Timken - Roulements à rouleaux cylindriques

mcloutiermas

LUBRIFICATION

RÈGLES D’UTILISATION DES GRAISSES

Il est important d’utiliser le volume de graisse adapté à

l’application. Dans les applications industrielles typiques, la cavité

de roulement doit rester remplie à un niveau compris entre le tiers

et la moitié de la capacité. Un niveau inférieur peut provoquer

un manque de lubrification du roulement. Trop de graisse peut

provoquer un barattage. Ces deux conditions peuvent entraîner

une température excessive. Lorsque la température de la graisse

augmente, sa viscosité diminue et elle devient plus fine. Ceci

peut réduire l’effet lubrifiant et augmenter les fuites de graisse

du roulement. Une séparation des composants de la graisse peut

également se produire, provoquant une dégradation générale des

propriétés du lubrifiant. La dégradation de la graisse entraîne

l’augmentation du couple du roulement. Le barattage dû à un

excès de graisse peut également provoquer une augmentation

du couple du fait de la résistance causée par la graisse.

Pour obtenir les meilleurs résultats, il est judicieux de prévoir

un espace dans le boîtier pour recueillir les excès de graisse

projetés par le roulement. Toutefois, il est également important

de retenir la graisse tout autour du roulement. En cas de vide

entre les roulements, des flasques peuvent être utilisées pour

empêcher la graisse de quitter la zone de roulement.

Le boîtier ne doit être totalement rempli de graisse que dans

le cadre des applications à faible vitesse. Cette méthode de

lubrification constitue une protection contre l’entrée de matières

étrangères, lorsque les joints ne sont pas adaptés à l’exclusion

des contaminants ou de l’humidité.

Pendant les périodes d’arrèts, il est souvent sage de remplir

totalement les boîtiers de graisse afin de protéger les surfaces de

roulement. Avant la remise en marche, retirez l’excès de graisse

et rétablissez le niveau correct.

Les applications lubrifiées à la graisse doivent être munies

d’un raccord de graissage et d’une ventilation aux extrémités

opposées du boîtier, près du sommet. La partie basse du boîtier

doit comporter un bouchon de vidange pour permettre de purger

la graisse usagée du roulement.

Les roulements doivent être regarnis à intervalles réguliers pour

empêcher les dégâts. Il est difficile de définir les intervalles de

regarnissage. En l’absence de pratiques internes ou d’expérience

dans le cadre d’autres applications, consultez votre fournisseur

de lubrifiants.

Timken propose une gamme de lubrifiants qui permettent

aux roulements et aux composants associés de fonctionner

efficacement dans des applications industrielles exigeantes. Les

additifs haute température, antiusure et imperméables offrent une

protection supplémentaire dans les environnements difficiles.

Timken propose également une gamme de graisseurs à un ou

plusieurs points qui simplifient la fourniture de graisse.

Fig. 14. La graisse peut

facilement être appliquée à la

main.

Fig. 15. Graisseur mécanique.

Méthodes d’application de la graisse

En général, il est plus facile d’employer la graisse que l’huile dans

les applications industrielles de lubrification des roulements. La

plupart des roulements initialement enrobés de graisse ont besoin

d’une lubrification périodique pour fonctionner efficacement.

La graisse doit être appliquée dans le roulement de telle sorte

qu’elle se loge entre les éléments roulants – les rouleaux ou les

billes. Pour les roulements à rouleaux coniques, le fait de forcer le

graissage du roulement de la partie large vers l’extrémité étroite

assure une répartition correcte.

La graisse peut être appliquée facilement à la main dans les

roulements de petite et de moyenne taille (fig. 14). Dans les

ateliers où les roulements subissent un regarnissage fréquent,

un applicateur mécanique injectant la graisse sous pression

dans le roulement peut être approprié (fig. 15). Quelle que soit la

méthode employée, après le garnissage des zones internes du

roulement, une petite quantité de graisse peut être étalée sur

l’extérieur des rouleaux ou des billes.

Les deux principales considérations qui déterminent le cycle

de relubrification sont la température de fonctionnement et

l’efficacité de l’étanchéité. Les applications à température

de fonctionnement élevées nécessitent généralement un

regarnissage plus fréquent. Moins l’étanchéité est efficace,

plus la perte de graisse est élevée et plus la fréquence d’ajout

de graisse est rapprochée.

Il convient d’ajouter de la graisse dès que son niveau dans le

roulement passe en dessous du volume conseillé. La graisse

doit être remplacée lorsque ses propriétés de lubrification

sont altérées par la contamination, les températures élevées,

l’eau, l’oxydation et autres facteurs. Pour en savoir plus sur les

cycles de regarnissage appropriés, consultez le fabricant de

l’équipement ou votre ingénieur Timken.

46 CATALOGUE ROULEMENTS À ROULEAUX CYLINDRIQUES TIMKEN

More magazines by this user
Similar magazines