JUILLET2:Mise en page 1.qxd - Baccarat

ville.baccarat.fr

JUILLET2:Mise en page 1.qxd - Baccarat

Magazine municipal d’information- N° 26 Juillet-Août 2010Trait d’unionSupplémentdétachable :Spécial FIMABonnes vacances !


La Lorraine comme j’aimeSolidaritéLa Poste et Philapostel Lorraine se sont associés pour fêter lasortie nationale du timbre “pâté lorrain”, élément du collector« La Lorraine comme j’aime ». Une exposition de cartes postalessur les recettes du cuisine, un bureau de poste temporaire, lavente de timbres et de cartes souvenir avec cachet 1 er jour,étaient donc organisés sur l’esplanade de la tour des Voués.Comme le pâté lorrain est aussi une histoire de saveurs, FrançoisPierre a proposé une dégustation et démonstration de fabricationde ses célèbres feuilletés lorrains.Un délice pour les yeux comme pour les papilles !Une belle initiative.Depuis 5 ans, l’association Retina France organise un défisportif « un tandem pour la vue, soit 1000 km parcourus àtravers 5 régions et 10 départements traversés par despersonnes déficientes visuelles accompagnées de sportifsbénévoles. L’objectif de cette manifestation est de récolterdes fonds pour aider les personnes atteintes de pathologiesoculaires invalidantes. La caravane partie le 6 juin d’Eviana fait escale à Baccarat et s’est vue accueillir chaleureusementpar 19 élus venus témoigner de leur soutien.ActualitesAppel du 18 juinA l’occasion du 70ème anniversaire de l’appel du 18 juin1940, lancé à la Radio de Londres par le Général de Gaulleincitant les alliés à refuser la défaite et à poursuivre le combatcontre l’ennemi, les élus, autorités civiles et militaires sesont rassemblés devant le monument Leclerc afin d’ydéposer une gerbe et se recueillir.En souvenir de l’OpéraLes enfants des mercredis récréatifs ont été séduits par leurvisite de l’Opéra National. Pour que ces moments de rêveriese prolongent encore un peu, ils ont réalisé avec l’aide deBernadette, Karine et Christina, un magnifique décord’opéra sur lequel valsent plusieurs divas en robes longues.Bravo !Les jardins du coeurLe secours catholique, sous la direction de Pierre MARCHAL,met à disposition une parcelle de terrain, des semences etdes outils. Ses conseils avisés sont en plus.5 à 6 personnes viennent ainsi régulièrement surveiller leursplantations de fleurs et de légumes et profitent ainsi desjoies du jardinage.C’est aussi l’occasion d’échanges et de partage.Yvette COUDRAYEchappée belle pour les petitsQuelle escapade pour les élèves de maternelle de l’Institutionde Gondrecourt ! Pour fêter la fin de l’année, c’est à pied etsac au dos qu’ils se sont dirigés vers la gare pour prendre letrain à destination de St Dié.Au programme : visiter la Cathédrale et admirer ses vitraux,participer à une animation autour du livre à la médiathèque etse laisse bercer par les histoires de Nadine. Goûter jeux etpique-nique ont complété cette journée pleine de surprises.Un voyage financé par l’association des parents d’élèves.5


NotrevilleVoyage à l’opéra ...une invitation culturelle ponctuéed’événements particuliers,proposée par la Ville de Baccaratdu 12 mai au 3 juin.Retrospective ...Exposition de costumesà la salle des fêtesLe service culturel de la Ville deBaccarat vous a offert un puzzleéblouissant de costumes d’Opéraconstruit avec brio, dans un écrin deprestige : votre très belle salle desfêtes.Les costumes que vous avez pu admirerpermettent la lecture d’un caractèreet impliquent une gestuelle, ils racontentautre chose du personnage.Regarder l’opéra d’un autre œil, gommerà jamais l’image élitiste et poussiéreused’une certaine époque.L’opéra s’encanaille et descend dansla rue sans rien perdre de sonexcellence.C’est alors que l’Opéra va entrer dansvos vies, vous allez poser sur luiun regard actuel, découvrir d’autresclés d’écoute, de lecture etd’imprégnation.Ne dit-on pas que la musique est lechant de l’âme ?REMERCIEMENTSM me Renaux, maire de Baccarat, MichelBocquel, maire de Deneuvre et présidentde le CCVC, Jean-Paul François, maire deFlin, M le Curé, Carmello Agnello, metteuren scène, dramaturge et responsable duservice éducatif à l’Opéra National deLorraine, Michèle Di Betta, conseillèrepédagogique de l’éducation nationale enéducation musicale, Michaela Lerch,conservateur du patrimoine Baccarat,David Duchene, délégué territorial auConseil Général, Thibault Valois et JulienAndré du Syndicat mixte du Pays du Lunévillois,la chorale la Guériotte, l’ensemble baroqueles Plaisirs enchantés , M me Barthélémy,professeur de musique au collège de Baccarat,Claire Simon et Thierry Garin, Cyril Lalevéeet Mme Boulanger, la chorale des écolesprimaires et du Collège, Mesdames etmessieurs les enseignants de l’école dela Serre et du Centre, Catherine Larsonneur,directrice de la culture, Florence Hornyresponsable communication, CatherineVincent, responsable Protocole, ChristianNoël, directeur des services techniqueset son équipe, Didier Louis responsabledu service des espaces verts et sonéquipe, Bruno Haÿ, directeur des ressourceshumaines, les hôtesses de l’expositionCorinne Dijoux, Marie-Jeanne Georgel,Audrey Lecolier.Conférence animée par Henry-Jean Servat,à la salle des fêtes.L’ambiance est intimiste et raffinée, c’est presquecomme à l’opéra. La salle est comble, on caquète, ons’installe et lever de rideau.Un ange passe... Non, ce soir c’est un “conteur” qui vanous promener avec élégance tout au long d’une bellehistoire, celle d’une femme au destin fabuleux.La Callas a pris Henry-Jean Servat dans ses bras, ou lecontraire peut être… pour une étreinte éternelle.La passion se devine. C’est un portrait de femme délicatementbrossé avec réalisme, objectivité, pour enfermer la cantatricedans une boule de lumière.Ce sont des mots simples vibrants de justesse, ils nousvont droit au cœur, et notre corde sensible s’affole au fildu récit. On s’enflamme, elle va frôler nos vies l’espaced’un instant. On va tout savoir sur cette grande dame etce que Henry-Jean Servat ne nous dira pas, on va lerêver et jurer qu’il l’a dit.Menteurs ? Même pas vraiNous sommes suspendus à ses lèvres, il nous balade surune mer d’huile, nous entraîne dans le creux de la vague,nous fait surfer dessus et planer largement au dessus.La souffrance est palpable mais son cri reste muet. Il n’ya pas eu de caresses pour aider à endurer les coups.Monsieur, nous partageons votre passion, on vous volevotre héroïne pour la faire nôtre, sans complexe, parceque nous sommes tombés sous le charme.Tout est dit et pourtant on a envie de courir cherchervotre livre parce que l’on veut savoir encore.L’excellence professionnelle fait de ce moment un purinstant de plaisir et de plénitude. Merci Monsieur pourvotre talent, votre sens aigu de l’observation et l’analyseparfaite des sentiments. Votre simplicité est véritable.Longtemps encore, votre voix continuera de raisonner ànos oreilles et à nos cœurs avec une force particulière.A la fin de la conférence, il y a peu de questions.Explication probable : la plupart d’entre nous, sommesrestés à l’arrièredu bateau.Ah le pouvoirdes mots …Chapeau basMonsieur Servat.A une autrefois, Monsieur,pour une autrebelle histoire.6


Concert de Claire Simon,le 30 mai, chapelle de FlinMonsieur le Maire de Flin et l’association Musiqueau chœur de Ménil nous ont accueillis dansleur belle chapelle dédiée à Notre Dame deMervaville. L’ambiance était feutrée, le publicenvouté par une soliste d’exception ClaireSimon de l’Opéra National de Nancy. Unejeune femme passionnée qui vous empoigneavec une énergie communicative et étonnante.Tour à tour dramatique, un brin impertinente,d’une sensualité vivifiante, selon les morceauxinterprétés.Le cœur gonflé, le rire au coin des lèvres etparfois la larme à l’œil, recueillir les blessuresirréductibles de l’âme et emprisonner cesmorceaux de bravoure vocale de haute voléesur la corruption des âmes et les vices de lasociété parce que cette peinture des mœursest d’une véracité et d’une férocité troublantemais aussi rafraichissante.Claire n’a pas fait que chanter, elle nous a entraînédans un monde en mouvement où l’identitédes lieux devient tout à fait secondaire au profitde visions subjectives où la lumière et la gestuellejouent un rôle capital.Le public s’embrase. Les sensations sontébouriffantes. Notre monde rongé par la grisailled’une uniformisation galopante mérite d’êtreré-enchanté.Ronronnement de plaisir avec un clin d’œilbourré d’humour et de tendresse pour un papabien aimé avec la fête des mamans Chat.(C’était le jour de la fête des mères …)Un moment fabuleux hors du temps, une fêteinnovante et poétique inspirée par des sentimentssimples, vrais et généreux dont la qualitéd’interprétation défie les plus grands.Concert en l’église de Deneuvrele 31 maiLe public est venu en nombre écouter unmagnifique concert. L’église de Deneuvre esthabituée a plus de solennité et pour l’occasionnous avons même ouvert la porte à Faust.Passion, opéra oblige …Au programme : le quatuor de l’Opéra Nationalde Lorraine de Nancy, la chorale de la Guériotte,l’orchestre les Plaisirs Enchantés, la choraledes enfants.Tous les acteurs du spectacle sont en accordcar il faut imaginer le son parfait, lui donner sacouleur, sa force, son intensité.La tessiture de la voix, véritable instrumentorganique est impressionnante, elle nous offrel’écho des superbes vibrations du sentimentamoureux, la tonalité sombre presque dramatiquequi frôle le sanglot, l’explosion de la joie.L’approche légère et élégante par une extraordinairepalette de nuances acquiert une profondeurlyrique et dramatique exprimant les intérêts dupersonnage avec une couleur vocale sensuelle.L’interprétation donne un sens à la moindrenote, au moindre silence, pour rendre toute saforce expressive et émotionnelle à la musiquedu compositeur.L’extravagant, l’inquiétant, le désopilant sontexcessifs à l’opéra comme il convient de l’être.Un concert original dans sa composition etd’une qualité exceptionnelle tant par laperformance vocale que par la qualité del’interprétation des musiciens.Les chanteurs de l’Opéra nationalNotreville7


NotrevilleUn bilan positifLe service culturel de Baccarat a souhaité s’ouvriraux autres communes en leur proposant des navettesgratuites pour des visites programmées à la salledes fêtes de Baccarat, mais aussi à l’Opéra Nationalde Lorraine.Deux concerts ont été décentralisés, l’un à Flin,l’autre à Deneuvre.Notre politique n’est plus à l’isolement mais à lamutualisation et au rayonnement dans le Payslunévillois. Nous avons fait le premier pas pourun partage de grand projet dans le but d’offrir àtous l’opportunité de profiter des différentesactions menées sur une thématique à fairedécouvrir. Votre adhésion a fait notre force.Nous avons accueilli 2 000 visiteurs venusd’horizons très différents.Rendez-vous pour un autre grandcoup de cœur.Jocelyne CAREL,adjointeà la culture et à la communicationLe choeur d’enfantsUne première.Un seul « cœur », 155 élèves des écoles primaires duCentre, de la Serre et du collège se sont mis audiapason de l’Opéra. L’apprentissage s’est faitau sein des différentes classes et pour le grandjour sous la direction de Mme Barthélémy,professeur de musique au Collège.Ils nous ont interprétés un morceau de Carmen deBizet : le choeur des gamins, la garde montante.Emouvant, troublant, le public a été bluffé.C’est un souffle de fraîcheur qui a inondé toutela grande salle.Le quatuor de l’Opéra a interprété un extrait deFaust devant un public d’enfants et d’adultes.Notre chorale bien aimée … la Guériotte étaitelle aussi partie prenante dans ce concertd’exception. A toutes et à tous, bravo pour letravail réalisé et pour ce moment de plaisiroffert au public.Les coulisses de l’OpéraL’envers du décor, ce que nous mourrons d’enviede voir, mais qui, en général est interdit.Les élèves des écoles maternelles, primaires etdu Collège, le public en insertion, les jeunes desmercredis récréatifs, les personnes âgées … ontpu visiter avec intérêt et curiosité l’Opéra .Ils ont pu voir les artisans de l’ombre et créateursde l’éternel opéra dont la vigilance rend tout celapossible. Que de découvertes : les décors, l’éclairage,les bâtiments eux mêmes, la salle de maquillage,d’habillage, les fauteuils, les loges, et même lepoulailler, la fosse d’orchestre, la scène, le foyer,l’atelier couture ...De quoi susciter quelques vocations et inciter àpousser la porte de l’Opéra pour y découvrir lespectacle de son choix.8


Jumelage de Gernsbachet PergolaAu cours d’une visite de 3 jours des représentants de laville de GERNSBACH dans la ville de PERGOLA en Italie,une première charte de jumelage entre ces deux villes aété signée le 1er mai 2010 par Mr KNITTEL Dieter mairede GERNSBACH et Mr BALDELLI Francisco, maire dePERGOLA.Comme l’ont fait , il y a déjà 46 ans, notre ville et sa villejumelle, ce nouveau jumelage doit être concrétisé par lasignature de la charte dans l’autre cité.Ainsi, le samedi 12 juin 2010, la délégation italienne s’estrendue à GERNSBACH pour finaliser ce nouvel accordde jumelage. BACCARAT pour sa part et son comité dejumelage étaient invités et représentés par Gérard François,Michel Marchal et Alain HUGUEVILLE.La cérémonie de signature s’est déroulée selon leprogramme suivant :- à 17 heures, ouverture au son de l’hymne national italiensuivi des différents discours de F. Baldelli, maire de Pergola, deDietter Knittel, maire de Gernsbach, de M Habericht,représentant de la région de Rastatt, de M Baldelli (lefrère du précédent) représentant la région de Pesaro -Urbino et enfin de Gérard François pour Baccarat.- Les allocutions ont été suivies de l’hymne national allemandet de la signature officielle de la 2éme partie de la chartede jumelage entre GERNSBACH et PERGOLA ainsi qued’une remise de cadeaux entre les villes (une horloge solairede la part de GERNSBACH et un tableau de bronze pourPERGOLA).- La manifestation s’est terminée par l’hymne européeninterprété par la Stadtkapelle et par le dévoilement commundes trois villes concernées d’une plaque qui sera installéeaux entrées de Gernsbach puis par une partie convivialede chants et de danses des deux cités nouvellement liées.La ville de BACCARAT, a donc été interpellée pour adhérerà ce nouveau jumelage et participer ainsi à un groupementde trois villes pour organiser des relations et des échangesprivilégiés et constituer une sorte de petite Europe desvilles.Notre cité qui ne possède véritablement pas beaucoup depersonnes d’origine transalpine réunies en association parexemple se sent relativement éloignée géographiquementde l’Italie et hésite donc à signer un jumelage avec Pergola.Toutefois, dans un sentiment de solidarité et d’ouverture,il semble possible de participer à une telle collaborationqui pourrait avoir un aspect plus protocolaire et moinspopulaire et d’organiser les rencontres nécessaires avantla signature éventuelle d’une charte de jumelage.Gérard François,Maire adjointchargé du jumelageNotrevilleTransports gratuitspour le festival de musiquelunévilloisLafontaineBOURGAUT1865 dite Fontaine duparc coule à nouveaunormalement, le bassinest rempli d'une belleeau pure et claire, grâceau travail bénévole deMichel Balland habitantde Baccarat. Merci !On découvre sur une carte postale quel’endroit très bucolique possédait autrefoisun kiosque.Une promenade, de tout temps, très prisée,à une demi-heure à pied seulement ducentre de Baccarat.9Pour favoriser l'accès des jeunes aufestival de musique "Requiem pourun Jaki", qui se déroulera vendredi 9juillet prochain à Lunéville, lesorganisateurs mettront en placedes navettes gratuites desservantl'ensemble du Lunévillois.Ce service fonctionnera sur réservationau moyen d'un formulaire disponiblesur le site internet, développé pourcette occcasion, dont voici le lien :http://madameesttropbonne.com/requiem/


NotrevilleLes jeunes élus au SénatTous les candidats à l’élection du Conseil Municipal desJeunes, soit 21 jeunes Bachamois, se sont retrouvés mercredi 9juin pour un séjour parisien.Au programme, une visite commentée du Sénat.Les Sénateurs de Meurthe et Moselle, Jacqueline PANISet Philippe NACHBAR, hôtes d’un jour, apportèrent descompléments d’information sur l’histoire du bâtiment etle fonctionnement de cette institution.A l’origine, c’est Marie de Médicis qui fit construire cepalais de style renaissance et ce fut Napoléon qui yinstalla les premiers sénateurs en 1804.La visite commença d’abord par la salle des conférencesaux proportions incroyables ornée de tableaux de Delacroix etses murs dorés à l’or fin puis la galerie des bustes avantl’entrée dans l'hémicycle. Lieu où se déroulent les débatsdu Sénat, c'est le cœur même de la Haute Assemblée,garante de la stabilité institutionnelle.Les jeunes élus s’y installèrent et découvrirent sur certains siègesles plaques en bronze d’illustres sénateurs. Victor Hugo,Jules Ferry, Georges Clémenceau.Après une explication sur le fonctionnement de cette institutionpuis un passage par la bibliothèque avec ses 400 000 livres,dont certains très rares, le groupe prit la sortie par l’escalierd’honneur. Escalier monumental, surmonté d'une voûteà rosaces, orné de lions de Nubie et bordé de colonnesioniques.Une pause déjeuner au Jardin du Luxembourg en formede pique-nique, puis ce fut au tour de la Seine d’être lelieu de la promenade ; c’est donc sur un bateau-moucheque les jeunes élus continuèrent leur découverteparisienne au pied de Notre Dame de Paris.Cette journée, placée sous le signe de la citoyenneté et dela découverte des monuments parisiens, fut l’occasionpour les jeunes d’échanger en direct avec M me le Maireet les élus présents.Une journée hors du commun qui restera gravée dans lesmémoires des jeunes et des moins jeunes.Les élus en charge du CMJUn pass privilège pour Baccarat et St Dié« En matière de tourisme lesfrontières n’existent pas ! »Josette Renaux, maire de Baccarat,vice-présidente de la CCVC,chargée du tourisme et ChristianPierret, maire de St Dié ont prononcécet adage de la même voix forte.En effet, c’est à Baccarat que StDié et la CCVC ont scellé officiellementun partenariat innovanten présentant le Pass Privilège.Un moyen de découvrir l’exceptionnelle richesseculturelle de nos territoires respectifs à travers 6 musées,pour un prix global forfaitaire réduit par rapport àl’achat de billets musée par musée (20,50 €).Son prix de 9 € est particulièrement attractif puisqu’ilpermet une économie de 11,50 €.A découvrir du côté du territoire des vallées du Cristalle musée du cristal, le Pôle Bijou à Baccarat et sonexposition « les bijoux gemme », le musée LesSources d’Hercule à Deneuvre.Côté vosgien, ne manquez pas :10- l’Exposition « Les maîtres dela sculpture du XXe siècle »,du 14 juillet au 10 octobre, quiprésente des sculptures "originales"de Dali, Rodin, Renoir, Degas,Modigliani, Braque, Claudel,Gauguin, à la Tour de la Liberté.( tous les jours de 14h à 19h)- l’Exposition des Bijoux deBraque qui présente à la Tourde la Liberté une prestigieusecollection de 52 bijoux créés par le maître lapidaireHenri-Edouard Heger de Loewenfeld d’après l’œuvrede Georges BRAQUE.- et la visite du musée Pierre NoëlUne première pierre est posée, mais d’autres suivrontcomme la décentralisation à Baccarat du Festival Internationalde Géographie. En octobre, nous bénéficieronsd’une conférence, d’une exposition et d’un café géo.dossier à suivre ...Points de vente du pass : les différents musées et expositions,les offices de tourisme de St Dié et Baccarat.


Album souvenirsSupplément TRAIT D’UNION


Une première éditionorchestrée par(de gauche à droite) :Thierry Marié (village desartisans d’art),Jacques Faivre (conseilcommunication)Christian Gex (Organisation), Josette Renaux,Valéry Dubois (presse),Thierry Cornelti (productionmusicale)et Christophe Delavenne(Concours des métiersd’art) - photo en page 4Générosité ...C’est le mot qui convient pour définir le 1er Festival internationaldes métiers d’Art.(FIMA)Générosité en premier de l’équipe constituée de professionnelsqui a mis son savoir, ses réseaux, au service du projet.Ce sont les quatre partenaires du co-Fima : Thierry Cornolti,pour la partie musicale, Valéry Dubois et son équipe, pourla partie presse, Thierry Marié, pour la partie artistique avec lecoordonnateur de l’ensemble du projet, Jacques Faivre, consultant.Générosité des artistes, en premier lieu je tiens à citer le parrainde la manifestation Yvan Cassar qui sachant le budget limité afait don de son cachet ce qui représente environ 70.000 euros.Rarement, j’ai rencontré quelqu’un d’aussi généreux, disponibleet qui voulait absolument que ce premier Festival soit un succès.L’orchestre symphonique de 73 musiciens qu’il a dirigés, a étéconstitué pour l’occasion, en grande partie par des musiciensde la région, prix de conservatoire, membres de l’orchestre delorraine etc.. Celles et ceux qui ont pu assister au spectacleexceptionnel qu’il nous a été donné d’entendre en garderont unsouvenir ému. Ce fut un grand moment.Générosité aussi du chanteur Stanislas qui a souhaité rester unjour de plus sans contre-partie pour avoir le plaisir d’interprétersa chanson fétiche sous la direction d’Yvan Cassar.Générosité des 130 bénévoles qui pendant les trois jours n’ontpas ménagé leur peine. L’organisation sur place a été menée demain de maître par mon adjoint Christian Gex qui a montré sacapacité à fédérer autour de lui des personnes motivées et quiavaient tous une volonté commune, la réussite de ce Festival.Il convient de noter que parmi les bénévoles plus de 40 employésde la mairie avaient répondu présents à ma demande, que cesoient les cadres, le personnel des services administratifs, desespaces verts, des services techniques, toutes et tous ont tenuà donner gratuitement de leur temps, certains jusqu’à minuit,sans jamais se plaindre, avec le sourire et heureux de se trouverassociés à cette aventure.2


Il en est de même de tous les élus de la majorité lesquels chacundans un domaine différent ont « mouillé » leur chemise.Je n’oublie pas les associations qui étaient représentées et queje remercierai par ailleurs, ni le formidable travail des jeunesqui ont arpenté la ville pour vendre des billets de tombola, mercià eux, ils étaient 61 filles et garçons sous la houlette du servicejeunesse de la communauté de communes, motivés, souriants,quelle belle image de la jeunesse de Baccarat ont-ils donné !La cohésion qui s’est révélée à l’occasion de ce premier Festivalest pour moi la plus belle des récompenses.La générosité c’est cela, elle était présente durant tout ces troisjours, l’engouement, l’enthousiasme communicatif des uns etdes autres ont fait oublier que le temps hélàs n’était pas de lapartie, c’est le seul regret que l’on puisse avoir.Bien sûr, il y aura des choses améliorer, mais c’était une premièremanifestation de cette nature rehaussée par un concours decréateurs contemporains de très bon niveau que nous devonsau professionnalisme de Christophe Delavenne, chargé des métiersd’art à la Région.Les délais ont été un peu courts c’est vrai mais grâce aux mécénatset aux réseaux personnels de certains d’entre nous, au partenariatavec la manufacture des cristalleries ainsi qu’avec l’appui desinstitutionnels qui ont été à nos côtés, le budget a été bien maitrisé.Vive 2012 pour la prochaine éditiondu Festival International des Métiers d’Art !Josette RenauxMaire de BaccaratPrésidente de Baccarat Développement3


Les lauréats du concours FIMA 2010Concours 2010du Festival International des Métiers d’artDès sa première édition, leconcours International de Métiersd'Art du FIMA a mobilisé denombreux créateurs françaismais aussi des créateurs étrangers.La sélection de 15 créateurs parmi les 50candidatures reçues sur le thème de laTransparence a offert au public la découvertepassionnante de créations de grande qualité.Pâte de verre, cristal, bois, céramique, métal,textile ... la variété des matériaux a permisd'illustrer la richesse des métiers autant qu'ellea autorisé les créateurs à des audaces appréciéesde tous.Le jury final présidé par Jean Louis HURLIN,Maître d'Art de France, aura retenu, après desdébats d'une grande intensité, "Aleth" unecréation lumineuse et aboutie de ChristopheMASSON mais aussi les talents de jeunescréatrices avec la poésie du fantôme de lustre"Effeuillée" réalisé en broderie de Jackie TADEONIet la sculpture jeu de miroir "à travers" deSandrine ISAMBERT.La remise des prix s'est effectuée, avec l'ensembledes créateurs, devant un public nombreux et enprésence des personnalités représentant lesinstitutions ayant doté le concours,Communautéde communes du Cristal, Conseil Général deMeurthe et Moselle et Région de Lorraine.Christophe Delavenneprésente un artisan à Yvan CassarChristophe DELAVENNE4


AlethGrand prix du jury :Christophe MASSONL’effeuilléePrix spécial du jury :Sandrine ISAMBERTA traversMention spéciale du jury :Jackie TADEONILuminaireDate de création : 2010Les objets opaques absorbent la lumièreparcourant la transparence de l’espace,ils captent ainsi cette lumière.A l’inverse la sculpture lumineuseproposée permet de faire venir lalumière de l’intérieur pour éclairerl’extérieur par un jeu complexe demiroirs et de demi-transparence desfaces extérieures ajourées.L’œuvre présentée se veut aussi unemétaphore sur l’ouverture du créateurau monde, son éclairage personnelqu’il « propose » au monde commeune forme de transparence surlui-même.Sculpture textileDate de création : 2010Au travers d'une sculpture singulièreJackie TADEONI a choisi de rendrehommage au travail de Baccaraten s’inspirant d’un lustre habillé entransparence. La définition de latransparence a mené la créatricesur l'image des feuilles mortes etdesséchées de l’hiver par lesquelleson peut voir « à travers » un universfroid, comme le cristal mais qui laisseapparaître de subtils motifs par sadécomposition.« Effeuillée » est une sculpture textileaux allures squelettiques ayant pourforme un lustre qui se tiendraitdans l’espace comme un fantômeévanescent.Mobile de verre souffléDate de création : 2010Sculpture de cristalDate de création 2010Confrontée au constat de la multiplicitédes définitions de la transparencemettant néanmoins en avant l’aspectcommun du « libre passage » laissé àla lumière la création de SandrineISAMBERT s'est "batie" autour d’unesphère laissant passer la lumière(transparence) mais pas la netteté.Le résultat est obtenu en jouant sur lesqualités du verre facilitant le passage de lalumière mais pas la netteté par le jeudes déformations optiques.Le spectateur est ainsi limité dans latransparence de sa vision par la visionde bribes d’images…….De la terre à la merPrix du public :Katzumi TAÏNée sur sur une île du Japon, Kazumi Tai a gardé un lien très fort avec l'eauqu'elle côtoie aujourd'hui quotiennement puisqu'elle habite sur les bords deSeine.Issue de l'Ecole Supérieure d'Arts Graphiques de Paris, elle utilise diversestechniques : verre soufflé, thermoformage, verre filé...Mariant dans son processus de création eau, feu, verre, ses réalisationsappartiennent à un univers féminin très poétique jouant avec la lumière, latransparence et l'énergie pour le plaisir sans partage de l'esprit et des yeux.Une exposition réservée tout particulièrement à Kazumi Tai est prévue à laMédiathèque de Laxou en Septembre et Octobre 2010.5


Yvan Cassar, parrain de la manifestation relève le défi de broderLe village des artisansImplanté au cœur de Baccarat et composé d’une trentained’espaces d’exposition et de démonstration, le Village des Métiers d’Arta accueilli plusieurs milliers de visiteurs durant les trois joursdu festival. Le public a pu apprécier des œuvres originalesissues d’une grande variété de savoir-faire et témoignant d’une imaginationcapable de s’exercer sur toutes les matières, des métaux précieux aux tissus,en passant par le verre, le bois, la pierre, la terre et la céramique.Des lycées proposant des formations aux métiers d’art ont mis en lumière lestravaux déjà remarquables de leurs élèves, en apportant aux jeunes visiteurs etaux familles des informations sur les filières donnant accès à des pratiquesprofessionnelles où s’unissent la haute technicité, l’esthétique et la créativité.Un message auquel faisait écho celui de la Société des Meilleurs Ouvriers deFrance dont les chefs-d’œuvre présents sur le festival suffisaient à prouver s’il enétait besoin que « l’intelligence de la main n’est pas inférieure à celle de l’esprit ».A l’entrée du Village, des démonstrations de peinture et de sculpture célébraientles relations fertiles entre l’univers de la création artistique et les métiers d’art,relations dont l’importance fut récemment soulignée par Frédéric Mitterrand,Ministre de la Culture et de la Communication, à l’occasion de la création del’Institut National des Métiers d’Art.Thierry MARIÉ6


“ Face aux difficultés liées à la transmission et à lavalorisation d’un savoir-faire de l’excellence, dansun contexte de concurrence accrue avec des marchésinternationaux qui fragilisent nos ateliers traditionnels,nous avons voulu ouvrir un univers confidentiel àune reconnaissance publique.Il s’imposait à nous que Baccarat « Ville des Métiersd’Art » et ambassadrice des prestigieux métiers verrierssoit à l’origine d’un rendez-vous de la création aucœur des métiers d’art.Si la sûreté du geste, l’utilisation de matériauxnobles, la réalisation de pièces d’exception sont lesimages qui s’imposent pour évoquer les métiersd’art, ils ne peuvent toutefois pas être voués au seulculte de la tradition.C’est pourquoi - et dans le but de susciter desrencontres entre des publics très différents - nousavons souhaité mêler un concours à des journéesde rencontres et de créations musicales de grandequalité.”Anne CREUSAT,chargée de missionSur le village des métiers d’art, les artisans ont montré leur savoir-faireet dévoiler des créations de grande qualité.7


ZEMIX “graffe” sur le thèmeBaccarat de l’ombreà la lumièreSylvain LOISANT en démonstrationde peinture.David Bulle explique sontravail de sculpture.Les « Vitrines artistiques »Durant le mois de juin, les commerçants de Baccarat onttransformé les vitrines de leur boutique en espaces d’exposition,hébergeant ainsi une cinquantaine de peintures et de sculpturesmises à disposition par plusieurs associations artistiqueslorraines.Cette opération a précédé le FIMA de plusieurs semaines afinde l’annoncer, mais elle fut aussi une manière de l’étendre àl’ensemble de la ville, incitant le public du festival à promenerun œil curieux dans toutes les rues de Baccarat.Plusieurs commerçants bachamois ont fait preuve d’uneimagination raffinée dans l’art de la mise en scène desœuvres proposées tout en accordant leurs vitrines auxcouleurs du FIMA.Thierry MARIÉ8


Succès« Quand Philippe Fleurentin m’a présentéJosette RENAUX pour évoquer le projet quiallait devenir le FIMA, j’ai su immédiatementque cet événement avait trouvé la personnequi aurait l’audace de le mener à bien.Malgré des délais qui semblaient insensésà certains, et grâce à une passion qui s’estprogressivement communiquée à tous lesacteurs engagés du FIMA, le succès a étéau rendez vous : succès dans la productiond’un spectacle prestigieux, succès dans lamobilisation des Bachamois, succès dansl’implication des équipes municipales,succès dans l’engagement des artisansd’art, des meilleurs ouvriers de France et lahaute qualité des œuvres présentées, succèsd’image et de notoriété pour la ville, succèsdans les échanges humains induits parl’événement, succès de l’amitié qui saittriompher des obstacles qui semblentinsurmontables …L’impossible n’est rien que le point de vuede ceux qui ne tentent rien.Le départ est donné pour une belle équipéequ’on a envie de revivre à nouveau. »Jacques FAIVRE9


Après son concert, Stanislas s’est prêté au jeudes photos souvenirs et autographes.Les concertsYvan Cassar a fait couler dans lesveines du public des extraits de diversesoeuvres symphoniques écrites par sessoins.Magique ! Le public fut embarqué dansun voyage musical envoûtant.Une scène en 3 parties, des instruments etdes jeux de lumières taillés sur mesurepour l'événement, un orchestre symphoniquede 73 musiciens, des solistesd'exception, le tout guidé par un maîtreen la matière : Yvan Cassar.Le résultat va sans dire :un concert haut de gammeaccessible à tous.10


Près de 3000 personnessont venues à la rencontre de StanislasQuelle aventure !Que de souvenirs !Que de sourires et de joies pourl'ensemble des artistes qui sesont produits lors de ce festival !Quel accueil la ville Baccaratet ses citoyens ont réservé auxartistes !Je ne calcule plus le nombrede messages que j'ai reçu mesoulignant la qualité des rencontresqu'ils ont effectués à l'occasiondu FIMA.Je savais qu'en sollicitant YvanCassar comme parrain il seraitsensible à un événement autourdes Métiers d'Art. Il porte unetelle attention à l'artisanat, auxpersonnes amoureuses de leurtravail, au savoir-faire en généralqu'il ne pouvait qu'être séduit parcet environnement.Merci d'avoir cru en ce projet,merci à tous pour cette magnifiquepremière édition, merci à l'ensembledes coordinateurs, merci auxservices techniques de Baccaratque j'ai tant et tant sollicités,merci à tous les bénévoles deleur investissement et de leurgénérosité.Vivementla prochaine édition !Thierry CORNOLTIDu talent à couper le souffle ...l’harmoniciste de Johnny H,Greg Zlap a envouté Baccarat quidesormais, c’est vrai, a le blues...11


Des concerts de qualité ...Piccolo et Catherine Antoine ont enchanté le public.Une équipe motivée ....Félicitations aux 130 bénévoles(indépendants, associations,personnel ...) qui ont, aux côtésdes professionnels, contribuéà la réussite de cette premièreédition.Bravo aux jeunes qui se sontinvestis pendant 3 jours avecdynamisme.Photos Florence Horny - Service communication - Ville de Baccarat -12


Ecole de la SerreEcole du centreNotreCollègeGondrecourtL’école est finie ... en chansons !C’est la fin de l’année ... les élèves et les professeurs des écoles bachamoises ont décidé de la célébrer à lasalle des fêtes : en couleurs, en musique, en chansons ou en poésie, à la flûte, accompagnés au piano ou à laguitare, avec des tours de magie ou sur le thème des chapeaux. Les idées n’ont pas manqué pour faire sourireou charmer le public ! Equipes enseignantes et élèves, tous se sont donnés le mot pour offrir aux parents unspectacle joyeux , qui sent bon l’été. Bravo à tous, et bonnes vacances !villeTournoi de hand ballOn sait que le sport à l’école est un élement fédérateur età l’origine de nombreuses rencontres entre les élèves d’unmême territoire. C’est pourqoui l’USEP, tout au long del’année, tient à coeur de le promouvoir !Dans ce cadre, 144 élèves des écoles primaires du cantonse sont rassemblés au stade Georges Humbert pour disputerun grand tournoi de hand- ball.Les joueurs répartis en 24 équipes ont joué plusieursmatchs, arbitrés par les plus grands, et ce dans un excellentétat d’esprit sportif. Ce challenge s’est déroulé toute lajournée avec une pause pique nique bien méritée dansune ambiance très chaleureuse.11Marche avec le club vosgienTerminer l’année par une marche en forêt, c’est ce quechacune année Claudine Comte et Claude Mougenotproposent à leurs élèves. Amicalement, le club vosgiens’est fait le guide des classes de Cp et Ce1 sur les sentiersde la forêt du Fouy. Au fil des fontaines, au coeur desessences d’arbres, à la recherche des traces d’animauxou en quête d’observation de la flore locale, ... la forêtreste le terrain privilégié de découvertes et d’apprentissages.Le soleil et la chaleur étaient de la partie, et lapause pique-nique dans le cadre frais de la fontaine duparc très appréciée.


NotrevilleCULTURE /Cet été à BaccaratLe Service Culturel vous invite à découvrir une expositionde peintures et de sculptures à l'Hôtel de Ville du 9 Juilletau 28 Août. A découvrir :o Les sculptures dede Anne CHINYArtiste lunévilloise, autodidacte,passionnée par la sculpture etl’histoire de l’art, Anne CHINYtravaille sur deux thèmes majeurs :- la femme : tour à tourversatile, sage (exposition àNancy) légère libellule(exposition à Dombasle)ou même sirène (à St Diédes Vosges) la femme « éternel féminin » nous révèletoutes ses facettes originales.Elle peut être longiligne (Damelevières) parfois orgueilleuse(Villers Bettnach) voire même girouette (Metz).Mais tellement femme selon Picasso (Nancy) qu’on luipardonne tout…- L’amour : peut se concevoir entre une mère et sa fille(Hettange Grande, Hagondange) entre deux femmes(Nancy) et même entre trois personnes (Chamagne)…Peu importe les multiples aspects qu’il revêt puisque touttourne autour de… l’Amour et de ses coquineries(Médiathèque de Lunéville).Depuis janvier 2009, Anne CHINY est entrée dans le « Laroussedes Arts » de la cotation Drouot.Entre le figuratif et l’abstrait, elle aime travailler la terre glaisepour donner forme, voire même des formes à ses femmes auxlignes épurées et émouvantes. Anne CHINY anime un atelierà la MJC de Lunéville ainsi qu’à la Maison d’aide spécialiséepour handicapés (MAS de Lunéville).o Les peintures d’ARACELIDominique MONTAGNE est d’origineespagnole, d’où son nom d'artiste :ARACELI.Sa peinture en témoigne au traversd’ambiances très colorées, dans sespeintures à l'huile, à l’acrylique ouses aquarelles. ARACELI travaillela peinture depuis 20 ans avec un cursus aux Beaux-Arts.Elle travaille aussi avec l’aquarelliste Robert Chasal et FranckHommage.Son style s'inspire du figuratif qu'elle interprète à sa façon, selonsa sensibilité du moment, allant parfois jusqu'à l'abstrait.Entrée libre : du lundi au vendredi de 8 h à 12 h et 13h30 à 18 h(sauf jeudi 14 h et vendredi 17 h30), le samedi de 10 h à 12 h.Contact : Service CulturelCatherine Larsonneur : 06 86 40 75 06catherine.larsonneur@ville-baccarat.frGRATUITKiosque en fêteLa Municipalité de Baccarat vous invite àvous retrouver autour d’un tout nouveau lieude convivialité situé dans le Parc Michaut : leKIOSQUE à MUSIQUES.Des concerts y seront programmés au fil de l’été .Un lieu adapté pour mettre à l'honneur des talents locaux, enémergence ou déjà reconnus, avec une programmationhétéroclite, dans le but de satisfaire le plus grand nombre.Venez en famille, entre amis, vous détendre dans lemagnifique parc arboré et fleuri, derrière l'hôtel deville, le temps d'une pause musicale ...> DIMANCHE 4 JUILLET À 17HNOS VOIX, NOS GUITARESLes amoureux de la guitare et de belles voix seront comblés.Un répertoire varié pour reprendre en choeur les chansonscélèbres de Goldman – Aznavour – Chapman - Renaud– Brel – De Palmas – Renan Luce – Brassens – Red hotChili Peppers – F.Cabrel – A. Souchon – Nino Ferrer –C. Nougaro – Arthur Lee…Concert sous chapiteau au Parc.> DIMANCHE 11 JUILLET À 17H :LES TROUBADOURS DE BEAUREGARDMusiques et danses folkloriquesDes danses typiquement vosgiennes dont certainesavec des outils utiles aux paysans de l’époque tels quedes faux, rateaux, häches…Des danses rythmées : polkas, valses, marches… et deschants pastoraux …Une impressionnante et belle formation à ne pas manquer !Concert sous chapiteau au Parc.> DIMANCHE 18 JUILLET À 17 HLA SOYOTTEDanses folkloriquesFolklore vosgien de la haute vallée de la Meurthe avecprésentation des danses, costumes et leurs origines.Laissez-vous séduire …> DIMANCHE 1 ER AOUT À 17 HL’ORCHESTRE CHAMPETRELes bachamois sont fidèles au rendez-vous des animationsd’été : valses, marches, pasos, tangos, polkas, scottishs...> VENDREDI 6 AOUT À 21 HCHORALE de SENONES30 choristes viendront vous faire partager leur passiondu chant choral.> SAMEDI 14 AOUT À 21 HKORRIGANERock“ Korrigane” trace son chemin depuis 11 ans : ils ontjoué en 1ère partie de Soldat Louis avec les Enfoirés àEpinal, de Gérald De Palmas à Gérardmer, chez Pauletteà Toul, et du bluesman Calvin Roussel.Au menu : compositions et reprises de variété, pop,rock… (Noir Désir, Téléphone, Trust, U2, Placebo,Nirvana, Scorpion)…12


EXPOSITIONSLes bijoux gemmesLa galerie bijou a ouvert sesportes officiellement le 5 juilletet propose jusqu’au 31 octobreson exposition inaugurale « les bijouxgemme ». Il vous est proposéune découverte des merveillesde la nature minérale.Souhaitant mettre en avant lacréation contemporaine dans ledomaine du bijou, une trentained’artistes internationaux dévoilentdes créations uniques et des visionsoriginales et singulières.Ouvert tous les jours de 10hà 18h - Entrée de 2 à 5 €www.polebijou.com03.83.76.06.99Forêt de cristalCet été, l’exposition patrimoniale àla chapelle de la Manufacturemet en valeur le monde animaldans sa version cristal.Elle est inspirée de la collection2010 « United Crystal Woods »créée par le célèbre désignerMarcel Wanders pour Baccarat. Une collection spectaculaire, poétique etbaroque, une étonnante confrontation des styles et des époques.Cette exposition met particulièrement à l’honneur la sculpture animalièresous 4 volets à découvrir : Esprit des bois, Forêts des songes, Rois de laforêt et Ivresse des bois, le tout sous les reflets étincelants du maître deslieux : le lustre aux 230 lumières.Du 14 juin au 21 septembre, tous les jours de 9h à 18hRenseignements auprès de Christine Henissart, Musée Baccarat03.83.76.61.37.Fête nationaleVenez faire la fête sur la place Général Leclerc mardi13 juillet. L’animation débutera à partir de 18 h. Dansezau son de l’orchestre Los Hermanos (8 musiciens) de20h à 2h, et assistez au magnifique feu d’artifices offertpar la municipalité. Restauration sur place assurée parle comité des fêtes.Flammenküches, grillades ou menu “ cochon grillé”(Tarifs / Adultes : 10€ enfants : 6€)Réservations : Office du Tourisme de Baccaratau 03 83 75 13 37Marchés nocturnesLes rues de la cité du cristal fleurent bon l’été grâce auxmarchés nocturnes organisés par l’UCAB, le 2 juillet rivegauche, et le 20 août rive droite de 17h à 23h.Concours de pétanqueAmateurs de pétanque ? Vous avez rendez-vous lesmardis d’été à 18h au quartier Haxo à l’occasion desconcours vacanciers. Mercredi 14 juillet, un grandconcours se déroulera au même endroit avec desuperbes lots à gagner. Inscription à 9h - Lancer du butà 10h.13C’est les vacances !Pour les 6-12 ansBesoin d’occuper les enfants pendant lesvacances d’été ? Pensez à l’accueil deloisirs de la CCVC.Chaque semaine, un thème différent seraabordé lors d'activités manuelles, sportives,culinaires, théâtre ...Les mercredis et vendredis sont des journéescontinues (repas tiré du sac). Les enfantsparticipent à des grands jeux parsemésd'énigmes et de mystères.Pour se rafraîchir, direction la piscinetous les jeudis. Des échanges auront lieuxavec les jeunes de Badonviller et les personnesâgées de la Maison Hospitalière.Le centre est ouvert du 5 juillet au 27août, de 9h à 12h et de 14h à 17h.Possibilité de garderie dès 7h45 et jusque18h15 et restauration à midi.En juillet, des séjours vacances sont égalementorganisés à l'ancienne école duPhény, pour les 8-16 ans. Diverses activitéssont prévues : randonnées, jeu de piste,canöé kayak, piscine, visite éducative,veillées ...Renseignementsauprès de Christina LEINERT03.83.75.41.13 ou 06.31.77.63.96Pour les petits / 3-6 ansCet été, CLAIR DE LUNE va voyager auPays des Livres du 5 au 30 juillet 2010 :du 5 au 9 juillet : Nous commenceronsnotre voyage par un tour du Monde avecles plus belles princesses et les plus beauxprinces.du 12 au 16 juillet : accopagnons lepetit escargot lors de son merveilleuxvoyage.du 19 au 23 juillet : Nous allons suivrele voyage en bras long de la Famille Motordudu 26 au 30 juillet : terminons notrefabuleux voyage à l’ombre de l’olivierafin de découvrir le Maghreb et sescontes.Le jeudi, c’est sortie :- Le Petit train d’Abreschwiller- Sortie en calèche- La Croisée Découverte- La Ferme aux escargotsInscriptions auprès de Séverine ou Célineau 03.83.75.18.09 ou sur place Clair delune, 9 rue Humbépaire à BACCARAT.Notreville


NotrevillePArtégo / FR Services= Familles Rurales ServicesFamilles Rurales Services existe sur le secteur depuis plus de 23 ans.C’ est une association loi 1901, sans but lucratif.Depuis deux ans, Familles Rurales Services a fait le choix dechanger de nom et de s’appeler Partégo / FR Services.Changement de nom, mais aussi modification des enseignes,création de nouvelles plaquettes de présentation, toutes cestransformations qui sont signe d’une professionnalisation ontpu laisser penser que l’association a stoppé son action.Elle n’a fait que changer de nom !Ce changement de nom résulte du fait que le terme FamillesRurales Services faisait souvent confusion avec l’action deFamilles Rurales. De nombreuses personnes appelaient pourprendre des renseignements sur les centres de vacances alorsque FR Services délègue du personnel auprès de particuliers,collectivités, artisans pour des petits travaux divers : ménage,bricolage, jardinage….Et pourquoi Partégo ?Depuis sa création, l’association a développé d’autres actions :un chantier collectif et une agence d’intérim d’insertion FR’2iIntérim. L’enseigne Partégo regroupe l’ensemble de ces actionsce qui permet le développement d’emplois et donne des solutionspour les personnes en recherche d’emploi sur le territoire.En effet Partego sur Blâmont et Baccarat a fourni en 2009, plusde 41.000 heures soit 23 équivalents temps pleins.L’action de FR Services est largement reconnue par les élus etleurs administrés, les partenaires sociaux.Elle est agréée association intermédiaire par la préfecture deMeurthe et Moselle. C’est un gage de sérieux et de qualité.Comme toute association de service à la personne, ces agrémentspermettent aux particuliers de bénéficier d’avantages fiscaux.Contact / Virginie DAUDEYBlâmont : au 03 83 42 39 63Baccarat : au 03 83 75 43 92Tribune LibrePas de contribution reçueFêter le 14 juillet à ParisLa Musique d’Ensemble Municipale organiseun transport en bus pour se rendre auxmanifestations du 14 juillet à Paris. 22 € parpersonne Places limitées.Réservations (possibles jusqu’au 10 juillet) etinformations auprès de l’Office de Tourismeau 03.83.75.13.37Solutions des jeux de la page 18Mots fléchésHorizontalement : H : BOBARD – MYTHE – MINERAI – ION –OPEN – ENDETTE – ARIAS – OREE – CREE – SANG – LARIEN – OC – FEVES – ANTRES – TIRA – ERE – CAIMAN –VRAI – CEINDRE – TER – BA – ABRITER – CLOUER – DITE –FIOUL – EMECHE – AIS - USINEESVerticalement : COMPARSE – ACACIA – BIERE – VOIE – LI –BANNIERE – MIAOUS – RE – ISTANBUL – ADRESSE – INDRE– AN – ANAR – RIRES – AMIDON – NAVET –MI – ERGOT –EDEN – OTITE – CREATRICE – HOTEL – ERIE – THE – GENE– AISE – RUEESSudoku9 2 7 3 6 8 1 4 53 1 4 2 9 5 6 8 78 5 6 4 1 7 9 3 27 6 1 8 2 9 3 5 42 4 8 5 3 1 7 6 95 3 9 7 4 6 8 2 11 9 5 6 8 4 2 7 36 7 3 1 5 2 4 9 84 8 2 9 7 3 5 1 614Kakuro17 10 1723 9 8 6 1314 8 2 3 1 07 1530 8 7 9 615 5 8 2


PermanencesÀL’HÔTEL DE VILLEADIL (infos logement) : mardi06/07 de 10h à 12h sur RDVArmée de terre : 21/07 de 9h-12hAttia consulting : les jeudis de 8h à12h et 14h à 18h.CAL : jeudi 01 et 15/07, 05/08 de14h-15h30Mission Locale : sur RDVles mardis et vendredisCidff : lundi 12/07 de 14h à 17h30Conciliateur : sur RDVTéléphoner en mairie / 03.83.76.35.36CRAM : 28/07 de 9h à 12hEntraide chômeurs : sur RDVjeudis 08 et 22/07, 12/08 de 14h30à 17h30Garde : 06/07 de 9h à 12h30Mutualistes anciens combattants :vendredi 02 juillet de 14h à 16h30Journées d’accueil et d’orientationRSA : sur RDV 0820 255 410Relais Services Publics: lundis 23et 30/08 et vendredi 27/08 de 9h à12h, mardis 24 et 31/08 de 15h à 18hSorties du Club Vosgien- Randonnées des jeudis +/- 10 km.08/07 Raon les LeauInfos : 03 83 75 36 1215/07 Col des ArrentesInfos : 03 29 58 35 1222/07 Circuit de LajusInfos : 03 29 50 79 0129/07 MangonvilleInfos : 03 83 74 18 1405/08 BeaulieuInfos : 03 29 41 90 9219/08 Col du HantzInfos : 03 29 41 64 2726/08 Raon sur PlaineInfos : 03 29 41 47 36Rendez-vous à 13h15, à Raon l’Etape,place de la République.Etat CivilMariages05 /06 : Magali ISERet Bruno HADERERFélicitations aux mariés !Naissances12 05 : Samuel BRIGNON08/06 : Erva CESUR09/06 : Quentin TRANSLERFélicitations aux parents !Décès20/05 : Gisèle VOURIONVeuve VIGNERON20/05 : Jean OTT05/06 : Marie BOULANGERVeuve MANGIN06 /06 : Georges WEISS07 /06 : Jeanne RENAUDINveuve BERNARD12 /06 : Henriette COLASépouse ERBS15 /06 : André BOULANGERNos sincères condoléances.Canicule et chaleurs extrêmesDans le cadre du plan d’alerte et d’urgence, la Mairie deBaccarat tient un registre nominatif des personnesâgées et des personnes handicapées.Les personnes résidant à leur domicile, peuvent demanderleur inscription dans ce registre en se présentant à laMairie, par écrit, sur appel téléphonique ou par courrierélectronique. Un tiers peut aussi venir inscrire une personne.En cas de canicule :Un numéro d’information est disponible du 1 er Juin au31 Août 2010 inclusCanicule Info Service 0 800 06 66 66 (Appel gratuit)Les personnes peuvent y accéder :· Du lundi au samedi de 8 heures à 20 heures, la plate forme a pour mission dediffuser des messages préenregistrés et de faire connaître les recommandations etla conduite à tenir en cas de forte chaleur, en particulier pour les personnes âgées,handicapées et les enfants en bas âge.Les numéros d’urgence à connaître sont :15 SAMU18 Pompiers112 Numéro d’urgence unique européenPerturbations sur le réseau d’eauLe Service Départemental d’Incendie et de Secours (S.D.I.S.) va procéder courant juillet,à des contrôles de débit et de pression des poteaux incendie présents sur leterritoire communal de BACCARAT.Des perturbations sont à prévoir sur le réseau de distribution d’eau potable pourl’ensemble des rives droite et gauche ainsi qu’au hameau de Badménil.Ces opérations se dérouleront aux dates suivantes :- Samedi 03 juillet 2010 (matin)- Samedi 10 juillet 2010 (matin)- Samedi 17 juillet 2010 (matin)- Samedi 24 juillet 2010 (matin)- Samedi 31 juillet 2010 (matin)Soit tous les samedis matin du mois de juilletLes usagers sont donc invités à prendre toutes les dispositions nécessaires.Fête de la vieillevilleLe comité de Jumelage organise un transporten bus pour se rendre à la fête de la VieilleVille à GERNSBACH samedi 18 Septembre2010.Départ vers 11h30 place du marché etretour vers 1h du matin.Inscriptions à l'office du tourisme jusqu'au13 Septembre. 10€ par personne.Champ de tirsPromeneurs attention, tirs prévus les 6, 7,8, 13, 15, 20, 21, 22, 27, 28, 29,juillet 2010.15Offre d’emploiVous êtes disponible à temps partiel outemps complet, S’Pass diffusion recherchedes distributeurs pour effectuer la distributiondu nouvel annuaire «pages jaunes 2010» à partir du 30 août.Vous devez avoir un véhicule, un téléphone,et connaîter géographiquement votresecteur d’habitation.S’PAss diffusion assure la formationnécessaire à l’excution de votre mission,un point d’approvisionnement proche dudomicile. Rémunération brute à l’annuairedistribué + indemnité de distribution.Débutants acceptés.Contact :S’Pass diffusion / 02.48.27.30.18infosexpreSS


Galerie des glacesCuiSineSouriez, c’est l’été !Lécher pour lécher,laisser fondre et savourer.Les chinois consommaient déjà dela glace 3000 ans avant notre ère.Catherine de Médicis en 1533l’introduisit à la cour.Le plaisir givré s’offrit enfin au peupleen 1668. L’invention du congélateuret la présentation en bacdémocratisèrent définitivementle produit.Recette inavouabled’un été show,... même pas grave !La consommationde glaces en France tientde l’hédonisme.Nous en lapons 6,8 litres par an.Le parfum préféré est la vanille (30% desventes). Mais les glaciers artisanaux necessent d’innover avec des parfums fous :lavande, thym, cactus, coquelicot...Le choix du parfum est toujours uneaffaire sérieuse, sujet à de longueshésitations et semble engagerl’avenir de l’humanité.16Glace mascarpone fraiseSpéciale gourmand !Pour un litre3 œufs, 2 jaunes, Vanille, 250 g demascarpone, 25 cl de lait, 100 g desucre, 500 g de fraises, 200 g desucre à confiture, 1 filet de jus decitron.1. Mélanger les fraises coupéesen 4, le citron, le sucre à confituredans une casserole à feu douxpendant 10 minutes.Laisser refroidir2. Faire blanchir au bain-marieles oeufs , les jaunes et le sucrefin.3. Ajouter le mascarpone puis lelait, mettre en sorbetière 40mn.4. Verser dans un bac à glaceset ajouter les fraises.Mélanger rapidement pour uneffet marbré.Mettre au congélateur 2 heures.Plus simple mais tout aussi bonUne boîte de lait gloria nonsucré (placée 15 minutes aucongélateur) battue en chantilly+ fraises mixées + sucre.Le tout placé au congélateur.


Prendre de l’altitude pour planter un ou deux arcs-en-ciel dansles moments gris de nos vies.Sauter si haut et crever le chapiteau de la routine, pour rejoindrele ciel étoilé et faire des roulades interminablesdans le show éblouissant des bleus de nos envies.Dérouler le ruban de nos vies et couper, couper, couper à l’infini,jusqu’à la démesure pour gommer les dérapages, les non-dits,les regrets, les blessures.Se donner les moyens d’acquérir la faculté de s’évader,les yeux grands ouverts, les pieds bien calés sur le tapisdes faire-semblants.Se gaver de soleil et de parfums ailleurs,Faire les questions et les réponses pour se payer le luxe d’avoirtoujours raison,Franchir quelques interdits le soir venu et oser quelques audaces,Et surtout, chalouper dans le fond de vos yeux avec nos talonsvertigineux pour vous regarder de haut, vous attirer dans nosfilets et vous mettre KO,Rendez-vous au bac à sable,Bel été !L’Histoire raconte ...St ChristopheLe lieu-dit « Saint Christophe »,est situé entre la routemontant de Baccarat et lanationale descendant deSainte Barbe.Il faisait partie des terresdu Prieuré ou MonietSaint-Christophe.Au sud-ouest des rempartsdu château de Deneuvre,le couvent St Etienne etune église de style romansont édifiés par un bénédictin,Antoine, né à Pavie etabbé de Senones. Ferventdu culte de Saint Christophe,il lui dédia une chapelle.Elle est située un peu enretrait du hameau, àquelques pas à gauche de la fontaine tarie. Jusqu’en 1883,on pouvait admirer un des autels en bois travaillé avec art.A la chapelle face à l’ancienne et grande statue en bois dusaint, une messe était célébrée le 25 juillet.De coutume, les fidèles frottaient sur les jambes de la statueun tissu qui sera porté par la personne confiante en laprotection du saint.Mais qui était Saint Christophe ?La martyrologue Romain confirme à la date du 25 juillet 251qu’en Lycie (Asie mineure), Réprobus devenu chrétien futsoumis à l’épreuve du feu, protégé par miracle des flèchesde 25 archers, il eut finalement la tête tranchée.Née en Asie Mineure, propagée en Europe occidentale parles croisades, sa légende est fort connue.Arrêtons-nous sur larive où Réprobusrencontra un ermite :- Moi, l’homme le plusfort du monde, je voudraisentrer au service du roile plus puissant- le plus puissant, assural’ermite, est le Christ.- Où le trouver ?Comment le servir ?- Non loin d’ici, il est untorrent qu’on ne peuttraverser sans péril demort. Tu es grand,robuste, si tu aidaisceux qui viendront àtoi, tu ferais œuvre de bon serviteur. Peut être le christconsentira- t-il à se montrer à toi.Le colosse à tête énorme se bâtit une cabane sur la rive, sefit un bâton d’un tronc d’arbre et devint passeur. Une nuit, unenfant le héla … fragile fardeau sur les solides épaules !Au milieu du torrent, Réprobus dut faire un effort surhumainpour ne pas fléchir. Il parvint sur l’autre rive.- j’ai cru, dit-il, que nous allions périr noyés. Il me semblaitque je portais le monde- tu le portais, dit l’enfant. Je suis le fils de Celui qui a crééle monde. Désormais, tu t’appelleras « Christophoros »,« le passeur du Christ ».Dès le Moyen-âge, on pria Saint Christophe pour être préservé ouguéri des maladies nerveuses. On l’invoqua contre lesdémons, la mort subite, les périls de terre et de mer.Source : Livre « Baccarat » d’Anne KerlorDans le calendrier, on célèbre ce saint le 21 août. Bonne fête à tous les Christophe !Souvenir17


JeuxGrilles offertes par www.club-mots-croises.com - Plus de grilles, plus de jeux sur le site. Connectez-vous !MOTS FLÉCHÉSAcolytemensongeMatièrepremièreTournoi detennisAirsd’opéraEngendréHaricotsCousin ducrocodileEntourerChère auscoutfixerPétroledomestiquePlanchetteArbreepineuxDrapeauBoissonle videCheminProtégerRègle devieMOTS MÊLÉSfis feucris duchatAgilitéIle deFranceinsolvablefluide vitalByzanceautrefoisFabriquéesRepairesAffluent dela LoireUn peupompetteFéculeLégendePériodeLisièrelibertaireAuthentiqueEclats devoixlanguemortelégumePrononcée18EmbarrasAubergeO N B P P G A Z E I F I E S TC N F A C H E R I E U S P Y ID E C H R I S T I A N I S A SE A H E N O A T E M B I R N SL G A A C C U S E C A E O G AA P P E R T I S A S S I O N SN A E F U T E I S O T L T L SP I L A O L M A R E G P R I II U E L U I B D U A L I E N EZ V R O I A A Q G C G S S V ZI E I N T E R R O G A T I F SM R C A L A R B I N S E D M TF O V S P J A D E O A U U U ER A R E Q U I E R E N R S V Hl B A C A N T E A R A S A N TNoteInflammationAtomechargémaladie duseiglePériodeRappelParadisDonne letoninventriceGrand lacaméricainChaud ouglacéfacilePrécipitationsSUDOKUDans chaque ligne, chaque colonne, chaquecarré, tous les chiffresde 1 à 9 doivent être utilisés.9 7 55 64 7 332 4 83 6 15 77 1 2 89 6Complétez les cases claires selon lesrègles suivantes :- le total des cases de chaque bloc doit êtreégal à l’indice situé en face.- seuls les chiffres de 1 à 9 sont autorisés.- un même chiffre ne peut apparaître plusd’une fois dans chaque bloc.2314ACCUSEALIENEALLIERAPPERTISAS-SIONSARASANTARUMSAVEBACANTEBIPSCAPCATICHAPELERCRUDECHRISTIANI-SASDROSERAEAUELANEMBARRAITFACHERIEFOIFUNGAZEIFIESGIRLGOIINTERROGATIFSIRAIVEJADELACLARBINSLAVAT17 10KAKURO30171513LOGMERLOTONCEORPANIEZPARQUETIONSPILAPISTEURSPURREGREQUIERERESIDUSRIMAITRIONSRIOULESROUSSESECSUTTABASSAISTECTESTISSASSIEZVIAZECSMots mêlés :Trouver tous lesmots de la listedans la grille.Les mots sontdans tous les sens( voir exemple).Solutions des jeux page 1407 15


A9 et 10JuilletL’agence tous risquesAucune équipe ne ressemble à celle de l’AgenceTous Risques. Quatre hommes, hyper qualifiés etautrefois membres respectés d’une unité d’élitede l’armée, sont chargés d’une mission classée top-secretdestinée à les piéger, et qui les conduit en prison pour uncrime qu’ils n’ont pas commis. Mais la somme de leurs talentsleur permet une évasion sans accroc. Devenus des rebelles,ils décident de blanchir leurs noms et de retrouver les vraiscoupables.16 et 17JuilletFatalFatal... c'est Fatal Bazooka, un rappeur bling-blinget hardcore. En fait, un personnage de sketch créépar Michaël Youn dans son show-télé "Morning Live", puis développédans l'album "T'as vu" vendu à plus de 500 000 exemplaires.Ce film raconte ce que serait devenu ce rappeur s'il en avaitvendu... 15 millions ! Fatal est désormais une énorme star.Des millions de fans, des dizaines de tubes, 4 Music Awards de laMusique du meilleur artiste de l'année, une ligne de vêtements,un magazine et prochainement l'ouverture de son propre parcd'attraction : Fataland. Il est le N°1 incontesté. En apparence toutva bien... mais en réalité, Fatal ne sait plus où il va, parce qu'il nesait plus d'où il vient …Programme sous réserve de modificationsEgalement disponible sur www.ville-baccarat.frLivres disponiblesà la BibliothèqueEspace Louise MichelMercredi de 16h à17h30Vendredi de 9h à 11het de 17h à 18h30Au cinéma “ le Concorde ”30 et 31Juillet06 et 07Août13 et 14Août> 16 lunes de Elena SenderJ’ai longtemps rêve de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où,malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je puisse la sauver.Je me savais lié à elle d’une façon particulière. Et puis un jour, elleest arrivée en chair et en os au lycée de Gatlin, notre petite bourgade deSud des Etats-Unis. Elle était belle et mystérieuse. Si j’avais suqu’en même temps que cette fille surgirait aussi une malédiction...J’étais éperdument amoureux, mais cet amour était perdud’avance.L ‘amour est il plus fort que le destin ?Après Twilight, plongez dans l’irrésistible attraction qui lie Ethan etLena. La nouvelle trilogie Black Moon, une collection plus fascinante quejamais.12 rue Abbé Munier -03.83.75.21.61Shrek 4Après avoir vaincu un méchant dragon, sauvé une belle princesseet son royaume, que peut encore faire un ogre malodorant etmal léché ? Domestiqué, assagi, Shrek a perdu jusqu'à l'enviede rugir et regrette le bon vieux temps. C'est alors que le sournois Tracassinlui propose un contrat. Shrek se retrouve soudain transporté dans un mondeparallèle totalement déjanté où les ogres sont pourchassés, où Tracassin estroi, où Fiona et son bien-aimé ne se jamais rencontrés...Shrek va-t-il réussir à déjouer le sortilège ?Toy Story 3Woody le cowboy, Buzz l'Eclair et les autres jouets se retrouventconfrontés à ce qui devait bien arriver un jour : le départd'Andy pour l'université...Twilight 3Des morts suspectes dans les environs de Seattle laissentprésager une nouvelle menace pour Bella. Victoria cherchetoujours à assouvir sa vengeance contre elle et rassemble une armée.Malgré leur haine ancestrale, les Cullen et les Quileutes vont devoir faireune trêve et s'associer pour avoir une chance de la sauver.20 et 21AoûtNight and dayUn agent secret sous couverture rencontre une jeune femmetrès malchanceuse dans ses relations avec les hommes...> Le bouclier de Sainte Odile de Yves-Olivier MuhlheimA la fois roman d’aventures, enquête et chasse au trésor, intrigue policière, voyage initiatique aucœur du haut Moyen Age ….Entre légende historique et réalité contemporaine.Aloyse Christmann, journaliste à Strasbourg, et Jean Wacht sont tous deux rescapés de la catastrophe aériennedu mont Sainte Odile. Un mystérieux livre sacré, dans la famille de Jean depuis des millénaires disparaît.Les deux hommes se lacent alors à sa recherche avec l’aide d’un professeur d’histoire à la retraite,un rien irrévérencieux, et d’une jeune policière dynamique et sportive. L’enquête nous conduira aucœur d’une Alsace chargée d’histoire et de mystère, dans les sous-sols d’ancienne demeures surles traces d’un trésor mérovingien légendaire.l’AfficheLECTURE19


................................................numéros utiles................................................Juillet / AoûtURGENCESPompiers ................................................... 18Police-secours ......................................... 17Gendarmerie ......................... 03.83.75.34.82Urgence médicale - SAMU ........................15depuis votre portable ......................15 ou 112Hôpital Lunéville ..................... 03.83.76.12.12Hôpital St Dié .......................... 03.29.52.83.00Centre anti-poison ................. 03.83.32.36.36Astreintes pharmacie ........... 0820 202 246ASSISTANCESEnfance maltraitée ................. ..................119Fil santé jeunes ...................... 0 800 235 236Drogue info services .............. 0 800 231 313- Depuis un portable : 01 70 23 13 13- Ecoute cannabis : ... 0 811 912 020- Ecoute Alcool : ....... 0 811 913 030Sida info service .....................0 800 840 800Croix Rouge écoute ................ 0 800 858 858Allosécu - serveur vocal ......... 0 820 900 900Caisse Primaire d’Assurance Maladie 0 820 904 184Caisse d’Allocations Familiales ...0 820 255 410DEPANNAGESEAU - urgence - service municipal................................................03.83.75.29.83...........................................ou 06.72.02.84.41EDF ........................................ 0 810 333 054GDF ........................................0 800 668 888Câble ......................................0 892 696 697NUMÉROS VILLECentre Technique Municipal.................................................03.83.75.29.83week-end et jours fériés .......06.72.02.84.41Accueil Mairie ........................03.83.76.35.35Espace Loisirs .......................03.83.75.41.13Service culturel .....................03.83.75.05.37Ecole de musique .................03.83.75.18.96Piscine municipale ...............03.83.75.15.79Salle de sports ......................03.83.75.47.15OFFICE DU TOURISME ........ 03.83.75.13.37> 04/07 : «au cabaret champêtre» > concert etrepas à La Planée, 12h, réservation au 03 29 4118 49,>04/07 : «théâtre en PLAINE air» > Serge Llado àPierre-Percée, 17h,>09/07: > concert «Swing Cécil Big Band», 18h30,quai de la Victoire (gratuit),>10 /07 : «rêverie botanique» > balade avec unbotaniste, 10 €, réservation au 03 29 41 18 49,>10 /07: soirée danse country en plein air sur lesite de Solid’action, rue du Charmois avec barbecue(18h30), 06 27 82 70 89>14 /07: journée découverte chez les pompiers de9h à 17h, puis prise d’arme à 18h et défilé- 2e animathlon (triathlon pour enfants) à partir de10h à la piscine > 03 29 41 41 67,- animations festives sur le quai (kermesse)l’après-midi, défilé à 18h, radeaux humoristiquessur la Meurthe, feux d’artifices, bal populaire,> 16 /07 : «vendredis musicaux» > concert«Rose’s», 18h30, quai de la Victoire> 17 et 18/07 : festival international de folklore«Solé d’Beu», bal folk avec «Galadriel» au Robinet cavalcade folklorique (le dimanche),>du 17/07 au 01/08: exposition «Dominique Bourquin,art et bijoux textiles» à l’Espace Émile Gallé,> 23 /07: concert «The Black Shadows», 18h30,quai de la Victoire (gratuit),Les mardisd’été2 juillet4 juilletDu 5 juillet au31 octobreDu 9 juilletau 28 août11 juillet13 juillet14 juillet18 juillet28 juillet06 août14 Août20 août21 aoûtPétanque - Concours vacanciers,quartier Haxo à partir de 18h> Marché nocturne organisé parl’UCAB de 17h à 23h> Soirée des vacances, organisée parle CMJ, salle des fêtesConcert « nos voix, nos guitares »,parc Michaut 17h, gratuitExposition inaugurale « Les bijoux Gemmes », Pôle Bijou galerie,13 rue du port. De 2 à 5 €. Tous les jours de 10h à 18hExposition de sculptures de Anne Chiny et peintures de Araceli,Hôtel de ville, entrée libre> Journée du chien, parc Michaut> Concert Les Troubadours de Beauregard, parc Michaut 17hFestivités de la fête nationale : animations à partir de 18h, bal avecl’orchestre Los Hermanos de 20h à 2h du matin, feux d’artifices,place du Général Leclerc.> Grand concours de pétanque, inscription à 9h, lancer du but à10h, quartier Haxo> Cérémonie du souvenir, rassemblement à 10h, dépôt de gerbeaux monuments aux morts à 10h15, départ en cortège par le parc,dépôt de gerbe au monument 1870.Concert de La Soyotte, Kiosque du parc Michaut 21h, gratuitDon du sang, salle des fêtes de 15h30 à 19hConcert de l’ensemble vocal de Salm, kiosque du parc Michaut 17hConcert de Korrigane, Kiosque du parc Michaut 21h - gratuitMarché nocturne, place des Arcades de 17h à 23hFête de quartier de la Serre.> 25/07 : couse de vélo « laRoger Idoux»>25/07 : «théâtre en PLAINEair» > «Raconte-moi» à Raon l’Étape, 17h,(gratuit),>30 /07 : concert Philippe Toussaint, 18h30,quai de la Victoire (gratuit) - (pique nique)>01/08 : marché champêtre à la Planée>06/08 : concert «Heavy Barrels», 18h30, quaide la Victoire>07/08 : «p’tit bal et grande java», La Planée,3 €, 03 29 41 18 49>08/08 : «théâtre en PLAINE air» > Barzingaultà Bionville, 17h, (gratuit)>13/08 : > concert «Luna», 18h30, quai de laVictoire (gratuit),>15/08 : vide grenier du Country Club Raonnais,>15/08 : «théâtre en PLAINE air» > «TrioKazoo» à Celles-sur-Plaine, 17h,>20/08 : «vendredis musicaux» > concert «Nosvoix nos guitares...», 18h30, quai de la Victoire(gratuit)>27/08 : > concert «Apromuse», 18h30, quai dela Victoire (gratuit),>29/08 : «théâtre en PLAINE air» > Wally àLa Planée, 17h, (gratuit)20En Juillet /août à RAON L’ETAPE.Tournois de pétanque «vacanciers» les mercredis soirs,19h, boulodrome du Robin, ouvert à tous (03 29 41 67 55)Randonnées pédestres avec le Club Vosgien les mardis(vacanciers), jeudis et dimanches de l’été. «vendredis musicaux» > concerts gratuits sur le quaide la Victoire tous les vendredis de 18h30 à 20h30,. «théâtre en PLAINE air» > théâtre tous les dimanches àRaon l’Étape et dans les villages de la vallée(03 29 41 28 65) ...Directeur de la publicationRédaction,Mise en page, PhotosCouvertureTrait d’UnionJocelyne CARELFlorence HORNYet Jocelyne CARELAnimation Kayaklors du jubiléde la GymnastiqueImprimeurImprimerie LORMONTZA Hellieule 288 100 St DiéDistributeurMairie de BaccaratDépôt légal N°08/00002 - 11/08/08Mairie de Baccarat 2 rue Adrien Michaut54 120 BACCARATT. 03.83.76.35.35F. 03.83.76.35.30Trait d’Union 03.83.76.35.36Le site internetwww.ville-baccarat.frAgenda

More magazines by this user
Similar magazines