ON mag - Guide de l'audiophile nomade 2019

Pierre.Stemmelin

33 produits à l’essai : 9 casques sans-fil et antibruit - 8 autres casques audiophiles - 8 paires d’écouteurs dont 4 true wireless - 4 enceintes nomades - 3 DACs et baladeurs Hi-res - et même 1 vidéoprojecteur portable

ON mag - Audiophile nomade 2019

19

tactile épuré à l’extrême : une tape pour la lecture/

pause, deux tapes pour le passage de pistes,

trois tapes pour revenir, une pression longue pour

l’appel aux assistants vocaux type Google ou Alexa.

On peut regretter de ne pas avoir un système de

glissement sur la coque, par exemple un balayage

horizontal du doigt pour passer les pistes comme le

propose le Sony WH-1000Xm3.

Petit problème aussi pour les utilisateurs français,

l’application dédiée Cortana n’est pas disponible

sur les boutiques d’applications iOS ou Android

de notre zone géographique. Dommage car

celle-ci permet d’appairer plus simplement le

casque, de vérifier son niveau de batterie, l’état

de ses réglages, ou encore d’utiliser un égaliseur

sonore à 5 bandes. Mais surtout, c’est par elle que

passe l’appel vocal à l’assistant Cortana. Pour les

utilisateurs d’Android, il reste néanmoins possible

de l’installer séparément via un fichier .APK, mais

cela reste tout sauf du clé en main.

Un système antibruit qui se hisse pas loin

des meilleurs

La réduction de bruit active est excellente pour

un premier essai. Le travail d’annulation des sons

ambiants (comme les moteurs ou autres bruits de

la ville) est suffisamment bon pour qu’on se sente

dans une bulle. Même constat pour l’isolation

phonique passive. Néanmoins, le Microsoft Surface

Headphones n’est pas encore tout à fait au niveau

des meilleurs comme le Sony WH-1000Xm3,

le Bose QC35 II ou encore le Bowers & Wilkins

PX. Il se classe juste derrière et bénéficie d’une

fonction présente sur le Sony : le retour sonore.

Celle-ci permet, via l’utilisation de certains des

8 microphones, de restituer les sons extérieurs à

l’intérieur du casque. La réduction de bruit active

et le retour sonore cohabitent à travers le même

réglage présent sur la molette gauche. En position

de départ, la réduction de bruit active est réglée à

son niveau maximum. En la tournant, celle-ci décroît

progressivement jusqu’à une position pivot, sans

réduction. À partir de là, c’est le retour sonore qui

augmente. C’est astucieux. Seul petit reproche, ce

point de pivot n’est pas forcément simple à trouver.

Une connectivité Bluetooth totalement «has

been» et une autonomie faiblarde

Spécifications

• Type : Casque audio Bluetooth à réduction de

bruit active

• Commandes : Molettes (coque droite et gauche),

boutons (on/off/appairage, micro activé/mute),

navigation tactile

• Transducteurs : 40 mm électrodynamiques de type

Free Edge

• Réponse en fréquence : 20 Hz à 20 kHz

• Bluetooth : puce 4.2

• Codecs : SBC

• Poids : 290 g

• Accessoires fournis : Housse de transport rigide, câble

jack avec micro, câble USB-C

• Autonomie annoncée : 15 heures Bluetooth + ANC

• Temps de Recharge totale : 1 heure 30

Notre avis

Certes, la connexion Bluetooth est d’une excellente

stabilité. De même que la portée qui peut aisément

atteindre jusqu’à 10 m en condition classique, voire

15/20 m en terrain dégagé. Oui, mais le Microsoft

Surface Headphones ne propose que le codec SBC.

Pas d’AptX, ni LDAC, ni même AAC au programme,

uuu

Construction

Performances

Confort

Musicalité

More magazines by this user
Similar magazines