Views
3 months ago

La leçon du figuier. Billets d’encouragement 

Les hivers nous semblent souvent longs et nous apprécions que quelqu’un vienne nous rappeler que les temps obscurs touchent à leur fin, que les jours sont en train de s’allonger et que le soleil fait ses préparatifs. Jésus savait accueillir cet enseignement de la nature et il invitait ses disciples à avoir confiance, à vivre éveillés, à observer et à déchiffrer les langages silencieux de la vie. Son immense confiance et ses paroles d’encouragement nous aident à supporter les intempéries et les nuits, pour attendre patiemment l’arrivée du Royaume sans perdre courage, pour guetter les signes du printemps.

Du même auteur Aux

Du même auteur Aux portes du soir, Fidélité, coll. Béthanie, 2016. Baptisés dans le feu, Lessius, coll. Christus, 2015. Donne-moi de connaître ton nom, Fidélité, coll. Vie spirituelle, 2014. L’édition originale de ce livre a été publiée en espagnol aux éditions PPC, Boadilla del Monte (Madrid), en 2016, sous le titre Mientras llega el verano. © Texto de Dolores Aleixandre © PPC Editorial, 2016 All rights reserved Directeur de collection : Charles Delhez, s.j. © 2017, Éditions jésuites Belgique : 7, rue Blondeau • B-5000 Namur France : 14, rue d’Assas • F-75006 Paris info@editionsjesuites.com www.editionsjesuites.com Dépôt légal : D.2017, 4323.17 ISBN : 978-2-87356-766-8 Imprimé en Belgique

L es hivers nous semblent souvent longs et nous apprécions que quelqu’un vienne nous rappeler que les temps obscurs touchent à leur fin, que les jours sont en train de s’allonger et que le soleil fait ses préparatifs. Jésus avait l’habitude d’accueillir cet enseignement de la nature et ses cycles, tellement différents de ce que proposent les livres. Il était capable de reconnaître l’arrivée de la pluie dès que les nuages se levaient au couchant et, s’il soufflait un vent du sud, il savait qu’il allait faire une chaleur accablante (cf. Lc 12, 54-55). À partir de l’exemple des oiseaux et des lis, il enseignait à vivre sans inquiétude, convaincu que si le Père s’en occupait, il s’occuperait aussi de lui et de nous tous (Lc 12, 24.27). C’est pourquoi, il invitait ses disciples à avoir confiance, à vivre éveillés, à observer et à déchiffrer le langage silencieux de la vie. 5