Gaumont Pathé! Le mag - Juillet - Août 2017

Gaumontpathe

JUILLET - AOÛT 2017

Tendance

Giacchino, Zimmer, Desplat :

la musique brille

au cinéma cet été

Nicole Kidman

en

5 dates

FOCUS

Christopher Nolan

s’en va-t-en guerre

avec Dunkerque

VALÉRIAN

ET LA CITÉ DES MILLE PLANÈTES

LUC BESSON NOUS ENTRAÎNE DANS UNE ODYSSÉE SPATIALE HORS DU COMMUN.

ATTENTION : FILM-ÉVÉNEMENT !


LUC BESSON NOUS ENTRAÎNE DANS UNE ODYSSÉE SPATIALE HORS DU COMMUN.

ATTENTION : FILM-ÉVÉNEMENT !

JUILLET - AOÛT 2017

la musique brille

au cinéma cet été

s’en va-t-en guerre

avec Dunkerque

GAPA_265_p1.indd 1 20/06/2017 12:09

Édito

L’été de tous les dangers ?

Tendance

Giacchino, Zimmer, Desplat :

Nicole Kidman

en

5 dates

FOCUS

Christopher Nolan

VALÉRIAN

ET LA CITÉ DES MILLE PLANÈTES

EN COUVERTURE

Valérian et la Cité des mille planètes

© 2017 VALERIAN SAS - TF1 Films

Production – Tous droits réservés

© Photo : Daniel Smith

265 Juillet-août 2017. Éditeur : Les Cinémas Gaumont Pathé

Éditions - 2, rue Lamennais, 75008 Paris. Directeur de

la publication : Thierry Fontaine / Assistant éditorial :

Alexis Audren / Coordinatrice : Marianne Chalubert

Rédacteur en chef : Gaël Golhen / Direction Artistique :

Samuel Smith / SR : Isabelle Calmets / Conception maquette et

réalisation : PREMIÈRE MEDIA, 105, rue La Fayette RCS Paris

– 820 201 689 / Régie publicitaire : TALENT GROUP - 24 place

du Général Catroux, 75017 Paris ; contacts : Faustine Nataf,

directrice générale adjointe, faustinenataf@talentgroup.fr -

Crédits couv. : © 2017 VALERIAN SAS - TF1 Films

Production – Tous droits réservés © Photo : Daniel Smith .

Impression : Imprimé en France par BLG Toul. Le papier

utilisé est issu de forêts gérées durablement. © Le magazine

des cinémas Gaumont Pathé 2017. Les dates de sortie sont

données sous toutes réserves ; des changements indépendants

de notre volonté peuvent intervenir.

CE MAGAZINE VOUS EST OFFERT PAR LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ.

Quand on demande à Denis Villeneuve (le réalisateur de Blade Runner

2049) quels cinéastes l’inspirent, la réponse fuse : « Christopher Nolan,

parce qu’il n’a peur de rien. » C’est vrai qu’il faut une sacrée dose

de courage ou d’inconscience pour se lancer dans un projet comme

Dunkerque. Un film de guerre hyper ambitieux, sans stars majeures, sur un

événement dont on ne sait toujours pas vraiment s’il s’agit d’une victoire ou

d’une défaite (l’évacuation miraculeuse de soldats anglais en déroute) ? Rien

que ça. Mais comme toujours chez Nolan, c’est porté par un sens du divertissement

hallucinant et une maîtrise démentielle qui pourraient bien redéfinir

une façon de faire du cinéma grand public. Luc Besson non plus n’a peur de

rien. Son adaptation de Valérian et Laureline (une BD adulte loin des comics

du moment) est un monument d’anticipation comme les Américains n’osent

plus le faire… Un rêve de gosse qu’il s’est donné les moyens de coucher sur

grand écran, un fantasme devenu réalité, un film porté à bout de bras, rempli

de visions folles et que sa conviction sans faille a permis de mener à bien.

Timide le cinéma grand spectacle ? Répétitif et sans imagination ? Tant qu’il

y aura des cinéastes comme Luc Besson ou Christopher Nolan pour oser, on

continuera de rêver dans les salles obscures…

GAÊL GOLHEN

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ 3


1995

C’est Gus Van Sant qui offre à Nicole Kidman son ticket

pour la gloire en la choisissant pour incarner

la jeune ambitieuse de Prête à tout. Un rôle en or

qui lui vaut un Golden Globe.

« Personne ne pensait que je pourrais le

faire. Les studios ne voulaient pas entendre

parler de moi. Le script est passé entre les

mains d’une dizaine d’actrices. J’ai appelé

Gus et je lui ai dit : “S’il te plaît, laisse-moi

une chance, ce rôle est pour moi.” L’écriture

et le sujet étaient tellement forts... Je ne le

remercierai jamais assez d’avoir accepté. »

GIVE ME FIVE

1999

L’immense Stanley embarque la star et son mari de

l’époque, Tom Cruise, dans Eyes Wide Shut, un drame

érotique et métaphysique qui sera son dernier film.

« Avant même de le rencontrer pour Eyes

Wide Shut, Stanley Kubrick était un dieu pour

moi. Le plus dur fut la sexualité et il a dû

m’amadouer au début pour que je me sente

en sécurité. Finalement, nous avons tourné

des choses extrêmes qui ne sont pas dans

le film. Je lui faisais confiance, sans doute

parce qu’il a pris son temps. Le tournage a

duré 2 ans. Une expérience qui fut très zen. »

NICOLE KIDMAN

EN TRENTE ANS DE CARRIÈRE, L’ACTRICE AUSTRALIENNE S’EST

IMPOSÉE COMME L’UNE DES PLUS GRANDES STARS INTERNATIONALES.

RÉVISONS SON PARCOURS EN CINQ DATES CLÉS.

PAR PIERRE LUNN

2017

Un soldat est soigné dans un pensionnat de jeunes

fi lles en pleine guerre de Sécession. Dans Les Proies,

nouvelle rêverie éthérée signée Sofia Coppola,

Nicole Kidman incarne la directrice.

« J’adore mon personnage. C’est une femme

aimante : son but est de protéger ses filles,

de les guider afin que, lorsque la guerre aura

cessé, elles soient capables de survivre.

C’est pour cela que, quand le soldat arrive, il

ruine tout. Et c’est insupportable. Sa réaction

est d’autant plus violente. Un film féministe ?

Sans doute. En tout cas, un beau film sur

les femmes. »

2001

Nicole Kidman devient une Dame aux camélias rock dans

Moulin rouge !, comédie musicale exubérante qui

brasse les influences et les styles.

« Le plus dur était les chansons. Je me souviens

que Baz m’avait demandé de chanter

Nobody does it better pour le convaincre...

Mais j’avais très peur. Et quelques semaines

avant le tournage, on a eu des ateliers de

danse et de chant. J’entendais cette voix

sublime, cette mélodie incroyable en me

disant : “Jamais je ne pourrai atteindre cette

note...” J’ai eu beaucoup de mal. »

2002

Dans The Hours, elle incarne la romancière Virginia

Woolf qui entame la plus grande œuvre de sa carrière, Mrs

Dalloway, avant de se suicider. Troisième Golden Globe, et

premier Oscar de la meilleure actrice.

« J’ai essayé de créer ce personnage en

le devenant plutôt qu’en me contentant de

changer d’apparence... C’est l’expérience de

jeu la plus intense que j’ai vécue. On ne sait

pas exactement comment ça arrive, mais

tout à coup, les choses bougent. On marche,

on parle, on pense différemment... Je suis

devenue Virginia Woolf. »

LES PROIES

Réalisation : Sofia Coppola

Avec : Colin Farrell, Nicole Kidman,

Kirsten Dunst...

Genre : Thriller, drame

Durée : 1 h 33

SORTIE : 23 AOÛT

4

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ


30

AOÛT


Dane DeHaan, Luc

Besson et Cara

Delevingne.

ÉVÉNEMENT

La tête dans

les étoiles

IL A FALLU QUARANTE-CINQ ANS À LUC BESSON POUR METTRE EN SCÈNE SON RÊVE : ADAPTER AU

CINÉMA LA BANDE DESSINÉE VALÉRIAN ET LAURELINE. RÉSULTAT : VALÉRIAN ET LA CITÉ DES MILLE

PLANÈTES EST UN SPACE OPERA HALLUCINANT D’AMPLEUR ET D’AMBITION. SA GENÈSE POSSÈDE

DES DIMENSIONS COSMIQUES, COMPARABLES À CELLES DES DERNIERS STAR WARS.

PAR BENOÎT SAUMOIS

Comme toujours au cinéma,

ç a c o m m e n c e p a r u n e

histoire d’amour. Un amour

de jeunesse, pour être précis. « La

première fois que je me suis intéressé

aux bandes dessinées Valérian, c’est

quand j’ai découvert le premier tome

en kiosques ; j’avais alors une dizaine

d’années. J’étais particulièrement attiré

par Laureline. Quand on a 10 ans, on

commence à avoir des sentiments...

Laureline a sans doute été mon premier

amour. » C’est ainsi que Luc Besson

explique sa relation affective à la BD

Valérian et Laureline, qui a commencé

son existence dans le journal Pilote

en 1967. Une série de science-fiction

créée par Pierre Christin et Jean-

Claude Mézières, dans laquelle deux

agents du « service spatio-temporel »

explorent la galaxie pour résoudre

crises diplomatiques et autres enquêtes

sensibles, en douce. Un festival de

créatures et de planètes bizarres

enrobées dans des récits aussi drôles

que mouvementés. Une influence

majeure dans le monde de la BD et

de la SF qui a marqué le jeune Luc.

« La chose qui m’a le plus influencé en

tant que réalisateur dans cette bande

dessinée, c’est sa narration. Quand

elle a été publiée dans les années 70,


Un soldat KTRON.

Rihanna.

c’était la première fois que l’on voyait

un couple moderne, dans lequel la fille

ne se laisse pas faire et le garçon fait

plus d’esbroufe que de prouesses. Les

créateurs ont été très libres dans la

construction de l’histoire. Pas de superhéros

avec une cape ; c’était plus léger,

plus amusant. Et l’environnement était

juste incroyable – Valérian et Laureline

agissaient comme deux policiers

normaux d’aujourd’hui, alors qu’ils

vivaient au XXVIII e siècle et que tout

était surprenant. »

Un projet qui date

des années 90

L’amour de cette BD, Besson l’a

porté toute sa vie. Au début des

années 90, sorti du carton du Grand

Bleu, le réalisateur cherche à mettre

en scène un film de SF en deux parties

inspiré de Valérian : Zaltman Bléros

et La Planète noire. Les dessinateurs

Moebius et Mézières travaillent sur ce

projet qui n’aboutira pas. Trop grand,

trop cher, trop ambitieux : Besson,

comme d’habitude, voit loin. Trop loin

pour le cinéma français de l’époque. Il

préfère s’envoler pour New York tourner

Léon avec Jean Reno. En 1994, le

cinéaste reprend son double scénario,

taille dedans et en tire Le Cinquième

Élément dont les créatures et les décors

seront conçus par le même Jean-Claude

Mézières. Résultat : 7,7 millions

d’entrées en France en 1997, le plus

gros succès de l’année, loin devant Men

in Black ! Ce sera même le film français

le plus vu dans le monde, jusqu’au

carton de Lucy en 2014...

C’est justement le succès de Lucy qui

lance pour de bon la machine Valérian.

En mai 2015, Luc Besson ouvre un

compte Twitter. Son premier tweet ?

L’annonce du tournage prochain de

Valérian et la Cité des mille planètes,

pour une sortie en 2017... Ça y

est. Besson, qui a construit la Cité

du cinéma à Saint-Denis, possède

désormais la technologie et les moyens

pour réaliser son rêve d’enfant. « Le film

a commencé pour de bon mi-novembre

2015, en Nouvelle-Zélande, dans

les studios Weta, où on été conçus

Le Seigneur des anneaux et Avatar.

C’est là que l’on a établi le plan de

bataille », raconte le chef décorateur

Hugues Tissandier, qui travaille

avec Luc Besson depuis Jeanne

d’Arc. « Quand j’ai vu Avatar, tout a

changé pour moi. J’ai compris que

les possibilités étaient infinies »,

complète le réalisateur. « Luc porte

ce film dans sa tête depuis ses

10 ans », explique Virginie Besson-

Silla, son épouse et productrice. « C’est

aussi ambitieux que Star Wars, aussi

énorme. Non seulement en termes de

budget mais aussi en termes d’idées. »

Le Star Wars français

L’idée principale du film, c’est d’être

aussi rafraîchissant que possible :« Luc

avait des envies de lumière, de couleurs,

il voulait échapper à la SF argentée,

métallique, que l’on voit partout

en ce moment... », continue Hugues

Tissandier. Inspiré du tome 6 de

la BD, L’Ambassadeur des ombres,

publié en 1975, Valérian et la Cité des

mille planètes raconte la course contre

la montre de Valérian et Laureline pour

sauver Alpha – la station spatiale où les

races aliens se côtoient en paix – d’une

terrible machination. L’autre idée,

c’est de recruter des acteurs jeunes

et encore peu connus, comme Dane

DeHaan (Chronicle) et Cara Delevingne

(Suicide Squad), pour incarner

les héros. Donner aux spectateurs

l’impression de s’embarquer dans

un univers inconnu. Comme nous le

dit Scott Stokdyk, superviseur des

effets visuels de Valérian qui a gagné

un Oscar pour Spider-Man 2 : « Tu

vois Inception ou Matrix ? C’est ça,

Valérian. À la sauce Besson. On est

au niveau d’un George Lucas, d’un

James Cameron, d’un Peter Jackson.

On repousse les limites. »

Cara Delevingne.

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ 7


ÉVÉNEMENT

VALÉRIAN

Dane DeHaan

et Cara Delevingne.

GÉNÉREUX, IMMENSE ET IMPRESSIONNANT, VALÉRIAN ET LA CITÉ DES MILLE PLANÈTES

EST PLUS QU’UN FILM DE SCIENCE-FICTION RÉUSSI : C’EST LE FILM D’AVENTURES

QUE L’ON N’ATTENDAIT PLUS. DÉCRYPTAGE D’UN ÉVÉNEMENT.

PAR BORIS MALAINE

Faites le test. Demandez à quelqu’un de vous citer

un grand film de science-fiction français. Il y

a à peu près 99 % de chances que la personne

réponde Le Cinquième Élément. C’est dire à quel

point Luc Besson, son réalisateur, incarne celui qui a su

emmener le cinéma français dans les étoiles, faisant jeu

égal avec George Lucas et James Cameron en termes d’imagination,

mais sans jamais tomber dans la copie facile.

Besson possède son style, son écriture, sa vision propre.

Unique. Immense. Valérian et la Cité des mille planètes est,

complètement, un film de Luc Besson. Un film-univers

qui emprunte sa structure aux films d’action secs et efficaces

: Valérian et Laureline, agents spatio-temporels,

ont douze heures standards pour sauver de la destruction

Alpha, le centre diplomatique de la galaxie où toutes les

races cohabitent en paix. L’alliance entre le film à la Piège

de cristal et la préoccupation humaniste et philosophique

marche à merveille. C’était la même dynamique qui animait

Le Cinquième Élément en 1997. Vingt ans plus tard,

Besson a vu Avatar et sait que la barre est très, très haut

en matière d’effets visuels. C’est pour cela que Valérian et

la Cité des mille planètes sera aussi un grand space opéra

bourré de détails, de créatures étranges et fascinantes, de

planètes vertigineuses et d’idées visuelles jamais vues sur

grand écran jusqu’à présent. Le plan-séquence où Valérian

traverse les différents niveaux d’Alpha en armure de

combat appartient déjà au panthéon des séquences les

plus folles de l’histoire du cinéma français de ce siècle,

tout comme celle du « Big Market », où se croisent deux

niveaux de réalité. Avec ses acteurs jeunes et audacieux

(le duo Cara Delevingne et Dane DeHaan fonctionne à

merveille, façon buddy movie comme L’Arme fatale) et son

idée de science-fiction juvénile et excitante, on pense évidemment

au premier Star Wars et à Avatar : même audace

visuelle, même souffle aventureux et généreux. Même

volonté d’aller vers l’infini et au-delà, de débroussailler,

d’ouvrir les yeux du public et d’enflammer son esprit à

l’aide de visions nouvelles. Sans jamais perdre de vue le

principal objectif du film – divertir dans son sens le plus

pur, le plus absolu, Valérian et la Cité des mille planètes est

un spectacle total. Quand les lumières de la salle se rallument,

on met un peu de temps à atterrir, à reprendre son

souffle. Valérian et la Cité des mille planètes, c’est du grand

cinéma. Après avoir vu ce film, quand on vous demandera

de citer un grand film de science-fiction français, vous

saurez quoi répondre.

VALÉRIAN ET LA CITÉ

DES MILLE PLANÈTES

Réalisation : Luc Besson

Avec : Dane DeHaan, Cara Delevingne, Clive Owen,

Rihanna...

Genre : Science-fiction, aventure, action

Durée : 2 h 16

SORTIE : 26 JUILLET

8

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ


TENDANCE

GIACCHINO, ZIMMER, DESPLAT :

La musique brille

au cinéma cet été

JOHN WILLIAMS, ENNIO MORRICONE, JERRY GOLDSMITH, ALAN SILVESTRI SONT QUELQUES-UNS DES NOMS

QUI BERCENT DEPUIS DES DÉCENNIES DES FILMS DE LÉGENDE GRÂCE À LEUR MUSIQUE. AUJOURD’HUI,

DE NOUVEAUX CRÉATEURS DE RÊVES SE VOIENT OFFRIR LES PORTES DE HOLLYWOOD. DÉCRYPTAGE.

PAR ALEXIS AUDREN

« Spider-Man : Homecoming »

de Jon Watts.

Acteur à part entière de la narration du film,

la musique accompagne ses personnages tout

au long de l’intrigue, souligne ses péripéties et

participe souvent à son aura. Cet été, certains

des plus importants compositeurs de la scène

actuelle sortent leurs partitions et viennent

rythmer les grands blockbusters de la saison.

Michael Giacchino

S’il fallait trouver le John Williams

de notre génération, ce

virtuose qui accompagne notamment

Steven Spielberg depuis 1975

pour Les Dents de la mer et surtout la

saga Star Wars depuis 1977, Michael

Giacchino serait très certainement placé

en tête.

Avouant de lui-même sa fascination

pour le compositeur attitré du réalisateur

de Rencontres du troisième type,

Giacchino marche aujourd’hui dans les

pas de son maître. Après des débuts

dans le jeu vidéo, il fait la rencontre des

studios Pixar en composant la bande

originale du film Les Indestructibles,

sa première grande collaboration pour

le cinéma. Une partition qui devient un

classique instantané et qui donne le

ton de ses futures réalisations. Depuis

lors, ses musiques enchantent les salles

de cinéma. Du film d’action (Mission :

Impossible – Protocole Fantôme) aux

space opéras (les trois derniers films

Star Trek) en passant par l’animation

avec des réalisations sublimes (Ratatouille,

Là-Haut ou encore Vice-Versa)

aux pépites que sont les bandes originales

de John Carter et À la poursuite

de demain, Michael Giacchino sait tout

faire. Depuis 2015, le compositeur suit

littéralement les traces de John Williams

en travaillant sur Jurassic World

et Rogue One : A Star Wars Story, pour

lesquels il livre des morceaux chargés

de nostalgie mais aussi des moments

inédits de bravoure incomparable. Et

c’est en cela que Michael Giacchino est

unique et tire sa force : en arrivant à

mêler un héritage riche et des mélodies

inédites. Cet été, le maestro reprend du

service avec deux des blockbusters les

plus attendus de la saison, Spider-Man :

Homecoming et La Planète des singes

– Suprématie. Giacchino n’en est pas à

son coup d’essai pour l’écurie Marvel, il

a livré l’efficace bande originale de Doctor

Strange en 2016, et s’attaque cette

fois-ci à l’homme araignée, nouvelle

recrue de l’univers partagé de Marvel

Studios. Pour accompagner Peter Parker,

porté à l’écran par Tom Holland,

dans ses nouvelles aventures, Giacchino

lui offre un thème empreint d’une

part de légèreté, quasi aérien pour

souligner la jeunesse et l’insouciance

du personnage, mais aussi d’une part

épique à souhait appuyant le côté héroïque

et iconique que représente l’adolescent

new-yorkais aux yeux du monde.

10

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ


« Dunkerque »

de Christopher Nolan.

SPIDER-MAN : HOMECOMING

Réalisation : Jon Watts

Avec : Tom Holland, Michael

Keaton, Robert Downey Jr...

Genre : Action, Aventure

Durée : 2 h 10

SORTIE : 12 JUILLET

DUNKERQUE

Réalisation : Christopher Nolan

Avec : Tom Hardy, Cillian

Murphy, Mark Rylance...

Genre : Guerre

Durée : 1 h 50

SORTIE : 19 JUILLET

« Valérian et la Cité

des mille planètes »

de Luc Besson.

VALÉRIAN ET LA CITÉ DES

MILLE PLANÈTES

Réalisation : Luc Besson

Avec : Dane DeHaan, Cara Delevingne,

Rihanna, Clive Owen...

Genre : Science-fiction,

aventure, action

Durée : 2 h 16

SORTIE : 26 JUILLET

LA PLANÈTE DES SINGES

– SUPRÉMATIE

Réalisation : Matt Reeves

Avec : Andy Serkis, Woody

Harrelson, Judy Greer…

Genre : Science-fiction, action,

aventure

Durée : 2 h 20

SORTIE : 2 AOÛT

« La Planète des singes

– Suprématie »

de Matt Reeves.

Plus tard dans l’été, le compositeur

embarque une deuxième fois pour la

planète des singes. Il retrouve le réalisateur

Matt Reeves pour ce troisième

épisode de la nouvelle franchise à succès

avec une partition sombre, guerrière

et assurément épique.

Hans Zimmer

Fidèle compositeur de Christopher

Nolan depuis Batman Begins en

2005, Hans Zimmer retrouve pour

la sixième fois le réalisateur anglais avec

Dunkerque. L’artiste se fait un nom au

cours des années 1980 et 1990 dans

des productions comme Le Roi Lion ou

encore Rock de Michael Bay. C’est à la

même époque que le compositeur fonde

sa propre école destinée à former de

jeunes talents du métier qui déferlent

depuis lors sur Hollywood dans de

nombreuses productions. Au tournant

du siècle, Zimmer devient une icône

du genre en travaillant sur des productions

comme Gladiator ou en livrant des

partitions inoubliables sur la trilogie

Pirates des Caraïbes. Parmi les récents

faits d’arme du compositeur, Inception

a marqué les esprits tout comme son

travail sur Batman v Superman. Avec

Dunkerque, il s’attaque au nouveau film

de guerre de Nolan avec une bande originale

s’annonçant aussi maîtrisée que

spectaculaire. Tout l’enjeu sera alors

d’appuyer la tension omniprésente de

l’histoire incroyable décrite dans le film

et de mettre en musique cette course

effrénée contre le temps.

Alexandre Desplat

Nouvel arrivant dans la galaxie

Besson, Alexandre Desplat

compose avec Valérian sa

première bande originale pour le réalisateur

français, associé au compositeur

Eric Serra depuis plus de trente ans.

Desplat, à la filmographie vertigineuse,

travaille autant sur des productions

françaises, à l’instar de L’Enquête

Corse, Largo Winch, Coco avant Chanel

ou encore Un prophète, que sur des

productions anglo-saxonnes. Il se fait

un nom à Hollywood en 2006 en obtenant

une nomination pour l’Oscar de la

meilleure bande originale pour le film

The Queen et dès lors, se voit offrir un

pont d’or aux États-Unis. Il collabore

ensuite avec Wes Anderson sur The

Grand Budapest Hotel, avec lequel il

obtient un Oscar et compose les musiques

des deux derniers films de la

saga Harry Potter. Pour Valérian et la

Cité des mille planètes, Desplat place

ses ambitions à la hauteur du projet en

dirigeant pour l’occasion l’Orchestre

philharmonique de Radio France composé

de 95 musiciens et 49 chanteurs

au cœur de la Maison de la Radio.

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ 11


« Dunkerque »

de Christopher Nolan.

FOCUS

Cillian Murphy

(acteur)

« On a fait cinq films en tout. Et à chaque fois, c’est

la même méthode. Le script est comme une carte qui

donne des indications très précises... On ne s’en éloigne pas, parce qu’il

contient tout. Devant un film de Chris, le public voit TOUT ce qui a été

tourné : il n’y a pas de scènes coupées, pas de reshoot. Tout est là, car

sur le tournage, il sait exactement ce qu’il veut, où il veut aller et ce

qu’il veut montrer. C’est poussé très loin dans Dunkerque parce qu’il

n’y a pas de backstories. À l’écran vous voyez les personnages. Il s’agit

d’un gamin, d’un soldat ou d’un général et vous n’en saurez pas plus...

Pour nous, les acteurs, c’était un défi très stimulant : on ne pouvait

pas se reposer sur le passé de nos personnages, il fallait amener nousmême

de quoi nourrir notre composition. »

La galaxie

Nolan

ILS SONT CINQ. COMÉDIENS, PRODUCTRICE ET TECHNICIENS. ILS FORMENT LA GARDE

RAPPROCHÉE (ET PARFOIS UN PEU PLUS LOINTAINE) DE CHRISTOPHER NOLAN. ILS REVIENNENT

SUR SA MÉTHODE DE TOURNAGE ET LIVRENT LES PREMIÈRES INFOS SUR L’UN DES FILMS

LES PLUS ATTENDU DE L’ÉTÉ, DUNKERQUE.

PAR PIERRE LUNN

Christopher Nolan

et Kenneth Branagh.

12

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ


Emma Thomas

(productrice et femme de

Christopher Nolan)

« Dunkerque est un film sur la

survie, sur l’espoir et l’expérience

de la guerre. C’est un projet différent pour Chris, mais qui

lui correspond totalement. L’opération Dynamo fut à la fois

une victoire et une défaite et c’est cette contradiction qui

ressemble beaucoup au cinéma de Chris. Généralement

dans les films tout est noir ou blanc. Mais la vie est plus

compliquée – avec de nombreuses nuances de gris. Christopher

pratique un cinéma de l’ambiguïté ; il raconte des

histoires intrigantes, étonnantes, qui refusent souvent le

traditionnel happy end. Et son ambition est à chaque fois

d’embarquer les spectateurs. Au moment du tournage, il

n’a qu’une question en tête : “À quoi ressemblera l’expérience

en salles ?” C’est la seule chose qui compte. »

Fionn Whitehead dans

« Dunkerque ».

Hoyte Van Hoytema

(chef opérateur)

« Chris a tout de suite été très clair : il voulait

tourner sur les lieux de l’action et il faudrait respecter

ces lieux. Contrairement à Interstellar

où j’avais d’autres impératifs, l’histoire et la

géographie ont été les deux contraintes principales

du tournage de Dunkerque. Chris nous

montre toujours beaucoup de films pour l’inspiration.

Il m’a passé des dizaines de reportages

d’époque, des films tournés pendant les

combats aériens. Il voulait trouver un feeling

d’authenticité, la tension et la peur des soldats

coincés là-bas... On a tourné le plus possible

en IMAX pour favoriser l’immersion du spectateur

et, quand ce n’était plus possible, en

70 mm. L’idée était d’être le plus réaliste possible.

L’autre demande de Chris, c’était l’ampleur.

Dunkerque avance en équilibre constant

entre immersion, grandeur épique et sensation

documentaire. »

Kenneth Branagh

(acteur)

« J’étais nouveau dans l’équipe et ce tournage

m’a fait découvrir un cinéaste immense. Tout est

extrêmement préparé. Je n’ai jamais rencontré

un cinéaste aussi précis, aussi méticuleux et

sûr de lui. Il fournit un immense travail de

conception et balise le terrain pour que chacun

sache quelle partition il doit jouer. Ça crée

un sentiment d’équipe et de cohésion que je

n’avais jamais vu avant... Je compare cela au

premier jour d’école lorsqu’on est enfant. Ce

moment où personne n’essaie de se mettre

plus en avant qu’un autre et où tout le monde

s’écoute. Ce fut une drôle d’expérience, d’une

très grande richesse. »

Lee Smith

(monteur)

« Je travaille avec Christopher Nolan

depuis Batman Begins et Dunkerque

est le film le plus étrange de Chris auquel j’ai collaboré

parce qu’il y a peu de dialogues, alors que ses films sont

généralement riches en textes. Il est le seul cinéaste à

monter des films cérébraux, mais qui s’adressent au

grand public. Parce qu’il sait rassembler les gens en

salles. Simplement parce qu’il n’oublie jamais la règle

d’or : on va au cinéma pour se divertir ! Dunkerque, sur

ce terrain-là est vraiment une œuvre unique. »

DUNKERQUE

Réalisation : Christopher Nolan

Avec : Tom Hardy, Cillian Murphy, Mark Rylance…

Genre : Guerre

Durée : 1 h 50

SORTIE : 19 JUILLET

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ 13


GUIDE ALTERNATIF DE L’ÉTÉ

LE DERNIER VICE-ROI DES INDES

De : Gurinder Chadha

Avec : Hugh Bonneville, Gillian Anderson, Manish Dayal...

Genre : Drame historique

Durée : 1 h 47

SORTIE : 5 JUILLET

POUR LES AMATEURS

D’HISTOIRE

En 1947, après trois cents ans de domination

anglaise, l’Inde s’apprête à

savourer son indépendance. Nommé

dernier vice-roi des Indes, Lord Mountbatten, arrière-petit-fils de la

reine Victoria, hérite de la tâche difficile de mener la transition et

négocie avec Nehru, Gandhi et Jinnah qui se déchirent sur fond d’importants

conflits religieux. Mountbatten n’a d’autre choix que d’entériner

la partition du pays et la création d’un nouvel état, le Pakistan.

Ce drame élégant a un double mérite : documenter précisément un

chapitre complexe des livres d’histoire dont les conséquences se font

encore sentir aujourd’hui en mettant en scène les hautes personnalités

qui tenaient l’avenir des peuples entre leurs mains, et montrer l’impact

de leurs décisions sur ces peuples. Hugh Bonneville (Downton Abbey),

enfile le costume de Lord Mountbatten comme une seconde peau.

LES HOMMES DU FEU

De : Pierre Jolivet

Avec : Roschdy Zem, Émilie Dequenne, Michaël Abiteboul...

Genre : Drame

Durée : 1 h 30

SORTIE : 5 JUILLET

POUR LES COURAGEUX

(et pour tous les petits garçons

qui ont rêvé d’être pompiers)

Après le monde de l’entreprise, Pierre

Jolivet s’intéresse à un univers très

particulier en posant sa caméra dans une caserne de pompiers.

Dans le sud de la France, en plein été, les incendies se multiplient

et les soldats du feu doivent gérer la pression sur le terrain en même

temps que les tensions au sein de leur brigade ou dans leurs vies

privées. Véritable ode au courage de ces héros du quotidien, son

film, très documenté, interroge cet engagement et s’attache à aller

au plus près de la réalité de ce métier périlleux en embarquant le

spectateur au centre de l’action. À la fois spectaculaire et éminemment

humain, Les Hommes du feu, porté par Roschdy Zem, acteur

fétiche de Jolivet, et Émilie Dequenne, devrait réactiver le respect

que l’on doit à ces anges gardiens.

L E P E T I T G U I D E A L T E R N A T I F

du cinéphile

SONG TO SONG

De : Terrence Malick

Avec : Ryan Gosling, Rooney Mara, Michael Fassbender...

Genre : Drame romantique, musical

Durée : 2 h 09

SORTIE : 12 JUILLET

POUR LES CONTEMPLATIFS

Cela fait bien longtemps que Terrence

Malick, le plus mystérieux des cinéastes

américains, a délaissé la narration classique

pour explorer de nouvelles formes

de récit, poétiques, épurées, sensitives,

symboliques. Dans Song to Song, plus dialogué et peut-être moins

déroutant que ses précédents films, il mêle fiction et réalité en plaçant

Ryan Gosling, Rooney Mara et Michael Fassbender au milieu de

rock stars comme Patti Smith ou Iggy Pop. Le film avance comme

une mixtape désordonnée, où les personnages se frôlent, se touchent,

s’embrassent comme si leur vie en dépendait, où l’amour est un

combat contre nos pulsions intérieures les plus noires. Malgré son

style toujours aérien et une certaine légèreté de ton, Song to Song

rappelle parfois le film de guerre dont le champ de bataille serait un

festival de musique où s’agitent des masses en tous sens.

ON THE MILKY ROAD

De : Emir Kusturica

Avec : Monica Bellucci, Emir Kusturica, Miki Manojlovic...

Genre : Comédie dramatique

Durée : 2 h 05

SORTIE : 12 JUILLET

POUR LES RÊVEURS

Après dix ans d’absence, Emir Kusturica

revient enfin donner de ses

nouvelles avec cette jolie fable qui raconte

une histoire d’amour en pleine

guerre de Bosnie. Et c’est comme si

on l’avait quitté hier. On the Milky Road poursuit les motifs habituels

et les obsessions de toujours du cinéaste serbe à travers une

romance de conte de fées entre un livreur de lait (lui-même) et une

jolie réfugiée italienne (Monica Bellucci) dans le bruit et la fureur

du conflit bosniaque. Comme souvent dans ses films, il se plaît à

mettre en scène la force tranquille de la vie quotidienne, la routine

à peine bouleversée de populations qui continuent de vivre, danser,

aimer alors que les combats font rage. Au son de musiques tsiganes

et dans des paysages absolument magnifiques, Kusturica laisse libre

cours à ses envolées oniriques.

14

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ


TOM OF FINLAND

De : Dome Karukoski

Avec : Pekka Strang, Lauri Tilkanen, Jessica Grabowsky...

Genre : Drame, biopic

Durée : 1 h 55

SORTIE : 19 JUILLET

POUR LES AMATEURS

D’ART UNDERGROUND

Touko Laaksonen revient en Finlande

après avoir combattu héroïquement

au front pendant la Seconde Guerre

mondiale. Mais son homosexualité le contraint à vivre caché et se

réfugier dans ses dessins, œuvres homo-érotiques centrées sur des

archétypes masculins forts tels que les bûcherons, les motards, les

marins… Ce drame raconte l’histoire vraie d’une figure d’avant-garde

qui a durablement influencé la culture gay et ses représentations

– underground et grand public – depuis sa jeunesse de soldat aux

années planquées jusqu’à la reconnaissance sous le soleil d’une

Californie en pleine ébullition. Entamée dans le plus grand secret,

son œuvre finit par entrer dans la collection permanente du musée

d’Art moderne de New York. Ce biopic tisse le lien entre une

imagerie porno gay et la pop culture du dernier tiers du XX e siècle.

CHOUQUETTE

De : Patrick Godeau

Avec : Sabine Azéma, Michèle Laroque, Michèle Moretti...

Genre : Comédie dramatique

Durée 1 h 23

SORTIE : 2 AOÛT

POUR LES SEXAGÉNAIRES

EN CRISE

Chouquette vit seule dans sa luxueuse

villa sur une île de Bretagne. Elle est

grand-mère mais elle a fait Mai-68, la

révolution sexuelle, et réaliser des gâteaux avec son petit-fils, ce

n’est pas son truc. Comme chaque année, elle prépare l’anniversaire

de son mari qui, comme chaque année, ne viendra pas. Débarquent

en revanche le fameux petit-fils qu’elle peine à aimer et

une ex-maîtresse de son mari, avec qui il va bien falloir composer.

Adaptation du roman d’Émilie Frèche paru en 2010, ce premier

long-métrage, qui déplace l’action de Saint-Tropez à la Bretagne,

explore les difficultés d’une génération qui ne veut pas vieillir et offre

un rôle superbe à Sabine Azéma, géniale en personnage détestable

qu’on ne peut qu’aimer.

IL N’Y A PAS QUE LE BRUIT ET LA FUREUR DES BLOCKBUSTERS PENDANT L’ÉTÉ CINÉMA.

POUR VOUS GUIDER DANS LA PROGRAMMATION PLÉTHORIQUE,

VOICI NOTRE FIL D’ARIANE ESTIVAL.

PAR JEANNE DE MAISONNEUVE

LOLA PATER

De : Nadir Moknèche

Avec : Fanny Ardant, Tewfik Jallab, Nadia Kaci...

Genre : Comédie dramatique

Durée : 1 h 35

SORTIE : 9 AOÛT

POUR LES ICONOCLASTES

Zino est fils unique. Né de parents

algériens, il a été élevé à Paris par

sa mère qui a toujours affirmé que

son père les avait abandonnés. Mais

quand sa mère meurt, Zino apprend

par le notaire que son père, Farid, vit en Camargue et que ses parents

n’ont jamais divorcé. Commence alors la quête d’un fils à la

recherche d’une figure paternelle fantasmée – et la réalité va dépasser

tout ce qu’il avait pu imaginer : son père est devenu une femme

vingt-cinq ans auparavant, se fait appeler Lola et enseigne la danse.

Le cinéaste franco-algérien Nadir Moknèche, auteur de Goodbye

Morocco et Délice Paloma, continue de bousculer les mentalités et

les cultures en explorant le difficile processus d’acceptation de la

différence dans une société pas si libérée, avec une Fanny Ardant

exceptionnelle.

BONNE POMME

De : Florence Quentin

Avec : Gérard Depardieu, Catherine Deneuve, Guillaume

de Tonquédec...

Genre : Comédie

Durée : 1 h 31

SORTIE : 30 AOÛT

POUR LES AMOUREUX

DES STARS

Dans Bonne Pomme, Florence Quentin

réunit deux monstres sacrés du cinéma

français, Catherine Deneuve et Gérard

Depardieu. La scénariste de La vie est un long fleuve tranquille

raconte l’histoire de Gérard et Barbara. Fatigué d’être pris pour une

« bonne pomme » par sa belle-famille, Gérard décide de changer de

vie et part reprendre un garage dans un village perdu. C’est là qu’il

tombe sur Barbara. Leur rencontre va faire des étincelles... Bonne

Pomme marque la dixième collaboration entre Depardieu et Deneuve

qui se sont notamment croisés sur Le Dernier Métro de François

Truffaut, Je vous aime de Claude Berri ou plus récemment Potiche

de François Ozon. Entre la puissance comique de Depardieu et la

distinction parfois pleine de fêlure de Deneuve, c’est à une véritable

alchimie cinéphile que nous convie Florence Quentin...

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ 15


CINÉ KIDS

L’été des enfants

DES ANIMAUX À FOURRURE, DES BÊTES À POIL, DES MÉCHANTS MOUSTACHUS

ET DES BOLIDES RUTILANTS… L’ÉTÉ SERA CHAUD, TRÈS CHAUD POUR LES KIDS.

PAR FRANÇOIS RIEUX

POUR LES TRÈS MIGNONS

Moi, moche et méchant 3

Genre : Animation / Durée : 1 h 40

Si vous avez aimé : Tous en scène

SORTIE : 5 JUILLET

Gru est de retour mais l’ex-méchant

ne sait plus où donner de la tête.

Sans emploi depuis que Balthazar

Bratt, un génie du crime moustachu

fan des années 80 lui a volé la

vedette, Gru découvre également qu’il

a un frère jumeau, Dru, dont il a été

séparé à la naissance. Ce dernier lui

propose de redevenir méchant afin

de continuer à perpétuer la tradition

familiale. Au cours de cette nouvelle

aventure trépidante, Gru va découvrir

un terrible secret sur sa famille et

affronter le plus dangereux et ringard

de ses ennemis, Balthazar.

POUR LES FANS DE TOUTOUS

Ozzy, la grande évasion

Genre : Animation / Durée : 1 h 30

Si vous avez aimé : La Belle et le Clochard

SORTIE : 12 JUILLET

Ozzy est un chien affectueux

apprécié de sa famille. Mais

lorsque tout le monde part au Japon

pour suivre le papa en déplacement

professionnel, Ozzy est placé dans un

établissement de gardiennage réputé.

Une fois sur place, l’endroit se révèle

être une prison de haute sécurité

pour les animaux de compagnie. Il

en faut plus à Ozzy et ses nouveaux

camarades pour baisser les pattes.

Ozzy, la grande évasion est la version

« ouafnimée » de Prison Break : un

divertissement mélangeant aventure,

émotion, fun et fourrure.

POUR LES PETITS JUSTICIERS

Les As de la jungle

Genre : Animation / Durée : 1 h 37

Si vous avez aimé : Madagascar

SORTIE : 26 JUILLET

Les As de la jungle raconte l’histoire

de Maurice, un pingouin-tigre

adepte de kung fu, s’opposant à

un koala déjanté et malintentionné

du nom d’Igor qui veut réduire en

cendres la jungle où ils vivent. Adapté

du dessin animé éponyme et culte

qui a fait les heures de gloire d’une

chaîne de télévision, Les As de la

jungle est un divertissement conçu en

France qui n’a pas à rougir face à la

concurrence de ses aînés américains

(Madagascar, L’Âge de glace). Maurice

va-t-il empêcher Igor de détruire

la jungle ? Réponse dans les salles

obscures.

16

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ


POUR LES PETITS BOLIDES

Cars 3

Genre : Animation / Durée : 1 h 49

Si vous avez aimé : Cars : Quatre roues et Cars 2

SORTIE : 2 AOÛT

Flash McQueen est sur la sellette.

Déclassé par une nouvelle

génération de véhicules ultra-rapides

et ultra-performants, notre bolide

préféré a perdu une course face à

un concurrent imbattable, Jackson

Storm. Après sa défaite, il rencontre

Cruz Ramirez, une voiture fan de lui,

qui lui propose de l’entraîner pour

devenir plus fort, revenir sur le devant

de la scène et battre Storm. Dans

cette troisième aventure, Flash va

devoir s’armer de courage et tenter

le tout pour le tout pour vaincre son

nouvel ennemi juré.

POUR LES LECTEURS DE MANGAS

Yo-Kai Watch

Genre : Animation / Durée : 1 h 35

Si vous avez aimé : Pokémon

SORTIE : 9 AOÛT

Pour les parents un peu dépassés,

on reprend : Yo-Kai Watch est un

phénomène tiré d’une série de jeux

vidéo qui fait fureur chez les pré-adolescents.

L’histoire ? Nathan, un jeune

garçon, tombe un jour par hasard

sur Whisper, un esprit bienfaisant,

qui lui transmet une montre capable

de voir et identifier les fantômes qui

traversent le monde humain. À eux

deux, ils vont chasser les esprits

malfaisants afin de rétablir l’équilibre

entre humains et fantômes. Nouvelle

sensation manga, Yo-Kai Watch est le

digne héritier de Pokémon.

Prolongez la magie du film et mettez le cap vers

un magasin Toys R Us pour profiter d’une offre

exceptionnelle. Pour tout achat d’une place

pour Cars 3, du 2 août au 30 septembre 2017,

dans les cinémas Gaumont et Pathé, bénéficiez

d’un bon d’achat de 10 € en remise immédiate

en caisse valable sur tous les produits Cars

chez Toy R Us.

(Offre valable dès 30 € d’achats de produits de la gamme

Cars sur présentation du billet de cinéma dans un magasin

Toys R Us ou sur www.toysrus.fr avec le code envoyé lors de

l’achat de votre e-billet)

POUR TOUTE LA FAMILLE

Bigfoot Junior

Genre : Animation / Durée : 1 h 31

Si vous avez aimé : Le Voyage extraordinaire de Samy

SORTIE : 16 AOÛT

Adam est un adolescent comme

les autres ou presque : il est

doté d’une agilité hors du commun,

d’une pilosité plutôt prononcée pour

son âge et il a grandi sans connaître

son père. Un jour, il décide d’aller à

sa recherche et il découvre que son

géniteur est en réalité… Bigfoot,

cette créature légendaire considérée

comme le chaînon manquant. Bigfoot

junior est une fable moderne sur

l’acceptation de soi et un récit initiatique

sur la relation père-fils. C’est

également une aventure incroyable et

foisonnante pour toute la famille.

POUR CEUX QUI AIMENT LA NATURE

Nés en Chine

Genre : Documentaire / Durée : 1 h 16

Si vous avez aimé : Félins

SORTIE : 23 AOÛT

Nouvelle production de Disneynature,

Nés en Chine revient sur les

itinéraires sauvages d’une panthère

des neiges, d’un singe doré et d’une

maman panda dans un monde souvent

merveilleux mais parfois hostile.

Le documentariste Lu Chuan a posé

sa caméra au plus près de ces « personnages

» atypiques pour en retirer

des scènes d’une rare beauté et d’une

profonde tendresse. En captant au

passage toute la beauté fugace et

insaisissable de la nature, Nés en

Chine est une formidable échappée

belle pour petits et grands.

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ 17


ŒIL POUR ŒIL

SCARLETT JOHANSSON

ELLES SONT BELLES, ELLES SONT BLONDES, ELLES SONT TALENTUEUSES, ELLES N’ONT PAS FROID AUX YEUX.

L’UNE CONNAÎT LA # PIRE SOIRÉE DE SA VIE, L’AUTRE BALANCE DES COUPS DE PIED DANS ATOMIC BLONDE.

MATCH ENTRE DEUX ACTRICES DE HAUT VOL.

Scarlett Johansson fait ses premiers pas au théâtre à l’âge

de 9 ans aux côtés d’Ethan Hawke, puis décroche son

premier rôle au cinéma en 1994 chez Rob Reiner. Elle ne

se fait vraiment remarquer qu’en 1998 pour son rôle dans

L’Homme qui murmurait à l’oreille des chevaux. Elle a

14 ans et sa carrière est lancée.

C’est une parenthèse exceptionnelle dans sa carrière. Elle

est associée à la renaissance du cinéaste qui la choisit pour

porter Match Point en 2005, un drame sombre qui tranche

avec la légèreté habituelle de Woody Allen et transforme

l’actrice en femme fatale. Le cinéaste en fait sa muse pour

deux autres films : Scoop et Vicky Cristina Barcelona.

20 millions

C’est le montant, en dollars, de son salaire pour reprendre

le rôle de la Veuve noire dans Avengers – L’Ère d’Ultron.

PAR JEANNE DE MAISONNEUVE

Les débuts

Woody Allen

CHARLIZE THERON

Originaire d’Afrique du Sud, Charlize Theron mettra du

temps à faire son trou. D’abord danseuse puis mannequin,

elle n’obtient son premier vrai rôle qu’à 22 ans dans

L’Associé du diable en 1997, et ne sera véritablement

consacrée dans un premier rôle fort que six ans plus tard

avec Monster.

En 1998, Charlize Theron incarne un top-modèle dans la

satire du cinéaste new-yorkais, Celebrity. On la remarque au

milieu d’un casting impressionnant, mais elle n’a qu’un rôle

secondaire. Trois ans plus tard, elle retrouve Woody Allen

pour son polar Le Sortilège du scorpion de jade, toujours

dans un second rôle.

3

C’est le nombre de prix récoltés pour sa performance dans

Monster : un Oscar, un Ours d’argent et un Golden Globe.

Alors qu’elle connaît de beaux succès chez les cinéastes

indépendants, Scarlett entre dans le Marvel Cinematic

Universe en 2010 dans le rôle de la Veuve noire dans

Iron Man 2. Il faudra désormais compter avec ses talents de

combattante redoutable qu’elle exerce dans cinq films de la

franchise – pour l’instant. Désormais associée à l’action, elle

est choisie par Luc Besson pour tenir le rôle-titre de Lucy, le

délire fantastico-badass du cinéaste français.

Cinq amies de fac se retrouvent pour un week-end entre célibataires

à Miami. Et ça va sérieusement dégénérer. Dans # Pire Soirée,

Scarlett est la meneuse de la mauvaise troupe, celle qui va tenter

de garder son sang-froid au milieu du chaos.

# Pire Soirée

Réalisation : Lucia Aniello

Avec : Scarlett Johansson, Kate McKinnon, Zoë Kravitz...

Genre : Comédie

Durée : 1 h 41

SORTIE : 2 AOÛT

L’action

L’actu

Les cinéastes vont mettre du temps à exploiter les talents

physiques de l’actrice sud-africaine. C’est George Miller qui

lance les hostilités en 2015 en la choisissant pour incarner

Furiosa dans Mad Max – Fury Road, dans lequel elle vole

carrément la vedette à Max. Un rôle si marquant qu’elle se

glisse naturellement dans la peau d’une méchante dans la

franchise Fast & Furious (le n° 8) ; avant de devenir une

espionne surentraînée dans Atomic Blonde.

Dans Atomic Blonde, Charlize Theron est un des meilleurs agents du

service de renseignement de Sa Majesté. Pour ce rôle très physique,

l’actrice s’est entraînée avec le coach de Keanu Reeves pour John Wick.

James Bond n’a qu’à bien se tenir.

Atomic Blonde

Réalisation : David Leitch

Avec : Charlize Theron, James McAvoy, John Goodman...

Genre : Thriller, action

Durée : 1 h 55

SORTIE : 16 AOÛT

18

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ


ÉLODIE

FONTAN

PARADIS FILMS PRÉSENTE

FLORENT

PEYRE

MISSION

PAYS BASQUE

UN FILM DE

LUDOVIC BERNARD

© PHOTO : EDDY BRIÈRE CRÉDITS NON CONTRACTUELS

BARBARA

CABRITA

NICOLAS

BRIDET

LUDOVIC

BERTHILLOT

ILONA

BACHELIER

DAMIEN

FERDEL

ARIELE

SEMENOFF

DANIEL

PREVOST

LE 12 JUILLET AU CINÉMA


LE CHOC DE L’ÉTÉ

120

Battements

par minute

APRÈS AVOIR BOULEVERSÉ LA CROISETTE,

LE GRAND PRIX DU FESTIVAL DE CANNES

DÉBARQUE EN FORCE DANS LES SALLES.

120 BATTEMENTS PAR MINUTE

Réalisation : Robin Campillo

Avec : Nahuel Perez Biscayart, Arnaud Valois,

Adèle Haenel...

Genre : Drame

Durée : 2 h 20

SORTIE : 23 AOÛT

PAR FRANÇOIS CHAMPY

Avant d’en venir à l’essentiel,

récapitulons les épisodes

précédents. Lors de l’annonce

de la sélection officielle du Festival de

Cannes, en avril dernier, 120 Battements

par minute est la surprise du

contingent français. Son réalisateur,

Robin Campillo, est en effet un quasi

inconnu pour le grand public malgré

ses vingt ans de carrière : comme

monteur et comme coscénariste

(essentiellement de Laurent Cantet),

il a notamment participé activement

à l’aventure d’Entre les murs, Palme

d’or en 2008. En tant que réalisateur,

il s’est fait remarquer des cinéphiles

avec Eastern Boys, tableau édifiant

de la société moderne et de ses

dérives libérales, et, surtout, avec Les

Revenants, film de zombies d’un genre

nouveau à l’origine de la série phénomène

du même nom – à laquelle il ne

contribua pas. Voilà pour le contexte.

À Cannes, 120 Battements par minute

est projeté le quatrième jour et suscite

instantanément un élan d’affection

20

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ


Arnaud Valois et

Nahuel Perez Biscayart.

comme en avait connu la Croisette un

an plus tôt après la présentation du

film allemand, Toni Erdmann. Durant

une semaine, le film de Robin Campillo

apparaît logiquement comme le

favori des bookmakers pour la Palme

d’or. À un doigt de la consécration

suprême (qui ira à The Square du

Suédois Ruben Östlund), 120 Battements

par minute repart quand même

de Cannes avec le deuxième prix de la

compétition et une notoriété accrue.

Le moins que l’on puisse dire, c’est

que tout cela est amplement mérité.

Voici pourquoi.

Du militantisme au cinéma

Ancien militant d’Act-Up Paris,

association de lutte contre le sida

apparue en 1989 (deux ans après son

modèle américain), Robin Campillo

avait toujours voulu faire un film sur

la terrible maladie qui avait emporté

nombre de ses amis. Comment ? Sous

quelle forme ? L’idée a mis vingt-cinq

ans à germer en lui et c’est finalement

en repensant à ses années

d’engagement qu’il a trouvé l’angle

d’approche de son film, situé au début

des années 90 : partir du général (la

mobilisation, les actions, la radicalisation)

pour glisser doucement vers

l’intime (l’amour, la maladie, la mort).

« On avait l’habitude de dire que l’on

faisait de la politique à la première

personne, confie le réalisateur. Quand

la maladie devenait trop envahissante,

les militants se coupaient progressivement

du groupe. Le film suit naturellement

ce mouvement. » On ne peut

pas mieux résumer 120 Battements

par minute qui orchestre la rencontre

entre l’électrique et séropositif Sean et

l’effacé Nathan, d’abord dans le cadre

d’assemblées générales houleuses

où les personnalités s’affichent et

s’affirment, puis dans le chaos des

actions vigoureuses menées contre les

groupes pharmaceutiques, enfin dans

le secret des alcôves où leur amour

sera consommé avant de se consumer.

De l’action à l’amour

Scindé en deux parties assez distinctes

(la lutte, l’histoire d’amour),

120 Battements par minute bénéficie

d’une mise en scène adaptée

et évolutive : aux plans d’ensemble

posés des AG succèdent des scènes

d’action au montage frénétique, puis

des plans rapprochés pudiques sur les

deux amants. Tout est pensé par Robin

Campillo pour faire vivre aux spectateurs

une expérience totale et immersive,

entre docufiction éclairante (qui

remet en perspective l’utilité d’Act-Up,

pointé du doigt en son temps pour son

militantisme extrême) et mélodrame

flamboyant. Sans pathos ni manipulation,

le cinéaste fait monter progressivement

l’émotion qui culmine lors

d’un épilogue encore plus bouleversant

que celui de Philadelphia. 120 Battements

par minute doit évidemment

une large part de son exceptionnelle

réussite au talent de ses interprètes,

tous méconnus – à l’exception de

l’inévitable Adèle Haenel, César 2015

de la meilleure actrice, qui interprète

l’une des meneuses. Nahual Perez

Biscayart (Sean), Arnaud Valois (Nathan),

Antoine Reinartz (Thibault, le

leader du mouvement) ou encore Félix

Maritaud (l’ex de Sean) ne devraient

pas rester longtemps dans l’ombre.

C’est tout le mal qu’on leur souhaite.

Aloïse Sauvage, Arnaud

Valois et Adèle Haenel.

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ 21


L’ACTEUR DE L’ÉTÉ

Andy Serkis

L’homme aux mille visages

LE COMÉDIEN EST DE RETOUR EN CÉSAR DANS L’ULTIME VOLET DE LA PLANÈTE DES SINGES.

PORTRAIT D’UN ACTEUR-RÉALISATEUR COMPLET.

PAR BENOÎT SAUMOIS

En 2003, quand Gollum disparaissait dans les feux du

mont du Destin à la fin du Retour du roi, le dernier

volet du Seigneur des anneaux, la scène aurait pu

également signifier la disparition d’Andy Serkis au

cinéma. Le rôle de Gollum aurait pu dévorer le comédien, le

faire disparaître derrière cette performance technique hallucinante

et novatrice. resque quine ans plus tard, Andy

Serkis est toujours là. « ollum est le rle le plus intense

que j’ai jamais fait, je n’existais plus en jouant », admet-il.

Mais il a résisté, en donnant même ses lettres de noblesse à la

performance capture : l’art de capter par ordinateur le jeu d’un

comédien pour créer des personnages en numérique criant

de vérité et dont l’apparence n’est limitée que par l’imagination.

Sans lui, pas de nouveau King Kong, pas d’Avatar, pas

d’Aventures de Tintin... Et pas de saga La Planète des singes.

« ’ai commencé par jouer au thétre en Angleterre, ça a forgé

ma capacité à devenir autre, mais c’est un processus dicile,

explique l’acteur. our jouer ollum, j’étais très isolé, comme

le personnage. ar contre, désormais, avec l’évolution de la

technologie, je peux jouer César dans La Planète des singes au

milieu de tous les autres acteurs... » De ollum le solitaire

à César le chef de guerre, La Planète des singes – Suprématie

raconte en creux la carrière d’Andy Serkis. ui incarne également

le personnage le plus mystérieux de la nouvelle saga

Star Wars : le chef suprême Snoke, grand matre du remier

rdre qu’on découvrira (peut-être en chair et en os dans Les

Derniers Jedi en décembre prochain. « e ne peux rien vous dire

sur le sujet, sinon... », dit Andy avec un sourire. Le comédien

préfère parler de son nouveau défi : devenir réalisateur. ormé

sur le tournage de la trilogie du Hobbit par eter ackson

lui-même, rien que ça (il était réalisateur deuxième équipe,

Serkis a consacré son énergie à mettre en scène un nouveau

Livre de la jungle en performance capture, qui sortira en 2018.

« L’idée principale du film, c’est que l’on puisse reconnatre

physiquement les acteurs à partir des visages de leurs personnages

», explique-t-il, enthousiaste. Dans son Livre de

la jungle qu’il promet « sombre et intense », on retrouvera

Christian Bale en Bagheera la panthère, Benedict Cumberbatch

en Shere han le tigre ou encore Cate Blanchett en serpent

aa. Un challenge technologique, un de plus, qui a laissé cependant

à Andy Serkis le temps de tourner un autre film : le

drame romantique Breathe, qui sortira à l’automne, où Andre

arfield et Claire oy (The Crown) luttent contre la maladie dans

les années . « t il n’y a aucun effet numérique dedans »

promet Andy Serkis, qui, décidément, aime les défis.

LA PLANÈTE DES SINGES

– SUPRÉMATIE

Réalisation : Matt Reeves

Avec : Andy Serkis, Woody Harrelson,

Judy Greer…

Genre : Science-fiction, action, aventure

Durée : 2 h 20

SORTIE : 2 AOÛT

22

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ


POUR

L’HUMANITÉ

POUR

L’ESPOIR

POUR

LA PLANÈTE

LE 2 AOÛT

#LAPLANETEDESSINGES


L’AUTEUR DE L’ÉTÉ

LA TOUR SOMBRE

Stephen King,

le retour du « roi »

ÉCRIVAIN PHÉNOMÉNAL, STAR AMÉRICAINE DE L’HORREUR ET DU FANTASTIQUE,

STEPHEN KING INSPIRE DE NOUVEAUX ÉMOIS CINÉMATOGRAPHIQUES. TREMBLEZ...

PAR BORIS MALAINE

Stephen King au cinéma ?

La liste est interminable :

Shining, Les Évadés, Misery,

Christine, Stand by Me, Dead

Zone, Carrie, Running Man, La Ligne

verte, The Mist, Un élève doué… Sans

compter les diaines de téléfilms et

séries inspirés du maître de l’horreur.

Si l’on met de côté Shakespeare

et Dumas, Stephen King est l’auteur

au plus grand nombre de romans

adaptés au cinéma. Une véritable

frénésie « kingienne » s’est emparée

de Hollyood entre les années 7

et 9, avant que le rythme ne ralentisse

au début des années .

Depuis, les longs-métrages tirés

du cerveau du « roi » se font plus

rares, même si quelques pépites

comme The Mist, de Frank Darabont,

ont réussi à se faire remarquer.

Une oeuvre hybrique

Mais La Tour sombre, qui sortira

au début du mois d’août, est un

cas à part. Pas vraiment de l’horreur

(quoique, plutt une uvre

hybride, à la croisée des chemins

entre science-fiction, fantasy et

estern, autour de laquelle gravitent

pratiquement tous les romans

et personnages de Stephen King.

L’histoire de Roland Deschain (Idris

lba, le dernier des pistoleros, qui

tente d’empêcher Walter O’Dim,

alias l’homme en noir (Matthew Mc-

Conaughey d’arriver jusqu’à la our

sombre, sorte de pilier qui maintient

les différents univers en place. La fin

des mondes est en jeu, un combat

ultime entre le bien et le mal. Une

mythologie riche et complexe étalée

sur huit livres, que le réalisateur

danois ikolaj Arcel (Royal Affair)

prend par le milieu, au lieu de s’attarder

trop longtemps sur le passé

des personnages. Cette partie sera

réservée à la série télé

La Tour sombre, qui devrait voir le

jour en 1. « Une bonne partie

du scénario du film se déroule

dans notre monde, aujourd’hui »,

explique Arcel. « Ce que Stephen

ing fait le mieux – et c’est ce que

j’essaie de faire –, c’est mélanger

la vie de tous les jours avec le fantastique.

C’est notre vision du film,

et c’était déjà dans le script avant

que j’arrive. » Car l’adaptation de

La Tour sombre est un vieux projet,

dont les origines remontent à 7,

quand le romancier vend les droits

de sa saga à .. Abrams et Damon

Lindelof. Mais les deux larrons, qui

ont notamment imaginé ensemble

la série Lost, se découragent deux

ans plus tard face à la complexité

du projet. Les producteurs on

Hoard et Akiva oldsman récupèrent

la patate chaude et, armés

d’une incroyable persévérance

(plusieurs studios ont accepté puis

refusé, le casting a changé au moins

deux fois, ils réussissent finalement

à convaincre Sony en 1 que

La Tour sombre a sa place sur grand

écran.

L’uvre la plus dense et biarrode

de l’auteur pourrait bien affoler le

box-oce mondial et enfanter plusieurs

suites, avant que la relecture

de Ça et son terrifiant clon tueur

d’enfants ne prennent la relève le

septembre prochain. Une renaissance

cinématographique plus que

méritée pour un explorateur d’imaginaire

comme on n’en fait plus.

LA TOUR SOMBRE

Réalisation : Nicolaj Arcel

Avec : Idris Elba, Matthew McConaughey, Tom Taylor...

Genre : Fantastique, Western, Aventure

Durée : 1 h 50

SORTIE : 9 AOÛT

24

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ


N O O M I

RAPACE

SND ET VENDÔME PICTURES PRESENTENT

G L E N N

CLOSE

W I L L E M

DAFOE

SEPT SOEURS, UNE SEULE IDENTITÉ.

CRÉATION GRAPHIQUE : ©2017, SND, TOUS DROITS RÉSERVÉS.

S E V E N

SISTERS

U N F I L M D E

TOMMY WIRKOLA

SND ET

VENDÔME PICTURES PRÉSENTENT

UNE PRODUCTION RAFFAELLA DE LAURENTIIS VENDÔME PICTURES EN CO-PRODUCTION AVEC NEXUS FACTORY ET

UMEDIA EN ASSOCIATION AVEC UFUND UN FILM DE TOMMY WIRKOLA NOOMI RAPACE “SEVEN SISTERS” MARWAN KENZARI

AVEC WILLIAM DAFOE ET

GLENN CLOSE

CO-PRODUCTEURS MAX BOTKIN KERRY WILLIAMSON MUSIQUE DE CHRISTIAN WIBE DECORS JOSEPH HODGES DIRECTEUR DE LA PHOTOGRAPHIE JOSE DAVID MONTERO PRODUCTEUR DELEGUE HESTER HARGETT-AUPETIT

PRODUCTEURS EXECUTIFS THIERRY DESMICHELLE GUY STODEL PRODUIT PAR RAFFAELLA DE LAURENTIIS FABRICE GIANFERMI PHILIPPE ROUSSELET ECRIT PAR MAX BOTKIN ET

KERRY WILLIAMSON REALISE PAR TOMMY WIRKOLA

© SEVEN SIBLINGS LIMITED AND SND 2016

LE 30 AOÛT AU CINÉMA


L’INSOLITE DE L’ÉTÉ

Baby Driver

PLUS RAPIDE QUE FAST AND FURIOUS, PLUS COOL QUE DU TARANTINO, BABY DRIVER EST UN BOLIDE

RUTILANT, CONDUIT À TOUTE ALLURE PAR L’ANGLAIS DÉCHAÎNÉ EDGAR WRIGHT.

LE FILM LE PLUS FOU DE L’ÉTÉ.

PAR CÉDRIC PAGE

Ansel Elgort, Jamie Foxx,

Eiza Gonzalez et Jon

Hamm.

Edgar Wright ? Jusqu’à présent, ce nom n’était

connu que d’une petite poignée de spectateurs,

une armada de fidèles. Sorte de cousin anglais de

Tarantino carburant aux références pop et aux

clins d’il contre-culturels, right a pastiché les films

de zombies (Shaun of the Dead), les buddy-movies policiers

(Hot Fuzz), rendu des hommages vibrants à l’amitié virile

et houblonnée (Le Dernier Pub avant la fin du monde) et s’est

ainsi construit au fil des ans une fanbase solide et dévouée,

mais finalement asse limitée. Baby Driver est le film qui

pourrait tout changer. nvoyer son auteur dans une autre

dimension. arce que c’est un film peut-être plus universel,

mais aussi et surtout parce que c’est son chef-d’uvre, un

fantasme de cinéma dont beaucoup de spectateurs rêvaient

sans le savoir. Un film de casse complètement allumé et

filant à toute allure, mêlant braquages, courses-poursuites,

action et bande originale qui tue. L’histoire d’un getaway

driver (vous save, ces types qui appuient sur le champignon

quand les braqueurs de banque doivent décamper au plus

vite, comme yan osling dans Drive) qui ne peut conduire

qu’en écoutant ses morceaux fétiches, et compose sa playlist

à la minute près, en fonction des exploits automobiles qu’il

a à accomplir, des dérapages qu’il a à contrler.

Plein les yeux, plein les oreilles

Soit le programme rêvé pour un film d’été idéal, plus léger

que les blockbusters en surcharge pondérale, plus aventureux

que la concurrence grce à son concept original et

casse-cou. our incarner ce chauffeur qui confond sa bote

de vitesse avec une bote à rythme, right a jeté son dévolu

sur Ansel lgort, néo-idole générationnelle croisée dans

Divergente et Nos étoiles contraires. Un ames Dean miniature,

qui bouge comme un danseur et porte vraiment très

bien les ay-Ban, capable, du haut de ses ans, de tenir

la dragée haute aux cadors qui l’entourent ici : on Hamm,

amie oxx, evin Spacey our préparer le film, dgar

right dit avoir étudié de près plusieurs classiques du

genre, de Bullitt à Braquage à l’italienne, en passant bien

sr par le totem absolu, Driver, de alter Hill (dont s’était

déjà inspiré icolas inding efn pour Drive, dont il a

minutieusement décortiqué le script afin de comprendre

comment chaque course-poursuite y était décrite comme

« un haku d’action ». Un instantané de poésie pop, un

fl a s h d ’ a d r é n a l i n e t r a d u i t d a n s l e l a n g a g e d u c i n é m a .

L’autre ingrédient essentiel était bien sr la musique

dgar right a épluché sa discothèque à la recherche des

perles rares, des morceaux d’enfer, de ueen et Martha

the Vandellas à Blur et Simon arfunkel. rce à la

pulsation de la musique, qui donne son tempo et chacune

de ses inflexions au scénario, Baby Driver parvient

à transcender le langage du cinéma contemporain pour

retrouver une joie primitive et originelle, mais reformulée

et synthétisée pour une nouvelle génération. Celle qui a

grandi avec un iod sur les oreilles.

BABY DRIVER

Réalisation : Edgar Wright

Avec : Ansel Elgort, Lily James, Jamie Foxx...

Genre : Action, policier

Durée : 1 h 53

SORTIE : 19 JUILLET

26

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ


Design : TROIKA • Photo : Laurent Thurin-Nal • Crédits non contractuels.


COUP DE CŒUR

Dunkerque

CHRISTOPHER NOLAN FILME LA SECONDE GUERRE MONDIALE ET SIGNE

UN SURVIVAL INCROYABLEMENT PALPITANT.

PAR PIERRE LUNN

« Dunkerque »

de Christopher Nolan.

Comme toujours chez Nolan, ce nouveau projet

est un vrai mystère. On a beau connaître le

contexte, l’histoire et même la fin, on ne doit

pas trop en dire sous peine de gcher les effets

de surprise et la beauté du storytelling. On peut juste

assurer une chose : cette fois-ci, olan est nu, sans

ses tours de magie ou ses volutes théoriques. Adieu le

monde des rêves d’Inception, le montage à l’envers de

Memento ou les trous noirs d’Interstellar. Dunkerque raconte

l’histoire d’une poignée de soldats (om Hardy,

Cillian Murphy, Harry Styles... coincés sur une plage,

entre la mer grise et démontée du Channel et les Allemands

qui canardent les troupes anglaises en pleine déroute.

Un vrai film de guerre réaliste, viscéral, authentique.

Le génie interstellaire qui a toujours refusé de rester dans

les clous de l’écriture filmique se mesure frontalement au

grand cinéma classique, ou plutt aux classiques anglais

et aux vrais films de guerre (ça va de La Ligne rouge à

Il faut sauver le soldat Ryan). Dunkerque sera donc fidèle aux

événements et à la réalité de l’Histoire et des lieux. Mais

la griffe olan est présente partout, à tous les plans : les

scènes d’action sont incroyables, le suspense (pourrat-on

évacuer ces soldats à temps insoutenable et

surtout, on a comme rarement la sensation d’être dans

la peau de ces soldats sur la plage. n ressent la guerre

comme jamais au cinéma. Dans ce film plus encore

qu’avant, le cinéma de Christopher olan se base sur un

art du rythme, du montage et de la prouesse technique

qui lui permettent de déployer une incroyable mécanique

immersive. Mais cette virtuosité technique (le film

mélange 7 mm et IMA avec une facilité stupéfiante

reste toujours au service d’une seule ambition : décupler

la puissance émotionnelle du 7 e art. Et sur ce terrain,

Dunkerque pourrait bien être un manifeste

3

bonnes raisons d’y aller

1. Pour les scènes

d’action aériennes

À bord du Spitfire piloté par

Tom Hardy, on poursuit les

chasseurs allemands, on

multiplie les loopings et les

piqués afin de tirer le premier.

Le cinéma n’a jamais été

aussi immersif !

2. Pour Mark Rylance

L’acteur incarne un de ces marins

civils qui par leur courage

et leur abnégation sauvèrent

des dizaines de milliers de

soldats abandonnés. Son air

bonhomme, sa classe ordinaire

en font l’un des héros les plus

atypiques et attachants qu’on

ait vus récemment.

3. Pour le suspense

Comment injecter de la tension

à une histoire dont on connaît

la fin ? Par sa mise en scène au

cordeau, par l’utilisation

du son et de l’espace, l’empathie

qu’il développe pour les

personnages, Christopher

Nolan a réussi à créer une

tension inouïe.

DUNKERQUE

Réalisation : Christopher Nolan

Avec : Tom Hardy, Cillian Murphy,

Mark Rylance…

Genre : Guerre

Durée : 1 h 50

SORTIE : 19 JUILLET

28

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ


S.E.V, VOLVIC - SAS au capital de 2 890 058 € - RCS CLERMONT-FERRAND 395 780 059

Boisson à l’eau minérale naturelle, au jus de fruits à base de concentré (10% de jus dont 5% de fraise) et aux arômes naturels.

Jeu gratuit sans obligation d’achat organisé par S.E.V, VOLVIC - SAS au capital de 2 890 058 € - RCS CLERMONT-FERRAND 395 780 059 - dont le siège social est situé dans la Zone industrielle du

Chancet 63530 Volvic (Danone Eaux France) du 01/04/2017 à 00h01 au 31/08/2017 à 23H59 inclus, dans les établissements et distributeurs participants. Une seule participation acceptée par personne

(même nom et même adresse email) une fois par jour pendant toute la durée du Jeu. À gagner : 500 fois la somme de 10 euros sous forme de virement bancaire. Cinq cent (500) Instants Gagnants

sont prédéfinis et répartis de façon aléatoire pour toute la durée du Jeu. À chaque Instant Gagnant correspond une seule dotation. Pour participer au Jeu, vous devez vous connecter à www.volvic.fr/

gagnetondej/, sélectionner « Tu n’as pas de code » et cliquer sur le bouton « JOUER » puis saisir votre Nom, Prénom, Adresse email… Liste des instants gagnants prédéterminés aléatoirement déposée

chez l’huissier de justice en charge du jeu. Règlement complet consultable à l’adresse suivante : www.volvic.fr/gagnetondej/. Remboursement des frais de participation : voir règlement complet

du jeu. Données collectées destinées à la Société Organisatrice pour la gestion du jeu. Conformément à la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, les participants disposent d’un droit d’accès,

de rectification et de radiation des données personnelles les concernant, en écrivant à l’adresse suivante : Société Nineteen Groupe, 50 route de la Reine 92100 Boulogne Billancourt.

Pour votre santé, éviter de manger trop gras, trop sucré, trop salé. www.mangerbouger.fr


L’AUTRE REGARD

CE FILM VAUT LE COUP D’ŒIL

Petit Paysan

UN PREMIER FILM ENTHOUSIASMANT QUI PASSE DU DRAME RURAL

AU THRILLER AVEC UNE MAÎTRISE CONFONDANTE.

PAR CÉDRIC PAGE

Swann Arlaud dans

« Petit Paysan ».

Retenez bien ce nom : Hubert Charuel. Diplômé

de la prestigieuse école de cinéma, la Fémis, ce

fils et petit-fils d’agriculteurs a préféré la vie

d’artiste à celle d’éleveur laitier à laquelle il

était destiné. our son premier long métrage (dans lequel

apparaissent ses parents et certains de ses amis proches,

accentuant le réalisme bien ancré du projet, il a tenu à

rendre hommage au monde qui l’a vu grandir, en confiant

à l’excellent Sann Arlaud le rle d’un paysan pour qui

ses vaches représentent le seul horion. Sérieux et besogneux,

il a tout sacrifié à son exploitation au désespoir

de sa sur (la pimpante Sara iraudeau, vétérinaire de

son état, qu’il appelle à toute heure de la journée en cas

d’inquiétude pour son cheptel. a tombe mal : un virus

venu de Belgique oblige des éleveurs par centaines à abattre

leurs troupeaux si une seule bête est infectée. our ierre,

impossible qu’une telle chose lui arrive. Ce ne doit pas

arriver. our cela, il est prêt à tout.

En mode thriller

ortrait d’un monde rural en souffrance (face à l’exode de

ses jeunes, aux réglementations européennes, à la solitude),

Petit Paysan commence comme un épisode de la série

documentaire Strip-tease. Charuel filme le quotidien répétitif

et aliénant de ierre, trentenaire passionné par

son métier qui en oublie de vivre – en témoignent ses

rende-vous manqués avec cette jeune femme que ses

parents le verraient bien épouser. Le jour où ses craintes

d’épidémie se confirment, ierre sombre dans une paranoa

grandissante. t si c’était la fin de sa ferme (et donc la

sienne Le film se transforme alors en thriller qui épouse

la vie intérieure confuse et sombre du héros, sujet aux hallucinations

et à la tentation du pire. rès stylée, la mise en

scène multiplie les séquences inquiétantes, moins proches

des productions naturalistes françaises habituelles que du

cinéma de genre anglo-saxon. Le titre anglais, Bloody Milk

(« Lait sanglant », est à ce titre puissamment évocateur.

3

bonnes raisons d’y aller

1. Pour le show Swann Arlaud

Connu des cinéphiles, Swann

Arlaud fait partie de ces

jeunes acteurs français qui

construisent sans bruit une

carrière cohérente et exigeante.

Il livre ici une prestation hallucinée,

qui risque de le rendre

encore plus incontournable.

2. Pour les bonnes influences

Hubert Charuel le dit lui-même :

il a grandi avec les séries télévisées,

les dessins animés et

La dernière séance. Cela donne

un cinéaste atypique qui cite

aussi bien Martin Scorsese que

Maurice Pialat et Les Mystères

de l’Ouest. À suivre.

3. Pour les visions

Il y a dans Petit Paysan des

séquences impressionnantes où

le réalisme se teinte soudain de

surréalisme, quand la mise en

scène épouse le point de vue du

cerveau malade du héros. La mise

à mort d’une vache devient alors

un tableau de Goya.

PETIT PAYSAN

Réalisation : Hubert Charuel

Avec : Swann Arlaud, Sara

Giraudeau, Bouli Lanners...

Genre : Drame

Durée : 1 h 30

SORTIE : 30 AOÛT

30

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ


POUR UN CINÉ

COMPLÉTEMENT GIVRÉ !

Chocolate Fudge Brownie ‘Wich

Cookie Dough ‘Wich

Produits disponibles selon la gamme proposée dans les cinémas Gaumont et Pathé et selon les stocks disponibles.

Nuts = Amandes

Unilever France – RCS Nanterre 552 119 216 – PFD 71232 • © Ben & Jerry’s Homemade Holdings, Inc, 2010 – Cows : © Woody Jackson 1997

Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé – www.mangerbouger.fr


REWIND

Il était une fois...

Terminator 2 :

Le Jugement dernier

JEUDI

14

SEPTEMBRE à 20 h

Voir la liste des cinémas

participants sur

cinemasgaumontpathe.com

ALORS QU’IL PLANCHE SUR LA SUITE D’AVATAR, TERMINATOR 2, L’UN DES MEILLEURS FILMS

DE JAMES CAMERON, RESSORT EN 3D. RENDEZ-VOUS POUR UNE SÉANCE EXCEPTIONNELLE

LE JEUDI 14 SEPTEMBRE À 20 H DANS LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ.

PAR PIERRE LUNN

En 1984, Terminator réinventait

le cinéma en portant

l’action et la SF à un niveau

d’ébullition extraordinaire.

roblème : comment faire mieux

Comment faire plus cool n faisant

l’exact inverse. T2, la suite imaginée

7 ans plus tard par ames Cameron,

prend bien soin de briser les codes du

film original. Le erminator débarque

une fois de plus du futur, mais cette

fois-ci, il n’est plus le machiavélique

prédateur cybernétique du

premier film. eprogrammé par un

ohn Connor adulte devenu chef de

la ésistance face au soulèvement

des machines, l’androde revient au

milieu des années 9 pour protéger

la version adolescente de ohn et sa

mère, Sarah. rotéger de qui u

plutt de quoi D’un autre cyborg

hautement plus résistant et performant

: il peut se fondre au décor et

se métamorphoser à vue d’il. Le

-1 (son numéro de série, joué

par un obert atrick froid comme

le métal qui le compose, a été envoyé

dans le passé par la firme Skynet afin

d’assassiner le futur leader révolutionnaire.

Renaissance en 3D

L’ampleur de la mise en scène, la

puissance de la réalisation sont au

service d’un script d’une richesse hallucinante.

Dans le registre du spectaculaire,

Cameron ne craint personne

et il ose tout. La description rapide

d’une guerre future, l’anéantissement

d’un Los Angeles criant de vérité

Les poursuites et les séquences d’actions

sont folles et les effets spéciaux

d’une beauté convulsive. Mais Cameron

ose surtout l’émotion. ar petites

touches, quelques phrases froidement

récitées (ata la vita), un sourire

qui tient du rictus malhabile, un

bébé brandi par la peau des fesses,

le erminator attendrit. Cameron et

Scharenegger réussissent à humaniser

leur monstre de métal sans

jamais sombrer dans la parodie. La

grande force de cette suite se niche

là : dans la puissance émotionnelle. t

c’est ce film de toutes les prouesses,

de toutes les audaces techniques, que

l’on pourra (redécouvrir dans une

nouvelle version. ames Cameron a

en effet supervisé une conversion

du film en D et IMA D. n 9,

vatar exploitait le relief de façon

révolutionnaire et, avec ce film hors

norme, Cameron remettait la D au

got du jour. uelques années plus

tard, le cinéaste s’occupait personnellement

de la conversion de Titanic

en D. Autant dire que cette nouvelle

version D s’annonce explosive Le

1 septembre, le film sera donc projeté

dans les cinémas aumont et athé

en version numérique et précédé

d’une présentation filmée de hilippe

ouyer. Cinéphile passionné, journaliste

de la revue Poiti et chroniqueur

dans l’émission Le erle sur Canal,

il partagera les histoires secrètes du

tournage et apportera des éléments

de réflexion sur le scénario ou la mise

en scène. De quoi porter un regard

neuf sur ce film qui n’en finit pas de

renatre de ses cendres

32

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ


LE THÉÂTRE

AU CINÉMA

NOUVELLE

SAISON

EN DIRECT

DE LA

COMÉDIE

FRANÇAISE

LES FOURBERIES DE SCAPIN

26 OCT

LE PETIT-MAÎTRE CORRIGÉ

8 MARS

BRITANNICUS

5 JUIL

©PHOTO VINCENT PONTET / GRAPHIC DESIGN GOD SAVE THE SCREEN

INFORMATIONS ET RÉSERVATIONS SUR

CINEMASGAUMONTPATHE.COM


LES FOURBERIES DE SCAPIN

26 OCT

LE PETIT-MAÎTRE CORRIGÉ

8 MARS

BRITANNICUS

5 JUIL

INFORMATIONS ET RÉSERVATIONS SUR

CINEMASGAUMONTPATHE.COM

SPECTACLES AU CINÉMA

SAISON

2017

2018

Le théâtre au cinéma

Nouvelle saison de la Comédie-Française au cinéma

DEUXIÈME SAISON DE LA COMÉDIE-FRANÇAISE AU CINÉMA,

OÙ L’ON POURRA DÉCOUVRIR DE NOUVELLES MISES EN SCÈNE

DES PIÈCES DE MOLIÈRE, MARIVAUX ET RACINE. EN DIRECT

« Le Petit-Maître corrigé »

de Marivaux.

« Britannicus »

de Racine.

©PHOTO VINCENT PONTET / GRAPHIC DESIGN GOD SAVE THE SCREEN

NOUVELLE

SAISON

LE THÉÂTRE

AU CINÉMA

EN DIRECT

DE LA

COMÉDIE

FRANÇAISE

Réservez dès à présent

Abonnement 3 représentations :

45 € (au lieu de 75 €)

Tarif normal : 25 €

Tarif réduit (étudiants, moins

de ans : 10 €)

Réservations sur

cinemasgaumontpathe.com

et sur l’application mobile.

Après le succès de la première saison de la

Comédie-Française au cinéma (qui a réuni

plus de 1 spectateurs, place

au deuxième acte. Alors que la saison 1-

17 était placée sous le sceau du romantisme

(ostand et des classiques (Shakespeare, la

saison 17-1 fera la part belle aux grands

dramaturges français. La langue, l’humour et

l’amour. Cette année sera légère, drle, tragique

et imaginative puisqu’il soufflera une

brise de modernité créative dans les cinémas

aumont et athé. Marivaux, Molière et acine

reprendront vie en direct, en Haute Définition

et en .1, dans des spectacles accessibles au

grand public.

La saison s’ouvrira le jeudi octobre avec Les

Fourberies de Scapin. La nouvelle mise en scène

de Denis odalydès laissera se déployer tout

le comique de Molière et fera la part belle aux

comédiens de la troupe (Benjamin Lavernhe,

vu dans L’Odyssée, tiendra le rle de Scapin

qui évolueront sur une scénographie d’ric

uf et dans les magnifiques costumes dessinés

par Christian Lacroix. Le mars, ce sera

l’heure du Petit-Maître corrigé de Marivaux.

Ce spectacle, dont l’intrigue se situe dans une

France du XVIII e siècle où s’opposent les nobles

de la capitale et les bourgeois de rovince, a

fait sensation l’année de sa création, grce à

la mise en scène très cinématographique de

Clément Hervieu-Léger.

nfin, Britannicus, de acine, mis en scène par

Stéphane Braunscheig, avec Dominique Blanc

et Laurent Stocker, sera retransmis le juillet.

La lecture de cette tragédie, récit d’une prise de

pouvoir et de la métamorphose d’un homme,

éron, en tyran, est renouvelée par le regard

précis et affté du metteur en scène.

34

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ


SPECTACLES AU CINÉMA

Le Ballet du Bolchoï au cinéma

ROMÉO ET JULIETTE, LE CORSAIRE OU ENCORE LES FLAMMES

DE PARIS SONT À L’HONNEUR CETTE SAISON 2017-2018.

Pour la huitième année consécutive, les cinémas Gaumont et Pathé présentent en exclusivité les

retransmissions des plus grands spectacles du Bolchoï, la célèbre compagnie moscovite. Découvrez

sur grand écran les plus beaux ballets du répertoire, conçus par les chorégraphes les plus

réputés. Cet automne sera classique, romantique et exotique puisque vous pourrez découvrir le

Bolchoï dans tous ses états. Entre la majesté des grands ballets de Tchaïkovsky, la veine décalée

des œuvres de Chostakovitch et les créations contemporaines (Maillot qui adapte Shakespeare), le

Bolchoï captivera les initiés comme les néophytes avides de nouvelles sensations chorégraphiques.

Le premier ballet de la saison

Le Corsaire

EN DIRECT

Inspiré d’un poème du génie romantique Lord Byron, Le Corsaire

est un ballet en trois actes de Jules-Henri Vernoy de Saint-Georges

transcendé par la composition musicale d’Adolphe Adam. C’est

l’histoire d’un coup de foudre. Conrad, un corsaire valeureux et

aventurier, a le cœur qui bat la chamade pour Médora, une femme

à la beauté incroyable qui se révèle être la pupille de Lankedem,

un marchand d’esclaves peu scrupuleux qui veut la vendre au Pacha.

Conrad va s’armer de courage et kidnapper sa belle afin de la libérer

du joug de son tuteur et pouvoir ainsi vivre leur amour loin

de ce monde hostile et sordide. Exotisme charmeur, aventures rocambolesques

et chorégraphie aérienne pour ce ballet somptueux.

Mercredi

22

OCTOBRE

à 17 h 00

Réservez votre place dès maintenant. Tarif normal 30 €, tarif étudiant/-18 ans 18 €, tarif -14 ans 8 €.

Abonnements. Saison complète : 8 ballets 120 € (au lieu de 240 €) et demi saison : 4 ballets au

choix 80 € (au lieu de 120 €).

Réservations sur cinemasgaumontpathe.com et sur l’application mobile.

2017

2018

LE CORSAIRE

22 octobre à 17 h

ROMÉO ET JULIETTE

21 janvier à 16 h

LA MÉGÈRE APPRIVOISÉE*

26 novembre à 16 h

LA DAME AUX CAMÉLIAS*

4 février 16 h

CASSE-NOISETTE*

17 décembre à 16 h

LES FLAMMES DE PARIS

4 mars à 16 h

* Enregistré

Réservations sur cinemasgaumontpathe.com et sur l’application mobile.

GISELLE*

COPPÉLIA

8 avril à 17 h

10 juin à 17 h

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ 35


SPECTACLES AU CINÉMA

André Rieu – Le concert de Maastricht 2017

VIVEZ LE CONCERT DE MAASTRICHT 2017 POUR

CÉLÉBRER LES 30 ANS D’ANDRÉ RIEU ET DE SON ORCHESTRE.

C’est le roi de la valse l’un des rares artistes aire vivre

comme personne la musique classique et l’un des instrumentistes

les plus populaires du monde. Son légendaire concert de

Maastricht est chaque année un événement qui enregistre des records

au box-office dans plusieurs pays. Depuis trente ans, André

Rieu réunit les 60 musiciens de son Orchestre Johann Strauss, des

sopranos, des ténors et des invités très spéciaux pour proposer

une expérience musicale inoubliable pleine d’humour et d’émotions.

Et cette année, cet événement musical spectaculaire sera

diffusé depuis Maastricht lors de deux journées exceptionnelles

dans vos cinémas. Prenez place aux premières loges et profitez

du spectacle sur grand écran. Venez découvrir les coulisses, profitez

des interviews d’André Rieu et de ses invités dans les salles

Gaumont et Pathé.

Mardi

29

AOÛT

à 19 h 30

Jeudi

7

SEPTEMBRE

à 14 h 00

Réservez dès maintenant vos places sur cinemasgaumontpathe.com ou sur l’application mobile.

David Gilmour – Le Live de Pompéi

LE MEILLEUR DE DAVID GILMOUR ET DE LA MUSIQUE DES PINK FLOYD

DANS UN SHOW SPECTACULAIRE.

En 1972, l’un des meilleurs groupes de rock psychédélique au

monde joue dans l’amphithéâtre vide de Pompéi. Un concert fou

ui donnera lieu un film rock mtiue e ive de ompi

Quarante-quatre ans plus tard, David Gilmour, guitariste de génie

et auteur de la plupart des standards du groupe, était de retour

pour deux concerts historiques devant un amphithéâtre bondé.

Mélange des plus grands classiques des Pink Floyd et de morceaux

de Gilmour, ce sont les meilleurs moments de ces deux soirs

amboants ui seront retransmis lors d’une soire uniue au cinéma

le 13 septembre. Filmé en 4K par le réalisateur Gavin Elder,

disponible en olb tmos dans les salles uipes avid

ilmour e ive de ompi est une occasion uniue de dcouvrir

un artiste au sommet de son talent, interpréter des tubes

comme Rattle That Lock, On An Island, Wish You Were Here et

Comfortably Numb. Exceptionnel !

Mercredi

13

SEPTEMBRE

à 20 h 00

Réservez dès maintenant vos places sur cinemasgaumontpathe.com ou sur l’application mobile.

36

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ


SPECTACLES AU CINÉMA

Michaël Gregorio – J’ai 10 ans, au cinéma

POUR CÉLÉBRER SES DIX ANS DE CARRIÈRE, MICHAËL GREGORIO A CHOISI

LE GRAND ÉCRAN POUR LA DIFFUSION DE SON DERNIER SPECTACLE.

« Né » chez Laurent Ruquier, Michaël Gregorio s’est progressivement

imposé comme le prince de l’imitation. En chansons – mais pas

chansonnier – son spectacle est un show irrésistible où l’imitateur

voltigeur multiplie les loopings vocaux et les parodies tous publics.

Son palmarès français ne s’arrête pas aux stars comme Johnny Hallyday

puisqu’il inclut Vincent Delerm, les BB Brunes ou Christophe

Maé (tordant). À l’international, il va de Sinatra aux Black Eyed Peas

en passant par Nirvana. Un véritable performer ! Après avoir séduit

plus d’un million de spectateurs, Michaël Gregorio vous propose

de (re)vivre son spectacle exceptionnel dans les salles de cinéma

Gaumont et Pathé. En HD et en 5.1 vous pourrez découvrir les meilleurs

moments de ses trois précédents spectacles revisités dans une

scénographie innovante, des sketches inédits, de nouvelles voix, des

invités exceptionnels et des surprises.

Vendredi

29

SEPTEMBRE

à 20 h 00

Réservez dès maintenant vos places sur cinemasgaumontpathe.com ou sur l’application mobile.

Vincent Dedienne – S’il se passe quelque chose...

DÉCOUVREZ AU CINÉMA LE « SEUL EN SCÈNE » DE VINCENT DEDIENNE

POUR CÉLÉBRER SA 300 ÈME REPRÉSENTATION.

On l’a découvert dans La Matinale de France Inter puis dans Le

Supplément sur Canal+ et Le Quotidien de Yann Barthes... Vincent

Dedienne, c’est ce trentenaire dégingandé qui, en quelques annes

a su imposer un stle tout en finesse micemin entre

l’écriture théâtrale et la pure chronique. Mais sa vraie réussite

c’est son monologue son spectacle ilarant ui a sduit d

plus de 150 000 spectateurs et obtenu le Molière 2017 du meilleur

spectacle d’humour. Dans « S’il se passe quelque chose... », il

raconte sa vie dans un one man so l’rudition virevoltante

son histoire d’enfant adopté, son admiration pour Muriel Robin

et ses portraits craquants... Pour célébrer la 300 ème représentation

de ces confessions feel good, Vincent Dedienne vous propose de

venir vivre son spectacle au cinma Ce so indit film par

ranois anss ralisateur du film concert de lne armer

Timeless 2013) sera diffusé en image HD au format CinémaScope

et en son 5.1.

Jeudi

12

OCTOBRE

à 20 h 00

Réservez dès maintenant vos places sur cinemasgaumontpathe.com ou sur l’application mobile.

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ 37


GUIDE

DES

SORTIES

JUILLET/////////

AOÛT///////////

5 juillet

Embrasse-moi !

De : Océane Rose Marie,

Cyprien Vial

Genre : Comédie, romance

Durée : 1 h 26

Avec : Océanerosemarie, Alice

Pol, Grégory Montel...

Océane, une ostéo qui vient de se faire larguer par

sa copine, fait la rencontre de Cécile, une photographe

timide qui essuie les échecs amoureux. Pour

son premier film derrière la caméra, Océane Rose

Marie délivre ici une comédie romantique LGBT crue

que n’aurait pas reniée Judd Apatow.

Entre deux rives

De : Kim Ki-duk

Genre : Drame

Durée : 1 h 54

Avec : Ryoo Seung-bum, Lee

Won-geun, Kim Young-min...

Un pêcheur nord-coréen se retrouve par accident

à naviguer dans les eaux de la Corée du Sud. Pris

pour un espion sous couverture, celui-ci va devoir se

battre pour pouvoir retrouver les siens. Kim Ki-duk

change de registre et se met au polar avec ce film

éminemment d’actualité.

Le Caire confidentiel

De : Tarik Saleh

Genre : Policier, thriller

Durée : 1 h 50

Avec : Fares Fares, Mari Malek,

Yasser Ali Maher...

Le Caire confidentiel est un polar noir et viscéral

qui entrelace une enquête fictionnelle et des événements

politiques réels : à l’aube de la révolution

égyptienne, un inspecteur chevronné se retrouve au

centre d’une machination du régime Moubarak liée

au meurtre d’une jeune chanteuse populaire.

LE GUIDE

Le Dernier Vice-Roi des Indes

De : Gurinder Chadha

Genre : Drame historique

Durée : 1 h 47

Avec : Hugh Bonneville, Gillian

Anderson, Manish Dayal...

En 1947, l’Angleterre met un terme à sa domination

sur l’Inde. Lord Mountbatten, arrière-petit-fils de la

reine Victoria, va devoir gérer les conflits religieux et

la création d’un nouvel état, le Pakistan. Le Dernier

Vice-Roi des Indes est une fresque historique à la

fois classique et puissante.

Les Hommes du feu

De : Pierre Jolivet

Genre : Drame

Durée : 1 h 30

Avec : Roschdy Zem, Émilie

Dequenne, Michaël Abiteboul...

Au cœur des brasiers ou des accidents de la route,

Bénédicte, une sapeur-pompier, craque sous le

poids des responsabilités dues à son métier. Avec

ses scènes de sauvetage réalistes, Pierre Jolivet

signe un drame fort et immersif porté par une Émilie

Dequenne incandescente.

Loue-moi !

De : Coline Assous, Virginie

Schwartz

Genre : Comédie

Durée : 1 h 29

Avec : Déborah François,

Alison Wheeler, Charlotte de

Turckheim...

Léa, 27 ans, se vend pour des services à la

personne. En se faisant passer pour l’épouse d’un

homme rencontré sur Internet, celle-ci retrouve

son ancien amour de lycée qui n’est autre que le

frère de ce dernier. Entre quiproquos et mensonges,

Loue-moi ! est surtout la romcom de l’été.

Moi, moche et méchant 3

De : Kyle Balda, Pierre Coffin

Genre : Animation

Durée : 1 h 40

Avec les voix de : Gad Elmaleh,

Audrey Lamy...

Jamais deux sans trois, Gru revient pour croiser le

fer avec Balthazar Bratt et renouer en même temps

les liens avec son frère jumeau dont il a été séparé

à la naissance. Courses-poursuites, standards des

80s et une bonne dose de Minions, ce troisième opus

ravira petits et grands.

Disponible en 3D et 4DX

12 juillet

Love Hunters

De : Ben Young

Genre : Thriller

Durée : 1 h 48

Avec : Ashleigh Cummings,

Emma Booth, Stephen Curry...

1987, dans la chaleur de la nuit australienne, Vicky

est kidnappée puis séquestrée par un couple. Que

veulent-ils ? Va-t-elle pouvoir s’échapper ? Est-elle

la seule prisonnière du mari et de la femme ? Love

Hunters s’ancre dans le sillon des thrillers crasseux

et âpres façon Prisoners.

Mission Pays basque

De : Ludovic Bernard

Genre : Comédie

Durée : 1 h 40

Avec : Élodie Fontan, Florent

Peyre, Daniel Prévost...

Sybille, une Parisienne, veut racheter une quincaillerie

dans le Pays basque pour la transformer en

supermarché. Malheureusement, tout ne va pas se

passer comme prévu... À la manière de Bienvenue

chez les Ch’tis, Misson Pays basque joue savamment

sur les clichés pour mieux les dénoncer.

On the Milky Road

De : Emir Kusturica

Genre : Comédie dramatique

Durée : 2 h 05

Avec : Monica Bellucci, Emir

Kusturica, Miki Manojlovic...

Pour son nouveau long métrage, Emir Kusturica

endosse le rôle principal et s’offre les services d’une

Monica Bellucci touchante de sobriété en réfugiée

italienne. On the Milky Road est une comédie

dramatique mêlant romance et guerre avec un ton

décalé comme l’affectionne le cinéaste serbe.

Ozzy, la grande évasion

De : Nacho la Casa

Genre : Animation

Durée : 1 h 30

Avec les voix de : Ramzy Bedia,

Antoine Duléry, Armelle...

Ozzy, un chien pépère, se retrouve par accident dans

une prison de haute sécurité pour animaux à quatre

pattes. Celui-ci va s’allier avec d’autres prisonniers

canidés pour s’évader et retrouver ses maîtres.

Ozzy, la grande évasion est un film d'animation

entre Beethoven et L’Évadé d’Alcatraz.

Song to Song

De : Terrence Malick

Genre : Drame romantique,

musical

Durée : 2 h 09

Avec : Ryan Gosling, Rooney

Mara, Michael Fassbender...

Terrence Malick délaisse les trips cosmiques pour

une plongée dans l’univers musical de la scène

rock d’Austin, au Texas. Song to song est le cousin

éloigné et pop de La La Land. Et pour cause : Ryan

Gosling revient pousser la chansonnette mais, cette

fois-ci, accompagné de Rooney Mara.

Spider-Man : Homecoming

De : Jon Watts

Genre : Action, Aventure

Durée : 2 h 10

Avec : Tom Holland, Michael

Keaton, Robert Downey Jr...

Alors que Peter Parker endosse tout juste ses

responsabilités en tant que Spider-Man, Le Vautour

débarque en ville pour semer le chaos. Pour ce

deuxième reboot des aventures de l’hommearaignée,

notre héros est désormais sous la houlette

bienveillante de Tony Stark, alias Iron-Man.

Disponible en 3D, IMAX 3D, Dolby Atmos, DBOX et 4DX

38

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ


LES FILMS DE JUILLET

Une Femme fantastique

De : Sebastián Lelio

Genre : Comédie dramatique

Durée : 1 h 44

Avec : Daniela Vega, Francisco

Reyes, Luis Gnecco...

Marina et Orlando sont amoureux. Mais ce dernier,

de vingt ans son aîné, décède brutalement, laissant

la jeune femme à la merci de sa famille hostile

à Marina. Une Femme fantastique est un peu le

Festen chilien, à savoir une fable satirique et mordante

qui épingle les travers de la bourgeoisie.

The Circle

De : James Ponsoldt

Genre : Thriller, drame

Durée : 1 h 50

Avec : Emma Watson, Tom

Hanks, John Boyega...

Dans une société dystopique, le monde est contrôlé

par The Circle, une grande firme technologique.

Mae intègre celle-ci mais se rend très vite compte

qu’elle est espionnée et coupée du monde. Emma

Watson bascule dans l’âge adulte dans ce thriller

paranoïaque et actuel.

19 juillet

Baby Driver

De : Edgar Wright

Genre : Action, policier

Durée : 1 h 53

Avec : Ansel Elgort, Lily James,

Jamie Foxx...

Baby fait le chauffeur lors de braquages de

banques, mais celui-ci veut se ranger des voitures

lorsqu’il rencontre la femme de sa vie. Pourtant,

tout va basculer lors d’un dernier casse... Objet pop

et funky, Baby Driver est un divertissement à la BO

enflammée filant sur les chapeaux de roues.

Dunkerque COUP DE CŒUR

De : Christopher Nolan

Genre : Guerre

Durée : NC

Avec : Tom Hardy, Cillian

Murphy, Mark Rylance...

Christopher Nolan délaisse la SF métaphysique

le temps d’un film de guerre plus terre à terre.

Dunkerque est une expérience survivaliste et

sensorielle dans laquelle l’auteur d’Inception s’est

entouré une nouvelle fois de deux de ses acteurs

fétiches, Tom Hardy et Cillian Murphy.

Disponible en IMAX, Dolby Atmos et 4DX

Barrage

De : Laura Schroeder

Genre : Drame

Durée : 1 h 50

Avec : Lolita Chammah, Thémis

Pauwels, Isabelle Huppert...

Catherine, une jeune femme de trente ans, tente de

renouer avec sa fille Alba, qu'elle a confié à sa mère

Elisabeth dix ans plus tôt. La fillette vit mal ses

retrouvailles... Lolita Chammah est bouleversante

dans ce rôle intense où elle donne la réplique à

sa propre mère dans la vie, Isabelle Huppert.

La Colle

De : Alexandre Castagnetti

Genre : Comédie

Durée : 1 h 35

Avec : Arthur Mazet, Karidja

Touré, Thomas VDB...

Rejeton illégitime d’Un jour sans fin, La Colle

raconte l’histoire de Benjamin qui est en retenue

avec tous les bras-cassés de son établissement.

Mais celui-ci est surtout bloqué dans une boucle

temporelle de laquelle il ne peut sortir avant d’avoir

abordé Leila, la fille dont il est amoureux.

La Région sauvage

De : Amat Escalante

Genre : Drame

Durée : 1 h 39

Avec : Ruth Jazmin Ramos,

Simone Bucio, Jesús Meza...

Un couple en pleine crise est introduit dans une

mystérieuse cabane. À l’intérieur de celle-ci vivent

deux chercheurs qui étudient une créature générant

un plaisir destructeur. Amat Escalante quitte la

violence périurbaine mexicaine pour une nouvelle

œuvre plus axée sur le fantastique.

Sales Gosses

De : Frédéric Quiring

Genre : Comédie

Durée : 1 h32

Avec : Thomas Solivérès, Issa

Doumbia, Barbara Bolotner...

Une colonie de vacances, des monos à la ramasse

et des pensionnaires dissipés... Mais voilà, ces

derniers ne sont pas des ados mais bien des retraités

qui font tourner Alex, le jeune accompagnateur

de vingt ans, en bourrique. Entre binge drinking,

fumette, coup bas et conflit générationnel, la guerre

est déclarée.

Tom of Finland

De : Dome Karukoski

Genre : Biopic, drame

Durée : 1 h 55

Avec : Pekka Strang, Lauri

Tilkanen, Jessica Grabowsky...

Artiste dans l’âme, Touko dessine des œuvres

homo-érotiques mais est obligé de se cacher à

cause des persécutions faites aux homosexuels

à Helsinki. Ce biopic est un témoignage fort qui

résonne comme une piqûre de rappel à l’heure de

l’épuration homosexuelle perpétrée en Tchétchénie.

26 juillet

I Wish – Faites un vœu

De : John R. Leonetti

Genre : Épouvante-horreur,

thriller, fantastique

Durée : 1 h 35

Avec : Joey King, Ryan

Phillippe, Sherilyn Fenn...

Une lycéenne mal dans sa peau trouve une boîte

magique exauçant tous ses vœux. Désormais populaire,

elle se rend compte que des personnes de son

entourage meurent dans d’atroces souffrances. Le

réalisateur d’Annabelle délivre ici une relecture 2.0

du mythe de Faust, à la fois cynique et macabre.

Les As de la jungle

De : David Alaux

Genre : Animation, Comédie

Durée : 1 h 37

Avec les voix de : Philippe Bozo,

Laurent Morteau...

Maurice, un pingouin-tigre, doit sauver la jungle de

la destruction perpétrée par Igor, un koala diabolique,

à l’aide de ses amis. Croisement hybride entre

Madagascar et Kung-Fu Panda, Les As de la jungle

est un divertissement barré qui ravira ceux qui ont

l’œil du tigre et qui ne sont pas manchots.

Disponible en 3D

My Cousin Rachel

De : Roger Michell

Genre : Thriller, drame, romance

Durée : 1 h 46

Avec : Rachel Weisz, Sam

Claflin, Holliday Grainger...

Rachel pour Rachel Weisz. Mais également pour

Rachel, ce troublant personnage qui séduit son cousin

Philip. Pourtant, celui-ci est persuadé qu’elle a

assassiné leur cousin Ambroise. My Cousin Rachel

est un film vénéneux, véritable jeu de dupes, où le

charme et le crime se mêlent dans le stupre.

Valérian et la Cité des Mille

Planètes

De : Luc Besson

Genre : Science-fiction,

aventure, action

Durée : 2 h 16

Avec : Dane DeHaan, Cara

Delevingne, Clive Owen...

Adaptée de la bande dessinée iconique de Mézières

et Christin, Valérian et la Cité des Mille Planètes

marque le grand retour de Luc Besson à la

science-fiction. 20 ans après Le Cinquième Élément,

le réalisateur révolutionne de nouveau le genre.

Disponible en 3D, Dolby Atmos, DBOX et 4DX

Buena Vista Social Club : Adios

De : Lucy Walker

Genre : Documentaire

Durée : 1 h 50

Avec : Ibrahim Ferrer, Omara

Portuondo, Manuel Mirabal...

Seize ans après le film phénomène de Wim Wenders,

Buena Vista Social Club, le film de Lucy Walker suit

cinq membres du groupe au cours d’une dernière

tournée qui doit finir à Cuba. L’occasion de se souvenir

des hauts et des bas, des années de succès et de

galères et la perte de certains musiciens du groupe.

Transfiguration

De : Michael O'Shea

Genre : Épouvante, horreur

Durée : 1 h 37

Avec : Eric Ruffin, Chloe Levine,

Aaron Moten...

Présenté au Festival de Cannes dans la section Un

Certain Regard en 2016, Ce film d'épouvante signé

Michael O'Shea revisite habilement les thèmes du

film de vampires à travers l'histoire d'un adolescent

solitaire, fasciné par l'univers des suceurs de sang,

qui va tomber amoureux de sa mystérieuse voisine.

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ 39


2 août

# Pire Soirée

De : Lucia Aniello

Genre : Comédie

Durée : 1 h 41

Avec : Scarlett Johansson, Kate

McKinnon, Jillian Bell...

Elles s’étaient dit rendez-vous dans dix ans... Jess

et ses copines de l’université se retrouvent à Miami

pour une soirée de folie où tout est permis... Même

le meurtre accidentel d’un strip-teaser. La sculpturale

Scarlett Johansson tient un rôle à contre-emploi

dans ce Very Bad Things au féminin.

Cars 3

De : Brian Fee

Genre : Animation

Durée : 1 h 49

Avec les voix de : Guillaume

Canet, Gilles Lellouche, Nicolas

Duvauchelle...

Flash McQueen revient pour une troisième et nouvelle

aventure. Celui-ci doit cette fois-ci affronter le

terrible Jackson Storm, fleuron technologique d’une

nouvelle gamme de véhicule. L’iconique bolide rouge

va devoir s’entraîner et s’armer de courage pour le

vaincre sur le circuit.

Disponible en 3D

Chouquette

De : Patrick Godeau

Genre : Comédie dramatique

Durée : 1 h 23

Avec : Sabine Azéma, Michèle

Laroque, Michèle Moretti...

Chouquette est le sobriquet d’une grand-mère

bretonne qui s’embarque dans un road-trip avec son

petit-fils Lucas et Diane, une ancienne maîtresse

de son mari. Dans cette échappée belle, Sabine

Azéma et Michèle Laroque partagent l’affiche pour le

meilleur et pour le rire.

Crash Test Aglae

De : Éric Gravel

Genre : Comédie dramatique

Durée : 1 h 35

Avec : India Hair, Julie

Depardieu, Yolande Moreau...

Lorsque son usine est délocalisée en Inde, une

jeune ouvrière accepte de suivre le mouvement et

de partir travailler là-bas au grand étonnement de

son entourage. Julie Depardieu et Yolande Moreau

portent cette comédie sociale prenant à contre-pied

un phénomène de société dramatique.

La Planète des singes

–Suprématie

De : Matt Reeves

Genre : Science-fiction, action,

Durée : 2 h 20

Avec : Andy Serkis, Woody

Harrelson, Judy Greer...

César et sa tribu de singes veulent vivre en paix

mais la guerre continue inlassablement entre les

hommes et les primates. Avec son côté très Apocalypse

Now et un Woody Harrelson jouissif en colonel

sanguinaire, ce troisième épisode s’annonce d’ores

et déjà épique et implacable.

Disponible en 3D et 4DX

9 août

LE GUIDE

Annabelle 2 – La Création

du mal

De : David F. Sandberg

Genre : Épouvante-horreur

Durée : 1 h 49

Avec : Anthony LaPaglia, Miranda

Otto, Stephanie Sigman...

Film dérivé de Conjuring, Annabelle revient sur les

aventures solos d’une poupée maléfique qui renvoie

dans les cordes le vieux Chucky. Dans ce deuxième

épisode, qui est en réalité un prélude au premier

du nom, on revient sur les origines de ce jouet, qui

terrifie les petits comme les grands.

Disponible en 4DX

La Tour sombre

De : Nikolaj Arcel

Genre : Fantastique, western,

aventure

Durée : 1 h 50

Avec : Idris Elba, Matthew

McConaughey, Katheryn Winnick...

Un pistolero traque un mystérieux sorcier dans une

dimension parallèle et un gamin de New York rêve

d’eux tous les soirs... Dans ce long métrage adapté

de l’œuvre de l’écrivain stakhanoviste Stephen King,

Idris Elba et Matthew McConaughey s’affrontent

dans cette quête universelle du bien contre le mal.

Djam

De : Tony Gatlif

Genre : Drame

Durée : 1 h 37

Avec : Daphne Patakia, Simon

Abkarian, Maryne Cayon...

Entre la Turquie, le nord de la Grèce et l’île de Lesbos,

le cinéaste Tony Gatlif signe un road-movie musical.

Sur fond de rebetiko (la musique traditionnelle et

protestataire de Grèce) et de crise des migrants, le

film suit le parcours d’une femme qui, petit à petit,

prend conscience de l’injustice qui l’entoure.

Lola Pater

De : Nadir Moknèche

Genre : Comédie dramatique

Durée : 1 h35

Avec : Fanny Ardant, Tewfik

Jallab, Nadia Kaci...

Lorsque la mère de Zino décède, le jeune homme part

à la recherche de son père. Mais il y a 25 ans, Farid

est devenu Lola. Lola Pater aborde sans tabou la

transsexualité et décrit une relation père-fils chaotique.

Face à Tewfik Jallab, Fanny Ardant (qui joue

Farid/Lola) trouve l’un de ses rôles les plus sensibles.

Que Dios nos perdone

De : Rodrigo Sorogoyen

Genre : Policier, thriller

Durée : 2 h 06

Avec : Antonio de la Torre,

Roberto Álamo, Ciro Miró...

À Madrid, deux flics suivent la piste d’un serial killer

alors que les Indignés commencent leur soulèvement

populaire et qu’une visite papale est prévue

au même moment dans la ville. À mi-chemin entre

Seven et un Millenium, Que Dios nos perdone est un

thriller aussi poisseux qu’efficace.

Rattrapage

De : Tristan Séguéla

Genre : Comédie

Durée : 1 h 32

Avec : Jimmy Labeeu, Anthony

Sonigo, Vincent Desagnat...

Guillaume n’a pas eu son bac et doit aller au rattrapage.

Problème : il a le permis et devait conduire

ses potes à un festival électro. Ces derniers l’incitent

à venir, quitte à l’aider à réviser ses épreuves

sur place. Rattrapage est une sorte de croisement

entre Projet X et Les Sous-Doués.

Sleepless

De : Baran bo Odar

Genre : Action, thriller

Durée : 1 h 35

Avec : Jamie Foxx, Michelle

Monaghan, Dermot Mulroney...

Un flic vole de la cocaïne à des trafiquants mais

se fait repérer. Les criminels kidnappent alors son

fils pour l’échanger contre le paquet de poudre.

Sleepless est le remake américain de Nuit blanche

de Frédéric Jardin. Jamie Foxx succède ici à Tomer

Sisley dans le rôle du ripou pris au piège.

Yo-Kai Watch, le film

De : Shigeharu Takahashi, Shinji

Ushiro

Genre : Animation

Durée : 1 h 35

Avec les voix de : Tomokazu

Seki (VO)...

Nathan, un ado, est plongé dans le passé pour

vaincre des Yo-kai (des esprits fantomatiques)

maléfiques qui veulent briser ses liens d’amitié avec

les Yo-kai gentils. Il s’agit de l’adaptation cinématographique

d’un jeu vidéo sur console portable

adapté en manga qui fait fureur chez les teens.

16 août

Atomic Blonde

De : David Leitch

Genre : Thriller, espionnage,

action

Durée : 1 h 55

Avec : Charlize Theron, James

McAvoy, John Goodman...

Une espionne britannique au tempérament de feu

est envoyée en mission à Berlin où elle s'asssocie

avec le chef de station local. Commence alors un

jeu d'espions des plus meurtriers. Atomic Blonde est

signé David Leitch, le réalisateur du premier John

Wick, et sent bon le cinéma des années 80.

Bigfoot Junior

De : Ben Stassen, Jérémie

Degruson

Genre : Animation

Durée : 1 h 31

Avec les voix de : Tom Beck...

Un adolescent doté de pouvoirs surnaturels retrouve

son père qui n’est autre que... Bigfoot ! Bigfoot

Junior est la nouvelle réalisation de Ben Stassen,

l’auteur du Voyage extraordinaire de Samy. Ce

nouveau film d’animation est une quête d’identité

et de liberté pour le personnage principal.

40

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ


LES FILMS D'AOÛT

Overdrive

De : Antonio Negret

Genre : Action, thriller

Durée : 1 h 36

Avec : Scott Eastwood, Freddie

Thorp, Ana de Armas...

Deux frères spécialisés dans le vol et la revente de

voitures de luxe sont obligés de travailler pour un

dangereux mafieux afin d’effacer une dette. Scott

Eastwood prend du galon : à peine sorti de la franchise

Fast and Furious, que celui-ci embraye dans

cette aventure motorisée filant à 200 km/h.

Une Femme douce

De : Sergei Loznitsa

Genre : Drame

Durée : 2 h 23

Avec : Vasilina Makovtseva,

Valeriu Andriuta, Sergeï

Kolesov...

Portrait d’une femme forte dans une société

patriarcale, Une femme douce raconte l’histoire

d’une épouse partant à la recherche de son mari qui

a disparu. Celui-ci a été incarcéré dans une prison

pour un meurtre qu’il n’a pas commis et son épouse

va tout faire pour le retrouver coûte que coûte.

23 août

120 Battements par minute

De : Robin Campillo

Genre : Drame

Durée : 2 h 20

Avec : Nahuel Perez Biscayart,

Arnaud Valois, Adèle Haenel...

Choc du Festival de Cannes 2017, Grand Prix du

jury, 120 Battements par minute revient sur les

prémices de l’association de lutte contre le sida, Act

Up-Paris. Ce nouveau film de Robin Campillo

est aussi une histoire d'amour bouleversante.

Les Proies

De : Sofia Coppola

Genre : Thriller, drame

Durée : 1 h 33

Avec : Colin Farrell, Nicole

Kidman, Kirsten Dunst...

Prix de la mise en scène à Cannes 2017, Les Proies

est un huis clos envoûtant dans lequel un soldat

atterrit dans un pensionnat de jeunes filles en

pleine guerre de Sécession. Sofia Coppola s’entoure

ici d’un casting de haut standing : Nicole Kidman,

Kirsten Dunst ou encore Colin Farrell.

Nés en Chine

De : Lu Chuan

Genre : Documentaire, aventure,

famille

Durée : 1 h 16

Avec la voix de : Claire Keim

Nés en Chine est un documentaire attachant

estampillé Disneynature qui conte les itinéraires

d’un panda, d’un singe doré et d’une panthère des

neiges. Le cinéaste Lu Chuan suit l’évolution de ces

animaux et leurs portées dans un monde parfois

hostile mais souvent magnifique et merveilleux.

Midnight Sun

De : Scott Speer

Genre : Drame, romance

Durée : 1 h 40

Avec : Bella Thorne, Patrick

Schwarzenegger, Rob Riggle...

Adapté d’un film japonais, l’histoire d’un amour

impossible. Elle est atteinte d’une maladie rare

et ne peut vivre que la nuit ; lui est un lycéen qui

aime surfer au soleil levant. Un jour, à la suite d’un

concours de circonstances, elle rencontre ce garçon

et ils tombent amoureux...

Hitman & Bodyguard

De : Patrick Hughes

Genre : Comédie, action, thriller

Durée : 1 h 42

Avec : Ryan Reynolds, Samuel

L. Jackson, Gary Oldman...

Samuel L. Jackson en tueur à gages, Ryan Reynolds

dans le rôle de son garde du corps, des flingues,

des courses-poursuites et un bon lot d’embrouilles...

Vous en rêviez ? Le réalisateur d’Expandables 3 l’a

fait avec Hitman & Bodyguard, la comédie qui met

au placard la romance Costner/Houston.

Verónica

De : Paco Plaza

Genre : Épouvante-horreur

Durée : 1 h 35

Avec : Sandra Escacena, Leticia

Dolera, Ana Torrent...

Paco Plaza, le réalisateur des trois films Rec,

revient avec un nouveau long métrage d’horreur qui

s’appuie sur le seul cas surnaturel inexpliqué dans

les annales de la police espagnole. Lorsque Verónica

invoque l’esprit de son père par ouija, elle ne sait

pas encore ce qu’elle a déclenché...

30 août

7 jours pas plus

De : Héctor Cabello Reyes

Genre : comédie dramatique

Durée : 1 h 31

Avec : Benoît Poelvoorde,

Alexandra Lamy, Pitobash

Benoît Poelvoorde, Alexandra Lamy et Pitobash

incarnent trois êtres au parcours chaotique que le

destin va rassembler. Il y a le quincailler célibataire,

l’Indien paumé et une femme en mal d’amour. Une

comédie gentiment surréaliste.

Gabriel et la montagne

De : Fellipe Barbosa

Genre : Aventure, drame

Durée : 2 h 07

Avec : João Pedro Zappa,

Caroline Abras, Luke Mpata...

Gabriel Buchmann décide de faire le tour du monde

avant son entrée dans une université américaine.

Le terminus de son périple : le mont Mulanje au Malawi,

qu’il compte gravir. Avec ses airs de Into The

Wild, Gabriel et la montagne est un film initiatique à

la fois humaniste et dépaysant.

Bonne Pomme

De : Florence Quentin

Genre : Comédie

Durée : 1 h 31

Avec : Gérard Depardieu,

Catherine Deneuve, Guillaume

De Tonquédec...

Et de 10 ! Gérard Depardieu et Catherine Deneuve se

donnent pour la dixième fois la réplique dans Bonne

Pomme, comédie poétique dans laquelle Gérard

quitte tout pour refaire sa vie et rencontre Barbara,

tenancière de l’auberge locale, qui va l’entraîner

dans des aventures hors du commun.

Patti Cake$

De : Geremy Jasper

Genre : Drame, comédie

Durée : 1 h 48

Avec : Danielle Macdonald,

Bridget Everett, Mamoudou

Athie...

Dans le New-Jersey, Patricia Dombrowski, alias Patti

Cake$, a des rêves de grandeur. Celle-ci veut devenir

une star du rap pour s’échapper de son milieu.

Patti Cake$ est une sorte de 8 Mile au féminin, ou

comment une jeune femme introvertie se transforme

en bête de scène une fois le micro en main.

Petit Paysan L’AUTRE REGARD

De : Hubert Charuel

Genre : Drame

Durée : 1 h 30

Avec : Swann Arlaud, Sara

Giraudeau, Bouli Lanners...

Pierre, la trentaine, est éleveur de vaches laitières.

Lorsqu’une épidémie se déclare en France,

l’agriculteur découvre que l’une de ses bêtes est

infectée. Petit Paysan est un film fort à l’aspect

documentariste, qui met en lumière les problèmes

des exploitants agricoles français.

Seven Sisters

De : Tommy Wirkola

Genre : Science-fiction, thriller

Durée : 1 h 40

Avec : Noomi Rapace, Glenn

Close, Willem Dafoe...

Dans une société futuriste où règne la politique

de l’enfant unique, sept sœurs ont grandi dans le

secret et cachées du reste de la population. Une

fois adultes, chacune se présente sous l’identité

d’une seule et même personne, mais un jour tout va

basculer lorsqu’une des sœurs disparaît.

Wind River

De : Taylor Sheridan

Genre : Thriller

Durée : 1 h 50

Avec : Elizabeth Olsen, Jeremy

Renner, Kelsey Asbille...

Dans l’immensité immaculée d’une réserve

indienne, le corps d’une femme est retrouvé. Le FBI

envoie une jeune recrue pour élucider cette affaire,

mais celle-ci se heurte à la population locale. Du

Fargo, un peu de Winter’s Bone et un soupçon de

Twin Peaks font de Wind River un polar glacial et

parfaitement maîtrisé.

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ 41


LE MOIS PROCHAIN

6 septembre 6 septembre 13 septembre 13 septembre

Barbara Ôtez-moi d’un doute Barry Seal : American traffic Le Redoutable

De : Mathieu Amalric

Genre : Biopic, drame

Avec : Jeanne Balibar, Mathieu Amalric

De : Carine Tardieu

Genre : Comédie dramatique

Avec : Cécile de France, François Damiens

De : Doug Liman

Genre : Biopic, thriller

Avec : Tom Cruise, Domhnall Gleeson

De : Michel Hazanavicius

Genre : Biopic, romance

Avec : Louis Garrel, Stacy Martin

Mathieu Amalric signe un

biopic original de Barbara,

20 ans après sa disparition,

en proposant à Jeanne Balibar

d’incarner une actrice se

préparant à jouer l’interprète

de L’Aigle noir. Au fil des

répétitions, la chanteuse

renaît sous nos yeux.

La réalisatrice de Du vent

dans mes mollets livre une

nouvelle comédie touchante

portée par un duo lumineux,

Cécile de France et François

Damiens. Quand ce dernier

apprend que son père n’est

pas son vrai géniteur, il mène

l’enquête.

Après le film de science-fiction

Edge of Tomorrow, Tom Cruise

retrouve Doug Liman pour le

biopic improbable d’un pilote

devenu dealer de drogues pour

la CIA, négociant notamment

avec Pablo Escobar. Une

histoire « inspirée d’un vrai

mensonge », promet l’affiche.

Paris 1967. Jean-Luc Godard

tourne La Chinoise avec Anne

Wiazemsky, de vingt ans sa

cadette. Ils sont heureux,

amoureux, séduisants, ils se

marient. Mais la mauvaise

réception du film à sa sortie

enclenche chez le cinéaste

une vraie remise en question.

Mary

Un homme se bat pour obtenir la

garde de sa nièce, qui témoigne

d’un don hors du commun pour les

mathématiques... Le réalisateur de

The Amazing Spider-Man revient au

drame intimiste avec ce film porté

par la bouleversante Mckenna Grace.

13 septembre

L’un dans l’autre

20 septembre

Bruno Chiche (Le Bonheur des Dupré)

filme pour sa nouvelle comédie un

couple illégitime décidant de s’offrir

une dernière nuit d’amour avant de

rompre et de retrouver chacun son(sa)

conjoint(e). Mais au réveil, ils ont

échangé leurs corps !

De : Marc Webb / Genre : Drame / Avec : Chris Evans, Mckenna Grace

De : Bruno Chiche / Genre : Comédie / Avec : Louise Bourgoin, Stéphane De Groodt

20 septembre 20 septembre 20 septembre 27 septembre

Ça

Faute d’amour

Mon garçon

Gauguin

De : Andrés Muschietti

Genre : Horreur, drame

Avec : Bill Skarsgard, Jaeden Lieberher

De : Andrey Zvyagintsev

Genre : Drame

Avec : Maryana Spivak, Matvey Novikov

De : Christian Carion

Genre : Drame

Avec : Guillaume Canet, Mélanie Laurent

De : Édouard Deluc

Genre : Biopic

Avec : Vincent Cassel, Malik Zidi

Ça a traumatisé des millions

de lecteurs, puis autant de

spectateurs grâce au téléfilm

en deux parties de 1990.

Le terrifiant clown de Stephen

King, Grippe-Sou, terrorise

les enfants du Maine pour

la première fois au cinéma.

« Ils flottent tous en bas... »

Reparti du 70 e Festival de

Cannes avec le prix du Jury,

Andrey Zvyagintsev, qui avait

déjà fait sensation grâce à

Leviathan, suit un couple en

plein divorce. Ils ne cessent

de se disputer et délaissent

leur fils, jusqu’à ce que

celui-ci disparaisse.

Après Joyeux Noël et L’Affaire

Farewell, Christian Carion

plonge Guillaume Canet au

cœur d’un nouveau drame.

Grand voyageur voulant profiter

d’une escale en France

pour revoir son fils de 7 ans, il

découvre que celui-ci a disparu

lors d’une visite scolaire.

À la fin du XIX e siècle, Paul

Gauguin, interprété par un

Vincent Cassel sauvage et

hirsute, cherche un nouveau

souffle à Tahiti. Vivant en

homme libre, il retrouve

l’inspiration grâce à Tehura,

une jeune fille qui va devenir

sa muse.

42

LES CINÉMAS GAUMONT ET PATHÉ


CRÉDITS NON CONTRACTUELS

LE 20 SEPTEMBRE

More magazines by this user
Similar magazines