Timken - Roulements à rouleaux cylindriques

mcloutiermas

LUBRIFICATION

La stabilité thermique, la résistance à l’oxydation et les limites de

température doivent être prises en compte lors de la sélection

de graisses pour les applications à haute température. Dans les

applications non relubrifiables, les huiles minérales très raffinées ou

les fluides synthétiques chimiquement stables doivent constituer l’huile

de base des graisses destinées à des températures de fonctionnement

supérieures à 121 °C (250 °F).

TABLEAU 28. PLAGES DE TEMPÉRATURES DES HUILES DE BASE

EMPLOYÉES DANS LES GRAISSES DE LUBRIFICATION

Pétrole

Ester

Hydrocarbure

synthétique

Silicone

Polyéther

perfluoroalkyle

-73° C -18° C 38° C 93° C 149° C 204° C 260° C 316° C

-100° F -0° F 100° F 200° F 300° F 400° F 500° F 600° F

Plage de températures

CONTAMINATION

Particules abrasives

Lorsque les roulements à rouleaux fonctionnent dans un

environnement propre, la cause principale de dégâts est la fatigue

des surfaces sur lesquelles s’effectue le roulement. Toutefois,

l’introduction de particules contaminantes dans le système de

roulement est susceptible de provoquer des dommages tels que

le martelage, ce qui peut raccourcir la durée de vie du roulement.

Lorsque les impuretés de l’environnement ou les débris d’usure

métallique de certains composants parviennent à contaminer

le lubrifiant, l’usure devient une cause prédominante de dégâts

dans le roulement. Si l’usure du roulement devient significative,

elle entraînera des modifications des dimensions critiques

du roulement susceptibles d’affecter le fonctionnement de la

machine.

Les roulements opérant dans un lubrifiant contaminé présentent

un taux initial d’usure plus élevé que ceux qui fonctionnent

avec un lubrifiant propre. Ce taux d’usure diminue rapidement

si aucun autre contaminant ne parvient à s’infiltrer. En mode de

fonctionnement normal, la taille des particules contaminantes se

réduit au fur et à mesure qu’elles passent dans la zone de contact.

Eau

L’eau et l’humidité sont particulièrement agressives envers les

roulements. Les graisses de lubrification peuvent constituer une

mesure de protection contre cette contamination. Certaines

graisses, telles que les complexes de calcium et d’aluminium, sont

très résistantes à l’eau.

Les graisses au savon de sodium sont solubles dans l’eau et ne

doivent pas être employées dans des applications impliquant l’eau.

L’eau, dissoute ou en suspension dans les huiles de lubrification,

peut avoir une influence nocive sur la résistance à la fatigue du

roulement. L’eau peut entraîner la gravure du roulement, ce qui

peut également réduire cette résistance. Le mécanisme exact de la

réduction de la résistance à la fatigue par l’eau n’est pas totalement

compris. Une hypothèse à été émise selon laquelle l’eau s’infiltre par

les micro-craquelures provoquées dans les bagues du roulement par

la répétition des cycles de contrainte. Ceci entraîne la corrosion et la

fragilisation par l’hydrogène dans les micro-craquelures, réduisant

le temps nécessaire à la transformation de ces craquelures en

écaillage.

Les fluides à base d’eau, tels que les mélanges eau-glycol et les

émulsions inverses, ont également démontré une capacité de

réduction de la résistance du roulement à la fatigue. Bien que

l’eau provenant de ces sources ne soit pas assimilable à une

contamination, les résultats ne sont pas sans rappeler ce que nous

avons dit sur les lubrifiants contaminés par l’eau.

CHOIX DE LA GRAISSE

L’emploi fructueux de graisse pour roulements dépend des

propriétés physiques et chimiques du lubrifiant ainsi que de sa

mise en oeuvre et des conditions environnementales. Le choix

de la graisse adaptée à un roulement particulier dans certaines

conditions de service est souvent difficile, c’est pourquoi vous

devez consulter votre fournisseur de lubrifiants ou le constructeur

de votre équipement pour toute question concernant les besoins

de votre application en matière de lubrification. Vous pouvez

également consulter votre ingénieur Timken à propos des règles

générales de lubrification des applications.

La graisse doit être sélectionnée avec soin afin de choisir la

consistance la mieux adaptée à la température de fonctionnement.

Elle ne doit pas présenter d’épaississement, de séparation

de l’huile, de formation d’acide ou de durcissement marqué.

Elle doit être douce, non fibreuse et totalement exempte

d’ingrédients chimiquement actifs. Son point de goutte doit

être considérablement plus élevé que la température de

fonctionnement.

44 CATALOGUE ROULEMENTS À ROULEAUX CYLINDRIQUES TIMKEN

More magazines by this user
Similar magazines