Views
1 week ago

Stayin alive

Que peuvent faire les

Que peuvent faire les PJs et comment les pourrir ! - Vous avez gâché un plan bien huilé. - Ouais et bien puisqu’il est si bien huilé ton plan tu sais où tu peux te le carrer. Une journée en enfer, Simon et Zeus Le but de cette partie est de coller la pression aux PJs, les abimer, les maltraiter, les malaxer pour que la situation d’après leur semble être du pain béni – en apparence. Notre convoi est sans doute composé d’une papamobile avec la famille des larb### domestiques, d’un ou deux véhicules des PJs et peut être le SUV du départ un brin rayé. Avancer dans les rues parallèles est la seule façon d’avancer à une allure raisonnable en voiture, sinon il reste l’option des pieds. Les axes majeurs sont surencombrés et les axes secondaires commencent à se remplir, d’ici à une heure ce sera le Bronx dans toute la ville. Au milieu de cette cohue, les bagnoles de flics, les ambulances, pompiers, militaires autoproclamés, mafieux des cartels sillonnent sans trop se poser de question, passant sur les trottoirs, sirènes hurlantes ou pétoires assassines. Sur les trottoirs, les gens se font rares, quelques pilleurs explosent les vitrines (en priorité, les pharmacies, les armureries, la bouffe), quelques clochards et familles continuent à fuir. Ce qui sont moins rares ce sont les réanimés par grappes. Dans le ciel les hélicos des médias et policiers balayent de leurs faisceaux lumineux et hurlent des ordres en espagnol dont tout le monde se tamponne. Schrödinger Page | 14 Suivant l’endroit où les PJs veulent se rendre, les options diffèrent légèrement. Dans les grandes lignes, ils peuvent : - tenter de sortir de la ville par les grands axes, - tenter de sortir de la ville par les axes secondaires, - essayer de rejoindre l’ambassade Américaine, - essayer de rejoindre El Paso et son aéroport, - essayer de se planquer en attendant que ça se calme. Tenter de sortir de la ville, est sans aucun doute la meilleure option. C’est pour cela que tout le monde à la même idée. Les grands axes sont saturés et des véhicules gisent désormais sans conducteurs, certains ayant jugés de bon de laisser tomber leurs guimbardes pour continuer à pied. Les axes secondaires ne sont guère mieux, mais permettent d’avancer … mais bien sur ce serait trop facile. Le pont. Alors que les personnages aperçoivent la ville en contrebas et que la file avance au ralenti, ils entendent une forte explosion devant eux suivi d’un souffle d’air chaud et méphitique. Quelque chose brule devant et le file est désormais stoppée à 75m de l’endroit. Aucun moyen de reculer ou d’avancer. Au bout d’une minute, l’air devient irrespirable. Le feu est produit par un camion qui vient de perdre le contrôle – sans doute dû au fait que le passager infecté il y a plusieurs heures vient d’avoir un passage à vide. Bref le camion a heurté la rambarde et pris feu avec 2 véhicules encastrés à l’arrière. Le camion contient de formaldéhyde – en gros du formol. Ce produit à des effets divers à brève échéance sur l’organisme humain :

Schrödinger Formaldéhyde (composé organique) (VIR10 +1 par minute avec un max de 15.) poison. Incubation : 1mn Phase 1 : 1 minutes, irritation des yeux, toux incontrôlable, 1D rouge Phase 2 : 5 minutes, crises d’asthmes, maux de crâne, démangeaisons, 1D rouge et -1 en END Phase 3 : plusieurs semaines, cancérigène, génotoxique, reprotoxique. Un traitement approprié permet de calmer la toux et la conjonctivite, ainsi que l’asthme et les céphalées …. Un test de médecine diff 15 permet de connaître la posologie médicamenteuse. Ne reste qu’à trouver les médocs. Essayer de se planquer, voilà une idée qu’elle est bonne. C’est sans compter les réanimés, les pilleurs, les riverains énervés de la gâchette … Essayer d’aller à l’ambassade ou à El Paso. Même combat, il faudra tenter de prendre les axes secondaires. Jusqu’à l’ambassade, possible. Pour El Paso il faudra forcément rejoindre le pont servant de frontière. L’ambassade est fermée, des sacs de sables ont été disposés et on tir à vue. Si un personnage réussi à s’approcher suffisamment et se faire entendre, les autres auront peut-être la possibilité d’entrer – à la condition d’abandonner la famille de domestiques. Pendant que le gaz s’échappe et les gens commencent à laisser leurs véhicules pour fuir à pied – bonheur, un millier de personnes essayant de se faufiler entre et sur les véhicules. Il faudra réussir quelques tests d’athlétisme Diff 15 pour éviter de prendre un mauvais coup (portière, un pain, un vol plané …). Quoiqu’il arrive le piège se referme, d’un côté la ville à pied, de l’autre la campagne avec un mur de flamme et de gaz toxiques. Et si les PJs sont malins et tentent de fuit dans la pampa à pied. Pas de problème laissez les faire. Ils tombent sur une zone indus cachée par cet forêt … et la tout est permis. Il faudra fracturer une usine, voler un véhicule, défoncer un portail … et quoiqu’il arrive, ils tomberont sur le fameux barrage. Page | 15

ONLY LOVERS LEFT ALIVE - Cannes International Film Festival
Source: Critikat It's alive... again! Les Producteurs ... - Splendor Films