16.05.2019 Views

LG 222

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

Mai 2019 | n˚ <strong>222</strong><br />

www.gemengen.lu<br />

Frauke Oddone<br />

Head of Markets<br />

KPMG Luxembourg<br />

THOMAS SCHERER<br />

TELINDUS LUXEMBOURG<br />

Moving to the Cloud<br />

PHILIPPE WERY ET PHILIPPE-EMMANUEL PARTSCH<br />

ARENDT BUSINESS ADVISORY<br />

SIEG ou les synergies économico-juridiques<br />

TOM WIRION<br />

CHAMBRE DES MÉTIERS<br />

L’ivresse des passions


Comment<br />

transformer tout<br />

un écosystème ?<br />

Découvrez comment EY accompagne le secteur<br />

public dans sa modernisation administrative<br />

et accélère sa transformation digitale.<br />

ey.com/lu/public-sector<br />

#BetterQuestions<br />

© 2019 Ernst & Young S.A. All Rights Reserved. ED none


EDITO<br />

PAR MARTINA CAPPUCCIO<br />

Dernier hommage au Grand-Duc,<br />

ce grand homme<br />

Le Grand-Duc Jean n’est plus. Cette triste nouvelle résonne au<br />

sein de la cathédrale Notre-Dame de Luxembourg – témoin des<br />

événements les plus festifs et les plus solennels de la famille grandducale<br />

– où le calme est revenu, après l’effusion des derniers jours.<br />

Un ballet de monarques et personnalités publiques du monde<br />

entier, autorités nationales et citoyens luxembourgeois avait en effet<br />

pris place dans la capitale le 4 mai dernier en hommage au Grand-<br />

Duc décédé à l’âge de 98 ans. En quelques heures à peine, toutes<br />

les places avaient été réservées pour assister à ce triste événement,<br />

tant et si bien qu’un écran avait été installé sur la place d’Armes,<br />

accueillant les plus courageux, venus bravés le froid pour ce dernier<br />

au revoir à l’ancien chef d’Etat.<br />

En presqu’un siècle de vie, le dirigeant a marqué les esprits des<br />

Luxembourgeois, et plus encore, des Européens… L’histoire du<br />

Grand-Duc a débuté aux premiers jours de l’année 1921, au château<br />

de Berg. A l’aube de ses 18 ans, la Seconde Guerre mondiale éclate<br />

et à peine une année plus tard, sa mère, la Grande-Duchesse<br />

Charlotte, doit mettre son gouvernement et la famille grand-ducale<br />

à l’abri, en exil, suite à la violation de la neutralité du Luxembourg.<br />

Devenue un symbole de la résistance, la Grande-Duchesse n’aura<br />

de cesse d’y encourager les Luxembourgeois via les ondes anglaises<br />

et de l’organiser politiquement à distance. De son côté, le Grand-<br />

Duc héritier veut lui aussi être acteur de la libération et s’engage<br />

volontairement auprès des Irish Guards avec qui il participera<br />

vaillamment aux premières vagues du débarquement en Normandie.<br />

Il prendra également part à la bataille de Caen et à la libération<br />

de Bruxelles, en tant que seul monarque à combattre aux côtés<br />

des alliés. Plus tard cette année-là, père et fils – les Princes Félix<br />

et Jean – sont acclamés lors de leur retour dans une Luxembourg-<br />

Ville libérée et en fête. Les images du Grand-Duc héritier porté par<br />

la foule font partie des celles qui auront marqué l’Histoire. Mais<br />

la guerre n’est pas encore terminée et le futur chef d’Etat force le<br />

respect en poursuivant la campagne en Allemagne, et ce, jusqu’à la<br />

fin des combats.<br />

La période d’après-guerre est plus douce pour le Grand-Duc qui<br />

épousera la princesse Joséphine-Charlotte, fille ainée de Léopold III<br />

de Belgique, opérant par la même occasion un rapprochement<br />

politique entre les deux pays. La même cathédrale qui a récemment<br />

accueilli ses funérailles avait alors vu la célébration de leur union, en<br />

1953. Au cours de leurs 52 années de mariage, les souverains auront<br />

fondé une famille de 5 enfants et 22 petits-enfants.<br />

Après avoir été membre du Conseil d’Etat pendant dix années,<br />

il devient Grand-Duc de Luxembourg suite à l’abdication de la<br />

Grande-Duchesse Charlotte en 1961. L’héritage maternel qu’il<br />

recueille est impressionnant, pourtant le Grand-Duc assurera un<br />

règne florissant. Sous son patronage, le pays deviendra une place<br />

financière de renommée mondiale et connaîtra une période de<br />

prospérité qui se poursuit encore aujourd’hui. Europhile convaincu<br />

des premières heures, il insistera pour que le Luxembourg devienne<br />

un acteur majeur de la construction européenne et en fera un<br />

véritable carrefour de l’Europe.<br />

Le cinquième Grand-Duc d’une dynastie fondée en 1890 abdiquera<br />

à son tour en faveur de son fils Henri au tournant du nouveau<br />

millénaire, après plus de 35 ans de règne. 19 ans plus tard, le<br />

souverain vient de tirer sa dernière révérence; décrit par le peuple<br />

comme un homme bienveillant, simple et humble, il laisse derrière<br />

lui un pays endeuillé par la perte du symbole d’une nation toute<br />

entière.<br />

Le 4 mai dernier, alors que le ciel semblait joindre ses larmes à celles<br />

des Luxembourgeois, ces derniers ont fait leurs adieux à leur ancien<br />

souverain, tant apprécié et respecté, ainsi qu’à un morceau de leur<br />

Histoire.<br />

Äddi Monseigneur… n


4<br />

<strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

SOMMAIRE<br />

COVERSTORY<br />

ECONOMIE<br />

28 | PHILIPPE WERY ET MAÎTRE<br />

PHILIPPE-EMMANUEL PARTSCH<br />

Arendt Business Advisory<br />

08 | FRAUKE ODDONE ET PASCAL DENIS<br />

KPMG Luxembourg<br />

SIEG ou les synergies économico-juridiques<br />

ECONOMIE<br />

30 | LIHONG ZHOU<br />

Bank of China Luxembourg<br />

Un inévitable tournant vers l’intelligence artificielle<br />

Bank of China: why we chose Luxembourg<br />

Copyright: Mike Zenari<br />

ICT<br />

12 | YANNICK BRUCK ET STEVE HEGGEN<br />

Fujitsu<br />

ICT<br />

16 | LAURENT PROBST ET PHILIPPE PIERRE<br />

PwC Luxembourg<br />

RESSOURCES HUMAINES<br />

38 | PAUL GALIANO<br />

jobs.lu<br />

Vers une automatisation<br />

intelligente des processus<br />

Un nouveau momentum<br />

pour l’intelligence artificielle<br />

Le recrutement en ligne,<br />

l’atout majeur des employeurs<br />

ICT<br />

14 | THOMAS SCHERER<br />

Telindus Luxembourg<br />

ICT<br />

20 | MICHEL GORET<br />

Charles Kieffer Group<br />

RESSOURCES HUMAINES<br />

40 | MARCO THOMÉ<br />

FGFC<br />

Moving to the Cloud with Telindus<br />

Automatiser pour rentabiliser<br />

Ohne kohärentes<br />

Personalmanagement keine Bewertung!


<strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

5<br />

CONSTRUCTION<br />

50 | Rizzani de Eccher<br />

DEVELOPPEMENT DURABLE<br />

56 | FRANK SCHILLING<br />

Bollig Voyages<br />

LETZEBUERGER GEMENGEN<br />

Publication éditée par Euro-Editions S.A.<br />

www.gemengen.lu<br />

Société éditrice<br />

Euro-Editions S.A.<br />

24, rue Michel Rodange • L-4660 Differdange<br />

Régie publicitaire<br />

Julien Malherbe<br />

marketing@euroeditions.lu • Tél. 58 45 46 30<br />

Une expertise confirmée à l’international<br />

CONSTRUCTION<br />

52 | ANGÉLINE PRÉVOT<br />

GERI Management<br />

La stratégie gagnante de l’électromobilité<br />

DEVELOPPEMENT DURABLE<br />

60 | OLIVIER MULOT<br />

Polygone<br />

Administration<br />

Lucia Ori<br />

Tél. 58 45 46-29 • Fax 58 49 19<br />

admin@euroeditions.lu<br />

Raouf Hatira • Tél. 58 45 46 23<br />

secretariat@euroeditions.lu<br />

Rédaction<br />

Julien Brun<br />

julien@euroeditions.lu • Tél. 58 45 46 26<br />

Martina Cappuccio<br />

martina@euroeditions.lu • Tél. 58 45 46 26<br />

Pierre Birck<br />

Adeline Jacob<br />

Raouf Hatira<br />

Stéphane Etienne<br />

Proactivité, efficacité, disponibilité<br />

Des solutions innovantes<br />

pour optimiser les collectes de déchets<br />

Conception et réalisation graphique<br />

Sophie Glibert<br />

sophie@euroeditions.lu • Tél. 58 45 46 25<br />

PORTRAIT<br />

68 | TOM WIRION<br />

Chambre des Métiers<br />

Photographie<br />

Marie De Decker<br />

Eric Devillet<br />

Agence Kapture<br />

Impression<br />

Imprimerie Centrale<br />

L’ivresse des passions<br />

© Euro-Editions<br />

Tous droits de reproduction réservés pour tous pays.<br />

Tous manuscrits, photos et documents envoyés à la<br />

rédaction ne peuvent être exploités qu’avec l’accord<br />

de leurs auteurs. Publiés ou non, ils ne seront pas<br />

restitués. Les reportages signés n’engagent que<br />

leurs auteurs. Les prix figurant dans cette revue<br />

sont indicatifs et peuvent être sujets à des variations<br />

dont l’éditeur ne pourrait nullement être tenu pour<br />

responsable.


6<br />

<strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

Index<br />

08 | FRAUKE<br />

ODDONE<br />

Head of Markets<br />

KPMG Luxembourg<br />

08 | PASCAL<br />

DENIS<br />

Head of Advisory<br />

KPMG Luxembourg<br />

12 | YANNICK<br />

BRUCK<br />

Head of Artificial Intelligence<br />

Analytics & IoT<br />

Fujitsu<br />

12 | STEVE<br />

HEGGEN<br />

Head of Operations<br />

Automation<br />

Fujitsu<br />

14 | THOMAS<br />

SCHERER<br />

Chief Architect<br />

Telindus Luxembourg<br />

16 | PHILIPPE<br />

PIERRE<br />

Associé secteur public<br />

PwC Luxembourg<br />

16 | LAURENT<br />

PROBST<br />

Associé transformation digitale<br />

PwC Luxembourg<br />

16 | JACQUES<br />

VANDIVINIT<br />

Directeur secteur public<br />

PwC Luxembourg<br />

16 | BERTRAND<br />

PEDERSEN<br />

Manager innovation<br />

et transformation digitale<br />

PwC Luxembourg<br />

Copyright: Mike Zenari<br />

20 | MICHEL<br />

GORET<br />

Postprint Supervisor<br />

Charles Kieffer Group<br />

28 | PHILIPPE<br />

WERY<br />

CEO<br />

Arendt Business Advisory<br />

28 | MAÎTRE PHILIPPE-<br />

EMMANUEL PARTSCH<br />

Avocat à la Cour & Partner<br />

Etude Arendt & Medernach<br />

30 | LIHONG<br />

ZHOU<br />

Chairman<br />

Bank of China Luxembourg<br />

38 | PAUL<br />

GALIANO<br />

Team Leader Sales<br />

jobs.lu<br />

40 | MARCO<br />

THOMÉ<br />

Président<br />

FGFC<br />

44 | JOHN<br />

LORENT<br />

Bourgmestre<br />

Kayl<br />

46 | LAURENT<br />

ZEIMET<br />

Bourgmestre<br />

Bettembourg<br />

52 | ANGÉLINE<br />

PRÉVOT<br />

Ingénieur civil et<br />

Administrateur délégué<br />

GERI Management<br />

54 | JOE<br />

NILLES<br />

Bourgmestre<br />

Berdorf<br />

56 | FRANCK<br />

SCHILLING<br />

Administrateur délégué<br />

Bollig Voyages<br />

60 | OLIVIER<br />

MULOT<br />

Directeur<br />

du département logistique<br />

Polygone<br />

64 | MIKE<br />

POIRÉ<br />

Bourgmestre<br />

Mertzig<br />

66 | RENÉ<br />

DAUBENFELD<br />

Bourgmestre<br />

Boulaide<br />

68 | TOM<br />

WIRION<br />

Directeur<br />

Chambre des Métiers


TRUST US<br />

WITH YOUR SENSITIVE DATA<br />

DEVELOP AND BOOST<br />

YOUR AGILITY AND SECURITY<br />

TRUSTED ADVISORY SERVICES<br />

It is an international team of 300 experts at your service<br />

to advise you in Risk Management, Cyber-Resilience,<br />

IT transformation and to help you achieve your goals.<br />

Discover our “Trusted Services Europe”<br />

Advisory<br />

Managed<br />

Services<br />

Cloud Security Resilience Data Centre<br />

www.ebrc.com


8<br />

<strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

COVERSTORY<br />

Un inévitable tournant<br />

vers l’intelligence<br />

artificielle<br />

L’intelligence artificielle (IA) effraie par la complexité apparente<br />

de son application autant qu’elle enthousiasme par l’infinité<br />

des possibles qu’elle ouvre. KPMG Luxembourg met son<br />

expérience et son savoir-faire au service des secteurs privé et<br />

public dans cette importante transition. Frauke Oddone, Head<br />

of Markets, et Pascal Denis, Head of Advisory, évoquent ainsi<br />

des opportunités créées par l’intelligence artificielle, et ce, à la<br />

lumière des applications déjà réalisées par le biais du «KPMG<br />

Lighthouse Luxembourg», le centre de compétences spécialisé<br />

dans l’IA de KPMG Luxembourg.<br />

Quelles sont les opportunités créées par<br />

l’intelligence artificielle?<br />

FO: Ses opportunités sont vastes et nous<br />

ne connaissons pas encore aujourd’hui<br />

toute l’étendue de son potentiel. Toutefois,<br />

trois avantages principaux semblent s’en<br />

dégager, à savoir la réduction des coûts<br />

et des risques ainsi que la croissance des<br />

activités de l’entreprise ou de l’institution<br />

qui la met à profit.<br />

Ceci résulte notamment de l’accélération<br />

et de l’automatisation des processus.<br />

L’utilisation de plus en plus courante de<br />

chatbots permet par exemple d’accélérer<br />

certaines procédures et donc d’en optimiser<br />

l’efficacité, ou encore l’expérience client.<br />

Nous avons déjà implémenté de nombreux<br />

‘robots’ en interne et chez plusieurs de nos<br />

clients au Luxembourg pour améliorer<br />

le service client. Au-delà d’une réactivité<br />

accrue, ils offrent également aux utilisateurs<br />

un certain confort grâce à une expérience<br />

efficace et rapide. Cela accélère le processus<br />

de réponse aux demandes d’information,<br />

par exemple, et réduit ainsi les coûts<br />

opérationnels.<br />

Nous avons par exemple aidé les autorités<br />

néerlandaises à développer une interface<br />

permettant aux citoyens d’adresser leurs<br />

requêtes en ligne. Un moteur d’intelligence<br />

artificielle accompagne le citoyen dans sa<br />

requête, répond à certaines questions de<br />

base, propose la prise de rendez-vous le<br />

cas échéant, et récolte enfin son feedback<br />

permettant d’améliorer l’expérience des<br />

usagers de leur site internet.<br />

PaD: Tout comme celui des Pays-Bas, le<br />

secteur public luxembourgeois va poursuivre sa<br />

transition digitale pour renforcer et améliorer<br />

son lien avec les citoyens. En effet, le niveau<br />

d’attente des citoyens quant à l’efficacité et<br />

à la disponibilité des services publics est de<br />

plus en plus élevé. Uber, Amazon, PayPal,…<br />

ont redéfini la nouvelle norme de service<br />

à laquelle les consommateurs – et donc les<br />

citoyens – aspirent. Dans un pays comme le<br />

Luxembourg, qui accueille des ressortissants<br />

du monde entier, il est impératif que les<br />

institutions soient à la pointe de la technologie<br />

et offrent un niveau de service au moins<br />

équivalent et idéalement supérieur à celui de<br />

leur pays d’origine, il en va de l’attractivité et<br />

de la réputation du pays. Le gouvernement a<br />

déjà franchi un premier pas en introduisant<br />

certains services digitaux via le portail guichet.lu.<br />

Le développement de notre projet pour les<br />

autorités néerlandaises est un bon exemple<br />

de l’expertise que nous pouvons apporter au<br />

secteur public afin de l’aider à embrasser cette<br />

révolution qu’est l’intelligence artificielle.<br />

FO: Réduire les risques est également un<br />

avantage du recours à l’intelligence artificielle.<br />

KPMG a participé, en tant que partenaire<br />

stratégique, à l’implémentation de la<br />

technologie pilotant le stade ArenA aux Pays-<br />

Bas. Cette dernière favorise le contrôle des<br />

risques liés à la foule grâce à l’identification<br />

des visiteurs via leurs téléphones portables.<br />

Ces méthodes posent certes des questions<br />

éthiques que les Etats doivent encadrer, mais<br />

elles permettent de sécuriser des endroits<br />

publics à haute fréquentation.


<strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

9<br />

Frauke Oddone et Pascal Denis


10 <strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

COVERSTORY<br />

Quelles sont les différentes étapes qu’un<br />

organisme doit franchir pour digitaliser<br />

ses processus?<br />

PaD: Jusqu’ici les changements technologiques<br />

occasionnaient des transformations<br />

longues et onéreuses. Aujourd’hui, de<br />

petits changements peuvent déjà apporter<br />

rapidement des bénéfices à leur organisation<br />

au niveau des coûts, des risques et de la<br />

qualité de service fournie.<br />

La méthodologie appliquée aux changements<br />

reste cependant très importante. Chez<br />

KPMG, nous commençons par identifier<br />

les opportunités que l’intelligence artificielle<br />

pourrait apporter à une entreprise à<br />

différents niveaux (amélioration de<br />

l’efficacité opérationnelle et réduction<br />

des risques, augmentation de la relation<br />

client et des revenus) et créons un plan<br />

comprenant des initiatives échelonnées<br />

sur une période de plusieurs mois. En<br />

parallèle, nous développons des projets<br />

pouvant être implémentés plus rapidement<br />

(dans une période de six à huit semaines)<br />

et améliorant très vite les processus. Ces<br />

petits changements confortent l’entreprise<br />

dans ses choix stratégiques et l’aident à<br />

réévaluer l’entièreté de son processus de<br />

digitalisation. Nous utilisons par ailleurs des<br />

méthodologies éprouvées agiles et inspirées<br />

du «design thinking».<br />

Il est également important qu’une<br />

entreprise développe des alliances et se<br />

constitue l’écosystème permettant le<br />

développement de l’intelligence artificielle<br />

dans ses activités. Elle doit ainsi réunir les<br />

fournisseurs de solutions technologiques,<br />

les experts métiers et en IA, les spécialistes<br />

de la conformité et de l’éthique, ou encore<br />

créer des partenariats avec les universités<br />

ou instituts de recherche. Nous pouvons les<br />

épauler en intégrant cet écosystème en tant<br />

que conseillers pour l’implémentation de<br />

l’IA dans leurs processus de travail.<br />

Quel cadre offre le Luxembourg à l’implémentation<br />

et au développement de<br />

l’intelligence artificielle au sein de ses<br />

institutions et entreprises?<br />

FO: Tout un écosystème est nécessaire au<br />

déploiement de l’intelligence artificielle dans<br />

un pays: le gouvernement doit établir un cadre<br />

légal et technique favorable et les universités<br />

donner accès à la connaissance et à la<br />

recherche dans le domaine des technologies;<br />

le marché doit identifier les besoins qui<br />

pourraient être comblés par l’intelligence<br />

artificielle; enfin, des investissements en<br />

infrastructures technologiques devraient être<br />

réalisés. Le Luxembourg est pour l’heure sur<br />

la bonne voie et s’est déjà donné les moyens<br />

de devenir un hub technologique à travers<br />

ses investissements dans des infrastructures<br />

telles qu’un supercalculateur, de puissants<br />

serveurs,…<br />

Dans d’autres pays, des campus réunissant<br />

les infrastructures, les technologies et les<br />

universités ont été créés dans l’objectif de<br />

former de nouveaux talents aux métiers<br />

dont nous aurons besoin sur le marché de<br />

demain. Au Luxembourg, tous les éléments<br />

sont réunis pour que nous avancions en<br />

ce sens et le ministère de la Digitalisation<br />

s’est montré favorable au soutien de ce type<br />

d’initiatives.<br />

Enfin, l’Etat n’échappera pas aux<br />

questions éthiques liées aux applications<br />

de l’intelligence artificielle et devra fournir<br />

un cadre légal à ce niveau afin de protéger<br />

les données personnelles et la vie privée<br />

des utilisateurs. Au plus l’usage de cette<br />

application se banalise, au plus il sera<br />

urgent de la réglementer pour donner un<br />

cadre sécuritaire à son utilisation.<br />

“Pour rester<br />

compétitives, les<br />

entreprises n’auront<br />

pas d’autre choix<br />

que d’opérer<br />

ce changement”<br />

PaD: Le Luxembourg peut également<br />

participer à ces discussions au niveau<br />

européen et apporter sa pierre à l’édifice.<br />

Nous devons à ce titre continuer à bâtir<br />

notre réputation de hub technologique<br />

spécialisé dans l’intelligence artificielle,<br />

l’objectif étant d’atteindre le même niveau<br />

d’expertise mondialement reconnu que<br />

dans le secteur financier. Nous devons<br />

pour cela attirer les meilleurs talents et<br />

construire des relations de collaboration à<br />

travers le monde.<br />

FO: Aujourd’hui, le marché réclame<br />

des solutions relatives à la mise en<br />

place de chaînes d’approvisionnement<br />

et à la maintenance prédictive. Ce type<br />

d’application de l’IA pourrait aider de<br />

nombreux secteurs d’activité à améliorer<br />

leurs processus. Nous pourrions nous<br />

inspirer des processus d’automatisation<br />

mis en place dans les secteurs de l’industrie<br />

et de la manufacture pour développer des<br />

solutions similaires dans d’autres secteurs<br />

comme la finance où il existe des chaînes<br />

d’approvisionnement de biens immatériels<br />

comme les données par exemple.<br />

Parlez-nous de votre centre d’expertise<br />

en IA, le «KPMG Lighthouse Luxembourg»…<br />

PaD: Il s’agit du centre de compétences<br />

de KPMG Luxembourg spécialisé dans<br />

l’IA, la robotisation et l’analyse de données<br />

supportant la transformation digitale de<br />

nos clients. Regroupant 40 talents à ce jour,<br />

cette équipe est intégrée de manière plus<br />

large à notre réseau KPMG Lighthouse<br />

mondial comptant 12.500 collaborateurs.<br />

Il est également connecté à tous nos<br />

départements locaux (conseil, taxe, audit)<br />

afin de soutenir nos projets liés aux nouvelles<br />

technologies et à l’IA que ce soit en interne<br />

ou pour nos clients. La force de nos projets<br />

est de mêler notre connaissance du métier<br />

et les compétences technologiques de nos<br />

spécialistes pour construire des solutions<br />

adaptées à une problématique donnée.<br />

Grâce à des partenariats conclus avec<br />

IBM, Microsoft, Alibaba Cloud, Amazon<br />

et Google Analytics, nous utilisons leurs<br />

technologies éprouvées et bâtissons des<br />

solutions métiers adaptées aux besoins de<br />

nos clients, faciles et rapides à implémenter,<br />

qu’il nous suffit ensuite d’adapter à la réalité<br />

concrète d’une entreprise donnée. A l’heure<br />

actuelle, près de 600 moteurs d’intelligence<br />

artificielle sont prêts à l’emploi dans<br />

notre bibliothèque mondiale. Mais notre<br />

compréhension du marché luxembourgeois<br />

ainsi que du cœur de métier visé est<br />

primordiale. La technologie ne représente<br />

qu’un outil sur lequel nous nous appuyons<br />

pour combler un besoin.<br />

FO: Nous avons par ailleurs développé un<br />

partenariat avec KIANA Systems, une entité<br />

du KPMG Lighthouse Germany basée<br />

à Sarrebruck. Cette collaboration nous a<br />

permis de rapidement implémenter des<br />

applications variées dans tous les secteurs.<br />

Il faut dire que cette équipe compte en effet<br />

à elle seule plus de 25 ans d’expérience dans<br />

le domaine de l’intelligence artificielle.<br />

Le Lighthouse réunit en somme une<br />

force humaine qualifiée, des connexions à<br />

l’international, des collaborations avec les<br />

universités dans des projets de recherche<br />

ainsi que des fondations technologiques<br />

solides grâce à nos partenariats avec les géants<br />

de ce domaine. La combinaison gagnante<br />

selon nous pour aider nos clients à adopter<br />

ces nouvelles technologies dans un objectif<br />

d’amélioration de leurs performances! n<br />

KPMG<br />

39, Avenue John F. Kennedy<br />

L-1855 Luxembourg<br />

info@kpmg.lu<br />

www.kpmg.lu


Automate<br />

Intelligently<br />

Innovate<br />

Ingeniously<br />

Taking a strategic approach to intelligent automation<br />

can give 5 to 10 times higher ROI, demonstrating<br />

the opportunities that can be created when businesses<br />

embrace and integrate intelligent automation<br />

in their processes. The journey is worthwhile,<br />

but where do you start?<br />

Optimize your intelligent automation journey<br />

#IntelligentAutomation<br />

Explore online<br />

www.kpmg.lu<br />

© 2019 KPMG Luxembourg, Société coopérative, a Luxembourg entity and a member firm of the KPMG network of independent<br />

member firms affiliated with KPMG International Cooperative («KPMG International»), a Swiss entity. All rights reserved.


Yannick Bruck<br />

Fujitsu, vers une automatisation<br />

intelligente des processus<br />

Avec l’avènement de l’intelligence artificielle et de la robotisation des processus, de nombreux cas<br />

d’usages concrets se développent et permettent à des sociétés luxembourgeoises de bénéficier<br />

d’avantages compétitifs. Pour aller plus loin, l’utilisation combinée de ces deux domaines<br />

technologiques revêt un intérêt non négligeable. Décryptage avec Steve Heggen, Head of<br />

Operations Automation, et Yannick Bruck, Head of Artificial Intelligence, Analytics & IoT.<br />

Pouvez-vous nous indiquer en quoi<br />

consistent la robotisation et l’intelligence<br />

artificielle et pourquoi l’un peut<br />

venir compléter l’autre?<br />

SH: L’automatisation des processus par des<br />

plateformes de robots RPA (Robotic Process<br />

Automation) vise à remplacer un humain<br />

dans l’exécution de tâches répétitives et<br />

entièrement décrites. Si la tâche à réaliser<br />

est clairement définie et que l’on peut<br />

indiquer les différentes étapes du processus,<br />

nous pouvons apprendre à un robot virtuel<br />

à réaliser les mêmes actions par les mêmes<br />

écrans et logiciels. L’intérêt est de pouvoir<br />

libérer du temps aux employés pour leur<br />

permettre de se focaliser sur des tâches à<br />

valeur ajoutée et qui sont généralement<br />

les plus intéressantes. Ces robots peuvent<br />

faciliter la digitalisation de parties de<br />

processus, en permettant des saisies dans<br />

des outils ou des communications entre<br />

logiciels.<br />

YB: L’intelligence artificielle (IA) est<br />

souvent associée dans l’inconscient populaire<br />

à des robots autonomes capables de<br />

réfléchir par eux-mêmes, or la réalité est<br />

loin derrière la fiction. L’état actuel de la<br />

technologie permet de reproduire certaines<br />

actions ou interactions humaines comme<br />

parler ou écrire en utilisant un langage<br />

naturel, analyser des images ou de la vidéo,<br />

apprendre par l’expérience ou comprendre<br />

les intentions d’un utilisateur et lui<br />

répondre. La RPA automatise des actions<br />

entièrement définies et qui sont répétitives,<br />

l’IA automatise la compréhension d’un<br />

environnement et la prise de décisions.<br />

Qu’est-ce donc alors que l’IPA (Intelligent<br />

Process Automation) et comment<br />

l’utiliser au quotidien?<br />

YB: L’IPA est né de la convergence entre<br />

l’IA et la RPA. Prendre des décisions de<br />

manière automatisée sans lancer d’actions<br />

ne permet pas d’avancer. A l’inverse,<br />

automatiser les tâches en suivant un<br />

processus totalement décrit ne permet pas<br />

de gérer les exceptions. Par conséquent,<br />

l’IPA permet d’automatiser un processus de<br />

bout en bout.


SH: On estime en effet qu’avec la RPA<br />

seuls 5 à 10 % des processus peuvent être<br />

automatisés. Avec l’IPA ce chiffre monte<br />

à près de 30 %. Les principaux éditeurs<br />

de plateformes RPA l’ont d’ailleurs bien<br />

compris, car tous incorporent maintenant<br />

des capacités issues de l’IA, en permettant<br />

par exemple à un robot d’appendre des<br />

interventions humaines par l’ajout de<br />

Machine Learning (ML) ou encore en<br />

ajoutant une couche de compréhension<br />

sémantique. Et à l’inverse, l’IA s’intègre de<br />

plus en plus à des processus en production<br />

et permet par exemple à des chatbots de<br />

lancer des actions dans d’autres systèmes ou<br />

même d’exécuter des processus robotisés.<br />

Pourriez-vous nous donner des exemples<br />

concrets afin d’illustrer ces différentes<br />

approches?<br />

SH: Prenons l’exemple d’un processus visant<br />

à scanner une facture et à saisir certaines<br />

informations dans un système informatique.<br />

Sans robotisation, un agent est chargé de<br />

recopier le contenu de la facture dans un<br />

écran du système ciblé. Avec un processus<br />

RPA, nous amenons le robot à réaliser cette<br />

saisie, sans erreurs et de manière beaucoup<br />

plus rapide. Néanmoins, cela ne fonctionne<br />

que si l’on connaît exactement le format et<br />

la mise en page de la facture. Le processus<br />

ne fonctionnera donc que pour les factures<br />

de fournisseurs connus. Avec l’IPA, le<br />

robot va pouvoir comprendre tout nouveau<br />

document identifié comme une facture et<br />

y retrouver les principales informations<br />

(montants, adresses, références, etc.) sans<br />

avoir été au préalable paramétré pour ce<br />

nouveau modèle de facture. Cela apporte<br />

une flexibilité non négligeable.<br />

“L’IPA est né<br />

de la convergence<br />

entre l’IA et<br />

la RPA et permet<br />

d’automatiser<br />

un processus<br />

de bout en bout”<br />

YB: Prenons le cas d’un Service Desk<br />

interne où les employés peuvent faire<br />

des demandes de support. Avec l’IA,<br />

nous pouvons remplacer une partie des<br />

interactions humaines par un agent virtuel<br />

capable de comprendre la demande<br />

exprimée par l’utilisateur et de lui fournir<br />

une réponse. Il est même possible que<br />

l’agent virtuel devienne capable d’interagir<br />

avec les systèmes concernés directement,<br />

permettant de résoudre le problème de<br />

l’utilisateur. Quel gain de temps et quelle<br />

valeur ajoutée!<br />

Êtes-vous déjà capables d’implémenter<br />

ce type de plateformes IPA?<br />

YB: Oui, tout à fait. D’ailleurs certaines<br />

sociétés au Luxembourg ont déjà<br />

implémenté ce type de services avec notre<br />

aide. Leur retour d’expérience est très<br />

positif, tant d’un point de vue managérial<br />

que de celui des équipes impactées, qui ont<br />

décrit un gain notable par la suppression de<br />

tâches rébarbatives et la transformation de<br />

leur poste vers une expertise sur des cas plus<br />

complexes. Du positif pour tout le monde,<br />

donc… n<br />

Fujitsu<br />

Parc d’Activités Capellen<br />

89 C, rue Pafebruch<br />

L-8308 Capellen<br />

www.fujitsu.com<br />

Steve Heggen


14 <strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

ICT<br />

Moving<br />

to the Cloud<br />

with Telindus<br />

Adopting a cloud strategy is not just a change in technology.<br />

It is a change in tools, processes and skills. Regulation is<br />

opening up towards public cloud, in particular in the financial<br />

services industry, and the convergence between big data and<br />

artificial intelligence has also given raise to new potentials<br />

of digital transformation. With concerns around security,<br />

hybrid cloud usage complexities and identifying cloud<br />

potentials, using a partner for cloud transition is becoming<br />

more and more a necessity. Thomas Scherer, Chief Architect<br />

at Telindus Luxembourg, explains why switching to the cloud<br />

with Telindus is the best option.<br />

What kind of cloud solutions are you<br />

offering to your customers?<br />

Telindus is delivering a variety of cloud<br />

solutions that allow our customers –<br />

large companies, SMEs and start-ups - to<br />

increase their performance, reduce their<br />

costs and improve their efficiency and<br />

competitiveness. U-share is our flexible and<br />

fully secure file-sync-and-share service to<br />

provide exchange and collaborative work<br />

on documents. U-free is our Desktop as a<br />

Service solution. The customers access a<br />

virtual office and their business applications<br />

at all times by connecting through a secure<br />

portal on any device (PC, Mac, tablet,<br />

smartphone). Also, we offer U-touch<br />

for our unified communication services<br />

combining on one high-performance<br />

and secure platform IP telephony, fixedmobile<br />

convergence, video conferencing,<br />

collaboration and instant messaging. Our<br />

flagship cloud product is U-flex, an ultrasecure<br />

private cloud solution. In its third<br />

evolution, U-flex provides public cloud<br />

interoperability with the major public<br />

clouds, thereby Telindus offers hybrid<br />

cloud services. U-select is proposed in<br />

combination with U-flex. It allows our<br />

customers to automate manual day-to-day<br />

tasks to service their employees without<br />

manual interaction.<br />

What are the key benefits of Telindus<br />

cloud services?<br />

Our private managed cloud platform, U-flex,<br />

is fully redundantly hosted across two Tier<br />

IV data centres in Luxembourg. U-flex<br />

offers flexible combinations of housing,<br />

dedicated and shared infrastructure hosting<br />

solutions as well as numerous managed<br />

services, such as managed databases and<br />

security services - firewalling or proxy<br />

services – and standard enterprise solutions<br />

like email, collaboration or telephony<br />

services.<br />

But this flexibility does not end at the<br />

infrastructure hosting options: our teams<br />

can support our customers in the daily<br />

management of their IT landscape,<br />

whether it is based on dedicated or shared<br />

workloads. This day-to-day management<br />

is designed in such a way that the services<br />

can be expanded into the public cloud,<br />

creating the foundation of our hybrid<br />

cloud offering by providing overall IT and<br />

security consistency and thereby portability<br />

of services.<br />

Reliable connectivity is often crucial for<br />

hybrid deployments. Hence, we offer<br />

private WAN solutions to interconnect<br />

on-premise deployments with U-flex and<br />

all public clouds in a fully meshed mode.<br />

It also includes the possibility to establish<br />

private WAN connectivity for the public<br />

cloud providers’ inter-regional traffic.<br />

Why should companies choose Telindus<br />

cloud solutions? What are your added<br />

values?<br />

Telindus is supervised by Luxembourg’s<br />

financial regulator (Commission de<br />

Surveillance du Secteur Financier or<br />

CSSF) for providing IT services to financial<br />

institutions. In 2017, the regulator published<br />

a circular governing the use of public clouds<br />

by financial institutions. When using<br />

public clouds, several conditions have to be<br />

fulfilled to ensure control over data and IT<br />

infrastructures. We have put in place the<br />

necessary resources to meet those control<br />

requirements. It can be on a contractual


asis - such as audit rights for instance – or<br />

a technical basis - mitigating lock-in risk<br />

or controlling data location for example.<br />

We have proactively created the necessary<br />

contractual and technical framework so that<br />

our customers do not need to handle the<br />

fulfilment process by themselves anymore.<br />

It turns out that this set of measures is<br />

not only an asset for financial institutions,<br />

but also for our customers in general as<br />

it enables secure and controlled usage of<br />

clouds.<br />

our customers’ digital transformation.<br />

We keep track with the quickly evolving<br />

cloud industry to support our customers<br />

to identify the most valuable cloud<br />

workloads for them; this may be to reduce<br />

costs, increase time to market or to create<br />

new business opportunities for them by<br />

digitalising or innovating their digital<br />

product portfolio. We help them to install,<br />

integrate, operate and evolve their cloud<br />

installations always while keeping customer<br />

data and IT infrastructures secured. n<br />

Thomas Scherer<br />

“We support<br />

our customers<br />

to identify<br />

the most valuable<br />

cloud workloads<br />

for them”<br />

Telindus also offers public cloud solutions.<br />

What are the advantages?<br />

We want to offer what is best for our<br />

customers. All public cloud providers, such<br />

as Amazon Web services, Google Cloud<br />

Platform or Microsoft Azure, have unique<br />

strengths, which can significantly drive<br />

Telindus Luxembourg<br />

Route d’Arlon 81-83<br />

L-8009 Strassen<br />

Tél.: 450 915-1<br />

www.telindus.lu


Laurent Probst et Philippe Pierre<br />

Un nouveau momentum<br />

pour l’intelligence artificielle<br />

Depuis quelques années, avec la mise à disposition de grands volumes de données et les<br />

nouvelles capacités technologiques l’intelligence artificielle (IA) s’est de nouveau installée au<br />

cœur de toutes les discussions politiques et économiques. Philippe Pierre, associé secteur<br />

public, Laurent Probst, associé transformation digitale, Jacques Vandivinit, directeur secteur<br />

public, et Bertrand Pedersen, Manager innovation et transformation digitale, chez PwC<br />

Luxembourg, nous font part de leur vision de la situation en matière d’IA en Europe et au<br />

Luxembourg, ainsi que des avantages et défis tant pour le secteur public que privé.<br />

Qu’entend-on par intelligence artificielle?<br />

BP: L’intelligence artificielle désigne<br />

les systèmes qui font preuve d’un<br />

comportement intelligent en analysant leur<br />

environnement et en prenant des mesures,<br />

avec un certain degré d’autonomie, pour<br />

atteindre des objectifs spécifiques.<br />

Les systèmes dotés d’IA peuvent être<br />

purement logiciels, agissant dans le<br />

monde virtuel (assistants vocaux, logiciels<br />

d’analyse d’images, moteurs de recherche<br />

ou systèmes de reconnaissance vocale et<br />

faciale, par exemple) mais l’IA peut aussi<br />

être intégrée dans des dispositifs matériels<br />

(robots évolués, voitures autonomes, drones<br />

ou applications de l’internet des objets, par<br />

exemple).<br />

Nous utilisons l’IA au quotidien, par<br />

exemple pour traduire différentes langues,<br />

générer des sous-titres dans des vidéos ou<br />

bloquer des pourriels.<br />

Existe-t-il un cadre réglementaire relatif<br />

à l’IA en Europe?<br />

PP: Au cours des 18 derniers mois, la<br />

Commission européenne a jeté les bases d’un<br />

nouveau cadre européen de développement<br />

de l’intelligence artificielle avec la publication<br />

du plan coordonné pour le développement et<br />

l’utilisation de l’intelligence artificielle «made<br />

in Europe» 1 et plus récemment du rapport du<br />

groupe d’expert sur les actions à mener pour


faire face aux enjeux éthiques, juridiques et<br />

de société liés à l’IA, (Ethics Guidelines for<br />

Trustworthy AI) 2 .<br />

LP: Au travers de ce nouveau cadre,<br />

l’Europe invite les États membres à une<br />

collaboration accrue afin de créer cet<br />

environnement de confiance. L’Europe<br />

reste première en matière de publication<br />

sur l’IA: en 2017, 28% des publications sur<br />

l’IA proviennent d’auteurs européens, suivi<br />

par la Chine (25%) puis les USA (17%) 3 .<br />

L’intelligence artificielle connaît une<br />

croissance exponentielle. Selon une enquête<br />

récente menée par PwC, l’apport de cette<br />

technologie à l’économie mondiale pourrait<br />

atteindre jusqu’à 13 billions d’euros à<br />

l’horizon 2030, grâce aux opportunités que<br />

celle-ci représente en matière d’innovation<br />

et d’amélioration de la productivité.<br />

L’impact de l’IA sur la productivité transforme<br />

à ce point l’avantage concurrentiel<br />

des entreprises que celles qui n’adoptent pas<br />

cette technologie ou ont peur de franchir<br />

le pas pourraient voir leur part de marché<br />

se réduire sensiblement et leur modèle<br />

économique devenir obsolète. L’IA peut<br />

constituer une garantie de pérennité. En<br />

tenant compte des prévisions économiques<br />

actuelles, il est aisé de comprendre que<br />

les États et leurs secteurs publics doivent<br />

prendre les devants pour rester à la page.<br />

“L’intelligence<br />

artificielle connaît<br />

une croissance<br />

exponentielle”<br />

L’IA pourrait offrir des opportunités<br />

extraordinaires de résolution des grands défis<br />

auxquels la société est aujourd’hui confrontée.<br />

Dans le secteur de la santé par exemple,<br />

de nombreuses applications existantes ou<br />

à venir vont améliorer les actions de façon<br />

considérable. La gestion des dossiers médicaux<br />

et d’autres données ainsi que l’analyse des<br />

soins de santé existent déjà. L’IA pourrait<br />

mettre l’Europe sur la voie de meilleurs soins<br />

préventifs et personnalisés. Elle pourrait être<br />

utilisée pour le développement de pratiques<br />

environnementales plus écologiques afin<br />

de prévoir la consommation d’énergie, de<br />

permettre des flux de circulation intelligents<br />

et d’optimiser les moteurs, pour ne citer que<br />

quelques exemples.<br />

Le perfectionnement des compétences<br />

des travailleurs est d’une importance<br />

double: il contribuera non seulement au<br />

développement des entreprises mais il<br />

permettra également de prévenir les risques<br />

Jacques Vandivinit et Bertrand Pedersen<br />

de pertes d’emplois. D’un point de vue<br />

économique, une solution face à la pénurie<br />

de talents numériques et de scientifiques<br />

de données constitue un défi majeur en<br />

Europe.<br />

L’impact de l’IA sur les emplois est un<br />

effet secondaire fréquemment observé,<br />

notamment car l’IA permet d’automatiser<br />

les tâches plus répétitives et plus simples et<br />

«déplace» les travailleurs, tout en exigeant<br />

des compétences spécialisées qui peuvent<br />

se développer et fonctionner avec les<br />

applications de l’IA. Même si une majorité<br />

d’emplois sera appelée à évoluer, moins<br />

de 10% des emplois sont effectivement<br />

en danger. L’objectif ultime de l’IA n’est<br />

pas de remplacer les humains mais de les<br />

accompagner dans leurs prises de décisions.<br />

Les employés devront apprendre à travailler<br />

avec l’IA et il s’agira d’une transformation<br />

gigantesque, à la fois d’un point de vue<br />

culturel et opérationnel.<br />

PP: En Europe, comme dans le reste du<br />

monde, nous devons trouver une façon de<br />

prévoir l’évolution du marché du travail,<br />

de déterminer les compétences nécessaires<br />

et, ensuite, nous devons nous assurer de<br />

l’acquisition de ces compétences d’une<br />

façon qui ne laisse pas les générations<br />

futures à la traîne de la transformation<br />

digitale.<br />

1<br />

L’intelligence artificielle pour l’Europe, https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/HTML/?uri=CELEX:52018DC0237&from=GA<br />

2<br />

Ethics Guidelines for Trustworthy AI, https://ec.europa.eu/futurium/en/ai-alliance-consultation<br />

3<br />

2018 AI Index report, http://aiindex.org/


18 <strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

ICT<br />

Peut-on parler d’une réelle stratégie d’IA?<br />

JV: La confiance et la déontologie semblent<br />

être deux sujets inévitables dans le monde<br />

virtuel. Nombreux sont ceux qui se méfient<br />

de l’IA et certaines questions éthiques<br />

soulevées par l’IA nécessiteront un consensus<br />

à l’échelle européenne. Le développement<br />

d’une IA éthique constituerait également<br />

un moyen pour l’Europe de se différencier<br />

de ses concurrents internationaux tels que<br />

les États-Unis et la Chine.<br />

LP: Ce processus est déjà en route. La<br />

Commission européenne est depuis<br />

longtemps consciente de l’importance et<br />

du potentiel de l’IA, ainsi que du besoin de<br />

réaliser des investissements importants dans<br />

ce domaine. L’approche en matière d’IA est<br />

pleinement intégrée à sa stratégie pour un<br />

marché unique numérique. (Digital Single<br />

Market strategy)<br />

Afin d’accompagner la mise en œuvre de<br />

la stratégie européenne, la Commission<br />

européenne a formé en 2018 un groupe<br />

d’experts sur l’intelligence artificielle.<br />

Sa mission comprendra l’élaboration de<br />

recommandations sur le développement<br />

futur de politiques liées à l’IA.<br />

Quelles sont les incidences à prévoir sur<br />

l’Union européenne?<br />

JV: L’IA figure en tête des priorités politiques<br />

des institutions européennes mais aussi de<br />

celles des gouvernements nationaux. Un<br />

nombre croissant d’initiatives se dessinent,<br />

témoignant de la volonté des dirigeants<br />

nationaux d’épouser le changement amené<br />

par l’IA.<br />

PP: Dans le prolongement de sa stratégie<br />

adoptée en avril 2018, la Commission<br />

européenne a présenté un plan coordonné,<br />

préparé en collaboration avec les<br />

États membres, afin d’encourager le<br />

développement et l’utilisation de l’IA en<br />

Europe. En outre, d’ici à la mi-2019, tous<br />

les États membres devraient avoir mis en<br />

place leur propre stratégie, présentant les<br />

niveaux d’investissement et les mesures<br />

d’implémentation autour de partenariats<br />

public-privé, des compétences, des capacités<br />

de support à l’innovation, des nouvelles<br />

infrastructures digitales, de l’adaptation<br />

de l’environnement réglementaire et de<br />

la collaboration internationale. À l’heure<br />

actuelle, plusieurs pays tels que l’Allemagne,<br />

la Finlande, la France et le Royaume-Uni<br />

ont lancé des initiatives dans le domaine.<br />

BP: L’insuffisance des capacités de calcul<br />

de l’UE pour répondre aux besoins actuels<br />

des scientifiques et des industries de l’UE<br />

représente un défi auquel l’Europe doit<br />

faire face. Le développement du calcul de<br />

haute performance («high performance<br />

computing» ou HPC) et de services de<br />

cloud au sein de l’UE est d’une importance<br />

fondamentale pour permettre l’expansion<br />

des entreprises et des capacités tout<br />

en répondant aux problématiques de<br />

confidentialité, de protection et de propriété<br />

des données et de secret commercial lors de<br />

l’utilisation de prestataires externes 4 .<br />

“Le Luxembourg<br />

représente<br />

un incubateur idéal<br />

avec son accès aisé<br />

aux preneurs<br />

de décisions”<br />

Au niveau national, quels sont les défis<br />

liés à l’IA?<br />

JV: Les centres de recherche du Grand-<br />

Duché n’ont pas attendu pour lancer depuis<br />

quelques années des projets de recherche<br />

appliquée permettant de collecter et<br />

nettoyer des données et de les exploiter<br />

avec de nouveaux algorithmes dans des<br />

domaines tels que la santé, l’espace, la<br />

sécurité ou la lutte contre la fraude.<br />

De nouveaux projets stratégiques comme<br />

l’équipement des 200 km d’autoroute avec<br />

la France et l’Allemagne pour tester les<br />

voitures autonomes et permettre de mieux<br />

définir les bonnes politiques publiques.<br />

C’est à ce stade qu’intervient le calcul<br />

de haute performance. Le Luxembourg<br />

devrait avoir son propre superordinateur<br />

en 2019. Cofinancé par l’Europe, il<br />

sera ultérieurement connecté au réseau<br />

EuroHPC mondial.<br />

BP: Le Luxembourg représente un<br />

incubateur idéal avec son accès aisé aux<br />

preneurs de décisions, son modèle social<br />

inclusif, ses infrastructures modernes, sa<br />

capacité à s’adapter aux nouvelles tendances<br />

et sa neutralité. Ces critères amenant le<br />

pays vers une «Smart Nation». Aussi,<br />

dans le cadre du projet EuroHPC, des<br />

applications seront développées permettant<br />

d’atteindre cet objectif, l’idée étant que les<br />

capacités de ce superordinateur peuvent<br />

être utilisées afin d’améliorer la vie<br />

quotidienne, la qualité des services publics<br />

et la compétitivité de l’économie.<br />

Le mois de février 2019 a d’ailleurs vu<br />

l’annonce que le Luxembourg allait<br />

devenir le premier pays européen à établir<br />

un partenariat avec NVIDIA (société de<br />

haute technologie et fabricant de puces<br />

graphiques) visant à la fondation d’un<br />

programme de formation européen.<br />

Le Grand-Duché se prépare pour se<br />

positionner dans le monde du numérique<br />

et de l’IA. Le paysage numérique<br />

luxembourgeois a grandi de façon rapide et<br />

impressionnante. L’ère de l’IA soutenue par<br />

une vision humaine et la construction d’un<br />

cadre de confiance ouvrira sans nul doute<br />

de nouvelles opportunités. n<br />

PwC Luxembourg<br />

2 Rue Gerhard Mercator<br />

L-1014 Luxembourg<br />

www.pwc.lu<br />

4 The European High-Performance Computing Joint Undertaking - EuroHPC https://ec.europa.eu/digital-single-market/en/eurohpc-joint-undertaking


Pour réaliser vos projets<br />

dans le respect de notre<br />

environnement<br />

environnement.ic.lu<br />

IMPRIMERIE CENTRALE SOCIÉTÉ ANONYME • 15, RUE DU COMMERCE • L-1351 LUXEMBOURG<br />

T +352 48 00 22-1 • F +352 49 59 63 • BOÎTE POSTALE 2477 • L-1024 LUXEMBOURG • WWW.IC.LU • MESSAGE@IC.LU


20 <strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

ICT<br />

Automatiser<br />

pour rentabiliser<br />

La mise sous pli et l’affranchissement sont deux activités<br />

particulièrement chronophages et rébarbatives. Pour épauler<br />

les entreprises et institutions dans la gestion de leur courrier,<br />

le département Postprint de Charles Kieffer Group analyse<br />

leurs modes opératoires et les conseille quant aux outils<br />

qui répondront à leurs besoins. Michel Goret, Postprint<br />

Supervisor, nous présente à ce titre les machines de mise sous<br />

pli et affranchisseuses proposées par l’entreprise.<br />

Quelles sont les solutions proposées par<br />

CK pour faciliter la gestion du courrier?<br />

Nous rassemblons toute une panoplie de<br />

machines facilitant la gestion du courrier<br />

comme les imprimantes à enveloppes, les<br />

ouvre-lettres, les machines de mise sous plis<br />

et les affranchisseuses.<br />

Afin de rentabiliser le temps des employés<br />

et leur permettre de s’adonner à des tâches<br />

plus épanouissantes, nous proposons à notre<br />

clientèle des machines de mise sous plis et<br />

des affranchisseuses. En effet, à partir d’une<br />

dizaine de courriers traités par jour, nos<br />

machines les plus petites sont déjà rentables…<br />

L’éventail de notre clientèle est très large<br />

car nos machines s’adressent à toute<br />

entreprise devant assurer une bonne gestion<br />

du courrier! Lors de notre premier contact<br />

avec un potentiel client, nous analysons<br />

ses modes opératoires et ses volumes dans<br />

l’objectif de lui proposer la machine – à la<br />

vente ou à la location – qui correspondra le<br />

mieux à ses besoins.<br />

Michel Goret


<strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

21<br />

Jusqu’au 31 mai, les machines de mise<br />

sous pli et les affranchisseuses sont en<br />

promotion chez CK. Je mets dans ce<br />

cadre mon expertise au service du public<br />

pour toute question relative à la gestion<br />

du courrier.<br />

Parlez-nous de vos machines de mise<br />

sous pli…<br />

La mise sous pli représente des activités de<br />

tri, de pliage, de mise sous enveloppe de<br />

documents et de collage pour lesquelles nous<br />

travaillons exclusivement avec la marque<br />

Neopost, leader européen de la gestion de<br />

courrier. Nos machines les plus performantes<br />

seront capables de gérer un grand volume<br />

de courrier sans tri préalable. Des logiciels,<br />

comme l’OMS-500 de Neopost, facilitent ce<br />

tri en insérant dès l’impression un code QR<br />

reprenant les instructions spécifiques à la mise<br />

sous pli et à l’envoi du courrier en question et<br />

pouvant vérifier certains paramètres comme<br />

par exemple l’heure d’envoi, le nombre de<br />

feuilles par enveloppe,…<br />

Les machines dans leur version standard<br />

nécessiteront un tri manuel du courrier en<br />

fonction du nombre de feuilles à introduire<br />

dans l’enveloppe. Pour les machines<br />

équipées d’un scanner permettant la lecture<br />

d’un code barre ou d’un code QR, il ne sera<br />

plus nécessaire de trier le courrier suivant le<br />

nombre de feuilles. En fonction du modèle,<br />

une machine sera plus ou moins rapide dans<br />

son traitement du courrier; on peut ainsi<br />

atteindre une vitesse allant d’en moyenne<br />

1.350 courriers traités par heure – soit un<br />

rendement six fois plus performant qu’une<br />

intervention humaine – à 12.000.<br />

Au niveau du pliage, toutes les machines<br />

pourront réaliser des plis roulés, en Z ou<br />

simples, aux formats américain ou C5. Les<br />

machines haut de gamme pourront insérer<br />

les feuilles dans de grandes enveloppes au<br />

format C4, sans les plier.<br />

Pour assurer la sécurité des documents<br />

confidentiels, la première feuille traitée par<br />

la machine fera office de test; au terme de<br />

sa mise sous pli, le processus s’interrompra<br />

pour que l’utilisateur en vérifie le bon<br />

déroulement. Se référant à l’épaisseur<br />

mesurée lors de ce test, la machine<br />

s’arrêtera dès qu’une différence d’épaisseur<br />

sera observée.<br />

Neopost propose dans ce domaine trois<br />

types de machines; notre produit phare<br />

d’entrée de gamme, l’IS-350 (à partir de 20<br />

courriers par jour), est facile d’utilisation<br />

et assure un traitement moyen de 35 à 40<br />

enveloppes à la minute. Le courrier sera<br />

inséré manuellement dans la machine.<br />

Pour des volumes intermédiaires, nous<br />

conseillons des machines à l’image de<br />

l’IS-420 (à partir de 100 courriers par<br />

jour), possédant une bande de transport<br />

automatique. Le courrier doit d’abord être<br />

trié en fonction du format, du poids et de<br />

la destination; la machine traitera ensuite<br />

chaque envoi à un rythme moyen de 65<br />

enveloppes à la minute. Enfin, Neopost<br />

est la seule marque au Luxembourg à<br />

proposer une machine haut de gamme telle<br />

que l’IS-480 (à partir de 250 courriers par<br />

jour). Cette dernière ne nécessite qu’un<br />

tri préalable du courrier en fonction de la<br />

destination, la machine s’occupera du reste<br />

du processus, grâce à son mixed size feeder<br />

et à sa balance dynamique.<br />

Enfin, les logiciels de nos affranchisseuses<br />

nécessitent tous les mois une mise à jour,<br />

notamment au niveau des tarifs au 1 er mai<br />

2019 par exemple. Ces actualisations se<br />

font de manière autonome, sans nécessité<br />

d’intervention extérieure.<br />

Quels sont les paramètres à prendre en<br />

compte lors du choix d’une affranchisseuse?<br />

Le choix d’une affranchisseuse se fait en<br />

fonction du volume moyen de courrier<br />

traité sur une période donnée. La machine<br />

permettra à l’entreprise cliente de ne plus<br />

se déplacer à la poste, de ne plus acheter de<br />

timbres ni de calculer l’affranchissement<br />

d’un courrier. Cela implique également des<br />

gains économiques car chaque enveloppe<br />

est affranchie à son exacte tarification, en<br />

fonction de son poids précis, de sa taille et<br />

de sa destination (tri effectué au préalable).<br />

Une fois par mois, les clients transmettent<br />

le relevé mensuel du compteur de leur<br />

affranchisseuse à POST Luxembourg afin<br />

de recevoir la facture des timbres utilisés.<br />

Quelle que soit la gamme d’affranchisseuses<br />

utilisée, le client devra trier son courrier par<br />

zone d’envoi. Grâce à la balance qui peut<br />

équiper les machines, le client pourra classer<br />

son courrier en fonction de son poids. En<br />

pesant le courrier, le tarif du timbre sera<br />

automatiquement introduit dans la machine<br />

et le courrier pourra alors être affranchi.<br />

Pour les courriers trop épais (8 à 16 mm<br />

en fonction du modèle), une étiquette sera<br />

imprimée et apposée sur l’enveloppe.<br />

Votre département assure également un<br />

service après-vente…<br />

Le conseil et le service après-vente sont<br />

nos principales forces. Notre service aprèsvente,<br />

situé à Leudelange, jouit d’une<br />

position centrale qui lui permet d’intervenir<br />

généralement dans un délai d’un jour<br />

ouvrable. Dans le cadre de contrats<br />

spécifiques, nous pouvons également<br />

intervenir dans des délais plus courts, fixés<br />

d’un commun accord avec le client.<br />

Nos contrats d’entretien prennent tout en<br />

charge, des frais de déplacement à la main<br />

d’œuvre en passant par les pièces. Ils sont<br />

facultatifs, mais vivement conseillés car peu<br />

importe la qualité du produit, nul n’est à<br />

l’abri d’une panne! n<br />

Charles Kieffer Group<br />

2, rue Léon Laval<br />

L-3372 Leudelange<br />

sales@ck-group.lu<br />

www.ck-group.lu


22 <strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

ICT<br />

Engagement pour la cybersécurité:<br />

le Luxembourg en 11 e position<br />

au niveau mondial<br />

L’Union internationale des télécommunications (UIT) vient de publier son indice mondial de<br />

la cybersécurité pour l’année 2018 (GCI). Cet indice est la principale référence internationale<br />

publique pour mesurer l’engagement de pays membres de l’ONU pour la cybersécurité.<br />

L’UIT est l’agence spécialisée des Nations unies pour les technologies de l’information et de<br />

la communication.<br />

“La progression<br />

enregistrée depuis<br />

le dernier rapport<br />

témoigne des<br />

efforts réalisés<br />

dans le domaine de<br />

la cybersécurité”<br />

Le Luxembourg se classe au 11 e rang sur 175<br />

pays évalués dans le cadre du GCI 2018. Il<br />

figure en 7 e position dans la région “Europe”,<br />

sur 46 pays évalués. À l’occasion de la<br />

précédente édition du GCI, publiée en 2017,<br />

le Luxembourg occupait le 36 e rang au niveau<br />

mondial et la 20 e place au niveau européen.<br />

Le Premier ministre, ministre des<br />

Communications et des Médias, note que<br />

la progression enregistrée depuis le dernier<br />

rapport témoigne des efforts réalisés<br />

dans le domaine de la cybersécurité par<br />

l’ensemble des acteurs publics et privés au<br />

Luxembourg. Le gouvernement continuera<br />

ses efforts, notamment au sein du Comité<br />

interministériel de coordination en matière<br />

de cyber-prévention et de cybersécurité,<br />

mis en place en décembre 2017.<br />

L’édition 2018, qui vient d’être publiée, a<br />

évalué notamment le cadre légal, technique<br />

et organisationnel dans les pays examinés,<br />

ainsi que leurs dispositifs en matière de<br />

renforcement des capacités et leurs mesures<br />

de coopération avec d’autres pays.<br />

Plusieurs bonnes pratiques en matière<br />

de cybersécurité au Luxembourg ont été<br />

reprises dans la partie narrative du rapport,<br />

afin de servir d’exemples positifs pour<br />

d’autres pays, notamment la plateforme<br />

MISP (Malware Information Sharing<br />

Platform) du CIRCL luxembourgeois,<br />

utilisé par d’autres CSIRTs (Computer<br />

security incident response teams) de par<br />

le monde. Les activités de coopération des<br />

différents CERT au Luxembourg, ainsi<br />

qu’en matière de recherche (SnT) ou de<br />

sensibilisation des jeunes (BEE-SECURE)<br />

ont également été mises en exergue. n<br />

Communiqué par le ministère d’État/<br />

Haut-Commissariat à la Protection nationale


Centre commercial Cloche d’or<br />

La force d’un groupe,<br />

la proximité d’une entreprise<br />

luxembourgeoise du bâtiment<br />

Rizzani De Eccher Luxembourg S.A.<br />

22, Zone Industrielle<br />

L-8287 Kehlen<br />

Tél.: +352 28 77 46 93<br />

Fax: +352 28 77 46 73<br />

www.rde.lu


24 <strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

ICT<br />

VivaTechnology accueille<br />

huit startups luxembourgeoises<br />

Les 16, 17 et 18 mai prochains se tiendra la quatrième édition<br />

du salon parisien VivaTechnology. A l’occasion de ce rendezvous<br />

incontournable de la technologie, le Luxembourg sera<br />

représenté par un pavillon national organisé par la Chambre<br />

de Commerce, la House of Startups (Host), le ministère de<br />

l’Economie et Luxinnovation.<br />

Source photo: www.cc.lu<br />

Dans le cadre de cet événement européen<br />

d’envergure, huit startups ont été<br />

sélectionnées afin de présenter l’écosystème<br />

qu’offre le Luxembourg à ses startups en<br />

matière de développement à l’international<br />

et de business.<br />

Différents domaines d’activités seront ainsi à<br />

l’honneur: BIM-Y s’attaque au secteur de la<br />

construction et facilite l’accès au BIM pour<br />

les bâtiments existants; Clickbye s’inscrit<br />

dans le domaine des loisirs en proposant<br />

une application d’organisation de voyages<br />

personnalisés; CoinPlus sécurise hors-ligne<br />

les codes d’accès aux comptes de bitcoin<br />

ou autres cryptomonnaies; Keexle sécurise<br />

les communications à l’aide d’un cryptage<br />

pouvant être décodé uniquement par le<br />

destinataire du message; Moovee facilite<br />

le covoiturage en entreprise; MySardines<br />

a développé une cryptomonnaie basée sur<br />

des sardines millésimées se valorisant avec<br />

le temps; Startalers a créé un chatbot aidant<br />

les femmes à investir intelligemment et<br />

dans des projets promouvant la diversité;<br />

Zero.1 met en œuvre une technologie Lifi<br />

qui permet une connexion internet grâce<br />

aux signaux de n’importe quelle LED à<br />

destination de tous types de smartphones<br />

ou ordinateurs. Enfin, le rover de la société<br />

Ispace, créé pour rechercher de l’eau sur<br />

la lune, sera également présenté dans le<br />

pavillon luxembourgeois, le secteur spatial<br />

étant mis à l’honneur par l’événement. n<br />

Matériels agricoles I Motoculture I Matériels communaux et forestiers<br />

Tondeuses autoportées<br />

à coupe frontale<br />

DEMO SUR<br />

DEMANDE<br />

!<br />

FD 2200 4WD TS<br />

• Moteur Yanmar 4 cylindres 48ch<br />

• Traction 4 roues motrices permanentes<br />

• Plateau de coupe 1550 mm<br />

• Basculement hydr. du plateau de coupe<br />

• Bac de ramassage 1400 l<br />

• Pneus av: 24x12.00-12 - ar: 20x10.00-10<br />

• Homologation & éclairage route<br />

• Transmission hydrostatique 0 - 22 km/h<br />

• Blocage de diiérentiel<br />

• Réglage à distance de la hauteur de coupe<br />

• Turbine à 2 vitesses<br />

• Vidange hydr. en hauteur 2300 mm<br />

• Poste de conduite, siège à suspension pneum.<br />

• Option: cabine avec chauuage, essuie-glaces<br />

Agri-Distribution<br />

14, Nidderpallenerstrooss<br />

L-8551 Noerdange<br />

FX 27 Zero Turn<br />

• Moteur 2 cylindres<br />

• Puissance 22 ch,<br />

• Système de conduite<br />

à leviers réglables<br />

• Transmission hydr.<br />

• Traction 2 roues motrices<br />

• Rayon interne de<br />

braquage 0 cm<br />

• Plateau de coupe<br />

1320 mm<br />

• Réglage hauteur de<br />

coupe de 3 à 8,5 cm<br />

FD 450<br />

• Moteur 2 cylindres<br />

• Puissance 18 ch,<br />

• Transmission hydr.<br />

• Rayon interne de<br />

braquage 30 cm<br />

• Blocage de diiérentiel<br />

• Plateau de coupe<br />

1130 mm<br />

• Bac de ramassage 450 l<br />

• Réglage hauteur de<br />

coupe électr.<br />

• Direction assistée<br />

Contactez-nous<br />

+352 23637-209 /-210<br />

FD 13.09 4WD<br />

• Moteur 3 cylindres<br />

• Puissance 31 ch,<br />

• Transmission hydr.<br />

• Traction 4 roues motrices<br />

• Rayon interne de<br />

braquage 31 cm<br />

• Blocage de diiérentiel<br />

• Plateau de coupe<br />

1320 mm<br />

• Bac de ramassage 900 l<br />

• Réglage hauteur de<br />

coupe hydr. de 2 à 10 cm<br />

• Direction assistée<br />

Ouvert le samedi<br />

+352 236 37 200 www.wowey.eu info@wowey.eu /Agri-Distribution


<strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

25<br />

1<br />

JEUDI 28.03.19<br />

Woop, la première «battle-conférence»<br />

du Luxembourg<br />

La Maison du Savoir d’Esch Belval a accueilli le 28 mars dernier la conférence Woop (World of<br />

Possibilities) sur le thème «La liberté à l’heure du numérique», organisée par Intech et son partenaire<br />

Win-Win. Au total, une trentaine d’intervenants ont pris la parole dans des formats inhabituels comme<br />

des talks, des panels ou encore des battles. 450 personnes se sont déplacées pour assister à cet événement<br />

qui se voulait innovant par sa forme et son contenu. Dirigeants, entrepreneurs, philosophes ont profité<br />

de ces formats atypiques pour confronter leurs points de vue sur l’influence qu’aura le numérique sur<br />

nos quotidiens à long terme. Dans une société plus que jamais impactée par les nouvelles technologies,<br />

Woop part du principe que nous devons choisir nous-mêmes notre avenir et nous a donné des pistes,<br />

à travers les interventions de qualité proposées pendant l’événement, pour porter notre réflexion sur<br />

la manière dont nous devrons nous adapter à ces changements dans un futur proche. Suite à cette<br />

conférence, Marc-Arthur Gauthey, directeur de l’événement, a déclaré dans un communiqué: «Nous<br />

sommes très heureux du succès de cette première édition et de la qualité des échanges tant entre les<br />

intervenants qu’avec les participants». Un succès, donc!<br />

1. Eric Sadin, philosophe<br />

2. Fabrice Croiseaux, CEO d’InTech et Audrey Pulvar, CEO d’AfricanPattern<br />

3. Marco Houwen, CO-Founder de DAO Leadership, derrière le pupitre bleu, lors de son intervention à la battle<br />

«Décentraliser la confiance: le mythe blockchain»<br />

2<br />

3


26 <strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

BRÈVES ÉCONOMIQUES<br />

PAR RAOUF HATIRA<br />

La Chambre de Commerce<br />

a un nouveau président<br />

La présidence de Michel Wurth, à la tête<br />

de la Chambre de Commerce a pris fin.<br />

L’assemblée plénière de l’institution a<br />

élu Luc Frieden en tant que nouveau<br />

président. Dans son premier discours,<br />

l’ancien ministre des Finances et du<br />

Budget sous le gouvernement Juncker<br />

s’est voulu fédérateur, tout en mettant<br />

l’accent sur la nécessité d’accompagner<br />

les entreprises dans le virage digital.<br />

Source: Chambre de Commerce<br />

Un panorama social 2019 mitigé<br />

La Chambre des salariés pointe dans<br />

son rapport 2019, une augmentation<br />

significative de la pauvreté et un écart<br />

important entre les hauts et les bas<br />

revenus. Malgré la baisse constante<br />

du chômage, certaines catégories<br />

ne bénéficient pas de cette embellie<br />

économique. La CSL note également<br />

une tendance à la précarisation, d’où<br />

un déséquilibre entre vie privée et<br />

vie professionnelle. Ces facteurs<br />

aggraveraient les risques sur la santé<br />

physique et mentale, selon la CSL.<br />

Source: Chambre des Salariés<br />

Decathlon, à fond la forme<br />

L’enseigne de sport Decathlon pourrait<br />

s’implanter à Luxembourg-ville d’ici 2020.<br />

Fort du succès de son magasin de<br />

Sterpenich, fréquenté à 60% par une clientèle<br />

luxembourgeoise, Decathlon compte<br />

ouvrir dans un premier temps un magasin<br />

de moyenne taille. La suite sera certainement<br />

conditionnée par les répercussions<br />

de cette nouvelle implantation sur le grand<br />

magasin de Sterpenich.<br />

Envoyer une lettre<br />

coûte plus cher<br />

POST Luxembourg adapte ses<br />

tarifs pour les lettres et les colis au<br />

1 er mai 2019. Pour envoyer une lettre<br />

standard depuis le Luxembourg, il<br />

faut débourser dix centimes de plus<br />

en moyenne. Cette hausse des prix<br />

des lettres touche les particuliers et<br />

les entreprises. POST Luxembourg<br />

annonce cette revue de ses tarifs dans<br />

un contexte de chute des volumes de<br />

courrier de quelque 5% annuellement.<br />

<br />

Source: Post<br />

L’innovation à la luxembourgeoise<br />

Le Prix de l’Innovation dans l’Artisanat 2019 «The Hands<br />

of Innovation by Mutualité des PME» est lancé. Organisé<br />

comme un concours, cet événement invite tous les secteurs<br />

Where<br />

de l’artisanat-alimentation, mode-santé-hygiène, mécanique,<br />

construction, communication, multimédia et spectacle et autres<br />

activités artisanales diverses – à soumettre leur candidature à<br />

partir du 23 avril et ce jusqu’au 20 juillet 2019 sur le site dédié<br />

de la Chambre des Métiers.<br />

<br />

Source: Chambre des Métiers<br />

begins<br />

Michel Reckinger<br />

Some dream.<br />

Some discover.<br />

Michel Reckinger<br />

reconduit à la tête<br />

de la Fédération<br />

We connect it all.<br />

des Artisans<br />

A l’issue de l’assemblée<br />

générale de la Fédération<br />

des Artisans, Michel<br />

Reckinger a été confirmé<br />

your service.<br />

à l’unanimité à la présidence,<br />

par les représen- LIST.lu<br />

tants des associations<br />

professionnelles, pour une nouvelle période de quatre ans.<br />

Durant son deuxième mandat, Reckinger souhaite se concentrer<br />

sur l’enseignement et la formation professionnelle, la création<br />

de conditions cadres plus favorables aux PME et la numérisation<br />

dans l’artisanat.<br />

<br />

Source texte et photo: FdA<br />

Le taux de chômage s’établit à 5,4%<br />

Le nombre de demandeurs d’emploi a diminué de 1.8% sur un<br />

an. Cela constitue une baisse de 286 personnes. Par rapport<br />

au mois de février 2019, le nombre de demandeurs d’emploi<br />

résidents disponibles progresse quant à lui de 162. Une telle<br />

hausse est inhabituelle. Elle peut s’expliquer par les inscriptions<br />

de bénéficiaires du Revenu d’inclusion sociale (REVIS), suite à<br />

l’entrée en vigueur de la nouvelle loi en la matière. En mars<br />

2019, le taux de chômage s’établissait à 5.4%.<br />

<br />

Source: Adem<br />

ArcelorMittal vend le site de Dudelange<br />

Dans un communiqué de presse, ArcelorMittal a annoncé avoir<br />

reçu l’approbation de la Commission européenne pour la vente<br />

de plusieurs sites de production d’acier au groupe Liberty<br />

House. Les actifs inclus dans le package de désinvestissement<br />

concernent plusieurs pays, dont le site d’ArcelorMittal<br />

Dudelange au Luxembourg. La clôture de la transaction devrait<br />

avoir lieu avant la fin du premier semestre de cette année.<br />

<br />

Source: ArcelorMittal<br />

Bettembourg,<br />

sur la route de la Soie<br />

Avec la nouvelle connexion ferroviaire<br />

entre Bettembourg et Chengdu Qingbaijiang<br />

en Chine, le terminal intermodal<br />

de Bettembourg-Dudelange contribue au<br />

renforcement de l’offre intermodale entre<br />

l’Europe et la Chine. Le train traversera<br />

l’Allemagne, la Pologne, la Biélorussie, la<br />

Russie et le Kazakhstan pour entrer sur le<br />

territoire chinois à Alashankou et arrivera<br />

enfin au port ferroviaire de Chengdu<br />

Qingbaijiang International Railway en<br />

seulement 15 jours.<br />

<br />

Source: SIP<br />

tomorrow<br />

Le nombre de résidents<br />

en augmentation<br />

Au cours de l’année 2018, la population<br />

du Grand-Duché a augmenté<br />

de 11.889 personnes, de sorte qu’au<br />

1 er janvier 2019, 613.894 habitants<br />

résidaient au Luxembourg. Cet accroissement<br />

continu de la population est<br />

majoritairement dû à l’immigration nette.<br />

47% des habitants du pays ne possèdent<br />

Some change the world for the better. pas la nationalité luxembourgeoise. Les<br />

habitants étrangers sont significativement<br />

plus jeunes que les Luxembourgeois.<br />

<br />

Source: Statec<br />

At LIST, we build the bridges that connect the<br />

world of academia with the real change that’s<br />

La conduite autonome<br />

happening in the market. It’s research and<br />

innovation made in Luxembourg. transfrontalière<br />

And it’s at<br />

La conduite autonome et connectée<br />

ouvre de toutes nouvelles perspectives<br />

pour la mobilité de demain. Le 3 avril<br />

dernier, des responsables politiques,<br />

Where<br />

tomorrow<br />

begins<br />

Some dream.<br />

Some discover.<br />

Some change the world for the better.<br />

We connect it all.<br />

At LIST, we build the bridges that connect the<br />

world of academia with the real change that’s<br />

happening in the market. It’s research and<br />

innovation made in Luxembourg. And it’s at<br />

your service.<br />

LIST.lu<br />

LIST.lu<br />

Where<br />

tomorrow<br />

begins<br />

Some dream.<br />

Some discover.<br />

Some change the world for the better.<br />

We connect it all.<br />

At LIST, we build the bridges that connect the<br />

world of academia with the real change that’s<br />

happening in the market. It’s research and<br />

innovation made in Luxembourg. And it’s at<br />

your service.<br />

des chercheurs et des représentants<br />

de l’industrie se sont donné rendezvous<br />

à Schengen pour assister aux<br />

premières démonstrations en direct<br />

de voitures autonomes. Les premiers<br />

essais s’effectueront sur le site<br />

expérimental transfrontalier reliant le<br />

Luxembourg, l’Allemagne et la France.<br />

<br />

Source: Luxinnovation<br />

Transport de médicaments<br />

par Cargolux<br />

Cargolux a conclu un accord de partenariat<br />

avec l’Américain Sonoco ThermoSafe,<br />

pour la location de conteneurs de vrac<br />

réfrigérés pour le transport de produits<br />

pharmaceutiques. Connectés et intelligents,<br />

ces conteneurs permettent de<br />

fournir les données en temps réel et<br />

assurent ainsi un transport optimal aux<br />

produits pharmaceutiques sensibles.<br />

Grâce à la diversification de son offre,<br />

Cargolux a réalisé la meilleure année<br />

de son histoire, avec 211,2 millions de<br />

dollars de bénéfice net dégagé lors de<br />

son dernier exercice.<br />

<br />

Source: Cargolux


SMART CITIES, LE TRIMESTRIEL DE LA VILLE INTELLIGENTE<br />

Avril 2019 | n˚2<br />

Le trimestriel de la ville intelligente<br />

Smart Cities<br />

Smart Cities<br />

Avril 2019 | n˚2 Le trimestriel de la ville intelligente<br />

Avril 2019 | n˚2 Le trimestriel de la ville intelligente<br />

Smart Cities<br />

FRANÇOIS VALENTINY<br />

QUAND L’ARCHITECTURE<br />

S’INSPIRE DES SENS<br />

ARCELOR MITTAL<br />

VERS UNE NOUVELLE<br />

CONCEPTION DE<br />

LA CONSTRUCTION<br />

POST GROUP<br />

LA 5G UN DÉFI MAJEUR<br />

POUR L’AVENIR<br />

ACL<br />

FRANÇOIS VALENTINY<br />

QUAND L’ARCHITECTURE<br />

S’INSPIRE DES SENS<br />

ARCELOR MITTAL<br />

VERS UNE NOUVELLE<br />

CONCEPTION DE<br />

LA CONSTRUCTION<br />

POST GROUP<br />

LA 5G UN DÉFI MAJEUR<br />

POUR L’AVENIR<br />

AU SERVICE DE LA<br />

MOBILITÉ DE DEMAIN<br />

FRANÇOIS VALENTINY<br />

QUAND L’ARCHITECTURE<br />

S’INSPIRE DES SENS<br />

ARCELOR MITTAL<br />

VERS UNE NOUVELLE<br />

CONCEPTION DE<br />

LA CONSTRUCTION<br />

POST GROUP<br />

ACL<br />

AU SERVICE DE LA<br />

MOBILITÉ DE DEMAIN<br />

LA 5G UN DÉFI MAJEUR<br />

POUR L’AVENIR<br />

ACL<br />

AU SERVICE DE LA<br />

MOBILITÉ DE DEMAIN<br />

Avril 2019<br />

Avril 2019<br />

PROJET QINGDAO<br />

PROJET QINGDAO<br />

Avril 2019<br />

PROJET QINGDAO<br />

Le deuxième numéro de votre nouveau magazine est disponible sur www.smartcitiesmag.lu


28 <strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

ECONOMIE<br />

SIEG ou les synergies<br />

économico-juridiques<br />

Afin de protéger certains secteurs ou régions fragilisées,<br />

l’Union européenne a mis en œuvre des politiques qui<br />

dérogent au principe de libre concurrence. Les Services<br />

d’Intérêt Économique Général désignent les services de<br />

nature économique que les États membres ou la Communauté<br />

soumettent à des obligations spécifiques de service public<br />

en vertu d’un critère d’intérêt général. Dans la mesure où<br />

la gestion des SIEG peut être confiée à une entreprise, la<br />

stratégie économique nécessite d’être établie à la lumière du<br />

conseil juridique. Interview croisée de Philippe Wery, CEO<br />

d’Arendt Business Advisory, et Maître Philippe-Emmanuel<br />

Partsch, Partner de l’Etude Arendt & Medernach.<br />

Quelle est l’utilité des SIEG?<br />

P-E P: Ces services économiques assurés<br />

par des entreprises représentent un intérêt<br />

particulier pour la population. L’Etat, mais<br />

aussi les pouvoirs territoriaux comme les<br />

communes, peuvent décider d’offrir ces<br />

services à tarifs réduits ou même gratuitement.<br />

Le service peut être à destination de personnes<br />

cibles comme les personnes âgées ou à<br />

mobilité réduite ou encore à l’ensemble de<br />

la population, auquel cas le prestataire sera<br />

dans l’impossibilité de refuser certains clients.<br />

Toutes ces exigences sont reprises dans le<br />

cahier des charges de l’exécutant.<br />

PW: Les SIEG permettent de combler une<br />

défaillance du marché afin de subvenir aux<br />

besoins de la population. Dans la mesure où<br />

certaines zones géographiques mais aussi<br />

certaines catégories de citoyens ont été<br />

délaissées par les mécanismes du marché,<br />

les pouvoirs publics s’interrogent sur ce qui<br />

doit rester sous l’égide régalien et ce qui<br />

peut être réalisé par le secteur privé.<br />

De quels genres de services s’agit-il?<br />

P-E P: Ce sont des services à vocation<br />

universelle. On pense bien évidemment aux<br />

transports publics, disponibles à l’ensemble<br />

de la population, sur tout le territoire et de<br />

manière continue. Il en va aussi des soins de<br />

santé dont les services de base sont encadrés<br />

par un barème de prix et où les hôpitaux<br />

sont soumis à l’obligation de soigner toutes<br />

personnes se présentant à eux.<br />

Les SIEG sont aussi à destination des<br />

catégories de personnes vulnérables qui<br />

ne peuvent se payer le service au prix<br />

du marché. La dématérialisation des<br />

services publics pose aussi la question de la<br />

formation des populations, et notamment<br />

vieillissantes, aux nouvelles technologies.<br />

Des stages pourraient être organisés par<br />

des professionnels comme les centres<br />

technologiques ou de formations et<br />

financés en partie ou en totalité par les<br />

pouvoirs publics. Le prestataire mandaté<br />

perçoit alors des compensations des services<br />

publics à hauteur des coûts occasionnés par<br />

les contraintes.<br />

PW: Prenons l’exemple du secteur<br />

du transport pour lequel les zones<br />

géographiques isolées et peu peuplées ne<br />

sont commercialement pas rentables pour<br />

les opérateurs. Il existe des systèmes comme<br />

le RGTR qui permettent au travers d’une<br />

intervention publique, d’assurer un service<br />

aux populations. Ces politiques publiques<br />

aspirent donc à un traitement égalitaire des<br />

citoyens.<br />

Dans la mesure où il s’agit de droit<br />

européen, nos offres de services s’étendent<br />

au continent. Les membres d’Arendt<br />

Business Advisory ont déjà travaillé sur le<br />

transport public et le transport spécifique de<br />

certaines populations comme par exemple<br />

les personnes à mobilité réduite, sur les<br />

télécommunications, l’administration de<br />

l’emploi, le domaine environnemental,<br />

l’efficacité énergétique et le domaine de<br />

la santé que ce soit au Luxembourg ou à<br />

l’étranger.<br />

Les conseils stratégiques, économiques,<br />

financiers et commerciaux d’Arendt<br />

Business Advisory s’appuient donc sur<br />

l’Etude d’Arendt & Medernach?<br />

PW: Ce genre de partenariat entre le<br />

public et le privé requiert une rigueur<br />

des prévisions économiques mais aussi<br />

une grande technicité du droit. Cette<br />

combinaison est garante de la création des<br />

services, des règles d’attributions, du juste<br />

calcul de la compensation et du retour<br />

d’expérience.<br />

Arendt Business Advisory estime le<br />

différentiel entre les coûts de fonctionnement<br />

des entreprises en charge du service public,<br />

les revenus qu’elles génèrent et la marge<br />

raisonnable de leur bénéfice. Nous évaluons<br />

ensuite le montant de la compensation<br />

publique, en évitant qu’elle ne soit excessive<br />

mais tout en assurant un bénéfice raisonnable<br />

à l’entreprise.<br />

Chez Arendt, les grandeurs chiffrées<br />

rejoignent le travail juridique, ce qui<br />

laisse une grande marge de manœuvre


aux pouvoirs publics, à qui il incombe<br />

d’identifier les besoins de la population et<br />

les standards de prestation.<br />

Comment vérifier la qualité du service<br />

presté?<br />

P-E P: La définition du service d’intérêt<br />

général, son niveau de prestation et la marge<br />

de manœuvre laissée à l’appréciation de<br />

l’opérateur relèvent des pouvoirs publics. Le<br />

cahier des charges peut être extrêmement<br />

strict auquel cas l’entreprise n’est qu’un simple<br />

exécutant mais les pouvoirs publics peuvent<br />

aussi considérer que l’entreprise est la mieux<br />

placée pour gérer et améliorer le service. Des<br />

incitants peuvent en outre être instaurés. Si<br />

l’entreprise arrive à atteindre des objectifs<br />

quantitatifs ou qualitatifs, comme par exemple<br />

diminuer son coût de fonctionnement, elle<br />

peut bénéficier d’une prime supplémentaire<br />

ou d’une revalorisation de la compensation.<br />

Bien évidemment, tout cela demande des<br />

audits de vérification.<br />

“Chez Arendt,<br />

nous favorisons<br />

les synergies<br />

des compétences<br />

économiques<br />

et juridiques”<br />

PW: Arendt Business Advisory aide sur le<br />

choix de la meilleure formule à long terme.<br />

Il faut alors prendre en compte le nombre de<br />

citoyens bénéficiaires, les heures prestées,<br />

les objectifs à atteindre, etc. La gestion<br />

convenable de l’activité, de ses coûts et de<br />

sa qualité est vertueuse car en cas contraire,<br />

le remboursement des aides accordées peut<br />

être demandé; d’où l’importance d’être<br />

bien accompagné. L’entreprise doit parfois<br />

investir en matériel, en infrastructure,<br />

Philippe Wery et Maître Philippe-Emmanuel Partsch<br />

en personnel et mérite des garanties mais<br />

l’usager et les pouvoirs publics aussi. Tout<br />

le monde peut en tirer bénéfice à condition<br />

d’établir un triangle solide et vertueux.<br />

La combinaison entre Arendt Business<br />

Advisory et l’Etude Arendt & Medernach<br />

favorise les synergies des compétences<br />

économiques et juridiques. Dans la mesure<br />

où les marges de manœuvre juridiques<br />

sont mouvantes d’un secteur à l’autre, nous<br />

pouvons tester différents modèles et fournir<br />

au client plusieurs propositions en garantissant<br />

l’homogénéité économico-juridique. C’est un<br />

confort intellectuel et opérationnel qui est<br />

unique au Luxembourg voire en Europe.<br />

Notre institut de formation, Arendt Institute,<br />

organise le 10 décembre une formation dédiée<br />

aux SIEG. Toutes les informations sont<br />

disponibles sur www.arendt.com/institute. n<br />

Arendt Business Advisory<br />

41A avenue J-F Kennedy<br />

L-2082 Luxembourg<br />

www.arendt.com/advisory


30 <strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

ECONOMIE<br />

Bank of China:<br />

why we chose<br />

Luxembourg<br />

Bank of China, one of the largest banks in the world by market<br />

capitalisation value, was the first of seven chinese banks to<br />

have chosen Luxembourg as its EU regional hub. These<br />

banks serve “going global” chinese clients and “going global”<br />

european clients in their overseas investment. we sat down<br />

with Lihong Zhou, Chairman (Bank of China (Luxembourg)<br />

S.A.) / General Manager (Bank of China Luxembourg branch),<br />

to find out more about the company’s history, activities and<br />

long-term strategy.<br />

For how long has Bank of China been<br />

based in Luxembourg and what is the<br />

role of the bank within the financial<br />

centre?<br />

As the first Chinese bank to establish a<br />

branch outside China after the founding<br />

of the People’s Republic of China, we<br />

are indeed very proud to say that Bank of<br />

China Luxembourg is turning 40 this year.<br />

Through four decades of the Bank’s growth<br />

and integration, the role it assumes today<br />

is not only as the European Regional Hub<br />

of a publicly-listed G-SIB, ready to expand<br />

footprints across Europe but also as a bridge<br />

connecting Sino-European businesses and<br />

investments while promoting Luxembourg<br />

internationally, e.g. our active role in the<br />

SME match-making event during the<br />

2017 China-EU summit in Brussels and<br />

in the match-making event at the China<br />

International Import Expo in 2018.<br />

What are your primary activities and<br />

how have you developed them?<br />

Our current activities range from personal<br />

and corporate banking to financial market<br />

business, asset management, and custody<br />

services. We provide a wide range of<br />

services to our corporate clients, including<br />

M&A financing and advisory services,<br />

commercial real estate finance, structured<br />

finance, global project finance, leasing<br />

finance, ECA finance, aircraft and shipping<br />

finance, trade and commodity finance, as<br />

well as reinforcing our transaction banking<br />

business.<br />

Besides offering a complete range of FICC<br />

(Fixed income, currency, commodity)<br />

products and services, as well as asset<br />

management services (structured deposits<br />

and investment funds), we deliver efficient<br />

tailor-made DCM financing solutions to<br />

different clients, in various currencies,<br />

across onshore/o shore markets, through<br />

conventional and innovative methods (such<br />

as panda bond, green financing). We also<br />

offer international investors diversified<br />

investment tools, spanning from assets to<br />

structured products and investment funds<br />

(UCITS, AIF).<br />

“The Sino-<br />

Luxembourg<br />

relations have always<br />

been excellent, with<br />

strong confidence<br />

and economic<br />

bond between<br />

the two countries”<br />

How do you see your activities developing?<br />

Our business activities have substantially<br />

evolved from our past traditional model<br />

in commercial banking mainly of deposits,


Lihong Zhou<br />

Copyright: Mike Zenari


32 <strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

ECONOMIE<br />

loans, and trade finance, to one with a much<br />

more comprehensive range of products<br />

and services. Stemming from our present<br />

activities as the Group’s regional hub in<br />

Europe, we will likely continue in the path<br />

towards providing more effective solutions<br />

to our customers through innovation<br />

and transformation, while tapping on<br />

new markets and exploring new business<br />

opportunities.<br />

What is Bank of China’s role in green<br />

finance?<br />

Bank of China actively promotes green<br />

finance. In Luxembourg – which ranks<br />

among the top green financial centres in the<br />

world, we have issued green bonds listed<br />

here, including our milestone “Bank of<br />

China o shore green bond” that was issued<br />

in 2016. Over the past years, we have also<br />

given financial support to a series of green<br />

projects, helping our clients to expand their<br />

green business.<br />

It is worth mentioning here that a few<br />

months ago, Bank of China signed a triparty<br />

MoU with Luxembourg Stock<br />

Exchange and Shanghai Stock Exchange to<br />

jointly promote the “green bond channel”.<br />

Why is Luxembourg the perfect fit for<br />

Chinese business in Europe?<br />

Luxembourg’s robust financial ecosystem,<br />

stability, multiple cross-border business,<br />

multi-lingual workforce, leading role in<br />

green bonds, and ever-growing Renminbi<br />

business make it an attractive country for<br />

Chinese business, as well as the perfect<br />

gateway into Europe’s financial markets,<br />

with 40% of all FDIs into the Continent<br />

funnelling through the Grand Duchy as a<br />

base for strategic acquisitions.<br />

How are relations between China and<br />

Luxembourg and how is this of benefit<br />

to the Bank of China?<br />

The Sino-Luxembourg relations have always<br />

been excellent, with strong confidence and<br />

economic bond between the two countries.<br />

This is of undoubted importance to a<br />

Chinese bank such as our bank that has<br />

been operating in Luxembourg and serving<br />

as a bridge for so many years. Closer ties<br />

open up more doors for greater business<br />

cooperation, more investments going both<br />

ways and more profound understanding<br />

from the intercultural exchanges, all of<br />

which spell positive benefits not just to Bank<br />

of China Luxembourg, but also to many<br />

others from both countries, whether they<br />

are business entities or private individuals,<br />

myself included.<br />

“What I value most<br />

about living in<br />

Luxembourg is its<br />

tranquillity, and I<br />

very much enjoy the<br />

quality of life here”<br />

How important is it to you that business<br />

can be conducted in English, but that<br />

as a non-EU bank you can also find a<br />

collaborator that can speak the languages<br />

used in the other member states of the<br />

EU?<br />

One of the many attractive factors about<br />

Luxembourg is that besides the official<br />

languages (Luxembourgish, French and<br />

German), English is widely used as well.<br />

It is undoubtedly beneficial that we can<br />

conduct our business, and communicate<br />

with the local authorities, in English.<br />

I also think that beyond the choice of<br />

language, what counts most is the culture<br />

of e¬ffective communication and mutual<br />

understanding, whether it is with external<br />

parties, with our clients, or internally<br />

with colleagues. This is of particular<br />

importance, considering that we have a<br />

total of 23 different nationalities among<br />

our employees in the Luxembourg office<br />

alone, and can easily find a collaborator<br />

who speaks another European language to<br />

cater to diff¬erent needs.<br />

What are the business benefits of being<br />

located here?<br />

Luxembourg has a strong foundation as<br />

an international financial centre, with the<br />

largest Eurobonds issuing platform in the<br />

Eurozone and the biggest pool of RMB<br />

deposits and funds, and is an attractive and<br />

ideal place for businesses. Adding to that<br />

are factors such as Luxembourg’s history<br />

of political and social stability, e¬ffective<br />

legal and regulatory frameworks, efficient<br />

financial ecosystem, openness of the entire<br />

country, friendliness towards foreigners,<br />

and also easy business travelling under the<br />

Schengen Treaty.<br />

How does the local ecosystem support<br />

your business?<br />

Undeniably, one of the competitive<br />

advantages of Luxembourg is its welldeveloped<br />

financial ecosystem that benefits<br />

existing market players and attracts new<br />

entrants. Over the past years, we have<br />

already seen an increasing number of<br />

Chinese banks and companies coming to<br />

establish here, and to expand the business<br />

to other parts of Europe. Luxembourg’s<br />

vibrant ecosystem of service providers and<br />

experts off¬ers helpful support to these<br />

Chinese entities in their local and crossborder<br />

business development, our Bank<br />

included. We truly appreciate the easy<br />

accessibility and high professionalism of our<br />

service providers, including consultants and<br />

advisors, auditors, third-party management<br />

companies, etc.<br />

And looking ahead to the future, how do<br />

you plan to develop further?<br />

Our Bank’s primary aims are to provide more<br />

in-depth, value-added and comprehensive<br />

services to our clients, commit to our social<br />

responsibilities, continually maintain a<br />

steady pace of our business development,<br />

and also to give support to the real economy.<br />

One of the plans we have for this year is to<br />

reinforce our Bank’s transaction banking<br />

business and to off¬er a more comprehensive<br />

range of treasury services to our clients.<br />

What do you appreciate most about<br />

living and working in Luxembourg?<br />

Luxembourg is a small, beautiful and a<br />

highly efficient country in the centre of<br />

the EU, with excellent working conditions<br />

and stability. What I value most is the<br />

tranquillity with its picturesque nature, and<br />

I very much enjoy the quality of life here. n<br />

LEO Mag March 2019,<br />

Luxembourg for Finance, Gilly Mathieson


<strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

33<br />

1<br />

JEUDI 25 AVRIL 2019<br />

Retour sur la Journée luxembourgeoise<br />

de la propriété intellectuelle<br />

La 12 e édition de la Journée luxembourgeoise de la propriété intellectuelle,<br />

organisée par l’Institut de la Propriété Intellectuelle Luxembourg (IPIL) à<br />

l’initiative de l’Office de la propriété intellectuelle du ministère de l’Economie, s’est<br />

tenue le 25 avril dernier dans les locaux de la Chambre de Commerce, partenaire<br />

de l’événement. Les conférences de cette nouvelle édition ont notamment porté<br />

sur l’évolution de la législation relative au droit d’auteur en Europe et sur les<br />

tendances dans les dépôts de brevets, illustrées par la multiplication de technologies<br />

complémentaires pour le développement de la conduite autonome. L’événement a<br />

également été l’occasion de découvrir de nouveaux outils permettant d’exploiter les<br />

registres de marques et dessins ou modèles ainsi que de parcourir les procédures<br />

de règlement des litiges entre noms de domaines et marques.<br />

Simultanément à la conférence, un salon a accueilli différents acteurs<br />

luxembourgeois de la propriété intellectuelle, de la recherche, de l’innovation<br />

et de la promotion de l’entrepreneuriat. Le public a ainsi pu s’informer sur la<br />

propriété intellectuelle à leurs côtés.<br />

1. Tatiana-Eleni Synodinou<br />

2. Miroslav Kurdov et Matthieu Delabarre<br />

3. Nicolas Vigneron, Tatiana-Eleni Synodinou, Iris Depoulain, Pablo Mohr<br />

2 3


34 <strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

ECONOMIE<br />

Promouvoir le Luxembourg<br />

comme hub européen de la FinTech<br />

Pierre Gramegna, ministre des Finances, s’est rendu à San<br />

Francisco et la Silicon Valley du 7 au 10 avril 2019 pour une<br />

mission financière axée sur la FinTech. Il a été accompagné<br />

d’une délégation composée de représentants du ministère<br />

des Finances, de Luxembourg for Finance (LFF) et du<br />

Luxembourg House of Financial Technology (LHoFT).<br />

Mireille Helou, CEO d’Orange Silicon Valley; Pierre Gramegna, ministre des Finances<br />

vient de renforcer sa présence au Luxembourg<br />

dans le contexte du Brexit. Un sujet récurrent<br />

lors de ces entrevues a en outre été la réforme<br />

des autorités européennes de surveillance, et<br />

notamment la pérennité du modèle basé sur<br />

la délégation pour l’industrie des fonds. Les<br />

interlocuteurs américains se sont réjouis que la<br />

dernière mouture du texte prenne en compte<br />

un large nombre des observations faites par le<br />

Luxembourg au cours des négociations, dans<br />

l’intérêt de la compétitivité de l’Europe dans<br />

ce domaine.<br />

©MFIN<br />

“Consolider le<br />

positionnement de<br />

Luxembourg comme<br />

place financière de<br />

référence en Europe<br />

pour les startups”<br />

Pour commencer sa mission, Pierre Gramegna<br />

s’est rendu à San José, au siège d’eBay. Il y a<br />

évoqué avec des hauts responsables du groupe<br />

leurs projets de développement en Europe et<br />

au Luxembourg. Fondé en 1995, le groupe<br />

eBay est présent au Grand-Duché depuis<br />

2006 et y dispose d’une licence de paiement<br />

depuis fin 2013. Le Luxembourg compte<br />

actuellement plus de 3.000 vendeurs et 44.000<br />

clients actifs sur leur plateforme.<br />

À San Francisco, la délégation luxembourgeoise<br />

a notamment visité “l’Atelier”,<br />

l’accélérateur FinTech de BNP Paribas.<br />

Avec son CEO Alessandro Promutico,<br />

Pierre Gramegna a fait le point sur les<br />

développements actuels dans le domaine de<br />

la FinTech, notamment en ce qui concerne la<br />

collaboration entre les startups et les acteurs<br />

traditionnels de la finance. De même, le<br />

ministre des Finances a rendu visite à Orange<br />

Silicon Valley, le centre d’innovation du<br />

groupe de télécommunication français en<br />

Californie.<br />

Pierre Gramegna a également rencontré<br />

Greg Greeley, President of Homes d’AirBnB,<br />

pour évoquer les plans de la société pour le<br />

développement de ses activités en Europe et<br />

le rôle que le Luxembourg peut jouer dans<br />

ce contexte. Le ministre des Finances a par<br />

ailleurs eu une entrevue avec Chris Larsen,<br />

le co-fondateur et Executive Chairman<br />

de Ripple, pour un échange de vues sur<br />

l’avenir des monnaies électroniques, la<br />

technologie des registres distribués (‘DLT’<br />

et blockchain) ainsi que les plans du groupe<br />

en Europe et au Luxembourg. Ainsi, le<br />

centre interdisciplinaire SnT de l’Université<br />

du Luxembourg vient de lancer un projet<br />

de recherche sur les micropaiements dans<br />

le cadre de son partenariat avec la Ripple<br />

Blockchain University.<br />

En outre, Pierre Gramegna a rencontré<br />

Jennifer Johnson, President de Franklin<br />

Templeton Investments. Présent au<br />

Luxembourg depuis 1991, Franklin Templeton<br />

est un des principaux acteurs de l’industrie<br />

luxembourgeoise des fonds d’investissement.<br />

En particulier, la société distribue ses fonds<br />

dans 57 États à partir de Luxembourg.<br />

Pierre Gramegna et Jennifer Johnson ont<br />

eu un échange sur l’actualité économique<br />

et politique en Europe, dont notamment le<br />

Brexit et ses implications pour le groupe. Dans<br />

le même esprit, Pierre Gramegna a rendu<br />

visite à Wells Fargo Asset Management, qui<br />

Enfin, le ministre des Finances a eu un<br />

déjeuner de travail avec des représentants de<br />

haut niveau de sociétés actives dans le domaine<br />

du capital-risque (venture capital) pour leur<br />

présenter les opportunités d’investissement<br />

en Europe par l’intermédiaire de la place<br />

financière luxembourgeoise.<br />

À cette occasion a également été signé, en<br />

présence de Pierre Gramegna, un accord de<br />

collaboration entre la LHoFT et Parkpine<br />

Capital, en vue de l’organisation, fin 2019,<br />

du prochain Global Venture Summit à<br />

Luxembourg. Cette conférence, qui se<br />

tiendra alors pour la première fois en Europe,<br />

devra réunir plus de 1.500 participants de<br />

plus de 50 pays et contribuer à consolider<br />

le positionnement de Luxembourg comme<br />

place financière de référence en Europe pour<br />

les startups.<br />

De San Francisco, Pierre Gramegna s’est rendu<br />

à Washington D.C. pour participer à la session<br />

de printemps du Fonds monétaire international<br />

(FMI) et de la Banque mondiale. n<br />

Communiqué par le ministère des Finances


<strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

35<br />

JEUDI 25 AVRIL 2019<br />

Tous unis contre le plastique ultra-jetable<br />

La 8 e édition du Luxembourg Sustainability Forum 2019 s’est déroulée au<br />

Cercle Cité le 25 avril dernier. Personnalités internationales et dirigeants<br />

d’entreprises se sont rassemblés lors de cette cérémonie organisée par<br />

IMS Luxembourg afin de dire stop aux plastiques à usage unique. Près de neuf<br />

milliards de tonnes de plastique ont été produites depuis 1950 et seulement<br />

9% des déchets ont été recyclés. IMS Luxembourg a ainsi lancé le manifeste<br />

«Zero Single Use Plastic» qu’une cinquantaine d’organisations luxembourgeoises<br />

a signé pour se mobiliser autour de cette initiative. «L’idée étant d’inspirer et<br />

d’ouvrir le champ des possibles. Il est urgent d’agir et les entreprises ont compris<br />

l’enjeu et le pouvoir qu’elles ont d’infléchir le cours des choses», a notamment<br />

indiqué Nancy Thomas, directrice d’IMS.<br />

Source photos : Luxembourg Sustainability Forum


36 <strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

BRÈVES MINISTERIELLES<br />

PAR RAOUF HATIRA<br />

Ministère de la Digitalisation<br />

L’Union internationale des télécommunications<br />

(UIT) vient de publier<br />

son indice mondial de la cybersécurité<br />

pour l’année 2018. Sur 175 pays,<br />

le Luxembourg progresse de la 36 e<br />

à la 11 e place, par rapport à 2017.<br />

Selon le ministère, cette progression<br />

enregistrée depuis le dernier rapport<br />

témoigne des efforts réalisés dans<br />

le domaine de la cybersécurité par<br />

l’ensemble des acteurs publics et<br />

privés au Luxembourg.<br />

<br />

Source: SIP<br />

Ministère du Tourisme<br />

Le ministre du Tourisme, Lex Delles<br />

a remis à quatre infrastructures<br />

d’hébergement les plaquettes officielles<br />

du label “Bed+Bike”. En plus<br />

d’un petit déjeuner équilibré, ce label<br />

exige que les établissements mettent<br />

à disposition des visiteurs un local<br />

sécurisé pour leurs vélos et des outils<br />

pour effectuer de petites réparations,<br />

ainsi que des informations touristiques<br />

spécifiques pour le cyclotourisme.<br />

<br />

Source : SIP<br />

Ministère<br />

du Développement durable<br />

En vue de renforcer la coopération<br />

transfrontalière en matière de<br />

protection de l’eau entre la Wallonie et<br />

le Grand-Duché de Luxembourg, une<br />

convention de coopération relative à<br />

l’assainissement des eaux usées, à la<br />

protection des captages d’eau potable<br />

et au suivi de la directive nitrates<br />

a été signée le mardi 9 avril 2019.<br />

Cette convention remplacera l’accord<br />

existant, signé le 17 mars 1980 par le<br />

Luxembourg et la Belgique au sujet<br />

des eaux de la Sûre.<br />

<br />

Source: SIP<br />

<br />

Ministère des Sports<br />

Le ministère des Sports, en collaboration avec le ministère de<br />

l’Éducation nationale, et le ministère de la Famille, lance, sous<br />

la direction du Luxembourg Paralympic Committee , le projet<br />

pilote “I’mPOSSIBLE”. Celui-ci vise à encourager l’inclusion à<br />

travers le sport. Les jeunes élèves des écoles fondamentales<br />

luxembourgeoises, âgés de 6 à 12 ans, seront les premiers<br />

à bénéficier du projet. L’implication du mouvement sportif<br />

et le rôle multiplicateur de celui-ci constituent une autre<br />

caractéristique importante du projet.<br />

<br />

Source: SIP<br />

© SIP / Jean-Christophe Verhaegen<br />

Ministère de la Santé<br />

En marge du Conseil de gouvernement, le ministre de la Santé,<br />

Étienne Schneider, a remis les “Passeports de vie” aux membres du<br />

gouvernement. Sous forme d’une petite carte, son détenteur peut<br />

exprimer sa décision au sujet du don d’organes. Le gouvernement<br />

tient ainsi à marquer son soutien au don d’organes au Luxembourg,<br />

un acte de générosité et de solidarité qui peut sauver des vies,<br />

selon le communiqué de presse.<br />

Source: SIP<br />

Ministère des Finances<br />

Dans la perspective du Brexit et pour une meilleure visibilité, rien<br />

n’équivaut une campagne de séduction à la Silicon Valley pour<br />

promouvoir le Luxembourg comme hub européen de la FinTech.<br />

En effet, Pierre Gramegna, ministre des Finances, s’est rendu à<br />

San Francisco du 7 au 10 avril pour une mission financière axée<br />

sur la FinTech. Il était accompagné d’une délégation composée de<br />

représentants du ministère des Finances, de Luxembourg for Finance<br />

(LFF) et du Luxembourg House of Financial Technology (LHoFT).<br />

<br />

Source: SIP<br />

Ministère de l’Environnement<br />

Le ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement<br />

durable, en collaboration avec la ville de Differdange et<br />

l’Ëmwelberodung Lëtzebuerg asbl, a lancé une campagne de<br />

sensibilisation multimédia contre les déchets sauvages (littering).<br />

Chaque année, des tonnes de déchets sont éliminées sauvagement<br />

au Luxembourg. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce<br />

phénomène concerne la société dans son intégralité indépendamment<br />

de l’âge, du sexe ou de la situation privée de la personne.<br />

<br />

Source: SIP<br />

Ministère de l’Intérieur<br />

Afin de mieux conseiller et encadrer les administrations<br />

communales dans le cadre de la mise en œuvre des réformes dans<br />

la fonction publique communale, le ministère de l’Intérieur met à<br />

disposition des autorités communales des formations condensées<br />

sous forme d’outils audiovisuels. Le premier support vidéo, mis à<br />

disposition, aborde le sujet du reclassement et reprend les modalités<br />

d’application du reclassement ainsi que des cas pratiques.<br />

<br />

Source: SIP<br />

Ministère de la Culture<br />

Quand la mobilité rejoint la culture. C’est<br />

le pari relevé par l’UNESCO Bike Tour,<br />

un tour à vélo inauguré par Sam Tanson,<br />

ministre de la Culture, et Lex Delles,<br />

ministre du Tourisme. Le parcours de 9,5<br />

km à travers le site classé au patrimoine<br />

mondial traverse la vallée de la Pétrusse,<br />

les quartiers du Grund, de Clausen et de<br />

Pfaffenthal tout en faisant découvrir aux<br />

visiteurs quelque 80 sites et monuments<br />

dans la ville.<br />

<br />

Source: SIP<br />

Ministère<br />

du Développement durable<br />

La saison balnéaire 2019 a commencé le<br />

1 er mai et s’étendra jusqu’au 30 septembre<br />

prochain. Les eaux de surface du lac de<br />

Weiswampach, du lac de la Haute-Sûre et<br />

de l’étang de Remerschen sont ouvertes<br />

à la baignade. Pendant cette saison, leur<br />

qualité microbiologique est régulièrement<br />

surveillée. Le succès de ses plans d’eau<br />

pendant la période estivale nécessite<br />

une vigilance accrue et une surveillance<br />

permanente de la qualité de l’eau.<br />

<br />

Source: SIP<br />

Ministère de l’Agriculture<br />

Lors du Conseil européen “Agriculture<br />

et pêche”, qui s’est tenu au Luxembourg,<br />

Romain Schneider, ministre<br />

de l’Agriculture, a souligné que pour<br />

satisfaire les objectifs en matière de<br />

protection de l’environnement et du<br />

climat, il faut que les États membres<br />

gardent suffisamment de flexibilité pour<br />

privilégier des mesures incitatives, et<br />

que le budget soit maintenu à la hauteur<br />

des ambitions environnementales.<br />

<br />

Source: SIP<br />

Ministère de la Mobilité<br />

Le ministre de la Mobilité, François<br />

Bausch, a présenté la nouvelle<br />

campagne de sensibilisation contre<br />

l’insécurité routière des motocyclistes<br />

“D’Strooss ass keng Rennstreck”. Les<br />

principales mesures concernent la lutte<br />

contre l’excès de vitesse, la sécurisation<br />

de zones dangereuses par glissières,<br />

l’introduction d’une 4 e journée “Fit<br />

for your bike” en début de saison au<br />

Centre de formation pour conducteurs<br />

à Colmar-Berg et le renforcement de<br />

la présence sur les réseaux sociaux<br />

afin d’établir une relation avec les<br />

motocyclistes étrangers.<br />

<br />

Source: SIP


Modernisez votre chauffage maintenant<br />

et économisez jusqu’à 40 % d’énergie<br />

Modernisation du chauffage, une solution<br />

gagnante<br />

Les taux d’intérêt bas depuis des années améliorent<br />

la rentabilité des acquisitions qui font gagner de l’argent<br />

à long terme. Les investissements consentis dans la<br />

technologie de chauffage moderne de Viessmann sont<br />

amortis par les économies réalisées sur les frais d’énergie.<br />

En outre, la valeur du bien immobilier augmente<br />

grâce à l’installation d’une technologie porteuse d’avenir.<br />

Les dépenses d’énergie économisées sont des rendements<br />

sûrs. Par ailleurs, vous contribuez activement<br />

à la transition énergétique. www.viessmann.lu<br />

Nous vous conseillons volontiers:<br />

Viessmann Luxembourg<br />

35 rue J.F. Kennedy · L-7327 Steinsel<br />

Tél: + 352 26 33 621 · info@viessmann.lu


38 <strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

RESSOURCES HUMAINES<br />

Le recrutement en ligne,<br />

l’atout majeur des employeurs<br />

Le monde professionnel est en pleine mutation et tous<br />

les secteurs d’activité sont touchés, y compris la fonction<br />

publique et les communes. La course à la numérisation,<br />

l’apparition de nouveaux métiers, l’importance grandissante<br />

de la communication digitale et les attentes des nouvelles<br />

générations ont complètement révolutionné le marché du<br />

travail et, par ricochet, celui du recrutement.<br />

Comment recruter les bons profils quand<br />

tout change très rapidement à un point tel<br />

que rares sont les personnes capables de<br />

prédire quels seront les nouveaux métiers<br />

dans cinq ou dix ans? Quels sont les critères<br />

pour attirer les jeunes générations qui ont<br />

des valeurs parfois radicalement différentes<br />

de leurs aînés? Comment se faire entendre<br />

et expliquer ce que l’on fait à l’ère de<br />

l’Internet tout puissant et des médias<br />

sociaux qui drainent des milliers, voire des<br />

millions de personnes?<br />

Définir les valeurs de l’entreprise pour<br />

bien recruter<br />

Pour Paul Galiano, Team Leader Sales<br />

chez jobs.lu, l’employeur peut profiter de<br />

l’expertise d’un partenaire de recrutement<br />

pour répondre à ces questions. «Nous<br />

sommes actifs sur le marché du recrutement<br />

en ligne au Luxembourg depuis une dizaine<br />

d’années. Chaque mois, notre site internet<br />

reçoit quelque 430.000 visites et enregistre<br />

environ 2,5 millions d’impressions. Notre<br />

force est que nous ne nous bornons pas à<br />

publier uniquement des annonces mais<br />

nous avons également un rôle de conseiller<br />

auprès de nos clients. Nous analysons le<br />

nombre de candidatures reçues pour les<br />

annonces publiées sur notre site. Si nous<br />

observons une activité anormalement basse<br />

par rapport à la moyenne, nous prenons<br />

contact avec le client pour l’aider à rendre<br />

son annonce plus pertinente».<br />

Mais comment savoir ce qui est pertinent<br />

et va attirer les candidats? «L’annonce doit<br />

non seulement être claire et précise quant<br />

au profil requis et aux missions dévolues<br />

mais aussi présenter l’entreprise, ses valeurs,<br />

sa philosophie ainsi que les avantages dont<br />

pourrait bénéficier le postulant», explique<br />

Paul Galiano. «D’après une étude mondiale<br />

sur l’emploi réalisée en 2018 par le Boston<br />

Consulting Group, The Network et à<br />

laquelle nous avons participé en tant que<br />

partenaire pour le Luxembourg, le top 3 des<br />

préférences au travail pour le Grand-Duché<br />

est la stabilité financière de l’employeur,<br />

les valeurs de l’entreprise et le contenu du<br />

poste».<br />

Miser sur le numérique pour attirer les<br />

meilleurs profils<br />

Mais il n’y a pas que les critères qui ont évolué,<br />

les méthodes pour rechercher un emploi<br />

aussi. Les actifs, et principalement ceux<br />

issus des générations Y et Z, entreprennent<br />

de plus en plus leurs démarches via leur<br />

mobile, que ce soit pour consulter leur<br />

compte en banque, acheter en ligne ou<br />

postuler. Faut-il en déduire que le recours<br />

à un support imprimé a de moins en moins<br />

de sens? Paul Galiano nuance: «Je pense<br />

que les annonces papier ont toujours leur<br />

utilité mais que les employeurs doivent<br />

diversifier leurs canaux d’information et<br />

miser aussi sur le numérique. Aujourd’hui,<br />

où qu’ils se trouvent, les jeunes envoient<br />

leurs candidatures en quelques clics depuis<br />

leur smartphone et cette tendance va<br />

s’accentuer dans les années à venir. Les<br />

employeurs doivent en être conscients s’ils<br />

veulent attirer les meilleurs profils».<br />

“Nous avons<br />

également<br />

un rôle de<br />

conseiller auprès<br />

de nos clients”<br />

Le Luxembourg, pays le plus hautement<br />

qualifié au monde<br />

«Le marché luxembourgeois du travail a<br />

également ses spécificités propres», poursuit<br />

Paul Galiano. «Le Grand-Duché se trouve<br />

régulièrement à la tête du classement<br />

mondial des pays où travaillent le plus<br />

de personnes hautement qualifiées. La<br />

concurrence est ici particulièrement rude et<br />

c’est la raison pour laquelle nous attachons<br />

beaucoup d’importance à notre ancrage<br />

sur le territoire. Nous faisons partie d’un<br />

grand groupe international tout en restant<br />

une entreprise luxembourgeoise localement<br />

implantée. Au sein de notre équipe de vente<br />

et de service à la clientèle, nous avons une<br />

très bonne connaissance du marché quel<br />

que soit le secteur d’activité et plus de la<br />

moitié d’entre nous parle couramment le<br />

luxembourgeois. Ce n’est pas un hasard si<br />

notre société s’appelle jobs.lu». n<br />

jobs.lu<br />

5, rue des Mérovingiens<br />

L-8070 Bertrange<br />

Tél. (+352) 27 99 27 98<br />

www.jobs.lu


Paul Galiano


40 <strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

RESSOURCES HUMAINES<br />

Ohne kohärentes<br />

Personalmanagement<br />

keine Bewertung!<br />

Die Reformen im öffentlichen kommunalen Dienst sind<br />

seit September 2017 Gesetz. Die Bewertungsprozedur der<br />

kommunalen Bediensteten soll/muss nun in abgespeckter Form<br />

umgesetzt werden. Was jedoch fehlt ist ein kohärentes und<br />

landesweit angewandtes Personalmanagement. Marco Thomé –<br />

Präsident der FGFC – Gewerkschaft vum Gemengepersonal.<br />

Marco Thomé<br />

Beim „Centre de Gestion et de<br />

l’Organisation de l’Etat“ (CGPO), also<br />

beim Staat, scheint das Bewusstsein soweit<br />

gereift zu sein, dass es nicht reicht eine<br />

lapidare Bewertung ohne Kompetenz-<br />

Fundament einzuführen. Diese führt in<br />

vielen Fällen zu Chaos und Missgunst.<br />

“Die vorgesehene<br />

Bewertung zäumt<br />

das Pferd von<br />

hinten”<br />

Der Privatsektor ist in weiten Bereichen nicht<br />

mit dem öffentlichen kommunalen Dienst<br />

zu vergleichen. Geht es bei den Privaten<br />

in erster Linie um Umsatz, sprich um<br />

Gewinnmaximierung, ist das Fundament des<br />

öffentlichen Dienstes der Dienst am Bürger,<br />

sprich eine öffentliche Dienstleistung.<br />

Produktivität und Wettbewerbsfähigkeit<br />

lässt sich also bei den Privaten relativ einfach<br />

anhand der Buchungszahlen errechnen.<br />

Gewinnmaximierung führt jedoch<br />

allzu oft dazu, dass der Faktor Mensch<br />

unter die psychologischen Räder gerät.<br />

Die Bewertung hat also als Ziel den<br />

ökonomischen Wert des Menschen zu<br />

optimieren. Private progressive Arbeitgeber<br />

haben längst begriffen, dass der Faktor<br />

Mensch ihr eigentliches Potential darstellt,<br />

das es zu hegen und pflegen gilt.<br />

Und wie steht es um den Zustand des<br />

Personalmanagements im öffentlichen<br />

Dienst?<br />

Bei vielen öffentlichen Befragungen<br />

zeichnen die Bürger durchweg ein positives<br />

Bild der öffentlichen Dienstleistung -<br />

Luxemburg funktioniert gut. Dennoch, zu<br />

glauben wir im öffentlichen Dienst kämen<br />

an grundlegende Veränderung in Punkto<br />

interner Funktionsweise vorbei, ist für<br />

mich illusorisch und unverantwortlich,<br />

nicht zuletzt gegenüber den Bediensteten<br />

selbst. Die Haltung „Bewertung - Nein<br />

Danke!“ greift ergo zu kurz. Überdies<br />

schließen sich die Personalvertreter bei der<br />

Entwicklung und der Umsetzung neuer<br />

interner Umgangs- und Funktionsformen<br />

selbst aus. Dies sollte zum Wohle des<br />

Ganzen nicht so sein.<br />

Nein, was es braucht ist eine kohärente<br />

Personalentwicklung von der<br />

Einstellung, über die Weiterbildung, die<br />

kommunikative Einbindung der Menschen<br />

in den Dienststellen, mit spezifischen<br />

Herausforderungen je nach Bereich. Ein<br />

Lehrer ist kein Polizist, ist kein Ingenieur,<br />

ist kein Erzieher ist kein Gemeindesekretär<br />

usw. Darüber hinaus muss die Bewertung<br />

auf, im Voraus klar definierte berufliche,<br />

persönlich und soziale Kompetenzen<br />

fundieren. Ohne dies geht es nicht. Mit der<br />

aktuell eingeführten Bewertung zäumen<br />

wir also das Pferd von hinten.<br />

Und wir bei den Gemeinden? Auch hier<br />

reift aktuell die Erkenntnis, dass es nicht<br />

so weiter gehen kann. Zusammen mit dem<br />

Innenministerium und dem SYVICOL<br />

sind wir aktuell in Gesprächen, wie die<br />

Herangehensweise des Staates in den<br />

kommunalen Bereich integriert werden kann.<br />

Die heilige Kuh „Gemeindeautonomie“<br />

macht bei uns Veränderungen zusätzlich<br />

noch schwieriger als beim Staat.<br />

Im Vorfeld der geplanten Überarbeitung<br />

des Gemeindegesetzes gibt es also viel zu<br />

tun, packen wir es an! n


Vos recrutements<br />

Vos recrutements avec jobs.lu<br />

Vous recrutez ?<br />

Simple : jobs.lu<br />

Recruitment Made Simple!<br />

Pour faciliter votre recrutement au Luxembourg, dans la Grande Région ou à<br />

l’international, jobs.lu vous propose des solutions sur-mesure grâce à son expertise<br />

locale.


42 <strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

1<br />

2<br />

MERCREDI 24 AVRIL 2019<br />

La qualité de vie au travail<br />

mise à l’honneur par ProRSE<br />

Le mercredi 24 avril à la Chambre de Commerce, l’association ProRSE a organisé<br />

un workshop intitulé «Comment s’inscrire dans une démarche durable de Qualité<br />

de Vie au Travail?». L’événement était animé par Odette Sangaré, membre ProRSE<br />

et formateur spécialisé en prévention des risques psychosociaux et de la qualité<br />

de vie au travail et par Touria Yousfi, dirigeante du Centre d’éducation à la Santé<br />

(CESAP). La présentation a été clôturée par le témoignage de l’entreprise Sopra<br />

Steria concernant leurs bonnes pratiques dans ce domaine.<br />

1. Morgane Haessler, présidente ProRse<br />

2. Touria Yousfi, dirigeante du CESAP (Centre d’Education à la Santé par l’Activité Physique et Psychocorporelle)<br />

3. Odette Sangaré, formateur spécialisé en prévention des Risques psychosociaux et Qualité de vie au Travail<br />

(Stress Revolution), sophrologue (CESAP), présidente-membre fondateur de l’Association de Prévention et de Gestion<br />

du Stress chronique (APGS)<br />

3


ETATS DES LIEUX<br />

COORDINATION SECURITE SANTE<br />

FORMATIONS


44 <strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

BRÈVES COMMUNALES – CENTRE<br />

PAR PIERRE BIRCK<br />

BERTRANGE<br />

Le festival des jeunes talents a<br />

démarré le 11 mai et se terminera le<br />

24 mai. Organisé par la commune de<br />

Bertrange, cet événement est réservé<br />

aux jeunes âgés de 7 à 21 ans, l’idée<br />

étant de mettre en lumière leurs talents<br />

sur scène, dans une exposition,…<br />

Le festival propose un très grand<br />

nombre d’ateliers sur le plan culturel:<br />

réalisation de films, initiation à la danse,<br />

au cirque, au théâtre ou encore au<br />

graphisme. L’objectif n’est autre que<br />

de permettre aux jeunes d’échanger et<br />

d’améliorer leurs capacités de création<br />

et d’expression.<br />

<br />

Source: bertrange.lu<br />

HESPERANGE<br />

La nouvelle école de musique de<br />

Fentange, section de la commune de<br />

Hesperange, a ouvert ses portes ce<br />

samedi 11 mai. Les plus curieux et les<br />

intéressés ont ainsi pu découvrir les<br />

nouveaux locaux, entre visites guidées<br />

et présentation des activités journalières.<br />

<br />

Source: hesperange.lu<br />

LUXEMBOURG-VILLE<br />

L’institut Pierre Werner, en collaboration<br />

avec Neimënster, a organisé une<br />

conférence autour du droit international<br />

pénal, au centre culturel de rencontre à<br />

l’Abbaye début mai. Ce droit est né à<br />

Nuremberg en 1945 et s’est consolidé<br />

au fil des années. Aujourd’hui la Cour<br />

pénale internationale est installée à<br />

La Haye. La conférence a été animée<br />

par Michel Massé, professeur de<br />

l’Université de Poitiers et membre<br />

du conseil scientifique de la Maison<br />

d’Izieu, un mémorial dédié aux enfants<br />

juifs exterminés durant la Seconde<br />

Guerre mondiale.<br />

<br />

Source: vdl.lu<br />

WALFERDANGE<br />

La commune a tenu à rappeler à ses<br />

habitants que le «Walfer Bicherschaf»,<br />

n’est pas un dépôt de recyclage et<br />

de livres destinés à être jetés, mais<br />

bien une bibliothèque dont le but est<br />

d’échanger des ouvrages, de découvrir<br />

et faire découvrir de nouveaux livres. Il<br />

n’est ainsi pas non plus opportun d’y<br />

déposer des magazines.<br />

<br />

Source: walfer.lu<br />

COLMAR-BERG<br />

François Bausch, ministre de la Mobilité et des Travaux publics,<br />

en collaboration avec la Sécurité routière ASBL, l’Administration<br />

des ponts et chaussées et la Police Lëtzebuerg, a présenté la<br />

nouvelle campagne contre l’insécurité routière des motocyclistes<br />

«D’Stroos ass keng Rennstreck». Parmi les nombreuses mesures<br />

importantes se trouve celle de l’introduction d’une 4 e journée<br />

«Fit for your bike» en début de saison au centre de formation<br />

pour conducteurs situé à Colmar-Berg.<br />

<br />

Source: gouvernement.lu<br />

HEFFINGEN<br />

Le conseil communal s’est réuni en avril en séance publique<br />

à la maison communale de Heffingen. Il y était notamment<br />

question de la fixation du taux de l’impôt foncier et commercial<br />

pour l’année 2020. Le collège des bourgmestre et échevins a<br />

également entamé des discussions autour du projet éolien<br />

«Wandpark Mëllerdal».<br />

<br />

Source: heffingen.lu<br />

STRASSEN<br />

Début mai, la galerie «A Spiren» a accueilli la conférence «Les<br />

secrets du bel âge: santé, sport, sexualité», animée par Serge<br />

Ginter. Le gynécologue médical et obstétrique a ainsi répondu<br />

à toutes les questions liées au vieillissement et à ses préjugés.<br />

Comment mieux anticiper les défis du temps? Comment déjouer<br />

les facteurs de risque de plusieurs pathologies liées à l’âge?<br />

Comment préserver le plus longtemps possible une bonne<br />

qualité de vie? Cette conférence était ouverte au grand public.<br />

<br />

Source: strassen.lu<br />

NIEDERANVEN<br />

La commune a adhéré à la campagne de sensibilisation<br />

gouvernementale «ensemble contre le gaspillage alimentaire».<br />

Une formation de sensibilisation à la sécurité alimentaire et à la<br />

lutte contre le gaspillage a ainsi été organisée le mois dernier par le<br />

collège échevinal et la société SIGNA. Une vingtaine de membres<br />

de différentes associations locales a participé à cette session.<br />

<br />

Source: niederanven.lu<br />

LUXEMBOURG-VILLE<br />

Il n’y pas d’âge pour pratiquer<br />

diverses activités sportives. La Ville<br />

de Luxembourg a effectivement<br />

lancé, depuis la fin du mois d’avril, son<br />

programme d’activités physiques et<br />

sportives, «Sports pour tous», dédié<br />

aux personnes de 55 ans et plus. Plus<br />

d’une quarantaine d’activités sont<br />

ainsi proposées aux seniors, comme<br />

la randonnée, la gymnastique, la<br />

danse, ou encore l’aquagym. Il est<br />

aussi possible de s’inscrire à certains<br />

cours hebdomadaires: golf, marche<br />

nordique, pétanque,...<br />

<br />

Source: vdl.lu<br />

MERSCH<br />

Le dragon sur la place Saint-Michel<br />

au centre-ville de Mersch a changé<br />

de couleur, en devenant bleu, ce<br />

mois d’avril et comme les années<br />

précédentes à cette période de<br />

l’année. Cette initiative soutient<br />

l’action «Light it up blue», suite à la<br />

journée de sensibilisation à l’autisme<br />

qui a eu lieu le 2 avril dernier. Pour<br />

rappel, cette action internationale a<br />

été initiée en 2010 aux Etats-Unis.<br />

<br />

Source: mersch.lu<br />

CONTERN<br />

Tom Jungblut a été nommé aux<br />

fonctions d’échevin de la commune de<br />

Contern début avril. L’intéressé a prêté<br />

serment auprès de Taina Bofferding,<br />

ministre de l’Intérieur, comme le<br />

prévoit l’article 6 de la loi communale.<br />

<br />

Source: gouvernement.lu<br />

STEINSEL<br />

De nouvelles informations sont<br />

tombées au sujet du projet du cimetière<br />

communal et central à Heisdorf.<br />

Celui-ci prévoit l’extension de l’actuel<br />

cimetière en y ajoutant un ossuaire ainsi<br />

qu’une nouvelle salle de consécration.<br />

L’objectif est aussi de créer un lieu de<br />

tranquillité parfaitement intégré dans<br />

un parc en pleine nature. En raison<br />

de la grande diversité culturelle de la<br />

commune, les développeurs du projet<br />

ont aussi pris en compte les différentes<br />

communautés religieuses et chacune<br />

d’elles s’est prononcée favorablement<br />

quant à cet esprit d’ouverture.<br />

<br />

Source: steinsel.lu


<strong>LG</strong><br />

MAI 2019 45<br />

L’héritage minier de Kayl<br />

PAR PIERRE BIRCK<br />

Située au sud du Grand-Duché à la frontière française, Kayl<br />

a connu un essor considérable grâce aux activités minières<br />

à partir de 1860. De cet héritage, la commune a voulu faire<br />

une force. John Lorent, bourgmestre, présente les principaux<br />

projets de sa commune en matière d’environnement ou<br />

d’organisation des infrastructures.<br />

John Lorent<br />

L’enjeu difficile de la mobilité<br />

A quelques kilomètres de la frontière<br />

française, la commune voit transiter sur<br />

son axe principal un nombre incalculable<br />

de véhicules qui congestionnent la ville.<br />

«C’est un gros problème. Des études ont<br />

été réalisées il y a une dizaine d’années<br />

concernant un contournement, mais ce<br />

projet n’était pas soutenable d’un point<br />

de vue politique et financier. La grande<br />

majorité des automobilistes viennent de<br />

France et de Moselle, nous n’avons ainsi<br />

quasiment aucune influence au niveau<br />

communal», explique John Lorent.<br />

En plus, la population de la commune n’a<br />

eu de cesse de croître ces dernières années.<br />

«Il y a 31 ans, lorsque j’ai intégré le conseil<br />

communal, nous étions 6.000. A l’heure<br />

actuelle, nous sommes un peu plus de 9.000<br />

habitants».<br />

Du minerai de fer aux initiatives durables<br />

«La commune de Kayl s’est développée<br />

avec l’exploitation des mines de fer, mais<br />

aussi avec la création du chemin de fer qui<br />

permettait d’acheminer le minerai vers les<br />

différentes usines à partir de 1860», débute<br />

le bourgmestre John Lorent. Résultat: de<br />

nombreuses petites et moyennes entreprises<br />

se sont installées sur le territoire communal<br />

pendant plus d’un siècle. Aujourd’hui, elles<br />

ont toutes fermé, «à part la fonderie Massard<br />

par exemple, ou encore la Schungfabrik,<br />

cette ancienne fabrique de chaussures que<br />

nous avons transformé en centre culturel».<br />

Ayant adhéré au Pacte Climat en 2013,<br />

la commune est aujourd’hui certifiée à<br />

50%, un contraste saisissant avec son<br />

passé minier. «Nous avons par exemple<br />

analysé les consommations en énergie<br />

dans la commune. Nous avons également<br />

établi un cadastre solaire des toitures des<br />

habitations afin de connaître le potentiel<br />

de production d’énergie verte, sans oublier<br />

l’installation de collecteurs solaires pour<br />

nos infrastructures dédiées au football».<br />

Les élus locaux ont également effectué<br />

une vérification énergétique de toutes<br />

les chaudières en rénovant celles qui<br />

étaient en mauvais état. La commune se<br />

fournit aujourd’hui en biogaz et 25% de<br />

sa production provient de ses déchets.<br />

Kayl s’intéresse aussi de près à la mobilité<br />

électrique, l’objectif étant de réduire au<br />

maximum les émissions de CO 2<br />

.<br />

Des écoles de quartiers pour plus de<br />

proximité<br />

De telles évolutions démographiques<br />

nécessitent obligatoirement de nouveaux<br />

aménagements, notamment en matière<br />

scolaire et périscolaire. «Sans émettre<br />

de critiques, nos prédécesseurs avaient<br />

construit une école maternelle centrale.<br />

Depuis, toutes les voitures se rejoignent sur<br />

ce même point. Nous souhaitons désormais<br />

implémenter des écoles de quartier qui<br />

devraient couvrir une superficie de 500<br />

mètres de diamètre. L’idée est simple, il<br />

s’agit de diminuer l’usage de la voiture<br />

au profit de la mobilité douce ou des<br />

déplacements à pied. Elles seront au nombre<br />

de trois dans notre commune et devraient<br />

être opérationnelles pour l’année scolaire<br />

2020/2021», poursuit le bourgmestre.<br />

Enfin, Kayl planifie l’extension de la<br />

commune avec le projet Kayl Nord, qui<br />

réunit actuellement une cinquantaine de<br />

propriétaires. «Nous avons déjà imaginé<br />

un plan directeur, il suffit désormais que le<br />

plan d’aménagement du territoire (PAG)<br />

soit validé par les autorités compétentes.<br />

Il est prévu d’introduire des logements<br />

sociaux dans ce nouveau quartier». n


46 <strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

BRÈVES COMMUNALES – SUD<br />

PAR PIERRE BIRCK<br />

DIFFERDANGE<br />

La deuxième édition de la course<br />

d’inclusion de Differdange, l’i-Run, aura<br />

lieu le 19 mai prochain avec un départ<br />

donné à 14h30 sur la place des Alliés.<br />

Organisée par la ville et l’association<br />

Schrëtt fir Schrëtt ASBL, cette course a<br />

pour objectif de promouvoir la tolérance<br />

et la diversité. Les coureurs formeront<br />

ainsi des tandems composés d’au moins<br />

un coureur non handicapé et d’un coureur<br />

en situation de handicap. Les inscriptions<br />

sont possibles jusqu’au 18 mai.<br />

<br />

Source: differdange.lu<br />

DUDELANGE<br />

Ramasser les déchets sur la voie publique<br />

pour rendre Dudelange plus propre: voilà<br />

l’objectif de cette journée consacrée au<br />

ramassage bénévole de déchets qui a<br />

eu lieu samedi 11 mai. Cet événement,<br />

organisé par Licence Vert dans le cadre de<br />

la Licence Sciences de Gestion de de l’IAE<br />

Nancy et de la CSL en collaboration avec<br />

la ville fait entre autres partie des initiatives<br />

menées par la commune. Celles-ci visent à<br />

diminuer l’impact des déchets sur la nature<br />

et l’environnement.<br />

<br />

Source: dudelange.lu<br />

ESCH-SUR-ALZETTE<br />

Le 9 mars 2018 disparaissait René<br />

Pascucci, figure de l’histoire du football<br />

du Grand-Duché en restant fidèle à l’AS<br />

La Jeunesse d’Esch tout au long de sa<br />

carrière de footballeur. Le mois dernier,<br />

le bourgmestre d’Esch, Georges<br />

Mischo, et son homologue italien,<br />

Massimiliano Presciutti, de la commune<br />

de Gualdo Tadino, d’où est originaire la<br />

famille Pascucci, se sont réunis pour lui<br />

rendre hommage.<br />

<br />

Source: citylife.esch.lu<br />

STEINFORT<br />

Les beaux jours arrivent et Steinfort<br />

organise tous les lundis, depuis le 29 avril,<br />

une marche nordique en compagnie de<br />

la formatrice Kirsten Schley-Bäcker. Il<br />

s’agit d’un sport d’endurance qui se<br />

pratique en plein air, en pleine nature et<br />

qui est bénéfique pour le système cardiovasculaire,<br />

les muscles et la coordination.<br />

Le territoire de la commune regorge<br />

de petits chemins à découvrir… tout en<br />

s’entrainant.<br />

<br />

Source: steinfort.lu<br />

KAYL<br />

L’administration communale a profité des vacances de Pâques,<br />

du lundi 8 au vendredi 19 avril, pour renouveler l’éclairage<br />

public dans la rue de Noertzange. L’administration des ponts<br />

et chaussées a ainsi procédé aux différents travaux qui se sont<br />

effectués sous la forme d’un chantier mobile, engendrant des<br />

modifications du règlement de la circulation.<br />

<br />

Source: kayl.lu<br />

Copyright: SNHBM<br />

KEHLEN<br />

La Société Nationale des Habitations à Bon Marché (SNHBM)<br />

réalise le projet Elmen en collaboration avec la commune de<br />

Kehlen. Ce concept urbanistique n’est autre qu’un nouveau<br />

village qui sortira de terre sur une surface totale de 27 ha.<br />

Un nouveau site internet (www.elmen.lu), a été créé afin<br />

d’expliquer en détail les concepts-clés, mais aussi les valeurs<br />

que souhaite insuffler le projet Elmen. Pour rappel, 375 maisons<br />

et 375 appartements seront construits sur l’ensemble du site, ils<br />

permettront d’accueillir environ 2.000 habitants à long terme.<br />

<br />

Source: kehlen.lu<br />

FRISANGE<br />

La commune de Frisange a instauré un nouveau service dédié<br />

aux familles qui attendent ou qui viennent d’accueillir un enfant.<br />

BabyPlus, son nom, vise à leur apporter un soutien précoce<br />

pour réussir le début de la vie familiale. Ce projet, organisé en<br />

collaboration avec «Initiativ Liewensufank», est gratuit. Il suffit<br />

de prendre contact avec le service et les rendez-vous peuvent<br />

s’effectuer chez l’habitant ou dans le bureau de consultation à<br />

l’hôtel de ville auprès d’une équipe de consultantes multilingues.<br />

<br />

Source: frisange.lu<br />

DIPPACH<br />

La section locale de la Croix-Rouge de la commune de Dippach<br />

a organisé une conférence au sujet de la démence à la fin du<br />

mois d’avril. La présentation a été effectuée par Jean-Marie<br />

Desbordes, directeur de l’Info-Zenter Demenz.<br />

<br />

Source: dippach.lu<br />

MONDERCANGE<br />

La commission des sports de la<br />

commune de Mondercange, en<br />

collaboration avec le collège échevinal<br />

a invité ses habitants à deux séances<br />

d’initiation de «self defense» au centre<br />

culturel «beim Nëssert» à Bergem<br />

ainsi que dans la salle gymnastique<br />

de la maison relais «Stëbserten» de<br />

Mondercange. L’occasion, pour eux,<br />

de connaître les premiers réflexes à<br />

avoir en cas d’agression.<br />

<br />

Source: mondercange.lu<br />

PÉTANGE<br />

La famille Raymond Heidt-Henkes a<br />

organisé, avec la commune, les portes<br />

ouvertes de son jardin privé ce 11<br />

mai. D’une superficie de 21,50 ares,<br />

le «Jardin des Yak’s» contient une<br />

collection de plus de 130 variétés de<br />

Rhododendron yakushimanum qui ne<br />

dépassent pas un mètre en hauteur.<br />

La décoration, originale et variée, a<br />

été assurée par plus d’une dizaine<br />

d’artistes internationaux européens.<br />

L’entrée était libre et les visiteurs ont<br />

pu découvrir une documentation<br />

riche sur toutes les plantes du jardin.<br />

<br />

Source: petange.lu<br />

SANEM<br />

C’est un pas de plus vers la digitalisation<br />

pour la commune de Sanem. En lançant<br />

son nouveau service WhatsApp, elle<br />

permet à ses concitoyens de relayer des<br />

informations importantes et relatives<br />

à la vie communale. Pour en profiter, il<br />

suffit d’envoyer un message WhatsApp<br />

au 621 781 782 en indiquant votre<br />

nom et votre prénom. L’administration<br />

communale rappelle également que<br />

le service SMS to Citizen n’est plus<br />

opérationnel.<br />

<br />

Source: suessem.lu<br />

KÄERJENG<br />

Début avril le ministre de l’Agriculture,<br />

de la Viticulture et du Développement<br />

rural, Romain Schneider, s’était rendu<br />

à Käerjeng dans le cadre de la lutte<br />

contre la peste porcine africaine et<br />

de la construction d’une clôture qui<br />

sera installée en mai sur le territoire<br />

communal. A ce jour, aucun cas de peste<br />

porcine n’a été décelé au Luxembourg.<br />

<br />

Source: gouvernement.lu


L’autre visage de Bettembourg<br />

PAR ADELINE JACOB<br />

<strong>LG</strong><br />

MAI 2019 47<br />

Plutôt célèbre pour son offre touristique et culturelle, on<br />

connaît généralement Bettembourg pour avoir déjà déambulé<br />

dans son Parc merveilleux ou s’y être évadé le temps de son<br />

festival de la littérature. Laurent Zeimet, bourgmestre depuis<br />

maintenant sept ans, dévoile cette fois sa commune sous un<br />

nouvel angle, résolument tourné vers l’avenir.<br />

Laurent Zeimet<br />

En route vers la mobilité douce<br />

La commune a également pris une<br />

série de mesures visant à promouvoir la<br />

mobilité douce: mise à disposition de vélos<br />

électriques vël’OK, aménagement de pistes<br />

cyclables, introduction de zones 30 et de<br />

sens uniques pour accroître la sécurité des<br />

cyclistes ou encore installation de panneaux<br />

de signalisation indiquant les chemins<br />

les plus courts à pied et à vélo. Toujours<br />

dans cette optique, la commune envisage<br />

de construire un pont reliant les quartiers<br />

est et ouest de Bettembourg et réservé<br />

uniquement aux piétons, cyclistes et autres<br />

trottinettes. En outre, le conseil communal<br />

vient d’introduire une nouvelle prime qui<br />

permettra aux Bettembourgeois de réduire<br />

leurs dépenses de 15% à l’achat d’un vélo,<br />

électrique ou non.<br />

Une commune qui construit durable<br />

Signataire du Pacte Climat, la commune<br />

de Bettembourg s’est engagée dans une<br />

politique de développement durable qui,<br />

selon un deuxième audit, devrait bientôt<br />

lui permettre d’être certifiée à près de<br />

60%. Parmi ses dernières initiatives, la<br />

construction d’une centrale de cogénération<br />

qui fournit une chaleur écologique à de<br />

nombreux bâtiments communaux et qui<br />

devrait permettre à la commune de réduire<br />

ses émissions de gaz à effet de serre de<br />

1.600 tonnes par an.<br />

Désormais, toutes les nouvelles<br />

constructions communales sont conçues<br />

de manière à respecter le Pacte Climat.<br />

«Nous cherchons toujours à atteindre le<br />

plus haut degré de passivité. C’est le cas<br />

pour le nouveau centre culturel que nous<br />

construisons à Huncherange, mais aussi<br />

pour nos nouvelles maisons relais. L’une<br />

d’elles fonctionnera à l’énergie solaire et<br />

se verra recouverte d’un toit végétalisé.<br />

Nous pensons également à l’assainissement<br />

des infrastructures existantes, comme le<br />

château et le centre sportif», explique le<br />

bourgmestre. Mais le projet phare de la<br />

législature, c’est la construction du nouveau<br />

hall des régies qui hébergera l’ensemble<br />

des services techniques communaux. «Le<br />

bâtiment sera une référence d’un point<br />

de vue écologique et énergétique. Ce<br />

sera un bâtiment durable, conçu selon le<br />

concept d’économie circulaire. En effet, la<br />

déconstruction du futur bâtiment a déjà été<br />

prévue pour que, le jour venu, un maximum<br />

de matériaux puissent être réutilisés»,<br />

confie Laurent Zeimet.<br />

Un nouveau PAG pour accompagner la<br />

croissance démographique<br />

En décembre 2018, le conseil communal<br />

a voté le nouveau plan d’aménagement<br />

général (PAG) de Bettembourg que le<br />

bourgmestre espère mettre en vigueur<br />

à l’automne. «La commune a dépassé<br />

les 11.000 habitants et le nouveau PAG<br />

permettra un accroissement jusqu’à<br />

12.000 personnes en six ans. La croissance<br />

démographique se doit d’être progressive<br />

et modérée pour permettre l’adaptation<br />

des structures scolaires et périscolaires»,<br />

précise Laurent Zeimet. Pour répondre à<br />

la demande exponentielle, un immeuble<br />

modulable sera désormais intégré à la<br />

maison relais de la commune. Cette<br />

infrastructure devrait permettre de<br />

désengorger les listes d’attentes en<br />

attendant l’ouverture, en 2021, d’une<br />

nouvelle maison relais sur le site de l’école<br />

«Reebouschoul». La commune entend<br />

également développer son offre scolaire:<br />

«nous sommes en pleine réflexion sur<br />

l’école de demain, en concertation avec les<br />

enseignants, les éducateurs et une experte<br />

allemande. Le concept pédagogique qui en<br />

découlera servira alors de base à l’architecte<br />

qui sera désigné pour construire notre<br />

nouvelle école», explique le bourgmestre<br />

qui renverse la logique traditionnelle pour<br />

mettre l’infrastructure au service du projet<br />

pédagogique. n


steffen-holzbau.lu<br />

WARUM BAUEN MIT HOLZ<br />

EINE GUTE SACHE FÜR UNSERE<br />

ZUKUNFT IST<br />

MEHRWERT ROHSTOFF HOLZ<br />

Eine positive Bilanz<br />

Jedes Jahr wächst in Europa etwa ein Drittel<br />

mehr an Holz nach, als genutzt wird. Dadurch<br />

vergrößert sich das Holzvorkommen in Europa<br />

jährlich um fast 300 Millionen m 3 . Aus diesem<br />

Grund beziehen wir unser Holz aus den<br />

kultivierten Wäldern Europas und verzichten<br />

beispielsweise auf nicht nachhaltig oder unkontrolliert<br />

gerodetes Tropenholz.<br />

MEHRWERT CO 2<br />

FOOTPRINT<br />

Ein positiver Beitrag zum Klimaschutz<br />

Die Verwendung des Baustoffs Holz ist eine<br />

äußerst effiziente Methode, um CO 2<br />

- Emissionen<br />

zu stoppen und dem Klimawandel aktiv<br />

entgegen zu wirken. Durch Holz als Baumaterial<br />

vermeidet man nicht nur den Einsatz<br />

von klimaschädlichen Werkstoffen, sondern<br />

nutzt einen Baustoff, der sich positiv auf<br />

die CO 2<br />

- Bilanz auswirkt: Während des Baumwachstums<br />

wird der Atmosphäre CO 2<br />

entzogen<br />

und dieses bleibt mindestens so lange<br />

gebunden, wie das Holzprodukt verwendet<br />

wird. Meistens sogar länger.<br />

VORTEILE HOLZ<br />

NATÜRLICHES PRODUKT<br />

REGENERATIVER ROHSTOFF<br />

KLIMANEUTRALER BAUSTOFF<br />

RECYCLEBAR<br />

ABBAUBAR<br />

VORTEILE HOLZBAU<br />

LANGLEBIG<br />

ÖKONOMISCH<br />

BRANDSICHER<br />

NATÜRLICHES<br />

& GESUNDES RAUMKLIMA<br />

ALLERGIEFREI<br />

TEMPERATUR-REGULATOR


BIODIVERSUM<br />

HAFF REMICH<br />

Steffen Holzbau S.A.<br />

11 -12, rue de Flaxweiler<br />

L-6776 Grevenmacher<br />

T +352 719686-0<br />

info@steffen-holzbau.lu


50 <strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

CONSTRUCTION<br />

Une expertise confirmée<br />

à l’international<br />

La société de bâtiment Rizzani de Eccher fait une entrée<br />

remarquée sur le marché luxembourgeois de la construction<br />

en bâtissant le plus grand centre commercial du pays – les<br />

galeries Auchan Cloche d’Or. Forte de la technicité et des<br />

moyens d’un grand groupe, des partenariats qu’elle noue<br />

avec les entreprises locales et de la vision à long terme d’une<br />

entreprise familiale, Rizzani de Eccher participe actuellement<br />

à de nombreux chantiers nationaux. Présentation.<br />

Auchan Cloche d’Or: un projet de taille<br />

et de prestige<br />

Comportant une galerie commerciale de<br />

130 boutiques dont 15 restaurants, 2 tours<br />

de 246 appartements et un hypermarché<br />

Auchan, le plus grand centre commercial<br />

du pays a vu la participation du groupe<br />

Rizzani de Eccher dans sa construction.<br />

Historique de la fusion de deux sociétés<br />

En 1831, l’entreprise de bâtiment Rizzani est<br />

créée à Udine, en Italie. Déjà à cette époque,<br />

la société étend ses activités à l’international<br />

en réalisant des projets en Afrique, Asie et<br />

Amérique Latine. Presque un siècle plus<br />

tard, Riccardo de Eccher crée également sa<br />

société de bâtiment et d’immobilier et en<br />

1970 il reprend la société Rizzani et crée le<br />

groupe de Eccher; aujourd’hui Rizzani de<br />

Eccher opère au Luxembourg comme filière<br />

locale du groupe.<br />

Grâce à la diversification progressive de ses<br />

activités, le groupe est à présent actif dans<br />

quatre domaines d’activité: maître d’œuvre<br />

dans le bâtiment et les infrastructures,<br />

ingénierie et matériels pour la construction<br />

de ponts et développement immobilier.<br />

Différents domaines d’expertise<br />

Les compétences de l’entreprise s’appliquent<br />

à différents secteurs; ainsi, Rizzani de Eccher<br />

est active dans le domaine du résidentiel et<br />

procède actuellement à la construction<br />

de 93 logements à Schifflange et de 22 au<br />

Kirchberg. Elle s’illustre également dans la<br />

promotion immobilière avec la construction<br />

d’habitations haut de gamme.<br />

Au niveau des travaux publics, l’entreprise<br />

propose ses services concernant les travaux<br />

d’excavation et de terrassement. Elle<br />

exécute d’ailleurs les travaux de fondation<br />

du Centre Jean Monnet 2 au Kirchberg.<br />

De manière générale, la société est présente<br />

dans le secteur des infrastructures et des<br />

travaux publics.<br />

Rizzani de Eccher bénéficie par ailleurs du<br />

soutien technique et logistique du groupe<br />

dans son activité d’entreprise générale de<br />

la construction. Son expertise l’a menée<br />

à construire des bâtiments généraux de<br />

grande hauteur comme des hôpitaux,<br />

des hôtels ou encore des bureaux. Enfin,<br />

la société rassemble les compétences<br />

nécessaires à la construction d’usines clés<br />

en main pour le secteur de l’industrie.<br />

Une présence à l’international<br />

Parmi les chantiers prestigieux auxquels le<br />

groupe a participé à l’international, il est<br />

impossible de ne pas citer la construction<br />

du VTB Arena à Moscou, comprenant<br />

le stade Dynamo VTB – ayant accueilli<br />

la Coupe du monde 2018 – ainsi que les<br />

bâtiments connexes.<br />

Dans le domaine infrastructurel, Rizzani<br />

de Eccher peut également se vanter de la<br />

construction d’une autoroute de 127 km en<br />

Algérie ainsi que d’une autoroute urbaine<br />

en Australie, en plein cœur de la ville de<br />

Sydney. Au total, l’entreprise a travaillé<br />

dans plus de 30 pays répartis à travers le<br />

monde.<br />

“Une méthodologie<br />

innovante de<br />

construction<br />

puisqu’il n’existait<br />

aucun espace<br />

périphérique<br />

de stockage<br />

sur le chantier”<br />

L’établissement de ce complexe commercial<br />

a nécessité une méthodologie innovante<br />

de construction puisqu’il n’existait aucun<br />

espace périphérique de stockage sur le<br />

chantier. L’entreprise a alors dû prévoir la<br />

construction de son ouvrage de manière<br />

verticale, par galettes successives de 25<br />

mètres de large, 120 de long et 40 de haut.<br />

Toujours à la recherche de partenariats avec<br />

des entreprises luxembourgeoises, Rizzani<br />

de Eccher cherche ainsi à perfectionner<br />

sa connaissance du marché local et à<br />

développer sa présence sur le marché<br />

luxembourgeois. n<br />

Rizzani de Eccher<br />

22 Zone Industrielle<br />

L-8287 Kehlen<br />

www.rde.lu


<strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

51


52 <strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

CONSTRUCTION<br />

Proactivité, efficacité,<br />

disponibilité<br />

La construction est certainement le secteur le plus propice aux accidents du travail. S’il se porte<br />

relativement bien au Luxembourg, la rapidité avec laquelle les projets aboutissent entrainent<br />

néanmoins des risques croissants sur les chantiers. Interview d’Angéline Prévot, ingénieur<br />

civil et administrateur délégué de GERI Management, entreprise spécialisée en la matière.<br />

Un bureau passionné<br />

A l’image du développement fulgurant de<br />

la construction au Luxembourg, la société<br />

de conseil GERI Management est passée<br />

de deux collaborateurs associés à ses débuts<br />

en 2008 à 25 employés aujourd’hui. Ils sont<br />

pour la plupart, des ingénieurs ou techniciens<br />

en génie civil «mais ont tous en commun la<br />

passion de leur métier», nous confie Angéline<br />

Prévot. Et d’ajouter que «l’entreprise est en<br />

pleine croissance»; installée à Niederkorn,<br />

GERI Management est forte de 20 ans<br />

d’expérience et compte parmi ses devises<br />

la proactivité, l’efficacité et la disponibilité.<br />

Elle s’est récemment vue remettre par<br />

l’Association d’Assurance Accident (AAA)<br />

l’agrément d’organisme officiel de formation.<br />

Le Kirchberg est actuellement l’un de<br />

ses terrains de prédilection, notamment<br />

dans la tour résidentielle Infinity. GERI<br />

Management œuvre pour le Fonds du<br />

Kirchberg, les Ponts et Chaussées, DuPont<br />

de Nemours, des agences immobilières, etc.<br />

La philosophie de l’entreprise est de<br />

faire passer un maximum d’informations<br />

et de bonnes pratiques sur les chantiers<br />

qu’elle supervise. «Nous ne sommes pas<br />

uniquement présents pour remplir des<br />

rapports», assure l’administrateur délégué,<br />

et d’ajouter que «notre passage doit générer<br />

des améliorations».<br />

L’art du conseil<br />

Si la législation prévoit initialement deux<br />

interlocuteurs en matière de sécurité sur<br />

les chantiers, (le maître d’œuvre et le<br />

coordinateur de sécurité), les consultants<br />

de GERI Management voient néanmoins<br />

plus loin. Partant du principe que la<br />

sécurité concerne avant tous ceux qui sont<br />

physiquement exposés aux risques, leur<br />

démarche consiste à impliquer tous les<br />

intervenants dans un projet de construction,<br />

indépendamment de leur affectation.<br />

“Nous ne sommes<br />

pas uniquement<br />

présents<br />

pour remplir<br />

des rapports”<br />

Les ouvriers du pays sont de véritables<br />

artisans, capables de réaliser un travail de<br />

qualité en des temps records mais force est<br />

de constater que c’est parfois au détriment<br />

de leur propre sécurité. «Expliquer à<br />

des travailleurs que certains principes<br />

et procédures sont nécessaires dans leur<br />

intérêt, n’est pas toujours une tâche aisée.<br />

Les temps extrêmement serrés de livraison<br />

se substituent parfois aux règles simples<br />

comme par exemple ne pas toucher à des<br />

produits dangereux comme l’amiante ou le<br />

plomb en cas de découverte sur chantier,<br />

ou encore la mise en place des protections<br />

collectives conformes. Les réglementations<br />

sont souvent contraignantes et peuvent<br />

sembler illogiques». Le conseiller en<br />

sécurité doit alors faire preuve de pédagogie.<br />

Maîtriser les éléments<br />

«Rogner sur la sécurité pour gagner du<br />

temps, optimiser les ressources et gagner<br />

de l’argent n’est pas une solution», explique<br />

Angéline Prévot, «car en cas d’accident,<br />

outre les conséquences humaines souvent<br />

dramatiques, le chantier se trouve<br />

immobilisé et tout le monde est perdant».<br />

GERI Management est spécialisée dans le<br />

domaine de la coordination sécurité, elle est<br />

donc mandatée par les maîtres d’ouvrage<br />

afin de coordonner tous les aspects liés à<br />

la sécurité et contrôler le bon déroulement<br />

des travaux. De sa planification, jusqu’à la<br />

fin du chantier, chaque projet nécessite des<br />

conseils adaptés afin de prévenir les risques.<br />

Il faut dès lors se poser les bonnes<br />

questions, est-ce que les travaux vont gêner<br />

le voisinage? Est-ce que placer une grue à<br />

tel endroit peut être dangereux? Quelles<br />

sont les répercussions à prévoir en cas de<br />

travaux de démolition? etc. n<br />

GERI Management<br />

198E rue Pierre Gansen<br />

L-4570 Niederkorn<br />

info@geri.lu


Angéline Prévot


54 <strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

BRÈVES COMMUNALES – EST<br />

PAR PIERRE BIRCK<br />

MERTERT<br />

En 2012, Stephan Meurisch,<br />

randonneur et aventurier, avait<br />

démissionné et tout quitté pour se<br />

lancer dans une aventure unique,<br />

celle de marcher de Munich jusqu’au<br />

Tibet, pendant quatre ans, soit environ<br />

13.000 kilomètres, sans argent et avec<br />

seulement un sac à dos. Il expliquera<br />

son périple ce 16 mai au «Musel-Sauer<br />

Mediathéik» à Wasserbillig. Lors de<br />

cette conférence, Stephan Meurisch<br />

transmettra son expérience, racontera<br />

les rencontres qui ont bouleversé sa vie<br />

et tentera d’inciter plus de personnes à<br />

franchir ce pas, d’oser voyager et de<br />

partir à la découverte du monde, de sa<br />

diversité et de sa beauté.<br />

<br />

Source: mertert.lu<br />

REMICH<br />

La ville de Remich a organisé pour la<br />

première fois le «kreARTive Moart»<br />

au centre visit Remich les 11 et 12<br />

mai derniers. Celui-ci avait pour<br />

objectif de promouvoir les créateurs,<br />

artistes et producteurs de la région<br />

avec leurs produits et leurs créations.<br />

<br />

Source: remich.lu<br />

BIWER<br />

La maison relais de la commune<br />

accueillera le départ de la marche<br />

gourmande dédiée aux familles ce<br />

samedi 18 mai. Plusieurs stands, pour<br />

y manger et boire, se trouveront tout<br />

au long du parcours d’une distance<br />

de 5,5 kilomètres.<br />

<br />

Source: biwer.lu<br />

LENNINGEN<br />

Le 9 mai dernier, la commission des<br />

sports, la commission de l’intégration<br />

et l’association des parents des enfants<br />

de la commune de Lenningen ont<br />

organisé une course à pied pour les<br />

enfants des cycles un à quatre, dans<br />

le cadre de la journée de l’Europe.<br />

Quatre courses ont été proposées pour<br />

les niveaux d’étude correspondants:<br />

400 mètres, 600 mètres, 1.200 mètres<br />

et 1.600 mètres avec, évidemment,<br />

une remise des prix après la dernière<br />

course pour récompenser ces jeunes<br />

athlètes.<br />

<br />

Source: lenningen.lu<br />

ECHTERNACH<br />

Organisée par l’office régional du tourisme Mullerthal, la<br />

«journée pour tous» s’est déroulée au lac d’Echternach le 10<br />

mai dernier. Celle-ci avait pour thématique l’accessibilité des<br />

personnes à mobilité réduite, notamment dans la nature. Des<br />

ateliers de sensibilisation ont été prévus, tout comme des<br />

excursions en forêt en fauteuil roulant.<br />

<br />

Source: eventsinluxembourg.lu<br />

Source: schleckgranfondo.com / Edition 2018<br />

MONDORF-LES-BAINS<br />

Découvrir les routes d’entrainement de Fränk Schleck<br />

dans la Moselle luxembourgeoise? C’est possible avec le<br />

«Schleck Gran Fondo», avec un départ et une arrivée à<br />

Mondorf-les-Bains samedi 25 mai prochain. Cette course<br />

dédiée aux amateurs de cyclisme, coureurs occasionnels ou<br />

non, vivra sa troisième édition cette année. Quelques 3.000<br />

passionnés s’élanceront sur deux parcours différents de 155<br />

ou 85 kilomètres qui longent cette région touristique. Cette<br />

compétition fait partie de l’Union Cycliste Internationale et de<br />

la série mondiale Gran Fondo et sert donc de qualification pour<br />

les championnats du monde Gran Fondo UCI.<br />

<br />

Source: eventsinluxembourg.lu<br />

BECH<br />

Il est possible de prendre des cours de self-défense à<br />

Bech-Kleinmacher depuis le 2 mai. Organisés par «Krav Maga<br />

Moselle Luxembourg Schengen», ils sont destinés à celles<br />

et ceux qui souhaitent apprendre à se défendre, prendre<br />

confiance en soi et se dépenser dans le seul club professionnel<br />

de Krav Maga de la région. Les cours ont lieu tous les jeudis et<br />

dimanches<br />

<br />

Source: eventsinluxembourg.lu<br />

GREVENMACHER<br />

Fin avril se sont tenues les «journées du livre et du droit d’auteur»<br />

au Kulturhuef. La Musel Sauer-Mediatheik, la Maacher<br />

Bibliothéik et le musée luxembourgeois de l’imprimerie et des<br />

cartes à jouer se sont associés pour organiser trois journées sur<br />

cette thématique, sous la devise «les cinq sens du livre». Pour<br />

rappel, cet événement est célébré dans de nombreux pays du<br />

monde et a été initié par l’UNESCO.<br />

<br />

Source: eventsinluxembourg.lu<br />

BEAUFORT<br />

L’administration communale procédera<br />

à une vente aux enchères de bois de<br />

chauffage au lieu-dit «Kréiwenkel» ce<br />

samedi 18 mai. Un total d’environ 70<br />

stères de hêtre et 8 stères de chêne<br />

seront entreposés le long d’un chemin<br />

forestier afin de faciliter l’accessibilité<br />

aux véhicules des acheteurs. Le prix de<br />

base d’un stère s’élève à 45 euros.<br />

<br />

Source: beaufort.lu<br />

STADTBREDIMUS<br />

Robert Beissel a succédé en tant<br />

qu’échevin à Pierre Zahlen au collège<br />

des bourgmestre et échevins de la<br />

commune de Stadtbredimus suite à sa<br />

démission pour raisons personnelles.<br />

Le nouvel échevin a prêté serment<br />

début avril, aux côtés de Taina<br />

Bofferding, ministre de l’Intérieur.<br />

<br />

Source: stadtbredimus.lu<br />

SCHENGEN<br />

L’association Schengen asbl, en<br />

collaboration avec les communes<br />

de Mondorf-les-Bains, Remich<br />

et Schengen, ont organisé une<br />

marche symbolique vers Schengen à<br />

l’occasion de la journée européenne,<br />

dimanche 5 mai dernier, et dans le<br />

cadre des élections européennes<br />

2019. Baptisée la «marche des<br />

étoiles», cette initiative placée sous<br />

la devise «ensemble pour l’Europe»<br />

avait pour objectif de sensibiliser<br />

les citoyens sur le rôle important<br />

de l’Union européenne. Les<br />

participants ont traversé plusieurs<br />

frontières, en France, en Allemagne<br />

et au Luxembourg pour finalement<br />

rejoindre la place des Etoiles de<br />

Schengen. La journée s’est terminée<br />

par un vin d’honneur devant le<br />

centre européen en présence de<br />

Jean Asselborn, ministre des Affaires<br />

étrangères.<br />

<br />

Source: visitschengen.lu<br />

ECHTERNACH<br />

Le centre médico-social a accueilli,<br />

lundi 13 mai, une séance info-santé à<br />

propos de l’alimentation du bébé (0<br />

à 1 an) et du jeune enfant (1 à 3 ans).<br />

Cette consultation s’adressait aux<br />

parents, l’objectif principal étant de<br />

promouvoir le bien-être de l’enfant<br />

et son développement harmonieux.<br />

Préventif, social, médical mais aussi<br />

éducatif, ce service est entièrement<br />

gratuit.<br />

Source: eventsinluxembourg.lu


L’atout touristique de Berdorf<br />

PAR PIERRE BIRCK<br />

<strong>LG</strong><br />

MAI 2019 55<br />

Au cœur du Mullerthal et de la Petite Suisse luxembourgeoise,<br />

la commune de Berdorf s’est entre autres affirmée en dehors<br />

des frontières grand-ducales grâce au tourisme, à ses paysages<br />

uniques, à son trail ou encore à ses randonnées. Joe Nilles,<br />

bourgmestre, présente sa commune mais aussi toutes les<br />

initiatives et projets destinés à développer son attractivité.<br />

Joe Nilles<br />

Ce projet démarre dès cette année avec<br />

l’aménagement des infrastructures.<br />

A Bollendorf-Pont se trouve également un<br />

bâtiment communal libre. Joe Nilles et son<br />

équipe y ont imaginé un projet novateur en<br />

matière de logement à coût modéré puisque<br />

celui-ci suivra les plus hauts standards<br />

écologiques avec la certification LENOZ.<br />

«La commune restera propriétaire du<br />

bâtiment qui comprendra cinq logements<br />

au total. Il suffira, pour les habitants, de<br />

faire la demande, nous espérons que cette<br />

initiative pourra éviter le départ des jeunes<br />

de Berdorf vers l’autre côté de la frontière,<br />

en Allemagne, où les prix sont moins<br />

onéreux», précise-t-il.<br />

Le cercle vertueux du tourisme<br />

Les roches, les sentiers balisés, les paysages<br />

où la nature prend le pas sur l’Homme,<br />

sans nul doute, la description correspond<br />

à la petite commune rurale de Berdorf et<br />

ses environs. «Auparavant notre commune<br />

comptait 15 hôtels et 6 campings, contre 6<br />

hôtels et 2 campings aujourd’hui. Pourtant,<br />

depuis la création du Mullerthal Trail<br />

notamment, la tendance est de nouveau<br />

positive et les établissements se sont adaptés<br />

à la nouvelle clientèle. Berdorf est devenue<br />

connue grâce au tourisme, nous avons par<br />

exemple accueilli 100.000 randonneurs en<br />

2017, puis 150.000 l’an dernier», se réjouit<br />

Joe Nilles.<br />

D’ailleurs, le seul site naturel d’escalade de la<br />

région se trouve à Berdorf, au Wanterbach,<br />

et la commune investit naturellement dans<br />

les infrastructures touristiques.<br />

«Nous nous occupons du balisage, de l’entretien<br />

de la randonnée, des équipements,<br />

des sentiers,… Nous souhaitons également<br />

ouvrir un centre d’accueil qui sera divisé en<br />

deux parties: la première sera un office du<br />

tourisme et la seconde, une buvette avec<br />

une terrasse. Le budget pour ce projet<br />

s’élève à environ un million d’euros».<br />

Un site scolaire en projet<br />

Le collège des bourgmestre et échevins<br />

n’oublie pas non plus les problématiques<br />

de la vie quotidienne et déborde d’idées<br />

pour y répondre. «Notre école n’est pas<br />

suffisante au niveau de sa capacité et notre<br />

maison relais, provisoire, se trouve dans le<br />

hall sportif. Nous sommes ainsi en train de<br />

planifier un grand site scolaire, avec une<br />

nouvelle maison relais qui pourra accueillir<br />

jusqu’à 250 enfants.<br />

Le tour du monde à vélo… à Berdorf!<br />

Le côté durable et écologique prend forme<br />

avec les 50% de certification du Pacte<br />

Climat, «nous espérons atteindre les 75%<br />

à moyen terme». Berdorf est aujourd’hui<br />

autonome en eau grâce son château d’eau.<br />

Une installation photovoltaïque collective<br />

a été installée, tout comme deux bornes<br />

électriques pour recharger les véhicules.<br />

«Le mois dernier nous avons également<br />

inauguré deux bornes de recharge pour les<br />

vélos électriques», détaille Joe Nilles.<br />

La mobilité douce prend effectivement une<br />

place importante dans les préoccupations<br />

communales. En plus du tourisme à vélo<br />

grâce à ses nombreuses pistes cyclables,<br />

Berdorf invite sa population à opter pour les<br />

pédales plutôt que la voiture. «L’idée? Faire<br />

le tour du monde à bicyclette, soit 44.000<br />

kilomètres, mais à Berdorf du 1 er avril au<br />

1 er octobre. En leur offrant un compteur,<br />

nous invitons les habitants à parcourir cette<br />

distance». n


56 <strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

DEVELOPPEMENT DURABLE<br />

La stratégie gagnante<br />

de l’électromobilité<br />

Acteur incontournable et historique des transports publics<br />

au Grand-Duché, Bollig Voyages mise sur l’innovation et<br />

la technologie pour améliorer la mobilité et répondre à ses<br />

nouveaux défis, dont celui de l’électromobilité. L’entreprise<br />

familiale fait figure de pionnier avec la mise en place du<br />

premier bus 100% électrique du pays pour le compte de la<br />

ville d’Echternach. Frank Schilling, administrateur délégué,<br />

revient sur les nouvelles tendances qui impactent le secteur<br />

de la mobilité à travers le prisme de l’environnement et de la<br />

durabilité.<br />

Pouvez-vous retracer l’histoire de<br />

Bollig Voyages et son évolution jusqu’à<br />

aujourd’hui?<br />

Tout a démarré durant la Seconde Guerre<br />

mondiale, lorsque Charles Zimmer,<br />

transporteur de marchandises, avait<br />

rencontré Pierre Bollig, mécanicien<br />

breveté. Ils se sont associés en 1946 pour<br />

constituer la société de transport «Zimmer<br />

et Bollig». Un an plus tard, ils ont acquis<br />

leurs deux premiers autobus, un Isobloc<br />

et un Renault. Baptisés «Cars Edelweiss»,<br />

ils ont été avant tout utilisés pour offrir<br />

des excursions régionales aux touristes<br />

qui commençaient à affluer à la gare<br />

d’Echternach. En 1954, la société a exploité<br />

pour la première fois une ligne publique,<br />

Echternach-Beaufort-Larochette-Mersch,<br />

en tant que concessionnaire des Chemins<br />

de Fer Luxembourgeois (CFL).<br />

Les activités de transport de marchandises<br />

et de personnes, à l’époque en plein essor,<br />

ont très vite rendu les bâtiments de la<br />

société obsolètes. L’instauration du régime<br />

RGTR (Régime Général du Transport par<br />

Route), en 1970, a ainsi poussé l’entreprise<br />

à se délocaliser vers le site actuel<br />

d’Alferweiher, sur lequel un nouvel hangar<br />

de 3.500 m 2 fût construit en 1973. Celui-ci<br />

s’est développé au début des années 1990<br />

avec la construction d’un nouvel atelier et<br />

d’un bâtiment administratif. En 1980, la<br />

première agence de voyage a été créée à la<br />

rue de la Gare pour finalement s’installer<br />

dans les nouveaux locaux du centre<br />

commercial «Nonnemillen».<br />

Bollig Voyages a acquis les «Voyages<br />

Wagener» à Mertzig en 2012 et l’an<br />

dernier, «Voyages Simon» est passé sous<br />

notre aile, ce qui nous permet, aujourd’hui,<br />

de renforcer notre position au niveau du<br />

nord du pays et de la Nordstadt.<br />

Quelle place occupe l’électromobilité<br />

dans votre vision stratégique?<br />

Nous avons pris le virage de la technologie<br />

électrique en 2016, en mettant en service<br />

le premier bus électrique du Grand-Duché<br />

pour la ville d’Echternach. L’an dernier, nous<br />

avons inauguré le nouveau CityBus de la<br />

ville d’Echternach, le Sileo S10, baptisé «Art<br />

for blue Air» et designé par l’artiste Hubert<br />

Roestenburg. Il a choisi le bleu comme


couleur prédominante car elle est le symbole<br />

de l’électrique. Cet autobus relie le lac au<br />

centre historique depuis janvier 2017, pour un<br />

trajet 100% électrique et 100% gratuit.<br />

Ses caractéristiques font de lui l’un des bus<br />

les plus modernes du marché grâce à une<br />

autonomie de 280 kilomètres, une vitesse<br />

de maximale de 75 km/h et une longueur<br />

de 10,7 mètres. Même s’il est relativement<br />

lourd (19.500 kg), sa capacité est semblable<br />

aux autocars classiques: 33 places assises et<br />

57 places debout.<br />

De plus, nous venons d’immatriculer le<br />

premier bus articulé entièrement électrique<br />

de chez «Voyages Simon» en mars dernier.<br />

Celui-ci compte près de 120 places, comme<br />

un diesel des plus classiques.<br />

“Répondre aux<br />

enjeux actuels liés<br />

à la durabilité et<br />

à la protection de<br />

l’environnement”<br />

Le dernier test effectué indiquait une<br />

autonomie de 310 km environ. Nous ne<br />

comptons pas nous arrêter en si bon chemin<br />

puisque nous avons commandé six nouveaux<br />

bus électriques pour cet été. La transition vers<br />

l’électromobilité est ainsi très importante à<br />

nos yeux, mais elle nous met aussi face à des<br />

Frank Schilling<br />

défis majeurs. C’est tout un secteur qui sera<br />

soumis à divers changements, notamment pour<br />

l’entretien, la réparation, ou encore les anciens<br />

ateliers qui ne correspondront forcément plus<br />

aux nouveaux besoins. Il faut donc trouver de<br />

nouvelles solutions, de nouvelles infrastructures<br />

et former nos équipes.<br />

Quels sont les avantages de l’électrique?<br />

Se projeter dans la mobilité électrique permet<br />

d’être écologiquement plus responsable, de<br />

répondre aux enjeux actuels liés à la durabilité<br />

et à la protection de l’environnement. Nous<br />

sommes aux prémices de cette technologie<br />

donc l’autonomie et l’efficacité augmenteront<br />

d’années en années, l’électromobilité<br />

nécessite une vision à moyen et long termes.


58 <strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

DEVELOPPEMENT DURABLE<br />

Aujourd’hui, nous possédons une flotte de 260<br />

bus, un tel chiffre impacte l’environnement<br />

car les émissions de CO 2<br />

sont conséquentes.<br />

Nous avons par exemple effectué plusieurs<br />

calculs sur le CityBus d’Echternach et<br />

ceux-ci sont formels, l’électrique a permis<br />

l’amélioration du bilan climatique de la<br />

ville puisque 42 tonnes de CO 2<br />

ne sont<br />

dorénavant plus émis par le transport urbain.<br />

Les plus sceptiques critiquent les batteries<br />

des véhicules électriques, mais il ne faut pas<br />

non plus oublier que l’extraction du gasoil<br />

(ou toutes les autres énergies fossiles) à son<br />

acheminement, est un non-sens en termes<br />

d’écologie.<br />

De plus, les bus électriques sont totalement<br />

silencieux. Les autobus étaient auparavant<br />

très bruyants, aujourd’hui, c’est une<br />

nuisance que nous n’avons plus. Pour plus<br />

de sécurité, une sonnerie spéciale a même<br />

été installée et celle-ci s’actionne lors de<br />

certaines manœuvres afin d’éviter des<br />

accidents par exemple.<br />

“Nous avons<br />

pris le virage<br />

de la technologie<br />

électrique en 2016”<br />

Nous avons évoqué l’électromobilité,<br />

mais le véhicule autonome fait aussi<br />

partie des innovations qui bouleverseront<br />

notre secteur d’activité. Il existe déjà,<br />

mais le déploiement de la 5G permettra<br />

d’améliorer cette technologie et d’offrir de<br />

nouvelles perspectives de développement.<br />

En plus, le Luxembourg a l’avantage d’être<br />

un petit territoire, ce qui facilitera sa mise<br />

en place à l’avenir. n<br />

Bollig Voyages<br />

Rue Alferweiher<br />

L-6412 Echternach<br />

www.bollig.lu<br />

Chiffres<br />

370 chauffeurs,<br />

employés et mécaniciens<br />

260<br />

autobus et minibus<br />

42 tonnes:<br />

le CO 2<br />

non émis grâce à un bus électrique


DÉCONSTRUCTION<br />

D’OUVRAGES<br />

PARCS<br />

ET JARDINS<br />

CLÔTURES<br />

ET PORTAILS<br />

GESTION<br />

DES DÉCHETS<br />

BÂTIMENTS<br />

MODULAIRES<br />

SOLUTIONS<br />

SANITAIRES<br />

PROTECTION<br />

DE CHANTIER<br />

GESTION DES DÉCHETS<br />

PROTÉGEONS L’ENVIRONNEMENT ET PRÉSERVONS LA<br />

BIODIVERSITÉ<br />

Polygone vous aide à gérer, valoriser et/ou éliminer vos<br />

déchets en conformité avec les réglementations en<br />

vigueur. Collecte, traitement, recyclage, nous optimisons<br />

la gestion des flux de déchets de toute nature à l’aide de<br />

bacs, poubelles, bennes, containers, compacteurs…<br />

COLLECTE | TRAITEMENT | RECYCLAGE | VALORISATION<br />

37, Rue de la Gare L-7535 Mersch<br />

Tél. +352 49 20 05 - 1 | www.polygone.lu<br />

Scannez le QR code


60 <strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

DEVELOPPEMENT DURABLE<br />

Des solutions innovantes pour<br />

optimiser les collectes de déchets<br />

(déchets = matières dans une économie circulaire)<br />

Polygone adresse ses services à tous les producteurs de<br />

déchets quel que soit le secteur d’activité. Sa flotte de camions<br />

sillonne ainsi le Luxembourg pour collecter tous types de<br />

matières à recycler et à traiter, et ce, sous toutes les formes.<br />

Olivier Mulot, directeur du département logistique, nous fait<br />

part des projets d’innovation de l’entreprise en matière de<br />

transport de déchets.<br />

Quelle expertise Polygone possède-telle<br />

dans la gestion des déchets?<br />

Polygone est présente sur le marché<br />

luxembourgeois de la collecte des déchets<br />

depuis plus de 30 ans. Notre partenaire,<br />

Ecotec, trie et reconditionne une grande<br />

partie des matières à recycler afin de les<br />

revaloriser sur le marché européen.<br />

Nous avons développé une gamme étendue<br />

de services afin de collecter les déchets quelle<br />

que soit la configuration des chantiers et la<br />

nature des déchets. Nous sommes capables<br />

de collecter les déchets en grands volumes<br />

de 13 à 60 m 3 , mais également en plus petits<br />

volumes ouverts ou fermés de 5 à 10 m 3 pour<br />

permettre l’évacuation des matériaux sur<br />

les chantiers plus exigus. Nous collectons<br />

également les déchets ménagers en poubelles,<br />

les cartons et le verre pour des volumes de<br />

1 à 5 m 3 . Nos camions grues – également<br />

utilisés chez Polygone pour le placement de<br />

bâtiments modulaires – servent par ailleurs à<br />

collecter des déchets en «big bag», de grands<br />

sacs d’environ 1 m 3 , entreposés sur les étages<br />

des bâtiments et difficiles d’accès. Enfin<br />

notre camion à hayon nous aide à récolter les<br />

déchets en petits conditionnements suivant<br />

la nature des déchets (sacs d’1 m 3 , plastibacs,<br />

gitterbox, ASP, IBC, palettes, etc.).<br />

Quels sont vos derniers projets en date<br />

dans ce domaine?<br />

Nous avons récemment participé aux<br />

chantiers de démolition du bâtiment<br />

RTL et des bureaux Lux 18 et Lux 20<br />

(surface 26.000 m 2 ) pour le compte de la<br />

société ISG et travaillons actuellement à la<br />

déconstruction du bâtiment Jean Monnet<br />

au Kirchberg. Une autre entité de Polygone<br />

organise le démontage du bâtiment et<br />

nous prenons ensuite en charge la collecte<br />

des déchets. Ce travail d’équipe permet<br />

d’identifier préalablement les matériaux à<br />

démonter et à revaloriser par la suite.<br />

Quelle place tient l’innovation dans vos<br />

activités?<br />

Polygone veille à innover dans le domaine<br />

de la collecte. Notre volonté est d’orienter<br />

nos efforts vers le conseil au client. Nous<br />

avons à ce titre développé en collaboration<br />

avec le LIST un outil d’aide à l’optimisation<br />

de centres de tris: le projet OCTogone.<br />

Nos collaborateurs saisissent les données<br />

relatives à une commande client et cet outil<br />

optimise ensuite le choix des contenants en<br />

cherchant à minimiser le coût, à optimiser<br />

l’espace de stockage des déchets et à<br />

minimiser le CO 2<br />

produit par les collectes.<br />

Aujourd’hui ce prototype est en phase de<br />

test; en modifiant le poids donné à chaque<br />

critère, nous pouvons optimiser davantage<br />

l’une ou l’autre de ces trois variables –<br />

ou trouver un équilibre entre les trois<br />

– en fonction des priorités du client afin<br />

de lui proposer différentes solutions et<br />

alternatives. Cet outil nous permet entre<br />

autres d’estimer avec précision le budget<br />

global lié à la gestion des déchets d’un<br />

chantier ou d’un client sur une période<br />

donnée.<br />

Nous collaborons également avec le LIST<br />

sur le projet SWAM («Smart Waste<br />

Collection Systems»), dont le concept<br />

est illustré sur le schéma ci-contre. Nous<br />

placerons dans ce cadre des capteurs de<br />

remplissage dans les poubelles de nos clients<br />

afin d’optimiser leur chargement. Cette<br />

donnée, couplée avec d’autres indicateurs<br />

comme l’encombrement en temps-réel des<br />

routes, permettra de déclencher des tournées<br />

de récolte optimisées et garantissant un haut<br />

niveau de qualité de service à nos clients. Ces<br />

derniers ont en effet tous des contraintes<br />

qu’il nous faut considérer, par exemple sur<br />

les heures de collecte – qui peuvent varier<br />

d’une activité à une autre (par exemple un<br />

grossiste alimentaire préférera une collecte<br />

le matin, tandis qu’un restaurateur voudra<br />

libérer le service du midi et du soir). Ce<br />

projet nous permettra à terme de faciliter<br />

le travail du client, qui ne devra plus nous<br />

prévenir lorsque ses poubelles auront un<br />

taux de remplissage critique – en bénéficiant<br />

d’un système qui s’adapte automatiquement<br />

à ses besoins. Le client ne doit plus se<br />

tracasser d’anticiper la demande de vidange<br />

de son bac à déchets en fonction de jours<br />

prédéfinis dans la semaine, mais c’est le<br />

système qui va le faire en s’adaptant à la<br />

production réelle de déchets quelle que<br />

soit la saison. Ce projet est actuellement en<br />

phase de développement.<br />

Quels sont les avantages de vos services?<br />

Polygone se positionne comme un partenaire<br />

en essayant toujours de s’adapter aux besoins<br />

et aux contraintes des clients. Par défaut nous<br />

ne disons jamais non, mais tentons toujours<br />

de proposer une ou plusieurs alternatives.<br />

Nous développons de plus en plus le conseil<br />

à nos clients pour leur permettre d’être<br />

plus performants, de gagner de l’espace, de<br />

minimiser leurs coûts, d’être en règle avec<br />

la législation, etc. Nous avons l’ambition<br />

d’offrir des prestations fiables, agiles et avec<br />

un bon rapport qualité/prix.<br />

A travers nos projets de recherche, nous<br />

remettons régulièrement en question nos<br />

modes opérationnels de manière à les<br />

améliorer et à proposer un service optimisé<br />

et tourné vers l’avenir. n<br />

Polygone<br />

37, rue de la Gare<br />

L-7535 Mersch<br />

info@polygone.lu<br />

www.polygone.lu


<strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

61<br />

Olivier Mulot<br />

Plateforme de prise de décision<br />

Données entreprise<br />

Planification<br />

Données entreprise<br />

Données opérationnelles<br />

Capteurs<br />

ultrasoniques<br />

Service de gestion<br />

des données<br />

Analyse,<br />

interprétation,<br />

prédiction<br />

Personnalisation<br />

Paramètres clients et<br />

entreprise<br />

Fonctions de routage<br />

(p.ex. position des bennes, z<br />

embouteillages, etc.).<br />

Données de remplissage<br />

actuelles et futures<br />

Service d’optimisation<br />

Paramétrage multi-objectifs:<br />

contraintes des clients (horaire de<br />

ramassage), opérationnels (p.ex.<br />

remplissage des bennes), et<br />

entreprise (p.ex. disponibilité des<br />

chauffeurs)<br />

Gestion de flotte de camions et<br />

routage<br />

Application de<br />

conduite<br />

Nouveaux modèles<br />

économiques<br />

Qualité de service<br />

Service personnalisé


62 <strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

DEVELOPPEMENT DURABLE<br />

Réiser feiert 27 Joer Partenariat<br />

mat enger Kolla Communautéit<br />

an Argentinien<br />

Enn 1991 huet de Raymond Becker, Schäffen zu Réiser,<br />

Membere vu verschiddenen ONGen aus senger Gemeng<br />

zesummegeruff. Hie war op der Sich no Iddie wéi ee fir de 500.<br />

Anniversaire vun der Entdeckung vun Amerika d’Awunner<br />

vu Réiser kéint op d’Liewensbedingunge vun den indigène<br />

Vëlker opmierksam maachen.<br />

Kollas zu Besuch zou Roeser<br />

Eis Délegatioun an der Schoul Angosto de Parani<br />

Vun de Leeder vun der Finca San Andrés,<br />

iwwer de Schäffe Raymond Becker, dank der<br />

Mediatioun vun der INAL (Argentinien) an<br />

der ONGD ASTM (Lëtzebuerg) ass d’Iddi<br />

vun enger neier Kollaboratioun zwëschen<br />

enger Gemeng a verschiddenen ONGe<br />

séier Realitéit ginn.<br />

Wat ee virun allem ënnersträiche muss, ass datt<br />

während all där Zäit, wou d’Kolla Vollek aus<br />

der Finca San Andrés mat sengen Alliéierten<br />

aus Lëtzebuerg an den Institutiounen verbonne<br />

war, dee gemeinsamen Effort den Haaptgrond<br />

fir déi grouss Efficacitéit war. Den Teamwork<br />

deen d’Réiser Gemeng vereent huet mat den<br />

ONGDen huet eng Dynamik entwéckelt<br />

wou jiddereen seng spezifesch Roll hat, déi déi<br />

komplementar Kompetenze vum Rescht vun<br />

der Equipe ergänzt huet. D’Gemengevertrieder<br />

hunn d’Rechter vun hire Partner virun<br />

alle méiglechen Instanze verteidegt, an<br />

Argentinien, awer och zu Stroossbuerg an zu<br />

Bréissel. D’ONGDen hu regelméisseg déi<br />

néideg privat an institutionell Fonge gesicht,<br />

wat zu enger lieweger Korrespondenz mat<br />

den Donateuren a Sympathisante gefouert<br />

huet. Fënnef Projete goufen no an no vun<br />

1992 bis 2002 realiséiert vun der ASTM mat<br />

Hellef vun den ONGDen Niños de la Tierra<br />

an Iwwerliewen. E sechste Projet iwwert den<br />

Ëmweltdiagnostik ass vun der ONG SHR<br />

(Solidaresch Hëllef Réiserbann) vun 2000 bis<br />

2003 duerchgezu ginn.<br />

Problemer gouf et vun 1997 bis 2011<br />

duerch d’Multinational US Seaboard<br />

Corporation. Déi hat 66% vun den Aktien<br />

vun der Ingenio de Tabacal, argentinesche<br />

Besëtzer vun de Kolla hirem Terrain,<br />

opkaf. Elo Haaptaktionär, wollt Seaboard<br />

d’Extraktioun vun wäertvollem Holz<br />

aus dem Yunga Bësch fortféieren. Si<br />

hunn d’Kolla an deenen hir Regierung<br />

viru Geriicht geholl, an der Hoffnung si<br />

vun hirem Terrain geheien ze loossen.<br />

An där schwiereger Zäit war Réiser eng<br />

wäertvoll Hëllef. Vun 1998 bis 2002 huet déi<br />

belsch Firma Tractebel eng Gasfernleitung<br />

duerch den Terrain vun de Kolla geluecht.<br />

Des Ofkierzung huet der Firma erlaabt 100<br />

Milliounen Dollar ze spueren, an hat eng<br />

Trennung zwëschen den indigène Vëlker<br />

verursaacht. Réiser konnt dee Moment net<br />

intervenéieren, mee huet sech awer bereet<br />

erkläert fir bei der lueser Reconstructioun<br />

vun der Vereenegung vun de véier Dierfer<br />

matzeschaffen.<br />

“Den Teamwork<br />

deen d’Réiser<br />

Gemeng vereent<br />

huet mat den<br />

ONGDen huet eng<br />

Dynamik entwéckelt<br />

wou jiddereen seng<br />

spezifesch Roll hat”<br />

Am Joer 2015 huet SHR säi 25. Anniversaire<br />

zesumme mat de Kolla gefeiert. D’Gemeng<br />

Réiser huet am Joer 2017 de Parc Kolla<br />

opgemaach, eng Spillplaz wou Delegéierter<br />

vun de Kolla am Joer 1994 e Bam geplanzt<br />

haten. Am Joer 2018 huet den MAEE sech<br />

bereet erkläert fir de Kofinanzement vun<br />

engem Projet fir kleng Empfangsstrukture<br />

fir Öko-Touristen um Terrain vun de Kolla.<br />

Am Joer 2019 ass “Retour des Kollas” d’Thema<br />

vun enger Sensibilisatiounsaarbecht, baséiert<br />

op der Geschicht vun dëser Solidaritéit,<br />

awer och an d’Zukunft geriicht, fir<br />

zesumme géint de Klimawandel ze kämpfen,<br />

andeems een d’Bëscher protegéiert a géint<br />

d’Energieverschwendung virgeet. n<br />

Mei Informatioun: www.shr.lu


L‘OBSESSION DE LA<br />

QUALITÉ JUSQUE DANS LES<br />

MOINDRES DÉTAILS<br />

Portes et fenêtres en Aluminium et PVC<br />

Prenez contact avec votre menuisier-conseil WAKO.<br />

Il vous accompagnera de la prise de mesures<br />

jusqu’à la pose parfaite de vos menuiseries.<br />

WWW.WAKO.BE<br />

UN FABRICANT<br />

S’ENGAGE À VOS CÔTÉS


64 <strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

BRÈVES COMMUNALES – NORD<br />

PAR PIERRE BIRCK<br />

BECKERICH<br />

Le «semi-marathon des deux<br />

Luxembourg» a eu lieu le 1 er mai<br />

dernier, avec un départ et une arrivée<br />

au centre sportif de Beckerich.<br />

Organisé par 4runner, le parcours<br />

de cette course à pied était composé<br />

à 75% de chemins forestiers. Une<br />

course de 5 kilomètres et une autre<br />

pour enfants de 1,5 kilomètres ont<br />

également été prévues pour satisfaire<br />

les plus jeunes et les moins sportifs.<br />

<br />

Source: beckerich.lu<br />

CLERVAUX<br />

Les beaux jours arrivent avec le<br />

printemps, en même temps que<br />

l’entretien des espaces verts. La<br />

commune a tenu à rappeler à ses<br />

habitants qu’il est interdit d’utiliser des<br />

engins à moteurs bruyants, tels que les<br />

tondeuses à gazon, les motoculteurs<br />

ou les tronçonneuses à l’intérieur<br />

de l’agglomération et à une distance<br />

inferieure de 100 mètres à l’extérieur.<br />

Cette interdiction est valable pour<br />

les dimanches et jours fériés toute la<br />

journée et pour les jours ouvrables<br />

avant 8 heures et après 22 heures.<br />

<br />

Source: clervaux.lu<br />

DIEKIRCH<br />

Le cercle de natation Diekirch<br />

organisera, jeudi 30 mai prochain, la<br />

«46 e journée des 100 mètres», une<br />

compétition historique de la ville.<br />

Toutes les épreuves seront organisées<br />

selon les règlements de la Fédération<br />

Luxembourgeoise de Natation et de<br />

Sauvetage (FLNS) et de la Fédération<br />

Internationale de Natation (FINA) et<br />

concernent toutes les catégories d’âge:<br />

seniors, juniors, jeunes, pupilles et<br />

poussins. Il est possible de s’inscrire<br />

jusqu’au 20 mai.<br />

<br />

Source: cndiekirch.lu<br />

ELL<br />

La Croix-Rouge a réalisé une collecte<br />

pécuniaire dans la commune d’Ell tout<br />

au long du mois d’avril dans le cadre du<br />

«mois du don 2019». L’administration<br />

a tenu à informer et prévenir ses<br />

habitants de leur venue sur leur site<br />

internet.<br />

<br />

Source: ell.lu<br />

KIISCHPELT<br />

Les membres de la commission d’intégration de la commune<br />

de Kiischpelt, avec, entre autres, le président Viala Tcheugoué<br />

Tchami et la vice-présidente Françoise Folmer, ont invité les<br />

habitants à participer à une enquête sur le vivre ensemble dans<br />

le territoire communal. Anonymisée, celle-ci vise à recueillir les<br />

avis, les besoins et les attentes des habitants pour les inclure<br />

dans les diverses actions et mesures de la commission. Le<br />

questionnaire a été envoyé en avril.<br />

<br />

Source: kiischpelt.lu<br />

WEISWAMPACH<br />

La campagne «Mam Velo op d’Schaff oder and d’Schoul»<br />

(MVOS), organisée par le Verkéiersverbond, se déroulera<br />

entre le 15 mai et 13 juillet 2019. Celle-ci a pour objectif<br />

de promouvoir le vélo comme moyen de transport, tout<br />

en mettant l’accent sur la participation plutôt que sur la<br />

performance. Elle vise ainsi à réduire l’utilisation individuelle<br />

de la voiture et opter, au contraire, pour la mobilité douce. La<br />

commune de Weiswampach a ainsi transmis ce message à ses<br />

habitants sur son site internet pour les inciter à changer leurs<br />

habitudes.<br />

<br />

Source: weiswampach.lu<br />

ETTELBRUCK<br />

L’armée luxembourgeoise a pris ses quartiers, du 16 au 18<br />

avril, à proximité du territoire d’Ettelbruck pour différents<br />

exercices. Ceux-ci se sont déroulés de jour comme de nuit, en<br />

individuel ou en patrouilles montées et à pied. Les militaires ont<br />

également employé des munitions à blanc.<br />

<br />

Source: ettelbruck.lu<br />

WILTZ<br />

Anne Goldmann, auteure de romans<br />

policiers à succès en Allemagne, s’arrêtera,<br />

le 20 mai prochain, au Prabbeli à Wiltz à<br />

l’occasion de sa tournée de lecture. Elle<br />

lira quelques extraits de ses œuvres,<br />

comme son premier roman «Das Leben<br />

ist schmutzig», ou encore «Triangel»<br />

et «Lichtschacht». L’auteure habite<br />

aujourd’hui à Vienne et cet événement<br />

sera organisé en collaboration avec<br />

l’ambassade d’Autriche à Luxembourg.<br />

Une dégustation de vin clôturera la soirée.<br />

<br />

Source: wiltz.lu<br />

CLERVAUX<br />

Les 18 et 19 mai se tiendra une visite<br />

originale du musée de la bataille des<br />

Ardennes à Clervaux. La journée<br />

commencera avec un rassemblement<br />

auprès du monument GI à 10 heures et se<br />

poursuivra par une visite de monuments<br />

de la Seconde Guerre mondiale sur<br />

le territoire communal en navette. A<br />

16 heures, les participants pourront<br />

suivre une visite guidée du musée. Le<br />

16 décembre 1944, l’armée allemande<br />

lançait une attaque le long de l’Our et de la<br />

Sûre. En dépit des évacuations, la bataille<br />

des Ardennes avait fait de nombreuses<br />

victimes, dont 3.000 morts et avait réduit<br />

plusieurs villages en cendres.<br />

<br />

Source: visit-eislek.lu<br />

VIANDEN<br />

La 64 e marche internationale de<br />

Vianden a eu lieu ce 11 mai et a<br />

été organisée par l’asbl Ourdall<br />

Nessknacker Vianden. Le départ a eu lieu<br />

au centre culturel et sportif «Larei». Trois<br />

parcours ont été proposés (5+10 km,<br />

15 km et 20 km) pour ravir les plus<br />

expérimentés, mais aussi les moins<br />

sportifs.<br />

<br />

Source: vianden.lu<br />

PARC HOSINGEN<br />

Le bureau de poste situé à Hosingen<br />

a définitivement fermé ses portes le<br />

1 er mai dernier. Que les habitants de<br />

la commune se rassurent, les boîtes<br />

postales restent accessibles. Les envois<br />

qui ont toujours été retirés au guichet<br />

sont désormais disponibles au point<br />

Post Hosingen Shoppi Gulf.<br />

<br />

Source: hosingen.lu


<strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

65<br />

Mertzig, l’alliance<br />

de l’ambition et du renouveau<br />

PAR PIERRE BIRCK<br />

Entre Mersch et Ettelbruck, la petite commune de Mertzig<br />

impressionne par ses ambitions. Mike Poiré, bourgmestre,<br />

revient notamment sur les idées novatrices du conseil<br />

communal pour améliorer la qualité de vie des habitants.<br />

Mike Poiré<br />

La commune est déjà certifiée à 50% du Pacte<br />

Climat «des panneaux photovoltaïques ont<br />

par exemple déjà été installés sur le toit de<br />

l’infrastructure scolaire, l’éclairage public<br />

a été remplacé par des LED,… mais nous<br />

ne comptons pas nous arrêter en si bon<br />

chemin», résume-t-il.<br />

Les élus se retrouvent pourtant face à un<br />

dilemme. Il y a quinze ans, la commune a<br />

instauré un réseau de gaz et s’est engagée<br />

à le proposer au niveau des conventions.<br />

«Nous devons ainsi prévoir le réseau<br />

dans les nouvelles rues ou celles qui sont<br />

réaménagées en consultant les riverains…<br />

alors que les énergies ont évolué ces<br />

dernières années. En dehors de cela, nous<br />

avons adhéré au Klima-Bündnis en début<br />

d’année, au label Fairtrade ou encore à l’asbl<br />

Emweltberodung afin de sensibiliser notre<br />

population à ces sujets et problématiques<br />

environnementaux».<br />

«Un vrai désir de modernisation anime<br />

la commune»<br />

«Avec 2.250 habitants, Mertzig a connu<br />

une croissance démographique très forte<br />

puisque sa population a doublé ces 30<br />

dernières années. Cette augmentation<br />

engendre aujourd’hui des répercussions<br />

sur l’organisation des infrastructures de<br />

la commune, nous faisons ainsi face à<br />

plusieurs défis qui nécessitent de nombreux<br />

investissements», présente Mike Poiré,<br />

le bourgmestre de la commune. L’an<br />

dernier, les élus ont par exemple installé des<br />

conteneurs pour créer six salles de classe et<br />

augmenter la capacité de la maison relais à<br />

185 places afin de faire face à la demande.<br />

Le nouveau conseil communal est très<br />

ambitieux. «Il est composé de jeunes<br />

et cette jeunesse, je la vois comme une<br />

chance, un vrai désir de modernisation<br />

anime la commune. Nous rénoverons la<br />

maison communale qui sera aussi pourvue<br />

d’un accès pour les personnes à mobilité<br />

réduite. Le chantier devrait débuter à partir<br />

d’octobre pour un budget qui s’élève à 5,3<br />

millions d’euros. Il faut savoir que nous<br />

avons voté un autre projet qui n’était pas<br />

prévu: celui de la rénovation du terrain<br />

synthétique, à hauteur d’un peu plus d’un<br />

million d’euros. Je n’oublie pas non plus le<br />

nouveau site internet et l’application dédiés<br />

à notre commune qui apportent un souffle<br />

de modernisation».<br />

Au plus proche des problématiques<br />

environnementales<br />

Mike Poiré procède étape par étape, les<br />

initiatives menées par le conseil communal<br />

sont réfléchies à long terme. «Nous<br />

planifions des projets que nous pouvons<br />

financer, et surtout, qui sont durables».<br />

L’économie du bien commun<br />

La construction du lycée de Redange<br />

a également bouleversé les habitudes<br />

de mobilité des habitants. Mertzig est<br />

désormais en pourparlers afin d’être<br />

rattachée au syndicat du canton de<br />

Redange au détriment de celui de Diekirch<br />

suite à ce rapprochement. Toujours du<br />

point de vue de la mobilité, Mike Poiré<br />

espère un obtenir plus de lignes RGTR<br />

vers Mersch et la capitale. Il se réjouit<br />

toutefois de la petite zone industrielle d’une<br />

quinzaine d’entreprises qui borde la ville et<br />

qui pourrait s’agrandir à plus long terme.<br />

Parmi les nombreuses initiatives menées par<br />

le conseil communal se trouve «Mertzig for<br />

all», un projet lié au concept de l’économie<br />

du bien commun et imaginé par l’autrichien<br />

Christian Felber. «L’idée étant de créer un<br />

modèle économique basé sur l’humain, la<br />

solidarité et l’environnement en impliquant<br />

tous les acteurs de la ville, même les<br />

entreprises. Nous souhaitons devenir les<br />

pionniers de ce concept au Luxembourg.<br />

Christian Felber sera d’ailleurs présent à<br />

Mertzig ce 4 juin pour le présenter plus en<br />

détails». n


René Daubenfeld


<strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

67<br />

Boulaide, une commune<br />

pionnière dans l’IoT<br />

PAR ADELINE JACOB<br />

Bordée à l’Est par le Lac de la Haute-Sûre, Boulaide est naturellement une ville d’eau, qui plus<br />

est une ville d’eau très «schlëmm» puisqu’elle est la première commune luxembourgeoise à<br />

offrir à ses quelques 1.300 habitants des compteurs d’eau intelligents. Explication avec René<br />

Daubenfeld, bourgmestre de cette commune qui fait figure de pionnière dans l’Internet des<br />

Objets (IoT).<br />

Un réseau de partenaires<br />

Il y a trois ans de cela, la commune de<br />

Boulaide a décidé de se lancer dans<br />

l’installation de compteurs d’eau avec<br />

lecture à distance. Elle a trouvé au sein<br />

du groupe POST, de la société RMS et<br />

du Syndicat Intercommunal de Gestion<br />

Informatique (SIGI), ses principaux<br />

partenaires. Le premier a évalué puis<br />

renforcé la couverture réseau Sigfox –<br />

réseau bas débit dédié aux communications<br />

«Machine to Machine» (M2M) et à<br />

l’Internet des Objets –, le second a fourni<br />

les compteurs intelligents, et le dernier<br />

a créé l’interface avec le système IoT. La<br />

solution alliant connectivité, matériel et<br />

interface mise en place, la commune a lancé<br />

l’installation des compteurs. Environ la<br />

moitié de ses habitations en sont maintenant<br />

équipées, l’autre moitié devant l’être d’ici la<br />

fin de l’année.<br />

Un investissement bénéfique pour l’environnement<br />

comme pour les portemonnaie<br />

La commune a investi 200.000 euros<br />

dans ce nouveau système et entend en<br />

tirer de nombreux avantages: «Nous<br />

avons estimé les économies de maind’œuvre<br />

à hauteur de 8.000 à 10.000<br />

euros par an, seulement pour le relevé<br />

des compteurs et la comptabilisation.<br />

Grâce à l’application que nous mettrons<br />

à disposition des citoyens pour la fin de<br />

l’année, nous pensons également pouvoir<br />

les inciter à faire des économies d’eau,<br />

et par conséquent d’énergie. En effet,<br />

l’application permettra aux habitants de<br />

surveiller leur consommation journalière<br />

ou mensuelle sur base de graphiques, de la<br />

comparer à la moyenne, etc. Un outil qui,<br />

nous l’espérons, les incitera à consommer<br />

la ressource raisonnablement. En outre,<br />

le système vise à réduire les pertes d’eau<br />

grâce à une détection précoce des fuites<br />

et des problèmes de canalisations, finies<br />

donc les mauvaises surprises au décompte<br />

final. Enfin, la télérelève journalière<br />

des compteurs permet à la commune<br />

d’envisager une facturation au plus proche<br />

de la consommation, sans passer par des<br />

factures intermédiaires basées sur des<br />

estimations», explique René Daubenfeld.<br />

“Nous pensons<br />

pouvoir inciter<br />

les citoyens<br />

à faire des<br />

économies d’eau”<br />

Et ensuite?<br />

La commune n’en est qu’à ses premiers<br />

pas dans l’IoT puisqu’elle envisage de<br />

tirer davantage profit du réseau Sigfox en<br />

se lançant dans deux nouveaux projets.<br />

Le premier consiste à équiper les<br />

installations communales de compteurs<br />

d’énergie thermique connectés. Quant au<br />

second, il entend développer le service vers<br />

les citoyens puisqu’il s’agit de mettre à leur<br />

disposition des détecteurs de fumée reliés<br />

au même réseau. Ce dispositif permettra<br />

aux résidents d’être alertés, en temps réel<br />

et à distance via leur smartphone, en cas de<br />

déclenchement de l’alarme. La commune<br />

accordera à ses habitants une prime de 35<br />

euros pour l’installation de ces nouveaux<br />

détecteurs.<br />

Boulaide, la pionnière, sera sans doute suivie<br />

dans sa démarche par d’autres communes,<br />

quelques-unes étant déjà venues s’informer<br />

sur place. n<br />

Chiffres clés<br />

600 habitations équipées<br />

de compteurs d’eau intelligents<br />

d’ici la fin de l’année<br />

200.000<br />

euros d’investissement


Tom Wirion


<strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

69<br />

L’ivresse des passions<br />

PAR JULIEN BRUN<br />

PORTRAIT<br />

Dans un Spleen des Fleurs du Mal, Baudelaire assure que «l’ennui, fruit de la morne incuriosité,<br />

prend les proportions de l’immortalité». La proposition renversée concèderait que l’activité<br />

pousse sur l’arbre d’une joyeuse curiosité qui prend racine dans la passion. Et l’enivrement de<br />

convaincre par le verbe ou de travailler la matière de son geste n’enthousiasme-t-il pas l’avocat<br />

comme l’artisan? Portrait de Tom Wirion, directeur de la Chambre des Métiers.<br />

«Heureux qui, comme Ulysse, a fait un<br />

beau voyage»<br />

La passion enfièvre tant les domaines<br />

intellectuels que manuels mais les artisans<br />

ont peut-être une disposition plus propice<br />

à la trouver. Sinon comment expliquer<br />

que les cadres de grandes entreprises sont<br />

toujours plus nombreux à faire le choix<br />

d’une reconversion professionnelle dans la<br />

pâtisserie, la menuiserie ou la décoration<br />

florale? Créer, gérer, commercialiser,<br />

innover, c’est se lever à l’aube d’une mission<br />

à accomplir et se coucher au sentiment<br />

d’avoir été utile.<br />

Fils d’un professeur d’économie et d’une<br />

mère au foyer, Tom Wirion grandit dans une<br />

famille traditionnelle des années soixantedix.<br />

Il suit aisément le chemin classique des<br />

bons élèves et au regard de ses maladresses<br />

manuelles (son épouse ne manquera pas de<br />

le lui rappeler à chaque bricolage dominical),<br />

s’oriente vers une filière littéraire. L’autorité<br />

parentale est bienveillante des choix lycéens<br />

qui se font moins en prévision d’un emploi que<br />

des goûts du moment. Le gamin est sensible à<br />

l’art et dévore Baudelaire, Balzac ou Goethe<br />

avec appétit. Les langues (français, allemand,<br />

anglais et espagnol) apparaissent d’abord<br />

comme des moyens d’accès à d’autres cultures,<br />

l’histoire à une mémoire préhistorique, la<br />

littérature aux pensées humaines et la<br />

poésie aux beautés du monde.<br />

“Le directeur<br />

de la Chambre<br />

des Métiers<br />

a conscience<br />

de ne pas être<br />

un bon artisan<br />

mais aime travailler<br />

à leur service”<br />

Dans le jardin adolescent des ambitions<br />

professionnelles, différentes envies éclosent.<br />

L’enseignement d’abord, mais son activité<br />

de chargé de cours pour aider d’autres<br />

lycéens en rattrapage d’été ne lui permet<br />

pas de s’y projeter. Le journalisme ensuite,<br />

mais le paysage éditorial de l’époque n’offre<br />

pas ou peu de spécialisation et les charmes<br />

de couvrir une énième kermesse de village<br />

lui sont fanés. Il est néanmoins séduit par<br />

l’expression universitaire qui veut que «le<br />

droit mène à tout à condition d’en sortir».<br />

Un cabinet a la gentillesse d’accepter<br />

l’étudiant pas très utile pour observer le<br />

fonctionnement d’une Etude. L’intérêt naît<br />

alors avec la sécurité rassurante de pouvoir<br />

s’en libérer un jour.<br />

Aujourd’hui directeur d’une institution,<br />

force est de reconnaître qu’il en est<br />

sorti mais la structure de pensée et la<br />

méthodologie du droit, bien que distendue,<br />

continue de l’animer. C’est même rassurant<br />

dans la mesure où il pourrait retourner au<br />

Barreau un jour, «à condition d’un grand<br />

effort pour revoir la jurisprudence», souritil.<br />

Souhaitant une faculté réputée mais<br />

également la plus éloignée possible du<br />

Luxembourg, il fait sa maîtrise à Aix-<br />

Marseille de 1989 à 1992. Prendre de la<br />

distance sur le connu pour mieux l’apprécier,<br />

s’arracher du familier pour mieux le<br />

regarder, repérer les ressemblances et les<br />

dissemblances; la conscience nietzschéenne<br />

du potentiel de son propre pays naît depuis<br />

l’étranger et c’est ce qui lui donnera envie<br />

d’y revenir.<br />

Major de promotion, le Luxembourgeois<br />

aime le verbe, la rhétorique, la séduction<br />

par le mot et participe à des concours de<br />

plaidoirie. Notamment au concours Jean-<br />

Pictet dont l’un des objectifs est de sortir<br />

le droit des livres. Il enchaîne les nuits de<br />

travail en solitaire mais aussi en équipe dans<br />

les bars. N’étant pas un théoricien du droit,<br />

il refuse les propositions de thèse et de poste<br />

de maître de conférences pour intégrer en<br />

1992 (le traité de Maastricht vient d’être<br />

signé), le prestigieux Collège de l’Europe de<br />

Bruges. Les sciences politiques lui donnent<br />

à comprendre le fonctionnement et la<br />

philosophie des institutions européennes<br />

et les professeurs affluant du monde entier<br />

apportent, chacun dans leurs bagages, la<br />

philosophie juridique de leurs pays.<br />

Après l’admission au Barreau, il plaide,<br />

défend, «fait bouger les lignes» pendant<br />

plusieurs années. Avocat à la Cour, il<br />

collabore avec un cabinet allemand dans<br />

l’idée de monter un cabinet d’avocats<br />

européen qui ne verra jamais le jour.


70 <strong>LG</strong><br />

MAI 2019<br />

PORTRAIT<br />

techniques, linguistiques et scientifiques. Le<br />

père de famille qu’il est le vit régulièrement.<br />

L’aîné de ses deux enfants est apprenti dans<br />

une filière technique alors que sa cadette<br />

suit une filière classique en Lettres. Si les<br />

deux sont pleinement épanouis dans leurs<br />

domaines respectifs, c’est bizarrement<br />

toujours l’aîné qui recueille les onomatopées<br />

d’étonnement des proches.<br />

«Un avocat à la Chambre»<br />

Spécialiste des contentieux, du droit du<br />

travail et du droit administratif, l’avocat traite<br />

beaucoup de litiges entre commerçants et<br />

clients et si une grande partie de sa clientèle<br />

vient de l’artisanat, il n’imagine pas encore<br />

tout ce que le secteur recouvre de concret,<br />

de vivant et de compétences.<br />

C’est un concours de circonstances qui le<br />

porte à la Chambre des Métiers. Ses quelques<br />

certitudes quant à sa valeur au Barreau<br />

s’embrument dès lors qu’il s’imagine sur le<br />

marché privé. Il réalise alors un entretien<br />

d’embauche, entre deux audiences au<br />

tribunal, avec le goût du défi personnel.<br />

On lui donne deux semaines pour réaliser<br />

un travail à domicile qui fainéantera sur son<br />

bureau et trois jours avant l’échéance, il se<br />

dit que le sujet est vraiment intéressant, que<br />

ce serait trop bête. Il rédige un papier sur<br />

la cacophonie des législations en matière de<br />

travail clandestin…<br />

Il rentre à la Chambre des Métiers en 1999 et<br />

les premiers mois sont difficiles, notamment<br />

parce que si les langues sont communes,<br />

le langage diverge encore. «Je parlais un<br />

jargon de tribunal et il m’a fallu du temps<br />

pour m’adapter aux rouages de la maison».<br />

Nonobstant sa démission du Barreau et<br />

sa robe d’avocat au placard, les bruits de<br />

couloirs murmurent qu’il y a désormais un<br />

avocat à la Chambre. Sa première mission<br />

est de mettre sur pied le nouveau service<br />

juridique dont l’objectif est de donner des<br />

info-conseils concrets aux entreprises. Dix<br />

ans plus tard, il devient directeur adjoint,<br />

puis directeur en 2014.<br />

«O Captain! My Captain!»<br />

Il sait que sa principale mission, qui est<br />

de changer l’image de l’artisanat, n’est pas<br />

encore remplie mais assure aussi que les<br />

progrès sont notables.<br />

«De nombreuses initiatives ont été<br />

entreprises afin de promouvoir le secteur. Si<br />

les prix Créateur et de l’Innovation avaient<br />

du mal à trouver des candidats à leur<br />

lancement en 2006, les postulants affluent<br />

désormais. Contrairement à l’économiste,<br />

au politique ou au commentateur, l’artisan<br />

parle peu d’innovation mais la réalise au<br />

quotidien car il en va de la pérennité de<br />

son activité». La prise de conscience du<br />

secteur ne saurait pour autant, à elle seule,<br />

déraciner les stéréotypes profondément<br />

ancrés dans les mentalités.<br />

Si Tom Wirion reconnaît les avancées,<br />

notamment dans l’accord de coalition qui<br />

prévoit une réforme de l’apprentissage et<br />

une modernisation du brevet de maîtrise<br />

afin d’en faire plus encore un diplôme<br />

de référence, il regrette néanmoins<br />

une véritable réforme de l’orientation.<br />

«L’orientation professionnelle se fait trop<br />

souvent à défaut de réussites dans la filière<br />

classique». Si l’artisanat est le premier<br />

secteur formateur du pays avec 1.800<br />

contrats d’apprentissage, si les diplômés<br />

trouvent rapidement du travail sur le marché<br />

qui compte quelques 95.000 emplois et<br />

7.500 entreprises, «beaucoup trop de<br />

candidats arrêtent en cours de formation<br />

parce qu’ils ont été mal orientés».<br />

Le système idéal guiderait le jeune selon<br />

ses aptitudes théoriques, manuelles,<br />

“Créer, gérer,<br />

commercialiser,<br />

innover, c’est se<br />

lever à l’aube d’une<br />

mission à accomplir<br />

et se coucher au<br />

sentiment d’avoir<br />

été utile”<br />

Les gestes du service<br />

Jusqu’à la Renaissance, il n’y avait aucune<br />

distinction entre l’artisan et l’artiste.<br />

Les deux mots ont en commun la racine<br />

latine «ars» qui signifie «habileté, métier,<br />

connaissance technique». Le premier met<br />

son geste au service du plaisir, le second au<br />

service des autres.<br />

Quelques semaines seulement après<br />

l’incendie de Notre-Dame de Paris, on<br />

imagine les artisans-artistes du Moyen<br />

Âge, travaillant un siècle durant à la<br />

lueur des lanternes, maîtrisant chacun de<br />

leurs gestes pour donner naissance à une<br />

bâtisse qui deviendra le symbole de Paris<br />

et dans une autre mesure, de l’Occident.<br />

Ce corps vivant constamment en chantier<br />

a traversé les deux Guerres mondiales,<br />

échappé aux conflits sociaux, est rescapé<br />

des flammes de la Commune et des pillages<br />

de la Révolution. Survivante à 850 ans de<br />

circonstances, Notre-Dame de Paris est<br />

une idée plus forte que les Hommes. Mais<br />

c’est bien au XXI e siècle technologique<br />

qu’elle s’est enflammée.<br />

Ces dernières années Tom Wirion a pris<br />

conscience d’un élément qui lui avait<br />

jusqu’alors échappé. Outre le geste, l’artisan<br />

conçoit, met en œuvre, commercialise et<br />

gère. Sa main est guidée à la lumière des<br />

imaginations, des réflexions, des capacités à<br />

innover. C’est pour cela qu’il est convaincu<br />

que la digitalisation métamorphosera mais<br />

ne tuera pas l’artisanat. n


your business advisors<br />

Sewing your way to success<br />

corporate finance & modeling / strategy & sustainability / operations & performance<br />

arendt.com/advisory


Vun der Iddi, iwwert integréiert Konzepter, bis zur Ëmsetzung.<br />

Kommunal Entwécklungsstrategien<br />

Schoul & Kannerbetreiung<br />

Bezuelbaren Wunnraum<br />

Ëffentlech Gebaier<br />

mcluxembourg.lu<br />

26 00 22


Lëtzebuerger Gemengen <strong>222</strong> Mai 2019

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!