Happinez n°50

online.magazines

positif • inspirant

Ose ta vie. Toi seul la vivra

LE PREMIER MINDSTYLE MAGAZINE

NUMÉRO 50

CONFIANCE

Vivre dans la gratitude

Ce que raconte votre visage La magie des rituels

Libérez votre énergie

Médication lunaire


94

Médication lunaire

110

Ce que raconte

votre visage

10

Confettis cosmiques

84

Sorcellerie

domestique

22

Kristin Neff et

Chris Germer

58

La magie des rituels

46

Vivre dans la

gratitude

124

Tous à l'eau !

30

Racines surinamaises


Sommaire

NUMÉRO 50 CONFIANCE

À GAGNER !

Une retraite

“Réveillez votre

féminité”

p. 40

INSPIRATION

10 Confettis cosmiques

VOYAGE

30 Retour vers le passé

Au cœur d’une ancienne plantation

surinamaise

RENCONTRES

SAGESSE & PSYCHOLOGIE

46 Vivre dans la gratitude

Ouvrir la porte à une vie

d’émerveillement

66 Ce dont vous avez besoin

vient à vous

94 Médication lunaire

Rituel pour un nouveau départ

110 Ce que raconte votre visage

Chaque jour un peu plus soi-même

106

Paroles inspirées de…

Golshifteh Farahani

22 Kristin Neff et Chris Germer

« L’amour de soi : antidote à

l’autoapitoiement »

104 Fabrice Midal

« S’autoriser à être soi et tout

s’enchante de nouveau. »

106 Golshifteh Farahani

« Nous, les humains, sommes des

ballerines perchées en l’air. »

108 Yor Pfeiffer

« Ubuntu, je suis parce que nous

sommes. »

BIEN-ÊTRE & SANTÉ

58 La magie des rituels

Se concentrer sur l’essentiel

84 Sorcellerie domestique

Faire de sa maison un lieu sacré

116 Libérez votre énergie

Le lotus d’été

124 Tous à l’eau !

ABONNEMENT

74 Offre spéciale d’abonnement

En exclusivité, le coffret Pierres de

lune !

CHRONIQUES

54 Ilios Kotsou

La voie du milieu

92 Saverio Tomasella

Vers la guérison

130 Sébastien Henry

Le moment de revivre les heures

étoilées de notre vie

RENDEZ-VOUS

17 Shopping mode, beauté, santé…

Inspirant, durable, authentique

42 Livres

Beauté, quête de sens, imagination

56 Happi•body

Le virus n’est pas seul en cause,

le terrain est important aussi

72 Happy@work

Un nouvelle rubrique pour un meilleur

équilibre de vie

77 Le Cœur

Événements, ateliers, festivals…

122 Éveil

Une lectrice partage avec nous un

événement qui a changé sa vie

138 Dans le prochain Happinez

Le 29 juillet en kiosque

66

S'en remettre à la

providence

COUVERTURE PHOTOGRAPHIE DANA VAN LEEUWEN STYLISME MARITA JANSSEN MAQUILLAGE MARSHA CALORIE

MODÈLE LATEESH @ EVDAGENCY.COM REMERCIEMENTS À ZENZAHOME.NL, WOUTERS-HENDRIX.COM,

CHARLOTTEWOONING.COM, ELLENBEEKMANS.NL, VUURENVLAM.NL

CITATION JACQUES SALOMÉ

133

La Boutique Happinez


« L’amour de soi :

antidote à

l’autoapitoiement »

Double entretien avec

Kristin Neff et Chris Germer

22 | happinez


RENCONTRE

TEXTE BIANCA BARTELS PHOTOGRAPHIES CHANTAL ARIËNS

Être gentil envers soi-même n’est pas

toujours aussi facile qu’on le pense.

Pourtant, c’est probablement l’une

des choses les plus importantes dans

la vie, si l’on en croit la professeure,

chercheuse et spécialiste de la

compassion Kristin Neff et le

psychothérapeute Christopher

Germer. Ils ont développé ensemble

une formation pour vous aider dans

cette pratique. « Lorsque vous ne

faites que donner, vous fi nissez par

vous consumer. »

Le terme “autocompassion” en fera sûrement sourciller plus d’un,

car on pourrait croire qu’il s’agit de rester assis passivement, de

façon presque pathétique, et de ne rien faire du tout. Ou, pire,

de s’emmurer dans l’égoïsme. Mais il n’en est rien, assurent

Kristin et Christopher (Chris). La méthode qu’ils ont développée,

baptisée Mindful Self-Compassion (MSC), entend nous aider

à nous accepter, à développer notre force intérieure et à nous

épanouir. Ils nous parlent de leur mission – rendre le monde

plus heureux – et nous expliquent avec beaucoup de patience les

différences subtiles entre l’autocompassion, la confiance en soi et

l’estime de soi, ainsi que l’importance de la gentillesse, de la pleine

conscience et du sentiment partagé d’humanité.

Mindful self-compassion. Littéralement,

l’autocompassion consciente. Selon vous,

pourquoi celle-ci nous fait-elle tant défaut ?

Kristin : Parce que nous ne sommes pas gentils envers nousmêmes

et ne nous soutenons pas. Nous sommes bien plus

soucieux des autres. Chaque fois que nous sommes méchants

envers nous, notre voix intérieure nous tire un peu plus vers

le bas. Et nous minons ainsi notre propre capacité à devenir

heureux. Pourtant, réagir avec clémence face à l’échec est à la

portée de tous. Imaginons qu’une amie vous appelle, en larmes,

parce que son partenaire vient de la quitter. Lui diriez-vous :

« Écoute, soyons honnêtes, tu es vieille et ennuyeuse, tu fais pitié

et tu es barbante. Je ne comprends même pas que tu continues à

essayer, car tu n’as vraisemblablement aucune chance de rencontrer

quelqu’un qui t’aime vraiment. Tu ne le mérites pas. » Vous ne

diriez bien sûr jamais cela à un être cher. Mais c’est le genre de

conversation que l’on a typiquement avec soi-même en pareille

situation. Au moins deux tiers des gens le font, et ce pourcentage

est encore plus élevé chez les femmes. Tout le monde a besoin

d’autocompassion pour affronter sa propre douleur, qu’elle soit

plus ou moins grande. Heureusement, cela s’apprend.

Chris : L’autocompassion est également nécessaire si vous voulez

rester gentil avec les autres sur le long terme.

Pourtant, de nombreuses personnes pensent que

l’autocompassion signifie surtout s’apitoyer sur son

propre sort, au risque de sombrer dans la passivité

et la paresse.

Chris : Ce sont des préjugés. L’autocompassion est au contraire

un antidote contre l’autoapitoiement. Quelqu’un qui s’apitoie ne

cesse de dire “pauvre de moi”, mais quelqu’un qui exprime de

l’autocompassion est nettement moins égocentrique : il ressent

cette communion, le fait que tout le monde lutte, que nous faisons

tous des erreurs. À l’inverse, le “j’ai échoué” d’une personne

qui s’apitoie est fortement axé sur le “je”. L’autocompassion aide

également à moins ruminer et à prendre du recul, comme si

vous vous regardiez de l’extérieur. Vous pouvez ainsi observer

la situation de façon plus objective. Vous prenez aussi votre

souffrance de façon moins personnelle. Vous ne dites pas : « Je

souffre, et je suis le seul », mais bien : « Oui, il y a de la souffrance.

Je ne l’ai pas demandée, mais elle est là. » L’autocompassion n’est

pas non plus égoïste. Elle nous rend au contraire plus attentifs aux

autres, plus serviables.

Kristin : Avec la compassion, vous vous concentrez sur votre santé

à long terme, et non pas sur la satisfaction de besoins immédiats.

À l’image d’une mère compatissante qui ne laisse pas son enfant

manger des bonbons à longueur de journée, mais qui lui donne

des fruits et des légumes.

On pense souvent que l’on n’atteindra pas ses

objectifs si l’on n’est pas très critique envers soimême.

Kristin : L’autocritique mine la confiance en soi et favorise la peur

de l’échec. L’autocompassion est au contraire une source fiable de

force intérieure, qui nous pousse à vouloir toujours atteindre les

mêmes objectifs. Non pas parce que nous nous considérerions

comme inférieurs si nous ne les atteignions pas, mais parce que

nous nous soucions de nous-mêmes, parce que nous voulons tirer

le meilleur de nous-mêmes. La barre est donc placée tout aussi

haut, mais vous ne vous enfoncez pas à la moindre erreur, et vous

avez donc moins peur d’échouer.

Et c’est bon pour l’estime de soi ?

Kristin : En réalité, l’estime de soi repose sur l’idée d’évaluation, >

happinez | 23


30 | happinez

Un groupe de singes saïmiris a élu

domicile dans le lodge de Danpaati.

Ils farfouillent dans les buissons,

sautent de branche en branche et se

pendent aux guirlandes lumineuses qui

illuminent les lieux la nuit venue.


VOYAGE

Racines surinamaises

Retour

vers le passé

Marsha Mormon vit au Suriname dans une ancienne

plantation abandonnée où elle raconte à ses hôtes

l’histoire de l’esclavage. La journaliste et écrivaine Karin

Sitalsing lui a rendu visite dans ce pays qui est également

celui de ses racines. Une conversation sur le mal du pays

et sur le sort des enfants élevés au sein de deux cultures.

TEXTE KARIN SITALSING PHOTOGRAPHIES CHANTAL ARIËNS

AVEC LA COLLABORATION DE WARAPPAKREEK.COM ET DANPAATI.COM

happinez | 31


GAGNEZ

une retraite

« Réveillez votre

féminité »

Informations sur la retraite :

Du samedi 12 juin au mercredi 16 juin 2021

"Séjour au Domaine du Castillou (Aude)"

"6 jours / 4 nuits sur place avec ateliers

(cercle de femmes, méditation, yoga,

chant au tambour, roue de médecine...),

visites, repas veggies"

Valeur : 850 €


CONCOURS

À gagner

Une retraite « Réveillez votre féminité »

avec Plumes de Gaïa

S’aimer, prendre soin de soi, s’écouter, suivre ses

intuitions sont les maîtres-mots de cette retraite dans

l’Aude pour vivre ou retrouver votre féminité sacrée et

célébrer la femme sauvage qui rayonne en vous.

Pendant 5 jours, vous serez plongée dans les

énergies du féminin sacré pour faire vibrer votre

nature profonde et vous laisser inspirer par la

magie des lieux mystiques et ressourçants. Pas à

pas, d’éveil en éveil, vous pourrez vous reconnecter

à l’amazone, cette femme vraie que vous êtes.

Délestée de l’ancien et du passé, vous ouvrirez en

conscience, une nouvelle porte de votre vie, pour

déployer votre essence pure et créative.

Julie & Daisy Bodin, sœurs jumelles osmosées à la

féminité sacrée, sont les créatrices de la boutique

holistique Plumes de Gaïa. Animatrices de Cercles

de Femmes, auteures d’ouvrages et d’oracles So

Féminins aux Éditions Eyrolles, elles vibrent, créent

et transmettent pour célébrer les femmes et ainsi

contribuer à un vortex énergétique lumineux d’amour

et de tolérance. Pendant cette retraite, elles vous

confi eront les clés pour réaliser vos rêves.

PARTICIPEZ AU CONCOURS HAPPINEZ !

Pour avoir la chance de remporter la retraite

Rendez-vous sur notre page www.happinez.fr/concours/

Règlement sur le site.

www.plumesdegaia.fr

happinez | 41


46 | happinez


SAGESSE

Vivre dans

la gratitude

En ne considérant plus la Terre comme

un endroit où tout peut être acheté ou

vendu, mais comme un lieu de richesse

et de générosité, vous ouvrez la porte à

une vie de gratitude et

d’émerveillement.

TEXTE SARAH DOMOGALA PHOTOGRAPHIES UNSPLASH

Il y a deux ans, nous avons quitté la ville pour une maison en province avec un

jardin, immense aux yeux de l’urbaine que j’étais. Cet écrin de verdure avait

été entretenu avec amour pendant quarante ans par le précédent propriétaire

qui y avait planté quantité de fleurs, de plantes et d’arbres.

Nous sommes en plein été lorsque nous déballons nos affaires et la floraison

du jardin est à son comble. Émerveillés, nous foulons les petits sentiers

qui sillonnent une nature sauvage et verdoyante. Je ressens d’emblée une

responsabilité envers ce morceau de terre et la question suivante me traverse

l’esprit : qu’allons-nous en faire ? Allons-nous l’éclaircir ? Y planter davantage

de fleurs et de plantes comestibles ? Un pré fleuri ?

Je connais bien la nature sauvage, nous avions d’ailleurs eu un petit jardinet,

mais je n’avais encore jamais eu à aménager un tel terrain. Le jardin est

magnifique, mais tellement grand : mes connaissances en botanique serontelles

suffisantes ? Les mauvaises herbes qui poussent entre les rochers sont

précisément le genre de plantes que j’aimerais avoir dans mon jardin.

Jungle indomptable

Nous devons d’abord nous occuper des travaux de la maison et laissons donc

le jardin de côté pendant un moment. À l’automne, les plantes qui fanent

nous offrent un arc-en-ciel de couleurs. Mais, l’hiver venu, la rénovation

touche à sa fin et je regarde de nouveau notre jardin dégarni d’un œil critique.

Qu’allons-nous enlever ? Qu’allons-nous garder ? Nous arrachons quelques

arbustes et abattons un arbre qui menace de tomber, mais en lieu et place

de l’enthousiasme qu’aurait dû susciter un tel chantier, je n’ai qu’une envie :

pleurer. C’est fou, j’avais pourtant appris que le jardinage est bon pour la

santé : le gazon doit être tondu et les mauvaises

herbes arrachées – laisser la nature suivre son cours

reviendrait à ne jamais ranger sa maison.

Lorsque le printemps arrive, le jardin explose

littéralement. Nous sommes d’abord surpris par

l’abondance de fleurs et de salamandres. Un arbre

nous régale même de ses baies sucrées. Mais très

vite cette végétation m’apparaît comme une jungle

que je ne parviendrai jamais à dompter. J’essaie de

désherber quelque peu, sans vraiment oser. Qu’est-ce

que je suis en train d’arracher ? Cela a-t-il du sens ?

Entre-temps, tout prolifère, les sentiers deviennent

vite impraticables et j’ai de plus en plus de mal à

me frayer un chemin jusqu’aux poules au fond du

jardin. J’installe un banc devant la maison, je préfère

prendre mon café matinal du côté de la rue. C’est

fou quand même. Nous avons enfin un terrain sur

lequel je pourrais donner vie à toutes mes idées

de permaculture, aménager un jardin d’herbes

aromatiques, un potager, planter des arbres fruitiers…

Mais à chaque plante que je touche, chaque fleur que

je cueille, c’est comme si je prenais quelque chose qui

ne m’appartient pas. J’ai presque l’impression de voler

quelque chose dans un magasin. Quoi que je fasse,

je ne retrouve rien de cet enthousiasme potager qui

me faisait vibrer sur Instagram et dans mes livres de

jardinage branchés. Le jardin ne me veut pas, c’est

clair. L’automne venu, je le laisse à nouveau dépérir,

intact.

Kondo au jardin

Cet hiver-là, je suis restée à l’intérieur, au coin du feu,

et nous avons déballé les derniers cartons de notre

déménagement.

En redécouvrant la série de Marie Kondo, la gourou

du rangement, une sorte de révélation prudente >

happinez | 47


La magie

des rituels

Nous prenons rarement le temps de nous arrêter

pour faire le point sur le cours de notre vie. Des

rituels peuvent nous aider à recentrer notre

attention. Choisissez la forme qui vous

convient : un autel pour marquer un nouveau

départ, une méditation axée sur une intention

ou un nettoyage énergétique de votre maison

pour laisser circuler de nouvelles idées.

Voici trois exemples.

TEXTE NICOLE VAN BORKULO PHOTOGRAPHIES ERNIE ENKELAAR

STYLISME CYN FERDINANDUS MAQUILLAGE MANOUS NELEMANS

Que ce soit pour sceller un changement

dans votre vie, pour y apporter un peu de

paix, pour inaugurer une nouvelle période

ou pour célébrer un événement spécial, un

rituel approprié vous aide à vous arrêter un

moment et à vous concentrer sur

l’essentiel. Ce faisant, vous pouvez y voir

plus clair sur ce qui est nécessaire dans un

processus particulier actuellement à

l’œuvre dans votre vie. En insufflant un

nouveau mouvement susceptible

d’apporter la guérison, vous pouvez de

nouveau sentir quelle direction vous

souhaitez emprunter. Parce que, au fond

de vous, vous savez déjà tout, votre âme

supervise tout, mais vous êtes souvent trop

occupé pour écouter ses sages conseils.

Les rituels peuvent apporter la paix,

l’amour ou accueillir une nouvelle énergie.

Lorsque vous décorez un autel ou que vous

vous asseyez pour méditer, vous pouvez

utiliser ce que bon vous semble. Durant un

rituel, il est bon d’invoquer les éléments :

l’eau avec une coupelle ou un petit bol,

l’air avec une belle plume, le feu avec une

bougie de la couleur appropriée et la terre

avec de jolies pierres. Vous trouverez

ci-contre des exemples de pierres qui

peuvent vous aider. À la fin de la journée,

consignez vos réflexions dans un carnet.

Vous apprendrez ainsi à vous fier chaque

jour davantage à votre intuition et la

bonne voie s’ouvrira spontanément devant

vous.

58 | happinez


Pierres aidantes

Les pierres peuvent renforcer votre rituel avec leurs

pouvoirs spéciaux. Pour savoir quelle pierre est la plus

indiquée, fiez-vous à votre intuition. Les pierres ont

également un effet plus général qui peut lui aussi guider

votre choix. Les plus belles pierres à utiliser lors des rituels

sont (vous pouvez vous en procurer certaines sur la

Boutique Happinez) :

Agate

– favorise l’ancrage et la paix intérieure

Améthyste – ouvre l’intuition, aide à avoir une vue

d’ensemble et purifie le corps, l’âme et

l’esprit

Cristal de roche – régule l’énergie, apporte de l’équilibre

Calcite – pour l’équilibre spirituel, l’espoir et le

courage

Célestine – donne un sentiment de sécurité

Calcédoine – développe la confiance en soi et la

communication

Labradorite – protège votre aura

Pyrite

– utile pour l’authenticité et l’estime de

soi

Quartz rose – apporte l’amour et guérit le cœur

Sélénite – favorise le calme, l’équilibre et la paix

en soi

Tourmaline – purifie et protège contre les radiations

et l’énergie négative

BIEN-ÊTRE

happinez | 59


66 | happinez


SAGESSE

Ce dont

vous avez besoin

vient à vous

L’Américaine Tosha Silver est une guide spirituelle

dont la doctrine est merveilleusement simple et

libératrice : il suffit de s’en remettre à la providence

– ou à l’amour, ou au divin, selon le nom que vous

lui donnez. Car il existe un niveau supérieur.

TEXTE LISETTE THOOFT

Lorsqu’elle était enfant, nous raconte

Tosha Silver dans son livre It’s Not Your

Money (non traduit en français), elle allait

déjeuner deux fois par mois avec Baba,

sa vieille grand-mère russo-polonaise.

Arrivées près du restaurant, Baba disait :

« Souvenons-nous que nous sommes garées

à côté de cette belle voiture verte, comme

cela nous la retrouverons facilement. »

Chaque fois qu’elles avaient fini de

manger, Baba s’étonnait de ne plus

retrouver cette fameuse voiture verte…

Après plusieurs déconvenues, Tosha

comprit la leçon : « Mieux vaut retenir

que nous sommes dans la deuxième file à

partir de l’entrée. » De la même manière,

explique Tosha, la plupart des gens se

fient à des éléments passagers de la vie :

un emploi, un partenaire. Lorsqu’ils le

perdent, c’est comme si le sol se dérobait

sous leurs pieds. Il vaut donc mieux s’en

remettre à quelque chose de permanent

– la source divine, la providence céleste.

Vous en aurez alors la conviction

profonde : la solution parfaite a déjà été

choisie. J’y serai conduit spontanément,

au moment opportun. Si une chose

disparaît, une nouvelle apparaît, il me

suffit de suivre le mouvement dans la

joie.

Voici en résumé le message de Tosha

Silver. Suivie par des dizaines de milliers

de fans sur les réseaux sociaux, elle

dirige, depuis San Francisco où elle

réside, une école en ligne intitulée

“Living Outrageous Openness” et

dont les membres sont chaque jour

plus nombreux. Beaucoup de gens

sont accablés par la conviction que

nous créons notre propre réalité avec

nos pensées, et que nous ne pouvons

donc nous en prendre qu’à nous si les

choses ne se sont pas passées comme

nous l’avions espéré. À tous ceux qui

raisonnent de la sorte, Tosha Silver offre

un vrai soulagement.

S’offrir le bonheur d’exister – Laissez le divin

ouvrir la voie ! est le titre de son premier

livre, mais également l’attitude intérieure

qu’elle préconise. Ouvrez-vous totalement

à ce que la vie vous apporte. Fiez-vous-y,

quoi que cela soit. Priez pour des signes,

des indices, et passez la journée comme

si une puissance cosmique d’amour était

constamment prête à vous aider. Parce

que c’est le cas.

Sus à la cupidité

Son dernier livre, It’s Not Your Money

(littéralement, “Ce n’est pas votre argent”), >

happinez | 67


Sorcellerie

domestique

Une belle maison nécessite une touche de magie.

Erica Feldmann en est intimement convaincue. Avec ce

qu’elle appelle “un brin de sorcellerie”, vous ferez de votre

maison un lieu sacré où trouver la paix et revenir à vous.

TEXTE DORIEN VRIELING PHOTOGRAPHIES PEGGY JANSSEN STYLISME JOSÉ SPAANS MAQUILLAGE VERA DIRKX

Erica Feldmann a ouvert sa boutique de décoration d’intérieur

inspirée de la sorcellerie à Salem, dans le Massachusetts, aux États-

Unis. Le nom de cette ville ne vous sera certainement pas étranger,

car c’est là que se sont tenus, au XVII e siècle, plusieurs procès en

sorcellerie. Plus accessoirement, elle a donné son nom au chat

noir grincheux de la série télévisée Sabrina, l’apprentie sorcière.

Difficile donc d’imaginer endroit plus approprié pour la boutique

d’Erica. Elle a même écrit un livre sur sa philosophie, intitulé Maison

magique – Transformez votre intérieur et créez votre havre de paix.

Cette philosophie a en réalité peu à voir avec les chats noirs, les

balais ou les maisons en pain d’épices. Il s’agit surtout de créer un

lieu dont les valeurs fondamentales seraient la sécurité, l’harmonie

et la pureté. La seule chose magique est la façon dont vous invitez

ces éléments chez vous.

Incantation

L’essentiel est de savoir ce qui est important à vos yeux. Quelle

vibration voulez-vous avoir chez vous ? Voulez-vous retrouver

la maison de votre enfance, comme si le temps s’était arrêté,

ou souhaitez-vous que son atmosphère vous ramène à un

dimanche après-midi d’automne, étendu sur votre canapé en

écoutant votre musique préférée ? Ou peut-être préférez-vous un

aménagement frais et épuré, davantage tourné vers l’avenir que

vers le passé. À moins que vous ne le sachiez pas encore très bien.

C’est là qu’intervient la “magie” : un sort peut vous aider à mieux

comprendre ce qui vous convient. Il s’agit simplement d’exprimer

ce que vous aimeriez et où se trouve votre ambition. En le disant

à voix haute, vous donnez pour ainsi dire corps à votre intuition.

Vous vous ouvrez à la réalisation de votre souhait.

Erica le dit en ces termes : « Un sort est une prière avec des

accessoires. » Ces accessoires peuvent être très divers, ce sont

souvent des objets ou des rituels simples, issus ou non de la

nature ou d’anciennes philosophies païennes, comme la Wicca.

Les herbes, par exemple, sont importantes : elles ont chacune

leurs propres force et application. Tirer les cartes du tarot s’inscrit

également dans la philosophie de la “Maison magique”, tout

comme les exercices méditatifs. Allumer un bâton d’encens peut

vous aider non seulement à clarifier vos pensées, mais aussi à

purifier une pièce, par exemple lorsque vous venez d’avoir de

la visite et que vous aimeriez reprendre possession de votre

chez-vous.

Déco scintillante

Il est un élément néanmoins incontournable : les cristaux. Dans

son livre, Erica indique qu’ils sont utilisés depuis des siècles ; jadis

déjà, les gens leur attribuaient des pouvoirs spéciaux. Les cristaux

ont chacun leur propre énergie. Ils forment non seulement des

outils spirituels (que vous ayez besoin de force ou au contraire

de réconfort, il existe toujours un cristal approprié), mais aussi de

superbes objets scintillants dans votre maison. Chacun a sa propre

place : l’améthyste par exemple, qui confère soutien et sécurité,

sera du plus bel effet sur votre table de chevet.

Mais, finalement, tous ces extras de la nature sont secondaires. La

“Maison magique” consiste surtout à trouver votre maison idéale, et

la façon de l’exprimer du fond de votre cœur. La sorcellerie ne fait

qu’y ajouter cette petite étincelle qui rend le tout plus passionnant.

84 | happinez

Source : Erica Feldmann, Maison magique – Transformez votre

intérieur et créez votre havre de paix, Hachette Pratique.


ART DE VIVRE

AVEC LA COLLABORATION DE HOUSEOFELDER.NL (PENDULE, BAGUES)

happinez | 85


94 | happinez


SAGESSE

Rituel pour un nouveau départ

Médication

lunaire

Les rituels nous donnent une structure, des repères et peuvent

nous aider à traverser une période de transition. L’écrivaine

et journaliste Angélique Heijligers nous parle de son rituel

matinal qui lui a donné tant de force lorsqu’elle a émigré

à Los Angeles. Elle nous enseigne également un rituel

du soir pour nous préparer à un nouveau départ.

TEXTE ANGÉLIQUE HEIJLIGERS PHOTOGRAPHIES DANA VAN LEEUWEN STYLISME MARITA JANSSEN MAQUILLAGE MARSHA CALORI

Chaque dimanche soir à la tombée du jour,

c’est le même rituel : j’entends depuis ma

maison à Venice Beach les tam-tams, les

congas, les tambours et les crécelles de

centaines de personnes venues chanter et

danser ensemble sur la plage au son des

percussions. L’objectif de ce rendez-vous

hebdomadaire ? Dire au revoir à l’ancien,

avant qu’un nouveau jour et une nouvelle

semaine démarrent. Cela fait deux ans

que j’habite à Los Angeles (L.A.), et il y a

une chose que j’ai comprise aujourd’hui :

la nature nous offre des rituels pour nous

connecter à son rythme.

L’énergie de cette ville est un phénomène

presque insaisissable. Il est très facile

de se perdre dans l’immensité de cette

mégalopole, entièrement construite

autour de la voiture. Ce sont les urban

shamans de L.A. qui m’ont suggéré

d’aller voir l’océan et les montagnes

environnantes en me fiant à mes

sentiments, à mon intuition et, surtout,

à la nature.

Pouvoir de guérison

Lorsque j’ai atterri aux États-Unis, je me

suis d’abord sentie perdue. Un rituel

matinal à base de méditation, de yoga, de

contact avec la nature et agrémenté d’une

question existentielle quotidienne m’a

aidée à m’ancrer dans ma nouvelle vie. Ce

rituel m’a d’ailleurs aussi permis de tourner

la page d’une période sombre de ma vie

dans laquelle je stagnais depuis plusieurs

années. J’ai même écrit un livre sur le

sujet : Morning Medicine (littéralement,

“ Médication du matin”). J’y parle de la

façon de repartir à zéro lorsque l’on ne

sait plus par où commencer. Mais aussi de

l’espoir, de voir le monde avec un regard

neuf et en ayant confiance dans le fait que

tout va bien se passer. Le rituel matinal

était ma médication. Mais pas dans le sens

que lui donne notre monde occidental >

happinez | 95


110 | happinez


PSYCHOLOGIE

Ce que

raconte

votre

visage

Lorsque vous regardez une photo de votre enfance puis

que vous vous regardez dans le miroir, vous le constatez

instantanément : vous êtes toujours la même personne,

mais plus tout à fait. Votre visage est devenu plus rond

ou au contraire plus anguleux, des plis et des rides sont

apparus. Une vie sépare ces deux versions

de vous-même, et cette vie a laissé des traces

qui peuvent en dire long sur vous.

TEXTE JULIKA MARIJN ILLUSTRATIONS BALTHAZAR

happinez | 111


116 | happinez


YOGA

Libérez votre énergie

Le lotus

d’été

Le lotus, à la fleur si magnifique, prend racine dans la vase

ou la boue. C’est pourquoi il symbolise à la perfection le

développement personnel. La professeure de yoga Erica Jago

a élaboré pour Happinez le “lotus d’été”, une série de postures

destinée à libérer votre énergie émotionnelle.

INTERVIEW NADINE EUGENIE ANCHER PHOTOGRAPHIES HAROLD PEREIRA

STYLISME TILLY HAZENBERG MAQUILLAGE CLAYTON LESLIE

happinez | 117


O ffrez ou offrez- vou s

Happinez

ABONNEZ-VOUS !

+

1 an - 8 numéros

le coffret Pierres de lune

Pour 45 € seulement

au lieu de 75,60 €

soit

40 % de réduction !

Coffret Pierres de lune

Les cristaux peuvent vous accompagner durant les phases

lunaires. À chaque étape correspond un cristal mais vous

pouvez également les utiliser en fonction de votre besoin

du moment.

Ce coffret comprend 8 pierres correspondant au 8 phases

lunaires : aigue-marine, quartz rose, cornaline, oeil de

tigre, pierre de soleil, citrine, quartz et héliotrope.

Retrouvez les fiches détaillées sur boutique.happinez.fr

POUR PROFITER DE CETTE OFFRE D’ABONNEMENT

Utilisez la carte en haut de cette page.

Vous pouvez également offrir un abonnement à un(e) ami(e).

Réservée aux nouveaux abonnés de France métropolitaine.

L’abonnement débutera avec Happinez n°51, parution le 29 juillet 2020, si le coupon est renvoyé avant le 13 juillet 2020.

Le coffret Pierres de lune est envoyé séparément dans un délai de 6 à 8 semaines à compter de l’enregistrement

de l’abonnement, dans la limite des stocks disponibles.

PHOTOS NON CONTRACTUELLES

happinez | 75

More magazines by this user
Similar magazines