12.03.2021 Views

TRAMETAL N°197

SPÉCIAL AMB

SPÉCIAL AMB

SHOW MORE
SHOW LESS

Create successful ePaper yourself

Turn your PDF publications into a flip-book with our unique Google optimized e-Paper software.

N° 197 • Septembre 2018 • 15 €<br />

ISSN 1266 - 8753<br />

SPÉCIAL AMB<br />

REVUE TECHNIQUE DU TRAVAIL DES MÉTAUX


par Dominique Dubois<br />

Rédacteur en chef<br />

L’usinage par enlèvement<br />

de copeaux reste une<br />

technologie de fabrication<br />

prépondérante<br />

EDITO<br />

Interrogés à l’occasion de l’AMB 2018 sur le sujet de<br />

la place croissante prise par la fabrication additive dans<br />

les projets de nouveaux composants industriels, nos voisins<br />

allemands sont d’une sérénité à toute épreuve. Il est<br />

vrai que pour les machines classiques par enlèvement le<br />

Dr. Wilfried Schäfer, gérant de l’Association allemande<br />

des constructeurs de machines-outils (VDW) prévoit une<br />

progression du volume de production de 7 %, lequel<br />

devrait atteindre plus de 17 milliards d’euros ainsi que<br />

5,9 % de progression au niveau du marché mondial.<br />

Au niveau des parts de marché, ils ont raison, la fabrication<br />

additive ne pèse que pour quelques pour cent et<br />

encore moins pour la partie métallique. Il est tout aussi<br />

probable qu’à moyen terme la fabrication additive reste<br />

un procédé de fabrication complémentaire à l’usinage<br />

par enlèvement de copeaux, solidement implanté et<br />

dont la productivité progresse toujours.<br />

En fait nos voisins auront raison longtemps encore si l’on<br />

veut comparer des pièces réalisées en iso-conception<br />

en usinage classique ou en fabrication métallique additive<br />

: si les surfaces peuvent être obtenue par usinage,<br />

les coûts de la FA sont prohibitifs en comparaison (en<br />

tenant bien compte des installations de sécurité, de la<br />

gestion des gaz, des opérations de déliantage, parachèvement,<br />

etc.)<br />

En revanche si la conception est repensée, en intégrant<br />

d’autres fonctions, en obtenant en une fois un assemblage<br />

de pièces usinées, en travaillant sur la masse, en<br />

gérant finement les états de surface quitte à usiner les<br />

faces qui le méritent, la FA devient intéressante et sera<br />

bientôt une option à sélectionner dès la conception du<br />

produit. Dans ce cas, il y aura un certain transfert de<br />

charge pour les ateliers travaillant en enlèvement de<br />

copeaux. Pour les composants irréalisables autrement,<br />

il n’y a pas de concurrence, s’agissant d’une nouvelle<br />

niche industrielle.<br />

Des procédés alternatifs ouvrent<br />

de nouvelles perspectives<br />

De plus en plus, des procédés additifs sont intégrés<br />

en tant qu’outils supplémentaires aux machines-outils<br />

classiques, afin de pouvoir réaliser des opérations<br />

d’application et d’ablation lors d’une même opération<br />

de serrage. Les robots assument, dans le cadre de<br />

l’expansion de l’automatisation, outre leurs tâches de<br />

manipulation principales également des étapes d’usinage<br />

simples, telles que l’ébavurage. Le point d’interface<br />

de toutes ces technologies est le système de<br />

commande, qui parle de plus en plus tous les langages<br />

nécessaires.<br />

Axel Boi, Directeur de la planification de la production<br />

au sein du groupe Chiron, identifie même des activités<br />

supplémentaires liées au procédé additif. « Comme, à<br />

l’heure actuelle, tous les processus 3D exigent un usinage<br />

mécanique des surfaces fonctionnelles, j’y vois<br />

plus une chance qu’un risque ! »<br />

Quant à la menace du basculement automobile vers<br />

l’électromobilité, selon Dr. Markus Flik, Président du directoire<br />

du groupe Chiron : « L’électromobilité requiert<br />

des composants spéciaux encore plus précis pour les<br />

nouveaux ensembles et sous-ensembles des véhicules<br />

électriques ou hybrides. Un scénario catastrophe est<br />

donc des plus improbables » •<br />

<strong>TRAMETAL</strong> • Septembre 2018 • 3


NOUVEAU<br />

JCT<br />

système<br />

Jet Coolant<br />

Through<br />

NOUVEAU<br />

Carbure revêtu CVD pour le tournage<br />

des aciers<br />

CA025P<br />

Faites avancer votre productivité avec les nouveaux portes outils JCT<br />

• L‘arrosage interne vous permettra d‘augmenter la durée de vie et un meilleur<br />

contrôle des copeaux<br />

• Large gamme pour le tournage , les gorges exterieures le tronçonnage et le filetage y<br />

compris pour les tours de décolletage<br />

• Une connexion simple avec un raccord haute pression et joint<br />

www.kyocera-unimerco.fr<br />

18. – 22. Sept. 2018<br />

Salle 1, Cabine A55<br />

Hydraulique • Production d’énergie • Automobile • Service de remise à neuf • Outils spéciaux


N° 197 • Septembre 2018<br />

3 EDITO<br />

L’usinage par enlèvement de copeaux reste une<br />

technologie de fabrication prépondérante<br />

6 à 7 FABRICATION ADDITIVE<br />

SOMMAIRE<br />

Les actus de l’additif<br />

8 à 23 OUTILS<br />

24 à 25 SALONS<br />

Dossier les outils de l’AMB<br />

Les fruits de la rentrée sont à cueillir sur ces salons<br />

26 à 41 MACHINES<br />

26 à 37 Dossier AMB 2018<br />

38 & 39 La production connectée de pièces pour l’automobile<br />

40 à 41 Un usinage de haute performance à tout moment<br />

42 à 49 EQUIPEMENTS<br />

50 INDEX<br />

Des équipements de production à l’AMB<br />

Répertoire des annonceurs & liste des sociétés citées<br />

Revue technique<br />

du travail des Métaux, Outils<br />

de coupe, Machine-outils,<br />

Contrôles, Equipements<br />

et Environnements.<br />

Publié par Cimax - 12 place G. Pompidou - 93167 Noisy le Grand CEDEX • Tél. : 01 45 92 96 96 •<br />

Fax : 01 49 32 10 74 • Directrice de la publication : Anne-Caroline Prévot-Leygonie • Numéro<br />

paritaire : CPPAP : 0419 T 88342 • Rédaction : Dominique Dubois - d.dubois.trametal@gmail.com -<br />

82 bd Héloïse - 95100 Argenteuil • Publicité : Sébastien Guénée - s.guenee@groupe-cimax.fr - Tél. :<br />

01 45 92 99 96 • Abonnement : Ana Dos Santos - a.dossantos@cimaxonline.fr - Tél. : 01 45 92 98 98 -<br />

Fax : 01 49 32 10 74 • Tarifs (7 numéros + 1 hors série) : France : 125 € - Etranger : 200 €<br />

(7 numéros + 1 hors série) • Maquette : Chloë Fages • Flashage et impression : Corlet Imprimerie<br />

SA - 14110 Condé-sur-Noireau • Dépôt légal à parution • Encart abonnement • Crédit couverture :<br />

photo 1 : Haimer, Photo 2 et 3 : Chiron et photo principale : Foire de Stuttgart. + Encart jeté Euroblech.<br />

Tous droits de reproduction réservés pour tous les pays. Copyright © CIMAX 2009. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle par quelque<br />

procédé que ce soit, des pages publiées dans la présente publication (ou le présent ouvrage), fait sans l’autorisation de l’éditeur est illicite et constitue une<br />

contrefaçon. Seules sont autorisées, d’une part, les reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation<br />

collective, et d’autre part les analyses et courtes citations justifiées par le caractère scientifique ou d’'information de l’oeuvre dans laquelle elles sont<br />

incorporées (lois du 11 mars 1957 – art. 40 et 41 Du code pénal art.425). La Revue dégage toute responsabilité quant aux données, informations et<br />

analyses publiées qui sont toujours basées sur des références établies ou des documents contrôlables.<br />

<strong>TRAMETAL</strong> • Septembre 2018 • 5


FABRICATION ADDITIVE<br />

Les actus de l’additif<br />

par Dominique Dubois<br />

d.dubois.trametal@gmail.com<br />

Poly-Shape, acteur européen de la fabrication additive<br />

métal, et Dab Motors, société experte en ingénierie et<br />

customisation située à Biarritz, ont travaillé en équipe pour<br />

dessiner et créer une moto impressionnante nommée<br />

Alter. Au lieu d'utiliser les techniques traditionnelles,<br />

Simon Dabadie, directeur et designer de Dab Motors,<br />

préfère faire appel aux toutes dernières technologies pour<br />

réaliser la plupart des pièces de ses petites merveilles<br />

mécaniques. Dans le but de pousser toujours plus loin<br />

le design et la performance de ses véhicules sur deux<br />

roues, la société Dab Motors a demandé aux experts de<br />

Poly-Shape de mettre en œuvre toute leur expérience<br />

et leur talent afin de créer et réaliser diverses pièces de<br />

la moto ALTER, qui comme son nom l'évoque est une<br />

alternative contemporaine à une vision plus classique<br />

de l'univers de la moto. « Dans notre monde régi par<br />

la technologie, nous ne devons pas rester collés à nos<br />

anciennes méthodes de travail issues d'un temps révolu.<br />

Nous devrions explorer chaque opportunité de faire<br />

appel aux nouvelles technologies et nous en inspirer.<br />

Utiliser de nouveaux matériaux stimule notre curiosité,<br />

développe notre sens critique envers chaque idée que<br />

nous avons en tête et permet de nous concentrer sur<br />

la création de motos améliorées. C'est la raison pour<br />

laquelle nous avons opté pour une solution globale de<br />

fabrication additive métal proposée par Poly-Shape. »<br />

explique S. Dabadie.<br />

Depuis plus de 10 ans, Poly-Shape, groupe basé à<br />

Salon de Provence, réalise des pièces métalliques avec<br />

le procédé laser sur lit de poudre appelé LBM. Cette<br />

technologie de pointe permet à un laser de fusionner des<br />

poudres métalliques pour créer des pièces par couches<br />

successives fusionnées. C'est ainsi que Poly-Shape a pu<br />

réaliser les pièces suivantes pour ALTER : un té de fourche,<br />

un support de phare et de plaque d'immatriculation<br />

et surtout, une boucle arrière, ajourée de lattices pour<br />

laisser la lumière rouge du phare arrière la traverser avec<br />

élégance. Ce projet d'envergure résume très clairement<br />

les avantages de la fabrication additive métal : des pièces<br />

dessinées avec des géométries complexes, auxquelles<br />

on peut à loisir et dans un objectif d'optimisation intégrer<br />

de nouvelles fonctions. Sans oublier la réduction du poids<br />

des pièces par l'utilisation d'alliage d'aluminium. Le lit<br />

de poudre est à la fabrication additive ce qu'est la page<br />

blanche à l'écrivain. Avec une forte source de chaleur, la<br />

poudre est fusionnée par couches successives. Comme<br />

on rajoute de la matière au lieu d'en enlever, il est possible<br />

pour le designer de créer au gré de son imagination,<br />

libéré par les contraintes imposées par une technologie<br />

industrielle plus classique. Ainsi, il est possible de rester<br />

concentré sur les aspects fonctionnels de la pièce créée,<br />

de réduire son poids, son temps de production et de<br />

travailler plus en amont son esthétique.<br />

« Dab Motors a décidé de travailler avec Poly-Shape<br />

en étroite collaboration afin de réaliser des composants<br />

optimisés pour notre projet ALTER, une moto que nous<br />

avons pensée et construite pour Yamaha Europe. Toutes<br />

nos études complexes de la machine sont devenues<br />

réalité grâce à cette haute technologie qui va devenir<br />

incontournable dans les années à venir. Elle a changé<br />

notre façon de créer et de transformer une moto. Nous<br />

sommes libres maintenant et notre créativité n'a plus<br />

de limite…ce qui est impossible avec un procédé plus<br />

traditionnel. » ajoute S. Dabadie.<br />

Poly-Shape a également fait appel à l'optimisation<br />

topologique, une méthode de calcul itératif qui permet<br />

de connaître la masse minimum d'une pièce selon les<br />

6 • Septembre 2018 • <strong>TRAMETAL</strong>


propriétés mécaniques des métaux, tout en tenant<br />

compte des contraintes volumétriques de la pièce.<br />

« Cela nous permet de réduire le poids de la pièce de<br />

manière significative tout en maintenant le degré de<br />

force et de durabilité de la pièce d'origine. C'est ainsi<br />

que le nouveau té de fourche a été construit en un seul<br />

bloc et se révèle être 54 % plus léger que l'ancien.<br />

L'optimisation topologique est un atout considérable<br />

lorsqu'on souhaite réaliser une pièce aux formes organiques<br />

alliant esthétique et performance et la boucle<br />

arrière de la moto ALTER en est le plus bel exemple. »<br />

nous précise Alexandra Pfeiffer, ingénieur spécialisée en<br />

optimisation topologique chez Poly-Shape. En réalisant<br />

un savant mélange entre la haute technologie de Poly-<br />

Shape et l'artisanat de très haute volée de Dab Motors,<br />

la customisation de véhicule se réinvente, repousse les<br />

limites de l'imagination, efface les frontières industrielles.<br />

Le succès de ce partenariat montre combien la fabrication<br />

additive métal apporte de la valeur ajouté à notre<br />

monde industriel moderne…et que ce n'est que le début.<br />

Communiqué de presse<br />

AddUp, leader français dans la conception, réalisation et<br />

commercialisation de machines et ateliers d’impression<br />

3D métallique, basé à Clermont-Ferrand, joint-venture<br />

entre Fives et Michelin, annonce aujourd’hui l’acquisition<br />

de la société BeAM, basée à Strasbourg, leader<br />

de la technologie de fabrication additive par projection<br />

de poudre métallique par laser (DED, Directed Energy<br />

Deposition) dédiée à la production de grandes pièces et<br />

au marché de la réparation.<br />

Créé en 2012 à Strasbourg avec des filiales à Cincinnati et<br />

Singapour, BeAM est un fabricant français de machines<br />

industrielles de fabrication additive métallique utilisant<br />

la technologie DED et disposant de nombreux clients en<br />

France et à l’étranger notamment dans les secteurs de<br />

l’aéronautique, de la défense et de l’énergie.<br />

L’acquisition à 100 % de BeAM permet à AddUp d’élargir<br />

son portefeuille de technologies de fabrication additive<br />

métallique pour mieux répondre aux besoins de<br />

ses clients et de renforcer sa couverture géographique<br />

mondiale. La technologie DED de BeAM est complémentaire<br />

à celle de la fusion sur lit de poudre (LBM) maîtrisée<br />

par AddUp et couvre des segments de marchés<br />

spécifiques notamment celui des grandes pièces fines<br />

et complexes, le marché de la réparation et de l’ajout de<br />

fonctions. BeAM et AddUp partagent la même ambition<br />

d’accompagner les clients dans l’élaboration de solutions<br />

de fabrication additive métallique en prenant en<br />

compte en amont les problématiques de robustesse<br />

industrielle, HSE (Hygiène, Sécurité, Environnement) et<br />

de certification.<br />

« Ensemble, BeAM et AddUp auront un positionnement<br />

unique sur le marché de la fabrication additive en<br />

proposant à leurs clients un éventail complet de solutions<br />

en fabrication additive métallique, avec notamment la<br />

formation et le conseil, les systèmes d’impression 3D<br />

et la fabrication de pièce pour des preuves de concept<br />

(POC). » souligne Vincent Ferreiro, PDG d’AddUp. Cette<br />

acquisition conforte également AddUp dans son rôle<br />

de leader de l’écosystème français d’impression 3D<br />

métallique avec plus de 100 ingénieurs travaillant au<br />

développement de nouvelles solutions.<br />

« BeAM était à une étape clef de son développement<br />

avec l’élargissement de son offre produits et de son<br />

expansion géographique. L’arrivée d’AddUp et de<br />

ses actionnaires Fives et Michelin, nous permet de<br />

sécuriser le développement de BeAM et de bénéficier<br />

de leurs expertises industrielles et de la mutualisation de<br />

ressources respectives. » précise Vincent Gillet, Directeur<br />

Général de BeAM. Les termes exacts de la transaction<br />

ne sont pas divulgués.<br />

HP et Siemens multiplient les opportunités<br />

d’innovation dans les domaines de la<br />

conception 3D et de la fabrication additive<br />

• Les deux leaders du secteur élargissent leur partenariat<br />

stratégique, en étendant l’alignement de leurs<br />

technologies à l’impression 3D couleur des produits<br />

de nouvelle génération.<br />

• Siemens enrichit ses logiciels de conception et de<br />

fabrication additive afin de prendre en charge les<br />

nouvelles imprimantes 3D couleur de HP.<br />

• Les imprimantes de la série HP Jet Fusion 3D 300/500<br />

permettent le prototypage conceptuel ainsi que la<br />

production en petite série de produits finis.<br />

• La technologie d’impression 3D Multi Jet Fusion de<br />

HP va faire son entrée à l’Additive Manufacturing<br />

Experience Center de Siemens, situé à Erlangen<br />

(Allemagne).<br />

Au congrès Siemens PLM Connection<br />

Americas 2018 qui a eu lieu du 4 au 7<br />

juin à Arizona (Phoenix), l’un des<br />

événements les plus importants<br />

pour les utilisateurs des logiciels de<br />

PLM de Siemens, HP Inc. et Siemens<br />

ont annoncé qu’elles renforçaient<br />

leur longue collaboration dans le<br />

but d’ajouter des fonctionnalités<br />

encore plus sophistiquées à un plus<br />

grand nombre de logiciels de PLM de<br />

Siemens, afin de changer la manière dont<br />

les utilisateurs conçoivent et fabriquent à<br />

l’aide de la technologie d’impression 3D Multi<br />

Jet Fusion de HP. •<br />

FABRICATION ADDITIVE<br />

<strong>TRAMETAL</strong> • Septembre 2018 • 7


Dossier les outils de l’AMB<br />

OUTILS<br />

Par Dominique Dubois<br />

d.dubois.trametal@gmail.com<br />

Edition après édition, l’AMB confirme être l’évènement professionnel de référence<br />

pour les acteurs de l’outil coupant, bien mieux qu’une EMO et avec un rayonnement<br />

mondial. Ce salon régional a su attirer le ban et l’arrière-ban des fabricants d’outils,<br />

y compris des marques de l’Est asiatique non encore distribuées régulièrement en<br />

Europe, à la recherche de distributeurs éventuels. Le secret est bien là : il y a d’un<br />

côté les visiteurs et prospects et de l’autre tous ceux qui sont venus pour nouer<br />

des contacts, signer des contrats et aussi pour beaucoup réunir leurs distributeurs<br />

pour une messe annuelle. Avis aux indécis, beaucoup de ces dirigeants pressés ne<br />

se déplacent en Europe qu’à cette occasion…<br />

Un mouliste à grande échelle s’appuie sur<br />

la technologie HAIMER<br />

La société Schweiger Formenbau (Schweiger<br />

Fabrication de Moules) s'appuie sur l'automatisation<br />

pour produire des moules d'injection de haute<br />

précision à des coûts compétitifs en Allemagne.<br />

Afin d'atteindre un haut niveau de sécurité nécessaire,<br />

le fabricant de moules à grande échelle ne<br />

fait aucun compromis. Pour leurs équipements de<br />

machines-outils, ils achètent des porte-outils de<br />

frettage, recourent à la technologie d’équilibrage<br />

ainsi qu’au préréglage d'outils du fournisseur de<br />

systèmes HAIMER.<br />

Schweiger GmbH & Co. KG d'Uffing à Staffelsee<br />

en Bavière est spécialisée dans l'une des industries<br />

les plus exigeantes : l'industrie automobile.<br />

Pour le directeur général Anton Schweiger et<br />

ses quelque 75 collaborateurs, cela signifie que<br />

chaque moulage par injection doit respecter les<br />

plus hauts standards de précision et de qualité.<br />

En outre, ils sont en concurrence sur un marché<br />

mondial, qui, entre autres choses, est soumis à<br />

une énorme pression sur les coûts. Cependant,<br />

face à cette concurrence mondiale, l'outilleur qualifié<br />

et son équipe se sont adaptés et positionnés<br />

en conséquence. Ils s'appuient sur une chaîne de<br />

processus automatisée qui assure une sécurité<br />

absolue et se termine avec des moules d'injection<br />

qui répondent à toutes les exigences. En 2016,<br />

par exemple, la société a construit un nouveau<br />

hall de production et a investi dans deux centres<br />

d'usinage DMG Mori DMC 210U et 270U 5 axes,<br />

capables de traiter l’usinage de pièces de tailles<br />

XXL en une seule opération de posage. Équipées<br />

d'une automatisation de palettes appropriée, les<br />

machines fonctionnent 24/24 heures et 7/7 jours,<br />

8 • Septembre 2018 • <strong>TRAMETAL</strong>


le tout avec des équipes d'une seule personne. Le<br />

week-end, elles fonctionnent complètement sans<br />

opérateur.<br />

Cela nécessite la plus grande fiabilité du processus<br />

pour toutes les pièces et toutes les fonctions de<br />

manière pertinente. À cet égard, Anton Schweiger<br />

s'est également concentré sur la technologie de<br />

serrage d'outils, l'interface souvent négligée entre<br />

la broche et l'outil. De la qualité de cette interface<br />

dépend beaucoup la qualité de l'usinage, la durée<br />

de vie de la broche et la durée de vie de l'outil. Les<br />

spécialistes en fraisage de Schweiger ne jurent<br />

que par le soutien et les conseils de HAIMER.<br />

En 40 ans, l'entreprise familiale est devenue un<br />

leader du marché de la technologie de serrage<br />

d'outils en Europe et est considérée comme le<br />

leader mondial de la technologie de frettage et<br />

d'équilibrage d'outils. La qualité fait la différence<br />

focaliser automatiquement le tranchant de l’outil<br />

pour la mesure en axe C. Surtout quand il s'agit<br />

d'outils avec plusieurs arêtes de coupe sur la<br />

circonférence, cette option permet de gagner<br />

énormément de temps. Dans l'ensemble, l'appareil<br />

permet des gains de temps d’arrêt machine<br />

pouvant aller jusqu'à 70 % grâce au préréglage<br />

des outils à l'extérieur de la machine-outil.<br />

Andreas Haimer, directeur général de HAIMER<br />

GmbH, explique : « Avec l'acquisition de la technologie<br />

de préréglage Microset, nous sommes<br />

devenus un fournisseur de systèmes pour la<br />

gestion d'outils. Microset complète parfaitement<br />

notre portefeuille existant d'outils de précision,<br />

de serrage, de frettage et d'équilibrage, ce qui<br />

nous permet de fournir un soutien encore plus<br />

important à nos clients. » La plus haute maîtrise<br />

du faux-rond automatisée Le niveau de satisfaction<br />

de Mr Anton Schweiger, vice-président de<br />

l'Association des fabricants allemands d'outils et<br />

de moules (VDWF), évoquant son partenariat avec<br />

HAIMER et ses détenteurs d'outils, se mesure au<br />

fait qu'il les utilise depuis plus de deux décennies.<br />

Lorsque le mouliste a acheté la première machine<br />

UGV il y a environ 20 ans, il est passé de mandrins<br />

mécaniques à des mandrins HAIMER en raison de<br />

l'amélioration de la précision de sortie outils.<br />

OUTILS<br />

Pour Andreas Orterer, directeur de production chez<br />

Schweiger, le principal argument en faveur de ce<br />

partenariat fort est la qualité fournie par HAIMER :<br />

« Avec les produits Haimer, nous pouvons être sûrs<br />

que nous recevrons toujours la qualité répondant<br />

à nos normes élevées. » Schweiger utilise actuellement<br />

des milliers de porte-outils HAIMER avec<br />

la technologie de serrage d’outils par frettage. En<br />

plus, ils sont équipés de deux machines de frettage<br />

de la gamme Power Clamp et d‘une machine<br />

d'équilibrage Tool Dynamic au sein de leur unité<br />

de production. Andreas Orterer ajoute : « Chez<br />

HAIMER, nous obtenons tous les outils d'une<br />

seule source, ce qui nous convient très bien, de<br />

plus, vous remarquez que les machines de frettage<br />

et d'équilibrage ont été développées par des spécialistes<br />

et sont donc faciles à utiliser et rapides. »<br />

C'est également vrai pour le logiciel de la machine<br />

de préréglage Microset UNO autofocus 20 | 70,<br />

qui trouve idéalement sa place entre les machines<br />

de frettage et d'équilibrage de Schweiger. Ces<br />

machines de préréglage sont devenues des produits<br />

« HAIMER » depuis que la société bavaroise<br />

a repris la technologie de préréglage Microset<br />

Tool à Bielefeld début 2017. Par rapport à la version<br />

manuelle, l'autofocus UNO est capable de<br />

Comparés aux produits d'autres fournisseurs, les<br />

mandrins de frettage HAIMER l'ont séduit par leur<br />

qualité supérieure, « un objectif que HAIMER et<br />

nous-mêmes avons en commun. » « Si l'on prend<br />

l'exemple des mandrins de frettage, cela se traduit<br />

par la très haute précision de la concentricité de<br />

l’outil en sortie du porte-outil, qui est, par défaut,<br />

inférieure à 3 μm à 3 x le diamètre. » C'est une<br />

condition préalable importante pour les fabricants<br />

d'outils d'Uffing. Après tout, ils ne fabriquent pas<br />

de moules d'injection avec des consommables<br />

bon marché. Ils créent des moules hautement<br />

sophistiqués utilisés dans les véhicules haut de<br />

gamme comme par exemple pour fabriquer des<br />

plaques d'extrémité de phares dans le moulage<br />

par injection à 2 composants.<br />

<strong>TRAMETAL</strong> • Septembre 2018 • 9


OUTILS<br />

Ces clients imposent des exigences élevées aux<br />

produits finis et n'acceptent pas la moindre imperfection.<br />

En conséquence, les moules d'injection<br />

doivent répondre à des exigences similaires : en<br />

règle générale, les surfaces doivent être lisses<br />

comme du verre et des tolérances inférieures à<br />

2/100 mm doivent être maintenues. L'un des principaux<br />

domaines de production de Schweiger<br />

est le fraisage de moules complexes de grandes<br />

dimensions, permettant à certaines pièces de<br />

peser à elles seules jusqu'à neuf tonnes. Les<br />

poches sont souvent très profondes. Typiquement<br />

entre 300 et 400 mm, parfois même jusqu'à 500<br />

ou 600 mm de profondeur. Cela nécessite des<br />

porte-outils de frettage très fins, l'utilisation d'extensions<br />

frettables ainsi que des outils avec des<br />

queues extrêmement longues. « Autre atout de<br />

Haimer, la société propose une grande variété de<br />

porte-outils standards, mais nous pouvons toujours<br />

commander une large gamme de modèles<br />

spéciaux, selon nos besoins », souligne le responsable<br />

de production Mr Orterer. Il souligne encore<br />

une fois les excellentes propriétés de précision de<br />

la concentricité, qui s'appliquent également aux<br />

modèles de porte-outils standards et spéciaux.<br />

Non seulement ils contribuent à d'excellents<br />

résultats d'usinage, mais ils épargnent également<br />

la broche et les outils. Une longue durée de vie de<br />

l'outil permet un fonctionnement sans opérateur<br />

En général, une durée de vie plus longue de la<br />

broche entraîne des économies de coûts considérables,<br />

mais la vie de l'outil est encore plus importante<br />

dans la production automatisée.<br />

« Pour travailler sans personnel, j'ai besoin d'un<br />

ensemble broche, porte-outil et outil absolument<br />

fiable et durable », explique Anton Schweiger.<br />

Schweiger usine beaucoup de grands moules<br />

d'injection automatiquement en une opération de<br />

posage - pendant 40 à 50 heures, parfois même<br />

jusqu‘à 100 heures, sans arrêt. Un outil cassé ou<br />

même un endommagement de la broche pendant<br />

le fonctionnement sans opérateur serait fatal. De<br />

plus, une connexion rigide et stable est importante<br />

pour obtenir la qualité d’état de surface requise.<br />

« Les porte-outils Haimer sont la clé », ajoute le<br />

propriétaire de l'entreprise, ils permettent un usinage<br />

fiable. Toutes les exigences du mouliste ne<br />

peuvent pas être remplies de manière optimale<br />

avec des porte-outils standards. Anton Schweiger<br />

apprécie particulièrement la coopération étroite<br />

avec les spécialistes de HAIMER et la flexibilité<br />

de l'entreprise. « Pour nous, il est important que<br />

Haimer écoute les utilisateurs », souligne l'entrepreneur.<br />

Son contact HAIMER, Oliver Lechner,<br />

directeur des ventes pour le sud de l'Allemagne,<br />

répond toujours rapidement aux demandes de<br />

renseignements. Mr Lechner commente : « Nous<br />

fournissons ensuite à Schweiger les produits sur<br />

mesure nécessaires, tels que des fraises à surfacer<br />

coniques spéciales qui permettent l'usinage<br />

de poches jusqu'à une profondeur de 360 mm ».<br />

Anton Schweiger ajoute : « Ces porte-outils sont<br />

parfaitement adaptés respectivement au diamètre<br />

de l'outil et aux poches, c'est ainsi que je peux<br />

sans problème laisser les machines fonctionner<br />

sans supervision, même pour l'ébauche. »<br />

Spécialiste des moules complexes à grande<br />

échelle. La société de fabrication d'outils et de<br />

moules, Schweiger, a été fondée en 1962 par<br />

Erich Schweiger. Aujourd'hui, sous la direction<br />

de son fils Anton Schweiger, il compte environ<br />

75 collaborateurs et génère chaque année près<br />

de 10 millions d'euros de chiffre d'affaires. Leur<br />

activité principale consiste en la fabrication de<br />

moules d'injection complexes pesant entre 5 et<br />

30 tonnes, dont 99 % sont fournis à l'industrie<br />

automobile. Ils sont principalement utilisés pour<br />

la production de couvre-phares, de composants<br />

optiques et 2/5 visuels. Leurs clients sont des<br />

fabricants Premium allemands, ainsi que leurs<br />

sous-traitants de 1 er rang. En plus de la production<br />

automatisée avec des processus standardisés, la<br />

force de Schweiger consiste à répondre avec des<br />

solutions clés en main. Les services vont du soutien<br />

au développement de produits à la production<br />

en série et aux services après-vente.<br />

SECO s'associe à MachineMetrics pour<br />

proposer des solutions d'analyse de<br />

fabrication<br />

Dans le cadre d'une initiative mondiale visant à<br />

assurer le succès continu de ses clients, Seco Tools<br />

développe les capacités de son service client grâce<br />

à un partenariat avec MachineMetrics. Le moteur<br />

d'analyse de fabrication de MachineMetrics fournira<br />

à Seco et ses clients une ressource technologique<br />

pour leur entrée dans l'industrie 4.0. « Seco<br />

s'est toujours engagée à fournir à ses clients les<br />

meilleurs produits et services disponibles. Le partenariat<br />

avec MachineMetrics va non seulement<br />

nous permettre de continuer à aider nos clients<br />

à en apprendre davantage sur eux-mêmes, mais<br />

il va également transformer notre manière de les<br />

aider à améliorer leur utilisation des machinesoutils<br />

et leur capacité de production », a expliqué<br />

le responsable des affaires et des services en<br />

ligne de Seco Tools, Ben Alexander.<br />

10 • Septembre 2018 • <strong>TRAMETAL</strong>


Seco prévoit d'utiliser la plateforme industrielle IoT<br />

de MachineMetrics et ses applications d'analyse de<br />

fabrication comme pierre angulaire de son extension<br />

vers de nouveaux services de technologie.<br />

Grâce aux données fournies par MachineMetrics,<br />

Seco peut mettre en pratique sa grande expérience<br />

et ses capacités en matière d'ingénierie. Ceci afin<br />

d'offrir une amélioration continue à ses clients,<br />

en les aidant à prendre des décisions basées sur<br />

des données, pour améliorer leur efficacité et leurs<br />

résultats.<br />

L'expérience de Seco dans l'outillage et les capacités<br />

de collecte de données de MachineMetrics<br />

vont aider à la fois les clients de Seco et ceux<br />

de MachineMetrics à avoir une meilleure compréhension<br />

du fonctionnement de leurs outils en<br />

temps réel. Ces possibilités peuvent consister à<br />

prédire la durée de vie des outils, éviter les casses<br />

d'outils et optimiser la vitesse et les avances. « Ce<br />

partenariat représente une formidable occasion<br />

pour MachineMetrics et Seco Tools de démontrer<br />

aux utilisateurs de produits Seco Tools dans le<br />

monde entier l'intérêt de la fabrication pilotée par<br />

les données et de son analyse », déclare le PDG<br />

de MachineMetrics, Bill Bither, « Ensemble, nous<br />

pouvons identifier des perspectives exclusives<br />

pour l'industrie en matière de machine-outils et<br />

d'optimisation des outils, ce qui améliorera la<br />

disponibilité et la fiabilité des machines pour les<br />

clients. »<br />

Avec l'application de suivi de production de<br />

MachineMetrics, Seco va permettre à ses clients<br />

partout dans le monde d'avoir plus de visibilité sur<br />

leur production grâce à un système de suivi pour<br />

machine de fabrication facile d'utilisation, entièrement<br />

personnalisable et que l'on peut administrer<br />

soit même. En tant que plateforme basée sur le<br />

cloud, MachineMetrics permet aux fabricants de<br />

collecter, surveiller et analyser des données depuis<br />

tous les types de machines, avec n'importe quel<br />

appareil connecté à Internet, depuis n'importe où,<br />

afin de suivre le niveau du TRS, d'identifier les<br />

goulots d'étranglement, d'agir grâce à des notifications<br />

en temps réel, de prévoir et éviter des<br />

temps d'arrêt coûteux, de mesurer l'amélioration<br />

des processus et d'améliorer la communication<br />

en atelier.<br />

Les données d'historique et en temps réel de<br />

la machine recueillies par MachineMetrics permettent<br />

aux clients d'avoir un aperçu de l'état des<br />

machines-outils ; d'identifier de nouveaux besoins<br />

en services, grâce à l'analyse et au reporting ; de<br />

prévoir et d'envoyer rapidement des alertes sur<br />

les possibles défaillances des machines ou de<br />

l'outillage directement en contact avec les soustraitants<br />

; de mettre en avant les zones à risques<br />

pouvant entraîner des temps d'arrêt, ou même de<br />

déterminer s'il faut prendre des mesures préventives<br />

avant qu'il y ait des répercussions sur les<br />

VPX<br />

TOUGH<br />

& MULTI *<br />

UN FRAISAGE<br />

PERFORMANT AVEC UNE FRAISE À<br />

PLAQUETTES TANGENTIELLES<br />

*ROBUSTE & POLYVALENTE<br />

Raideur et performance extrêmes.<br />

Une autre manière de penser l‘usinage<br />

avec une fraise tangentielle.<br />

NEW<br />

Pour une vaste gamme d‘applications<br />

dans divers matériaux. Queue cylindrique,<br />

embout vissé & corps à alésage Ø16 – Ø80.<br />

www.mitsubishicarbide.com<br />

<strong>TRAMETAL</strong> • Septembre 2018 • 11


OUTILS<br />

performances des machines des clients. Ces<br />

informations fourniront également les données<br />

nécessaires pour améliorer dès la conception le<br />

rapport qualité/prix des produits.<br />

« MachineMetrics nous a permis de faire de<br />

précieuses observations sur notre propre usine<br />

de produits sur mesure à Troy, Michigan (États-<br />

Unis), ce qui nous a permis de réduire nos<br />

délais de fabrication, tout en améliorant le taux<br />

de livraisons à l'heure et la<br />

qualité des livraisons.<br />

Désormais, grâce au<br />

partenariat avec<br />

MachineMetrics,<br />

nous avons<br />

l'occasion de<br />

faire la même<br />

chose pour nos<br />

clients », a déclaré<br />

le président de Seco<br />

Tools North America,<br />

Rob Keenan, « En<br />

analysant les données<br />

fournies par les machinesoutils,<br />

nous pouvons faire<br />

appel à nos experts<br />

techniques pour<br />

travailler en étroite<br />

collaboration<br />

avec nos clients<br />

et ainsi identifier<br />

les blocages et<br />

autres problèmes<br />

qui entraînent un<br />

temps d'arrêt prolongé<br />

des machines.<br />

MachineMetrics<br />

représente un outil<br />

supplémentaire qui permet<br />

à Seco de réduire les frais d'exploitation<br />

des clients, tout en améliorant<br />

leur productivité. »<br />

Malgré l'engouement pour la transformation vers<br />

l'usine digitale du futur, la plupart des fabricants<br />

n'ont toujours pas de visibilité sur leur production.<br />

Ce manque de transparence entraîne une<br />

sous-utilisation de l'équipement, une inefficacité<br />

de production et des problèmes de communication<br />

qui empêchent la majorité des fabricants<br />

d'optimiser leur capacité de production. La saisie<br />

des données est le seul moyen de résoudre ces<br />

problèmes. Il s'agit d'ailleurs du principal moteur<br />

du partenariat entre Seco et MachineMetrics.<br />

Alors qu'il faut parfois plusieurs mois pour intégrer<br />

d'autres solutions de suivi, plus de la moitié<br />

des clients de MachineMetrics peuvent les installer<br />

eux-mêmes et démarrer la saisie de données<br />

dans les 24 heures. La capacité unique de<br />

MachineMetrics à se connecter à n'importe quel<br />

type de machine via les commandes permet,<br />

selon les commandes et le type de machine, de<br />

surveiller jusqu'à 100 éléments de machines, tels<br />

que la température et la pression des chargeurs,<br />

la ligne de code en cours d'exécution, l'outil en<br />

cours d'utilisation et bien plus encore.<br />

Nouvelle productivité et sécurité des<br />

process chez Sandvik Coromant<br />

Nouvelles nuances céramiques pour le tournage à<br />

grande vitesse des matières réfractaires<br />

La demande en pièces de moteurs d'avions<br />

capables de supporter des températures extrêmes<br />

dépassant les limites de l'Inconel et des autres<br />

superalliages hautes performances augmente. Les<br />

matières produites par la métallurgie des poudres<br />

peuvent être conçues pour supporter des températures<br />

très élevées, mais elles sont plus difficiles à<br />

usiner que les superalliages réfractaires courants.<br />

« CC6220 et CC6230 donnent d'excellents résultats<br />

dans les opérations de tournage de semifinition<br />

des matières exigeantes », affirme Rolf<br />

Olofsson, responsable produits chez Sandvik<br />

Coromant. « Elles offrent une productivité plus<br />

élevée que les nuances céramiques à whiskers et<br />

SiAlON, tant en termes de vitesse de coupe que<br />

d'avance. De plus la régularité de la qualité est<br />

assurée. »<br />

Outre des gains de productivité de plus de 50 %<br />

par rapport aux céramiques à whiskers et SiAlON,<br />

CC6220 et CC6230 ont une longue durée de vie<br />

dans les superalliages réfractaires difficiles, ce qui<br />

se traduit par un coût à la pièce réduit.<br />

Le tournage de disques de turbines est une des<br />

applications où les nouvelles nuances devraient<br />

s'illustrer. Lors d'un essai chez un client, une plaquette<br />

CC6220 RPGX a été utilisée pour le tournage<br />

de semi-finition d'une poche dans un disque<br />

de turbine basse pression fait dans l'alliage Rene<br />

(42-45 HRc) et des plaquettes CC6230 RPGX ont<br />

été utilisées pour l'ébauche à des vitesses de<br />

coupe atteignant 400 m/min. Le débit copeaux<br />

obtenu était de 80 cm 3 /min (5 pouces 3 /min).<br />

Des résultats similaires ont aussi pu être obtenus<br />

dans une opération de semi-finition ultérieure avec<br />

une vitesse de coupe inférieure et un temps de<br />

coupe prolongé. Il est à noter que les exigences<br />

qualitatives ont été respectées au fil des répétitions<br />

du process grâce à la sécurité offerte par les<br />

nouvelles nuances.<br />

En dehors de l'industrie aéronautique, d'autres<br />

secteurs devraient pouvoir tirer avantage des<br />

nuances CC6220 et CC6230, notamment celui<br />

de l'énergie (éléments de turbines en Inconel et<br />

Hastelloy) et celui du pétrole et du gaz (pièces<br />

avec placage en Stellite 6, par exemple).<br />

12 • Septembre 2018 • <strong>TRAMETAL</strong>


Les nouvelles fraises hélicoïdales T4-12<br />

à embout remplaçable de Seco procurent<br />

une plus grande flexibilité aux opérations<br />

de fraisage à longue hauteur de coupe<br />

Seco Tools élargit sa célèbre gamme de fraises<br />

hélicoïdales T4-12 avec cinq nouvelles fraises,<br />

pour des opérations d'ébauche et de semi-finition<br />

économiques et polyvalentes. Avec trois<br />

nouvelles dimensions métriques (et deux impériales),<br />

la gamme de fraises hélicoïdales tangentielles<br />

à forte profondeur de passe, et à embout<br />

remplaçable de Seco devient la plus complète du<br />

marché, proposant des diamètres de 40 wwmm<br />

à 100 mm (2" à 4").<br />

Créées spécifiquement pour les constructeurs<br />

aéronautiques, les nouvelles fraises à grande<br />

profondeur de passe sont dotées d'une possibilité<br />

de montage type HSK-100A. Elles optimisent<br />

les opérations de contournage, de fraisage par<br />

interpolation circulaire et trochoïdale. Avec leurs<br />

embouts remplaçables, ces nouvelles fraises<br />

permettent de remplacer les premières rangées<br />

de logements de plaquettes sans devoir changer<br />

l'ensemble du système. Elles s’adaptent<br />

parfaitement à des solutions spécifiques et personnalisées.<br />

De plus, elles sont particulièrement<br />

adaptées aux matériaux collants comme les<br />

aciers inoxydables et les alliages haute température.<br />

La géométrie des plaquettes hautement<br />

positive et à coupe douce et les différentes<br />

nuances prolongent la durée de vie de l'outil,<br />

tandis que les plaquettes à plusieurs arêtes à<br />

1/2 montage tangentiel optimisent efficacement<br />

l’évacuation des copeaux et procurent une<br />

grande stabilité.<br />

Comment les outils HSS traditionnels<br />

répondent-ils aux besoins actuels ?<br />

Les outils coupants en acier rapide (HSS)<br />

affichent dans le monde un niveau de croissance<br />

qui ne montre aucun signe de ralentissement.<br />

Le marché mondial des outils de coupe HSS<br />

devrait croître de plus de 10 millions de Dollars<br />

d'ici 2020 (source : Global Industry Analysts<br />

http://www.strategyr.com/MarketResearch/<br />

High_Speed_Steel_HSS_Metal_Cutting_Tools_<br />

Market_Trends.asp).<br />

C'est un montant significatif, notamment sur<br />

un marché mondial actuel pour l'ensemble du<br />

secteur des outils coupants dont la valeur est<br />

d'environ 18,5 milliards de Dollars. La hausse<br />

est soutenue par une demande constante<br />

des segments clés, tels que l'automobile et la<br />

construction, ainsi que les gros équipements<br />

électriques et industriels.<br />

OUTILS<br />

High Feed Mill (HFM)<br />

Fraisage haute avance<br />

de petits diamètres<br />

Salle 3<br />

Stand C54<br />

Nos fraises HFM garantissent<br />

un usinage haute performance<br />

grâce à leur stabilité et leur<br />

productivité. Alors que l’angle<br />

d’hélice de l’arête de coupe réduit<br />

l’effort de coupe nécessaire.<br />

Le double angle de dépouille des<br />

plaquettes (11° et 13°) améliore<br />

la rigidité des plaquettes et empêche<br />

les vibrations lors de l’usinage.<br />

Grand angle d’hélice améliorant la tenacité de l’arête de coupe<br />

info@korloyeurope.fr · www.korloyeurope.com<br />

<strong>TRAMETAL</strong> • Septembre 2018 • 13


OUTILS<br />

Ricky Payling, directeur de la stratégie produits<br />

pour les outils rotatifs de DORMER PRAMET,<br />

présente les raisons pour lesquelles le HSS<br />

reste une option populaire, les différentes<br />

compositions disponibles et la manière dont le<br />

matériau s'est adapté à un secteur qui évolue<br />

rapidement. En dépit de la hausse de la concurrence<br />

du carbure monobloc, l'acier rapide reste<br />

incontournable chez les fabricants en raison de<br />

sa grande résistance à l'usure, ainsi que ses<br />

propriétés excellentes en matière de dureté et<br />

de ténacité.<br />

Les outils de coupe HSS sont les mieux adaptés<br />

pour les environnements de production de<br />

masse où la durée de vie des outils, la polyvalence,<br />

la productivité et le coût des outils<br />

sont d'une importance extrême pour l'utilisateur<br />

final. Ils ont par conséquent encore un rôle<br />

majeur à jouer dans l'usinage efficace et fiable<br />

de nombreux composants.<br />

De même, l'accent mis sur la bonne qualité<br />

des produits, qui répond aux exigences de<br />

l'application client avec un bon rapport qualitéprix,<br />

les rend attrayants dans le climat économique<br />

mondial actuel. Pour accompagner la<br />

demande croissante de HSS dans le monde,<br />

les fabricants d'outils coupants ont engagé<br />

d'importantes ressources sur ce segment. Pour<br />

cela, il leur a fallu investir dans le développement<br />

de nouveaux produits. Il en a résulté des<br />

outils HSS plus fiables et une réduction du<br />

nombre de pièces défectueuses, des coûts de<br />

productions en baisse et des délais plus courts.<br />

La gamme d'outils<br />

rotatifs de Dormer<br />

comprend actuellement<br />

quatre types de<br />

matériaux ; l'acier rapide<br />

(HSS), l'acier rapide à<br />

teneur en Cobalt (HSS-E),<br />

l'acier rapide/ carbure (HSS<br />

HM) et l'acier à poudres<br />

métallurgique (HSS-E PM).<br />

Ces matériaux sont utilisés<br />

dans toute notre gamme de<br />

forets, fraises à chanfreiner, alésoirs,<br />

tarauds et fraises.<br />

Composition du HSS<br />

Typiquement, le HSS est composé de<br />

chrome (4 %), de tungstène (env. 6%),<br />

de molybdène (jusqu'à 10 %), de vanadium<br />

(env. 2%), de cobalt (jusqu'à 9 %)<br />

et de carbone (1 %). Les différentes<br />

nuances dépendent des niveaux variables<br />

des éléments ajoutés. Le chrome renforce la<br />

trempabilité et empêche l'écaillage. Le tungstène<br />

offre une meilleure efficacité de coupe<br />

et une plus grande résistance à la trempe, et<br />

améliore la dureté et la résistance aux hautes<br />

températures.<br />

Le molybdène, un produit dérivé de la production<br />

du cuivre et du tungstène, améliore<br />

aussi l'efficacité de coupe et la dureté, ainsi<br />

que la résistance à la trempe. Le vanadium,<br />

qui est présent dans de nombreux minéraux,<br />

forme des carbures très durs pour des résistances<br />

à l'usure par abrasion, augmente la<br />

résistance à l'usure par hautes températures,<br />

ainsi que la tenue de la dureté.<br />

L'ajout de substrats éprouvés, notamment les<br />

poudres métallurgiques et les revêtements, a<br />

joué un rôle important dans l'amélioration les<br />

performances.<br />

Le cobalt améliore la résistance à la chaleur,<br />

la tenue de la dureté et légèrement la<br />

conductivité thermique, tandis que le carbone<br />

augmente la résistance à l'usure et garantit<br />

la dureté de base (env. 62-65 Hrc). L'ajout<br />

à l'acier rapide de cinq à huit pour cent de<br />

cobalt en plus accroît la résistance générale<br />

et à l'usure. Les forets fabriqués avec l'ajout<br />

de cobalt sont généralement utilisés dans des<br />

applications spéciales.<br />

Avantages<br />

Les outils HSS résistent aux vibrations, quel<br />

que soit le type de machine-outil, même si<br />

leur rigidité s'est atténuée dans le temps et<br />

quelles que soient les conditions de serrage<br />

des pièces à usiner. Ils empêchent les chocs<br />

mécaniques au niveau des dents dans les opérations<br />

de fraisage et s'adaptent aux conditions<br />

de lubrification variables qui peuvent<br />

entraîner des changements thermiques.<br />

14 • Septembre 2018 • <strong>TRAMETAL</strong>


De plus, grâce à la résistance unique de l'acier<br />

rapide, les fabricants d'outils sont capables<br />

de produire des arêtes de coupe extrêmement<br />

affûtées. Cela facilite le traitement des<br />

matières difficiles à usiner, réduit l'écrouissage<br />

des aciers austénitiques inoxydables et des<br />

alliages de nickel, offre une meilleure qualité de<br />

surface et une tolérance supérieure des pièces<br />

usinées.<br />

Comme le métal est coupé et non pas arraché,<br />

les outils ont une plus longue durée de vie et<br />

les températures d'arêtes de coupe sont moins<br />

élevées. Les forces de coupe requises sont<br />

moins grandes, ce qui permet de réduire la<br />

consommation d'énergie des machines-outils.<br />

Du point de vue de la durée de vie d'un outil, le<br />

HSS offre de très bons résultats pour les applications<br />

de coupe intermittentes. Toutefois,<br />

il a une plage de vitesse de<br />

coupe limitée, qui reste bien<br />

inférieure à celle des outils en<br />

carbure.<br />

fournir la ténacité supplémentaire requise, une<br />

stabilité constante et une capacité de rectification<br />

supérieure comparées à celles des aciers<br />

rapides conventionnels. Ces caractéristiques<br />

améliorées donnent aux tarauds une durée de<br />

vie plus prévisible et mieux garantie. De plus, le<br />

HSS-E et le HSS-E-PM constituent des substrats<br />

excellents pour divers revêtements, tels<br />

que le nitrure de titane (TiN), le nitrure de titane<br />

aluminium (TiAlN), le carbonitrure de titane<br />

(TiCN), ainsi que les revêtements multicouches.<br />

Les revêtements améliorent considérablement<br />

la durée de vie des outils et renforcent les performances<br />

des outils HSS dans les environnements<br />

où la productivité, la vitesse, et les<br />

taux d'avance sont élevés, ainsi que dans les<br />

opérations à sec pour le traitement de matières<br />

difficiles à usiner.<br />

OUTILS<br />

Revêtements et substrats<br />

Même si le HSS est un matériau<br />

reconnu pour les outils<br />

de coupe, il a tout de même<br />

été constamment développé<br />

et amélioré depuis sa première<br />

utilisation à la fin du<br />

XIX e siècle. La gamme de<br />

substrats HSS de Dormer<br />

Pramet, par exemple, est en<br />

constante amélioration. Nous<br />

avons investi dans la technologie<br />

des poudres pour développer<br />

un matériau offrant de<br />

meilleurs résultats. Le HSS-E<br />

à poudres métallurgiques<br />

offre une teneur supérieure en<br />

éléments alliés et une combinaison<br />

de propriétés uniques<br />

pour améliorer la ténacité,<br />

la résistance à l'usure et la<br />

dureté. L'utilisation du HSS-<br />

E-PM prolonge la durée de vie<br />

des outils, la rend plus prévisible,<br />

accroît les performances<br />

d'avance et de vitesse, et<br />

aide à réduire les problèmes<br />

d'écaillage.<br />

L'application la plus récente<br />

de la technologie à poudres<br />

métalliques se retrouve dans<br />

les tarauds Shark Line de<br />

Dormer. Ils sont fabriqués à<br />

partir d'un substrat de HSS-<br />

E-PM développé spécialement<br />

pour les tarauds, afin de<br />

Nous entrons dans le futur<br />

de l’industrie manufacturière.<br />

Viendrez-vous avec nous ?<br />

Optimisez vos process d’usinage et vos prises de décisions<br />

avec CoroPlus®, la nouvelle suite de solutions connectées<br />

pour l’usinage numérique.<br />

Retrouvez nous en ligne à l’adresse coroplus.sandvikcoromant<br />

coroplus_premachining_ad_125x175.indd 1 2017-03-08 15:36:41<br />

<strong>TRAMETAL</strong> • Septembre 2018 • 15


OUTILS<br />

Ils offrent une meilleure dureté de la surface pour<br />

davantage de résistance à l'usure, moins de<br />

friction pour un meilleur contrôle des copeaux,<br />

des forces de coupe réduites et moins de chaleur<br />

générée, une résistance à l'usure en cratère<br />

et une qualité de surface améliorée des pièces<br />

finies. Les outils de coupe HSS-E au TiAlN, par<br />

exemple, conviennent parfaitement pour l'usinage<br />

à sec de la fonte, car ils résistent mieux<br />

aux hautes températures, tandis que les outils<br />

HSS-E-PM au TiAlN sont idéaux pour l'usinage<br />

des alliages de titane et de nickel.<br />

Récapitulatif<br />

Dans une époque où les utilisateurs demandent<br />

des outils fiables, constants, polyvalents et économiques,<br />

l'acier rapide reste le choix idéal pour de<br />

nombreuses applications. En tant que tel, il maintient<br />

sa place sur le marché face à des matériaux<br />

plus récents et des techniques plus avancées.<br />

Un foret A553 de 12 mm de diamètre, qui comprend<br />

un revêtement TiAlN-Top et un arrosage<br />

interne, a été utilisé pour percer des milliers de<br />

trous d'une profondeur allant jusqu'à 70 mm, ce<br />

qui équivaut à 70-75 m de perçage.<br />

Pour Larssons, le HSS a été l'option préférée<br />

comme l'explique Gunnar Wistrand, opérateur<br />

CNC : « Il s'agit d'un foret flexible qui, à l'inverse<br />

d'un foret en carbure, est plus facile à manier en<br />

cas de problème. Un autre avantage en matière<br />

de sécurité du A553 est que nous pouvons laisser<br />

la machine fonctionner sans craindre de panne ».<br />

A cet égard, les avantages dépassent largement<br />

les inconvénients comme le confirme Gunnar :<br />

« L'utilisation du A553 prend environ 30 secondes<br />

de plus pour produire chaque rouleau. Toutefois, le<br />

processus est plus prévisible et le temps de changement<br />

est fortement réduit. Le temps perdu pour<br />

changer d'outil nous coûterait beaucoup plus. Ne<br />

pas avoir à changer d'outil aussi fréquemment élimine<br />

aussi toutes les questions de sécurité liées<br />

à cette opération ».<br />

Le HSS s'est renforcé au fil des ans, en s'adaptant<br />

avec de nouveaux revêtements et en ajoutant<br />

de nouveaux aspects technologiques, ce qui lui a<br />

permis de garder sa position de matériau essentiel<br />

dans le secteur de la coupe de métaux. Le secteur<br />

des outils de coupe a toujours été un domaine<br />

concurrentiel et le HSS reste un composant clé<br />

qui offre aux clients ce qui a toujours été un critère<br />

essentiel : le choix.<br />

BARRE LATERALE : Etude de cas d'un client<br />

Un exemple d'application dans le monde réel est<br />

le foret Dormer en acier rapide à teneur en cobalt<br />

(HSS-E) A553, qui est devenu un composant clé<br />

pour un fabricant suédois.<br />

Larssons Mechanical Workshop, créé en 1951,<br />

fabrique des produits en métal en sous-traitance,<br />

et aide au traitement et à l'assemblage dans de<br />

nombreux secteurs. La société a entre autres réalisé<br />

l'usinage de milliers de trous dans ses rouleaux<br />

de machines de conditionnement à base<br />

d'acier inoxydable 2346 et 2333.<br />

Système de plongée axial 25A avec plage<br />

de travail plus étendue chez HORN<br />

De nouvelles applications grâce à de plus grandes<br />

plages de diamètres<br />

Avec le système de plongée axial 25A en version<br />

cassette et à porte-outils cylindriques, les<br />

nouveaux produits augmentent les possibilités<br />

d'application. Si le système antérieur atteignait<br />

des largeurs de coupe de<br />

2 à 4 mm avec les plaquettes<br />

de coupe réversibles<br />

à une ou deux<br />

arêtes de coupe, à partir<br />

d'un diamètre extérieur<br />

de 15 mm et, une<br />

profondeur de gorge<br />

jusqu'à 18 mm, les<br />

modèles perfectionnés<br />

à cassettes ou<br />

queues cylindriques<br />

permettent de réaliser<br />

des diamètres<br />

de plongée de 50<br />

à 65 mm et de 65 à<br />

80 mm pour des largeurs<br />

de coupe de 3<br />

et 4 mm.<br />

Les cassettes sont conçues pour l'interface Horn<br />

K220 et, de ce fait, compatibles avec tous les supports<br />

de base de ce système. Leur alimentation<br />

interne en fluide de coupe garantit un refroidissement<br />

efficace sans impact négatif sur le dégagement<br />

des copeaux. Les porte-outils sont équipés<br />

au choix de plaquettes de coupe en carbure à une<br />

16 • Septembre 2018 • <strong>TRAMETAL</strong>


ou deux arêtes de coupe de type 15A ou bien 25A en carbure<br />

TH35. La forme géométrique « 10 » pour les matériaux à copeaux<br />

longs garantit un dégagement des copeaux sûr même pour les<br />

gorges de grandes profondeurs.<br />

La plaquette de coupe à une seule arête de coupe permet également<br />

une plongée le long d'un profil gênant, par exemple un<br />

axe, et rend ainsi son utilisation universelle. Étant donné que<br />

les dimensions des différentes versions de plaquettes de coupe<br />

sont identiques, les plaquettes de coupe avec une seule arête<br />

de coupe sont également compatibles avec tous les supports<br />

du système 25A.<br />

NOUVEAU – Outils à gorge et à tronçonner GW<br />

Optimisation des processus<br />

d’usinage pour la fabrication<br />

de matrices et de moules<br />

Analyse approfondie de<br />

chaque étape de la production<br />

et définition des leviers<br />

d’amélioration<br />

La grande gamme d’outils de tournage de haute qualité de<br />

Mitsubishi Materials a été élargie avec l’ajout d’une toute nouvelle<br />

série d’outils à gorge et à tronçonner appelée GW.<br />

En plus de la qualité élevée et des performances supérieures<br />

requises, des points clefs ont été définis pendant la phase de<br />

conception de la nouvelle gamme GW. En utilisant une clé spécifique,<br />

il est possible de retirer et de replacer la plaquette en<br />

un seul mouvement, ce qui facilite son utilisation quotidienne<br />

en atelier. La géométrie de serrage de la plaquette en contredépouille<br />

empêche son extraction pendant l’usinage, offrant une<br />

sécurité et une rigidité supplémentaires. La conception intègre<br />

aussi trois grandes faces d’appui convexes pour une bonne<br />

répétabilité du positionnement de la plaquette.<br />

PARC MACHINES<br />

PRODUCTION<br />

OPTIMISÉE<br />

Production50 est un concept<br />

global destiné aux process<br />

industriels de fabrication<br />

de matrices et de moules -<br />

réalisé par des spécialistes<br />

expérimentés<br />

Venez nous rencontrer<br />

à AMB Stuttgart<br />

Hall 3 | Stand 3C60<br />

MMC Hitachi Tool Engineering Europe GmbH<br />

www.mmc-hitachitool-eu.com


des alliages réfractaires et de titane. Deux brisecopeaux<br />

différents sont disponibles : le type<br />

GS pour les gorges et le tronçonnage à faibles<br />

avances, ainsi que le type GM pour l’usinage de<br />

haute performance. Toutes les plaquettes sont<br />

disponibles dans des largeurs allant de 2 mm à<br />

5 mm.<br />

OUTILS<br />

Une coupe très douce et une puissance<br />

absolue<br />

La géométrie innovante des fraises S-Cut de WNT<br />

conduit à des durées de vie extrêmes<br />

A ces appuis s’ajoute un petit tenon de sécurité<br />

pour augmenter la fiabilité pendant l’usinage.<br />

Doubles canaux d’arrosage Deux trous d’arrosage<br />

situés à proximité de l’arête de coupe fournissent<br />

simultanément le liquide de coupe sur la dépouille<br />

et la face de coupe. Ils assurent un refroidissement<br />

et une lubrification efficaces et augmentent ainsi<br />

la résistance à l’usure, ce qui prolonge la durée de<br />

vie de l’outil et diminue les coûts pour l’utilisateur<br />

final. Une pression d’arrosage jusqu’à 70 bars<br />

peut être utilisée pour assurer le meilleur refroidissement<br />

possible. Serrage en contre-dépouille et<br />

trois faces d’appui pour un usinage fiable.<br />

Quelques présentations de produits nécessitent<br />

d’être lues plusieurs fois avant d’en comprendre<br />

les fondements ou le concept. Ceci n'est absolument<br />

pas le cas ici et pourtant….<br />

La gamme de fraises S-Cut, malgré – ou peut-être<br />

à cause - de son ingéniosité, est extrêmement<br />

facile à expliquer : la forme curviligne en S de<br />

l’arête de coupe et le pas ultra irrégulier interagissent,<br />

et en font un outil unique qui éclipse tous<br />

les autres outils de sa catégorie. Les fraises S-Cut<br />

sont les nouvelles stars qui disposent déjà d’un<br />

brevet en cours d’homologation.<br />

Flexibilité<br />

Il y a six raccords d’arrosage sur<br />

le bloc porte-lame, ce qui facilite<br />

le raccordement hydraulique<br />

au système d’arrosage<br />

de la machine. Le raccord<br />

oblong entre le bloc et la<br />

lame augmente encore la<br />

flexibilité d’utilisation et la<br />

plage de réglage de la sortie<br />

de lame. La longueur de sortie<br />

est facile à régler en utilisant la graduation<br />

gravée sur la lame. La plage<br />

de sortie sur laquelle l’arrosage est assuré<br />

via les raccordements oblongs, est clairement<br />

indiquée sur le bloc.<br />

Performance et fiabilité<br />

Six nuances de carbure revêtu de Mitsubishi<br />

couvrent diverses applications et matériaux, de<br />

l’acier allié ou inoxydable et des fontes jusqu’au<br />

matières difficiles à usiner. Les plaquettes revêtues<br />

PVD en VP20RT sont très polyvalentes et<br />

conviennent pour de nombreuses matières, ce<br />

qui réduit les coûts de stocks. D’autres nuances,<br />

comme la MY5015 pour les aciers et la fonte,<br />

conviennent pour l’usinage jusqu’à 300 m/min,<br />

tandis que la nuance VP10RT couvre la gamme<br />

des aciers plus durs, des aciers inoxydables, et<br />

Avec la fraise S-Cut, WNT a lancé sur le marché<br />

un nouvel outil HPC qui est le fruit de développements<br />

intensifs menés en collaboration avec<br />

un institut de recherche. Basé sur des faits établis,<br />

les spécialistes ont conçu un outil capable<br />

de générer d’importants volumes copeaux tout<br />

en étant peu gourmand en puissance absorbée<br />

grâce à une coupe très douce et une forme curviligne<br />

de l’arête de coupe. Ces caractéristiques<br />

ont un impact fortement positif sur la durée de vie<br />

tout en améliorant les états de surface produits<br />

sur les pièces, grâce aux vertus anti vibratoires du<br />

pas ultra différentiel. Les « économies d’énergie »<br />

réalisées autorisent une augmentation sensible<br />

des paramètres de coupe, conduisant ainsi à une<br />

réduction des temps de cycle d’usinage.<br />

18 • Septembre 2018 • <strong>TRAMETAL</strong>


Moins de vibrations, durée de vie accrue<br />

Les arêtes de coupe de forme curviligne en S sont<br />

particulièrement intéressantes. L’angle d’hélice<br />

diminue constamment depuis le bout de l’outil<br />

jusqu’au point d’inflexion. Dès lors, il redevient<br />

progressivement positif jusqu’à la limite de la longueur<br />

taillée. Grâce à cette géométrie en S, WNT<br />

est parvenu à permettre une augmentation très<br />

significative des conditions de coupe.<br />

De plus, le design novateur des arêtes de coupe<br />

génère des états de surfaces d’excellente qualité.<br />

« Lors des tests d’homologation des fraises<br />

S-Cut, nous avons été témoins d'une réduction<br />

substantielle des vibrations, » se rappelle Daniel<br />

Rommel, Chef de produit WNT responsable du<br />

programme S-Cut. « Naturellement, ceci a eu un<br />

impact considérable sur la durée de vie des outils,<br />

qui a été augmentée de plus d'un tiers par rapport<br />

aux meilleurs résultats obtenus jusque-là, d’autant<br />

plus que les outils bénéficient d’un revêtement<br />

Dragonskin de dernière génération ». Daniel<br />

Rommel précise aussi que le volume copeaux<br />

a été considérablement accru. « Ceci réduit le<br />

temps d'usinage, et conduit à une augmentation<br />

de la productivité »<br />

parts2clean<br />

Quality needs<br />

perfection<br />

Salon international<br />

de pointe pour le<br />

nettoyage industriel<br />

des surfaces et des<br />

pièces<br />

23 – 25 Octobre 2018<br />

Stuttgart ▪ Allemagne<br />

parts2clean.com<br />

Again with<br />

Guided Tours<br />

Qualité des états de surfaces considérablement améliorée<br />

Une autre caractéristique notable des fraises S-Cut est l'irrégularité<br />

extrême de leurs pas, qui neutralise les vibrations harmoniques<br />

des outils, normalement causées lors des entrées et<br />

sorties de la matière à usiner. Le changement constant de l’angle<br />

d’hélice aux points d’entrée et de sortie des fraises S-Cut supprime<br />

également ces risques vibratoires. Les outils sont donc<br />

particulièrement silencieux et les états de surface extrêmement<br />

lisses, sans aucune marque visible. De plus, cette spécificité<br />

relative à leurs pas et à leurs géométries permet de programmer<br />

de grandes profondeurs de passe et de pouvoir exploiter, en<br />

toute sécurité, la totalité de la puissance disponible à la broche.<br />

Utilisation universelle<br />

Les fraises S-Cut garantissent les niveaux les plus élevés de<br />

rentabilité grâce à leurs performances et résistance à l’usure<br />

exceptionnelles. Le caractère universel de ces outils leur permet<br />

d’usiner la totalité des aciers, fontes et aciers inoxydables, dans<br />

tous les cas de figures où une longue durée de vie ou de bons<br />

états de surface sont requis. Ils peuvent également travailler de<br />

façon occasionnelle les superalliages, les alliages légers et les<br />

matériaux trempés. La technologie de pointe des fraises S-Cut<br />

permet de relever tous ces nouveaux défis.<br />

Les outils à plaquettes jetables concurrencent le<br />

monobloc carbure dans les petits diamètres<br />

Les outils rotatifs en carbure monobloc dominent le marché dans<br />

les diamètres inférieurs à 20 mm. Et les fabricants de produits à<br />

plaquettes indexables n’ont guère réussi à pénétrer ce marché<br />

à ce jour. Un certain nombre de facteurs importants contribuent<br />

à cette perception que les outils monoblocs sont un choix plus<br />

fiable dans ces dimensions.<br />

GLOBAL FAIRS • Suzanne Gatzemeier<br />

Phone +33 1 43 87 69 83<br />

Fax +33 1 42 93 43 23<br />

info@hf-france.com


désormais une offre en fraises et en forets avec<br />

des tètes interchangeables pouvant concurrencer<br />

les outils monoblocs dans les petits<br />

diamètres.<br />

Des performances compétitives<br />

OUTILS<br />

L’introduction d’outils ayant des têtes interchangeables<br />

signifie une nouvelle stratégie.<br />

ISCAR présente deux produits de cette conception<br />

avec sa gamme de fraises MULTI-MASTER<br />

ainsi que les forets CHAMDRILL.<br />

Les performances et la précision de ces nouveaux<br />

outils sont totalement comparables à<br />

celles des outils monoblocs. La flexibilité de<br />

ces gammes où une tête peut être montée sur<br />

différents corps et vice versa, permet des combinaisons<br />

variées et contribue à réduire le stock<br />

d’outils.<br />

La précision des outils monoblocs est sensiblement<br />

meilleure, notamment pour les petits<br />

diamètres. Une précision réduite dans ces<br />

dimensions est un facteur essentiel de diminution<br />

de durée de vie des outils.<br />

Un outil à plaquettes indexables est constitué<br />

d’un corps, de plaquettes jetables et de pièces<br />

mécaniques comme des vis ou des brides de<br />

serrage. Descendre en diamètre implique de<br />

réduire les cotes de ces composants. En réduisant<br />

la taille de ces éléments de sécurité, on<br />

baisse la rigidité et l’outil devient incapable<br />

de supporter les efforts d’usinage. Ceci limite<br />

sérieusement leur pénétration dans les petits<br />

diamètres.<br />

Les coûts des outils monoblocs rotatifs de<br />

petits diamètres sont souvent mieux placés en<br />

comparaison de ceux des outils assemblés, ce<br />

qui est une nouvelle limitation à leur emploi.<br />

L’option indexable<br />

Les outils à plaquettes jetables présentent des<br />

avantages qui les rendent très attractifs en<br />

dehors de cette gamme de diamètres. Dans<br />

bien des cas et spécialement en ébauche, pouvoir<br />

remettre à neuf une arête endommagée<br />

par un simple échange de plaquette apporte<br />

des avantages économiques indéniables par<br />

rapport au remplacement complet d’un outil<br />

monobloc. En outre, il ne sera pas nécessaire<br />

de passer par le réaffutage et un nouveau revêtement,<br />

opérations coûteuses en temps et en<br />

argent.<br />

Les fabricants d’outils ont pourtant fait des progrès<br />

indiscutables dans la mise au point et le<br />

développement de produits aptes à concurrencer<br />

le concept des outils monoblocs. Il existe<br />

Un autre point important est qu’il n’y a pas<br />

besoin de régler à nouveau l’outil après le remplacement<br />

de la plaquette usée, ce qui peut se<br />

faire sur l’outil monté dans la broche ou dans<br />

le changeur. Ceci réduit les temps d’arrêts et<br />

optimise la productivité.<br />

En outre le concept permet l’usage de nuances<br />

variées de carbures frittés revêtus ou non. Le<br />

diamètre minimal de la gamme des têtes de<br />

fraisage MULTIMASTER est de 5 mm et les<br />

têtes de perçage SUMOCHAM descendent à<br />

6 mm tandis que les têtes combinées à chanfreiner<br />

MULTI-MASTER débutent à 1 mm.<br />

Le facteur LOGIQ<br />

ISCAR a introduit depuis peu une nouvelle ligne<br />

d’outils rotatifs de petits diamètres à plaquettes<br />

jetables au sein de sa gamme LOGIQ. Le fabricant<br />

propose différentes familles d’outils avec<br />

une diamètre nominal inférieur à 20 mm. Un<br />

bref aperçu sur certaines de ces familles montre<br />

qu’une brèche s’est ouverte dans le mur des<br />

outils monoblocs.<br />

La nouvelle offre en fraises à plaquettes jetables<br />

de 8 à 16 mm présente un grand intérêt. Elles<br />

ont plusieurs caractéristiques communes : les<br />

outils acceptent des plaquettes triangulaires<br />

à 3 arêtes et la fixation est assurée par une<br />

vis. Ces familles sont destinées au fraisage<br />

d’épaulements droits ou au fraisage à grande<br />

vitesse d’avance. Mais si les plaquettes sont<br />

communes, il y a aussi des différences : tandis<br />

que la conception des familles HELI3MILL et<br />

MICRO3FEED pour des diamètres de 10 à 16<br />

mm est basée sur la fixation centrale par vis10-<br />

16 mm, les gammes NANMILL et NANFEED<br />

pour des diamètres de 8 à 10 mm adopte un<br />

autre concept.<br />

20 • Septembre 2018 • <strong>TRAMETAL</strong>


Pour des petits diamètres, la fixation centrale par vis ne<br />

peut être une solution viable. Suivant le nouveau concept,<br />

la vis est placée au-dessus de la plaquette et joue le rôle<br />

d’une bride. Cette approche permet une fixation rigide<br />

et fiable et autorise une plaquette durable et homogène<br />

car dépourvue de trou et aussi une indexation rapide et<br />

simple.<br />

Il est prévu que ces nouvelles familles se montrent particulièrement<br />

efficaces dans l’usinage de pièces compactes,<br />

notamment dans de petites cavités, dans des<br />

secteurs comme les moules et la production de pièces<br />

de petite taille.<br />

Changer de<br />

guidages<br />

... et réaliser jusqu'à 40%<br />

d'économies avec les<br />

guidages linéaires drylin ®<br />

Sensible Résistant<br />

aux chocs<br />

Sensible Résistant<br />

à la saleté<br />

Sensible Résistant<br />

à la corrosion<br />

Petit changement, large impact<br />

Une modification de 1mm en diamètre, est-ce beaucoup ou<br />

peu ? Pour des outils à plaquettes jetables, cela fait une différence<br />

notable. La nouvelle tête de perçage SUMOCHAM<br />

Iscar de 5 mm représente un pas en avant important pour<br />

les champs d’application de ce type de foret.<br />

Ces outils à plaquettes jetables de petits diamètres<br />

offrent des avantages en précision et performances qui<br />

les rendent compétitifs face aux outils traditionnels en<br />

carbure monobloc. Les outils à plaquettes sont en train<br />

de se frayer un chemin nouveau dans les méthodes<br />

d’usinage et les utilisateurs industriels en prennent<br />

bonne note.<br />

KCSM40 est la nouvelle nuance de fraisage<br />

indexable de Kennametal offrant une productivité<br />

accrue à des vitesses de coupe plus élevées et<br />

avec des résultats reproductibles constants.<br />

Les clients ont demandé une nouvelle nuance de carbure<br />

pour usiner le titane 6Al4V à des vitesses de coupe plus<br />

élevées, par rapport à une augmentation des vitesses<br />

d'avance ou de la profondeur de coupe qui se traduisent<br />

par des forces de coupe accrues s'exerçant sur la pièce<br />

à usiner, les fixations et les broches des machines.<br />

Des mouvements ?<br />

Du plastique !<br />

Du plastique plutôt que du métal :<br />

remplacer vos guidages à billes et<br />

bénéficier immédiatement des avantages<br />

de la gamme linéaire drylin ®<br />

fonctionnant à sec. Calculer directement<br />

en ligne ce que vous donne un<br />

changement et configurez vos guidages<br />

linéaires sur mesure. Pour savoir<br />

si votre application sera aussi sûre<br />

avec drylin ® , consultez les arguments :<br />

www.igus.fr/changerdeguidage<br />

Les plastiques pour la vie<br />

Echantillons gratuits :<br />

Tél. : 01.49.84.04.04<br />

FR-1173-drylin stossfest 80x275.indd 1 <strong>TRAMETAL</strong> • Septembre 2018 13.07.18 • 21 16:00


OUTILS<br />

La nuance KCSM40 est pourvue d'un liant<br />

cobalt avancé assurant une exceptionnelle<br />

résistance thermique à la fatigue sans pour<br />

autant sacrifier la ténacité que les clients ont<br />

constatée avec les KC725M et X500. Outre<br />

le nouveau substrat, le revêtement AlTiN/<br />

TiN exclusif de Kennametal améliore la résistance<br />

à l'usure au niveau de l'arête de coupe.<br />

« Nous avons pris la ténacité de nos nuances<br />

de fraisage les plus prisées KC725M et X500<br />

et avons augmenté la résistance thermique à<br />

la fissuration et la résistance à l'usure afin que<br />

nos clients puissent usiner à des vitesses de<br />

coupe plus élevées sans pour autant sacrifier<br />

cette ténacité », explique Scott Etling,<br />

Responsable de la gestion globale<br />

des produits Fraisage indexable<br />

de Kennametal.<br />

La vitesse cible de coupe de<br />

la nuance KCSM40 dans le<br />

Ti6Al4V était de 53 m/min<br />

tout en réalisant un taux<br />

d'enlèvement de métal<br />

supérieur à 327 cm 3 /min<br />

pendant 60 minutes. La<br />

KCSM40 a non seulement<br />

réussi cet exploit mais donne<br />

également des résultats dans<br />

le fraisage du titane à des<br />

vitesses atteignant 85 m/min,<br />

à une moindre profondeur<br />

de passe radiale. Scott Etling<br />

explique que l'engagement<br />

radial de la fraise dans la pièce<br />

à usiner est un élément clé<br />

lorsqu'on optimise la vitesse de<br />

coupe. « A des engagements<br />

radiaux plus élevés, la plaquette<br />

usine la matière plus longtemps,<br />

ce qui génère davantage de chaleur<br />

au niveau de la zone de coupe.<br />

La chaleur ne passant pas dans les<br />

copeaux de titane comme pour le fraisage des<br />

aciers, il est par conséquent impératif de la<br />

réguler. Des vitesses de coupe plus faibles à<br />

des engagements radiaux plus élevées constituent<br />

une bonne pratique. A des engagements<br />

radiaux plus faibles, il est possible d'obtenir<br />

des vitesses de coupe plus élevées ».<br />

Lors de récents essais réalisés en interne avec<br />

la nouvelle plate-forme HARVI Ultra de fraisage<br />

hélicoïdal, la durée de vie d'outil a dépassé<br />

100 minutes à 47 m/min avec une avance à la<br />

dent charge de copeaux de 0,12 mm/dent. La<br />

profondeur de passe était de 25 mm en radial et<br />

de 76 mm en axial. Selon Scott Etling, « l'arête<br />

de la nuance KCSM40 semblait toujours en parfait<br />

état. Et nous obtenons beaucoup d'autres<br />

résultats fantastiques. En une seule opération<br />

de surfaçage d'une plaque d'usure en acier<br />

trempé, le nombre de passes a chuté de 234 à<br />

seulement 22. Inutile de vous dire à quel point<br />

je suis ravi pour Kennametal et la valeur ajoutée<br />

que la KCSM40 va apporter à nos clients ».<br />

Rigidité et productivité sans égales.<br />

La nuance KCSM40 ciblait effectivement,<br />

lors de son développement, le Ti6Al4V mais<br />

elle s'avèrera extrêmement performante dans<br />

d'autres matériaux à haute température/thermorésistants.<br />

La KCSM40 est une nuance<br />

idéale qui s'inscrit parfaitement dans les segments<br />

de marché de Kennametal que sont<br />

l'Aéronautique (éléments d'aérostructures et<br />

de moteurs), l'Energie (aubes de turbines et<br />

pièces réalisées en acier inoxydable duplex)<br />

et les Transports (turbocompresseurs). « Nous<br />

continuons d'obtenir au quotidien des résultats<br />

d'essais sur un large éventail de matériaux<br />

à usiner et de composants différents offrant<br />

de superbes réductions de coûts pour nos<br />

clients », souligne Scott Etling pour conclure. •<br />

22 • Septembre 2018 • <strong>TRAMETAL</strong>


<strong>TRAMETAL</strong> • Septembre 2018 • 23


SALONS & EVENEMENTS<br />

Les fruits de la rentrée sont<br />

à cueillir sur ces salons<br />

par Dominique Dubois<br />

d.dubois.trametal@gmail.com<br />

L’autre grand rendez-vous de la machineoutil<br />

mondiale<br />

Les plus anciens d’entre nous se souviennent du<br />

temps où la machine-outil américaine était la première<br />

du monde et exportait largement ses solutions<br />

en Europe notamment. L’IMTS était alors<br />

une exposition au moins aussi courue que les<br />

EMO, d’autant que le centre de gravité de l’industrie<br />

américaine était à Chicago.<br />

Puis avec le temps, une insuffisance de R&D, le<br />

passage plus ou moins manqué à la commande<br />

numérique, le déclin de l’industrie automobile US,<br />

Chicago est devenu un évènement secondaire<br />

face aux EMO et autres JIMTOF.<br />

Mais depuis les années 2000 et surtout les 3 dernières<br />

éditions, l’IMTS a repris une place importante<br />

sur l’échiquier mondial : pour sa 32 e édition,<br />

plus de 2400 exposants sur 130 000 m 2 et plus de<br />

115 000 visiteurs sont attendus, des chiffres à la<br />

hauteur d’une EMO européenne.<br />

Les USA restent en pointe dans les outils de<br />

coupe, la CFAO, les équipements de production<br />

et ont massivement investi dans la fabrication<br />

additive avec de nouveaux acteurs, comme<br />

Hewlett Packard…<br />

Si nos lecteurs veulent découvrir des solutions<br />

différentes et trouver des partenaires peu ou<br />

pas présents ailleurs, une petite visite à Chicago<br />

s’impose.<br />

La France en visite à AMB<br />

Les fabricants français s'attendent à un<br />

gonflement des commandes<br />

L'industrie française maintient des liens traditionnellement<br />

étroits avec le sud de l'Allemagne<br />

et ses nombreuses entreprises métallurgiques et<br />

fabricants de produits usinés. Une vingtaine d'exposants<br />

utiliseront le prochain salon AMB, l'exposition<br />

internationale de l'usinage des métaux du<br />

18 au 22 septembre 2018 à Stuttgart, pour afficher<br />

leur présence sur le marché. Pour les visiteurs<br />

français, le voyage au plus important salon<br />

européen de la machine-outil pendant les années<br />

paires en juste un peu plus d'une heure au départ<br />

de Roissy-Charles de Gaulle ou en trois heures en<br />

train en vaut la peine, car c'est le plus grand AMB<br />

de tous les temps qui les attend.<br />

Pour la première fois, le nouveau pavillon Paul Horn<br />

(hall 10) sera disponible sur le site d'exposition à<br />

seulement trois minutes à pied de l'aéroport et de<br />

la gare du RER de Stuttgart. Sur une surface étendue<br />

maintenant à plus de 120 000 m², 1 500 exposants<br />

montreront aux quelque 90 000 visiteurs<br />

professionnels internationaux attendus les innovations<br />

et les perfectionnements des machines-outils<br />

pour l’usinage par enlèvement de copeaux ou par<br />

ablation, des outils de précision, des techniques<br />

de métrologie et d'assurance qualité, des robots,<br />

des systèmes de manipulation des pièces et des<br />

outils, des logiciels industriels et d'ingénierie, des<br />

composants, des sous-ensembles et des accessoires.<br />

Un vaste programme d'accompagnement<br />

se focalise sur le thème de la numérisation.<br />

24 • Septembre 2018 • <strong>TRAMETAL</strong>


En plus de ce programme satellite déjà traditionnel<br />

de la foire, l'exposition spéciale « Digital Way »<br />

organisée pour la première fois avec un congrès<br />

de deux jours, suscite un intérêt particulier. Ce<br />

volet spécial montre comment les entreprises<br />

industrielles peuvent utiliser les technologies de<br />

l'information actuelles pour exploiter le potentiel<br />

de la digitalisation. Gunnar Mey, chef du service<br />

Industrie de Messe Stuttgart, explique : « Les chefs<br />

d'entreprise veulent savoir comment concrétiser<br />

l'industrie 4.0 et la digitalisation dans la production.<br />

Avec Digital Way à AMB, nous rapprochons<br />

les offres orientées solution et la demande ».<br />

L'Allemagne reste un fournisseur sûr<br />

Selon l'Association allemande des constructeurs<br />

de machines-outils (VDW), l'Allemagne est de loin<br />

le plus important fournisseur de machines-outils<br />

de l'industrie française et également le marché<br />

le plus important juste devant la Chine. Wilfried<br />

Schäfer, le président du VDW, confirme : « Au total,<br />

les livraisons allemandes ont augmenté de 44 %<br />

au cours des cinq dernières années pour atteindre<br />

509 millions d'euros. La France se classe ainsi au<br />

quatrième rang des débouchés à l'étranger pour<br />

les fabricants allemands ». Les commandes des<br />

clients français se situeraient actuellement au<br />

même niveau élevé que l'année dernière. Les livraisons<br />

ont porté sur une large gamme de technologies<br />

avec un effort sur les centres d'usinage.<br />

belle remontée de presque un tiers ». Les outils de<br />

formage ont un succès particulier en Allemagne<br />

puisque les livraisons ont doublé, mais d'autres<br />

catégories d'outils ont également atteint des taux<br />

de croissance respectables ».<br />

Des liens étroits avec l'Allemagne<br />

L'entreprise française Redex, fabricant d'entraînements<br />

pour machines-outils et de systèmes<br />

mécatroniques complets, vient à AMB depuis de<br />

très longues années. Sur le marché OEM allemand,<br />

Redex livre des produits d'une valeur de plus de<br />

2,5 millions d'euros entre autres à DMG Mori, Grob,<br />

Axa, Matec et Weisser, tous également exposants<br />

à AMB. Avec deux succursales à Pforzheim et<br />

Marsberg, l'entreprise s'est également implantée<br />

dans le voisinage des plus importants fabricants<br />

allemands. Au fil des ans, Redex a mis sur pied des<br />

partenariats transfrontaliers étroits avec des instituts<br />

de recherche allemands et des spécialistes<br />

des technologies des machines-outils.<br />

SALONS & EVENEMENTS<br />

Il en va de même pour les outils de précision, selon<br />

les informations fournies par Markus Heseding, le<br />

directeur de l'Association allemande des constructeurs<br />

de machines et d’équipement (VDMA). La<br />

France est le quatrième marché d'exportation pour<br />

les constructeurs allemands d'outils de précision et<br />

revêt donc une importance particulière pour le succès<br />

de la filière. Heseding précise : « Au cours des<br />

quatre dernières années, les exportations vers la<br />

France ont augmenté régulièrement. La demande<br />

a augmenté de quatre pour cent en 2017, ce qui a<br />

fait passer le volume des exportations à 340 millions<br />

d'euros et à un nouveau record. » Les outils<br />

les plus demandés étaient les moules d'injection<br />

pour la plasturgie, les plaquettes de coupe réversibles<br />

et les outils de formage pour la métallurgie.<br />

Mais dans l'autre sens, les importations allemandes<br />

de France ont accusé un recul en 2017. Les livraisons<br />

françaises outre-Rhin, principalement des<br />

pièces et accessoires, se sont chiffrées à plus de<br />

81 millions d'euros donc une baisse de 16 %, et la<br />

France est reléguée au 14 e rang des fournisseurs<br />

de l'industrie allemande.<br />

En revanche, les exportations d'outils de la France<br />

vers l'Allemagne se sont redressées. Heseding :<br />

« Après un ralentissement pendant deux années<br />

successives, la reprise est nette en 2017. Au total,<br />

le volume a atteint 74 millions d'euros après une<br />

Pour Redex, AMB offre de nombreux avantages,<br />

comme l'explique Jean-Bernard Tetart, chef produit<br />

machines-outils : « Ce salon assure notre présence<br />

sur le marché allemand pendant les années<br />

paires et nous permet d'être représenté au cœur du<br />

pôle industriel au sud de l'Allemagne ». Jouissant<br />

d'une bonne réputation bien au-delà des frontières<br />

européennes, AMB attire non seulement de nombreux<br />

visiteurs allemands, mais aussi du sud et de<br />

l'est de l'Europe et au-delà. « Nous utilisons donc<br />

AMB pour créer autant de contacts techniques que<br />

possible avec les OEM du monde entier ».<br />

Cyril Tavora, chef de projet marketing chez Missler<br />

Software, ajoute : « AMB est un salon majeur au<br />

niveau Européen et mondial. Il est important et<br />

même essentiel pour nous, Missler Software, de<br />

rencontrer les futurs utilisateurs de nos solutions<br />

TopSolid mais aussi d’entretenir et d’accroître<br />

notre représentativité sur le marché de l’industrie<br />

allemande à travers nos partenaires commerciaux<br />

Moldtech et AQS, toujours aussi dynamiques<br />

depuis des décennies comme le prouve notre collaboration<br />

historique sur le territoire. » •<br />

<strong>TRAMETAL</strong> • Septembre 2018 • 25


MACHINES<br />

Dossier AMB 2018<br />

Par Dominique Dubois<br />

d.dubois.trametal@gmail.com<br />

Grand salon de l’automne en alternance avec l’EMO, L’AMB de Stuttgart était historiquement<br />

surtout une foire régionale dédiée aux outils et à tous les équipements<br />

de production en rapport avec les industries environnantes à savoir l’automobile,<br />

les outils et outillages, l’armement et le matériel médical. Avec le transfert sur le<br />

superbe centre d’expositions de la Messe Stuttgart, les fabricants de machines ont<br />

pris une place croissante. Toutefois, l’AMB reste un événement majeur pour l’outil<br />

coupant et demeure une foire régionale : le poids de l’industrie locale est tel aussi<br />

bien en Allemagne qu’en Europe, que l’AMB avec moins de 35 % de visiteurs étrangers<br />

au Bade Württemberg élargi à la Bavière arrive à drainer plus 90 000 visiteurs<br />

pour 1450 exposants ! Il faut compter environ 15 % de visiteurs non allemands dont<br />

6 % de français ce qui est relativement beaucoup pour nos compatriotes. Notons<br />

que 30 % des visiteurs de toute origine ne visitent pas d’autre salon dans l’année.<br />

En bref l’AMB est incontournable. Voici un aperçu de quelques machines qui y seront<br />

visibles :<br />

Toujours la bonne coupe<br />

KASTO, le spécialiste des techniques de sciage et<br />

de stockage sera à l’AMB, le salon international de<br />

l’usinage du métal du 18 au 22 septembre 2018 à<br />

Stuttgart. Au programme : de nombreuses nouveautés.<br />

Les visiteurs pourront notamment admirer la<br />

toute nouvelle série de scies à ruban KASTOmiwin,<br />

divers modèles de la famille des scies de la gamme<br />

atelier KASTOmicut et les scies haute performance<br />

entièrement revues de la série KASTOtec. Des solutions<br />

qui ont fait leurs preuves telles que les scies<br />

automatiques universelles de la gamme KASTOwin,<br />

la tour de stockage compacte UNITOWER avec récupération<br />

d’énergie ou la scie circulaire KASTOspeed<br />

avec connexion au système robotisé seront également<br />

présentées dans le hall 8, sur les stands KASTO<br />

8B11 et 8B12.<br />

Avec la KASTOmiwin, présentée pour la première<br />

fois aux KASTO FutureDays2018, une toute nouvelle<br />

scie à ruban à double onglet pour le tronçonnage et<br />

les coupes en onglet de -45 à +60 degrés a fait son<br />

entrée dans le programme de l’entreprise allemande<br />

implantée à Achern. Pour l’heure, disponible en version<br />

semi-automatique (KASTOmiwin U 4.6) et automatique<br />

(A 4.6), elle est conçue tout particulièrement<br />

pour les découpes de structures métalliques, pour<br />

les marchands d’acier, la construction d’installations<br />

et de machines spéciales. KASTO a prévu dans sa<br />

gamme des produits spécialement destinés à une<br />

utilisation dans les ateliers, à savoir les scies à ruban<br />

à châssis pivotant de la série KASTOmicut.<br />

26 • Septembre 2018 • <strong>TRAMETAL</strong>


ainsi une solution flexible pour<br />

de nombreux secteurs : de la construction de<br />

machines et d’outils à l’aéronautique et l’aérospatiale<br />

en passant par le négoce de l’acier et le secteur<br />

automobile.<br />

Selon leurs besoins, les utilisateurs peuvent choisir,<br />

pour ces scies, entre des variantes à commande<br />

manuelle, des semi-automatiques et des machines<br />

entièrement automatiques – et désormais également<br />

entre différentes capacités de coupe. KASTO ajoute,<br />

pour cela, trois modèles à la gamme : la KASTOmicut<br />

E 4.6, la KASTOmicut U 4.6 semi-automatique qui<br />

dispose d’une capacité de coupe particulièrement<br />

étendue et la KASTOmicut P 1.8 très compacte pour<br />

les pièces plus petites.<br />

Dans le domaine des techniques de stockage,<br />

KASTO démontrera les avantages de sa tour de stockage<br />

compacte UNITOWER. Celle-ci se décline en<br />

deux versions : un modèle destiné au stockage des<br />

produits longs et un modèle UNITOWER B pour les<br />

tôles et produits plats ainsi que les bacs. Les tours<br />

de stockage sont conçues sous forme de système<br />

modulaire permettant de réaliser en toute simplicité<br />

des solutions personnalisées.<br />

KASTO propose également des nouveautés dans le<br />

domaine des scies haute performance pour grandes<br />

séries : le spécialiste a revu complètement ses scies<br />

à ruban automatiques de la série KASTOtec. Pour<br />

réaliser cette tâche, les concepteurs se sont focalisés<br />

avant tout sur l’utilisation optimale des rubans de<br />

scie carbure. La commande intuitive permet à l’utilisateur<br />

d’ajuster tous les paramètres au type de ruban<br />

de scie utilisé. Le temps de coupe est ainsi réduit de<br />

jusqu’à 50 % selon le ruban de scie.<br />

Un autre atout de la nouvelle série KASTOtec : le<br />

système KASTOrespond. Celui-ci est capable, sans<br />

le moindre capteur supplémentaire, de détecter en<br />

permanence les forces qui s’exercent sur l’outil. Il<br />

utilise alors cette information de manière intelligente<br />

pour choisir la vitesse d’avance numérique optimale.<br />

Il en résulte une puissance maximale ménageant les<br />

outils.<br />

Par ailleurs, le leader technologique présentera également<br />

la KASTOspeed, une scie circulaire automatique<br />

hautement performante, spécialement conçue<br />

pour une utilisation rentable en grande série. Cette<br />

scie s’illustre également en service continu par sa<br />

grande fiabilité et ses excellents résultats. Grâce à<br />

la connexion au système robotisé KASTOsort, elle<br />

peut, de plus, être intégrée facilement dans un flux<br />

de matière obéissant à une commande centrale. La<br />

KASTOspeed se décline en deux variantes destinées<br />

au sciage de l’acier d’une part et des métaux non<br />

ferreux d’autre part. Par ailleurs, l’utilisateur a le choix<br />

entre deux dimensions avec une capacité de coupe<br />

de 90 ou de 153 millimètres (pour les produits ronds).<br />

La scie à ruban universelle KASTOwin sera également<br />

présente sur le stand. La série à succès a pour<br />

atout un équipement de série complet et un rapport<br />

qualité-prix très intéressant. Ces scies constituent<br />

Des cassettes, palettes ou cadres porteurs y sont utilisés<br />

comme supports de charge. Dotées d’une hauteur<br />

de chargement variable, les tours de stockage<br />

constituent une solution bien moins encombrante<br />

et donc davantage économique que le stockage au<br />

sol et les rayonnages à bras portants conventionnels.<br />

Elles se caractérisent, de plus, par leur grande<br />

efficacité. La manutention des supports de charge<br />

est assurée par un transstockeur avec traverse de<br />

levage.<br />

Cela assure des temps d’accès rapide et permet<br />

d’économiser de l’énergie – grâce également à des<br />

entraînements efficaces. Des stations de stockage<br />

et de déstockage peuvent se connecter de manière<br />

entièrement automatique à d’autres techniques de<br />

convoyage ou machines d’usinage afin d’optimiser<br />

le flux de matière au sein de l’entreprise.<br />

Avec le système de stockage UNITOWER, KASTO<br />

présente également son concept innovant d’alimentation<br />

en énergie et de stockage d’énergie. Ce<br />

système permet de transformer l‘excès d’énergie


MACHINES<br />

cinétique en courant électrique, de le stocker et de<br />

l’utiliser selon les besoins. Un système de régulation<br />

charge et décharge le réservoir d’énergie en fonction<br />

du processus en cours. Les utilisateurs peuvent ainsi<br />

réduire la puissance absorbée du transstockeur de<br />

plus de 50 % et, par ailleurs, planifier et travailler<br />

avec de plus petits postes de transformation, ce<br />

qui permet de réduire les coûts de fonctionnement<br />

et d’investissement. Les systèmes de stockage<br />

KASTO déjà existants peuvent également être équipés<br />

ultérieurement du concept de récupération et de<br />

stockage d’énergie.<br />

STUDER met une nouvelle machine sur le<br />

marché<br />

STUDER élargit son portefeuille de produits et commercialise<br />

une nouvelle machine : la Favorit. Elle<br />

dispose d'une distance entre pointes de 1600 mm<br />

Vous pensez qu'une grande machine STUDER<br />

dépasse votre budget ? Leader en termes de qualité-prix,<br />

la Favorit est utilisable universellement et,<br />

grâce à sa distance entre pointes de 1 600 mm, elle<br />

convient également aux pièces longues.<br />

les 3°, est conçue pour une broche de rectification<br />

extérieure et une broche de rectification intérieure<br />

entraînées par courroie.<br />

Le logiciel de rectification de STUDER est<br />

orienté sur la pratique avec ses fonctions<br />

StuderPictogramming éprouvées. Ainsi, même<br />

les utilisateurs peu formés savent rapidement<br />

programmer les cycles de rectification et de<br />

dressage. Par ailleurs, logiciel StuderGRIND,<br />

disponible en option, permet de programmer<br />

de manière efficace des applications spéciales<br />

comme le profilage de la meule pour des formes<br />

de pièces complexes. Le développement, la fabrication,<br />

le montage et le contrôle systématiques<br />

des produits STUDER sont axés sur le processus<br />

et répondent aux directives strictes des normes<br />

VDA 6.4 et ISO 9001.<br />

Une autre innovation vous attend au salon AMB à<br />

Stuttgart. Découvrez-la à l'inauguration le 18 septembre<br />

à 12h00 dans le Hall 5, Stand 5C12.<br />

WireDress® - Quand la rectification prend<br />

une dimension insoupçonnée<br />

Favorit – pour les grandes exigences et les petits<br />

budgets<br />

Cette rectifieuse cylindrique universelle CNC a été<br />

conçue pour la rectification de pièces unitaires et<br />

de séries. De plus, elle peut être automatisée.<br />

Différentes options telles que le système d'autocalibrage,<br />

le système d'équilibrage, le système<br />

de détection de contact et le système de positionnement<br />

longitudinal, permettent d'adapter à<br />

d’autres opérations d'usinage.<br />

La Favorit est une machine accessible à un prix<br />

très avantageux. Comme toutes les rectifieuses<br />

cylindriques STUDER, elle est équipée du banc<br />

de machine en Granitan ® massif, réputé pour sa<br />

précision extrême, sa performance et sa sécurité.<br />

Le carénage complet garantit une visibilité optimale<br />

du processus de rectification. La poupée<br />

porte-meule, qui s'ajuste automatiquement tous<br />

De toutes nouvelles possibilités s'ouvrent à la<br />

rectification avec des meules CBN à liant métallique<br />

et des meules diamant : grâce à WireDress ®<br />

de STUDER. Cette nouvelle technologie de dressage<br />

intégrant l'électroérosion permet non seulement de<br />

minimiser considérablement les temps morts, elle<br />

autorise le dressage de liants métalliques frittés<br />

dans la rectifieuse avec une précision extrême et à<br />

une vitesse de fonctionnement optimale. La société<br />

Fischer AG, établie à Herzogenbuchsee en Suisse,<br />

fabrique des broches haute précision. Elle utilise<br />

cette technologie depuis quelques mois pour ses<br />

opérations de rectification et elle ne peut pas dissimuler<br />

son enthousiasme.<br />

Alfred Mair, responsable de la technologie de<br />

rectification au sein de la société Fischer AG à<br />

Herzogenbuchsee, en Suisse, était face à un défi.<br />

L'objectif de FISCHER AG n'était pas seulement<br />

d'augmenter la productivité, mais aussi de repousser<br />

28 • Septembre 2018 • <strong>TRAMETAL</strong>


les limites dans les domaines de l'usinage par enlèvement<br />

de copeaux des matériaux durs et de la rectification<br />

des matériaux exotiques tels que le titane.<br />

TECHNOLOGY<br />

MACHINES<br />

SYSTEMS<br />

En outre, les clients sont de plus en plus exigeants en<br />

matière de qualité. Il était impossible de résoudre ce<br />

problème avec une rectifieuse conventionnelle. Alors<br />

que faire ? La solution était à portée de main : seulement<br />

60 km plus loin, chez STUDER à Steffisburg.<br />

C'est là que la rectifieuse cylindrique universelle<br />

CNC S41 est produite. Conçue spécialement pour<br />

les grandes pièces à usiner, la machine dispose de<br />

distances entre pointes de 1 000/1 600 mm et de<br />

hauteurs de pointes de 225/275 mm Avec des entraînements<br />

linéaires directs, elle permet d'effectuer<br />

l'usinage de haute précision de pièces d'un poids<br />

maximum de 250 kg.<br />

AMB STUTTGART<br />

HALL 10<br />

BOOTH C51<br />

La S41 permet naturellement d'usiner les petites et<br />

moyennes pièces avec la même efficacité. Toutefois,<br />

pour FISCHER, la pièce maîtresse est le système de<br />

dressage WireDress entièrement intégré. « L'intérêt<br />

pour nous, c'était de pouvoir utiliser des meules à<br />

liant métallique pour une qualité supérieure mesurable<br />

et reproductible, une productivité plus élevée,<br />

des options d'usinage plus universelles, une grande<br />

sécurité de processus et des coûts d'outillage<br />

réduits », explique Mair.<br />

Des espérances plus que comblées<br />

STUDER a configuré la S41 avec WireDress ® selon<br />

les souhaits de la société FISCHER AG. La machine<br />

a été équipée d'un produit maison innovant de la<br />

société FISCHER AG, une électro-broche de rectification<br />

extérieure spéciale à grande vitesse avec<br />

une dilatation axiale particulièrement faible. De plus,<br />

l'extrémité de l'électro-broche est chanfreinée à l'extérieur,<br />

ce qui permet pour la première fois facilite les<br />

usinages sans que l’arrière de la broche n’entre en<br />

contact avec la pièce avec des angles de pivotement<br />

contraires faibles.<br />

Notamment pour l'usinage de l'épaulement avec<br />

broche inclinée. La S41 est complétée par un système<br />

avec magasin de pièces et dispositif de manutention<br />

entièrement automatique, qui assure l'usinage<br />

en série entièrement automatique et de haute qualité<br />

des composants de précision en mode autonome.<br />

Conclusion de Monsieur Mair après une phase initiale<br />

de lancement de la machine conséquente : « Je suis<br />

époustouflé. Une rectification trois à cinq fois plus<br />

rapide qu'avec la technologie conventionnelle, avec<br />

une reproductibilité absolue, dans la plage de tolérances<br />

inférieure à 1 µm ! Je n'avais encore jamais vu<br />

quelque chose de semblable ! Je suis extrêmement<br />

impressionné. »<br />

Le secret dévoilé<br />

Mais comment fonctionne cette technologie de<br />

dressage ? Michael Klotz, chef des projets de<br />

*NOTRE SUCCÈS DÉPEND À 100 % DE VOTRE<br />

PRODUCTIVITÉ. PENSEZ-VOUS NE SERAIT-CE<br />

QU’UN INSTANT QUE NOUS LE COMPROMET-<br />

TRIONS ? C’EST POURQUOI NOUS AVONS<br />

MIS AU POINT NOS « MACHINES MULTI-BRO-<br />

CHES ». UN DÉBIT QUATRE FOIS SUPÉRIEUR,<br />

SANS AUGMENTER L’ENCOMBREMENT.<br />

be productive. be SW<br />

WWW.SW-MACHINES.DE


qui est enlevé ou réduit. Selon la forme géométrique<br />

du grain abrasif, soit il tombe, soit les grains abrasifs<br />

conservent tout leur caractère coupant. La meule<br />

dispose d'une saillie de grains haute pour une capacité<br />

de coupe maximale, des forces de rectification<br />

réduites et une inflammabilité minime.<br />

MACHINES<br />

développement chez Fritz Studer AG, nous fournit<br />

l'explication : « On sait que les meules de rectification<br />

à liant métallique sont nettement plus robustes<br />

et résistantes à la déformation lors de l'usinage de<br />

matériaux dont l'enlèvement des copeaux est difficile<br />

et qu'elles autorisent une productivité plus élevée.<br />

La problématique vient du fait que la capacité de<br />

dressage des liants métalliques dans la rectifieuse<br />

est très limitée avec les procédés conventionnels. En<br />

outre, il s'ensuit une usure élevée du dresse-meule<br />

associée à une capacité de coupe minime. Ce qui<br />

est incompatible avec une qualité d'usinage élevée<br />

et constante ainsi qu'un dressage convivial pour l'utilisateur.<br />

C'est la raison pour laquelle le « meilleur »<br />

liant, c'est-à-dire le liant métallique, est rarement<br />

utilisé. »<br />

Avec WireDress ® , il est désormais possible d'exploiter<br />

les propriétés du liant métallique. Avec une stabilité<br />

dimensionnelle optimale du liant, le dressage<br />

très précis de presque tous les profils est possible<br />

dans la plage de l'ordre du µm et avec des contours<br />

précis. On peut obtenir des intervalles de dressage<br />

longs. Un autre plus : l'usinage précis de géométries<br />

complexes ou extrêmement petites est désormais<br />

réalisable, ce qui n'était pas le cas jusqu'à présent ou<br />

n'était pas viable sur le plan économique. Par rapport<br />

à l'usinage de rectification avec des outils à liant en<br />

céramique, il est désormais possible d'enregistrer<br />

des augmentations significatives de la productivité<br />

de l'ordre d'au moins 30 %, voire plus par comparaison<br />

aux liants en résine. Une meule à liant métallique<br />

fritté permet même de franchir les limites, puisqu'il<br />

suffit de la dresser à nouveau dans la machine, alors<br />

qu'avec des meules galvaniques, on ne peut dépasser<br />

la limite qu'une seule fois. « Le fait de pouvoir<br />

franchir cette limite sans crainte, cela participe aussi<br />

à une meilleure rentabilité », ajoute Michael Klotz.<br />

Plusieurs facteurs de réussite<br />

« Du moment que l'on utilise une technologie adaptée,<br />

la sécurité du processus est également assurée.<br />

Dans le passé, nous étions obligés de nous rapprocher<br />

progressivement, patiemment, de ce type de<br />

résultats de rectification, que la stabilité des processus<br />

nous garantit aujourd'hui. Cela présente aussi<br />

l'avantage de pouvoir mieux calculer les coûts »,<br />

explique Alfred Mair. Il sait aussi que la bonne technologie<br />

ne se limite pas à la machine. Quels autres<br />

facteurs contribuent à un usinage reproductible dans<br />

une plage absolue de moins de 1 µm ? « Un local<br />

de production entièrement climatisé, ce qui assure<br />

notamment la stabilité thermique de notre broche,<br />

un outillage adapté, une technique de mesure ultramoderne,<br />

un système d'arrosage optimisé et naturellement<br />

un personnel parfaitement formé et motivé »,<br />

répond Alfred Mair.<br />

En collaboration avec des partenaires technologiques,<br />

STUDER a donc développé la technologie<br />

de dressage WireDress ® intégrée à la machine. Le<br />

dressage est exécuté à pleine vitesse de rectification<br />

de la meule. À la différence du dressage mécanique<br />

traditionnel ou du dressage externe par électroérosion,<br />

le dressage WireDress ® est réalisé par électroérosion<br />

à fil modifiée dans la rectifieuse, l'huile de<br />

rectification étant utilisée comme milieu diélectrique.<br />

Le dressage se déroule sans contact ni usure, sans<br />

aucun contact mécanique. Le dressage ne s'applique<br />

pas au grain abrasif, c'est le liant métallique<br />

En conclusion<br />

Pour la société Fischer AG, l'investissement dans la<br />

machine S41 dotée de la technologie WireDress ® a<br />

porté ses fruits. Pour certains matériaux, la productivité<br />

a même pu être augmentée jusqu'à 70 %. Ce<br />

que Monsieur Mair en pense : « Je suis convaincu<br />

que lorsque les experts entendront parler de cette<br />

technologie, le carnet de commandes de STUDER<br />

sera plein » Un autre avantage devrait intéresser<br />

particulièrement les ingénieurs et les constructeurs :<br />

non seulement il est possible de dresser les meules<br />

droites, mais aussi des profils très fins, ce que les<br />

30 • Septembre 2018 • <strong>TRAMETAL</strong>


meules à liant métallique ne permettaient pas avant<br />

cela. Cela ouvre de toutes nouvelles possibilités de<br />

conception pour les ingénieurs et même des horizons<br />

inattendus.<br />

Un des points forts probables du salon devrait être<br />

la présentation des technologies de polygonage et<br />

de tourbillonnage à haute vitesse. Elles démontrent<br />

leurs capacités exceptionnelles, de même que le<br />

nouveau logiciel d’usinage ChipMaster.<br />

Le meilleur des mondes INDEX<br />

Lors de l’AMB 2018, le groupe INDEX ne présente<br />

pas seulement des nouvelles machines et des<br />

technologies d’usinage innovantes. Les visiteurs<br />

du stand (hall 4, stand B31) pourront aussi découvrir<br />

le nouveau monde numérique d’INDEX. Par<br />

différents modules, iXworld contribue à améliorer<br />

la productivité de l’usinage et à augmenter durablement<br />

le succès économique des entreprises.<br />

MACHINES<br />

INDEX présente lors de l’AMB 2018 son concept<br />

de plateforme basé sur le Cloud iXworld et les premières<br />

applications qui assistent l’utilisateur dans<br />

de nombreux domaines. Les modules iXplore, iXshop,<br />

iXservices ou iX4.0 lui permettent d’obtenir<br />

une assistance numérique pour l’ensemble des<br />

process, des informations pour l’acquisition d’une<br />

machine, à l’utilisation, la maintenance et l’approvisionnement<br />

en pièces détachées pour celle-ci.<br />

Les solutions numériques proposées depuis longtemps<br />

par INDEX sont illustrées par son logiciel de<br />

simulation et de programmation « Machine Virtuelle/<br />

VMPro », ainsi que par la solution « WinFlexIPS »<br />

de TRAUB. Sur la base de la géométrie réelle et<br />

du logiciel de la machine, les redémarrages et<br />

usinages de pièces peuvent être planifiés, testés<br />

et optimisés préalablement avec l’automatisation<br />

intégrée dans la zone de travail d’usinage, en<br />

temps réel et avec une transmission intégrale à la<br />

machine réelle, le tout en dehors de la production.<br />

Le concept de commande iXpanel proposé depuis<br />

quelques temps déjà pour les machines INDEX et<br />

TRAUB sera également présenté en détail lors de<br />

l’AMB. Il offre un confort particulier et donne accès<br />

à une production en réseau.<br />

Tout ce merveilleux nouveau monde INDEX ne<br />

serait rien sans les machines INDEX et TRAUB,<br />

parmi lesquelles sept seront exposées sur le stand.<br />

Le produit phare sera l’INDEX G420 – un tout nouveau<br />

centre de tournage/fraisage spécial, qui se<br />

distingue par une stabilité exceptionnelle, un rapport<br />

très avantageux entre la zone de travail et les<br />

dimensions de la machine, ainsi qu’une structure<br />

conviviale et ergonomique. L’INDEX G420 à lui seul<br />

mérite le détour sur le salon.<br />

Il en va de même pour le<br />

tour INDEX MS22-L, un tour<br />

multibroche CNC en version<br />

poupée mobile unique<br />

au monde, qui permet de<br />

fabriquer efficacement et<br />

avec une stabilité élevée des<br />

pièces étroites.<br />

L’INDEX C200 est l’illustration<br />

des développements<br />

réalisés en matière<br />

d’automatisation. Le tour de<br />

production, en version nouveau<br />

concept, est présenté à l’AMB avec la cellule robotisée<br />

iXcenter, qui comprend un magasin de palettes<br />

vertical, qui facilite l’automatisation. Comme les<br />

autres dispositifs d’automatisation, iXcenter peut<br />

être intégré en option dans différentes machines<br />

de production d’INDEX et de TRAUB.<br />

Parmi les autres produits<br />

phares figure également le<br />

tour universel INDEX B400<br />

conçu pour l’enlèvement de<br />

copeaux précis et puissant<br />

sur des pièces comme des<br />

flasques ou arbres produits<br />

en petites séries ou à l’unité.<br />

Autre point fort : le tour multibroches<br />

INDEX MS40-8. Il<br />

possède huit broches qui lui<br />

permettent d’usiner dans des<br />

temps de cycle ultra-courts<br />

<strong>TRAMETAL</strong> • Septembre 2018 • 31


MACHINES<br />

des pièces complexes ou simples à partir de barres<br />

ou de lopins.<br />

Le tour à poupée mobile/poupée fixe TRAUB<br />

TNL20 est disponible en différentes configurations.<br />

C’est la version TNL20-9B qui sera présentée à<br />

l’AMB : grâce à l’axe B supplémentaire sur la tourelle<br />

supérieure, le TNL20-9Bpeut être utilisé pour<br />

l'usinage de pièces complexes et d'éléments de<br />

contours compliqués, quelle que soit la position<br />

d'angle. Cela s’applique aussi au tour à poupée<br />

fixe/poupée mobile TRAUB TNL32-7B avec un<br />

passage de barres de 32 mm, sept axes linéaires<br />

et un axe B supplémentaire.<br />

D’autres machines seront présentées à l’extérieur<br />

du stand sur le salon : sur le stand « Jeunes » dans<br />

l’atrium, un centre de tournage/fraisage INDEX<br />

G200 montre ses capacités. La broche de fraisage<br />

avec un attachement d’outil HSK-A40 permet des<br />

usinages de perçage et de fraisage complexes<br />

lorsqu’elle est alliée à un axe Y/B à suspension<br />

hydrodynamique. Chez le fabricant d'outils Paul<br />

Horn GmbH (hall 1, stand J18), le centre de tournage/fraisage<br />

INDEX R200 démontre que l’usinage<br />

à 5 axes sur les faces avant et arrière de la pièce à<br />

usiner permet de faire face à une diversité extrême<br />

de pièces tout en augmentant considérablement la<br />

productivité.<br />

DMG MORI LANCE SON DMC 1850V<br />

Le nouveau DMC 1850 V peut se targuer d’être le<br />

plus grand centre d'usinage vertical de DMG MORI. Il<br />

vient combler le fossé entre le DMC 1450 V et le DMF<br />

en matière de machines à colonne mobile.<br />

• En option SK 50 / HSK-A100 avec la broche<br />

power MASTER avec un couple max de 288 Nm.<br />

• Magasin toolSTAR avec 0.9 sec. De changement<br />

d’outil jusqu’à 120 outils.<br />

• Précision circulaire


exigences en matière d’usinage vertical », résume<br />

Markus Rehm. Cela rend la machine très flexible<br />

dans ses axes 3 et 4.<br />

Avec le DMC 1850 V, DMG MORI répond aux<br />

demandes du marché en matière de centre d'usinage<br />

vertical, avec une grande surface de travail et une<br />

charge de table élevée. Les amplitudes de courses<br />

sur les axes X, Y et Z de 1850 x 700 x 550 mm et<br />

une table de 2 160 x 750 mm sont idéales pour<br />

l’usinage de pièces de très grandes dimensions et<br />

pouvant peser jusqu'à 3 000 kg. Avec une ouverture<br />

de porte de 1 967 mm et une distance de<br />

677 mm entre l'ouverture de la porte et le centre<br />

de la table, la zone de travail est conçue ergonomiquement<br />

et facilement accessible.<br />

MASTER - indépendamment des performances<br />

opérationnelles.<br />

MACHINES<br />

La haute productivité du DMC 1850 V repose<br />

sur une grande variété de broches pour chaque<br />

domaine d'application, des courses rapides de<br />

42 m/min et une accélération de 5 m/s² dans<br />

tous les axes. La broche inlineMASTER est en<br />

standard. Il est possible d’équiper la machine<br />

avec des broches encore plus précises dont les<br />

vitesses peuvent atteindre 40 000 tr/min ou encore<br />

les broches powerMASTER pour un usinage<br />

intense dont le couple peut atteindre 288 Nm. Les<br />

modèles des broches MASTER sont disponibles à<br />

partir de la seconde moitié de 2019. DMG MORI<br />

accorde une garantie de 36 mois pour les broches<br />

La version standard du DMC 1850 V offre de l'espace<br />

pour 20 outils. Les magasins en option ont<br />

une capacité d’accueil de 120 postes. La longueur<br />

d'outil maximale est de 400 mm DMG MORI a<br />

positionné le système de changement d'outil hors<br />

de la zone de travail pour éviter les points de collision<br />

et les projections de copeaux. Des pentes<br />

abruptes de 35° dans le bâti de la machine, combinées<br />

au convoyeur de copeaux et au rinçage de la<br />

zone de travail garantissent une évacuation fiable<br />

des copeaux. Le rinçage du lit est disponible en<br />

option, améliorant ainsi davantage l’évacuation des<br />

copeaux.<br />

Stuttgart<br />

18.09.-22.09.2018<br />

Hall 1, Booth 1E71<br />

SPÉCIALISTE DU BRIDAGE.<br />

« Un système gagnant sur tous les points »<br />

Avec les systèmes de bridage « Zero-Point » d’AMF, économisez jusqu’à 90 % sur les temps de rééquipement<br />

pour que vos machines travaillent nettement plus longtemps ! Qu’attendez-vous ?<br />

Pour en savoir plus sur nos systèmes « Zero-Point » ou nos solutions d’automatisation,<br />

n’hésitez pas à nous contacter.<br />

ANDREAS MAIER GmbH & Co. KG, Fellbach (Allemagne)<br />

Demandez notre catalogue gratuit !<br />

www.amf.de<br />

AMF_Anzeige_175x125mm_Trametal_AMB_2018_FR.indd 1 28.06.18 14:47<br />

<strong>TRAMETAL</strong> • Septembre 2018 • 33


MACHINES<br />

Grâce aux entraînements par vis à billes sur les<br />

deux côtés dans tous les axes, le DMC 1850 V<br />

offre des qualités de surface impressionnantes<br />

et une précision circulaire inférieure à 5 μm<br />

sur les trois niveaux. Les systèmes de mesure<br />

de déplacement absolus directs en standard<br />

contribuent à cette précision autant que le<br />

concept de refroidissement innovant, notamment<br />

pour protéger contre les impacts thermiques.<br />

Les mesures de refroidissement comprennent le<br />

refroidissement du moteur ainsi que la bride de la<br />

broche de travail, le refroidissement du palier de<br />

l'écrou d'entraînement par vis à billes des axes Y<br />

et Z, le refroidissement du manchon des moteurs<br />

d'entraînement ainsi que la vis à billes entraîne les<br />

flasques d'appui des axes X, Y et Z. En outre, le<br />

DMC 1850 V dispose d'un refroidissement interne<br />

de l'entraînement par vis à billes de l'axe X et d'un<br />

refroidissement des rails de pression du guide<br />

linéaire en X, Y et Z. Ceci permet une grande<br />

précision à long terme de la machine.<br />

Quelles applications ? Cette technologie<br />

s’applique à toutes les matières difficiles : très dures<br />

ou très cassantes (alliages ferreux : aciers traités,<br />

chrome-nickel-molybdène, aciers de moules… ;<br />

autres matières : graphite, verre, quartz, siliciums,<br />

céramiques etc.).<br />

Parlons de l’aspect extérieur, le DMC 1850<br />

V - fusion entre design et technologie - attire<br />

tous les regards. La solution d’éclairage<br />

technologiquement à l’avant-garde met en lumière<br />

l'état de la machine. Le magasin d'outils peut<br />

alors être atteint de manière optimale et une vision<br />

parfaite de l’espace de travail est rendu possible<br />

à tout moment par les grandes vitres, présentes<br />

également sur le côté droit de la cabine. L'écran<br />

multi tactile mobile de 21,5" permet également à<br />

l'opérateur de voir en permanence dans la zone<br />

de travail. Côté commande, les clients peuvent<br />

choisir entre CELOS avec Siemens 840D solution<br />

line et CELOS avec HEIDENHAIN TNC 640.<br />

Il existe 3 principales applications pour cette<br />

technologie.<br />

Tout d’abord, le perçage de trous de très petits diamètres<br />

dans des matières difficiles. Par exemple,<br />

sur des plaques de silicium, le VU-5 peut percer<br />

avec un seul outil plus de 230 trous de diamètre<br />

0,5 mm sur une longueur de 10 mm, alors qu’en<br />

usinage conventionnel, on ne peut percer que trois<br />

trous avec le même outil.<br />

Avec le TONGTAI VU-5, TTGroup France<br />

rend l’usinage « ultrasonique » accessible<br />

Le VU-5 est disponible pour les essais clients<br />

Lorsqu’il s’agit d’usiner des matières très dures,<br />

avec les problèmes de fissures, de bavures, ou de<br />

matière qui s’écaille, l’usinage ultrasonique est la<br />

bonne solution. TTGroup propose l’une des rares<br />

machines du marché équipée de cette technologie :<br />

le Centre d’Usinage Vertical VU-5.<br />

Usinage Ultrasonique ? Le principe de l’usinage<br />

ultrasonique consiste à faire vibrer un outil<br />

verticalement à très haute fréquence, et ce,<br />

combiné avec une grande vitesse de rotation.<br />

L’outil utilisé étant recouvert d’abrasif diamant.<br />

Cette combinaison génère des impacts très<br />

courts sur la matière mais avec des vitesses de<br />

contact très élevées, ce qui réduit de manière très<br />

importante les efforts de coupe. Selon les matières,<br />

on constate des efforts de coupe diminués de 30<br />

à 300 %<br />

La seconde application concerne la finition de surface,<br />

voire le polissage. Par exemple, le polissage<br />

de métaux trempés ou de carbure de silicium permet<br />

d’obtenir de très bons états de surface avec<br />

des Ra de 0,2 µm. Sur des aciers inox, on parvient<br />

34 • Septembre 2018 • <strong>TRAMETAL</strong>


à descendre à 0,1 µm. Mais avec des matières<br />

plus tendres tels que l’aluminium, on arrive à ces<br />

mêmes états de surface.<br />

Enfin, la technologie ultrasonique est la solution<br />

pour l’usinage de matières difficiles. Par exemple,<br />

le perçage de trous dans du Quartz, ou du verre<br />

sans éclats, l’usinage de moules en céramique ou<br />

en graphite sans bavures ou éclats. Ces procédés<br />

se retrouvent dans toutes les industries (aéronautique,<br />

automobile, médical, moules et matrices,<br />

usinage du verre,)<br />

alternative assez économique par rapport au leader<br />

du marché, ce qui pourrait permettre à un certain<br />

nombre d’entreprises de se lancer dans cette<br />

technologie.<br />

Un assistant de fabrication numérique<br />

pour gérer la machine et le processus de<br />

fabrication<br />

EmcoNNECT est dédié à la connectivité et au travail<br />

en réseau dans un environnement de production. Il<br />

s’agit d’un assistant de fabrication numérique pour<br />

l’intégration complète du client et d’applications<br />

systèmes spécifiques dans le monde de la gestion<br />

de production et de machines. Les utilisateurs et<br />

leurs demandes sont au centre de chaque étape<br />

de la production : cela permet de structurer les<br />

procédures de fabrication plus efficacement tout<br />

en conservant les performances familières et<br />

fiabilisées des machines dans tous les modes de<br />

fabrication.<br />

MACHINES<br />

Le TONGTAI VU-5<br />

Cette machine est un centre vertical quasi standard.<br />

La technologie se situe dans les porte-outils<br />

développés par TONGTAI qui intègrent un système<br />

piézoélectrique permettant de générer des<br />

vibrations de 15 à 45 KHz. La broche de 20 000<br />

ou 24 000 tr/min, légèrement modifiée, permet<br />

d’alimenter les porte-outils et d’activer le système<br />

piézoélectrique.<br />

La machine est équipée d’un système d’apprentissage<br />

qui détermine automatiquement la fréquence<br />

de vibration à appliquer à l’outil.<br />

Mais le VU-5 reste une machine d’usinage, et il<br />

est possible de panacher, dans le magasin de 20<br />

ou 30 outils, des porte-outils standard avec des<br />

porte-outils ultrasoniques. On peut donc utiliser<br />

la machine pour d’autres opérations d’usinage<br />

classique.<br />

On peut essayer ?<br />

TTGroup France dispose d’un centre d’essais en<br />

Suisse dans lequel un VU-5 est disponible pour<br />

tous les essais clients. En effet, chaque problématique<br />

doit être testée avec différents paramètres<br />

afin d’arriver au meilleur compromis.<br />

L’usinage ultrasonique reste un marché très restreint<br />

en termes d’utilisateurs, un marché de<br />

niche. Cependant, TTGroup France propose une<br />

• emcoNNECT est standard sur toutes les machines<br />

équipées avec une CNC Siemens 840 D sl.<br />

• emcoNNECT est embarqué comme équipement<br />

standard sur tous les modèles de machines recevant<br />

une Siemens 840 D sl.<br />

<strong>TRAMETAL</strong> • Septembre 2018 • 35


MACHINES<br />

L’interface utilisateur a été développée en coopération<br />

avec les clients EMCO et un ingénieur en ergonomie.<br />

La gamme des commandes a été étendue<br />

par l’apport d’un écran tactile pour gérer la nouvelle<br />

interface opérateur. L’axe principal de l’étude portait<br />

sur la facilité d’emploi et l’intuitivité. emcoNNECT<br />

le permet avec des touches donnant directement<br />

accès aux fonctions les plus utilisées. Le système<br />

modulaire EMCO peut être utilisé pour mettre en<br />

œuvre des solutions d’une grande souplesse pour<br />

des clients et leurs applications particulières.<br />

Le panneau de commande EMCO a été redessiné<br />

pour accueillir les fonctions et les possibilités<br />

supplémentaires d’un écran tactile. Les utilisateurs<br />

peuvent démarrer dans un environnement<br />

qu’ils maitrisent déjà et ainsi avoir accès aux deux<br />

espaces de travail.<br />

En outre de l’écran tactile et du nouveau panneau<br />

de contrôle, l’interface machine emcoNNECT comprend<br />

un clavier de PC en acier inoxydable résistant<br />

à l’eau et à la poussière, pour pouvoir taper des<br />

textes et des données à volonté.<br />

La plateforme matérielle emcoNNECT consiste en<br />

un écran tactile industriel de 22 pouces combiné<br />

avec un PC industriel. emcoNNECT peut être<br />

rapidement et facilement mis à jour et configuré (la<br />

mise à jour se fait par téléchargement à partir de la<br />

page d’accueil) et se trouve donc pré-équipé pour<br />

accepter n’importe quel équipement futur.<br />

Dans sa version basique, emcoNNECT comprend :<br />

que les cycles technologiques (par exemple tournage<br />

excentré, usinage d’engrenages, filetage au<br />

tour, etc.) seront regroupés sous emcoNNECT.<br />

Pour développer de nouvelles applications et<br />

pour de nouvelles fonctions sur les applications<br />

existantes, en particulier au niveau de la connectivité,<br />

de l’intégration dans des environnements de<br />

production automatisés, de modèles de données<br />

physiques, d’affichage et d’analyse des données,<br />

EMCO compte sur son partenariat étroit avec l’Institute<br />

of Production Engineering de Vienne.<br />

Une machine, deux fois plus de<br />

possibilités<br />

La réunion de deux sources lasers dans une seule<br />

machine donne naissance au LS900 EDGE, qui<br />

combine les capacités de deux machines. Le<br />

LS900 EDGE doit sa puissance aux deux sources<br />

lasers qui le composent : dotée d’une source CO2<br />

et d’une source fibre, il est capable de graver deux<br />

fois plus de matériaux que les autres machines de<br />

gravure laser.<br />

Du papier à l’acier inoxydable… La source laser<br />

Fibre est puissante car générée et transportée<br />

par une fibre optique. Elle permet de marquer les<br />

matériaux tels que l’aluminium ou encore l’acier<br />

inoxydable. La source laser CO2 est quant à elle<br />

générée par un mélange de gaz et d’électricité, ce<br />

qui lui permet une efficacité sur des matériaux plus<br />

délicats comme du verre, ou du plastique. L’alliance<br />

• Une application pour un passage en revue rapide<br />

des données machine<br />

• Une application pour afficher la documentation<br />

de la machine, incluant le service après-vente et<br />

les pièces détachées, les manuels de programmation,<br />

etc.<br />

• Un calculateur de paramètres de coupe<br />

• Une application qui informe l’utilisateur de l’état<br />

d’avancement de la production en cours et qui<br />

renseigne sur le taux de rendement global (TRG).<br />

• Une calculatrice de poche évoluée<br />

• Une fonctionnalité de prise de notes permettant à<br />

des opérateurs d’échanger des messages<br />

• Une application de configuration et de connexion<br />

au réseau<br />

• Une application d’accès à distance (pour un<br />

accès rapide aux applications du bureau)<br />

• Une application pour le support SAV via la maintenance<br />

à distance (activée sur demande du client)<br />

Le nombre des applications disponibles est en<br />

augmentation constante. Par exemple, la prochaine<br />

application qui sera bientôt accessible sera une<br />

connexion directe à un système MES pour un planning<br />

détaillé de production et des fonctionnalités<br />

MDE et BDE complètes. En outre, la mise en place<br />

d’un processus d’usinage spécifique au client ainsi<br />

de ces deux technologies dans une seule machine<br />

rend possible la réalisation d’un marquage fortement<br />

contrasté, d’un effet de nuance ou encore<br />

d’un dégradé, sans aucune intervention de l’opérateur.<br />

Une solution ergonomique pour gagner en<br />

productivité.<br />

Le design du LS900 EDGE est ergonomique et<br />

offre un confort d’utilisation optimal: son concept<br />

d’ouverture frontale Front Loading et le panneau de<br />

commande LCD intégré permettent de sélectionner<br />

les travaux à graver directement sur la machine, et<br />

de lancer rapidement la gravure. Le gain de temps<br />

réalisé par la simplicité de la machine permet<br />

de maximiser la productivité. Tendre vers le zéro<br />

36 • Septembre 2018 • <strong>TRAMETAL</strong>


défaut, en toute simplicité… Afin de garantir un<br />

rendement optimal, Gravograph a développé un<br />

logiciel de pilotage rapide et performant.<br />

Grâce à son interface intuitive, Gravostyle permet<br />

une composition rapide des travaux nécessitant à a<br />

fois l’intervention de la source Fibre et de la source<br />

CO2. La fonction Point’n Shoot assure un réglage<br />

rapide et sans erreur grâce à un pointeur lumineux.<br />

Un autofocus unique sur le marché ajuste le tir<br />

même dans les endroits difficiles à atteindre. Afin<br />

de garantir la facilité d’utilisation et la satisfaction<br />

de ses clients, Gravograph innove autrement en<br />

proposant une nouvelle machine laser bi-source<br />

composée de deux technologies approuvées par<br />

les industries les plus exigeantes.<br />

Mécanuméric équipe les fablabs<br />

Parmi les premiers acteurs à investir le marché<br />

des fablabs il y a quelques années avec sa gamme<br />

CHARLYROBOT, MÉCANUMÉRIC spécialiste de<br />

la machine-outil à commande numérique, a déjà<br />

équipé de nombreux fablabs en France et à l'international.<br />

Encore peu connus il y a quelques<br />

années, les fablabs ou « laboratoire de fabrication<br />

» se développent de manière exponentielle<br />

partout dans le monde, y compris au sein même<br />

des entreprises.<br />

des idées et démarrer des projets, ils se sentent<br />

libres et la notion de hiérarchie est gommée », analyse<br />

Emilie PAIS, responsable de la communication<br />

de MÉCANUMÉRIC.<br />

Forte de son expérience sur les machines à<br />

commande numériques industrielles dédiées<br />

au secteur du design, de l’aéronautique, du<br />

bâtiment, …, MÉCANUMÉRIC propose aujourd’hui<br />

une gamme de machines multi-technologies<br />

spécialement dédiées aux fablabs : - DMC 300,<br />

DMC 600, DMC 6120 : mini-centres d’usinage<br />

précis, performants, équipés d’un meuble technique<br />

dédié, - 2U et 4U : mini-fraiseuses polyvalentes<br />

et simples d’utilisation, - LABJET : machine de<br />

découpe au jet d’eau très haute pression (4 000<br />

bars) aux performances industrielles et adaptée à<br />

tous types de matériaux (mousses, caoutchoucs,<br />

cuirs, titane, granit, verre…) - QUICK LAS :<br />

machine laser pour la découpe ou le marquage<br />

MACHINES<br />

« Le concept de fablabs est particulièrement<br />

adapté aux entreprises industrielles : c’est un lieu<br />

de création qui permet de stimuler et d’accélérer<br />

l’innovation. Plus qu’un simple local technique, les<br />

fablabs « corporate » sont des catalyseurs de cohésion<br />

et de collaboration : les salariés osent porter<br />

particulièrement adaptée aux travaux fins, précis<br />

et rapides sur différents matériaux. - 4T : tour à<br />

commande numérique pour réaliser les opérations<br />

de dressage, chariotage, perçage, filetage… sur<br />

métaux et matériaux tendres.<br />

Parmi les derniers fablabs équipés par<br />

MECANUMERIC : CreativeLAB Renault<br />

(Guyancourt), Fablab Continental Automotive<br />

(Toulouse), Fablab Venezia (Venise, Italie), Fabritech<br />

(Fablab de l’Ecole Nationale Supérieure d’architecture<br />

de Saint-Etienne), Protolab (Fablab de l’Ecole<br />

Supérieure d’Art de Clermont-Ferrand). Consciente<br />

des besoins croissants des « makers » pour des<br />

machines simples d’utilisation, performantes et<br />

polyvalentes, MÉCANUMÉRIC continue d’innover<br />

et proposera bientôt un pack sur-mesure dédié aux<br />

fablabs et réunissant toutes les machines nécessaires<br />

pour faire de la découpe, du tournage, de la<br />

gravure, et de l’impression additive. •<br />

<strong>TRAMETAL</strong> • Septembre 2018 • 37


MACHINES<br />

La production connectée de<br />

pièces pour l’automobile<br />

Par Martin Burkhardt<br />

Le groupe allemand EMAG présentera<br />

cette année au salon AMB à Stuttgart<br />

l'éventail complet de ses technologies.<br />

Les visiteurs verront sur le stand<br />

de ce constructeur toute une série de<br />

solutions de production qui assurent<br />

la qualité et l'efficacité dans différents<br />

domaines. Basés sur l'étendue des<br />

technologies du groupe, les processus<br />

d’usinage présentés vont de la pièce<br />

brute jusqu'à l'usinage ultra-fin.<br />

Une machine à double rendement<br />

Le VL 1 TWIN pour les composants de diamètre<br />

pouvant atteindre 75 millimètres dispose de deux<br />

broches principales qui usinent simultanément deux<br />

composants identiques. Selon le constructeur, pour<br />

cette machine, la précision, le dynamisme et la<br />

sécurité des processus sont les arguments centraux.<br />

Ses deux broches de travail pick-up (9,9 kW / 136<br />

Nm avec 40% ED), permettent de charger deux<br />

pièces à usiner identiques sur le convoyeur à bande,<br />

et à les transporter dans l'espace de travail pour les<br />

usiner simultanément. Le diamètre et la longueur<br />

(en sens X/Z) des deux composants peuvent être<br />

Nombreux sont les sous-traitants de l’industrie<br />

automobile qui se posent la question : comment<br />

augmenter l'efficacité lors de la fabrication des<br />

composants complexes et quel rôle joue en cela<br />

la numérisation des moyens de production ?<br />

EMAG apportera des réponses à ces questions en<br />

montrant plusieurs solutions sur des machines haute<br />

performance en pleine action, notamment le centre<br />

de tournage pick-up à double broche VL 1 TWIN,<br />

destiné à la production de pignons, de cames, de<br />

douilles et d'autres composants. L'avancée de la<br />

numérisation dans la technologie de production<br />

constitue un autre thème central de la présence de<br />

la société sur ce salon. Les spécialistes présenteront<br />

des solutions logicielles perfectionnées qui surveillent<br />

et analysent la production de manière ciblée. Il en va<br />

de même pour une nouvelle application de service<br />

après-vente qui fonctionne avec toutes les machines<br />

Emag et facilite la prise de contact avec son service<br />

après-vente en cas de problème technique ou pour<br />

la demande de pièces de rechange.<br />

Le centre de tournage VL 1 TWIN usine deux composants<br />

identiques simultanément.<br />

corrigés de manière indépendante, car les corps de<br />

poupée sont indépendants et peuvent se déplacer<br />

de manière entièrement autonome. Combiné avec un<br />

système de mesure de course directe (règle linéaire<br />

sous verre), le moteur linéaire dans l'axe X assure<br />

38 • Septembre 2018 • <strong>TRAMETAL</strong>


plus de dynamisme, de précision, de répétition et de<br />

constance. Le banc de machine robuste en béton<br />

polymère Mineralit® ainsi que les guidages linéaires<br />

à rouleaux de taille 45 assurent la stabilité requise<br />

pendant le tournage. En complément, Björn Svatek,<br />

Sales & Marketing Director Modular Solutions chez<br />

Emag, a expliqué : « Nous pouvons également<br />

assembler entre eux plusieurs VL 1 TWIN à l'aide du<br />

système TrackMotion, ou utiliser la machine dans<br />

des lignes de fabrication à technologie multiple. Cela<br />

permet de fabriquer des pièces complètes de cames,<br />

de roues planétaires et solaires, de douilles ou de<br />

bagues à rouleaux, par un processus très sécurisé ».<br />

MACHINES<br />

L'application Internet MultiMachineMonitor donne une<br />

vue d'ensemble de toutes les machines utilisées dans la<br />

production.<br />

Un nouvel atout pour le service<br />

après-vente<br />

La présentation de la nouvelle application ServicePlus<br />

pour les Smartphones et les tablettes montre que le<br />

service après-vente est également un sujet d’importance<br />

pour Emag, car, elle simplifie la communication<br />

entre l'utilisateur et les collaborateurs SAV. En<br />

effet, l'opérateur de la machine ouvre simplement<br />

l'application et scanne un code QR se trouvant sur la<br />

machine. Il demande ensuite via le logiciel un rappel<br />

du SAV ou lance une demande de pièce de rechange.<br />

Ainsi, les techniciens savent immédiatement de<br />

quelle machine il s'agit et ils connaissent sa configuration<br />

précise. Sur demande, il est même possible<br />

d’équiper l'application d'une fonction de téléphone<br />

vidéo, qui permet à l'opérateur de la machine d’enregistrer<br />

un problème en direct avec la caméra, pour le<br />

présenter au technicien SAV.<br />

Aperçu dans l'espace de travail avec les deux broches<br />

principales pick-up.<br />

Présence d’Emag au salon AMB 2018 de Stuttgart<br />

en Allemagne: Hall 4, Stand 4B51 •<br />

Sur le chemin de la Smart Factory<br />

La présentation de différents logiciels de prévision et<br />

de surveillance de la production constitue un autre<br />

point fort sur le stand d'Emag. L'application Internet<br />

MultiMachineMonitor offre par exemple une vue<br />

d'ensemble rapide de toutes les machines dans la<br />

production, alors que le MachineStatus donne des<br />

chiffres clés pour obtenir des indications concernant<br />

la productivité. Après leur présentation l'année<br />

dernière au salon EMO, ces deux applications avaient<br />

été intégrées dans un programme de développement<br />

ciblé, dans le but de les simplifier. Un des résultats<br />

offre maintenant la possibilité de présenter plus<br />

clairement un grand nombre de machines et un<br />

diagramme permet de comparer les données de<br />

différentes machines.<br />

L'application ServicePlus facilite la communication entre<br />

l'utilisateur et le SAV.<br />

<strong>TRAMETAL</strong> • Septembre 2018 • 39


MACHINES<br />

Un usinage de haute<br />

performance à tout moment<br />

Par Martin Burkhardt<br />

Le fabricant espagnol Soraluce, est membre de DanobatGroup, la division machinesoutils<br />

de l'un des groupes d'entreprises les plus importants d'Europe, la Corporación<br />

Mondragón. La société s’appuie sur près d'une vingtaine d'usines de fabrication<br />

de haut niveau en Espagne, en Allemagne, au Royaume Uni et aux États-Unis, ainsi<br />

qu’un Centre d'Excellence en Allemagne, Bimatec Soraluce, exposant important au<br />

salon AMB de Stuttgart.<br />

NAvec un effectif de 1 300 employés, DanobatGroup<br />

fournit une offre multi-technologique complète et<br />

compétitive, et a réalisé en 2016 un chiffre d'affaire<br />

d'environ 260 millions d'euros. Dans son domaine le<br />

fabricant a une expérience longue de plus de 55 ans,<br />

et il annonce avec fierté plus de 2 500 machines vendues,<br />

dont presque la moitié sur le marché allemand.<br />

Le centre R&D de la marque européenne occupe plus<br />

de 140 ingénieurs et bénéficie actuellement d’un<br />

budget qui s'élève à environ 8 % du chiffre d'affaires.<br />

Machine à fraiser compacte à banc fixe Soraluce TA-A.<br />

Le développement d’une machine<br />

intelligente<br />

Soraluce considère le service client comme l’une des<br />

bases de son activité a fait un grand pas en avant<br />

en 2015 en créant un plan quinquennal de développement<br />

de technologies intelligentes, partiellement<br />

déjà développées et mises en œuvre. En grande<br />

partie, ces nouveaux développements sont mis en<br />

œuvre en impliquant des clients et des utilisateurs<br />

finaux. D’ailleurs, en 2016 cette politique a permis à<br />

Soraluce de répondre à leurs demandes par la création<br />

d’une machine au design nouveau et innovant.<br />

La guerre aux vibrations<br />

Le système DAS+ breveté est une autre innovation<br />

jugée majeure chez Soraluce et offre aux machinesoutils<br />

des technologies innovantes dans le domaine<br />

du fraisage et du perçage, pour éviter les vibrations,<br />

quelle que soit leur source. En effet, DAS+<br />

mesure et contrôle indépendamment la production<br />

et les fréquences qui ont lieu pendant les processus<br />

d’usinage, en détectant les vibrations dès le début.<br />

Plusieurs actionneurs spécialement développés et<br />

soumis au contrôle du bélier, créent une force d’oscillation<br />

qui s’oppose à la vibration en réglant la vitesse<br />

de la broche au moyen de la fonction SSV. Il en<br />

résulte un usinage doux et optimisé sur toute la surface<br />

de travail, sans intervention d’un opérateur, et<br />

40 • Septembre 2018 • <strong>TRAMETAL</strong>


permettant d’obtenir une augmentation des résultats<br />

de coupe pouvant atteindre 300% et une réduction<br />

de la durée du temps d’usinage de 45%.<br />

Fraiseuse à tour Soraluce FP.<br />

Eviter la cassure d’outil<br />

Grâce à la fonction de contrôle adaptatif de l’avance<br />

de l’outil, appelée Adaptive Control , la cassure d’outil<br />

de fraisage au moment d’entrer dans la pièce à usiner,<br />

ou lors d’une coupe avec des interruptions, fait<br />

désormais partie du passé. Plus facile à utiliser que les<br />

systèmes de contrôle adaptatif standard, la fonction<br />

est pratique et utile, tout en permettant de changer les<br />

réglages pendant l’opération d’usinage. La compensation<br />

dynamique du bélier Ram Balance est également<br />

un nouveau développement breveté pour optimiser la<br />

précision de la machine directement en cours d’usinage.<br />

Sans l'assistance d’un opérateur de la machine,<br />

l’outil est disposé de manière perpendiculaire ou parallèle<br />

à 100% par rapport à l'axe d’usinage. La position<br />

actuelle de l’outil est contrôlée grâce à un système de<br />

mesure direct intégré sur le bélier de la machine et la<br />

correction par un ajustement angulaire dynamique de<br />

la console. L’ajustement de la console est obtenu au<br />

moyen d’un axe CN supplémentaire installé sur la partie<br />

postérieure de celle-ci et permet la compensation<br />

dans les deux sens, indépendamment des divers poids<br />

des tiges, des têtes de fraisage et autres outils. Ram<br />

Balance permet de disposer d’une droiture homogène<br />

de 0,02 mm du bélier pendant tout le trajet, jusqu’à<br />

1900 mm.<br />

Toutes ces technologies d’usinage et de contrôle supplémentaires<br />

ont été développées en collaboration<br />

avec des utilisateurs de machines, pour faciliter la<br />

production quotidienne des pièces à usiner. Par ailleurs,<br />

il est possible de faire une analyse à long terme<br />

fournissant un rapport de l’opération de la machine<br />

et le processus de fabrication actuels pour optimiser<br />

le processus d’usinage et la consommation d'énergie.<br />

Présence à l’AMB, Stuttgart 2018: Hall 9, Stand A71 •<br />

Entrez dans la<br />

réalité numérique<br />

25 e SALON INTERNATIONAL<br />

TECHNOLOGIQUE DU TRAVAIL DE LA TÔLE<br />

23 – 26 OCTOBRE 2018<br />

HANOVRE, ALLEMAGNE<br />

• Tôle, tubes, profilés<br />

• Manutention<br />

• Formage<br />

• Produits finis, pièces,<br />

assemblages<br />

• Tronçonnage, coupe<br />

• Assemblage, soudage<br />

• Travail de la tôle flexible<br />

www.euroblech.com<br />

• Usinage des tubes /<br />

profilés<br />

• Matériaux composites<br />

• Traitement de surface<br />

de la tôle<br />

• Outils, matrices<br />

• Systèmes CFAO, FIO /<br />

Traitement des données<br />

Organisateurs:


EQUIPEMENTS<br />

Des équipements de production<br />

à l’AMB<br />

par Dominique Dubois<br />

d.dubois.trametal@gmail.com<br />

De nouveaux champs d’application pour<br />

les robots collaboratifs<br />

OnRobot, société née de la récente fusion des acteurs<br />

internationaux On Robot, OptoForce et Perception<br />

Robotics, présente ses tout nouveaux produits.<br />

Les pinces « Gecko Gripper », « Polyskin<br />

Tactile Gripper » et « RG2-FT », de<br />

même que la mise à niveau technique<br />

de la gamme existante<br />

de capteurs de force/couple<br />

« HEX » basés sur la technologie<br />

OptoForce, ouvriront de<br />

nouveaux champs d’application<br />

aux robots collaboratifs tout en<br />

facilitant leur mise en œuvre.<br />

Sur ce segment de marché à<br />

forte croissance, OnRobot se<br />

positionne donc d’emblée en<br />

tant que fournisseur innovant<br />

et unique pour toutes les applications<br />

collaboratives. « Les robots collaboratifs<br />

peuvent devenir la norme dans tous les domaines<br />

de l’automatisation industrielle », déclare Enrico Krog<br />

Iversen, PDG d’OnRobot. « Pour les aider à libérer<br />

leur potentiel, nous souhaitons passer à l’étape supérieure<br />

en rendant les solutions collaboratives encore<br />

plus faciles à mettre en œuvre et en leur trouvant des<br />

champs d’application entièrement nouveaux. ».<br />

génèrent d’importantes forces de van der Waals.<br />

Pour sa technologie « Gecko Gripper », OnRobot<br />

commercialise sous licence un concept initialement<br />

développé par le Jet Propulsion Laboratory (JPL) de<br />

la NASA. Cette solution unique et rapide rend inutile<br />

le recours à des pinces à vide et, par conséquent, à<br />

un système à air comprimé, pour la manutention de<br />

grands objets plats. Contrairement aux pinces à vide,<br />

la « Gecko Gripper » peut également manipuler sans<br />

problème des pièces perforées ou poreuses telles<br />

que des cartes de circuits imprimés. Elle est compatible<br />

avec les bras robotiques Universal Robots et<br />

Kawasaki. Son haut degré d’innovation a permis au<br />

système de se classer parmi les trois finalistes du<br />

célèbre IERA Award cette année.<br />

Sensibilité accrue pour les pièces exigeantes<br />

La « Polyskin Tactile Gripper » est également le fruit<br />

de Perception Robotics, chef de file de l’innovation.<br />

Cette solution est spécialement conçue pour une<br />

préhension sensible : les deux doigts peuvent être<br />

alignés individuellement et leur extrémité est munie<br />

de capteurs tactiles intégrés. La pince est ainsi à<br />

même d’évaluer précisément le type de surface<br />

des pièces et d’adapter ses processus de préhension<br />

en conséquence. Ces propriétés représentent<br />

Un système de préhension inspiré du gecko et de<br />

la technologie de la NASA<br />

Le « Gecko Gripper », par exemple, offre une approche<br />

totalement inédite. Cette pince a été développée par<br />

la start-up Perception Robotics, qui fait désormais<br />

partie d’OnRobot. S’inspirant de la nature, elle utilise<br />

le même système d’adhérence que les pattes<br />

du gecko pour la préhension. Des millions de fibres<br />

ultrafines adhèrent ainsi à la surface de la pièce et<br />

42 • Septembre 2018 • <strong>TRAMETAL</strong>


un enrichissement fondamental, en particulier pour<br />

les pièces fragiles ou irrégulières. La Polyskin Tactile<br />

Gripper est elle aussi compatible avec les bras robotiques<br />

Universal Robots et Kawasaki.<br />

vêtements et d'accessoires spécifiquement étudiés<br />

pour des environnements extrêmes de travail. A une<br />

époque où les étés sont de plus en plus chauds,<br />

voire caniculaires, Techniche s'impose donc comme<br />

le partenaire incontournable des professionnels dont<br />

les équipes travaillent dans des conditions difficiles :<br />

BTP en extérieur, usines, fonderies, tunnels, etc...<br />

Ses vêtements et accessoires aux designs variés,<br />

taillant du XS au XXXL, offrent un grand confort thermique<br />

et sont adaptés aux environnements secs ou<br />

humides. Ils se déclinent en version standard, haute<br />

visibilité et résistance au feu.<br />

EQUIPEMENTS<br />

Vestes, débardeurs et accesoires frais<br />

Une pince pour un assemblage précis<br />

OnRobot lance également une variante de sa pince<br />

RG2 déjà bien établie. La « RG2-FT » embarque des<br />

capteurs de force/couple ainsi qu’un capteur de<br />

proximité qui détecte avec précision l’état des objets.<br />

La pince anticipe les risques de chute de ces derniers,<br />

d’où une manipulation encore plus sûre tant pour le<br />

personnel que pour les pièces. Idéal pour l’assemblage<br />

de précision, ce modèle est compatible avec les<br />

robots légers Universal Robots et KUKA. Installation<br />

rapide des capteurs La gamme de capteurs de force/<br />

couple « HEX » d’OnRobot reposant sur la technologie<br />

OptoForce n’est certes pas une nouveauté, mais<br />

fait l’objet d’une mise à niveau technique majeure.<br />

Les innovations sont principalement destinées à en<br />

faciliter l’installation et le maniement. Le montage est<br />

désormais 30 % plus rapide, en grande partie grâce<br />

à une protection contre les surcharges directement<br />

intégrée au capteur. Il n’est donc plus nécessaire de<br />

la retirer ni de la monter séparément lors de la fixation<br />

au bras robotique. Le poids du capteur a de plus été<br />

réduit de 20 %. À cela s’ajoute une nouvelle bague<br />

d’étanchéité améliorée qui assure une meilleure<br />

protection des produits « HEX » contre la poussière<br />

ou l’eau présente dans l’environnement.<br />

Techniche : une gamme complète de<br />

vêtements rafraîchissants<br />

Les produits Techniche sont véritablement uniques.<br />

La marque parvient à se distinguer par une gamme<br />

extrêmement complète de produits anti-chaleur : des<br />

vestes, débardeurs, bandanas et casquettes, mais<br />

aussi des tapis et des manteaux rafraîchissants pour<br />

chiens. Et surtout, la marque propose une gamme de<br />

Veste rafraichissante de sécurité haute visibilité<br />

Destinée aux professionnels des métiers extérieurs<br />

et de chantier, cette veste procure de 5 à 10 heures<br />

de fraîcheur. Elle est dotée de nombreuses poches<br />

et répond à la norme ANSI Classe 2 et ISO 20471<br />

Classe 2. Accessoires : foulards, bandanas, bracelets,<br />

et bonnets frais. Le protège-nuque pour casque<br />

Banwear Hyperkewl soulage de la chaleur lors des<br />

travaux en extérieur au soleil. Il se fixe facilement<br />

à l’intérieur d’un casque de chantier en plus d'être<br />

résistant au feu. Le foulard rafraîchissant Hyperkewl<br />

Deluxe, en coton et qui se ferme par une attache,<br />

procure de 5 à 10 heures de fraîcheur.<br />

Des vêtements certifiés pour travailler en toute<br />

sérénité<br />

Les vêtements Techniche ont fait l'objet de nombreux<br />

tests et certifications par des laboratoires internationaux<br />

: • Protection ultraviolet (norme EN 13758)<br />

pour les vêtements avec protection UV • Haute<br />

visibilité (norme EN 20471, classe 2), pour les vêtements<br />

de sécurité • Résistance au feu (ASTM F1506,<br />

NFPA70E HRC/2, NFPA1975, NFPA2112, OSHA 29<br />

CFR 1910.269, EN531) pour les vêtements Banwear<br />

• Résistance électrostatique (norme EN 1149) pour<br />

les vêtements de protection.<br />

Cinq technologies pour rester au frais<br />

Les vêtements Techniche font appel à cinq technologies<br />

différentes, selon les situations dans lesquelles<br />

ils doivent être utilisés. • Hyperkewl. Les<br />

vêtements Hyperkewl, très populaires, sont destinés<br />

aux équipes travaillant sous le soleil. Le tissu rafraîchissant<br />

Hyperkewl absorbe, stocke et restitue l’eau<br />

par évaporation : il suffit donc de plonger le vêtement<br />

dans l’eau pour profiter de la fraîcheur pendant 5 à<br />

10 heures. • Coolpax. Cette technologie repose sur<br />

un matériau à changement de phase. Celui-ci utilise<br />

un liquide en carbone qui gèle à 14°C et reste<br />

à cette température pendant 2 à 3 heures. Cette<br />

solution est idéale dans les environnements fermés<br />

comme les tunnels, usines ou fonderies. • Drykewl.<br />

Les vêtements Drykewl sont dotés de la technologie<br />

Hyperkewl, mais n’ont pas besoin d’être plongés<br />

<strong>TRAMETAL</strong> • Septembre 2018 • 43


EQUIPEMENTS<br />

dans l’eau. À la place, on fait uniquement tremper<br />

l’insert Hyperkewl fourni avec chaque vêtement. •<br />

H2O. La veste rafraichissante H2O fonctionne sur un<br />

principe d’insert d’eau gelée. • Cool Towel Pro. La<br />

serviette Cool Towel Pro est faite de PVA, un tissu très<br />

absorbant qui restitue l’eau par évaporation.<br />

Universal Robots, acteur du marché<br />

de la robotique collaborative, lance sa<br />

technologie de cobots nouvelle génération<br />

La gamme e-Series signée Universal Robots intègre<br />

un capteur de force et de couple et offre une<br />

expérience utilisateur améliorée grâce à une nouvelle<br />

tablette d’apprentissage qui s’adapte à son utilisateur<br />

et des fonctions de sécurité étendues.<br />

Les nouveaux robots collaboratifs phares e-Series<br />

d’Universal Robots, le pionnier du marché des<br />

robots collaboratifs, sont le fruit d’une démarche<br />

d’amélioration continue de la technologie innovante<br />

du groupe. Conforme aux toutes dernières normes<br />

ISO relatives à la sécurité, la gamme e-Series inclut<br />

des avancées technologiques qui accélèrent le<br />

développement d’une grande diversité d’applications<br />

tout en simplifiant au maximum la programmation et<br />

le déploiement. « Notre plate-forme e-Series s’appuie<br />

sur nos années d’expérience en tant que leader sur le<br />

marché des robots collaboratifs, conjuguées à notre<br />

philosophie globale d’approche de nos produits :<br />

donner des moyens d’action, rendre les choses<br />

simples et accessibles à tous », explique Jürgen von<br />

Hollen, Président d’Universal Robots. « La technologie<br />

sur laquelle repose la gamme e-Series, ainsi que notre<br />

écosystème exclusif Universal Robots+, offriront aux<br />

utilisateurs bien plus de flexibilité et de simplicité<br />

opérationnelle, et leur permettront ainsi d’améliorer<br />

significativement le rendement de leur production. »<br />

Un large éventail d’améliorations<br />

Le capteur de force et de couple intégré apporte à la<br />

gamme e-Series un degré de précision supérieur et<br />

une sensibilité accrue, nécessaires aujourd’hui dans<br />

le déploiement d’un nombre croissant d’applications.<br />

Une interface utilisateur intuitive et tactile, totalement<br />

repensée, réduit la charge cognitive et accélère le<br />

développement de programmes en simplifiant le<br />

flux de programmation. Cette dernière se réduit à<br />

présent à quelques clics sur un nouveau pendant<br />

d’apprentissage léger à écran large. La gamme<br />

e-Series offre un confort inégalé. Il suffit d’une heure<br />

pour déballer le cobot, l’assembler et programmer la<br />

première tâche.<br />

Une interface de communication poignet articulationoutil<br />

réduit la durée et la complexité de l’intégration de<br />

la ligne de production. Du point de vue des services,<br />

toutes les articulations peuvent être remplacées dans<br />

un délai de 2 à 6 minutes. 17 fonctions de sécurité,<br />

dont celle de paramétrage du temps et de la distance<br />

d’arrêt, simplifient l’automatisation collaborative.<br />

Certifiées par TÜV Nord, toutes ces fonctions sont<br />

conformes aux normes EN ISO 13849-1 et EN ISO<br />

10218-1 (Cat. 3 PL d) relatives à la sécurité des<br />

machines pour une collaboration homme-robot<br />

optimale. Universal Robots commencera à recevoir<br />

des commandes d’unités e-Series dans l’immédiat et<br />

prévoit de lancer les premières expéditions de colis<br />

à ses clients à compter du 1er août 2018. Les délais<br />

de livraison devraient être identiques à ceux affichés<br />

pour les autres produits du groupe, à savoir cinq jours.<br />

Deux partenaires, un objectif commun :<br />

transmission Ethernet sûre avec IGUS et<br />

HARTING<br />

Câble chainflex CFBUS.LB et connecteur industriel<br />

ix pour un mouvement sûr dans les tout petits<br />

espaces<br />

Garantir une transmission sûre des données et une<br />

alimentation électrique fiable dans des espaces<br />

de plus en plus petits est un défi auxquels sont<br />

confrontés de nombreux ingénieurs à l'heure actuelle.<br />

Pour leur permettre de le faire, igus vient de présenter<br />

un câble chainflex Ethernet très souple pour ce type<br />

de mouvement exigeant. Robuste et doté d'une<br />

longue durée de vie testée ainsi que d'une garantie<br />

44 • Septembre 2018 • <strong>TRAMETAL</strong>


prouvée lors des séries de tests complets effectués<br />

dans le laboratoire de tests igus d'une superficie<br />

de 2.750 mètres carrés. Le câble de données CF11<br />

s'insère de façon optimale dans le nouveau connecteur<br />

industriel Harting ix (type A) présenté devant la<br />

Foire de Hanovre et qui a été mis au point pour les<br />

interfaces données compactes. Le client bénéficie<br />

ainsi d'une solution point à point optimale même s'il<br />

dispose de peu de place.<br />

Des nouveautés en serrage avec les<br />

mandrins porte-pince à profil compact<br />

KITAGAWA<br />

EQUIPEMENTS<br />

de 36 mois inédite, ce câble est le partenaire idéal<br />

du nouveau connecteur ix de la société Harting.<br />

Les nouveaux câbles bus Ethernet CFBUS.LB igus<br />

extrêmement souples tout en étant robustes sont le<br />

complément idéal du nouveau connecteur industriel<br />

Harting ix dont l'encombrement a été réduit de 70%<br />

par rapport à la « solution précédente ».<br />

Cette compacité est un grand avantage dans les<br />

boîtiers miniatures, notamment sur les systèmes<br />

à caméras, les points d'accès Wifi, les routeurs et<br />

autres composants numériques. On la retrouve aussi<br />

chez les câbles chainflex dont la structure particulière<br />

permet un gain de place de 50% par rapport<br />

aux câbles Ethernet courants. Leur combinaison au<br />

connecteur Harting offre au client un ensemble aux<br />

éléments parfaitement adaptés l'un à l'autre et idéal<br />

pour les petits espaces de montage.<br />

Partenaires industrie 4.0 sur un espace (de montage)<br />

réduit LB dans le nom d'un câble signifie « low bending<br />

» et renvoie à un tout petit rayon de courbure des<br />

câbles dans les chaînes porte-câbles. Cette abréviation<br />

que l'on retrouve dans la gamme de câbles<br />

bus CFBUS.LB est synonyme chez igus d'impératifs<br />

mécaniques extrêmement élevés. Les câbles peuvent<br />

être utilisés pour tous les systèmes bus courants<br />

(Ethernet, CAT5, CAT5e, CAT6, Ethercat ou Profinet).<br />

Ainsi, le câble de données CF11 « twisted pair » offre<br />

le plus petit rayon de courbure actuellement disponible<br />

sur le marché. Grâce à ses rayons de courbure<br />

extrêmement petits, jusqu'à 6,8xd, ce câble chainflex<br />

haut de gamme peut être utilisé dans les tout<br />

petits espaces de montage et pour les applications<br />

de congélation à des températures allant jusqu'à -35<br />

degrés Celsius.<br />

Il résiste bien entendu aux sollicitations industrielles<br />

les plus élevées en mouvement constant. Les câbles<br />

souples présentent un grand avantage en termes de<br />

durée de vie dans les machines de placement, dans<br />

le secteur des semiconducteurs ou dans les applications<br />

d'emballage ultra dynamiques. Une qualité<br />

Le spécialiste des périphériques machines BUCCI<br />

Industries France annonce des nouveautés en serrage<br />

avec une gamme de mandrins porte-pince à<br />

profil compact KITAGAWA. Pour les trois catégories<br />

disponibles, le serrage se fait parallèlement à la pièce<br />

et dix secondes suffisent pour changer la pince.<br />

La série DRF, de haute précision, est idéale pour<br />

les opérations de finition. Ce système à position fixe<br />

de la pince garantit qu’il n’y aura aucun mouvement<br />

de la pièce lors du serrage. La série distingue les<br />

modèles type compact (longueur standard / diamètre<br />

compact) des modèles type ultra-compact (longueur<br />

réduite / diamètre compact).<br />

La série DRP est la solution pour le travail en barre<br />

Elle se caractérise par une action de tirage pour fermer<br />

et sécuriser la première opération de serrage. Les<br />

dimensions compactes permettent de travailler au<br />

plus près de la barre tout en réduisant les longueurs<br />

de sortie d’outils Ce système est compatible avec un<br />

changement rapide de têtes de serrage.<br />

Enfin, la série DRPS est parfaitement adaptée aux<br />

applications de grand volume avec chargement<br />

par robot, dans le cas où la pièce doit se placer contre<br />

un épaulement, avec une détection de contrôle de<br />

plaquage si nécessaire. Ce mandrin à pince s’adapte<br />

à tous les Tours CN équipés d’un servomoteur.<br />

<strong>TRAMETAL</strong> • Septembre 2018 • 45


EQUIPEMENTS<br />

La série DRPS dispose des mêmes caractéristiques<br />

que la série DRF, à l’exception près que la pince n’est<br />

pas fixe. Elle se déplace axialement lors de l’ouverture<br />

et de la fermeture. Ce système accepte les assemblages<br />

de butée standard et extra-profondeur pour<br />

la localisation des pièces. Il peut être utilisé avec ou<br />

sans butée interne, pour la première et la deuxième<br />

opération. Là encore, le système est compatible avec<br />

un changement rapide de têtes de serrage.<br />

Pour les séries DRF et DRPS, des accessoires sont<br />

disponibles parmi lesquels une gamme de butées<br />

standard, de butées extra longues et de pinces DC.<br />

Les butées standard sont utilisées pour le<br />

positionnement précis des pièces courtes sur l’axe Z<br />

avec une pince. La longueur de la pièce est facilement<br />

réglable. La butée se trouve contre un épaulement à<br />

l’intérieur du corps du mandrin et est maintenue en<br />

place avec des vis situées radialement. Toutes les<br />

butées peuvent être installées avec le mandrin monté<br />

sur la broche.<br />

Les butées extra longues sont utilisées pour le<br />

positionnement précis des pièces courtes dans la<br />

pince. Leur profondeur de gorge est supérieure à<br />

celle des butées standard, ce qui permet d’insérer<br />

les pièces plus longues tout en minimisant la sortie<br />

au ras de la pince. Comme pour les butées standard,<br />

la longueur de la tige est facilement réglable et<br />

l’assemblage entier peut être installé avec le mandrin<br />

monté sur la broche.<br />

BUCCI Industries France assure la distribution<br />

exclusive dans l’Hexagone des systèmes de serrage<br />

et positionnement KITAGAWA pour tours et centres<br />

d’usinage. L’entreprise japonaise, créée il y a plus<br />

de soixante-quinze ans, est l’un des leaders dans ce<br />

domaine.<br />

Planification intelligente et prédictive de<br />

l'entretien avec les nouveaux systèmes<br />

isense IGUS<br />

Quatre concepts innovants d'intégration des données<br />

assurent une disponibilité accrue des installations<br />

avec des plastiques intelligents Découvrez l'industrie<br />

4.0 facile avec la nouvelle gamme de produits<br />

isense, des solutions en plastique intelligentes qui<br />

permettent facilement d'augmenter la disponibilité<br />

des installations tout en en réduisant les coûts.<br />

Igus propose quatre systèmes d'intégration ayant<br />

pour but d'optimiser l'intégration des données<br />

des capteurs dans le cadre de maintenance et de<br />

rétrofit. L'utilisateur y trouvera la solution qui lui<br />

convient, de l'arrêt automatique de l'installation à la<br />

commande automatisée des pièces de rechange et<br />

du message d'entretien directement sur smartphone<br />

en passant par l'interrogation en ligne de l'état du<br />

produit igus. L'objectif des plastiques intelligents<br />

igus ? Augmenter la disponibilité des installations<br />

en faisant appel à la maintenance prédictive. Des<br />

capteurs intelligents de la gamme isense assurent<br />

une surveillance des solutions en polymères du<br />

spécialiste des plastiques en mouvement, de la<br />

chaîne porte-câbles au guidage linéaire sans graisse<br />

et au plateau tournant sans entretien en passant par<br />

les câbles ultra souples.<br />

Les données ainsi collectées peuvent être utilisées<br />

selon les besoins de l'utilisateur. Igus a présenté à cet<br />

effet quatre concepts sur la Foire de Hanovre. isense<br />

stand alone et systèmes offlines pour une production<br />

sans défaillance Aux sociétés qui, par exemple,<br />

souhaitent simplement assurer une production sans<br />

défaillance de manière économique, igus propose le<br />

système isense stand alone facile à intégrer.<br />

Des capteurs placés dans les chaînes porte-câbles<br />

et/ou connectés aux câbles vont alors mesurer<br />

l'accélération, la température ou encore l'usure.<br />

L'arrêt de l'installation se fait alors directement par un<br />

contact (normalement fermé) ou par l'intermédiaire<br />

d'une interprétation par une interface Entré/Sortie<br />

de la commande programmable du client. Lors du<br />

dépassement de valeurs de référence préalablement<br />

définies par igus, le contact d'ouverture se déclenche<br />

provoquant l'arrêt de la machine. L'autre solution<br />

consiste à envoyer les données des capteurs à la<br />

commande programmable. Le dépassement de<br />

ces valeurs de référence déclenche une alarme<br />

optique ou acoustique selon la programmation de<br />

la commande. Le système isense offline s'impose<br />

lorsqu'un grand nombre de chaînes porte-câbles, de<br />

câbles et de plateaux tournants doivent être surveillés<br />

par un technicien de maintenance sur une installation<br />

de production ou une installation portuaire.<br />

Comme par exemple la nouvelle chaîne à roulettes<br />

P4.1 pour courses glissantes à capteur d'usure<br />

isense intégré. Est alors nécessaire un PC industriel<br />

supplémentaire sur lequel tous les messages seront<br />

affichés. Il n'y a ici aucune connexion à Internet. Sur<br />

cette variante simple, les calculs de la durée de vie<br />

sont statiques et ne peuvent être modifiés.<br />

Commande précoce de pièces de rechange par<br />

liaison à la planification des ressources<br />

d'entreprise (ERP)<br />

Une étape de plus est franchie avec les solutions<br />

qui utilisent les possibilités offertes par l'intranet et<br />

Internet. Le système isense intégration fournit alors<br />

une aide précieuse à la maintenance prédictive. Avec<br />

des standards définis, les données du module icom<br />

sont intégrées par un expert igus à l'environnement<br />

logiciel existant et à l'intranet, ce dont bénéficient les<br />

administrateurs et le responsable de la production. Si<br />

l'entreprise dispose par exemple d'une visualisation<br />

de la production sur l'ensemble de son processus, un<br />

clic dans l'application suffit pour montrer l'état des<br />

différents composants igus.<br />

46 • Septembre 2018 • <strong>TRAMETAL</strong>


Dès qu'un capteur signale une défaillance ou de<br />

l'usure, le système l'affiche. La commande de la pièce<br />

de rechange nécessaire peut alors être déclenchée<br />

directement par le système ERP également intégré.<br />

Le système isense online permet quant à lui une<br />

planification optimale pour les équipes d'entretien.<br />

Il a recours aux données des tests effectués dans<br />

le laboratoire de tests dédié aux systèmes de<br />

transmission de l'énergie en mouvement, le plus<br />

grand du secteur avec une superficie de 2.750 mètres<br />

carrés. Plus de 10 milliards de cycles de tests y sont<br />

effectués tous les ans rien que pour les chaînes<br />

porte-câbles. Toutes ces données permettent au<br />

système isense online de se mettre constamment à<br />

jour grâce à l'intelligence artificielle et aux algorithmes<br />

d'apprentissage automatique.<br />

d’été plus légère sans pour autant diminuer la sécurité.<br />

Quels sont les points fondamentaux à respecter<br />

pour un équipement de travail estival ? Philipp Mell,<br />

directeur de MEWA France, répond aux principales<br />

questions.<br />

Pourquoi une tenue d’été est-elle nécessaire ? Les<br />

vêtements de travail habituels ne sont pas adaptés<br />

aux journées de fortes chaleurs. Les professionnels<br />

se retrouvent rapidement en sueur et ressentent un<br />

certain inconfort. Sans tenue adaptée, il est tentant<br />

de porter ses propres vêtements, alors que ni les<br />

jeans découpés, ni les débardeurs n’ont leur place<br />

à l’usine ou sur un chantier. Ils ne sont ni fonctionnels,<br />

si sécuritaires, sans compter la perte de l’identité<br />

visuelle de l’entreprise. Pour toutes ces raisons,<br />

il paraît cohérent de proposer des tenues d’été.<br />

Qu’est-ce qui caractérise une tenue d’été ? En été,<br />

les vêtements de travail doivent être légers et aérés,<br />

constitués de préférence à base de tissu respirant,<br />

comme des t-shirts, des polos et des gilets pour les<br />

heures plus fraiches. Quant aux pantalons, ils doivent<br />

comporter des empiècements souples en stretch au<br />

niveau de la taille pour une plus grande liberté de<br />

mouvement. Une partie dorsale rallongée est également<br />

préférable afin d’éviter les regards indiscrets<br />

lorsqu’on se baisse.<br />

EQUIPEMENTS<br />

Tous les jours, il ajuste les recommandations de<br />

durée de vie aux résultats calculés en service, qui<br />

sont encore plus précis. En règle générale, il s'ensuit<br />

un report de la maintenance suivante à une date ultérieure.<br />

Ce système permet à long terme de réduire<br />

considérablement les coûts et d'apporter un soutien<br />

précieux aux équipes de maintenance et aussi à<br />

l'équipe chargée des stocks. Avec isense online et<br />

une liaison avec le CRM igus, les intervalles entre<br />

les entretiens peuvent pour la première fois être<br />

prédits avec exactitude. Les utilisateurs sont avertis<br />

à l'avance, par e-mail ou par texto, du fait que les<br />

produits igus vont bientôt être usés ou qu'ils sont<br />

au bord de la défaillance totale ou qu'elles devront<br />

être remplacées en raison de leur âge. Peu importe le<br />

modèle isense pour lequel l'utilisateur opte, les quatre<br />

modèles ont un point commun : ils augmentent la<br />

sécurité des installations et facilitent l'entretien.<br />

Des vêtements professionnels adaptés aux<br />

fortes chaleurs estivales<br />

Des t-shirts, des pantalons légers et des chaussures<br />

de sécurité pour l’été Moulins, juin 2018 – Lorsque les<br />

températures augmentent, les vêtements de travail<br />

deviennent rapidement trop chauds et inconfortables.<br />

Il est alors nécessaire de s’équiper avec une tenue<br />

Les professionnels doivent enfin disposer de suffisamment<br />

de poches pour les outils et le petit matériel.<br />

Quels accessoires sont nécessaires ? Parallèlement<br />

aux pantalons, t-shirts et gilets d’été, les chaussures<br />

de sécurité sont également obligatoires. Grâce<br />

aux dernières innovations techniques, il existe des<br />

chaussures sûres, légères, confortables, dotées<br />

d’un aspect tendance. Lunettes de soleil, casquette<br />

et crème solaire font également partie de l’équipement<br />

basique. La tenue d’été : l’acheter ou la louer ?<br />

La tenue d’été n’est portée que peu de temps et se<br />

retrouve dans l’armoire dès l’automne venu. Or, l’été<br />

suivant, au gré des changements de personnel, il<br />

sera sans doute nécessaire d’opter pour de nouvelles<br />

tailles ou des modèles différents. Afin d’éviter un surcoût<br />

ingérable pour les entreprises, MEWA propose<br />

<strong>TRAMETAL</strong> • Septembre 2018 • 47


EQUIPEMENTS<br />

une solution flexible de location : les vêtements de<br />

travail sont mis à disposition, ramassés à date fixe,<br />

lavés et de nouveau livrés propres. Lors des changements<br />

de saisons, il est tout à fait possible de changer<br />

de collection. Ainsi, les professionnels disposent en<br />

permanence de vêtements de travail propres et bien<br />

adaptés à chaque saison. Enfin, les clients peuvent<br />

acheter chez MEWA de nombreux accessoires, non<br />

disponibles à la location, comme, par exemple, les<br />

chaussures de sécurité et les lunettes de soleil pour<br />

une parfaite harmonie des tenues de travail.<br />

UVEX 2 repousse les limites des<br />

chaussures de sécurité<br />

Spécialiste européen des équipements de protection<br />

individuelle (EPI), uvex élargit sa gamme de<br />

chaussures de sécurité avec uvex 2. Parfaitement<br />

adaptée pour les professionnels évoluant en extérieur<br />

dans des environnements difficiles, cette nouvelle<br />

série relève le défi de la légèreté et du confort.<br />

Absorption optimale des chocs, ergonomie parfaite,<br />

excellentes propriétés de thermorégulation,<br />

uvex 2 optimise les performances au travail. Une<br />

vraie révolution en matière de chaussures de sécurité<br />

! Elue « Meilleur produit 2017 » par le jury du<br />

prix « Plus X Award », la gamme uvex 2 est disponible<br />

du 35 au 52 en 4 largeurs, en 2 versions de<br />

tiges : cuir pleine fleur ou microfibre et avec une<br />

semelle PU/PU ou une semelle PU VIBRAM®.<br />

Une chaussure légère et antifatigue<br />

En développant la gamme uvex 2 au sein de son<br />

usine en Italie, le spécialiste des EPI propose à<br />

ses utilisateurs une alternative ergonomique innovante.<br />

Tout d’abord, les chaussures de la gamme<br />

uvex 2 font partie des plus légères de leur catégorie.<br />

Certains modèles de la gamme pèsent moins<br />

de 500 grammes et offrent un confort de port optimal<br />

et une souplesse à chaque pas. L'utilisation<br />

de tiges en microfibre hydrophobe permet encore<br />

de réduire le poids de la chaussure tout en conservant<br />

la résistance à la pénétration d'eau (pour les<br />

modèles S3) et de garantir une respirabilité encore<br />

plus importante qu'avec le cuir.<br />

Cette nouvelle série bénéficie également d’un<br />

excellent système d’absorption des chocs,<br />

protégeant efficacement le dos et les articulations<br />

du porteur. En effet, pour réduire de façon<br />

significative la charge sur le corps, l’énergie<br />

est absorbée dans la zone du talon jusqu’à 40<br />

joules, c’est-à-dire deux fois plus que demandé<br />

dans la norme européenne. Conçue pour une<br />

utilisation intensive dans des environnements<br />

de travail pénibles, la nouvelle gamme uvex 2<br />

s’adresse tout particulièrement aux professionnels<br />

de l'énergie, du transport et de la logistique, de<br />

l'industrie chimique, des services aéroportuaires,<br />

du génie mécanique, du commerce et des métiers<br />

connexes de la construction.<br />

Un modèle à la fois robuste et flexible<br />

La gamme uvex 2 se distingue par son extrême<br />

solidité et sa stabilité élevée grâce à la présence d’un<br />

contrefort externe injecté en PU. De plus, les modèles<br />

bas sont dotés d’un système de laçage rapide,<br />

permettant au pied d’être parfaitement maintenu<br />

dans la chaussure. La gamme uvex 2 bénéficie en<br />

outre d’un système multi-largeur offrant la possibilité<br />

au porteur de choisir le modèle parfaitement adapté à<br />

sa morphologie et à son coup de pied plus ou moins<br />

fort. En effet, tous les modèles de la gamme uvex<br />

2 sont disponibles en quatre largeurs : 10, 11, 12<br />

et 14. D’autre part, les semelles<br />

de la gamme uvex 2 sont<br />

constituées de larges canaux<br />

et de crampons profonds<br />

autonettoyants, offrant une<br />

adhérence optimale à son<br />

utilisateur. Ainsi, elles sont<br />

parfaitement adaptées<br />

à une utilisation toutterrain<br />

ou sur des sols<br />

accidentés. Grâce à la<br />

semelle anti-perforation<br />

sans métal, à l’excellent<br />

amorti de la chaussure et<br />

à ses tiges sans coutures,<br />

le porteur bénéficie d’une<br />

liberté de mouvement<br />

totale, notamment lors<br />

des activités effectuées à<br />

genou.<br />

Les chaussures de<br />

sécurité uvex 2 sont<br />

également résistantes<br />

à la décharges<br />

électrostatique (ESD).<br />

VIBRAM ® , une semelle<br />

adaptée aux environnements<br />

extérieurs uvex s’est associé à VIBRAM ® , leader<br />

mondial des semelles en caoutchouc à hautes<br />

performances dans le domaine du sport et de<br />

l’outdoor. Ainsi, VIBRAM ® a développé pour uvex<br />

un profil de semelle et un mélange de caoutchouc<br />

exclusif ayant fait l’objet de tests exigeants afin de<br />

garantir un haut niveau de protection et de sécurité<br />

aux utilisateurs de la gamme uvex 2.<br />

Les résultats ont révélé une excellente flexibilité<br />

et une haute performance antiglisse, même en<br />

conditions extrêmes (-20°C). En effet, même après<br />

un conditionnement de deux heures par -20°C, la<br />

semelle PU/VIBRAM ® de la gamme uvex 2 passe<br />

toujours largement le test SRC de résistance à la<br />

glisse effectué dans le cadre de la norme européenne.<br />

Résistantes à des températures supérieures à<br />

300°C, les semelles VIBRAM ® peuvent aussi être<br />

recommandées pour des travaux sur sols chauds, sur<br />

sols humides ou lors de contact avec des substances<br />

chimiques. •<br />

48 • Septembre 2018 • <strong>TRAMETAL</strong>


4.0<br />

SALON INDUSTRIES<br />

DU FUTUR MULHOUSE<br />

LE RENDEZ-VOUS<br />

TRINATIONAL DU GRAND EST<br />

FRANCE - ALLEMAGNE - SUISSE<br />

20 > 21<br />

novembre 2018<br />

Parc Expo Mulhouse<br />

2 JOURS<br />

pour booster<br />

votre<br />

transformation<br />

industrielle<br />

4.0<br />

Rencontrez plus<br />

de 200 exposants<br />

> une présence exceptionnelle<br />

de TPE/PMI aux côtés des<br />

grands groupes internationaux<br />

> 50 startups<br />

> 30 offreurs de compétences<br />

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE, IMPRESSION 3D,<br />

IOT, RÉALITÉ AUGMENTÉE, SIMULATION,<br />

COBOTIQUE, CYBERSÉCURITÉ, LOGISTIQUE...<br />

Un événement organisé par<br />

Inscrivez-vous<br />

www.industriesdufutur.eu<br />

Faites du business<br />

et des rencontres à<br />

l’échelon tri-national<br />

> Rendez-vous d’affaires<br />

pré-organisés<br />

> 40 conférences thématiques<br />

Concrétisez<br />

votre virage 4.0<br />

> des solutions pour toutes<br />

les filières industrielles<br />

> des offres pour accompagner<br />

et financer votre transformation


Répertoire des annonceurs<br />

INDEX<br />

SOCIETE<br />

PAGE<br />

3D Print Lyon9<br />

ANDREAS MAIER 33<br />

Euroblech 41<br />

HALBRONN 2 e de couverture<br />

IGUS 21<br />

KORLOY EUROPE 13<br />

KYOCERA UNIMERCO Tooling Face sommaire<br />

MEWA 4 e de couverture<br />

MICRONORA 23<br />

MMC Metal France 11<br />

MOLDINO - MMC HITACHI TOOL ENGINEERING 17<br />

Part2clean 19<br />

PIBOMULTI SA 35<br />

SANDVIK COROMANT 15<br />

Schwabische Werkzeugmaschinen 29<br />

Liste des sociétés citées dans ce numéro<br />

SOCIETE<br />

PAGE<br />

ADDUP7<br />

AMB9 & 24 & 26<br />

BUCCI INDUSTRIES France 46<br />

DMG MORI 9 & 32<br />

DORMER PRAMET 14<br />

EMAG 38<br />

EMCO 35<br />

FISCHER AG 28<br />

GRAVOGRAPH 37<br />

HAIMER9<br />

HARTING 45<br />

HEWLETT PACKARD7<br />

HORN 16<br />

IGUS 45 & 46<br />

IMTS 24<br />

INDEX 31<br />

ISCAR 19<br />

KASTO 26<br />

KENNAMETAL 21<br />

KITAGAWA 46<br />

SOCIETE<br />

PAGE<br />

MACHINEMETRICS 10<br />

MECANUMERIC 37<br />

MEWA 47<br />

MISSLER SOFTWARE 25<br />

MITSUBISHI MATERIALS 17<br />

ONROBOT 42<br />

POLYSHAPE6<br />

REDEX 25<br />

SANDVIK COROMANT 12<br />

SECO TOOLS 10 & 13<br />

SIEMENS7<br />

SORALUCE 40<br />

STUDER 28<br />

TECHNICHE 43<br />

TT GROUP 34<br />

UNIVERSAL ROBOTS 44<br />

UVEX 48<br />

VDMA 25<br />

VDW 25<br />

WNT 18<br />

50 • Septembre 2018 • <strong>TRAMETAL</strong>


REVUE TECHNIQUE DU TRAVAIL DES MÉTAUX<br />

Retrouvez dès sa parution<br />

l’édition numérique<br />

de votre magazine sur iPad et PC<br />

N° 197 • Septembre 2018 • 15 €<br />

ISSN 1266 - 8753<br />

REVUE TECHNIQUE DU TRAVAIL DES MÉTAUX<br />

SPÉCIAL AMB<br />

Votre abonnement numérique :<br />

1 an pour 89 € TTC<br />

pour plus de renseignements,<br />

connectez-vous sur :<br />

www.trametal.com<br />

rubrique abonnement<br />

BULLETIN D’ABONNEMENT<br />

A remplir et retourner accompagné de votre réglement à :<br />

CiMax • Services abonnements<br />

12 place G. Pompidou • 93167 Noisy le Grand Cedex<br />

REVUE TECHNIQUE DU TRAVAIL DES MÉTAUX<br />

Tél. : 01 45 92 98 98 • Fax : 01 49 32 10 74 • a.dossantos@cimaxonline.fr<br />

N° 196 • Mai-Juin 2018 • 15 €<br />

AERONAUTIQUE<br />

& ADDITIF<br />

7 numéros 1 hors-série<br />

20<br />

e-newsletters<br />

ISSN 1266 - 8753<br />

ISSN 1266 - 8753<br />

REVUE TECHNIQUE DU TRAVAIL DES MÉTAUX<br />

REVUE TECHNIQUE DU TRAVAIL DES MÉTAUX<br />

N° 197 • Septembre 2018 • 15 €<br />

SPÉCIAL AMB<br />

1 an, 125 € TTC pour la France (dont TVA 2,10 incluse)<br />

200 € pour l’étranger<br />

n° TVA intracommunautaire : FR23393002035<br />

Société : ............................................................................................................................................<br />

Adresse : .............................................................................................................................................<br />

................................................................................................................................................................<br />

Code postal : ............................ Ville : ................................................................................................<br />

Pays : .......................................... APE/Secteur d’activités : ....................................................................<br />

Téléphone : ........................................................... Fax : ...........................................................<br />

eMail (pour recevoir les newsletter) : ..........................................................@.........................................<br />

Nom : .................................................................. Prénom : ...................................................................<br />

Fonction : ................................................................................................................................................


MEWA DYNAMIC ®<br />

Louez votre liberté de<br />

mouvement.<br />

NOUS NOUS OCCUPONS DE TOUT<br />

mewa.fr/dynamic-industry

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!