16.12.2022 Views

Construire la Wallonie

Create successful ePaper yourself

Turn your PDF publications into a flip-book with our unique Google optimized e-Paper software.

CONSTRUIRE LA<br />

WALLONIE<br />

5<br />

CONSTRUIRE LA<br />

WALLONIE<br />

2022<br />

PLATEFORME POUR LE BÂTIMENT, LE GÉNIE CIVIL ET LES INFRASTRUCTURES<br />

5<br />

Décembre<br />

Janvier<br />

PLATEFORME POUR LE BÂTIMENT, LE GÉNIE CIVIL ET LES INFRASTRUCTURES CONSTRUIRELAWALLONIE.BE<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


OUI!<br />

J' ADORE<br />

MON BOULOT<br />

CHEZ TOPOFF<br />

DEPUIS<br />

25 ANS<br />

SORDOFF.COM<br />

OUR FLEET OF INNOVATIVE MACHINES + OUR VERY SKILLED PEOPLE = A TRUE WIN/WIN


KEEPS YOU GOING.<br />

D’INNOMBRABLES<br />

PIÈCES<br />

Les pièces de rechange de haute qualité de TVH conviennent aux<br />

principales marques d’engins de terrassement et TP, comme :<br />

Bobcat • Case • Caterpil<strong>la</strong>r • JCB • John Deere • Kubota • Takeuchi • Volvo • Yanmar • …<br />

WWW.TVH.COM/MACHINES-DE-CONSTRUCTION<br />

TVH PARTS NV<br />

Brabantstraat 15 • 8790 Waregem • Belgium<br />

T +32 56 43 42 11 • F +32 56 43 44 88 • info@tvh.com • www.tvh.com


ÉDITION<br />

ÉDITORIAL<br />

5<br />

Revenir aux fondamentaux<br />

Les solutions les plus simples sont souvent les meilleures. C’est ce qui m’est venu à l’esprit en découvrant les propos d’Yves Sottiaux, responsable<br />

de Velux Belgium, à l’occasion du cinquantième anniversaire de l’entreprise. En 50 ans, Velux a révolutionné le logement des Belges : une<br />

maison sur deux compte aujourd’hui au moins une fenêtre de toit. La Belgique serait même le pays qui compte le plus de fenêtres de toit<br />

par habitant ! Et en effet, quoi de plus efficace et de moins cher pour réduire <strong>la</strong> consommation énergétique d’un logement tout en créant de<br />

l’espace et du confort, que d’aménager les combles en les iso<strong>la</strong>nt et en se servant du toit pour amener de <strong>la</strong> lumière naturelle ?<br />

Le coût d’une rénovation énergétique dissuade de nombreux Belges. D’autant que, d’après Embuild, les prix des matériaux ne sont pas prêts de<br />

retrouver leur niveau de prix d’avant COVID… Et <strong>la</strong> confédération d’encourager <strong>la</strong> popu<strong>la</strong>tion à passer à l’acte malgré tout.<br />

Revenir aux fondamentaux, titrais-je. C’est aussi ce que Frederik Vaes (UAU Collectiv) et Bart Thijs, les deux architectes à l’origine du nouveau<br />

« Living Tomorrow » à Vilvorde, préconisent.<br />

Frederik Vaes : « Contrairement au projet précédent de Living Tomorrow dans notre pays, nous ne voulons pas faire trop ‘high tech’ cette foisci.<br />

Mieux même, nous voulons revenir aux fondamentaux. Cette démarche repose sur <strong>la</strong> philosophie selon <strong>la</strong>quelle nous devrions réutiliser<br />

davantage et travailler de manière plus durable. Les nouveaux gadgets et un design futuriste sont peut-être agréables, mais ils n’ont rien à<br />

voir avec <strong>la</strong> durabilité, qui est l’avenir. Le design, c’est faire quelque chose qui est p<strong>la</strong>isant pour un certain temps. Il faut maintenant regarder<br />

au-delà de cette temporalité car nous devons nous débarrasser de cette culture du jetable. »<br />

Selon ces architectes, nous sommes archi-gâtés et nous ferions bien de nous montrer plus flexibles, et nous libérer de certaines règles qui<br />

rendent <strong>la</strong> construction inabordable. Et de citer l’exemple d’une réglementation qui impose, pour <strong>la</strong> construction d’un hôtel de ville, un<br />

maximum de 10 jours à une température intérieure de plus de 25 degrés… alors qu’il suffirait de commencer le travail une heure plus tôt et de<br />

prendre une heure de pause au moment le plus chaud de <strong>la</strong> journée, comme on le fait dans d’autres pays.<br />

Bref, « Il faut parfois pouvoir faire quelques pas en arrière pour pouvoir continuer à évoluer. »<br />

Bonne lecture !<br />

Philippe Selke


CONSTRUIRE LA<br />

WALLONIE<br />

PLATEFORME POUR LE BÂTIMENT,<br />

LE GÉNIE CIVIL ET LES INFRASTRUCTURES<br />

COLOPHON<br />

Année 5 • numéro 5 • 2022<br />

Paraît 5 x par an<br />

ÉDITEUR<br />

5<br />

25<br />

Domein De Herten<br />

Hertsbergsestraat 4, B-8020 Oostkamp<br />

+32 50 36 81 70<br />

info@louwersmediagroep.be<br />

louwersmediagroep.be<br />

RÉDACTION FINALE<br />

Philippe Selke<br />

ÉQUIPE DE RÉDACTION<br />

Joaquim Dupont, Florian Holsbeek, Tim Janssens,<br />

Pieter de Mos, Luc Ophals, Christine Rasir,<br />

Niels Rouvrois, Philippe Selke, Kris Vandekerckhove et<br />

Silke Van Parijs<br />

GESTION DE PROJET<br />

Olivia Castelein<br />

+32 468 40 54 02<br />

o.castelein@louwersmediagroep.be<br />

Jonathan Huppez<br />

+32 490 39 81 37<br />

j.huppez@louwersmediagroep.be<br />

PUBLICITÉ<br />

Un PDF en haute résolution doit être fourni via<br />

AdPortal. Si vous n’avez pas encore reçu de lien pour<br />

le téléchargement, envoyez un mail à<br />

traffic@louwersmediagroep.be<br />

SECRÉTARIAT<br />

Riana Holley, Elke Kina<br />

ABONNEMENT<br />

Belgique: € 70,00 par an, hors tva<br />

Hors Belgique: € 109,00 par an, hors tva<br />

ING Bank BE33 3631 9320 5246<br />

BIC BBRUBEBB<br />

À l’att. de: Louwers Mediagroep<br />

avec mention "<strong>Construire</strong> <strong>la</strong> <strong>Wallonie</strong>"<br />

Information sur les abonnements<br />

+32 50 36 81 70<br />

CHANGEMENT D'ADRESSE<br />

A signaler par écrit au moins 3 semaines avant le<br />

déménagement à :<br />

Hertsbergsestraat 4, B-8020 Oostkamp<br />

RÉSILIATION<br />

Sans avis écrit de résiliation deux mois avant<br />

<strong>la</strong> fin de <strong>la</strong> période d'abonnement, celui-ci est<br />

automatiquement prolongé d'un an.<br />

LECTEURS CONTRÔLÉS<br />

Le public cible englobe architectes,ingénieurs et<br />

bureaux d’étude, entrepreneurs et promoteurs,<br />

villes et communes,ministères et autorités,<br />

organismes publics, centres de recherche et<br />

d’excellence pour <strong>la</strong> construction (civile).<br />

GRAPHISME/DIRECTION ARTISTIQUE<br />

studio@louwersmediagroep.be<br />

IMPRESSION<br />

Drukkerij Pattyn, Veurne<br />

Aucune partie de cette publication ne peut être reprise ou reproduite<br />

sans l’autorisation écrite de l’éditeur et sans mention de <strong>la</strong><br />

source. Bien que ce magazine ait été réalisé avec le plus grand soin,<br />

éditeur et auteurs ne peuvent être tenus responsables de <strong>la</strong> justesse<br />

et de l’exhaustivité de l’information. Ils n’acceptent en conséquence<br />

aucune responsabilité pour les dommages de toute nature, résultant<br />

d’actions et/ou de décisions basées sur cette information.<br />

CONSTRUCTION<br />

8<br />

Namur Gare multimodale 8<br />

Un pont haubané de haut vol pour les bus namurois 10<br />

Gosselies Bâtiment d'entreprise 14<br />

Carte b<strong>la</strong>nche Piet Colruyt 16<br />

Bruxelles MONTECO 18<br />

Une protection incendie conçue et fabriquée à Tournai 21<br />

MONTECO : des aménagements extérieurs comme touche finale 23<br />

Une façade en aluminium pour l’immeuble en bois Monteco 25<br />

Mobilier moderne et convivial pour une référence de l’immobilier 26<br />

Gosselies Athénée royal 28<br />

Le BIM facilite <strong>la</strong> validation des données et <strong>la</strong> circu<strong>la</strong>rité d’un projet pilote prestigieux 32<br />

Un constructeur métallique se renforce et se donne une nouvelle identité 34<br />

Combiner station totale et scanner <strong>la</strong>ser pour des prises de mesures … sur mesure 38<br />

Consolider <strong>la</strong> durabilité 40<br />

Liège Résidence Schwann 44<br />

​Tous les voyants au vert pour les fondations vissées 46<br />

Spa-Francorchamps Tribune du Raidillon 48<br />

Cachez ces techniques que je ne saurais voir 51<br />

Une préfabrication minutieuse 53<br />

Quatre ingénieurs dans le vent du Raidillon 54<br />

Défi relevé pour <strong>la</strong> tribune d’un virage mythique 57<br />

Silence, on roule ! 58<br />

Ans Ecole communale 60<br />

« Devenir un acteur du changement, pas un spectateur » 63<br />

Molenbeek Saint-Jean Petite Senne 64<br />

Quartier Enée : des solutions d’égouttage délivrées dans des dé<strong>la</strong>is records 66<br />

Une robinetterie électronique fait plus qu’économiser de l’eau 68<br />

Bruxelles Brucity 70<br />

Une présence majestueuse et lumineuse 74<br />

« La volonté du travail bien fait, jusque dans les moindres détails » 76<br />

La légèreté du PE pour donner du relief au Paradis 78<br />

Tournai HELHa 80<br />

Des sols en résine pour <strong>la</strong> HELHa remise à neuf 83<br />

Liège Trilogiport JOST 84<br />

Barchon Parc PME Légipont 86<br />

De Boterton, un projet résidentiel avec plus de 500 fenêtres en aluminium 90<br />

Ostende The Waves 92<br />

Concepts en béton préfabriqués - Iso<strong>la</strong>tion acoustique entre habitations 96<br />

CAHIER FAÇADES<br />

Des solutions de façade performantes pour un centre biotech de pointe 98<br />

L'importante valeur ajoutée du verre 102<br />

CAHIER CARRIÈRES ET PIERRES NATURELLES<br />

38<br />

La pierre naturelle, millénaire et pourtant si contemporaine 104<br />

Une vision durable qui fait carrière 108


Décembre<br />

Janvier<br />

SOMMAIRE<br />

51<br />

98<br />

INFRA<br />

70<br />

138<br />

Climat et circu<strong>la</strong>rité au menu du Concrete Day 112<br />

Certificat de sensibilisation aux émissions de CO 2<br />

pour Duchêne et De Graeve (Eiffage Benelux) 114<br />

Protection certifiée BENOR des tuyaux en béton avec un revêtement époxyde 117<br />

Un système d’égouttage optimisé pour un nouveau bâtiment de l’armée belge 118<br />

Tout pour les voies hydrauliques 122<br />

Mobilisation exceptionnelle pour un double chantier extraordinaire 124<br />

Un producteur de fonte ductile travaille à l’électrification du processus de production 127<br />

Une chape de compression étanche et sans fissures pour le pont de l’Escaut à Tamise 128<br />

L’intégrateur multi-techniques qui équipe voiries et tunnels 132<br />

Des projets ferroviaires à Tubize et à Visé fondés sur <strong>la</strong> flexibilité et <strong>la</strong> qualité 135<br />

Chantier d’assainissement – répondre au défi des pluies torrentielles 137<br />

183<br />

CAHIER ESPACE PUBLIC<br />

Un cœur de ville tout neuf pour Verviers 138<br />

Du mobilier urbain convivial réalisé sur mesure pour l’espace public verviétois 142<br />

Verviers ou l’évidence de <strong>la</strong> pierre naturelle belge 144<br />

Du mobilier urbain sur mesure et local 148<br />

Des villes ambassadrices de <strong>la</strong> pierre locale 151<br />

Mieux infiltrer les eaux de ruissellement en s’aidant de <strong>la</strong> nature 152<br />

La numérisation et <strong>la</strong> durabilité mises en avant avec Q2B et les nouvelles normes du béton 156<br />

Solutions à base de résine fonctionnelles et sans joint pour les espaces publics 159<br />

Tendances dans le traitement de surface du béton pour les revêtements décoratifs des chaussées 160<br />

Urban Cooling System contre l’effet « îlot de chaleur urbain » 163<br />

Limiter l’impact de l’aménagement 165<br />

Un nouveau marquage au sol pour améliorer <strong>la</strong> sécurité des enfants 166<br />

MATÉRIELS & MACHINES<br />

De nouvelles pelles à rayon court et grues mobiles Takeuchi arrivent ! 170<br />

Polyvalence et précision, pour faciliter <strong>la</strong> vie du machiniste 172<br />

Première à <strong>la</strong> Bauma : quatre chariot télescopiques actualisés 175<br />

Comment les bancs d’essai TVH ouvrent <strong>la</strong> voie à <strong>la</strong> durabilité 176<br />

Des chargeuses sur pneus désormais disponibles en version électrique 178<br />

Outils et accessoires de travail pour le génie civil 181<br />

Besoin de pièces d’équipement pour votre excavatrice ? Commandez-les sur www.vematec.com ! 183<br />

Productivité décuplée désormais aussi pour les pelles sur pneus 186<br />

CONSTRUIRE LA<br />

WALLONIE<br />

5<br />

PLATEFORME POUR LE BÂTIMENT, LE GÉNIE CIVIL ET LES INFRASTRUCTURES CONSTRUIRELAWALLONIE.BE<br />

CONSTRUIRE LA<br />

WALLONIE<br />

WALLONIE<br />

2022<br />

PLATEFORME POUR LE BÂTIMENT, LE GÉNIE CIVIL ET LES INFRASTRUCTURES<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE<br />

Photo: Pascal Thémans pour<br />

Duchêne & Franki<br />

Pour rester gratuitement au<br />

courant de l'actualité, suivez-nous<br />

sur les réseaux sociaux et inscrivezvous<br />

à notre newsletter.<br />

construire<strong>la</strong>wallonie.be<br />

5<br />

Partenaires en construction 190


Namur Gare multimodale<br />

La multimodalité entre en gare<br />

dans <strong>la</strong> capitale wallonne<br />

On dit parfois qu’à Namur, tout prend un peu plus de temps… Débuté en 2016, ce chantier pharaonique entre enfin en gare, avec quelques<br />

années de retard. Malgré les nombreuses contraintes et mauvaise surprises – sol instable, COVID, inondations, …, <strong>la</strong> SM intégrée Franki-<br />

Duchêne est sur le point de livrer un ensemble unique qui rendra de fiers services à tous ceux qui passent par <strong>la</strong> capitale wallonne, et ce<br />

dans le cadre d’un budget dont l’augmentation est restée raisonnable.<br />

Texte Philippe Selke | Photos Pascal Thémans<br />

Divisé en plusieurs zones et phasé afin notamment<br />

de permettre le maintien du trafic routier et<br />

ferroviaire, le projet consistait en le renforcement<br />

et l’extension de <strong>la</strong> structure de <strong>la</strong> gare ferroviaire<br />

existante, <strong>la</strong> réalisation par-dessus celle-ci d’une<br />

gare des bus avec pont haubané pour y accéder,<br />

<strong>la</strong> modification des voiries d’accès et <strong>la</strong> rénovation<br />

de l’intérieur de <strong>la</strong> gare existante.<br />

Manuel Nemes, responsable Génie civil chez<br />

Duchêne : « Il s’agit là de l’un des plus importants<br />

chantiers de génie civil qu’a réalisés Duchêne.<br />

L’ensemble sera achevé à <strong>la</strong> fin de cette année, il<br />

restera juste quelques aménagements à terminer<br />

sur l’aile Chiny. »<br />

Un spectacu<strong>la</strong>ire nouveau pont en<br />

plein centre-ville<br />

La première étape a consisté à dép<strong>la</strong>cer <strong>la</strong> gare<br />

des bus existante en réalisant des voiries et<br />

des quais provisoires (23 000 m 2 ). A l’endroit<br />

de l’ancienne gare des bus, un pont haubané<br />

de 80 m de portée avec rampe de 190 m a été<br />

construit pour permettre aux bus d’accéder à<br />

leur nouvelle gare sur le toit de <strong>la</strong> gare des trains<br />

directement depuis le rond-point Léopold. Manuel<br />

Nemes : « Le démarrage fut compliqué car nous<br />

avons dû faire face à des contraintes techniques<br />

au niveau des fondations, suite à un sol comprenant<br />

des zones karstiques pouvant affecter <strong>la</strong><br />

stabilité. Pour asseoir le pont, nous avons par<br />

exemple dû fortement allonger les fondations.<br />

Les pieux sont passés de 18 à 26 m, et nous<br />

avons ensuite foré jusqu’à 36 m de profondeur<br />

pour vérifier l’absence de poches. En outre, nous<br />

avons dû tenir compte de <strong>la</strong> présence d’ouvrages<br />

La nouvelle gare des bus a été réalisée sur le deuxième<br />

niveau de <strong>la</strong> dalle existante de <strong>la</strong> gare SNCB.<br />

8 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Gare multimodale Namur<br />

Alliant train et bus, le projet inscrit <strong>la</strong> capitale<br />

wallonne sur <strong>la</strong> carte de <strong>la</strong> multimodalité.<br />

existants en sous-sol, canalisant un cours<br />

d’eau. » Réalisé en structure mixte acier-béton, le<br />

pont est non seulement courbe, mais son mât<br />

est incliné et seulement appuyé. Le tablier de sa<br />

rampe d’accès repose sur plus de 200 colonnes<br />

en béton b<strong>la</strong>nc.<br />

Les bus par-dessus les trains<br />

Vint ensuite <strong>la</strong> réalisation de <strong>la</strong> gare des bus<br />

sur le deuxième niveau de <strong>la</strong> dalle existante de<br />

<strong>la</strong> gare SNCB (12 000 m 2 ). 1050 m 2 de murs<br />

rideaux avec vitrage c<strong>la</strong>mé ont été mis en œuvre.<br />

Une charpente métallique assez complexe<br />

supporte une verrière photovoltaïque de 5000 m 2 ,<br />

composée de cellules plutôt que de panneaux, ce<br />

qui était assez innovant au moment où le projet<br />

a été conçu. Ces travaux devaient évidemment<br />

être menés en maintenant <strong>la</strong> gare ferroviaire<br />

en activité.<br />

Les différents aménagements ont été mis en<br />

service au fur et à mesure de l’avancement des<br />

travaux. Actuellement, le pont et les bureaux<br />

du TEC sont déjà en service. Les bus stationnent<br />

à vide sur <strong>la</strong> dalle, et les usagers devraient y avoir<br />

accès très bientôt.<br />

Mener à bien un tel chantier dans un environnement<br />

urbain aussi animé a représenté à un<br />

fameux défi pour l’entrepreneur, mais le travail<br />

réalisé contribue à inscrire <strong>la</strong> capitale wallonne<br />

sur <strong>la</strong> carte de <strong>la</strong> multimodalité, indispensable<br />

pour l’avenir de nos villes. ❚<br />

Manuel Nemes : « Même pour réaliser les façades,<br />

nous devions nous insérer dans des timings figés,<br />

en fonction des coupures de voies programmées<br />

longtemps à l’avance. »<br />

Réalisé en structure mixte acier-béton, le pont haubané donnant accès<br />

à <strong>la</strong> gare des bus est non seulement courbe, mais son mât est incliné et<br />

seulement appuyé.<br />

La SNCB a profité des travaux pour procéder à<br />

<strong>la</strong> rénovation de l’intérieur de <strong>la</strong> gare ferroviaire :<br />

les faux-p<strong>la</strong>fonds et les carre<strong>la</strong>ges ont été refaits,<br />

ainsi que <strong>la</strong> totalité de <strong>la</strong> façade (4000 m 2 de<br />

murs rideaux) qui, jusqu’il y a peu, n’était fermée<br />

qu’avec des structures provisoires… Un nouveau<br />

bureau de police a été construit à <strong>la</strong> p<strong>la</strong>ce de<br />

l’ancien. L’aile Chiny, sur <strong>la</strong> droite du bâtiment<br />

existant, est encore en cours de réaménagement<br />

pour en faire l’un des accès principaux à <strong>la</strong> gare<br />

des bus. Manuel Nemes : « Une petite pierre<br />

à l’édifice, qui nous a cependant demandé<br />

beaucoup d’énergie en raison de l’instabilité du<br />

bâtiment, nous obligeant à adapter notre façon<br />

de déconstruire et de reconstruire. »<br />

Un chantier mené à bien<br />

Manuel Nemes : « Nous avons subi <strong>la</strong> crise<br />

du COVID, qui a paralysé une partie de nos<br />

fournitures venant de l’étranger, puis les<br />

inondations de l’été 2021, alors que le bâtiment<br />

n’était pas encore totalement étanche. L’explosion<br />

des prix et les problèmes d’approvisionnement<br />

ont compliqué <strong>la</strong> gestion d’un chantier aussi<br />

important, mais nous y sommes arrivés ! »<br />

« Il s’agit de l’un des plus<br />

importants chantiers de génie<br />

civil qu’a réalisés Duchêne ces<br />

dernières années. »<br />

Une charpente métallique assez complexe supporte<br />

une verrière photovoltaïque de 5000 m 2 , composée<br />

de cellules plutôt que de panneaux.<br />

FICHE TECHNIQUE<br />

Maître d’ouvrage<br />

Eurogare S.A<br />

Architecte<br />

NEY and Partners<br />

Entreprise générale<br />

SM Franki – Duchêne<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 9


Namur<br />

Gare multimodale<br />

Avec ses connecteurs pour les haubans, <strong>la</strong> PRS de 38 m est prête à quitter les ateliers de TMI à Andenne.<br />

Un pont haubané de haut vol<br />

pour les bus namurois<br />

Avec son mât de 89 tonnes pour 41 m de haut, le pont haubané donnant accès à <strong>la</strong> station des bus est sans doute <strong>la</strong> partie <strong>la</strong> plus<br />

spectacu<strong>la</strong>ire de <strong>la</strong> gare multimodale de Namur. Conçu par Ney & partners, cet ouvrage métallique d’une grande complexité a été tracé,<br />

fabriqué et monté sur site par <strong>la</strong> société andennaise Techno Métal Industrie (TMI) pour le compte de <strong>la</strong> SM Franki-Duchêne. Une prouesse<br />

à <strong>la</strong> hauteur du savoir-faire du constructeur métallique, qui a demandé 30 000 heures de main d’œuvre, hors dessin, pour l’ensemble<br />

du pont !<br />

Texte Philippe Selke | Photos Techno Métal Industrie<br />

L’accès à <strong>la</strong> gare des bus depuis <strong>la</strong> p<strong>la</strong>ce Léopold est constitué d’une rampe<br />

rectiligne sur structure en béton d’environ 250 m, prolongée par un ouvrage<br />

d’art courbe (clothoïde hélicoïdale) de type pont haubané d’environ 80 m<br />

de portée. Cet ouvrage se compose d’une poutre PRS de 38 m embétonnée<br />

dans <strong>la</strong> rampe d’accès, d’un mât de 41 m de haut, de 3 caissons principaux,<br />

d’entretoises, d’un moignon faisant <strong>la</strong> liaison avec <strong>la</strong> rampe rectiligne en<br />

béton et de poutres de rive, pour un total de 570 tonnes d’acier. Auquel il faut<br />

encore ajouter 40 tonnes de haubans et 75 tonnes de structures provisoires.<br />

Précision millimétrique<br />

Le chantier du pont s’est étalé sur 2 à 3 ans, avec des périodes d’arrêt pour<br />

permettre <strong>la</strong> réalisation d’autres phases. Grâce à des tubes orientés au mm<br />

près, <strong>la</strong> PRS embétonnée permet <strong>la</strong> connexion entre <strong>la</strong> rampe et le pont par<br />

l’intermédiaire du mât et de ses haubans. D’une allure très é<strong>la</strong>ncée, le mât<br />

est pourtant composé de tôles en acier S460 avec des épaisseurs pouvant<br />

aller jusqu’à 120 mm. Il a été acheminé sur site d’une seule pièce pendant<br />

<strong>la</strong> nuit. Ce mât n’est pas ancré dans le béton mais bien déposé sur un socle,<br />

formant rotule, permettant au mât de bouger au gré des mouvements du<br />

pont liés aux passages routiers. L’orientation de ce socle, avec tête bombée, a<br />

dû être garantie au dixième de millimètre afin d’assurer un contact suffisant<br />

dans toutes les positions du mât. Une fois le mât en p<strong>la</strong>ce, ce fut au tour des<br />

haubans d’être accrochés et mis sous tension, de manière provisoire d’abord,<br />

de façon définitive ensuite. Cette phase a demandé une infinité de rég<strong>la</strong>ges<br />

fins au millimètre près. Les calculs effectués par SC&D, le bureau d’étude de<br />

TMI, ont montré à cette occasion toute leur utilité.<br />

Complexité sans pareille<br />

Eric Deneil, gérant de TMI : « Traçage, fabrication et montage ont été rendus<br />

10 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Gare multimodale Namur<br />

compliqués par <strong>la</strong> géométrie de l’ouvrage, caractérisé par un cintrage très<br />

particulier. Lors du montage sur chantier, il fal<strong>la</strong>it de plus retrouver <strong>la</strong> bonne<br />

géométrie en réassemb<strong>la</strong>nt sur des structures provisoires les éléments<br />

découpés pour le transport. Un travail de haute précision nécessaire pour<br />

éviter d’injecter dans <strong>la</strong> structure définitive des efforts non prévus. »<br />

Il fal<strong>la</strong>it aussi tenir compte des contraintes liés au site en pleine ville. Ainsi, les<br />

premières phases de pose du caisson principal, fabriqué et posé en 4 parties<br />

puis soudé en position, se sont déroulées par-dessus <strong>la</strong> route, obligeant les<br />

« Une telle complexité ne<br />

nous fait pas peur. Au<br />

contraire, nous aimons<br />

relever de pareils défis, qui<br />

révèlent tout notre<br />

savoir-faire. »<br />

Le montage des éléments découpés pour le transport se<br />

fait sur des structures provisoires.<br />

Indubitablement, cet ouvrage d’art remarquable fait <strong>la</strong> fierté de<br />

ceux qui l’ont conçu, fabriqué et monté.<br />

équipes à travailler de nuit. Une autre partie du montage devant se faire<br />

par-dessus les voies ferrées, une préparation minutieuse fut nécessaire pour<br />

s’insérer dans les fenêtres de travail très courtes attribuées par Infrabel.<br />

Mais l’étape <strong>la</strong> plus périlleuse fut sans doute <strong>la</strong> pose du mât. Eric Deneil : « Le<br />

pied du mât formant rotule, il n’offrait aucune stabilité. Il a fallu positionner<br />

au cm près <strong>la</strong> tête du mât, équipée d’un capteur pour suivre en temps réel<br />

sa position, puis stabiliser celui-ci au moyen de 2 x 2 câbles longitudinaux<br />

en p<strong>la</strong>ce de futurs câbles définitifs et d’un tube p<strong>la</strong>cé transversalement.<br />

Quand on a lâché le mât vers 20 heures, on s’est dit qu’on était un peu fous<br />

! Mais ce<strong>la</strong> avait été parfaitement calculé et tout s’est bien passé. Une telle<br />

complexité ne nous fait d’ailleurs pas peur. Au contraire, nous aimons relever<br />

de pareils défis, qui révèlent tout notre savoir-faire. »<br />

L’étape <strong>la</strong> plus périlleuse fut sans doute <strong>la</strong> pose du mât.<br />

Indubitablement, cet ouvrage d’art remarquable fait <strong>la</strong> fierté de ceux qui<br />

l’ont conçu, fabriqué et monté. Peut-être s’affichera-t-il aussi avec le temps<br />

comme l’une des attractions de <strong>la</strong> capitale wallonne. C’est tout ce qu’on<br />

lui souhaite. ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 11


Une valeur sûre des<br />

fabrications métalliques<br />

F E R R O N N E R I E<br />

C H A R P E N T E S<br />

M É T A L L I Q U E S<br />

O U V R A G E S D ’ A R T<br />

M É C A N O - S O U D U R E<br />

www.technometal.be


Depuis plus de 65 ans,<br />

LE spécialiste du synthétique<br />

en <strong>Wallonie</strong> à votre service.<br />

P<strong>la</strong>stics Wauters SA I 56, rue des Cayats - 6001 Marcinelle<br />

Tel. +32 71 600 400 I www.p<strong>la</strong>sticswauters.be I info@p<strong>la</strong>sticswauters.be


Gosselies Bâtiment d'entreprise<br />

UN NOUVEAU BÂTIMENT POUR SOUTENIR<br />

LE DÉVELOPPEMENT DES ACTIVITÉS<br />

L’entreprise carolo P<strong>la</strong>stics Wauters vient de recevoir le permis pour <strong>la</strong> construction de son nouveau bâtiment d’entreprise, sur son<br />

nouveau site de Gosselies. Avec une livraison prévue pour l’année 2025, ce nouveau centre traduit l’envergure prise par <strong>la</strong> société<br />

ainsi que sa détermination à offrir à ses nombreux clients un service toujours plus qualitatif. Le projet est signé par le bureau<br />

Goffart & Polomé Architectes, un partenaire de confiance pour P<strong>la</strong>stics Wauters. Bastien Wauters, petit-fils des fondateurs Gilbert<br />

et Maria et directeur commercial de <strong>la</strong> société, a détaillé les raisons derrière ce grand changement et ce qu’il implique pour le futur de<br />

P<strong>la</strong>stics Wauters.<br />

Texte Joaquim Dupont | Photos Goffart & Polomé Architectes<br />

Avec ce nouveau site de plus de 15 000 m 2, P<strong>la</strong>stics Wauters prend une nouvelle dimension.<br />

Une nouvelle dimension<br />

Le nouveau site de Gosselies s’étendra sur plus de<br />

15 000 m 2 , et fera plus que doubler <strong>la</strong> superficie<br />

déjà disponible avec les deux magasins existants,<br />

à Marcinelle et Gilly. Pour P<strong>la</strong>stics Wauters, il<br />

s’agit avant tout d’une nécessité pratique au vu<br />

de <strong>la</strong> croissance de l’entreprise, comme l’explique<br />

Bastien Wauters : « Nous avions besoin d’un<br />

centre adapté à <strong>la</strong> nouvelle envergure de P<strong>la</strong>stics<br />

Wauters, car nous avons dépassé les capacités<br />

de nos magasins. Un nouvel espace était donc<br />

nécessaire pour augmenter notre capacité de<br />

stockage et de développer davantage notre<br />

gamme de produits pour parvenir à offrir un<br />

service encore plus complet. Le site de Gosselies<br />

nous permettra également d’accueillir nos clients<br />

dans des conditions optimales, avec notamment<br />

un point de vente de 2400 m 2 ».<br />

Faciliter <strong>la</strong> logistique<br />

Le développement de l’entreprise ces dernières<br />

années a entrainé des problèmes logistiques de<br />

plus en plus compliqués à gérer sur les anciens<br />

sites de Gilly et Marcinelle. « Le magasin de<br />

Marcinelle est toujours situé sur le terrain de <strong>la</strong><br />

propriété de nos grands-parents qui se trouve<br />

dans une rue résidentielle, avec un unique accès<br />

qui sert à <strong>la</strong> fois d’entrée et de sortie. Ce n’était<br />

donc plus vivable d’un point de vue logistique ».<br />

Bastien Wauters se réjouit de <strong>la</strong> prochaine mise en<br />

route des travaux, surtout après avoir été quelque<br />

peu retardés dans leur grande entreprise :« Nous<br />

14 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Bâtiment d'entreprise Gosselies<br />

Le point de vente de 2400 m 2 permettra à l’entreprise carolo<br />

d’accueillir ses clients dans des conditions optimales.<br />

avons connu quelques difficultés administratives<br />

et avons dû faire un recours auprès de <strong>la</strong> Région<br />

Wallonne afin d’obtenir le permis. Nous sommes<br />

désormais prêts à démarrer le chantier, début<br />

d’année 2023 ».<br />

Un complexe adapté aux<br />

différents pôles<br />

L’équipe de conception du bureau Goffart & Polomé<br />

ont imaginé un bâtiment seg menté en différents<br />

pôles, consacrés à des rôles précis. « La typologie<br />

des surfaces diffère selon les différentes parties<br />

du bâtiment, et fait référence aux matériaux<br />

qui y sont stockés. On dénombre des espaces de<br />

stockages intérieurs, un « chaud » et un « froid »,<br />

ainsi que deux espaces extérieurs, un couvert<br />

et l’autre non-couvert », détaille Brice Polomé,<br />

architecte associé. Le nouveau bâtiment alliera<br />

également divers matériaux, typiques des codes<br />

industriels. On y retrouvera du bardage bois et<br />

béton, tout comme du polycarbonate, qui en plus<br />

d’apporter un aspect diaphane et transparent,<br />

envoie un petit clin d’œil aux activités<br />

de P<strong>la</strong>stics Wauters.<br />

Une intégration remarquable dans<br />

l’environnement<br />

Les deux parties arrondies du bâtiment, en amont<br />

et en aval du site, contribuent à l’aspect organique<br />

du site, qui s’intègre de façon douce dans<br />

l’environnement. « Il a directement été question de<br />

tout mettre en œuvre pour respecter le cadre du<br />

site et sa biodiversité », ajoute l’architecte. En effet,<br />

<strong>la</strong> zone est un repère pour une espèce protégée<br />

de batraciens, le crapaud ca<strong>la</strong>mite. Le projet<br />

comprend des délimitations de type « bocage » en<br />

haies, ainsi que <strong>la</strong> protection des lisières de forêt<br />

avoisinantes, essentielles pour <strong>la</strong> faune et <strong>la</strong> flore<br />

locale. De plus, le bâtiment s’appuiera quant à<br />

lui sur une instal<strong>la</strong>tion conséquente de panneaux<br />

photovoltaïques et d’une pompe à chaleur pour<br />

limiter son impact environnemental. ❚<br />

FICHE TECHNIQUE<br />

Maître d’ouvrage<br />

P<strong>la</strong>stics Wauters SA<br />

Architecte<br />

Goffart & Polomé Architectes<br />

Entreprise générale<br />

Pas encore connue<br />

« Il a directement été question de<br />

tout mettre en œuvre pour respecter<br />

le cadre du site et sa biodiversité. »<br />

Le nouveau bâtiment alliera divers matériaux, dont le polycarbonate : un petit clin d’œil aux activités de P<strong>la</strong>stics Wauters.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 15


CARTE BLANCHE<br />

« Il est dans notre<br />

propre intérêt de<br />

penser un peu plus<br />

à l’intérêt général. »<br />

‘streamer’<br />

16 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


CARTE BLANCHE<br />

Piet Colruyt<br />

Architecte, philosophe, activiste climatique et investisseur à impact social<br />

INVESTIR DANS LE BIEN COMMUN<br />

Lorsque j'ai obtenu mon diplôme d'architecte en 1994, il n'y avait qu'une poignée d'étudiants qui vou<strong>la</strong>ient vraiment<br />

entrer dans <strong>la</strong> profession. Apparemment, notre formation était si <strong>la</strong>rge que certains se sont spécialisés dans <strong>la</strong><br />

mise en lumière ou <strong>la</strong> restauration patrimoniale, tandis que d'autres ont préféré les calculs de stabilité ou le facility<br />

management. J'ai fini par devenir investisseur à impact. J'investis dans des entreprises à finalité sociale. Étant donné<br />

que pratiquement personne n'a choisi ces études pour gagner beaucoup d'argent, les architectes sont en réalité<br />

également … des entrepreneurs sociaux. Nous voulons tous rendre le monde un peu plus agréable. Pour le bien commun,<br />

pour <strong>la</strong> communauté.<br />

Et pourtant, il faut un temps désespérément long pour construire<br />

l'avenir d'un secteur aussi immobile que l'immobilier. À l'échelle mondiale,<br />

l'environnement bâti représente 40% des émissions totales de<br />

CO 2<br />

, les prix de l'énergie montent en flèche, <strong>la</strong> pénurie de matériaux<br />

se fait sentir depuis plusieurs années alors qu'aujourd'hui, seul 1%<br />

des bâtiments sont construits de manière circu<strong>la</strong>ire et que le Green<br />

Deal européen impose des objectifs toujours plus stricts. Malgré ce<strong>la</strong>,<br />

les promoteurs et les investisseurs continuent de traîner les pieds.<br />

Pourquoi n'investissons-nous pas tous massivement dans le<br />

logement social ? Dans le soutien extrasco<strong>la</strong>ire pour les enfants<br />

qui grandissent dans <strong>la</strong> pauvreté ? Dans des panneaux so<strong>la</strong>ires<br />

sur tous les bâtiments publics ? Dans des rues à l’épreuve du<br />

climat qui rendent <strong>la</strong> vie en ville collectivement moins chère et<br />

plus agréable ? Dans des parcs nationaux proches de <strong>la</strong> ville, au<br />

bénéfice du tourisme, de <strong>la</strong> santé, de <strong>la</strong> biodiversité ? Pourquoi<br />

tous les immeubles de bureaux ne passent-ils pas immédiatement<br />

à une climatisation plus intelligente ? Pourquoi les communautés<br />

énergétiques locales ont-elles toujours autant de mal à décoller ?<br />

Parce que nous avons construit notre modèle capitaliste sur<br />

une base erronée : comme si tous les gens ne pensaient qu'à<br />

leur propre intérêt. Ce n'est pas vrai. La plupart des gens sont<br />

bons par nature. Si cette déc<strong>la</strong>ration de Rutger Bregman est<br />

vraie, beaucoup plus devient tout à coup possible. Il est dans<br />

notre propre intérêt de penser un peu plus à l’intérêt général. En<br />

évaluant toutes ces opportunités d’affaires avec un coût du capital<br />

plus faible, simplement parce que les gens sont prêts à accepter<br />

des rendements quelque peu inférieurs pour le bien commun, un<br />

grand nombre des investissements susmentionnés deviennent<br />

soudain des évidences. Des milliards peuvent ainsi être investis<br />

dans notre jeunesse, dans <strong>la</strong> prévention en matière de santé, dans<br />

des projets qui s'attaquent à <strong>la</strong> précarité, aux inégalités et à <strong>la</strong><br />

po<strong>la</strong>risation, dans le secteur agricole en aidant les agriculteurs<br />

à faire <strong>la</strong> transition vers une agriculture régénératrice, dans des<br />

villes durables où chacun participe.<br />

C'est pourquoi nous avons organisé fin novembre l’Impact Finance<br />

Week. Finance should be a force for good. Si nous parvenons<br />

d’ici 2030 à multiplier par dix le 1% actuel d’investissements à<br />

impact, ce<strong>la</strong> devrait permettre de libérer 10 milliards d'euros. De<br />

l'argent qui, de plus, rapporte et comprend moins de risques, pour<br />

l'investisseur mais aussi et surtout pour <strong>la</strong> société. Social Return On<br />

Investment. Let’s build society, not only real estate. ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 17


Bruxelles MONTECO<br />

MONTECO : une nouvelle génération<br />

d’immeubles durables<br />

Un immeuble de bureaux de 9 étages en structure bois : voilà qui est inédit au cœur du quartier européen à Bruxelles. Il est l’œuvre<br />

de l’investisseur immobilier NEXTENSA en joint-venture avec ION, du bureau Archi 2000 et de l’association momentanée formée par<br />

les entrepreneurs généraux BPC Group et Wood Shapers, deux filiales du Groupe CFE. L’immeuble est baptisé MONTECO, contraction<br />

de « Montoyer » (<strong>la</strong> rue où il se situe) et « écologique ». Il ouvre en effet <strong>la</strong> voie d’une nouvelle génération d’immeubles recyc<strong>la</strong>bles<br />

et durables.<br />

Texte Christine Rasir<br />

Katrien Vanormelingen, Project Manager chez Wood<br />

Shapers, et Vincent Peeters, Project Manager chez<br />

BPC Group, ont uni leurs compétences respectives<br />

dans le bois et le béton. (photo : Wood Shapers)<br />

A l’angle des rues Montoyer et de l’Industrie, le<br />

nouvel immeuble compte 9 étages hors-sol, dont<br />

les deux derniers sont en retrait, de manière<br />

à libérer de l’espace pour une grande terrasse.<br />

Sa particu<strong>la</strong>rité est sa structure en bois <strong>la</strong>issé<br />

apparent. Le hall d’entrée profite d’une double<br />

hauteur qui <strong>la</strong>isse apparaître les premiers éléments<br />

en bois. Une mezzanine s’ouvre sur le hall vitré et<br />

crée une proximité avec l’espace urbain. Ce lien<br />

Bois, béton, vitrage, tapis de sol : tout est recyc<strong>la</strong>ble. (photo : Wood Shapers)<br />

est renforcé par le mur-rideau en porte-à-faux du<br />

3 e au 7 e étage. Les grandes ouvertures accentuent<br />

<strong>la</strong> verticalité de ce bâtiment d’angle (3700 m 2 ).<br />

« Colonnes, poutres, mais aussi<br />

p<strong>la</strong>nchers et murs… tout est construit en<br />

bois. Il ne s’agit donc pas d’une ossature<br />

bois mais d’une structure bois. »<br />

Pour <strong>la</strong>isser un maximum de bois visible au<br />

p<strong>la</strong>fond, une grande partie des techniques passe<br />

dans des faux-p<strong>la</strong>nchers. Des p<strong>la</strong>fonds climatiques<br />

métalliques noirs discontinus s’intègrent<br />

dans le style industriel du bâtiment. En façade,<br />

Archi 2000 a travaillé avec de <strong>la</strong> tôle c<strong>la</strong>ire<br />

pleine et perforée. Ces perforations créent un jeu<br />

d’ombre et de lumière au fil des heures…<br />

Dans le respect des nouvelles règles urbanistiques,<br />

seules 14 p<strong>la</strong>ces de parking (pourvues de<br />

bornes électriques) sont prévues en sous-sol<br />

et un parking vélos avec prises électriques est<br />

aménagé au rez-de-chaussée. Le bâtiment a<br />

18 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


MONTECO Bruxelles<br />

En cas d’incendie, le bois ne produira pas<br />

d’émanation toxique durant le temps nécessaire à<br />

l’évacuation. (photo : Nextensa)<br />

été techniquement conçu pour être facilement<br />

divisible pour deux locataires différents, même<br />

si finalement <strong>la</strong> Banque Nagelmackers occupera<br />

l’ensemble des bureaux.<br />

Bois, béton, métal<br />

Une structure bois autour d’un noyau de béton :<br />

il était logique que BPC Group et Wood Shapers<br />

unissent leurs expertises respectives. « Au<br />

centre du bâtiment, <strong>la</strong> cage d’ascenseur et<br />

d’escalier est en béton (prémurs) et ce noyau<br />

monte jusqu’au dernier étage. Tout le reste est<br />

construit en bois <strong>la</strong>issé apparent : les colonnes,<br />

les poutres, les p<strong>la</strong>nchers, les murs… Il ne<br />

s’agit donc pas d’une ossature bois mais d’une<br />

structure bois », précise Vincent Peeters, Project<br />

Manager chez BPC Group. MONTECO est l’un<br />

des premiers bâtiments élevés en structure bois<br />

de <strong>la</strong> région bruxelloise. « C’était <strong>la</strong> première fois<br />

que je travail<strong>la</strong>is le bois en tant que structure<br />

portante. L’équipe béton et l’équipe bois ont<br />

travaillé ensemble en permanence et ont appris<br />

beaucoup l’une de l’autre. Les ouvriers comme<br />

les concepteurs ont gagné en expertise ».<br />

Les deux derniers étages en retrait libèrent de l’espace pour une grande terrasse. (photo : Nextensa).<br />

de l’effet de serre en stockant le gaz carbonique et<br />

qui consomme peu d’énergie lors de sa production.<br />

Certifié PEFC (1 arbre coupé, 2 rep<strong>la</strong>ntés), le bois<br />

ici utilisé est de l’épicéa issu d’un périmètre ne<br />

dépassant pas les 500 km autour du chantier. Les<br />

poteaux et les poutres sont en BLC (bois <strong>la</strong>mellé<br />

collé), les dalles et les voiles en CLT (bois <strong>la</strong>mellé<br />

collé croisé). “<br />

Un autre défi à tenir était <strong>la</strong> technique de<br />

préfabrication en bois et béton, motivée<br />

notamment par l’exiguïté de <strong>la</strong> parcelle, sans<br />

espace de stockage. Tous les éléments étaient préusinés.<br />

« Il y avait beaucoup de préparation en<br />

amont, tout devait pouvoir être posé facilement<br />

sur le chantier. L’approvisionnement suivait en<br />

flux continu, tout ce qui était livré était monté<br />

immédiatement ». Le temps de travail sur le<br />

chantier a ainsi été réduit (8 jours par étage pour<br />

le gros œuvre), le charroi aussi.<br />

Les vertus du bois<br />

Project Manager chez Wood Shapers,<br />

Katrien Vanormelingen rappelle que le bois est un<br />

matériau renouve<strong>la</strong>ble qui participe à <strong>la</strong> réduction<br />

Des p<strong>la</strong>fonds climatiques métalliques noirs discontinus s’intègrent<br />

dans le style industriel du bâtiment. (photo : Nextensa).<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 19


Bruxelles MONTECO<br />

« Notre but est de choisir le bon matériau au<br />

bon endroit, pas seulement le bois. Mais des<br />

études le prouvent : les occupants d’un lieu<br />

où le bois est fort apparent, se sentent mieux,<br />

plus apaisés. L’aspect esthétique et chaleureux<br />

du bois améliore le bien-être. Le béton a<br />

également été volontairement <strong>la</strong>issé apparent.<br />

Des poutrelles métalliques assurent les efforts<br />

les plus importants pour <strong>la</strong> hauteur sous p<strong>la</strong>fond,<br />

et des jonctions métalliques sont utilisées pour<br />

l’assemb<strong>la</strong>ge du bois. »<br />

« La complexité fut de respecter des normes<br />

incendie pour un bâtiment élevé. Dans cet<br />

immeuble sans couloirs, tout est considéré<br />

comme chemin d’évacuation. Nous avons dû<br />

travailler à <strong>la</strong> fois sur <strong>la</strong> résistance au feu et sur<br />

<strong>la</strong> réaction au feu. En cas d’incendie, le bois ne<br />

produira pas d’émanation toxique durant le temps<br />

nécessaire à l’évacuation grâce à l’utilisation de<br />

vernis intumescents. »<br />

Montéco comme… écologique<br />

MONTECO n’utilisera aucune énergie fossile.<br />

Deux pompes à chaleur couvrent l’ensemble<br />

des besoins en chaud et froid. Des panneaux<br />

photovoltaïques occupent <strong>la</strong> toiture et un<br />

système de récupération d’eaux de pluie est<br />

installé en sous-sol. Le bâtiment se distingue<br />

aussi par l’utilisation de stores so<strong>la</strong>ires intelligents<br />

qui montent ou descendent en fonction de<br />

l’ensoleillement, pour éviter <strong>la</strong> surchauffe des<br />

bureaux. Les lumières s’allument par détection de<br />

présence et s’éteignent automatiquement.<br />

Une mezzanine s’ouvre sur le hall vitré et crée une<br />

proximité avec l’espace urbain. (photo : Nextensa)<br />

Le hall d’entrée profite d’une double hauteur qui<br />

<strong>la</strong>isse apparaître les premiers éléments en bois.<br />

(photo : Nextensa)<br />

« Cette technologie intelligente permettra de<br />

diminuer <strong>la</strong> consommation d’énergie, d’autant<br />

que le système GTC règle <strong>la</strong> température, le taux<br />

d’humidité, <strong>la</strong> venti<strong>la</strong>tion, … Des index relevés<br />

automatiquement sur les compteurs d’eau et<br />

d’électricité détecteront immédiatement <strong>la</strong><br />

moindre fuite », explique Patrick Verstraete, Head<br />

of Project Management chez Nextensa. « Il s’agit<br />

en outre d’un bâtiment recyc<strong>la</strong>ble : bois, béton,<br />

vitrage, tapis de sol, tout peut être réutilisé. »<br />

MONTECO vise <strong>la</strong> certification BREEAM Excellent,<br />

qui prend en compte une dizaine de critères<br />

de durabilité. « C’est un niveau élevé dans <strong>la</strong><br />

certification BREEAM. Il y a d’abord <strong>la</strong> phase du<br />

design stage, pour <strong>la</strong>quelle nous atteignons les<br />

77% alors que <strong>la</strong> norme à atteindre est de 70%.<br />

Reste <strong>la</strong> phase finale de post-construction. Nous<br />

sommes très confiants dans l’obtention de ce<br />

<strong>la</strong>bel pour 2023. »<br />

A l’angle des rues Montoyer et de l’Industrie, le bâtiment accueillera les nouveaux<br />

bureaux de <strong>la</strong> Banque Nagelmackers. (photo : Wood Shapers)<br />

Après seulement 15 mois de travaux, <strong>la</strong> réception<br />

s’est déroulée en novembre 2022. La Banque<br />

Nagelmackers occupe désormais un bâtiment<br />

conforme à sa nouvelle image verte et durable… ❚<br />

FICHE TECHNIQUE<br />

Maître d’ouvrage<br />

Joint-venture NEXTENSA - ION<br />

Architecte<br />

Archi 2000<br />

Entreprise générale<br />

AM BPC Group - Wood Shapers<br />

20 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Monteco Bruxelles<br />

Une protection incendie conçue<br />

et fabriquée à Tournai<br />

Du niveau -3 à l’étage +8, tout le bâtiment MONTECO est protégé contre le risque d’incendie par l’entreprise International Fire Control (IFC).<br />

Une société luxembourgeoise créée en 2008 dont l’agence belge, ouverte en 2018, est en pleine expansion.<br />

Texte Christine Rasir | Photos International Fire Control<br />

« Nous avons réalisé toute <strong>la</strong> protection incendie, dont <strong>la</strong> pièce centrale – le<br />

local sprink<strong>la</strong>ge – se situe au -3 », explique Vincent Braillon, Project Manager.<br />

« Ce local abrite une réserve d’eau bétonnée dans <strong>la</strong>quelle puisent nos<br />

pompes pour alimenter les étages et maintenir les réseaux sous pression. Un<br />

système de détection de chaleur permet aux sprinklers de se déclencher à<br />

68 degrés. Dans ce cas, les moteurs assurent un débit d’eau en continu. Ces<br />

sprinklers sont intégrés dans les p<strong>la</strong>fonds de chaque étage, y compris dans<br />

les halls et les sanitaires. »<br />

Le plus complexe pour IFC fut d’intégrer ces sprinklers aux p<strong>la</strong>fonds<br />

climatiques, de les rendre discrets, en respectant <strong>la</strong> couleur noire ou b<strong>la</strong>nche<br />

des faux p<strong>la</strong>fonds. « Nous devions nous fondre dans le décor, nos sprinklers<br />

sont le moins visible possible. Il a donc fallu se coordonner avec les techniques<br />

spéciales, en un temps réduit car le timing était serré. Nous avons démarré<br />

Les sprinklers s’intègrent discrètement dans les faux p<strong>la</strong>fonds climatiques.<br />

« La spécificité de <strong>la</strong> société<br />

IFC est de concevoir et de<br />

fabriquer elle-même ses<br />

instal<strong>la</strong>tions de protection et<br />

de détection d’incendie. »<br />

l’exécution le 22 mars 2022, avec une réception du chantier le 6 octobre :<br />

habituellement ce type de travaux s’écoule sur une année. Une autre<br />

difficulté fut l’instal<strong>la</strong>tion des moteurs, qui représentent plus de 1000 kilos<br />

chacun, dans <strong>la</strong> salle des pompes car il n’y a pas d’accès direct au -3. »<br />

La spécificité de <strong>la</strong> société IFC est de concevoir et de fabriquer elle-même<br />

ses instal<strong>la</strong>tions de protection et de détection d’incendie, dans son bureau<br />

d’études et son atelier de préfabrication, à Tournai. « C’est l’une de nos<br />

dessinatrices qui a conçu le projet en 3D. Tout ce qui a été installé à MONTECO<br />

est sorti de notre atelier et le montage a été réalisé par nos équipes, pour <strong>la</strong><br />

partie hydraulique comme pour <strong>la</strong> partie électrique. »<br />

La pièce maîtresse du système de protection d’incendie : le local sprink<strong>la</strong>ge.<br />

On comprend pourquoi IFC occupe 130 personnes. Plusieurs postes sont<br />

encore à pourvoir : rendez-vous sur https://ifcontrol.com/ pour consulter les<br />

offres d’emploi ! ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 21


TRAVAUX PUBLICS<br />

& PRIVES<br />

Rue des Nobles, 5<br />

5190 MOUSTIER / SUR / SAMBRE<br />

Tél : +32 (0) 71 / 786 525<br />

GSM : +32 (0) 0477 / 220 623<br />

sprl.gelsia@gmail.com<br />

www.gelsia.be


Monteco Bruxelles<br />

MONTECO : des aménagements extérieurs<br />

comme touche finale<br />

Entrepreneur général, Pietro Gelosa a spécialisé son entreprise dans les aménagements extérieurs, pour le secteur public comme pour<br />

le privé : égouttage, assainissement, enrobé hydrocarboné, dalles en béton polies, brossées ou désactivées, terrassements, pavage,<br />

réalisation de parkings, création de parcs et jardins, poses de terrasses en bois exotique, etc. Il était donc naturel que GELSIA soit<br />

chargée de réaliser les aménagements extérieurs et les abords de l’immeuble MONTECO.<br />

Texte Christine Rasir | Photos Pietro Gelosa<br />

« Basée à Moustier-sur-Sambre,<br />

GELSIA réalise pourtant 80% de ses<br />

chantiers sur le territoire bruxellois. »<br />

« Nous avons refait le parvis du bâtiment »,<br />

explique le gérant. « Auparavant, nous avons<br />

travaillé sur l’étanchéité du voile en béton et de<br />

<strong>la</strong> dalle, et assuré le drainage de l’eau pluviale à<br />

l’aide d’une natte drainante avec l’intégration de<br />

caniveaux à fente pratiquement invisibles dans le<br />

revêtement. Une fois l’étanchéité et le complexe<br />

drainant assurés, nous avons réalisé le parvis en<br />

utilisant des pavés 15x15 en pierre Kand<strong>la</strong>, afin<br />

de respecter le format des trottoirs de <strong>la</strong> Ville de<br />

Bruxelles. Nous avons posé les pavés directement<br />

sur béton maigre, puis coulé les joints avec du<br />

‘Flowjoint’ hydrofuge de <strong>la</strong> société P.T.B. »<br />

Pour <strong>la</strong> réfection du trottoir, GELSIA a dû retirer des<br />

systèmes de sécurité anti-véhicules béliers, car c’est<br />

une ambassade qui occupait auparavant le site sur<br />

lequel a été construit l’immeuble MONTECO.<br />

L’entreprise était <strong>la</strong> dernière à intervenir sur le<br />

chantier et a procédé en deux phases, de juin à<br />

août 2022, en mobilisant trois personnes et une<br />

mini-excavatrice.<br />

L’entreprise GELSIA a réalisé le parvis du bâtiment MONTECO en pavés 15X15 en pierre Kand<strong>la</strong>.<br />

Entrepreneur indépendant depuis 1994, M. Pietro<br />

Gelosa a créé son entreprise en 2001. Basée<br />

à Moustier-sur-Sambre, elle réalise pourtant<br />

80% de ses chantiers sur le territoire bruxellois.<br />

Parmi ses réalisations, citons <strong>la</strong> végétalisation<br />

et <strong>la</strong> perméabilisation des espaces extérieurs<br />

du Campus Solbosch de l’ULB, les abords des<br />

nouveaux bureaux de <strong>la</strong> commune d’Anderlecht<br />

rue Veeweyde, et le pavage du quartier rénové<br />

« Petite Senne » à Molenbeek-Saint-Jean. ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 23


SOLID SURFACE<br />

COMPOSITE<br />

VERRE<br />

CÉRAMIQUE<br />

ALUMINIUM<br />

ACIER<br />

ACIER CORTEN<br />

FIBRE-CEMENT<br />

HPL<br />

ZINC<br />

TERRACOTTA<br />

Limeparts NV<br />

Oosterring 21<br />

B-3600 Genk<br />

Drooghmans NV<br />

Ambachtsstraat 11<br />

B-2490 Balen<br />

www.limeparts-drooghmans.be


Monteco Bruxelles<br />

Une façade en aluminium pour<br />

l’immeuble en bois Monteco<br />

Pour <strong>la</strong> façade ventilée de son immeuble en structure bois rue Montoyer à Bruxelles, Nextensa a fait confiance au fabricant Limeparts-<br />

Drooghmans, qui a conçu un habil<strong>la</strong>ge en cassettes aluminium perforé de couleur b<strong>la</strong>nche. Le fabricant basé à Balen a également livré<br />

quelques panneaux non perforés pour les p<strong>la</strong>fonds et l’habil<strong>la</strong>ge de colonnes, toujours dans <strong>la</strong> même qualité d’aluminium.<br />

Texte Philippe Selke | Photo Nextensa<br />

Grâce à son département d’engineering,<br />

Limeparts-Drooghmans est capable de mettre en<br />

œuvre un savoir-faire irréprochable dans le secteur<br />

des matériaux de façade. Anthony Verrienti, Key<br />

Account Manager BeNeLux : « Trouver sa p<strong>la</strong>ce<br />

dans un marché très concurrentiel quand on vise<br />

<strong>la</strong> meilleure qualité possible n’est pas toujours<br />

aisé. Le prix a donc été le plus gros défi à relever.<br />

La plus-value apportée par Limeparts a fait <strong>la</strong><br />

différence : nous dessinons chaque projet dans ses<br />

moindres détails et réduisons ainsi les risques de<br />

coûts engendrés par des erreurs. » Cette plus-value<br />

était connue du maître d’ouvrage Nextensa, pour<br />

qui le fabricant avait déjà contribué à l’immeuble<br />

iconique « Hangar » à Anvers. En matière de<br />

sécurité incendie également, le fabricant apporte<br />

son aide pour choisir <strong>la</strong> meilleure combinaison<br />

entre revêtement et iso<strong>la</strong>nt, les 14 matérialisations<br />

différentes qu’il propose pour les façades ayant<br />

des caractéristiques spécifiques en <strong>la</strong> matière.<br />

« Grâce à son département<br />

d’engineering, Limeparts-Drooghmans<br />

est capable de mettre en œuvre un<br />

savoir-faire irréprochable dans le secteur<br />

des matériaux de façade. »<br />

Aluminium et bois<br />

Ce sont donc environ 700 m 2 de revêtement<br />

de façade en aluminium qui ont été livrés<br />

pour Monteco. Poser une façade en alu sur un<br />

bâtiment en bois n’est ni une première, ni un<br />

problème. Anthony Verrienti : « Le fait que nous<br />

concevions nous-mêmes à <strong>la</strong> fois les panneaux<br />

mais également <strong>la</strong> structure de support et les<br />

fixations en fonction du bâtiment, fait de nous<br />

le partenaire idéal pour tout type de mode<br />

constructif. L’architecte a choisi le produit et nous<br />

avons fait ce qu’il fal<strong>la</strong>it pour faire de son idée<br />

une réalité durable. » L’aluminium a bien sûr le<br />

gros avantage d’être recyc<strong>la</strong>ble à l’infini. Ce<strong>la</strong><br />

vaut aussi pour les structures de support qui sont<br />

aussi fabriquées en aluminium, et qui sont quant<br />

à elles réutilisables en plus d’être recyc<strong>la</strong>bles. ❚<br />

Pour l’immeuble<br />

durable Monteco,<br />

Limeparts-Drooghmans<br />

a conçu un habil<strong>la</strong>ge<br />

en cassettes aluminium<br />

perforé de couleur<br />

b<strong>la</strong>nche.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 25


Mobilier moderne et convivial pour<br />

une référence de l’immobilier<br />

Pour le nouveau siège social de l’agence immobilière TREVI avenue Louise à Bruxelles, l’entreprise malinoise Bulo a réalisé un travail<br />

exemp<strong>la</strong>ire de transposition des attentes du client en aménageant le rez-de-chaussée en un espace d’accueil à <strong>la</strong> fois moderne et<br />

chaleureux. Alcôves intimistes, tissus chinés, teintes sobres mais chaudes et tentures de velours créent une ambiance cosy pour que le<br />

client se sente un peu comme à <strong>la</strong> maison.<br />

Texte Philippe Selke | Photos Gatien Baron<br />

Kim Ruysen, directeur général de TREVI, explique<br />

l’historique et <strong>la</strong> philosophie du projet : « Nous<br />

avons déménagé notre siège social d’Uccle à<br />

l’avenue Louise en juillet de cette année, où nous<br />

avons réaménagé complètement une ancienne<br />

agence bancaire pour créer une ‘f<strong>la</strong>gship agency’<br />

sur 800 m 2 dont 300 m 2 au rez-de-chaussée. »<br />

L’imp<strong>la</strong>ntation a été choisie notamment pour<br />

son fort passage et l’idée était de permettre<br />

une interaction maximale entre les passants et<br />

les commerciaux. On ne trouvera donc pas ici<br />

de configuration c<strong>la</strong>ssique avec des bureaux aux<br />

rez-de-chaussée, mais un espace de rencontre<br />

accueil<strong>la</strong>nt décliné en trois alcôves en bois, avec<br />

espace d’attente et coffee corner, complétés par<br />

une grande salle de réunion. Les commerciaux<br />

ont leur bureau à l’étage et descendent au rezde-chaussée<br />

pour rencontrer leurs clients.<br />

Le « moodboard » est sobre et épuré. Tout se fond dans <strong>la</strong> masse, seul ressort le<br />

logo rouge de l’agence immobilière sur le fond bleu pétrole de <strong>la</strong> zone d’attente.<br />

« Nous avons alors décliné ce design via un choix de matériaux et de couleurs<br />

pour créer un ensemble très chaleureux, le but étant de favoriser les interactions. »<br />

Convivial et cosy<br />

Bulo est entré dans le projet via Belsquare, qui<br />

a imaginé le concept général. Stéphania Dolfo,<br />

Business account manager chez Bulo : « Nous<br />

avons alors décliné ce design via un choix de<br />

L’imp<strong>la</strong>ntation au numéro 200 de l’avenue Louise a<br />

été choisie notamment pour son fort passage.<br />

26 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


La salle de réunion n’est utilisée que pour les formations ou les grandes réunions.<br />

matériaux et de couleurs pour créer un ensemble<br />

très chaleureux, le but étant de favoriser les<br />

interactions. Nous n’avons travaillé que sur le<br />

rez-de-chaussée, l’open space situé à l’étage<br />

étant déjà équipé de mobilier. En jouant avec les<br />

textures et les coloris, nous avons réussi à obtenir<br />

une ambiance conviviale, presque familiale. »<br />

Les alcôves en bois de chêne sont le lieu de<br />

rencontre des commerciaux avec les clients, ou<br />

des commerciaux entre eux (l’alcôve centrale est<br />

plus grande), tandis que <strong>la</strong> salle de réunion n’est<br />

utilisée que pour les formations ou les grandes<br />

réunions. Le « moodboard » est sobre et épuré,<br />

avec les tables des alcôves en <strong>la</strong>miné chêne foncé,<br />

le tissu des bancs chiné beige-noir, … tout se<br />

fond dans <strong>la</strong> masse, seul ressort le logo rouge de<br />

l’agence immobilière sur le fond bleu pétrole de<br />

<strong>la</strong> zone d’attente.<br />

« Bulo a réalisé un travail exemp<strong>la</strong>ire de<br />

transposition des attentes du client en<br />

aménageant le rez-de-chaussée en<br />

un espace d’accueil à <strong>la</strong> fois moderne<br />

et chaleureux. »<br />

Evolution, pas révolution<br />

Kevin Ruysen : « Créée en 1980, TREVI est parfois<br />

considérée comme une vieille dame parmi les<br />

agences immobilières, avec une excellente<br />

réputation, tant en vente qu’en location.<br />

Nous voulions donc moderniser <strong>la</strong> marque en<br />

privilégiant une approche globale : logo épuré,<br />

nouvelles couleurs, … que l’on retrouve donc<br />

aussi dans nos agences. Nous ne souhaitions pas<br />

de révolution, mais une évolution. Ce relooking<br />

s’accompagne d’une numérisation de <strong>la</strong> marque.<br />

Ainsi, nous affichons désormais les biens à vendre<br />

ou à louer via des écrans en lieu et p<strong>la</strong>ce des<br />

traditionnels panneaux. » Dans l’espace d’accueil<br />

de l’agence Louise trône un imposant mur LED<br />

formé de 16 écrans, qui sert à attirer le regard des<br />

passants. Le mobilier se devait aussi de refléter<br />

cet aspect moderne en plus d’être chaleureux et<br />

convivial. Stéphania Dolfo : « Je retrouve chez<br />

TREVI le côté familial que nous cultivons aussi<br />

chez nous (Bulo a été fondé en 1963), et nous<br />

partageons <strong>la</strong> même volonté de faire évoluer les<br />

choses en douceur. Nous aimons bien réfléchir<br />

avec nos clients sur <strong>la</strong> meilleure façon d’y arriver. »<br />

Partenaires dans <strong>la</strong> durée<br />

TREVI met en œuvre un ambitieux p<strong>la</strong>n de<br />

développement, visant essentiellement <strong>la</strong> F<strong>la</strong>ndre<br />

avec de 5 à 7 nouvelles agences qui devraient<br />

ouvrir en 2023. Tandis que 2 nouvelles agences<br />

supplémentaires vont bientôt être ouvertes dans<br />

le nord et l’est de Bruxelles. Quant aux agences<br />

wallonnes, qui sont gérées pour <strong>la</strong> plupart par<br />

des TREVI Partners indépendants, elles vont<br />

progressivement basculer vers <strong>la</strong> nouvelle identité<br />

TREVI, à leur rythme. Autant d’opportunités pour<br />

Bulo d’y transposer le travail exemp<strong>la</strong>ire réalisé<br />

pour le siège principal de l’avenue Louise … ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 27


Gosselies Athénée royal<br />

13 nouvelles c<strong>la</strong>sses et un hall omnisports<br />

pour l’Athénée Royal Les Mar<strong>la</strong>ires<br />

L'année 2023 s'annonce réjouissante pour les élèves et les enseignants de l'Athénée Royal Les Mar<strong>la</strong>ires, rue de <strong>la</strong> Providence à Gosselies,<br />

qui peuvent bénéficier d’instal<strong>la</strong>tions f<strong>la</strong>mbant neuves : un nouveau bâtiment pour <strong>la</strong> section primaire et un véritable hall omnisports.<br />

C’est l’entreprise A C H Build qui a décroché ce marché public. Paul Gourdin, directeur technique et Bernard Patris, gestionnaire du projet,<br />

<strong>la</strong>issent au responsable commercial Eddy Verdin le soin de nous commenter le projet.<br />

Texte Christine Rasir | Photos Patrick Van Gestel – A C H Build<br />

Le chantier du hall omnisports (à gauche) et celui du bâtiment sco<strong>la</strong>ire (à droite) ont commencé en même temps, en mars ​2021.<br />

Entrepreneur général de c<strong>la</strong>sse 8, basé à Anvers<br />

et Charleroi, A C H Build assure tous types de<br />

constructions, émanant essentiellement de<br />

marchés publics (écoles, crèches, maisons de<br />

repos, piscines et salles de sport publiques,<br />

logements sociaux). Mais A C H ​Build ne construit<br />

pas que du neuf et s’est également spécialisé<br />

dans <strong>la</strong> restauration de monuments historiques,<br />

d’ouvrages d’art et de sites c<strong>la</strong>ssés. L’entreprise<br />

familiale – dont les origines remontent à 1884 –<br />

est encore dirigée par M. Dherte, 82 ans.<br />

« Nous en sommes à <strong>la</strong> quatrième génération »,<br />

précise Eddy Verdin.<br />

Après <strong>la</strong> démolition de l’ancienne salle de<br />

gymnastique, le chantier du hall omnisports<br />

et celui du bâtiment sco<strong>la</strong>ire – comprenant les<br />

13 c<strong>la</strong>sses, <strong>la</strong> salle des professeurs et les bureaux<br />

administratifs – ont commencé en même temps,<br />

en mars 2021. « Le système constructif des<br />

deux bâtiments est identique : il s’agit d’une<br />

structure bois avec quelques noyaux de béton<br />

pour <strong>la</strong> stabilité, les escaliers et les extrémités<br />

du bâtiment hall omnisports. Cette mixité bois/<br />

béton est plus respectueuse de l’environnement<br />

et engendrera des économies d’énergie, grâce<br />

à une bonne iso<strong>la</strong>tion du toit et des parois.<br />

Des cloisons en bois délimitent les c<strong>la</strong>sses. Les<br />

p<strong>la</strong>nchers sont construits en poutres <strong>la</strong>mellé<br />

collé, les châssis sont en bois capoté aluminium<br />

(ce qui évitera de devoir les entretenir et de les<br />

peindre). Du triple vitrage rend le bâtiment le<br />

Les briques de parement, p<strong>la</strong>tes<br />

et allongées, donnent un style<br />

particulier à l’ensemble.<br />

« Dans un bâtiment sco<strong>la</strong>ire, les normes<br />

acoustiques sont particulièrement élevées<br />

car il s’agit d’éviter <strong>la</strong> résonance. »<br />

28 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Athénée royal Gosselies<br />

Dans le respect des dé<strong>la</strong>is, les deux bâtiments<br />

ont été réceptionnés en novembre 2022. Les<br />

abords se composent d’un préau, d’une vaste<br />

cour, de grandes pelouses, des p<strong>la</strong>ces de<br />

parking et de trottoirs de distribution. « Le<br />

terrain est très ouvert et permet beaucoup<br />

de p<strong>la</strong>ntations, de différentes tailles.<br />

Nous venons de p<strong>la</strong>nter des arbustes, des<br />

buissons et des arbres. Ce sera un parc<br />

très sympathique. »<br />

Mais à quoi reconnait-on un chantier signé A C H ​<br />

Build ? « Notre personnel est soucieux de produire<br />

de <strong>la</strong> qualité, quitte à ne pas toujours assurer <strong>la</strong><br />

rentabilité espérée au départ. Nous déployons le<br />

personnel d’encadrement nécessaire. Nos gestionnaires<br />

ont maximum deux chantiers de cette<br />

ampleur à gérer, ce qui les rend plus disponibles.<br />

Nous mettons les moyens, ce qui évite les<br />

dérapages… Des re<strong>la</strong>tions durables avec les clients<br />

ne peuvent être basées que sur <strong>la</strong> qualité ! » ❚<br />

Des cloisons en bois délimitent les c<strong>la</strong>sses, où les<br />

p<strong>la</strong>nchers sont construits en poutres <strong>la</strong>mellé collé.<br />

moins énergivore possible. En ce qui concerne<br />

l’étanchéité à l’air, l’indice n50 est inférieur<br />

à 1,5 ; c’est donc une belle performance. La toiture<br />

en pente est en EPDM. Les briques de parement,<br />

p<strong>la</strong>tes et allongées, donnent un style particulier à<br />

l’ensemble. L’éc<strong>la</strong>irage LED est géré par détection<br />

de mouvement et <strong>la</strong> détection d’incendie couvre<br />

les deux bâtiments. »<br />

Des exigences acoustiques élevées<br />

Dans un bâtiment sco<strong>la</strong>ire, les normes acoustiques<br />

sont particulièrement élevées car il s’agit<br />

d’éviter <strong>la</strong> résonance et l’effet de brouhaha.<br />

A C H ​Build a relevé le défi en recourant à<br />

des panneaux acoustiques en fibres de bois.<br />

Dans les c<strong>la</strong>sses, tout est en bois, y compris<br />

le mobilier. « On se croirait dans un chalet de<br />

montagne. L’ambiance est très chaleureuse et<br />

l’acoustique extraordinaire. »<br />

Les élèves disposent désormais de terrains de mini-foot, de basket, de badminton et de volley.<br />

A C H ​Build a également aménagé les abords ​: un préau, une vaste cour et de grandes pelouses<br />

Destiné aux élèves du primaire et du secondaire,<br />

le hall omnisports abrite à <strong>la</strong> fois des terrains<br />

de mini-foot, de basket, de badminton et de<br />

volley. Une petite salle est en outre disponible<br />

pour l'échauffement, le step, <strong>la</strong> muscu<strong>la</strong>tion et<br />

autres exercices.<br />

FICHE TECHNIQUE<br />

Maître d’ouvrage<br />

Enseignement organisé par <strong>la</strong> FWB (WBE)<br />

Architecte<br />

Vincent Piroux<br />

Entreprise générale<br />

A C H ​Build<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 29


A C H Construct s.a.<br />

w w w . a c h b u i l d . b e<br />

Rue des Critchons 2<br />

B-4032 Liège ( Chênée )<br />

+32(0)4 365 18 94<br />

+32(0)4 367 06 18<br />

info@staelens.be<br />

www.staelens.be<br />

- OUTILLAGES<br />

- ACCESSOIRES TABLEAUX<br />

PRESSE-ÉTOUPES &<br />

GAINES INDUSTRIELLES<br />

- ACCESSOIRES VISSERIE DIVERS<br />

- CHEMINS DE CÂBLES<br />

ECHELLES À CÂBLES<br />

CHEMINS DE CÂBLES EN FILS


Transforming<br />

Society<br />

Together<br />

Nous façonnons les villes et les collectivités durables<br />

de demain. Ensemble nous faisons <strong>la</strong> différence.<br />

Aujourd’hui, demain et dans le futur.<br />

Envie de construire l’avenir avec nous ?<br />

Découvrez nos offres d’emploi sur jobs.swecobelgium.be.<br />

© BOVAArchitects


Le nouveau bâtiment de Buildwise est né de <strong>la</strong> rénovation circu<strong>la</strong>ire d'un complexe de bureaux postmoderne dans <strong>la</strong> Kleine Kloosterstraat à Sint-Stevens-Woluwe.<br />

Le BIM facilite <strong>la</strong> validation des données et <strong>la</strong><br />

circu<strong>la</strong>rité d’un projet pilote prestigieux<br />

Le nouveau siège de Buildwise – l'ancien CSTC – prouve qu'une rénovation énergique ne doit pas nécessairement faire pâle figure<br />

devant une construction neuve. Le remarquable volume de bureaux est conçu comme un <strong>la</strong>boratoire vivant qui favorise <strong>la</strong> construction<br />

numérique et circu<strong>la</strong>ire. Si ce projet de prestige conçu par BOVAArchitects peut à juste titre être qualifié d'exemp<strong>la</strong>ire en matière<br />

d'innovation et d'orientation vers l'avenir, c'est en grande partie grâce à l'utilisation intensive du BIM. Anthony Kennes, responsable BIM<br />

chez Sweco, explique comment cette méthode avancée de col<strong>la</strong>boration a porté ses fruits du début à <strong>la</strong> fin.<br />

Texte Tim Janssens | Photos Buildwise, Vanhout, BOVAArchitects<br />

Lorsqu'un centre d'innovation et d'expertise en construction se met luimême<br />

à construire, il va de soi que rien n'est <strong>la</strong>issé au hasard en termes<br />

d'ingéniosité architecturale et technique. La barre était donc p<strong>la</strong>cée très<br />

haut pour <strong>la</strong> réalisation du nouveau bâtiment de Buildwise, qui est né de <strong>la</strong><br />

rénovation circu<strong>la</strong>ire d'un complexe de bureaux postmoderne dans <strong>la</strong> Kleine<br />

Kloosterstraat à Sint-Stevens-Woluwe. La structure porteuse existante en<br />

béton a servi de point de départ à BOVAArchitects pour créer un siège de<br />

haute technologie avec une surface utile hors sol de 6500 m². Les éléments<br />

qui attirent l'attention sont l'atrium particulier, qui sera notamment utilisé<br />

pour des recherches et des expériences avec des drones, et l'imposante<br />

façade verte, que les architectes ont conçue sur base d'un concept unique<br />

comme un terrain d'essai vertical pour <strong>la</strong> végétalisation de <strong>la</strong> ville.<br />

Catalyseur numérique<br />

Buildwise a vu <strong>la</strong> réalisation de son nouveau siège comme une vitrine<br />

idéale pour promouvoir <strong>la</strong> construction numérique et circu<strong>la</strong>ire. Le Bureau<br />

Bouwtechniek a donc pris un engagement fort en faveur du BIM. « Chez<br />

Sweco aussi, nous essayons d'être des pionniers en BIM », affirme Anthony<br />

Kennes, architecte de formation, actif depuis huit ans dans le domaine du<br />

BIM. « Selon nous, le BIM est avant tout un catalyseur numérique pour une<br />

meilleure coopération entre tous les acteurs de <strong>la</strong> construction impliqués,<br />

tant en interne qu'en externe. L' ‘environnement de données commun’<br />

(CDE) est donc au moins aussi important pour le bon déroulement d'un<br />

projet que le modèle BIM lui-même. Ce<strong>la</strong> a été une fois de plus évident<br />

dans ce projet, qui devait devenir une référence en matière de col<strong>la</strong>boration<br />

32 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


numérique. Les rapports et <strong>la</strong> communication entre le client Buildwise,<br />

l'architecte BOVAArchitects, le bureau Bouwtechniek (qui a é<strong>la</strong>boré le<br />

modèle BIM et l'a coordonné et développé de manière interdisciplinaire),<br />

le bureau d'étude Boydens Engineering, qui fait partie de Sweco, le<br />

bureau d’études en stabilité Ney & Partners et l'entrepreneur Vanhout<br />

ont été optimaux. Grâce à l'utilisation d'un environnement de données<br />

commun, les modèles, p<strong>la</strong>ns et autres données sont devenus accessibles<br />

à tous, même sans connaissance d'un logiciel 3D complexe. Ce<strong>la</strong> a<br />

permis à chacun de consulter les informations nécessaires et de donner<br />

son avis. Ce<strong>la</strong> a contribué à faire les bons choix, à mieux comprendre,<br />

à suivre systématiquement les choses et à éviter les conflits entre les<br />

différentes disciplines. »<br />

Collecte et validation des données<br />

L'un des principaux objectifs de ce prestigieux projet pilote était de réaliser<br />

une rénovation énergétique et circu<strong>la</strong>ire basée sur des données et utilisant<br />

le BIM pour créer une valeur ajoutée supplémentaire. « En d'autres termes,<br />

nous avons pu nous investir pleinement dans ce projet, non seulement au<br />

niveau de l'ingénierie, mais aussi en effectuant <strong>la</strong> collecte et <strong>la</strong> validation<br />

des données via le modèle BIM », explique Anthony Kennes. « Sur <strong>la</strong><br />

base de simu<strong>la</strong>tions dynamiques, en col<strong>la</strong>boration avec Daidalos Peutz,<br />

un bureau d'études en physique du bâtiment, nous avons pu optimiser<br />

différents points en phase d'étude (enveloppe iso<strong>la</strong>nte, type de vitrage,<br />

système de refroidissement et de chauffage, efficacité énergétique, etc.),<br />

mais ces données peuvent également être extrêmement utiles en phase<br />

d'exploitation. Par exemple, un audit est réalisé tous les trois mois pour<br />

vérifier si les résultats calculés sont effectivement corrects et quelles<br />

économies d'énergie sont possibles à ce moment-là. À l'avenir, nous<br />

pourrons également travailler avec le ‘Model Predictive Control’, c'est-àdire<br />

utiliser les données du modèle pour faire des prédictions intelligentes<br />

sur <strong>la</strong> base de certains paramètres (conditions météorologiques, taux<br />

d'occupation, etc.) et ainsi gérer le bâtiment de manière plus efficace sur le<br />

p<strong>la</strong>n énergétique. Dans les projets où nous l'appliquons déjà, nous avons<br />

pu réaliser des économies d'énergie al<strong>la</strong>nt jusqu'à 40%. »<br />

Buildwise a vu <strong>la</strong> réalisation de son nouveau siège comme une<br />

vitrine idéale pour promouvoir <strong>la</strong> construction numérique et<br />

circu<strong>la</strong>ire. D’où un engagement fort en faveur du BIM.<br />

Sur base d'un concept unique, les architectes ont conçu l'imposante façade verte<br />

comme un terrain d'essai vertical pour <strong>la</strong> végétalisation de <strong>la</strong> ville.<br />

« Cette réalisation est un modèle en<br />

matière de col<strong>la</strong>boration numérique. »<br />

L’un des éléments attirant l'attention est l'atrium, qui sera notamment<br />

utilisé pour des recherches et des expériences avec des drones.<br />

Modu<strong>la</strong>ire et circu<strong>la</strong>ire<br />

Le BIM s'est également avéré précieux pour <strong>la</strong> circu<strong>la</strong>rité du nouveau<br />

bâtiment Buildwise. BOVAArchitects a conçu <strong>la</strong> construction comme une<br />

banque de matériaux modu<strong>la</strong>ires, en mettant l'accent sur <strong>la</strong> préfabrication<br />

et le désassemb<strong>la</strong>ge. « Dans des projets innovants comme celui-ci, il est<br />

important de tout p<strong>la</strong>nifier bien à l'avance. Cette opération a été réalisée<br />

à l'aide de scans 3D et du BIM. Après <strong>la</strong> phase de démolition, de très<br />

nombreux matériaux ont déjà été réutilisés sur <strong>la</strong> base d'un inventaire de<br />

l’existant. En outre, Buildwise dispose déjà d'un aperçu intégral de tous<br />

les nouveaux matériaux supplémentaires, ce qui est très utile en vue d'une<br />

future rénovation ou reconversion. Comme tout est é<strong>la</strong>boré dans les moindres<br />

détails dans le modèle BIM, on voit immédiatement comment et dans quel<br />

ordre certains éléments de construction sont assemblés. Enfin, le nouveau<br />

bâtiment Buildwise comprend un ‘experience center’ pour les professionnels<br />

de <strong>la</strong> construction, notamment une salle de réalité virtuelle où le modèle BIM<br />

peut prendre vie. Tout ce<strong>la</strong> fait que <strong>la</strong> valeur ajoutée du BIM dans ce projet<br />

est très élevée. » ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 33


Un constructeur métallique se renforce<br />

et se donne une nouvelle identité<br />

ALT GROUP est le consortium d’entités opérationnelles reprises par ALT Metallic Solutions au cours de ces dernières années pour assurer<br />

son développement lié à ses nouvelles activités dans le secteur du bâtiment.<br />

Texte & photos ALT GROUP<br />

La holding ALT GROUP est officiellement née en<br />

juillet 2019 mais sa genèse date de 1924. ALT<br />

Metallic Solutions est, en effet, <strong>la</strong> descendante<br />

directe des ‘Ateliers Ledoux’ créés en 1924. La<br />

société voit Philippe Ghi<strong>la</strong>in reprendre les rênes<br />

de l’entreprise familiale comme représentant de<br />

<strong>la</strong> quatrième génération en 2007. La société est<br />

alors active dans sa gamme historique de matériel<br />

de levage pour entrepreneurs (cufats, bacs à<br />

gravats, …) et dans l’industrie.<br />

En 2015, l’entreprise entre de plein pied dans<br />

le secteur du bâtiment avec une participation<br />

remarquée dans le chantier du centre commercial<br />

Rive Gauche à Charleroi. La stratégie d’expansion<br />

et de diversification sectorielle est alors <strong>la</strong>ncée.<br />

Stratégie<br />

ALT GROUP comprend aujourd’hui 4 sociétés<br />

opérationnelles qui génèrent 12 millions de<br />

chiffre d’affaires grâce à plus de 80 employés :<br />

ALT Metallic Solutions, l’atelier de fabrication<br />

historique situé à Sambreville ; les Ateliers Joiret<br />

à Wanze, repris en 2018 pour permettre d’é<strong>la</strong>rgir<br />

<strong>la</strong> clientèle sur <strong>la</strong> région de Liège ; les Entreprises<br />

Lardinois, reprises en 2021, permettant au Groupe<br />

d’inclure des équipes expérimentées dans les<br />

activités de maintenance et de montage ; et enfin<br />

Ferinox Concept, repris en 2022 et permettant<br />

au Groupe d’avoir en interne les capacités de<br />

traitement anti-corrosion par thermo<strong>la</strong>quage.<br />

Toutes ces reprises externes sont le résultat d’une<br />

stratégie de diversification des secteurs d’activités<br />

qui permet de stabiliser <strong>la</strong> base commerciale et<br />

le niveau d’activité ; d’acquisition de personnel<br />

compétent et expérimenté pour créer les équipes<br />

pluri disciplinaires nécessaires dans les projets<br />

de plus en plus complexes du secteur bâtiment ;<br />

d’acquisition de nouvelles parties du process<br />

global en interne pour permettre une plus grande<br />

réactivité dans les dé<strong>la</strong>is de production et enfin<br />

d’avali sation des activités pour augmenter<br />

<strong>la</strong> chaîne de valeur ajoutée et réduire les<br />

coûts de transfert.<br />

Valeurs<br />

Les acquisitions se sont toujours concentrées<br />

sur des sociétés familiales avec des notoriétés<br />

historiques dans leur région. La dimension<br />

familiale et <strong>la</strong> proximité de chacun des membres<br />

du personnel fait partie intégrante des valeurs du<br />

Groupe. Les autres valeurs sont indéniablement <strong>la</strong><br />

satisfaction client et <strong>la</strong> volonté permanente d’un<br />

travail bien fait, seuls gages de notre notoriété et<br />

futur sur le marché.<br />

Ces valeurs sont stabilisées par les certifications<br />

officielles des entités du groupe : un certificat<br />

EN1090 EXC3 pour ALT Metallic Solutions,<br />

garantie d’un suivi de production professionnel<br />

et de compétences reconnues validées dans le<br />

domaine de <strong>la</strong> soudure ; des certificats VCA pour<br />

« ALT GROUP est sans aucun doute<br />

votre partenaire pour vos futurs projets<br />

en construction métallique ! »<br />

Superstructure & garde-corps pour une<br />

passerelle cyclo-piétonne à Uccle.<br />

Organigramme de ALT GROUP<br />

avec nouveaux logos.<br />

34 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Bardage en ventelles aluminium pour le<br />

West<strong>la</strong>nd Shopping Center à Anderlecht.<br />

Lardinois et Joiret pour garantir des interventions<br />

sur chantier en toute sécurité pour leur personnel<br />

et tous les intervenant chantiers.<br />

Fédérer les équipes<br />

Mais comme dans toute aventure humaine, le<br />

plus grand challenge reste d’unifier et transformer<br />

ces quatre sociétés pour que leur somme donne<br />

une entité plus forte encore que leurs forces<br />

intrinsèques propres. ALT GROUP est une équipe<br />

globale orientée sur <strong>la</strong> réussite de <strong>la</strong> réalisation des<br />

projets de ses clients partenaires. Les différentes<br />

sociétés offrent les compétences de gestion et de<br />

réalisation des projets depuis <strong>la</strong> phase d’études, <strong>la</strong><br />

phase de fabrication, de traitement anti-corrosion<br />

jusqu’à <strong>la</strong> pose sur chantier.<br />

Pour accueillir les différentes entités, ALT GROUP a<br />

fait l’acquisition de 20 000 m² d’ateliers couverts<br />

sur l’ancien site de Saint-Gobain à Auve<strong>la</strong>is. La<br />

mise en œuvre de ce nouvel atelier et de ces<br />

nouveaux bureaux permet un regroupement et<br />

une col<strong>la</strong>boration des différentes équipes au<br />

service de notre clientèle.<br />

Dans le but de renforcer cette appartenance et<br />

de faciliter <strong>la</strong> lisibilité du marché, les différentes<br />

entreprises garderont leur nom propre, garant<br />

de leur identité, mais arboreront chacune un<br />

logo commun.<br />

Ces deux changements notoires, regroupement<br />

du lieu de travail et identité sous un logo<br />

commun, confirmeront sans aucun doute <strong>la</strong> p<strong>la</strong>ce<br />

d’ALT GROUP comme acteur incontournable dans<br />

des projets bâtiments où le caractère architectural<br />

mais aussi <strong>la</strong> compétence et les difficultés techniques<br />

sont des critères de décision pour le maître<br />

d’œuvre. Nos équipes sont impliquées pour<br />

l’instant sur les chantiers du West<strong>la</strong>nd Shopping<br />

Center à Anderlecht, de Zin Nord à Bruxelles, de<br />

l’Hôpital de Tivoli à La Louvière et de l’Esp<strong>la</strong>nade<br />

Batta à Huy. ❚<br />

Structure métallique<br />

de 20 tonnes en<br />

forme d’arbre pour <strong>la</strong><br />

bibliothèque de l’UMons.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 35


Passerelle cyclo-piétonne Uccle – Structure portante & garde-corps acier-verre inclinés<br />

Chapelle c<strong>la</strong>ssée Université de Mons – Châssis de fenêtre sur mesures<br />

Votre partenaire en<br />

construction métallique<br />

Stade de football du SV Zulte Waregem – Sièges & garde-corps tribune<br />

West<strong>la</strong>nd Shopping Center d’Anderlecht – Sas d’entrée – Structure acier-verre<br />

ALT Metallic Solutions sprl<br />

Rue des G<strong>la</strong>ces Nationales 169/113<br />

B-5060 Auve<strong>la</strong>is - Belgique<br />

T +32 71 77 05 80<br />

E info@altms.be<br />

I www.altms.be


Naamloos-6 1 30-11-2022 11:33<br />

ÉCOLOGIQUE ET<br />

ESTHÉTIQUE<br />

CONCEPTION<br />

ARCHITECTURALE<br />

ATTRAYANTE<br />

POSE AFFLEURÉE,<br />

PARALLÈLE AU TOIT<br />

RHEINZINK-PV<br />

MODULE SOLAIRE SANS CADRE | SOLUTION SOLAIRE INTÉGRÉE TOUT-EN-UN<br />

UNE PINCE UNIQUE POUR FIXER LE MODULE AU JOINT DEBOUT<br />

RHEINZINK BELUX S.A./N.V. · Aachener Str. 166 · 4701 Kettenis / Belgique · Tél. : +32 67 556638 · info@rheinzink.be · www.rheinzink.be<br />

RZ-Anzeige_BELUX_<strong>Construire</strong> <strong>la</strong> <strong>Wallonie</strong>_197x130mm.indd 1 15/09/2021 14:49:34


COMBINER STATION TOTALE ET<br />

SCANNER LASER POUR DES PRISES<br />

DE MESURES … SUR MESURE<br />

Pour EMSD, active entre autres dans les secteurs de <strong>la</strong> construction métallique et de l'hydroélectricité, <strong>la</strong> précision est cruciale. C'est<br />

pourquoi, il y a 7 ans, <strong>la</strong> société a frappé à <strong>la</strong> porte de Topo<strong>la</strong>ser, spécialiste des équipements de mesure et d'essai de haute technologie,<br />

pour acheter une station totale. Et récemment, 3D BES – qui prendra en charge toutes les activités liées à <strong>la</strong> numérisation 3D au sein<br />

d'EMS – a également acquis le scanner <strong>la</strong>ser 3D Leica RTC360. Avec une station totale et un scanner 3D en sa possession, EMSD dispose<br />

de tout ce qu'il faut pour obtenir des résultats de mesure optimaux. « La combinaison de <strong>la</strong> station totale et du scanner 3D nous donne<br />

une vue d'ensemble <strong>la</strong> plus adaptée et <strong>la</strong> plus précise pour chaque projet », explique-t-on chez EMSD.<br />

Texte Philippe Selke | Photos Topo<strong>la</strong>ser<br />

« Pour nous, disposer d'un appareil aussi fiable est particulièrement intéressant. Sur les recommandations de Topo<strong>la</strong>ser, nous avons opté pour le RTC360. »<br />

La société EMSD, ayant une certaine expérience dans <strong>la</strong> prise de mesure<br />

(topographie), a mis en re<strong>la</strong>tion Topo<strong>la</strong>ser et 3D BES (Building Engineering<br />

Solutions). Cette jeune société se <strong>la</strong>nçant exclusivement dans ce domaine a<br />

fait l’acquisition d’un scanner <strong>la</strong>ser 3D de marque LEICA pour servir au mieux<br />

sa future clientèle.<br />

Avec son collègue Raphael Kremers, Julien Antoine travaille actuellement<br />

à <strong>la</strong> création de 3D BES qui prendra en charge toutes les activités liées à<br />

<strong>la</strong> numérisation 3D au sein d'EMSD. Avec respectivement 40 et 20 ans<br />

d'expérience dans les industries hydroélectrique et métallurgique, EMSD<br />

cultive l'exactitude et <strong>la</strong> précision. « Dans notre secteur, il est important de<br />

mesurer à 1 ou 2 millimètres près, ce qui est parfaitement possible avec<br />

« La complémentarité<br />

entre <strong>la</strong> station totale et le<br />

scanner 3D nous offre <strong>la</strong><br />

meilleure précision possible<br />

selon le type de projet. »<br />

38 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Un scan 3D fournit un nuage de points complet<br />

qui facilite encore plus notre travail sur le terrain<br />

comme au bureau.<br />

Le projet mené à <strong>la</strong> Laiterie de Walhorn est l'un des nombreux<br />

chantiers où l'utilisation de <strong>la</strong> station totale et du scanner <strong>la</strong>ser 3D a<br />

démontré sa valeur ajoutée.<br />

une station totale. De plus, nous sommes souvent confrontés à des endroits<br />

difficiles d'accès, comme un pont franchissant une voie d’eau ou un bâtiment<br />

de grande hauteur. Avec <strong>la</strong> station totale, nous pouvons mesurer avec une<br />

extrême précision jusqu'à une distance de 200 mètres. Comme <strong>la</strong> station<br />

totale est également très facile à utiliser, le temps que nous gagnons pendant<br />

un projet est énorme. »<br />

Leica RTC360<br />

L'excellente expérience avec <strong>la</strong> station totale a récemment conduit 3D BES<br />

à se tourner à nouveau vers Topo<strong>la</strong>ser. Cette fois pour l'achat d'un scanner<br />

<strong>la</strong>ser 3D. Julien Antoine : « La prise de mesure avec <strong>la</strong> station totale en ellemême<br />

nous donne toutes les informations nécessaires à <strong>la</strong> réalisation d'un<br />

projet, mais grâce à un scan 3D nous obtenons une image globale encore<br />

meilleure du site. Tandis que <strong>la</strong> station totale vous permet de pointer là où<br />

vous voulez, un scan 3D fournit un nuage de points complet qui facilite<br />

encore plus notre travail sur le terrain comme au bureau. Les résultats de <strong>la</strong><br />

station totale sont intégrés aux mesures du scanner 3D, mais les deux types de<br />

mesures sont également utilisés et analysés séparément. La complémentarité<br />

entre <strong>la</strong> station totale et le scanner 3D nous offre <strong>la</strong> meilleure précision<br />

possible selon le type de projet. De <strong>la</strong> conception intérieure et extérieure à <strong>la</strong><br />

construction métallique et aux projets hydroélectriques. »<br />

Laiterie de Walhorn<br />

Le projet mené à <strong>la</strong> Laiterie de Walhorn, près d'Eupen, est l'un des<br />

nombreux chantiers où l'utilisation de <strong>la</strong> station totale et du scanner<br />

<strong>la</strong>ser 3D a démontré sa valeur ajoutée. Julien Antoine : « Dans cette<br />

entreprise, une tour-silo d'environ 20 m sur 10 m, d'une hauteur de<br />

30 m, a été dépouillée des machines qu'elle contenait afin d'intégrer<br />

de nouvelles machines. La structure extérieure de <strong>la</strong> tour a été<br />

conservée. Tout l'intérieur a été scanné pour intégrer au mieux les<br />

13 nouveaux étages avec les nouvelles machines et leurs nouvelles<br />

entrées et sorties. Dans ce cas, <strong>la</strong> numérisation en 3D est un grand<br />

avantage. Vous scannez, remontez de 10 m, vous scannez à nouveau,<br />

et ainsi de suite. Le scan 3D vous permet de travailler en parallèle en<br />

conception et en montage. L'avantage de <strong>la</strong> numérisation 3D est aussi<br />

de pouvoir fusionner très facilement plusieurs mesures échelonnées<br />

dans le temps. »<br />

Service de pointe<br />

Le Leica RTC360 permet aux utilisateurs de relever et de documenter en 3D<br />

leurs environnements, améliorant ainsi l'efficacité et <strong>la</strong> productivité sur le<br />

terrain et au bureau grâce à un matériel et un logiciel rapides, faciles à<br />

utiliser, précis et portables. « Pour nous, disposer d'un appareil aussi fiable<br />

est particulièrement intéressant. Sur les recommandations de Topo<strong>la</strong>ser,<br />

nous avons opté pour le RTC360, résistant aux intempéries, qui garantit<br />

<strong>la</strong> précision même dans des conditions météorologiques difficiles. Nous ne<br />

pouvons qu'être satisfaits du service et du soutien de Topo<strong>la</strong>ser. Si nous avons<br />

des questions, nous pouvons toujours les contacter et nous sommes aidés<br />

remarquablement rapidement par des personnes disposant des meilleures<br />

connaissances techniques », conclut Julien Antoine ... ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 39


Consolider <strong>la</strong> durabilité<br />

Actif également dans le traitement des eaux à côté de son activité Construction, le groupe Eloy a toujours été respectueux des hommes<br />

et de l’environnement. Précurseur dans ses deux domaines d'activité, il fut notamment l’un des premiers à disposer de son propre recyparc<br />

dès les années 90. Plus récemment, <strong>la</strong> troisième génération familiale a décidé de donner une colonne vertébrale à ses initiatives de<br />

développement durable en intégrant <strong>la</strong> durabilité dans <strong>la</strong> stratégie d’entreprise, avec Olivier Eloy comme sponsor.<br />

Texte Philippe Selke | Photos Groupe Eloy<br />

L’ecocentre de Bierset : un<br />

exemple concret de <strong>la</strong> volonté<br />

d’Eloy de promouvoir l’économie<br />

circu<strong>la</strong>ire dans <strong>la</strong> construction.<br />

Pour accélérer <strong>la</strong> transition vers plus de durabilité<br />

au niveau de l’entièreté du groupe, Eloy a créé<br />

une fonction transversale dédiée, qu’occupe<br />

désormais à plein temps Lounis Azibi, secondé<br />

par Martin Huber<strong>la</strong>nd. Lounis Azibi : « La<br />

gouvernance est l’une des clés de <strong>la</strong> réussite. Sans<br />

<strong>la</strong> création de ce poste, nous en serions restés à<br />

des initiatives ad hoc. »<br />

Eloy a répondu avec succès à un appel à projets<br />

de <strong>la</strong> Région wallonne pour se faire accompagner<br />

par un consultant spécialisé en développement<br />

durable. Lounis Azibi : « Nous sommes partis<br />

des 17 objectifs de développement durable<br />

de l’ONU, embrassant les dimensions sociales,<br />

environnementales et économiques, pour déterminer<br />

sur quels points Eloy peut agir et mieux<br />

faire. Une feuille de route regroupant 3 piliers<br />

stratégiques ainsi que divers programmes concrets<br />

a été rédigée. Afin de communiquer simplement<br />

et efficacement, nous avons associé une ambition<br />

à cette feuille de route. »<br />

« Eloy, l’envie<br />

de bien faire,<br />

pour tous. »<br />

Ambition à l'horizon 2027<br />

L'ambition du Groupe se décline en 3 volets :<br />

0 accident pour l’homme et son environnement,<br />

30% de réduction de l’impact environnemental<br />

en 5 ans et 100% de performance.<br />

40 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Des panneaux photovoltaïques sont p<strong>la</strong>cés sur les plus grandes toitures du site de Sprimont (ici le hall de production de cuves)<br />

Le premier volet concerne <strong>la</strong> santé et <strong>la</strong> sécurité<br />

au travail, mais aussi l’absence de pollution sur<br />

le chantier.<br />

Le second volet ne se limite pas à viser 30%<br />

de réduction des émissions de CO 2<br />

, même si,<br />

en tant que constructeur, Eloy peut avoir un<br />

impact significatif en <strong>la</strong> matière, l’industrie de<br />

<strong>la</strong> construction représentant environ 10% du<br />

bi<strong>la</strong>n carbone de <strong>la</strong> Belgique. Eloy va donc par<br />

exemple rechercher des substituts pour chaque<br />

composante du béton, afin de produire du<br />

béton avec le plus faible impact CO 2<br />

possible. La<br />

problématique énergétique est également prise à<br />

bras le corps, entre autres via un audit portant<br />

sur le fonctionnement des entités opérationnelles.<br />

Les engins de chantier sont progressivement<br />

renouvelés pour toujours disposer des machines<br />

les plus performantes et les moins énergivores.<br />

Les véhicules de société passent à l’électrique et<br />

non moins de 1800 panneaux so<strong>la</strong>ires entreront<br />

bientôt en fonction sur le site de Sprimont.<br />

Lounis Azibi : « En matière de transition durable,<br />

Eloy ne veut pas être un suiveur, mais un<br />

précurseur. Et ce<strong>la</strong> porte déjà ses fruits. Les clients<br />

privés, eux-mêmes en transition, sont de plus en<br />

plus attentifs à un positionnement durable de<br />

l’entrepreneur, outre les critères c<strong>la</strong>ssiques de<br />

prix, qualité et dé<strong>la</strong>i. Notre ecocentre de Bierset<br />

nous permet de briguer une p<strong>la</strong>ce de choix dans<br />

les marchés où <strong>la</strong> circu<strong>la</strong>rité est importante, de<br />

même que nos compétences en déconstruction<br />

et assainissement des sols. » A Bierset, Eloy<br />

compte développer au maximum son catalogue<br />

de produits recyclés pour viser des qualités<br />

BENOR. L’étape suivante, à savoir le réemploi<br />

de matériaux, est déjà initiée, <strong>la</strong> clé ici étant<br />

de faire circuler l’information pour faire circuler<br />

<strong>la</strong> matière.<br />

Le troisième volet de <strong>la</strong> vision concerne le savoir-et<br />

le savoir-faire, pour 100% de satisfaction client et<br />

col<strong>la</strong>borateur.<br />

Développement(s) durable(s)<br />

Si, dans son rôle d’exécutant, Eloy a un pouvoir<br />

d’influence limité sur ses clients, il en va tout<br />

autrement quand il endosse son costume de<br />

développeur de projets. Eloy cultive en effet<br />

l’ambition de diminuer son impact sur les<br />

écosystèmes. C’est ainsi qu’il construira de<br />

préférence sur des friches industrielles que sur des<br />

terrains vierges. Le groupe travaille actuellement<br />

à <strong>la</strong> revitalisation de deux brownfields qu’il a<br />

acquis en bord de voie d’eau, à Engis et Haccourt.<br />

Des terrains devenus rares en région liégeoise,<br />

où <strong>la</strong> demande est supérieure à l’offre. Comme<br />

à son habitude, Eloy veut faire bien les choses,<br />

multipliant les initiatives pour en faire de futurs<br />

sites industriels exemp<strong>la</strong>ires, grâce à une parfaite<br />

intégration dans le tissu local.<br />

Le projet de verdurisation du fleet participe à <strong>la</strong> réduction de l’empreinte carbone.<br />

Outre l’aspect environnemental, le développement<br />

durable passe aussi par le social. Initiative parmi<br />

d’autres, l’Eloy Academy va former des travailleurs<br />

à deux métiers en pénurie : chef d’équipe et<br />

deviseur. Lounis Azibi : « Tout ce qui est mis en<br />

p<strong>la</strong>ce est inspiré de l'envie de bien faire, pour tous<br />

– y compris l'environnement. » ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 41


Cavell Court : le site<br />

hospitalier devenu<br />

ensemble urbain mixte<br />

images @Quick’iT<br />

brussels • antwerp • liège • paris • luxembourg assar.com


Liège Résidence Schwann<br />

Plutôt que de dessiner un bloc massif de logements, les architectes ont voulu retrouver le parcel<strong>la</strong>ire du quartier en imaginant une succession d’éléments formant un tout.<br />

Habiter le triangle de Bavière<br />

Après plus de 35 ans d’incertitude, le développement du site de Bavière à Liège bat enfin son plein, fruit d’un partenariat unique entre<br />

public et privé. Après avoir dirigé <strong>la</strong> Master P<strong>la</strong>n dès 2012 en col<strong>la</strong>boration avec Verso architecture, assar est en charge de <strong>la</strong> partie<br />

logement (lot D) pour le compte de Bavière Développement, le service d’architecture de <strong>la</strong> Province s’occupant du Pôle des Savoirs, pièce<br />

maîtresse du nouveau quartier.<br />

Texte Philippe Selke | Images de synthèse Asymétrie pour Bavière Développement<br />

Etape fondatrice pour le développement d’assar<br />

en terre liégeoise, le Master P<strong>la</strong>n s’articule autour<br />

de trois îlots situés aux angles du triangle de<br />

Bavière et d’une composition centrale constituée<br />

par deux objets architecturaux : le « Pôle des<br />

Savoirs » de <strong>la</strong> Province de Liège et le centre<br />

sportif situé au nord de l’axe de <strong>la</strong> rue Schwann.<br />

COVID oblige, les logements qui n’en disposaient pas au départ<br />

ont été dotés d’un balcon ou d’une terrasse.<br />

Parmi les enjeux urbanistiques figurait en bonne<br />

p<strong>la</strong>ce une densité maîtrisée au profit d’un<br />

espace public extérieur vaste et de qualité dont<br />

environ 70% en pleine terre. Entre le Quai de <strong>la</strong><br />

Dérivation et <strong>la</strong> rue des Prés Saint-Denis, le lot D<br />

accueille un ensemble d’immeubles de logements<br />

(149 unités), une profession libérale, une crèche<br />

et quatre espaces commerciaux.<br />

44 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Résidence Schwann Liège<br />

Objectif mixité<br />

Gaëtan Pakdaman, architecte chez assar : « Le<br />

nouveau quartier comprendra également un<br />

centre sportif, projet développé conjointement<br />

avec <strong>la</strong> Ville de Liège. On y trouve également<br />

une polyclinique avec école annexée. Les projets<br />

privés sont dédiés au logement sous toutes ses<br />

formes : maison de repos, kots étudiants, et une<br />

<strong>la</strong>rge variété de typologies d’appartements, l’idée<br />

étant de rendre ceux-ci accessibles à tous. »<br />

Plutôt que de dessiner un bloc massif de<br />

logements, les architectes ont voulu retrouver<br />

le parcel<strong>la</strong>ire du quartier en imaginant une<br />

succession d’éléments formant un tout. La palette<br />

chromatique est en harmonie avec celle du<br />

quartier, où dominent <strong>la</strong> brique et les panneaux<br />

en fibres-ciment. Le traitement des façades a été<br />

travaillé de façon contrastée pour donner une<br />

identité propre à chaque immeuble.<br />

Au moment d’écrire ces lignes, les 5 immeubles<br />

composant <strong>la</strong> Résidence Schwann (du nom de <strong>la</strong><br />

rue Théodore Schwann qui est l’un des axes de<br />

<strong>la</strong> réalisation urbanistique du projet) sur le lot D<br />

en sont au stade des parachèvements et leur<br />

réception provisoire est proche.<br />

Se jouer des contraintes<br />

Parmi les défis en conception, l’intégration d’une<br />

crèche au rez-de-chaussée de l’ensemble de<br />

logements a été relevé grâce à une intégration<br />

paysagère en intérieur d’îlot visant à limiter les<br />

contacts visuels et physiques entre habitants<br />

et enfants.<br />

Parmi les enjeux urbanistiques figurait une densité maîtrisée au profit d’un espace<br />

public extérieur vaste et de qualité dont environ 70% en pleine terre.<br />

Comme d’autres, le chantier a connu le COVID,<br />

mettant à mal certaines parties du p<strong>la</strong>nning.<br />

Ainsi, une rampe provisoire, nécessitant un permis<br />

distinct, a dû être construite pour permettre<br />

aux occupants des appartements d’accéder au<br />

parking en sous-sol dès son ouverture. Par ailleurs,<br />

les logements qui n’en disposaient pas au départ<br />

ont été dotés d’un balcon ou d’une terrasse.<br />

Une bonne gestion des eaux de pluie étant une<br />

préoccupation majeure dans une grande ville<br />

comme Liège, un système a été mis en p<strong>la</strong>ce pour<br />

permettre l’infiltration directement dans <strong>la</strong> nappe<br />

phréatique. Il le sera également sur les autres lots.<br />

Pièce d’un nouveau puzzle<br />

Pour ce premier élément du puzzle, il était important<br />

aux yeux des architectes de créer un<br />

point de repère, permettant aux occupants et aux<br />

passants d’appréhender le nouveau quartier là où<br />

on ne voyait qu’une friche depuis trop longtemps. A<br />

l’angle de <strong>la</strong> rue des Bonnes-Villes et du Quai de <strong>la</strong><br />

Dérivation, se dresse donc une émergence é<strong>la</strong>ncée<br />

en rez + 10 qui contribue à <strong>la</strong> skyline variée du quai.<br />

Gaëtan Pakdaman : « Nous sommes fiers de<br />

ce projet qui s’inscrit dans un projet plus vaste,<br />

avec le Pôle des savoirs comme pièce maîtresse<br />

du Master P<strong>la</strong>n qui restructure complètement le<br />

boulevard de <strong>la</strong> Constitution pour former, avec le<br />

site de Bavière, une zone piétonne unique ». ❚<br />

A l’angle de <strong>la</strong> rue des Bonnes-Villes et du Quai de <strong>la</strong> Dérivation se dresse une<br />

émergence é<strong>la</strong>ncée qui participe à <strong>la</strong> skyline variée du quai. (Photo : assar)<br />

FICHE TECHNIQUE<br />

Maître d’ouvrage<br />

Bavière Développement<br />

Architecte-masterp<strong>la</strong>n<br />

Verso architecture et assar<br />

Architecte lot D<br />

assar<br />

Entreprises générales<br />

Thomas & Piron Bâtiment,<br />

BPC Liège et Galère<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 45


​Tous les voyants au vert pour<br />

les fondations vissées<br />

Pierre Lecocq est sans conteste <strong>la</strong> personne associée à l’instal<strong>la</strong>tion de fondations vissées Techno Pieux en Belgique. Depuis le milieu<br />

des années 2000, moment où il introduit les solutions de l’entreprise canadienne dans notre pays, cet entrepreneur passionné s’emploie<br />

à développer <strong>la</strong> société Techno Pieux Belux, qui compte aujourd’hui 5 concessions partenaires en <strong>Wallonie</strong>. Le panel d’applications<br />

extrêmement <strong>la</strong>rge des fondations vissées fait que Techno Pieux Belux est active sur des chantiers très divers, toujours dans le même<br />

objectif : offrir une possibilité de charge qui n’existe pas en surface, mais bien dans le sol. Deux applications principales se dégagent tout<br />

de même : les fondations sur pilotis et <strong>la</strong> reprise en sous-œuvre de bâtiments.<br />

Texte Joaquim Dupont | Photos Techno Pieux Belux<br />

La reprise en sous-œuvre : <strong>la</strong><br />

stabilité retrouvée<br />

« Aujourd’hui, <strong>la</strong> reprise en sous-œuvre représente<br />

80 % de nos interventions », annonce Pierre Lecocq.<br />

Les propriétaires de bâtiments en proie à des<br />

problèmes de stabilité sont souvent très paniqués<br />

de <strong>la</strong> situation, et ne savent pas toujours où trouver<br />

l’aide nécessaire. « Heureusement, nous pouvons<br />

apporter une solution concrète à ces propriétaires<br />

dans l’embarras. Notre premier objectif est de les<br />

aider, c'est l'esprit de notre entreprise », ajoute-t-il<br />

avec fierté. Pierre Lecocq et son équipe entament<br />

d’ailleurs chaque intervention par une visite<br />

des lieux, pour évaluer l’ampleur des dégâts et<br />

déterminer à quels endroits du bâtiment <strong>la</strong> charge<br />

n’est plus soutenue.<br />

particulière, marquée par une envolée des prix<br />

des matériaux et de l’énergie : « Les performances<br />

thermiques des maisons en ossature bois sont<br />

généralement très intéressantes, et des dernières<br />

sont parfaitement adaptées à une construction<br />

sur pilotis ».<br />

La location de fondations, un<br />

nouvel atout pour l’entreprise<br />

La construction sur pieux se prête également<br />

bien aux structures légères, comme un lodge, du<br />

mobilier urbain/forestier, des rampes d’accès, des<br />

terrasses pour ne citer que quelques applications :<br />

« Nous sommes fiers de pouvoir dire<br />

qu’en 17 ans de travail avec <strong>la</strong> technique<br />

Techno Pieux, notre taux de réussite<br />

s’élève à 100 % ».<br />

Si Pierre Lecocq devait choisir le plus gros avantage<br />

des fondations vissées Techno Pieux, il s’agirait<br />

sans aucune hésitation de leur gage de sécurité<br />

sur le long terme : « Nous restons en contact avec<br />

nos clients, et nous sommes fiers de dire qu’en<br />

17 ans de travail avec <strong>la</strong> technique Techno Pieux,<br />

notre taux de réussite s’élève à 100 % ». On peut<br />

entrevoir un bel avenir pour les fondations vissées,<br />

au vu de l’instabilité croissante de certains<br />

sols qui souffrent des périodes de sécheresse,<br />

malheureusement fréquentes ces dernières<br />

années et appelées à augmenter dans le futur.<br />

Une nouvelle période faste pour les<br />

constructions sur pilotis<br />

La construction sur pilotis, ou sur « pieux p<strong>la</strong>tines »<br />

comme les appellent communément Pierre<br />

Lecocq et son équipe, constitue le deuxième<br />

secteur de spécialisation de Techno Pieux Belux.<br />

Selon l’entrepreneur, le domaine spécialisé de<br />

<strong>la</strong> construction sur pilotis se trouve aujourd’hui<br />

à <strong>la</strong> croisée des chemins, notamment grâce à <strong>la</strong><br />

re<strong>la</strong>nce du secteur de <strong>la</strong> construction en ossature<br />

bois. Ce dernier profite de <strong>la</strong> conjoncture actuelle<br />

La construction sur pilotis profite pleinement de <strong>la</strong> re<strong>la</strong>nce du secteur de <strong>la</strong> construction en ossature bois.<br />

46 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Les fondations vissées Techno Pieux offrent une possibilité de charge qui n’existe pas en surface, mais bien dans le sol.<br />

« Si l’on dép<strong>la</strong>ce ou démonte <strong>la</strong> structure, nous<br />

venons ensuite dévisser les pieux, et ce sans avoir<br />

endommagé le sol ». Cette démontabilité a poussé<br />

Techno Pieux Belux à proposer de nouveaux<br />

services de location de fondations, que ce soit pour<br />

24 heures ou pour quelques mois. Ce service est très<br />

demandé par le secteur événementiel : « Nous avons<br />

récemment fourni une solution de fondations pour<br />

une rave party organisée dans un bois. Pour des<br />

événements ou des festivals, nous pouvons aussi<br />

réaliser une solution de pieux dite « en traction »,<br />

c’est-à-dire visser des pieux autour d’une scène, et<br />

y attacher <strong>la</strong> structure grâce à des câbles, ce qui<br />

empêche qu’elle ne s’envole en cas de de tempête ».<br />

Cette adaptabilité s’inscrit parfaitement dans <strong>la</strong><br />

vision du métier d’entrepreneur de Pierre Lecocq,<br />

qu’il résume en quelques mots : « Gérer une<br />

entreprise de construction, c’est savoir innover<br />

en fonction des nouveaux besoins de certains<br />

clients, en abordant une problématique avec un<br />

regard neuf ». ❚<br />

La construction sur pieux se révèle aussi très efficace pour l’aménagement de terrasses.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 47


Spa-Francorchamps Tribune du Raidillon<br />

LE NOUVEAU JOYAU DU<br />

« Toboggan des Ardennes »<br />

L’entreprise générale de construction Wust est sur tous les fronts, tant en Belgique qu’au Luxembourg. Alors quand le plus beau circuit<br />

du monde fait peau neuve, <strong>la</strong> société basée à Thimister-Clermont retrousse ses manches pour relever un défi de taille.<br />

Texte Florian Holsbeek | Photos Philippe Piraux<br />

Une rénovation de <strong>la</strong> piste, une mise en conformité<br />

de celle-ci afin d'accueillir à nouveau des courses<br />

de moto et <strong>la</strong> construction d’une nouvelle<br />

tribune : tel est le marché global qui devait rendre<br />

une seconde jeunesse au circuit mondialement<br />

connu de Spa-Francorchamps. « Wust s’est associé<br />

à Bodarwé pour <strong>la</strong> piste et avec Serbi pour <strong>la</strong><br />

construction de cette tribune », nous confie Kevin<br />

Goffinet, gestionnaire de chantier et qui s’exprime<br />

au nom de cette association.<br />

« En ce qui concerne <strong>la</strong> construction de cette<br />

tribune, le chantier s’est déroulé en période<br />

hivernale. C’est une grosse structure pratiquement<br />

constituée uniquement en préfabriqué. Elle<br />

contient trois niveaux. Il y a bien évidemment<br />

les gradins, pour un total de près de ​4555 p<strong>la</strong>ces<br />

assises. Il y a un espace « loges » de 1800 ​m². Les<br />

loges sont parfaitement isolées thermiquement<br />

et acoustiquement, afin de pouvoir y tenir une<br />

conversation sans être dérangé par le bruit des<br />

« D’habitude, il y a un terrain p<strong>la</strong>t, voir des parkings alentours, qui facilitent <strong>la</strong> construction. Ici, nous avons dû réaliser des<br />

p<strong>la</strong>teformes pour y installer les grues indispensables pour utiliser du préfabriqué. »<br />

48 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Tribune du Raidillon Spa-Francorchamps<br />

Une tribune de 4555 p<strong>la</strong>ces assises.<br />

voitures. Pour le spectateur qui souhaite toutefois<br />

profiter de <strong>la</strong> course, il y a une grande terrasse<br />

de près de 600 ​m² qui donne sur le virage du<br />

Raidillon. Enfin, au ​-2, un espace technique de<br />

près de 1000 ​m² a été installé. Ce<strong>la</strong> fait pas mal<br />

de surfaces à sortir de terre en 5 mois de travaux.<br />

Les loges sont parachevées avec des cuisines<br />

et toute l’instal<strong>la</strong>tion nécessaire à l’Horeca »,<br />

explique Kevin Goffinet.<br />

Des chiffres qui donnent le tournis<br />

Les chiffres peuvent donner le tournis : <strong>la</strong> tribune<br />

fait 125 mètres de longueur, 23 ​mètres de <strong>la</strong>rgeur<br />

pour un total de 2875 ​m² de surface. 26 poutres<br />

crémaillères, un ensemble constitué de 14 profilés<br />

soudés de près de 250 ​tonnes et 1 km de gardecorps.<br />

Tout ce<strong>la</strong> a dû être mis en p<strong>la</strong>ce en 5 mois.<br />

Et 5 mois, justement, c’est un dé<strong>la</strong>i très court pour<br />

livrer un tel chantier, qui plus est dans une période<br />

de l’année peu propice à ce type de travaux :<br />

« C’était un véritable challenge de motiver les<br />

« C’était un véritable challenge de motiver<br />

les équipes et les ouvriers, qui ont<br />

travaillé dans <strong>la</strong> période hivernale. »<br />

équipes et les ouvriers, qui ont travaillé dans <strong>la</strong><br />

période hivernale. Nous devions faire sortir cette<br />

tribune de terre entre le 16/11 et le 15/03,<br />

période durant <strong>la</strong>quelle le circuit est fermé. Nous<br />

avons eu le froid, <strong>la</strong> pluie et même <strong>la</strong> neige. Et<br />

encore, l’hiver a été clément avec nous. On a même<br />

parfois travaillé de nuit », affirme Kevin Goffinet.<br />

Heureusement, pour le parachèvement des loges,<br />

l’entrepreneur avait quelques jours de plus. La<br />

tribune devait être livrée pour le WEC, les 6 ​<br />

heures de Spa-Francorchamps. « Nous avons<br />

terminé le chantier dans les temps, au jour près.<br />

Le Circuit était content de notre travail et c’est le<br />

principal », assure Kevin Goffinet.<br />

Le préfabriqué, indispensable<br />

Il est c<strong>la</strong>ir qu’en plus du dé<strong>la</strong>i très court et<br />

des conditions climatiques qui n’ont pas<br />

vraiment été de leur côté, les ouvriers ont dû<br />

faire avec les spécificités du terrain. « Nous<br />

avons dû surmonter les difficultés inhérentes<br />

au circuit. L’acheminement des matériaux<br />

était compliqué, tout comme l’instal<strong>la</strong>tion des<br />

grues et des nacelles. Tout a dû être pensé et<br />

adapté pour pouvoir réaliser <strong>la</strong> tribune. “<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 49


Spa-Francorchamps Tribune du Raidillon<br />

« Pour le spectateur qui souhaite toutefois profiter de <strong>la</strong> course, il y a une grande terrasse de près de 600 ​m² qui donne sur le virage du Raidillon. »<br />

D’habitude, il y a un terrain p<strong>la</strong>t, voir des parkings<br />

alentours, qui facilitent <strong>la</strong> construction. Ici,<br />

nous avons dû réaliser des p<strong>la</strong>teformes pour y<br />

installer les grues indispensables pour utiliser du<br />

préfabriqué », informe Kevin Goffinet.<br />

« D’ailleurs, sans le préfabriqué, nous n’aurions<br />

jamais pu respecter les dé<strong>la</strong>is, c’était prévu dans<br />

le marché de base. Et quand on voit <strong>la</strong> tribune, ce<br />

joyau, sur ce superbe circuit et son environnement,<br />

c’est une fierté pour tout qui a participé à ce<br />

chantier. Tout le monde a mis de l’eau dans<br />

son vin et s’est serré les coudes. Des millions de<br />

téléspectateurs ont vu voir cette réalisation, et ce<br />

grâce à tous les intervenants. Nous pouvons être<br />

fiers », conclut Kevin Goffinet. ❚<br />

La tribune comporte trois niveaux : les loges, l'Horeca et les gradins.<br />

FICHE TECHNIQUE<br />

Maître d’ouvrage<br />

Circuit de Spa-Francorchamps<br />

Architecte<br />

Luc Nelles Architectes Associés<br />

Entreprise générale<br />

AM Wust-Serbi<br />

50 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Tribune du Raidillon Spa-Francorchamps<br />

Cachez ces techniques que<br />

je ne saurais voir<br />

Le circuit de Spa-Francorchamps s’est doté d’une nouvelle tribune, qui fera le bonheur de 4555 spectateurs prêts à admirer une<br />

course du haut du « Raidillon ». Mais derrière le béton, il y a une foule de solutions techniques, invisibles car dissimulées de main de<br />

maître par le Bureau d’études Pierre Berger.<br />

Texte Florian Holsbeek | Photos Pierre Berger S.A.<br />

« En tant que bureau d’études techniques, nous nous sommes parfaitement<br />

intégrés dans ce concept de nouvelle tribune du circuit de Spa-Francorchamps »,<br />

déc<strong>la</strong>re Jean-François Vandermeulen, Directeur Général. Ce dernier a pris les<br />

rênes du bureau d’études d’une vingtaine de personnes et souhaite allier<br />

esprit familial et convivial à <strong>la</strong> rigueur de l’ingénierie en techniques spéciales.<br />

Un confort pour les spectateurs et les pilotes<br />

« En concertation avec les architectes du projet, nous avons réussi à dissimuler<br />

les équipements techniques sous les gradins de façon à les rendre invisibles<br />

aux yeux du public. Nous avons aussi opté pour un éc<strong>la</strong>irage intelligent dont<br />

l’intensité varie en fonction des influences extérieures (soleil, pluie, …). Tant<br />

l’orientation de <strong>la</strong> tribune que le choix et l’orientation des luminaires ont<br />

fait l’objet d’études approfondies de manière à éviter d’éblouir les pilotes<br />

tout en offrant le confort maximum aux spectateurs », poursuit Jean-François<br />

Vandermeulen.<br />

Faire « monter » l’eau<br />

« Compte tenu de l’important dénivelé, nous avons conçu une instal<strong>la</strong>tion<br />

complète de distribution d’eau tant pour le réseau de service que pour<br />

celui destiné à juguler rapidement tout incendie. Pour prévenir tous les cas<br />

possibles, l’alimentation électrique de cet ensemble est reliée au réseau<br />

électrique de secours », dévoile Jean-François Vandermeulen.<br />

« Nous avons réussi à dissimuler les équipements techniques sous les<br />

gradins de façon à les rendre invisibles aux yeux du public. »<br />

« L’éc<strong>la</strong>irage devait être<br />

confortable pour les<br />

spectateurs sans éblouir<br />

les pilotes. »<br />

La venti<strong>la</strong>tion était aussi primordiale, notamment pour l’espace restaurant.<br />

Pour <strong>la</strong> rendre invisible, elle a été intégrée au sein même de <strong>la</strong> structure<br />

en béton. Les faux-p<strong>la</strong>fonds ont également été judicieusement utilisés pour<br />

masquer les autres techniques.<br />

« Tant l’orientation de <strong>la</strong> tribune que le choix et l’orientation des luminaires ont<br />

fait l’objet d’études approfondies de manière à éviter d’éblouir les pilotes. »<br />

La nouvelle tribune du Raidillon est équipée d’un réseau de fibre optique<br />

que le Bureau d’études Pierre Berger a également conçu tout en l’étendant<br />

à l’ensemble du circuit afin de permettre aux médias de travailler en temps<br />

réel. La 4K – voire <strong>la</strong> 8K – sera opérationnelle sur tout le circuit. « Tout est<br />

donc prêt pour permettre au circuit de continuer à éblouir le monde entier »,<br />

conclut Jean-François Vandermeulen. ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 51


L'expertise de <strong>la</strong> matière grise<br />

BATIMENTS - GENIE CIVIL<br />

Nous veillons toujours à proposer<br />

des solutions adaptées,<br />

économiques et ingénieuses<br />

combinant fiabilité technique et<br />

flexibilité.<br />

Une attention portée naturellement<br />

à <strong>la</strong> qualité, à <strong>la</strong> sécurité et à <strong>la</strong><br />

réduction de notre empreinte<br />

écologique. Divers <strong>la</strong>bels,<br />

certificats et agréations en c<strong>la</strong>sse 8<br />

en attestent :<br />

www.ronveaux.com<br />

Suivez-nous sur :


Tribune du Raidillon Spa-Francorchamps<br />

Une préfabrication minutieuse<br />

Le timing de <strong>la</strong> construction de <strong>la</strong> nouvelle tribune du Raidillon, sur le circuit de Spa-Francorchamps, était serré. Par conséquent, l’entrepreneur<br />

a fait appel à plusieurs entreprises travail<strong>la</strong>nt dans le préfabriqué. C’est le cas de Ronveaux qui a grandement permis à <strong>la</strong><br />

tribune de sortir de terre.<br />

Texte Florian Holsbeek | Photos RONVEAUX S.A.<br />

« Nous sommes tout à fait capables de sortir des<br />

projets de grande envergure ​», nous assure Martin<br />

Lefebvre, ingénieur du département construction<br />

chez Ronveaux. « ​Dans ce cas précis, lorsque le<br />

marché a été attribué, nous avons été recontactés<br />

par Wust, avec qui nous avions déjà col<strong>la</strong>boré<br />

par le passé. Une fois d’accord sur le budget<br />

et le p<strong>la</strong>nning d’exécution, <strong>la</strong> grande aventure<br />

pouvait débuter. ​»<br />

Martin Lefebvre et ses équipes ont alors pu<br />

se mettre au travail ​: « ​Nous devions produire<br />

l’ensemble des colonnes en béton préfabriqué,<br />

ainsi que les p<strong>la</strong>nchers en dalles alvéolées.<br />

Le timing très serré a nécessité d’envoyer<br />

les premiers p<strong>la</strong>ns <strong>la</strong> semaine qui a suivi <strong>la</strong><br />

commande. Rapidement analysés par les<br />

différents intervenants du projet, ces p<strong>la</strong>ns furent<br />

validés quelques jours plus tard et les premiers<br />

éléments en béton pouvait être mis en production<br />

au sein de nos usines. ​»<br />

Plusieurs colonnes, plusieurs<br />

fonctions<br />

« ​Pour <strong>la</strong> tribune, il y avait des points spécifiques,<br />

notamment pour les colonnes soutenant <strong>la</strong><br />

toiture. L’assemb<strong>la</strong>ge étudié par le bureau<br />

d’études nécessitait l’incorporation de tiges<br />

filetées et d’encoches en tête des colonnes béton<br />

pour y fixer par <strong>la</strong> suite sur chantier les poutres<br />

métalliques formant <strong>la</strong> toiture. À <strong>la</strong> suite de<br />

nombreux échanges constructifs avec l’entreprise<br />

générale, le bureau d’études et le bureau de<br />

contrôle, tous les éléments d’assemb<strong>la</strong>ge, de<br />

coffrage et de ferrail<strong>la</strong>ge détaillés sur les p<strong>la</strong>ns<br />

ont pu être mis en œuvre dans les colonnes avec<br />

succès et maitrise. ​», assure Martin Lefebvre.<br />

Une fois produits, les éléments ont été acheminés<br />

sur le chantier assez rapidement et ont été<br />

posés par l’entreprise générale. « ​Nous pouvons<br />

être fiers de ce que nous avons produit. Au<br />

niveau de l’image, être présent sur un chantier<br />

si emblématique est p<strong>la</strong>isant, surtout pour notre<br />

personnel qui peut admirer le résultat de son<br />

travail ​», conclut Martin Lefebvre. ❚<br />

« Pour <strong>la</strong> tribune, il y avait des points spécifiques, notamment pour les colonnes soutenant <strong>la</strong> toiture. »<br />

« Nous devions produire l’ensemble des colonnes en béton préfabriqué. »<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 53


Spa-Francorchamps Tribune du Raidillon<br />

Quatre ingénieurs dans<br />

le vent du Raidillon<br />

Le bureau d’études JML LACASSE-MONFORT a participé en grande partie à <strong>la</strong> conception des nouvelles tribunes et <strong>la</strong> refonte du circuit de<br />

Spa Francorchamps. Les dé<strong>la</strong>is étaient courts, <strong>la</strong> nature du sol a donné du fil à retordre, tout comme les conditions climatiques. Mais<br />

l’expérience collective de Thomas Lacasse, Ralf Moutschen, Pierre Pothen et Gregory Heinrichs a fait <strong>la</strong> différence et offre au monde<br />

entier et aux spectateurs des nouveaux points de vue à 180°.<br />

Texte Florian Holsbeek | Photos JML Lacasse-Monfort<br />

Le dénivelé comme allié<br />

Ralf Moutschen, associé gérant : « Je gère principalement<br />

les équipes Infrastructures ​». Notre<br />

bureau a fait partie de l’association de bureaux<br />

d’architecture et d’ingénierie qui a été mandaté<br />

pour <strong>la</strong> construction des nouvelles tribunes du<br />

circuit de Spa Francorchamps. De mon côté, j’ai<br />

surtout participé en phases de conception et<br />

d’imp<strong>la</strong>ntation de l’ouvrage dans <strong>la</strong> zone du<br />

Raidillon. Ces phases ont nécessité pas mal de<br />

réunions avec <strong>la</strong> direction du circuit, mais aussi<br />

avec beaucoup d’autres instances publiques<br />

et privées impliquées dans le dossier. Ceci afin<br />

d’obtenir des ouvrages de qualité, respectant<br />

toutes les normes, intégrées dans le paysage et<br />

acceptées par les différentes parties pour ainsi<br />

obtenir les permis et autorisations nécessaires. La<br />

nature du sol et le dénivelé nous ont aidé dans ces<br />

démarches, dans ce sens qu’il était dès lors plus<br />

simple de travailler sur les différents niveaux et<br />

donc de s’ancrer parfaitement dans <strong>la</strong> roche, tout<br />

en gardant une parfaite vue pour les spectateurs. ​»<br />

« ​Grâce à l’expérience de plus que 30 ​ans en<br />

marchés publics, <strong>la</strong> JML Lacasse-Monfort a<br />

également chapeauté <strong>la</strong> passation du marché des<br />

travaux de type européen. Dans <strong>la</strong> région, tout le<br />

monde connait le circuit et notre personnel s’y<br />

est identifié. C’est notre bébé et ce projet nous<br />

tenait à cœur. ​»<br />

Une vitrine sur le monde<br />

Gregory Heinrichs, Ingénieur chef de projet<br />

stabilité :« ​J’ai été chargé de m’occuper de<br />

<strong>la</strong> partie stabilité de <strong>la</strong> tribune. Sur base des<br />

exigences du maître d’ouvrage et en col<strong>la</strong>boration<br />

étroite avec l’architecte Luc Nelles, nous avons<br />

développé <strong>la</strong> structure de <strong>la</strong> tribune, notamment<br />

de <strong>la</strong> toiture, pour <strong>la</strong>quelle nous avons opté pour<br />

des poutres reconstituées soudées métalliques<br />

ancrées sur les colonnes en béton préfabriquées<br />

des gradins. L’utilisation d’éléments préfabriqués<br />

était inévitable, vu les contraintes liées d’une part<br />

« Sur base des exigences du maître d’ouvrage et en<br />

col<strong>la</strong>boration étroite avec l’architecte Luc Nelles,<br />

nous avons développé <strong>la</strong> structure de <strong>la</strong> tribune,<br />

notamment de <strong>la</strong> toiture. »<br />

au dé<strong>la</strong>i et d’autre part aux conditions climatiques<br />

hivernales. Il aura fallu 4 mois pour monter<br />

l’entièreté de <strong>la</strong> structure du bâtiment. L’analyse<br />

des charges climatiques, particulièrement des<br />

effets du vent, a constitué <strong>la</strong> principale difficulté<br />

du point de vue des études statiques de l’ouvrage.<br />

L’imp<strong>la</strong>ntation de <strong>la</strong> tribune sur le circuit de<br />

Spa-Francorchamps, dans le virage mythique du<br />

Raidillon est pour l’ensemble des intervenants<br />

une vitrine sur le monde permettant de mettre<br />

en avant notre travail. Ce dernier point fait de<br />

ce projet en particulier un défi que nous sommes<br />

heureux d’avoir pu relever. »<br />

Un challenge en trois dimensions<br />

Thomas Lacasse, associé gérant : « ​Je me suis<br />

occupé de <strong>la</strong> partie administrative et des c<strong>la</strong>uses<br />

54 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Tribune du Raidillon Spa-Francorchamps<br />

« La tribune est p<strong>la</strong>cée au plus près de <strong>la</strong> piste, c’était une demande de <strong>la</strong> direction du circuit<br />

afin de donner le plus de sensations possible aux spectateurs. »<br />

techniques du dossier bâtiment lors de <strong>la</strong> phase<br />

de consultation et lors de l’exécution et j’étais en<br />

appui technique de Gregory. Nous ne sommes<br />

pas que quatre à avoir col<strong>la</strong>boré sur le dossier,<br />

c’est un travail d’équipe. Derrière le travail des<br />

ingénieurs, il y a également un énorme travail des<br />

modeleurs, dessinateurs, métreurs, géomètres et<br />

du staff administratif. À ce titre, les entreprises<br />

ont pu bénéficier d’un travail détaillé mené en<br />

amont au niveau de <strong>la</strong> maquette BIM qui a pu<br />

servir de point central au niveau des échanges<br />

d’informations avec chaque fabricant. Les dé<strong>la</strong>is<br />

« Il aura fallu 4 mois pour<br />

monter l’entièreté de <strong>la</strong><br />

structure du bâtiment. »<br />

étaient courts, <strong>la</strong> complexité de <strong>la</strong> structure était<br />

grande, <strong>la</strong> maquette a permis de gagner un temps<br />

précieux à ce niveau-là ​».<br />

Présence sur le chantier<br />

Pierre Pothen, Ingénieur chef de projet Infrastructures<br />

: « ​J’ai suivi le chantier au jour le jour.<br />

Au niveau de <strong>la</strong> tribune, j’étais présent<br />

principalement durant les travaux des abords<br />

ainsi que lors des travaux de terrassement. Le<br />

dé<strong>la</strong>i était une contrainte importante que ce soit<br />

en phase étude ou en phase chantier. Nous avons<br />

dû, en très peu de temps, préparer le dossier projet,<br />

obtenir les différents permis et puis mettre le<br />

dossier en adjudication. La phase réalisation était<br />

également très courte et elle a été également<br />

compliquée par les conditions hivernales. Les<br />

travaux devant se dérouler de novembre à mars.<br />

La tribune est p<strong>la</strong>cée au plus près de <strong>la</strong> piste,<br />

c’était une demande de <strong>la</strong> direction du circuit<br />

afin de donner le plus de sensations possible<br />

aux spectateurs. Cette demande était cependant<br />

fonction des règles de <strong>la</strong> FIA. Dans le même but,<br />

<strong>la</strong> tribune a été dessinée par les architectes pour<br />

permettre aux spectateurs d’avoir une vue à 180°.<br />

Le dénivelé du Raidillon permet d’avoir une vision<br />

très longue sur le circuit, depuis le virage de <strong>la</strong><br />

Source jusqu’à <strong>la</strong> sortie du Raidillon. Ce projet a<br />

fait beaucoup parler de lui, notamment dans <strong>la</strong><br />

presse, mais également dans <strong>la</strong> région, le fait d’y<br />

avoir participé est dès lors gratifiant. ​» ❚<br />

« L'analyse des charges climatiques,<br />

particulièrement des effets du vent, a<br />

constitué <strong>la</strong> principale difficulté du point de<br />

vue des études statiques de l’ouvrage. »<br />

« Les dé<strong>la</strong>is étaient courts, <strong>la</strong> complexité<br />

de <strong>la</strong> structure était grande, <strong>la</strong> maquette<br />

BIM a permis de gagner un temps<br />

précieux à ce niveau-là ​»<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 55


Naamloos-4 1 14-12-2022 14:23<br />

RENO-TECH TOITURES ÉTANCHÉITÉ srl - Rue Jean-Louis Paggen, 5 - 4631 TIGNEE - Tél. : 04/341 01 90 - TVA : BE 0873.373.647<br />

Naamloos-5 1 01-12-2022 14:00


Tribune du Raidillon Spa-Francorchamps<br />

Défi relevé pour <strong>la</strong> tribune<br />

d’un virage mythique<br />

Ces derniers mois, le circuit de Spa-Francorchamps a fait peau neuve, tant sur <strong>la</strong> piste qu’autour. Une nouvelle tribune a vu le jour le long<br />

du Raidillon, <strong>la</strong> « Moto 22 ​» et Reno-Tech a bravé les intempéries afin d’en assurer l’étanchéité.<br />

Texte Florian Holsbeek | Photos Philippe Piraux<br />

« La société momentanée Wust-Serbi a remporté le marché de <strong>la</strong> nouvelle<br />

tribune. Ils nous avaient tout d’abord questionnés, et une fois le marché<br />

attribué, nous nous sommes positionnés et nous avons été désignés pour <strong>la</strong><br />

réalisation des étanchéités des enterrés et du parking, mais également du<br />

toit du centre médical et de <strong>la</strong> tribune, déc<strong>la</strong>re Hugues Binet, administrateur<br />

avec Lionel Gaber de <strong>la</strong> société Reno-Tech.<br />

« C’est une fierté pour Reno-Tech et toutes les sociétés participantes, car il<br />

s’agit d’un circuit de renommée mondiale, et se dire que nous étions dans<br />

l’équipe de réalisation de cette tribune, c’est un évènement pour l’histoire de<br />

notre société. » ❚<br />

L’entreprise liégeoise créée en 2005 est plus particulièrement spécialisée<br />

dans <strong>la</strong> réalisation de l’iso<strong>la</strong>tion et étanchéité de tous types de toitures p<strong>la</strong>tes,<br />

que ce soit en PVC, en EPDM ou en BITUME. Elle applique ces techniques<br />

aussi pour les toitures inclinées et cintrées.<br />

Technique et savoir faire<br />

Reno-Tech a apporté tout son savoir-faire afin d’assurer l’étanchéité du toit<br />

de <strong>la</strong> nouvelle tribune. La particu<strong>la</strong>rité technique de « Moto 22 » réalisée en<br />

membrane PVC étaient les raccords d’étanchéité des poutrelles ressortantes<br />

et donc de fixations mécaniques sur le plein carré et d’un système collé<br />

pour l’habil<strong>la</strong>ge des poutrelles. À noter que <strong>la</strong> membrane PVC est soudée à<br />

l’air chaud, et de ce fait en l’absence de f<strong>la</strong>mme, provoquant une réaction<br />

chimique : <strong>la</strong> polymérisation.<br />

Un défi relevé en équipe !<br />

En effet, les dé<strong>la</strong>is pour réaliser <strong>la</strong> tribune étaient très courts. « Nous le savions<br />

dès le départ, au vu de <strong>la</strong> réouverture du circuit et des nouvelles compétitions<br />

Moto. Le timing étant très serré, le chantier s’annonçait dantesque puisque<br />

réalisé durant une période qui va souvent de pair avec des intempéries. Nous<br />

avons dû travailler d’arrache-pied en février et mars en renforçant les équipes<br />

afin de tenir les dé<strong>la</strong>is. Des renforts furent indispensables pour garantir le<br />

respect de <strong>la</strong> sécurité, mise à mal par les intempéries. La sécurité primant sur<br />

toutes les autres règles », assure Hugues Binet.<br />

« C’est une fierté pour Reno-Tech et toutes les sociétés participantes,<br />

car il s’agit d’un circuit de renommée mondiale. »<br />

Un défi de cette ampleur ne pouvait se réaliser sans un esprit d’équipe<br />

de tous les intervenants sur le chantier, et sans <strong>la</strong> coordination de ceuxci<br />

orchestrée de main de maitre et parfois dans <strong>la</strong> douleur par Mr Gérard<br />

(Directeur Technique SERBI ) et Mr Goffinet (gestionnaire WUST), ainsi que<br />

monsieur Renard (conducteur WUST) », souligne également Mr Binet.<br />

Sous le regard du monde entier<br />

Tout ce travail a délivré un résultat qui a été et qui sera vu par le monde entier<br />

lors de <strong>la</strong> diffusion des évènements sportifs sur circuit. « Dans les moments<br />

compliqués, les équipes sont restées soudées et le mot d’ordre a toujours été<br />

le même : le monde a les yeux sur nous et notre défi. »<br />

Reno-Tech a apporté tout son savoir-faire afin d’assurer<br />

l’étanchéité du toit de <strong>la</strong> nouvelle tribune.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 57


Spa-Francorchamps Tribune du Raidillon<br />

Silence, on roule !<br />

Dans l’inconscient collectif, un circuit qui accueille des courses automobiles n’est certainement pas l’endroit le plus paisible. Pourtant,<br />

tout est fait pour que tout un chacun puisse profiter, ou non, de <strong>la</strong> douce mélodie des moteurs montant le Raidillon du circuit de<br />

Spa-Francorchamps. ATS-Acoustique a posé sa griffe sur <strong>la</strong> nouvelle tribune du toboggan des Ardennes.<br />

Texte Florian Holsbeek | Photo Philippe Piraux<br />

Fort de plus de 30 ans d’expérience, ATS-<br />

Acoustique se spécialise entre autres dans les<br />

études en environnement et notamment pour<br />

le circuit de Spa-Francorchamps, comme nous<br />

le confie Eric Bruyère, gérant. « ​Nous sommes<br />

conseillers du circuit depuis près de 12 ans. La<br />

Région Wallonne impose des critères de bruit<br />

stricts, qui doivent être respectés. Grâce à des<br />

sonomètres, situés autour du circuit et chez les<br />

riverains, nous analysons en permanence les<br />

données qui en ressortent afin que les critères<br />

soient respectés. ​»<br />

Confort acoustique<br />

En participant à <strong>la</strong> construction de <strong>la</strong> nouvelle<br />

tribune, située dans le Raidillon, ATS-Acoustique<br />

a rempli quatre objectifs, comme nous l’explique<br />

Eric Bruyère. « ​La tribune est ouverte et couverte.<br />

Elle accueille des milliers de spectateurs. Il importe<br />

donc que le bruit généré par le public de cette<br />

tribune ne soit pas réfléchi vers l’environnement,<br />

mais plutôt absorbé par l’enveloppe de <strong>la</strong> tribune.<br />

Avec cet objectif, l’arrière de <strong>la</strong> tribune et son toit<br />

sont constitués de tôles qui ne sont pas pleines,<br />

mais perforées, avec intégration d’un mate<strong>la</strong>s de<br />

<strong>la</strong>ine de roche derrière les perforations. ​»<br />

« ​Le deuxième objectif était de faire en sorte, via<br />

un dispositif antivibratoire, que les spectateurs<br />

présents dans <strong>la</strong> zone VIP, située sous <strong>la</strong> tribune,<br />

ne ressentent pas les mouvements du public<br />

situé sur les gradins. Ce type de dispositif est très<br />

spécifique. Ensuite, ces mêmes VIP doivent évoluer<br />

dans un espace confortable où <strong>la</strong> réverbération<br />

est maîtrisée. Nous avons donc étudié les<br />

parachèvements absorbants nécessaires afin que<br />

ces loges soient le plus confortable possible pour<br />

leur public. ​»<br />

« Il y a eu une recherche<br />

technique poussée afin que<br />

toutes les fonctions de <strong>la</strong><br />

tribune soient compatibles. »<br />

58 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Tribune du Raidillon Spa-Francorchamps<br />

Un chantier épanouissant<br />

Enfin, une analyse acoustique a également<br />

été réalisée afin de maîtriser les bruits et<br />

les vibrations générées par les systèmes de<br />

venti<strong>la</strong>tion tant à l’intérieur des loges que<br />

dans l’environnement. « Situé partiellement à<br />

l’arrière de <strong>la</strong> tribune, le système de venti<strong>la</strong>tion<br />

a un débit très important. Nous avons donc<br />

col<strong>la</strong>boré avec l’entreprise et les auteurs de<br />

projets dans le but de limiter l’impact sonore de<br />

ces équipements de venti<strong>la</strong>tion. La construction<br />

de cette tribune n’est pas anodine. Il y a eu une<br />

recherche technique poussée afin que toutes<br />

les fonctions, bien différentes, de <strong>la</strong> tribune<br />

soient compatibles. Au final, ce chantier était<br />

épanouissant d’un point de vue technique et du<br />

point de vue des re<strong>la</strong>tions avec les partenaires »,<br />

conclut Eric Bruyère. ❚<br />

« Le deuxième objectif était de<br />

faire en sorte que les spectateurs<br />

présents dans <strong>la</strong> zone VIP, située<br />

sous <strong>la</strong> tribune, ne ressentent pas<br />

les mouvements du public situé<br />

sur les gradins. »<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 59


Ans Ecole communale<br />

Une rénovation tout en couleurs<br />

En septembre dernier, près de 500 ​élèves ont effectué leur rentrée sco<strong>la</strong>ire à Ans, dans une école communale totalement rénovée. Il<br />

aura fallu près d’un an pour transformer cet édifice construit à <strong>la</strong> fin des années ​70 en un bâtiment répondant aux normes énergétiques<br />

actuelles. Vincent De Groote, Gestionnaire Bâtiment chez Duchêne, nous dévoile les dessous de cette rénovation.<br />

Texte Florian Holsbeek | Photos Lauriane Genart<br />

C’est en mars ​2021 qu’est publié l’avis du<br />

marché pour <strong>la</strong> rénovation énergétique de<br />

l’école communale d’Alleur. Le groupe Duchêne<br />

répond à cette offre et est sélectionné. « Nous<br />

avons alors fait connaissance avec le client,<br />

<strong>la</strong> commune d'Ans, et l’architecte, Benoît<br />

Voneche », nous confie Vincent De Groote, qui<br />

a aussi eu comme partenaires Dimitri Soudron<br />

(conducteur du chantier) et Rudy Gillis (chef<br />

de projet menuiserie). « Il s’agissait d’une<br />

rénovation énergétique, nous devions refaire<br />

l’enveloppe extérieure de ce bâtiment en béton,<br />

d’époque, qui ne bril<strong>la</strong>it pas par <strong>la</strong> qualité de<br />

son iso<strong>la</strong>tion ».<br />

Un bardage aussi coloré qu’efficace<br />

Vincent De Groote détaille alors les tenants et<br />

les aboutissants de ce chantier : « Premièrement,<br />

il y avait un gros travail à faire sur les façades.<br />

Elles n’ont pas été démolies, mais nous avons<br />

travaillé sur leur iso<strong>la</strong>tion complète. Un bardage<br />

en fibres-ciment a été appliqué, ce qui a apporté<br />

une certaine touche de couleur. C’est une vraie<br />

plus-value esthétique pour le bâtiment : sa façade<br />

est plus qu’une enveloppe iso<strong>la</strong>nte qui diminue<br />

les coûts énergétiques. »<br />

« Un bardage en fibres-ciment a été appliqué, ce qui a apporté une certaine touche de couleur. »<br />

Mais ce n’est pas tout : « Le client nous a aussi<br />

demandé de changer les châssis. Toutes les<br />

fenêtres des c<strong>la</strong>sses ont donc été remp<strong>la</strong>cées,<br />

tout comme les portes d’entrée. Nous avons aussi<br />

travaillé sur les normes de résistance au feu des<br />

cages d’escalier. Enfin, il nous a été demandé<br />

de réaliser de nouveaux faux-p<strong>la</strong>fonds dans tous<br />

les locaux, car nous devions intégrer des gaines<br />

de pulsion-extraction pour le recyc<strong>la</strong>ge de l’air »,<br />

insiste Vincent De Groote.<br />

Et le recyc<strong>la</strong>ge de l’air est devenu obligatoire par<br />

<strong>la</strong> qualité de <strong>la</strong> rénovation énergétique. « Avec<br />

<strong>la</strong> pose de ce nouvel habil<strong>la</strong>ge énergétique, et<br />

des nouveaux châssis, l’enveloppe est devenue<br />

étanche. Comme les locaux sont chauffés, ce<strong>la</strong><br />

forme un thermos géant. Il a donc fallu installer<br />

une venti<strong>la</strong>tion, afin que l’air puisse circuler dans<br />

ces locaux qui sont majoritairement fermés et<br />

donc dorénavant bien isolés. »<br />

« Il a fallu installer une venti<strong>la</strong>tion, afin que l’air puisse circuler dans ces locaux<br />

qui sont majoritairement fermés et donc dorénavant bien isolés. »<br />

60 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Ecole communale Ans<br />

« Le bardage en fibresciment<br />

apporte une plusvalue<br />

esthétique : <strong>la</strong> façade<br />

est plus qu’une enveloppe<br />

iso<strong>la</strong>nte qui diminue les<br />

coûts énergétiques. »<br />

Un marché évolutif<br />

Jusqu’ici, Vincent De Groote et ses collègues<br />

étaient dans les clous du marché initial. Mais<br />

ces derniers, perfectionnistes, ont proposé une<br />

rénovation plus complète : « A <strong>la</strong> suite de nos<br />

constatations, le marché a évolué. L’entièreté du<br />

bâtiment a été remis aux normes de résistance<br />

au feu. Puis, nous avons suggéré d’installer un<br />

nouvel éc<strong>la</strong>irage, moins énergivore. Ce<strong>la</strong> aurait<br />

surtout été dommage de mettre en p<strong>la</strong>ce un<br />

nouveau faux-p<strong>la</strong>fond et d’y reposer l’ancien<br />

éc<strong>la</strong>irage. Enfin, il nous a été demandé d’effectuer<br />

en plus un rafraîchissement du bâtiment et une<br />

remise en peinture. »<br />

Malgré les modifications du marché, <strong>la</strong> livraison<br />

a eu lieu dans les temps. « Nous devions avoir<br />

terminé pour le 29 ​août, car <strong>la</strong> commune s’était<br />

engagée pour cette date, et pour une raison bien<br />

précise : les locaux avaient été vidés pendant<br />

<strong>la</strong> durée des travaux et le souhait était de faire<br />

le réaménagement avant le début de l’année<br />

sco<strong>la</strong>ire, et non durant. C’était notre objectif, nous<br />

nous étions engagés à respecter les dé<strong>la</strong>is et nous<br />

avons tenu parole, malgré <strong>la</strong> problématique de<br />

<strong>la</strong> COVID et le manque de matériaux. Mais un<br />

chantier sans problème ne serait pas un chantier »,<br />

s’amuse Vincent De Groote.<br />

Les élèves et leurs professeurs peuvent désormais<br />

profiter de superbes locaux, d’un bâtiment coloré<br />

qui apporte de <strong>la</strong> vie à <strong>la</strong> cour de récréation et<br />

qui, comme cerise sur le gâteau, est bien moins<br />

énergivore. « Nous avons livré un projet complet,<br />

qui a été positivement accueilli par l’ensemble<br />

du corps professoral. Les conditions de travail<br />

sont parfaites, même pour les élèves », conclut<br />

Vincent De Groote. ❚<br />

FICHE TECHNIQUE<br />

Maître d’ouvrage<br />

Commune de Ans<br />

Architecte<br />

Benoît Vonèche<br />

Entreprise générale<br />

Duchêne<br />

« L’entièreté du bâtiment a été remis aux normes de résistance au feu. »<br />

« Nous avons suggéré d’installer un nouvel éc<strong>la</strong>irage, moins énergivore. »<br />

« Nous avons livré un projet complet, qui a été positivement accueilli par l’ensemble du corps professoral. »<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 61


FUNCTION. ELEGANCE. HARMONY.<br />

www.leicht.com<br />

T 02 380 96 54 | INFO@THEKITCHENCOMPANY.BE | WWW.THEKITCHENCOMPANY.BE


« Devenir un acteur du changement,<br />

pas un spectateur »<br />

La crise actuelle met à mal beaucoup de p<strong>la</strong>ns de croissance mis en p<strong>la</strong>ce par les sociétés les plus ambitieuses. Si certaines augmentent<br />

les prix ou diminuent les coûts de façon drastique, Stéphane Evrard, Administrateur-délégué et CEO, et The Kitchen Company vont mettre<br />

en application leur nouveau slogan : More Than Kitchen.<br />

Texte Florian Holsbeek | Photos The Kitchen Company<br />

« Vu <strong>la</strong> situation actuelle, il ne faut certainement<br />

pas prendre des décisions insensées et je reste un<br />

optimiste chronique », nous <strong>la</strong>nce directement<br />

Stéphane Evrard. « On ne peut pas connaître <strong>la</strong><br />

durée de cette crise. À <strong>la</strong> suite de <strong>la</strong> hausse des<br />

coûts de l’énergie et des matières premières, nos<br />

prix auraient dû être majorés de 40%, mais nous<br />

avons pris d’autres décisions ».<br />

Se diversifier<br />

Actuellement, le marché immobilier se tend,<br />

de par <strong>la</strong> difficulté pour les particuliers d’avoir<br />

un accès au logement et au crédit immobilier.<br />

Du coup, ce même marché risque d’être pris<br />

d’assaut par des investisseurs. Pour ces derniers,<br />

The Kitchen Company veut être « one stop shop »<br />

pour l’aménagement intérieur de leurs biens<br />

meublés. « Nous voulons partir de <strong>la</strong> cuisine, qui<br />

est l’espace central de <strong>la</strong> maison, et compléter<br />

notre offre en al<strong>la</strong>nt vers <strong>la</strong> salle à manger, le<br />

salon, l’entrée qui pourrait être équipée de<br />

p<strong>la</strong>cards, ou plus simplement d’un vestiaire. Sans<br />

oublier <strong>la</strong> salle de bain, <strong>la</strong> chambre à coucher<br />

« Nous partons de <strong>la</strong> cuisine pour aller vers <strong>la</strong> salle à manger, le salon, l’entrée<br />

qui pourrait être équipée de p<strong>la</strong>cards, ou plus simplement d’un vestiaire. »<br />

ou encore le coin bureau. Avec le télétravail,<br />

cet espace devient important et tout le monde<br />

n'a pas <strong>la</strong> chance d’avoir une pièce dédiée<br />

uniquement à ce<strong>la</strong>. »<br />

Mais il est tout de même, encore et toujours,<br />

princi palement question de <strong>la</strong> cuisine :<br />

« Nous pouvons aussi leur proposer d’autres<br />

éléments différents. Nous proposons, de façon<br />

standard, un p<strong>la</strong>n de travail en bois stratifié<br />

et, optionnellement, en pierre naturelle (granit<br />

ou autre), voire en pierre recomposée. C’est<br />

plus résistant. Idem au niveau des appareils<br />

électroménagers : pourquoi ne pas envi sager une<br />

taque à induction ou un four auto nettoyant ?<br />

C’est plus facile d’entretien et plus sécu risant.<br />

Les investisseurs pourront, de cette façon, aussi<br />

proposer un produit différent par rapport à leurs<br />

concurrents ​», insiste Stéphane Evrard.<br />

« Nous voulons partir de <strong>la</strong> cuisine, qui est l’espace central de <strong>la</strong> maison, et compléter notre offre. »<br />

Les particuliers ne sont pas non plus oubliés : « Oui,<br />

nous allons désormais vendre une certaine gamme,<br />

supérieure, aussi aux particuliers. Nous allons<br />

communiquer dans ce sens. Nous voulons vraiment<br />

é<strong>la</strong>rgir notre offre à court, moyen ou même long<br />

terme. Le plus important, c’est d’être un acteur du<br />

changement et non pas un spectateur. ​» ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 63


Molenbeek Saint-Jean Petite Senne<br />

Quartier durable Petite Senne :<br />

mission accomplie malgré les obstacles<br />

Inauguré le 15 novembre dernier, le projet mixte « Petite Senne » à Molenbeek-Saint-Jean s’inscrit dans le cadre du contrat de quartier<br />

durable du même nom. D’anciens entrepôts font p<strong>la</strong>ce à différentes fonctions afin de revitaliser le quartier. Thomas & Piron Rénovation<br />

a construit le bâtiment voisin de <strong>la</strong> Grande Halle, dessiné par les architectes de B612 et qui accueille activités productives au rez-dechaussée<br />

ainsi que logements sociaux aux étages.<br />

Texte Philippe Selke | Photos Shot & Spicy Photography,<br />

de l’Art avec le parfait maintien du budget calculé<br />

par son service études/devis. Un interlocuteur<br />

unique assure le suivi de chaque projet de A à Z.<br />

Le département Bâtiments réalise des travaux<br />

de grande envergure de types marchés publics,<br />

privés ou industriels ainsi que des promotions<br />

immobilières en phase avec <strong>la</strong> stratégie du groupe<br />

Thomas & Piron. De par son côté pluridisciplinaire,<br />

le département Bâtiments est un partenaire tout<br />

désigné pour des rénovations, transformations,<br />

restaurations et bâtiments neufs qui sortent<br />

du core business des autres filiales du Groupe<br />

Thomas & Piron.<br />

Inauguré le 15 novembre dernier, le projet mixte « Petite Senne » à Molenbeek-<br />

Saint-Jean s’inscrit dans le cadre du contrat de quartier durable du même nom.<br />

Un chantier de longue haleine<br />

« Petite Senne » fut pour Thomas & Piron<br />

Rénovation un chantier semé d’embûches : après<br />

<strong>la</strong> démolition complète des anciens bâtiments<br />

début 2019, <strong>la</strong> phase de désamiantage fut<br />

plus conséquente que prévu. Les travaux de<br />

terrassement ont ensuite été ralentis par <strong>la</strong><br />

présence de terres polluées, avec prise de mesures<br />

réglementaires à <strong>la</strong> clé. Ensuite est arrivé le COVID,<br />

avec un arrêt complet des activités en mars 2020.<br />

La reprise fut fort lente étant donné <strong>la</strong> difficulté<br />

de remobiliser des équipes complètes chez les<br />

Même si on ne peut pas parler ici de rénovation,<br />

c’est bien le département Rénovation de Thomas<br />

& Piron qui a été à l’œuvre. Basé à Wanlin, Thomas<br />

& Piron Rénovation est devenue une filiale à part<br />

entière du Groupe depuis 1996. Thomas & Piron<br />

Rénovation est composé de deux départements<br />

distincts : le département Réno Uni et le<br />

département Bâtiments. En ce qui concerne le<br />

département Réno Uni, il est axé sur des marchés<br />

de type B to C. Fort de son expérience et de ses<br />

propres corps de métiers, ce département peut<br />

garantir une rapidité d’exécution, dans les règles<br />

Le traitement différencié des façades est<br />

remarquable : acier Corten aux étages et<br />

murs rideaux en alu de couleur b<strong>la</strong>nche au<br />

rez-de-chaussée.<br />

« Même si on ne peut pas parler ici de<br />

rénovation, c’est bien le département<br />

Rénovation de Thomas & Piron qui a été<br />

à l’œuvre. »<br />

64 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Petite Senne Molenbeek Saint-Jean<br />

sous-traitants et les mesures de prévention très<br />

strictes à respecter sur le chantier. « Enfin, le<br />

p<strong>la</strong>nning a aussi été mis à mal par de nombreux<br />

travaux supplémentaires suite à des modifications<br />

ou des ajouts venant du client », explique C<strong>la</strong>ude<br />

Tasseroul, gestionnaire de chantier pour Thomas<br />

& Piron Rénovation. La réception provisoire<br />

s’est finalement déroulée en juin 2022 et les<br />

appartements se remplissent progressivement,<br />

tandis que <strong>la</strong> menuiserie est déjà dans ses murs.<br />

Un bâtiment qui a fière allure<br />

Il s’agit donc d’une construction entièrement<br />

neuve, abritant au rez-de-chaussée un atelier<br />

de menuiserie et quelques locaux plus petits,<br />

dont un occupé par une recyclerie vélo. On<br />

trouve aux étages une douzaine de logements<br />

sociaux. Le traitement différencié des façades est<br />

remarquable. C<strong>la</strong>ude Tasseroul : « De toute ma<br />

carrière, je n’avais jamais p<strong>la</strong>cé de façade en acier<br />

Corten. C’est l’entreprise HD Systems qui a réalisé<br />

Les appartements<br />

se remplissent<br />

progressivement, tandis<br />

que <strong>la</strong> menuiserie est<br />

déjà dans ses murs.<br />

Thomas & Piron Rénovation a construit le bâtiment<br />

voisin de <strong>la</strong> Grande Halle, qui accueille activités<br />

productives au rez-de-chaussée ainsi que logements<br />

sociaux aux étages.<br />

le travail, et elle l’a bien fait. Par contraste, tout<br />

le rez-de-chaussée est habillé de murs rideaux en<br />

alu de couleur b<strong>la</strong>nche sur un niveau et demi. Ces<br />

choix d’architecte donnent un beau résultat. Les<br />

châssis des logements devaient être en bois et<br />

c’est <strong>la</strong> menuiserie Coene de Mariembourg qui les<br />

a fabriqués. Du bel ouvrage, au point que nous<br />

avons fait appel à eux pour un autre chantier. »<br />

Gros travail de coordination<br />

Ce chantier a été mené avec une main d’œuvre<br />

entièrement sous-traitée, que ce soit pour le gros<br />

œuvre, les finitions ou les techniques, les équipes<br />

internes étant déjà mobilisées sur d’autres<br />

chantiers. Thomas & Piron est connu pour ses<br />

compétences en coordination de chantier et<br />

sa capacité à tenir les dé<strong>la</strong>is. Ici, une multitude<br />

de facteurs extérieurs en ont décidé autrement,<br />

mais l’entreprise a malgré tout réussi à garder le<br />

cap pour livrer avant les vacances d’été. Comme<br />

d’autres, elle a connu l’explosion des prix des<br />

matériaux et les pénuries. Si <strong>la</strong> formule de révision<br />

en marchés publics a permis de limiter <strong>la</strong> casse,<br />

l’entrepreneur a quand même été affecté par des<br />

dé<strong>la</strong>is de livraison multipliés par deux sur certaines<br />

fournitures. C<strong>la</strong>ude Tasseroul : « En dehors de<br />

<strong>la</strong> révision de prix que <strong>la</strong> Commune a bien dû<br />

accepter, le budget de départ a été quasiment<br />

respecté malgré les avenants. Les re<strong>la</strong>tions avec<br />

l’architecte et <strong>la</strong> responsable de <strong>la</strong> commune ont<br />

été excellentes jusqu’à <strong>la</strong> fin, le maître d’ouvrage<br />

se montrant très compréhensif. » ❚<br />

FICHE TECHNIQUE<br />

Maître d’ouvrage<br />

Commune de Molenbeek-Saint-Jean<br />

Architecte<br />

B612 architectes<br />

Entreprise générale<br />

Thomas & Piron Rénovation<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 65


Quartier Enée :<br />

des solutions d’égouttage délivrées<br />

dans des dé<strong>la</strong>is records<br />

P<strong>la</strong>stics Wauters a récemment fourni l’ensemble des tuyaux d’égouttage pour le « Quartier Enée », à quelques encablures du centre<br />

de Gembloux. La participation à ce nouveau quartier multifonctionnel de plus de 9 hectares constitue une belle carte de visite pour<br />

l’entreprise hennuyère, qui a su faire preuve d’un sens du timing particulièrement aiguisé.<br />

Texte Joaquim Dupont | Photos P<strong>la</strong>stics Wauters<br />

Des produits efficaces<br />

P<strong>la</strong>stics Wauters a fourni à l’entrepreneur général<br />

du chantier, l’entreprise Nonet, un total<br />

1626 mètres de tuyaux annelés en polyéthylène<br />

de diamètres variés, al<strong>la</strong>nt de 176 à 800 mm. Ces<br />

tuyaux constituent des solutions très appréciées<br />

pour de <strong>la</strong>rges systèmes d’égouttage, car ils<br />

offrent un avantage non négligeable, comme<br />

l’explique Xavier Gomrée, responsable de projet<br />

chez P<strong>la</strong>stics Wauters : « Ils sont très rapides à<br />

mettre en œuvre, et sont plus faciles à manier<br />

que des tuyaux en béton puisqu’ils sont bien plus<br />

légers également, tout en ayant des performances<br />

de résistance simi<strong>la</strong>ires ».<br />

« Si nous ne respections<br />

pas les dé<strong>la</strong>is de<br />

livraison, nous mettions<br />

tout le chantier à l’arrêt. »<br />

Les tuyaux annelés en polyéthylène sont plus légers que des tuyaux en béton, donc plus rapides à installer.<br />

66 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Gérer <strong>la</strong> pression des dé<strong>la</strong>is<br />

Pour P<strong>la</strong>stics Wauters, le plus gros défi du chantier<br />

du Quartier Enée fut sans conteste <strong>la</strong> gestion des<br />

dé<strong>la</strong>is. Une situation d’urgence détaillée par<br />

Xavier Gomrée : « Les dé<strong>la</strong>is de livraison qu’on<br />

nous a octroyés se sont révélés assez courts, mais<br />

nous avons tout mis en œuvre pour les respecter,<br />

sans quoi le chantier se serait retrouvé à l’arrêt.<br />

Certaines décisions sur ce projet ont été prises en<br />

dernière minute : par exemple, nous avons reçu à<br />

peine un peu plus d’une semaine pour rassembler<br />

l’ensemble des produits nécessaires, dont les<br />

700 mètres de tuyaux diamètre 800, que nous<br />

n’avions pas de stock ».<br />

Cette gestion de l’urgence fait partie intégrante<br />

du travail de l’entreprise P<strong>la</strong>stics Wauters qui,<br />

avec ses 67 années d’expérience, est parfaitement<br />

au fait de l’importance d’une logistique de<br />

livraison efficace. ❚<br />

P<strong>la</strong>stics Wauters a fourni les tuyaux d’égouttage à l’entrepreneur du projet, Nonet SA.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 67


Ne pas sous-estimer l’importance de <strong>la</strong> qualité de l’eau potable<br />

La robinetterie électronique va plus<br />

loin que <strong>la</strong> simple économie d’eau<br />

Les robinets électroniques sont commercialisés depuis des décennies et l’émergence de nouveaux systèmes intelligents ouvre un<br />

peu plus le champ de possibilités. Cependant, il règne encore une certaine réticence envers les applications électroniques. C’est une<br />

occasion manquée car <strong>la</strong> robinetterie intelligente garantit une eau potable à l'hygiène optimale, limite les coûts de fonctionnement et<br />

s’installe facilement.<br />

Texte et photos Schell<br />

« Un premier constat est que personne ne se soucie vraiment de l’hygiène de<br />

l’eau potable », déc<strong>la</strong>re Dirk Vanden Breede de Schell. « Dans le meilleur des<br />

cas, on a déjà entendu parler de <strong>la</strong> légionellose mais on pense qu’il ne s’agit<br />

que d’un problème avec l’eau chaude, les conduites d’eau froide n’étant<br />

généralement pas considérées comme un risque. Or, l’eau stagnante dans<br />

ces conduites peut donner lieu à un développement bactérien. Les robinets<br />

à commande électronique offrent <strong>la</strong> solution : si un point d’eau n’est pas<br />

utilisé pendant un certain temps, un rinçage est automatiquement activé<br />

pour rincer <strong>la</strong> conduite. »<br />

Prix versus utilisation<br />

Les robinets mécaniques sont souvent choisis – à tort – par souci d’économie.<br />

Il ne faut pas être aveuglé par le prix d’achat. « Certes, <strong>la</strong> robinetterie<br />

électronique est un peu plus chère que <strong>la</strong> robinetterie mécanique mais il<br />

ne faut pas exagérer <strong>la</strong> différence », poursuit Dirk Vanden Breede. « Si on <strong>la</strong><br />

compare au prix de revient d’un projet de construction global, le surcoût est<br />

alors négligeable et on dispose d’une plus grande fonctionnalité, notamment<br />

en termes d’hygiène. » Réaliser un rinçage hygiénique ou une désinfection<br />

thermique manuellement exige de <strong>la</strong> main d’œuvre et le risque d’erreurs est<br />

plus élevé.<br />

Fiabilité<br />

On se pose parfois aussi des questions sur <strong>la</strong> fiabilité ou <strong>la</strong> consommation<br />

électrique. Un robinet électronique possède peu de composants mobiles et<br />

est donc peu soumis à l’usure. La technologie des électrovannes est éprouvée<br />

et hautement fiable, et <strong>la</strong> consommation électrique est limitée. Les derniers<br />

robinets électroniques sont par exemple équipés d’un ‘mode veille’ : s’ils ne<br />

sont pas utilisés pendant un certain temps, ils émettent moins d’impulsions<br />

de détection et consomment moins d’électricité. Une fois qu’ils sont activés,<br />

ils repassent en mode de fonctionnement normal.<br />

Instal<strong>la</strong>tion aisée<br />

Il y a également quelques préjugés sur l’instal<strong>la</strong>tion. Si les robinets sont<br />

raccordés au réseau d’électricité, il faut en effet prévoir un câb<strong>la</strong>ge. Mais<br />

des solutions de montage plus simples existent: certaines versions sont<br />

disponibles sur batteries et l’instal<strong>la</strong>tion est alors identique à celle d’un<br />

robinet non électronique. Par ailleurs, <strong>la</strong> faible consommation d’énergie<br />

garantit une longue durée de vie de <strong>la</strong> batterie qui ne doit être remp<strong>la</strong>cée<br />

que sporadiquement.<br />

Dirk Vanden Breede de Schell<br />

68 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Un robinet électronique a peu de composants mobiles et est donc peu soumis à l’usure.<br />

« Une plus-value maximale<br />

et un minimum de<br />

complications pour le<br />

professionnel »<br />

Gestion de l’eau<br />

L’intégration d’une robinetterie électronique dans le système de gestion<br />

d’eau SWS de Schell permet de régler les paramètres de manière centralisée<br />

et de conserver l’historique de fonctionnement. On peut dès lors savoir le<br />

nombre de fois qu’un robinet a été utilisé, s’il y a des notifications d’erreur<br />

ou s’il faut remp<strong>la</strong>cer les batteries. De nombreux problèmes peuvent être<br />

solutionnés sans qu’il n’y ait quelqu’un sur p<strong>la</strong>ce. De plus, on économise du<br />

temps lors des interventions car le technicien sait à l’avance ce qu’il faut<br />

réparer. Et il a toujours les bonnes pièces de rechange avec lui. ❚<br />

L’intégration d’une robinetterie électronique dans le système de gestion d’eau SWS<br />

de Schell permet de régler les paramètres de manière centralisée et de conserver<br />

l’historique de fonctionnement.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 69


Bruxelles Brucity<br />

LA TRANSPARENCE RÈGNE DANS LE<br />

SUPERBE CENTRE ADMINISTRATIF<br />

Les employés administratifs de <strong>la</strong> ville de Bruxelles sont désormais installés dans<br />

Brucity, un immeuble de bureaux ultramoderne de 37 000 m².<br />

Bruxelles a gagné une autre icône architecturale. Sur le site de l'ancien Parking 58 se dresse Brucity, le nouveau centre administratif<br />

de notre capitale. Le bâtiment oblong constitue depuis peu le nouveau siège de tous les services communaux et accueille environ 1300<br />

employés. Les principaux éléments qui attirent l'attention sont l'imposant atrium du rez-de-chaussée et le huitième étage avec <strong>la</strong> salle<br />

ronde du conseil. Naturellement, il ne fal<strong>la</strong>it pas non plus se priver de <strong>la</strong> vue imprenable sur <strong>la</strong> ligne d'horizon de Bruxelles, sans pour<br />

autant faire abstraction du lien avec <strong>la</strong> vie trépidante de <strong>la</strong> ville.<br />

Texte Tim Janssens | Photos Serge Brison<br />

Centraliser les services urbains et communaux dans<br />

de nouveaux centres administratifs qui répondent<br />

à toutes les normes contemporaines, offrir plus<br />

de confort et permettre un fonctionnement plus<br />

efficace : c'est une tendance positive dans notre<br />

pays. Bruxelles s'est également fait un devoir de<br />

matérialiser un pôle d'attraction collectif pour ses<br />

fonctionnaires. Auparavant dispersés sur sept sites<br />

différents – dont l'ancien « Centre administratif »<br />

du boulevard Anspach et l'hôtel de ville, qui<br />

aura désormais essentiellement une fonction<br />

cérémonielle, ils ont récemment emménagé dans<br />

Brucity, un immeuble de bureaux ultramoderne<br />

d'une superficie de 37 000 m².<br />

Le nouveau centre administratif est situé dans<br />

le cœur battant du pentagone bruxellois, entre<br />

<strong>la</strong> rue des Halles, <strong>la</strong> rue de l'Evêque, <strong>la</strong> rue de<br />

<strong>la</strong> Vierge Noire et <strong>la</strong> rue du Marché aux Poulets.<br />

Le bâtiment oblong – 160 mètres de long et<br />

32 mètres de <strong>la</strong>rge – a supp<strong>la</strong>nté le Parking 58,<br />

qui avait été érigé au milieu du siècle dernier en<br />

marge de l'Expo 58. Dès lors, Brucity compte non<br />

seulement neuf étages en surface, mais aussi<br />

quatre niveaux de parking souterrain pouvant<br />

accueillir 559 voitures (dont 450 p<strong>la</strong>ces de<br />

parking public). Le rez-de-chaussée est réservé à<br />

un imposant atrium et aux guichets de <strong>la</strong> ville,<br />

où les citoyens peuvent se rendre pour leurs<br />

démarches administratives. Les étages supérieurs,<br />

conçus comme de longs p<strong>la</strong>teaux ouverts de<br />

part et d'autre du noyau central public, abritent<br />

les bureaux, les salles de réunion et les archives<br />

des services administratifs, y compris les cabinets<br />

des échevins. Tout en haut du bâtiment – aux<br />

niveaux 8 et 9 – se trouvent <strong>la</strong> Salle du Conseil<br />

70 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Brucity Bruxelles<br />

La toiture-terrasse publique est le couronnement<br />

de l'édifice. Comme autrefois sur le toit du<br />

Parking 58, les Bruxellois peuvent y profiter d'une<br />

vue magnifique, tout en captant les vibrations de<br />

<strong>la</strong> ville environnante. »<br />

Le nouveau centre administratif est situé dans le cœur battant du pentagone bruxellois..<br />

Symbiose architecturale<br />

La réalisation du nouveau centre administratif<br />

de <strong>la</strong> ville de Bruxelles a pris du temps, mais<br />

11 ans après le début du projet, Brucity est<br />

enfin prêt. « Nous avons accompagné le maître<br />

d'ouvrage depuis le tout début (lire : depuis<br />

2011) », explique Barbara Wolff. « Tout d'abord,<br />

nous avons réalisé une étude de faisabilité et<br />

organisé un concours d’architecture, qui a été<br />

remporté par Bruno Albert architecte & associés.<br />

Par <strong>la</strong> suite, nous avons contribué à développer<br />

<strong>la</strong> conception et avons joué le rôle d'architecte<br />

d’exécution dans les phases ultérieures du<br />

projet. Pierre Lallemand, quant à lui, a conçu<br />

<strong>la</strong> façade et plusieurs architectes d'intérieur<br />

ont également été invités à s'occuper de <strong>la</strong><br />

décoration intérieure. L'équipe de conception<br />

s'est donc agrandie au fur et à mesure de<br />

l'avancement du projet. » “<br />

et un restaurant d'entreprise avec toiture-terrasse,<br />

directement accessibles par deux ascenseurs<br />

panoramiques.<br />

Un lien fort avec <strong>la</strong> ville<br />

Ce qui frappe d'emblée, c'est que l'enveloppe de<br />

Brucity est en grande partie constituée de verre et<br />

que le bâtiment présente un caractère très ouvert.<br />

Un choix délibéré de l'équipe de conception,<br />

souligne Barbara Wolff, architecte associée chez<br />

B2Ai architects. « Spatialité, transparence et<br />

connexion sont les mots clés. Des murs-rideaux aux<br />

angles arrondis, des auvents de protection so<strong>la</strong>ire<br />

et des fenêtres al<strong>la</strong>nt du sol au p<strong>la</strong>fond créent<br />

une lumière naturelle abondante et renforcent le<br />

lien avec l'environnement, tandis que des patios<br />

vitrés favorisent <strong>la</strong> communication mutuelle<br />

entre les employés administratifs, ce qui accroît<br />

l’efficacité organisationnelle. De plus, comme <strong>la</strong><br />

hauteur du bâtiment est re<strong>la</strong>tivement limitée, les<br />

fonctionnaires présents ont l'impression de se<br />

trouver au milieu de <strong>la</strong> ville. »<br />

Le rez-de-chaussée est réservé à un imposant atrium<br />

circu<strong>la</strong>ire et aux guichets de <strong>la</strong> ville.<br />

En résumé, Brucity n'est ni un gratte-ciel qui<br />

domine souverainement son environnement, ni<br />

une structure fermée qui se soustrait à <strong>la</strong> vie<br />

urbaine animée. Au contraire, le nouveau centre<br />

administratif est parfaitement intégré dans le<br />

tissu urbain bruxellois. « Cette interaction avec <strong>la</strong><br />

vie urbaine est très importante pour nous. C'est<br />

pourquoi l'atrium est conçu comme une ‘p<strong>la</strong>ce<br />

intérieure’ transparente, comprenant une voie de<br />

circu<strong>la</strong>tion publique qui n'est fermée que <strong>la</strong> nuit.<br />

La Salle du Conseil circu<strong>la</strong>ire est l'une des<br />

attractions de Brucity.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 71


Brucity Bruxelles<br />

Des patios vitrés facilitent <strong>la</strong> communication entre les employés de l’Administration.<br />

Au fil des ans, quelques modifications de<br />

conception et d'exécution ont encore été<br />

apportées, conformément à l'évolution de l'esprit<br />

du temps. « Par exemple, en cours de route, nous<br />

avons opté pour une façade plus transparente qui<br />

répond mieux aux besoins contemporains, tous les<br />

bois tropicaux ont été remp<strong>la</strong>cés par des variantes<br />

locales et, en dernier lieu, nous avons veillé à<br />

utiliser l'énergie riothermique (lire : récupération<br />

de <strong>la</strong> chaleur des eaux usées) », souligne Barbara<br />

Wolff. « Ce dernier point s'inscrit dans le cadre<br />

de l'accent général mis sur <strong>la</strong> durabilité, qui<br />

s'est traduit par un certificat BREEAM Very Good.<br />

Les panneaux photovoltaïques, les p<strong>la</strong>fonds<br />

climatiques performants, l'éc<strong>la</strong>irage LED et le<br />

système de venti<strong>la</strong>tion D avec récupération de<br />

chaleur y contribuent également. Avec toutes les<br />

autres parties concernées, nous sommes très fiers<br />

de cette réalisation marquante ! » ❚<br />

Les Bruxellois peuvent profiter d'une magnifique vue sur <strong>la</strong> toiture-terrasse,<br />

tout en captant les vibrations de <strong>la</strong> ville environnante.<br />

FICHE TECHNIQUE<br />

Maître d’ouvrage<br />

Ville de Bruxelles et AG Real Estate<br />

Development (Bruxelles)<br />

Architecte<br />

AM B2Ai architects (Bruxelles, Gand,<br />

Roulers) - Bruno Albert architecte & associés<br />

(Liège)<br />

Entreprise générale<br />

AM BAM Interbuild (Anvers) - CIT B<strong>la</strong>ton<br />

(Bruxelles)<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 73


Bruxelles Brucity<br />

Brucity égaie depuis peu le centre-ville de Bruxelles<br />

Une présence majestueuse<br />

et lumineuse<br />

Au cœur de Bruxelles, non loin de <strong>la</strong> P<strong>la</strong>ce de Brouckère, se dresse depuis peu sur l’ancien site du Parking 58 le nouveau centre<br />

administratif de <strong>la</strong> ville de Bruxelles et de ses quelque 1700 fonctionnaires. Depuis <strong>la</strong> mi-novembre, <strong>la</strong> Ville de Bruxelles prend petit à petit<br />

possession du nouveau bâtiment « Brucity » qui est le résultat d’une élégante architecture, ambitieuse et futuriste.<br />

Texte Luc Ophals | Photos Cegelec<br />

La capacité totale de chauffage équivaut à<br />

3 mégawatts tandis que <strong>la</strong> capacité totale de<br />

refroidissement s’élève à 3,5 mégawatts.<br />

Le rez-de chaussée du nouveau centre administratif, très lumineux, est réservé à<br />

l’accueil du public par l’intermédiaire d’une quarantaine de guichets.<br />

Le projet BRUCITY<br />

Le projet « Brucity » a été initié en 2016 et<br />

attribué au terme d’un appel d’offres à AG Real<br />

Estate. L’architecture a été conçue par Bruno<br />

Albert, Buro II & Archi + I et Pierre Lallemand. Vk<br />

architects + engineers en assure les études en<br />

stabilité, techniques spéciales, sécurité incendie,<br />

ainsi que le calcul énergétique. La société<br />

momentanée Interbuild-CIT B<strong>la</strong>ton est en charge<br />

des travaux de construction tandis que Cegelec<br />

a décroché en Association Momentanée tous les<br />

lots de techniques spéciales, comprenant HVAC,<br />

sanitaire, électricité, sprink<strong>la</strong>ge et désenfumage.<br />

Le bâtiment abrite principalement des bureaux sur<br />

une superficie de quelque 37 000 m 2 et 9 étages<br />

complètement vitrés. La structure portante<br />

du bâtiment est re<strong>la</strong>tivement complexe, étant<br />

donné <strong>la</strong> diversité des fonctions. Les niveaux -1<br />

à -4 sont réservés aux parkings : un parking<br />

public de 450 p<strong>la</strong>ces géré par Interparking,<br />

109 emp<strong>la</strong>cements privés pour le personnel de<br />

<strong>la</strong> ville et un parking vélo de 176 p<strong>la</strong>ces, avec<br />

bornes de recharge électrique sur <strong>la</strong> majorité des<br />

emp<strong>la</strong>cements, ainsi qu’un espace de 1500 m 2<br />

dédié aux archives. Le rez-de-chaussée regroupe<br />

une quarantaine de guichets destinés à l’accueil<br />

du public. Les différents services administratifs de<br />

<strong>la</strong> ville (bureaux, salles de réunion, cabinets du<br />

bourgmestre et des échevins) sont aménagés aux<br />

étages +1 à +6. L’étage +7 est occupé par le local<br />

technique, l’étage +8 héberge un bar-restaurant<br />

ainsi que <strong>la</strong> salle du Conseil communal tandis<br />

que le dernier étage +9 est aménagé en une<br />

toiture-terrasse offrant une vue panoramique sur<br />

<strong>la</strong> ville de Bruxelles. L’organisation des espaces est<br />

traitée de manière verticale afin de garantir une<br />

grande flexibilité et un soin particulier est apporté<br />

au traitement de <strong>la</strong> lumière et à l’éc<strong>la</strong>irage des<br />

espaces par le biais d’un grand atrium central.<br />

Un bâtiment BREEAM Very Good<br />

Dès le départ, l’architecture de l’édifice devait<br />

s’inscrire dans un concept de développement<br />

durable. Au final, le bâtiment est <strong>la</strong>bellisé<br />

BREEAM Very Good. L’empreinte écologique et<br />

74 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Powered by TCPDF (www.tcpdf.org)<br />

Brucity Bruxelles<br />

les charges d’exploitation sont minimisées autant<br />

que possible compte tenu de <strong>la</strong> conception. « Pour<br />

le lot ‘électricité’, nous avons installé deux réseaux<br />

distincts, le premier est destiné à Interparking<br />

pour <strong>la</strong> gestion des parkings et comprend une<br />

cabine HT et un groupe électrogène propres<br />

tandis que le second réseau HT est affecté aux<br />

étages utilisés par <strong>la</strong> ville, en ce compris une UPS,<br />

l’éc<strong>la</strong>irage LED intégralement commandé par<br />

une gestion intelligente basée sur <strong>la</strong> détection<br />

présence/absence, un système KNX, un réseau<br />

WiFI et un réseau GSM dans le bâtiment,<br />

250 caméras, avec surveil<strong>la</strong>nce par le poste<br />

de garde situé à l’étage +0.5. Nous n’avons<br />

pas connu de grosses difficultés techniques<br />

en soi, mais pour illustrer l’ampleur du défi, je<br />

mentionnerais quand même que chaque guichet<br />

dispose de plus de six points data et qu’en termes<br />

de câb<strong>la</strong>ge, nous avons installé 170 km de câbles<br />

data cuivre, 5 km de câbles data fibre optique et<br />

15,5 km de câbles de puissance et divisionnaires.<br />

C’est énorme. » confie Jean-Marc Warichet,<br />

Business Unit Manager Electricité chez Cegelec.<br />

La salle du Conseil illustre parfaitement <strong>la</strong> capacité de Cegelec à mettre en œuvre de manière<br />

coordonnée toutes les techniques spéciales du bâtiment.<br />

« Le plus gros défi n’était pas lié aux<br />

techniques mises en p<strong>la</strong>ce, mais plutôt<br />

au respect du timing serré et à <strong>la</strong> bonne<br />

coordination entre les divers intervenants<br />

du chantier. »<br />

« Sans oublier les panneaux so<strong>la</strong>ires totalement<br />

intégrés dans l’architecture dans une casquette sur<br />

le pourtour de l’étage supérieur ; ils sont totalement<br />

invisibles de l’extérieur », ajoute Jean-Marc Warichet.<br />

Vincent Deleersnyder, Business Unit Manager<br />

HVAC et sanitaire, enchaîne : « Le plus gros défi<br />

n’était pas lié aux techniques mises en p<strong>la</strong>ce, mais<br />

plutôt dans le respect du timing serré, au cours<br />

d’une période compliquée par l’émergence du<br />

coronavirus, et <strong>la</strong> bonne coordination entre les<br />

divers intervenants du chantier. Pour les techniques<br />

HVAC, nous avons installé un chauffage et un<br />

refroidissement par p<strong>la</strong>fonds dynamiques de<br />

dernière génération. Quelques chiffres clé pour<br />

se faire une idée : un débit de venti<strong>la</strong>tion de<br />

240 000 mètres cubes d’air par heure répartis<br />

sur quatre centrales de traitement de l’air, une<br />

capacité totale de chauffage de 3 mégawatts<br />

et une capacité totale de refroidissement de<br />

3,5 mégawatts. Mais <strong>la</strong> coordination a été bien<br />

facilitée par <strong>la</strong> 3D, l’approche Lean mise en p<strong>la</strong>ce<br />

par l’entrepreneur et les réunions quotidiennes<br />

avec les chefs de chantier. L’accent a c<strong>la</strong>irement<br />

été mis sur <strong>la</strong> qualité des prestations, à <strong>la</strong> grande<br />

satisfaction du maître d’ouvrage. »<br />

« Et dans ce contexte, nous tenons à adresser<br />

toutes nos félicitations et tous nos remerciements<br />

à toute l’équipe qui a su réaliser un travail<br />

remarquable tout en respectant au mieux le dé<strong>la</strong>i<br />

postulé », concluent Vincent Deleersnyder et Jean-<br />

Marc Warichet.<br />

La toiture-terrasse du nouveau bâtiment offre une magnifique vue panoramique sur <strong>la</strong> ville de Bruxelles.<br />

Le bâtiment devrait ouvrir ses portes au public au<br />

premier trimestre 2023. ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 75


« La volonté du travail bien fait,<br />

jusque dans les moindres détails »<br />

Fort de plus de dix ans d’expérience, actif en Belgique et au Luxembourg, Massar Carottage met son savoir-faire au service de ses clients<br />

pour le percement et <strong>la</strong> découpe du béton. Lionel Massar, patron passionné et consciencieux, véritable homme de terrain, dévoile les<br />

dessous de son entreprise.<br />

Texte Florian Holsbeek | Photos Massar Carottage<br />

« Nous faisons tout ce qui est découpe du béton<br />

dans le bâtiment, le carottage, le sciage. Notre<br />

spécialisation, ce sont les gros diamètres »,<br />

confie Lionel Massar. « Nous sommes une petite<br />

structure, je suis moi-même toujours présent<br />

sur le chantier. Ce<strong>la</strong> ne nous empêche pas de<br />

travailler très soigneusement. Quand on quitte<br />

notre chantier, le client ne doit pas repasser<br />

derrière nous. C’est <strong>la</strong> volonté du travail bien fait,<br />

jusque dans les moindres détails. J’aime quand<br />

le client me dit : ‘On ne voit pas de trace de<br />

votre passage.’ »<br />

Jusqu’au diamètre 800<br />

Massar Carottage effectue tous percements<br />

par carottage. Au service des particuliers, des<br />

indépendants, des architectes et des industriels,<br />

Lionel Massar travaille le béton, <strong>la</strong> brique et <strong>la</strong><br />

pierre naturelle. Des finitions impeccables sur<br />

tous supports (sauf le bois), tous diamètres et<br />

toutes profondeurs.<br />

Travail dans les espaces fermés<br />

L’entreprise verviétoise effectue aussi du sciage<br />

de sols, de diverses tailles et de diverses<br />

profondeurs. Les découpes peuvent se faire<br />

jusqu’à 35 cm de profondeur grâce à une<br />

machine électrique de 15 KW, et ce, dans<br />

n’importe quel type d’édifice.<br />

« Quand on quitte<br />

notre chantier,<br />

le client ne doit<br />

pas repasser<br />

derrière nous. »<br />

Massar Carottage effectue tous percements par carottage.<br />

76 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Découpe de béton et sciage mural<br />

Depuis quelques années, Massar Carottage<br />

propose aussi un sciage mural. L’entreprise<br />

possède notamment une scie murale de 18 ​KW,<br />

pour une épaisseur de découpe de 50 cm, d’une<br />

tronçonneuse de béton type ICS qui permet une<br />

découpe jusqu’à 40 cm d’épaisseur et d’une scie<br />

ring électrique (22 ​cm). Ces dernières rendent les<br />

découpes de petite dimension possible.<br />

Repousser les limites<br />

Enfin, Lionel Massar est à même de repousser<br />

les limites des épaisseurs à scier grâce au sciage<br />

aux câbles. C’est une solution envisageable<br />

tant en extérieur qu’en intérieur. Comme<br />

toujours, du matériel de qualité sera utilisé, le<br />

tout pour un résultat impeccable qui <strong>la</strong>issera un<br />

chantier propre.<br />

Ce n’est pas pour rien que le Château d’Urspelt<br />

au Luxembourg ait fait appel aux services de<br />

Massar Carottage, où ces derniers ont offert<br />

une prestation complète : sciage sol, mural et<br />

carottages. « Un travail parfait dans un lieu<br />

d’exception », conclut Lionel Massar. ❚<br />

Les découpes peuvent se faire jusqu’à 35 cm de profondeur grâce à une machine<br />

électrique de 15 KW, et ce dans n’importe quel type d’édifice.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 77<br />

Naamloos-2 1 27-10-2022 10:43


LA LÉGÈRETÉ DU PE<br />

POUR DONNER DU<br />

RELIEF AU PARADIS<br />

Les concepteurs du projet Paradis Express à Liège vou<strong>la</strong>ient donner du relief aux espaces extérieurs. Des buttes ont été créées au-dessus<br />

d’un parking, ce qui impliquait des contraintes au niveau de <strong>la</strong> charge exercée. La société liégeoise Superp<strong>la</strong>stic a fourni <strong>la</strong> solution sous<br />

<strong>la</strong> forme d’une structure alvéo<strong>la</strong>ire en polypropylène extrêmement résistante et légère, tout en étant drainante. Ce<strong>la</strong> a permis de créer<br />

du relief sans amener du poids. Par-dessus, un géotextile a été posé pour supporter <strong>la</strong> couche de finition, terre et gazon.<br />

Texte Philippe Selke | Photos Superp<strong>la</strong>stic<br />

Le produit en question est le Nidap<strong>la</strong>st RA400. Chaque bloc mesure 2400<br />

x 1200 mm et offre une résistance à <strong>la</strong> compression (20°C) ISO 844 de<br />

400 kPa. Il s’agit d’une solution alternative simple et économique aux<br />

solutions traditionnelles de renforcement de sols pour diminuer ou annuler<br />

les tassements d’un sol support compressible. Cette solution permet aussi<br />

de limiter les efforts verticaux et <strong>la</strong>téraux exercés sur un ouvrage d’art ou un<br />

bâtiment afin d’optimiser et diminuer le coût des structures sur lesquelles le<br />

remb<strong>la</strong>i est appliqué. Les domaines d’application sont variés, du bâtiment<br />

aux remb<strong>la</strong>is routiers ou paysagers.<br />

Jean de Brouwer, directeur commercial de Superp<strong>la</strong>stic : « Empilés afin de<br />

créer le volume voulu, ces éléments en nid d’abeille ont permis de réaliser<br />

très facilement des buttes engazonnées dans les espaces publics entre<br />

l’hôtel et les immeubles résidentiels, et ce sans apport de grandes quantités<br />

de terre. Notre client était Besix et les blocs ont été p<strong>la</strong>cés par <strong>la</strong> société<br />

Koziel, un sous-traitant de Moury. C’est ce dernier qui nous a consultés face<br />

au problème de poids auquel il était confronté, les buttes étant prévues à<br />

l’origine en terre. Même réalisées en argex, ces buttes auraient exercé une<br />

charge trop importante sur le toit du parking… Nous avons remp<strong>la</strong>cé <strong>la</strong> terre<br />

par de l’air ! »<br />

Il s’agit là d’un des 36 000 produits que peut fournir Superp<strong>la</strong>stic, le<br />

spécialiste professionnel des matériaux composites. Demandez-leur conseil,<br />

ils ont peut-être <strong>la</strong> solution à votre problème ! ❚<br />

« Superp<strong>la</strong>stic a fourni <strong>la</strong><br />

solution sous <strong>la</strong> forme<br />

d’une structure alvéo<strong>la</strong>ire en<br />

polypropylène extrêmement<br />

résistante et légère, tout en<br />

étant drainante. »<br />

Vue en coupe d’un exemple d’application de Nidap<strong>la</strong>st.<br />

78 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Butte en cours de réalisation.<br />

Butte engazonnée.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 79


Tournai HELHa<br />

UN BÂTIMENT SCOLAIRE<br />

DE QUATRE ÉTAGES<br />

MODERNISÉ EN<br />

QUELQUES MOIS<br />

« La structure poutre-colonne en béton du<br />

bâtiment a grandement facilité <strong>la</strong> mise en<br />

œuvre de <strong>la</strong> rénovation, les p<strong>la</strong>teaux pouvant<br />

être mis à nu assez facilement. »<br />

Le 20 octobre dernier a été inauguré, rue Frinoise, à Tournai, le bâtiment entièrement rénové de <strong>la</strong> Haute Ecole Louvain en Hainaut (HELHa).<br />

Démarré en février 2022, le chantier a demandé à l’entrepreneur Duchêne des trésors de coordination pour permettre aux enseignants<br />

et étudiants de réinvestir les lieux à <strong>la</strong> rentrée académique.<br />

Texte Philippe Selke | Photos Duchêne<br />

Le bâtiment existant avait été construit en 1966<br />

sur le site d’une ancienne abbaye. À l’origine,<br />

il était destiné à une école d’ingénieur. Il<br />

accueille aujourd’hui des formations du Domaine<br />

Sciences et Technologies (Electromécanique<br />

& Technologie de l’informatique), du Domaine<br />

Social (Communication & Gestion des Ressources<br />

Humaines) et du Domaine Santé (Infirmier<br />

responsable de soins généraux). En 2018, une<br />

première phase de rénovation avait consisté à<br />

isoler le bâtiment par l’extérieur et à l’équiper de<br />

nouveaux châssis. En 2022, c’est tout l’intérieur<br />

(3400 m 2 ) qui a été modernisé par Duchêne. Sur<br />

4 niveaux, locaux de cours, salles des professeurs<br />

et salles de réunions sont aujourd’hui comme<br />

neufs, complétés par des espaces repas, de<br />

coworking et de convivialité.<br />

Les murs ont été réalisés en cloisons gyproc. Au sol, les carreaux en<br />

ciment ont fait p<strong>la</strong>ce à une résine époxy.<br />

La volonté de <strong>la</strong> direction de <strong>la</strong> HELHa est<br />

c<strong>la</strong>irement de favoriser <strong>la</strong> transversalité et<br />

les interactions entre les différents domaines<br />

d’enseignement. Le rez-de-chaussée est destiné<br />

aux locaux des étudiants et aux différentes<br />

coordinations. Des <strong>la</strong>boratoires ultra-modernes<br />

occupent le premier étage. Le deuxième étage<br />

est axé sur le coworking, avec des espaces<br />

agençables. Le niveau supérieur est, quant à lui,<br />

dédié à <strong>la</strong> pratique des soins de santé permettant<br />

aux étudiants de pratiquer <strong>la</strong> simu<strong>la</strong>tion en totale<br />

adéquation avec <strong>la</strong> réalité hospitalière.<br />

80 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


HELHa Tournai<br />

« Pour cette rénovation lourde, Duchêne a déployé des trésors<br />

de coordination pour permettre aux enseignants et étudiants de<br />

réinvestir les lieux à <strong>la</strong> rentrée académique. »<br />

Sur 4 niveaux, locaux de cours, salles des professeurs et salles de réunions sont aujourd’hui<br />

comme neufs, complétés par des espaces repas, de coworking et de convivialité.<br />

Une structure poutre-colonne<br />

facilitant le réaménagement<br />

L’évolutivité des bâtiments dans un esprit de<br />

construction circu<strong>la</strong>ire n’était pas encore à l’ordre<br />

du jour en 1966 et pourtant <strong>la</strong> structure poutrecolonne<br />

en béton du bâtiment a grandement<br />

facilité <strong>la</strong> mise en œuvre de <strong>la</strong> rénovation, les<br />

p<strong>la</strong>teaux pouvant être mis à nu assez facilement.<br />

Devid Foubert, gestionnaire de chantier chez<br />

Duchêne : « Pour répondre aux normes COVID<br />

du moment, nous avons dû viser des débits assez<br />

élevés en venti<strong>la</strong>tion avec pour conséquence<br />

des gaines de belles dimensions qui, à certains<br />

endroits, n’ont pas été simples à loger dans le fauxp<strong>la</strong>fond.<br />

» Toutes les techniques ont été installées<br />

à neuf (venti<strong>la</strong>tion, chauffage, eau), seule <strong>la</strong><br />

chaudière au gaz à condensation, remp<strong>la</strong>cée<br />

quelques années auparavant, a été conservée. Les<br />

murs ont été réalisés en cloisons gyproc, de même<br />

que l’habil<strong>la</strong>ge des éléments existants en béton.<br />

Au sol, les carreaux en ciment ont fait p<strong>la</strong>ce à une<br />

résine époxy.<br />

L’importance d’une bonne<br />

coordination<br />

Pour Devid Foubert, une excellente coordination<br />

était impérative pour tenir les dé<strong>la</strong>is impartis. Il<br />

s’agit en effet d’un chantier essentiellement exécuté<br />

en sous-traitance, même si à <strong>la</strong> fin il a été fait<br />

appel à quelques ouvriers de chez Duchêne. “<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 81


Tournai HELHa<br />

« Les nombreux sous-traitants devaient pouvoir<br />

travailler sans se gêner mutuellement. A certains<br />

moments, ils pouvaient être 40 sur un même<br />

p<strong>la</strong>teau. Nous avons adopté un phasage par<br />

étage, en commençant par démolir de haut en<br />

bas, puis en poursuivant ainsi de même avec les<br />

phases suivantes du chantier : égalisation des sols,<br />

travaux de p<strong>la</strong>fonnage, instal<strong>la</strong>tion des tuyaux de<br />

chauffage, … en veil<strong>la</strong>nt à ne pas perdre de temps<br />

entre les différentes étapes. »<br />

Duchêne a tout mis en œuvre pour arriver au bout<br />

du chantier dans les meilleurs dé<strong>la</strong>is. Parfois, des<br />

solutions techniques ont été trouvées pour gagner<br />

du temps, comme privilégier les p<strong>la</strong>ques collées<br />

plutôt que de p<strong>la</strong>fonner, ce qui a permis d’éviter<br />

de longues semaines de séchage. ❚<br />

De l’entrée au quatrième étage, tout sent le neuf.<br />

FICHE TECHNIQUE<br />

Maître d’ouvrage<br />

HELHa<br />

Architecte<br />

-<br />

Entreprise générale<br />

Duchêne<br />

0471 53 47 89 artechbeton@gmail.com<br />

82 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE<br />

Naamloos-2 1 14-12-2022 11:33


HELHa Tournai<br />

Des sols en résine pour <strong>la</strong> HELHa remise à neuf<br />

L’entreprise Art Tech Beton, basée à Soignies, a posé 3600 m 2 de sols en résine dans les locaux et couloirs, sans compter les escaliers, en<br />

sous-traitance pour l’entrepreneur Duchêne.<br />

Texte Philippe Selke | Photos Art Tech Beton<br />

Partant d’un carre<strong>la</strong>ge existant imitation granito, il s’agissait de trouver<br />

une solution technique permettant de tenir les dé<strong>la</strong>is très courts. Il aurait<br />

été impossible d’arracher le carre<strong>la</strong>ge, de couler une chape puis seulement<br />

de poser un nouveau revêtement. Le carre<strong>la</strong>ge a donc été mis à b<strong>la</strong>nc et<br />

recouvert d’une couche d’égalisation polymère fibrée. Duchêne a ainsi pu<br />

monter toutes les cloisons, avant que ne soit appliquée au rouleau <strong>la</strong> résine<br />

avec peinture époxy de couleur gris béton avec paillettes. Les ouvriers ont<br />

travaillé étage par étage pour ne pas bloquer les autres sous-traitants.<br />

« Un sol en résine présente de nombreux avantages,<br />

il est plus facile à entretenir et à nettoyer. »<br />

Laurent Sartiaux, directeur d’Art Tech Beton : « La pose de sols en résine<br />

constitue notre principale activité, principalement pour les secteurs<br />

industriel et pharmaceutique. En ce qui concerne les bâtiments sco<strong>la</strong>ires,<br />

nous en avons fait beaucoup en F<strong>la</strong>ndre dans le cadre du programme<br />

Scholen van Morgen, et nous constatons à présent aussi une demande en<br />

<strong>Wallonie</strong>. Un sol en résine présente de nombreux avantages, il est plus facile<br />

à entretenir et à nettoyer » ❚<br />

« Partant d’un carre<strong>la</strong>ge<br />

existant imitation granito,<br />

il s’agissait de trouver<br />

une solution technique<br />

permettant de tenir les dé<strong>la</strong>is<br />

très courts. »<br />

Art Tech Beton a posé 3600 m 2 de sols en résine dans les locaux et couloirs, sans compter les escaliers.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 83


Liège Trilogiport JOST<br />

UNE GESTION DE CHANTIER À LA<br />

MESURE DES AMBITIONS DU CLIENT<br />

Résultat final : D1, D2 et D3. Il reste de l’espace pour une dernière phase de développement entre les nouveaux bâtiments et le Canal Albert. (photo : JOST)<br />

Depuis 2017, le groupe logistique et de transport JOST concrétise ses ambitions de croissance sur le site du Trilogiport. S’il a fait appel à<br />

Eloy Travaux dès <strong>la</strong> phase 1, c’est d’abord associé à Wust. Pour <strong>la</strong> triple extension de 72 000 m 2 qui s’est achevée en avril de cette année,<br />

Eloy formait une société momentanée intégrée avec BAM Galère. Et le groupe logistique annonce déjà une ultime phase d’investissement<br />

pour porter <strong>la</strong> surface totale de ses instal<strong>la</strong>tions au Trilogiport à 180 000 m 2 …<br />

Texte Philippe Selke | Photos Eloy<br />

En s’instal<strong>la</strong>nt au Trilogiport, JOST table pour<br />

ses activités logistiques sur <strong>la</strong> multimodalité :<br />

route – rail – voie d’eau. Grâce au Canal Albert,<br />

navigable toute l’année, le port de Liège est dans<br />

l’hinter<strong>la</strong>nd des grands ports maritimes de <strong>la</strong> mer<br />

du Nord que sont Anvers, Zeebrugge, Rotterdam<br />

et Dunkerque.<br />

C’était déjà Eloy qui avait réalisé entre 2013 et<br />

2015 <strong>la</strong> p<strong>la</strong>teforme de 125 hectares du futur port<br />

multimodal situé sur <strong>la</strong> commune d’Oupeye, pour<br />

le compte du SPW. La construction pour JOST<br />

d’un terminal de 43 000 m 2 et de ses abords a<br />

suivi fin 2017. Nico<strong>la</strong>s Brisbois, conducteur de<br />

chantier pour Eloy : « Si nous avons remporté le<br />

marché de <strong>la</strong> nouvelle extension, c’est sans doute<br />

parce que le client connaît notre savoir-faire et<br />

a toujours été satisfait de ce que nous avons<br />

effectué pour lui. »<br />

Au fil des ans, Eloy s’est en effet affirmé comme<br />

le partenaire idéal pour concrétiser efficacement<br />

et rapidement des projets logistiques, du<br />

terrassement à <strong>la</strong> construction de bâtiments<br />

industriels en passant par l’égouttage et<br />

l’aménagement des abords.<br />

Mars 2021 : terrassement,<br />

nivellement et apport de terres.<br />

84 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


JOST Liège Trilogiport<br />

« Si nous avons remporté le marché de <strong>la</strong><br />

nouvelle extension, c’est sans doute parce que<br />

le client connaît notre savoir-faire et a toujours été<br />

satisfait de ce que nous avons effectué pour lui. »<br />

Avril 2021 : pose des colonnes en béton armé.<br />

Dé<strong>la</strong>is respectés grâce à une bonne<br />

gestion du chantier<br />

Nico<strong>la</strong>s Brisbois : « Le principal défi de ce triple<br />

chantier – défi que nous avons relevé – fut le<br />

respect impératif des dé<strong>la</strong>is, et ce malgré le ciel<br />

qui nous est tombé sur <strong>la</strong> tête en juillet ! Le<br />

21 juillet, nous avons carrément dû évacuer le<br />

chantier tant il pleuvait, le site étant situé entre<br />

le Canal Albert et <strong>la</strong> Meuse. A ce<strong>la</strong> s’ajoute <strong>la</strong><br />

coordination de <strong>la</strong> quarantaine de sous-traitants.<br />

Un seul jour de retard pouvait avoir des effets<br />

en cascade. Nous n’avions pas droit à <strong>la</strong> moindre<br />

erreur. » Les équipes Eloy ont réalisé elles-mêmes<br />

les terrassements, les abords et le fond de coffre.<br />

Le reste a été réalisé par le partenaire et en soustraitance.<br />

Pour s’assurer de pouvoir tenir les dé<strong>la</strong>is,<br />

<strong>la</strong> SM a veillé à reprendre pour les halls D2-D3<br />

<strong>la</strong> plupart des sous-traitants qui avaient fait<br />

leurs preuves sur le D1. L’importance accordée au<br />

quotidien à <strong>la</strong> gestion du chantier a permis un<br />

enchainement fluide et efficace des opérations.<br />

Autre élément perturbateur : <strong>la</strong> pénurie de<br />

matériaux. Pour <strong>la</strong> couverture des halls D2 et<br />

D3, <strong>la</strong> SM a dû ainsi faire appel à un fournisseur<br />

français pour se procurer les 42 000 m 2 de<br />

bacs de toiture nécessaires. L’équipe (client,<br />

architecte, entrepreneurs) a toujours su prendre<br />

ses responsabilités pour, lorsque ce<strong>la</strong> était<br />

nécessaire, trouver des alternatives techniques ou<br />

constructives afin d’éviter les retards. C’est ainsi<br />

que le hall D2 a été construit de <strong>la</strong> même façon<br />

que le D1 tandis que les poutres en <strong>la</strong>mellé-collé<br />

ont fait p<strong>la</strong>ce à des poutres en béton pour le D3.<br />

Printemps 2022 : Vue intérieure du hall D2 (photo : JOST)<br />

Triple extension<br />

Au départ, <strong>la</strong> commande avait été passée pour<br />

<strong>la</strong> construction d’un nouveau hall logistique de<br />

30 000 m 2 comprenant également des bureaux<br />

et des locaux techniques. Démarré en mars 2021,<br />

ce chantier (hall D1) s’est achevé 7 mois plus<br />

tard, comme prévu. Mais avant même qu’il ne soit<br />

terminé, une nouvelle commande pour 42 000 m 2<br />

supplémentaires (Halls D2 et D3) a été passée !<br />

La SM Eloy-Galère a donc poursuivi sur sa <strong>la</strong>ncée<br />

pour achever le tout en avril 2022.<br />

Il a d’abord fallu remb<strong>la</strong>yer massivement<br />

pour rehausser <strong>la</strong> p<strong>la</strong>teforme, avant de forer<br />

plusieurs centaines de pieux et de s’attaquer<br />

aux semelles de fondation (100 tonnes<br />

d’acier et 700 m 3 de béton rien que pour le<br />

D2-D3) et à l’égouttage. 70 000 m 2 de dalles<br />

intérieures polies ont été réalisées au total. La<br />

structure des halls D1 et D2 est composée de<br />

215 colonnes en béton armé avec poutres en<br />

bois <strong>la</strong>mellé-collé (1200 m 3 ), celle du hall D3<br />

tout en béton.<br />

Après les différents chantiers qu’il a mené avec<br />

succès sur le site du Trilogiport, Eloy remportera-til<br />

le marché visant à y compléter les instal<strong>la</strong>tions<br />

logistiques de JOST ? L’avenir nous le dira, l’heure<br />

étant pour le moment à <strong>la</strong> demande de permis… ❚<br />

FICHE TECHNIQUE<br />

Maître d’ouvrage<br />

DL Trilogiport (JOST)<br />

Architecte<br />

Biemar & Biemar<br />

Entreprise générale<br />

SM Eloy – BAM Galère<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 85


Barchon Parc PME Légipont<br />

UN PARC PME SORT DE TERRE SANS<br />

SOUCI POUR SON DÉVELOPPEUR<br />

Connu jusqu’alors surtout pour ses projets résidentiels, Zabra s’est <strong>la</strong>ncé récemment dans le développement de parcs d’activités pour les<br />

PME. Ce n’est pas un hasard s’il a choisi l’entrepreneur Altez pour celui qu’il construit actuellement à Barchon, le long de l’E40, à proximité<br />

de Liège. L’entrepreneur peut en effet compter sur une très vaste expérience en <strong>la</strong> matière, avec déjà plus de 20 parcs PME à son actif.<br />

Et un tel projet ne n’improvise pas : les mots d’ordre sont optimalisation et flexibilité.<br />

Texte Philippe Selke | Photos Altez<br />

Le parc PME Légipont comprend 38 unités PME, réparties sur 5 blocs pour<br />

une surface totale d’un peu moins de 10 000 m 2 . Dans le plus petit bloc,<br />

situé du côté rue, se trouve également un spacieux bureau de plus de 700 m²<br />

au premier étage.<br />

Il y a moins d’un an, le site était occupé en partie par un hall sportif<br />

pour <strong>la</strong> pratique du tennis, complété par des courts en extérieur, le reste<br />

du terrain étant en friche. C’est en mars de cette année qu’ont débuté<br />

les travaux, par <strong>la</strong> démolition des infrastructures existantes puis par<br />

des terrassements rendus complexes par les nombreuses différences de<br />

niveau et <strong>la</strong> présence d’une conduite de l’OTAN entre le premier et le<br />

deuxième bloc. Les calculs pour <strong>la</strong> réalisation de <strong>la</strong> p<strong>la</strong>teforme ont été<br />

réalisés par le bureau d’études interne d’Altez, tout comme les calculs de<br />

stabilité des bâtiments.<br />

Optimaliser<br />

Raf Colson, consultant en construction chez Altez : « Nous avons procédé à un<br />

certain nombre d’optimalisations, comme nous avons l’habitude de le faire<br />

pour ce genre de projets. Et ce tant au niveau de <strong>la</strong> structure du bâtiment<br />

qu’au niveau de l’aménagement des abords. Par exemple, nous avons<br />

optimisé le compartimentage en fonction des normes incendie en vigueur, de<br />

manière à obtenir une structure légère qui présente un grand avantage pour<br />

structurer l’espace, mais a aussi un impact bénéfique sur les fondations. »<br />

Concrètement, <strong>la</strong> dalle en béton (1420 m 3 ) a été calculée pour une charge<br />

de 2 t/m 2 . La structure est en acier avec des cloisons préfabriquées en béton<br />

(5640 m²), tandis que les murs extérieurs (6650 m 2 ) alternent béton lisse<br />

c<strong>la</strong>ir et béton silex foncé. Chaque unité est équipée d’une porte sectionnelle,<br />

d’une baie vitrée et d’une porte d’entrée en alu.<br />

Zabra a choisi l’entrepreneur Altez pour le parc d’activités<br />

qu’il construit actuellement à Barchon, le long de l’E40.<br />

86 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Parc PME Légipont Barchon<br />

Décharger<br />

Pour un chantier comme celui-ci, Altez a un contrôle total sur <strong>la</strong> chaîne<br />

de production, puisque les différents éléments, tant en acier (266 tonnes)<br />

qu’en béton, sont fabriqués dans ses propres usines. Ce<strong>la</strong> lui permet aussi de<br />

garantir une qualité constante. De plus, c’est un gage flexibilité par rapport<br />

aux attentes divergentes des clients finaux, un critère important quand il<br />

s’agit de PME.<br />

Altez se présente c<strong>la</strong>irement comme un partenaire global pour son client, le<br />

déchargeant au maximum des soucis liés à <strong>la</strong> construction pour qu’il puisse<br />

se concentrer sur son métier de développeur. Raf Colson : « Dès <strong>la</strong> phase<br />

préparatoire, nous réfléchissons avec le client pour améliorer son projet<br />

notamment en termes économiques. Nous aidons aussi notre client pour les<br />

arrivées des réseaux d’énergies, comment les p<strong>la</strong>nifier, ... »<br />

Personnaliser<br />

Au moment d’écrire ces lignes, le chantier bat encore son plein : le premier<br />

bloc est au stade du gros œuvre fermé et les autres en cours de montage.<br />

Toutes les unités avaient cependant déjà trouvé preneur avant même le début<br />

du chantier, ce qui a grandement facilité <strong>la</strong> personnalisation des différentes<br />

unités selon les souhaits des clients finaux. C’est là une force de Zabra, et<br />

Altez y contribue en démontrant une flexibilité à toute épreuve. Raf Colson :<br />

« Dans le cas de Légipont, <strong>la</strong> personnalisation va très loin car <strong>la</strong> liste des<br />

adaptations pour les différents occupants représente un c<strong>la</strong>sseur entier ! La<br />

gestion du projet en est fortement complexifiée, mais ce<strong>la</strong> fait partie du jeu. »<br />

Le parc PME Légipont comprend 38 unités PME, réparties sur 5 blocs pour une<br />

surface totale d’un peu moins de 10 000 m 2 .<br />

« Altez décharge son<br />

client des soucis liés à <strong>la</strong><br />

construction pour qu’il puisse<br />

se concentrer sur son métier<br />

de développeur. »<br />

La structure est en acier avec des cloisons préfabriquées en béton, tandis que les<br />

murs extérieurs alternent béton lisse c<strong>la</strong>ir et béton silex foncé.<br />

La livraison de l’ensemble est prévue pour mars 2023, soit un an de chantier,<br />

un dé<strong>la</strong>i fort court mais réaliste au vu de l’expérience d’Altez. La col<strong>la</strong>boration<br />

avec Zabra se déroule quant à elle de manière optimale, au point d’envisager<br />

d’autres projets en commun à l’avenir… ❚<br />

Toutes les unités avaient trouvé preneur avant le début du chantier, ce qui a<br />

grandement facilité leur personnalisation selon les souhaits des clients finaux.<br />

FICHE TECHNIQUE<br />

Maître d’ouvrage<br />

Zabra<br />

Architecte<br />

Bureau Greisch<br />

Entreprise générale<br />

Altez<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 87


Aquatherm<br />

Herstal<br />

Découvrez des projets inspirants<br />

www.altez.eu<br />

Rue de l’Yser 115 4430 Ans<br />

E siracusa.sld@outlook.be<br />

T 0490 43 82 28<br />

Naamloos-5 1 15-12-2022 13:43


Projet De Boterton Lier<br />

Réalisation de Peter Moeskops bvba avec Alip<strong>la</strong>st Aluminium Systems<br />

©Photo: Yvan G<strong>la</strong>vie<br />

Votre partenaire pour toutes les menuiseries en aluminium<br />

Alip<strong>la</strong>st Aluminium Systems propose un ensemble de systèmes durables en<br />

aluminium: portes et fenêtres, systèmes coulissants, murs-rideaux et bardages en<br />

aluminium. Egalement des vérandas, coupoles, <strong>la</strong>nterneaux ou pergo<strong>la</strong>s en aluminium.<br />

Et oui, même de <strong>la</strong> menuiserie intérieure. Une équipe de concepteurs et d’ingénieurs<br />

expérimentés est prête à vous assister pour tous vos projets.<br />

INFO: www.alip<strong>la</strong>st.com ou info@alip<strong>la</strong>st.com


De Boterton, un projet résidentiel avec<br />

plus de 500 fenêtres en aluminium<br />

Pour <strong>la</strong> réalisation de De Boterton, un tout nouveau complexe résidentiel de 72 appartements sur les rives de <strong>la</strong> Nèthe à Lierre,<br />

l’entrepreneur général DCA a fait appel à Alip<strong>la</strong>st Aluminium Systems de Lokeren. Grâce à l'intégration verticale, l'entreprise développe<br />

et produit depuis plus de 35 ans des systèmes en aluminium pour <strong>la</strong> menuiserie extérieure, en extrudant, thermo<strong>la</strong>quant et iso<strong>la</strong>nt ellemême<br />

les profilés en aluminium. Le partenaire Peter Moeskops bvba, qui s'est chargé de <strong>la</strong> fabrication et de l'instal<strong>la</strong>tion des éléments de<br />

fenêtre, travaille, comme Alip<strong>la</strong>st, à 100% en interne. Jourik Duwez, directeur commercial chez Alip<strong>la</strong>st, et Jelle Moeskops, responsable<br />

de <strong>la</strong> gestion quotidienne chez Peter Moeskops, expliquent <strong>la</strong> réalisation de ce projet résidentiel.<br />

Texte Silke Van Parijs | Photos Alip<strong>la</strong>st Aluminium Systems – Yvan G<strong>la</strong>vie<br />

De Boterton à Lierre est un projet résidentiel comprenant 72 appartements répartis en cinq blocs distincts.<br />

Durable, pour une longévité<br />

sans pareille<br />

« Pour nous, le Boterton est l'exemple type<br />

de projets que nous préférons réaliser. Nous<br />

avons fabriqué un grand nombre de fenêtres<br />

identiques, dans <strong>la</strong> même couleur et avec les<br />

mêmes profondeurs de profil. Notre système<br />

STAR75, un système de fenêtre en aluminium<br />

anti-effraction qui allie parfaitement un design<br />

épuré à une iso<strong>la</strong>tion thermique performante<br />

pour les logements à faible consommation<br />

d'énergie, répond aux exigences énergétiques<br />

actuelles et respecte toutes les valeurs en matière<br />

d'acoustique. Bien entendu, nous avons surveillé<br />

de près le calendrier, afin que notre client Peter<br />

Moeskops puisse produire et installer les éléments<br />

de fenêtre à temps. La cerise sur le gâteau ?<br />

C'est le fait que notre système STAR75 ait reçu<br />

le certificat ‘cradle-to-cradle’ : <strong>la</strong> confirmation<br />

ultime pour nous que nos initiatives durables sont<br />

appréciées à <strong>la</strong> fois par nos clients B2B et par les<br />

90 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Une grande partie des fenêtres a dû être p<strong>la</strong>cée avant même que <strong>la</strong> façade ne soit en p<strong>la</strong>ce.<br />

« Pour <strong>la</strong> fabrication et le p<strong>la</strong>cement<br />

des fenêtres du Boterton, nous avons<br />

travaillé entièrement en interne, ce qui<br />

nous a permis d'effectuer un contrôle<br />

de qualité approfondi tout au long<br />

du processus, tout en respectant le<br />

calendrier sans difficulté. »<br />

utilisateurs finaux de nos produits. Comme nous<br />

produisons tout nous-mêmes et ne dépendons pas<br />

des fournisseurs, notre client a pu produire cinq<br />

cents fenêtres et portes en aluminium de quatre<br />

types différents pour les cinq blocs du Boterton en<br />

moins d'un mois », explique Jourik Duwez.<br />

P<strong>la</strong>cement proactif<br />

Jelle Moeskops ajoute : « Une grande partie des<br />

fenêtres a dû être p<strong>la</strong>cée avant même que <strong>la</strong><br />

façade ne soit en p<strong>la</strong>ce. Nous avons correctement<br />

aligné les supports, sur lesquels nous avons<br />

p<strong>la</strong>cé les fenêtres, et nous avons commencé à<br />

coller les joints EPDM, bandes de caoutchouc<br />

pour sceller les fenêtres de manière durable.<br />

Ainsi, les travaux de finition ont pu commencer<br />

à l'intérieur du bâtiment, alors que les maçons<br />

étaient encore occupés à l'extérieur. Bien entendu,<br />

il est beaucoup plus facile de travailler lorsque<br />

l'enveloppe extérieure est déjà en p<strong>la</strong>ce ; il suffit<br />

alors de p<strong>la</strong>cer les fenêtres contre l'enveloppe,<br />

pour ainsi dire. Grâce à un p<strong>la</strong>n d'action bien<br />

pensé, nous avons quand même réussi. Un autre<br />

avantage est que le Boterton se compose de cinq<br />

blocs résidentiels différents, ce qui nous a permis<br />

de progresser en fonction de l’avancement de<br />

chaque unité individuelle. » ❚<br />

« Le fait que notre système STAR75 ait reçu le certificat "cradle-to-cradle" est pour nous <strong>la</strong><br />

confirmation ultime que nos initiatives durables sont appréciées » se réjouit Jourik Duwez.<br />

FICHE TECHNIQUE<br />

Maître d’ouvrage<br />

SM De Boterton (Lierre)<br />

Architecte<br />

De Architecten nv (Lierre)<br />

Entreprise générale<br />

DCA nv (Beerse)<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 91


Ostende The Waves<br />

Le dynamisme de <strong>la</strong> bouillonnante ville d'Ostende est toujours à proximité, tout comme <strong>la</strong> nature.<br />

The Waves dans une « robe » ondu<strong>la</strong>nte<br />

en béton architectonique<br />

À Ostende, juste en face de l'hippodrome Wellington, à côté du terrain de golf et à distance de marche de <strong>la</strong> mer, le projet de construction<br />

d’appartements neufs « The Waves » – après 4 ans de chantier – dévoile ses formes ondu<strong>la</strong>ntes définitives. L’ensemble d’immeubles,<br />

situé à deux pas de l'hôtel Thermae Pa<strong>la</strong>ce, est également proche de nombreux pôles d'attraction tels que le cinéma, <strong>la</strong> piscine, <strong>la</strong><br />

bibliothèque et le KV Oostende. Ainsi, <strong>la</strong> dynamique de <strong>la</strong> bouillonnante ville d'Ostende, tout comme <strong>la</strong> nature, sont toujours à proximité.<br />

Ce<strong>la</strong> fait de The Waves une véritable connexion ondu<strong>la</strong>nte entre les deux ...<br />

Texte Kris Vandekerckhove | Photos Vastgoedgroep Degroote<br />

Le projet « The Waves » consiste en quatre volumes résidentiels distincts,<br />

réalisés en différentes phases, représentant chacune une unité autonome.<br />

La première et <strong>la</strong> seconde phase ont été achevées. Soit un total de<br />

191 appartements et 240 p<strong>la</strong>ces de parking privées. La troisième phase de<br />

The Waves comprendra 117 appartements et 101 box de garage privés. La<br />

quatrième et dernière phase a, quant à elle, débuté il y a peu. L'entreprise<br />

brugeoise Cobe Ingenieurs s'est chargée de l'étude de l'ensemble du<br />

projet. La préparation/exécution des lignes extérieures ondulées en béton<br />

architectonique a été réalisée par Decomo à Mouscron.<br />

Résistance à <strong>la</strong> pollution<br />

Les bâtiments se caractérisent par des terrasses en porte-à-faux qui s'inscrivent<br />

dans une forme organique qui entoure complètement le bâtiment. De cette<br />

manière, les bâtiments proposent une alternance de hauteur et les volumes<br />

sont composés d'étages superposés. Ce<strong>la</strong> crée une perspective <strong>la</strong>rge, douce<br />

et ondu<strong>la</strong>nte, accentuée par les corniches noires.<br />

Patrick Smessaert, ingénieur de projet chez Decomo : « L'ensemble du projet<br />

est fondamentalement très bien construit, puisque <strong>la</strong> structure intérieure<br />

92 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


The Waves Ostende<br />

est constituée d'une structure fixe aux formes rectangu<strong>la</strong>ires. La structure<br />

extérieure, <strong>la</strong> robe du bâtiment, est <strong>la</strong> partie où nous intervenons. Decomo<br />

est une entreprise qui fabrique du béton architectonique. Nous le faisons<br />

avec différentes finitions : béton poli, acidé, sablé ou sur des tapis et ce,<br />

dans différentes teintes. Nous utilisons beaucoup de granu<strong>la</strong>ts différents.<br />

Pour The Waves, nous avons utilisé du béton poli. Il s'agit d'une finition<br />

plus luxueuse que le béton acidé, sablé ou lisse. Il est également beaucoup<br />

plus résistant à toutes sortes de salissures, car il y a peu de possibilités<br />

d'adhérence. Pour obtenir cette finition, nous coulons le béton, et après<br />

avoir meulé au moins 3 mm de l'extérieur du béton, les granu<strong>la</strong>ts se révèlent.<br />

L'alternance des différentes ondu<strong>la</strong>tions dans les terrasses donne à chaque<br />

appartement une touche distincte.<br />

Dans le cas de The Waves, nous avons travaillé avec des granu<strong>la</strong>ts de belle<br />

taille qui, lorsque vous regardez les bâtiments de loin, dévoilent une belle<br />

façade b<strong>la</strong>nche mais qui, vus de près, depuis les terrasses, prennent un aspect<br />

beaucoup plus vivant. »<br />

De loin, vous pouvez voir une belle façade b<strong>la</strong>nche, mais depuis<br />

les terrasses, l'aspect est beaucoup plus vivant.<br />

La préparation est essentielle<br />

« La forme organique de The Waves est également typique. Il y a une certaine<br />

répétition dans <strong>la</strong> hauteur, mais en alternant les différentes ondu<strong>la</strong>tions dans<br />

les terrasses, ce<strong>la</strong> donne un bâtiment qui n'est pas monotone vers le haut et<br />

qui donne à chaque appartement une touche distinctive. Étant donné que<br />

<strong>la</strong> structure extérieure – les différentes terrasses avec toutes les variations<br />

souhaitées – est préfabriquée en usine et n'est ajoutée à <strong>la</strong> structure intérieure<br />

qu'au cours de construction, un soin tout particulier doit être apporté à <strong>la</strong><br />

préparation préa<strong>la</strong>ble. Les parapets sont d'abord coulés, à l'intérieur d'un<br />

certain nombre de coffrages à rayon fixe, dans le but de pouvoir récupérer<br />

plusieurs fois le même coffrage et de travailler ainsi de manière économique.<br />

Ensuite, nous coulons les dalles de terrasse de manière structurée, avec des<br />

armatures, un drainage de l'eau et des coupures thermiques où les parapets<br />

appropriés sont p<strong>la</strong>cés dans le moule. »<br />

« En fait, <strong>la</strong> partie <strong>la</strong> plus importante d’une telle terrasse préfabriquée est<br />

<strong>la</strong> préparation. Si cette opération est effectuée correctement, l'instal<strong>la</strong>tion<br />

ultérieure est (presque) un jeu d'enfant. Mais, comme c'est le cas actuellement<br />

au début de Waves 4, ce<strong>la</strong> requiert environ un an d'étude, de dessin et de<br />

dimensionnement », conclut Patrick Smessaert. ❚<br />

Les bâtiments se caractérisent par des terrasses en porte-à-faux qui s'inscrivent<br />

dans une forme organique qui entoure complètement le bâtiment.<br />

FICHE TECHNIQUE<br />

Maître d’ouvrage<br />

Vastgoedgroep Degroote<br />

Architecte<br />

B2Ai<br />

Entreprise générale<br />

Decomo<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 93


DECOMO<br />

Le béton<br />

architectonique<br />

pour toutes vos<br />

réalisations<br />

Avec plus de 40 ans d’expérience, DECOMO est le spécialiste dans le domaine<br />

de <strong>la</strong> préfabrication de béton architectonique sur mesure, de qualité supérieure,<br />

et également utilisable comme élément structurel de l’édifice.<br />

Nous offrons un avis conceptuel dès <strong>la</strong> phase de l’é<strong>la</strong>boration de tout projet<br />

de construction et garantissons un suivi professionnel lors de <strong>la</strong> réalisation de<br />

votre projet. DECOMO , où créativité et savoir-faire vont de pair, et où l’expertise<br />

et <strong>la</strong> mise en œuvre de solutions adéquates donnent à votre projet architectural<br />

un cachet unique !<br />

www.decomo.be


Découvrez les prémurs<br />

ACCÉLÉREZ VOS PROJETS<br />

Les prémurs sont de plus en plus popu<strong>la</strong>ires. Les entrepreneurs les choisissent pour leur efficacité, le gain de temps et <strong>la</strong><br />

sécurité accrue qu’ils garantissent sur les chantiers. Les bureaux d’études et les architectes apprécient leurs possibilités<br />

créatives quasi infinies et leur finition lisse. De plus, les prémurs répondent aux normes de qualité les plus strictes.<br />

Vous désirez en savoir plus sur les applications possibles des prémurs ?<br />

Rendez-vous sur premurs.febredal.be


Concepts en béton préfabriqués -<br />

Iso<strong>la</strong>tion acoustique entre habitations<br />

En mars 2022, BuildWise a publié <strong>la</strong> très attendue Note d’Information Technique (NIT 281) « Iso<strong>la</strong>tion acoustique entre habitations ». Sur <strong>la</strong><br />

base des exigences de performance de <strong>la</strong> norme acoustique révisée pour les bâtiments résidentiels, un certain nombre de concepts de<br />

construction sont évalués en fonction de leur performance acoustique. Grâce à des listes de contrôle c<strong>la</strong>ires pour les différents concepts<br />

de construction, le concepteur peut rapidement trouver les informations nécessaires pour répondre aux exigences de performance.<br />

Texte FEBE | Illustrations BuildWise<br />

Cadre normatif<br />

Les exigences de <strong>la</strong> norme révisée NBN S 01-400-1 s’appliquent aux bâtiments<br />

finis. Néanmoins, ils devraient également être utilisés comme point de départ<br />

pour <strong>la</strong> conception de nouveaux bâtiments. La norme définit trois niveaux<br />

de performance :<br />

C<strong>la</strong>sse C : offre une protection acoustique minimale aux utilisateurs en<br />

présence de bruits d’un niveau normal.<br />

C<strong>la</strong>sse B : vise un niveau de confort acoustique plus élevé que le niveau de<br />

performance de base de <strong>la</strong> c<strong>la</strong>sse C.<br />

C<strong>la</strong>sse A : offre une protection acoustique très élevée aux utilisateurs. Des<br />

niveaux sonores quelque peu plus élevés peuvent ainsi être<br />

générés (instal<strong>la</strong>tions de musique, téléviseurs, instruments de<br />

musique, etc.).<br />

La c<strong>la</strong>sse C est le niveau de performance minimum requis par <strong>la</strong> norme. Pour<br />

les maisons mitoyennes, <strong>la</strong> c<strong>la</strong>sse B est le niveau de performance minimal<br />

requis. Les exigences de performance de <strong>la</strong> c<strong>la</strong>sse A ou B ne s’appliquent que<br />

lorsque le maitre d’ouvrage ou l'acheteur du projet de construction a imposé<br />

ces exigences.<br />

Les exigences sont fixées comme suit :<br />

Iso<strong>la</strong>tion aux<br />

bruits aériens<br />

Iso<strong>la</strong>tion aux<br />

bruits d’impact<br />

C<strong>la</strong>sse A C<strong>la</strong>sse B C<strong>la</strong>sse C<br />

DA ≥ 62 dB DA ≥ 58 dB DA ≥ 54 dB<br />

L’nT,w ≤ 44 dB L’nT,w ≤ 48 dB L’nT,w ≤ 52 dB<br />

Concepts de construction<br />

La NIT 281 propose une alternative sous forme de concepts de construction.<br />

Les performances acoustiques résultant de chaque concept de construction<br />

ont été calculées à l'aide des normes de calcul NBN EN ISO 12354-1 et<br />

NBN EN ISO 12354-2, complétées par des modèles de calcul développés par<br />

BuildWise. La fiabilité du modèle de calcul global a été vérifiée par un grand<br />

nombre de mesures pratiques et de mesures réalisées en <strong>la</strong>boratoire.<br />

En ce qui concerne les concepts de construction, on fait <strong>la</strong> distinction entre :<br />

• Dalles continues et interrompues au niveau des murs mitoyens entre<br />

habitations ;<br />

• Simples et doubles murs mitoyens.<br />

En cas de murs simples, <strong>la</strong> plupart des concepts de construction prévoient des<br />

doub<strong>la</strong>ges constitués de panneaux d'iso<strong>la</strong>tion minérale (60 mm d'épaisseur),<br />

de p<strong>la</strong>ques de plâtre (2 x 12,5 mm d'épaisseur, sur un encadrement) ou de<br />

blocs de plâtre (100 mm d'épaisseur).<br />

Dans <strong>la</strong> plupart des concepts de construction, le mur de refend et le mur<br />

de façade doivent être interrompus. Ce n’est qu’en utilisant du béton<br />

(préfabriqué) que l’interruption peut être omise dans certains cas.<br />

Les concepts de construction sont décrits au moyen de tableaux d’exigences<br />

de performance. Les performances acoustiques sont fortement influencées<br />

par <strong>la</strong> masse surfacique (« masse ») de <strong>la</strong> dalle exprimée en kg/m². Il<br />

s’agit de <strong>la</strong> somme de <strong>la</strong> masse du p<strong>la</strong>ncher de support avec sa couche de<br />

compression éventuelle et de <strong>la</strong> masse de <strong>la</strong> couche de remplissage sous <strong>la</strong><br />

couche résiliente.<br />

Le tableau suivant indique des différentes compositions de dalle afin<br />

d’atteindre le poids requis :<br />

Masse surfacique de<br />

<strong>la</strong> dalle [kg/m²]<br />

Épaisseur des dalles<br />

alvéolées + couche<br />

de compression<br />

+ couche de<br />

remplissage (cm)<br />

Épaisseur de <strong>la</strong><br />

prédalle + couche de<br />

remplissage [cm]<br />

300 Go 13 + 5 + 6 = 24 18 + 6 = 24<br />

VB 15 + 0 + 6 = 21<br />

350 Go 13 + 5 + 6 = 24 18 + 6 = 24<br />

VB 15 + 0 + 6 = 21<br />

400 Go 13 + 5 + 6 = 24 18 + 6 = 24<br />

VB 15 + 0 + 8 = 23<br />

450 Go 13 + 6 + 6 = 25 18 + 6 = 24<br />

VB 15 + 4 + 6 = 25<br />

500 Go 13 + 6 + 8 = 27 18 + 6 = 24<br />

VB 15 + 4 + 6 = 25<br />

550 VB 15 + 6 + 8 = 29 18 + 6 = 24<br />

600 VB 20 + 6 + 9 = 35 20 + 6 = 26<br />

650 VB 26 + 6 + 8 = 40 22 + 6 = 28<br />

700 VB 26 + 8 + 8 = 42 25 + 6 = 31<br />

96 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Concept de construction IF5B - Deux murs en blocs de béton creux (140 mm d'épaisseur), enduits. La dalle de p<strong>la</strong>ncher doit être interrompue entre les parois<br />

de séparation.<br />

Concept de construction LF6D - Mur en béton (préfabriqué) (190 mm d'épaisseur), enduit + un doub<strong>la</strong>ge de 2 x 12,5 mm p<strong>la</strong>ques de plâtre (> 8,5 kg/m²)<br />

sur une ossature métallique légère, performance ΔRA > 12 dB. Les parois intérieures de refend et le mur de façade sont interrompus au niveau du mur mitoyen.<br />

Bruit de contact et bruit aérien.<br />

La c<strong>la</strong>sse A est difficile à atteindre dans les immeubles d’appartements et les<br />

maisons en colonne. Pour les immeubles d’appartements, ce n’est possible<br />

qu’en prévoyant des dalles continues et de simples murs mitoyens en béton<br />

coulé sur p<strong>la</strong>ce/béton préfabriqué (190 mm d’épaisseur) ou en blocs silicocalcaires<br />

pleins (240 mm d'épaisseur), plus des doub<strong>la</strong>ges. La masse requise<br />

pour les dalles de p<strong>la</strong>nchers est alors de 700 kg/m². Pour <strong>la</strong> c<strong>la</strong>sse A dans<br />

une maison en colonne, le choix des concepts de construction est un peu<br />

plus <strong>la</strong>rge. Dans ce cas, les dalles doivent avoir une masse de 600 kg/m²<br />

ou 700 kg/m².<br />

Note d'Information Technique 281.<br />

Pour les maisons mitoyennes, les concepts de construction avec des dalles<br />

interrompues constituent <strong>la</strong> meilleure solution. Avec une masse de dalles de<br />

300 kg/m², même <strong>la</strong> c<strong>la</strong>sse A est réalisable. ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 97


CAHIER FAÇADES<br />

La seconde peau c<strong>la</strong>ire sur le mur-rideau foncé crée un contraste esthétique et offre une solution de protection so<strong>la</strong>ire (Photo : JL Deru).<br />

Des solutions de façade performantes<br />

pour un centre biotech de pointe<br />

La société biotech EyeD Pharma, spécialisée dans le développement de micro-imp<strong>la</strong>nts ocu<strong>la</strong>ires, a récemment fait construire son nouveau<br />

bâtiment sur le parc scientifique du Sart-Tilman, sur les hauteurs de Liège : un nouveau centre multidisciplinaire de plus de 4000 m 2 , qui<br />

comprend espaces de bureaux et de production. Le projet a été réalisé par le bureau d’architecture Greisch, qui a fait appel à l’expertise<br />

de Schüco pour une solution de mur-rideau pour <strong>la</strong> façade, qui a été installée par l’entreprise spécialisée Groven Portal. Inauguré il y a<br />

quelques mois, le nouveau siège de EyeD Pharma est avant tout l’histoire d’une col<strong>la</strong>boration fructueuse, où chaque partie a apporté sa<br />

pierre, ou plutôt sa pièce d’aluminium à l’édifice.<br />

Texte Joaquim Dupont<br />

98 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


FAÇADES CAHIER<br />

Système de mur-rideau en aluminium Schüco FWS 50 (Photo : Schüco)<br />

Une expertise primordiale en phase d’étude<br />

L’entreprise Schüco, spécialisée dans <strong>la</strong> conception de systèmes en aluminium<br />

pour portes, fenêtres et façade, a été approché lors de <strong>la</strong> phase d’études<br />

du projet par le bureau d’architecture Greisch, qui désirait profiter de son<br />

expertise sur plusieurs éléments importants.<br />

Frédéric Séquaris, architecte en charge du projet et administrateur délégué<br />

pour le bureau d’architecture Greisch, est revenu sur cette col<strong>la</strong>boration :<br />

« L’entreprise Schüco nous a apporté le support technique nécessaire pour que<br />

nous puissions mettre en œuvre le design que nous avions imaginé. Nous<br />

voulions installer une seconde peau c<strong>la</strong>ire sur le mur-rideau foncé, pour à <strong>la</strong><br />

fois créer un contraste esthétique et offrir une solution de protection so<strong>la</strong>ire.<br />

La seconde peau devait également traverser le mur-rideau, ce qui constituait<br />

le challenge technique central. Groven Portal a ensuite parfaitement pris le<br />

re<strong>la</strong>is pour l’instal<strong>la</strong>tion. La communication était vraiment efficace, et nous a<br />

permis d’éviter tout problème lors du chantier ».<br />

Les équipes de Schüco ont conseillé le bureau d’architectes liégeois sur les<br />

mesures à prendre pour mener à bien leur vision, notamment en fournissant<br />

différentes simu<strong>la</strong>tions graphiques, qui offrent des rendus fidèles des<br />

interventions possibles.<br />

Des solutions de haute qualité pour un<br />

bâtiment performant<br />

Après cette phase d’études, l’entreprise Groven Portal a ensuite pris le re<strong>la</strong>is<br />

pour l’instal<strong>la</strong>tion du système de mur-rideau Schüco FWS 50. Notamment<br />

grâce au travail préparatoire et au support technique de Schüco, l’équipe<br />

de Groven Portal a pu réaliser une instal<strong>la</strong>tion parfaitement adaptée<br />

aux demandes de l’architecte, comme l’explique Marielle Rinné, Project<br />

Manager : « Nous avons dédoublé les montants, pour que <strong>la</strong> seconde peau soit<br />

directement fixée sur <strong>la</strong> structure et y avons également incorporé des pattes<br />

de fixation pour certains points. Il y avait donc, pour être c<strong>la</strong>ir, deux types de<br />

fixations : une directe sur les montants Schüco et une autre sur <strong>la</strong> structure ».<br />

Les portes en aluminium ADS 75 HD sont testées et homologuées<br />

pour 1 000 000 de cycles (Photo : Schüco)<br />

Outre le mur-rideau, Schüco a également fourni les solutions de portes et<br />

de fenêtres. Les portes en aluminium ADS 75 HD utilisées sur ce projet sont<br />

prévues pour les passages fréquents : « Elles sont testées et homologuées pour<br />

1 000 000 de cycles et sont particulièrement adaptées pour ce type de projet.<br />

Nous les avons combinées avec nos systèmes d’ouvrants, le système d’ouverture<br />

à l’italienne AWS 114SG.SI qui d’un point de vue esthétique comme thermique,<br />

s’intègre également parfaitement dans <strong>la</strong> façade. Nous mettons en effet un<br />

point d’honneur à proposer des solutions qui répondent aux exigences les plus<br />

élevées en matière de conception et de confort », conclut Christophe Rademaker,<br />

Project & Customized Solutions Engineer chez Schüco Belgium. ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 99


AÉRER<br />

SANS<br />

BRUIT<br />

www.schueco.be/fenetre-acoustique


Powered by TCPDF (www.tcpdf.org)<br />

ETUDE ET RÉALISATION<br />

DE VOS PROJETS DE<br />

CONSTRUCTION EN BOIS<br />

Bewusst bauen.<br />

StoCleyer B<br />

La brique de parement<br />

du futur.<br />

WWW.ROSESNATURALHOMES.BE<br />

straming<br />

montage béton<br />

MONTAGE D’OSSATURES BETON,<br />

PAREMENTS, LAMELLES-COLLES<br />

Système d’iso<strong>la</strong>tion de façade<br />

StoTherm - StoCleyer B<br />

StoCleyer B est une p<strong>la</strong>quette de façade<br />

minérale combinant performances<br />

techniques et durabilité avec l’esthétique<br />

d’une façade en briques.<br />

Ce matériau, fabriqué avec plus de<br />

90% de composants minéraux, est à <strong>la</strong><br />

fois léger et robuste et représente une<br />

alternative intéressante aux briques de<br />

parement c<strong>la</strong>ssiques.<br />

En combinaison avec un système<br />

d’iso<strong>la</strong>tion StoTherm, il s’agit d’une<br />

méthode de construction rentable,<br />

rapide et facile. Avec StoCleyer B, vous<br />

créez de beaux bâtiments économiquement<br />

rentables et écologiquement<br />

responsables.<br />

Rue Moister 28, 4624 Romsée (Fléron) | em@straming.be | www.straming.eu<br />

www.sto.be<br />

Naamloos-7 1 30-11-2022 12:18


CAHIER FAÇADES<br />

La nouvelle gamme réduit l'empreinte carbone de 40%<br />

L'importante valeur ajoutée du verre<br />

AGC G<strong>la</strong>ss Europe peut s'appuyer sur une longue tradition verrière qui remonte à 1914 en Belgique. A cette époque, Emile Fourcault invente<br />

le procédé du verre étiré (procédé pour le verre à vitre), <strong>la</strong> toute première méthode de fabrication mécanique du verre. Cette invention<br />

a été une révolution dans l'industrie du verre car, jusqu'alors, le verre était soufflé. L'industrie du verre a prospéré en Belgique, qui<br />

était même, en 1945, le plus grand producteur de verre au monde. En 1961, <strong>la</strong> société G<strong>la</strong>verbel (aujourd'hui AGC G<strong>la</strong>ss Europe) est créée<br />

et poursuit son travail de pionnier en s'étendant progressivement en Europe centrale et en Russie.<br />

Texte Kris Vandekerckhove | Photos AGC G<strong>la</strong>ss Europe<br />

Aujourd'hui, AGC G<strong>la</strong>ss est un leader mondial<br />

du verre p<strong>la</strong>t. AGC G<strong>la</strong>ss Europe, <strong>la</strong> branche<br />

européenne, produit, transforme et distribue du<br />

verre p<strong>la</strong>t pour les industries de <strong>la</strong> construction<br />

et de l'automobile ainsi que pour les secteurs<br />

so<strong>la</strong>ire et high-tech. L'entreprise compte plus de<br />

100 sites de production en Europe et emploie<br />

quelque 15 200 personnes.<br />

Matière complexe<br />

Manu Lievens, directeur commercial de Processed<br />

G<strong>la</strong>ss Belgium : « Dans le passé, le vitrage n'était<br />

pas toujours un thème majeur. Plutôt un élément<br />

de remplissage avec du double vitrage. Rien de<br />

plus. Il en va autrement aujourd’hui. En effet, le<br />

verre apporte une importante valeur ajoutée aux<br />

propriétés générales d'un bâtiment en tentant<br />

compte des contraintes extérieures. Songez à<br />

l'iso<strong>la</strong>tion thermique, à <strong>la</strong> protection so<strong>la</strong>ire, à <strong>la</strong><br />

sécurité, à l'acoustique, ... Il s'agit d'une matière<br />

assez complexe, que ce soit au niveau technique<br />

ou en termes de prix. Grâce à notre expérience,<br />

nous sommes en mesure de proposer une<br />

solution adéquate, même pour les exigences les<br />

plus poussées ».<br />

Fascination Center Mercedes-Benz (Bruxelles).<br />

102 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


FAÇADES CAHIER<br />

Toute nouvelle ligne « Low<br />

Carbon Clearlite »<br />

Pour contribuer à un monde durable, AGC<br />

G<strong>la</strong>ss Europe s'engage également à développer<br />

des produits qui favorisent le développement<br />

durable. En outre, l'entreprise réduit l'impact<br />

environnemental de ses processus de production.<br />

Aujourd'hui, AGC va encore plus loin dans son<br />

approche durable en introduisant une nouvelle<br />

gamme de verre dont l'empreinte carbone est<br />

considérablement réduite.<br />

AGC Technovation Centre (Gosselies).<br />

Manu Lievens : « Nous allons bientôt commercialiser<br />

un verre qui réduira l'empreinte car bone<br />

d'un bâtiment tout en augmentant sensiblement<br />

son efficacité énergétique. Après l'annonce<br />

officielle à G<strong>la</strong>sstec 2022, nous avons commencé<br />

<strong>la</strong> production de notre toute nouvelle ligne « Low<br />

Carbon Clearlite ». Personne ne verra <strong>la</strong> différence<br />

avec un verre ordinaire, sauf l'environnement<br />

proprement dit. L'empreinte écologique du<br />

nouveau verre a été réduite de pas moins de 40%,<br />

soit moins de 7 kg de CO 2<br />

/m² (verre transparent de<br />

4 mm). Avec cette ligne, nous entendons conquérir<br />

le marché du verre et apporter notre contribution à<br />

<strong>la</strong> protection de l'environnement ! » ❚<br />

NOUS NE SERONS JAMAIS<br />

AUSSI NATURELS QUE LA NATURE,<br />

MAIS ON S’EN RAPPROCHE<br />

Notre gamme Low-Carbon G<strong>la</strong>ss, verre bas carbone, constitue une étape importante sur<br />

<strong>la</strong> voie vers <strong>la</strong> neutralité carbone. Low-Carbon P<strong>la</strong>nibel Cearlite, le verre float bas carbone<br />

d’AGC, dispose d’une empreinte carbone réduite de 40 %. Il a exactement le même aspect<br />

que le verre float standard d’AGC et offre les mêmes propriétés techniques.<br />

Voir <strong>la</strong> vidéo<br />

AGC G<strong>la</strong>ss Europe - T +32 2 409 30 00 - sales.belux@agc.com - www.agc-yourg<strong>la</strong>ss.com<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 103


CAHIER CARRIÈRES ET PIERRES NATURELLES<br />

La pierre naturelle, millénaire et<br />

pourtant si contemporaine<br />

La pierre naturelle est sans conteste l’un des plus anciens matériaux de construction. Reconnue pour ses qualités ornementales et<br />

chromatiques, elle donne une touche d’authenticité à un intérieur comme à une façade. Si, après des millénaires, l’usage de <strong>la</strong> pierre<br />

reste une évidence en Belgique et ailleurs, c’est en raison de ses multiples qualités.<br />

Texte & photos Pierres & Marbres de <strong>Wallonie</strong><br />

Variété<br />

Calcaire, grès, grès-schisteux, schiste, ardoise,<br />

quartzite, arkose : malgré sa petite taille, <strong>la</strong><br />

<strong>Wallonie</strong> est riche en ressources minérales variées.<br />

Il s’agit de roches sédimentaires géologiquement<br />

très vieilles : de 500 millions d’années pour les<br />

plus anciennes (quartzite) à 50 millions d’années<br />

pour <strong>la</strong> plus récente (calcaire gréseux). Ces pierres<br />

ont toutes une histoire à raconter.<br />

En fonction du ton désiré, de <strong>la</strong> cohérence<br />

urbanistique et de l’usage, il est possible de<br />

choisir entre :<br />

• <strong>la</strong> couleur chaude des grès schisteux,<br />

• <strong>la</strong> couleur ocre, gris jaune de <strong>la</strong> pierre de<br />

Fontenoille et de <strong>la</strong> pierre de Gobertange,<br />

• les palettes vives jaune, vert, rouge, brun<br />

rouille du grès du Condroz,<br />

• le gris dense et profond de <strong>la</strong> pierre bleue et<br />

du schiste,<br />

• le ton beige, crème voire rosé du quartzite et<br />

de l’arkose<br />

Sans oublier le rosé ou rouge vif des marbres<br />

rouges et le noir du marbre noir de Belgique.<br />

Arkoze - Réalisation à Walhorn.<br />

Résistance<br />

Ces pierres naturelles sont toutes non gélives,<br />

d’une grande résistance à <strong>la</strong> compression et à <strong>la</strong><br />

flexion, résistantes au glissement et à l’usure. Elles<br />

s’adaptent aux projets divers : aménagements<br />

d’espaces extérieurs, intérieurs et constructions.<br />

Complémentarité<br />

Utilisée seule ou en association avec d’autres<br />

matériaux (bois, zinc, ...) <strong>la</strong> pierre apporte un<br />

cachet à <strong>la</strong> pièce ou à <strong>la</strong> construction et rend un<br />

lieu confortable et convivial. La seule limite est<br />

l’imagination !<br />

Pierre Bleue Belge - Caserne Léopold Mons.<br />

« L’emploi de <strong>la</strong> pierre a pris le chemin de<br />

<strong>la</strong> recherche et de <strong>la</strong> créativité tout en se<br />

gardant des effets de mode. »<br />

104 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


CARRIÈRES ET PIERRES NATURELLES CAHIER<br />

Calcaire de Philippeville - Réalisation à Vodelée.<br />

Durabilité<br />

Sa production est peu énergivore et, de plus, <strong>la</strong><br />

pierre naturelle est réutilisable et revalorisable. En<br />

effet, une construction en pierres rejointoyées à<br />

<strong>la</strong> chaux permet aisément le réemploi de celles-ci.<br />

Par ailleurs, <strong>la</strong> pierre naturelle ne nécessite pas<br />

ou peu d’entretien. <strong>Construire</strong> en pierres, c’est<br />

dur... able !<br />

Confort<br />

La pierre offre une inertie thermique très<br />

appréciable. On observe un déphasage temporel<br />

de plus de 10 h entre les sollicitations mesurées<br />

à l’extérieur et à l’intérieur de l’habitat, valeur<br />

optimale en termes de gestion de flux. Grâce à ses<br />

propriétés de régu<strong>la</strong>tion hygrothermique, le bâti en<br />

pierre naturelle offre une sensation de bien-être.<br />

Produit Local<br />

Employer <strong>la</strong> pierre ornementale wallonne, c’est<br />

consommer local ! Étroitement liées à <strong>la</strong> géologie,<br />

les carrières se répartissent sur l’ensemble du<br />

territoire wallon. Il y a forcément une carrière de<br />

Pierre calcaire ornementale - Chapelle Musicale Reine Elisabeth (photo : Olivier Bastin - Carrières du Hainaut).<br />

pierre ornementale à moins de 40 km de votre<br />

projet de construction. Qui dit mieux ?<br />

Modernité<br />

La pierre peut traduire une ambiance champêtre<br />

voire traditionnelle mais, utilisée à bon escient,<br />

elle peut également apporter une touche de<br />

modernité. Il n’y a pas de limite à <strong>la</strong> pose et au<br />

travail de <strong>la</strong> pierre : agencée de façon symétrique<br />

ou disposée de manière aléatoire, elle rend<br />

chaque mur unique.<br />

L’emploi de <strong>la</strong> pierre a pris le chemin de l’innovation<br />

et de <strong>la</strong> créativité tout en se gardant des<br />

effets de mode. La pierre naturelle est donc un<br />

atout de taille dans un projet d’architecture ! ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 105


NELLES, 60 ans en 2022, amorce un nouveau look.<br />

NELLES FRÈRES DEVIENT NELLES !<br />

Si pour vous, ce<strong>la</strong> ne change pas grand-chose, pour nous c’est une étape importante :<br />

une image plus simple et plus cohérente. Chez NELLES, les détails ont de l’importance :<br />

nous offrons à nos clients publics et privés une expertise et un service de qualité.


UNE ENTREPRISE LOCALE ET FAMILIALE<br />

NELLES est une entreprise familiale de travaux routiers fondée en 1962 par Jean Nelles<br />

et ses frères, dont les activités se déclinent dans de nombreux domaines.<br />

En 60 ans, <strong>la</strong> société a grandi et s’est forgée un nom et une réputation.<br />

La société de Xhoffraix (Malmedy) emploie 200 personnes et dispose d’un parc de machines<br />

et de camions étoffé.<br />

La couleur verte présente sur le logo NELLES illustre notre engagement<br />

pour l’environnement : <strong>la</strong> question environnementale est au cœur de nos décisions.<br />

Nos réalisations sont présentes sur les réseaux sociaux de NELLES. Elles montrent, en toute transparence,<br />

notre détermination à proposer chaque jour des chantiers responsables, des solutions durables<br />

et une <strong>la</strong>rge gamme de services.<br />

NOS MÉTIERS : EXPLOITATION DE CARRIÈRES | TERRASSEMENT ET ÉGOUTTAGE |<br />

VOIRIE ET POSE D’HYDROCARBONÉS | ENTRETIEN ET AMÉNAGEMENT DES COURS D’EAU ET<br />

FORESTIERS | CONCESSIONNAIRES ET FORAGES DIRIGÉS | CENTRE DE DE RECYCLAGE | TRANSPORTS<br />

Une marque forte...<br />

le nom de <strong>la</strong> famille<br />

NELLES,<br />

un gage de qualité.<br />

Rue Au-dessus des Trous 4<br />

B-4960 Malmedy (Xhoffraix)<br />

ğ +32(0)80 33 06 85<br />

info@nelles-freres.com<br />

www.nelles-freres.com


CAHIER CARRIÈRES ET PIERRES NATURELLES<br />

Une vision durable qui<br />

fait carrière<br />

Basée à Malmedy, l’entreprise familiale de travaux routiers et publics Nelles est ancrée dans un terroir riche en<br />

carrières. Celles-ci ont été le point de départ des activités menées par <strong>la</strong> famille, qui se sont développées selon une<br />

logique de complémentarité. L’exploitation de deux carrières, d’un centre de recyc<strong>la</strong>ge et de regroupement de terres<br />

participe d’une même vision : valoriser au maximum ce que <strong>la</strong> nature nous offre.<br />

Texte Philippe Selke | Photos Nelles<br />

Les carrières de <strong>la</strong> Warche à Bévercé sont situées à l'entrée du parc naturel des Hautes Fagnes - Eifel.<br />

La reprise dans les années 50 d’une vaste carrière à Bévercé est un<br />

jalon majeur dans <strong>la</strong> longue histoire de Nelles. Elle est en effet à<br />

l’origine des activités actuelles de travaux routiers et publics, dès<br />

l’obtention des premières agréations en 1962. Depuis lors, <strong>la</strong> famille<br />

Nelles n’a pas dé<strong>la</strong>issé son activité historique, bien au contraire. Elle<br />

l’a remarquablement développée grâce à <strong>la</strong> production de pierres<br />

ornementales pour le bâtiment et le jardin, en plus de celle de<br />

concassés pour les travaux de voirie et d’enrochements pour <strong>la</strong><br />

stabilisation de berges.<br />

Un don de <strong>la</strong> nature à gérer en bon père de famille<br />

Les carrières de <strong>la</strong> Warche à Bévercée sont situées à l’entrée du parc naturel<br />

des Hautes Fagnes - Eifel. Il s’agit de <strong>la</strong> plus ancienne carrière de <strong>la</strong> commune<br />

de Malmedy, d’où sortent aujourd’hui concassés, pierres ornementales et<br />

enrochements. Responsable environnement chez Nelles, Olivier Defêchereux<br />

nous détaille quelques actions concrètes menées par l'entreprise : « Notre<br />

équipe est impliquée dans le projet ‘Life in Quarries’ qui a pour objectif de<br />

sensibiliser à <strong>la</strong> biodiversité en carrière, et nous col<strong>la</strong>borons avec Natagora<br />

et le DNF pour <strong>la</strong> protection des espèces présentes sur le site. »<br />

108 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


CARRIÈRES ET PIERRES NATURELLES CAHIER<br />

« L’entreprise met un point d’honneur à<br />

valoriser au maximum le gisement, sous<br />

<strong>la</strong> forme de pierres de construction,<br />

pierres de jardin et production<br />

marbrière, le tout en circuit court. »<br />

avons <strong>la</strong>ncé l’an dernier <strong>la</strong> marque Malstone, avec une première collection<br />

nommée ‘Grand-duc’. Il s’agit de mobilier contemporain, mé<strong>la</strong>ngeant<br />

acier et pierre, disponible en différentes finitions. L’usinage de l’acier est<br />

réalisé par un forgeron de <strong>la</strong> région. Tous ces nouveaux produits illustrent<br />

bien les nombreuses possibilités qu’offre le grès schisteux », poursuit<br />

Frédéric Dostriche.<br />

En marge de ces innovations, le produit-phare reste bien sûr le moellon destiné<br />

au parement de bâtiments, <strong>la</strong> fameuse « pierre Nelles » teintée de rouge, fort<br />

prisée dans <strong>la</strong> région et même au-delà. Maîtres d’ouvrages, architectes et<br />

entrepreneurs viennent choisir leurs moellons directement à <strong>la</strong> carrière. Une<br />

petite partie est écoulée en F<strong>la</strong>ndre et aux Pays-Bas via des négociants.<br />

La pierre est triée suivant des caractéristiques précises : celles d’un moellon ou<br />

celles d’une dalle fine ou semi-fine. (photo : E. Crooy)<br />

En 1995, l’entreprise a déjà obtenu un changement de p<strong>la</strong>n de secteur pour<br />

cause d’utilité publique : patrimoniale, architecturale, économique et sociale.<br />

Ce changement a permis de pérenniser l’activité pour 30 ans. Une seconde<br />

procédure de modification du p<strong>la</strong>n de secteur est en cours, toujours avec<br />

une volonté d’écoute des riverains, de production en circuit court et de bi<strong>la</strong>n<br />

carbone à optimaliser. « Que ce soit pour des riverains, des architectes ou<br />

encore des géologues, nous organisons plusieurs visites de <strong>la</strong> carrière par an »,<br />

poursuit Olivier Defêchereux.<br />

Quant aux produits destinés à l’aménagement de jardins, à <strong>la</strong> réalisation<br />

de murs à sec et au pavage des chemins, ils partent chez des négociants<br />

qui desservent <strong>la</strong> F<strong>la</strong>ndre, les Pays-Bas mais aussi l’Allemagne, le Grand-<br />

Duché ainsi que <strong>la</strong> région Ile-de-France. Architectes paysagistes, maçons et<br />

entrepreneurs de jardin de <strong>la</strong> région viennent quant à eux s’approvisionner<br />

directement à <strong>la</strong> carrière, en circuit court.<br />

De <strong>la</strong> carrière sortent aussi des enrochements utilisés pour <strong>la</strong> stabilisation<br />

des berges des cours d’eau précise Jean Nelles, gestionnaire de chantier chez<br />

Nelles : « Nos enrochements en grès schisteux présentent des faces assez<br />

lisses et parallèles, ce qui permet de les empiler facilement. Avec un très beau<br />

rendu en prime. Nous les avons notamment utilisés sur nos chantiers pour le<br />

SPW suite aux inondations de juillet 2021. » “<br />

La qualité avant <strong>la</strong> quantité<br />

Responsable commercial chez Nelles, Frédéric Dostriche nous explique<br />

l'un des rôles essentiels au sein d'une carrière : « Nous avons à Bévercé<br />

6 épinceurs, dont le rôle est de trier <strong>la</strong> pierre suivant des caractéristiques<br />

précises : celles d’un moellon (épaisseur entre 17 et 22 cm) et celles d’une<br />

dalle fine ou semi-fine (face p<strong>la</strong>ne et épaisseur autour de 7 cm). Tout ce<br />

qui n’entre pas dans ces catégories est transformé en empierrement calibré<br />

(concassés certifiés CE2+). »<br />

L’entreprise met un point d’honneur à valoriser au maximum le gisement,<br />

sous <strong>la</strong> forme de pierres de construction, pierres de jardin et production<br />

marbrière. Elle donne au grès schisteux une haute valeur ajoutée et conserve<br />

un ancrage local fort, par exemple grâce à son partenariat avec le marbrier<br />

Dimitri B<strong>la</strong>ise (société DBPN). Ce dernier utilise les produits de <strong>la</strong> carrière<br />

pour créer p<strong>la</strong>ns de travail, éviers, bacs de douche, … « Ensemble, nous<br />

À Trois-Ponts, c’est un important centre de recyc<strong>la</strong>ge et de regroupement de terres<br />

que gère Nelles. (photo : Pixelprod)<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 109


CAHIER CARRIÈRES ET PIERRES NATURELLES<br />

Le produit-phare reste bien sûr le moellon destiné au parement de<br />

bâtiments, <strong>la</strong> fameuse « pierre Nelles » teintée de rouge, fort prisée<br />

dans <strong>la</strong> région et même au-delà.<br />

Nelles étudie actuellement comment valoriser stériles et découvertures de<br />

carrière pour parvenir à un taux global de valorisation de 90 à 95%. Cette<br />

volonté de valorisation quasi-totale va de pair avec un volume de production<br />

maîtrisé. On parle ainsi d’un tonnage annuel de l’ordre de 50 000 à<br />

70 000 tonnes pour <strong>la</strong> carrière de <strong>la</strong> Warche.<br />

La seconde carrière (plus petite) exploitée par Nelles produit quant à elle du<br />

schiste selon un procédé entièrement artisanal. Elle ne génère aucun déchet<br />

puisqu'une fois les moellons taillés, les restes sont transformés en paillis de<br />

schiste, un produit dont le marché f<strong>la</strong>mand est particulièrement friand.<br />

La durabilité dans les veines<br />

À Trois-Ponts, c’est un important centre de recyc<strong>la</strong>ge et de regroupement de<br />

terres que gère Nelles. Un mode opératoire strict a été mis en p<strong>la</strong>ce pour<br />

assurer une bonne sélection de produits entrants afin de garantir des produits<br />

sortants de qualité. Il s’agit de travailler des matières saines, en séparant<br />

rigoureusement les bétons, les tarmacs et les mixtes. Toutes les 5000 tonnes<br />

produites, des analyses granulométriques, chimiques, … sont réalisées pour<br />

garantir <strong>la</strong> qualité constante des produits. Entre 40 000 et 50 000 tonnes<br />

de concassés certifiés CE2+/Qualiroutes sont ainsi produites annuellement.<br />

En outre, Nelles a consenti ces deux dernières années de gros investissements<br />

pour démarrer une activité de regroupement et de valorisation de terres saines,<br />

avec une traçabilité complète telle que voulue par <strong>la</strong> réglementation Walterre.<br />

Nelles a <strong>la</strong>ncé <strong>la</strong> marque Malstone, avec une première collection nommée<br />

« Grand-duc ». Il s’agit de mobilier contemporain, mé<strong>la</strong>ngeant acier et pierre.<br />

(photo : C. Bustin)<br />

On le voit, chez Nelles, toute décision est passée au crible de l’ADN de<br />

l’entreprise, qui vise l’action durable en toute discrétion plutôt que le<br />

greenwashing. Car, comme aime à le souligner Charles Nelles, administrateur<br />

délégué, <strong>la</strong> rentabilité n’est pas qu’économique, elle est aussi sociale et<br />

environnementale. ❚<br />

110 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


2023<br />

VERLIES<br />

GEEN TIJD!<br />

Boek nu al uw opleidingen voor 2023<br />

NE PERDEZ<br />

PAS DE TEMPS !<br />

Réservez toutes vos formations pour 2023<br />

CURSUS BETONTECHNOLOGIE<br />

jan-april in Leuven (Haasrode)<br />

COURS DE BASE<br />

janv-avril à Liège (Grâce-Hollogne)<br />

!NIEUW: CURSUS MIX DESIGN<br />

jan-feb in Gent<br />

COURS ROUTES<br />

mai-nov à Perwez<br />

BASISCURSUS<br />

in Aalst<br />

COURS LABORANTINS<br />

avril-juin à Liège<br />

CURSUS WEGEN - REEKS II<br />

in Antwerpen<br />

COURS TECHNOLOGIE DU BETON<br />

à Liège (Grâce-Hollogne<br />

Voor meer informatie:<br />

bezoek hier onze site:<br />

Pour de plus amples informations :<br />

visitez notre site ici :<br />

ZETEL EN SECRETARIAAT / SIÈGE ET SECRÉTARIAT : Vorst<strong>la</strong>an 68 Boulevard du Souverain, bus / bte 12 - 1170 Bruxelles / Brussel - info@gbb-bbg.be<br />

CONTACT : Anastassia Kastelis +32 (0) 476 67 52 83


Climat et circu<strong>la</strong>rité au<br />

menu du Concrete Day<br />

Le Groupement Belge du Béton organisait le 13 octobre dernier à Louvain-Heverlee <strong>la</strong> 42 e (déjà !) édition de son Concrete Day. Près de<br />

500 participants ont assisté à cet événement dont le programme particulièrement riche était articulé autour de 4 workshops thématiques.<br />

Bien entendu, <strong>la</strong> tradition fut respectée avec les stands d’exposants. La journée s’est achevée en beauté par une conférence de Manu<br />

Coppens suivie d’un cocktail.<br />

Texte Philippe Selke | Photos Groupement Belge du Béton<br />

Les nombreuses présentations étaient regroupées selon quatre axes<br />

thématiques : le premier workshop mettait l’accent sur l’intérêt de <strong>la</strong><br />

préfabrication dans une optique circu<strong>la</strong>ire ; une session complète a fait le<br />

point de <strong>la</strong> recherche et de l’innovation en matière de béton circu<strong>la</strong>ire, en ce<br />

compris les aspects normatifs ; le workshop 3 a regroupé des présentations<br />

sur les solutions climatiques développées par le secteur béton ; enfin, les<br />

participants ont pu suivre une session sur l’amélioration de <strong>la</strong> re<strong>la</strong>tion clientfournisseur<br />

grâce à <strong>la</strong> digitalisation.<br />

Comme à l’habitude, le mot de bienvenue a été prononcé par Johan Vyncke,<br />

président du GBB. Celui-ci a accueilli les participants en mettant l'accent sur<br />

<strong>la</strong> diversité des interventions, marquant par-là <strong>la</strong> richesse du secteur et les<br />

promesses à venir.<br />

Pourquoi il faut <strong>la</strong>isser pousser les arbres<br />

Nous nous attarderons dans le cadre de cet article sur <strong>la</strong> première intervention<br />

de <strong>la</strong> journée, introduite par Hervé Camerlynck, directeur de FEBELCEM, qui<br />

a rappelé les principes d’analyse du cycle de vie appliqués aux matériaux<br />

de construction, qui nous apprennent que le bois n’est pas forcément<br />

plus « durable » que le béton. Se sont ensuite succédé des représentants<br />

de plusieurs cimentiers, qui ont présenté leurs solutions pour un béton<br />

plus respectueux de <strong>la</strong> P<strong>la</strong>nète. Il a ainsi été beaucoup question de<br />

FUTURECEM®, que CCB <strong>la</strong>nce en France et en Benelux. Cette technologie<br />

innovante, validée et brevetée, permet de substituer plus de 35% de clinker<br />

dans le ciment avec du calcaire et de l'argile calcinée, pour une réduction<br />

de l’empreinte carbone jusqu’à 30%. Sa très grande résistance aux c<strong>la</strong>sses<br />

d'exposition environnementale les plus agressives <strong>la</strong> rend parfaitement<br />

adaptée à l'industrie du béton, tout en maintenant les technologies<br />

conventionnelles de production et d'exécution, comme l’a déjà démontré<br />

<strong>la</strong> construction de ponts et bâtiments au Danemark notamment. Aalborg<br />

Port<strong>la</strong>nd a présenté quant à lui ses solutions UHPC, basées sur <strong>la</strong> même<br />

technologie, pour des constructions plus légères participant à <strong>la</strong> réduction<br />

de l’empreinte carbone tout au long de <strong>la</strong> chaîne de valeurs. D’autres<br />

intervenants ont mis en avant des applications en béton al<strong>la</strong>nt dans le<br />

même sens, comme un béton auto-cicatrisant biosourcé ou des revêtements<br />

routiers durables en béton drainant.<br />

Johan Vyncke, président du GBB, a accueilli les participants en mettant l'accent<br />

sur <strong>la</strong> diversité des interventions, marquant par-là <strong>la</strong> richesse du secteur et les<br />

promesses à venir.<br />

Le programme particulièrement<br />

riche était articulé autour de quatre<br />

workshops thématiques.<br />

112 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Organisée par le Groupement Belge du Béton, <strong>la</strong> 42 e édition du Concrete Day<br />

a rassemblé près de 500 participants à Louvain-Heverlee.<br />

« Lors de cette édition, les organisateurs<br />

du Concrete Day ont voulu mettre <strong>la</strong><br />

P<strong>la</strong>nète au centre des débats. »<br />

On retiendra des trois autres sessions que les informations intéressantes<br />

sont trop nombreuses pour être listées ici… Relevons simplement quelques<br />

case studies de bâtiments en béton préfabriqué (FEBE), de nouvelles règles<br />

d'application pour le béton BENOR (BE-CERT), un guide pratique sur <strong>la</strong><br />

mise en œuvre de béton circu<strong>la</strong>ire (CTSC), un nouveau portail favorisant<br />

<strong>la</strong> communication transparente entre maître d’ouvrage, entrepreneur,<br />

prescripteur et organisme de certification (BCCA), …<br />

Lors de <strong>la</strong> conférence de clôture, Manu Coppens, administrateur délégué de<br />

Van Laere nv (CFE), a présenté les aspects circu<strong>la</strong>ires du projet ZIN dans le<br />

Quartier-Nord de Bruxelles, réhabilitant les tours WTC 1 & 2 plutôt que de<br />

les démolir pour reconstruire. Vivre en centre-ville doit redevenir un p<strong>la</strong>isir…<br />

En outre, quelques éléments techniques ont été donnés concernant <strong>la</strong><br />

composition du béton avec des granu<strong>la</strong>ts recyclés issus de <strong>la</strong> démolition de<br />

certains éléments de <strong>la</strong> tour.<br />

Lors de <strong>la</strong> conférence de clôture, Manu Coppens, administrateur délégué de<br />

Van Laere nv (CFE), a présenté les aspects circu<strong>la</strong>ires du projet ZIN.<br />

A voir et ou à revoir<br />

Pour celles et ceux qui n’ont pas pu assister au<br />

Concrete Day – on sait le mois d’octobre très chargé en<br />

événements – ou qui étaient présents mais incapables<br />

de se démultiplier pour suivre plusieurs sessions en<br />

parallèle, les organisateurs ont très rapidement mis en<br />

ligne l’ensemble des présentations. Vous y aurez un<br />

accès direct en scannant le code QR ci-après.<br />

Pour déjà se projeter dans l’avenir – que l’on espère de plus en plus vert et<br />

agréable à vivre – le Groupement Belge du Béton vous donne rendez-vous le<br />

9 novembre 2023 pour <strong>la</strong> 43 e édition du Concrete Day ! ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 113


Certificat de sensibilisation aux émissions de CO 2<br />

pour Duchêne et De Graeve (Eiffage Benelux)<br />

COPRO vient de décerner aux entreprises Duchêne et De Graeve du groupe Eiffage, le certificat de sensibilisation aux émissions de CO 2<br />

suivant le « Manuel de l’échelle de performance en CO 2<br />

, version 3.1. ».<br />

Texte & photos COPRO<br />

L'échelle de performance CO 2<br />

est un système de gestion des émissions<br />

de CO 2<br />

qui encourage les entreprises à réduire leurs rejets en CO 2<br />

de<br />

manière structurelle, au sein de leurs activités ainsi que dans les projets<br />

et <strong>la</strong> chaîne d'approvisionnement. Il est utilisé aux Pays-Bas dans le<br />

cadre des procédures d'adjudication de marchés publics et pour en<br />

surveiller <strong>la</strong> mise en application. Suite à l'énorme succès rencontré par<br />

l'échelle de performance CO 2<br />

aux Pays-Bas, les Autorités f<strong>la</strong>mandes,<br />

wallonnes et bruxelloises ont décidé en 2019 de tester ce système<br />

jusqu'en 2022/2023 sur vingtaine de grands marchés publics re<strong>la</strong>tifs<br />

au secteur de <strong>la</strong> construction. Les entreprises qui réduisent leurs rejets<br />

en CO 2<br />

auront, à l’avenir, d'avantage de chances de remporter des<br />

marchés publics.<br />

Aurélien Bernard (COPRO) en compagnie de Colin Godefroid (coordinateur CO 2<br />

/ chef de projet chez De Graeve) et<br />

Clément Deveugle (administrateur délégué De Graeve)<br />

114 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Aurélien Bernard (COPRO) remet le certificat de performance<br />

CO 2<br />

à Philippe Goblet (administrateur délégué Duchêne) et Brice<br />

Duchêne (coordinateur environnemental Duchêne).<br />

« L'échelle de performance CO 2<br />

est un système de gestion des<br />

émissions de CO 2<br />

qui encourage<br />

les entreprises à réduire leurs rejets<br />

en CO 2<br />

de manière structurelle. »<br />

Deux sociétés du groupe Eiffage<br />

COPRO, en tant qu'organisme de certification belge, certifie tant les<br />

grandes que les petites entreprises belges désireuses de le faire depuis<br />

septembre 2020. Nous nous réjouissons de pouvoir octroyer ce certificat à<br />

Duchêne et De Graeve, filiales wallonnes du groupe Eiffage Benelux.<br />

Dirk Van Loo, CEO de COPRO : « Nous souhaitons féliciter les entreprises<br />

Duchêne et De Graeve pour l'obtention de leur certificat. Elles démontrent<br />

ainsi qu'elles travaillent activement et structurellement à <strong>la</strong> réduction de<br />

leurs émissions de CO 2<br />

. Avec l'échelle de performance CO 2<br />

, elles disposent<br />

d'un outil pour assurer le suivi de leurs efforts en vue d'améliorer leur<br />

empreinte CO 2<br />

, de même que l'utilisation efficace des matériaux et le recours<br />

aux énergies renouve<strong>la</strong>bles. »<br />

Kim De Jonghe, responsable de <strong>la</strong> certification du développement<br />

durable chez COPRO : « Duchêne et De Graeve sont parmi les premiers<br />

acteurs wallons du marché à obtenir ce certificat. Ils sont un exemple<br />

fort pour d'autres organisations qui, comme eux, s'engagent pleinement<br />

à réduire les émissions de CO 2<br />

dans le secteur de <strong>la</strong> construction et<br />

des infrastructures. »<br />

À cette occasion, l'auditeur Aurélien Bernard s'est rendu chez Duchêne et<br />

De Graeve pour remettre le certificat et les féliciter pour leurs réalisations en<br />

matière de réduction des émissions de CO 2<br />

.<br />

Christophe Van Ophem, CEO Eiffage Benelux : « Notre objectif étant de<br />

réduire drastiquement notre empreinte écologique, un inventaire annuel de<br />

nos émissions en CO 2<br />

nous permettra de contrôler nos avancées et d’identifier<br />

les actions concrètes à mettre en œuvre pour atteindre notre objectif de<br />

devenir le leader de <strong>la</strong> construction bas carbone sur nos territoires. Je suis très<br />

fier que nos deux entreprises wallonnes soient les deux premières entreprises<br />

de construction à atteindre ce niveau 3 sur l’échelle de prestation CO 2<br />

en<br />

<strong>Wallonie</strong>. Au niveau national, nos 9 autres entreprises sont aussi certifiées<br />

niveau 3, voire même niveau 4 pour Herbosch-Kiere. »<br />

En route vers plus de développement durable<br />

COPRO reste convaincu que de plus en plus d'entreprises décideront de<br />

confier à un organisme impartial <strong>la</strong> tâche de confirmer leur engagement à<br />

réduire leur empreinte carbone.<br />

Ce service autour de l'échelle de performance CO 2<br />

s'inscrit dans <strong>la</strong> vision<br />

de COPRO qui a pour ambition de se concentrer de plus en plus sur le<br />

développement durable. Des initiatives antérieures telles que l’établissement<br />

d'exigences en matière de durabilité sous les <strong>la</strong>bels COPRO et BENOR, <strong>la</strong><br />

gestion du système CETN (construction écologique et technico-naturelle),<br />

<strong>la</strong> mise en p<strong>la</strong>ce de <strong>la</strong> transition numérique, <strong>la</strong> candidature en tant<br />

qu'ambassadeur du climat du VOKA Brabant F<strong>la</strong>mand et le <strong>la</strong>ncement des<br />

initiatives autour de <strong>la</strong> charte VOKA Duurzaam Ondernemen (Entreprendre<br />

de manière durable) s'inscrivent également dans cette perspective. ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 115


Votre partenaire pour une<br />

meilleure qualité dans les travaux<br />

routiers et d’infrastructures.<br />

Contrôler et certifier de façon impartiale,<br />

nous nous y engageons.<br />

COPRO, pour en<br />

savoir plus sur nous,<br />

venez consulter<br />

notre site Internet.<br />

asbl COPRO<br />

Z.1 Researchpark-Kranenberg 190<br />

BE-1731 Zellik (Asse)<br />

T +32 (0) 2 468 00 95<br />

BE 0424.377.275 – RPM Bruxelles<br />

info@copro.eu – www.copro.eu<br />

144817-advertentie-197x130-FR.indd 1 20/10/2022 16:59<br />

THINK CONCRETE!<br />

WWW.LITHOBETON.BE<br />

ADV - CLW - 1-2 A4 - NIEUW ONTWERP.indd 2 18/11/2021 8:24:15


Protection certifiée BENOR des tuyaux<br />

en béton avec un revêtement époxyde<br />

Tout le monde connaît les grands avantages<br />

des tuyaux en béton pour les travaux<br />

hydrau liques et d’égouttage. Ceux-ci sont<br />

fabriqués avec des maté riaux naturels,<br />

possèdent de solides propriétés mécaniques,<br />

sont pratiques à utiliser, sont 100%<br />

recyc<strong>la</strong>bles et ont <strong>la</strong>rgement prouvé leur<br />

durabilité par le passé. Cependant, le béton<br />

en soi n'est pas suffisamment résistant<br />

aux acides sulfuriques biogènes (BZA)<br />

présents dans les eaux usées, même si<br />

des ciments SR sont utilisés. Les fractions<br />

de chaux présentes sont affectées avec<br />

<strong>la</strong> probabilité de réduire l'épaisseur de<br />

<strong>la</strong> paroi.<br />

Texte & photos Lithobeton<br />

Lithobeton a répondu à ce problème depuis un<br />

certain temps en développant EPOLITH-Top, un<br />

revêtement époxy certifié BENOR qui a depuis été<br />

utilisé de nombreuses fois dans <strong>la</strong> protection des<br />

puits d'inspection en béton.<br />

Investissement dans une ligne de<br />

production de tuyaux avancée<br />

Tom Bulcke, directeur général de Lithobeton,<br />

explique avec fierté : « Notre équipe n'est<br />

pas restée inactive et a cherché des solutions<br />

pour protéger également les tuyaux contre les<br />

gaz causés par les eaux usées agressives. En<br />

col<strong>la</strong>boration avec un partenaire spécialisé,<br />

un revêtement époxy a été mis au point, qui a<br />

passé tous les tests mécaniques et chimiques<br />

conformément aux exigences les plus strictes<br />

La qualité du tuyau en béton et du revêtement époxy<br />

est couverte par le certificat BENOR, et l'application<br />

du revêtement époxy doit être réalisée dans un<br />

environnement contrôlé.<br />

Lithobeton a développé EPOLITH-Top, un revêtement époxy certifié BENOR.<br />

« En col<strong>la</strong>boration avec un partenaire<br />

spécialisé, un revêtement époxy a été<br />

mis au point, qui a passé tous les tests<br />

mécaniques et chimiques conformément<br />

aux exigences les plus strictes des<br />

normes européennes. »<br />

des normes européennes. Par conséquent, ce<br />

revêtement est certifié BENOR. Grâce à sa forte<br />

adhérence, il peut même être appliqué sur des<br />

surfaces en béton humide, par exemple dans des<br />

systèmes d'égouts déjà existants.<br />

En outre, des investissements ont été réalisés<br />

dans un processus automatisé de revêtement<br />

de tuyaux en béton, tout étant mis en œuvre<br />

pour garantir <strong>la</strong> qualité et <strong>la</strong> finition. La qualité<br />

du tuyau en béton et du revêtement époxy est<br />

couverte par le certificat BENOR, et l'application<br />

du revêtement époxy doit également être réalisée<br />

dans un environnement contrôlé. Cette ligne de<br />

production entièrement automatisée garantit<br />

ce<strong>la</strong> en utilisant des outils et des opérations<br />

robotisés avec des contrôles intégrés pour, entre<br />

autres, l'épaisseur de <strong>la</strong> couche et <strong>la</strong> couverture<br />

hermétique du béton. Ce<strong>la</strong> permet aux clients<br />

d'utiliser nos tuyaux revêtus en toute confiance. »<br />

Un tuyau en béton entièrement<br />

certifié BENOR<br />

Lithobeton vise les applications où <strong>la</strong> durabilité<br />

mécanique et chimique des tuyaux doit être<br />

assurée, comme les tuyaux en aval d’une station de<br />

pompage ou d'autres tronçons fortement chargés.<br />

Des diamètres plus grands, de 300 à 1000 mm,<br />

pourront être fournis dans un premier temps.<br />

Lithobeton est donc convaincu que ce tuyau<br />

en béton revêtu combine toutes les propriétés<br />

requises pour un système d'égouts durable et qu'il<br />

sera donc intégré dans les spécifications. ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 117


Un système d’égouttage optimisé<br />

pour un nouveau bâtiment<br />

de l’armée belge<br />

Après deux chantiers sur <strong>la</strong> base de Marche-en-Famenne, l’entreprise Deschacht a une nouvelle fois été sollicitée pour un<br />

chantier de l’armée belge, cette fois sur le site de <strong>la</strong> caserne de Beauvechain, où un nouveau mess des officiers est en cours<br />

de construction. L’entrepreneur général Tradeco a fait appel à l’entreprise VDRT pour l’é<strong>la</strong>boration et <strong>la</strong> pose du réseau<br />

d’égouttage. A son tour, VDRT s’est tourné vers l’entreprise Deschacht pour l’entièreté des équipements d’égouttage, ainsi que<br />

pour l’expertise de son service d’étude, qui n’est plus à prouver.<br />

Texte Joaquim Dupont | Photos DESCHACHT<br />

Deschacht a livré l’entièreté des équipements d’égouttage<br />

pour le chantier de Beauvechain.<br />

Le séparateur à graisse en polyéthylène a été fabriqué par Collinet, <strong>la</strong> société<br />

sœur de Deschacht.<br />

Des équipements de qualité et sur mesure<br />

Pour le chantier de Beauvechain, Deschacht a fourni tous les éléments<br />

de tuyauterie en PEHD, ainsi que de nombreuses chambres de visite<br />

en polyéthylène, produites sur mesure dans ses ateliers d’Herstal, en<br />

région liégeoise. Ce projet Horeca a également exigé des éléments<br />

supplémentaires spécifiques, comme l’explique Dimitri Steilen, Project<br />

Manager chez Deschacht : « Un séparateur à graisse en polyéthylène,<br />

fabriqué par Collinet, <strong>la</strong> société sœur de Deschacht, a été commandé. Cet<br />

appareil constitue une élément essentiel pour le réseau d’égouttage d’un<br />

bâtiment dont il faudra évacuer des eaux usées de cuisine ». Le projet<br />

de Beauvechain, avec un réseau d’égouttage conséquent, représente<br />

parfaitement l’expertise de l’entreprise.<br />

Un service d’étude qui fait <strong>la</strong> différence<br />

S’il fal<strong>la</strong>it mettre le doigt sur ce qui distingue Deschacht de ses concurrents,<br />

il s’agirait d’abord et avant tout de son service d’étude, que tous ses clients<br />

peuvent solliciter. Ce service d'étude a pour but d'accompagner le client en<br />

tant que partenaire privilégié au cours des différentes étapes du chantier.<br />

« Nos chefs de projets optimisent le réseau d'égouttage, proposent les<br />

matériaux les plus adaptés aux contraintes du projet, réalisent les métrés et<br />

s'assurent du suivi de A à Z », ajoute Dimitri Steilen.<br />

Le service d'étude de Deschacht a pour mission de vérifier le dimensionnement<br />

et le tracé des canalisations. Il optimise ensuite le réseau d'égouttage si ce<strong>la</strong><br />

s'avère nécessaire. Ce<strong>la</strong> permet d’éviter les erreurs d’exécution sur chantier, et<br />

donc les retards. Pascal Heraly, conducteur de chantier chez VDRT, souligne<br />

<strong>la</strong> plus-value du service d’étude et d’é<strong>la</strong>boration des p<strong>la</strong>ns : « Quand on prend<br />

du recul sur le budget, achat et étude compris, le rapport qualité/prix offert<br />

par Deschacht se révèle intéressant ».<br />

« Notre service d'étude a<br />

pour but d'accompagner<br />

le client en tant que<br />

partenaire privilégié au<br />

cours des différentes<br />

étapes du chantier. »<br />

118 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Le projet de Beauvechain, avec un réseau d’égouttage conséquent, représente parfaitement l’expertise de Deschacht.<br />

Le sens du service<br />

Chez Deschacht, il est question de « partenariat » et non pas de « re<strong>la</strong>tion<br />

client », ce qui fait toute <strong>la</strong> différence selon Dimitri Steilen : « Nous mettons<br />

tout en p<strong>la</strong>ce pour créer une re<strong>la</strong>tion de confiance et un partenariat sur le<br />

long terme. Grâce à cette philosophie, nous nous efforçons d’apporter des<br />

solutions spécifiques et sur mesure à chacun de nos clients : optimisation de<br />

p<strong>la</strong>ns, webshop, conseil de pose, assistance lors de réunions et sur chantier,<br />

livraisons nationales sous un dé<strong>la</strong>i court, …) ».<br />

L’entreprise Deschacht constitue le partenaire de référence dans le domaine<br />

du traitement des eaux, de <strong>la</strong> conception à l'é<strong>la</strong>boration du p<strong>la</strong>n as-built, le<br />

tout avec une approche humaine et un sens du service irréprochable. ❚<br />

Le service d'étude de Deschacht a pour mission de vérifier le dimensionnement et le tracé des canalisations.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 119


CONCRETE<br />

SUSTAINABILITY<br />

COUNCIL<br />

Concrete<br />

Sustainability<br />

Council<br />

<strong>Construire</strong> de manière responsable passe<br />

d’abord par le <strong>la</strong>bel CSC<br />

www.csc-be.be<br />

Naamloos-2 2021_Fedbeton_CSC_advertentie_NL-FR_197x130_Q_FIN.indd 1 1 02-11-2022 25/01/2021 12:38<br />

20:27<br />

INGÉNIERIE BIM<br />

DE L’ÉTUDE<br />

À L’ACCOMPAGNEMENT<br />

SUR CHANTIER<br />

PARTENAIRE<br />

DU MAÎTRE D’OUVRAGE,<br />

DE L’ARCHITECTE ET<br />

DE L’ENTREPRENEUR<br />

ÉQUIPE PROJET<br />

COORDINATION<br />

DE PROJET<br />

DU TERRASSEMENT<br />

À LA TOITURE<br />

EXPERTISE EN<br />

MANAGEMENT DE L’EAU<br />

PROPRE<br />

FABRICATION<br />

Le PLAN OCTOPUS<br />

de Deschacht<br />

Dans le cadre de <strong>la</strong> gestion de projet, nous<br />

utilisons cette métaphore pour parler des dossiers<br />

clients dans lesquels diverses disciplines interviennent.<br />

À l’instar des tentacules d’une pieuvre<br />

qui s’étendent dans toutes les directions de manière<br />

ciblée, nos conseils en construction couvrent<br />

tous les aspects de votre projet : du sous-sol au<br />

faîte du toit.<br />

Et tout comme les tentacules de <strong>la</strong> pieuvre<br />

fonctionnent en apparence indépendamment les<br />

uns des autres, mais servent malgré tout un seul<br />

et unique but, nous consacrons notre attention<br />

à de nombreux éléments de votre projet, tout en<br />

conservant une vue d’ensemble et une cohérence.<br />

Chez Deschacht, les conseils en<br />

construction se donnent de manière<br />

pluridisciplinaire, habile et flexible.<br />

En un mot, intelligente. Comme une pieuvre.<br />

construction projet partenaire<br />

www.deschacht.eu


Ponts et structures<br />

ultra-légères et<br />

solides en PRV<br />

Nos ponts et constructions en PRV<br />

(p<strong>la</strong>stique renforcé de fibres de verre)<br />

ont une longue durée de vie, sont<br />

faciles à installer et ne nécessitent<br />

pratiquement aucun entretien.<br />

MARITIME & INFRA CONSTRUCTIONS<br />

West<strong>la</strong>an 7 / 8560 Gullegem<br />

T +32 56 42 22 02 / info@cgk-group.com<br />

www.cgk-group.com/maritiem


Tout pour les voies hydrauliques<br />

Quel est le point commun entre Tournai, Auve<strong>la</strong>is, Ivoz-Ramet, Dinant, Ronquières, Ampsin, Engis et bien d’autres localités encore ? On y<br />

trouve des voies d’eau et donc aussi des produits livrés par <strong>la</strong> division Maritime & Infra Construction de CGK Group, tels que structures en<br />

PRV, défenses d’accostage, bol<strong>la</strong>rds, profilés d’étanchéité pour portes d’écluse ou encore vannes de canal pour une meilleure prévention<br />

des inondations. Seul CGK Maritime dispose d’une offre aussi <strong>la</strong>rge pour le secteur des voies hydrauliques.<br />

Texte Philippe Selke | Photos CGK<br />

Dans ces pages, nous vous présentions précédemment les structures et<br />

profilés en PRV, que l’on retrouve d’ailleurs aussi le long des voies d’eau,<br />

comme à Solre-sur-Sambre, Comines et Marchienne-au-Pont. Ce matériau<br />

composite renforcé de fibres permet de construire des infrastructures<br />

réellement durables, insensibles à <strong>la</strong> corrosion. Mais l’offre de CGK Maritime<br />

ne se limite pas aux structures en PRV, <strong>la</strong> lutte contre <strong>la</strong> corrosion constituant<br />

un fil rouge unifiant toute <strong>la</strong> gamme.<br />

Durabilité et sécurité<br />

Ports de p<strong>la</strong>isance, quais industriels et terminaux, barrages, écluses, … partout<br />

où passent et accostent des bateaux, sécurité et durabilité sont requises.<br />

Par rapport à des matériaux traditionnels comme le bois, les matériaux<br />

composites présentent des avantages spécifiques : robustesse, très longue<br />

durée de vie, légèreté, pas d’entretien, imputrescibles, résistants aux UV, …<br />

Ainsi, par exemple, les glissières de quai en bois seront avantageusement<br />

remp<strong>la</strong>cées par des équivalents en HDPE à faible coefficient de<br />

frottement, qui abîment moins <strong>la</strong> coque des bateaux et limitent donc <strong>la</strong><br />

corrosion à ce niveau.<br />

Au port de p<strong>la</strong>isance de Dinant, l’entrepreneur ARTES TWT a installé des<br />

défenses d’accostage trapézoïdales ainsi que des défenses en D fournies par<br />

CGK. De telles défenses en caoutchouc absorbant beaucoup d’énergie, ce qui<br />

profite à <strong>la</strong> sécurité du matériel et des hommes. A hauteur du Pont des Trous à<br />

Tournai, des défenses d’accostage tronconiques ont été aussi installées, pour<br />

Défenses d’accostage à Engis.<br />

Défenses d’accostage tronconiques à hauteur du Pont des Trous à Tournai.<br />

122 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Joints d’étanchéité à Ronquières.<br />

« Tous savent qu’ils peuvent<br />

compter sur nous pour leur<br />

fournir tous types de produits<br />

complémentaires, des joints<br />

d’étanchéité aux bol<strong>la</strong>rds. »<br />

Défenses combinées (caoutchouc + PE) à Ivoz-Ramet.<br />

une plus grande résistance au cisaillement. Tandis que l’écluse d’Ivoz-Ramet<br />

a été équipée de défenses tournantes, de défenses combinées (caoutchouc +<br />

PE) et de joints d’étanchéité.<br />

Un seul et même fournisseur spécialisé<br />

Hughes Wygaerts, Business Unit Manager CGK Maritime & Infra construction :<br />

« Le client final est souvent le SPW. Mais nos clients sont les entrepreneurs<br />

généraux comme Galère, Wanty, Besix, Artes TWT ou encore des constructeurs<br />

métalliques tels que Techno Metal Industrie ou John Cockerill, qui souhaitent<br />

équiper leurs portes d’écluse. Tous savent qu’ils peuvent compter sur<br />

nous pour leur fournir tous types de produits complémentaires, des joints<br />

d’étanchéité aux bol<strong>la</strong>rds. A Auve<strong>la</strong>is par exemple, nous avons fourni à <strong>la</strong><br />

fois des défenses d’accostage à jambages, des joints d’étanchéité et une<br />

construction en PRV. Notre gamme est unique en Belgique pour sa diversité,<br />

des échelles de quai aux vannes de canal, toujours avec <strong>la</strong> même qualité due<br />

à notre spécialisation dans le domaine des voies hydrauliques ». ❚<br />

Défenses tournantes destinées au pont-barrage d’Ivoz-Ramet.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 123


Mobilisation exceptionnelle pour<br />

un double chantier extraordinaire<br />

Du 24 septembre au 17 octobre dernier, <strong>la</strong> Meuse était en chômage sur près de 45 km entre <strong>la</strong> frontière française et le barrage de<br />

La P<strong>la</strong>nte, à Namur. Le SPW avait confié à ARTES TWT deux chantiers à y mener en parallèle : <strong>la</strong> remise en état et l’entretien extraordinaire<br />

de trois écluses d’une part, l’entretien et <strong>la</strong> remise en état de berges et chemins le long du fleuve d’autre part. Un challenge qui a demandé<br />

compétences, organisation et force de frappe afin de respecter le dé<strong>la</strong>i très court de 3 semaines !<br />

Texte Philippe Selke | Photos Philippe Piraux<br />

À Waulsort et Anseremme, les travaux, menés sous <strong>la</strong> direction des<br />

conducteurs de chantiers Martin Thonon et David Lannoy, ont consisté à<br />

un démontage/remontage des portes d’écluses afin de les remettre à neuf<br />

(remp<strong>la</strong>cement d’éléments défectueux, nettoyage, remise en peinture)<br />

ainsi qu’au au nettoyage et au rejointoyage des sas des écluses. À Hun,<br />

l’intervention s’est limitée à un pivot de porte.<br />

Miguel Couto Do Casal, gestionnaire de chantier chez ARTES TWT, faisait<br />

quant à lui partie de l’équipe chargée de mener à bien <strong>la</strong> restauration, <strong>la</strong><br />

reconstruction, <strong>la</strong> consolidation de maçonneries (murs, perrés et escaliers,<br />

pieds de perrés et de berges) ainsi que du curage et nettoyage de<br />

débouchés d'affluents.<br />

Tous pour un, un pour tous<br />

Mener à bien autant de travaux en si peu de temps a demandé une<br />

mobilisation sans précédent. Martin Thonon : « Sur l’écluse d’Anseremme,<br />

nous avions en moyenne 15 personnes au travail de 7 à 10 heures tous les<br />

jours, week-ends compris. À Waulsort, le travail s’est révélé nettement plus<br />

conséquent que prévu initialement et nous avons dû trouver très vite des<br />

ressources supplémentaires pour monter jusqu’à 20 hommes et plus. »<br />

Endommagé par les inondations de juillet 2021, le pont Saint-Jean à Anseremme<br />

s’est révélé très fragilisé au niveau de <strong>la</strong> pile centrale et des culées.<br />

Miguel Couto Do Casal : « Pour ma part, nous tournions aux alentours de<br />

55 hommes sans compter tous les sous-traitants que nous encadrions. Nous<br />

nous sommes évidemment fait aider par du personnel externe à ARTES,<br />

disposant des compétences spécifiques requises, mais je ne les considère<br />

pas comme des sous-traitants. Ils étaient réellement intégrés à nos équipes,<br />

nous étions en effet tous dans le même bateau. Dans un tel chantier, le côté<br />

humain est essentiel et nous savions que nous pouvions compter sur ces<br />

renforts pour tenir le dé<strong>la</strong>i. »<br />

Anticiper et s’adapter<br />

Les deux gestionnaires de chantier s’accordent pour dire que l’anticipation<br />

maximale des très nombreuses tâches à effectuer fut l’une de clés du succès,<br />

ainsi que <strong>la</strong> flexibilité dont il a fallu faire preuve pour assumer le surplus de<br />

travail qui est apparu une fois le fleuve à sec. S’il fal<strong>la</strong>it faire des heures en<br />

plus pour ne pas bloquer les équipes le lendemain, les hommes, qu’ils fassent<br />

partie du personnel ARTES ou pas, le faisaient : tous étaient galvanisés par<br />

le but à atteindre.<br />

Lors du dernier chômage de Meuse entre Hastière et Namur, le SPW avait confié à<br />

ARTES TWT deux chantiers à mener en parallèle.<br />

Le Pont Saint-Jean à Anseremme est un autre exemple de zone de chantier<br />

pour lequel ARTES a dû adapter ce qui avait été prévu au cahier des charges.<br />

124 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Pour <strong>la</strong> réparation des perrés, de grandes quantités de béton ont été mises en œuvre, seuls les 25 cm supérieurs étant travaillés en moellons.<br />

Endommagé par les inondations de juillet 2021, l’ouvrage s’est révélé très<br />

fragilisé au niveau de <strong>la</strong> pile centrale et des culées. ARTES a donc proposé des<br />

solutions de renforcement plus durables : des voiles en béton coulés en p<strong>la</strong>ce.<br />

L’ampleur du travail de réparation des berges sur le tronçon mis à sec<br />

impressionne au vu du dé<strong>la</strong>i : 1000 m 3 de béton et un volume identique<br />

à terrasser au préa<strong>la</strong>ble, ainsi qu’environ 700 m 2 de moellons maçonnés,<br />

3000 m 2 de déjointoyage et rejointoyage.<br />

Un chantier dont chacun sort grandi<br />

ARTES TWT n’en est pas à son premier chômage de Meuse. Pour tout ce qui<br />

est hydraulique, le SPW fait appel à l’entreprise depuis plus de trente ans.<br />

Miguel Couto Do Casal : « C’est déjà ma quatrième intervention au niveau du<br />

chômage de Meuse. C’est toujours un beau chantier de col<strong>la</strong>boration entre<br />

toutes les parties, qui fait travailler ensemble jeunes et moins jeunes, ces<br />

derniers partageant leur expérience. » Ce que confirme son collègue Martin<br />

Thonon : « Même si j’avais déjà effectué l’ensemble des tâches séparément lors<br />

de différents chantiers, il s’agissait pour moi d’une nouvelle expérience. J’ai<br />

pu apprendre de mes collègues Miguel, Fernando et Paul, rompus à ce genre<br />

d’exercice. Ce fut un chantier intense physiquement et psychologiquement,<br />

mais en même temps un beau challenge. » ❚<br />

« ARTES TWT n’en est pas<br />

à son premier chômage de<br />

Meuse. Pour tout ce qui<br />

est hydraulique, le SPW fait<br />

appel à l’entreprise depuis<br />

plus de trente ans. »<br />

À l’écluse d’Anseremme, c’est le buscage en pierre qui<br />

fuyait et qu’il a fallu refaire en béton.<br />

Equipes de chantier :<br />

• Ecluses : Martin Thonon, Fernando Casal et David Lannoy<br />

• Berges et chemins : Miguel et Fernando Casal, Benoit Kaisin,<br />

Paul Meurisse, Esteban Zorril<strong>la</strong><br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 125


Artes Group est<br />

le partenaire digne de confiance<br />

pour le développement et <strong>la</strong><br />

réalisation de projets durables.<br />

Artes TWT<br />

Rue de Géron 41<br />

5300 Andenne<br />

T 085 82 36 36<br />

info@artestwt.be<br />

www.artesgroup.be<br />

NOUVELLE GAMME DE TUYAUX ASSAINISSEMENT<br />

BIOGAN<br />

www.pamline.be<br />

Raatshovenstraat 2 - 3400 Landen<br />

Industrieweg 21 - 9420 Erpe-Mere<br />

Naamloos-6 1 30-11-2022 11:57


Un producteur de fonte ductile travaille à<br />

l’électrification du processus de production<br />

Saint-Gobain PAM, filiale de Saint-Gobain Group, s’est depuis longtemps imposé comme le leader mondial des canalisations en fonte ductile.<br />

Le producteur franchit également des étapes importantes dans le domaine de l’écologie et n’hésite pas à investir lourdement. « Saint-<br />

Gobain PAM et l’ensemble de groupe travaillent dur pour être neutres en carbone d’ici 2050 », fait savoir Vincent Saal, Sales & Marketing<br />

Manager chez Saint-Gobain PAM.<br />

Texte Niels Rouvrois | Photos Saint-Gobain PAM<br />

Durabilité, montage aisé, matériau robuste, …<br />

les avantages de <strong>la</strong> fonte ductile sont connus<br />

de tous. Cependant, une perception négative<br />

règne autour du processus de production et des<br />

hauts fourneaux. Saint-Gobain PAM est bien<br />

décidé à <strong>la</strong> verdir et les premières étapes et<br />

investissements ont déjà été réalisés. Une étape<br />

essentielle dans <strong>la</strong> diminution des émissions<br />

de CO 2<br />

est l’instal<strong>la</strong>tion de fours électriques.<br />

Vincent Saal : « Sur les 3 hauts-fourneaux du<br />

site de Pont-à-Mousson (France), il n’y en a plus<br />

qu’un en activité. Les autres ne sont plus utilisés<br />

car ils ont été remp<strong>la</strong>cés cette année par le<br />

plus grand four électrique d’Europe, capable de<br />

produire 140 000 tonnes de fonte par an, ce<br />

qui représente une belle diminution de 10% des<br />

émissions de CO 2<br />

pour Saint-Gobain PAM. Un<br />

autre four électrique sera installé sur le site de<br />

Foug en 2023. »<br />

Double avantage<br />

Outre <strong>la</strong> réduction drastique des émissions, cet<br />

investissement offre un autre avantage. Vincent<br />

Saal : « Tout ce qui est recyc<strong>la</strong>ble sur le site est<br />

recyclé. C’était jadis impossible avec l’ancien hautfour<br />

neau et il fal<strong>la</strong>it évacuer le matériel. Le four<br />

élec trique peut transformer 30 tonnes de ferraille<br />

en fonte liquide en à peine 35 minutes. En hébergeant<br />

désormais un processus de recyc<strong>la</strong>ge sur<br />

le site de production, nous économisons pas mal<br />

en transport. Et le p<strong>la</strong>cement de ce premier four<br />

électrique n’est qu’un début : nous prévoyons une<br />

production totalement décarbonée d’ici 2030. »<br />

Maximaliser <strong>la</strong> circu<strong>la</strong>rité maximale est un<br />

choix délibéré et surtout intelligent pour l’environnement.<br />

Vincent Saal : « A partir d’une<br />

cana lisation longue d’un mètre et vieille de<br />

100 ans, on peut aujourd’hui recycler 3 à<br />

4 mètres de matériau neuf. La fonte conserve<br />

ses caracté ristiques et est recyc<strong>la</strong>ble à l’infini.<br />

C’est un grand atout que nous exploitons plus<br />

Saint-Gobain PAM est bien décidé à verdir son processus de production et les<br />

premières étapes et investissements ont déjà été réalisés.<br />

Maximaliser <strong>la</strong> circu<strong>la</strong>rité est un choix délibéré et<br />

surtout intelligent pour l’environnement.<br />

optimalement. Bien entendu, nous continuons<br />

d’innover intensivement au niveau des produits.<br />

Dernièrement, nous avons développé un nouvel<br />

alliage breveté qui nous permet d’obtenir les<br />

mêmes caractéristiques mécaniques mais avec<br />

30% de matière en moins. »<br />

La circu<strong>la</strong>rité et <strong>la</strong> neutralité carbone sont des<br />

thèmes importants pour Saint-Gobain. « Nous<br />

avons développé des outils avec nos partenaires<br />

pour calculer notre empreinte écologique totale.<br />

C’est une forme de transparence mais nous visons<br />

aussi les appels d’offres futurs qui comprendront<br />

plus d’éléments durables et écologiques. Saint-<br />

Gobain PAM et tout le groupe travaillent à cette<br />

transition. L’objectif est d’être neutre en carbone<br />

d’ici 2050. Nous sommes convaincus que <strong>la</strong> fonte<br />

n’appartient pas au passé mais est un matériau<br />

d’avenir », conclut Vincent Saal. ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 127


Mandatés par <strong>la</strong> Régie f<strong>la</strong>mande des voies navigables, Renotec et Vastmans Betonvloeren ont rénové le pont de l’Escaut à Tamise.<br />

Une chape de compression étanche et sans<br />

fissures pour le pont de l’Escaut à Tamise<br />

Mandatés par <strong>la</strong> régie f<strong>la</strong>mande des voies navigables, Renotec et Vastmans Betonvloeren se sont attaqués à <strong>la</strong> rénovation du pont de<br />

l’Escaut à Tamise. Pour <strong>la</strong> réalisation de <strong>la</strong> chape de compression entre le béton et l’asphalte, le choix s’est porté sur les produits d’Adfil,<br />

le développeur et producteur de fibres de renforcement hautes performances pour le béton armé prêt à l’emploi, le béton projeté et les<br />

éléments préfabriqués. La combinaison des macrofibres Durus EasyFinish et des microfibres Crackstop M Ultra a permis d’obtenir un<br />

résultat efficient et durable.<br />

Texte Niels Rouvrois | Photos Adfil<br />

Le pont de l’Escaut relie Tamise dans le Pays de Waas à Bornem et Klein-<br />

Brabant. D’une longueur de 365 m, c’est le plus long pont de Belgique et<br />

<strong>la</strong> dernière traversée fluviale hors sol vers <strong>la</strong> mer. Lors de sa rénovation, il<br />

a fallu réaliser une chape de compression étanche et sans fissures entre le<br />

béton de structure et <strong>la</strong> couche d’asphalte. Les macrofibres et microfibres<br />

d’Adfil ont permis d’obtenir un résultat plus durable. Ces fibres innovantes<br />

comblent les fissures, empêchent l’infiltration d’eau et préviennent les<br />

dommages prématurés. Adfil a combiné les macrofibres Durus EasyFinish et<br />

les microfibres Crackstop Ultra M pour réaliser une couche de béton étanche,<br />

sans fissures et durable, en alternative aux treillis en acier conventionnels.<br />

Un résultat performant<br />

« Un dosage de 4 kg de Durus EasyFinish avec un complément de 600 g<br />

de Crackstop Ultra M a permis d’obtenir un résultat performant », explique<br />

Jeroen Smet, technical sales director chez Adfil. « L’épaisseur variable de<br />

<strong>la</strong> chape de compression rendait le p<strong>la</strong>cement correct d’un treillis en acier<br />

pratiquement impossible. L’utilisation de fibres permet de travailler plus<br />

rapidement et de manière plus sûre et plus écologique. Dès <strong>la</strong> première<br />

heure après l’intégration dans le béton frais, les macrofibres colmatent<br />

les microfissures qui ne se di<strong>la</strong>tent pas, ce qui évite des dommages et des<br />

réparations coûteuses. »<br />

128 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Pour <strong>la</strong> réalisation de <strong>la</strong> chape de compression entre le béton et l’asphalte, le choix s’est porté sur les produits d’Adfil basé en F<strong>la</strong>ndre orientale.<br />

« L’utilisation de fibres comme<br />

alternative aux treillis de renfort<br />

permet de travailler plus<br />

rapidement et de manière<br />

plus sûre et plus écologique. »<br />

Le dosage des macrofibres et microfibres s’effectue à <strong>la</strong> centrale à béton, <strong>la</strong><br />

livraison d’une qualité constante est donc garantie. L’absence de treillis de<br />

renfort au chantier facilite l’accès au camion-toupie. Par ailleurs, le béton<br />

armé à <strong>la</strong> fibre allège <strong>la</strong> manutention. Le travail est plus ergonomique et<br />

permet de gagner du temps et de l’argent. Après le pompage et <strong>la</strong> première<br />

finition, <strong>la</strong> surface de <strong>la</strong> chape de compression est scellée par talochage.<br />

Deux semaines plus tard, <strong>la</strong> surface exempte de fissures peut être recouverte<br />

de couches d’asphalte.<br />

Durus EasyFinish<br />

Les fibres macro-synthétiques en polypropylène Durus EasyFinish ont<br />

révolutionné <strong>la</strong> con struction en béton. Ces macrofibres offrent des<br />

performances supérieures, des économies de coûts et des avantages<br />

en matière de santé et de sécurité pour les fournisseurs de béton, les<br />

entrepreneurs et les concepteurs. Elles sont faciles à traiter et à appliquer. La<br />

solution prête à l’emploi est mé<strong>la</strong>ngée au béton ou ajoutée sur p<strong>la</strong>ce. C’est<br />

un grand avantage par rapport aux treillis de renfort qui peuvent être mal<br />

positionnés. Les fibres sont insensibles à l’alcalinité du béton et à l’humidité<br />

et 100% inoxydables, ce qui garantit une longue durée de vie. Enfin, les<br />

macrofibres Durus EasyFinish nécessitent moins d’espace de stockage, ce qui<br />

élimine le risque de trébuchement, de chute et de coupure typique avec les<br />

armatures en acier.<br />

Crackstop M Ultra<br />

L’assortiment de fibres micro-synthétiques se compose d’une gamme de fibres<br />

monofi<strong>la</strong>ment en polypropylène haute performance, commercialisée sous<br />

l’appel<strong>la</strong>tion Crackstop M. Cette alternative aux treillis causant des fissures<br />

améliore les propriétés de surface et <strong>la</strong> durabilité des produits cimentaires.<br />

Les fibres réduisent les phénomènes de di<strong>la</strong>tation et de rétractation du béton.<br />

Elles sont enduites d’un surfactant pour optimiser <strong>la</strong> dispersion et le mé<strong>la</strong>nge<br />

dans le béton.<br />

Les fibres d’Adfil ont une longueur de quelques centimètres. Le processus<br />

de production fait l’objet d’un suivi permanent car l’innovation est le fil<br />

conducteur d’Adfil. L’optimisation du développement permet de prévoir<br />

moins de fibres de renforcement dans le béton. « Nous essayons constamment<br />

d’améliorer <strong>la</strong> composition et <strong>la</strong> forme des fibres. À cet égard, nous disposons<br />

d’un propre <strong>la</strong>boratoire dédié au béton. Il y a 15 ans, il fal<strong>la</strong>it prévoir 10 kg/<br />

m³ de béton alors que 2,5 à 3 kg suffisent aujourd’hui. Nous étudions<br />

comment les fibres se comportent dans le béton. Les résultats des tests sont<br />

inclus dans les calculs que nous fournissons gracieusement à nos partenaires.<br />

Nous proposons des calculs fondés qui peuvent aboutir à une alternative à<br />

part entière lors de projets », conclut Jeroen Smet. ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 129


INFRASTRUCTURE<br />

LE PARTENAIRE TECHNIQUE<br />

EN OUVRAGE D’INFRASTRUCTURE<br />

GTA, une offre globale attachee a chaque projet<br />

Services<br />

Bureau d’étude interne<br />

Test aux feu<br />

Avis de chantier<br />

PFP tous ouvrages d’infrastructure<br />

Habil<strong>la</strong>ge acoustique et Esthétique<br />

Equipements<br />

Le + GTA<br />

Gestion globale des lots secondaires<br />

Gestion de Projet LEAN QHSE interne<br />

Polyvalence des matériaux<br />

ACQPA Béton<br />

Homologation Efectis et CERIB<br />

+ 50 Tunnels à son actif


UNE OFFRE RICHE ET COMPLETE<br />

Murs accoustique et esthetique<br />

Auscultation<br />

P<strong>la</strong>ques rapportees<br />

Faux p<strong>la</strong>fond<br />

Notre bureau d’études<br />

interne conçoit des<br />

conformes aux exigences<br />

légales, techniques et<br />

environnementales du<br />

cahier des charges.<br />

Injection Etancheite<br />

Reparation des betons<br />

Mortier pateux et fibreux<br />

Revetements esthetiques<br />

ACQPA Beton / Anti-graffiti<br />

Cloisons de separation<br />

Porte coupe feu<br />

Chemin de cables<br />

& Tirage<br />

Chambre de tirage<br />

- Reparation beton<br />

- Gaines de venti<strong>la</strong>tion<br />

- Mortiers HCM Brut ou lisse<br />

- Passivation<br />

- Renforcement<br />

- Encofrement<br />

- ...<br />

www.gtagroup.lu<br />

contact@gtagroup.lu


L’intégrateur multi-techniques qui<br />

équipe voiries et tunnels<br />

Grâce aux compétences multidisciplinaires de ses équipes, Equans est le partenaire idéal pour <strong>la</strong> rénovation d’infrastructures combinant plusieurs techniques.<br />

Assurer <strong>la</strong> fluidité du trafic et améliorer <strong>la</strong> sécurité routière, mettre en p<strong>la</strong>ce des technologies « intelligentes » et accompagner le<br />

développement des nouveaux usages sont des enjeux majeurs pour les villes et les régions. Au travers de son département Roads,<br />

Equans, grâce à ses multiples expertises et ses compétences d’intégrateur, se présente comme un partenaire de choix pour <strong>la</strong><br />

rénovation de tunnels ou l’équipement « intelligent » de voiries. Petit tour d’horizon avec Maxime De Bel, Department Manager Roads,<br />

depuis l’un des sites d’Equans à Braine-l’Alleud.<br />

Texte Philippe Selke | Photos David P<strong>la</strong>s Photography<br />

En Belgique, les activités du département Roads d’Equans se déclinent en<br />

3 segments : l’éc<strong>la</strong>irage public, les tunnels et les voiries intelligentes.<br />

En F<strong>la</strong>ndre comme en <strong>Wallonie</strong>, sous l‘impulsion de <strong>la</strong> transition énergétique,<br />

Equans remp<strong>la</strong>ce les luminaires traditionnels par un éc<strong>la</strong>irage LED intelligent.<br />

Les nouveaux luminaires sont en effet équipés d’un controller qui permet <strong>la</strong><br />

gestion de calendriers de dimming et de commandes d’allumage, ainsi que<br />

le monitoring à distance. Cette « intelligence », combinée à <strong>la</strong> sobriété du<br />

LED, permet jusqu’à 70% d’économie par rapport aux anciens équipements.<br />

Rendre les voiries « intelligentes »<br />

Equans veut en effet amener le client une étape plus loin en tirant parti de<br />

ce controller pour lui proposer une p<strong>la</strong>teforme générique au travers <strong>la</strong>quelle<br />

plusieurs applications pourront être interconnectées. Maxime De Bel : « On<br />

pourrait par exemple vouloir renforcer l’éc<strong>la</strong>irage là où le camion-poubelles<br />

est à l’œuvre, ce qui requiert une intégration de plusieurs sources de données.<br />

Il s’agit de proposer des applications intelligentes intégrées entre différents<br />

métiers, comme on le fait par exemple déjà pour SIBELGA pour le smart<br />

lighting ». Les gains pour le client sont appréciables : plus de confort, une<br />

efficacité opérationnelle décuplée et des coûts maîtrisés.<br />

Il est possible d’aller beaucoup plus loin dans l’intégration, comme l’a fait<br />

<strong>la</strong> capitale wallonne dès 2019 en investissant dans un Système de Trafic<br />

intelligent visant à fluidifier le trafic et à faciliter <strong>la</strong> multimodalité. Equans<br />

132 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


a installé des caméras ANPR sur les axes de pénétration, un affichage<br />

dynamique, des capteurs de parking mais aussi de pollution, … Dans une<br />

phase ultérieure, des marchés complémentaires ont été attribués pour<br />

des capteurs cyclistes et piétons, afin de monitorer <strong>la</strong> mobilité douce, et<br />

dernièrement pour le contrôle d’accès des véhicules dans les piétonniers. Et<br />

à Bruxelles, c’est Equans qui a ceinturé <strong>la</strong> Low Emission Zone avec près de<br />

400 caméras ANPR.<br />

Maxime De Bel : « Nous avons participé au projet pilote européen C-Roads,<br />

une route communicante permettant un dialogue direct avec les véhicules. Un<br />

tronçon test a été équipé sur <strong>la</strong> liaison E24/E40. Avec le projet TRADEMEX,<br />

Equans participe au comptage et à <strong>la</strong> c<strong>la</strong>ssification des véhicules sur les routes<br />

wallonnes (réseau structurant) et développe, avec son partenaire Macq, un<br />

modèle qui permettra de connaître en temps réel <strong>la</strong> densité du trafic sur les<br />

8000 tronçons que compte le réseau routier wallon. Un autre projet pilote<br />

permet le pesage dynamique des camions sur base de <strong>la</strong> déformation du<br />

tablier des ponts ! »<br />

Via ces projets, Equans se positionne comme le partenaire de <strong>la</strong> Région<br />

wallonne pour le développement des infrastructures du futur. Par ailleurs,<br />

Equans est fort actif dans le déploiement de bornes de recharge pour<br />

les véhicules électriques, backoffice compris, pour les provinces ou<br />

pour des communes.<br />

Instal<strong>la</strong>tion d’un panneau à messages variables.<br />

« L’intégrateur multi-techniques<br />

Equans se présente en interlocuteur<br />

unique du client pour l’ensemble<br />

des techniques et leurs interfaces,<br />

ce dont peu sont capables. »<br />

La capitale wallonne a investi dès 2019 dans un Système de Trafic intelligent<br />

visant à fluidifier le trafic et à faciliter <strong>la</strong> multimodalité. (photo : Benjamin Brolet)<br />

Rénovation multidisciplinaire de tunnels<br />

Datant pour <strong>la</strong> plupart des années 70, les tunnels des 3 régions doivent être<br />

rénovés de fond en comble et mis aux normes actuelles (incendie, RGIE).<br />

La force d’Equans est de maîtriser l’ensemble des techniques équipant un<br />

tunnel, de l’éc<strong>la</strong>irage aux dispositifs de protection incendie en passant par<br />

<strong>la</strong> détection automatique d’accidents ou encore <strong>la</strong> venti<strong>la</strong>tion. L’intégrateur<br />

multi-techniques peut donc se présenter en interlocuteur unique du client<br />

pour l’ensemble des techniques et leurs interfaces, ce dont peu sont capables.<br />

Equans est donc le partenaire idéal tant pour les contrats transversaux<br />

concernant une même technique dans plusieurs tunnels, que pour les<br />

contrats verticaux consistant en <strong>la</strong> rénovation multidisciplinaire et complète<br />

d’un même tunnel. ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 133


VOTRE PARTENAIRE MULTITECHNIQUE<br />

POUR L’INSTALLATION<br />

D’INFRASTRUCTURES EFFICACES,<br />

DURABLES ET INTELLIGENTES<br />

ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE<br />

& (ÉLECTRO-)MÉCANIQUE<br />

PROJETS DBFM(O)<br />

AUTOMATISATION<br />

& SOLUTIONS NUMÉRIQUES<br />

MAINTENANCE<br />

Equans, une entreprise du groupe Bouygues


Des projets ferroviaires à Tubize et à<br />

Visé fondés sur <strong>la</strong> flexibilité et <strong>la</strong> qualité<br />

Pour le compte d’Infrabel, Papeleu travaille actuellement à Tubize au renouvellement de plusieurs quais de <strong>la</strong> ligne ferroviaire 96 qui relie<br />

Bruxelles-Sud à Mons et Quévy. L’entrepreneur ferroviaire de Grammont effectue aussi des travaux de rénovation à Visé. Pour ces deux<br />

projets, il utilise les murs de soutènement de CBS Beton, le fabricant de produits en béton préfabriqués. « En matière de service et de<br />

qualité, on peut compter sur CBS Beton », souligne l’administrateur Kristof Papeleu.<br />

Texte Niels Rouvrois | Photos Papeleu<br />

« Sur <strong>la</strong> ligne 96, nous rénovons trois quais à Tubize », fait savoir Kristof<br />

Papeleu. « Les murs de quai sont fournis par Infrabel et pour les murs de<br />

soutènement à l’arrière du quai, nous nous adressons à notre partenaire de<br />

confiance CBS Beton. Idem pour un projet simi<strong>la</strong>ire à Visé où il faut environ<br />

500 m de murs de soutènement. Je travaille avec CBS Beton depuis que j’ai<br />

créé mon entreprise il y a dix ans. Il y a plusieurs raisons à ce<strong>la</strong>. Une grande<br />

plus-value de CBS est notamment son vaste stock qui permet de répondre de<br />

manière flexible et rapidement aux demandes. L’éventail de dimensions est<br />

aussi très <strong>la</strong>rge et <strong>la</strong> réflexion est toujours axée sur <strong>la</strong> solution. »<br />

Service logistique<br />

CBS Beton propose un service logistique étendu, du chargement du camion du<br />

client à l’organisation des livraisons sur le chantier et à <strong>la</strong> pose ou non depuis<br />

le camion. Une flexibilité qui s’est reflétée dans un projet simi<strong>la</strong>ire à Visé.<br />

Kristof Papeleu : « Suite à des obstacles souterrains imprévus, le p<strong>la</strong>cement de<br />

murs de soutènement d’une hauteur de 140 cm était impossible. Nous avons<br />

contacté CBS le vendredi après-midi, qui nous a envoyé dans l’heure une offre<br />

alternative. Joeri, notre contact chez CBS, était disponible le samedi pour<br />

finaliser <strong>la</strong> procédure et lundi matin à 6h45 nous étions à Wielsbeke chez<br />

CBS pour charger les murs de soutènement. Cette flexibilité et cette rapidité<br />

de livraison grâce au vaste stock sont un atout majeur. »<br />

Pour le compte d’Infrabel, Papeleu travaille actuellement à Tubize au<br />

renouvellement de plusieurs quais de <strong>la</strong> ligne ferroviaire 96.<br />

« Le bénéfice ou <strong>la</strong> plus-value réside<br />

souvent dans les détails et ici aussi<br />

on peut compter sur CBS Beton. »<br />

À Visé, les quais font également l’objet d’une rénovation.<br />

Une gamme étendue<br />

Au niveau des produits, CBS Beton est également très fort. La gamme est<br />

étendue, applicable au <strong>la</strong>rge secteur des infrastructures et CBS Beton a<br />

été le premier fabricant à décrocher le certificat BENOR en Belgique. « Le<br />

bénéfice ou <strong>la</strong> plus-value réside souvent dans les détails et ici aussi on peut<br />

compter sur CBS Beton. Un exemple : le trajet à Visé comportait une courbe,<br />

ce qui compliquait le p<strong>la</strong>cement des murs de soutènement. Mais comme les<br />

profilés de CBS sont côté mur un centimètre plus <strong>la</strong>rge que le côté pied, leur<br />

p<strong>la</strong>cement dans une courbe est possible. C’est peut-être insignifiant au niveau<br />

de <strong>la</strong> production mais ce<strong>la</strong> garantit une efficience optimale à l’exécution »,<br />

conclut Kristof Papeleu. ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 135


CBS Beton, leader des murs en béton préfabriqué, élégants et stylés. Nos éléments en béton<br />

sont utilisés pour l’industrie, jardinage, génie civil, parkings, parcs à conteneurs, etc.<br />

Murs de soutènement<br />

Votre jardin est en pente ? Si vous souhaitez<br />

construire une maison ou une extension,<br />

bâtir un garage enterré, aménager un chemin<br />

d’accès, créer une terrasse ou encore<br />

installer un massif de fleurs à l’horizontal, <strong>la</strong><br />

construction d’un mur de soutènement peut<br />

se révéler utile !<br />

Bancs et tribunes<br />

Les bancs en béton de CBS Beton sont<br />

élégants, ne nécessitent aucun entretien<br />

et sont très durables.<br />

Marches et dalles de sol<br />

Les marches et dalles de sol peuvent<br />

être utilisés pour les pelouses, les<br />

allées et les chemins d’accès. Ils<br />

ne nécessitent aucun entretien et<br />

sont toujours fournis avec des bords<br />

biseautés de 1x1 cm.<br />

Modulobloc<br />

CBS Beton vous offre une solution<br />

fl exible et rapide pour <strong>la</strong> construction<br />

d’espaces de stockage et recyc<strong>la</strong>ge<br />

de matériaux, d’entrepôts provisoires<br />

ou permanents et de bâtiments industriels.<br />

Solide et stable, mais aussi très<br />

fl exible et disponible dans différents<br />

formats.<br />

CBS Beton SA • Hooiemeersstraat 8, 8710 Wielsbeke • T +32 (0)56 61 75 37 • info@cbs-beton.com • www.cbs-beton.com<br />

Privilégiez<br />

„l’original“.<br />

L’original ne fera pas tomber votre<br />

projet à l’eau. Au contraire, sa<br />

résistance éprouvée vous aidera<br />

à le mener à bien :<br />

Le caniveau BIRCO, le meilleur du<br />

drainage depuis plus de 95 ans.<br />

#drainagedesurface<br />

Inspiring public p<strong>la</strong>ces<br />

www.stradus.be<br />

www.birco.fr<br />

Stradus est le spécialiste des produits en béton pré -<br />

fabriqués pour <strong>la</strong> création d’un espace public agréable,<br />

accessible, sûr et durable. Avec une gamme standard<br />

étendue, ou simplement une solution créative sur mesure.<br />

Ainsi, réfléchir avec nos clients est toujours une priorité,<br />

de <strong>la</strong> conception à <strong>la</strong> mise en œuvre.


Chantier d’assainissement – répondre<br />

au défi des pluies torrentielles<br />

Sur le site de production d´une confiserie industrielle connue dans le monde entier à Aachen/Aix-<strong>la</strong>-Chapelle en Allemagne, les fortes<br />

précipitations de ces dernières années ont causé de graves problèmes d’infiltration et d’humidité au niveau de <strong>la</strong> structure des bâtiments.<br />

Texte Marian Dürrschnabel | Photos BIRCO GmbH<br />

Le système de drainage existant était sousdimensionné.<br />

Le projet de rénovation devait<br />

prendre en compte plusieurs facteurs :<br />

• Une situation météorologique toujours plus<br />

extrême avec des épisodes de fortes pluies<br />

dans un temps très court devant être évacuées<br />

en toute sécurité.<br />

• Des conditions locales ne pouvant être<br />

modifiées : deux zones ou aires d´exploitation<br />

responsables de cette situation avec des<br />

surfaces étanchéifiées de respectivement 700<br />

et 1200 m².<br />

• Une rénovation rapide pour ne pas impacter<br />

l´exploitation du site.<br />

Le caniveau d'infrastructure à<br />

grande capacité de stockage<br />

Pour ce projet, le choix s'est porté sur un système<br />

de caniveaux BIRCOmax-I avec feuillure en<br />

fonte (<strong>la</strong>rgeur 320 mm / hauteur 600 mm /<br />

longueur 1500 mm) équipés de grilles en fonte<br />

ductile boulonnées de c<strong>la</strong>sse E 600KN. Outre<br />

d'excellentes valeurs de rétention, ce caniveau de<br />

drainage offre, grâce à <strong>la</strong> forme de construction<br />

BIRCO, une stabilité maximale et une très<br />

bonne faculté d´autonettoyage. Les caniveaux<br />

BIRCOmax-i sont autoportés (EN 1433 Type I),<br />

il n'est donc pas nécessaire de prévoir des<br />

fondations portantes ou un enrobage en béton.<br />

Pose économique des éléments de<br />

construction<br />

Pour les travaux, une petite équipe de deux<br />

poseurs et un conducteur de pelleteuse ont<br />

été mobilisés. La pelleteuse peut directement<br />

soulever les nouveaux caniveaux préfabriqués<br />

et les descendre dans <strong>la</strong> tranchée étroite au<br />

Une petite équipe équipée d'une pelleteuse<br />

peut positionner les caniveaux de façon stable<br />

et en très peu de temps.<br />

niveau de <strong>la</strong> sous-couche. L'équipe positionne<br />

les éléments selon un p<strong>la</strong>n de pose précis fourni<br />

par BIRCO. Enfin, les grilles sont mises en p<strong>la</strong>ce<br />

et boulonnées. Les feuillures en fonte de 5 mm<br />

ancrées dans le béton armé protègent le caniveau<br />

de l'usure et de <strong>la</strong> dégradation. De plus, elles<br />

intègrent une sécurité anti-glissement des grilles<br />

et sont dotées d'une protection cathodique<br />

assurant une meilleure durabilité.<br />

Idéal pour les projets de rénovation : les caniveaux<br />

préfabriqués peuvent être posés par le haut de<br />

manière simple et économique.<br />

Prêt pour les fortes pluies<br />

Depuis <strong>la</strong> pose de BIRCOmax-i, il n'y a eu aucun<br />

problème de drainage, même face à de grandes<br />

quantités de pluie, ni d'humidification des<br />

fondations. Les eaux de surface sont acheminées<br />

en toute sécurité vers un collecteur. On peut donc<br />

parler d'un bon retour sur investissement. ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 137


CAHIER ESPACE PUBLIC<br />

UN CŒUR DE VILLE TOUT<br />

NEUF POUR VERVIERS<br />

Le carrefour de l’Harmonie fait partie des zones dont <strong>la</strong> voirie a été rénovée.<br />

Depuis septembre 2019, un vaste chantier de réaménagement des instal<strong>la</strong>tions urbaines et des voiries est en cours dans le centre-ville<br />

de Verviers afin de lui donner un nouveau visage axé sur <strong>la</strong> convivialité et l’accessibilité. Ce projet, intitulé « Verviers, Ville conviviale »,<br />

bénéficie d’un subside de 6 976 133,99 euros dont 3 066 398,44 euros en charge du FEDER (programmation 2014-2020) et 3 909 735,55 à<br />

charge de <strong>la</strong> <strong>Wallonie</strong>. La Société Momentanée Baguette-Bodarwé-Aquaflux a été chargée de relever le défi de l’exécution du projet, dont<br />

les auteurs sont les architectes Baumans-Deffet et le Bureau Greisch, associés pour l’occasion.<br />

Texte Philippe Selke | Photos Bodarwé<br />

Les travaux s’étendent sur non moins de 40 000 m 2<br />

et portent sur <strong>la</strong> rénovation des espaces publics<br />

entre <strong>la</strong> gare centrale et l’hôtel de ville de Verviers.<br />

Phasés sur 4 ans, ils sont réalisés en marché<br />

conjoint avec les différents concessionnaires de<br />

voirie permettant le dép<strong>la</strong>cement et <strong>la</strong> rénovation<br />

des différents impétrants. C’est <strong>la</strong> société<br />

momentanée composée des entreprises Bodarwé,<br />

Baguette et Aquaflux qui a remporté ce marché<br />

de 14 M €, dont 11,6 pour les espaces publics<br />

et 2,4 pour les impétrants. Un marché distinct<br />

de 1,3 M €, également remporté par Baguette et<br />

Bodarwé, concerne <strong>la</strong> réalisation sur mesure et <strong>la</strong><br />

pose de deux grands auvents et 5 abribus.<br />

Le côté très qualitatif du projet se marque également dans le choix des matériaux.<br />

Ici, de <strong>la</strong> pierre bleue du Hainaut à <strong>la</strong> p<strong>la</strong>ce Verte.<br />

138 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


ESPACE PUBLIC CAHIER<br />

Le dép<strong>la</strong>cement de <strong>la</strong> statue Chapuis, un moment délicat mais réussi.<br />

Stéphane Bodarwé, Administrateur de l’entreprise<br />

du même nom, s’exprime au nom de <strong>la</strong> société<br />

momentanée : « Nous nous sommes associés<br />

au vu de l’ampleur du chantier, Bodarwé se<br />

chargeant à <strong>la</strong> fois des impétrants et des travaux<br />

de voirie pour les zones dont il a <strong>la</strong> responsabilité,<br />

tandis que Baguette confiait à sa société-sœur<br />

Aquaflux les impétrants pour assumer en propre<br />

les travaux de voirie sur ses zones. »<br />

Contre vents et marées<br />

P<strong>la</strong>ce de <strong>la</strong> Concorde, Parc Fabio<strong>la</strong> et de <strong>la</strong><br />

Chic Chac, axe Xhavée-Crapaurue, p<strong>la</strong>ce Verte,<br />

carrefour de l’Harmonie, … sont déjà réalisés. Ce<br />

sera bientôt au tour de <strong>la</strong> p<strong>la</strong>ce du Martyr d’être<br />

métamorphosée pour passer d’un parking à ciel<br />

ouvert à un espace où il fait bon flâner et s’asseoir<br />

en terrasse. Il ne restera ensuite qu’une dernière<br />

partie à rénover, quand le Grand Théâtre l’aura<br />

lui-même été. Tenir compte de (futurs) projets<br />

annexes fait en effet partie des contraintes.<br />

Logiquement, les entrepreneurs s’attaquent d’abord<br />

aux impétrants avant de réaliser <strong>la</strong> nouvelle voirie.<br />

Stéphane Bodarwé : « Ce<strong>la</strong> demande énormément<br />

de coordination avec <strong>la</strong> Ville, <strong>la</strong> police, les riverains.<br />

Le COVID est passé par-là, vidant les rues… et les<br />

chantiers en mars 2020. En juillet 2021, Verviers<br />

fut victime des inondations. Nos instal<strong>la</strong>tions de<br />

chantier à <strong>la</strong> p<strong>la</strong>ce du Martyr furent emportées<br />

par les eaux. P<strong>la</strong>ce Verte, c’est <strong>la</strong> nouvelle fontaine<br />

qui a vu sa partie électromécanique inondée,<br />

sinistrée et heureusement remp<strong>la</strong>cée grâce à <strong>la</strong><br />

couverture de l’assurance. Nous avons aussi été<br />

affectés par les hausses de prix. On verra en fin de<br />

chantier si <strong>la</strong> formule de révision suffira à couvrir<br />

les augmentations… »<br />

Espaces publics qualitatifs<br />

La volonté de <strong>la</strong> ville est de rénover les espaces<br />

publics de façade à façade, en favorisant les<br />

piétons par rapport à <strong>la</strong> voiture. Ce côté très<br />

qualitatif se marque également dans le choix<br />

des matériaux : pavés en pierre naturelle belge,<br />

pierre bleue du Hainaut. Pour les trottoirs, environ<br />

1/8 de <strong>la</strong> surface a été réalisée avec des pavés<br />

existants, réutilisés. Même si l’aspect général est<br />

fort minéral, les arbres existants ont été préservés<br />

et des jardinières sont imp<strong>la</strong>ntées çà et là pour<br />

apporter des touches de vert.<br />

Stéphane Bodarwé se p<strong>la</strong>ît à raconter une anecdote<br />

qui a ému les Verviétois : « Nous avons aussi<br />

rénové deux monuments : une statue et une<br />

fontaine. Dans cette dernière, p<strong>la</strong>ce Verte, les<br />

ouvriers ont découvert un coffret contenant le<br />

cœur du premier bourgmestre de <strong>la</strong> Ville, Pierre<br />

David, mort en 1839 ! »<br />

Les avantages de <strong>la</strong> proximité<br />

Tant Baguette que Bodarwé sont basés à proximité<br />

de Verviers et donc du chantier. Leur re<strong>la</strong>tion<br />

avec les autorités communales sont excellentes,<br />

comme l’a encore démontré ce chantier, où<br />

travailler main dans <strong>la</strong> main était indispensable.<br />

De plus, les entrepreneurs emploient quasi<br />

Rénover impétrants et voirie demande énormément<br />

de coordination avec <strong>la</strong> Ville, <strong>la</strong> police, les riverains.<br />

exclusivement de <strong>la</strong> main d’œuvre locale. Ils sont<br />

de plus fort autonomes pour l’approvisionnement<br />

en matériaux, les produisant eux-mêmes<br />

(béton, enrobés, … ). Ils disposent enfin de leurs<br />

propres centres pour le recyc<strong>la</strong>ge des produits<br />

de démolition. Conviviaux et réalisés en circuit<br />

court, les nouveaux espaces publics verviétois ont<br />

décidément tout pour p<strong>la</strong>ire… ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 139


Moins de<br />

problémes d'eau,<br />

plus de verdure<br />

Les Eco Solutions d’Ebema_LivingCity assurent un bel équilibre<br />

entre verdure et revêtements tout en assurant une gestion<br />

efficace de l’eau. Les produits de pavage Eco Solutions sont<br />

poreux et drainants. Ils tamponnent l’eau et <strong>la</strong> <strong>la</strong>issent percoler<br />

lentement dans le sol.<br />

Paver vert<br />

Comment réaliser à <strong>la</strong> fois un pavage et une pelouse ? Avec nos<br />

Eco Solutions, vous travaillez avec <strong>la</strong> nature en l’intégrant dans<br />

votre projet. L’herbe reçoit l’espace et l’oxygène dont elle a<br />

besoin pour pousser. Les parkings, chemins de secours, p<strong>la</strong>ces<br />

ou accotements verdissent et vivent. C’est <strong>la</strong> symbiose parfaite<br />

entre <strong>la</strong> facilité et <strong>la</strong> durabilité.<br />

Vers un concept total<br />

Nos Eco Solutions constituent <strong>la</strong> gamme <strong>la</strong> plus vaste et <strong>la</strong> plus<br />

esthétique de solutions en béton poreuses et drainantes sur le<br />

marché. Elles se combinent en outre avec toutes les autres<br />

solutions proposées par Ebema_LivingCity. Le résultat ? Un<br />

concept de combinaison p<strong>la</strong>isant et durable.<br />

Poser une base durable pour une ville vivante ?<br />

N’hésitez pas à nous contacter ou visiter notre site web: livingcity.ebema.be.<br />

Et découvrez les nombreuses possibilités de nos<br />

Eco Solutions.<br />

Du vert malin dans<br />

<strong>la</strong> ville de demain.<br />

Pour plus d'info:<br />

living-city.ebema.be | sales@ebema.be


CAHIER ESPACE PUBLIC<br />

Livrée en août 2020, <strong>la</strong> jardinière du carrefour L’Harmonie<br />

est <strong>la</strong> première réalisation de toute une série.<br />

Du mobilier urbain convivial réalisé sur<br />

mesure pour l’espace public verviétois<br />

Obtenir le résultat voulu par l’architecte en optimisant le processus de production, voilà une des forces du département CustomConcrete<br />

d’EBEMA. Un bel exemple est <strong>la</strong> réalisation de jardinières servant aussi de bancs pour l’espace public verviétois. Le résultat ? De superbes<br />

ensembles en béton préfabriqué tout en rondeurs, qui apportent aux différentes p<strong>la</strong>ces une touche de vert et un espace de repos bienvenus.<br />

Texte Philippe Selke | Photos Studiovision Photography<br />

C’est durant l’été 2019 qu’EBEMA a été contacté<br />

par l’entrepreneur dans le cadre de <strong>la</strong> réalisation<br />

de mobilier urbain pour le réaménagement de<br />

plusieurs p<strong>la</strong>ces dans le centre de Verviers. Celuici<br />

était initialement prévu en béton coulé sur<br />

p<strong>la</strong>ce, mais l’entrepreneur était à <strong>la</strong> recherche<br />

d’une solution plus facile à mettre en œuvre,<br />

étant donné <strong>la</strong> forme irrégulière et complexe des<br />

différents ouvrages. Connue pour sa capacité à<br />

développer de A à Z des solutions modernes et<br />

durables en concertation avec son client, EBEMA<br />

a pu se mettre au travail pour cet important<br />

chantier s’éta<strong>la</strong>nt sur plusieurs années. Le<br />

mobilier est destiné au carrefour L’Harmonie, à <strong>la</strong><br />

p<strong>la</strong>ce Verte, au Chic-Chac du parc Fabio<strong>la</strong> et à <strong>la</strong><br />

p<strong>la</strong>ce du Martyr. Actuellement, seul celui destiné<br />

à <strong>la</strong> p<strong>la</strong>ce du Martyr n’est pas encore installé.<br />

Optimisation à plusieurs niveaux<br />

En recherchant avec l’entrepreneur et l’architecte<br />

une certaine simplification, le nombre de formes<br />

uniques dans l'ensemble du projet a pu être<br />

réduit d’environ 35 à plus ou moins 15. Lors<br />

de cette discussion, l'architecte a en outre pu<br />

prendre conscience de <strong>la</strong> grande qualité du<br />

matériau utilisé.<br />

Conçus pour durer, tous les éléments livrés sont<br />

pourvus d’une protection anti-graffiti qui permet<br />

également de prévenir les principales causes de<br />

dégradation comme <strong>la</strong> pollution atmosphérique,<br />

les salissures grasses, les infiltrations, ... retardant<br />

ainsi le vieillissement du support et facilitant<br />

son entretien.<br />

Pour <strong>la</strong> première réalisation livrée en août 2020<br />

pour le carrefour L’Harmonie, les « Beams »<br />

(éléments rectilignes) et « Waves » (éléments<br />

courbes) ont été réalisés en couleur Blue Velvet<br />

avec finition acidée. Plusieurs <strong>la</strong>rgeurs différentes<br />

ont été utilisées, pour un effet ludique.<br />

« Obtenir le résultat voulu par l’architecte<br />

en optimisant le processus de production,<br />

voilà une des forces du département<br />

CustomConcrete d’EBEMA. »<br />

142 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


ESPACE PUBLIC CAHIER<br />

Les « Beams » (éléments rectilignes) et « Waves » (éléments courbes)<br />

ont été réalisés en couleur Blue Velvet avec finition acidée.<br />

La face supérieure du mobilier est très légèrement inclinée vers l’intérieur afin de<br />

permettre l’écoulement des eaux de pluie vers les p<strong>la</strong>ntations.<br />

La pose a été réalisée par les entrepreneurs<br />

Baguette et Bodarwé. Travailler avec des éléments<br />

préfabriqués permet de gagner énormément de<br />

temps grâce à leur facilité de mise en œuvre.<br />

Le client s’est tout de tout de suite montré<br />

très satisfait.<br />

Une touche de végétal dans<br />

le minéral<br />

Grâce aux « Objects » préfabriqués EBEMA,<br />

béton et nature vont de pair. Les jardinièresbancs<br />

permettent le retour d’un peu de nature<br />

dans l’espace très minéralisé du centre-ville. La<br />

face supérieure du mobilier est de plus très<br />

légèrement inclinée vers l’intérieur afin de<br />

permettre l’écoulement des eaux de pluie vers<br />

les p<strong>la</strong>ntations.<br />

Pour EBEMA, il s’agit là d’une superbe référence,<br />

qui cadre parfaitement dans <strong>la</strong> mission que<br />

s’est donnée l’entreprise : améliorer les espaces<br />

extérieurs au bénéfice de tous les utilisateurs. ❚<br />

Quatre jardinières différentes ont ensuite été<br />

livrées en mars 2021 pour <strong>la</strong> p<strong>la</strong>ce Verte, dans<br />

une couleur et une finition identiques à celle<br />

déjà livrée. En mai 2022, c’est l’espace Chic<br />

Chac du parc Fabio<strong>la</strong> qui a accueilli une nouvelle<br />

jardinière, réalisée quant à elle dans une couleur<br />

tirant plus sur le beige. Les éléments ont été<br />

fabriqués en différentes hauteurs pour épouser<br />

<strong>la</strong> pente du terrain. Trois jardinières, destinées<br />

à <strong>la</strong> p<strong>la</strong>ce du Martyr, sont actuellement en<br />

production chez EBEMA pour l’une d’entre elles,<br />

en phase de conception chez l’architecte pour<br />

les deux autres.<br />

Nul doute que Verviétois et touristes apprécient<br />

de s’asseoir un moment au bord de ces<br />

îlots de verdure pour admirer le magnifique<br />

réaménagement de l’espace public, réalisé dans<br />

le respect du patrimoine et de l’environnement.<br />

Au parc Fabio<strong>la</strong>, les éléments ont été fabriqués en différentes hauteurs pour épouser <strong>la</strong> pente du terrain.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 143


CAHIER ESPACE PUBLIC<br />

VERVIERS OU<br />

L’ÉVIDENCE DE LA<br />

PIERRE NATURELLE<br />

WALLONNE<br />

Dirigée par Pierre Dethier, l’entreprise Grès du Bois d’Anthisnes marque le paysage carrier non seulement par son importance (5 millions<br />

de CA pour GBA, dont 25% pour <strong>la</strong> pierre ornementale) mais également par son engagement dans <strong>la</strong> défense de <strong>la</strong> pierre locale. C’est ainsi<br />

que GBA a remporté le marché de 17 000 m 2 de pavés en grès destinés aux espaces publics réaménagés à Verviers, ville wallonne qui a<br />

osé le choix de <strong>la</strong> pierre locale.<br />

Texte Philippe Selke | Photos Grès du Bois d’Anthisnes<br />

La carrière du Bois d’Anthisnes a redémarré<br />

ses activités en 2002. Avec sa société sœur<br />

(Feller Concassages), elle occupe aujourd’hui<br />

40 équivalents temps plein et produit plus<br />

d’un million de tonnes sur ses différents sites.<br />

Feller concassages assure des prestations<br />

de concassage dans d’autres carrières que<br />

GBA Poulseur (Hermalle-sous-Huy et Jemelle),<br />

ainsi que <strong>la</strong> commercialisation de sable et<br />

de granu<strong>la</strong>ts. Ses principaux clients sont des<br />

asphalteurs et des bétonniers, mais également<br />

Infrabel (bal<strong>la</strong>st).<br />

Pour un retour du pavé belge<br />

Anne Bonsang, responsable du secteur de <strong>la</strong> Pierre<br />

Ornementale de <strong>la</strong> carrière du Bois d’Anthisnes<br />

(GBA) : « Il y a quelques années, le bureau<br />

d’architec ture Baumans-Deffet m’a contactée<br />

pour ce projet de <strong>la</strong> ville de Verviers. Leur souhait<br />

était d’employer de <strong>la</strong> pierre naturelle locale pour<br />

les sols des voiries et trottoirs. Tout naturellement,<br />

les pavés de grès se sont présentés comme<br />

une évidence. »<br />

Sur le marché, il existe des pavés en provenance<br />

d’Inde, de Chine et d’ailleurs ainsi que des pavés<br />

provenant de Belgique, des pavés de réemploi<br />

et des pavés neufs. Convaincus par l’utilisation<br />

d’un matériau local, le bureau d’architecture et<br />

le bureau d’études Greisch ont opté pour le pavé<br />

neuf en grès. Le maître d’ouvrage a également<br />

validé ce matériau « naturel et wallon ». Comme<br />

le porphyre, le grès est en effet particulièrement<br />

bien adapté à <strong>la</strong> réalisation de voiries.<br />

Vu l’absence de chantiers publics en <strong>Wallonie</strong><br />

durant de nombreuses années, les carriers ont mis<br />

le pavé de grès de côté pour se concentrer sur <strong>la</strong><br />

production de moellons, de dalles pour murs à<br />

sec et autres produits de jardin. Anne Bonsang<br />

se bat de concert avec ses confrères (notamment<br />

au travers de l’association Pierres & Marbres de<br />

<strong>Wallonie</strong>) pour remettre à l’honneur les matériaux<br />

locaux dans nos espaces publics.<br />

« Il y a 7 ans, nous en avons décroché un chantier<br />

de 6000 m 2 de pavés pour <strong>la</strong> ville de Ronse<br />

Les pavés ont été posés par des sous-traitants de<br />

<strong>la</strong> Société Momentanée Baguette-Bordarwé.<br />

144 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


La carrière du Grès du Bois<br />

d’Anthisnes, située à Poulseur<br />

(Comb<strong>la</strong>in-au-Pont), produit<br />

à nouveau des pavés. (photo :<br />

Schmitt-GlobalView).<br />

ESPACE PUBLIC CAHIER<br />

GBA a d’abord livré ses pavés en grès au format<br />

15x15 pour <strong>la</strong> p<strong>la</strong>ce du Marché, puis ont suivi <strong>la</strong><br />

p<strong>la</strong>ce Verte et les trottoirs de l’axe Crapaurue.<br />

« Pour les espaces publics réaménagés<br />

à Verviers, <strong>la</strong> société Grès du Bois<br />

d’Anthisnes fournit 17 000 m 2 de pavés<br />

en grès, dont 10 000 garnissent déjà les<br />

p<strong>la</strong>ces et trottoirs. »<br />

(Renaix) ! À l’époque, aucune ville wallonne<br />

ne semb<strong>la</strong>it être intéressée, persistant souvent<br />

dans l’emploi de pavés indiens. Cette réalisation<br />

en F<strong>la</strong>ndre a prouvé que <strong>la</strong> production belge de<br />

pavés avait un avenir. En signant ce marché, nous<br />

avons rapidement investi dans le sciage en se<br />

dotant d’une scie adaptée et performante. »<br />

Un tel marché public, outre l’utilisation d’un<br />

matériau durable, local et patrimonial, représente<br />

un avantage en terme de vision à long terme.<br />

En effet, il permet d’assurer du travail sur <strong>la</strong><br />

durée, permettant de maintenir l’emploi, voire<br />

d’augmenter celui-ci. À l’heure actuelle, GBA<br />

produit environ 7000-8000 m 2 de pavés par an…<br />

Verviers, ville conviviale<br />

Le pavé livré à Verviers est un pavé p<strong>la</strong>tine<br />

15/15 cm. La Société Momentanée Baguette-<br />

Bordarwé- Aquaflux a débuté les travaux par <strong>la</strong><br />

p<strong>la</strong>ce du Marché, puis ont suivi <strong>la</strong> p<strong>la</strong>ce Verte et<br />

les trottoirs de l’axe Crapaurue.<br />

La p<strong>la</strong>ce du Martyr doit encore être réalisée. Au<br />

final, ce sont donc 17 000 m 2 qui seront pavés de<br />

grès. L’utilisation de ce matériau, comme celle de<br />

<strong>la</strong> pierre bleue du Hainaut, contribue à l’aspect<br />

qualitatif du réaménagement des espaces publics<br />

de façade à façade. Outre son cachet, le grès a de<br />

nombreux avantages : il est inusable et se prête<br />

aisément aux réparations locales. Il offre de plus un<br />

très <strong>la</strong>rge éventail de couleurs. En tant que pierre<br />

sédimentaire, il se prête à toutes les applications<br />

possibles et imaginables : sols, bordures, murs,<br />

p<strong>la</strong>quettes, … Ses qualités de matériau antidérapant<br />

sont universellement reconnues. ❚<br />

Outre son cachet, le grès a de nombreux<br />

avantages : il est inusable et se prête<br />

aisément aux réparations locales.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 145


LE GRÈS AU SERVICE DE L’ARCHITECTURE<br />

Vous recherchez une pierre naturelle, locale, résistante et<br />

durable pour construire ou rénover des espaces publics ou<br />

privés. Le grès de <strong>la</strong> Carrière du Bois d’Anthisnes constitue <strong>la</strong><br />

garantie d’une importante valeur ajoutée à vos réalisations.<br />

Ce grès offre une palette de couleurs étendue : jaune, ocre,<br />

beige, ferrugineux, brun, gris-vert, gris-bleu, gris, bleu,…<br />

Sa surface se sublime à <strong>la</strong> lumière naturelle. D’une dureté<br />

exceptionnelle et ne demandant aucun entretien, il se décline<br />

en de multiples applications au sol et sur les murs.<br />

www.gba.be<br />

Nous proposons dans des dé<strong>la</strong>is rapides<br />

toutes les qualités et dimensions souhaitées,<br />

avec un service irréprochable.<br />

Sterea - The National Golf<br />

© LS GRAPH<br />

GRÈS DU BOIS D’ANTHISNES<br />

Route de <strong>la</strong> Malle Poste, 3 · 4171 Poulseur<br />

Tél. +32 (0)4 380 27 71 - info@gba.be<br />

Suivez-nous sur


ELECTRO-MECANIQUE | SOUDURE | DIFFELS<br />

La fin de l’année 2022 marque aussi <strong>la</strong> fin de <strong>la</strong> production<br />

de l’auvent de <strong>la</strong> p<strong>la</strong>ce Verte à Verviers. Cette<br />

nouvelle structure métallique offrira aux passants un<br />

espace à l’ombre et à l’abri des intempéries. Trois<br />

points d’appuis permettent de soutenir <strong>la</strong> structure de<br />

23 m de long sur 14 m de <strong>la</strong>rge. Les 16 pales se<br />

concentrent autour d’un noyau recouvert d’une<br />

verrière permettant de conserver <strong>la</strong> lumière naturelle.<br />

Le projet comporte aussi <strong>la</strong> réalisation de plusieurs<br />

arrêts de bus dans le centre-ville et de jardinières<br />

équipées de bancs, le tout alimenté d’un éc<strong>la</strong>irage LED.<br />

CONSTRUCTION<br />

MÉTALLIQUE<br />

TÔLERIE<br />

HYDRO-<br />

ÉLECTRICITÉ<br />

ÉLECTRICITÉ<br />

& AUTOMATION<br />

EMSD, c’est avant tout l’histoire<br />

d’un père et son fils, Michel et<br />

Julien Diffels, qui ont uni leurs<br />

compétences afin d’offrir un service<br />

multidisciplinaire à leurs clients.<br />

Spécialisés dans <strong>la</strong> construction<br />

métallique, nous proposons aussi<br />

un service de tôlerie. Nous sommes<br />

également expérimentés dans <strong>la</strong><br />

création et l’instal<strong>la</strong>tion de projet<br />

hydroélectrique.<br />

Grâce à notre parc machines et à<br />

l’expertise de nos opérateurs, nous<br />

sommes en mesure de vous proposer<br />

un service sur mesure, efficace<br />

et flexible.<br />

Découvrez nos projets !<br />

info@emsd-metal.be<br />

+32 80/42 96 50<br />

Avenue de Norvège, 41<br />

4960 Malmedy | BE<br />

www.emsd-metal.be


CAHIER ESPACE PUBLIC<br />

Du mobilier urbain sur<br />

mesure et local<br />

« Toute l’expérience du soudeur est requise pour récupérer ces déformations le mieux possible. Un véritable travail d’orfèvre ! »<br />

Le réaménagement des espaces publics verviétois se veut qualitatif. Le pavage des trottoirs et p<strong>la</strong>ces en pierre naturelle s’accompagne<br />

donc logiquement de mobilier urbain fabriqué sur mesure à 20 km de là, chez EMSD à Malmedy : 2 grands auvents et 5 abribus, tous en<br />

porte-à-faux pour un maximum de légèreté. Julien Antoine, responsable du bureau technique chez EMSD nous dévoile ces structures<br />

métalliques qui représentent un véritable travail d’orfèvre.<br />

Texte Philippe Selke | Photos EMSD<br />

Pour l’espace public du centre-ville verviétois, EMSD a modélisé et fabriqué<br />

dans ses ateliers un premier auvent destiné à <strong>la</strong> p<strong>la</strong>ce Verte. Le montage<br />

sur p<strong>la</strong>ce est prévu fin février-début mars. Un second auvent, destiné à <strong>la</strong><br />

p<strong>la</strong>ce du Martyr, est encore au stade de <strong>la</strong> conception chez l’architecte. EMSD<br />

travaille par contre déjà sur les abribus qui seront répartis le long de l’axe rue<br />

Xhavée-rue Crapaurue. Enfin, le constructeur métallique a également réalisé<br />

des dossiers avec bandeau LED qui ont été pour <strong>la</strong> plupart déjà montés sur<br />

les jardinières-bancs disséminées dans <strong>la</strong> ville (voir article en pages 142-143).<br />

Julien Antoine : « La face inférieure de chaque pale, bien que composée<br />

d’une multitude de tôles soudées entre elles, doit être parfaitement lisse.<br />

Pour assurer <strong>la</strong> rigidité de l’ensemble, nous travaillons avec des raidisseurs<br />

transversaux et longitudinaux, cachés à l’intérieur de l’auvent. Comme <strong>la</strong><br />

chaleur de <strong>la</strong> soudure occasionne de légères déformations, qui pourraient<br />

engendrer du gaufrage au niveau des raidisseurs, toute l’expérience du<br />

4000 heures de travail rien qu’en fabrication<br />

Julien Antoine : « Sur base des p<strong>la</strong>ns en 2D du bureau Greisch, qui traduisent<br />

les souhaits de l’architecte tout en intégrant les aspects de stabilité, nous<br />

avons réalisé <strong>la</strong> modélisation 3D de l’ensemble et de toutes les pièces qui<br />

le composent. Nous avons adapté certaines choses aux contraintes de <strong>la</strong><br />

fabrication et du montage. Un fameux boulot ! »<br />

De forme elliptique et reposant seulement sur 3 points d’appui, l’auvent de<br />

23 m de long sur maximum 14 de <strong>la</strong>rge se compose d’un noyau central vitré et<br />

de 16 pales en acier brut métallisé et peint en gris aluminium avec léger effet<br />

miroir. Entre les pales, un bandeau LED encastré ajoute un effet lumineux.<br />

De forme elliptique et reposant seulement sur 3 points d’appui,<br />

l’auvent de <strong>la</strong> p<strong>la</strong>ce Verte mesure 23 m de long sur 14 de <strong>la</strong>rge.<br />

148 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


ESPACE PUBLIC CAHIER<br />

Rectangu<strong>la</strong>ires, les abribus sont ouverts sur les 4 côtés pour<br />

permettre un passage aisé pour les PMR.<br />

EMSD a également réalisé des dossiers avec bandeau LED qui ont été pour <strong>la</strong><br />

plupart déjà montés sur les jardinières-bancs disséminées dans <strong>la</strong> ville.<br />

soudeur est donc requise pour récupérer ces déformations le mieux possible.<br />

Un véritable travail d’orfèvre. »<br />

Sur <strong>la</strong> p<strong>la</strong>ce Verte, le nouvel ouvrage sera installé à l’emp<strong>la</strong>cement d’un<br />

ancien auvent c<strong>la</strong>ssique de forme rectangu<strong>la</strong>ire, qui a été démoli. Acheminés<br />

sur chantier, le noyau en 2 parties et les 16 pales seront assemblés par<br />

boulonnage. Pour garantir l’étanchéité et <strong>la</strong> durabilité de l’ouvrage, une<br />

entreprise spécialisée posera ensuite de l’EPDM et de <strong>la</strong> résine liquide sur <strong>la</strong><br />

totalité de <strong>la</strong> face supérieure de l’auvent.<br />

Second auvent et abribus dévoilés<br />

Même si Julien Antoine ne dispose pas encore des informations lui<br />

permettant de commencer <strong>la</strong> modélisation, il lève déjà un peu le voile sur<br />

l’auvent qui sera installé sur <strong>la</strong> p<strong>la</strong>ce du Martyr quand celle-ci sera pavée :<br />

« Cet auvent sera très différent, son allure s’apparentant davantage à celle<br />

des abribus : imp<strong>la</strong>nté en bord de Vesdre, en porte-à-faux vers <strong>la</strong> p<strong>la</strong>ce, ne<br />

reposant que sur 2 colonnes et doté d’une toiture vitrée… » Quant aux<br />

abribus, de forme rectangu<strong>la</strong>ire, il se déclinent en 2 longueurs : 9,5 m et<br />

12 m. Equipés également d’un bandeau LED encastré, ils sont ouverts sur les<br />

4 côtés pour permettre un passage aisé pour les PMR, les trottoirs n’étant pas<br />

suffisamment <strong>la</strong>rges partout.<br />

Production locale<br />

Julien Antoine : « Nos ouvriers habitent tous dans un rayon de 20 km autour<br />

de l’entreprise. Ce qui est particulièrement agréable dans ce projet, c’est que<br />

tout notre personnel est d’autant plus motivé qu’il pourra aisément aller<br />

admirer en famille ou entre amis les ouvrages quand ceux-ci seront installés.<br />

Et exprimer sa fierté du travail accompli ! ❚<br />

Le noyau de l’auvent de <strong>la</strong><br />

p<strong>la</strong>ce Verte, avec ses pales<br />

et ses raidisseurs, attend son<br />

montage à b<strong>la</strong>nc.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 149


LES PIERRES NATURELLES<br />

Héritage unique de nos terres wallonnes<br />

PETIT GRANIT - PIERRE BLEUE DE BELGIQUE ®<br />

1 CARRIÈRES DE LA PRÉALLE<br />

2 CARRIÈRES DE SPRIMONT ET DE CHANXHE<br />

3 CARRIÈRES DU BOCQ<br />

4 CARRIÈRES DU HAINAUT<br />

5 LES CARRIÈRES DE LA PIERRE BLEUE BELGE<br />

6 PIERRE BLEUE DE WALLONIE<br />

CALCAIRE DE MEUSE DE SALET<br />

7 CARRIÈRES DU BOCQ<br />

8 MARBRES ET PIERRES D’YVOIR - CARRIÈRES DAPSENS<br />

9 CARRIÈRES DE GRÈS D’ARBRE<br />

CALCAIRE DE MEUSE DE VINALMONT<br />

10 CALCAIRE DE VINALMONT<br />

CALCAIRE DE MEUSE DE LONGPRÉ<br />

11 ALBOTOM<br />

PIERRE DE TOURNAI® - NOIR DE TOURNAI<br />

12 CBR - SAGREX LEMAY<br />

MARBRE NOIR DE GOLZINNE<br />

13 DE MERBES-SPRIMONT-MARPIC<br />

MARBRES ROUGE ET GRIS<br />

14 DE MERBES-SPRIMONT-MARPIC<br />

MARBRE GRAND ANTIQUE DE MEUSE<br />

15 CARRIÈRES GAUTHIER & WINCQZ<br />

CALCAIRE GRÉSEUX DE FONTENOILLE<br />

16 AUX GRÈS DE GAUME<br />

17 CARRIÈRE EMOND<br />

CALCAIRE GRÉSEUX DE GOBERTANGE<br />

18 ENTREPRISE BERNARD PIERROT ET FILS<br />

GRÈS<br />

19 CARRIÈRE DE LA HAZOTTE<br />

20 CARRIÈRE NEW WAL PIERRE<br />

21 CARRIÈRES DE GRÈS D’ARBRE<br />

22 CARRIÈRES DE RHISNES<br />

23 GRÈS DU BOIS D’ANTHISNES<br />

24 MARBRES ET PIERRES D’YVOIR<br />

CARRIÈRES DAPSENS<br />

25 TRA.GE.CO.<br />

ARKOSE<br />

26 CARRIÈRE SCHAUSS - ARKOSE DE BOUSSIRE<br />

27 PIERRE DE WAIMES<br />

TOURNAI<br />

12<br />

FRANCE<br />

ATH<br />

5<br />

MONS<br />

BRUXELLES/BRUSSEL<br />

SOIGNIES<br />

4<br />

CHARLEROI<br />

PHILIPPEVILLE<br />

COUVIN<br />

11 10<br />

20<br />

HUY 19<br />

13 22 NAMUR<br />

23<br />

24<br />

6<br />

14<br />

18<br />

JODOIGNE<br />

21 15 24<br />

9 8<br />

7<br />

DINANT<br />

29<br />

3<br />

QUARTZITE<br />

28 CARRIÈRE NEW WAL PIERRE<br />

GRÈS SCHISTEUX<br />

29 CARRIÈRE DE MOUZAIVE - CARDEM<br />

30 CARRIÈRES DE LA WARCHE<br />

NELLES FRÈRES<br />

SCHISTE<br />

31 ARDOISIÈRES D’HERBEUMONT<br />

32 NELLES - CARRIÈRE DE NEUVILLE,<br />

SCHISTE DE LA SALM<br />

ST-HUBERT<br />

BOUILLON<br />

31<br />

16 17<br />

LIÈGE<br />

2<br />

1<br />

28<br />

30 26<br />

27 25<br />

MALMEDY<br />

32<br />

BASTOGNE<br />

ARLON<br />

FLORENVILLE<br />

DEUTSCHLAND<br />

VERVIERS<br />

EUPEN<br />

LUXEMBOURG<br />

PIERRES et MARBRES de WALLONIE asbl · Rue Joseph Potier, 54 · B-4140 SPRIMONT<br />

Tél. +32 (0)81 22 76 64 · contact@pierresetmarbres.be · www.pierresetmarbres.be


ESPACE PUBLIC CAHIER<br />

Des villes ambassadrices<br />

de <strong>la</strong> pierre locale<br />

L’asbl Pierres & Marbres de <strong>Wallonie</strong> a élu en août 2022 de nouvelles villes ambassadrices de <strong>la</strong> pierre locale. Elle est particulièrement<br />

fière que les villes de Sprimont, Liège, La Louvière, Anthisnes, Soignies, Virton, Stavelot, Verviers, Aywaille, Waimes et Malmedy aient<br />

rejoint d’autres partenaires de plus en plus nombreux et sensibilisés à l’usage de <strong>la</strong> pierre naturelle wallonne.<br />

Texte & photos Pierres & Marbres de <strong>Wallonie</strong><br />

En effet, en 2016, l’asbl avait <strong>la</strong>ncé l’appel<strong>la</strong>tion<br />

‘Pierre Locale’ pour garantir que l’extraction et <strong>la</strong><br />

transformation des pierres soient bien réalisées<br />

sur le territoire belge. En effet, il arrive encore<br />

trop régulièrement que des pierres étrangères<br />

soient vendues au même titre que des pierres<br />

naturelles wallonnes.<br />

Que ce soit avec du grès ou du calcaire, ces villes<br />

ambassadrices ont marqué leur préférence en<br />

choisissant <strong>la</strong> pierre locale pour l’aménagement<br />

de leurs espaces publics ainsi que pour <strong>la</strong><br />

construction de nouveaux bâtiments.<br />

Outre <strong>la</strong> tradition et <strong>la</strong> culture véhiculées par<br />

certaines pierres naturelles, parfois déjà bien<br />

présentes dans le bâti, <strong>la</strong> pierre locale a aussi de<br />

nombreux atouts pour l’aménagement d’espaces<br />

La pierre naturelle wallonne est aussi un matériau idéal pour l’aménagement de revêtements<br />

perméables sur les espaces publics. (photo : Atelier JPLX - Carrières du Hainaut)<br />

« La pierre locale a de nombreux atouts pour l’aménagement<br />

d’espaces publics : sa durabilité, son intemporalité et sa<br />

résistance aux intempéries en sont quelques-uns. »<br />

publics : sa durabilité, son intemporalité et sa<br />

résistance aux intempéries en sont quelques-uns.<br />

Pierre bleue<br />

belge à Soignies<br />

Importance de <strong>la</strong> mise en œuvre<br />

Ce<strong>la</strong> dit, il est important d’étudier préa<strong>la</strong>blement<br />

le projet en profondeur : type d’usage, nature<br />

du charroi, sens du roulement, vibrations, type<br />

de pierre en fonction de l’usage, finitions… Une<br />

fondation en sable bien damé et l’usage de<br />

<strong>la</strong> chaux, plus souple, sont à privilégier tandis<br />

qu’un entretien ponctuel est recommandé. Vous<br />

l’aurez compris, <strong>la</strong> mise en œuvre de ces espaces<br />

en pierres naturelles est cruciale ! Bien pensés et<br />

bien conseillés, ces aménagements peuvent alors<br />

durer de très longues décennies à coût limité.<br />

Ces villes ambassadrices ont donc fait un choix<br />

durable en privilégiant <strong>la</strong> pierre naturelle<br />

wallonne qui, de plus, est aussi un matériau idéal<br />

pour l’aménagement de revêtements perméables<br />

des espaces publics. ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 151


CAHIER ESPACE PUBLIC<br />

MIEUX INFILTRER LES EAUX<br />

DE RUISSELLEMENT EN<br />

S’AIDANT DE LA NATURE<br />

Le rôle de ce nouveau produit est justement de traiter ces eaux de ruissellement au moment où elles pénètrent dans le sol, comme sur ce parking perméable.<br />

En recherche permanente de produits susceptibles de faciliter <strong>la</strong> vie de ses clients, <strong>la</strong> société liégeoise Superp<strong>la</strong>stic souhaite faire<br />

connaître une innovation particulièrement utile pour permettre l’infiltration des eaux de ruissellement tout en les dépolluant. L’aquatextile<br />

GeoClean de TenCate AquaVia, distribué en Belgique et au Grand-Duché par RioPro, représente une solution à <strong>la</strong> fois écologique et<br />

économique pour une infiltration des eaux de ruissellement débarrassées des hydrocarbures, dont les HAP.<br />

Texte Philippe Selke | Photos Superp<strong>la</strong>stic<br />

La nature est une source infinie d’inspiration.<br />

Elle nous donne même les clés pour l’aider…<br />

L’aquatextile oléo-dépolluant actif GeoClean<br />

a ceci d’extraordinaire qu’il utilise les microorganismes<br />

présents dans le sol pour biodégrader<br />

les polluants. Il crée en quelque sorte un<br />

écosystème dans lequel les polluants, fixés dans<br />

les fibres du géotextile, sont digérés par les<br />

micro-organismes qui, de ce fait, se multiplient<br />

et augmentent <strong>la</strong> biodiversité du sol. Tout ce<strong>la</strong><br />

grâce à un nutriment naturel minéral relâché par<br />

l’aquatextile pour favoriser le développement des<br />

popu<strong>la</strong>tions de micro-organismes du sol.<br />

Une innovation qui tombe à pic<br />

Lancé dès 2018 après une dizaine d’années de<br />

développement, l’aquatextile GeoClean a déjà<br />

été utilisé avec succès dans plus de 300 projets<br />

en France et en Europe. Il trouve de plus en plus<br />

d’écho à une époque où une bonne gestion des<br />

eaux pluviales est devenue, plus que jamais,<br />

indispensable. L’infiltration de l’eau de pluie sur<br />

site prend de plus en plus le pas sur l’évacuation<br />

vers le réseau d’égouttage, souvent vieillissant<br />

et incapable d’absorber d’énormes quantités<br />

d’eau tombées en peu de temps. On voit ainsi<br />

fleurir les revêtements drainants, notamment<br />

sur les parkings. Le problème est cependant<br />

qu’en l’absence de solution de filtrage, les<br />

hydrocarbures perdus par les voitures en<br />

stationnement finissent par polluer les sols et <strong>la</strong><br />

nappe phréatique. Le rôle de ce nouveau produit<br />

est justement de traiter ces eaux de ruissellement<br />

au moment où elles ne pénètrent dans le sol. De<br />

nombreuses entreprises et organisations mettent<br />

en p<strong>la</strong>ce une politique RSE, dans <strong>la</strong>quelle<br />

une telle démarche a toute sa p<strong>la</strong>ce. L’idée est<br />

d’aller au-delà des réglementations en vigueur<br />

avant qu’elles n'évoluent et ne deviennent<br />

plus contraignantes.<br />

152 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


ESPACE PUBLIC CAHIER<br />

Premier projet belge à Deinze<br />

L’aquatextile peut aussi trouver sa p<strong>la</strong>ce en<br />

remp<strong>la</strong>cement ou en complément d’un système<br />

c<strong>la</strong>ssique de collecte et de stockage des eaux<br />

avant infiltration. Ainsi, pour le parking d’un<br />

magasin LIDL à Deinze, où <strong>la</strong> nappe phréatique<br />

n’est qu’à 1,10 m du sol, était prévu initialement<br />

un système d’évacuation c<strong>la</strong>ssique avec avaloirs,<br />

tuyaux en pente, séparateur d’hydrocarbures,<br />

station de relevage et bassin d’infiltration. Tout<br />

ce<strong>la</strong> a été avantageusement remp<strong>la</strong>cé par une<br />

solution où les avaloirs sont connectés à un<br />

système linéaire en blocs de 35 cm de haut<br />

enveloppés dans un aquatextile afin d’obtenir une<br />

infiltration quasi directe. Une belle optimisation<br />

en termes de facilité de pose, de coûts initiaux, de<br />

fonctionnement (pas de pompes) et d’entretien<br />

(nul avec l’aquatextile).<br />

Simplifiez-vous l’infiltration !<br />

Pour les concepteurs, travailler avec l’aquatextile<br />

permet en outre une plus grande liberté dans<br />

le design du projet. GeoClean se décline en<br />

« Le rôle de l’aquatextile oléodépolluant<br />

GeoClean est de traiter<br />

les eaux de ruissellement au moment<br />

où elles pénètrent dans le sol. »<br />

L’aquatextile GeoClean<br />

représente une solution à <strong>la</strong><br />

fois écologique et économique<br />

pour une infiltration des eaux<br />

de ruissellement débarrassées<br />

des hydrocarbures.<br />

GeoClean se décline en 3 modèles dont les performances de fixation et de biodégradation<br />

varient varie en fonction des spécificités du projet. Ici, une noue d’inflitration.<br />

3 modèles (Origin, Crystal et Pure) dont les<br />

performances de fixation et de biodégradation<br />

varient varie en fonction des spécificités du<br />

projet : volume d’eau à traiter et concentration<br />

en hydrocarbures. Du modeste parking à <strong>la</strong><br />

p<strong>la</strong>teforme logistique, les applications sont<br />

nombreuses : enrobage de bassins d’orage, puits<br />

perdu, noues, p<strong>la</strong>teforme d’engins de chantier, …<br />

Xavier Cornet, commercial interne chez Superp<strong>la</strong>stic<br />

: « Notre rôle chez Superp<strong>la</strong>stic est de faire<br />

prendre conscience aux maîtres d’ouvrage et<br />

bureaux d’études qu’il faut réfléchir différemment<br />

l’infiltration des eaux pluviales. L’aquatextile<br />

GeoClean peut simplifier les projets qui auraient<br />

demandé un séparateur d’hydrocarbures d’une<br />

part, mais il est aussi <strong>la</strong> solution <strong>la</strong> plus simple<br />

pour dépolluer les eaux de ruissellement là où<br />

il n’y a actuellement encore aucune imposition.<br />

La durabilité prouvée du produit est de plus<br />

de 50 ans… Alors, qu’attendez-vous pour faire<br />

travailler <strong>la</strong> nature ? ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 153


Site web<br />

E-Shop 24/7<br />

Atelier<br />

Vos réalisations sur mesure<br />

Conseils<br />

Des professionnels à<br />

votre écoute<br />

Livraisons<br />

Vos commandes directement<br />

sur chantier<br />

Drive-in<br />

Enlèvement: fini les<br />

files d’attente!<br />

Showroom<br />

en plein coeur de Liège


Certification<br />

Inspection<br />

Métrologie<br />

Le futur est circu<strong>la</strong>ire<br />

BE-CERT est résolument engagé dans <strong>la</strong> durabilité et <strong>la</strong> circu<strong>la</strong>rité !<br />

Les développements de <strong>la</strong> certification BENOR contribuent de manière essentielle à une<br />

utilisation qualitative des flux résiduels, des produits recyclés et des matières premières<br />

renouve<strong>la</strong>bles dans le béton pour des applications de haute performance.<br />

www.be-cert.be


CAHIER ESPACE PUBLIC<br />

La numérisation et <strong>la</strong> durabilité<br />

mises en avant avec Q2B et les<br />

nouvelles normes du béton<br />

Concernant <strong>la</strong> durabilité, BE-CERT a de nouveau fait de gros efforts au cours des derniers mois.<br />

En tant qu'organisme de certification pour le béton prêt à l'emploi, le mortier et les matières premières associées, BE-CERT s'est fortement<br />

engagée depuis plusieurs années dans <strong>la</strong> numérisation. Après le développement de l'Extranet de BE-CERT, <strong>la</strong> connexion à <strong>la</strong> toute nouvelle<br />

p<strong>la</strong>teforme Q2B est une deuxième étape importante en peu de temps. Les maîtres d’ouvrage et les entrepreneurs y trouveront tous les<br />

produits certifiés dans une base de données conviviale. En outre, l'année écoulée a également été marquée par de belles avancées dans le<br />

domaine de <strong>la</strong> durabilité, dont les nouvelles normes dans le secteur du béton (NBN B 15-001 et NBN B 15-105) sont les principaux exemples.<br />

Texte Tim Janssens | Photos BE-CERT<br />

La p<strong>la</strong>teforme Q2B – pour « Quality to Build » –<br />

regroupe tous les produits de construction certifiés<br />

en Belgique. Les <strong>la</strong>bels concernés sont BENOR,<br />

COPRO et ATG. Les maîtres d'ouvrage et les<br />

entrepreneurs peuvent effectuer des recherches<br />

sur base du produit ou du fabricant et consulter<br />

toutes les informations connexes en quelques<br />

clics : données sur le produit et le fabricant,<br />

certificat, fiche technique, règlements... BE-CERT<br />

a été étroitement impliquée dans cette initiative<br />

via l'asbl BENOR et a naturellement connecté<br />

ses propres données à <strong>la</strong> p<strong>la</strong>teforme. « Il y a<br />

tellement de produits de construction différents<br />

qui circulent sur le marché qu'il n'est pas toujours<br />

facile d’y voir c<strong>la</strong>ir. À cet égard, <strong>la</strong> p<strong>la</strong>teforme<br />

Q2B est un guide pratique pour les utilisateurs<br />

qui souhaitent recourir à des produits offrant une<br />

garantie de qualité », explique Caroline Ladang,<br />

directrice de BE-CERT.<br />

Complémentarité avec l’Extranet<br />

Le <strong>la</strong>ncement de Q2B a eu lieu peu après celui<br />

de l'Extranet de BE-CERT. Les deux p<strong>la</strong>teformes ne<br />

se font-elles pas concurrence ? « Bien au contraire,<br />

elles sont extrêmement complémentaires »,<br />

répond Caroline Ladang avec conviction. « Q2B se<br />

concentre explicitement sur les utilisateurs, tandis<br />

que notre Extranet est principalement destiné aux<br />

détenteurs de certificats. Bien que les avantages<br />

soient identiques dans les deux cas : une charge<br />

administrative moindre et un fonctionnement plus<br />

rapide et plus précis. Q2B et l'Extranet de BE-CERT<br />

font tous deux partie d'un vaste p<strong>la</strong>n à long terme<br />

visant à rendre entièrement numérique le flux<br />

administratif lié à <strong>la</strong> certification. Dans un avenir<br />

proche, nous prendrons de nouvelles mesures<br />

dans ce sens. Les rapports d'inspection et d'audit<br />

devraient être disponibles pour une consultation<br />

numérique le jour suivant leur réalisation. Et<br />

La numérisation et <strong>la</strong> durabilité sont deux<br />

priorités majeures pour BE-CERT.<br />

156 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


ESPACE PUBLIC CAHIER<br />

« La p<strong>la</strong>teforme Q2B est un guide pratique pour les utilisateurs qui souhaitent recourir<br />

à des produits offrant une garantie de qualité », explique Caroline Ladang.<br />

rapidement quels <strong>la</strong>boratoires sont accrédités<br />

pour quels essais au sein d’un processus de<br />

certification. Nous voulons également regrouper<br />

les invitations et les documents re<strong>la</strong>tifs aux<br />

réunions et aux comités que BE-CERT gère sur<br />

notre Extranet. En bref, notre transition numérique<br />

est loin d'être achevée ! »<br />

Q2B se concentre explicitement sur les utilisateurs, tandis que l’Extranet de<br />

BE-CERT est principalement destiné aux détenteurs de certificats.<br />

« Q2B et l'Extranet de BE-CERT font tous<br />

deux partie d'un vaste p<strong>la</strong>n à long terme<br />

visant à rendre entièrement numérique le<br />

flux administratif lié à <strong>la</strong> certification. »<br />

au lieu de saisir et d'envoyer manuellement les<br />

résultats des essais de <strong>la</strong>boratoire, nous voulons<br />

les rendre disponibles via notre Extranet le plus<br />

rapidement possible. Il en va de même pour les<br />

rapports d'étalonnage du service de métrologie,<br />

qui seront bientôt disponibles sur notre Extranet<br />

et ne devront donc plus être diffusés par courrier<br />

postal ou électronique. Un autre projet en<br />

préparation est <strong>la</strong> gestion des <strong>la</strong>boratoires. Ce<strong>la</strong><br />

permettra aux détenteurs de certificats de vérifier<br />

Béton produit avec des matières<br />

premières alternatives<br />

Concernant <strong>la</strong> durabilité, BE-CERT a encore<br />

fait de gros efforts au cours des derniers mois.<br />

« Début juillet, <strong>la</strong> nouvelle norme belge sur le<br />

béton NBN B 15-001, dans <strong>la</strong>quelle BE-CERT a été<br />

étroitement impliquée, a été publiée », explique<br />

Caroline Ladang. « La version précédente de cette<br />

norme faisait déjà référence à <strong>la</strong> norme NBN B 15-<br />

100 en ce qui concerne les liants alternatifs, et<br />

dans <strong>la</strong> nouvelle version, également publiée en<br />

juillet, <strong>la</strong> référence à <strong>la</strong> norme parallèle NBN B 15-<br />

105 pour les matériaux inertes a été ajoutée. Ces<br />

deux dernières définissent une méthodologie<br />

pour démontrer <strong>la</strong> durabilité et l’aptitude à<br />

l’emploi du béton produit avec des matières<br />

premières alternatives. Un producteur de béton<br />

peut utiliser cette méthodologie pour produire<br />

du béton avec une part plus élevée de béton et<br />

de mé<strong>la</strong>nges de granu<strong>la</strong>ts recyclés que ce que<br />

<strong>la</strong> norme béton autorise actuellement. En outre,<br />

<strong>la</strong> méthodologie peut également être appliquée,<br />

par exemple, au sable recyclé, qui n'entre pas<br />

dans le champ d'application de <strong>la</strong> norme béton.<br />

Il s'agit d'une nouveauté importante pour <strong>la</strong><br />

durabilité, car des alternatives aux matériaux<br />

inertes sont recherchées, leurs stocks n'étant<br />

pas inépuisables. De cette manière, nous nous<br />

dirigeons progressivement vers un monde (de <strong>la</strong><br />

construction) plus durable ! » ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 157


RÉSINES DE SOL<br />

MEMBRANES<br />

ÉTANCHÉITÉ<br />

GEOTECH<br />

SPÉCIALITÉS<br />

W H E R E C H E M I S T R Y M E E T S C O N S T R U C T I O N<br />

FM 78518<br />

EMS 716699<br />

G U L K E N R O D E S T R A A T 3 | B - 2 1 6 0 W O M M E L G E M | T E L : + 3 2 ( 0 ) 3 3 2 0 0 2 1 1 | I N F O @ R E S I P L A S T . B E | W W W . R E S I P L A S T . B E | I N F O @ S P E T E C . B E | W W W . S P E T E C . B E<br />

STEPOC® - BELOMUR® - BLOC CALIBRÉ À COLLER - BLOC BÉTON<br />

UNE GAMME ÉTENDUE D’ÉLÉMENTS L DE SOUTÈNEMENT PRÉFABRIQUÉS;<br />

LA SOLUTION TECHNIQUE, DURABLE ET ESTHÉTIQUE<br />

Depuis plus de 60 ans,<br />

nous travaillons le béton<br />

pour soutenir vos projets !<br />

2, rue de <strong>la</strong> Dolomie - 5580 Rochefort<br />

084 21 34 40 - info@betonde<strong>la</strong>lomme.be


ESPACE PUBLIC CAHIER<br />

Membrane liquide é<strong>la</strong>stique et couche d'usure<br />

Solutions à base de résine fonctionnelles<br />

et sans joint pour les espaces publics<br />

Les systèmes Polyac PMMA applicables à froid pour l'étanchéité et <strong>la</strong> protection des structures contre les gaz d'échappement contiennent<br />

une membrane PUMA qui combine les avantages du PMMA et des PU. La flexibilité et <strong>la</strong> résistance des PU sont associées aux avantages du<br />

(P)MMA ou du durcissement très rapide, même à des températures inférieures à zéro.<br />

Texte & photos Resip<strong>la</strong>st<br />

Pour les surfaces praticables ou carrossables, une couche de protection et<br />

d'usure à base de PUMA est prévue par-dessus <strong>la</strong> membrane. Divers agrégats<br />

(de couleur) ou des billes de verre peuvent être saupoudrés pour augmenter <strong>la</strong><br />

résistance au glissement, le tout pouvant être fini ou non avec une couche de<br />

finition colorée. Toutes sortes de structures dans les espaces publics peuvent<br />

ainsi être protégées pour augmenter leur durée de vie : ponts, tunnels, métros,<br />

parkings et garages, toitures, terrasses et balcons, quais, abris à vélos, etc.<br />

Pour les parkings intérieurs et les sols des espaces publics intérieurs, <strong>la</strong><br />

couche d'usure forme un revêtement étanche aux liquides, avec une finition<br />

conforme aux souhaits du client final. Les revêtements en résine gravillonnée<br />

Polyac sont également disponibles comme marquage extérieur et routier.<br />

Les systèmes Polyac sont des solutions durables et rentables, rapides à<br />

mettre en œuvre et permettant de limiter le temps de mise hors service lors<br />

de rénovations. Les produits sont faciles à utiliser et peuvent être appliqués<br />

sans joint, sur des supports de différentes natures, même de forme complexe.<br />

Mortiers de réparation à durcissement rapide<br />

Dans <strong>la</strong> gamme Resip<strong>la</strong>st pour les espaces publics, on trouve aussi deux mortiers<br />

à durcissement rapide aux propriétés exceptionnelles : Polyac M et Epicol T.<br />

Polyac M est une résine MMA à durcissement rapide utilisée en combinaison<br />

avec des charges comme le mortier acrylique ou le béton polymère. Une<br />

résistance mécanique très élevée est obtenue en une heure, après quoi <strong>la</strong><br />

réparation peut déjà être mise en service. Par rapport au béton et à l'asphalte<br />

coulés, le produit peut subir des impacts de trafic importants et très fréquents<br />

sans se fissurer ni se tasser. Polyac M est principalement utilisé pour <strong>la</strong><br />

réparation des tabliers de pont et de l'asphalte, ainsi que le scellement de<br />

joints de di<strong>la</strong>tation autour des p<strong>la</strong>ques d'égout.<br />

Epicol T est une pâte malléable à base d'époxy, sans retrait, qui convient pour<br />

le colmatage, le mode<strong>la</strong>ge et <strong>la</strong> réparation, et qui peut être appliquée sous<br />

l'eau. Le produit adhère au bois, à <strong>la</strong> pierre, au béton et au métal et forme un<br />

scellement solide en moins de 12 h, qui peut être poncé et peint. ❚<br />

Chantier Kruispoortbrug<br />

à Bruges.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 159


CAHIER ESPACE PUBLIC<br />

Tendances dans le traitement de surface du béton<br />

pour les revêtements décoratifs des chaussées<br />

Le béton est sans aucun doute de plus en plus utilisé dans les espaces publics et les environnements urbains. Tant avec des produits<br />

préfabriqués en béton qu’avec du béton coulé en p<strong>la</strong>ce, le concepteur/l’architecte se voit proposer une <strong>la</strong>rge gamme de formes, de couleurs<br />

et de textures. Ce matériau permet de donner à <strong>la</strong> fois un look moderne et épuré et un look rustique ou d’intégrer harmonieusement <strong>la</strong><br />

surface dans l’environnement.<br />

Texte & photos FEBELCEM<br />

C’est surtout le béton <strong>la</strong>vé qui est très popu<strong>la</strong>ire.<br />

Cette technique consiste à pulvériser un retardateur<br />

de prise sur <strong>la</strong> surface du béton frais et<br />

après quelques heures à enlever le mortier et <strong>la</strong><br />

<strong>la</strong>itance en surface, généralement avec de l’eau<br />

sous haute pression pour rendre visibles les<br />

gravillons en surface. En jouant avec <strong>la</strong> couleur<br />

des gravillons et du mortier sous-jacent, <strong>la</strong> couleur<br />

de fond et les contrastes peuvent être ajustés. En<br />

raison d’une connaissance et d’une expérience<br />

accrues des fournisseurs, des concepteurs et<br />

des entrepreneurs, <strong>la</strong> qualité des projets réalisés<br />

s’est accrue de façon continue au cours des<br />

dernières décennies.<br />

Mais ces dernières années, nous avons également<br />

constaté un intérêt accru pour d’autres traitements<br />

de surface. La plupart sont des traitements<br />

mécaniques du béton récemment durci : polissage<br />

ou ponçage, bouchardage et grenail<strong>la</strong>ge. Pour <strong>la</strong><br />

finition du béton frais, à côté du ba<strong>la</strong>yage et du<br />

<strong>la</strong>vage, il est aussi possible de faire glisser un toile<br />

de jute sur le béton frais.<br />

Polissage ou ponçage<br />

Nous n’entendons pas par là le polissage du<br />

béton frais par finition par hélicoptère, mais le<br />

ponçage d’environ 4 mm de <strong>la</strong> surface du béton<br />

durci au moyen de disques rotatifs. De cette<br />

façon, les pierres poncées et le mortier deviennent<br />

visibles sur un même p<strong>la</strong>n. Le béton n’a pas<br />

besoin d’être complètement durci ; le traitement<br />

d’un béton routier c<strong>la</strong>ssique peut être effectué<br />

après seulement 48 heures. Cette technique est<br />

également utilisée pour les sols intérieurs mais<br />

généralement avec une finition polie bril<strong>la</strong>nte.<br />

Pour les revêtements extérieurs, <strong>la</strong> résistance au<br />

glissement doit toujours être prise en compte et le<br />

ponçage est limité à un « grain plus grossier ». Ce<br />

traitement peut être combiné avec l’incorporation<br />

d’autres matériaux dans <strong>la</strong> couche supérieure. Il<br />

peut s’agir, par exemple, de gravillons de verre ou<br />

de pierres phosphorescentes, qui sont b<strong>la</strong>nches à<br />

<strong>la</strong> lumière du jour mais s’illuminent en bleu, jaune<br />

ou vert dans l’obscurité.<br />

Quelques projets de référence : P<strong>la</strong>ce de<br />

l’Atomium à Bruxelles – Strekdammen à Ostende –<br />

Schengenplein à Anvers.<br />

Bouchardage<br />

La surface est martelée au moyen d’outils mécaniques,<br />

équipés de burins pointus. Parfois, le ponçage<br />

est fait à l’avance. Le résultat est une surface<br />

rugueuse avec un apparence plutôt rustique.<br />

Grenail<strong>la</strong>ge<br />

On parle de sab<strong>la</strong>ge ou de grenail<strong>la</strong>ge en fonction<br />

du matériau de grenail<strong>la</strong>ge utilisé. Ce matériau,<br />

ainsi que l’intensité, l’angle du grenail<strong>la</strong>ge et <strong>la</strong><br />

Exemples de surfaces polies de p<strong>la</strong>ques d’essai en béton – à gauche un béton anthracite avec des gravillons de verre<br />

incorporés – à droite une composition avec des gravillons b<strong>la</strong>ncs et noirs et des gravillons lumineux incorporés.<br />

160 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


ESPACE PUBLIC CAHIER<br />

Dinant, surface bouchardée de <strong>la</strong> p<strong>la</strong>ce J. Patenier.<br />

Hemiksem, Abdijstraat, finition du béton avec une toile de jute – exécution et résultat.<br />

« Tant avec des produits préfabriqués en béton qu’avec du<br />

béton coulé en p<strong>la</strong>ce, le concepteur/l’architecte se voit proposer<br />

une <strong>la</strong>rge gamme de formes, de couleurs et de textures. »<br />

vitesse de progression déterminent l’apparence<br />

finale. Avec un léger sab<strong>la</strong>ge, les sommets des<br />

gravillons sous le mortier seront à peine rendus<br />

visibles. Une surface semb<strong>la</strong>ble au béton <strong>la</strong>vé<br />

peut être obtenue par un grenail<strong>la</strong>ge intensif. Le<br />

grenail<strong>la</strong>ge se différencie du <strong>la</strong>vage par les petits<br />

éc<strong>la</strong>ts dans les gravillons de surface.<br />

Traînage d’une toile de jute<br />

Sur les autoroutes allemandes, ce<strong>la</strong> a été appliqué<br />

pendant des années en traînant mécaniquement<br />

une toile de jute avec un mouvement ondu<strong>la</strong>nt.<br />

La texture peut être comparée à un coup de ba<strong>la</strong>i<br />

léger et ondulé. Pour les espaces publics, ce<strong>la</strong> peut<br />

simplement être fait manuellement, tout comme<br />

avec le ba<strong>la</strong>i, immédiatement après le cou<strong>la</strong>ge,<br />

le compactage et le nivellement du béton. Un<br />

premier projet a été réalisé dans <strong>la</strong> Abdijstraat à<br />

Hemiksem pour un revêtement extérieur, conçu<br />

par Bureau France de Lier.<br />

Le bon choix<br />

Il appartient au concepteur, en fonction de<br />

l’apparence souhaitée de <strong>la</strong> surface, et en tenant<br />

compte des conditions d’exécution, du prix de<br />

revient, des dé<strong>la</strong>is, etc. de faire le bon choix de<br />

finition de surface du béton frais ou de traitement<br />

du béton durci. Pour les traitements mécaniques,<br />

il est conseillé de faire appel à des entreprises<br />

spécialisées qui disposent des machines nécessaires<br />

et peuvent présenter des références réussies. ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 161


Le béton, au cœur de <strong>la</strong><br />

construction durable<br />

Par sa couleur c<strong>la</strong>ire, le béton reflète <strong>la</strong><br />

lumière et offre ainsi une surface plus<br />

fraîche. Ensemble avec les zones vertes,<br />

les revêtements en béton contribuent<br />

au développement d’un espace public<br />

durable et résistant aux conséquences<br />

du changement climatique.<br />

©FEBELCEM<br />

Bld. du Souverain, 68 B11 - 1170 Bruxelles - Tel. 02 645 52 11<br />

info@febelcem.be - www.febelcem.be<br />

Partenaire de<br />

infobeton.be<br />

PUB-CLW-Novembre2022.indd 1 03/11/2022 14:00:55<br />

Pour les chemins et les sentiers<br />

Alternatives<br />

durables<br />

• confortable pour les cyclistes, les<br />

marcheurs et les personnes handicapées<br />

• belle apparence naturelle<br />

• infrastructure bon marché<br />

• très peu de ramollissement<br />

avec des pluies prolongées<br />

• stabilité, même sur les pentes<br />

• approprié pour <strong>la</strong> réutilisation<br />

Koers bvba • Quellinstraat 49 • 2018 Antwerpen • 03-205 92 96 • www.koersmix.be


ESPACE PUBLIC CAHIER<br />

Urban Cooling System contre l’effet<br />

« îlot de chaleur urbain »<br />

Les changements climatiques et l’aménagement des zones urbaines actuelles contribuent à <strong>la</strong> formation d’îlots de chaleur. Des<br />

matériaux comme l’asphalte et le béton peuvent devenir jusqu’à deux fois plus chauds que <strong>la</strong> température extérieure et font augmenter<br />

<strong>la</strong> température ambiante. L’allongement des périodes de sécheresse rend essentielle une mise à profit optimale des eaux pluviales,<br />

notamment dans les zones urbaines chaudes où l’évaporation se déroule plus rapidement.<br />

Texte & photos Koers<br />

Un revêtement semi-dur a un effet positif sur<br />

<strong>la</strong> température ambiante et l’évacuation des<br />

eaux pluviales. Chaque revêtement semi-dur a<br />

des propriétés et une couleur spécifique. Les<br />

revêtements semi-durs de Koers se distinguent par<br />

leurs compositions uniques qui leur permettent<br />

de conserver une structure ouverte, assurant un<br />

apport d’oxygène et d’eau.<br />

Système capil<strong>la</strong>ire<br />

Le Permavoid® Capil<strong>la</strong>ir Irrigatie Systeem de New<br />

Urban Standard est un système faisant office de<br />

tampon qui se compose d’unités emballées dans<br />

Le PCIS est un système faisant office de tampon qui<br />

se compose d’unités emballées dans un film et qui<br />

retiennent l’eau.<br />

Le revêtement semi-dur absorbe les eaux pluviales jusqu’à sa<br />

capacité de rétention et <strong>la</strong>isse passer l’excès d’eau vers le PCIS.<br />

« Un résultat optimal est obtenu en<br />

combinant un revêtement semidur<br />

Koersmix avec le Permavoid ®<br />

Capil<strong>la</strong>ir Irrigatie Systeem (PCIS). »<br />

un film et qui retiennent l’eau. Les eaux pluviales,<br />

qui sont habituellement évacuées, sont stockées<br />

provisoirement. Si un déficit hydrique apparaît<br />

dans <strong>la</strong> couche supérieure, les eaux pluviales<br />

retenues sont utilisées pour faire retrouver au<br />

sol sa capacité de rétention, au moyen de toiles<br />

capil<strong>la</strong>ires et de cylindres.<br />

Combinaison gagnante<br />

Un résultat optimal est obtenu en combinant un<br />

revêtement semi-dur Koersmix avec le Permavoid®<br />

Capil<strong>la</strong>ir Irrigatie Systeem (PCIS). Le revêtement<br />

semi-dur absorbe alors les eaux pluviales jusqu’à<br />

sa capacité de rétention et <strong>la</strong>isse passer l’excès<br />

d’eau vers le PCIS. Lorsque le revêtement semi-dur<br />

est au dessous de <strong>la</strong> capacité de rétention, les<br />

eaux pluviales peuvent être ramenées par effet<br />

capil<strong>la</strong>ire vers le Koersmix. Il est ainsi possible de<br />

prolonger l’action rafraîchissante du revêtement<br />

semi-dur humide.<br />

Ce système combiné (Urban Cooling System)<br />

est en mesure de stocker l’afflux d’eau<br />

provenant des précipitations intenses, de <strong>la</strong><br />

<strong>la</strong>isser s’infiltrer progressivement, d’éviter<br />

une surcharge du réseau d’égouts et de<br />

rafraîchir l’environnement.<br />

Koers et New Urban Standard travaillent autant<br />

que possible selon le principe cradle to cradle<br />

(« du berceau au berceau »). ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 163


PRODUIT<br />

DU BÉTON<br />

PRÉFABRIQUÉ<br />

POUR TOUS LES TRAVAUX<br />

DE TERRASSEMENT ET<br />

D’INFRASTRUCTURES<br />

MURS DE SOUTÈNEMENT<br />

ÉLÉMENTS DE COIN<br />

PANNEAUX À SCELLER<br />

CANIVEAUX<br />

+32 (0)56 55 48 53<br />

INFO@COBEFA.BE<br />

Un autre regard sur <strong>la</strong> fonte...<br />

VOTRE PARTENAIRE PRIVILÉGIÉ,<br />

SOUCIEUX DE L’ENVIRONNEMENT.<br />

Notre fonderie est désormais<br />

100 % climatiquement neutre.<br />

FONDATEL s’engage pour le climat et<br />

s’aligne sur <strong>la</strong> Directive Européenne IED,<br />

tout en mettant en p<strong>la</strong>ce des actions<br />

concrètes de réduction des émissions<br />

sur l’ensemble de ses sites de<br />

production.<br />

FONDATEL.COM<br />

Fondatel-CO2-fr.indd 1 11/10/2022 17:24:26


ESPACE PUBLIC CAHIER<br />

Recréer le lien eau-sol-végétal dans l’espace urbain<br />

Limiter l’impact de l’aménagement<br />

Les enjeux de l’urbanisation ont évolué. On tend de plus en plus vers un modèle de ville résiliente, adapté au changement climatique<br />

et redonnant sa p<strong>la</strong>ce à <strong>la</strong> nature. Ce retour de <strong>la</strong> nature en ville implique de repenser l’aménagement sous un angle favorable à <strong>la</strong><br />

biodiversité. Tel est précisément l’engagement d’O2D Environnement. Son concept O2D ® est fondé sur un système de sol « ouvert »<br />

perméable à l’eau et à l’air, qui a pour objectif de préserver les fonctions naturelles du sol.<br />

Texte Luc Ophals | Photos O2D Environnement<br />

Le concept O2D ®<br />

Le concept des systèmes de sol O2D® repose sur <strong>la</strong> combinaison d’une<br />

typologie de fondation (minérale ou organique), de <strong>la</strong> dalle support<br />

TTE® et de plusieurs possibilités de remplissage. La dalle TTE® a été<br />

développée de façon à présenter une densité de matière importante<br />

(28 kg/m 2 ). Elle offre une capacité de portance très élevée. Sa rigidité,<br />

son système d’assemb<strong>la</strong>ge et sa <strong>la</strong>rge surface de contact au sol offrent<br />

une répartition <strong>la</strong>térale des charges optimale, tandis que sa forme<br />

rectangu<strong>la</strong>ire permet d’adapter les types de pose (chevron ou quinconce)<br />

pour une plus grande stabilité de <strong>la</strong> surface portante. Véritable écomatériau,<br />

elle est produite en Belgique à partir de matières p<strong>la</strong>stiques<br />

100% recyclées et recyc<strong>la</strong>bles. Le principal avantage technique est<br />

l’infiltration à 100% des précipitations, au point de chute, sans<br />

ruissellement de surface, ce qui permet de déconnecter du réseau<br />

d’assainissement toute <strong>la</strong> surface de parking ou voie d’accès et de lutter<br />

contre le risque d’inondation.<br />

Sur ce même support portant, <strong>la</strong> dalle, le concept propose une modu<strong>la</strong>rité<br />

de remplissage, qui se décline en quatre systèmes de sol drainant : O2D<br />

Green, le système de sol drainant végétalisé avec engazonnement sur<br />

p<strong>la</strong>ce ou dalles pré-engazonnées ; O2D Pavé, le système de sol drainant<br />

pavé particulièrement adapté à <strong>la</strong> circu<strong>la</strong>tion des piétons, PMR, cycles,<br />

véhicules légers et lourds occasionnels ; O2D Minéral, le système de<br />

sol drainant gravier privilégié pour le stationnement longue durée<br />

(gares, aéroports) ou occasionnel sur une grande superficie (parkings<br />

de co-voiturage, parkings-re<strong>la</strong>is et parkings de logements collectifs)<br />

; et enfin, O2D Mulch, le système de sol drainant organique, véritable<br />

alternative au remplissage gravier qui apporte une plus-value paysagère<br />

(meilleure intégration grâce à l’esthétique naturelle des copeaux de<br />

bois) et environnementale (réservoir d’humidité, aération, support de<br />

biodiversité du sol).<br />

Les solutions de revêtements de sol perméables O2D® allient performances<br />

techniques, bénéfices environnementaux et intégration paysagère.<br />

Bénéfices environnementaux<br />

La réduction de l’effet d’îlot de chaleur urbain<br />

Contrairement aux matériaux de surface fermés, les systèmes de sol<br />

perméables O2D® rétablissent les échanges eau-sol-air et ne contribuent pas à<br />

l’échauffement de <strong>la</strong> température ambiante. Ils <strong>la</strong>issent circuler l’air et s’infiltrer<br />

l’eau. C’est d’autant plus appréciable en période de canicule. Le gain thermique<br />

varie, selon le système, de 0,7° C à 6°C (jour) et de 6,1°c à 6,8°C (nuit).<br />

Préservation de <strong>la</strong> biodiversité des sols<br />

Des relevés ont mis en évidence <strong>la</strong> présence d’une mésofaune variée dans<br />

les substrats de remplissage et de fondations des systèmes O2D®. L’activité<br />

microbienne relevée est comparable à celle mesurée dans des pelouses en<br />

milieu urbain.<br />

Surface éco-aménagée favorable aux écosystèmes<br />

L’infiltration à 100% des eaux pluviales concourt à rétablir l’équilibre<br />

hydrique des sols, à recharger les nappes phréatiques et à rendre <strong>la</strong> ressource<br />

EAU disponible pour le végétal<br />

Intégration paysagère<br />

Les solutions de dalles alvéo<strong>la</strong>ires O2D® offre une grande modu<strong>la</strong>rité de<br />

remplissages sur un même socle portant qui permet d’alterner les surfaces<br />

végétalisées et minérales. La délimitation des stationnements ou le marquage<br />

et <strong>la</strong> création de logotypes sont possibles grâce à l’insertion de pavés<br />

béton disponibles en plusieurs coloris. Cette liberté de conception favorise<br />

l’intégration paysagère et l’adaptation aux usages (piétons ou véhicules).<br />

Eco-matériau et production vertueuse<br />

La dalle TTE® est produite à partir de déchets recyclés. Les partenaires<br />

producteurs de substrats sont sélectionnés selon des critères de qualité et un<br />

mode de production vertueux intégrant le recyc<strong>la</strong>ge de déchets de construction<br />

et de déchets verts. Et dans le souci de réduire l’impact carbone, O2D<br />

Environnement s’efforce de réduire au maximum les distances de transport<br />

nécessaires aux approvisionnements en privilégiant les acteurs locaux. ❚<br />

O2D Green<br />

O2D Pavé<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 165


CAHIER ESPACE PUBLIC<br />

Un nouveau marquage au sol pour<br />

améliorer <strong>la</strong> sécurité des enfants<br />

En <strong>Wallonie</strong>, deux enfants sont victimes chaque jour d'un accident de <strong>la</strong> route aux heures d’entrée et de sortie de c<strong>la</strong>sse. Afin<br />

d’augmenter <strong>la</strong> sécurité aux abords des écoles, <strong>la</strong> Région wallonne consacre 7 millions € pour renforcer <strong>la</strong> visibilité des abords des<br />

établissements sco<strong>la</strong>ires grâce à un nouveau marquage inédit en <strong>Wallonie</strong>. Plus de 750 abords d’écoles fondamentales seront ainsi mieux<br />

sécurisés en 2023.<br />

Texte Service Public de <strong>Wallonie</strong> (SPW) | Photos SPW-MI-G. Michaux<br />

À ce jour, 132 communes ont manifesté leur intérêt pour le p<strong>la</strong>cement de ce<br />

marquage au sol spécifique.<br />

Grâce à celui-ci, les abords des écoles seront divisés en trois zones : une zone<br />

d'entrée, une zone de rappel et une zone d'éveil identifiées au sol. L'objectif<br />

est de maintenir l'attention des usagers de <strong>la</strong> route tout au long du tronçon<br />

couvert et de les faire ralentir plus tôt.<br />

Zone d'entrée : L'objectif est de signifier l'entrée dans <strong>la</strong> zone de l'école et<br />

de rappeler <strong>la</strong> signalisation verticale existante. Ce message sera exprimé<br />

par un marquage au sol constitué d'une double ligne b<strong>la</strong>nche encadrant le<br />

marquage du signal.<br />

Zone de rappel : L'objectif est de maintenir l'attention des conducteurs le<br />

long du tronçon. Cette zone de rappel sera signifiée par un marquage de<br />

carrés colorés espacés et disposés de manière aléatoire.<br />

Zone d'éveil : L'objectif est de signifier <strong>la</strong> proximité immédiate de l'accès à<br />

l'école ou du passage piéton. Elle sera matérialisée par un marquage dense<br />

de carrés colorés disposés de manière aléatoire.<br />

Une première école, l'école fondamentale de Barvaux-en-Condroz, bénéficie<br />

déjà de ce nouveau marquage au sol. Dans un second temps, l'ensemble<br />

des communes qui ont manifesté leur intérêt vont pouvoir bénéficier de ce<br />

marquage dans le courant 2023. ❚<br />

les abords des écoles seront divisés en trois zones : une zone d'entrée, une zone de rappel et une zone d'éveil identifiées au sol.<br />

« La Région wallonne consacre 7 millions € pour renforcer <strong>la</strong><br />

visibilité des abords des établissements sco<strong>la</strong>ires grâce à un<br />

nouveau marquage inédit en <strong>Wallonie</strong>. »<br />

166 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


ESPACE PUBLIC CAHIER<br />

Plus de 750 abords d’écoles<br />

fondamentales seront ainsi<br />

mieux sécurisés en 2023.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 167


LOCATION ET VENTE DE PLAQUES DE ROULAGE ET MATELAS PELLES<br />

Schrijnwerkers<strong>la</strong>an 5 ZI De Zaat 9140 Temse<br />

Tél 03/711 19 91 info@stevens-april.be www.stevens-april.be<br />

P<strong>la</strong>ques de rou<strong>la</strong>ge 5.000x1.000x10mm 5.000x1.500x10 ou 15mm<br />

P<strong>la</strong>ques synthétiques Plusieures dimensions et utilisations<br />

Mate<strong>la</strong>s pelles Longueur de 5.000 à 7.000mm Epaisseur de 70 à 200mm<br />

Schrijnwerkers<strong>la</strong>an 5 - ZI De Zaat - B-9140 Temse<br />

Tél. 03/710 50 00 - info@p<strong>la</strong>quesderou<strong>la</strong>ge.be - www.p<strong>la</strong>quesderou<strong>la</strong>ge.be<br />

Schrijnwerkers<strong>la</strong>an 5 ZI De Zaat 9140 Temse<br />

Tél 03/711 19 91 info@stevens-april.be www.stevens-april.be<br />

LOCATION ET VENTE DE PLAQUES DE ROULAGE ET MATELAS PELLES<br />

LOCATION<br />

LOCATION<br />

ET LOCATION VENTE DE<br />

ET<br />

ET<br />

VENTE<br />

PLAQUES VENTE<br />

DE<br />

DE DE<br />

PLAQUES<br />

PLAQUES ROULAGE<br />

DE<br />

DE<br />

ROULAGE<br />

ET ROULAGE MATELAS<br />

ET<br />

ET<br />

MATELAS<br />

PELLES MATELAS<br />

PELLES<br />

PELLES<br />

P<strong>la</strong>ques de rou<strong>la</strong>ge 5.000x1.000x10mm 5.000x1.500x10 ou 15mm<br />

P<strong>la</strong>ques synthétiques Plusieures dimensions et utilisations<br />

Mate<strong>la</strong>s pelles Longueur de 5.000 à 7.000mm Epaisseur de 70 à 200mm<br />

Schrijnwerkers<strong>la</strong>an 5 - ZI De Zaat - B-9140 Temse<br />

Tél. 03/710 50 00 - info@p<strong>la</strong>quesderou<strong>la</strong>ge.be - www.p<strong>la</strong>quesderou<strong>la</strong>ge.be<br />

P<strong>la</strong>ques de rou<strong>la</strong>ge 5.000x1.000x10mm 5.000x1.500x10 ou 15mm<br />

P<strong>la</strong>ques de rou<strong>la</strong>ge P<strong>la</strong>ques 5.000x1.000x10mm de rou<strong>la</strong>ge 5.000x1.000x10mm 5.000x1.500x10 5.000x1.500x10 ou 15mm ou 15mm<br />

P<strong>la</strong>ques synthétiques Plusieures dimensions et utilisations<br />

P<strong>la</strong>ques synthétiques P<strong>la</strong>ques synthétiques Plusieures dimensions Plusieures et utilisations dimensions et utilisations<br />

Mate<strong>la</strong>s pelles Longueur de 5.000 à 7.000mm Epaisseur de 70 à 200mm<br />

Mate<strong>la</strong>s pelles Mate<strong>la</strong>s Longueur pelles de 5.000 Longueur à 7.000mm de 5.000 Epaisseur à 7.000mm de 70 Epaisseur à 200mm de 70 à 200mm<br />

Schrijnwerkers<strong>la</strong>an 5 - ZI De Zaat - B-9140 Temse<br />

Schrijnwerkers<strong>la</strong>an Schrijnwerkers<strong>la</strong>an 5 - ZI De Zaat 5 - ZI B-9140 De Zaat Temse - B-9140 Temse<br />

Tél. 03/710 50 00 - info@p<strong>la</strong>quesderou<strong>la</strong>ge.be - www.p<strong>la</strong>quesderou<strong>la</strong>ge.be<br />

Tél. 03/710 50 Tél. 003/710 - info@p<strong>la</strong>quesderou<strong>la</strong>ge.be 50 00 - info@p<strong>la</strong>quesderou<strong>la</strong>ge.be - www.p<strong>la</strong>quesderou<strong>la</strong>ge.be<br />

- www.p<strong>la</strong>quesderou<strong>la</strong>ge.be


MAÎTRISEZ TOUT,<br />

TOUJOURS ET PARTOUT<br />

Vous avez besoin de ce qui se fait de mieux pour ce qui<br />

compte vraiment. Les Takeuchi sont fiables et<br />

indestructibles. Prêtes à relever tous les défis.<br />

Elles intègrent <strong>la</strong> technologie japonaise <strong>la</strong> plus poussée,<br />

ciblée sur vos besoins. Vous gardez <strong>la</strong> maîtrise totale à<br />

tout moment et vous maximisez les performances.<br />

Car chez nous, travailler se conjugue avec réussir !<br />

Découvrez les nouveaux pelles à rayon court<br />

Takeuchi sur www.takeuchibenelux.com<br />

takeuchibenelux.com


De nouvelles pelles à rayon court et<br />

grues mobiles Takeuchi arrivent !<br />

La nouvelle pelle à rayon court TB325R a récemment rejoint <strong>la</strong> série 3 de Takeuchi. Dès <strong>la</strong> fin du mois de novembre, <strong>la</strong> TB335R de 3,5 tonnes<br />

sera également disponible ! L’année prochaine, nous ne resterons pas non plus les bras croisés : d’ici <strong>la</strong> mi-2023, <strong>la</strong> TB350R et <strong>la</strong> TB395W<br />

viendront compléter <strong>la</strong> gamme. Nous vous en disons un peu plus sur ces nouveaux modèles Takeuchi.<br />

Texte et photos Takeuchi<br />

Takeuchi TB335R<br />

La TB335R est une pelle à rayon court d’un<br />

poids de 3,5 tonnes environ. Mais ce qui rend<br />

ce nouveau modèle unique, c’est sa cabine<br />

incroyablement spacieuse et confortable. La<br />

machine est équipée notamment :<br />

• d’un écran tactile de 7 pouces<br />

• d’une climatisation (en option)<br />

• d’une radio DAB+ avec kit mains libres<br />

• de pédales rabattables<br />

La TB335R offre également l’avantage d’être<br />

incroyablement stable malgré son arrière plus<br />

court. Grâce à sa conception judicieuse, le centre<br />

de gravité de <strong>la</strong> machine est idéalement situé.<br />

« Takeuchi présente de nouvelles pelles<br />

à rayon cout et une nouvelle version de<br />

sa grue mobile. »<br />

Ce qui rend <strong>la</strong> nouvelle<br />

TB335R unique, c’est sa<br />

cabine incroyablement<br />

spacieuse et confortable.<br />

170 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Tous les points de service étant facilement<br />

accessibles, les activités d’entretien peuvent être<br />

réalisées avec facilité. En outre, ce modèle est<br />

également équipé d’une pompe de remplissage<br />

de carburant avec rétracteur.<br />

La TB335R offre également<br />

l’avantage d’être<br />

incroyablement stable<br />

malgré son arrière plus court.<br />

La TB335R sera ajoutée à <strong>la</strong> gamme de pelles à<br />

rayon court dès novembre 2022 !<br />

Takeuchi TB350R<br />

La TB350R tant attendue appartient aussi à <strong>la</strong><br />

catégorie des pelles à rayon court. Cette machine<br />

de 5 tonnes possède une cabine spacieuse de<br />

taille simi<strong>la</strong>ire à celle de <strong>la</strong> c<strong>la</strong>ssique TB250-<br />

2. De plus, comme le TB335R, le TB350R est<br />

incroyablement stable. Le design et l’intérieur de<br />

ce modèle ont été <strong>la</strong>rgement améliorés.<br />

Ce modèle sera équipé :<br />

• d’un écran tactile de 7 pouces<br />

• d’une climatisation (en option)<br />

• d’une radio DAB+ avec kit mains libres<br />

• de pédales rabattables<br />

• d’un réservoir de carburant avec arrêt<br />

automatique et rétracteur de flexible<br />

La TB350R sera disponible mi-2023.<br />

Takeuchi TB395W<br />

Pendant de nombreuses années, <strong>la</strong> seule grue<br />

mobile de Takeuchi était <strong>la</strong> TB295W. Ce modèle<br />

popu<strong>la</strong>ire sera remp<strong>la</strong>cé par <strong>la</strong> nouvelle TB395W<br />

en 2023 ! Visuellement, <strong>la</strong> TB395W tant attendue<br />

ne diffère pas énormément du modèle précédent,<br />

mais c’est bien « sous le capot » que les différences<br />

sont perceptibles. Parmi les nouveautés, citons :<br />

La TB350R sera disponible<br />

mi-2023.<br />

• un intérieur tout neuf<br />

• un écran tactile de 8 pouces dans <strong>la</strong> cabine<br />

• un nouveau système de freinage sur l’essieu<br />

avant<br />

• une poignée multifonctionnelle pour un<br />

contrôle optimal des pièces d’équipement<br />

• quatre roues directrices pour une utilisation<br />

encore plus flexible sur les chantiers<br />

Comme toute Takeuchi digne de ce nom, <strong>la</strong><br />

nouvelle grue mobile dispose d’une cabine<br />

spacieuse et confortable. Des vérins pneumatiques<br />

permettent d’ouvrir le capot-moteur en grand, ce<br />

qui facilite l’entretien et <strong>la</strong> maintenance. Tous les<br />

composants du moteur et du système hydraulique<br />

sont facilement accessibles.<br />

Le TB395W sera ajouté à <strong>la</strong> gamme de Takeuchi<br />

à <strong>la</strong> mi-2023. ❚<br />

Visuellement, <strong>la</strong> TB395W ne<br />

diffère pas énormément du modèle<br />

précédent, mais c’est sous le capot<br />

que les différences sont perceptibles.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 171


POLYVALENCE ET<br />

PRÉCISION, POUR<br />

FACILITER LA VIE<br />

DU MACHINISTE<br />

Le pôle construction du groupe Eloy a bien compris ce que les nouvelles technologies peuvent<br />

lui apporter, en termes de rentabilité mais aussi de confort de travail. L’entreprise met<br />

un point d’honneur à équiper ses équipes des outils les plus modernes. C’est ainsi qu’elle<br />

a notamment investit dans une dizaine de pelles équipées du système MC-Max de Topcon.<br />

Polyvalent et évolutif, celui-ci permettra à Eloy de rester à <strong>la</strong> pointe pendant longtemps.<br />

Texte Philippe Selke | Photos Groupe Eloy<br />

Client Topcon de longue date – pour le guidage<br />

des engins de chantier mais également pour les<br />

cannes GPS dont sont équipés les conducteurs<br />

de chantier, récemment renouvelées pour<br />

disposer de <strong>la</strong> technologie <strong>la</strong> plus récente – Eloy<br />

a découvert les avantages de <strong>la</strong> p<strong>la</strong>teforme<br />

MC-Max en équipant en 2020 une première<br />

pelle Volvo EC300. Son utilisation en mode full<br />

automatique s’est avérée tellement convaincante<br />

que d’autres pelles équipées du système ont été<br />

commandées : 4 Caterpil<strong>la</strong>r de respectivement<br />

36, 40 et 52 tonnes, qui seront suivies au premier<br />

semestre 2023 de 5 nouvelles pelles Volvo de 15,<br />

16, 25 et 30 tonnes. Un bel éventail de machines<br />

pour couvrir tous les types de chantiers.<br />

Facilité d’utilisation et gain de temps<br />

Rémy Rousseau, géomètre chez Eloy : « Le mode<br />

full automatique offre une grande facilité au<br />

machiniste, <strong>la</strong> pelle exécutant le mouvement<br />

voulu suivant le degré de précision souhaité. C’est<br />

particulièrement utile quand on réalise les finitions<br />

d’un terrassement. Parce que le machiniste ne<br />

peut pas regarder à <strong>la</strong> fois son godet, l’écran et ce<br />

qui se passe autour de lui. L’assistance intelligente<br />

qu’offre le système permet en outre de gagner un<br />

temps précieux. Et <strong>la</strong> précision est diabolique : à<br />

Coo par exemple, nous avons réalisé <strong>la</strong> finition des<br />

talus de bassins d’orage… avec une 30 tonnes ! »<br />

Autre aspect pratique : le logiciel Topcon a été<br />

conçu de sorte que le machiniste puisse lui-même<br />

recalibrer le système en fonction de l’usure de <strong>la</strong><br />

<strong>la</strong>me. Pour garder une précision maximale sans<br />

perdre de temps.<br />

Polyvalence et évolutivité<br />

La p<strong>la</strong>teforme MC-Max est compatible toutes<br />

marques. Rémy Rousseau : « Nous avons opté<br />

pour <strong>la</strong> version de base du MC-Max, qui offre en<br />

standard et sans supplément le guidage à <strong>la</strong> fois en<br />

« Pour ses nouvelles pelles équipés MC-<br />

Max, Eloy a fait le choix de commander<br />

l’entièreté du système – matériel et<br />

logiciel – directement chez Topcon. »<br />

Le groupe Eloy met un point d’honneur à équiper ses<br />

équipes des outils les plus modernes.<br />

172 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Pour ses nouvelles pelles équipés MC-Max, Eloy a fait le choix de commander<br />

l’entièreté du système – matériel et logiciel – directement chez Topcon.<br />

mode GPS et en mode LPS (station totale). Ce n’est<br />

pas forcément le cas des systèmes concurrents. De<br />

plus le système est conçu pour être évolutif, ce qui<br />

permet d’envisager l’avenir avec confiance. » On<br />

retrouve cette polyvalence au niveau du système<br />

de correction du positionnement GNSS. Eloy a<br />

opté pour Topnet Live que Topcon a <strong>la</strong>ncé en 2021<br />

et qui couvre <strong>la</strong> totalité du pays et le Grand-Duché,<br />

contrairement aux systèmes régionaux comme<br />

Flepos (F<strong>la</strong>ndre) et Walcors (<strong>Wallonie</strong>). Plus besoin<br />

donc de paramétrer une machine en fonction de<br />

<strong>la</strong> localisation du chantier où elle va opérer. Et<br />

plus de soucis de captation quand on travaille à <strong>la</strong><br />

limite entre deux régions… Enfin, via un système<br />

de précâb<strong>la</strong>ge, il est parfaitement possible de<br />

transférer écran et antennes d’une machine à une<br />

autre, par exemple pour équiper temporairement<br />

un pousseur.<br />

Topcon de dernière génération. Nous pouvons<br />

ainsi compter sur leur excellent service aprèsvente.<br />

» En cas de souci avec le système, Eloy n’a<br />

qu’un seul coup de téléphone à donner pour que<br />

Topcon se charger d’identifier et de solutionner le<br />

problème, à quelque niveau qu’il soit. Une équipe<br />

de 5 à 6 personnes assure actuellement le SAV<br />

chez Topcon et <strong>la</strong> réactivité est de mise afin de ne<br />

<strong>la</strong>isser aucune machine à l’arrêt.<br />

Avec une telle flotte équipée, Rémy Rousseau<br />

envisage déjà l’étape suivante : <strong>la</strong> gestion à<br />

distance des sites via <strong>la</strong> p<strong>la</strong>teforme Sitelink V2 de<br />

Topcon. Une formation est prévue sous peu. ❚<br />

SAV d’excellence<br />

Pour ses nouvelles pelles équipés MC-Max, Eloy a<br />

fait le choix de commander l’entièreté du système<br />

– matériel et logiciel – directement chez Topcon.<br />

Remy Rousseau : « Nous préférons n’avoir qu’un<br />

seul interlocuteur pour tout ce qui concerne le<br />

guidage et nous avons donc opté pour les capteurs<br />

« Le mode full automatique offre une grande facilité au machiniste, <strong>la</strong> pelle exécutant<br />

le mouvement voulu suivant le degré de précision souhaité. C’est particulièrement utile<br />

quand on réalise les finitions d’un terrassement. »<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 173


MT 625E<br />

Avec le nouveau télescopique MT 625e, MANITOU<br />

vous offre une solution sûre pour tous les types de<br />

chantiers, même les plus exigus :<br />

Zéro émission et faible niveau de bruit<br />

Sécurité maximale<br />

Tableau de bord intuitif<br />

REDUISEZ VOS EMISSIONS,<br />

ELEVEZ VOS EXIGENCES.<br />

Jusqu’à une journée<br />

de travail<br />

2 types de charge :<br />

standard ou rapide<br />

2<br />

Batteries :<br />

25 kWh ou 33 kWh<br />

<br />

Wij Nous kopen achetons en verkopen vos machines voor u<br />

Téléphone ou mail:<br />

0468 59 93 23<br />

johan@jacalis.be<br />

DÉCOUVRIR NOS ACHATS<br />

- Excavateurs<br />

- Tracteurs<br />

- Téléscopiques<br />

- Chargeurs sur pneus<br />

- Chargeur compact<br />

- Camions<br />

- Etc.


Les nouveaux MT 735, MT 935, MT 1135 et MT 1335 ont des hauteurs de levage comprises entre 7 et 13 m.<br />

MT 735, MT 935, MT 1135 et MT 1335 d’une capacité de 3,5 tonnes<br />

Première à <strong>la</strong> Bauma : quatre<br />

chariots télescopiques actualisés<br />

Outre les nombreuses innovations annoncées à l'avance, Manitou nous a surpris à <strong>la</strong> Bauma avec le <strong>la</strong>ncement de quatre télescopiques<br />

actualisés. Tous les quatre sont des modèles thermiques avec des hauteurs de levage comprises entre 7 et 13 m. Les premières livraisons<br />

sont prévues pour <strong>la</strong> fin de 2023.<br />

Texte Pieter de Mos | Photos Manitou<br />

Les MT 735, MT 935, MT 1135 et MT 1335<br />

actualisés ont une capacité de 3,5 tonnes. Les<br />

MT 735 et MT 935 utilisent un convertisseur<br />

de couple et ont une hauteur de levage de<br />

respectivement 7 et 9 m. Le moteur délivre une<br />

puissance de 55 kW (75 ch).<br />

Les modèles MT 1135 et MT 1335 sont proposés<br />

avec deux types de transmission : convertisseur<br />

de couple ou hydrostatique. Il est également<br />

possible de choisir entre deux moteurs d'une<br />

puissance de 55 kW (75 ch) ou de 73,4 kW<br />

(100 ch). Ces modèles ont des hauteurs de levage<br />

importantes, respectivement 11 et 13 m. Grâce à<br />

leurs dimensions compactes – <strong>la</strong>rgeur totale de<br />

2,28 m, y compris les stabilisateurs avant – ils<br />

peuvent travailler dans des espaces restreints.<br />

Sur les terrains accidentés, <strong>la</strong> protection antiretournement<br />

est très utile.<br />

MT Capacité Hauteur<br />

de levage<br />

Moteur<br />

Tableau reprenant les principales spécifications des quatre nouveaux télescopiques de Manitou.<br />

« Le pare-brise, p<strong>la</strong>cé plus bas dans <strong>la</strong><br />

nouvelle cabine, permet une meilleure<br />

visibilité (c'est-à-dire plus sûre) de <strong>la</strong><br />

charge lorsque <strong>la</strong> flèche est abaissée. »<br />

Amélioration de <strong>la</strong> visibilité vers le<br />

haut et vers le bas<br />

Le tablier à fourche flottante est devenu plus étroit<br />

et plus robuste. Cette caractéristique, associée au<br />

pare-brise p<strong>la</strong>cé plus bas dans <strong>la</strong> nouvelle cabine,<br />

permet une meilleure visibilité (c'est-à-dire plus sûre)<br />

de <strong>la</strong> charge lorsque <strong>la</strong> flèche est abaissée. Ce<strong>la</strong><br />

facilite également <strong>la</strong> fixation des accessoires. Une<br />

nouvelle grille de toit inclinée assure également<br />

Déport<br />

maximal<br />

Transmission<br />

MT 735 3,5 tonnes 7 m 75 ch 4,00 m Convertisseur de couple<br />

MT 935 3,5 tonnes 9 m 75 ch 6,40 m Convertisseur de couple<br />

MT 1135 3,5 tonnes 11 m 75/100 ch 7,20 m Convertisseur de couple /<br />

hydrostatique<br />

MT 1335 3,5 tonnes 13 m 75/100 ch 8,65 m Convertisseur de couple /<br />

hydrostatique<br />

une visibilité optimale de <strong>la</strong> charge dans toutes les<br />

positions de levage. Le tableau de bord est le même<br />

que dans le reste de <strong>la</strong> gamme : un écran Harmony<br />

et <strong>la</strong> possibilité de dép<strong>la</strong>cer les commandes près de<br />

l'accoudoir (dédoub<strong>la</strong>ge des boutons). Les MT 1135<br />

et MT 1335 sont équipés de série d'un frein de<br />

stationnement automatique, d'un accès Easy Step à<br />

<strong>la</strong> cabine et d'une ceinture de sécurité orange.<br />

Système Autopower<br />

Le système Autopower assure des performances<br />

élevées à <strong>la</strong> transmission hydrostatique. Pendant<br />

les mouvements de <strong>la</strong> flèche, le régime moteur est<br />

rég<strong>la</strong>ble automatiquement via le joystick. Manitou<br />

revendique un coût total de possession réduit<br />

grâce à <strong>la</strong> lubrification centrale et à l'accès rapide<br />

aux composants de <strong>la</strong> flèche à l'arrière. Une option<br />

Start & Stop est disponible sur tous les modèles.<br />

Pour faciliter le transport, un système de fixation par<br />

fourche est disponible. En outre, tous les modèles<br />

peuvent être transportés dans un conteneur sans<br />

enlever les roues. ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 175


Comment les bancs d’essai TVH<br />

ouvrent <strong>la</strong> voie à <strong>la</strong> durabilité<br />

Chez TVH, nous attachons une grande importance à <strong>la</strong> durabilité et au respect de l'environnement. Nous croyons fermement à l'économie<br />

circu<strong>la</strong>ire et sommes convaincus qu'il faut réduire le volume des déchets. C'est pourquoi, plutôt que de jeter les pièces défectueuses<br />

ou cassées, nous essayons toujours de les réparer en premier. Dans ce processus, nos plus de 25 bancs d'essai développés en interne<br />

jouent un rôle crucial. Ils nous permettent de diagnostiquer les pièces et de les réparer correctement. Chaque jour, les techniciens et<br />

ingénieurs qualifiés de notre Atelier Pièces et de notre département d'électronique s'assurent que les pièces reconditionnées sont de <strong>la</strong><br />

meilleure qualité possible.<br />

Texte & photos TVH<br />

Banc d'essai hydraulique.<br />

4 activités principales<br />

Nos collègues TVH qualifiés de l'Atelier Pièces et du département<br />

d'électronique ont quatre activités principales :<br />

• Reconditionnement de pièces d'occasion<br />

• Réparations<br />

• Montage (ou assemb<strong>la</strong>ge) de pièces<br />

• Contrôle de qualité et essais<br />

Qu'est-ce que ce<strong>la</strong> signifie pour nos clients ?<br />

Lorsque vous êtes confronté à une pièce défectueuse sur l'une de vos<br />

machines, n'hésitez pas à nous contacter. Nous vérifierons ce que nous<br />

pouvons faire et si possible, nos techniciens et ingénieurs spécialisés<br />

répareront <strong>la</strong> pièce pour vous. Ces collègues sont également <strong>la</strong> force<br />

motrice derrière <strong>la</strong> vaste gamme de pièces reconditionnées que nous<br />

avons en stock. Tant le reconditionnement que <strong>la</strong> réparation sont effectués<br />

176 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Bancs d'essai fonctionnels ('tours d'essai')<br />

Nos bancs d'essai fonctionnels ou 'tours d'essai' servent à tester des<br />

composants plus petits, tels que des commandes de moteur, des joysticks, des<br />

écrans, des modules de minuterie, etc. À cette fin, les tours sont équipées<br />

de 'boîtiers d'essai', spécialement développés en interne pour tester certains<br />

composants électriques d'une machine. Une tour peut ainsi tester pas<br />

moins de 400 références ! En outre, au sein du département d'électronique,<br />

quatre spécialistes R&D travaillent en permanence au développement de<br />

nouveaux boîtiers d'essai, afin de nous permettre d'y intégrer sans cesse de<br />

nouvelles pièces.<br />

Le département d’électronique dispose également d'un grand nombre de bancs<br />

d'essai, qui sont en développement continu.<br />

selon des normes strictes, garantissant que les pièces sont toujours de <strong>la</strong><br />

meilleure qualité.<br />

Avantages des bancs d’essai<br />

Chez TVH, nous réparons et testons des pièces depuis le tout début en 1969.<br />

Forts de plus de 50 ans d'expérience, nous avons développé des bancs d'essai<br />

innovants qui nous permettent de tester des pièces dans des conditions de<br />

travail simulées. Ce<strong>la</strong> présente de nombreux avantages :<br />

• Essais rapides et approfondis<br />

• Haute qualité garantie des pièces testées<br />

• Détection précise des pannes ou des défauts<br />

• Toujours un diagnostic complet et correct<br />

Atelier Pièces<br />

Dans l'Atelier Pièces, différents bancs d'essai sont mis en p<strong>la</strong>ce. Ils ont<br />

presque tous été développés et construits en interne par nos ingénieurs,<br />

souvent en col<strong>la</strong>boration avec des étudiants techniques. TVH dispose entre<br />

autres des bancs d'essai suivants :<br />

Bancs d'essai hydrauliques<br />

Comme leur nom l'indique, ces bancs d'essai servent à tester toutes sortes de<br />

composants hydrauliques. Les instal<strong>la</strong>tions d'essai sont conçues pour simuler<br />

<strong>la</strong> situation de travail normale. À cette fin, certains de ces bancs sont mêmes<br />

connectés à un chariot élévateur d'essai.<br />

Bancs d'essai de puissance universels et automatisés<br />

Les bancs d'essai universels sont utilisés pour tester de grandes pièces sous<br />

charge, tandis que les bancs d'essai de puissance automatisés servent à<br />

réaliser des tests fonctionnels et d'endurance de forte puissance sur des<br />

commandes de moteurs électroniques. Ces bancs d'essai sont tous en cours<br />

de développement pour être entièrement automatisés, ce qui permettra<br />

d'effectuer chaque test exactement de <strong>la</strong> même manière.<br />

Testeur de chargeur<br />

Le testeur de chargeur teste des chargeurs en simu<strong>la</strong>nt le processus de charge<br />

d'une batterie. Ce banc d'essai est actuellement en cours de révision pour<br />

être plus économique et durable : le courant fourni n'est plus converti en<br />

chaleur (inutile), mais est réinjecté dans le réseau.<br />

Testeur d'endurance de joystick<br />

Grâce à ce testeur d'endurance, nous pouvons assurer que nos joysticks sont<br />

de <strong>la</strong> meilleure qualité. Le joystick est continuellement bougé d'avant en<br />

arrière pour vérifier exactement à combien de cycles de travail il résiste.<br />

Départements en perpétuel mouvement<br />

Nos bancs d'essai sont en constante évolution. Et si les bancs d'essai euxmêmes<br />

représentent déjà un sacré investissement, leur développement<br />

l'est tout autant. Non seulement ce<strong>la</strong> nécessite de sérieux investissements<br />

financiers, mais ce<strong>la</strong> prend aussi beaucoup de temps. TVH est très heureux de<br />

faire ces investissements, car il y a tout simplement trop à gagner. L'avantage<br />

principal est bien sûr que les bancs d'essai garantissent que nos clients ne<br />

reçoivent que des pièces de <strong>la</strong> meilleure qualité possible. ❚<br />

Bancs d'essai de transmission<br />

Avec les bancs d'essai de transmission, nous testons <strong>la</strong> pression de<br />

fonctionnement, <strong>la</strong> pression du convertisseur de couple, <strong>la</strong> pression de <strong>la</strong><br />

pompe et <strong>la</strong> pression de changement de vitesse. En outre, nous pouvons<br />

vérifier <strong>la</strong> montée ou <strong>la</strong> chute de pression pendant le changement de vitesse.<br />

Banc d'essai réducteur<br />

Le banc d'essai réducteur sert à tester les réducteurs qui assurent <strong>la</strong><br />

transmission mécanique entre le moteur électrique et <strong>la</strong> roue des chariots<br />

élévateurs électriques. L'essai se fait toujours sous charge pour simuler le<br />

fonctionnement réel des machines.<br />

Département d'électronique<br />

De nombreuses pièces peuvent être testées dans l'atelier. Mais lorsqu'il<br />

s'agit d'électronique, nous transférons les pièces à notre département<br />

d'électronique. Ce département dispose égale ment d'un grand nombre de<br />

bancs d'essai, qui sont en développement continu.<br />

« Chez TVH, nous réparons et testons des pièces depuis le tout début en 1969. »<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 177


DES CHARGEUSES SUR PNEUS DÉSORMAIS<br />

DISPONIBLES EN VERSION ÉLECTRIQUE<br />

Dans quelques mois, les machines plus puissantes de <strong>la</strong> série G2700 de TOBROCO-GIANT seront également alimentées électriquement. Les<br />

chargeuses sur pneus G2700E ont une taille supérieure à <strong>la</strong> G2200E actuelle et peuvent transporter des palettes complètes de matériaux<br />

de construction. Pour le travail spécifique avec des outils hydrauliques nécessitant beaucoup d'huile, il est possible d'équiper le G2700E<br />

d'un refroidisseur d'huile.<br />

Texte & photos TOBROCO-GIANT<br />

Performances de pointe<br />

avec le G2700E X-TRA<br />

178 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


Le nouveau G2700E électrique<br />

Ces dernières années, le désir d'une méthode<br />

de travail plus respectueuse de l'environnement<br />

a de plus en plus influencé les décisions<br />

d'investissement dans des secteurs tels que <strong>la</strong><br />

construction et <strong>la</strong> démolition, les infrastructures,<br />

le terrassement et les communes. La possibilité<br />

de travailler avec des machines électriques sans<br />

émissions et avec moins de nuisances pour<br />

l'environnement est également devenue de plus<br />

en plus importante. Dans le même temps, <strong>la</strong><br />

situation actuelle engendre un facteur de coût<br />

croissant pour les carburants.<br />

Avec extension de <strong>la</strong> série E de chargeuses sur pneus<br />

compactes, TOBROCO-GIANT franchit une nouvelle<br />

étape vers l'objectif d'offrir une version électrique<br />

pour chaque modèle. À l'avenir, les clients auront le<br />

choix d'acheter une machine électrique en fonction<br />

de leurs besoins opérationnels et de leurs tâches<br />

quotidiennes. TOBROCO-GIANT a construit près<br />

de 1000 chargeuses articulées à entraînement<br />

électrique depuis fin 2019 et applique les dernières<br />

technologies en matière de batteries lithium-ion et<br />

de systèmes de gestion de batterie.<br />

Convaincant et puissant<br />

Avec un poids propre plus important de près de<br />

2600 kg et une force de traction de 12 500 N, les<br />

G2700E et G2700E X-TRA électriques peuvent<br />

effectuer des travaux plus lourds que les modèles plus<br />

petits. Grâce à une charge de basculement élevée<br />

de 3230 kg (G2700E) et 3435 kg (G2700E X-TRA),<br />

soulever et transporter une palette complète de<br />

briques ou de pavés ne pose aucun problème.<br />

De plus, les machines peuvent être équipées de<br />

diverses options telles qu'un refroidisseur d'huile<br />

et des fonctions proportionnelles pour travailler<br />

avec des accessoires à entraînement hydraulique.<br />

Les machines impressionnent également avec une<br />

hauteur de levage de 2,96 m pour le G2700E et de<br />

2,5 m pour le G2700E X-TRA. ❚<br />

« Avec l'extension de <strong>la</strong> série E de chargeuses<br />

sur pneus compactes, TOBROCO-GIANT franchit<br />

une nouvelle étape vers l'objectif d'offrir une<br />

version électrique pour chaque modèle »<br />

Le chargement est facile et peut se faire de différentes manières.<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 179


DEPUIS 25 ANS<br />

LE SPÉCIALISTE<br />

EN COMPACT<br />

MACHINERIE<br />

DÉCOUVREZ NOS MODÈLES 100% ÉLECTRIQUES<br />

WWW.TOBROCO-GIANT.COM<br />

Route du Vieux<br />

Campinaire 54<br />

6220 Fleurus<br />

T+32(0)71 82398<br />

Grand’Route 277<br />

7530 Tournai<br />

T+32(0)69 76 52 80<br />

info@genieroute.be<br />

www.genieroute.be


Outils et accessoires de<br />

travail pour le génie civil<br />

Depuis 2002, <strong>la</strong> société familiale High Lift est à l’écoute de sa clientèle pour lui proposer les outils de manutention et les accessoires de<br />

travail dont elle a besoin pour équiper ses machines de génie civil. Imp<strong>la</strong>ntée à Braives, non loin du zoning de Fernelmont et proche de<br />

<strong>la</strong> frontière linguistique, High Lift propose ses services dans <strong>la</strong> vente et <strong>la</strong> location de machines et équipements neufs ou d’occasion, <strong>la</strong><br />

réparation sur site ou dans ses ateliers, <strong>la</strong> fourniture de pièces détachées et de pièces d’usure, aussi bien en <strong>Wallonie</strong> qu’en F<strong>la</strong>ndre.<br />

Texte Luc Ophals | Photos High Lift<br />

Une <strong>la</strong>rge gamme d’accessoires pour engins de chantier<br />

La société High Lift propose une vaste gamme d’outils et d’accessoires de<br />

travail : cisaille de démantèlement, godet concasseur, godet bac pour toutes<br />

les applications, grappins, pince de tri, marteaux... Neufs ou d’occasion. À<br />

<strong>la</strong> vente ou en location. Pour répondre de façon adéquate à vos besoins et<br />

parce que le suivi minutieux des coûts fait partie de ses priorités, <strong>la</strong> société<br />

met également à <strong>la</strong> disposition de ses clients un atelier d’entretien et de<br />

réparation. Cet atelier réunit des professionnels compétents et expérimentés<br />

– soudeurs, électromécaniciens, hydrauliciens… – qui sont en mesure d’effectuer,<br />

sur site ou dans leur atelier, tous les entretiens, toutes les réparations et<br />

toutes les interventions de dépannage nécessaires pour garantir <strong>la</strong> continuité<br />

des activités chez le client.<br />

Livraison rapide<br />

des pièces détachées<br />

Un grand stock de pièces détachées est disponible dans ses établissements.<br />

Mais dans l’éventualité où <strong>la</strong> pièce demandée ne figure pas en stock, High<br />

Lift garantit une livraison dans les 24 heures pour que le dépannage puisse<br />

intervenir au plus vite. Flexibilité, persévérance et valeurs familiales sont les<br />

Besoin d’équiper votre engin de chantier ? High Lift propose<br />

une <strong>la</strong>rge gamme d’outils et d’accessoires.<br />

« Flexibilité, persévérance et<br />

valeurs familiales sont les motsclés<br />

de l’entreprise. Avec pour<br />

seul objectif <strong>la</strong> recherche de <strong>la</strong><br />

solution <strong>la</strong> plus adéquate aux<br />

besoins du client. »<br />

mots-clés de l’entreprise. Avec pour seul objectif <strong>la</strong> recherche de <strong>la</strong> solution <strong>la</strong><br />

plus adéquate aux besoins du client.<br />

La société High Lift met aussi à disposition un atelier de réparation et d’entretien<br />

pour garantir <strong>la</strong> continuité de vos activités.<br />

Dans ce contexte, <strong>la</strong> société organise, en col<strong>la</strong>boration avec un partenaire<br />

externe, le transport par semi-remorque du matériel du client directement<br />

sur le chantier si ce dernier en fait <strong>la</strong> demande. Aucun souci, le matériel sera<br />

opérationnel sur le chantier à l’heure convenue. C<strong>la</strong>irement, le service ne<br />

s’arrête pas à <strong>la</strong> seule livraison d’un outil ou d’un accessoire. ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 181


BESOIN DE PIÈCES<br />

D’ÉQUIPEMENT POUR<br />

VOTRE EXCAVATRICE ?<br />

COMMANDEZ-LES EN LIGNE !<br />

WWW.VEMATEC.COM/BE-FR<br />

Pièces d’équipement<br />

de qualité supérieure<br />

Commande facile<br />

Livraison rapide<br />

Prix imbattables


Advertorial<br />

Besoin de pièces d’équipement pour<br />

votre excavatrice ? Commandez-les<br />

sur www.vematec.com !<br />

Dans <strong>la</strong> boutique en ligne VemaTec, vous pouvez commander directement toutes sortes de pièces d’équipement pour votre excavatrice,<br />

comme des godets, des brise-roche, des rippers ou encore des grappins de démolition et de tri. Le site vous permet également de<br />

demander facilement un devis pour diverses pièces d’équipement, comme des attaches rapides, des tarières hydrauliques et des vrilles.<br />

Vous bénéficiez toujours d’une livraison rapide, de prix imbattables et d’une excellente qualité.<br />

Texte & photos VemaTec<br />

VemaTec est une filiale du groupe Verhoeven International, spécialisé depuis<br />

65 ans dans les engins de terrassement, les trains de chenilles et les pièces<br />

d’équipement. VemaTec bénéficie donc de son expérience et de ses vastes<br />

connaissances dans le domaine des pièces d’équipement, des connaissances<br />

que nous avons à cœur de partager sur notre site Internet dans des articles<br />

de blog et dans des vidéos. Vous y lirez par exemple comment éviter de casser<br />

le burin de votre brise-roche ou y découvrirez en images comment fixer un<br />

godet à votre machine.<br />

Des marques garantes de <strong>la</strong> meilleure qualité<br />

L’assortiment proposé dans <strong>la</strong> boutique en ligne VemaTec se compose de<br />

pièces d’équipement de notre marque propre VemaTec, mais aussi d’autres<br />

marques de qualité. Vous y trouverez ainsi des tarières hydrauliques Auger<br />

Torque, des grappins Cazo et des pièces d’usure Esco. Grâce à cet éventail de<br />

marques, VemaTec est en mesure de vous livrer à tout moment le produit que<br />

vous recherchez.<br />

Vous pouvez avoir <strong>la</strong> certitude que <strong>la</strong> pièce d’équipement que vous commandez<br />

sera compatible avec votre machine.<br />

« Vous êtes à <strong>la</strong> recherche de pièces<br />

d’équipement ? Commandez-les en<br />

ligne : www.vematec.com ! »<br />

Garantie absolue de recevoir un produit compatible<br />

avec votre excavatrice<br />

La boutique en ligne VemaTec est munie d’un moteur de recherche qui vous<br />

permet de filtrer les résultats par marque et par modèle de machine. Après<br />

avoir saisi les données de votre machine, vous ne verrez s’afficher que les<br />

pièces d’équipement compatibles avec votre excavatrice. Rien de plus facile<br />

pour trouver <strong>la</strong> pièce adéquate et éviter de commander un produit erroné.<br />

L’assortiment proposé dans <strong>la</strong> boutique en ligne VemaTec se compose<br />

de pièces d’équipement de notre marque propre VemaTec, mais aussi<br />

d’autres marques de qualité.<br />

VemaTec dispose en effet d’une base de données techniques re<strong>la</strong>tives à un<br />

grand nombre de machines différentes. Vous pouvez donc avoir <strong>la</strong> certitude que<br />

<strong>la</strong> pièce d’équipement que vous commandez sera compatible avec <strong>la</strong> vôtre. ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 183


Prestation de services :<br />

concassage, crib<strong>la</strong>ge, ….<br />

Location concasseur, crible,<br />

table de tri, convoyeur stockage<br />

Créations & Aménagements<br />

T +32 473 89 21 46 - +32 473 67 63 69<br />

E creation.amenagement@skynet.be<br />

TRCC LOCATION<br />

T +33 6 02 13 16 67<br />

E trcc.location@gmail.com<br />

Nouvelle gamme de<br />

FLEXIEVER Mobile Screeners<br />

TRCC Table de tri<br />

creationetamenagements.be<br />

trcc-location.fr<br />

Disponible en <strong>Wallonie</strong> et Nord de <strong>la</strong> France


VENTE CAMIONS - PIÈCES DÉTACHÉES - ORGANES MÉCANIQUES<br />

VENTE - RÉPARATION - MAGASIN<br />

Garage poids-lourds<br />

Spécialiste MAN & Mercedes<br />

Zoning Industriel<br />

Rue de <strong>la</strong> Spinette 36<br />

5140 Sombreffe<br />

info.sombreffe@braem.be<br />

WWW.BRAEM.COM | +32 (0)71 82 70 70<br />

www.gebroedersgeens.be<br />

Naamloos-5 1 14-10-2022 11:14<br />

Naamloos-8 1 17-10-2022 09:41


Équipées des accessoires Steelwrist, les pelles sur pneus Yanmar voient leur polyvalence encore décuplée.<br />

Productivité décuplée désormais<br />

aussi pour les pelles sur pneus<br />

Comme tous les modèles Yanmar, les pelles sur pneus B75W, B95W et B110W définissent de nouvelles normes en matière de performances,<br />

de contrôle, de polyvalence, de confort et de sécurité. Les trois modèles sont dotés d'une technologie de moteur de pointe, d'un équipement<br />

de cabine ultramoderne et d'une <strong>la</strong>rge gamme d'accessoires et d'options permettant de s'adapter parfaitement à différentes applications,<br />

que ce soit en génie civil, en construction, en aménagement paysager, en recyc<strong>la</strong>ge ou en agriculture. Équipées, d’usine ou en seconde<br />

monte, des accessoires Steelwrist – désormais également avec les fameux joysticks de <strong>la</strong> marque – ces pelles sur pneus voient leur<br />

polyvalence encore décuplée, pour une encore plus grande productivité.<br />

Texte Philippe Selke | Photos Yanmar<br />

Dans le nord en l’Europe, et <strong>la</strong> Belgique n’y<br />

échappe pas, le succès du tiltrotateur semble<br />

ne pas rencontrer d’obstacle. Logique, puisqu’il<br />

s’agit d’accroître <strong>la</strong> productivité tout en<br />

augmentant le confort de l’opérateur. Yanmar<br />

a compris depuis longtemps les attentes du<br />

marché et a noué un partenariat de longue<br />

date avec le fabricant d’attaches rapides, de<br />

tiltrotateurs et d’accessoires Steelwrist. Il était<br />

ainsi déjà possible d’équiper les pelles sur<br />

chenilles Yanmar du matériel Steelwrist. C’est à<br />

présent au tour des pelles sur pneus de profiter<br />

d’une polyvalence et d’une facilité d’utilisation<br />

sans égale, et ce grâce aux joysticks Steelwrist.<br />

Nouvelle génération<br />

Julien Lefebvre, Directeur Commercial France<br />

& Benelux chez Yanmar : « Nous avions déjà<br />

des machines très stables, avec de très bonnes<br />

capacités de levage. Nous voulions cependant<br />

les rendre plus ludiques et plus simple à utiliser<br />

par les opérateurs de <strong>la</strong> nouvelle génération,<br />

qui sont très manuels (smartphones, consoles<br />

de jeu, …) alors que les machinistes plus âgés<br />

favorisent <strong>la</strong> conduite au pied. Il s’agissait donc<br />

de répondre à cette double demande. Voilà<br />

pourquoi nous avons décidé de développer une<br />

option basée sur le joystick et les accessoires<br />

Steelwrist. Selon moi, vendre aujourd’hui une<br />

pelle sur pneus sans l’option Steelwrist n’a pas<br />

beaucoup de sens. Nous avons en effet avec <strong>la</strong><br />

pelle sur pneus une machine qui va tourner plus<br />

de 1000 heures par an ; l’outil Steelwrist lui<br />

adjoint à <strong>la</strong> fois une facilité d’utilisation et une<br />

plus grande productivité. » Pour maximiser <strong>la</strong><br />

facilité d’utilisation, Yanmar a demandé à son<br />

Les opérateurs de <strong>la</strong> nouvelle génération sont<br />

très manuels (smartphones, consoles de jeu, …)<br />

alors que les machinistes plus âgés favorisent <strong>la</strong><br />

conduite au pied.<br />

186 |<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE


partenaire exclusif pour les tiltrotateurs, attaches<br />

rapides et autres accessoires, l’implémentation<br />

dans ses machines de <strong>la</strong> commande manuelle par<br />

le biais de leur joystick, y compris pour <strong>la</strong> direction.<br />

La fonction travail de <strong>la</strong> machine est donc<br />

totalement gérable via le joystick, tandis que <strong>la</strong><br />

commande de <strong>la</strong> fonction dép<strong>la</strong>cement demeure<br />

traditionnelle, pour d’évidentes raisons de<br />

sécurité. L’idée maîtresse est de rendre <strong>la</strong> machine<br />

accessible à un plus grand nombre d’opérateurs.<br />

De plus, l’ensemble joystick + accessoire de <strong>la</strong><br />

même marque offre des temps de réaction plus<br />

courts qu’avec <strong>la</strong> commande d’origine de <strong>la</strong><br />

machine, résultant en une utilisation plus fluide<br />

et agréable pour l’opérateur.<br />

Monte d’usine ou seconde monte<br />

Si cette option devait au départ être montée<br />

par Steelwrist chez le concessionnaire, elle est<br />

désormais proposée par Yanmar directement<br />

en monte d’usine, environ <strong>la</strong> moitié des pelles<br />

à pneus vendues étant équipées de l’option<br />

joystick. Pour les machines que les distributeurs<br />

sont amenés à stocker en fonction des prévisions<br />

de vente, Yanmar propose – et c’est unique sur<br />

le marché – les produits Steelwrist en seconde<br />

monte. Julien Lefebvre : « Nous nous devions<br />

d’apporter à nos distributeurs une flexibilité<br />

face aux demandes de leurs futurs clients. » Le<br />

montage du joystick en seconde monte est alors<br />

réalisé directement par le concessionnaire agréé<br />

Steelwrist ou par un technicien Steelwrist, et peut<br />

s’accompagner du montage des accessoires. Il<br />

est ainsi possible de répondre parfaitement aux<br />

attentes du client quant à <strong>la</strong> personnalisation de<br />

sa pelle. Avec un certificat CE global à <strong>la</strong> clé.<br />

Yanmar a donc implémenté dans ses machines <strong>la</strong> commande manuelle par le<br />

biais du joystick Steelwrist, y compris pour <strong>la</strong> direction.<br />

« Les pelles sur pneus sont amenées à<br />

devenir de plus en plus productives, et<br />

ce que Yanmar propose avec Steelwrist<br />

va parfaitement dans ce sens. »<br />

La fonction travail de <strong>la</strong> machine est totalement<br />

gérable via le joystick, tandis que <strong>la</strong> commande de<br />

<strong>la</strong> fonction dép<strong>la</strong>cement demeure traditionnelle,<br />

pour d’évidentes raisons de sécurité.<br />

Faire plus avec moins<br />

La pelle à pneus s’avère le porte-outil par excellence,<br />

permettant d’effectuer un maximum de tâches<br />

avec un minimum d’équipements. Le tiltrotateur<br />

permet quant à lui de gagner sensiblement en<br />

précision, de travailler encore plus facilement<br />

dans des espaces exigus, tandis que l’attache<br />

rapide offre un gain de temps appréciable lors du<br />

passage d’un outil à l’autre. Julien Lefebvre : « La<br />

demande sur le marché belge reste forte. Parmi les<br />

outils disponibles, nous avons ajouté récemment<br />

les fourches, ce qui va permettre de manipuler les<br />

charges sur palette beaucoup plus facilement. Les<br />

pelles sur pneus sont amenées à devenir de plus<br />

en plus productives, et ce que Yanmar propose<br />

avec Steelwrist va parfaitement dans ce sens. » ❚<br />

CONSTRUIRELAWALLONIE.BE | 187


DES SOLUTIONS CONNECTÉES<br />

POUR TOUTES VOS APPLICATIONS.<br />

GUIDAGE D’ENGINS – TOPOGRAPHIE – LOGICIELS.<br />

Grâce aux innovation Trimble : p<strong>la</strong>teforme de guidage<br />

Earthworks et de topographie Siteworks, augmentez <strong>la</strong><br />

productivité de l’ensemble de vos équipes sur chantier.<br />

Plus d’informations ? Contactez-nous!<br />

© 2018, Trimble Inc. Tous droits réservés. PN TC-265-FR (09/18)<br />

SITECH BELGIUM<br />

Gontrode Heirweg 148b<br />

9090 Melle<br />

info@sitech-belgium.be<br />

www.SITECH-belgium.be<br />

Tel: +32 92771600<br />

VOTRE FOURNISSEUR DE<br />

TECHNOLOGIE POUR LES TP


Stelcon ® dalles de sol en béton<br />

Stelcon ® dalles de sol en béton<br />

vente<br />

vente<br />

- - rachat - location - pose<br />

- pose<br />

Schrijnwerkers<strong>la</strong>an 8 - ZI De Zaat - B-9140 Tamise<br />

Schrijnwerkers<strong>la</strong>an 8 - ZI De Zaat Schrijnwerkers<strong>la</strong>an - Tél B-9140 03/771 69 Temse 94 - info@stelcon.be<br />

8 - ZI Tél De 03/771 - www.stelcon.be<br />

Zaat - B-9140 69 94 Tamise - info@stelcon.be - www.stelcon.be<br />

Tél 03/771 69 94 - info@stelcon.be - www.stelcon.be<br />

Stelcon ® dalles de sol en béton<br />

vente - rachat - location - pose<br />

Schrijnwerkers<strong>la</strong>an 8 - ZI De Zaat - B-9140 Tamise<br />

Tél 03/771 69 94 - info@stelcon.be - www.stelcon.be<br />

MATÉRIEL POUR LA CONSTRUCTION ET L’INDUSTRIE<br />

Jan de Malsche<strong>la</strong>an 9 - B-9140 Temse<br />

Tel. +32-3-771.38.81 |info@LBV.be | www.LBV.be<br />

Naamloos-6 1 30-11-2022 11:19


CONSTRUIRE LA<br />

WALLONIE<br />

DEVENIR PARTENAIRE<br />

DE CONSTRUIRE LA<br />

WALLONIE ?<br />

Tant sur le site web que dans le<br />

magazine imprimé, nous vous donnons<br />

<strong>la</strong> possibilité de faire partie de l'aperçu<br />

des fabricants et fournisseurs les plus<br />

renommés du secteur.<br />

Vous pouvez ainsi notamment :<br />

• Être repris comme partenaire dans les pages de<br />

service du magazine professionnel<br />

• Être mentionné gratuitement dans le<br />

tout nouvel index des entreprises sur<br />

construire<strong>la</strong>wallonie.be<br />

• Obtenir une position sponsorisée avec page de<br />

profil personnalisée sur construire<strong>la</strong>wallonie.be<br />

• Profiter de votre widget d'entreprise, avec liens<br />

vers le contenu rédactionnel, les actualités et<br />

autres outils marketing pertinents<br />

Intéressé ?<br />

• Appelez le +32 50 36 81 70<br />

• Surfez sur construire<strong>la</strong>wallonie.be/adverteren/<br />

• Scanner le code QR<br />

SCANNEZ LE<br />

CODE QR<br />

Nos chefs d'édition vous détailleront volontiers nos<br />

offres de partenariat.<br />

construire<strong>la</strong>wallonie.be


Partenaires en construction<br />

Vous cherchez de l’information détaillée sur<br />

nos partenaires en construction ?<br />

Scannez ce QR-code avec votre smartphone.<br />

construire<strong>la</strong>wallonie.be/entreprises<br />

DELABIE BENELUX<br />

AERTSSEN TERRASSEMENTS SA<br />

Rue des Tuiliers 8<br />

4480 HERMALLE-SOUS-HUY<br />

T +32 3 252 35 40<br />

F +32 3 252 35 43<br />

MASTER BUILDERS SOLUTIONS<br />

BELGIUM NV<br />

Nijverheidsweg 89<br />

3945 HAM<br />

T +32 11 34 04 34<br />

COPRO<br />

Quadri kleuren Quadri kleuren<br />

Donker groen: Licht groen:<br />

C: 100<br />

C: 70<br />

M: 0<br />

M: 0<br />

Y: 90<br />

Y: 100<br />

K: 40<br />

K: 0<br />

Z.1. Researchpark -Kranenberg 190<br />

1731 ZELLIK (ASSE)<br />

Bergensesteenweg 106 A, bus 5<br />

1600 LEEUW-SAINT-PIERRE<br />

T +32 2 520 16 76<br />

F +32 2 520 19 78<br />

E info@de<strong>la</strong>biebenelux.com<br />

W www.de<strong>la</strong>biebenelux.com<br />

E infoterrassement@aertssen.be<br />

W www.aertssen.be<br />

E mbs-cc-be@mbcc-group.com<br />

W www.master-builders-solutions.be<br />

T +32 2 468 00 95<br />

E info@copro.eu<br />

AANNEMINGSBEDRIJF AERTSSEN NV<br />

Laageind 91<br />

W www.copro.eu<br />

DE WAAL SOLID FOUNDATIONS<br />

Voshol 6A<br />

9160 LOKEREN<br />

2940 STABROEK<br />

T +32 9 340 55 00<br />

T +’32 3 561 09 50<br />

F +’32 3 561 09 59<br />

E info@aertssen.be<br />

W www.aertssen.be<br />

BE-CERT<br />

F +32 9 340 55 18<br />

E info@dewaal.eu<br />

W www.dewaal.eu<br />

Edmond Van Nieuwenhuyse<strong>la</strong>an 6<br />

1160 BRUXELLES<br />

T +32 2 234 67 60<br />

CRÉATIONS & AMÉNAGEMENTS SPRL<br />

DESCHACHT<br />

Antwerpsesteenweg 1068<br />

E info@be-cert.be<br />