mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples

archives.mrap.fr

mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples

La Fédération des Bou[hes du Rhône et le Comité de Marseille

mobilisés [antre

les propos de Claude Guéant

Le 15 septembre 2011, la fédération du

MRAP des Bouches du Rhône ainsi que

le Comité de Marseille ont convié les

journalistes à une conférence de presse.

Elle avait pour but de réagir aux propos

inacceptables tenus par le Ministre de

l'Intérieur Claude Guéant à l'encontre

de la communauté comorienne à Marseille.

En effet, invité le dimanche 11 septembre

lors du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI,

le ministre a affirmé : « Il y a une

immigration comorienne qui est la cause

de beaucoup de violences. Je ne peu x

pas la quantifier ».

Plusieurs associations, élus, syndicats

mais également des représentants de la

communauté comorienne étaient présents

au côté du MRAP (CGT, Conseil

représentatif des Français d'origine comorienne,

EELV, Front de Gauche, LDH,

PCF, NPA ... ).

La Vice-Présidente du MRAP Marseille,

Horiya Mekrelouf, a tenu à rappeler les

valeurs militantes de l'association en

soulignant que « Tout habitant et citoyen

a droit au respect et à ne pas être stigmatisé

en raison de ses origines ». Maître

Myrtho Bruschi, avocate de la fédération

et du MRAP Marseille, a confirmé le

dépôt d'une plainte pour « diffamation

raciale et incitation à la haine raciale ».

« Cette plainte se fera conjointement

avec le MRAP national » a précisé plus

tard la Vice-Présidente.

Les élus et les syndicats ont affirmé

qu'en stigmatisant la communauté comorienne,

le Ministre de l'Intérieur tentait

de faire oublier un bilan calamiteu x mais

aussi de séduire l'électorat de l'extrêmedroite.

Ils ont rappelé que les sources de

la violence ne peuvent être attribuées à

une communauté en particulier. En effet,

elles s'expliquent essentiellement par la

précarité, le chômage ... des problèmes

que les pouvoirs publics ont tant de mal

à endiguer à Marseille.

EXTRÊME-DROITE

4

DEPOT DE PLAINTE CONTRE CLAUDE GUEANT

à la [our de justi[e de la république

Après MortIfeuI : Guéant

Ils propos des minislns de finlàiar III *nt ct III rasemIIIcnt

eJëWr

Wl~ffiIx

Le MRAP saisi' la justice de la République

~ rnouve ment(oIlI~ler.acismettpour r am it~entrtlt'Speu pln

~ T"' , C1SJ~"" · W"KW.fl'l.ta;o _ 1r

Lors de son passage à l'émission du

Grand Jury- RTL- Le Figaro-LCI, Dimanche

11 septembre 2011, le ministre de

l'intérieur Monsieur Claude Guéant avait

affirmé à propos de Marseille : « If y a une

immigration comorienne importante qui

est la cause de beaucoup de violences. Je

ne peux pas la quantifier ». Ces propos

gravement diffamatoires présentaient

un groupe de population - les Comoriens

- comme étant la cause de violences du

seul fait de leur origine.

Mercredi 12 octobre 2.011, à l'occasion du

dépôt d'une plainte par l'avocat du MRAP

Me Pierre MAIRAT auprès de la commission

des Requêtes de la Cour de Justice

de la République, a eu lieu - à l'appel du

MRAP de Marseille et du MRAP national

- un rassemblement / conférence de

presse sur l'esplanade des Invalides.

Autour d'Horiya MEKRELOUF, présidente

du MRAP de Marseille, et pour exprimer

l'émotion et la colère provoquées par les

intolérables propos ministériels, une importante

délégation avait fait le déplacement

de Paris. Notamment deu x maires

adjoints de la cité phocéenne: Haidari

NASURDINE (maire adjoint du 1er arrondissement,

également porte-parole du

Conseil Représentatif des Comoriens de

France), Haouaria HADJI-CHIKH (maire

adjointe du 14 ème ) ainsi qu'un représentant

de l'association comorienne USHA­

VADI. Le MRAP national - représenté par

deu x-co-présidentes, des membres de

son conseil d'administration et de nombreu

x militants de Paris et Région parisienne

- s'était aussi mobilisé pour cet

important dépôt de plainte contre un

intolérable « racisme d'Etat ».

B.H.

APRÈS LES ÉPOUVANTABLES

, ...

TRAGEDIES DE NORVEGE

LE MRAP EN APPELLE À PLUS DE VIGUEUR ET DE

RESPONSABILITÉ CONTRE LA XÉNOPHOBIE ET LE

REJET DE L' cc AUTRE »

Le MRAP apporte son soutien au peuple

norvégien et toute sa compassion au x .

familles des victimes si durement éprouvées

par les deux violents attentats d'hier

samedi 22 juillet 2011 à Oslo, qui auraient

fait au moins quatre-vingt-sept morts.

Il condamne cet acte horrible commis,

selon les informations rendues publique

à ce jour, par un fanatique d'extrêmedroite

présenté comme un fondamentaliste

chrétien, nationaliste et violemment

hostile au x musulmans.

Mais cette tuerie ne saurait se réduire au

seul acte d'un déséquilibré. La mémoire

des victimes nous impose de déterminer

toutes les causes et responsabilités

de ce crime épouvantable. En Norvège,

le « Parti du Progrès », nationaliste et

xénophobe, à recueilli plus de 22% au x

élections législatives de 2009. Sa leader

a fait de l'islamophobie - ou plus exactement

de la « musulmanophobie » - la

matrice de son discours politique. Ceci ne

pouvait rester sans conséquences.

Dans toute l'Europe, les partis populistes

et les extrêmes droites - « Front

National » en France, « Parti du progrès

» en Norvège, « Démocrates suédois

» (parti politique suédois nationaliste),

« Parti du peuple danois »

(PPD),« Jobbik» de Hongrie ... (que leurs

personnalités s'appellent Siv Jensen en

Norvège, Geert Wilders au Pays Bas ou

Marine Le Pen) - sans oublier en France

la droite extrême qu'est la « Droite populaire

» de l'UMP qui est présente au gouvernement

- portent une lourde responsabilité

dans le climat délétère qui pèse

sur le continent tout entier.

Après cette épouvantable tragédie - qui

ne peut être dissociée de cette sombre

réalité - le MRAP en appelle à plus de

vigueur dans la lutte contre les groupuscules

d'extrême-droite racistes ainsi qu'à

plus de responsabilité pour combattre

des politiques dont on sait qu'elles entretiennent

la xénophobie et le rejet de

l'Autre.

Paris le 23 juillet 2011

5

More magazines by this user
Similar magazines