13.07.2015 Views

Région de la Puszta Lac Tisza PDF - Guide en Hongrie

Région de la Puszta Lac Tisza PDF - Guide en Hongrie

Région de la Puszta Lac Tisza PDF - Guide en Hongrie

SHOW MORE
SHOW LESS

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

Une campagne intacteDe petits vil<strong>la</strong>ges mais <strong>de</strong> nombreuses curiosités!TákosLa Haute-<strong>Tisza</strong> C’est une <strong>de</strong>s régions les plus romantiques et les plusnaturelles du pays. Les <strong>en</strong>virons <strong>de</strong> ses quatre rivières, <strong>la</strong> <strong>Tisza</strong>, le Túr, leSzamos et <strong>la</strong> Kraszna s’offr<strong>en</strong>t comme lieux <strong>de</strong> repos pour les amateurs <strong>de</strong><strong>la</strong> nature intacte. Vous pouvez y faire du canoë, du kayak, vous pouvez ycamper dans un bois <strong>de</strong> noyers à <strong>Tisza</strong>kóród (I2), loger chez l’habitant, pêcherà <strong>la</strong> ligne dans les bras morts <strong>de</strong> <strong>la</strong> rivière, visiter le plus vaste vergereuropé<strong>en</strong> <strong>de</strong> 50 hectares <strong>en</strong> zone inondable à Kisar (H2), observer <strong>de</strong>soiseaux rares dans le site naturel protégé <strong>de</strong> Szatmár-Bereg.Chacun <strong>de</strong>s petits vil<strong>la</strong>ges offre aux visiteurs une curiosité originale. Parexemple, le cimetière <strong>de</strong> Szatmárcseke (H2) où on peut admirer près <strong>de</strong> 600stèles <strong>de</strong> bois sculptées, <strong>de</strong> <strong>la</strong> taille d’un homme et <strong>de</strong> <strong>la</strong> forme d’un canot,représ<strong>en</strong>te une curiosité unique <strong>en</strong> Europe. Le poète Fer<strong>en</strong>c Kölcsey, auteur<strong>de</strong> l’hymne national hongrois, repose au milieu du cimetière. Bon nombre <strong>de</strong>visiteurs lui r<strong>en</strong><strong>de</strong>nt hommage <strong>de</strong>vant son tombeau. Même <strong>en</strong> EuropeC<strong>en</strong>trale, il y a très peu <strong>de</strong> moulins à eau toujours <strong>en</strong> état <strong>de</strong> fonctionnercomme celui du 18ème siècle à Túristvándi (H2). Cet édifice charp<strong>en</strong>té <strong>en</strong>bois, bâti sur pilotis est un monum<strong>en</strong>t protégé et se trouve dans un très bel<strong>en</strong>vironnem<strong>en</strong>t. Le vil<strong>la</strong>ge <strong>de</strong> Sonkád (H2) fut décoré du prix Europa Nostrapour le professionnalisme <strong>de</strong> <strong>la</strong> restauration <strong>de</strong> l’intérieur baroque popu<strong>la</strong>ire<strong>de</strong> son église calviniste du 15ème siècle. L’église égalem<strong>en</strong>t calviniste <strong>de</strong>Csaroda (H2) est <strong>la</strong> plus belle église romane tardive du pays. La commune<strong>de</strong> Tarpa (H2) est riche <strong>en</strong> monum<strong>en</strong>ts architecturaux folkloriques. Elle possè<strong>de</strong>égalem<strong>en</strong>t une curiosité <strong>de</strong> l’histoire <strong>de</strong> l’industrie hongroise, le <strong>de</strong>rniermoulin à manège qui soit actionné par <strong>de</strong>s animaux attelés et qui date dumilieu du 19ème siècle.Tákos (H2) son église calviniste datant <strong>de</strong> 1766 connue aussi à l’étranger,fut construite <strong>en</strong> osier couvert d’argile. Le temps n’a pas <strong>de</strong> prise sur cet édificeau sol damé, qui est intact <strong>de</strong>puis le 18ème siècle. Son intérieur baroquepopu<strong>la</strong>ire et son p<strong>la</strong>fond formé <strong>de</strong> 58 compartim<strong>en</strong>ts peints <strong>de</strong> fleurs fur<strong>en</strong>tfabriqués par un ébéniste du vil<strong>la</strong>ge. Il n’y a pas <strong>de</strong>ux formes i<strong>de</strong>ntiquesparmi les bouquets <strong>de</strong> fleurs. L’église est f<strong>la</strong>nquée d’un clocher <strong>en</strong> bois.4


Nyíregyháza, PréfectureNyíregyháza (G2) C’est une <strong>de</strong>s plus gran<strong>de</strong>s villes <strong>de</strong> <strong>la</strong> région du nord <strong>de</strong> <strong>la</strong> Gran<strong>de</strong>P<strong>la</strong>ine, aux parcs bi<strong>en</strong> <strong>en</strong>tret<strong>en</strong>us et aux édifices éclectiques, style dominant <strong>de</strong> <strong>la</strong> ville.Vous pourrez égalem<strong>en</strong>t y visiter une église et un pa<strong>la</strong>is épiscopal catholiques grecs <strong>de</strong> styleArt Nouveau. Non loin <strong>de</strong> <strong>la</strong> ville, dans une vaste forêt <strong>de</strong> chênes, se trouve le <strong>la</strong>c Sóstó quiest un c<strong>en</strong>tre balnéaire popu<strong>la</strong>ire <strong>de</strong>puis 300 ans. Son eau thermale d’une température <strong>de</strong> 50<strong>de</strong>grés contribue à <strong>la</strong> guérison <strong>de</strong>s ma<strong>la</strong>dies liées aux troubles <strong>de</strong> locomotion. Le château d’eauconstruit près du <strong>la</strong>c, symbole <strong>de</strong> <strong>la</strong> station thermale (Sóstógyógyfürdő – G2), est c<strong>la</strong>ssé monum<strong>en</strong>tindustriel historique. Le Musée Rural <strong>de</strong> Sóstó prés<strong>en</strong>te les caractéristiques <strong>de</strong>s sousrégions<strong>de</strong> <strong>la</strong> Haute-<strong>Tisza</strong> : <strong>de</strong>s maisons <strong>de</strong> paysans du 19ème siècle ainsi que d’anci<strong>en</strong>s ateliers<strong>de</strong> fabricants <strong>de</strong> pain d’épice, <strong>de</strong> tamis et <strong>de</strong> bottes, une anci<strong>en</strong>ne école, une réserve <strong>de</strong> pompiers,une église et un cabaret <strong>de</strong> vil<strong>la</strong>ge.Sonkád, église décorée du prix Europa NostraNyírbátor (H2) L’église calviniste <strong>de</strong> <strong>la</strong> ville est un chef-d’œuvre gothique du 15ème siècle. L’église estcélèbre pour ses concerts d’orgue et son clocher qui est le plus beau et le plus grand <strong>de</strong> <strong>Hongrie</strong> et quimontre bi<strong>en</strong> le tal<strong>en</strong>t <strong>de</strong>s maîtres sculpteurs sur bois, hongrois. L’église catholique romaine <strong>de</strong>s FrèresMineurs est fière <strong>de</strong> son retable représ<strong>en</strong>tant <strong>la</strong> Passion, datant du 18ème siècle, sculpté et peint.Máriapócs (G2) C’est le lieu <strong>de</strong> pèlerinage le plus connu <strong>de</strong>s catholiques. De nombreux pèlerins yvi<strong>en</strong>n<strong>en</strong>t <strong>de</strong> plusieurs pays europé<strong>en</strong>s, surtout <strong>en</strong> septembre, le dimanche le plus proche <strong>de</strong> <strong>la</strong> fête <strong>de</strong><strong>la</strong> Vierge. La basilique construite au 18ème siècle est <strong>de</strong>v<strong>en</strong>ue un lieu saint grâce à un tableaureprés<strong>en</strong>tant <strong>la</strong> Vierge qui <strong>la</strong>rmoyait. Le premier tableau fut fait sur comman<strong>de</strong> par un peintre ambu<strong>la</strong>nt.Lorsque <strong>la</strong> peinture se mit à <strong>la</strong>rmoyer <strong>en</strong> 1696, <strong>la</strong> Cour Impériale <strong>de</strong> Vi<strong>en</strong>ne fut mise au courantdu miracle et fit transporter le portrait <strong>de</strong> <strong>la</strong> Vierge à <strong>la</strong> cathédrale Saint-Eti<strong>en</strong>ne <strong>de</strong> Vi<strong>en</strong>ne. Maisun imagier <strong>de</strong> Kassa <strong>en</strong> fit une copie qu’on peut toujours visiter à Máriapócs. En 1715 et <strong>en</strong> 1905,<strong>la</strong> copie reproduisit le miracle et se mit aussi à <strong>la</strong>rmoyer. En 1991, l’église accueillit le papeJean-Paul II.Máriapócs, lieu <strong>de</strong> pèlerinage<strong>Tisza</strong>dob (F2) Le château Andrássy fut construit à l’exemple <strong>de</strong>s Châteaux <strong>de</strong> <strong>la</strong> Loire, parl’anci<strong>en</strong> ministre <strong>de</strong>s Affaires Etrangères <strong>de</strong> <strong>la</strong> Monarchie Austro-Hongroise, le comte Gyu<strong>la</strong>Andrássy qui fit aménager <strong>de</strong>rrière le bâtim<strong>en</strong>t, un parc ang<strong>la</strong>is dont le <strong>la</strong>byrinthe <strong>de</strong> buisest unique dans le pays.<strong>Tisza</strong>dob, château Andrássy5


Patrimoine mondial – La <strong>Puszta</strong>La merveille <strong>de</strong> l’infiniHortobágyHortobágy (F3) La <strong>Puszta</strong> <strong>de</strong> Hortobágy est une <strong>de</strong>s plus vastes steppeseuropé<strong>en</strong>nes qui fut inscrite <strong>en</strong> 1999 sur <strong>la</strong> liste du Patrimoine Mondial <strong>de</strong>l’UNESCO. Sur cette p<strong>la</strong>ine, ri<strong>en</strong> n’empêche votre regard <strong>de</strong> contempler l’infini.Mais <strong>la</strong> <strong>Puszta</strong> est loin d’être monotone. Sa variété apparaît dans lesdétails: sa faune et sa flore particulières, les puits à ba<strong>la</strong>ncier dont <strong>la</strong>fourche se t<strong>en</strong>d vers le ciel et qui att<strong>en</strong><strong>de</strong>nt les bergers <strong>en</strong> migration perman<strong>en</strong>teavec leurs animaux, les «csárda», auberges typiques hongroises,bâtim<strong>en</strong>ts spéciaux <strong>de</strong> l’architecture paysanne, construites hors <strong>de</strong>sagglomérations, le long <strong>de</strong>s chemins traversant <strong>la</strong> p<strong>la</strong>ine.Les csárda font parties <strong>de</strong>s lieux <strong>de</strong> visites préférés <strong>de</strong>s touristes qui y goût<strong>en</strong>tles p<strong>la</strong>ts et boissons délicieux <strong>de</strong>s bergers. Une <strong>de</strong>s plus célèbres csárdadu Hortobágy, vieille <strong>de</strong> 300 ans, fut construite sur <strong>la</strong> route du sel reliant<strong>la</strong> ville royale <strong>de</strong> Buda à <strong>la</strong> Transylvanie. Le pavillon annexe <strong>de</strong> l’auberge oùles voyageurs rangeai<strong>en</strong>t jadis leurs voitures, sert <strong>de</strong> nos jours <strong>de</strong> muséeprés<strong>en</strong>tant le mon<strong>de</strong> <strong>de</strong>s bergers. A proximité du musée, on peut découvrirle plus long pont <strong>de</strong> pierre du pays d’une longueur <strong>de</strong> 167 mètres, le Pontaux Neuf Arches vieux <strong>de</strong> plus <strong>de</strong> 170 ans. Le zoo <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>Puszta</strong> prés<strong>en</strong>te <strong>en</strong>plein air <strong>de</strong>s espèces typiques <strong>de</strong> <strong>la</strong> région dont le bœuf gris hongrois, le buffledomestique, le mouton «ratska» et <strong>la</strong> chèvre <strong>de</strong> ferme. Le fameux troupeau<strong>de</strong> chevaux <strong>de</strong> Hortobágy se trouve à quelques kilomètres plus loin, àMáta (F3). Les gardi<strong>en</strong>s <strong>de</strong> chevaux appelés «csikós» portant leur vêtem<strong>en</strong>ttypique (chemise <strong>de</strong> toile bleue, pantalon <strong>la</strong>rge et évasé, et chapeau noir) yamus<strong>en</strong>t les visiteurs <strong>de</strong> spectacles équestres séduisants.La plus gran<strong>de</strong> partie du territoire du Parc National du Hortobágy, d’unesuperficie <strong>de</strong> 80 000 hectares, est un pâturage steppique appelé <strong>Puszta</strong> <strong>en</strong>hongrois, riche égalem<strong>en</strong>t <strong>en</strong> marais, prés marécageux et étangs poissonneux.Jusqu’à nos jours, 342 espèces d’oiseaux protégés ont été <strong>en</strong>registréessur le territoire dont 152 nichant au Parc National. L’automne y offre le spectacl<strong>en</strong>aturel inoubliable <strong>de</strong> <strong>la</strong> migration <strong>de</strong>s grues : le soir, on peut voirplusieurs dizaines <strong>de</strong> milliers d’oiseaux retourner à leur p<strong>la</strong>ce <strong>de</strong> repos.6


Debrec<strong>en</strong>,<strong>la</strong> Gran<strong>de</strong> Eglise CalvinisteJászberény (D3) Le groupe ethnique d’origine irani<strong>en</strong>ne <strong>de</strong>s Jász s’instal<strong>la</strong> dans cetterégion au 13ème siècle, sous l’influ<strong>en</strong>ce du roi Bé<strong>la</strong> IV. Jászberény est <strong>la</strong> ville <strong>la</strong> plusimportante <strong>de</strong> <strong>la</strong> contrée, connue notamm<strong>en</strong>t pour sa station thermale. Le Musée <strong>de</strong>s Jász,fondé il y a plus <strong>de</strong> 125 ans, prés<strong>en</strong>te le passé, les t<strong>en</strong>ues vestim<strong>en</strong>taires et les objetsd’usage <strong>de</strong>s Jász. Il expose égalem<strong>en</strong>t le cor millénaire sculpté <strong>en</strong> ivoire que <strong>la</strong> lég<strong>en</strong><strong>de</strong> hongroiseattribue à Lehel, un <strong>de</strong>s chefs d’armée <strong>de</strong>s Hongrois à l’époque <strong>de</strong>s incursions.Gardi<strong>en</strong>s <strong>de</strong> chevauxDebrec<strong>en</strong> (G3) La <strong>de</strong>uxième ville hongroise <strong>de</strong>vint <strong>de</strong>ux fois capitale du pays au cours <strong>de</strong> l’histoire.On l’appelle aussi <strong>la</strong> «Rome <strong>de</strong>s calvinistes». Depuis le 16ème siècle lorsque ses habitantsse convertir<strong>en</strong>t au protestantisme, Debrec<strong>en</strong> est <strong>de</strong>v<strong>en</strong>u le c<strong>en</strong>tre le plus important du calvinismehongrois. Ses monum<strong>en</strong>ts les plus remarquables sont <strong>la</strong> Gran<strong>de</strong> Eglise calviniste rénovée au débutdu 19ème siècle et le Collège calviniste dont <strong>la</strong> bibliothèque compte 500 000 volumes, <strong>la</strong> plusgran<strong>de</strong> collection ecclésiastique hongroise. Le Musée Déri expose le monum<strong>en</strong>tal triptyque du peintreMihály Munkácsy représ<strong>en</strong>tant <strong>la</strong> Passion du Christ. L’Hôtel <strong>de</strong> Ville est parmi les plus beaux édificesdu c<strong>la</strong>ssicisme hongrois.La ville possè<strong>de</strong> aussi un imm<strong>en</strong>se parc appelé Gran<strong>de</strong> Forêt (Nagyerdő), qui compr<strong>en</strong>d un parczoologique, un jardin botanique et une station thermale offrant une quarantaine <strong>de</strong> traitem<strong>en</strong>ts balnéairesdiffér<strong>en</strong>ts. La station est munie égalem<strong>en</strong>t d’une clinique <strong>de</strong> réputation europé<strong>en</strong>ne. A proximitése trouve un parc nautique couvert, l’Aquaticum, véritable piscine <strong>de</strong> p<strong>la</strong>isance <strong>de</strong> style méditerrané<strong>en</strong>,<strong>en</strong>tourée <strong>de</strong> palmiers et équipée <strong>de</strong> bains <strong>de</strong> grotte et <strong>de</strong> jacuzzis.Non loin <strong>de</strong> Debrec<strong>en</strong>, à Nyíracsád (G3), vous pouvez visiter l’église calviniste, un beau monum<strong>en</strong>tmédiéval ayant conservé quasim<strong>en</strong>t intact, son style original <strong>en</strong> partie gothique.Hajdúszoboszló (F–G3) Cette ville est <strong>la</strong> station thermale préférée <strong>de</strong> <strong>la</strong> Gran<strong>de</strong> P<strong>la</strong>ine, «<strong>la</strong>Mècque» <strong>de</strong>s rhumatisants. L’eau médicinale <strong>de</strong> 75 <strong>de</strong>grés jaillissant d’une profon<strong>de</strong>ur <strong>de</strong> 1100mètres et cont<strong>en</strong>ant une vingtaine <strong>de</strong> minéraux dilués, apporte une telle amélioration au boutd’une cure <strong>de</strong> 2 à 3 semaines, que les pati<strong>en</strong>ts atteints <strong>de</strong>s ma<strong>la</strong>dies <strong>de</strong>s organes <strong>de</strong> locomotion,<strong>de</strong> <strong>la</strong> femme, <strong>de</strong> <strong>la</strong> peau et <strong>de</strong>s ma<strong>la</strong>dies internes, y retourn<strong>en</strong>t d’une année sur l’autre.Même <strong>la</strong> vapeur salique et iodurée flottant au-<strong>de</strong>ssus <strong>de</strong>s bassins a effet curatif. La stationest <strong>en</strong>tourée d’hôtels et <strong>de</strong> maisons <strong>de</strong> repos. Le parc nautique offre plusieurs heures <strong>de</strong> distractionsà toutes les générations avec son toboggan géant <strong>de</strong> 113 mètres, un toboggan <strong>de</strong>concours à quatre pistes et d’autres attractions.Hajdúszoboszló, AquaparcLa ville <strong>de</strong> Hajdúböszörmény (G3) a une longue histoire qui semanifeste aussi dans sa structure circu<strong>la</strong>ire caractéristique <strong>de</strong>svilles <strong>de</strong>s Heiduques dont elle fut <strong>la</strong> capitale. La ville propose à sesvisiteurs, son Musée du Pays <strong>de</strong>s Heiduques et un musée <strong>en</strong> plein airprés<strong>en</strong>tant l’architecture paysanne. La ville voisine <strong>de</strong> Hajdúnánás(G2) est célèbre pour sa tradition artisanale, le tressage <strong>de</strong> <strong>la</strong> paille etdu jonc, sans oublier sa station thermale mo<strong>de</strong>rne et bi<strong>en</strong> équipée.Nádudvar (F3) La commune est habitée <strong>de</strong>puis plus <strong>de</strong> <strong>de</strong>ux c<strong>en</strong>ts anspar <strong>de</strong>s générations <strong>de</strong> potiers. Ces artisans fabriqu<strong>en</strong>t <strong>la</strong> célèbrecéramique noire <strong>de</strong> <strong>la</strong> Gran<strong>de</strong> P<strong>la</strong>ine qui doit sa couleur à une technique <strong>de</strong>four spécifique. Les poteries sans émail sont décorées <strong>de</strong> formesgéométriques et <strong>de</strong> fleurs.7


Patrimoine mondial – Réserve ornithologiqueUn mon<strong>de</strong> aquatique particulierLe <strong>la</strong>c <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>Tisza</strong> (E3) Le <strong>de</strong>uxième <strong>la</strong>c hongrois fut créé non pas par <strong>la</strong>nature mais par l’homme. Il fut formé dans les années soixante-dix par le barrage<strong>de</strong> <strong>la</strong> rivière <strong>Tisza</strong>. Ce mon<strong>de</strong> aquatique sans pareil fut peuplé d’animauxdisparus <strong>de</strong>puis longtemps du pays comme les castors, <strong>de</strong>s oiseaux protégéset strictem<strong>en</strong>t protégés et une cinquantaine d’espèces <strong>de</strong> poissons. Sur le <strong>la</strong>c,on peut admirer le plus vaste champ <strong>de</strong> nénuphars d’Europe.A sa cote <strong>de</strong> 71 kilomètres et à différ<strong>en</strong>ts <strong>en</strong>droits sur le <strong>la</strong>c, on peut admirer<strong>la</strong> cohabitation parfaite <strong>de</strong> <strong>la</strong> nature et <strong>de</strong> l’homme, <strong>de</strong> <strong>la</strong> protection <strong>de</strong><strong>la</strong> nature et <strong>de</strong>s sports nautiques.Le bassin <strong>de</strong> <strong>Tisza</strong>valk (E3) abrite dans sa roseraie protégée, <strong>en</strong> partie interditeaux visiteurs, un mon<strong>de</strong> aviaire exotique. Cette réserve ornithologiquefut c<strong>la</strong>ssée site du Patrimoine Mondial <strong>en</strong> tant que partie du Parc National<strong>de</strong> Hortobágy. Les biotopes <strong>de</strong>s 200 espèces d’oiseaux dont l’oie c<strong>en</strong>drée, lefaucon sacré ou le grand héron, animal héraldique <strong>de</strong> <strong>la</strong> protection <strong>de</strong> <strong>la</strong>nature <strong>en</strong> <strong>Hongrie</strong>, ne peuv<strong>en</strong>t être approchés qu’une fois <strong>la</strong> pério<strong>de</strong> <strong>de</strong> couvaisonpassée et seulem<strong>en</strong>t par <strong>de</strong>s canots à rames ou électriques, exceptés,bi<strong>en</strong> sûr, les sites interdits p<strong>en</strong>dant toute l’année. Mais les oiseaux peuv<strong>en</strong>têtre facilem<strong>en</strong>t observés à partir <strong>de</strong>s digues <strong>en</strong>tourant le <strong>la</strong>c dont onpeut faire le tour à pied, à vélo ou à cheval.La partie c<strong>en</strong>trale du <strong>la</strong>c, le bassin <strong>de</strong> Poroszló (E3) est égalem<strong>en</strong>t un siteprotégé qui se visite pourtant presque sans aucune restriction. Quant à sesvaleurs, il est presque aussi intéressant que <strong>la</strong> partie nord. C’est un paradis<strong>de</strong>s pêcheurs à <strong>la</strong> ligne. Après <strong>la</strong> construction du barrage, le territoire inondéfut d’une incroyable richesse <strong>en</strong> poissons. Le lit sinueux du fleuve bordé d’arbresp<strong>en</strong>chant sur l’eau, le réservoir avec ses îles et son imm<strong>en</strong>se surfaced’eau, ses roseraies, promett<strong>en</strong>t une grosse pêche, surtout <strong>en</strong> poissons carnivores,<strong>en</strong> été comme <strong>en</strong> hiver.Autre curiosité du <strong>la</strong>c : il est traversé <strong>en</strong> son milieu par <strong>la</strong> <strong>Tisza</strong>, rivièrepréférée <strong>de</strong>s randonneurs à canoë-kayak. Le golfe du sud du <strong>la</strong>c <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>Tisza</strong>,près d’Abádszalók (E3) est l’empire <strong>de</strong>s sports nautiques. Les passionnés <strong>de</strong>ces sports peuv<strong>en</strong>t y faire <strong>de</strong> <strong>la</strong> voile, <strong>de</strong> <strong>la</strong> p<strong>la</strong>nche à voile et ce qui estunique sur les <strong>la</strong>cs <strong>en</strong> Europe, du canot à moteur et du jet-ski, qui peuv<strong>en</strong>t8


Desc<strong>en</strong>te <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>Tisza</strong> <strong>en</strong> canoëêtre loués sur p<strong>la</strong>ce. La p<strong>la</strong>ge naturelle <strong>la</strong> plus longue (1 km) du <strong>la</strong>c, pourvue d’un c<strong>en</strong>tre<strong>de</strong> loisir, se trouve égalem<strong>en</strong>t à cet <strong>en</strong>droit. Même les plus jeunes <strong>en</strong>fants peuv<strong>en</strong>t sebaigner <strong>en</strong> toute sécurité dans l’eau p<strong>la</strong>te <strong>de</strong> <strong>la</strong> côte, vite réchauffée par le soleil Enfants etadultes peuv<strong>en</strong>t tous bi<strong>en</strong> apprécier le musée <strong>de</strong>s poupées du vil<strong>la</strong>ge.Abádszalók<strong>Tisza</strong>újváros (F2) Dans cette ville située au nord du <strong>la</strong>c fut construite une <strong>de</strong>s stations thermalesles plus mo<strong>de</strong>rnes du pays, équipée d’un départem<strong>en</strong>t médical, <strong>de</strong> bassins <strong>en</strong> plein air,d’une piscine <strong>de</strong> p<strong>la</strong>isance et d’un départem<strong>en</strong>t <strong>de</strong> balnéothérapie et <strong>de</strong> physiothérapie. L’eau <strong>de</strong>sbains thermaux y est riche <strong>en</strong> io<strong>de</strong>.<strong>Tisza</strong>csege (F3) L’eau thermale <strong>de</strong> 72 <strong>de</strong>grés traite bi<strong>en</strong> le rhumatisme et les douleurs muscu<strong>la</strong>ires.La commune située au bord <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>Tisza</strong>, d’une beauté sauvage, est connue <strong>en</strong> tant que site protégé,appelé île du Canard, qui possè<strong>de</strong> une faune et une flore intactes. Au port, <strong>en</strong> été, <strong>de</strong>s bateaux àmoteur propos<strong>en</strong>t <strong>de</strong>s excursions dans les forêts <strong>de</strong>s rivages. La ville possè<strong>de</strong> <strong>de</strong>ux monum<strong>en</strong>ts historiques,<strong>la</strong> Maison <strong>de</strong>s Aoûterons et une église fortifiée.<strong>Tisza</strong>füred, poterie<strong>Tisza</strong>füred (F3) Cette ville est le lieu <strong>de</strong> repos préféré du <strong>la</strong>c dont le port bi<strong>en</strong> équipé permet aux visiteurs<strong>de</strong> partir à <strong>la</strong> découverte <strong>de</strong>s bras morts couverts <strong>de</strong> nénuphars. Son agréable p<strong>la</strong>ge et sa stationthermale sont très popu<strong>la</strong>ires. La ville fonda <strong>en</strong> 1949 le premier musée rural du pays dans unvieux manoir. La Maison du Potier prés<strong>en</strong>te parmi ses meubles originaux, <strong>la</strong> vie <strong>de</strong> <strong>la</strong> célèbre dynastie<strong>de</strong>s potiers <strong>de</strong> <strong>la</strong> commune.<strong>Tisza</strong>újváros, piscine9


Réserve ornithologiquePoroszló (E3) La Maison <strong>de</strong>s Traditions y expose <strong>de</strong>s outils traditionnels du pêcheur et<strong>de</strong>s objets d’usage. Des moy<strong>en</strong>s <strong>de</strong> sports nautiques à louer et <strong>de</strong>s canots à moteurs ysont égalem<strong>en</strong>t disponibles pour faire le tour du <strong>la</strong>c.Kunhegyes (E4) Le voyageur peut observer <strong>de</strong> très loin les <strong>de</strong>ux tours <strong>de</strong> son église calvinistec<strong>la</strong>ssiciste, appelée <strong>la</strong> Cathédrale <strong>de</strong> <strong>la</strong> Gran<strong>de</strong> P<strong>la</strong>ine, car elle peut accueillir cinq mille personnes.La ville possè<strong>de</strong> aussi un moulin à v<strong>en</strong>t c<strong>la</strong>ssé monum<strong>en</strong>t industriel et elle prés<strong>en</strong>te les traditions<strong>de</strong> divers vieux métiers artisanaux.Karcag, moulin à v<strong>en</strong>tBerekfürdő (F3) Son eau médicinale attire <strong>de</strong>s visiteurs v<strong>en</strong>ant <strong>de</strong> tous pays. Dans sa station thermale,on traite <strong>de</strong>s ma<strong>la</strong>dies <strong>de</strong>s organes <strong>de</strong> locomotion et <strong>de</strong>s articu<strong>la</strong>tions. Mais <strong>la</strong> ville doit surtoutsa r<strong>en</strong>ommée mondiale à sa vitrerie fabriquant par une métho<strong>de</strong> particulière, <strong>de</strong> <strong>la</strong> verrerie «voilée»décorée <strong>de</strong> fissures extrêmem<strong>en</strong>t minces.T<strong>en</strong>ue traditionnelle <strong>de</strong> KarcagKarcag (F4) Au sud-est du <strong>la</strong>c <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>Tisza</strong>, dans <strong>la</strong> région appelée Nagykunság, les <strong>en</strong>virons <strong>de</strong> Karcagprés<strong>en</strong>t<strong>en</strong>t le plus grand nombre <strong>de</strong> tumulus coumans appelés kourganes. Ces buttes d’aspect particulieret c<strong>la</strong>ssées au Patrimoine sont supposées avoir servies jadis <strong>de</strong> sépulcres, et ont une hauteur <strong>de</strong> 5 à 10mètres, un diamètre <strong>de</strong> 20 à 50 mètres et une forme conique ou hémisphérique. En fait, les Coumans, peuple<strong>de</strong> guerriers noma<strong>de</strong>s vivant d’élevage, s’installèr<strong>en</strong>t tardivem<strong>en</strong>t dans <strong>la</strong> Gran<strong>de</strong> P<strong>la</strong>ine, au 13èmesiècle. Le Musée Nagykun <strong>de</strong> Karcag prés<strong>en</strong>te leur histoire, les outils <strong>de</strong>s bergers, les meubles peints et lescélèbres céramiques <strong>de</strong> <strong>la</strong> région. Les brocs «Mishka» <strong>de</strong>s potiers <strong>de</strong> Karcag, dont <strong>la</strong> forme représ<strong>en</strong>te <strong>la</strong>tête d’un hussard, obtinr<strong>en</strong>t le Grand Prix <strong>de</strong> l’Exposition Mondiale <strong>de</strong> Bruxelles. Une collection <strong>de</strong> ces brocsest exposée dans <strong>la</strong> Maison du Potier. Karcag est célèbre aussi pour ses autres œuvres d’art décoratif folkloriquecomme <strong>la</strong> poterie émaillée ou noire, <strong>la</strong> <strong>de</strong>ntelle aux fuseaux, les houppe<strong>la</strong>n<strong>de</strong>s brodées, et pour sesdiverses brioches cuites au four. Vous ne <strong>de</strong>vez pas non plus manquer <strong>de</strong> visiter le moulin à v<strong>en</strong>t c<strong>la</strong>ssémonum<strong>en</strong>t industriel et <strong>la</strong> fameuse csárda «Morgó».Récolte <strong>de</strong> roseauxBerekfürdő10


Kétpó, château AlmásySzolnok (E4) La rivière quitte le <strong>la</strong>c <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>Tisza</strong> vers le sud, pour se ral<strong>en</strong>tir près <strong>de</strong> <strong>la</strong> ville<strong>de</strong> Szolnok. Située au milieu <strong>de</strong> <strong>la</strong> Gran<strong>de</strong> P<strong>la</strong>ine, à <strong>la</strong> r<strong>en</strong>contre <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>Tisza</strong> et <strong>de</strong> <strong>la</strong> rivièreZagyva, cette ville est un point <strong>de</strong> passage important <strong>de</strong>puis 900 ans sur une route commerciale.Ici se trouve <strong>la</strong> plus vieille station ferroviaire <strong>de</strong> <strong>Hongrie</strong>. Les amateurs d’art connaiss<strong>en</strong>tle nom <strong>de</strong> <strong>la</strong> ville grâce à l’Atelier <strong>de</strong>s Beaux-Arts <strong>de</strong> Szolnok où ont débuté les grands maîtres <strong>de</strong><strong>la</strong> peinture mo<strong>de</strong>rne hongroise. L’atelier ouvrit ses portes <strong>en</strong> 1902 avec 12 studios et <strong>de</strong>ux pavillons.Il ne fonctionnait pour autant pas comme une école car les artistes qui y adhérèr<strong>en</strong>t, conservèr<strong>en</strong>tleur i<strong>de</strong>ntité et leur propre style. Les œuvres créées à l’atelier sont exposées à <strong>la</strong> Galerie<strong>de</strong> Szolnok.La proximité <strong>de</strong> l’eau offre un grand nombre d’activités <strong>de</strong> loisir, dont <strong>la</strong> pratique <strong>de</strong> sports nautiquesfacilitée par <strong>la</strong> prés<strong>en</strong>ce <strong>de</strong>s bras morts <strong>de</strong> <strong>la</strong> rivière Zagyva et <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>Tisza</strong>. Son <strong>en</strong>vironnem<strong>en</strong>t convi<strong>en</strong>tparfaitem<strong>en</strong>t à un séjour <strong>de</strong> repos.Le plus grand trésor naturel <strong>de</strong> Szolnok est son eau thermale qui jaillit d’une profon<strong>de</strong>ur <strong>de</strong> 1500mètres.Cserkeszőlő, station thermaleTöröksz<strong>en</strong>tmiklós et Kétpó (E4) doiv<strong>en</strong>t beaucoup aux comtes Almássy qui y fir<strong>en</strong>t construire <strong>de</strong>uxchâteaux et fondèr<strong>en</strong>t le plus célèbre troupeau <strong>de</strong> chevaux pur sang ang<strong>la</strong>is. La ville est un c<strong>en</strong>tr<strong>en</strong>ational du tressage <strong>de</strong> <strong>la</strong> paille qui organise <strong>en</strong> été <strong>de</strong>s stages d’artisanat.SzolnokMezőtúr (E4) est célèbre pour ses potiers <strong>de</strong> r<strong>en</strong>ommée mondiale fabriquant, <strong>de</strong>puis le 16èmesiècle, <strong>de</strong>s p<strong>la</strong>ts, <strong>de</strong>s assiettes, <strong>de</strong>s brocs, <strong>de</strong>s cruches, <strong>de</strong>s gour<strong>de</strong>s, décorés <strong>de</strong> couleurs caractéristiques: rouge, vert et b<strong>la</strong>nc sur fond ocre.Cserkeszőlő (E5) Cette commune <strong>de</strong> <strong>la</strong> vallée <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>Tisza</strong> découvrit <strong>en</strong> 1943 une source d’eauthermale iodurée <strong>de</strong> 83 <strong>de</strong>grés, riche <strong>en</strong> minéraux. Au début <strong>de</strong> son activité, les rhumatisants ser<strong>en</strong>dai<strong>en</strong>t aux canaux creusés dans le sable. De nos jours, <strong>la</strong> piscine et <strong>la</strong> station thermale sont<strong>de</strong>v<strong>en</strong>ues un véritable paradis pour les touristes. Une piscine <strong>de</strong> p<strong>la</strong>isance y a été récemm<strong>en</strong>tconstruite. L’eau thermale y est égalem<strong>en</strong>t proposée <strong>en</strong> boisson médicale. Ne manquez pasnon plus <strong>de</strong> visiter l’Arboretum <strong>de</strong> <strong>la</strong> commune voisine <strong>de</strong> <strong>Tisza</strong>kürt.La belle pêche11


Parc national – Le pays <strong>de</strong>s rivièresHungaricum dans le pays <strong>de</strong>s KörösSzabadkígyós, château W<strong>en</strong>ckheimLe pays <strong>de</strong>s Körös La partie sud-est du pays, au-<strong>de</strong>là <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>Tisza</strong>, est le systèmehydrologique <strong>de</strong> cinq rivières: <strong>de</strong>s Körös Rapi<strong>de</strong>, Noir et B<strong>la</strong>nc, duBerettyó et du Maros qui constitu<strong>en</strong>t avec leur propre site, le Parc NationalMaros. Les valeurs à protéger <strong>de</strong> cette région se rattach<strong>en</strong>t <strong>en</strong>core aujourd’huiau thème <strong>de</strong> l’eau, même si le temps est bel et bi<strong>en</strong> passé où il y avaitplus <strong>de</strong> canots que <strong>de</strong> voitures dans cette contrée <strong>de</strong> rivières sinueuses, nonmaîtrisables ; qui alim<strong>en</strong>tai<strong>en</strong>t <strong>de</strong> grands marais. Jusqu’au 18ème siècle, leprincipal moy<strong>en</strong> <strong>de</strong> transport du pays était le canot, taillé dans un seul troncd’arbre dont on se servait non seulem<strong>en</strong>t sur l’eau mais aussi dans lesmarais. Ces «bateaux <strong>de</strong> boue» étai<strong>en</strong>t traînés par <strong>de</strong>s chevaux ou par <strong>de</strong>sbœufs.Les rivières sont riches <strong>en</strong> poissons, les rivages <strong>en</strong> oiseaux, les forêts <strong>en</strong>gibiers. Vous pouvez notamm<strong>en</strong>t y observer <strong>de</strong>s oiseaux aussi rares quel’outar<strong>de</strong>. La réserve <strong>de</strong> Dévaványa (F4) fondée <strong>en</strong> 1975 abrite <strong>en</strong> effet <strong>la</strong>plus gran<strong>de</strong> popu<strong>la</strong>tion d’outar<strong>de</strong>s <strong>en</strong> Europe. Elles y sont nourries <strong>en</strong> hiver .Leurs nids et leur besoin <strong>de</strong> calme y sont respectés tout au long <strong>de</strong> l’année.Une exposition prés<strong>en</strong>te <strong>la</strong> protection <strong>de</strong>s oiseaux ; les sites protégés sevisit<strong>en</strong>t, à l’exception <strong>de</strong>s sites strictem<strong>en</strong>t protégés qui nécessit<strong>en</strong>t uneautorisation spéciale.Les anci<strong>en</strong>s métiers artisanaux continu<strong>en</strong>t à vivre dans le pays <strong>de</strong>s Körös.A Békés, les successeurs <strong>de</strong>s anci<strong>en</strong>s vanniers fabriqu<strong>en</strong>t <strong>de</strong>s paniers.Békéssz<strong>en</strong>tandrás (E5) est célèbre pour ses tapis noués à <strong>la</strong> main.Il est rare <strong>de</strong> parcourir une cinquantaine <strong>de</strong> kilomètres dans <strong>la</strong> Gran<strong>de</strong> P<strong>la</strong>inesans tomber quelque part sur une station thermale. Le pays <strong>de</strong>s Körös offredonc aussi ses bains : à Füzesgyarmat (F4), à Dévaványa, à Mezőberény (F5)tout comme à Gyopárosfürdő près d’Orosháza (E5) ou <strong>en</strong>core <strong>la</strong> station thermaleRózsafürdő <strong>de</strong> <strong>la</strong> commune <strong>de</strong> Tótkomlós (F6), vil<strong>la</strong>ge qui a <strong>la</strong> particu<strong>la</strong>ritéd’être habité surtout par <strong>de</strong>s Slovaques, sans oublier <strong>la</strong> station thermale<strong>de</strong> Makó (E6) exploitant <strong>la</strong> boue médicinale <strong>de</strong> <strong>la</strong> vallée du Maros.La région est riche <strong>en</strong> monum<strong>en</strong>ts. A Szabadkígyós (F5), le vieux parc duchâteau <strong>de</strong> W<strong>en</strong>ckheim, d’une superficie <strong>de</strong> 23 hectares, vous émerveillerapar le nombre <strong>de</strong> ses arbres extraordinaires. C’est là que pouss<strong>en</strong>t les plusgrands charmes <strong>de</strong> <strong>Hongrie</strong>. Un monastère du 9ème ou 10ème siècles(Csolt), d’une valeur archéologique est inestimable, fut découvert à Vésztő.12


Gyu<strong>la</strong>, châteauGyu<strong>la</strong> (F5) Un <strong>de</strong>s produits typiquem<strong>en</strong>t hongrois (hungaricum), <strong>la</strong> saucisse <strong>de</strong> Gyu<strong>la</strong>,partit à <strong>la</strong> conquête du mon<strong>de</strong> à partir <strong>de</strong> <strong>la</strong> petite manufacture du 19ème siècle <strong>de</strong> cetteville balnéaire <strong>de</strong> <strong>la</strong> Gran<strong>de</strong> P<strong>la</strong>ine. Sa saucisse <strong>de</strong> goût spécifique et délicieusem<strong>en</strong>t épicéeétait déjà connue <strong>en</strong> 1935 puisqu’elle fut décorée cette année-là, <strong>de</strong> <strong>la</strong> Médaille d’Or lors <strong>de</strong>l’Exposition Mondiale <strong>de</strong> Bruxelles. Elle est toujours fabriquée selon <strong>la</strong> vieille recette dans l’usinealim<strong>en</strong>taire <strong>de</strong> <strong>la</strong> ville. Mais ce n’est qu’une <strong>de</strong>s curiosités <strong>de</strong> Gyu<strong>la</strong>. La ville possè<strong>de</strong> le seulchâteau médiéval <strong>de</strong> p<strong>la</strong>ine d’Europe C<strong>en</strong>trale construit <strong>en</strong> briques, situé à <strong>la</strong> p<strong>la</strong>ce <strong>de</strong> l’anci<strong>en</strong>neforteresse. Il accueille <strong>en</strong> été <strong>de</strong>s spectacles <strong>de</strong> théâtre. Près du château fort, le parc <strong>de</strong> plus <strong>de</strong>huit hectares du château Almásy <strong>de</strong> style baroque rococco vous att<strong>en</strong>d. Vous pourrez y apprécierl’eau médicinale <strong>de</strong>s bassins <strong>de</strong> <strong>la</strong> piscine du château. Les amateurs <strong>de</strong> curiosités peuv<strong>en</strong>t découvrirparmi les maisons bourgeoises d’époque, <strong>de</strong> <strong>la</strong> ville, un <strong>de</strong>s plus fameux vieux cafés hongrois.Le «Salon <strong>de</strong> thé c<strong>en</strong>t<strong>en</strong>aire» (Százéves cukrászda) a conservé <strong>la</strong> plupart <strong>de</strong> ses meubles originaux.Parmi les grands fils <strong>de</strong> <strong>la</strong> ville, il faut m<strong>en</strong>tionner le compositeur hongrois <strong>de</strong> r<strong>en</strong>ommée mondiale,Fer<strong>en</strong>c Erkel, pionnier <strong>de</strong> l’Opéra National et compositeur <strong>de</strong> l’hymne hongrois. Le père du fameuxpeintre Albrecht Dürer naquit égalem<strong>en</strong>t à Gyu<strong>la</strong>.Békéscsaba (F5) La commune, se trouvant autrefois dans l’<strong>en</strong>ceinte formée par <strong>la</strong> p<strong>la</strong>ce <strong>de</strong> <strong>la</strong> ville,se dépeup<strong>la</strong> lors <strong>de</strong> l’occupation turque. Plus tard, sous le règne <strong>de</strong>s Habsbourg, <strong>de</strong>s Slovaques s’installèr<strong>en</strong>tdans <strong>la</strong> région. Un <strong>de</strong>s édifices les plus caractéristiques <strong>de</strong> Békéscsaba est <strong>la</strong> Maison <strong>de</strong>sTraditions Slovaques. La ville fit construire égalem<strong>en</strong>t <strong>la</strong> plus gran<strong>de</strong> église luthéri<strong>en</strong>ne du pays, dont<strong>la</strong> tour atteint une hauteur <strong>de</strong> 70 mètres. Le peintre hongrois le plus connu du réalisme du 19èmesiècle, Mihály Munkácsy, fit une partie <strong>de</strong> ses étu<strong>de</strong>s dans <strong>la</strong> ville. Comme sa voisine <strong>la</strong> ville <strong>de</strong>Gyu<strong>la</strong>, Békéscsaba fabrique une saucisse bi<strong>en</strong> épicée au paprika qu’on appelle «csabai» d’après l<strong>en</strong>om <strong>de</strong> <strong>la</strong> ville.Gyoma<strong>en</strong>drőd (F4) Les 16 bras morts du Körös Hármas est un véritable paradis pour les amateurs<strong>de</strong> <strong>la</strong> pêche et <strong>de</strong>s sports nautiques. La ville <strong>de</strong> Gyoma située sur un site naturel protégédoit sa réputation à l’imprimerie Kner (1882). La vil<strong>la</strong> néo-baroque du fondateur <strong>de</strong> l’usine estactuellem<strong>en</strong>t un musée <strong>de</strong> l’imprimerie. La Maison <strong>de</strong>s Traditions, exposant une collection<strong>de</strong> motocyclettes et un riche matériel archéologique, est à visiter absolum<strong>en</strong>t.Gyu<strong>la</strong>Szarvas, château BolzaOrosháza-Gyopárosfürdő (E5) L’<strong>en</strong>semble <strong>de</strong>s «<strong>la</strong>cs miracles» etses <strong>en</strong>virons à Orosháza-Gyopárosfürdő est un complexe <strong>de</strong> p<strong>la</strong>gesnaturelles doté d’un microclimat particulièrem<strong>en</strong>t clém<strong>en</strong>t. Les bainssont à <strong>la</strong> fois un c<strong>en</strong>tre <strong>de</strong> traitem<strong>en</strong>ts médicaux et d’attractions aquatiques.La ville dispose du seul musée du pays consacré aux puits.Szarvas (E5) Le c<strong>en</strong>tre du Parc National Körös-Maros (E6) est unepetite ville sympathique <strong>de</strong> <strong>la</strong> Gran<strong>de</strong> P<strong>la</strong>ine. Elle dispose d’un <strong>de</strong>splus beaux et plus grands arboretums hongrois créé au 19ème siècle,à l’exemple du parc du château <strong>de</strong> Schönbrunn près <strong>de</strong> Vi<strong>en</strong>ne. Ce parcs’ét<strong>en</strong>d sur 82 hectares et compr<strong>en</strong>d plus <strong>de</strong> 1600 arbres et arbrisseaux.Au bord du bras mort du Körös, un monum<strong>en</strong>t rappe<strong>la</strong>nt unmoulin à v<strong>en</strong>t marque le c<strong>en</strong>tre géométrique <strong>de</strong> l’anci<strong>en</strong> Royaume <strong>de</strong><strong>Hongrie</strong>. L’école agricole <strong>de</strong> <strong>la</strong> ville, datant <strong>de</strong> 200 ans, accueille <strong>de</strong> nosjours un musée ethnographique. Le moulin à bœufs toujours <strong>en</strong> état <strong>de</strong>fonctionner et servant autrefois à broyer les céréales, est une curiosité <strong>de</strong>l’histoire industrielle: il n’<strong>en</strong> reste plus que trois <strong>de</strong> ce type dans le pays.13


Voyage dans le passéDans les pays les plus <strong>en</strong>soleillésSzeged, Eglise VotiveSzeged (E6) Cette ville <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>Tisza</strong> a le c<strong>en</strong>tre ville le plus harmonieux <strong>de</strong> <strong>la</strong>province hongroise, mais possè<strong>de</strong> peu <strong>de</strong> monum<strong>en</strong>ts historiques vieux <strong>de</strong>plusieurs c<strong>en</strong>t<strong>en</strong>aires. En effet, <strong>en</strong> 1879, l’inondation <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>Tisza</strong> détruisitprès <strong>de</strong> cinq mille maisons et n’<strong>en</strong> épargna que 265 dont <strong>la</strong> tour Saint-Démétrius, vestige d’une église du 13ème siècle. La ville fut reconstruitegrâce à une ai<strong>de</strong> internationale, selon un p<strong>la</strong>n d’aménagem<strong>en</strong>t bi<strong>en</strong> conçu.Les visiteurs étrangers peuv<strong>en</strong>t lire <strong>de</strong> nos jours les noms <strong>de</strong> leur capitaleaux différ<strong>en</strong>tes sections du grand boulevard circu<strong>la</strong>ire. C’est ainsi que leshabitants <strong>de</strong> Szeged exprimèr<strong>en</strong>t leur reconnaissance <strong>en</strong>vers les pays qui lesavai<strong>en</strong>t le plus aidés. La reconnaissance <strong>de</strong>s survivants permit <strong>de</strong> construirele dôme <strong>de</strong> Szeged, cathédrale épiscopale néo-romane pouvant accueillircinq mille personnes. Sa tour abrite <strong>la</strong> <strong>de</strong>uxième cloche du pays qui pèse 86quintaux et l’orgue <strong>de</strong> <strong>la</strong> cathédrale est parmi les plus grands d’Europe. Lepa<strong>la</strong>is Reök est un chef-d’œuvre <strong>de</strong> l’Art Nouveau hongrois. La ville a aussiune <strong>de</strong>s plus belles synagogues europé<strong>en</strong>nes.La ville <strong>de</strong> Szeged fait égalem<strong>en</strong>t partie <strong>de</strong>s plus gran<strong>de</strong>s villes productrices<strong>de</strong> paprika. Elle fabrique le sa<strong>la</strong>mi Pick au goût particulier, selon une recettesecrète du 19ème siècle. Et on peut toujours y acheter les fameuses pantoufles<strong>de</strong> Szeged, brodées à <strong>la</strong> main, aux talons à c<strong>la</strong>quettes que portai<strong>en</strong>tjadis les filles et les femmes <strong>de</strong> <strong>la</strong> région.Ópusztaszer (E6) La partie sud <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>Tisza</strong> accueille grâce à ses programmesnon seulem<strong>en</strong>t les amateurs <strong>de</strong> <strong>la</strong> nature, mais aussi ceux <strong>de</strong> <strong>la</strong> culture et <strong>de</strong><strong>la</strong> civilisation. Le Festival d’Eté <strong>de</strong> Szeged où se produis<strong>en</strong>t les stars internationales<strong>de</strong> <strong>la</strong> musique c<strong>la</strong>ssique, <strong>de</strong> l’Opéra et <strong>de</strong> <strong>la</strong> danse est bi<strong>en</strong> connu àl’étranger. Non loin <strong>de</strong> <strong>la</strong> ville, à Ópusztaszer, se trouve un parc mémorial <strong>de</strong><strong>la</strong> nation qui prés<strong>en</strong>te l’histoire <strong>de</strong>s Hongrois remontant à plus <strong>de</strong> mille ans.A <strong>en</strong> croire les chroniqueurs, ce fut là que les chefs <strong>de</strong>s tribus <strong>de</strong> <strong>la</strong> conquêtehongroise se réunir<strong>en</strong>t au 9ème siècle pour établir <strong>la</strong> loi ou pour déc<strong>la</strong>rer leslois coutumières qui régulèr<strong>en</strong>t <strong>la</strong> vie <strong>de</strong>s Hongrois installés dans le bassin<strong>de</strong>s Carpates. Dans le Parc Commémoratif, un tableau panoramique considérécomme une curiosité unique, explique les événem<strong>en</strong>ts <strong>de</strong> <strong>la</strong> conquête dupays. Ce tableau d’un effet spécial, <strong>en</strong> trois dim<strong>en</strong>sions, fut créé <strong>en</strong> 1894par le peintre Árpád Feszty et ses amis artistes. Dès le début, il a connu un14


Mezőhegyestrès grand succès. Cette peinture <strong>de</strong> 1760 mètres carrés faisant figurer <strong>de</strong>ux milles personnagesest le <strong>de</strong>uxième tableau au mon<strong>de</strong> par sa gran<strong>de</strong>ur.Sur le territoire du Parc Commémoratif, fur<strong>en</strong>t découvertes les traces d’une <strong>de</strong>s plus anci<strong>en</strong>neséglises du pays à <strong>la</strong>quelle appart<strong>en</strong>ait aussi un monastère bénédictin du 11èmesiècle. Les archéologues y ont <strong>en</strong> outre trouvé l’atelier d’un fon<strong>de</strong>ur <strong>de</strong> cloche. On peut admirersur p<strong>la</strong>ce <strong>la</strong> cloche Sz<strong>en</strong>t-Gellert <strong>en</strong> bronze, fondue dans l’anci<strong>en</strong> moule trouvé cassé <strong>en</strong>plusieurs milliers <strong>de</strong> morceaux et que les archéologues ont reconstitué.Le Musée <strong>de</strong> l’Ethnographie <strong>en</strong> plein air prés<strong>en</strong>te les objets caractéristiques <strong>de</strong> <strong>la</strong> vie <strong>de</strong>spaysans du 19ème siècle. On y voit <strong>la</strong> maison du producteur <strong>de</strong> paprika, <strong>la</strong> ferme-école, <strong>la</strong>maison du pêcheur et <strong>en</strong>core d’autres maisons, <strong>de</strong>s objets d’usage et <strong>de</strong>s meubles. Une expositionspéciale est consacrée à <strong>la</strong> diaspora hongroise. L’exposition intitulée «La forêt et le temple<strong>de</strong> <strong>la</strong> nature» prés<strong>en</strong>te les rapports <strong>en</strong>tre l’homme et <strong>la</strong> nature. Le Parc Commémoratifanime p<strong>en</strong>dant toute l’année <strong>de</strong>s spectacles d’art équestre et <strong>de</strong> tir à l’arc et <strong>de</strong>s programmesd’art traditionnel.Szeged, p<strong>la</strong>ce K<strong>la</strong>uzálCsongrád (D5) Le c<strong>en</strong>tre ville est un remarquable <strong>en</strong>semble architectural du 19ème siècle, faisant <strong>la</strong>richesse <strong>de</strong> cette ville, construite à <strong>la</strong> r<strong>en</strong>contre <strong>de</strong> <strong>la</strong> rivière Körös et <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>Tisza</strong>. Les tr<strong>en</strong>te bâtim<strong>en</strong>tsaux toits <strong>en</strong> roseaux sont supposés avoir servi à <strong>la</strong> déf<strong>en</strong>se <strong>de</strong> <strong>la</strong> ville. Leurs petites cours sont abritéespar une clôture <strong>en</strong> bois bi<strong>en</strong> serrée et plusieurs maisons n’ont pas <strong>de</strong> f<strong>en</strong>être donnant sur <strong>la</strong> rue.L’anci<strong>en</strong> c<strong>en</strong>tre ville, où les touristes peuv<strong>en</strong>t être hébergés dans quelques maisons, est c<strong>la</strong>ssé monum<strong>en</strong>tarchitectural protégé.Mezőhegyes (F6) Le Haras Royal fondé <strong>en</strong> 1784 est connu partout dans le mon<strong>de</strong> par les amateurs<strong>de</strong> sport hippique. C’est là qu’<strong>en</strong> tr<strong>en</strong>te ans, <strong>la</strong> fameuse race hongroise <strong>de</strong>s Nonius fut créée.L’<strong>en</strong>semble architectural est composé d’une soixantaine <strong>de</strong> monum<strong>en</strong>ts baroques dont le manègecouvert, remplissant toujours sa fonction originelle. On y fait toujours s’exercer les chevaux <strong>en</strong>hiver. Une <strong>de</strong>s <strong>de</strong>ux casernes est aujourd’hui un hôtel garni <strong>de</strong> meubles Empire et Bie<strong>de</strong>rmeier.La maison du commandant du haras est une curiosité architecturale tout comme <strong>la</strong> rangée<strong>de</strong>s maisons <strong>de</strong>s gardi<strong>en</strong>s <strong>de</strong> chevaux, <strong>en</strong>foncées dans <strong>la</strong> terre. Le Musée <strong>de</strong>s Voitures disposed’une collection très riche, et on y trouve <strong>la</strong> plus gran<strong>de</strong> maison <strong>de</strong> battage. Les <strong>en</strong>virons<strong>de</strong> <strong>la</strong> ville sont idéaux pour <strong>la</strong> chasse.Ópusztaszer, tableau panoramique <strong>de</strong> FesztyHódmezővásárhely (G6) C’est <strong>la</strong> ville <strong>de</strong> province qui s’ét<strong>en</strong>d sur <strong>la</strong>plus gran<strong>de</strong> superficie. Elle est célèbre pour l’art traditionnel <strong>de</strong>s fermesqui l’<strong>en</strong>tour<strong>en</strong>t. Ses nappes et coussins <strong>en</strong> toile, brodés avec<strong>de</strong>s fils <strong>de</strong> <strong>la</strong>ine teints, décorés <strong>de</strong> fleurs sont aussi connus que sescéramiques. Les chefs-d’œuvre <strong>de</strong> <strong>la</strong> poterie popu<strong>la</strong>ire sont exposésdans <strong>la</strong> Maison <strong>de</strong> <strong>la</strong> Poterie <strong>de</strong> Csúcs. Le riche Musée <strong>de</strong> l’Histoire <strong>de</strong><strong>la</strong> ville nous invite à un voyage <strong>de</strong> sept mille ans <strong>en</strong> arrière dans letemps. Non loin <strong>de</strong> <strong>la</strong> ville, au Musée <strong>de</strong> <strong>la</strong> Ferme <strong>de</strong> Kopáncs (E6), vouspouvez faire connaissance avec les objets caractéristiques du quotidi<strong>en</strong><strong>de</strong>s fermes typiques <strong>de</strong> <strong>la</strong> Gran<strong>de</strong> P<strong>la</strong>ine.15


UNESCO sites protégés – Réserve naturelleP<strong>la</strong>ine salifère et dunes <strong>de</strong> sablesBugac, l’atte<strong>la</strong>ge à cinq chevaux <strong>Puszta</strong>Bugac (D5) Situé <strong>en</strong>tre le Danube et <strong>la</strong> <strong>Tisza</strong>, le Parc National <strong>de</strong> Kiskunság(C–D5) représ<strong>en</strong>te au-<strong>de</strong>là <strong>de</strong> ses valeurs naturelles, une valeur traditionnelle.Ses <strong>la</strong>cs sodiques uniques et les bras morts du fleuve et <strong>de</strong> <strong>la</strong> rivièreattir<strong>en</strong>t non seulem<strong>en</strong>t les amateurs <strong>de</strong> <strong>la</strong> pêche et du tourisme nautiquemais aussi tous ceux qui s’intéress<strong>en</strong>t aux curiosités <strong>de</strong> cette p<strong>la</strong>ine spécifique,aux forêts d’une beauté sans pareille. Aux <strong>en</strong>virons d’Apaj, on peutvoir le plus grand troupeau <strong>de</strong> bœufs gris du pays. Le pays du Kiskunság estaussi le plus gros système <strong>de</strong> <strong>la</strong>cs sodiques du pays et est une station importante<strong>de</strong>s oiseaux migrateurs. Ce pays offre égalem<strong>en</strong>t un paysage <strong>de</strong> dunes<strong>de</strong> sable dont <strong>de</strong>ux continu<strong>en</strong>t toujours à se dép<strong>la</strong>cer <strong>de</strong> nos jours. Bugac estle site le plus fréqu<strong>en</strong>té du Parc National, bi<strong>en</strong> connue <strong>de</strong>s étrangers. Cettepuszta <strong>de</strong> 11 000 hectares caractérisée par l’élevage hors étable, les dunes<strong>de</strong> sable et les bois <strong>de</strong> g<strong>en</strong>ièvres, fut c<strong>la</strong>ssée réserve naturelle par l’UNESCO.Une partie du site protégé est fermée aux visiteurs. Mais Bugac attire,même ainsi, les touristes par une série <strong>de</strong> manifestations. Les visiteurs peuv<strong>en</strong>tfaire <strong>de</strong>s randonnées <strong>en</strong> atte<strong>la</strong>ge tiré par <strong>de</strong>s chevaux ou <strong>de</strong>s randonnéesà cheval, ils peuv<strong>en</strong>t admirer le galop tonnant du troupeau <strong>de</strong> chevaux<strong>de</strong> <strong>la</strong> puszta, montrant bi<strong>en</strong> <strong>la</strong> force élém<strong>en</strong>taire <strong>de</strong> ces animaux, observer<strong>de</strong>s bœufs gris et <strong>de</strong>s moutons élevés hors étable. Le spectacle le plusimpressionnant du c<strong>en</strong>tre touristique <strong>de</strong> Bugac est <strong>la</strong> prés<strong>en</strong>tation <strong>de</strong> <strong>la</strong>quintette <strong>de</strong> <strong>la</strong> puszta : un gardi<strong>en</strong> <strong>de</strong> chevaux se ti<strong>en</strong>t <strong>de</strong>bout sur le dos <strong>de</strong><strong>de</strong>ux chevaux et <strong>en</strong> conduit trois autres attelés <strong>en</strong>semble. Le Musée <strong>de</strong>sBergers prés<strong>en</strong>te dans son exposition <strong>la</strong> beauté <strong>de</strong> <strong>la</strong> nature et le mon<strong>de</strong> <strong>de</strong>sbergers. Dans <strong>la</strong> csárda popu<strong>la</strong>ire <strong>de</strong> Bugac, tout le mon<strong>de</strong> peut goûter lesp<strong>la</strong>ts spécifiques <strong>de</strong> <strong>la</strong> puszta.Kecskemét (D5) Cette anci<strong>en</strong>ne ville commerçante située sur <strong>la</strong> routereliant Belgrad à Budapest et Vi<strong>en</strong>ne, doit sa r<strong>en</strong>ommée mondiale, <strong>en</strong>treautre, à son produit typiquem<strong>en</strong>t hongrois (hungaricum), l’eau <strong>de</strong> vie d’abricot.Les bâtim<strong>en</strong>ts, d’Art Nouveau <strong>de</strong> <strong>la</strong> ville sont égalem<strong>en</strong>t remarquables.Son Hôtel <strong>de</strong> Ville décoré <strong>de</strong> fleurs <strong>de</strong> différ<strong>en</strong>tes couleurs est parmi les plusbeaux édifices publics du pays. Le carillon <strong>de</strong> son horloge composé par lecélèbre compositeur et professeur <strong>de</strong> musique hongrois Zoltán Kodály se fait<strong>en</strong>t<strong>en</strong>dre toutes les heures. Le Pa<strong>la</strong>is décoré égalem<strong>en</strong>t <strong>de</strong> fleurs et appelé«Cifrapalota», chef-d’œuvre <strong>de</strong> l’Art Nouveau, accueille <strong>de</strong> nos jours <strong>la</strong>Galerie <strong>de</strong> Kecskemét. Kecskemét est <strong>la</strong> ville <strong>de</strong>s musées et <strong>de</strong>s collections16


Alföld, cavalierssans pareils, comme le Musée et Atelier du Jeu «Szórakaténusz», le Musée <strong>de</strong> l’Art Naïfet le Musée <strong>de</strong> <strong>la</strong> Photographie Hongroise. L’Institut Pédagogique <strong>de</strong> <strong>la</strong> Musique <strong>de</strong>Kecskemét <strong>en</strong>seigne <strong>la</strong> métho<strong>de</strong> Kodály à ses étudiants étrangers.Kiskunmajsa, station thermaleKiskunha<strong>la</strong>s (D6) La ville est célèbre pour sa <strong>de</strong>ntelle, <strong>la</strong>uréate du Grand Prix. La <strong>de</strong>ntelle spécialeà l’aiguille remporta ce prix international à l’Exposition Mondiale <strong>de</strong> Bruxelles, <strong>en</strong> 1958.Les plus belles œuvres <strong>de</strong>s <strong>de</strong>ntellières sont exposées dans <strong>la</strong> Maison <strong>de</strong>s D<strong>en</strong>telles prés<strong>en</strong>tantaussi <strong>la</strong> technique du métier. Kiskunha<strong>la</strong>s possè<strong>de</strong> <strong>la</strong> seule synagogue toujours <strong>en</strong> fonction <strong>de</strong> <strong>la</strong>région dont le bâtim<strong>en</strong>t fut construit à l’époque du c<strong>la</strong>ssicisme tardif. Les <strong>la</strong>cs <strong>de</strong>s <strong>en</strong>virons <strong>de</strong> <strong>la</strong>ville (Kun-Fehér-tó, Sós-tó), attir<strong>en</strong>t les amateurs <strong>de</strong> <strong>la</strong> pêche et les vacanciers.Kiskunmajsa (D5–6) De cette jeune ville émane une atmosphère agréable qui <strong>en</strong> fait un lieupopu<strong>la</strong>ire <strong>de</strong>s amateurs <strong>de</strong> bains. C’est une station thermale <strong>en</strong> pleine puszta, avec ses bassinscouverts et <strong>en</strong> plein air, et sa piscine <strong>de</strong> p<strong>la</strong>isance. Son eau médicinale est efficace surtout contre lerhumatisme et les ma<strong>la</strong>dies <strong>de</strong>s articu<strong>la</strong>tions.Kecskemét, «Cifrapalota»Kiskőrös (C5) Ville <strong>de</strong> <strong>la</strong> vigne, du vin et <strong>de</strong> <strong>la</strong> poésie, elle est <strong>la</strong> ville natale du géant <strong>de</strong> <strong>la</strong> littérature hongroisedu 19ème siècle, Sándor Petőfi dont les poèmes fur<strong>en</strong>t traduits dans <strong>la</strong> plupart <strong>de</strong>s <strong>la</strong>ngues dumon<strong>de</strong>. La maison natale du poète est aujourd’hui un musée. Et ce qui ne doit plus nous étonner dans <strong>la</strong>Gran<strong>de</strong> P<strong>la</strong>ine..., cette ville possè<strong>de</strong> aussi une source d’eau médicinale à haute conc<strong>en</strong>tration <strong>de</strong> iodure.Kiskőrös, maison natale <strong>de</strong> Sándor Petőfi17


Parc national – Trésor cachéLe long du plus grand feuveLe long du Danube Le sud <strong>de</strong> <strong>la</strong> Gran<strong>de</strong> P<strong>la</strong>ine est limité à l’ouest par leplus grand fleuve du pays, le Danube. Les vil<strong>la</strong>ges situés au bord du fleuvese rattach<strong>en</strong>t au Danube qui a toujours fait vivre, au cours <strong>de</strong> l’histoire,leurs habitants.Comme <strong>la</strong> pêche, <strong>la</strong> viticulture a aussi ses traditions dans <strong>la</strong> vallée duDanube. Il ne faut pas manquer d’aller voir les vieilles caves <strong>de</strong> <strong>la</strong> ville <strong>de</strong>Solt (C5). Plus <strong>de</strong> 500 caves att<strong>en</strong><strong>de</strong>nt les visiteurs pour une dégustation<strong>de</strong> vin tandis que le Musée <strong>de</strong> <strong>la</strong> Cave prés<strong>en</strong>te <strong>la</strong> viticulture <strong>de</strong> <strong>la</strong> région.Un c<strong>en</strong>tre balnéaire popu<strong>la</strong>ire se trouve autour du <strong>la</strong>c Szelidi (C5), formé parun bras mort du fleuve dont l’eau est riche <strong>en</strong> io<strong>de</strong> et <strong>en</strong> sel, et fut célèbreau Moy<strong>en</strong> Age pour accélérer <strong>la</strong> cicatrisation <strong>de</strong>s blessures. De nos jours,elle est exploitée pour le traitem<strong>en</strong>t <strong>de</strong>s ma<strong>la</strong>dies <strong>de</strong>s organes <strong>de</strong> locomotion.Un peu plus au sud, à <strong>la</strong> station thermale <strong>de</strong> Dávod (C7), on trouve uneautre eau médicinale, riche <strong>en</strong> potassium et <strong>en</strong> magnésium qui est efficac<strong>en</strong>on seulem<strong>en</strong>t contre le rhumatisme, mais aussi, sous forme <strong>de</strong> boisson,pour empêcher <strong>la</strong> formation <strong>de</strong>s caries.Harta (C5) est célèbre pour sa Maison <strong>de</strong>s Traditions Alleman<strong>de</strong>s, <strong>la</strong> communed’Apostag (C5) obtint le prix Europa Nostra pour <strong>la</strong> restauration parfaite<strong>de</strong> sa synagogue du 18ème siècle. En continuant vers le sud, vousarrivez au Parc National Danube-Drave, mon<strong>de</strong> aquatique intact d’animauxet d’oiseaux protégés. Le point le plus remarquable du site est l’îleVeránka accessible uniquem<strong>en</strong>t <strong>en</strong> canot et cachée du rivage par une véritablejungle.Pour faire le tour <strong>de</strong> <strong>la</strong> région du Danube et <strong>de</strong> ses bras morts, vous pouvezemprunter le petit train ou le vélo.Kalocsa (C5) La ville et ses <strong>en</strong>virons sont parmi les plus grands producteurs<strong>de</strong> paprika. La localité lui a même consacré un musée. Les galeries <strong>de</strong>smaisons sans étage y sont partout décorées par ce pim<strong>en</strong>t rouge <strong>en</strong> train <strong>de</strong>sécher. Mais Kalocsa est célèbre égalem<strong>en</strong>t pour son art traditionnel. Lesfleurs <strong>de</strong>s champs y inspir<strong>en</strong>t les mains adroites <strong>de</strong>s femmes décorant lesmurs et les meubles. Ce motif apparaît aussi sur les nappes et sur <strong>la</strong> t<strong>en</strong>uetraditionnelle. Les plus beaux exemples <strong>de</strong> celles-ci sont exposés dans <strong>la</strong>Maison <strong>de</strong>s Traditions vieille <strong>de</strong> <strong>de</strong>ux c<strong>en</strong>ts ans. Kalocsa est un siègearchiépiscopal millénaire, ayant une cathédrale baroque somptueuse et unpa<strong>la</strong>is archiépiscopal.18


Hajós, rangée <strong>de</strong> cavesHajós (C6) Les visiteurs <strong>de</strong> ce vil<strong>la</strong>ge-cave <strong>de</strong> Hajós, cette curiosité architecturale rare <strong>en</strong>Europe, peuv<strong>en</strong>t voir <strong>de</strong>s pressoirs aux toits <strong>de</strong> tuiles et munis <strong>de</strong> f<strong>en</strong>êtres qui sont bâtis <strong>en</strong>rangée tout comme les maisons d’une rue dans un véritable vil<strong>la</strong>ge. Un vin délicieux estv<strong>en</strong>du dans les 1200 caves <strong>de</strong> Hajós <strong>en</strong>foncées dans le lœss. Les viticulteurs accueill<strong>en</strong>t volontiersles visiteurs dans <strong>la</strong> semaine aussi bi<strong>en</strong> que le dimanche et p<strong>en</strong>dant les fêtes. Ils organis<strong>en</strong>t<strong>de</strong>s dégustations <strong>de</strong> vin et <strong>de</strong>s fois même <strong>de</strong>s initiations <strong>de</strong> Chevaliers <strong>de</strong>s Ordres du Vin.Les pressoirs d’une taille uniforme fur<strong>en</strong>t construits par les Allemands installés dans <strong>la</strong> région au18ème siècle. Ils y emportèr<strong>en</strong>t aussi <strong>la</strong> Madone gothique <strong>de</strong> l’église <strong>de</strong> leur ville d’origine(Buss<strong>en</strong>) qui était un lieu sacré et fir<strong>en</strong>t ainsi <strong>de</strong> Hajós un lieu <strong>de</strong> pèlerinage.Baja, p<strong>la</strong>ce principaleBaja (C6) Une <strong>de</strong>s plus belles villes hongroises du Danube habitée par plusieurs ethnies, est celle<strong>de</strong> Baja où cohabit<strong>en</strong>t <strong>de</strong>puis <strong>de</strong>s siècles, Hongrois, Allemands, Croates et Serbes. L’histoire <strong>de</strong> <strong>la</strong>ville remonte à plus <strong>de</strong> trois c<strong>en</strong>ts ans. Au 19ème siècle, Baja était, après Budapest, <strong>la</strong> <strong>de</strong>uxième villed’embarquem<strong>en</strong>t <strong>de</strong>s céréales. Ses foires étai<strong>en</strong>t bi<strong>en</strong> animées. L’anci<strong>en</strong>ne richesse <strong>de</strong> <strong>la</strong> ville sereflète dans l’architecture imposante <strong>de</strong>s édifices publics et <strong>de</strong>s églises soigneusem<strong>en</strong>t décorées. Lec<strong>en</strong>tre <strong>de</strong> <strong>la</strong> vie publique <strong>de</strong> <strong>la</strong> ville est <strong>la</strong> p<strong>la</strong>ce <strong>de</strong> <strong>la</strong> Trinité <strong>en</strong>tourée <strong>de</strong> bâtim<strong>en</strong>ts merveilleux dontl’Hôtel <strong>de</strong> Ville néo-r<strong>en</strong>aissance. Une partie <strong>de</strong> <strong>la</strong> ville donne sur le bras mort <strong>de</strong> <strong>la</strong> rivière Sugovica.Baja figure dans le livre Guiness <strong>de</strong>s records grâce à <strong>la</strong> popu<strong>la</strong>rité <strong>de</strong> son concours <strong>de</strong> soupe <strong>de</strong> poisson.Une fois par an, le <strong>de</strong>uxième samedi <strong>de</strong> juillet, sur <strong>la</strong> p<strong>la</strong>ce principale et dans les rues voisines,<strong>la</strong> fameuse soupe <strong>de</strong> poisson <strong>de</strong> Baja est préparée dans <strong>de</strong>ux mille chaudrons.Préparation <strong>de</strong> <strong>la</strong> soupe aux poissonsT<strong>en</strong>ue traditionnelle <strong>de</strong> KalocsaKalocsa, cathédrale19


La <strong>Puszta</strong> et le <strong>la</strong>c <strong>Tisza</strong>Direction <strong>de</strong> l’Office du Tourisme <strong>de</strong> <strong>Hongrie</strong> – Bureaux <strong>de</strong> TourinformNos perman<strong>en</strong>ces 24 heures sur 24Budapest, H–1052 Deák tér (Sütő u. 2.)Répon<strong>de</strong>ur Automatique Tourinform (0–24 h):06-80-630-800 (<strong>de</strong>puis <strong>la</strong> <strong>Hongrie</strong>)+36-30-30-30-600Service Téléphonique Tourinform (0–24 h):+36-1-438-8080Fax: +36-1-488-8661Poste: Budapest H–1548E-mail: hungary@tourinform.huwww.hungary.comAbádszalók, H–5241Füzes Kemping, Strand út 2.Tel.: +36-59-535-346Fax: +36-59-35-345 (01. 05.–30. 10.)H–5241 Deák Fer<strong>en</strong>c u. 1/17.Tel./fax: +36-59-357-376abadszalok@tourinform.huBaja, H–6500Sz<strong>en</strong>tháromság tér 5.Tel.: +36-79-420-793Tel./fax: +36-79-420-792baja@tourinform.huBékéscsaba, H–5600Sz<strong>en</strong>t István tér 9.Tel./fax: +36-66-441-261bekescsaba@tourinform.huBerekfürdő, H–5309Berek tér 11.Tel.: +36-59-519-007Fax: +36-59-319-408berekfurdo@tourinform.huBerettyóújfalu, H–4100József Atti<strong>la</strong> u. 35.Tel./fax: +36-54-400-718berettyoujfalu@tourinform.huCserkeszőlő, H–5465Fürdő u. 1/ATel.: +36-56-568-466Fax: +36-56-568-465cserkeszolo@tourinform.huCsongrád, H–6640Sz<strong>en</strong>tháromság tér 8.Tel./fax: +36-63-570-325csongrad@tourinform.huDebrec<strong>en</strong>, H–4024Piac u. 20.Tel.: +36-52-412-250, +36-52-316-419Fax: +36-52-535-323<strong>de</strong>brec<strong>en</strong>@tourinform.huDebrec<strong>en</strong>, H–4020 (municipale)Kálvin tér 2/ATel.: +36-52-534-544, +36-52-534-545Fax: +36-52-532-705tourinform@c2.hu, hajdu-m@tourinform.huGyoma<strong>en</strong>drőd, H–5500Erzsébet liget 2.Tel.: +36-66-386-851, +36-66-386-039/13 posteFax: +36-66-283-288gyoma<strong>en</strong>drod@tourinform.huGyu<strong>la</strong>, H–5700Kossuth L. u. 7.Tel.: +36-66-561-681Tel./fax: +36-66-561-680bekes-m@tourinform.huHajdúböszörmény, H–4220Kálvin tér 6.Tel./fax: +36-52-561-851, +36-52-561-852hajduboszorm<strong>en</strong>y@tourinform.huHajdúnánás, H–4080Fürdő u. 7.Tel./fax: +36-52-702-223 (15. 06.–31. 08.)H–4080 Köztársaság tér 6.Tel./fax: +36-52-382-076hajdunanas@tourinform.huHajdúszoboszló, H–4200Szilfákalja u. 2.Tel./fax: +36-52-558-928, +36-52-558-929hajduszoboszlo@tourinform.huHódmezővásárhely, H–6800Szegfű u. 3.Tel./fax: +36-62-249-350hodmezovasarhely@tourinform.huHortobágy, H–4071Pásztormúzeum, Petőfi tér 1.Tel./fax: +36-52-589-321 (02. 15.–12. 15.)H–4071 Czinege János u. 1.Tel.: +36-52-589-110Fax: +36-52-369-109hortobagy@tourinform.huJászapáti, H–5130Tompa M. u. 2.Tel./fax: +36-57-441-008, fax: +36-57-441-081jaszapati@tourinform.huJászberény, H–5100Lehel vezér tér 33.Tel.: +36-57-411-976/16 posteTel./fax: +36-57-406-439jaszber<strong>en</strong>y@tourinform.huKarcag, H–5300Dózsa György u. 5–7.Tel./fax: +36-59-503-225karcag@tourinform.huKecskemét, H–6000Kossuth tér 1. (citadin)Tel./fax: +36-76-481-065kecskemet@tourinform.huKisköre, H–3384Kossuth L. utca 8.Tel./fax: +36-36-358-023kiskore@tourinform.huKiskőrös, H–6200Petőfi tér 4/ATel.: +36-78-514-850, +36-78-514-851Fax: +36-78-414-850kiskoros@tourinform.huKiskunmajsa, H–6120Zárda u. 2.Tel./fax: +36-77-481-327kiskunmajsa@tourinform.huKistelek, H–6760Kossuth u. 5–7.Tel.: +36-62-597-420Fax: +36-62-598-102, +36-62-598-107kistelek@tourinform.huKisújszállás, H–5310Deák Fer<strong>en</strong>c u. 6.Tel./fax: +36-59-520-672kisujszal<strong>la</strong>s@tourinform.huMakó, H–6900Széch<strong>en</strong>yi tér 22.Tel./fax: +36-62-210-708mako@tourinform.huMezőtúr, H–5400Szabadság tér 17.Tel.: +36-56-550-637Tel./fax: +36-56-350-901mezotur@tourinform.huMórahalom, H–6782Röszkei u. 2.Tel./fax: +36-62-280-294morahalom@tourinform.huNagykörű, H–5065Május 1. út 1.Tel./fax: +36-56-496-305nagykoru@tourinform.huNyíracsád, H–4262Petőfi tér 3.Tel./fax: +36-52-207-271nyiracsag@tourinform.huNyíregyháza, H–4400Országzászló tér 6.Tel./fax: +36-42-504-647, +36-42-504-648szabolcs-m@tourinform.huÓpusztaszer, H–6767Szoborkert 68.Tel.: +36-62-275-133/121 posteFax: +36-62-275-007opusztaszer@tourinform.huOrosháza, H–5904Fasor u. 2/ATel./fax: +36-68-414-422oroshaza@tourinform.hu<strong>Puszta</strong>mérges, H–6785Ifjúság tér 1.Tel./fax: +36-62-286-702pusztamerges@tourinform.hu20


✁Ruzsa, H–6786Alkotmány tér 2.Tel./fax: +36-62-585-210ruzsa@tourinform.huSóstógyógyfürdő, H–4431Nyíregyháza Sóstógyógyfürdő, VíztoronyTel./fax: +36-42-411-193 (15. 05.–15. 09.)H–4400 Nyíregyháza, Damjanich u. 4–6.(saisonnier)Tel./fax: +36-42-402-115sostofurdo@tourinform.huSzarvas, H–5540Kossuth tér 3.Tel.: +36-66-210-062Tel./fax: +36-66-311-140szarvas@tourinform.huSzeged*, H–6722Tábor u. 7/B (municipale)Tel.: +36-62-548-092Fax: +36-62-548-093csongrad@tourinform.huSzeged, H–6720Dugonics tér 2. (citadin)Tel.: +36-62-488-699Tel./fax: +36-62-488-690szeged@tourinform.huSzeghalom, H–5520Szabadság tér 10-12.Tel./fax: +36-66-470-380szeghalom@tourinform.huSzolnok, H–5000Ságvári krt. 4.Tel.: +36-56-420-704Fax: +36-56-341-441szolnok-m@tourinform.hu<strong>Tisza</strong>csege, H–4066Fő u. 38.Tel.: +36-52-588-036Fax: +36-52-588-037tiszacsege@tourinform.hu<strong>Tisza</strong>füred, H–5350Fürdő út 21.Tel./fax: +36-59-511-123, +36-59-511-124tiszafured@tourinform.hu<strong>Tisza</strong>újváros, H–3580Széch<strong>en</strong>yi út 27.Tel./fax: +36-49-540-238, +36-49-540-239tiszaujvaros@tourinform.huTótkomlós, H–5940Marx u. 15.Tel./fax: +36-68-462-908totkomlos@tourinform.huVásárosnamény, H–4800Szabadság tér 33.Tel.: +36-45-570-206Tel./fax: +36-45-570-207vasarosnam<strong>en</strong>y@tourinform.hu*Les cli<strong>en</strong>ts ne peuv<strong>en</strong>t s’adresser à cebureau que par courrier ou par téléphone.Parcs NationauxDirection du Parc National <strong>de</strong> HortobágyDebrec<strong>en</strong>, H–4024 Sum<strong>en</strong> u. 2.Tel.: +36-52-529-920, Fax: +36-52-529-940www.hnp.huDirection du Parc National <strong>de</strong> KiskunságKecskemét, H–6000 Liszt F. u. 19.Tel.: +36-76-482-611, Fax: +36-76-481-074www.knp.huDirection du Parc National <strong>de</strong> Körös–MarosC<strong>en</strong>tre <strong>de</strong>s visiteurs <strong>de</strong> KörösvölgySzarvas, H–5540 Anna-liget 1.Tel.: +36-66-313-855, Fax: +36-66-311-658www.kmnp.huDirection du Parc National <strong>de</strong> Danube–DravePécs, H–7625 Tettye tér 9.Tel.: +36-72-517-200, Fax: +36-72-517-229www.ddnp.huSAMU: 104Police: 107Pompiers: 105Madame/Monsieur,Le but <strong>de</strong> <strong>la</strong> société Tourisme <strong>de</strong> <strong>Hongrie</strong> SA est <strong>de</strong> fournir <strong>de</strong>s r<strong>en</strong>seignem<strong>en</strong>ts utiles à ceuxqui <strong>en</strong>visag<strong>en</strong>t <strong>de</strong> voyager. Nous voudrions t<strong>en</strong>ir compte, <strong>de</strong> plus <strong>en</strong> plus, <strong>de</strong> vos axes d’intérêtlors <strong>de</strong> <strong>la</strong> préparation <strong>de</strong> nos brochures. A cet effet, dans un proche av<strong>en</strong>ir, nous vousadresserons un questionnaire bref dans lequel nous vous poserons quelques questions surl’utilité <strong>de</strong>s informations figurant dans notre brochure. Si vous êtes d’accord pour participerà l’<strong>en</strong>quête, nous vous <strong>de</strong>mandons <strong>de</strong> nous donner votre nom, votre adresse ainsi que votreadresse e-mail et <strong>de</strong> nous l’<strong>en</strong>voyer à l’adresse e-mail kiadvany@hungarytourism.hu ou par<strong>la</strong> poste, à l’adresse suivante: Magyar Turizmus Rt., H-1548 Budapest. Ceux qui nous aurontr<strong>en</strong>voyé le coupon, participeront, au mois <strong>de</strong> mai <strong>de</strong> chaque année, à un tirage au sort, avecun remarquable lot à gagner. Ce lot sera un week-<strong>en</strong>d, p<strong>en</strong>sion complète, pour <strong>de</strong>ux personnes,dans un hôtel, <strong>en</strong> <strong>Hongrie</strong>. (Le coût du voyage y sera compris, mais seulem<strong>en</strong>t à partir<strong>de</strong>s villes avec lesquelles <strong>la</strong> Compagnie aéri<strong>en</strong>ne hongroise MALÉV assure <strong>de</strong>s vols réguliers.)Le gagnant sera averti par courrier.Tourisme <strong>de</strong> <strong>Hongrie</strong> SA, www.hungary.comNom:Prénom:Adresse:E-mail:En remplissant les rubriques ci-<strong>de</strong>ssus, vous donnez votre accord pour que <strong>la</strong> sociétéTourisme <strong>de</strong> <strong>Hongrie</strong> SA utilise vos données personnelles lors <strong>de</strong> ses promotions <strong>de</strong> marketinget <strong>de</strong> ses <strong>en</strong>quêtes. La société Tourisme <strong>de</strong> <strong>Hongrie</strong> SA s’oblige à ne pas transmettre vosdonnées personnelles à une tierce personne. Sur le registre <strong>de</strong> protection <strong>de</strong>s données, l<strong>en</strong>uméro d’i<strong>de</strong>ntification <strong>de</strong> Tourisme <strong>de</strong> <strong>Hongrie</strong> SA est le 359-0001.


La <strong>Puszta</strong> et le <strong>la</strong>c <strong>Tisza</strong>Représ<strong>en</strong>tations <strong>de</strong> <strong>la</strong> direction du tourisme <strong>de</strong> <strong>Hongrie</strong>AllemagneUngarisches TourismusamtD–10178 Berlin, Neue Prom<strong>en</strong>a<strong>de</strong> 5Tel.: (49 30) 243 146 0Fax: (49 30) 243 146 13E-mail: ungarn.info.berlin@t-online.<strong>de</strong>www.ungarn-tourismus.<strong>de</strong>D–80637 Münch<strong>en</strong>, Dom Pedro Str. 17Tel.: (49 89) 1211 5230, 1211 5253Fax: (49 89) 1211 5251E-mail: ungarn.info.muc@t-online.<strong>de</strong>www.ungarn-tourismus.<strong>de</strong>D–60528 Frankfurt am Main,Lyoner Str. 44-48Tel.: (49 69) 9288 460, fax: (49 69) 9288 4613E-mail: ungarn.info.frankfurt@t-online.<strong>de</strong>www.ungarn-tourismus.<strong>de</strong>AutricheUngarisches TourismusamtA–1010 Wi<strong>en</strong>, Opernring 5/2. Stk.Tel.:(43 1) 585 20 1213, 585 20 1214Fax: (43 1) 585 20 1215E-mail: htvi<strong>en</strong>na@hungarytourism.hu;www.ungarn-tourismus.atBelgiqueOffice du Tourisme <strong>de</strong> <strong>Hongrie</strong>(Hongaars Verkeersbureau)B–1050 Bruxelles, Av<strong>en</strong>ue Louise 365(B–1050 Brussel, 365 Loiza<strong>la</strong>an)Tel.: (32 2) 346 8630, 648 5282Fax: (32 2) 344 6967E-mail: htbrussels@skynet.bewww.visithongrie.beChineTa Yuan Diplomatic Compound 3-1-41,100600 Beijing (Pekin), 1 Xin Dong RoadTel: (86-10) 6532 3845; (86-10) 6532 3182Fax: (86-10) 6532 5131itdchina@netchina.com.cnDanemarkUngarns Turistkontor(Bureau <strong>de</strong> r<strong>en</strong>seignem<strong>en</strong>ts)DK–2100 Köb<strong>en</strong>havn Ö, Strandvej<strong>en</strong> 6Tel.: (45 39) 161 350(lu–je: 9:00-12:00/12:30-14:30, ve: 9:00-12:00)Fax: (45 39) 161 355E-mail: htcop<strong>en</strong>hag<strong>en</strong>@mail.dkwww.ungarn.dkEspagneOficina Nacional <strong>de</strong> Turismo <strong>de</strong> Hungría28020 Madrid, Av<strong>en</strong>ida <strong>de</strong> Brasil 17, Piso 10,Puerta BTel.: (34 91) 556 9348Fax: (34 91) 556 9869E-mail: htmadrid@hungarytourism.huwww.hungriaturismo.comEtats-Unis d’ AmériqueHungarian National Tourist OfficeN.Y. 10155-3398 New York,150 East 58th Street, 33rd FloorTel.:(1 212) 355 0240Fax: (1 212) 207 4103E-mail: htnewyork@hungarytourism.huhnto@gotohungary.comwww.gotohungary.comFin<strong>la</strong>n<strong>de</strong>Unkarin Matkailutoimisto(Bureau <strong>de</strong> r<strong>en</strong>seignem<strong>en</strong>ts)00100 Helsinki, Kaisaniem<strong>en</strong>katu 10Tel.: (358 9) 8240 1040; répond aux appels <strong>de</strong>9h à 14h, heures locales, <strong>de</strong> 8h à 13h, heuresc<strong>en</strong>tre europé<strong>en</strong>nes; un répon<strong>de</strong>ur <strong>en</strong>registre lesmessagesFax: (358 9) 8240 1041E-mail: hthelsinki@hungarytourism.huhthelsinki@hungarytourism.inet.fiwww.unkarinmatkailu.fiFranceOffice du Tourisme <strong>de</strong> <strong>Hongrie</strong>75116 Paris, 140 av<strong>en</strong>ue Victor HugoTel.: (33 1) 5370 6717, 5370 6718Fax: (33 1) 4704 8357E-mail: htparis@hungarytourism.huothon@club-internet.frwww.hongrietourisme.comMinitel.: 3615othongrieGran<strong>de</strong>-BretagneHungarian National Tourist OfficeSW1X 8 AL London, 46. Eaton P<strong>la</strong>ceTel.: (44 207) 823 1032, 823 1055Fax: (44 207) 823 1459E-mail: htlondon@hungarytourism.huhtlondon@btinternet.comwww.hungarywelcomesbritain.comIr<strong>la</strong>n<strong>de</strong>Hungarian National Tourist OfficeHungarian Embassy, Dublin 2, 2 Fitzwilliam P<strong>la</strong>ceTel.: (353 1) 6612 879, Fax: (353 1) 6612 889E-mail: info@visithungary.iewww.visithungary.ieItalieUfficio Turistico Ungherese20145 Mi<strong>la</strong>no, Via Alberto Da Giussano 1.Tel.: (39 02) 4819 5434, Fax: (39 02) 4801 0268E-mail: htmi<strong>la</strong>n@hungarytourism.huungotour@tin.itwww.turismoungherese.itPunto d’Informazione00187 Roma, Via Sallustiana 23.Tel./fax: (39 06) 4744 836E-mail: romaungotour@virgilio.itJaponHungarian National Tourist Office106-0031 Tokyo, Minato-ku, Nishiazabu 4-16-13,28 Mori Building 11FTel.: (81 3) 3499 4953, Fax:(81 3) 3499 4944E-mail: info@hungarytabi.jpwww.hungarytabi.jpPays-BasHongaars Verkeersbureau2593 BS D<strong>en</strong> Haag, Laan van Nieuw Oost Indie 271Tel.: (31 70) 320 9092, Fax: (31 70) 327 2833E-mail: ht<strong>de</strong>nhaga@hungarytourism.huhong@euronet.nlwww.hungarytourism.nlPologneNarodowe PrzedstawicielstwoTurystyki Wegierskiej w Polsce00-464 Warszawa, ul. Szwolezerów 10.Tel.: (48 22) 841 3024, Fax: (48 22) 841 4157E-mail: htwarsaw@hungarytourism.huhuntour@waw.pdi.netwww.wegry.info.plRépublique TchèqueMadarská Turistika140 21 Praha 4, 5. kvetna 65Tel.: (420 261) 174 166, 174 167Fax: (420 261) 174 169E-mail: htprague@hungarytourism.huhutourco@bohem-net.czwww.madarsko.czRoumanieConsu<strong>la</strong>tul G<strong>en</strong>eral al Republicii Ungare, Sectia Turism3400 Cluj-Napoca, C.P. 352Tel./fax: (40 264) 440 547E-mail: htcluj@hungarytourism.huhtcluj@co<strong>de</strong>c.roRussieBuro Torgovogo sovetnika po turizmuV<strong>en</strong>gerskoj Respubliki( )123242 Moszkva, Krasznaja Presznya ul. 1-7( 123242 , . .1-7.)Tel.: (70 95) 363 3962/3241, 3287, 3288 posteFax: (70 95) 363 3963E-mail: htmoscow@hungarytourism.huhtmoscow@huntourmow.sovintel.ruwww.hungary.ruSlovaquieVel'vys<strong>la</strong>nectvo Mad'arskej Republiky,Obchodn Od<strong>de</strong>l<strong>en</strong>ie81106 Bratis<strong>la</strong>va, Palisady 40Tel: (421) 2 5443 3580Fax: (421) 2 5441 6366itdbratis<strong>la</strong>va@moz.sk madarska.turistika@nextra.skwww.hungarytourism.skwww.madarsko.skSuè<strong>de</strong>Ungerska Turistbyran I Nor<strong>de</strong>nS–114 34 Stockholm, Birger Jarlsgatan 22.Tel.: (46 8) 20 40 40; répond aux appels <strong>de</strong> 9h à 15h,un répon<strong>de</strong>ur <strong>en</strong>registre les messagesFax: (46 8) 611 7647E-mail: htstockholm@hungarytourism.huhtstockholm@swipnet.sewww.ungernturism.orgwww.ungarnturisme.comSuisseUngarisches TourismusamtCH–8035 Zürich, Stampf<strong>en</strong>bach Str. 78Tel.: (41 1) 361 1414Fax: (41 1) 361 3939E-mail: htzurich@hungarytourism.huinfo@ungarn-tourism.chwww.ungarn-tourism.chUkraineKomercijnij Viddil Posolstva Ugorskoji RespublikiInformacijne Bjuro ”Ugorshina-Turizm”01034 Kijev, vul. Striletska 16.Tel./fax: (380 44) 228 0811E-mail: htkiev@hungarytourism.humigsv@iptelecom.net.uawww.ugor.kiev.ua22


Événem<strong>en</strong>tsEmondage <strong>de</strong> vigne <strong>de</strong> <strong>la</strong> saint Vinc<strong>en</strong>t janvier Ópusztaszer (D5)Carnaval R<strong>en</strong>aissance février Gyu<strong>la</strong> (F5)Mascara<strong>de</strong> <strong>de</strong> Debrec<strong>en</strong> février Debrec<strong>en</strong> (G3)Concours gastronomique «Tsinneké»(p<strong>la</strong>t traditionnel <strong>de</strong> pommes <strong>de</strong> terre) février Szatmárcseke (H2)Festival <strong>de</strong> printemps mars Kecskemét (D5)Festival <strong>de</strong> printemps mars Békéscsaba-Gyu<strong>la</strong>-Békés (F5)Festival <strong>de</strong> printemps et exposition <strong>de</strong> Debrec<strong>en</strong> mars Debrec<strong>en</strong> (G3)Festival <strong>de</strong> musique <strong>de</strong> Szolnok mars-mai Szolnok (E4)Fête <strong>de</strong> <strong>la</strong> Culture <strong>de</strong>s P<strong>la</strong>ntes <strong>de</strong> <strong>la</strong> Gran<strong>de</strong> P<strong>la</strong>ine avril Mezőhegyes (F6)Concours international <strong>de</strong> Dragbike et <strong>de</strong> Streetfighter mai-juillet Kunmadaras (F3)«Hunniális» ,fête <strong>de</strong> <strong>la</strong> conquête hongroise juin Ópusztaszer (D5)Festival <strong>de</strong> l’Opérette juin Makó (E6)R<strong>en</strong>contre <strong>de</strong>s villes heiduques – Fête du folklore <strong>de</strong> Szoboszló juin Hajdúszoboszló (F–G3)Festival international <strong>de</strong> musique militaire juin Debrec<strong>en</strong> (G3)Festival du <strong>la</strong>c <strong>Tisza</strong> juin-août Le <strong>la</strong>c <strong>Tisza</strong> (E3)Festival <strong>de</strong> triathlon juin Kisköre (E3)Eté d’Abádszalók - Série d’événem<strong>en</strong>ts. juin-août Abádszalók (E3)«Le Dragon Ailé», festival international <strong>de</strong> théâtre <strong>de</strong> rue juillet Nyírbátor (H2)Fête du poisson juillet <strong>Tisza</strong>füred (F3)Théâtre du château <strong>de</strong> Gyu<strong>la</strong> et soirées médiévales juillet-août Gyu<strong>la</strong> (F5)Fête popu<strong>la</strong>ire <strong>de</strong> Baja, fête <strong>de</strong> <strong>la</strong> soupe <strong>de</strong> poisson dans<strong>la</strong> capitale <strong>de</strong> <strong>la</strong> soupe <strong>de</strong> poisson juillet Baja (C6)Festival <strong>de</strong> <strong>la</strong> cerise juillet Nagykörű (E4)Jeux <strong>en</strong> plein air <strong>de</strong> Szeged juillet-août Szeged (E6)Gran<strong>de</strong> semaine du triathlon juillet <strong>Tisza</strong>újváros (F2)Randonnée internationale sur <strong>la</strong> <strong>Tisza</strong> juillet-août Bustyaháza- Szeged (E6)Festival international et séminaire sur Kodály juillet-août Kecskemét (D5)Été <strong>de</strong> Jászberény «Fête <strong>de</strong> <strong>la</strong> joie»Festival «Csángó», festival folklorique <strong>de</strong>s minorités europé<strong>en</strong>nes août Jászberény (D3)Carnaval <strong>de</strong>s fleurs et semaine <strong>de</strong> carnaval <strong>de</strong> Debrec<strong>en</strong> août Debrec<strong>en</strong> (G3)Foire du pont <strong>de</strong> Hortobágy août Hortobágy (F3)Festival <strong>de</strong> <strong>la</strong> semaine «Hírös» août Kecskemét (D5)Fête <strong>de</strong> <strong>la</strong> prune septembre Szarvas (E5)Festival international <strong>de</strong> l’oignon <strong>de</strong> Makó septembre Makó (E6)Festival <strong>de</strong> gou<strong>la</strong>che <strong>de</strong> Szolnok septembre Szolnok (E4)Carnaval <strong>de</strong>s fruitsseptembreNyíregyháza (G2)Festival <strong>de</strong> <strong>la</strong> saucisse <strong>de</strong> Csaba octobre Békéscsaba (F5)Semaines <strong>de</strong> <strong>la</strong> fête <strong>de</strong> Noël novembre Szeged (E6)Fête <strong>de</strong>s fleurs «Flora» décembre Kecel (C5)Debrec<strong>en</strong>, le Carnaval <strong>de</strong>s fleursSi vous souhaitez obt<strong>en</strong>ir <strong>de</strong>s informations supplém<strong>en</strong>taires sur nos événem<strong>en</strong>ts, vous pouvez contacter nos bureauxou notre service téléphonique Tourinform ou vous pouvez consulter notre site Internet www.hungary.com.Publication <strong>de</strong> Magyar Turizmus Rt.Conçue et exécutée par GeomédiaPhotos: Archive <strong>de</strong>s photos <strong>de</strong> Magyar Turizmus Rt.Cartographie: Paulus23

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!