONAL FRANCE 23 14 801 456

4 SONY PICTURES RELEASING 13 11 137 187

5 UGC DISTRIBUTION 11 9 665 115

6 PATHE FILMS 18 9 419 525

7 TWENTIETH CENTURY FOX +1 13 8 128 641

8 GAUMONT DISTRIBUTION +1 13 8 063 942

9 SND -2 12 7 953 970

10 MARS FILMS 27 6 246 035

11 METROPOLITAN FILMEXPORT +1 28 6 097 935

12 PARAMOUNT PICTURES FRANCE -1 11 6 036 133

13 LE PACTE 27 5 275 660

14 STUDIOCANAL 11 3 914 487

15 DIAPHANA DISTRIBUTION 14 3 360 192

16 APOLLO FILMS 11 3 215 942

17

LES BOOKMAKERS

THE JOKERS

4 1 754 576

18 AD VITAM 16 1 654 577

19 MEMENTO FILMS DISTRIBUTION 9 1 393 620

20 WILD BUNCH DISTRIBUTION 15 1 381 192

21 PYRAMIDE 20 1 170 848

22 BAC FILMS 12 1 060 099

23 ARP SELECTION 12 730 821

24 JOUR2FETE 16 694 087

25 HAUT ET COURT +1 9 548 735

26 KMBO -1 17 503 527

27 CONDOR DISTRIBUTION 8 462 262

28 REZO FILMS 10 420 502

29 EUROZOOM 11 288 694

30 CINEMA PUBLIC FILMS 5 256 129

31 SBS DISTRIBUTION 4 216 141

32 ART HOUSE FILMS 4 212 129

33 SOPHIE DULAC DISTRIBUTION 9 186 696

34 UFO DISTRIBUTION +1 8 161 763

35 ORANGE STUDIO DISTRIBUTION -1 4 157 415

36 GEBEKA FILMS +1 7 148 475

37 SEPTIEME FACTORY -1 5 139 993

38 SHELLAC +1 7 125 406

39 ALBA FILMS -1 2 121 853

40 LES FILMS DU LOSANGE 8 107 189

41 JUPITER COMMUNICATIONS 7 100 719

42 NIGHT ED FILMS 24 95 798

43 SAJE DISTRIBUTION 5 95 425

44 CARLOTTA FILMS 18 84 245

45 LES FILMS DU PREAU 4 73 145

46 LES ACACIAS N 15 72 623

47 OCEAN FILMS -1 4 70 810

48 DESTINY FILMS -1 9 68 062

49 PANAME DISTRIBUTION N 3 60 902

50 NOUR FILMS 8 55 590

N Nouvelle entrée

14


NukeSuite a récolté les données Facebook de 835 pages de cinéma en France, du 15 au 30 novembre 2019. Certaines données ont

pu être dopées par de la sponsorisation de publication. Retrouvez les résultats de cette étude ci-dessous.

RANG

CINÉMAS AVEC LE PLUS GRAND

NOMBRE DE FANS

Nombre de fans.

CINÉMA

FANS

VAR.

1 Les Cinémas Pathé Gaumont 260963 (+316)

2 Kinepolis France 215623 (+1271)

3 UGC Cinémas 184874 (-9)

4 Le Grand Rex Paris 82371 (+194)

5 Cinepalmes Sainte-Marie 76544 (+50)

6 CGR Cinémas 60730 (+205)

7 MK2 60652 (+171)

8

Pathé Aéroville

Tremblay-en-France

49518 (-17)

9 UGC Lyon 38376 (+3)

10 Majestic de Douaï 29225 (+103)

11 La Ferme du Buisson Noisiel 23893 (+46)

12 Utopia Bordeaux 20129 (+58)

13 Kinepolis Lomme 18702 (+860)

14 Pathé La Valette Toulon 17734 (+57)

15 Gaumont Montpellier Multiplexe 17268 (+41)

16 Pathé Atlantis Nantes 16583 (+143)

17 Pathé Plan de Campagne Marseille 16138 (+116)

18 Cin'Amand Saint-Armand-les-Eaux 15954 (+100)

19 Gaumont Valenciennes 15794 (+783)

20 UGC Ciné Cité Strasbourg 15400 (+46)

Moyenne : 4 679 fans

RANG

CINÉMA

PAGES QUI PUBLIENT LE PLUS

Nombre de publications.

PAGES QUI GÉNÈRENT LE PLUS

D’INTERACTIONS

Somme des mentions j’aime, commentaires, partages.

PUBL.

1 Cinéma Voltaire Ferney-Voltaire 79

2 L'Arlequin Belley 76

3 Les Toiles du Lac Aix-les-Bains 75

4 Monciné Anglet 73

5 7 Nef Montelimar 63

6 Les Korrigans Guingamp 59

7 Pathé Chambéry 58

8 Rex Montbrison 58

9 Pathé Evreux 57

10 Véo Saint Chamond 57

Moyenne : 14 publications

RANG

CINÉMA

INTER.

1 Kinepolis France 36447

2 Les Cinémas Pathé Gaumont 14354

3 Multiplexe Le Grand Palace Les Sables d'Olonne 10597

4 Gaumont Valenciennes 5047

5 Kinepolis Lomme 4999

6 Les Korrigans Guingamp 4181

7 CGR Cinémas 3947

8 UGC Cinémas 3688

9 Ciné Quai Saint-Dizier 3428

10 Cinepalmes Sainte-Marie 3155

Moyenne : 320 interactions

PAGES QUI GÉNÈRENT LE PLUS D’INTERAC-

TIONS PAR PUBLICATION EN MOYENNE

Moyenne par publication de la somme des mentions j’aime, commentaires, partages.

RANG

CINÉMA

INT. / POST

1 Kinepolis France 1176

2 Multiplexe Le Grand Palace Les Sables d'Olonne 815

3 Kinepolis Lomme 294

4 Les Cinémas Pathé Gaumont 256

5 Ciné Quai Saint-Dizier 229

6 Kinepolis Nancy 172

7 CGR Cinémas 158

8 Confluences Sens 149

9 Le Grand Rex Paris 148

10 Gaumont Valenciennes 144

Moyenne : 24 interactions par post

TOP DES PUBLICATIONS QUI ONT GÉNÉRÉ LE PLUS

D’INTERACTIONS PAR PAGES

Les publications qui obtiennent le plus de mentions “j’aime”, commentaires et partages sur la période.

KINEPOLIS FRANCE

17 800 int.

Post montrant la bande-annonce de

L’Appel de la forêt.

MULTIPLEXE LE GRAND PALACE

LES SABLES D’OLONNE

8 366 int.

Concours pour gagner des produits dérivés de

La Reine des neiges II.

LES CINÉMAS PATHÉ GAUMONT

4 953 int.

Post montrant la bande-annonce de

L’Appel de la forêt.

RANG

TAUX D’ENGAGEMENT PAR PAGE

Ratio entre le nombre total d’interactions

de la page / nombre de fans.

CINÉMA %

1 Multiplexe Le Grand Palace Les Sables d'Olonne 134,68

2 Les Korrigans Guingamp 131,48

3 Le Grand Club Mont-de-Marsan 131,35

4 Le Rex Andernos-les-Bains 93,56

5 Family Cinéma St-Just St-Rambert 84,52

6 Néopolis Neufchâteau 76,08

7 Le Grand Club Dax 53,60

8 Confluences Mennecy 48,73

9 Confluences Sens 48,33

10 Le Tivoli Charolles 47,34

11 Kinepolis Rouen 47,25

12 Ciné Quai Saint-Dizier 44,26

13 Le Palace Les Andelys 42,84

14 Halle Aux Grains Castelnaudary 40,38

15 Ciné Rilleux-la-Pape 39,35

16 CinéCentre Dreux 37,88

17 L'Empire Paray-le-Monial 37,65

18 Eden Cosme 36,38

19 Le Douron Plestin-les-Grèves 35,52

20 Le Fontenelle Marly-le-Roi 34,35

Moyenne : 7,1 %

TAUX D’ENGAGEMENT PAR POST

Ratio entre le nombre total d’interactions du post / nombre de fans de la page.

Sur les 20 premiers posts, c’est un raz-de-marée de jeux concours. La cause ? La sortie de La Reine des neiges II, qui suscite une réelle appétence des spectateurs pour des

places et autres produits dérivés. Ainsi, sur les 17 concours, 14 concernent la suite des aventures d’Elsa. Hors jeux concours, un post concerne l’avertissement d’un cinéma

envers son public, l’autre l’annonce de séances gratuites spéciales et le dernier présente le programme du cinéma.

Rang

1

2

3

4

5

6

7

Cinéma %

MULTIPLEXE LE GRAND

PALACE LES SABLES

D'OLONNE

Concours pour gagner des produits

dérivés de La Reine des neiges II.

LE GRAND CLUB

MONT-DE-MARSAN

Concours pour gagner des produits

dérivés de La Reine des neiges II.

FAMILY CINÉMA ST-JUST

ST-RAMBERT

Le cinéma partage son désarroi

après la découverte d'une salle salie

de pop-corn à l'issue d'une séance.

LE GRAND CLUB DAX

Concours pour gagner des produits

dérivés de La Reine des neiges II.

KINEPOLIS ROUEN

Concours pour gagner des places

pour La Reine des neiges II.

NÉOPOLIS NEUFCHÂTEAU

Concours pour gagner deux places

du 27 novembre au 3 décembre sur

les films de son choix.

NÉOPOLIS NEUFCHÂTEAU

Concours pour gagner deux places

du 20 au 26 novembre sur les films

de son choix.

106,42

95,71

77,88

40,87

34,19

31,34

30,72

Rang

8

9

10

11

12

13

14

Cinéma %

GAUMONT VALENCIENNES

Concours pour gagner des produits

dérivés de La Reine des neiges II.

CGR ABBEVILLE

Concours pour gagner des produits

dérivés de La Reine des neiges II.

LE GRAND CLUB

MONT-DE-MARSAN

Concours pour gagner des produits

dérivés de Star Wars : L'Ascension de

Skywalker.

REGAIN LE TEIL

& CINÉMA CRUAS

Le cinéma propose deux séances

gratuites à ses spectateurs suite au

séisme qui a touché la région.

KINEPOLIS NÎMES

Concours pour gagner des places

pour La Reine des neiges II.

CINÉVILLE CONCARNEAU

Concours pour gagner des produits

dérivés de La Reine des neiges II.

KINEPOLIS

BOURGOIN-JALLIEU

Concours pour gagner des places

pour La Reine des neiges II.

27,58

27,46

24,96

24,84

23,47

23,39

21,85

Rang

15

16

17

18

19

20

Cinéma %

CGR VILLEFRANCHE

Concours pour gagner des places

pour La Reine des neiges II.

CINÉVILLE LES

PONTS-DE-CÉ

Concours pour gagner des produits

dérivés de La Reine des neiges II.

KINEPOLIS MULHOUSE

Concours pour gagner des places

pour La Reine des neiges II.

KINEPOLIS FENOUILLET

Concours pour gagner des places

pour La Reine des neiges II.

CINEPINCEVENT

CHENNEVIÈRES-SUR-

MARNE

Concours pour gagner des produits

dérivés de La Reine des neiges II.

LE CRYSTAL PALACE LA

CHARITÉ-SUR-LOIRE

Le cinéma dévoile son programme

des séances du 27 novembre au 24

décembre.

20,74

19,68

16,90

16,57

16,01

15,87

N°380 / 4 décembre 2019

15


SORTIES DE FILMS

SEMAINE DE SORTIE JOUR FÉRIÉ Zone A Zone B Zone C

S 49

4 DÉC

DISTRIBUTEUR FILM DURÉE RÉALISATEUR(S) INTERPRÈTE(S)

WARNER BROS. BROOKLYN AFFAIRS 2h25 E.Norton E.Norton/G.Mbatha-Raw/A.Baldwin

AD LIBITUM

CEUX QUI NOUS RESTENT CHRONIQUE D'UN CINÉMA

EN LUTTE

TRAFALGAR RELEASING COPPELIA (ROYAL OPERA HOUSE) 2h30

PATHE LIVE FRIENDS 25 : CELUI QUI FÊTE SON ANNIVERSAIRE 5h00 J.Aniston/C.Cox/L.Kudrow

E.D. DISTRIBUTION INSTITUT BENJAMENTA 1h45 T.Quay/S.Quay G.John/A.Krige/M.Rylance

LE PACTE IT MUST BE HEAVEN 1h42 E.Suleiman E.Suleiman/G.G.Bernal/T.Kopty

SONY PICTURES RELEASING FRANCE JUMANJI: NEXT LEVEL J.Kasdan D.Johnson/J.Black/K.Hart

MALAVIDA FILMS KANAL (THEY LOVED LIFE) 1h34 A.Wajda T.Izewska/T.Berezowska/T.Janczar

LES FILMS A FLEUR DE PEAU

LA BERCEUSE D'ELPHIE

1h55

A.Cohen

A.Rodriguez-Allibert/C.

Delhommeau

A.Rodriguez-Allibert/C.Delhommeau/P.

Raffy

UNIVERSAL PICTURES (FRANCE) LA FAMILLE ADDAMS 1h27 C.Vernon/G.Tiernan M.Bernier/K.Adams

SPLENDOR FILMS LE DIABLE EN BOÎTE NOUVELLE REPRISE 2h10 R.Rush P.O'Toole/S.Railsback/B.Hershey

PATHE LE MEILLEUR RESTE À VENIR 1h57 M.Delaporte/A.D.L.Patellière F.Luchini/P.Bruel/Z.Triki

GEBEKA LE VOYAGE DU PRINCE 1h17 J.Laguionie/X.Picard

ZELIG FILMS DISTRIBUTION LES REINES DE LA NUIT 1h20 C.Spiero A.D'oria/B.Perard/P.Papazian

PYRAMIDE DISTRIBUTION MADE IN BANGLADESH 1h35 R.Hossain R.Shimu/D.Martin/P.Paru

LES FILMS DU WHIPPET PREMIERS PAS DANS LA FORÊT 0h39 V.Fedorova/S.Kim

HAUT ET COURT SEULES LES BÊTES 1h57 D.Moll D.Menochet/L.Calamy/V.B.Tedeschi

LA VINGT-CINQUIÈME HEURE SOUVIENS-TOI DE TON FUTUR 1h19 E.Boutin

NOUVELLE DATE

REPRISE

CONTENU ALTERNATIF

Besançon, Bordeaux,

Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble,

Limoges, Lyon, Poitiers

CARLOTTA FILMS STOP MAKING SENSE NOUVELLE REPRISE 1h28 J.Demme B.Worrell/A.Weir/D.Byrne

DAMNED DISTRIBUTION UN ÉTÉ À CHANGSHA 1h55 Z.Feng Z.Feng/C.Minghao/T.Liu

Aix-Marseille, Amiens, Caen,

Lille, Nancy-Metz, Nantes, Nice,

Orléans-Tours, Reims, Rennes,

Rouen, Strasbourg

CARLOTTA FILMS UN HOMME NOMMÉ CHEVAL NOUVELLE REPRISE 1h53 E.Silverstein R.Harris/J.Anderson/J.Gascon

Créteil, Montpellier,

Paris, Toulouse,

Versailles

S 50

11 DÉC

DISTRIBUTEUR FILM DURÉE RÉALISATEUR(S) INTERPRÈTE(S)

COTE DIFFUSION / CGR EVENTS ANNE ROUMANOFF DANS TOUT VA BIEN 2h00 A.Roumanoff

UNIVERSAL PICTURES (FRANCE) BLACK CHRISTMAS S.Takal I.Poots/C.Elwes/A.Shannon

CARLOTTA FILMS CASANOVA NOUVELLE REPRISE 2h03 F.Fellini

PATHE LIVE CASSE-NOISETTE (BOLCHOÏ) 2h30 Y.Grigorovitch M.Shrainer/S.Chudin/D.Savin

TRAFALGAR RELEASING CASSE-NOISETTE (ROYAL OPERA HOUSE) 2h30 P.Wright

LES FILMS A FLEUR DE PEAU DANS LA MATINÉE F.Llopis C.Imberdis/E.Felli/F.Llopis

APOLLO FILMS DOCTEUR ? 1h28 T.Seguela M.Blanc/H.Jemili/S.Rigot

KFD FRANCE GORILLAZ: REJECT FALSE ICONS 1h40 D.Hewlett D.Albarn/J.Hewlett

LIGNE 7 JEUNE JULIETTE 1h37 A.Émond A.Jamieson/S.Crête/T.Z.Botao

ARIZONA FILMS DISTRIBUTION L'ENFER EST VIDE, TOUS LES DÉMONS SONT ICI 1h40 A.Yerzhanov D.Baktybayeva

LES ACACIAS LA CARRIÈRE D'UNE FEMME DE CHAMBRE 2h00 D.Risi C.Ponzoni/M.Arena/V.Gassman

ARP LA VIE INVISIBLE D'EURIDICE GUSMAO 2h19 K.Aïnouz C.Duarte/J.Stockler/G.Duvivier

SARAH FILMS LE CHOIX D'ALI 1h33 A.Hakkar Y.Benkhadda/S.Chebchoub/H.Tahri

KMBO FILMS LE CRISTAL MAGIQUE 1h21 N.Wels/R.Welker

FRA CINÉMA LE PRINCE IGOR (OPÉRA DE PARIS-FRA CINÉMA) 3h45 B.Kosky E.Nikitin/E.Stikhina/P.Černoch

SAINT ANDRE DES ARTS LEATHERDADDY 1h38 N.Murphy N.Greene/A.Dumortier/S.Ouaknine

SBS DISTRIBUTION LES ENVOÛTÉS 1h41 P.Bonitzer S.Giraudeau/N.Duvauchelle/N.Maury

NOUR FILMS LILLIAN 2h10 A.Horvath P.Planik

LES FILMS DU LOSANGE LOLA VERS LA MER 1h30 L.Micheli E.Deceukelier/M.Bollaers/S.Outalbali

SPLENDOR FILMS LUPIN III LE SECRET DE MAMO NOUVELLE REPRISE 1h42 S.Yoshikawa/Y.Otsuka

SEPTIEME FACTORY MILLENIUM ACTRESS 1h27 S.Kon

JUPITER FILMS

ONE MIND

UNE VIE ZEN

1h18

E.A.Burger

ARIZONA FILMS DISTRIBUTION PAHOKEE, UNE JEUNESSE AMÉRICAINE 1h52 I.Lucas/P.Bresnan

UGC DISTRIBUTION UNE VIE CACHÉE 2h53 T.Malick M.Simon/A.Diehl/K.Neuhauser

S 51

18 DÉC

DISTRIBUTEUR FILM DURÉE RÉALISATEUR(S) INTERPRÈTE(S)

NORTE DISTRIBUTION APRÈS LA NUIT 1h50 M.Olteanu J.State/C.Popa/A.Potocean

SURVIVANCE AU CŒUR DU MONDE 2h02 G.Martins/M.Martins G.Passô/B.Colen

AANNA FILMS DABANGG 3 2h30 P.Deva S.Khan/S.Sinha/M.Roy

THEATRE DU TEMPLE DRÔLE DE DRAME 1h38 M.Carné F.Rosay/M.Simon/L.Jouvet

CFA PROGRAMMATION ET DISTRIBUTION EMMA PEETERS 1h27 N.Palo M.Chokri/F.Adde/S.Crayencour

SPLENDOR FILMS LE CHOC DES ÉTOILES 1h32 L.Cozzi C.Plummer/C.Munro/D.Hasselhoff

SAINT ANDRE DES ARTS LE SOUVENIR DES ANNÉES 1h03 J.Lebozec/Z.Rittner/C.Brenner

WARNER BROS. LES GENS DE LA PLUIE 1h41 F.F.Coppola

ADVITAM NOTRE DAME 1h30 V.Donzelli V.Donzelli/P.Deladonchamps/T.Scimeca

DOCKS 66 PAROLES DE BANDITS 1h30 J.Boiron-Lajous

THE WALT DISNEY COMPANY FRANCE STAR WARS : L'ASCENSION DE SKYWALKER J.Abrams R.E.Grant/D.Ridley/S.P.Day

16


S 51

18 DÉC

DISTRIBUTEUR FILM DURÉE RÉALISATEUR(S) INTERPRÈTE(S)

METEORE FILMS TALKING ABOUT TREES 1h33 S.Gasmelbari

SHELLAC TECHNOBOSS 1h52 J.Nicolau L.Cruz/M.L.Antunes/A.Silva

UNIVERSAL PICTURES (FRANCE) THE LIGHTHOUSE 1h49 R.Eggers W.Dafoe/R.Pattinson

SND FILMS VIC LE VIKING 1h17 É.Cazes

S 52

25 DÉC

DISTRIBUTEUR FILM DURÉE RÉALISATEUR(S) INTERPRÈTE(S)

OUTPLAY BENJAMIN 1h25 S.Amstell C.Morgan/P.Brossard/J.Rowan

UNIVERSAL PICTURES (FRANCE) CATS T.Hooper F.Hayward/J.Hudson/T.Swift

SONY PICTURES RELEASING FRANCE CHARLIE'S ANGELS 1h59 E.Banks K.Stewart/N.Scott/E.Balinska

CARLOTTA FILMS JABBERWOCKY 1h46 T.Gilliam M.Palin/T.Jones/M.Wall

EUROZOOM JESUS 1h16 H.Okuyama

LES FILMS DU CAMELIA L'EQUILIBRIO 1h30 V.Marra G.D'ambrosio/M.Borrelli/A.Meloni

SPLENDOR FILMS LA MARIÉE AUX CHEVEUX BLANCS (JIANG-HU) 1h32 R.Yu B.L.Ching-Hsia/L.Cheung/F.Ng

PYRAMIDE DISTRIBUTION LA SAINTE FAMILLE 1h30 L.D.Lencquesaing M.Keller/L.Smet/L.Drucker

LE PACTE LA VÉRITÉ 1h47 H.Kore-Eda C.Deneuve/C.Grenier/J.Binoche

MEMENTO FILMS LE LAC AUX OIES SAUVAGES 1h50 D.Yinan H.Ge/G.L.Mei/L.Fan

THE WALT DISNEY COMPANY FRANCE LES INCOGNITOS 1h42 N.Bruno/T.Quane

PATHE RENDEZ-VOUS CHEZ LES MALAWAS J.Huth C.Clavier/M.Youn/R.Bédia

CINE SORBONNE SABRINA 1h53 B.Wilder H.Bogart/A.Hepburn/W.Holden

SPLENDOR FILMS SHERLOCK JUNIOR 0h45 B.Keaton B.Keaton/J.Keaton/K.Mcgaire

S 01

1 ER JAN

DISTRIBUTEUR FILM DURÉE RÉALISATEUR(S) INTERPRÈTE(S)

SOPHIE DULAC DISTRIBUTION CUNNINGHAM 1h33 A.Kovgan

JOUR2FETE ECHO R.Rúnarsson

HAUT ET COURT FIRST LOVE, LE DERNIER YAKUZA 1h48 T.Miike M.Kubota/N.Ohmori/S.Sometani

JHR FILMS GHOST TROPIC 1h25 B.Devos S.Bentaieb/M.Neuville/N.Dari

WARNER BROS. L'ART DU MENSONGE 1h50 B.Condon H.Mirren/I.Mckellen/R.Tovey

SWASHBUCKLER FILMS LA GRANDE ÉVASION 2h49 J.Sturges S.Mcqueen/C.Bronson/J.Garner

CONDOR DISTRIBUTION LE MIRACLE DU SAINT INCONNU 1h40 A.E.Aljem Y.Bouab/S.Bensalah/B.Essamak

SONY PICTURES RELEASING FRANCE LES FILLES DU DOCTEUR MARCH 2h15 G.Gerwig S.Ronan/E.Watson/F.Pugh

UGC DISTRIBUTION LES VÉTOS J.Manoukian N.Schmidt/C.Cornillac/L.Fogli

SOLARIS DISTRIBUTION LOLA MONTÈS NOUVELLE REPRISE 1h50 M.Ophuls M.Carol/P.Ustinov/A.Walbrook

METROPOLITAN FILMEXPORT MANHATTAN LOCKDOWN 1h41 B.Kirk S.Miller/C.Boseman/J.Simmons

GAUMONT PLAY 1h48 A.Marciano M.Boublil/A.Isaaz/M.Zidi

ARP SÉJOUR DANS LES MONTS FUCHUN 2h30 G.Xiaogang Q.Youfa/W.Fengjuan/Z.Renliang

S 02

8 JAN

DISTRIBUTEUR FILM DURÉE RÉALISATEUR(S) INTERPRÈTE(S)

LES BOOKMAKERS / CAPRICCI FILMS 4H44 DERNIER JOUR SUR TERRE 1h22 A.Ferrara W.Dafoe/S.Leigh/N.Lyonne

LES BOOKMAKERS / CAPRICCI FILMS BAD LIEUTENANT 1h38 A.Ferrara H.Keitel/F.Thorn/V.Argo

LES BOOKMAKERS / CAPRICCI FILMS GO GO TALES 1h45 A.Ferrara W.Dafoe/B.Hoskins/M.Modine

SND FILMS L'ADIEU (THE FAREWELL) 1h41 L.Wang Awkwafina/T.Ma

DEAN MEDIAS L'AUTRE 1h17 C.Dauphin A.Berges-Frisbey/J.Thierrée/A.Grinberg

CINEMA PUBLIC FILMS L'EXTRAORDINAIRE VOYAGE DE MARONA 1h32 A.Damian

NOUR FILMS LA SINCÉRITÉ 1h23 C.G.Surville C.Pépin/J.Damas/M.Palmer

BAC FILMS LES ENFANTS DU TEMPS 1h53 M.Shinkai

PATHE LIVE LES FOURBERIES DE SCAPIN (COMÉDIE-FRANÇAISE) 2h00 D.Podalydès B.Lavernhe/A.D'hermy

DIAPHANA DISTRIBUTION LES SIFFLEURS 1h38 C.Porumboiu S.Tambrea/V.Ivanov/C.Marlon

LES FILMS DU LOSANGE MERVEILLES À MONTFERMEIL J.Balibar J.Balibar/E.Béart/R.Bédia

LES BOOKMAKERS / CAPRICCI FILMS NEW ROSE HOTEL 1h30 A.Ferrara A.Argento/C.Walken/W.Dafoe

EPICENTRE FILMS NINA WU 1h43 M.Z W.Ke-Xi/V.Sung/M.Shih

LES BOOKMAKERS / CAPRICCI FILMS PASOLINI 1h24 A.Ferrara W.Dafoe/N.Davoli/R.Scamarcio

STUDIOCANAL SOL 1h38 J.Marques C.Lauby/C.Chamoux/G.Pucci

LES BOOKMAKERS / CAPRICCI FILMS TOMMASO 1h55 A.Ferrara W.Dafoe/C.Chiriac/A.Ferrara

ALBA FILMS

TOUT PEUT CHANGER, ET SI LES FEMMES COMPTAIENT

À HOLLYWOOD ?

1h37 T.Donahue G.Davis/M.Streep/C.G.Moretz

ADVITAM UN VRAI BONHOMME 1h28 B.Parent T.Guy/B.Voisin/I.Carré

THE WALT DISNEY COMPANY FRANCE UNDERWATER W.Eubank K.Stewart/T.Miller/J.Henwick

PATHE LIVE WOZZECK (METROPOLITAN OPERA) 2h00 W.Kentridge P.Mattei/E.V.D.Heever/C.Ventris

POUR TOUS CHANGEMENTS CONCERNANT CE CALENDRIER, CONTACTEZ-NOUS PAR MAIL À CALENDRIER@BOXOFFICEFRANCE.FR.

Avis aux distributeurs : afin de voir apparaître vos sorties dans les fiches films de Boxoffice, n’hésitez pas à faire parvenir

régulièrement votre line up mis à jour.

N°380 / 4 décembre 2019

17


PAR LE RÉALISATEUR DE SKYFALL


LE TEMPS EST COMPTÉ

LE 15 JANVIER AU CINÉMA

1917-lefilm.com

/UniversalFR #1917Film

@UniversalFR


CHIFFRES

LE MARCHÉ CINÉMATOGRAPHIQUE À VENIR

Projection des films du top 30

Semaine du 11 au 17 décembre 2019

Les films à l’affiche le mercredi 11 décembre seront tous confrontés à un

environnement concurrentiel particulièrement dense, et ce, qu’ils s’adressent

aux spectateurs de moins ou de plus de 25 ans. Du côté des films à destination

des plus jeunes, Black Christmas devrait se distinguer de Jumanji : Next Level en

performant davantage auprès des jeunes femmes quand Le Cristal magique devrait

MappingCineForecast

attirer dans les salles une proportion d’enfants plus importante que La

Reine des neiges II et La Famille Addams. En parallèle, Docteur ? devrait se démarquer

des films français en continuation et des nouveautés, Une vie cachée et Les Envoutés,

grâce à un public un peu plus féminin et un peu plus jeune.

by

Films en démarrage Profils estimés

Films en continuation Profils réels ou estimés

Semaine du 18 au 24 décembre 2019

Star Wars : L’Ascension de Skywalker devrait capitaliser l’essentiel des entrées de

la semaine du 18 décembre et se démarquer auprès de la totalité des cibles

même si son public sera principalement masculin. En plus de Star Wars, les autres

nouveautés seront aussi fortement concurrencées sur leur principal cœur de cible

par plusieurs films en continuation. Vic le viking devra ainsi trouver sa place entre

La Reine des neiges II, La Famille Addams et Le Cristal magique pour toucher les

3-14 ans mais il devrait se distinguer en performant davantage auprès des petits

garçons. Notre dame, The Lighthouse et Lola vers la mer devraient, quant à eux,

attirer dans les salles un public essentiellement âgé de plus de 35 ans, cible déjà

fortement sollicitée par plusieurs films en continuation. Notre dame devrait

davantage performer auprès des femmes quand ses concurrents devraient toucher un

public plus mixte.

Films en démarrage Profils estimés

Films en continuation Profils réels ou estimés

*MÉTHODOLOGIE : À partir de l’estimation des entrées et du profil des films à venir, CineForecast reconstitue les futures semaines cinéma. Les estimations des entrées des films se font en mixant d’une part les statistiques

et d’autre part l’expertise de Vertigo et de professionnels appartenant au club CineForecast. Les profils des films sont estimés à partir des profils des films de même typologie obtenus via CinExpert.

20


AU CINÉMA LE 29 JANVIER

MATÉRIEL DISPONIBLE SUR LE FILM

AFFICHES 120x160 et 40x60

Disponibles chez SONIS

ÉCRANS

1080x1920

ÉCRANS

FLAT ET SCOPE

Disponibles sur

HTTP://MATERIEL.APOLLO-FILMS.COM/

FILM ANNONCE - DURÉE 1’30

FA FLAT : LEspritFamille_TLR-90_F_FR-XX_FR-NR_51_2K_ST_20191122_NOI_SMPTE_OV

FA SCOPE : LEspritFamille_TLR-90_S_FR-XX_FR-NR_51_2K_ST_20191122_NOI_SMPTE_OV

envoyé par Globecast le 26/11, dispo sur Cinégo et sur http://materiel.apollo-films.com/

FILM ANNONCE - DURÉE 1’47

FA FLAT : LEspritFamille_TLR_F_FR-XX_FR-NR_51_2K_ST_20191126_NOI_SMPTE_OV

FA SCOPE : LEspritFamille_TLR_S_FR-XX_FR-NR_51_2K_ST_20191126_NOI_SMPTE_OV

envoyé par Globecast le 27/11, dispo sur Cinégo et sur http://materiel.apollo-films.com/

VISA : 147 042 / DURÉE : 1H38 / FORMAT IMAGE : SCOPE / FORMAT SON : 5.1

Retrouvez plus d’infos sur MATERIEL.APOLLO-FILMS.COM / ApolloDistrib / @Apollo_Distrib / @Apollo_Distrib


INNOVATION

CINE SOCIETY

Un outil pour gérer les réseaux sociaux

Deux collaborateurs de Cinego lancent un service pour aider les exploitants à utiliser les réseaux sociaux, en lien avec les campagnes

des distributeurs.

Marie Razin

©D.R. ©D.R.

Thierry Delpit

« L’idée est d’abord de proposer un outil pour aider les exploitants

à développer leur relation clients, mais aussi les distributeurs à

renforcer leurs campagnes marketing », explique Marie Razin,

ancienne directrice commerciale chez CN Films (Cinego), qui

a fondé Cine Society avec Thierry Delpit, resté directeur du

développement pour Cinego et cumulant désormais les deux

activités. Leur démarche s’inscrit dans celle du CNC d’accompagner

les salles dans leur pratique des réseaux sociaux,

notamment à travers le Tour de France digital, et la complète

avec un outil en ligne à utiliser au quotidien. « Les exploitants

ont maintenant compris l’enjeu de ces réseaux, qui doivent à la

fois relayer leur activité et refléter leur identité, mais manquent

encore de savoir-faire », constate Thierry Delpit. En amont, les

salles ont souvent du mal à collecter le matériel de promo mis

à leur disposition. Cine Society centralisera donc tous les

contenus digitaux de tous les distributeurs, qui pourront aussi

définir de façon précise leur stratégie marketing : « Quel public

cibler pour tel ou tel film, la date d’un premier teaser puis d’une

nouvelle bande-annonce, les opérations spéciales autour d’un

film... Les distributeurs alimenteront directement la plateforme

pour renseigner et planifier leur campagne, et auront accès, ensuite,

aux statistiques des publications des salles », précise Marie Razin.

« Le but étant de faciliter les liens entre distributeurs et exploitants

pour qu’ils partagent leurs données et travaillent de façon coordonnée.

»

Aide à la publication

L’outil, accessible par une plateforme en ligne, se veut simple

d’utilisation. Chaque exploitant aura un compte interfacé avec

sa page Facebook ‒ et plus tard Instagram et Twitter ‒, sur

lequel il pourra préparer ses posts à l’avance et les programmer.

Cine Society le guide en lui indiquant le moment le plus

efficace pour une publication, puis l’utilisateur peut visualiser

en temps réel l’impact de sa campagne.

« Notre objectif n’est pas de faire le travail à la place de l’exploitant,

mais de lui faire gagner du temps et de l’efficacité. Et si nous

ciblons surtout les indépendants de la petite et moyenne exploitation,

qui ont moins de personnel, on sent aussi un réel intérêt de

la part des circuits », explique Thierry Delpit, qui a récemment

présenté l’outil à la conférence Europa Cinemas à Lisbonne,

et le fera au Sommet des Arcs en décembre dans le cadre du

laboratoire des initiatives.

La plateforme sera lancée en janvier sous forme de test auprès

d’un panel d’utilisateurs, dont les retours permettront d’affiner

son fonctionnement, et sera commercialisée au premier

trimestre, moyennant un abonnement mensuel pour les salles.

« Dans un second temps, nous accompagnerons les exploitants dans

la publication payante, pour élargir leurs communautés. Nous

proposerons aussi aux distributeurs de sponsoriser des posts sur les

pages des exploitants, pour toucher directement les spectateurs

d’une salle sortant leur film. »

Plus d’infos sur cinesociety.fr.

22


EXPLOITATION

RENCONTRE

« Opération séduction »

au Gaumont Multiplexe de Montpellier

Abonnés, spectateurs occasionnels, fans ou détracteurs : ils étaient quatorze visiteurs à découvrir le backstage du plus grand

cinéma de l’Hérault. De quoi prouver que l’on peut être un établissement millionnaire en entrées et toujours soigner sa

proximité.

Les heureux élus ont été sélectionnés via le jeu dédié sur la

page Facebook du cinéma, pour une visite comme en organise

régulièrement Maïa Simon depuis quatre ans, au rythme

d’une par trimestre. « Nous sommes en contact permanent avec

le public à travers les réseaux sociaux et le service client. Les

spectateurs nous écrivent souvent pour nous faire part de problèmes

techniques (salles trop chauffées, son trop fort, absence de V.O.

dans la programmation…). Au lieu de rester derrière le clavier

et leur envoyer un mail circonstancié qu’ils croient rédigé par

des robots, il vaut mieux parfois les recevoir », estime la responsable

d’exploitation en charge de la communication et de

l'événementiel du multiplexe de Montpellier. « Il est d’autant

plus important de leur montrer l’envers du décor qu’ils ne savent

pas du tout ce qu’ils paient dans une place de cinéma et que

notre positionnement tarifaire nous impose d’être irréprochables. »

En effet, ici, aucun sujet tabou : les nouvelles technologies,

les ingests de DCP, l’organisation des séances et le montage

d’une playlist comme la régie publicitaire, les taux de location,

les coûts, la stratégie de positionnement haut de gamme

du circuit, le passage sous enseigne Pathé et même le ménage,

la gestion des réparations et le bricolage des décors sont

évoqués au cours des deux heures de déambulation en

coulisses. D’autant plus que la guide connaît toute l’histoire

de l’établissement où elle travaille depuis son ouverture en

1998, mais aussi tous ses métiers, après avoir débuté comme

agent d'accueil du Gaumont Comédie du centre-ville puis

Des visiteurs conquis au terme de la découverte des coulisses du Gaumont Multiplexe de Montpelllier,

en compagnie de Maïa Simon, responsable d’exploitation.

œuvré comme projectionniste avant de devenir responsable d'exploitation du multiplexe. Après le

clou de la visite, la salle Imax pour les uns, la réserve de pop-corn pour les autres, les visiteurs sont

repartis, comme à chaque fois, ravis. « Dès qu’on leur parle de projection, même s’il n’y a plus de pellicule

dans la cabine, il y a un effet Cinema Paradiso, un éclat magique dans leurs yeux. Après cette visite, même

nos clients les plus critiques deviennent nos meilleurs défenseurs, nos ambassadeurs les plus investis. » Entre

temps, leur guide dévouée, épaulée par les techniciens polyvalents Joris et Rémi, en a aussi appris un

peu plus sur les pratiques et les attentes de ses invités : « Le marché change, les spectateurs changent. Le

mieux pour s’adapter, c’est de se rencontrer, remettre de l’humain dans la boucle. »

©A.Algan

RENDEZ-VOUS

Succès pour les 10 es Rencontres du Centre-Val de Loire

Les Cinémas Studio de Tours ont accueilli 200 participants à l’événement de l’Association des cinémas du Centre, du 15 au 17

novembre dernier.

Grégory Magne et Grégory Montel ont présenté Les parfums (Pyramide, 25 mars 2020).

Les rencontres professionnelles du Centre-Val de Loire ont battu leur plein grâce

à de nombreux événements organisés sur trois jours. Avec une séance scolaire en

ouverture, L'Extraordinaire Voyage de Marona (Cinéma Public Films, 8 janvier),

l’Association des cinémas du Centre a pu partager son travail d’animation et

d’éducation à l’image : la projection était suivie d’une rencontre avec Pablo Pico,

compositeur de la musique du film, et d’un atelier philo. Les participants ont

également pu découvrir les premières images de Calamity, une enfance de Martha

Jane Cannary, le nouveau film de Rémi Chayé (Tout en haut du monde), lors d’un

work in progress présenté par son producteur Henri Magalon (Maybe Movies).

Parmi les treize avant-premières qui se sont succédé, dont quelques-unes en présence

d’équipes de réalisation et de distribution, Deux de Filippo Meneghetti (Sophie

Dulac Distribution, 12 février) a reçu le coup de cœur des exploitants tandis que

le jury lycéen a décerné le sien à Vivarium de Lorcan Finnegan (Les Bookmakers/

The Jokers, non daté). Un quiz cinéma a clôturé les réjouissances et permis à

Véronique Champigny, directrice du Studio République à Le Blanc (Indre) de

gagner, grâce à l’Entraide du cinéma et des spectacles, un séjour d’une semaine

dans l’une des résidences de son choix.

N°380 / 4 décembre 2019

23


EXPLOITATION

Pathé Gaumont

officialise le rachat de

CinéAlpes...

Jeudi 28 novembre, les Cinémas Pathé Gaumont

ont officialisé par communiqué le rachat du

groupe CinéAlpes, « l’ensemble des conditions

préalables à l’acquisition de 100 % du capital

auprès de Madame Evelyne Davoine et sa famille

ayant été satisfaites ». La transaction concerne

les 13 établissements et 105 écrans de CinéAlpes,

7 e circuit français avec 4,5 millions d’entrées

réalisées en 2018. Avec ce rachat et celui du

groupe néerlandais EuroScoop (voir Boxoffice

Pro n°379), Pathé Gaumont exploite désormais

130 cinémas pour un total de 1 312 écrans

répartis sur 5 pays.

...et achève la

transformation du

Pathé Wepler à Paris

Le 23 novembre, le cinéma parisien a rouvert

ses portes dans sa nouvelle configuration.

Derrière sa nouvelle façade barrée d’un large

écran, le Pathé Wepler côté Avenue arbore un

intérieur entièrement rénové : un comptoir a

pris ses quartiers au rez-de-chaussée, tandis

qu’à l’étage, la capacité est passée de cinq à

quatre salles. Ces dernières ont bénéficié d’un

lifting du sol au plafond et de la pose de

nouveaux sièges. À la place de l’ancienne

cinquième salle a été aménagé un espace de

réception, doté d’écrans muraux et d’un bar.

Cette réouverture vient donc parachever la

transformation du Pathé Wepler, entamée il

y a deux ans. Au printemps 2017, le circuit

avait fermé les sept salles du côté Place pour

une refonte intégrale de la façade et du hall,

une circulation repensée, une mise aux normes

PMR, rénovation des sols et murs et installation

de nouveaux sièges. Après ces grands

travaux, le cinéma de la place de Clichy présente

donc une capacité de onze salles et 1 758

places, contre douze écrans et 2 042 sièges auparavant.

ScreenX

débarque au

Kinepolis de Lomme

Le circuit belge inaugure le 4 décembre sa

première salle française équipée de la technologie

ScreenX dans son multiplexe de Lomme.

L’installation de ce format s’inscrit dans la

continuité de l’accord, conclu en avril, entre

Kinepolis et le groupe coréen CJ 4DPLEX autour

de l’ouverture de six salles ScreenX. Outre celle

de Lomme, une autre salle avait été inaugurée

début septembre au Kinepolis Ciudad de la

Imagen à Madrid.

RÉNOVATION

Un nouvel écrin pour le MK2 Nation

Démoli puis reconstruit, le cinéma du XII e arrondissement

parisien a rouvert mercredi 20 novembre

dans une nouvelle configuration, avec

six salles et, à terme, un hôtel et un rooftop.

Changement de décor pour MK2 à Nation. Le réseau de la

famille Karmitz, aux manettes du site depuis 1998, a déboursé

4 millions d’euros pour la rénovation de son complexe boulevard

Diderot, dans le sud-est de la capitale. Fermé en janvier

2018, le cinéma, démoli puis reconstruit, porte sa capacité de

quatre à six salles et accueillera un hôtel de 37 chambres autour

du septième art dans les derniers étages. Ce premier pas dans

l'hôtellerie pour l’exploitant parisien témoigne de la nouvelle

dimension qu’entend prendre MK2 à Nation. En outre, le

réseau va également agencer une terrasse sur le toit du bâtiment :

en plus d’un bar-café, le rooftop sera en effet aménagé de façon

à accueillir des séances de cinéma en plein air. L’hôtel et la

terrasse seront opérationnels au printemps prochain.

En plus du cinéma, un hôtel et une terrasse ouvriront au printemps.

©mk2

Les salles sont équipées de méridiennes Kleslo et de Loveseats.

Des salles sans cabine

Si l’architecture de l’établissement, avoisinant les 27 mètres

de hauteur, a été confiée à l’agence DVVD, le design intérieur

est le fruit de la décoratrice Alix Thomsen. L’une des particularités

du site réside dans l’absence de cabines, les salles étant

pilotées depuis un serveur central unique. De quatre salles

(920 sièges), le cinéma passe désormais à six, équipées en

projection laser et son 7.1. Leur capacité varie de 17 à 226

places pour un total de 531 fauteuils, dont des méridiennes

Kleslo au premier rang et les fameux loveseats designés par

Martin Szekely. Concernant la programmation, le MK2 Nation

entend enrichir son offre avec des titres art et essai et des films

grand public qui se partageront les honneurs des six écrans,

avec des séances essentiellement en après-midi. « Plus qu’une

promesse de cinéma, le MK2 Nation symbolisera un lieu de vie

où les images, les idées, les envies se croiseront », précise le groupe.

Au rez-de-chaussée, un vaste comptoir confiserie propose aux

spectateurs une gamme de produits bio, à l’instar d’un popcorn

100 % français ou de glaces issues d’un partenariat avec

l’enseigne historique Raimo, implantée localement. Autre

preuve du virage écoresponsable pris par MK2 : le cinéma a

opté pour des consommables (pailles, gobelets...) recyclables.

À noter que l’ensemble du bâtiment respecte les dernières

réglementations thermiques RT 2012.

En 2017, pour sa dernière année complète d’exploitation, le

MK2 Nation avait enregistré plus de 244 000 entrées avec ses

quatre écrans. Dans sa nouvelle configuration, il vise 200 000

spectateurs pour 2020.

©Léo Stavropoulos ©Léo Stavropoulos

24


ÉTOILE CINÉMAS À BÉTHUNE

Dernière ligne droite

La famille Henochsberg prévoit l’ouverture au printemps d’un

cinéma de 9 salles dans la commune du Pas-de-Calais.

Le chantier du cinéma bat son plein dans le centre-ville béthunois, à quelques

encablures de la gare. Alors que la société Demathieu Bard vient d’achever le gros

œuvre mi-octobre, les travaux d’aménagement intérieur ont pris le relais et devraient

se poursuivre jusqu’au début du printemps, période à laquelle le cinéma doit ouvrir

ses portes. Porté par Étoile Cinémas, l’établissement a été imaginé par l’architecte

Olivier Palatre, également associé au projet de la famille Henochsberg prévu dans

le XI e arrondissement parisien. Une large coque métallique perforée habillera le

site réparti sur 5 800 m² et composé de neuf salles et 1 500 fauteuils. « Nous voulions

proposer un bâtiment attractif et un cinéma qui soit celui des Béthunois », explique

Franck Lombard-Platet, responsable d’exploitation d’Étoile Cinémas. « L’idée est

d’avoir un établissement premium car nous ne pouvons pas apporter une nouvelle

proposition de cinéma si elle n’est pas plus confortable qu’un canapé et du streaming. »

L'Étoile Cinéma ouvrira au printemps 2020.

Cette ouverture très attendue viendra mettre un terme à plus de 15 ans d’absence

de cinéma à Béthune. En proie à de grandes difficultés, le Sully avait été contraint

de baisser le rideau en octobre 2004. Si plusieurs opérateurs avaient montré leur

intérêt pour un projet sur la commune, c’est finalement le dossier de la famille

Henochsberg qui a été retenu fin 2012. Mais le contexte concurrentiel est venu

retarder le calendrier du chantier et il a fallu attendre le rejet du pourvoi du CGR

de Bruay en juin 2016 pour laisser le champ libre à Étoile Cinémas, qui a finalement

pu débuter les travaux en janvier dernier. À terme, le cinéma sera intégré dans un

pôle de loisirs qui comprendra notamment une patinoire. Le groupe parisien, qui

a investi environ 9 millions d’euros, vise les 350 000 entrées annuelles.

©Stéphane Goubault

©Stéphane Goubault

Le hall plongera le spectateur dans l'ambiance des estaminets.

Le cinéma de 1 500 fauteuils sera « entièrement premium » d’après Étoile Cinémas.

CINÉMAS CONFLUENCES

Chantiers lancés

©DR

VERNON DANS L’EURE

Le futur multiplexe se dévoile

Le projet intitulé La Papeterie prévoit l’ouverture en 2022 d’un multiplexe de huit

écrans et près de 1 000 fauteuils, implanté dans une ancienne friche. Il est porté

par un groupement composé de Noé Cinémas, Première Cinémas et la famille

Cointin, exploitant des 4 Cinémas Théâtre de Vernon. Certaines salles seront

équipées de projecteurs 4K et du son 7.1 ou Dolby Atmos. La programmation de

chaque salle sera spécifique à leur configuration : les deux plus grandes seront dédiées

aux films populaires, les deux moyennes aux continuations et les quatre plus petites

alterneront entre continuation et films d’auteurs. La Papeterie entend obtenir le

classement art et essai et, pour ce faire, s’est déjà rapprochée de l’association Un

autre regard, organisatrice du ciné-club de Vernon.

À Sablé-sur-Sarthe (Sarthe), la première pierre du septième cinéma Confluences a

été posée le 25 novembre, le gros œuvre va démarrer et la charpente métallique

sera élevée en janvier. Le nouvel établissement, de 3 salles et 360 places, ouvrira au

printemps 2020 et remplacera le mono-écran Le Palace Carnot, dont il poursuivra

et développera le travail d’animation. Cédric Aubry vise 120 000 entrées annuelles

pour ce cinéma de proximité, situé en plein cœur de ville, où le hall sera particulièrement

conçu dans un « esprit café » chaleureux. « Le cinéma de Sablé marquera

une évolution dans notre façon de faire vivre un lieu par lui-même », explique le

président de Confluences, qui développe ici son concept de cinéma « clé en main »,

évolutif et à faible coût, inauguré à Mennecy il y a deux ans. Le modèle est appliqué

aussi à son projet de Bar-le-Duc (Meuse), 5 écrans et 763 places, dont les travaux

commenceront en janvier pour une ouverture à la fin de l’été. Et c’est aussi vers ce

type de cinéma que s’est tourné Éric Dubot, pour son projet à Challans (Vendée),

le Triskell, dont la charpente métallique a été livrée le 26 novembre.

Le cinéma sera construit dans une ancienne friche.

©GLArchitecte

N°380 / 4 décembre 2019

25


RETOUR SUR ECM 2019

Parmi les immenses

perspectives de

développement du

continent (voir notre

interview de Rob

Arthur dans Boxoffice

Pro n°379), l’Afrique

francophone a fait

l’objet d’un focus

animé par Jean-Marie

Dura lors de la

conférence ECM

(Emerging Cinema

Markets) d’Istanbul,

organisée du 19 au 21

novembre dernier.

L’occasion de mettre en

valeur la French Touch

en matière

d’organisation du

secteur et l’enjeu de

préservation

identitaire sous-jacent

à la conquête de ces

nouveaux marchés.

L’AFRIQUE FRANCOPHONE

Au-delà des enjeux économiques

Nous devons partager nos expériences et

expertises pour aider les pays d’Afrique

francophone, et plus généralement les pays

émergents, à mettre en place des marchés du

cinéma solides.

Jean-Marie Dura

© CNA Afrique

Ouverture du

Pathé Sousse

Moins d’un an après l’ouverture du Pathé Tunis

City, les Cinémas Pathé Gaumont ont inauguré

le 30 novembre leur 2 e complexe en Tunisie, à

Sousse dans la région touristique du Sahel,

toujours en association avec le producteur

Wassim Béji : six salles et 1 250 places, projection

100 % laser et son 7.1 pour un cinéma

implanté au cœur du plus grand centre commercial

du pays. Le 3 e cinéma tunisien du groupe,

le Pathé Azur City, doit ouvrir dans la banlieue

sud de Tunis durant le premier trimestre 2020.

La référence française

« Les pays d’Afrique francophone, comme le reste des pays

émergents, sont particulièrement intéressés par le modèle

français », observe Jean-Marie Dura, rédacteur du rapport

sur la salle de demain pour le CNC, désormais également

administrateur de la CST et modérateur de la table ronde

à Istanbul. Du pionnier Megarama à CanalOlympia (du

groupe Vivendi) en passant par Les Cinémas Pathé Gaumont

et CinéAtlas (filiale de Chrysalis Films), de nombreux

opérateurs français ont commencé à investir ces territoires

englobant 425 millions d’habitants et 24 nations, notamment

au Maroc, en Tunisie, au Sénégal et en Côte d’Ivoire.

Mais au-delà des investissements financiers et matériels de

groupes privés, c’est en effet tout un modèle d’organisation

du marché entre l’indispensable initiative privée et la

régulation pour promouvoir les œuvres locales et la qualité

des salles que la France pourrait apporter à ces pays. « La

co-organisation du secteur entre l’État et le marché, le rôle

d’organismes d’aide et de régulation comme le CNC ou la

CST, la promotion du cinéma local à côté des films étrangers,

américains ou français ou autres, la qualité de la production

comme de l’exploitation cinématographiques sont autant

d’expériences et d’expertises que nous pouvons et devons partager

pour aider les pays d’Afrique francophone, et plus généralement

les pays émergents, à mettre en place des marchés du cinéma

solides », estime Jean-Marie Dura. « Il me semble qu’il y a

©ECM Istanbul 2019

L’Afrique francophone par les chiffres, présentés par

Éric Marti, directeur général de ComScore France et

Bénélux lors de l’ECM Istanbul 2019.

clairement une demande pour cela, tant de la part des opérateurs

privés que des gouvernements. »

Parmi les intervenants de la table ronde, aux côtés de Khalil

Staily, directeur général Maroc et Afrique de l’Ouest de

Cinemanext, de Simon Minkowski, directeur du développement

et de la stratégie de CanalOlympia et d’Eric Marti,

directeur général de ComScore France et Bénélux, l’intervention

vidéo particulièrement percutante de Stéphanie

Dongmo, présidente de Cinéma Numérique Ambulant au

Cameroun et sa chargée de communication Afrique, donnait

un aperçu des enjeux irréductibles à l’investissement en

équipements dans les grandes villes du continent. « En tant

26


Stéphanie Dongmo, Présidente du Cinéma numérique ambulant du Cameroun,

est intervenue en vidéo à l’ECM 2019 d’Istanbul.

©CNA-ECM Istanbul 2019

Nous voulons montrer aux

Africains des films faits par eux,

qui parlent d’eux, de leurs défis et

de leur rapport au monde.

Stéphanie Dongmo

qu’exploitante, le film est au cœur de mon activité », précise la

jeune femme en charge du réseau de cinéma itinérant, présent

dans 9 pays francophones de l’Afrique subsaharienne mais

aussi en France (voir encart). « Nous travaillons essentiellement

dans les villages enclavés et apportons le cinéma à des populations

qui n’y ont pas habituellement accès. Au cours d’une soirée, les

gens se rassemblent sur la place du village devant un grand écran

pour partager un film, vivre ensemble les mêmes émotions dans

une ambiance de fête. » Ainsi, le CNA organise environ 1 200

séances par an et pour un public estimé à 400 000 spectateurs.

Montrer des films d’Afrique aux Africains

« Le cinéma ouvre l’esprit au rêve et à l’autre. Il permet aux gens

de penser leur rapport à eux-mêmes, mais aussi leur place dans le

monde. Dans des contextes de crise sociopolitique, comme c’est le

cas au Cameroun depuis quelques années, le cinéma apporte un

appui psychosocial à des populations qui ont été traumatisées, à

la fois comme outil d’éducation et vecteur de message. » D’où

l’importance cruciale du contenu diffusé sur les écrans et de

son adéquation au public. « Nous sensibilisons les populations à

des valeurs comme la citoyenneté, la nécessité de préserver la paix,

l'importance de l’éducation, les enjeux du développement local et

national… », le tout en veillant à promouvoir le plus possible

les films d’Afrique. « Nous voulons montrer aux Africains des

films faits par eux, qui parlent d’eux, de leurs défis et de leur

rapport au monde. Nous sommes convaincus que le public s’identifie

plus facilement à un film s’il montre des paysages qu’il connaît

et des valeurs qu’il partage. Malheureusement, dans beaucoup de

pays d’Afrique subsaharienne, notamment francophones, nous

sommes encore très dépendants des images conçues et produites par

d’autres. Ces images inondent nos chaînes de télévision et nos salles

de cinéma. Or, elles ne tiennent compte ni de notre histoire, ni

de nos valeurs, ni de nos aspirations fondamentales. Cette abondante

et durable consommation d’œuvres cinématographiques et

audiovisuelles étrangères produit des êtres qui sont un peu absents

d’eux-mêmes, en déphasage avec le milieu dans lequel ils vivent,

un peu comme des arbres enracinés dans du sable. »

Ici comme là-bas, l’acte de montrer des films prend donc la valeur d’une résistance culturelle salvatrice.

« Bien sûr, on ne peut pas vivre aujourd’hui en vase clos », admet Stéphanie Dongmo. « Mais il faudrait qu’en

allant à la rencontre de l’autre, nous soyons capables de préserver ce qui nous est propre et nos valeurs fondamentales.

» En conclusion, la présidente du réseau CNA évoque l'importance, « dans notre contexte où

l’équité hommes-femmes est très loin d’être atteint, de l’investissement des femmes dans le champ cinématographique.

Car c’est en s'appropriant leur image qu’elles pourront changer le regard que la société porte sur elles.

Et pourquoi pas, au-delà, changer le regard du monde sur l’Afrique. »

Une projection du CNA au Cameroun.

LA FÉDÉRATION DES CINÉMAS NUMÉRIQUES AMBULANTS

EN QUELQUES DATES

Pays de présence : Bénin, Niger, Mali, Togo, Somalie, Côte d’Ivoire, République centrafricaine, Sénégal, Cameroun et France.

Siège : Ouagadougou (Burkina Faso)

2001 : Première tournée de préfiguration autour de Ouidah,

Bénin. En deux mois, la première unité de projections du CNA

Bénin attire 15 000 spectateurs lors de 40 projections.

2003 : Les premières tournées « Dix fois dix villages » s’achèvent

au Bénin. Les deux cents projections ont touché plus de 200 000 spectateurs.

2007 : Le CNA passe la barre des 5 millions de spectateurs. Les

sept unités de projections du CNA participent au FESPACO à

travers l’opération « 7 écrans dans la ville ».

2008 : Premières tournées de projections en Corse et démarrage

de VidéoFada (ateliers réalisation et projections) dans les villages

de la région de Sikasso (Mali).

2009 : Création du CNA Afrique, la structure de coordination de

l’ensemble des CNA.

2011 : Création de trois nouveaux cinémas numériques ambulants

au Sénégal, au Togo et au Cameroun.

2012 : Le CNA participe pour la première fois au Festival de

Cannes. Il y organise une conférence de restitution des

résultats d’une table ronde organisée au FESPACO 2011, sur

le thème : « La place des cinémas itinérants dans l’économie

cinématographique africaine ; réflexion sur le modèle économique

des CNA et sur les modalités de rémunération des

ayants droit ».

2012 : Le CNA au festival d’Apt (Vaucluse) : Studio photo

numérique ambulant et projections en plein air.

2013 : Le CNA participe à la 23 e édition du FESPACO du 23

février au 2 mars, pour renouveler son engagement en faveur

des cinématographies africaines. Activité phare : « Le Fespaco

classique », dans le but d’entretenir la mémoire du cinéma

africain.

2014 : Le CNA du Tchad, créé par des acteurs indépendants,

est officiellement accueilli au sein du CNA Afrique.

©CNA Cameroun

N°380 / 4 décembre 2019

27


FOCUS EXPLOITATION

RÉNOVATION

UGC voit plus grand à Créteil

Le centre commercial

Créteil Soleil, en Valde-Marne,

a inauguré

mercredi 27 novembre

son extension ainsi

que l’UGC, désormais

doté de 6 salles et 848

fauteuils

supplémentaires,

totalisant 18 salles et

3 706 places.

©MarionDelique

Le cinéma vu du nouveau centre.

LES ÉQUIPEMENTS *

GLOBAL

Maître d’ouvrage : UGC CINÉ CITÉ

Maître d’œuvre / pilote : ARCHITECTE : ATELIER

CATTANI ARCHITECTES PILOTE ET DIRECTION

DES TRAVAUX : CICAD

Bureau de contrôle : SOCOTEC

BÂTIMENT

Gros œuvre : KLEPIERRE (BAILLEUR) AVEC

BOUYGUES CONSTRUCTION

Électricité et réseaux : INSTAL’ PRO ELEC

Climatisation/chauffage : SET

Enseignes et signalétique : FRANCK DUTEMS

Concepteur lumières : ATELIER CATTANI

ARCHITECTES

BET Acoustique : SALTO INGÉNIERIE

BET Fluides : SERTED

FAÇADE/HALL

Sols durs, moquette, etc. : BSM

Revêtements sols souples et mureaux : BSM ET

CARRALON

Système de billetterie : UGC

Affichage dynamique : THE BOXOFFICE COMPANY

Aménagement intérieur, mobilier : MENUISERIE

ANDRÉ TACHAS

SALLES

Fauteuils : KLESLO

Tentures : BSM

Sols : BSM

CABINES

Installateur : TACC

Marque des projecteurs : NEC

EXPLOITATION

Programmation : SERVICE DIFFUSION UGC

SITE INTERNET

Conception du site internet : SERVICE DIGITAL UGC

*Basé sur le déclaratif de la salle

Alberto Cattani, qui a conçu l’extension et la rénovation,

avait déjà pensé le cinéma à sa création en 2004 pour

proposer plus de salles. C’est donc un projet de longue

haleine pour UGC et le propriétaire du centre Klépierre

(Val d’Europe, Grand Littoral à Marseille et Blagnac), dont

les travaux d’agrandissement ont commencé début 2018.

Partie intégrante de cette extension, le cinéma gonfle sa

capacité à 18 salles grâce à 6 écrans et 848 fauteuils supplémentaires,

reliées par deux passerelles au hall d’entrée qui

reste au même endroit. Ce dernier a cependant été repensé

pour être plus spacieux et toujours lumineux grâce aux

verrières. L’espace d’accueil, rendu plus chaleureux, incite

les spectateurs à patienter ou consommer en compagnie

des photographies géantes de Xavier Dolan ou Leonardo

di Caprio.

Quand au deuxième hall des 6 nouvelles salles, dans les

tons gris et moutarde, on y retrouve une fresque de photographies

noir et blanc avec Brigitte Bardot, Steve McQueen

ou encore Jeanne Moreau. L’équipement supplémentaire

prévoit 2 grandes salles de 218 fauteuils et 4 autres de

95 sièges.

Dans le même temps, les anciennes salles ont bénéficié

d’une petite modernisation avec des changements de

fauteuils et de sol. « Nous pourrons exposer les films plus

longtemps et sur davantage de séances », explique Fatima

Freitas, directrice de l'établissement depuis cinq ans. « Nous

accueillerons également davantage d'événements et d’avantpremières.

» La programmation s’en remet également à la

version originale.

Fatima Freitas, qui a fait ses armes chez UGC depuis 20

ans a étoffé son équipe de 10 personnes, parées à la défer-

28


lante de décembre.

Le centre commercial, créé en 1974 et quatrième centre le

plus fréquenté de France avec 21 millions de visiteurs

annuels, s’est aussi doté de 16 boutiques et 15 restaurants

supplémentaires pour un montant total de 170 millions d’euros.

L’UGC Ciné Cité Créteil devient quant à lui le quatrième

plus grand cinéma du circuit en nombre de fauteuils (après

Strasbourg, Bercy et Les Halles). Cette extension, lui

permettra d’inverser la tendance à la baisse de la fréquentation

du site depuis quelques années (833 000 entrées en

2018). Entre l’agrandissement des sites de Vélizy et des

Gobelins, l’ouverture de Parly 2 et le rachat des salles de

C2L et de Michel Vermoesen, le groupe de Guy Verrechia

totalise aujourd’hui 476 écrans contre 426 l’an passé.

Deuxième hall de l'extension.

©MarionDelique

Une des deux 2 passerelles qui relient l’extension du cinéma au bâtiment initial.

CARACTÉRISTIQUES DES SALLES

SALLE

FAUTEUILS

PMR

DIM, BASE

ÉCRAN (m)

SON

IMAGE

1 182 5 11 7.1 FLAT ET SCOPE

2 182 5 11 7.1 FLAT ET SCOPE

3 240 6 15 7.1 FLAT ET SCOPE

4 211 5 13 7.1 FLAT ET SCOPE

5 182 5 11 7.1 FLAT ET SCOPE

6 182 5 11 7.1 FLAT ET SCOPE

7 284 8 15 7.1 FLAT ET SCOPE

8 284 8 15 7.1 FLAT ET SCOPE

9 182 5 11 7.1 FLAT ET SCOPE

10 182 5 11 7.1 FLAT ET SCOPE

11 304 8 15 7.1 FLAT ET SCOPE

12 304 8 15 7.1 FLAT ET SCOPE

13 218 6 13 7.1 FLAT ET SCOPE

14 218 6 12,9 7.1 FLAT ET SCOPE

15 95 3 9 7.1 FLAT ET SCOPE

16 97 3 9 7.1 FLAT ET SCOPE

17 97 3 9 7.1 FLAT ET SCOPE

18 95 3 9 7.1 FLAT ET SCOPE

Total 3 539 97

N°380 / 4 décembre 2019

29


FOCUS EXPLOITATION

©Tanguy Colon

LES ÉQUIPEMENTS *

GLOBAL

Maître d’ouvrage : COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRA-

TION PARIS VALLÉE DE LA MARNE

Maître d’œuvre / pilote : RANDJA ARCHITECTS

Bureau de contrôle : BTP CONSULTANTS

BÂTIMENT

Gros œuvre : MD CONSTRUCTION

Électricité et réseaux : BENTIN

Climatisation/chauffage : AVENEL THERMIQUE

Enseignes et signalétique : AS ENSEIGNES

FAÇADE/HALL

Sols durs, moquette, etc. : SOLSTIS

Système de billetterie : SIRIUS (ALCION)

Enseignes/signalétique : AS ENSEIGNES

Affichage dynamique : TACC

SALLES

Fauteuils : MUSSIDAN

Tentures/sols : SOGEFI / SOLSTIS

CABINES

Installateur : TACC

Marque des projecteurs : CHRISTIE

EXPLOITATION

Programmation : DOMINIQUE TOULAT, DIRECTEUR

DU CINÉMA

SITE INTERNET

Conception du site internet : ARTISHOC

Fournisseur VAD : SERVICE EN COURS DE

DÉVELOPPEMENT

C’est dans une configuration complètement différente que le

cinéma de La Ferme du Buisson à ouvert ses portes au public

noisiélien, fin novembre, après plus de six années de travaux.

À l’origine séparé du centre de loisirs annexe, l’établissement,

fermé en 2013, a été agrandi grâce à la construction d’une

jonction entre les deux bâtiments. Un projet dirigé par la

Communauté d’agglomération Paris-Vallée de la Marne et

imaginé par l’architecte Farid Azib, du cabinet Randja, moyennant

un budget de 5,45 millions d’euros. Le pigeonnier, ancien

hall de 37 m², sert aujourd’hui d’entrée et d’espace d’exposition.

S’il débouchait auparavant directement dans les deux

salles avec charpente apparente, il donne désormais accès à un

hall plus large et haut de plafond. De là, le spectateur a le choix

entre les deux salles au rez-de-chaussée ou de nouveaux espaces

à l’étage. À l’instar du hall, la salle 1 a été aménagée dans

l’ancienne grande salle, tandis que la deuxième a pris ses

quartiers dans l’extension. Gradinées, elles passent d’une

capacité respective de 147 et 222 places à 125 et 261, la plus

grande étant équipée d’un écran de 13 mètres de base, l’un

des plus larges de Seine-et-Marne. Elles possèdent, en outre,

le système Twavox, qui permet d’avoir accès à des sous-titres,

renforcement sonore ou audiodescription. En plus de projecteurs

4K, le cinéma a réinstallé ses anciens 35 mm.

TRANSFORMATION

La Ferme du

Buisson cultive sa

polyvalence à Noisiel

Le centre pluridisciplinaire de la commune de Seine-et-Marne

s’étoffe avec un nouveau cinéma, transformé et étendu,

inauguré le 30 novembre.

Un atelier de cinéma et un salon « des bonus »

Deux espaces inédits viennent contribuer à la polyvalence des

lieux. « Le premier se veut un atelier dévolu aux pratiques du

cinéma, mais sans pour autant être un espace dédié aux professionnels

», explique Dominique Toulat, directeur-programmateur

de la Ferme. Équipé de logiciels, de matériel de tournage

et d’ordinateurs, le lieu sera aussi « une sorte de résidence pour

permettre à de jeunes réalisateurs d’avoir à disposition un espace

et du temps pour travailler. Ce sont des talents qui n’avaient pas

pour habitude de fréquenter la Ferme donc c’est aussi une manière

de les intéresser ». Le deuxième espace, d’une centaine de m²,

est agencé sous la charpente : « Le salon des bonus se compose de

différents postes de visionnage pouvant accueillir jusqu’à 20

personnes et proposant des contenus dérivés des films : des bonus. »

Courts métrages, reportages, entretiens avec des cinéastes,

débats, coulisses de tournage, films réalisés par des étudiants

sont ainsi au programme. L’espace accueillera également

expositions, réalité virtuelle et conférences. « Un cinéma doit

aujourd’hui se penser comme un lieu foisonnant, convivial, ludique,

même pour des œuvres plus pointues. Pour se distinguer, il faut

travailler l’expérience du spectateur et rendre le lieu attractif, en

créant notamment un cercle vertueux entre ces différents espaces »,

précise Dominique Toulat.

*Basé sur le déclaratif de la salle

30


Cette métamorphose de la Ferme du Buisson est le résultat de

plusieurs années de travaux. En place au début des années

2000, la nouvelle équipe avait établi plusieurs constats autour

du cinéma : « Le hall minuscule empêchait de travailler la convivialité,

le site n’était pas aux normes PMR, de la salle on entendait

toutes les animations du restaurant voisin… » Bref, autant

d’éléments qui ont incité à entreprendre des travaux d’ampleur.

« Les exigences des spectateurs ont évolué en termes de confort. Sans

renier les choix de programmation, l’environnement autour d’un

film est important, tant au niveau de la qualité de projection, du

rapport à l’écran, que du confort des espaces d’accueil. » L’établissement

a alors baissé le rideau en 2013 pour un début des travaux en

2014, qui, à l’origine, devaient durer seize mois. Mais des sols

instables et la faillite de plusieurs entreprises, dont l’architecte

précédent, vont entraîner un retard conséquent du projet.

Art et essai, animation et films étudiants

Pendant ce laps de temps, le cinéma a continué de programmer

des séances dans la salle de 700 places du grand théâtre voisin,

une configuration loin d’être idéale pour l’exploitant : « Être

programmateur, c’est travailler à une meilleure exposition des

films, ce qui était très compliqué avec cette disposition provisoire,

puisque nous devions composer avec le spectacle vivant. Désormais,

les deux salles vont nous permettre, non pas de multiplier le nombre

de films, mais de les installer dans la durée. » Sur ce point, La

Ferme programmera quelque 250 films sur plus de 2 600

séances, joyeux mélange entre titres grand public, films

d’auteur, patrimoine, documentaires et courts métrages. De

quoi lui permettre de conserver son classement art et essai ainsi

que ses trois labels. Autre aspect important développé par

l’établissement : l’animation. De J’ai perdu mon corps à Pat et

Mat en hiver, toutes les formes seront à l’honneur et

Un cinéma doit aujourd’hui se

penser comme un lieu foisonnant,

convivial, ludique, même pour

des œuvres plus pointues.

Dominique Toulat, directeur de la Ferme du Buisson

accompagnées de rencontres, expositions et ateliers pour se

plonger dans les coulisses de la réalisation. En outre, de

nombreux partenariats sont prévus, notamment avec les écoles

de cinéma comme la Fémis ou le Fresnoy, qui permettront de

projeter des films d’étudiants. Enfin, le cinéma s’appuiera

également sur la synergie entre les différents arts présents sur

place pour proposer une offre la plus variée possible.

« La Ferme a un véritable ancrage local, c’est un lieu vivant dans

la diversité des publics. Mais pour continuer à attirer du monde

et chercher de nouveaux spectateurs, il fallait développer d’autres

aspects pour se rendre désirable. » Et faire en sorte de pouvoir

tirer son épingle du jeu dans un territoire plutôt concurrentiel.

En effet, La Ferme du Buisson se retrouve entre les 10 salles

de l’UGC Ciné Cité de Noisy-le-Grand (8 km) et les 16 écrans

du CGR Torcy de Marne-la-Vallée (3,2 km). S’agissant des

cinémas de proximité, il est entouré du Bijou (3 salles) également

à Noisy, de l’Apollo (2 salles) à Pontault-Combault (7

km) et de l’Etoile Cosmos (2 écrans) à Chelles (7,3 km au

nord). En prenant en compte ce contexte mais aussi les points

forts de son nouvel établissement, Dominique Toulat mise sur

65 000 entrées annuelles, contre 42 000 réalisées en moyenne

via l’exploitation de la salle de théâtre.

RENSEIGNEMENTS

Coordonnées

Allée de la Ferme - Noisiel 77186

Tél. 01 64 62 77 05

E-Mail

contact@lafermedubuisson.com

Site Internet

lafermedubuisson.com

Séances de 16h30 à 21h, le

mercredi à partir de 14h, le jeudi

à partir de 12h15 et le week-end

dès 10h30.

Tarifs Plein : 7,50 €, Réduit : 6 €,

Étudiant et lycéen : 5,50 €, Moins

de 14 ans : 4 €, Supplément 3D :

1 €. Carte Buissonière à 18 €

donne droit à des places à 4,50 €.

Le salon des bonus.

Les salles sont équipées du système Twavox.

©Tanguy Colon

©Tanguy Colon

©La Ferme du Buisson

©La Ferme du Buisson

L'atelier cinéma.

Le hall plus grand permettra de travailler la convivialité.

N°380 / 4 décembre 2019

31


PORTRAIT

EXPLOITANT

Romain Bucquet

Directeur de l’Entrepôt

à Paris

Il a récemment changé de salle obscure. Après huit années passées à l’Étoile Saint-Germain-des-Prés où il s’occupait notamment

d’accueillir des sociétés de post-production pour leurs projections de mixage et de montage, Romain Bucquet a pris au début

de l’été la direction de la salle parisienne L’Entrepôt. Ça valait bien un portrait !

LE FILM CULTE QUE VOUS N’AVEZ JAMAIS VU ? ET VOTRE EXCUSE ?

On m’a conseillé Requiem pour un massacre de Elem Klimov tout récemment. Je suis en train de virer vraiment

sensible : il y a certains films que je ne pourrais plus voir parce que trop durs pour moi.

Comment avez-vous décidé de faire

ce métier ?

J’ai grandi en Andorre où les salles étaient peu nombreuses et

le rapport au film déconnecté de celles-ci. Arrivé à Lyon pour

mes études, j’ai été impressionné par la place de la salle en

France. J’avais la chance de loger à deux pas de l’Institut

Lumière que j’ai fréquenté assidûment et passionnément sans

même me demander ce que j’allais voir, je rattrapais le temps

perdu. Quel beau lieu aussi : je suis admiratif de ce que Pierre

Colboc, l’architecte du projet, a réussi à faire pour mettre en

lumière ce hangar à l’abandon. Et puis il y a, dans son hall,

une fenêtre sur la cabine de projection. Je crois que cela a été

mon premier contact avec l’exploitation, ma première envie

de m’attaquer à la projection.

Si vous construisiez aujourd’hui le cinéma

de vos rêves, à quoi ressemblerait-il ?

À l’Entrepôt ! Je plaisante à peine : s’occuper en plein Paris d’un

cinéma qui est aussi une salle de concert, une galerie d’exposition

et un restaurant avec sa verrière et son jardin, c’est assez

fabuleux. Conçu comme tel dans les années 1970, il est pourtant

d’une spectaculaire actualité dans la diversité et la modularité

de ses espaces.

Votre spectateur le plus insolite ?

J’adore les spectateurs qui s’indignent, qui quittent le film au

milieu ou sont dithyrambiques. J’aime de plus en plus les

spectateurs qui chuchotent en salle, qui demandent à leurs amis

si ce n’est pas Charles Manson qui vient d’entrer dans le plan,

qui rient trop fort, qui partagent.

Le nanar que vous adorez ?

Road House ! Si tant est qu’un film avec Patrick Swayze et Sam

Elliott puisse être considéré comme un nanar.

La B.O. sur laquelle vous dansez ?

Footloose, dans ma tête, en m’imaginant danser dans un hangar

en tapant sur ma Coccinelle comme Kevin Bacon.

La réplique culte pour un rendez-vous ?

Le silence. Comme avant le baiser sublime dans l’ascenseur de

Drive de Nicolas Winding Refn.

Qu’est-ce qui réveille le dragon qui est

en vous ?

Les opérateurs qui n’osent pas mettre les mains dans leurs

machines parce qu’on leur a dit que c’était fragile et qu’on ne

les a jamais formés. Les gens qui disent que maintenant au

cinéma il suffit d’appuyer sur un bouton. Ne laissons jamais

nos spectateurs et nos équipes croire des choses pareilles !

Quel est l’exploitant dont vous êtes fan ?

Tous ! Les petits, les grands, les beaux, les moches. Les engagés

aussi : mes camarades de la commission de réflexion des jeunes

exploitants qui sont présents malgré leurs plannings chargés et

qui s’investissent pourtant furieusement. Blandine Bollier qui

a mené cette barque avec brio pendant deux ans. Je monte sur

les tables et je crie « Captain, oh my Captain » pour Dounia

Baba-Aissa et Nicolas Tarchiani qui se sont battus pendant deux

ans pour La Clef sans jamais savoir si ce projet pourrait aboutir

mais avec une passion intacte et des tonnes d’idées.

Et quand tout est noir, quel film vous

rend heureux ?

Le Corps de mon ennemi d’Henri Verneuil avec Belmondo et

Marie-France Pisier. Film un peu oublié, un peu daté, superbement

mélancolique et que j’affectionne comme aucun autre.

BIO EXPRESS

2009

Formation d’opérateur et tour

des cinémas entre l’Andorre, la

Nouvelle-Zélande et Paris

2011

Responsable technique à

L’Étoile Saint-Germain-des-Prés

2016

Formation de direction

d’exploitation à la Fémis

2019

Directeur de L’Entrepôt, dans le

14 e arrondissement de Paris

32


Email & CRM

CRÉEZ UN NOUVEAU LIEN AVEC VOS SPECTATEURS

Grâce à notre outil de gestion de relation client et emailing,

créez facilement des communications ciblées et personnalisées

Un ciblage complet de vos spectateurs*

Newsletter responsive

Modules personnalisables (textes, images...)

Base film complète (affiches, photos, synopsis...)

Création de listes de contacts dynamiques à partir de nombreux critères

* clients de vente à distance et adhérents au programme de fidélité

CONTACT

Stéphane Goubault

Responsable Commercial Digital

06.10.85.65.24

stephane.goubault@boxoffice.com

COMPANY.BOXOFFICE.COM


INSTITUTIONNELS

TABLEAU DES DERNIÈRES CDACi/CNACi

DATES DEMANDEUR ENSEIGNE DU PROJET ÉCRAN(S) PLACES DEMANDE VILLE DÉPART. AGGLO DÉCISION

19/11/19 SAS LES TOILES DU NORD CINE PEVELE 3 476

CDACi

En remplacement des actuels Modern

(1 salle, 170 places) et Olympia (1 salle, 126 places)

Templeuve-en-Pevele Nord Templeuve AUTORISÉ

04/12/19 CINE'M CINEMA LA CAPELETTE 12 1 969 Marseille Bouches-du-Rhône Marseille

17/12/19 SAS CAP CINEMA MONTAUBAN MEGA CGR 1 124

07/01/20 ALTA FERNEY VOLTAIRE CINEMA VOLTAIRE 3 435

CNACi

Extension de l'actuel établissement

(10 salles, 1959 places)

Création d’un cinéma provisoire de 3 salles et 435

places par transfert de l'actuel Voltaire

(3 salles, 435 places)

Montauban Tarn-et-Garonne Montauban

Ferney-Voltaire

Ain

Genève (SUI)

Annemasse (partie

française)

13/12/19 CINEVILLE CINEVILLE 5 725 Beaupréau-en-Mauges Maine-et-Loire Beaupréau

Résultat non connu

à l’heure de notre

bouclage

13/12/19 CHAMBLY CINEMA MEGARAMA 4 322

13/12/19 SAS CINEMAS FRONTIGNAN PREMIERE CINEMAS 4 595

Extension de l'actuel établissement (7 salles, 1

314 places)

En remplacement de l'actuel Ciné Mistral (1 salle,

152 places)

Chambly

Oise

Persan

Beaumont-sur-Oise

Frontignan Hérault Sète

NOUVEAUX SOUTIENS

AFCAE

Patrimoine/Répertoire

DRÔLE DE DRAME de Marcel Carné, Théâtre du Temple, 18 décembre

Jeune Public

MARCHE AVEC LES LOUPS de Jean-Michel Bertrand, Gebeka, 15 janvier 2020

AGENDA DE LA PROFESSION

ÉVÉNEMENT

DATE

LIEU

CONVENTION LE PACTE 11/12 Paris

CONVENTIONS UNIVERSAL & VOUS 15 et 17/12

Paris, Lyon et

Bordeaux

SOMMET DES ARCS 17 au 21/12 Les Arcs (73)

23 E FESTIVAL TÉLÉRAMA/AFCAE 15 au 21/01/20 France

20 ES RENCONTRES DE BRETAGNE

28/01 au

01/02/20

La Baule (44)

PETITES ANNONCES

RECHERCHE

2 Managers Cinéma H/F

En lien quotidien avec les équipes sur site, vous

serez chargé(e) de la coordination de 5 cinémas de

proximité situés à Antibes, Brignoles, Cogolin, Foix et

St-Maximin-la-Ste-Baume. Vous participerez à la gestion

des approvisionnements, comptabilité, administration,

technique, communication, programmation ainsi que

l’animation de nos sites (ciné-débats, ciné-gouter, séances

avec réalisateur et équipe de film, etc.).

Profil : passionné(e) de cinéma,

esprit d’initiative et sens de l’organisation.

Postes situés à Sophia Antipolis (06) avec des

déplacements réguliers.

CDD 6 mois • Temps Complet

• Évolution possible vers CDI

Transmettre CV à info@cineazur.fr

La Commune de Métabief

RECHERCHE

un nouveau locataire-gérant

pour son cinéma « Le Mont d’Or », sis avenue du Bois

du Roi à Métabief à compter du 1 er avril 2019. Si vous

êtes intéressé, veuillez retirer un dossier de candidature

auprès du secrétariat par mail mairie@metabief.fr, ou

courrier à l’adresse 16 Rue du Village 25370 METABIEF.

L’ASSOCIATION

CINE MANIVEL

RECRUTE

SON DIRECTEUR OU SA

DIRECTRICE | REDON

92 E CÉRÉMONIE DES OSCARS 20/02/20 Los Angeles

70 E BERLINALE

20/02 au

01/03/20

45 E CÉRÉMONIE DES CÉSAR 28/02/20 Paris

111 E AG DU SFTC 11 et 12/03/20 Reims (51)

10 ES RENCONTRES DU SUD 16 au 21/03/20 Avignon (84)

PRINTEMPS DU CINÉMA 29 au 31/03/20 France

24 ES RENCONTRES DU CINÉMA DE GÉRARDMER

31/03 au

03/04/20

Berlin

Gérardmer (88)

6 E FESTIVAL PLAY IT AGAIN ! 15 au 28/04/20 France

73 E FESTIVAL DE CANNES 12 au 23/05/20 Cannes (06)

RENCONTRE INTERSYNDICALE DE L'EST 11/06/20 à déterminer

CINEEUROPE 2020 22 au 25/06/20 Barcelone

FÊTE DU CINÉMA

28/06 au

01/07/20

France

FESTIVAL CINÉ-COOL 22 au 29/08/20 Grand Est

75 E CONGRÈS FNCF 21 au 24/09/20 Deauville (14)

Retrouvez toutes ces manifestations plus détaillées sur boxofficepro.fr rubrique Agenda

Groupe indépendant

GRAND ECRAN Cinémas

(10 sites, 80 salles )

RECHERCHE

Directeur (H,F) CONFIRMÉ(E)

Pour un établissement situé en Gironde

Réelles aptitudes à manager une équipe, participation

active à l’animation des sites, esprit d’initiative et capacité

d’adaptation sont requis. Rémunération et intéressement

motivants. Merci d’adresser vos CV,

lettre de motivation.

Disponibilité rapide. par mail à :

grandecrandirection@grandecran.eu

Le Ciné Manivel, association créée en 1986, est implanté

sur le port à Redon, ville de 9 500 habitants, recherche

son futur directeur ou directrice. Sous l’autorité du conseil

d’administration, vous assurez la direction de l’association,

de l’ensemble de ses activités, avec les 145 adhérents,

18 professionnels salariés, avec 7 salles, un espace multi

fonctions, Le Plateau, le Ciné Café avec un restaurant,

une régie publicitaire, Label Séance, filiale de l’association.

Vous préparez, animez et coordonnez la politique générale,

cinématographique, artistique. Vous définissez et impulsez

la programmation cinématographique, artistique et

développez les services, les opérations, les activités et les

animations. Vous avez la charge du fonctionnement du

cinéma au quotidien et vous soutenez, suivez l’organisation

et le déroulement de l’ensemble des activités, des services.

Votre profil : Vous avez une expérience solide dans le

métier de l’exploitation et de l’animation, de structures

culturelles, du secteur de l’économie sociale et solidaire,

de l’éducation populaire. Le poste en CDI est à pourvoir

à compter de septembre 2020.

Transmettre CV au plus tard le

dimanche 12 janvier 2020

à recrutement@cinemanivel.fr

Ciné Manivel

12, quai Jean Bart. BP 70528 - 35605 Redon Cedex

34


NESTLÉ FRANCE S.A.S. 542 014 428 RCS Meaux, Noisiel ® Reg. Trademark of Société des Produits Nestlé S.A.

Des billes rafraichies servies

dans des Kups* refermables

À PARTAGER

*Kup = Gobelet

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter votre commercial NESTLÉ ® Chocolat Impulsion.


ENSEMBLE.

JUSQU’AU BOUT.

WILL SMITH

MARTIN LAWRENCE

LE 22 JANVIER

COLUMBIA PICTURES PRÉSENTE EN ASSOCIATION AVEC 2.0 ENTERTAINMENT UNE PRODUCTION DON SIMPSON/JERRY BRUCKHEIMER/OVERBROOK/2.0 ENTERTAINMENT “BAD BOYS FOR LIFE” VANESSA HUDGENS

ALEXANDER LUDWIG CHARLES MELTON PAOLA NUNEZ KATE DEL CASTILLO NICKY JAM ET JOE PANTOLIANO MUSIQUE

DE LORNE BALFE PRODUCTEURS

EXÉCUTIFS CHAD OMAN BARRY WALDMAN MIKE STENSON JAMES LASSITER

SCÉNARIO

DE JOE CARNAHAN ET CHRIS BREMNER PRODUIT

PAR JERRY BRUCKHEIMER WILL SMITH DOUG BELGRAD RÉALISÉ

PAR ADIL EL ARBI & BILALL FALLAH

Bande Originale chez We The Best Music/Epic Records

#BadBoysForLife

/BadBoysForLife.LeFilm

PROPRIETE DE COLUMBIA TRISTAR MARKETING GROUP, INC. A USAGE PROMOTIONNEL UNIQUEMENT. VENTE, DUPLICATION OU TRANSFERT DE CE MATERIEL STRICTEMENT INTERDITS.

More magazines by this user
Similar magazines