Fondation Ensemble RA19

fetf72149

La fondation Ensemble a pour but la prise en charge de personnes avec une déficience intellectuelle associée ou non à d’autres troubles.
Dans le respect des droits des personnes en situation de handicap, souscrivant aux conventions internationales et législations en la matière, la fondation Ensemble privilégie les potentialités
de chacun et propose un accompagnement dès 18 mois jusqu’à l’âge vieillissant.

ACTIVITÉ

RAP­

PORT

2019

D’


RAPPORT D’ACTIVITÉ 2019

1 MISSION

2 MESSAGES

THIERRY APOTHÉLOZ, CONSEILLER D’ÉTAT (DCS)

ANNE EMERY-TORRACINTA,CONSEILLÈRE D’ÉTAT (DIP)

CHRISTIAN STUDER & GUY UBAGHS, PRÉSIDENTS

JÉRÔME LAEDERACH, DIRECTEUR GÉNÉRAL

6 NOS SITES

8 NOUS ENSEMBLE

10 ORGANISATION

11 TÉMOIGNAGES DU TERRAIN

INTÉGRATION DANS LE QUARTIER, PARTENARIATS INCLUSIFS

ECOQUARTIER DES VERGERS

CODHA ET ATELIERS PARTICIPATIFS

MOBILIER URBAIN ET CABANE À MÉSANGES COLLEX-BOSSY

YOUTH FOR SOAP

ESPACE TOURBILLON

MUTUELLE DE FORMATION

PROJETS ARTISTIQUES

DE L’IMPORTANCE DU JEU

MAISON DE LA CRÉATIVITÉ

15 RAPPORT DE LA COMMISSION DES FINANCES

OLIVIER ANTILLE, PRÉSIDENT

16 BILAN AU 31 DÉCEMBRE

17 COMPTE D’EXPLOITATION AU 31 DÉCEMBRE

21 ORGA NES

22 ÉVÉNEMENTS

24 NOUS VOUS REMERCIONS

La fondation Ensemble a pour but la

prise en charge de personnes avec une

déficience intellectuelle associée ou

non à d’autres troubles.

Par des projets personnalisés, la fondation

Ensemble délivre des prestations en

matière d’éducation précoce, d’enseignement

spécialisé et d’éducation,

d’accompagnement socio-éducatif sur

plusieurs sites dans le canton de

Genève. Dès 18 ans, des prestations

résidentielles sont proposées.

A ce jour, 213 personnes accueillies,

dont 173 en situation de handicap, sont

accompagnées socio-éducativement et

admini strativement par 324 professionnels,

répartis sur 203 équivalents pleintemps.

Basés sur des valeurs d’intégration et

d’inclusion, de partenariat et d’autodétermination,

des concepts parfois

novateurs sont développés. Parmi ceuxci

se trouvent un jardin d’enfants mixte,

des classes dans des écoles publiques,

des ateliers de développement personnel

et d’apprentissage pré professionnel,

des lieux de restauration et de vente de

produits, des ateliers de créations

artistiques, des partenariats avec des

acteurs économiques de l’alimentation,

des appartements en milieu citadin et

propices à la mixité sociale.

Historiquement, la fondation Ensemble

a géré cinq structures distinctes : le

Jardin d’Enfants Ensemble (de 18 mois

à 5 ans), l’École La Petite Arche (de 4 à

15 ans), L’Atelier (de 15 à 18 ans), Claire

Fontaine et L’Essarde (dès 18 ans).

Emanant de ces structures, quatre sites

commerciaux et artistiques sont

im plantés dans la cité : Côté fourneaux,

Au fil de l’eau, Au coin de ma rue,

L’Artcade. La fondation Ensemble développe

également plusieurs partenariats

avec des entreprises et acteurs locaux.

Des synergies sont également mises

en place avec d’autres acteurs du

monde social, de l’éducation et du

handicap, tels que l’Espace Entreprise,

rattaché au département de l’instruction

publique, de la formation et de la

jeunesse, ou des établissements pour

personnes handicapées.

Afin d’inscrire pleinement les personnes

vivant avec une déficience intellectuelle

dans leurs droits de citoyenneté et

de promouvoir l’intégration et l’inclusion

sociétale sous toutes ses formes,

sans exclure de répondre à des besoins

plus en lien avec le développement

personnel, la fondation Ensemble mise

sur une organisation où le bénéficiaire

est positionné au cœur même de

l’action. C’est ainsi qu’elle développe

désormais également ses activités de

manière transversale au sein de ses

propres sites, optimisant par son

organisation le champ des possibles par

l’expertise de ses professionnels et la

qualité de ses espaces.

Les organes de la fondation Ensemble

sont composés en majorité de membres

parents et/ou professionnels ayant

une expertise dans le domaine de la déficience

intellectuelle. Cette originalité,

tout en préservant les compétences

et rôles de chacun, reflète ce concept

d’être ensemble, ensemble au service

des citoyens, pour que la déficience

intellectuelle ne soit pas un handicap.

La fondation Ensemble est une fondation

de droit privé, et s’inscrit en partenaire

important de l’État de Genève qui

lui octroie des subventions significatives.

Par principe de subsidiarité, ces contributions

ne couvrent qu’une partie des

charges d’exploitation de la fondation,

et certaines prestations doivent être

financées par des fonds externes.

Fidèle à l’esprit de ses fondateurs par le

développement de projets novateurs,

déterminée par son engagement au sein

des structures faîtières cantonales et du

réseau politique genevois, responsable

de son avenir, la fondation Ensemble

contribue à la nécessaire transformation

structurelle des dispositifs de réponse

sociale envers chacun.

MISSION

1

Dans le respect des droits des personnes en

situation de handicap, souscrivant aux conventions

internationales et législations en la matière,

la fondation Ensemble privilégie les potentialités

de chacun et propose un accompagnement

dès 18 mois jusqu’à l’âge vieillissant.


2

La fondation Ensemble a posé les bases de l’après-COVID

A l’heure de mettre ce rapport d’activités sous presse, nul ne sait combien de temps

encore durera la pandémie. Nul ne sait quand nous reprendrons nos habitudes

d’hier, quand nous renouerons avec les gestes simples qui marquent nos interactions

sociales – une main posée sur une épaule, une main tendue pour

signifier l’attention que l’on porte à l’autre. Des gestes simples,

mais cruciaux lorsque l’on travaille avec l’humain.

Des gestes rassurants, au cœur des activités dispensées

chaque jour par la fondation Ensemble.

Brutalement, le virus est venu chambouler

ces gestes du quotidien, mettant à mal les

rituels et les repères des personnes en

situation de handicap, particulièrement

sensibles aux changements de leur

environnement. Du jour au lendemain,

pour accompagner au mieux les

bénéficiaires et leurs familles dans

ces moments de grande incertitude,

la fondation Ensemble a su adapter

son fonctionnement tout en veillant à

diminuer au maximum l’impact de

ces changements. Elle a dû faire

appliquer des mesures nouvelles, tout

en transmettant des messages

rassurants. Il a fallu se montrer plus

agile et créatif que jamais, un défi

relevé grâce à l’engagement,

notamment, de ses collaborateurs et

collaboratrices. Les structures qui ont dû

fermer ont pu le faire en assurant aux

familles et bénéficiaires un contact permanent

et direct. Les professionnel-le-s ont fait fi de

leurs spécialisations pour se rendre disponibles

selon les besoins immédiats.

Les crises ont ceci de positif qu’elles adaptent

les contraintes bureaucratiques, poussent à la réactivité,

font appel à l’intelligence collective et exacerbent le besoin

de solidarité. De particuliers, les enjeux deviennent subitement communs.

Si elle reste un véritable coup dur, la crise sanitaire aura permis à la fondation

de tester les bases du projet Nous Ensemble posées il y a trois ans et de mettre

en exergue les avantages de son organisation. Celle-ci vise à réaliser

le potentiel de chacun-e, à offrir un environnement de travail sain, à être

une organisation durable, mettant en évidence sa chaîne de valeurs.

L’évolution des mentalités permet de reconnaître toujours plus de droits – de citoyen-ne,

d’insertion, de vivre ensemble – aux personnes en situation de handicap. Or, leur mise en

œuvre reste entravée par la sectorisation de notre société. Nous Ensemble a pour

objectif de faire définitivement appartenir au passé le fonctionnement en silo.

L’urgence d’une meilleure agilité et d’une vraie transversalité a été rendue encore plus

évidente avec l’émergence du virus.

Dans cette crise sans précédent, en accélérant la concrétisation de projets fondamentaux,

la fondation Ensemble a ainsi posé les bases de l’après-COVID. Les collaborateurs

et les collaboratrices, les bénéficiaires et leurs familles, auront été au front, en œuvrant

dans l’ombre à garder un lien plus que jamais essentiel dans

ces moments de doutes et d’incertitudes.

En tant que conseiller d’État chargé de la cohésion sociale,

je les en remercie sincèrement.

MES -

SAGES

MONSIEUR THIERRY APOTHÉLOZ,

CONSEILLER D’ÉTAT CHARGÉ

DU DÉPARTEMENT DE LA COHÉSION SOCIALE

Au moment de l’écriture de ces lignes, la planète vit une situation pandémique sans

précédent durant laquelle nous avons, toutes et tous, dû prendre de nouvelles

habitudes. Le quotidien des bénéficiaires, de leur famille ainsi que de tout le personnel

de la fondation Ensemble a été chamboulé par cette épidémie

comme celui de l’ensemble des institutions de notre

canton. La fondation Ensemble a pu y faire face

grâce à ses collaborateurs engagés au quotidien

auprès des jeunes qui leur sont confiés.

MADAME ANNE EMERY-TORRACINTA

CONSEILLÈRE D’ÉTAT CHARGÉE

DU DÉPARTEMENT DE L’INSTRUCTION PUBLIQUE,

DE LA FORMATION ET DE LA JEUNESSE

Animé par la même mission auprès

des enfants, des adolescents et des

familles touchés par un handicap,

le département de l’instruction

publique, de la formation et de la

jeunesse (DIP) collabore étroitement

avec la fondation Ensemble

afin de poursuivre sur le chemin

de l’inclusion. Ce chemin

exige un changement essentiel :

le dépassement de modèles

organisationnels uniformes et

linéaires au profit d’approches

plus flexibles, adaptées aux

besoins formatifs de chaque

individu. La qualité des institutions

devient, ainsi, mesurable en se

basant sur sa capacité à développer

des processus inclusifs d’apprentissage,

en offrant des réponses

adéquates et efficaces à tout un chacun.

C’est dans cet objectif que la Fondation

poursuit et encourage des partenariats dans

le domaine de la formation et de l’associatif,

comme par exemple avec la création de l’association

Youth for soap, projet initialement développé par

l’Espace Entreprise, un magnifique concept de dévelop -

pement durable qui, par le biais d’un atelier protégé,

offre une seconde vie aux savons usagés des hôtels afin de

les redistribuer aux plus démunis.

Aussi, avec pour objectif une organisation facilitant sa culture inclusive, l’année 2019

a été marquée par la poursuite du projet Nous Ensemble, initié en 2017.

En optant pour une structure transversale et souple, le management de la fondation

permet désormais un engagement plus responsable et participatif de la part

de ses collaborateurs ainsi qu’une plus grande réactivité globale.

Il est indéniable que l’ensemble de ces actions et projets ne peut que favoriser

la reconnaissance de la diversité humaine dans notre société en tant que valeur

ajoutée et des différences en tant que ressources.

Enfin, dans le contexte tout à fait exceptionnel que nous sommes en train de vivre

actuellement, je tiens à remercier chaleureusement l’ensemble des collaborateurs

de la Fondation, qui poursuivent leur mission avec l’amour de leur métier.

Cet événement aura su mettre en lumière leur travail d’équipe et leur esprit de

solidarité envers les enfants en situation de handicap et leurs familles.

J’aimerais également remercier le Conseil de fondation ainsi que la Direction

pour leur gestion et leur soutien envers leurs équipes.

3


MESSIEURS

CHRISTIAN STUDER & GUY UBAGHS

PRÉSIDENTS

MESSAGES

MONSIEUR

JÉRÔME LAEDERACH

DIRECTEUR GÉNÉRAL

4

Transition

Nous traversons une crise sanitaire et économique qui ne connaît pas de précédent.

En ce temps où la priorité est de prendre les mesures les plus adaptées pour accompagner

les enfants, adolescents, adultes accueillis au sein de la fondation Ensemble,

il peut paraître secondaire de se tourner vers l’année précédente pour y faire un bilan.

Pourtant, l’admirable engagement de tous les professionnels d’Ensemble, la réactivité

de la direction, l’ajustement des mesures conformes aux directives de nos autorités

mais respectueuses des bénéficiaires doivent être perçus comme autant de résultantes

de l’énergie déployée l’année dernière pour faire évoluer l’organisation de

la fondation vers une plus grande agilité et capacité d’adaptation, en réponse aux

besoins qui – nous le voyons aujourd’hui – peuvent rapidement changer dans leur

priorisation.

En validant la stratégie qui lui a été proposée par la direction, « pour que la personne

avec une déficience intellectuelle soit citoyenne », le Conseil de fondation a confirmé

une vision respectueuse de la volonté des fondateurs d’Ensemble pour défendre des

droits désormais reconnus dans la législation de notre pays.

Le déploiement de plusieurs projets novateurs pour un vivre ensemble reste toutefois

complexe et l’atteinte des objectifs stratégiques pour une mise en place d’une

organisation durable, pour favoriser un environnement de travail sain, et pour réaliser

le potentiel de chaque bénéficiaire, nécessite la plus grande vigilance.

Il s’agit de défis qui ne peuvent se réaliser sans la participation de tous les acteurs

concernés. Pour cela, nous souhaitons témoigner toute notre reconnaissance auprès

des collaboratrices et collaborateurs, des familles, des partenaires du réseau, de nos

donateurs, ainsi que de nos départements de tutelle.

Ce n’est que par une solidarité entre chacune et chacun que la nécessaire évolution

des prestations offertes aux citoyens vivant avec une déficience intellectuelle

se concrétisera. En signant la Charte qui réunira dix organisations et entreprises

sociales sur le site de Tourbillon, dans le but de créer un modèle de société solidaire,

responsable et innovante pour les générations actuelles et futures ; en contribuant

à la création de l’association Youth for Soap, pour créer et développer des initiatives

de recyclage innovantes ; en participant à plusieurs mutualisations, pour réunir des

expertises tant dans le domaine de la formation que de l’intergénérationnel, la gouvernance

de la fondation Ensemble marque sa volonté de contribuer à un monde

plus solidaire.

Personne ne souhaitait traverser cette période de pandémie… Comprenons-la désormais

comme un accélérateur pour une transition nécessaire vers un monde plus

solidaire, un momentum décisif en ce qui concerne notre choix de société pour tous.

Résilience

Afin de relever les défis pour que la personne avec une déficience intellectuelle soit

citoyenne, la fondation Ensemble s’est engagée dans une importante évolution de

son organisation, plus agile, plus transversale, plus résiliente. Depuis plus de deux ans,

un dispositif d’accompagnement à un changement de culture a été initié. Au terme

de cette dernière année, la septième enquête menée dans le cadre du projet Nous

Ensemble auprès de l’ensemble des collaboratrices et collabo rateurs démontre une

structure stabilisée et un environnement de travail sain.

Une organisation agile renforce la responsabilisation de chacune et chacun dans son

rôle et facilite ainsi l’engagement et l’apport des expertises de tous : celles-ci conditionnent

la réussite de nos ambitieux projets novateurs en matière de vivre ensemble,

d’inclusion, de participation.

Une organisation transversale contribue à une plus grande efficience : elle a indéniablement

participé à l’équilibre de l’exercice financier de 2019, mais s’est également

inscrite dans la mise en place de partenariats et de mutualisations avec d’autres

acteurs engagés pour une économie à circuits courts et solidaires.

Une organisation résiliente permet de faire face à des épreuves dont les causes ne

lui appartiennent pas forcément : à l’heure où ce message est écrit, elle accompagne

l’ensemble des bénéficiaires et des équipes dans la plus importante crise de notre

société moderne.

Je remercie l’ensemble des équipes pédagogiques et socio-éducatives de permettre

la continuité d’une prise en charge respectueuse et performante ; les professionnels

des services d’entretien, des cuisines, des secteurs administratifs et logistiques

d’assurer la gestion nécessaire et indispensable pour que les prestations puissent

être assurées ; les directeur-rice-s opérationnels et les responsables des services

supports, de mettre en œuvre avec tant d’énergie, de loyauté et de perspicacité,

la stratégie décidée ; les membres du Conseil de fondation et la Présidence de leur

soutien et leur confiance, ainsi que pour leur volonté d’ancrer le patrimoine des

fondateurs tout en adaptant son cadre de gouvernance au plus proche de la vision

posée ; les membres des associations faîtières d’INSOS Genève et de l’AGOEER ainsi

que la Chambre genevoise de l’économie sociale et solidaire pour leurs partenariats

et leurs actions déterminantes dans la cité.

La fondation Ensemble est aujourd’hui plus agile, plus transversale, plus résiliente

et peut encore mieux contribuer à la citoyenneté des enfants, adolescents, adultes

qu’elle accompagne. Pour avoir un impact positif sur la communauté, elle est

prête à poursuivre son évolution nécessaire dans un contexte économique qui sera

encore plus difficile après cette crise sanitaire, et qui devra devenir encore plus celui

du partage.

5


NOS SITES

1

JARDIN D’ENFANTS ENSEMBLE

Jardin d’enfants

de 18 mois à 4 ans

RUE DE LA SERVETTE 32, 1202 GENÈVE

Rue de la Servette 32, 1202 Genève

VERSOIX

4

4

HERMANCE

2

ÉCOLE LA PETITE ARCHE

Pictet 1

Pictet 2

Les Genêts

La Gradelle

Le Vidollet

de 4 à 15 ans

AVENUE ERNEST-PICTET 40, 1203 GENÈVE

Avenue Ernest-Pictet 40, 1203 Genève

Avenue Ernest-Pictet 40, 1203 Genève

Chemin Sous-bois, 1202 Genève

Avenue des Amazones 25, 1224 Chêne-Bougeries

Rue du Vidollet 23, 1202 Genève

COLLEX-BOSSY

4 4

4

4

GENTHOD

ANIÈRES

CORSIER

6

3

L’ATELIER

Coté cour

Coté ville

Coté jardin

Coté fourneaux

4

CLAIRE FONTAINE

Frank Thomas

Artcade

Fontaine

Appartement Petit-Senn

Appartement G23

Appartement Glacis

Appartement Paul Rose

Appartement EPI

L’ESSARDE

Au fil de l’eau

Au coin de ma rue

Artistique Boléro

Jardin

Youth for Soap

Floriculture

Coop Blandonnet

Coop Onex

Appartement « Côté canal »

Appartement « Côté lac »

Appartement La Résidence

Appartement La Mansarde

Appartements Vergers 1

Appartements Vergers 2

5

de 15 à 18 ans

RUE DU VIDOLLET 23, 1202 GENÈVE

Rue du Vidollet 23, 1202 Genève

Rue de la Servette 32, 1202 Genève

Route du Camps 22, 1228 Plan-Les-Ouates

Boulevard Carl-Vogt 51, 1205 Genève

dès 18 ans +

RUE JEAN-PELLETIER 6, 1225 CHÊNE-BOURG

Chemin Frank-Thomas 40, 1208 Genève

Rue Jean-Pelletier 6, 1225 Chêne-Bourg

Rue Jean-Pelletier 6, 1225 Chêne-Bourg

Avenue Petit-Senn 36B, 1225 Chêne-Bourg

Rue de Genève, 1225 Chêne-Bourg

Rue des Glacis de Rive 5, 1207 Genève

Chemin Paul Rose 7, 1213 Onex

Route d’Hermance 63, 1245 Collonge-Bellerive SATIGNY

ROUTE DE MALAGNY 34, 1294 GENTHOD

Route de Suisse 75, 1290 Versoix

Route de Suisse 39, 1290 Versoix

Chemin J.-B Vandelle 8, 1290 Versoix

DARDAGNY

Route de Malagny 34, 1294 Genthod

Route de Malagny 34, 1294 Genthod

RUSSIN

Route de Malagny 34, 1294 Genthod

Route de Meyrin 171, 1214 Vernier

AIRE-LA-VILLE

Rue des Bossons 21, 1213 Onex

Route de Sauverny 49, 1290 Versoix

Route de Sauverny 20, 1290 Versoix

Route de Malagny 34, 1294 Genthod

Route de Malagny 34, 1294 Genthod CARTIGNY

Esplanade des Récréations 14, 1217 Meyrin

Promenade du Voisinage 3, 1217 Meyrin

DIRECTION ET SERVICES AVULLY SUPPORTS

Route des jeunes 9, 1227 Les Acacias

BERNEX

4

4

MEYRIN

VERNIER

4

4

4

ONEX

CONFIGNON

GRAND-SACONNEX

2

LANCY

3

5

PLAN-LES-OUATES

BELLEVUE

PREGNY-

CHAMBÉSY

GENÈVE-VILLE

2

3

3

3

3

1

2

CAROUGE

2

4

GENÈVE-VILLE

VEYRIER

4

4

COLOGNY

CHÊNE-

BOUGERIES

4

2

4

4 4

COLLONGE-BELLERIVE

4

VANDOEUVRES

CHÊNE-

BOURG

THÔNEX

CHOULEX

MEINIER

PUPLINGE

JUSSY

PRESINGE

LACONNEX

PERLY-CERTOUX

TROINEX

AVUSY

BARDONNEX


NOUS

EN-

SEM-

BLE

Sur la base de ces étapes, LA DIRECTION OPÉRATIONNELLE a été réorganisée avec

des affectations spécifiques (pédagogique, organisationnelle et processus) pour les trois

directrice et directeurs, sur des responsabilités communes. UNE ÉQUIPE SUPPORT a

été constituée, composée de la Direction générale, de la Direction, et des Responsables

des Services supports (Ressources humaines, Finances) qui a permis une clarification

des rôles des Coordinations pédagogique et secteur et leurs relations avec les Services

supports.

Suite à la formation initiale en leadership, une FORMATION CONTINUE est désormais

assurée pour tout l’Encadrement, incluant la Direction opérationnelle et la Direction générale,

ainsi qu’un COACHING INDIVIDUEL RÉGULIER. Ce double dispositif de formation

continue et de coaching garantit une évolution du style de leadership et de management.

Une étape essentielle a été réalisée durant l’été 2018 avec des journées d’engagement

destinées à l’ensemble des collaborateurs d’Ensemble sous contrat fixe afin de rappeler

à chaque professionnel la mission de la fondation Ensemble, les raisons du changement

d’organisation, la structure de celle-ci et la nécessité d’engager chacun pour réussir la

mise en place de cette nouvelle culture. Ce fut l’occasion de définir les valeurs et comportements

pour la fondation avec l’ensemble du personnel dans une démarche participative.

Les collaborateurs ont également adapté l’enquête, afin de mieux évaluer encore

l’environnement de travail, la qualité de la Direction et de l’Encadrement, l’engagement

du personnel, l’efficacité, etc.

Après avoir travaillé sur la Direction, sur la structure de l’organisation et son fonctionnement,

sur une première assimilation du rôle de l’Encadrement, l’étape suivante a consisté

à améliorer le fonctionnement des Services supports afin d’ancrer l’organisation dans sa

culture décidée.

8

Pour atteindre sa mission d’accompagner les personnes avec une déficience intellectuelle

sur leur chemin de vie, le dispositif d’accompagnement au changement intitulé

NOUS ENSEMBLE est une clé essentielle. Mis en place depuis le dernier trimestre 2017

afin de développer la structure et culture d’organisation de la fondation, ce dispositif se

développe grâce à l’expertise de la société CulturalChange©.

Le chemin du changement doit reposer sur une méthodologie maîtrisée. Ainsi des étapes

ont été clairement posées et un plan d’action défini. En premier lieu, le concept du changement

d’organisation a été confirmé, soit celui d’une Direction opérationnelle composée

de trois Directeur-rice-s, d’une hiérarchie favorisant la fonctionnalité autour de responsabilités

et rôles clarifiés.

En parallèle, concernant les collaborateurs dans leur ensemble, des dispositifs complémentaires

à l’accompagnement au changement Nous Ensemble ont été précisés ou

engagés. Il s’agit notamment de l’élaboration du règlement de la gestion du temps de

travail, la formation du personnel encadrant sur les problématiques liées au harcèlement

et mobbing, la mise en œuvre de la politique de bientraitance envers les bénéficiaires

et les collaborateurs ou encore la réalisation d’un inventaire des risques psycho-sociaux.

L’analyse de la 7 e enquête, en décembre 2019, démontre que l’organisation est stabilisée.

Tant la structure de l’organisation que l’environnement de travail, la conduite du changement,

l’efficience et l’inertie sont positivement évalués, renforcés par d’importants commentaires

des 120 collaborateurs qui ont répondu sur les 234 invités à remplir l’enquête.

9

Plusieurs mécanismes de changement ont été mis en place, dont la redéfinition des

objectifs stratégiques, en résonance avec les résultats d’enquêtes auprès des collaborateurs,

dans des étapes clairement identifiables, agendées périodiquement et communiquées

à l’ensemble des collaborateurs.

Parallèlement à la redéfinition des objectifs stratégiques, une FORMATION EN

LEADERSHIP a été engagée dont toute l’équipe de l’Encadrement a pu bénéficier,

soit la Direction, les Responsables des services supports, les Coordinatrices pédagogiques

et les Coordinateurs secteurs. Des membres de la Commission du personnel

ont aussi participé à cette formation, avant d’être inclus dans les premières étapes du

dispositif. Un COACHING ciblé autour d’une évaluation à 360° a amené également

les collaborateurs de l’encadrement à mettre en œuvre des actions d’amélioration en

matière de leadership personnel.

Cette formation initiale en leadership s’est donc inscrite dans un dispositif structuré pour

le changement de l’organisation, objectivé par un questionnaire. Ce questionnaire permet

d’interroger trimestriellement tout le personnel, de mesurer l’environnement de

travail et la réussite du changement prévu, et d’ajuster les actions du changement par

secteurs définis.

De manière intermédiaire, la stratégie du changement est précisée chaque 6 semaines.

Des réunions sont organisées avec l’encadrement par secteur pour comprendre la réalité

des sites et cibler les prochaines actions à entreprendre. Un suivi de la mise en place

des actions stratégiques est également effectué. Une communication régulière sur l’état

d’avancement du projet Nous Ensemble est faite aux collaborateurs, ainsi qu’au Conseil

de fondation.

LA FONDATION ENSEMBLE S’ENGAGE AU DÉBUT DE L’ANNÉE 2020

DANS UNE OPTIMISATION DE SES OUTILS DE PILOTAGE. LA VISION, LA MISSION ET LES OBJECTIFS

GAGNENT EN MATURITÉ ET SONT PRÉCISÉS DANS LEURS DÉCLINAISONS.

LA VISION :

Pour que la personne avec une déficience

intellectuelle soit citoyenne.

LA MISSION :

Offrir à la personne des moyens pour

contourner ses difficultés en s’appuyant

sur ses potentialités pour être reconnue

comme citoyen.

LES OBJECTIFS STRATÉGIQUES :

RÉALISER LE POTENTIEL DE

CHAQUE BÉNÉFICIAIRE

– Nous proposons des prestations

inclusives au plus proche des choix des

bénéficiaires, selon leurs potentialités.

– Nous mutualisons et partageons nos

ressources pour enrichir et adapter nos

prestations tout au long du parcours

de vie.

– Nous faisons évoluer les prestations

à l’interne et en collaboration avec les

partenaires externes.

– Nous adaptons l’environnement le plus

possible pour que la personne exerce

sa citoyenneté.

OFFRIR UN ENVIRONNEMENT

DE TRAVAIL SAIN

– Nous offrons un environnement qui

révèle le meilleur de chaque collaborateur.

– Nous promouvons un climat de travail

cohérent, respectueux, stimulant, et qui

responsabilise les collaborateurs.

– Nous travaillons en équipe pour mieux

partager nos expériences et expertises

et offrir des solutions innovantes.

ÊTRE UNE ORGANISATION DURABLE

– Nous fournissons des services

pour répondre aux besoins des familles,

de la société, et de l’État.

– Nous nous engageons dans un fonctionnement

socio-économique responsable.


La nouvelle organisation mise en place au sein de

la fondation rend plus souple les processus

de décision, ouvre les possibles au-delà du seul

champ du spécialisé.

Une organisation plus mobile, reposant sur des

principes renforcés de délégations tout en

assurant les soutiens nécessaires, facilite les

décloisonnements. L’encouragement à la transversalité

par les équipes de coordinations

pédagogiques et de secteurs, par les secrétariats,

les équipes logistiques et les services supports,

renforce chaque collaborateur dans l’expression de

son expertise et de sa créativité.

TÉMOI-

GNAGES

DU TER-

10

LA DIRECTION, composée du directeur

général et de trois directrice et directeurs

opérationnels, vise à renforcer la cohérence

de la mise en œuvre de la stratégie de

la fondation Ensemble, à capitaliser sur les

connaissances et les capacités de chaque

acteur ; elle favorise l’esprit d’initiative,

la créativité et facilite les comportements

proactifs.

LES SERVICES SUPPORTS des ressources

humaines, finances et logistiques

sont garants des politiques spécifiques

et de leurs mises en œuvre.

LE DIRECTEUR GÉNÉRAL,

LES DIRECTEUR-RICE-S ET

LES RESPONSABLES DES SERVICES

SUPPORTS composent L’ÉQUIPE

SUPPORT, en charge de prendre en

compte les blocages dans l’organisation

pour apporter les soutiens immédiats

nécessaires, de considérer les améliorations

possibles pour éviter des blocages

récurrents, et de prendre connaissance

de l’avancement des projets prioritaires.

LA COORDINATION PÉDAGOGIQUE

valide les projets personnalisés des

bénéficiaires, qui sont sous la responsabilité

de leur référent, et garantit leur mise

en application au travers des prestations.

Expertes dans le domaine de la déficience

intellectuelle, les Coordinatrices pédagogiques

sont force de soutien pour toute

question relative aux appuis nécessaires

à offrir aux bénéficiaires pour contourner

leurs difficultés.

LA COORDINATION SECTEURS valide

l’organisation des professionnels sur

les sites offrant des prestations, et garantit

leur planification et la mise à disposition

des moyens logistiques nécessaires.

Experts dans la gestion d’équipe,

les Coordinateurs secteurs sont force de

soutien pour toute question relative

aux appuis nécessaires aux professionnels

pour satisfaire leurs missions.

ORGA-

NISA-

TION

RAIN

INTÉGRATION DANS LE QUARTIER, PARTENARIATS INCLUSIFS

Afin d’offrir aux adolescents de 15 à

18 ans, les moyens de s’épanouir et

d’acquérir des compétences pratiques

et sociales, de valoriser leurs capacités,

les équipes éducatives de la fondation

mettent en place des ateliers d’intégration

avec des partenaires de quartier,

notamment dans le quartier de

la Jonction. Le Café Gallay, Le Comptoir

Canaille, le Salon de thé Dubois ou

encore la Crèche La Nichée accueillent

toutes les semaines ces jeunes vivant

avec une déficience intellectuelle pour

travailler au sein de leurs établissements.

Ce qu’il y a d’intéressant, c’est qu’ils

sont intégrés dans une vie de quartier,

ils y créent des liens avec les habitants,

les commerçants, avec une dimension

institutionnelle moins forte, avec une

ouverture concrète sur l’ordinaire.

Ils apprennent autre chose la journée,

à vivre différemment que chez leurs

parents. Ils sont dans un lien social,

important dans le développement de

leurs compétences.

Les jeunes n’ont pas le même comportement

à l’école que sur leur lieu

de travail en intégration. Ils savent très

bien faire la part des choses. C’est très

valorisant pour eux. Ils sont reconnus

dans leur place de citoyen.

Aurore Lachavanne,

coordinatrice pédagogique

Pour mener à bien sa mission d’accompagner la

personne avec une déficience intellectuelle à trouver

sa place de citoyen en l’aidant à développer le mieux

possible ses capacités dans un environnement

facilitateur, la fondation Ensemble poursuit trois

objectifs. Réaliser le potentiel de chaque bénéficiaire,

être une organisation durable et favoriser un

environnement de travail sain.

Chaque jour, sur le terrain, les collaborateurs

d’Ensemble et ses partenaires œuvrent à concrétiser

ces objectifs par l’accompagnement des bénéficiaires

au plus près de leurs besoins et de leur bien-être.

En voici quelques témoignages…

La fondation Ensemble est désormais

présente dans l’écoquartier des Vergers

à Meyrin avec quatre lieux de vie partagés

par des résidents et des perspectives

d’activités en partenariat avec des

entreprises locales. Dans cet écoquartier

construit sur les principes de responsabilité

écologique et de solidarité sociale, les

notions de mixité et d’inclusion prennent

tout leur sens en considérant chaque

résident comme un citoyen.

Avec ce projet des Vergers, le but est

de créer de l’inclusion, de faire en sorte

que « moi, habitante des Vergers, je

peux travailler dans un petit commerce

de mon quartier » sans que cela soit

un atelier protégé. Pour cela, nous

trouvons des partenaires au sein du

quartier, comme la fleuriste, la crèche,

l’école suédoise et d’autres. C’est un

travail de fond, pédagogique, de déconstruction

des a priori.

Le but dans ce projet global avec ses

lieux de vie et ses activités inclusives

est de faire en sorte de rester dans le

quartier, dans une logique de durabilité.

ECOQUARTIER DES VERGERS

Sylvain Estivalis,

coordinateur secteurs

11


12

La fondation Ensemble s’est associée à

la Codha, coopérative de l’habitat associatif,

pour créer un projet de mixité et d’inclusion

sur son premier site historique, au 80 B de

la route de Chêne (Chêne-Bougeries).

Il s’agit de rénover la maison existante, de

construire un nouveau bâtiment de

logements, de créer des espaces de vie et

d’ateliers. Au total, dix-neuf logements

sont prévus, dont 3 réservés à la fondation

Ensemble pour 12 habitants. Au-delà du

partage de valeurs communes, la plus-value

de ce projet s’inscrit dans la prise en

considération de la personne en situation

de handicap en tant que coopérateur, à

chaque étape du processus.

La fondation et les équipes éducatives ont

organisé un maximum de rencontres

entre les bénéficiaires, leurs familles et les

codhistes pour qu’ils apprennent à préparer

leur futur vivre ensemble et pouvoir

se projeter dans le projet. Réunions sur le

chantier, présentation des maquettes

CODHA ET ATELIERS PARTICIPATIFS

MOBILIER URBAIN ET CABANE À MÉSANGES COLLEX-BOSSY

En 2019, la commune de Collex-Bossy a sollicité

l’atelier de menuiserie de Franck-Thomas

pour construire du mobilier urbain à partir de

palettes récupérées chez les habitants afin

de créer des espaces à l’extérieur des tentes

pour la fête des promotions. Il s’agissait

d’utiliser des matériaux recyclés, dans une

construction solidaire et participative et une

installation durable. Les menuisiers d’Ensemble

ont donc construit tables et fauteuils,

et des ateliers participatifs ont été mis en

place où bénéficiaires et habitants de la commune

ont travaillé ensemble pendant

6 semaines tous les mercredis après-midi à

la création de ce mobilier urbain. A la suite

de cette première collaboration, la commune,

envahie de chenilles processionnaires,

a commandé aux bénéficiaires-menuisiers

de l’atelier, dix-sept nichoirs à mésanges,

prédateur naturel de cette chenille.

des appartements, choix des couleurs et

des matériaux et surtout ateliers

participatifs concrets comme des ateliers

« cuisine », « potager », « menuiserie » ont

permis de se rencontrer, de se connaître.

C’est à ce moment-là que les bénéficiaires

d’Ensemble ont dû confirmer leur

désir d’aller habiter au 80 B. C’est d’ailleurs

après l’atelier jardin qu’une bénéficiaire a

décidé qu’elle renonçait à déménager.

Pour les bénéficiaires qui entreront au

80 B, ils accèdent à une forme d’autonomie,

comme aux Vergers, dans une émulation

réciproque.

L’inclusion se construit sur le terrain,

avec des partenaires, des habitants, en

créant des objets utiles à la communauté.

C’est l’occasion aussi de créer des liens

extérieurs, pas seulement « entre soi »

dans l’atelier.

Ainsi, quand le bénéficiaire artisan amène

à la commune le nichoir à mésanges ou

le mobilier urbain qu’il a fabriqué, il n’est pas

un handicapé, il est tout simplement le

travailleur qui a fait quelque chose, la personne

qui est utile aux autres citoyens

également. Là, il le fait au travers de quelque

chose qui s’inscrit dans une prestation

de durabilité et en tant que citoyen.

Yannick Plaisance,

éducateur spécialisé

Véronique Auguste, directrice

YOUTH FOR SOAP

Initiative des apprentis de l’Espace Entreprise

à Genève, Youth for Soap vise à éviter le

gaspillage en récoltant les savons usagés des

hôtels pour les recycler et les redistribuer à

des personnes défavorisées par l’intermédiaire

de partenaires associatifs. Le savon est

recyclé par des travailleurs de la fondation

Ensemble dans un atelier dédié qui permet

à la fois le développement de compétences

utiles dans leur quotidien et l’inclusion, le tout

dans une perspective d’économie circulaire.

Il a fallu inventer une manière de faire pour

que chacun puisse avoir sa place. Chaque

travailleur a une grande capacité à s’adapter,

à plein de niveaux.

Iris Ricci, assistante socio-éducative

L’éducateur est à la fois un technicien de

confection de savons et le garant du bienêtre,

de la sécurité des travailleurs. C’est

l’occasion également d’un apprentissage

réciproque avec les stagiaires d’Espace

Entreprise qui ont là un contact avec

le handicap souvent pour la première fois.

Kathya Banderet, coordinatrice secteurs

Lorsqu’ils vont livrer du savon à Carrefour

Rue, à la fondation Partage ou récupérer

les savons dans les hôtels Manotel,

les bénéficiaires comprennent qu’ils font

partie d’une chaîne de citoyens avec

et sans handicap, qu’ils sont utiles : « je vais

chercher le travail, je le fais et je le donne ».

Iris Ricci

Des recherches sur le stockage sont

menées afin de rester cohérent sur les

étapes de recyclage avec des matériaux

plus durables. Les cartons d’emballage

des savons sont également de la récupération.

C’est aussi l’occasion d’une

transversalité entre ateliers puisque les

cartons peuvent être peints et décorés par

d’autres bénéficiaires.

Kathya Banderet

ESPACE TOURBILLON

En 2021, dix organisations et entreprises

sociales genevoises, dont la fondation

Ensemble, partageront les mêmes locaux

répartis dans deux bâtiments de l’Espace

Tourbillon, dans la zone industrielle de Planles-Ouates.

Ce projet, chapeauté par la

Fondation immobilière pour le développement

des entreprises sociales (Fides), a pour

but de créer un modèle de société solidaire,

responsable et innovante pour les géné rations

actuelles et futures, dans une perspective

d’économicité, de développement

durable et de solidarité sociale. Pour ce qui

est de la fondation Ensemble, celle-ci y installera

toute son administration, les services

supports, ainsi qu’un atelier Youth for Soap.

Les autres partenaires sont le Centre social

protestant Genève, la Croix-Rouge genevoise,

Clair Bois, Partage, Pro Juventute Genève,

Trajets, GenèveRoule, PRO, et la Fides.

La fondation Ensemble a toute sa place

dans le projet avec son atelier de savonnerie

mais également dans sa philosophie,

sa mission d’inclusion en faisant du bénéficiaire

un citoyen actif.

Avec la Fides, toutes les directions des

organisations partenaires ont travaillé à

une charte partageant leurs valeurs. Il s’agit

de « créer un modèle de société solidaire,

responsable et innovante pour les générations

actuelles et futures ».

Notre engagement est le suivant :

générer une économie durable et circulaire

pour et avec les communautés locales ;

renforcer nos compétences en encourageant

le partage d’idées, de cultures et de

ressources ; valoriser nos identités et nos

missions propres, et les communiquer avec

transparence ; stimuler l’engagement

et la créativité au travers de collaborations

agiles ; et assurer un environnement de

travail bienveillant, responsable et solidaire.

Ici se prépare une sorte de révolution

du social où on va changer les façons de

faire, la façon de voir les choses, la façon de

partager les problématiques tout en

conservant l’identité propre de chacun des

partenaires, son ADN. C’est bien sûr très

ambitieux, mais je suis convaincu qu’un train

se met en route avec ces organisations très

représentatives du tissu social du canton.

Pierre-Yves Tapponnier,

directeur de la Fides

MUTUELLE DE FORMATION

Cinq fondations genevoises, Ensemble,

Aigues-Vertes, Clair Bois, Foyer Handicap et

SGIPA ont réuni leurs forces pour mettre

en place des plans de formation communs

et un dispositif de personnes ressources, collaborateurs

de chacune de ces institutions.

Ces professionnels ont pour tâche, une fois

les collaborateurs formés, de « distribuer »

ces acquis dans les pratiques sur le terrain.

Cette mutuelle de formation favorise, au

travers de formations dans l’éducation structurée,

des expertises de terrain et in fine

des partages d’expertises entre fondations.

Ce qui m’intéresse en premier lieu dans ce

projet c’est de mutualiser les savoirs des

autres par une transversalité entre les différentes

fondations partenaires de cette

mutuelle. (…) Car ensemble nous pouvons

trouver un éventail de solutions à un même

problème. C’est également le cas lorsque

les personnes ressources du secteur

« majeurs » interviennent dans le secteur

« mineurs », par exemple.

Dans ma fonction actuelle, je constate

l’avantage d’avoir occupé deux types

de fonction au sein de la fondation, à savoir

éducatrice sur le terrain travaillant avec

des bénéficiaires et collaboratrice occupant

un poste d’encadrement comme coordinatrice

pédagogique.

Le fait d’avoir ciblé des personnes

ressources qui travaillent sur le terrain, qui

doivent constamment trouver des

solutions « terre-à-terre », c’est une entrée

en matière beaucoup plus légitime pour

les collaborateurs qui suivent les formations

et qui ont besoin de solutions pragmatiques,

d’une écoute qui est du même

niveau que leur expérience.

J’insiste sur l’importance d’avoir un

continuum, de la petite enfance jusqu’à

l’âge adulte, de voir l’impact de toutes

les actions que les collaborateurs mettent

en œuvre au niveau de la petite enfance

sur les compétences des personnes

adultes. Ça c’est extrêmement important

et c’est là que la notion de transversalité

prend tout son sens.

Réka Croux, coordinatrice pédagogique,

responsable de gestion opérationnelle

de la mutuelle de formation

13


14

DE L’IMPORTANCE DU JEU

PROJETS ARTISTIQUES

Parmi les ateliers proposés aux bénéficiaires

de l’Artcade, celui consacré au

dessin permet à l’équipe éducative de

concrétiser avec eux une série de projets

artistiques mettant en valeur la qualité

et l’originalité de leurs créations tout en

prenant en compte leurs besoins

spécifiques. En 2019, deux projets emblématiques

ont vu le jour, d’une part la

réalisation d’un manuscrit par un de

nos artistes réunissant textes et dessins,

ainsi qu’une exposition des œuvres des

bénéficiaires au Musée d’art et d’histoire.

Il est nécessaire d’être vigilant à ne pas

mélanger le fait d’utiliser le potentiel

du bénéficiaire et le fait de faire éclore

son potentiel pour un autre but que

celui de son épanouissement au sens

large, de son bien-être, de son plaisir.

Pour ce manuscrit, cela a commencé

assez naturellement dans l’atelier de

dessin. Le projet est parti de la capacité

dans le trait de ce jeune homme et

de la spontanéité, de la grande qualité

des textes qu’il écrit.

Il fallait lui permettre ensuite de

s’exprimer dans une autre « strate »,

d’être reconnu d’une autre manière.

Je lui ai donc proposé d’en faire un

manuscrit, un exercice cognitif très

intéressant pour lui.

Que ce soit au sein du Jardin d’Enfants

Ensemble, de l’École La Petite Arche et de

ses classes dans les écoles ordinaires

de la Gradelle et des Genêts, ou encore de

L’Atelier, le jeu est un outil précieux pour

les équipes éducatives dans leur travail

auprès des élèves. Le jeu, sous toutes ses

formes, libre ou structuré, permet de

nourrir de précieux liens relationnels et

sociaux, ainsi que nombre d’apprentissages.

Dans cette optique, de nombreux

partenariats avec les ludothèques de

quartier se sont créés pour accueillir

régulièrement ces jeunes de 18 mois à

15 ans, afin qu’ils puissent côtoyer d’autres

enfants dits ordinaires, s’intégrer dans le

quartier, fréquenter un lieu public ouvert à

tous, occuper leur place dans la cité.

Il est important de travailler sur le réseau

pour pouvoir aider les jeunes à s’intégrer

dans le quartier, autour de leur école. Il

s’agit de décloisonner, de faire en sorte

que les élèves ne restent pas seulement

dans la classe.

Dans cette optique, j’ai établi le lien

avec la ludothèque du quartier dans le

désir de pouvoir travailler les jeux coopératifs

et éducatifs. Pour moi c’est une

socialisation qui leur revient de droit, ils

sont dans la société, citoyens à part entière

avec les droits que cela représente.

Giannina Suter,

enseignante spécialisée

Il a commencé par illustrer des textes

qu’il avait déjà écrits, puis sur des

dessins existants, écrire de nouveaux

textes. Cela a permis de provoquer

l’écriture, de varier l’exercice et de le

faire sortir un peu de sa zone de

confort. Le résultat est beau et troublant.

Un autre projet artistique intéressant

a été Cetonia Aurat, exposition des

œuvres des artistes de l’Artcade au

Musée d’art et d’histoire dont la responsable

de la médiation culturelle nous

a donné carte blanche. Cette exposition

a permis de sortir du réseau habituel

« art et handicap » par son intégration

à une institution culturelle ordinaire et

par là, une présence dans la cité.

A mon sens, la priorité dans ces activités

artistiques est d’avoir une dynamique

et une façon de faire plurielles

adaptées au profil de la personne, à sa

façon d’investir l’art, la culture. La priorité

reste son bien-être psychique.

Marie Hayoz,

éducatrice spécialisée

Dans les classes intégrées aux écoles

ordinaires de la Gradelle et des Genêts,

les éducateurs font également de

l’intégration réciproque où trois élèves

de l’ordinaire rejoignent les classes des

enfants vivant avec un handicap pour

des activités. Ces enfants découvrent

ainsi que le spécialisé a des activités

structurées durant la journée. Cela

permet également aux élèves avec un

handicap d’être pleinement compétents

car ils sont dans un envi ronnement

qu’ils connaissent, du matériel qu’ils

maîtrisent et des adultes familiers.

Maud Suppin,

coordinatrice pédagogique

Comme toute autre établissement

de la petite enfance du quartier, le

Jardin d’Enfants Ensemble a accès à la

ludothèque.

Il est important de fréquenter un lieu

public, d’être reconnu comme ayant le

droit d’y aller. Automatiquement ils

sont en contact avec d’autres personnes

que leurs éducateurs, ils bénéficient

ainsi d’interactions différentes. Ils sont

aussi acteurs de leur apprentissage par

le jeu libre et par l’aménagement de

l’espace adapté.

Sophie Vincent,

coordinatrice pédagogique

MAISON DE LA CRÉATIVITÉ

La Maison de la créativité, établie à

Conches dans la villa Calandrini, s’est

donnée pour mission de permettre

à chaque enfant, sans discrimination

aucune, de créer, de rêver, de construire,

de partager, d’imaginer. Ouverte au

public, elle est composée de 7 espaces

d’explorations créatives autonomes et

d’un parc pour des rencontres créatives

avec la nature. Les élèves tant de

L’Atelier que de l’École La Petite Arche

y sont accueillis régulièrement.

Pour moi, la Maison de la Créativité

est un des moyens précieux de développement

du potentiel des jeunes

avec lesquels je travaille. C’est un

espace qui offre un cadre particulièrement

accueillant et différentes

manières d’aborder la création dans un

vrai espace de liberté, d’échanges

et de collaboration. On peut y inviter

les jeunes à se déterminer, à apprendre

à découvrir leurs aspirations, leurs

intérêts, révéler certaines envies et

compétences. Elle permet de créer des

liens dans une démarche d’inclusion,

de participer à ce que la société offre.

Guillaume Rihs,

éducateur spécialisé

Comme les jeunes de L’Atelier,

les enfants de l’École La Petite Arche

ont participé au défi « Chaises en

vadrouille » lancé par la Maison de la

Créativité. Avec les enfants, les

éducateurs ont choisi une chaise de la

classe et tous l’ont décorée avec

des pictogrammes, des matières qui

leur plaisaient. Cela a permis à l’équipe

éducative de travailler sur l’aspect

sensoriel, créatif ainsi que sur la communication,

la représentation. Cette

chaise a ensuite été exposée. Les

enfants sont allés voir l’exposition, très

fiers de retrouver leur chaise et de

découvrir tous les autres univers créés,

de montrer leur chaise à leurs proches.

Ce type d’activité les valorise, leur donne

confiance et leur permet d’établir des

liens sociaux en sortant du périmètre

de la classe.

Laure Assimacopoulos,

éducatrice spécialisée

MONSIEUR OLIVIER ANTILLE

PRÉSIDENT DE

LA COMMISSION DES FINANCES

RAPPORT

DE LA COMMISSION

DES FINANCES

L’année 2019 peut être considérée comme une année satisfaisante. Le résultat d’exploitation,

bien que toujours déficitaire, s’est amélioré pour se situer à – CHF 443’218,67.

Cela représente une progression notable par rapport à 2018 (– CHF 673’587,81) et 2017

(– CHF 855’583,13). La dissolution de certains de nos fonds, alimentés par nos donateurs,

nous permet de clôturer notre résultat d’exercice sur un bénéfice de CHF 101’913,06.

L’évolution positive de nos chiffres doit être soulignée, de même que les efforts de toutes

les équipes impliquées dans la maîtrise de nos budgets.

L’année 2019 a été notamment marquée par l’arrivée et l’installation de notre nouveau

Responsable finances, M. Lionel Giraud, et le passage du témoin transmis par Mme Anne-

Monique Beytrison. Cette transition bien préparée a notamment déjà permis la mise en

place d’une comptabilité analytique, qui permet une vision plus fine des différents postes

ou la mise à jour de certaines procédures financières.

La perspective d’un véritable projet cantonal d’objectivation du financement des Établissements

pour personnes handicapées (OFE) est l’objet d’une attention particulière

pour délivrer à nos autorités de tutelle les informations utiles à son futur accomplissement.

Ce projet a pour but de définir des critères objectifs des besoins d’encadrement

et d’adapter le niveau de subventionnement en conséquence. Il doit ainsi remplacer

le système actuel dénommé ARBA et pourrait potentiellement avoir un impact important

sur nos subventions. Nul doute qu’il donnera lieu à de nombreux écueils entre la

traduction précise des besoins pour la réalisation des missions de chacun, le risque d’une

approche concurrentielle entre les acteurs et de potentielles tensions mises en exergue,

ainsi que naturellement les moyens à disposition du canton. La fondation Ensemble

poursuivra son engagement au sein des faîtières INSOS Genève et AGOEER pour que

cette objectivation se fasse dans un esprit solidaire.

Un autre élément financier a occupé les services Finances et Ressources humaines de

notre Fondation, comme bien d’autres, à savoir la décision du Tribunal fédéral portant

sur l’attribution salariale de l’annuité 2016 et ses effets. Cette situation a engendré un

important surcroît de travail afin de définir avec justesse les droits des collaborateurs et

préserver la position de la fondation Ensemble à l’égard de l’État qui la subventionne.

Pour terminer, il convient de rappeler que nous évoluons dans des conditions financières

et budgétaires de plus en plus tendues. Le bon résultat de l’année 2019 ne doit pas cacher

les efforts fournis pour contenir les charges autant que possible tout en maintenant notre

niveau de prestations. Cela ne serait possible sans les efforts conjugués de nos collaborateurs-trices,

coordinateurs-trices secteurs et pédagogiques, responsables et directions.

De même, le soutien de nos donateurs demeure un pilier à la réalisation de nos projets et

à l’équilibrage de notre résultat final d’exercice ; qu’ils en soient ici tous remerciés.

15


BILAN

AU

31 DÉCEMBRE

ACTIF en CHF 2019 2018

ACTIF CIRCULANT

* Liquidités 3’835’353 3’937’803

Titres et dépôts à terme 3’000 0

Débiteurs 657’764 722’683

Subventions à recevoir 52’031 0

Compte de régularisation actif 456’197 311’591

** Liquidités affectées 2’724’625 2’954’790

Total de l’actif circulant 7’728’970 7’926’867

ACTIF IMMOBILISÉ

Immobilisations financières 263’131 270’025

*** Immobilisations corporelles 11’458’218 9’545’360

Total de l’actif immobilisé 11’721’349 9’815’384

TOTAL DE L’ACTIF 19’450’319 17’742’252

PASSIF en CHF 2019 2018

CAPITAUX ÉTRANGERS COURT TERME

Fournisseurs 230’ 983 245’484

Provisions et compte de régularisation passif 1’076’929 1’774’749

Subventions à restituer à l’échéance des contrats 68’873 68’873

Subventions d’investissement 37’367 47’723

*** Subvention d’investissement 1989 Genthod 84’009 84’009

Total des fonds étrangers court terme 1’498’162 2’220’837

CAPITAUX ÉTRANGERS LONG TERME

Subventions d’investissement 125’189 146’825

*** Subvention d’investissement 1989 Genthod 1’512’174 1’596’184

Total des fonds étrangers long terme 1’637’363 1’743’008

CAPITAL DES FONDS AFFECTÉS

Fonds affectés non investis 2’266’027 1’896’689

Fonds affectés investis 6’256’448 4’191’311

Total des fonds affectés 8’522’475 6’088’000

CAPITAUX PROPRES

Capital de dotation 829’754 829’754

Résultat des exercices antérieurs 6’112’747 6’910’218

*** Retraitement immobilisations / Capital lié 774’112 774’112

Résultat de l’exercice 2014.2017 0 -797’471

Résultat période 2018-2020 Ville de Genève (129’467) 0

Résultat période 2018-2021 État de Genève 103’261 0

Résultat de l’exercice (après répartition) 101’913 -26’206

Total des fonds propres 7’792’319 7’690’406

TOTAL DU PASSIF 19’450’319 17’742’252

* La liquidité doit couvrir

le besoin en fonds de

roulement de la

Fondation compte tenu

de la possibilité limitée

du développement de

ses revenus ainsi de ses

projets d’investissements

stratégiques en cours.

** Dons réservés à des

projets spécifiques dont

la Fondation ne peut

pas disposer librement.

*** Réévaluation des

immobilisations

à la valeur brute.

COMPTE

D’EXPLOITA-

TION

AU

31 DÉCEMBRE

PRODUITS en CHF BUDGET 19 2019 2018

REVENUS D’EXPLOITATION 5’704’082 5’448’130 5’173’065

SUBVENTIONS CONTRATS DE PRESTATIONS

Subvention cantonale 20’034’777 19’708’188 19’213’318

Subvention communale 574’000 574’000 574’000

Subvention cantonale non-monétaire 0 0 0

Produits différés sur subvention d’investissement 35’914 42’023 56’109

Participation cantonale Emploi Solidarité 0 0 0

Total des produits d’exploitation 26’348’773 25’772’340 25’016’492

CHARGES en CHF BUDGET 19 2019 2018

FRAIS DE PERSONNEL 21’705’761 21’238’680 20’425’339

FRAIS GÉNÉRAUX

Besoins médicaux, alimentation et entretien 981’313 955’276 943’036

Loyer et coûts d’entretien des installations 1’840’652 1’730’008 1’855’030

Matériel pour les écoles et les ateliers 416’670 321’087 345’792

Frais de gestion et assurances 503’850 567’043 521’938

Autres charges d’exploitation 814’632 499’529 545’477

Transports des personnes handicapées 1’015’500 903’936 1’053’468

Total des charges d’exploitation 27’278’378 26’215’559 25’690’080

RÉSULTAT DE L’EXERCICE en CHF BUDGET 19 2019 2018

Résultat d’exploitation -929’605 -443’219 -673’588

Charges et Produits financiers -4’530 -9’168 -11’875

Produits hors exploitation 4’300 11’374 35’275

Utilisation des fonds affectés 734’765 542’926 623’982

Part revenant aux subventionneurs 0 0 0

RÉSULTAT DE L’EXERCICE -195’070 101’913 -26’206

17


Genève, le 31 mars 2020

Un audit inclut la mise en œuvre de procédures d’audit en vue de recueillir des

éléments probants concernant les valeurs et les informations fournies dans les

comptes annuels. Le choix des procédures d’audit relève du jugement de l’auditeur,

de même que l’évaluation des risques que les comptes annuels puissent contenir des

anomalies significatives, que celles-ci résultent de fraudes ou d’erreurs. Lors de

l’évaluation de ces risques, l’auditeur prend en compte le système de contrôle interne

relatif à l’établissement et la présentation fidèle des comptes annuels pour définir les

procédures d’audit adaptées aux circonstances, et non pas dans le but d’exprimer une

opinion sur l’efficacité de celui-ci. Un audit comprend, en outre, une évaluation de

l’adéquation des méthodes comptables appliquées, du caractère plausible des

estimations comptables effectuées ainsi qu’une appréciation de la présentation des

comptes annuels dans leur ensemble. Nous estimons que les éléments probants

recueillis constituent une base suffisante et adéquate pour fonder notre opinion

d’audit.

Opinion d’audit

18

En notre qualité d’organe de révision, nous avons effectué l’audit des comptes

annuels ci-joints de la Fondation Ensemble, en faveur des personnes avec une

déficience intellectuelle, comprenant le bilan, le compte d’exploitation, le tableau de

financement, le tableau de variation des fonds propres et l’annexe, pour l’exercice

arrêté au 31 décembre 2019.

Selon la Swiss GAAP RPC 21, les indications du rapport de performance ne sont pas

soumises à l’obligation de contrôle de l’organe de révision.

Selon notre appréciation, les comptes annuels donnent une image fidèle du

patrimoine, de la situation financière et des résultats pour l’exercice arrêté au

31 décembre 2019, ainsi que de sa performance financière et de ses flux de

trésorerie, conformément aux Swiss GAAP RPC (en particulier la norme RPC 21).

En outre, ils sont conformes à la loi suisse, aux statuts, aux articles de lois traitant de

l’établissement et de la présentation des comptes annuels contenus dans les

dispositions légales de la République et Canton de Genève (LGAF, LSGAF, LIAF,

RIAF, LIPH, RIPH, LSurv), aux directives étatiques et à la directive de bouclement

2019 pour les entités subventionnées – secteur EPH.

19

Responsabilité du Bureau du Conseil de Fondation

La responsabilité de l'établissement des comptes annuels, conformément aux normes

Swiss GAAP RPC, aux dispositions légales et aux statuts, incombe au Bureau du

Conseil de Fondation. Cette responsabilité comprend la conception, la mise en place

et le maintien d’un système de contrôle interne relatif à l’établissement et la

présentation des comptes annuels afin que ceux-ci ne contiennent pas d’anomalies

significatives, que celles-ci résultent de fraudes ou d’erreurs. En outre, le Bureau du

Conseil de Fondation est responsable du choix et de l’application de méthodes

comptables appropriées, ainsi que des estimations comptables adéquates.

Responsabilité de l’organe de révision

Nous attestons que nous remplissons les exigences légales d’agrément conformément

à la loi sur la surveillance de la révision (LSR) et d’indépendance (art. 728 CO) et qu’il

n’existe aucun fait incompatible avec notre indépendance.

Conformément à l’article 728a alinéa 1 chiffre 3 du Code des Obligations et à la

Norme d’audit suisse 890, nous avons constaté qu’un système de contrôle interne

relatif à l’établissement des comptes annuels, défini selon les prescriptions du Conseil

de Fondation, était suffisamment documenté mais n’avait pas été appliqué sur tous

les points essentiels de certains processus importants pour la fondation.

Notre responsabilité consiste, sur la base de notre audit, à exprimer une opinion

d’audit sur les comptes annuels. Nous avons effectué notre audit conformément à la

loi suisse et aux Normes d’audit suisses (NAS). Ces normes requièrent de planifier et

réaliser l’audit pour obtenir une assurance raisonnable que les comptes annuels ne

contiennent pas d’anomalies significatives.

Page 1/3

Page 2/3


20

Selon notre appréciation, il existe, à l’exception des faits présentés au paragraphe

précédent, un système de contrôle interne relatif à l’établissement des comptes

annuels.

Nous recommandons d’approuver les comptes annuels qui vous sont soumis présentant

des capitaux propres de CHF 7'792'319.06.

Berney Associés Audit SA

Sébastien BRON

Expert-réviseur agréé

Réviseur responsable

Claude HERI

Expert-réviseur agréé

LE CONSEIL DE FONDATION constitue

l’organe suprême et stratégique de la

fondation Ensemble et s’appuie sur un Bureau.

Ses membres partagent leur expertise

en faveur du bon fonctionnement

de la fondation Ensemble.

Forte de sa vision opérationnelle et globale,

la Direction générale assiste aux séances

du Conseil sur invitation de la Présidence.

De manière générale, le Conseil de fondation

prend les mesures nécessaires en vue

de réaliser le but de la fondation Ensemble.

Christian STUDER, président *

Guy UBAGHS, président *

Davide RIATSCH, vice-président*

Olivier ANTILLE, membre*

Françoise CINTER, membre jusqu’au 31.12.2019

Renaud DUPUIS, membre

Felix GUERRERO, membre

Yves MAGNIN, membre

Anne-Marie OBERSON, membre

Angelo PRONINI, membre

Patrizia RICCIO COLOMBO, membre

Marilou THOREL, membre jusqu’au 31.02.2019

HUGUELET Véronique, membre depuis le 09.10.2019

Jérôme LAEDERACH, directeur général

*sont également membres du Bureau du Conseil de fondation

DIRECTION

Jérôme LAEDERACH, Directeur général

Véronique AUGUSTE, Directrice

Anand CHANDRASEKHARAN, Directeur

David IMBODEN, Directeur

SERVICES SUPPORTS

Lionel GIRAUD, Responsable finances

Luis LANDROVE, Responsable ressources humaines

ORGA­

NES

LES COMMISSIONS – Afin de veiller à

l’application et au développement de la charte

des valeurs et en cohérence avec celle-ci,

la fondation Ensemble favorise le partenariat

et l’apport des acteurs concernés par la

mission de la fondation Ensemble. Initialement

sous formes de Commissions d’institutions

puis de Commissions secteurs, une réflexion

est en cours pour répondre à cet objectif.

Il s’agit d’encourager les initiatives visant

une amélioration de la prise en charge

des bénéficiaires et de permettre la discussion

de projets et de propositions.

UNE SÉRIE D’INSTANCES CONSULTATIVES

COMPLÈTENT L’ORGANISATION DE LA FONDATION :

LA COMMISSION FINANCES

Elle a pour mission de préparer les décisions financières

du Conseil de fondation et d’en assurer le suivi par mandat de

ce dernier ou du Bureau.

LA COMMISSION RESSOURCES HUMAINES

Décidée en 2018 et mise en place en 2019, elle a pour mission

d’approfondir la politique des ressources humaines de

la fondation Ensemble, et d’en assurer le suivi par mandat du

Conseil de fondation ou du Bureau.

LA COMMISSION PARITAIRE LPP

Dans le respect de ses obligations, la fondation Ensemble en

sa qualité d’employeur a adhéré à un plan de prévoyance

professionnelle. Créée en octobre 2005, la Commission paritaire

a pour mission de représenter les intérêts des collaborateurs

et de suivre la gestion de ce plan.

21

Annexes : comptes annuels (bilan, compte d’exploitation, tableau de financement, tableau de variation des fonds propres

et annexe)

rapport de performance (non audité)

LA COMMISSION DU PERSONNEL

Outil de représentation des collaborateurs, cette commission

peut être consultée sur toutes les questions présentant

un intérêt général pour le personnel de la fondation.

Page 3/3

LA FONDATION ENSEMBLE EST NOTAMMENT MEMBRE DES ORGANISMES SUIVANTS :

AGOEER Association genevoise des organismes d’éducation, d’enseignement et de réinsertion – www.agoeer.ch

APRES-GE Chambre genevoise de l’économie sociale et solidaire – www.apres-ge.ch

INSOS Genève Section cantonale d’INSOS Suisse – www.insos-geneve.ch

INSOS Suisse Institutions sociales suisses pour personnes handicapées – www.insos.ch


22

ÉVÉNE-

MENTS

17 JANVIER

JE GRANDIRAI DEMAIN

Vernissage exposition Markus Wittekind

Atelier artistique « Le Boléro »

« Je grandirai demain », exposition

collective qui a eu lieu à la Villa Dutoit,

centre culturel du Petit-Saconnex.

Elle explorait l’univers de l’enfance à

travers le regard de dix-huit artistes

issus d’horizons différents.

31 JANVIER

COUPE DE LA COMBE

Course de ski de fond et raquettes.

Michel et Ruben, accompagnés par

Marie et Yannick, ont participé

à la Coupe de La Combe à Le Lieu,

à la Vallée de Joux.

Cette course a permis aux sportifs de

l’atelier situé à l’avenue Frank-Thomas

de découvrir un nouveau sport en

dehors d’une salle de gymnastique,

dans les conditions climatiques propre

à l’hiver, comme le froid, le vent, la

neige. Il a fallu apprivoiser du matériel

particulier que sont les raquettes à

neige ainsi qu’organiser et participer

à des entraînements à la montagne en

vue de la préparation à la course.

12 FÉVRIER

FÊTE D’OUVERTURE DU

CHANTIER 80B ROUTE DE CHÊNE

DE LA CODHA

La CoDHA (coopérative d’habitation

associative) et la fondation Ensemble

représentent deux mondes, deux

cultures qui se sont rencontrées pour

réaliser un projet novateur de mixité

d’habitation et de cohésion sociale.

21 MARS

BONHOMME D’HIVER

Artcade et Maison de quartier de

Chêne-Bourg, le « SPOT »

7 AVRIL

CHASSE À L’ŒUF

Jardin d’Enfants Ensemble,

Parc Beaulieu

2 & 8 MAI

1,2,3 NOUS IRONS AU BOIS

Jardin d’Enfants Ensemble

14 MAI

YOUTH FOR SOAP FINALISTE

DU PRIX SUISSE DE L’ÉTHIQUE.

La cérémonie de remise du prix s’est

déroulée à l’Aula Magna du Château

d’Yverdon-les-Bains. Ce prix récompense

chaque année un effort particulier

mené en Suisse par une entreprise,

une organisation ou une collectivité

publique dans le domaine de l’éthique,

en matière de responsabilité sociale

ou de développement durable.

Le jury était composé de 7 membres

issus du monde de l’entreprise, de

la recherche ou de l’enseignement.

Le projet de recyclage de savons

Youth for Soap dont les bénéficiaires de

la fondation sont acteurs à part entière

a fait partie des 25 projets retenus.

13 JUIN

FÊTE DE L’ESSARDE SUR

LE THÈME DE L’ÉCHANGE ET

DES RENCONTRES

L’Essarde

15 JUIN

« VERNISSAGE EN PERSPECTIVE »

Jared Désacula et Sébastien Martone

Artcade

25 JUIN

FÊTE DE FIN D’ANNÉE

L’Atelier

27 JUIN

FÊTES DE FIN D’ANNÉE

Jardin d’Enfants Ensemble

et École La Petite Arche

29 JUIN

FÊTE DES PROMOTIONS DE

LA COMMUNE COLLEX-BOSSY

Installation des trois salons d’été

construits en matériaux de récupération

par l’équipe des menuisiers

de Frank Thomas.

1 er SEPTEMBRE

« EXPOSITION EN PERSPECTIVE »

Jared Désacula et Sébastien Martone

Artcade

19 SEPTEMBRE

LAVER CUP

Un après-midi avec les meilleurs

joueurs de tennis mondiaux.

21 SEPTEMBRE

JOURNÉE SPORTIVE

Handisport Genève

SOIRÉE DANSANTE

Claire Fontaine et L’Essarde

28 SEPTEMBRE

ATELIER JARDIN PARTICIPATIF

sur le chantier de la CoDHA

– 80B route de Chêne

En ce 28 septembre 2019, alors

que l’on annonçait de la pluie, le soleil

réchauffait les corps et les cœurs.

En même temps que la maison prend

forme et couleur, la collaboration et

l’entraide entre futurs habitants

s’épanouissent dans un atelier jardin,

tout en respectant les différences

de chacun. Cette journée donne sens

au premier prix dans la catégorie ’ Partenariat

’ reçu par la CoDHA dans le cadre

du jubilé des 100 ans de Coopératives

d’habitation suisses.

7 NOVEMBRE

CONFÉRENCE AIRHM SUISSE

sur le thème « Autodétermination

d’adultes ayant une déficience intellectuelle

sur leur lieu de vie et dans leurs

activités de loisir » à Lausanne.

28 NOVEMBRE

MARCHÉ DE L’AVENT

L’Essarde

1 er DÉCEMBRE

COURSE DE LA MARMITE

DE L’ESCALADE

12 DÉCEMBRE

FÊTE DE L’ESCALADE

Jardin d’Enfants Ensemble

14 DÉCEMBRE

MARCHÉ DE NOËL

Artcade

19 DÉCEMBRE

FÊTE DE NOËL

Jardin d’Enfants Ensemble

et École La Petite Arche

La venue du père Noël est attendue

impatiemment tout au long du mois de

décembre ; dans cette attente,

les équipes éducatives accompagnent

les enfants pour des bricolages, des

chansons et des recettes culinaires en

lien avec cette fête. Et chaque année,

nous sommes heureux d’accueillir le

père Noël pour un moment chaleureux.

Quand enfin le père Noël arrive,

accompagné de son Lutin, les yeux des

enfants s’illuminent et les visages

des adultes rayonnent de sourires qui

nous rappellent la vrai magie de Noël.

20 DÉCEMBRE

CONCERT DE NOËL

Alejandro Reyes, ambassadeur de

la fondation Etoile filante, offre

un concert aux jeunes de L’Atelier.

Etoile Filante étudie toutes les

demandes de rêves d’enfants, met tout

en œuvre pour parvenir à les réaliser

et accompagner à leur réalisation.

3’000 rêves d’enfants réalisés depuis

la création de la fondation Etoile

filante en 1993 !

Le concert donné à L’Atelier par

Alejandro Reyes, ambassadeur de cette

fondation, nous a été offert dans

le cadre de sa tournée de concerts en

pédiatrie et dans des institutions

accueillant des enfants en situation

de handicap. Ce fut un beau moment

de partage autour de la musique et

une belle transition vers les vacances

de Noël qui ont suivies.

23


24

NOUS

VOUS

Fondation de droit privé, la fondation Ensemble

s’inscrit en partenaire important du Canton

qui lui octroie des subventions significatives.

Ces contributions doivent toutefois être

complétées par des financements privés pour

permettre la réalisation de projets innovants,

favoriser la participation sociale et déployer

des prestations adaptées aux besoins

spécifiques des bénéficiaires.

En 2019, des donateurs particuliers,

associations, fondations, sociétés et autorités

publiques ont contribué par leur générosité à

la réalisation de nos différents projets et

manifestations. Nous tenons à les remercier

chaleureusement de leur fidèle soutien.

Merci également aux bénévoles qui nous ont

offert leur temps.

REMER -

CIONS

AUX PARTICULIERS

Mme ARNOLDI

Mme et M. Josefa et Javier BRANDON

M. Goeffroy BRAUNS

Mme Milena BINIQUI MENOUD

Mme et M. Chris et Roger BILGISCHER

M. Carlos Miguel CARNEIRO

Mme Liliane CHAPPUIS

M. Alain CHASSOT

Mme et M. Christine et Jean-Marie CHEVALLIER

Mme et M. Rosalie Edma et Angeles DESACULA

Mme Catherine FORSTER

M. Albert GRAF

Mme Marie LACROIX

Mme et M. Corinne et Gérard LAEDERACH

Mme Federica LUCCHINI

M. Romano MAZZOLARI

M. Jean MEICHTRY

Mme Josiane MERCIER

Mme et M. Anne-Marie et Léo NICOD

Mme et M. Oppliger STAUFFER

Mme Liliane Maury PASQUIER

M. Roger RÜDISÜHLI

Mme Valérie SCHMID

Mme Lucienne STADELMANN-PLATTET

M. Michel STADELMANN

Mme Lucette STAUFFER SCHMIDLE

Mme Edith TEUSCHER

M. Guy UBAGHS

Mme et M. Mireille et Jacky VECCHIO

Mme Sophie WEGHSTEEN

M. Hiromi YANO

AUX ASSOCIATIONS,

BÉNÉVOLES, FONDATIONS, SO-

CIÉTÉS ET AUTORITÉS

PUBLIQUES

Commune d’AIRE-LA-VILLE

Commune d’AVUSY

Commune de CAROUGE

Commune de CHÊNE-BOUGERIES

Commune de COLLEX-BOSSY

Commune de COLLONGE-BELLERIVE

Commune de GENTHOD

Commune de MEINIER

Commune de MEYRIN

Commune de RUSSIN

Commune de VEYRIER

Fondation COROMANDEL

Fondation LA COLOMBE

Fondation JOHANN ET LUZIA GRÄSSLI

Fondation MAGESTER

Fondation TEAMCO

LOTERIE ROMANDE

ROTARY CLUB Genève

CEC André-Chavanne

AGA KHAN Agency for Microfinance

Entreprise TOITURE SERVICES

Entreprise BORGA TOITURE SA

PROTEX SA

Ainsi qu’à tous les généreux

donateurs anonymes.

FAIRE UN DON

Vous pouvez faire un don au moyen

du bvr ci-joint ou l’adresser

par versement électronique à :

Banque Cantonale de Genève

1211 Genève 2

IBAN : CH13 0078 8000 T327 3936 2

La fondation Ensemble est reconnue

d’utilité publique, votre don pourra

donc être déduit des impôts, dans les

limites fixées par la loi. MERCI !

IMPRESSUM

Édition

Fondation Ensemble

Route des Jeunes 9

Case postale 1050

1211 Genève 26

Responsable

Jérôme Laederach

Directeur général

Fondation Ensemble

Conception

Lisa-Jeanne Leuch

F & F Genève

Rédaction

Stéphanie Chassot

sccommunication


FONDATION ENSEMBLE

ROUTE DES JEUNES 9

CASE POSTALE 1050 – 1211 GENÈVE 26

TÉLÉPHONE 022 343 17 26

CONTACT@FONDATION-ENSEMBLE.CH

WWW.FONDATION-ENSEMBLE.CH

IBAN : CH13 0078 8000 T327 3936 2