Views
10 months ago

Anton Ocvirk | Monografija copy

slovenci proches

slovenci proches traditionnelles, doctrinaires et trop centrées sur l’actualité, ils approfondissaient la compréhension de la littérature en prenant en compte de manière non hiérarchique les normes, poétiques et canons littéraires différents, parfois même opposés, conditionnés du point de vue spatio-temporel et culturel. En dépit des obstacles, Anton Ocvirk réussit à introduire progressivement la théorie littéraire, mal considérée en Union soviétique et, de ce fait, également en Yougoslavie durant quelque temps. Il faut probablement attribuer ce succès au fait que le comparatiste slovène réfutait explicitement la théorie littéraire en tant qu’abstraction pure et considérait que celle-ci devait être étudiée dans sa progression, dans son contexte historique et culturel. Ainsi conçues, les études de littérature comparée étaient attrayantes pour les étudiants doués de créativité. Certains, pour la plupart avant même d’avoir fini leurs études, ont apporté leur contribution à la culture slovène en tant que poètes, critiques, directeurs de publications, directeurs de bibliothèques et spécialistes de domaines jusqu’alors peu développés, notamment les littératures sanscrite et de jeunesse, ou de disciplines nouvelles comme la communication et la théorie des nouveaux médias. Mais Anton Ocvirk ne s’est pas contenté de marquer la vie culturelle slovène de son époque de façon indirecte, par l’intermédiaire de son travail pédagogique à l’université. Il y a également participé directement par ses publications et ses projets destinés au grand public et non uniquement aux cercles académiques. Depuis 1945 jusqu’à sa mort au début de l’année 1980, il dirigea la publication d’une grande collection, les « Œuvres complètes des poètes et écrivains slovènes », proposant les éditions critiques des classiques de la littérature slovène. En outre, entre 1948 et 1963, il fut le directeur de Slavistična revija (Revue des études slaves), revue spécialisée d’histoire littéraire et de linguistique. En 1949, il enseigna le théâtre européen dans le cadre de la littérature européenne aux membres du Théâtre municipal de Ljubljana qui avaient décidé de consacrer à leur formation l’année précédant leur première saison d’activité. Entre 1945 et 1947, il occupa la fonction de directeur de l’Association slovène des études slaves. En 1947–1948 et 1954–1955, il fut également vice-doyen de la Faculté des lettres de Ljubljana avant d’en devenir le doyen en 1955–1956 et 1956–1957. Au printemps 1957, après une période de travail très soutenu, Anton Ocvirk fut de nouveau frappé par le destin et contraint de stopper ses activités pendant un an. Contrairement à ce qui s’était produit après la guerre, où il s’était tout de suite remis au travail malgré la fatigue, il ne se remit jamais vraiment physiquement de l’hémorragie cérébrale subie cette année-là. Son cœur en fut affaibli et il fut à nouveau frappé d’une attaque quelques années plus tard. Dès la première attaque, il resta durablement atteint sur le plan moteur, incapable de faire plus de quelques pas en s’appuyant sur une 253

Résumé canne. Avec une infinie volonté, et en dépit d’interruptions occasionnelles, il poursuivit les travaux en cours sans réduire leur ampleur, mais à un rythme moins soutenu et sans avoir la possibilité, comme avant la guerre, de se rendre à l’étranger pour rencontrer les grands comparatistes européens. C’est à cette époque que se forma un successeur particulièrement marquant, Dušan Pirjevec, qui, alors qu’il n’était encore que son assistant, l’aida à surmonter la crise. Une fois habilité, ce jeune comparatiste enseigna comme professeur aux côtés d’Ocvirk, ouvrant aux nouvelles générations d’étudiants des perspectives d’étude de la littérature différentes. Après lui, quatre enseignants vinrent renforcer le département de littérature comparée. De même que Dušan Pirjevec, ces derniers collaborèrent aux autres projets collectifs dirigés par Anton Ocvirk. * * * Le plus ambitieux de ces projets – et celui qui perdurera le plus longtemps – fut la direction de l’éminente collection intitulée « Les œuvres complètes des poètes et écrivains slovènes » (« Zbrana dela slovenskih pesnikov in pisateljev »), constituée de volumes de facture identique proposant les œuvres des auteurs classiques de la littérature slovène des XVIII e , XIX e et XX e siècles. Notons que la nécessité de concevoir des éditions de ce type – inexistantes jusqu’alors – avait déjà été formulées par Ivan Prijatelj, le professeur d’Anton Ocvirk, dans les œuvres complètes de plusieurs prosateurs slovènes du XIX e siècle qu’il s’était chargé d’élaborer. Cependant, son idée s’était avérée irréalisable durant l’entre-deux-guerres. Après la seconde guerre mondiale, les éditions Državna založba Slovenije, établissement nouvellement fondé, inclut ce projet dans son programme d’activités, décidant qu’Anton Ocvirk, élève et successeur d’Ivan Prijatelj, en serait le directeur. En effet, ce dernier avait déjà fait ses preuves en tant que directeur de publication en élaborant les Actes Levstik (1933) et la revue Ljubljanski zvon (1934) ainsi que lors de la mise en forme de la longue monographie posthume d’Ivan Prijatelj conservée à l’état de manuscrit, Histoire culturelle et politique des Slovènes 1848–1895 (Kulturna in politična zgodovina Slovencev 1848–1895 ; I–V, 1938–40). Comme l’idée d’une présentation collective de la littérature slovène conçue sur le modèle des éditions existant dans les autres littératures d’Europe occidentale et centrale ne lui était pas étrangère, il élabora rapidement de nouveaux cadres qui, adaptés aux circonstances et à la situation des études comparées slovènes, s’avérèrent bientôt réalisables et viables à long terme. En effet, en dépit de diverses difficultés et retards, la collection non seulement survécut au décès d’Anton Ocvirk en 1980, mais continue aujourd’hui encore, sous l’égide d’un nouveau directeur, l’académicien et ancien collaborateur 254

INVITATION - Anton Paar.com
INVITATION - Anton Paar.com
INVITATION - Anton Paar.com
LA
Juin 2013 - Séminaire Saint-François
Télécharger - Lycée Militaire d'Aix-en-Provence
Startup weekend montréal du 8 au 10 février 2013! - L'Intérêt
Hors Feu, vol.11, no 1, hiver-printemps 2010 - Ministère de la ...
magazine Lignes d'avenir n°16 - RFF
ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT DURABLE - UVT e-doc
Numéro 194 – 15/05/2013 - La Représentation des Institutions ...
Télécharger le premier dossier paru dans le numéro 72
Rapport annuel 2000 - Kaufman & Broad
Hayom_39 - Communauté Israélite Libérale de Genève
Expérience de résolution de problèmes par une démarche ... - acelf
Volume 22 numéro 6 - 15 octobre 2010 - Ville de Lac-Delage
Volume 5 no 2 - Municipalité de Petit-Saguenay
L'Ecole de Management... autrement - L'Etudiant
N°7 - Office International de l'Eau