30.01.2017 Views

EE dément Talsint

C’était trop beau pour être vrai! Quelques semaines après l’annonce d’une découverte miracle de pétrole à Talsint, l’euphorie cède le pas au scepticisme. Qui est derrière Skidmore Energy, petite compagnie texane de prospection pétrolière? Les chiffres annoncés sont-ils vérifiables? Et pourquoi les Majors que sont Shell et Exxon n’entrent pas en ligne? EE a voulu tirer cette affaire au clair en se déplaçant dans le cœur battant de l’industrie de l’or noir, le Lone Star state: le Texas. Nous constatons que Michael Gustin, le CEO de Skidmore est un pur inconnu du département d’Etat à l’Energie, à l’inverse de son partenaire John Paul Dejoria, fondateur multimilliardaire des shampoings Jean Paul Mitchel, lobbyiste ultra-médiatisé et qui plus est proche des Clinton. Au fil de nos investigations, le tableau se fissure et les spécialistes interrogés expriment leur doute quant à la solidité des hypothèses de réserves marocaines telles qu’annoncées par Skidmore. En outre, Gustin, grande première, avouera au terme d’un entretien avec EE que sa société conduit des négociations secrètes avec Repsol au sujet de prospects dans le Loukkos et à Sidi Kacem. Les doutes émis alors par EE étaient contraires à l’enthousiasme général autour de Talsint et nous ont valu des procès en cynisme. Or, le temps nous donnera raison.

C’était trop beau pour être vrai! Quelques semaines après l’annonce d’une découverte miracle de pétrole à Talsint, l’euphorie cède le pas au scepticisme. Qui est derrière Skidmore Energy, petite compagnie texane de prospection pétrolière? Les chiffres annoncés sont-ils vérifiables? Et pourquoi les Majors que sont Shell et Exxon n’entrent pas en ligne? EE a voulu tirer cette affaire au clair en se déplaçant dans le cœur battant de l’industrie de l’or noir, le Lone Star state: le Texas. Nous constatons que Michael Gustin, le CEO de Skidmore est un pur inconnu du département d’Etat à l’Energie, à l’inverse de son partenaire John Paul Dejoria, fondateur multimilliardaire des shampoings Jean Paul Mitchel, lobbyiste ultra-médiatisé et qui plus est proche des Clinton. Au fil de nos investigations, le tableau se fissure et les spécialistes interrogés expriment leur doute quant à la solidité des hypothèses de réserves marocaines telles qu’annoncées par Skidmore. En outre, Gustin, grande première, avouera au terme d’un entretien avec EE que sa société conduit des négociations secrètes avec Repsol au sujet de prospects dans le Loukkos et à Sidi Kacem. Les doutes émis alors par EE étaient contraires à l’enthousiasme général autour de Talsint et nous ont valu des procès en cynisme. Or, le temps nous donnera raison.

SHOW MORE
SHOW LESS
  • No tags were found...

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!