03.07.2023 Views

La Corrida de Toulouse 2023

Numéro spécial de Running Mag sur la 22ème édition de la Corrida de Toulouse !

Numéro spécial de Running Mag sur la 22ème édition de la Corrida de Toulouse !

SHOW MORE
SHOW LESS

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

Tout sur cette<br />

22ème édition !<br />

Un vendredi soir en bleu dans la ville rose !<br />

www.runningmag.fr<br />

Mensuel N°HS Juillet <strong>2023</strong> — 2 €<br />

Le journal <strong>de</strong>s courses, raids, trails et triathlons <strong>de</strong> votre région<br />

<strong>La</strong> 22ème <strong>Corrida</strong> <strong>de</strong> <strong>Toulouse</strong> :<br />

ET viva corrida !!


Le sommaire<br />

<br />

EDITO<br />

<strong>La</strong> <strong>Corrida</strong> Crédit Agricole <strong>Toulouse</strong> 31, <strong>2023</strong>, sous une bonne étoile !<br />

Quelques jours à peine après le solstice d’été cette année, la Météo aura particulièrement bien fait les<br />

choses, en proposant à nos 5300 coureurs inscrits une soirée tempérée (21°C) et ventilée par une brise<br />

<strong>de</strong> Nord-Ouest tellement bienvenue.<br />

Longtemps restée sous la menace <strong>de</strong>s évènements que l’on connait, le long peloton a eu le feu vert pour<br />

s’élancer rue <strong>La</strong>fayette. Ce long peloton a ensuite fait le reste, dans la bonne humeur, dans la ferveur et<br />

a animé joyeusement <strong>Toulouse</strong>. De la musique sur le parcours, <strong>de</strong> très nombreux spectateurs, une belle<br />

course, <strong>de</strong> beaux athlètes, oui nous étions sous une bonne étoile, toutes et tous.<br />

Et nous en avons profité, nous les organisateurs, nous qui préparons tout cela pendant <strong>de</strong> longs mois.<br />

Nous sommes tellement fiers <strong>de</strong> proposer cet évènement festif aux toulousains. On l’a dit, <strong>Toulouse</strong> est<br />

une terre <strong>de</strong> champions tous sports confondus et la course à pied y contribue avec ses milliers d’a<strong>de</strong>ptes,<br />

avec ses merveilleuses championnes et merveilleux champions.<br />

Merci à la Mairie <strong>de</strong> <strong>Toulouse</strong>, merci à notre Marraine <strong>La</strong>urence Arribagé, Mattis Lebel notre Parrain et<br />

un grand merci à tous nos fidèles partenaires qui nous accompagnent et qui nous permettent <strong>de</strong> continuer<br />

à nous améliorer, chaque année, <strong>de</strong>puis 1999.<br />

Parmi toutes ces améliorations, nous mettons un point d’honneur à proposer une course éco-responsable.<br />

Nous ne sommes sans doute pas parfaits sur tous les points, mais nous ne comptons pas nos efforts<br />

pour tendre vers cet objectif <strong>de</strong> bilan carbone le plus bas possible. A ce sujet, on sait que 60% <strong>de</strong> nos coureurs viennent Place du Capitole en métro ou bien<br />

à vélo et à pied. Sur cet aspect-là, précisément, on pourra regretter l’arrêt du métro à 21h et qui en<br />

aura sans doute pénalisé certains.<br />

Enfin, grâce aux contributions <strong>de</strong> ces milliers <strong>de</strong> coureurs, les chèques en faveur <strong>de</strong> nos associations<br />

<strong>de</strong> la petite enfance, «Dominique», «les Gladiateurs» et «Au talent by Matys» seront à la hauteur<br />

<strong>de</strong> leurs espérances et nous en sommes tellement heureux. Les 5000 coureurs qui ont pris le départ<br />

Place du Capitole, vendredi soir ont couru pour les enfants qui souffrent et c’est ce qu’il y a <strong>de</strong> plus<br />

beau !<br />

Merci, vraiment merci et comme on dit, à chaque fois, A l’année prochaine !<br />

Philippe Dürr<br />

Prési<strong>de</strong>nt <strong>de</strong> l'association "<strong>Corrida</strong> <strong>de</strong> <strong>Toulouse</strong>"<br />

www.runningmag.fr<br />

Inscrivez vous en ligne pour les mois d'août<br />

et septembre sur www.chrono-start.com :<br />

- Les foulées nocturnes du Saves, le 3 août<br />

- <strong>La</strong> Ron<strong>de</strong> du Cassoulet, le 16 août<br />

- Trail <strong>de</strong> Garonne en fête, le 19 août<br />

- Trail <strong>de</strong> la Mouline, le 26 août<br />

- Marathon <strong>de</strong>s Ousailles, le 27 août<br />

- Le Girou Trail, le 2 septembre<br />

- Les Bds <strong>de</strong> Colomiers, le 3 septembre<br />

- Le Venerque Trail, le 3 septembre<br />

Running Mag est édité par<br />

la société RP Presse<br />

au capital <strong>de</strong> 2.000 F<br />

Lieu dit Fourneri<br />

81500 Teulat<br />

Remy : Tél.06 13 36 08 87<br />

et Tél. Fixe. 05 31 22 66 24<br />

E.Mail: runningmag@sfr.fr<br />

Directeur <strong>de</strong> la publication :<br />

Rémy Jégard<br />

Directeur <strong>de</strong> la Rédaction :<br />

R. Jégard<br />

Ont collaboré à ce numéro :<br />

- Krys - Christine Robert - Théo<br />

Montal - Jacques Raboisson<br />

- Pierre Garau<strong>de</strong>t - Afum Team<br />

- Philippe Fourment<br />

Impression : Capitouls Imprimerie<br />

- 1 chemin <strong>de</strong> Rebeillou<br />

31130 Flourens - Tél.:<br />

0561244834<br />

(Ce journal est imprimé dans le<br />

respect <strong>de</strong> l'environnement)<br />

N° ISSN : 2739-5006<br />

N° Commission paritaire :<br />

0523K80535<br />

Abonnement 1 an : 19 €<br />

Abonnement <strong>de</strong> soutien<br />

: 76 €<br />

Prix TTC aux taux <strong>de</strong> 2,10 %


<strong>La</strong> course<br />

AUX AVANT-<br />

Quand ça va très vite<br />

<strong>La</strong> pério<strong>de</strong> COVID est belle<br />

et bien <strong>de</strong>rrière nous. Après<br />

une année <strong>de</strong> reprise en<br />

2022, la <strong>Corrida</strong> <strong>de</strong> <strong>Toulouse</strong><br />

frôle dès l’année suivante<br />

son record <strong>de</strong> participants.<br />

5300 dossards distribués<br />

à quelques unités près.<br />

C’est juste <strong>de</strong>ux cents <strong>de</strong><br />

moins que le maximum<br />

jamais atteint. Le succès<br />

ne se dément pas et plus<br />

que jamais les Toulousains<br />

semblent attachés à leur «<br />

course fétiche ». Même si<br />

cette fois, cela s’est joué à<br />

pas grand-chose.<br />

En début d’après-midi, quand<br />

tous les bénévoles qui forment<br />

l’organisation <strong>de</strong> la <strong>Corrida</strong><br />

s’activent sur la place du Capitole<br />

pour installer le petit village<br />

partenaires <strong>de</strong> la course ainsi<br />

que les zones ravitaillements<br />

et départs-arrivées, l’autorisation<br />

<strong>de</strong> la préfecture est encore<br />

en suspens. En effet les manifestations<br />

violentes qui font la<br />

Une <strong>de</strong> l’actualité <strong>de</strong>puis trois<br />

jours déjà et qui se déroulent le<br />

plus souvent dans les villes et<br />

en pleine nuit font peur à tout<br />

le mon<strong>de</strong>. Et si ce soir ? Pourtant<br />

la <strong>Corrida</strong> aura bien lieu.<br />

<strong>La</strong> zone du Capitole sera sous<br />

haute surveillance, les forces<br />

<strong>de</strong> l’ordre seront renforcées.<br />

L’autorisation est finalement<br />

donnée. <strong>La</strong> <strong>Corrida</strong> a eu chaud.<br />

Et pour une fois cela ne sera<br />

pas le fait <strong>de</strong> la météo. Léger<br />

vent et fraîcheur toute relative<br />

avaient remplacé l’étouffante<br />

chaleur qui était presque <strong>de</strong>venue<br />

synonyme <strong>de</strong> cette épreuve.<br />

Cette année, c’est le bleu<br />

qui était <strong>de</strong> rigueur et même<br />

si le tee-shirt était proposé<br />

en option (éco-responsabilité<br />

oblige!), c’est tout <strong>de</strong> même<br />

une belle vague colorée qui a<br />

envahi les rues du centre ville<br />

vers 21h. Les organisateurs ont<br />

largement insisté sur tout le<br />

travail effectué en amont, pendant<br />

et après la manifestation<br />

pour réduire au maximum son<br />

empreinte carbone et <strong>de</strong> nombreuses<br />

actions ont été menées<br />

en ce sens. Trois associations<br />

caritatives ont également été<br />

soutenues cette année, toutes<br />

venant en ai<strong>de</strong> aux enfants ou<br />

aux familles d’enfants. On citera<br />

par exemple Les Gladiateurs ou<br />

encore Dominique.<br />

Côté résultats, même si cela<br />

ne concerne que quelques<br />

dizaines <strong>de</strong> coureurs sur les<br />

milliers d’inscrits, le spectacle<br />

a tenu toutes ses promesses.<br />

Car si, sur le papier, Gaëtan<br />

Cals fait office <strong>de</strong> grandissime<br />

favori, le seul à être <strong>de</strong>scendu<br />

sous les 29’ une fois, le seul<br />

aussi à avoir déjà accroché son<br />

nom au palmarès, il y a une<br />

dizaine <strong>de</strong> prétendants à la victoire<br />

qui ne font sûrement pas<br />

se laisser faire. Les noms qui<br />

sont cités par le responsable du<br />

plateau élites, lui-même sportif<br />

<strong>de</strong> haut-niveau d’ailleurs, sont<br />

Boukebal, Go<strong>de</strong>froy, Dubuc ou<br />

encore Girma. Mais bien sûr,<br />

une surprise est toujours pos-


<strong>La</strong> course<br />

<br />

POSTES<br />

dans les rues <strong>de</strong> <strong>Toulouse</strong> !<br />

sible. L’an passé, par exemple,<br />

Nicolas Navarro s’était inscrit<br />

au tout <strong>de</strong>rnier moment et<br />

personne n’en avait trop parlé<br />

jusqu’à ce que l’on aperçoive<br />

réellement dans le peloton.<br />

Chez les féminines, il ne fait<br />

guère <strong>de</strong> doute que Mélody<br />

Julien court au niveau supérieur.<br />

Les autres championnes<br />

du soir, que ce soit Gruau ou<br />

Khadija, seront là pour essayer<br />

d’accrocher les <strong>de</strong>rnières marches<br />

du podium.<br />

Mais au premier passage<br />

place du Capitole, après donc<br />

un peu plus <strong>de</strong> 4km, on y voit<br />

déjà plus clair. Gaëtan Cals et<br />

Alexis Go<strong>de</strong>froy sont au cou<strong>de</strong><br />

à cou<strong>de</strong>. On pense alors qu’ils<br />

ne vont plus se lâcher et que<br />

cela <strong>de</strong>vrait nous valoir un beau<br />

sprint. Derrière o retrouve Téo<br />

Dubuc et puis encore plus loin<br />

un petit groupe au sein duquel<br />

Fabio Thaly ou encore Amin<br />

Boukebal. Les écarts ne sont<br />

pas élevés entre eux mais bien<br />

sûr sur une distance comme un<br />

10km, cela paraît déjà énorme.<br />

Chez les féminines, Mélody a<br />

déjà fit le trou mais l’Alégrienne<br />

Fadili Saïda n’est pas si loin.<br />

Finalement c’est Gaëtan qui<br />

va craquer le premier. Il cè<strong>de</strong><br />

petit à petit du terrain, pas<br />

encore totalement remis d’une<br />

grosse épreuve disputée le<br />

week-end <strong>de</strong>rnier. Le sociétaire<br />

<strong>de</strong> Blagnac, Alexis Go<strong>de</strong>froy,<br />

s’impose donc pour la première<br />

fois sur la <strong>Corrida</strong> dans le chrono<br />

canon <strong>de</strong> 29’02’’. Gaëtan<br />

assure la <strong>de</strong>uxième place et Téo<br />

Dubuc a lui aussi un peu faibli<br />

sur la fin, ne pouvant contenir le<br />

retour <strong>de</strong> Fabio Thaly qui s’empare<br />

donc <strong>de</strong> la <strong>de</strong>rnière marche<br />

du podium. On peut noter<br />

que les cinq premiers passent<br />

sous les 31’, même si, <strong>de</strong> fait,<br />

le parcours n’est pas officiellement<br />

mesuré.<br />

Chez les féminines, Mélody<br />

Julien n’a pas fait dans la <strong>de</strong>ntelle<br />

et finit comme un boulet <strong>de</strong><br />

canon, en l’emportant aisément<br />

en 32’41’’. Fadili finit <strong>de</strong>uxième<br />

à <strong>de</strong>ux minutes et c’est finalement<br />

Khadija Boudjellouli qui<br />

prend la troisième place. Emeline<br />

Gruau finissant un peu plus<br />

loin encore.<br />

Sur la petite distance, le 3km<br />

disputée une heure avant le 10<br />

en lever <strong>de</strong> ri<strong>de</strong>au avec presque<br />

1000 coureurs au départ<br />

tout <strong>de</strong> même, on retrouve<br />

avec plaisir la jeune benjamine<br />

<strong>de</strong> Colomiers, Clara Drapeau,<br />

qui l’avait emporté déjà en<br />

2022 et Antonin Iragne chez<br />

les hommes. Celuic-i doublera<br />

d’ailleurs avec le 10km dans la<br />

foulée, pour le fun.<br />

<strong>La</strong> <strong>Corrida</strong> a chaud cette<br />

année. Mais les organisateurs<br />

ont su gar<strong>de</strong>r leur sang froid et<br />

finalement ont su démontrer<br />

une nouvelle fois par leur professionnalisme<br />

et leur bonne<br />

humeur légendaire qu’un vendredi<br />

soir <strong>de</strong> fin juin dans les<br />

rues <strong>de</strong> <strong>Toulouse</strong> pouvait vraiment<br />

être magique et d’une<br />

certaine manière arrêter le<br />

temps.<br />

<strong>La</strong> <strong>Corrida</strong> <strong>de</strong> <strong>Toulouse</strong> donc<br />

<strong>de</strong> très beaux jours <strong>de</strong>vant elle,<br />

l’aventure continue !!<br />

R.J.


L'ambiance<br />

AU COEUR DU<br />

Une autre vision <strong>de</strong><br />

<strong>La</strong> <strong>Corrida</strong> <strong>de</strong> <strong>Toulouse</strong> est<br />

unique. En soirée en plein<br />

centre ville. On y vient pour<br />

passer un bon moment en<br />

famille ou entre potes. On<br />

y vient pour faire la fête et<br />

profiter <strong>de</strong> l'ambiance. On<br />

y vient si on est sportifs ou<br />

pas. Une autre conception<br />

<strong>de</strong> la course à pied !<br />

Il est 21h10. Le soleil se<br />

couche sur la Garonne. Le ciel<br />

est nuageux. Presqu’orageux.<br />

En plein cœur <strong>de</strong> la ville rose.<br />

C’est la nuée bleue. Les rues<br />

et ruelles toulousaines sont<br />

prises d’assaut. Avant que la<br />

nuit ne s’installe et le weekend<br />

ne débute vraiment, c’est<br />

un vendredi soir pas comme les<br />

autres.<br />

« Papa, papa ! Pourquoi il y a<br />

tellement <strong>de</strong> gens qui courent<br />

ce soir ? » Assis à la terrasse<br />

d’un célèbre café toulousain,<br />

cette famille est en vacances<br />

dans le coin. Juste <strong>de</strong> passage<br />

pour quelques jours. Ils ne s’attendaient<br />

pas à voir autant <strong>de</strong><br />

mon<strong>de</strong> passer ainsi à quelques<br />

mètres <strong>de</strong> leur repas du soir. Le<br />

père en question se renseigne,<br />

pose les questions. Une <strong>Corrida</strong><br />

?<br />

« Mais il y a un taureau lâché<br />

<strong>de</strong>rrière eux ? »<br />

Mais non, c’est juste une<br />

course. Mais pas n’importe<br />

laquelle, la <strong>Corrida</strong> <strong>de</strong> <strong>Toulouse</strong>.<br />

Un 10km comme on en voit<br />

presque plus en France. L’un<br />

<strong>de</strong>s plus populaires du territoire.<br />

Si ce n’est la plus populaire.<br />

Dans le Top 5 en terme <strong>de</strong><br />

quantité. Presque 5000 encore<br />

cette fois, sans compter le 3km<br />

en ouverture. On pense à Dax<br />

et à sa Feriascapa<strong>de</strong> ou à Taulé<br />

Morlaix pour compléter ce classement<br />

officieux. Mais ce sont<br />

<strong>de</strong>s courses au chrono, qualificatives<br />

et mesurées. A <strong>Toulouse</strong>,<br />

c’est bien autre chose. Une<br />

autre ambiance. Et c’est surtout<br />

en soirée. A mi-chemin entre le<br />

jour et la nuit. Tout le mon<strong>de</strong> est<br />

là pour faire la fête, s’éclater et<br />

continuer à profiter <strong>de</strong> la ville<br />

et <strong>de</strong> tout ce qu’elle peut offrir<br />

pour une soirée pas comme les<br />

autres.<br />

« Alors fiston, le Monsieur du<br />

croisement là-bas vient <strong>de</strong> me<br />

dire que c’était une course à<br />

pied qui faisait dix kilomètres<br />

et que les coureurs passeraient<br />

<strong>de</strong>ux fois <strong>de</strong>vant nous.<br />

Pas d’inquiétu<strong>de</strong> à avoir. Il faut<br />

juste les applaudir le plus fort<br />

que tu peux. »<br />

Le petit finit ainsi sa « grosse<br />

» glace pistache-chocolat et<br />

l’ambiance est survoltée. Un<br />

vendredi soit vraiment pas<br />

comme les autres.<br />

A l’arrière du peloton qui n’en<br />

finit pas <strong>de</strong> passer, le rythme<br />

est moins rapi<strong>de</strong>. Tout juste si<br />

on ne marche pas. Trois copines<br />

papotent et s’arrêtent même<br />

pour refaire un lacet.<br />

« Atten<strong>de</strong>z moi, atten<strong>de</strong>z moi.<br />

Je fais vite ! »<br />

« Mais dépêche toi, sinon<br />

on va se faire rattraper par les<br />

premiers qui seront dans leur<br />

<strong>de</strong>uxième tour. Allez go go ! »<br />

Elles sont à <strong>Toulouse</strong> <strong>de</strong>puis<br />

un an pour <strong>de</strong>s étu<strong>de</strong>s <strong>de</strong> commerce.<br />

Trois amies d’enfances.<br />

Trois bretonnes. Elles sont le<br />

temps <strong>de</strong> répondre à quelques<br />

questions. C’est leur première<br />

participation.<br />

« L’an <strong>de</strong>rnier, nous étions<br />

déjà là mais nous ne connaissions<br />

pas la <strong>Corrida</strong>. Nous avons<br />

vu <strong>de</strong>s coureurs alors que nous


L'ambiance<br />

<br />

PELOTON<br />

la course à pied !<br />

buvions un coup à une terrasse<br />

et comme nous étions déjà bien<br />

pompettes, on s’est promis <strong>de</strong><br />

s’inscrire à la suivante. Comme<br />

ça, sur un coup <strong>de</strong> tête. Nous<br />

ne sommes pas du tout sportives<br />

mais en tout cas, c’est une<br />

belle occasion <strong>de</strong> se bouger un<br />

peu avant <strong>de</strong> faire la fête toute<br />

la nuit. »<br />

Nolwen ne mâche pas ses<br />

mots. Elle a hâte d’en terminer<br />

et <strong>de</strong> passer au reste <strong>de</strong><br />

la soirée. Le premier <strong>de</strong>mipêche<br />

n’en sera que meilleur.<br />

A consommer avec modération.<br />

Un peu comme la course à pied<br />

quoi !<br />

« Nous sommes co-locatrices<br />

dans un petit appartement<br />

à côté <strong>de</strong> Saint-Sernin. On rentre<br />

dans la foulée prendre une<br />

douche et on revient place du<br />

Capitole pour la remise <strong>de</strong>s prix.<br />

Même si on est sûres <strong>de</strong> rien<br />

avoir (Nota : rires), au moins on<br />

profitera <strong>de</strong> l’ambiance. »<br />

Les dès sont jetés. Elles<br />

repartent <strong>de</strong> plus belle. Allez,<br />

encore huit kilomètres !<br />

Sur le bas côté, en remontant<br />

la rue qui ramène directement<br />

sur la place du Cap, il y aussi<br />

cette dame et cette petite fille,<br />

en tenue <strong>de</strong> course, shorts et<br />

baskets, qui encouragent elles<br />

aussi les coureurs.<br />

« Alors vous n’avez pas eu <strong>de</strong><br />

dossards ? Vous ne participez<br />

pas ? »<br />

« Si, si mais on a fait le 3km<br />

» me lâche la petite toute fière<br />

<strong>de</strong> le montrer sa médaille. « Là<br />

c’est papa qui court sur le 10 et<br />

on l’encourage. Mais bon, on l’a<br />

loupé sur le premier tour. Il y a<br />

tellement <strong>de</strong> mon<strong>de</strong>. »<br />

Trois blagnacais habitués <strong>de</strong>s<br />

compétitions du coin. Mais trop<br />

heureux <strong>de</strong> pouvoir participer<br />

tous ensemble pour une fois.<br />

Avec un 3km à 20h et puis un<br />

10km à 21h, c’est l’idéal. Toute<br />

la famille peut courir. Il suffit <strong>de</strong><br />

choisir qui court avec qui et qui<br />

attend qui. Et puis aussi <strong>de</strong> ne<br />

pas se perdre dans la foule. Ah<br />

ah !!<br />

Ils ont réservé une table dans<br />

un petit restaurant <strong>de</strong> la rue du<br />

Taur. Là où le maman et le papa<br />

se sont rencontrés pour la première<br />

fois. C’était il y a trente<br />

ans. Quand ils étaient tous <strong>de</strong>ux<br />

étudiants. Séquence émotion.<br />

Un vendredi soir sur la terre.<br />

<strong>La</strong> <strong>Corrida</strong> <strong>de</strong> <strong>Toulouse</strong> est<br />

une exception dans le calendrier<br />

<strong>de</strong>s courses du département.<br />

Bien sûr il y a un classement<br />

et tout et tout….avec <strong>de</strong>s<br />

vainqueurs et <strong>de</strong>s champions<br />

qui vont très vite. Mais l’essentiel<br />

est ailleurs.<br />

Comme se plait à le répéter<br />

l’organisateur en chef, Philippe<br />

Dürr : « Tous les ans, il y a un<br />

renouvellement <strong>de</strong> quasiment<br />

80 % <strong>de</strong>s inscrits. C’est assez<br />

fabuleux. Et tous les ans, on<br />

constate aussi que la plupart<br />

<strong>de</strong>s inscrits viennent <strong>de</strong> la<br />

région toulousaine. C’est juste<br />

incroyable. <strong>La</strong> <strong>Corrida</strong> a <strong>de</strong><br />

beaux jours <strong>de</strong>vant elle. »<br />

C’est une épreuve que l’ont<br />

fait en famille, entre potes,<br />

pour s’éclater, pour s’amuser.<br />

<strong>La</strong> gran<strong>de</strong> majorité <strong>de</strong>s inscrits<br />

ne veulent juste que terminer<br />

et profiter d’un centre ville tout<br />

acquis à leur cause. C’est la<br />

course d’un soir. Un peu comme<br />

on déci<strong>de</strong>rait d’aller au ciné<br />

ou au spectacle.<br />

<strong>La</strong> <strong>Corrida</strong> <strong>de</strong> <strong>Toulouse</strong>, c’est<br />

la course populaire par excellence.<br />

Et la ville rose s’y prête<br />

tellement bien, à cette ambiance<br />

si festive.<br />

Du rose et du bleu pour en<br />

mettre plein les yeux !


Responsabilité sociétale et environnementale


Responsabilité sociétale et environnementale


10<br />

L'organisation<br />

PHILIPPE DURR, PRESIDENT DE L'ASSOCIATION<br />

"Soyez joyeux et solidaires !"<br />

Philippe Dûrr est le chef d'orchestre<br />

<strong>de</strong> la <strong>Corrida</strong> <strong>de</strong> <strong>Toulouse</strong>.<br />

A quelques semaines du<br />

célèbre ren<strong>de</strong>z-vous pé<strong>de</strong>stre,<br />

il répond à nos questions<br />

autour <strong>de</strong> quelques thèmes<br />

précis <strong>de</strong> l'organisation !<br />

1) Les attentes Post-Covid.<br />

Pour notre équipe d’organisation,<br />

les années Covid sont oubliées.<br />

Effectivement en 2022, il s’agissait<br />

d’une année <strong>de</strong> reprise après <strong>de</strong>ux 2<br />

ans «d’abstinence». Il a fallu relancer<br />

la machine, même si nous n’avions<br />

jamais tout à fait arrêté les moteurs.<br />

Globalement ça s’est bien passé et<br />

nous étions surtout très heureux <strong>de</strong><br />

pouvoir nous replonger dans cette<br />

organisation et cette ambiance<br />

d’autant plus que les coureurs ont<br />

répondu présent <strong>de</strong> la plus belle <strong>de</strong>s<br />

manières. Cette année, nos attentes<br />

ne sont pas différentes. Il s’agit<br />

d’organiser la 22ème édition tout<br />

simplement. Une 22ème édition avec<br />

<strong>de</strong>s nouveautés, bien sûr, et aussi<br />

une 22ème édition pleinement satisfaisante<br />

sur ce qui en fait ses fondamentaux,<br />

à savoir la convivialité, la<br />

qualité <strong>de</strong> son accueil et le bonheur<br />

qu’elle peut procurer à ses coureurs,<br />

partenaires, bénévoles et Associations<br />

caritatives.<br />

2) Les nouveautés<br />

Même s’il ne s’agit pas d’une nouveauté,<br />

nous allons encore accentuer<br />

notre engagement éco-responsable.<br />

Un engagement zéro papier, zero<br />

plastique, zéro déchet ... Un engagement<br />

tout électrique pour ce qui<br />

est <strong>de</strong> nos mobilités (voitures, motos,<br />

scooters, vélos ... ) et à ce sujet,<br />

nous allons proposer <strong>de</strong> nouveau à<br />

nos coureurs, <strong>de</strong>s formules <strong>de</strong> covoiturage<br />

pour nous rendre place du<br />

Capitole et alentours. Un engagement<br />

ravitaillement coureurs complètement<br />

Bio avec 100% <strong>de</strong> fruits frais <strong>de</strong> saison<br />

et une eau <strong>de</strong> nos montagnes<br />

ariégeoises avec «Eau Neuve». Parmi<br />

les nouveautés, et toujours pour<br />

réduire notre impact carbone, nous<br />

avons fait le choix, après un sondage<br />

sur nos pages réseaux sociaux, <strong>de</strong><br />

proposer <strong>de</strong>ux formules d’inscriptions<br />

: avec et sans T Shirt. En effet,<br />

nous avons constaté que ce <strong>de</strong>rnier<br />

n’était pas toujours une priorité pour<br />

nos coureurs. Aussi, ce sont 2500 T<br />

shirts (seulement) qui seront à disposition<br />

<strong>de</strong> celles et ceux pour qui le<br />

T Shirt <strong>de</strong> la marque Salomon reste<br />

emblématique <strong>de</strong> notre course. Pour<br />

tous les autres, le prix <strong>de</strong> l’engagement<br />

sera réduit.<br />

A ce titre, nous nous sommes associés<br />

cette année à «Climat Local» afin<br />

<strong>de</strong> mesurer le plus précisément possible<br />

quel sera notre impact carbone,<br />

sur notre évènement course. C’est la<br />

raison pour laquelle, au moment <strong>de</strong><br />

l’inscription, nous <strong>de</strong>mandons à tous<br />

nos coureurs <strong>de</strong> nous indiquer quel<br />

sera leur moyen <strong>de</strong> locomotion et le<br />

nombre <strong>de</strong> km parcourus. A la suite<br />

<strong>de</strong> quoi, une fois la <strong>Corrida</strong> passée et<br />

le poids carbone qu’elle aura représenté,<br />

nous chercherons à compenser<br />

notre impact en plantant <strong>de</strong>s haies et<br />

<strong>de</strong>s arbres sur la région.<br />

3) L'éuipe organisatrice<br />

Oui, je peux dire que notre équipe<br />

dans son ensemble gar<strong>de</strong> toujours la<br />

même énergie et par là même son<br />

envie <strong>de</strong> bien faire et proposer à nos<br />

coureurs et spectateurs le meilleur<br />

évènement-course possible. C’est<br />

ma volonté, en tant que fondateur <strong>de</strong><br />

la première heure en 1999, et celle<br />

<strong>de</strong> tous les responsables et bénévoles<br />

qui m’entourent. Tous les ans, dès le<br />

mois <strong>de</strong> septembre, nous nous remettons<br />

au «travail» avec entrain aidés<br />

en cela par <strong>de</strong>s partenaires qui nous<br />

restent fidèles et qui nous poussent à<br />

donner le meilleur <strong>de</strong> nous-même. On<br />

pourrait penser qu’avec les années,<br />

une course comme la <strong>Corrida</strong> roule<br />

toute seule et s’organise facilement.<br />

Or il n’en est rien et il est important<br />

voire crucial <strong>de</strong> toujours se remettre<br />

en cause et reprendre tous les fondamentaux<br />

<strong>de</strong> l’organisation, un à un. Je<br />

crois pouvoir dire, en toute humilité,<br />

que cette remise en question et cette<br />

motivation pour toujours faire mieux<br />

l’année suivante fait notre force<br />

aujourd’hui. En revanche, malgré les<br />

difficultés (il y en a toujours), nous<br />

ne paniquons jamais et au contraire<br />

nous parvenons à gar<strong>de</strong>r la tête froi<strong>de</strong><br />

en toutes circonstances. Ca, précisément,<br />

nous l’avons acquis avec les<br />

années. Notre équipe est soli<strong>de</strong>, fidèle<br />

et expérimentée.<br />

4) Le parcours<br />

Globalement nous parvenons à<br />

conserver ce qui fait l’ADN <strong>de</strong> la<br />

course à savoir un parcours en hypercentre<br />

<strong>de</strong> <strong>Toulouse</strong>. Oui bien sûr qu’il<br />

y a toujours <strong>de</strong>s petits changements<br />

<strong>de</strong> circuits mais ils restent à la marge.<br />

Ce sont les travaux engagés par<br />

la Mairie pour améliorer le quotidien<br />

<strong>de</strong>s toulousains qui nous imposent<br />

ces changements. Ca se passe très<br />

bien avec les services <strong>de</strong> la Mairie<br />

dans le sens ou ces travaux nous sont<br />

indiqués suffisamment en amont pour<br />

que nous ayons le temps nécessaire<br />

<strong>de</strong> revoir notre circuit. A la suite <strong>de</strong><br />

quoi, il nous revient <strong>de</strong> ré-adapter le<br />

dispositif <strong>de</strong>s bénévoles-signaleurs,<br />

leur disposition et la manière dont<br />

nous allons pouvoir sécuriser la zone<br />

impactée. Ce qu’ignorent les coureurs,<br />

c’est que non seulement nous<br />

sécurisons le circuit et ses abords<br />

immédiats (rues adjacentes) mais<br />

nous le faisons aussi bien au <strong>de</strong>là du<br />

périmètre <strong>de</strong> la course en fermant<br />

les grands accès à plusieurs centaines<br />

<strong>de</strong> mètres <strong>de</strong> là pour éviter que<br />

les automobilistes viennent s’engouffrer<br />

dans <strong>de</strong>s rues fermées pendant<br />

quelques heures. Tout cela est le fruit<br />

d’un travail que nous menons avec la<br />

Mairie, d’une part, mais également<br />

avec la Préfecture. Encore une fois,<br />

nous ne pouvons que nous féliciter<br />

<strong>de</strong> toute cette collaboration. Oui certains<br />

bénévoles-signaleurs ne voient<br />

jamais rien <strong>de</strong> la course, car ils sont<br />

loin du circuit et restent <strong>de</strong>s heures à<br />

surveiller et fermer <strong>de</strong>s carrefours <strong>de</strong><br />

la «gran<strong>de</strong> couronne».<br />

L’année <strong>de</strong>rnière, il y a eu cette<br />

erreur d’aiguillage en tête <strong>de</strong> course,<br />

oui. Elle a impactée en particulier<br />

la tête <strong>de</strong> course. <strong>La</strong> faute nous en<br />

incombe, c’est incontestable et c’est<br />

la toute première fois que nous avons<br />

eu à déplorer ce fait <strong>de</strong> course. Nous<br />

en avons été particulièrement marqués.<br />

En général lorsque survient<br />

une telle «erreur» on dit qu’elle est<br />

souvent issue <strong>de</strong> plusieurs causes.<br />

Nous avons analysé tout ça avec<br />

beaucoup <strong>de</strong> précisions. Nous en<br />

avons tiré les conséquences et on<br />

fera absolument tout pour que ca<br />

ne se reproduise jamais car ce n’est<br />

évi<strong>de</strong>mment agréable pour personne,<br />

coureurs et organisateurs. Le fait est<br />

qu’un vendredi soir à <strong>Toulouse</strong>, un<br />

soir <strong>de</strong> fin d’étu<strong>de</strong>s et <strong>de</strong> résultats <strong>de</strong><br />

baccalauréat, autour <strong>de</strong> la place Saint<br />

Pierre, vous le savez bien nos motards<br />

ont à faire à une énorme foule qu’on<br />

va qualifier <strong>de</strong> «joyeuse».<br />

J’en profite également pour dire<br />

que tous nos coureurs «élite» présents<br />

ce soir là ont été formidables<br />

et pas une et pas un parmi eux ne<br />

nous en ont tenu rigueur au <strong>de</strong>là <strong>de</strong><br />

la déception légitime, passée. Et ça,<br />

ça nous a fait extrêmement chaud<br />

au coeur. Vous me <strong>de</strong>man<strong>de</strong>z d’y<br />

revenir, je le fais donc. Mais tout<br />

cela appartient au passé désormais<br />

et place à <strong>2023</strong> à présent. Il s’agira<br />

encore d’un superbe évènement et<br />

nous préparons tout ça avec la plus<br />

gran<strong>de</strong> minutie. Les inscriptions marchent<br />

très bien et nous sommes en<br />

avance très confortable par rapport<br />

aux années précé<strong>de</strong>ntes. <strong>La</strong> date est<br />

avancée d’une semaine et ce sera le<br />

30 juin. Il fera beau, à n’en pas douter<br />

et le Village-Partenaires vous proposera<br />

<strong>de</strong> nombreuses animations.<br />

Venez courir pour les enfants avec<br />

nos Associations» Dominique», «les<br />

Gladiateurs» et «Au talent by Matys».<br />

Participez à un évènement éco-responsable<br />

et surtout profitez. Prenez<br />

du plaisir avec nous toutes et tous.<br />

Soyez bruyants, joyeux et solidaires.<br />

<strong>Toulouse</strong> est à vous toutes et tous.


L'organisation 11<br />

DU CÔTÈ DE LA COMMUNICATION<br />

"C'est une gran<strong>de</strong> famille !"<br />

Emilie, Stétphanie et Karishma<br />

sont chargées, au sein <strong>de</strong><br />

l'organisation <strong>de</strong> la <strong>Corrida</strong> <strong>de</strong><br />

<strong>Toulouse</strong> Crédit Agricole <strong>Toulouse</strong><br />

31, <strong>de</strong> tout la communication.<br />

Nous leur avons posé<br />

quelques mêmes questions.<br />

1) Pouvez-vous vous présenter en<br />

quelques mots<br />

Je suis Emilie Hulot, Coach et Mentore<br />

d’entrepreneures. Après plusieurs<br />

années en agence <strong>de</strong> communication,<br />

j’ai décidé d’ouvrir ma propre structure<br />

en 2021 pour accompagner les<br />

femmes qui entreprennent seules à<br />

développer une entreprise rentable.<br />

J’interviens sur trois volets : business,<br />

communication et état d’esprit.<br />

2) Quel est votre rôle au sein <strong>de</strong> la<br />

<strong>Corrida</strong> et <strong>de</strong>puis quand<br />

Depuis <strong>de</strong>ux ans, je suis en charge<br />

<strong>de</strong>s réseaux sociaux <strong>de</strong> <strong>La</strong> <strong>Corrida</strong><br />

Crédit Agricole <strong>Toulouse</strong> 31. J’interviens<br />

également sur d’autres missions<br />

ponctuelles comme le graphisme et<br />

l’aspect rédactionnel. J’ai pris une<br />

pause <strong>de</strong> plusieurs mois l’an <strong>de</strong>rnier<br />

en pleine pério<strong>de</strong> d’inscriptions pour<br />

mettre au mon<strong>de</strong> mon fils Tahoma.<br />

3) Quel est <strong>de</strong> votre point <strong>de</strong> vue<br />

le point fort d’une épreuve comme la<br />

<strong>Corrida</strong><br />

Pour être au contact <strong>de</strong>s coureurs<br />

et <strong>de</strong>s bénévoles à travers les réseaux<br />

sociaux, je dirais que l’ambiance festive<br />

fait vraiment <strong>de</strong> <strong>La</strong> <strong>Corrida</strong> un<br />

moment unique auquel on a envie <strong>de</strong><br />

contribuer d’une quelconque façon !<br />

4) Combien <strong>de</strong> temps consacrezvous<br />

en gros à cette tâche?<br />

Cela est difficilement quantifiable<br />

car il y a <strong>de</strong>s pério<strong>de</strong>s plus <strong>de</strong>nses<br />

que d’autres. Je dirais qu’entre la<br />

création <strong>de</strong>s visuels, le rédactionnel,<br />

les posts sur les réseaux sociaux et<br />

les réponses aux divers messages et<br />

commentaires, cela peut me prendre<br />

une journée par semaine. J’ai<br />

l’avantage d’être à mon compte et à<br />

la maison. Le fait <strong>de</strong> jouer à domicile<br />

me permet d’avoir un équilibre entre<br />

ma casquette <strong>de</strong> cheffe d’entreprise,<br />

<strong>de</strong> communicante pour <strong>La</strong> <strong>Corrida</strong> et<br />

<strong>de</strong> maman puisque je gar<strong>de</strong> mon fils<br />

la moitié <strong>de</strong> la semaine.<br />

5) Est-ce que vous courrez <strong>de</strong> votre<br />

côté? seriez-vous prête à faire cela<br />

pendant encore dix ans?<br />

Je pense être la moins sportive <strong>de</strong><br />

l’équipe ! Je ne cours pas mais je suis<br />

portée par les belles valeurs <strong>de</strong> cette<br />

course, son aspect associatif et ma<br />

passion pour la communication.<br />

Photo Pascaline Hofmann<br />

1) Je suis Stéphanie Durr (ndlr<br />

fille du co-fondateur <strong>de</strong> la <strong>Corrida</strong>),<br />

maman <strong>de</strong> 2 petits garçons Milo et<br />

Sacha qui occupent beaucoup <strong>de</strong> mon<br />

temps. Je suis créative, passionnée,<br />

et sportive à mes heures perdues.<br />

2) Je suis Responsable <strong>de</strong> la Communication<br />

<strong>de</strong> la <strong>Corrida</strong> <strong>de</strong>puis <strong>de</strong><br />

nombreuses années, même si cette<br />

fois-ci mes activités professionnelles<br />

m’ont forcées à prendre beaucoup <strong>de</strong><br />

recul sur l’organisation en amont. J’ai<br />

pris part à l’organisation <strong>de</strong> chaque<br />

édition, <strong>de</strong>puis la création <strong>de</strong> la <strong>Corrida</strong>.<br />

J’ai d’abord été aux inscriptions,<br />

à la remise <strong>de</strong>s dossards, à la saisie<br />

informatique aussi (sic!), à la remise<br />

<strong>de</strong>s médailles pour les enfants, à la<br />

consigne, à l’accueil <strong>de</strong>s partenaires<br />

... J’ai à peu près fait le tour <strong>de</strong> toutes<br />

les possibilités :-) On peut dire que<br />

j’ai une vision assez globale <strong>de</strong> l’évènement.<br />

3) <strong>La</strong> <strong>Corrida</strong> possè<strong>de</strong> <strong>de</strong> nombreux<br />

atouts à mon sens. Tout d’abord un<br />

parcours 100% centre ville, avec un<br />

départ et une arrivée inédits sur la<br />

mythique Place du Capitole.<br />

On se laisse facilement emporter<br />

par l’ambiance chaleureuse (c’est le<br />

cas <strong>de</strong> le dire), la musique, les animations,<br />

l’engouement <strong>de</strong>s bénévoles,<br />

<strong>de</strong>s spectateurs, les ruelles animées...<br />

Tellement qu’on en oublie (il parait !)<br />

les kilomètres qui s’égrènent. Et puis<br />

la <strong>Corrida</strong> c’est aussi un fort sentiment<br />

d’attachement : les coureurs<br />

reviennent en nombre d’une année<br />

sur l’autre, et ça c’est la marque d’un<br />

événement réussi !<br />

4) <strong>La</strong> <strong>Corrida</strong> c’est une histoire<br />

<strong>de</strong> famille tout d’abord pour moi, et<br />

puis c’est aussi une passion. Alors<br />

j’avoue ne pas compter les heures.<br />

Les années précé<strong>de</strong>ntes j’y ai consacré<br />

énormément <strong>de</strong> temps, mais cette<br />

année un peu moins. Malgré tout la<br />

<strong>Corrida</strong> reste dans mon ADN alors je<br />

continue à donner <strong>de</strong> mon temps,<br />

dès que possible, en fonction <strong>de</strong> mes<br />

possibilités. C’est toujours moi qui<br />

administre le site internet en totalité<br />

par exemple.<br />

5) Je courais, je ne cours plus, mais<br />

je courrai bientôt à nouveau ! J’ai déjà<br />

<strong>de</strong> nombreuses courses à mon actif<br />

(dont l’incontournable Marathon du<br />

Médoc, ou Marseille - Cassis...), mais<br />

l’aventure <strong>de</strong> ma vie (mes enfants) a<br />

mis un frein à ma très gran<strong>de</strong> carrière<br />

sportive (ahah). Cependant j’aimerais<br />

passer ma prochaine dizaine en courant<br />

le marathon <strong>de</strong> NY, alors je vais<br />

<strong>de</strong>voir m’y remettre ! (<strong>de</strong>main ...) Et<br />

dans 10 ans j’espère que ça sera toujours<br />

le cas également !<br />

1) Je suis Karishma HURRY, mauricienne<br />

et je m’implique sur les<br />

événements sportifs <strong>de</strong> ma ville rose<br />

<strong>de</strong>puis une dizaine d’années. C’est<br />

une immense fierté <strong>de</strong> faire partie<br />

<strong>de</strong> la famille <strong>de</strong> la <strong>Corrida</strong> Pé<strong>de</strong>stre.<br />

J’ai été bénévole, stagiaire et <strong>de</strong>puis<br />

2019, membre du comité d’organisation.<br />

Passionnée <strong>de</strong> foot, je supporte<br />

les 3 meilleures équipes au mon<strong>de</strong> :<br />

Arsenal, le Real Madrid et le TFC!<br />

2) Je fais partie <strong>de</strong> l’équipe <strong>de</strong> la<br />

Communication et du Challenge <strong>de</strong>s<br />

Entreprises. Je travaille aussi sur le<br />

dossier <strong>de</strong> partenariat.<br />

3) <strong>La</strong> <strong>Corrida</strong> est une course caritative<br />

et festive ,<strong>de</strong> nuit, dans les plus<br />

belles rues <strong>de</strong> <strong>Toulouse</strong>.<br />

4) Cela dépend <strong>de</strong> la charge <strong>de</strong><br />

travail. En général, je consacre au<br />

minimum 2 heures par semaine et à<br />

quelques mois <strong>de</strong> la course quand la<br />

charge s’intensifie, c’est largement<br />

plus.<br />

5) Je cours rarement et je préfère<br />

me bala<strong>de</strong>r sur les berges <strong>de</strong> la<br />

Garonne pour contempler un beau<br />

coucher du soleil. Bien sûr, nous avons<br />

une très bonne ambiance au sein <strong>de</strong><br />

l’équipe et le côté organisationnel me<br />

plaît énormément! C’est aussi un vrai<br />

plaisir <strong>de</strong> pouvoir apporter un sourire<br />

sur le visage <strong>de</strong>s participants chaque<br />

année!


12<br />

Le témoin<br />

UNE PREMIERE PARTICIPATION<br />

"L'ambiance était vraiment top !"<br />

C'était la première fois qu'Anfré<br />

participait à la <strong>Corrida</strong>.<br />

C'est donc notre témoin privilégié<br />

pour cette 22ème <strong>Corrida</strong>.<br />

Suivons le à la trace...<br />

"J’avais envie <strong>de</strong> refaire un 10K<br />

sur route pour me tester, le <strong>de</strong>rnier<br />

effectué remontant à 2008 à Pau, sur<br />

la Nouste Henric (moins <strong>de</strong> mon<strong>de</strong>,<br />

plus valloné, donc pas vraiment <strong>de</strong><br />

référence non plus...) J’y pensais déjà<br />

<strong>de</strong>puis quelques temps, et scrutais<br />

les épreuves, et les créneaux compatibles<br />

avec les activités familiales...<br />

Pas simple... Le moindre week end<br />

étant plutôt consacré aux excursions,<br />

randonnées (à pied ou à vélo), sorties<br />

baigna<strong>de</strong>s, etc... Claire, membre <strong>de</strong> la<br />

section trail <strong>de</strong> L’ACV a lancé l’idée<br />

sur le whatsapp du groupe, du coup<br />

on semble avoir été plusieurs à s’être<br />

posé la question. Je me suis alors inscrit,<br />

puis Jérôme s’y est inscris aussi,<br />

une course en groupe c’est sympa !<br />

<strong>La</strong> journée avant la course a été<br />

chargée, du coup sorti tard du boulot,<br />

je prévoyais <strong>de</strong> trouver un sandwich<br />

sur la trajet entre l’entreprise et<br />

le métro : que nenni, à 19h tout est<br />

fermé ! On n’est pas en Espagne ici...<br />

Pour un coureur venant <strong>de</strong> Verfeil,<br />

c’est au top : si on est seul, poser la<br />

voiture à Gramont, et prendre la ligne<br />

A du métro qui amène directement au<br />

Capitole. Après, suivre le bruit...<br />

Dans le métro, à 19h15, déjà pas<br />

mal <strong>de</strong> coureurs. Arrivé sur place, peu<br />

<strong>de</strong> temps avant le départ du 3 Km.<br />

Juste le temps <strong>de</strong> retrouver Jérôme,<br />

et un <strong>de</strong>s papas du club et ses amis<br />

qui feront la course avec nous (ou<br />

presque). Les compagnies <strong>de</strong> sécurité<br />

<strong>de</strong> la police débarquent à moto<br />

et à pied, bien équipés. serait ce pour<br />

faire accélérer les trainards en fond<br />

<strong>de</strong> peloton? On assiste alors, bien placés,<br />

au départ du 3 Km, en bout <strong>de</strong> le<br />

première ligne droite <strong>de</strong> départ, à l’extérieur<br />

du premier virage à gauche. Ça<br />

part comme <strong>de</strong>s fusées! Au bout <strong>de</strong><br />

même pas 10 minutes les premiers<br />

sont déjà arrivés. On voit également<br />

passer <strong>de</strong>s gamins qui doivent avoir<br />

à peine 10 ans et qui courent déjà<br />

très bien. Puis <strong>de</strong>s personnes moins<br />

habitués à la course à pied en fin <strong>de</strong><br />

cortège, mais ça en fait le charme.<br />

Enfin, même un jeune homme d’une<br />

trentaine d’année accompagnant probablement<br />

un membre <strong>de</strong> son entourage<br />

familial, d’un certain age, en<br />

portant son oxygène auquel ce <strong>de</strong>rnier<br />

est relié par une canule... Le rythme<br />

est bien évi<strong>de</strong>mment tout autre, mais<br />

c’est bien <strong>de</strong> voir aussi ce genre <strong>de</strong><br />

participants Viens ensuite l’échauffement<br />

: sur à peu près 150m, 3 levés<br />

<strong>de</strong> genoux et 2 talons-fesses. On ne<br />

se refait pas! on est plus habitués aux<br />

courses un peu longues où les premiers<br />

Km servent d’échauffement.<br />

Et <strong>de</strong> toute façon on ne joue pas la<br />

gagne... Après cela, viennent l’attente<br />

et le départ : rentrée dans le sas <strong>de</strong><br />

départ une vingtaine <strong>de</strong> minutes avant<br />

le départ, on se place dans le sas « 50<br />

à 55 minutes », ce qui sera effectivement<br />

notre plage <strong>de</strong> temps à l’arrivée.<br />

Claire se place dans le fond du SAS<br />

55 minutes, pour partir plus cool et<br />

accélérer ensuite, ce qui sera peut<br />

être une bonne tactique, étant donné<br />

qu’au chrono elle finit <strong>de</strong>vant nous.<br />

Pour ce qui est <strong>de</strong> la météo, c’était<br />

parfait : nuageux et un chouilla <strong>de</strong><br />

pluie la journée, donc pas trop chaud<br />

le soir (à peine plus <strong>de</strong> 20 <strong>de</strong>grés),<br />

mais la place du Capitole a quand<br />

même un peu pris et il faisait tiè<strong>de</strong><br />

au niveau <strong>de</strong>s sas. Pas déçu que ce<br />

ne soit pas la canicule ! Vient enfin<br />

le départ, l’ambiance monte ! Je suis<br />

Jérôme, on essai <strong>de</strong> suivre Ben et<br />

Tristan, ses <strong>de</strong>ux amis (ils finiront<br />

quelques minutes <strong>de</strong>vant nous).<br />

Le parcours est un mélange <strong>de</strong> rues<br />

<strong>de</strong> toutes tailles, avec un revêtement<br />

plutôt bon même dans les zones<br />

pavées.C’est quand même bien la<br />

grosse foule, et ça part dans tous les<br />

sens, ça marche, ça court, au gré <strong>de</strong>s<br />

rétrécissement, ça court parfois sur<br />

les trottoirs, voir même entre les restos<br />

et leurs terrasses quand ceux ci<br />

sont sur <strong>de</strong>s bouts <strong>de</strong> trottoirs étroits.<br />

Quelques moments un peu chauds !<br />

On recroise la maréchaussée à différents<br />

endroits du parcours, quand<br />

même équipés pour en découdre,<br />

signe <strong>de</strong>s tensions actuelles... Seul<br />

bémol <strong>de</strong> la soirée, la présence sur le<br />

parcours d’un trou en travaux, seulement<br />

signalé par quatre pieux métalliques<br />

branlants autour du dit trou, sur<br />

lequel un coureur est passé à <strong>de</strong>ux<br />

doigts <strong>de</strong> s’empaler en me doublant<br />

après que j’eu esquivé l’obstacle par<br />

un cadrage débor<strong>de</strong>ment bien senti<br />

suite à son apparition soudaine dans<br />

mon champ <strong>de</strong> vision, Jérôme l’ayant<br />

sournoisement esquivé lui aussi au<br />

<strong>de</strong>rnier moment. Dommage qu’il n’y<br />

ait pas eu un signaleur avec drapeau<br />

juste <strong>de</strong>vant, ça aurait pu être<br />

catastrophique... Est ce qu’on peut<br />

réellement courir en groupe ? C’est<br />

compliqué, on a tous fini par se perdre<br />

<strong>de</strong> vue, pris dans notre course, et<br />

se retrouver sans trop <strong>de</strong> difficultés<br />

malgré la foule, à l’arrivée.<br />

L’ambiance générale était vraiment<br />

très sympa, notamment avec quelques<br />

fanfares à différents endroits<br />

du parcours, et plein <strong>de</strong> mon<strong>de</strong> tout<br />

le long, certains venu voir la course,<br />

d’autres en promena<strong>de</strong> ou aux terrasses<br />

<strong>de</strong>s cafés et resto, mais la<br />

plupart participant activement à<br />

l’ambiance chaleureuse <strong>de</strong> la soirée.<br />

Le parcours est très sympa aussi,<br />

mais si on vient pour la visite, le fait<br />

<strong>de</strong> courir au milieux d’une foule vous<br />

empêchera <strong>de</strong> profiter vraiment du<br />

décor. Les ponts permettent justement<br />

un peu plus <strong>de</strong> contemplation,<br />

et <strong>de</strong> profiter d’un petit coup <strong>de</strong> frais<br />

bienvenu. Les jambes commencent<br />

justement à coincer à l’entrée du pont<br />

Saint Pierre, en très légère cote, suite<br />

à la sortie club d’hier soir, et surtout<br />

à l’alimentation pas bien gérée dans<br />

l’après midi (j’espérai naïvement trouver<br />

un sandwich sur le trajet boulotcourse...)<br />

Pour ce qui est <strong>de</strong>s ravitos,<br />

il y en a 2 en eau sur le parcours, bien<br />

placés, à 3 et 7 Km. Par contre pas <strong>de</strong><br />

ravitos soli<strong>de</strong>s. Pour ceux qui étaient<br />

au bout <strong>de</strong> leur vie, on aurait pu espérer<br />

quelques bougnettes, cochon <strong>de</strong><br />

lait ou sanglier à la broche, mais la je<br />

chipotte, n’est pas le Black Mountain<br />

qui veut... Enfin, l’aire d’arrivée bien<br />

est dimensionnée et le ravito en eau<br />

et en fruits frais, est très bien!<br />

Pour ce qui est <strong>de</strong> l’après-course,<br />

dommage : le métro est annoncé<br />

coupé à 23h30, il est 22h30 quand<br />

on décolle du Capitole après avoir<br />

récupéré l’ensemble <strong>de</strong>s troupes. Du<br />

coup on va boire un coup en ville pour<br />

fêter ça, sur le trajet pour rejoindre le<br />

métro à Jean Jaurès. On mangera un<br />

sandwich en sortie <strong>de</strong> métro, moment<br />

encore sympa et convivial avant <strong>de</strong> se<br />

quitter pour que chacun rentre chez<br />

soit. Il est minuit et <strong>de</strong>mie, c’était une<br />

belle journée après un réveil à 6h du<br />

matin pour partir bosser! A refaire ?<br />

oui, sans hésiter, c’est une course<br />

conviviale malgré la foule, où chacun<br />

trouve son compte (les premiers en<br />

30 minutes!) L’organisation personnelle<br />

et le matos à retravailler pour<br />

mieux en profiter. Le timing est bon,<br />

plus tôt ce serait peut être compliqué<br />

pour ceux qui sortent du boulot, et<br />

ça permet <strong>de</strong> ne pas être en pleine<br />

chaleur. Pour une première course<br />

sur route après 15 ans sans, chrono<br />

<strong>de</strong> 51 minutes, c’est pas si mal sans<br />

prépa spécifique."


Le partenaire 13<br />

LE CA, PARTENAIRE DEPUIS 14 ANS<br />

"Nous soutenons les mêmes valeurs ! "<br />

N. <strong>La</strong>ngevin<br />

"Cette course se déroule dans une<br />

ambiance festive et conviviale au sein<br />

<strong>de</strong> la Ville rose. Le départ s’effectue<br />

au cœur <strong>de</strong> <strong>Toulouse</strong> (Place du Capitole).<br />

Nos co-équipiers et nos administrateurs<br />

sont fiers que leur entreprise<br />

soit le partenaire officiel <strong>de</strong> la<br />

<strong>Corrida</strong> qui porte d’ailleurs le nom :<br />

"<strong>Corrida</strong> Crédit Agricole <strong>Toulouse</strong> 31".<br />

Certains d’entre eux sont heureux <strong>de</strong><br />

participer à cette course solidaire,<br />

emblématique <strong>de</strong> <strong>Toulouse</strong>, en tant<br />

que coureurs ou que bénévoles. Des<br />

retraités <strong>de</strong> la Caisse régionale sont<br />

également présents.<br />

Comment allez-vous vous impliquer<br />

encore cette année pour ce retour,<br />

après <strong>de</strong>ux ans d’arrêt ?<br />

<strong>La</strong> <strong>Corrida</strong> <strong>de</strong> <strong>Toulouse</strong> a été un<br />

véritable succès en ce vendredi<br />

30 juin L'occasion nous était<br />

donc donnée <strong>de</strong> rencontrer un<br />

<strong>de</strong>s partenaires les plus fidèles<br />

<strong>de</strong> la célèbre épreuve toulousaine.<br />

Nicolas Mauré, prési<strong>de</strong>nt<br />

<strong>de</strong> la fondation Crédit Agricole<br />

<strong>Toulouse</strong> 31 et Nicolas <strong>La</strong>ngevin,<br />

directeur général, se sont<br />

prêtés au jeu <strong>de</strong> l'interview<br />

croisé !<br />

Vous êtes le nouveau Prési<strong>de</strong>nt <strong>de</strong><br />

la Fondation Crédit Agricole <strong>Toulouse</strong><br />

31 <strong>de</strong>puis avril 2020. Pouvez-vous<br />

vous présenter en quelques mots ?<br />

N. Mauré<br />

"J’ai 46 ans, je suis marié et père<br />

<strong>de</strong> 3 enfants. Je suis agriculteur en<br />

production céréalière à Castelginest.<br />

Je me suis installé en 2003 grâce à la<br />

dotation jeune agriculteur. Je connais<br />

bien le mon<strong>de</strong> agricole et celui <strong>de</strong><br />

l’économie au travers <strong>de</strong> mes différents<br />

engagements (administrateur<br />

puis Prési<strong>de</strong>nt <strong>de</strong> la Caisse locale <strong>de</strong><br />

<strong>Toulouse</strong> Nord <strong>de</strong> puis membre et<br />

Prési<strong>de</strong>nt du Conseil d’Administration<br />

<strong>de</strong> la Caisse régionale <strong>Toulouse</strong> 31).<br />

J’ai une appétence pour l’innovation,<br />

les nouvelles technologies et les énergies<br />

renouvelables. Dans un mon<strong>de</strong><br />

en profon<strong>de</strong> mutation, j’encourage<br />

la démocratisation <strong>de</strong> l’usage <strong>de</strong>s<br />

innovations technologiques au sein<br />

du territoire."<br />

Vous succé<strong>de</strong>z à Robert Conti qui<br />

aura été un merveilleux ambassa<strong>de</strong>ur<br />

pour la <strong>Corrida</strong>, <strong>de</strong>puis 2010. C’est un<br />

passage <strong>de</strong> flambeau ?<br />

N. Mauré<br />

"Robert Conti a été un formidable<br />

ambassa<strong>de</strong>ur <strong>de</strong> la <strong>Corrida</strong>. C’est<br />

effectivement un passage <strong>de</strong> relais.<br />

Le Crédit Agricole <strong>Toulouse</strong> 31 est<br />

une banque coopérative et mutualiste,<br />

nous travaillons au service du<br />

collectif."<br />

Expliquez-nous pourquoi cette fidélité<br />

envers la <strong>Corrida</strong> <strong>de</strong>puis 2010 à<br />

présent ?<br />

N. <strong>La</strong>ngevin<br />

"<strong>La</strong> <strong>Corrida</strong> rassemble <strong>de</strong>s milliers<br />

<strong>de</strong> sportifs et <strong>de</strong> spectateurs dans les<br />

rues <strong>de</strong> <strong>Toulouse</strong>. C’est un événement<br />

festif et fédérateur. Le Crédit Agricole<br />

<strong>Toulouse</strong> 31 est attaché à cette course<br />

solidaire (dons à 2 associations,<br />

Dominique et les Gladiateurs), emblématique<br />

<strong>de</strong> la ville rose qui rassemble<br />

chaque année environ 5 000 coureurs<br />

et <strong>de</strong>s milliers <strong>de</strong> spectateurs sur la<br />

place du Capitole. Comme j'aime à le<br />

répéter, nous avons par principe l'habitu<strong>de</strong><br />

<strong>de</strong> nous engager seulement<br />

trois ans au maximum avec nos partenaires.<br />

Mais il y a <strong>de</strong>ux exceptions<br />

que nous faisons. Une pour le Sta<strong>de</strong><br />

Toulousain et l'autre pour la <strong>Corrida</strong>.<br />

C'est vous dire la force <strong>de</strong> nos engagements<br />

envers cette course. Elle<br />

porte les valeurs universelles du «<br />

Sport comme Ecole <strong>de</strong> la Vie » et fait<br />

ainsi écho à l’engagement du Crédit<br />

Agricole <strong>Toulouse</strong> 31 à promouvoir<br />

la pratique du sport comme vecteur<br />

<strong>de</strong> lien social, fédérateur autour <strong>de</strong><br />

valeurs communes et moteur du<br />

vivre ensemble. Nous pensons que le<br />

sport est une formidable école <strong>de</strong> la<br />

vie. Il anime et fédère naturellement<br />

les femmes et les hommes du territoire<br />

autour <strong>de</strong> ses valeurs. Le Crédit<br />

Agricole accompagne <strong>de</strong>puis <strong>de</strong><br />

nombreuses années les femmes et<br />

les hommes qui font vivre le sport et<br />

ses valeurs : associations, bénévoles,<br />

sportifs amateurs, salariés …"<br />

En quoi les valeurs véhiculées par<br />

cet évènement vous ressemblentelles<br />

?<br />

N. Mauré<br />

"<strong>La</strong> <strong>Corrida</strong> <strong>de</strong> <strong>Toulouse</strong> est une<br />

course solidaire dont les bénéfices<br />

sont reversés à <strong>de</strong>ux associations<br />

(Dominique et Petit Cœur <strong>de</strong> Beurre).<br />

Elle véhicule <strong>de</strong>s valeurs <strong>de</strong> solidarité,<br />

proximité, partage et convivialité.<br />

En tant que Banque coopérative et<br />

mutualiste engagée en Haute-Garonne,<br />

nous partageons ces valeurs comme<br />

en témoigne notre raison d’être : «<br />

Être créateur <strong>de</strong> liens, acteur et facilitateur<br />

pour tous d’un avenir durable<br />

au service <strong>de</strong> nos territoires."<br />

Comment expliquez-vous l’engouement<br />

suscité par cette course,<br />

en interne au Crédit Agricole ?<br />

N. <strong>La</strong>ngevin<br />

"Nos co-équipiers et nos administrateurs<br />

pourront s’engager cette<br />

année encore en tant que coureurs<br />

ou bénévoles (sécuriser le circuit,<br />

gérer les inscriptions et le ravitaillement<br />

ou encore tenir le vestiaire <strong>de</strong>s<br />

coureurs)."<br />

Avez-vous le sentiment <strong>de</strong> jouer<br />

un rôle auprès <strong>de</strong> vos clients grâce<br />

à ce grand rassemblement estival à<br />

<strong>Toulouse</strong> ?<br />

N. <strong>La</strong>ngevin<br />

"Notre volonté est <strong>de</strong> créer du lien<br />

sur le territoire. Au travers <strong>de</strong> notre<br />

engagement dans cette course phare<br />

<strong>de</strong> la Haute-Garonne, nous jouons un<br />

rôle auprès <strong>de</strong>s citoyens <strong>de</strong> Haute-<br />

Garonne dont nos clients."<br />

Qu’atten<strong>de</strong>z-vous, pour finir, <strong>de</strong> cette<br />

nouvelle édition, la 12ème désormais<br />

pour vous ?<br />

N. Mauré<br />

"Nous souhaitons que cette course<br />

marque un virage, avec une forte<br />

empreinte écoresponsable. Une course<br />

qui se déroule dans la convivialité,<br />

le partage et la bonne humeur. Nous<br />

avons le plaisir <strong>de</strong> tous nous retrouver<br />

dans les rue <strong>de</strong> <strong>Toulouse</strong> après 2<br />

années sans pouvoir le faire à cause<br />

du contexte sanitaire. Je tiens à<br />

saluer l’équipe organisatrice <strong>de</strong> la<br />

<strong>Corrida</strong> qui s’est adaptée au contexte<br />

en proposant une <strong>Corrida</strong> virtuelle en<br />

2020 et <strong>de</strong>s challenges entre coureurs<br />

sur plusieurs golfs <strong>de</strong> <strong>Toulouse</strong> qui ont<br />

permis <strong>de</strong> lever <strong>de</strong>s fonds en 2021."


14<br />

L'historique<br />

22 ANNEES<br />

D'abord une histoire<br />

Un <strong>de</strong>s premiers départs <strong>de</strong> la <strong>Corrida</strong>. Il se faisait du côté du Pont Neuf à l'époque !<br />

C’était donc bien la 22ème<br />

édition en 24 ans d’existence.<br />

Trois éditions manquent à<br />

l’appel. Retour en quelques<br />

lignes sur l’historique <strong>de</strong> cette<br />

épreuve chère au cœur <strong>de</strong>s<br />

Toulousains !<br />

L’aventure a donc débuté le 25<br />

juin 1999. En soirée et dans <strong>Toulouse</strong>.<br />

Pourtant l’histoire, vraiment, avait déjà<br />

commencé une année auparavant.<br />

Lors d’une simple discussion entre<br />

<strong>de</strong>ux amis <strong>de</strong> longue date, Serge Lévy<br />

et Philippe Dürr.<br />

Encore aujourd’hui, Philippe se<br />

souvient <strong>de</strong> ce moment qui aura eu<br />

finalement tellement <strong>de</strong> répercussions.<br />

« C’était lors d’une étape du Tour <strong>de</strong><br />

France, nous suivions tous les <strong>de</strong>ux la<br />

course en tant qu’invités dans les voitures<br />

et le soir en discutant au village<br />

étape, nous avons discuté à bâtons<br />

rompus. C’est là que Serge a lancé<br />

que ce serait bien d’organiser une<br />

course en plein centre <strong>de</strong> <strong>Toulouse</strong>.<br />

L’idée était donc née. Nous étions en<br />

juillet 1998. Tout restait à faire évi<strong>de</strong>mment…<br />

»<br />

Bien sûr, Serge n’est plus là pour<br />

nous parler <strong>de</strong> son « bébé ». Cette<br />

épreuve qu’il ne pouvait pas s’empêcher<br />

<strong>de</strong> courir au fil <strong>de</strong>s années,<br />

mais souvent sur le 3km pour avoir<br />

le temps tout juste <strong>de</strong> se changer et<br />

<strong>de</strong> s’occuper aussi <strong>de</strong> l’organisation<br />

du 10km. Mais il reste dans les pensées<br />

<strong>de</strong> tous ceux qui ont repris le<br />

flambeau et qui forment aujourd’hui<br />

l’association « <strong>Corrida</strong> <strong>de</strong> <strong>Toulouse</strong> ».<br />

Serge s’en est allé donc <strong>de</strong>s suites<br />

d’une longue maladie en décembre<br />

2011. Mais <strong>de</strong>ux ans auparavant, la<br />

<strong>Corrida</strong> n’aura donc pas pu avoir lieu.<br />

On comprend bien pourquoi. Ce sera<br />

la seule fois où le mois <strong>de</strong> juillet ne<br />

verra pas ses coureurs envahir les<br />

rues <strong>de</strong> la ville rose.<br />

Première édition donc en 1999 et<br />

cette année, en 2022, la 21ème. 23<br />

années et 21 corridas. Il s’en est passé<br />

<strong>de</strong>s choses durant tout ce temps.<br />

D’abord, on a constaté d’une évolution<br />

quasi constante du nombre<br />

d’engagés. Il est vrai que la course<br />

à pied a connu ses <strong>de</strong>rnières années<br />

un engouement en France à nul autre<br />

pareil, mais la <strong>Corrida</strong> a su se renouveler,<br />

s’adapter, se reconstruire pour<br />

toujours coller aux attentes <strong>de</strong>s coureurs<br />

et ce n’est pas un hasard si la<br />

barre <strong>de</strong>s 5000 coureurs a été largement<br />

atteinte, il y a quelques années<br />

<strong>de</strong> cela.<br />

Ensuite, il y a eu ce passage en<br />

2010 <strong>de</strong> la Prairie <strong>de</strong>s Filtres à la<br />

Place du Capitole. Et évi<strong>de</strong>mment,<br />

même si c’est plus <strong>de</strong> tracas et <strong>de</strong><br />

contraintes, cela fait une gran<strong>de</strong> différence<br />

côté ambiance. Sûrement un<br />

<strong>de</strong>s grands « virages » <strong>de</strong> l’épreuve.<br />

Et puis, il y a ces vainqueurs. On ne<br />

va pas tous les citer ici mais quelques<br />

grands noms <strong>de</strong> la course tricolore<br />

sont venus se frotter au bitume toulousain.<br />

On pense à Philippe Rémond,<br />

à <strong>La</strong>rbi Zéroual, à Benoît Z ou encore<br />

à Nicole Lévêque ou Chantal Dallenbach.<br />

Tous ont marqué l’histoire<br />

<strong>de</strong> la course à pied national et donc<br />

celle <strong>de</strong> la <strong>Corrida</strong> forcément. C’était<br />

l’époque où Nike était partenaire <strong>de</strong> la<br />

course et emmenait donc avec lui ses<br />

meilleurs éléments.<br />

Mais bien sûr les « locaux » ont<br />

également su briller à domicile. On<br />

se souvient <strong>de</strong> l’arrivée par exemple<br />

main dans la main <strong>de</strong> Cédric Pélissier<br />

et Nicolas Fernan<strong>de</strong>z, on se rappelle<br />

aussi <strong>de</strong>s souries <strong>de</strong> Houria Fréchou,<br />

<strong>La</strong>urie Belkadi, Florence Longuemart<br />

ou Nawal Pinna. Sans oublier Nassera<br />

Dheilly qui a maintes fois remporté la<br />

petite distance. Tous les cadors régionaux<br />

sont venus s’y frotter au moins<br />

une fois. Mathieu Brûlet, Benoît Dunet,<br />

Gaétan Cals, Grégory Bé… tous <strong>de</strong>s<br />

gars <strong>de</strong>scendus sous les 30’ sur cette


L'historique 15<br />

D'EXISTENCE<br />

d'une vraie amitié !<br />

Benoît Z et <strong>La</strong>rbi Zérouel ont marqué l'histoire <strong>de</strong> la <strong>Corrida</strong> toulousaine à jamais !<br />

distance.<br />

<strong>La</strong> <strong>Corrida</strong> s’est appelée tout<br />

d’abord <strong>Corrida</strong> AGF, puis <strong>Corrida</strong><br />

Pierre et Prestige et <strong>de</strong>puis déjà <strong>de</strong><br />

longues années, elle est <strong>de</strong>venue<br />

<strong>Corrida</strong> Crédit Agricole <strong>Toulouse</strong> 31.<br />

Cela aussi a forgée son histoire et a<br />

fait qu’elle est <strong>de</strong>venue ce qu’elle est<br />

aujourd’hui. Forcément. Les partenaires<br />

ont toujours été la force vive d’une<br />

organisation quelque qu’elle soit.<br />

En 2022, la <strong>Corrida</strong> revient après<br />

<strong>de</strong>ux années d'absence suite dûes au<br />

COVID. Vous savez, ce petit virus qui a<br />

chamboulé toutes nos existences?<br />

Et alors que dans la région <strong>de</strong><br />

nombreuses courses peinent encore<br />

à repartir <strong>de</strong> plus belle, la course toulousaine<br />

affiche déjà un beau chiffre<br />

<strong>de</strong> 4200 dossards distribués. Les<br />

organisateurs sont donc optimistes. Et<br />

dès l'année suivante donc, en <strong>2023</strong>,<br />

les compteurs s'affolent <strong>de</strong> nouveau.<br />

<strong>La</strong> barre <strong>de</strong>s 5000 est allégrement<br />

franchie. Et viva <strong>Corrida</strong> !<br />

Cette course est <strong>de</strong>venue une <strong>de</strong>s<br />

plus gran<strong>de</strong>s courses en France sur<br />

une unique distance <strong>de</strong> 10km et certainement<br />

la plus festive ! Affaire à<br />

suivre donc…


16<br />

Les associations soutenues<br />

DOMINIQUE, LES GLADIATEURS ET AU TALENT BY MATYS<br />

Pour les enfants...<br />

Cela fait désormais quelques<br />

années que la <strong>Corrida</strong> a décidé<br />

<strong>de</strong> soutenir <strong>de</strong>s associations<br />

toulousaines qui oeuvrent<br />

pour les enfants mala<strong>de</strong>s. Tous<br />

les bénéfices <strong>de</strong> la course<br />

sont reversés aux Gladiateurs,<br />

à Dominique et au Talent by<br />

Matys. Trois associations, une<br />

<strong>de</strong> plus que l'année <strong>de</strong>rnière !<br />

Dominique ...<br />

En premier lieu, citons l’association<br />

Dominique. Basée à Fonsorbes,<br />

elle est l’une <strong>de</strong>s plus anciennes sur<br />

l’agglomération toulousaine. Depuis<br />

désormais 38 ans, ses membres<br />

œuvrent en faveur <strong>de</strong>s enfants handicapés.<br />

Bel exemple <strong>de</strong> réussite,<br />

elle relève sans cesse <strong>de</strong> nouveaux<br />

défis. Comme nouveauté, on peut<br />

citer la mise en place <strong>de</strong> la section<br />

«Auto’mômes». Depuis la rentrée <strong>de</strong><br />

septembre 18, ce groupe dédié aux<br />

jeunes autistes s’est développé en<br />

tant que gar<strong>de</strong>rie pour l’accueil d’enfants<br />

<strong>de</strong> 3 à 12 ans porteurs d’autisme<br />

sévère et sans solution <strong>de</strong> prise<br />

en charge. Le but est <strong>de</strong> construire<br />

un projet individualisé pour chaque<br />

enfant, avec en outre, un suivi éducatif<br />

et thérapeutique assuré par <strong>de</strong>s<br />

professionnels spécialisés. <strong>La</strong> section<br />

«Autô’Mômes» travaille chaque<br />

jour en partenariat avec les familles<br />

<strong>de</strong>s enfants et les structures scolaires<br />

<strong>de</strong>s environs. L’association se<br />

propose <strong>de</strong> venir en ai<strong>de</strong> à chaque<br />

enfant handicapé qui franchira les<br />

portes <strong>de</strong> ses locaux, ainsi qu’à leurs<br />

parents. Les bénévoles permettent à<br />

ces <strong>de</strong>rniers <strong>de</strong> rencontrer <strong>de</strong>s praticiens<br />

spécialistes, <strong>de</strong> les ai<strong>de</strong>r dans<br />

les démarches administratives liées<br />

au handicap. Les bénévoles organisent<br />

aussi <strong>de</strong>s rencontres entre<br />

parents, souvent riches en enseignements.<br />

Véritable rayon <strong>de</strong> soleil,<br />

comme son logo, l’association offre<br />

une ai<strong>de</strong> très complète et diversifiée.<br />

Et la prési<strong>de</strong>nte Jacqueline Delpech<br />

aime d’ailleurs à la répéter: «il y a <strong>de</strong>s<br />

solutions, il y a <strong>de</strong>s progrès, il y a <strong>de</strong><br />

l’espoir!»<br />

... et les Gladiateurs !<br />

"Les Gladiateurs" sont soutenus<br />

pour la première fois par la <strong>Corrida</strong>.<br />

Cela s'est fait tout simplement. Les<br />

organisteurs cherchaient tout simplement<br />

<strong>de</strong> nouvelles associations toulousaines<br />

à ai<strong>de</strong>r. Et toujours avec un<br />

impact dans le mon<strong>de</strong> <strong>de</strong>s enfants.<br />

Aussi dans la mesure où Jacques<br />

Breda, célèbre speaker toulousain<br />

qui officie aussi sur la course, était<br />

parrain <strong>de</strong> l'association "Les Gladiateurs",<br />

le contact s'est fait tout naturellement.<br />

Valérie est prési<strong>de</strong>nte <strong>de</strong><br />

cette association.<br />

"Je suis la mamam d'une petite<br />

Camille et nous nous sommes<br />

regroupés avec <strong>de</strong>ux familles, il y<br />

a quelques années déjà, pour créer<br />

une structure qui permette <strong>de</strong> venir<br />

en ai<strong>de</strong> à <strong>de</strong>s familles qui ont <strong>de</strong>s<br />

enfants mala<strong>de</strong>s ou handicapés. On<br />

ne le dira jamais assez mais ce sont<br />

toujours <strong>de</strong> nombreux parcours du<br />

combattant qui atten<strong>de</strong>nt les parents<br />

dans ces cas-là... Nous proposons<br />

donc aux familles <strong>de</strong>s activités,<br />

<strong>de</strong>s accompagnements, <strong>de</strong>s temps<br />

d'échange avec d'autres parents et<br />

<strong>de</strong>s profressionnels. Nous faisons<br />

tout ce qui est possible pour faciliter<br />

ainsi la vie déjé compliquée <strong>de</strong><br />

ces parents. Mais nous avons aussi<br />

d'autres actions comme dans certains<br />

hôpitaux toulousains où nous<br />

pouvons par exemple redécorer certains<br />

services dédiés aux enfants."<br />

Bien sûr, Les Gladiateurs sont<br />

encore jeunes et cherchent aussi<br />

bien <strong>de</strong>s bénévoles, <strong>de</strong>s mécènes<br />

que <strong>de</strong>s partenaires. <strong>La</strong> <strong>Corrida</strong> est<br />

donc un superbe vecteur <strong>de</strong> communication.<br />

En plus du chèque remis<br />

après la course.<br />

N'hésitez pas à contacter l'association<br />

: contact@lesgladiateurs.org<br />

Mais cette année, exceptionnellement,<br />

la <strong>Corrida</strong> <strong>de</strong> <strong>Toulouse</strong> avait<br />

choisi d'ai<strong>de</strong>r une troisième association<br />

:<br />

L’association au Talent by<br />

Matys.<br />

C'est une association caritative<br />

au profit <strong>de</strong>s enfants et adolescents<br />

atteints <strong>de</strong> diabète.


Arrêt sur images 17<br />

Tension palpable au départ du 3 km ! (Photo R.J) ) - Ambiance dans les rues <strong>de</strong> <strong>Toulouse</strong> (Photo Christine Robert)


18<br />

Les déclarations<br />

ELLES ET ILS<br />

"C'était une édition<br />

Baptiste CASAMAYOU, 14 ans,<br />

licencié au <strong>Toulouse</strong> Trail Métropole<br />

(sur le 3km)<br />

« C’est ma première <strong>Corrida</strong> <strong>de</strong><br />

<strong>Toulouse</strong>. Habitué <strong>de</strong>s compétitions,<br />

ça n’allait pas trop vite pour moi et<br />

j’ai réussi à bien gérer. Je ne fais que<br />

Clara DRAPEAU <strong>de</strong> Saint-Martin du<br />

Touch, 12 ans, 1ère fille sur le 3km.<br />

Licenciée à l’US Colomiers.<br />

Félicitée par ses camara<strong>de</strong>s <strong>de</strong> club,<br />

elle nous dit que c’est sa <strong>de</strong>uxième<br />

<strong>Corrida</strong>. « Ça s’est très bien passé,<br />

je suis très contente <strong>de</strong> gagner la<br />

relances tout au long du parcours. Il<br />

faisait un peu chaud mais ça allait, j’ai<br />

géré. Courir c’est bon pour ton moral,<br />

ça fait du bien et là, j’ai bien décompressé.<br />

très heureux. Depuis que je cours je<br />

n’ai loupé que <strong>de</strong>ux fois cette course :<br />

une fois pour mon mariage et une fois<br />

car j’étais trop enceinte. Depuis, nous<br />

courons toujours à <strong>de</strong>ux. »<br />

4ème dans ma catégorie mais je suis<br />

content <strong>de</strong> mes 10’37.»<br />

course».<br />

Alain CARAZA, licencié au Club<br />

d’Athlétisme <strong>de</strong> Castelginest.<br />

C’était la première fois que je courais<br />

à <strong>Toulouse</strong> et j’ai bien aimé ces<br />

Manon CORNEC, 13 ans, <strong>de</strong> Bruguières,<br />

licenciée au Club d’Athlétisme<br />

<strong>de</strong> Castelginest (sur le 3km)<br />

« C’était ma première fois et c’était<br />

trop bien. Il y avait beaucoup <strong>de</strong><br />

mon<strong>de</strong> sur la course et dans les rues.<br />

Beaucoup d’encouragements qui font<br />

qu’on court plus vite. »<br />

Angélique TARTAS <strong>de</strong> Cambernard<br />

courait pour la 7ème fois la <strong>Corrida</strong>.<br />

<strong>La</strong> <strong>de</strong>uxième fois en poussant Nalthaël.<br />

« Chaque année c’est un régal <strong>de</strong><br />

participer à cette <strong>Corrida</strong> et cette<br />

année encore, on était tous les <strong>de</strong>ux<br />

Nicole POIX, du haut <strong>de</strong> ses 76 ans<br />

a terminé en 31 minutes le 3km.<br />

Elle qui a couru le marathon <strong>de</strong><br />

New-York il y a <strong>de</strong>s années a décidé<br />

<strong>de</strong> participer à la <strong>Corrida</strong> et les<br />

employés <strong>de</strong> l’Ehpad <strong>La</strong> Cogagne où<br />

elle rési<strong>de</strong> maintenant l’ont accompagnée.<br />

Elle est ravie <strong>de</strong> sa course<br />

qu’elle n’a pas trouvée « trop dure ».<br />

Le foyer d’hébergement <strong>de</strong> l’Y.<br />

M.C.A à Colomiers accueille 130<br />

adultes en situation <strong>de</strong> handicap et<br />

ce soir, ils étaient 23 sur la course et<br />

23 arrivants. Toutes et tous avaient le<br />

sourire au moment <strong>de</strong> passer la ligne<br />

d’arrivée. Bravo à eux !


Les déclarations 19<br />

ONT DIT<br />

juste parfaite !! "<br />

Adrien LATESTERE, du Blagnac SC,<br />

31’23 (7ème sur le 10km)<br />

« Beaucoup <strong>de</strong> relances mais<br />

ces gens qui se combattent mais surtout<br />

qui se battent contre eux-même.<br />

Vive la course à pied !»<br />

Patricia PADILLA <strong>de</strong> Lombez (sur<br />

le 10km)<br />

« Ça s’est très bien passé même si<br />

ce n’est que ma troisième course en<br />

1 an <strong>de</strong>puis mon opération du pied.<br />

Je passe en 1 heure donc je suis très<br />

contente. C’est ma 4e ou 5e participation<br />

ici et c’est un super circuit<br />

même si ça change un peu chaque<br />

année. On est venu avec une ban<strong>de</strong><br />

<strong>de</strong> copains, c’était une très belle soirée.<br />

»<br />

Jean-Marc BASSI d’Aucanville<br />

« C’est ma 10ème participation.<br />

C’est toujours le même parcours ou<br />

à peu près mais c’est toujours un<br />

régal <strong>de</strong> courir dans ces rues Toulousaines.<br />

C’était une super édition<br />

avec une météo parfaite. Il manquait<br />

juste les meneurs d’allure comme les<br />

années précé<strong>de</strong>ntes mais bravo aux<br />

organisateurs. J’ai ce soir une grosse<br />

pensée pour Christophe qui participait<br />

chaque année et qui a dû nous<br />

regar<strong>de</strong>r <strong>de</strong> là-haut. »<br />

Cécile LABOUP du Sta<strong>de</strong> Toulousain<br />

Athlétisme sur le 10km<br />

« J’étais ici en mo<strong>de</strong> cool avec<br />

le groupe du Sta<strong>de</strong> Toulousain Athlétisme.<br />

J’ai abandonné une année<br />

à cause d’un gros coup <strong>de</strong> chaud<br />

mais cette année c’était parfait côté<br />

météo. On avait tous <strong>de</strong>s niveaux différents<br />

avec <strong>de</strong>s bons et <strong>de</strong>s moins<br />

bons mais on est tous arrivé au bout<br />

et c’est super. «<br />

toujours le même circuit à part <strong>de</strong><br />

petites modifications. Cette année il<br />

faisait moins chaud que d’habitu<strong>de</strong><br />

mais par contre on sentait bien le<br />

vent, surtout sur les ponts.»<br />

Paul (<strong>de</strong> <strong>Toulouse</strong> sur le 10km)<br />

« J’ai récupéré le dossard d’un<br />

copain qui ne pouvait pas courir ce<br />

soir. Ce n’est que mon 3ème 10 km<br />

<strong>de</strong>puis <strong>de</strong>ux ans que j’ai commencé<br />

à courir. J’ai fait Mondonville et Paris<br />

avant. Ça change du Hockey sur glace<br />

que je pratiquait avant. L’ambiance<br />

est super et puis la course à pied<br />

c’est ce qui m’a permis d’arrêter <strong>de</strong><br />

fumer donc c’est génial. J’adore tous


20<br />

Les déclarations<br />

ELLES ET ILS<br />

"C'est la seule course<br />

Un bénévole <strong>de</strong> <strong>Toulouse</strong> qui a<br />

décidé <strong>de</strong> courir avant d’aller travailler.<br />

« Bénévole ce soir mais qui a déjà<br />

<strong>de</strong> nombreuses corridas à son palmarès,<br />

il est habitué à plus long car<br />

ultra-trailleur, circadien et <strong>de</strong> nombreux<br />

100 km parcourus. Il trouve<br />

que c’est vraiment trop rapi<strong>de</strong> pour<br />

lui mais y prend malgré tout du plaisir,<br />

comme <strong>de</strong>puis 10 ans qu’il participe.<br />

« <strong>La</strong> <strong>Corrida</strong> c’est convivial,<br />

c’est à faire et à refaire. Cette année<br />

j’ai décidé d’ai<strong>de</strong>r mais aussi <strong>de</strong> courir<br />

avant. »<br />

L’équipe du Tri, <strong>de</strong>s bénévoles qui<br />

nettoyaient la place du Cap<br />

« L’organisation a fait les choses<br />

bien. Pas trop <strong>de</strong> travail car les ravitos<br />

enlevaient la peau <strong>de</strong>s pastèques,<br />

les bouchons, et tout le mon<strong>de</strong> jouait<br />

le jeu <strong>de</strong>s poubelles <strong>de</strong> tri. C’était une<br />

course éco-responsable, plus que<br />

d’habitu<strong>de</strong>. »<br />

Alice (non-voyante sur le 3km)<br />

avec son gui<strong>de</strong> Didier<br />

« C’est la seule course que je fais.<br />

D’habitu<strong>de</strong> mon truc, c’est plutôt le<br />

vélo. Mais la <strong>Corrida</strong>, c’est ma course<br />

<strong>de</strong> cœur. Cela doit faire la six ou<br />

septième fois que je participe. Cette<br />

année, c’est Didier qui m’a servi <strong>de</strong><br />

gui<strong>de</strong>. Mon ami n’a pas pu venir. Mais<br />

je connais toute la ville par cœur. Je<br />

sais où je dois accélérer, où il y a <strong>de</strong>s<br />

obstacles. Pour moi c’est un vrai plaisir<br />

<strong>de</strong> pouvoir participer et une vraie<br />

émotion <strong>de</strong> terminer. »<br />

Damien Lévy, responsable <strong>de</strong>s partenaires<br />

« C’est une vraie belle édition. <strong>La</strong><br />

météo est avec nous en plus. Bien<br />

sûr c’est à chaque fois une gran<strong>de</strong><br />

pensée pour mon père qui était à<br />

l’origine <strong>de</strong> l’épreuve avec Philippe. Il<br />

est partout ici avec nous. Je me souviens<br />

que j’avais été pris en photo il<br />

y a une dizaine d’années par Running<br />

Mag alors que je participais avec lui.<br />

Il arrivait à courir le 3km et à ai<strong>de</strong>r <strong>de</strong><br />

suite après pour l’organisation. »<br />

Antonin Iragne, vainqueur du 3<br />

km<br />

« Je suis parti un peu en <strong>de</strong>dans<br />

avec mon pote à moustaches. Je<br />

pensais être dans le coup tout <strong>de</strong><br />

suite mais c’est parti vraiment à<br />

fond. Aussi j’ai un peu géré et on est<br />

revenu au train. Après le premier kilo,<br />

j’étais dans le groupe <strong>de</strong> tête. Et j’ai<br />

fini fort. Maintenant place au 10km,<br />

on enchaîne les <strong>de</strong>ux en effet…. Et<br />

puis ce sera sûrement un gros trail<br />

<strong>de</strong> 42km dans le Cantal. L’an <strong>de</strong>rnier,<br />

j’avais fini <strong>de</strong>uxième au Montcalm.<br />

J’adore les trails ! »


Les déclarations<br />

21<br />

ONT DIT<br />

que je fais... "<br />

Alexis Go<strong>de</strong>froy, vainqueur du<br />

10km<br />

« On est restés ensemble avec<br />

Gaëtan jusqu’au 5ème km. Je ne<br />

savais pas trop dans quelle forme<br />

il se trouvait, aussi j’ai commencé<br />

à accélérer au train et j’ai vu que<br />

je creusais l’écart. Je suis vraiment<br />

très heureux <strong>de</strong> gagner ici. C’est une<br />

épreuve à part. Le chrono est satisfaisant<br />

même si la distance n’est pas<br />

précise. Mais quelle ambiance avec<br />

tout ce mon<strong>de</strong> qui vous encourage<br />

sans arrêt. C’est énorme. »<br />

Mélody Julien, lauréate du 10km<br />

« J’ai fait ma course sans me<br />

soucier <strong>de</strong>s autres. Je fais un gros<br />

week-end avec <strong>de</strong>ux autres courses<br />

sur piste à Albi dans la foulée. Ensuite<br />

je m’envole pour la Chine où je vais<br />

participer aux Mondiaux Universitaires<br />

sur le semi. J’espère vraiment y<br />

faire un truc. Je suis prête en tout<br />

cas. »<br />

Valérie <strong>de</strong> l’association « Les Gladiateurs<br />

»<br />

« Il y a quelques années quand j’ai<br />

créé l’association, je cherchais un<br />

parrain <strong>de</strong> cœur. Et comme je participais<br />

aux Boulevards <strong>de</strong> Colomiers,<br />

c’est tout naturellement que j’ai pensé<br />

à Jacques Breda. Il a accepté et<br />

s’est investi à fond. Aussi c’est lui qui<br />

m’a présenté aux organisateurs <strong>de</strong> la<br />

<strong>Corrida</strong>. C’est vraiment plus que tout<br />

ce que j’avais imaginé… »


VENDREDI<br />

30 JUIN <strong>2023</strong><br />

Place du Capitole, <strong>Toulouse</strong><br />

COURONS POUR LES ENFANTS !<br />

3KM À 20H • 10KM À 21H<br />

corridape<strong>de</strong>stre<strong>de</strong>toulouse.com

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!