12.03.2021 Views

TRAMETAL N°200

NUMÉRO ANNIVERSAIRE 200

NUMÉRO ANNIVERSAIRE 200

SHOW MORE
SHOW LESS

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

N° 200 Janvier-Février 2019 15 €<br />

ISSN 1266 - 8753<br />

NUMÉRO<br />

ANNIVERSAIRE<br />

REVUE TECHNIQUE DU TRAVAIL DES MÉTAUX<br />

200


Sous le haut patronage de<br />

Monsieur Emmanuel MACRON<br />

Président de la République<br />

0 5 / 0 8 M A R S 2 0 1 9<br />

EUREXPO LYON<br />

V I S I T E Z<br />

LE SALON DES TECHNOLOGIES<br />

ET DES ÉQUIPEMENTS<br />

DE PRODUCTION<br />

VOTRE BADGE<br />

GRATUIT SUR<br />

INDUSTRIE-EXPO.COM<br />

Excellence et perspectives industrielles


QUE LE FUTUR EST<br />

DONC LENT !<br />

SOMMAIRE<br />

par Dominique Dubois<br />

Rédacteur en chef<br />

orsque on est jeune et curieux de tout, il est<br />

courant de dévorer les magazines scientifiques,<br />

les livres de SF et les films/séries<br />

d'"heroic fantasy" et j’en passe.<br />

Nous avons alors l’impression que nous irons au lycée<br />

dans des bus alimentés par des piles à combustible si tant<br />

est que nous ne suivions pas les cours à distance à l’aide<br />

d’un équipement informatique immersif, que le traitement<br />

anti-cancéreux qui sauvera la grand-mère est pour le mois<br />

prochain ou que la fusion nucléaire réglera les problèmes<br />

énergétiques de l’humanité dès l’année suivante. J’ai connu<br />

les plumes sergent major, les règles à calcul et les opératrices<br />

téléphoniques. Le monde a certes changé depuis<br />

et ceci m’autorise à écrire qu’il ne faut pas croire tous les<br />

prévisionnistes autoproclamés : le futur n’est pas pour<br />

demain, en tous les cas pas le futur de mon enfance, il a<br />

dû prendre du retard.<br />

Le progrès technologique avance bien sûr sans cesse et<br />

nous propose de nouveaux produits voire nous invente des<br />

besoins que personne n’avait prévu. Force est toutefois<br />

de constater qu’il s’agit souvent de vieilles idées rhabillées<br />

ou qui resurgissent de l’oubli. Prenons le cas de nos<br />

téléphones : au départ, mis à part pour les militaires et la<br />

navigation, personne ne voyait trop l’interêt pour des particuliers<br />

de s’abonner, au point que des séances de concert<br />

retransmises par téléphone étaient organisées : exactement<br />

ce à quoi servent bien des smartphones aujourd’hui<br />

dont la fonction première devient presque accessoire.<br />

Penchons-nous maintenant sur les machines-outils : un<br />

petit tour au conservatoire des Arts et Métiers permet de<br />

remettre les pendules à l’heure en matière de nouveautés<br />

techniques : une fraiseuse universelle de 1916 (Cincinnati)<br />

était capable de travailler en vertical ou horizontal sur 3<br />

axes motorisés et équipés de verniers, l’ensemble étant<br />

entraîné électriquement. L’opérateur n’était pas gêné par<br />

les carters, il lui fallait juste s’y retrouver dans une forêt<br />

de manettes en faisant attention aux pièces en mouvement...<br />

Plus près de nous les machines à pointer de type<br />

« genevoise » maîtrisaient depuis des lustres la conception<br />

« thermo symétrique » et recevaient des règles optiques.<br />

En décolletage les tours à cames offraient, une fois réglés,<br />

une productivité encore difficilement égalée aujourd’hui.<br />

De même les machines à rectifier et à affûter étaient tellement<br />

complètes et efficaces que l’on se contente encore<br />

de les rétrofiter en les numérisant. Il ne faut pas sous-estimer<br />

le travail de générations d’ingénieurs pour améliorer<br />

toutes ces machines mais les ruptures dans la conception<br />

sont rares, finalement, et les discours commerciaux des<br />

constructeurs un peu risibles.<br />

L’apparition de la commande numérique, les règles<br />

optiques sur les axes, les moteurs linéaires et les broches<br />

haute fréquences vectorisés représentent sans doute le<br />

gros des évolutions des cinquante dernières années avec<br />

l’apparition des tours fraiseurs, des machines lasers et<br />

des robots intégrés. Bien que soumis à une forte pression<br />

concurrentielle les constructeurs sont assez conservateurs<br />

et sans doute leurs clients encore davantage : les<br />

machines à architecture parallèle ou hexapodes végètent<br />

tout comme l’usinage par robot ou les machines hybrides.<br />

Certains concepts comme les tours verticaux inversés ou<br />

le recours aux tourelles revolver sur des fraiseuses perceuses<br />

ont encore du mal à être pris en compte par les<br />

décideurs. L’appel d’air de la fabrication additive permet<br />

par exemple de relancer les machines hexapodes et avec<br />

succès.<br />

Le futur arrive parfois de l’extérieur : pour la machine-outil,<br />

l’arrivée de la commande numérique a introduit l’informatique<br />

dans les ateliers et très vite des réseaux pour envoyer<br />

les programmes de FAO. En informatique embarquée,<br />

les progrès ont été vraiment spectaculaires depuis les<br />

années 80 et l’optimisation des programmes de CFAO a<br />

largement suivi voire précédé le mouvement. L’usine du<br />

futur qui est à nos portes, bien qu’annoncée dès les années<br />

soixante..., pousse aussi à compléter la connectivité des<br />

machines. Soyons francs : pour un utilisateur actuel, ce qui<br />

va le pousser à renouveler son parc se situe justement au<br />

niveau de la CN et de la connectivité de la machine et finalement<br />

assez peu pour les caractéristiques de la machine<br />

elle-même, sauf applications extrêmes.<br />

Il ne faudrait pas manquer le futur !<br />

<strong>TRAMETAL</strong> #200 Janvier-Février 2019 3


Le salon référent en France<br />

dédié à la fabrication additive<br />

3D PRINT Congress & Exhibition est la rampe de<br />

lancement des innovations et dernières technologies<br />

en fabrication additive tous matériaux.<br />

Rejoignez-nous !<br />

300 exposants 2 trophées de l’innovation<br />

100 speakers internationaux<br />

80 conférences & ateliers<br />

Suivez-nous :<br />

Plus d’informations :<br />

3D PRINT CONGRESS EXHIBITION<br />

@salon_3DPRINT


# 200<br />

Janvier-Février 2019<br />

3 EDITO<br />

Que le futur est donc lent !<br />

6 à 11 RETOUR VERS LE FUTUR<br />

Retour vers le futur!<br />

SOMMAIRE<br />

12 à 14 FABRICATION ADDITIVE<br />

Les actus de l’additif<br />

16 à 20 SALONS<br />

A ne pas manquer en 2019<br />

21 à 27 OUTILS<br />

Les fabricants mettent le paquet pour 2019<br />

28 à 32 LUBRIFIANTS<br />

Des lubrifiants et des fluides de coupe sur Global<br />

industrie<br />

33 à 37 TEMOIGNAGES<br />

33 à 35 Partenaires pour rationnaliser<br />

36 & 37 Une huile à haute performance pour l'affûtage et la<br />

rectification<br />

38 à 41 MESURES ET CONTROLE<br />

42 à 49 XAO<br />

50 INDEX<br />

Metrologie et précision accessibles<br />

Innovations à foison<br />

Répertoire des annonceurs & liste des sociétés citées<br />

Revue technique<br />

du travail des Métaux,<br />

Outils de coupe,<br />

Machine-outils,<br />

Contrôles, Equipements<br />

et Environnements.<br />

Publié par Cimax - 12 place G. Pompidou - 93167 Noisy le Grand CEDEX Tél. : 01 45 92 96 96 Fax : 01 49 32 10 74 Directrice<br />

de la publication : Anne-Caroline Prévot-Leygonie Numéro paritaire : CPPAP : 0419 T 88342 Rédaction : Dominique Dubois -<br />

d.dubois.trametal@gmail.com - 82 bd Héloïse - 95100 Argenteuil Publicité : Sébastien Guénée - s.guenee@groupe-cimax.fr<br />

- Tél. : 01 45 92 99 96 Abonnement : Ana Dos Santos - a.dossantos@cimaxonline.fr - Tél. : 01 45 92 98 98 - Fax : 01 49 32 10 74<br />

Tarifs (7 numéros + 1 hors série) : France : 125 € - Etranger : 200 € (7 numéros + 1 hors série) Maquette : Chloë Fages<br />

Flashage et impression : Corlet Imprimerie - 14110 Condé-en-Normandie Dépôt légal à parution Encart abonnement Crédit<br />

couverture de gauche à droite et de haut en bas : Photos 1, 2 et 5 : Foucha Muyard, photo 3 : DMG, photo 4 : Cosberg, photo 6 :<br />

Polyshape, photo 7 : ABB, photo 8 : 3Dxpert, photo 9 : Mitsubishi.<br />

Tous droits de reproduction réservés pour tous les pays. Copyright © CIMAX 2009. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle par quelque procédé<br />

que ce soit, des pages publiées dans la présente publication (ou le présent ouvrage), fait sans l’autorisation de l’éditeur est illicite et constitue une contrefaçon. Seules<br />

sont autorisées, d’une part, les reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective, et d’autre part les analyses<br />

et courtes citations justifiées par le caractère scientifique ou d’'information de l’oeuvre dans laquelle elles sont incorporées (lois du 11 mars 1957 – art. 40 et 41 Du code<br />

pénal art.425). La Revue dégage toute responsabilité quant aux données, informations et analyses publiées qui sont toujours basées sur des références établies ou<br />

des documents contrôlables.<br />

<strong>TRAMETAL</strong> #200 Janvier-Février 2019 5


RETOUR VERS LE FUTUR<br />

RETOUR VERS LE FUTUR<br />

Passons en revue quelques clichés ou couvertures de magazines représentatifs du futur tel<br />

que l’on le concevait il y a quelques décennies. Souvenons-nous que certaines idées, projets<br />

ou découvertes ont mis parfois des siècles avant de devenir réalité. Pensons à Léonard de<br />

Vinci il y a 500 ans notamment donc les croquis ont été perçus comme aussi fantaisistes<br />

que les concepts des livres de SF des années cinquante. Et pourtant... le principe du laser<br />

comme la relativité restreinte sont restés des concepts sans applications pratiques pendant<br />

longtemps avant d’être incontournables dans notre société. Citons encore les trains supersoniques<br />

circulant dans un tube sous-vide et mettant Paris à deux heures de New York. Il s’agit<br />

là d’une idée commune à de nombreux auteurs de SF depuis des décennies et les premiers<br />

prototypes fonctionnent et plutôt bien. Attendrissons-nous donc devant ces photos mais sans<br />

oublier que nombre de ces projets ne sont nullement abandonnés.<br />

Cette couverture des années 30 préfigure bien les<br />

voitures Google Maps ?<br />

Sur cette photo tirée d’un catalogue HURE de 1934<br />

et encore d’actualité en 1946... on peut voir que cette<br />

fraiseuse universelle est des plus complètes, d’autant qu’il<br />

existait une large gamme d’accessoires. Elle n’est pas ici<br />

à entraînement électrique. La machine-outil française a<br />

été longtemps l'une des meilleures du monde mais elle<br />

a loupé pas mal de trains qui allaient vers le futur, par<br />

conservatisme et un peu d’arrogance aussi.<br />

6 Janvier-Février 2019 <strong>TRAMETAL</strong> #200


Et celle-ci les voitures autonomes en<br />

devenir actuellement, avec soixante<br />

ans de retard.<br />

RETOUR VERS LE FUTUR<br />

En 58, les robots domestiques étaient<br />

parfaitement annoncés, chapeau.<br />

Les robots sous-marins, ROV, existent<br />

ainsi que les scaphandres pour grandes<br />

profondeurs (couverture de 1931).<br />

<strong>TRAMETAL</strong> #200 Janvier-Février 2019 7


RETOUR VERS LE FUTUR<br />

Les lunettes d’immersion<br />

à réalité augmentée ont<br />

mis 50 ans à arriver.<br />

Complet mais un peu<br />

effrayant dans une cuisine :<br />

le combiné à transistors est<br />

bien plus pratique.<br />

Nos voisins allemands produisaient<br />

ce genre de monstre dès les années<br />

50 à des prix prohibitifs mais la<br />

qualité y était.<br />

8 Janvier-Février 2019 <strong>TRAMETAL</strong> #200


Le Frigidaire a fait école sur toute<br />

la planète, certains modèles de<br />

41 fonctionnent encore.<br />

RETOUR VERS LE FUTUR<br />

Non seulement les Allemands<br />

ont fait voler ce genre d’aile<br />

volante dès avant-guerre mais les<br />

spécialistes affirment tous que<br />

ce concept est bien plus efficace<br />

que les avions actuels. D’autant<br />

qu’avec les panneaux solaires et<br />

la multiplication de petits moteurs<br />

intégrés, certains projets actuels<br />

s’en inspirent nettement. Nous<br />

sommes en 1935.<br />

En voici un projet plus abouti datant des années 50.<br />

<strong>TRAMETAL</strong> #200 Janvier-Février 2019 9


RETOUR VERS LE FUTUR<br />

Ce précurseur du parapente à moteur n’inspire pas une<br />

confiance absolue mais le concept a connu le succès depuis,<br />

après 40 ans de purgatoire.<br />

Nous avons connu le turbo train mort-né, les Japonais<br />

ont des monorails à sustentation magnétique mais<br />

les applications sont assez marginales sans véritable<br />

obstacle technologique ? On y travaille pourtant<br />

depuis 1938.<br />

Nous sommes habitués désormais aux<br />

chariots filoguidés ou intelligents mais l’idée<br />

date de 1936.<br />

10 Janvier-Février 2019 <strong>TRAMETAL</strong> #200


Nous sommes à la fin des années soixante et cette<br />

salle de contrôle pilote un engin moins puissant<br />

qu’une calculette programmable de collège actuelle.<br />

Cela étant nos parents ont su envoyer et ramener<br />

des hommes de la lune avec ça. Respect.<br />

RETOUR VERS LE FUTUR<br />

Difficile de parler CN en France sans parler de la<br />

Télémecanique et de sa filiale NUM qui a fait et continue à<br />

faire des produits intéressants. Cette 750 était montée sur<br />

un tour Cazeneuve depuis 1990. Comme bien souvent pour<br />

la machine-outil française, beaucoup d’occasions manquées<br />

alors que nous avions les technologies et les hommes. L’action<br />

gouvernementale a été là encore désastreuse sur ce dossier.<br />

Voici un exemple de l’aspect actuel d’une machineoutil<br />

moderne avec la plupart de ses périphériques<br />

intégrés. La machine du futur travaillera sans doute<br />

le plus souvent en îlot connecté en partageant robot<br />

manipulateur, transpalette et magasin d’outil voire<br />

postes de contrôle, lavage et marquage avec d’autres<br />

types de machines: par exemple un centre d’usinage<br />

avec un tour et une machine de fabrication additive et/<br />

ou d’électro-érosion ou encore de soudage laser.<br />

Tous ces projets futuristes ne se sont pas réalisés et le<br />

génie humain en a lancé bien d’autres depuis mais tous<br />

ont en commun d’avoir été rendus possibles grâce à<br />

des machines-outils et des outils qui ont pu produire<br />

les pièces qui les constituent. Aujourd’hui, la quatrième<br />

révolution technique se met en place mais n’oublions<br />

pas que la machine-outil soit connectée ou non, elle<br />

reste et restera la mère de toute technologie.<br />

<strong>TRAMETAL</strong> #200 Janvier-Février 2019 11


FABRICATION ADDITIVE<br />

LES ACTUS DE L’ADDITIF<br />

MICROLIGHT3D LANCE ALTRASPIN,<br />

UNE IMPRIMANTE 3D NOUVELLE GÉNÉRATION<br />

POUR MICRO-PIÈCES HAUTE RÉSOLUTION<br />

Cette nouvelle technique d’impression en 3D permet<br />

de produire des micropièces avec une surface parfaitement<br />

lisse, sans post-traitement, ce qui permet des<br />

gains de temps et coûts lors de la création de prototypes<br />

industriels. Microlight3D, qui développe des machines<br />

de micro-impression 3D ultra haute résolution pour<br />

applications industrielles et scientifiques, annonce<br />

aujourd’hui le lancement d’Altraspin, une imprimante<br />

3D compacte prête à l’emploi permettant de produire<br />

des micro-pièces extrêmement complexes avec une<br />

résolution d’écriture inférieure au micron.<br />

Grâce à sa technologie basée sur la polymérisation à deux<br />

photons, cette imprimante 3D réalise des micro-pièces<br />

en polymère avec une résolution 100 fois plus fine qu’un<br />

cheveu. Elle est conçue pour des domaines d’activité qui<br />

requièrent une précision extrême et une finition parfaite.<br />

Parmi les applications visées, on trouve la création de<br />

micro-optiques, de micro-capteurs ou l’impression de<br />

formes qui s’insèrent dans les dispositifs de microfluidique.<br />

Cette imprimante est également destinée aux<br />

applications dans les domaines des méta matériaux, de<br />

la culture cellulaire, de l’ingénierie tissulaire, de la microrobotique,<br />

de la micro-mécanique ou de la structuration<br />

de surfaces. « Microlight3D a développé Altraspin pour<br />

répondre à la demande des fabricants qui recherchent<br />

une plus grande customisation et plus de rapidité pour<br />

le prototypage de pièces de grande complexité, avec<br />

des résolutions en dessous du<br />

micron » souligne Denis Barbier,<br />

PDG de Microlight3D.<br />

« Nous avons enlevé une autre<br />

contrainte en élargissant le choix<br />

des matériaux disponibles pour<br />

la micro-impression 3D. En effet,<br />

Altraspin est compatible avec une<br />

grande gamme de polymères et<br />

de biomatériaux, y compris avec<br />

ceux fournis par nos clients. Il ne fait aucun doute<br />

que la résolution en dessous du micron apportée par<br />

notre technologie est la clé de notre succès au sein<br />

de la communauté scientifique. Nous pensons que<br />

les industriels tireront également un bénéfice de notre<br />

imprimante 3D pour micro-pièces, car elle leur permettra<br />

de dépasser les limitations actuelles et de mettre plus<br />

rapidement leurs produits sur le marché. »<br />

La résolution inférieure au micron obtenue par Altraspin<br />

va jusqu’à 0,2 µm. Cette réussite s’appuie sur sa technologie<br />

de polymérisation à deux photons permettant<br />

une écriture laser directe, ainsi que sur sa technique<br />

propriétaire d’impression continue. Avec cette méthode,<br />

les fabricants peuvent se libérer des contraintes de<br />

l’approche additive conventionnelle ‘couche par couche’,<br />

qui limite la résolution en impression 3D standard à<br />

25 µm. Grâce à sa résolution en dessous du micron,<br />

l’imprimante 3D de Microlight3D peut réaliser des micropièces<br />

tellement lisses qu’elles ne nécessitent aucun<br />

post-traitement. En éliminant cette étape, les fabricants<br />

peuvent ainsi optimiser leurs coûts et leur temps de mise<br />

sur le marché.<br />

Nouvelles caractéristiques de l’imprimante 3D pour<br />

micro-pièces haute résolution Altraspin offre une grande<br />

résolution et une grande précision, ainsi qu’une grande<br />

vitesse d’écriture pour les structures 3D complexes.<br />

Elle est compatible avec tous les modèles et fichiers<br />

CAO (conception assistée par ordinateur). Son design<br />

compact permet de l’installer dans une hotte à flux<br />

laminaire, dans un environnement stérile ou dans une<br />

salle blanche, ce qui empêche la contamination des<br />

échantillons.<br />

UN LABORATOIRE EN COMMUN<br />

Les experts du LUPPIAM, laboratoire commun au<br />

CETIM, à l’ÉNISE et à l’ÉCOLE DES MINES de Saint-<br />

Etienne, combinent leurs compétences scientifiques<br />

pour explorer ces deux thèmes de recherches majeurs<br />

pour les mécaniciens. Quatre projets sur l’usinage et<br />

12 Janvier-Février 2019 <strong>TRAMETAL</strong> #200


deux sur la fabrication additive. Le Laboratoire d’usinage<br />

et de procédés de mise en œuvre des poudres en fabrication<br />

additive (Luppiam) se focalise sur des thématiques<br />

chères aux mécaniciens. Son objectif : faire progresser<br />

ces technologies majeures pour les industriels avec la<br />

mise en synergie des moyens et des compétences de<br />

l’institut Carnot Cetim, de l’École nationale d’ingénieurs<br />

de Saint-Étienne (Énise) et de l’École des Mines de<br />

Saint-Étienne (EMSE) au sein d’un laboratoire commun.<br />

L’USINAGE AU PREMIER PLAN DES TRAVAUX<br />

Côté usinage, trois thèses sont conduites au sein du<br />

laboratoire. Une première vise à réduire l’usure des<br />

outils coupants via une nouvelle approche de simulation,<br />

validée sur des cas industriels. Deux autres se<br />

concentrent sur la prédiction des contraintes résiduelles<br />

induites en tournage et en perçage. Dans le même<br />

domaine, le projet FUI « Impulsa » consiste à anticiper<br />

par la modélisation les déformations mécanique et<br />

thermique des pièces dès leur programmation sur<br />

machines-outils.<br />

La fabrication additive par fusion laser de lit de poudre<br />

fait, quant à elle, l’objet de deux thèses en propre mises<br />

en commun par l’École des Mines de Saint-Étienne au<br />

sein du Luppiam. La première porte sur la durabilité<br />

des pièces en acier inoxydable martensitique 17-4 PH<br />

(X5CrNiCuNb16-4). La seconde étudie l’influence des<br />

traitements thermiques sur les propriétés de l’acier<br />

inoxydable austénitique 316L (X2CrNiMo17-12-2).<br />

3D SYSTEMS PRÉSENTAIT SES SOLUTIONS<br />

D'IMPRESSION 3D MÉTALLIQUE DMP FLEX 350 ET<br />

DMP FACTORY 350 AU SALON FORMNEXT 2018 -<br />

UNE APPROCHE DE PLATE-FORME POUR CATA-<br />

LYSER LA TRANSFORMATION DE LA FABRICATION<br />

• Les nouvelles imprimantes 3D métal sont optimisées en<br />

termes d'évolutivité, de rendement et d'exploitation pour<br />

permettre la fabrication reproductible de pièces de grande<br />

qualité à partir d'alliages complexes.<br />

• La nouvelle imprimante DMP Factory 350 inclut une<br />

unité de gestion des poudres (PMU, Powder Management<br />

Unit) pour une qualité constante des pièces.<br />

• 3D Systems continue à développer une approche de<br />

plate-forme métallique - y compris l'annonce récente<br />

du DMP Factory 500 développé en partenariat avec GF<br />

Machining Solutions - permettant aux clients d'évoluer en<br />

fonction de leurs besoins de fabrication.<br />

3D Systems présente donc ses imprimantes<br />

DMP Flex 350 et DMP Factory<br />

350 - derniers modèles de sa plateforme<br />

DMP d'impression 3D métallique<br />

- conçues pour la production en volume<br />

de pièces critiques pour des secteurs<br />

tels que l'aéronautique, la santé et le<br />

transport. L'entreprise a par ailleurs<br />

introduit un nouvel alliage d'aluminium<br />

- LaserForm ® AISiMg0.6(A) - permettant<br />

de fabriquer des pièces à la fois robustes<br />

et légères, sans étape de fonderie.<br />

UNE PLATE-FORME DMP 350 CONÇUE POUR LA FABRI-<br />

CATION À LA FOIS ÉVOLUTIVE ET REPRODUCTIBLE DE<br />

PIÈCES EN MÉTAL<br />

En partant du succès de ses solutions éprouvées de fabrication<br />

additive métallique- y compris la récente annonce<br />

de développement conjoint de la DMP Factory 500 avec<br />

GF Machining Solutions - les nouvelles imprimantes DMP<br />

Flex 350 et DMP Factory 350 offrent une voie de migration<br />

stratégique permettant aux clients de développer leur activité<br />

en transformant leurs procédés de conception et de<br />

fabrication de pièces.<br />

FABRICATION ADDITIVE<br />

CONTRIBUER À LA RECHERCHE FONDAMENTALE<br />

Créé en 2007 par le Cetim et l’Énise, le Luppiam accueille<br />

en son sein depuis 2016 l’École des Mines de Saint-<br />

Étienne (EMSE) pour ses compétences scientifiques<br />

dans le domaine de la caractérisation des matériaux.<br />

Il fait partie des neuf laboratoires communs au Cetim.<br />

Parmi eux, le Ledith (écoulements diphasiques...), le<br />

Latep (concept d’usinage métrologiquement assisté...),<br />

Comp’Innov (dimensionnement des assemblages mécaniques<br />

des composites...) ou encore le Cetimat (revêtement<br />

céramique antigrippage sur aciers inoxydables...).<br />

L’objectif du Cetim en participant à ces structures est<br />

de s’associer avec des laboratoires spécialisés dans la<br />

recherche fondamentale afin de contribuer pleinement<br />

aux progrès techniques des entreprises mécaniciennes.<br />

Les imprimantes DMP Flex 350 et DMP Factory 350 sont<br />

conçues pour permettre la production fiable et reproductive,<br />

24/24 h et 7/7 jours, de pièces métalliques pour la R&D,<br />

le développement d'applications et la production. La plateforme<br />

DMP de 3D Systems permet aux clients de passer de<br />

la DMP Flex 350 à la DMP Factory 350 au gré de l'évolution<br />

des besoins de leur environnement de production. La DMP<br />

Flex 350 - qui succède à l'imprimante 3D métallique ProX ®<br />

DMP 320 de 3D Systems - permet de produire de manière<br />

plus efficace des pièces très denses en métal pur, et intègre<br />

une technologie améliorée de gestion des gaz qui uniformise<br />

la qualité des pièces dans tous les aspects de leur<br />

fabrication. Le rendement d'impression de la DMP Flex 350,<br />

supérieur de 15 % à celui du modèle précédent, écourte par<br />

ailleurs les délais de commercialisation tout en abaissant le<br />

coût total d'exploitation.<br />

<strong>TRAMETAL</strong> #200 Janvier-Février 2019 13


FABRICATION ADDITIVE<br />

IMPRIMANTE DMP FACTORY 350 - AVEC GESTION<br />

INTÉGRÉE DES POUDRES - POUR UNE QUALITÉ<br />

CONSTANTE DES PIÈCES<br />

Pour plus de facilité d'utilisation dans des environnements<br />

de production exigeants, la DMP Flex 350 peut<br />

être mise à niveau sur site en DMP Factory 350. La DMP<br />

Factory 350 allie les mêmes fonctionnalités et atouts que<br />

la DMP Flex 350 avec en outre un système de gestion<br />

des poudres. Un panneau de visualisation intégré permet<br />

d'inspecter visuellement le tamis ultrasonique pour<br />

garantir un fonctionnement sans incident.<br />

La DMP Factory 350 permet de superviser la production<br />

en temps réel avec la solution DMP Monitoring de 3D<br />

Systems, laissant ainsi le client analyser et optimiser les<br />

paramètres pour obtenir des pièces finales de meilleure<br />

qualité. La DMP Flex 350 et la DMP Factory 350 intègrent<br />

toutes deux la solution 3DXpert 14 de 3D Systems, la<br />

seule solution logicielle englobant l'ensemble du flux de<br />

fabrication additive métallique.<br />

LA PLATE-FORME DMP 350 FAIT SON CHEMIN<br />

Sharon Tuvia (1982) Ltd (Nes Ziona, Israël), fournisseur<br />

multiservice de pièces métalliques de précision issues<br />

de procédés de fabrication soustractive et additive, s'apprête<br />

à recourir à l'imprimante DMP Flex 350. Il compte<br />

ainsi fabriquer des supports de fixation optimisés selon<br />

la topologie à destination de l'industrie aérospatiale, ainsi<br />

que des pièces pour satellites commerciaux. L'excellente<br />

qualité des pièces en titane obtenues a été déterminante<br />

pour le choix de la DMP Flex 350 par Sharon Tuvia.<br />

Sharon Tuvia a choisi la<br />

solution complète DMP<br />

Flex 350, composée d'une<br />

imprimante 3D métal, d'un<br />

logiciel et de matériel, pour<br />

produire des pièces finales<br />

en titane de qualité supérieure.<br />

Cela inclut le logiciel<br />

3DXpert de 3D System qui<br />

consolide de nombreuses<br />

solutions logicielles en une<br />

seule solution intégrée,<br />

aidant Sharon Tuvia à<br />

réduire considérablement<br />

le processus de conception<br />

à la fabrication.<br />

« Nous avons soumis les pièces en titane de la DMP<br />

Flex 350 à une batterie de tests indépendants - mesures<br />

d'élongation, de stress, de fatigue, d'analyse des microstructures<br />

et d'autres paramètres », a déclaré Ronen<br />

Sharon, CEO de Sharon Tuvia. « Les pièces en titane<br />

LaserForm se comportaient de manière exceptionnelle.<br />

Les résultats étaient particulièrement remarquables en<br />

termes d'absence de fusion, ce que l'on qualifie aussi<br />

de fusion incomplète. Alors que les pièces issues des<br />

technologies d'impression métallique 3D présentent le<br />

plus souvent des anomalies de fusion, les pièces en titane<br />

issues de la DMP Flex 350 de 3D Systems ne présentent<br />

absolument aucun signe de fusion incomplète ». Sharon<br />

Tuvia s'est dit également impressionné par la technologie<br />

améliorée de gestion des gaz de la DMP Flex 350. « Non<br />

seulement la conception de la chambre à vide fermée<br />

optimise la réutilisation de la poudre, mais elle prévient<br />

également la pénétration de bulles de gaz argon dans<br />

les pièces fabriquées », ajoute Ronen Sharon. « Lors du<br />

test de pressage isostatique à chaud (HIP), la qualité des<br />

pièces issues de la technologie 3D Systems est comparable<br />

à celle de pièces usinées. Ce critère est crucial<br />

pour des pièces destinées à l'aéronautique, qui seront<br />

exposées de temps à autre à des pressions élevées ».<br />

UN NOUVEL ALLIAGE D'ALUMINIUM POUR DES PIÈCES DE<br />

QUALITÉ OPTIMALE<br />

Le LaserForm AlSi7Mg0.6 (A) - un nouvel alliage d'aluminium<br />

- a été conçu pour la production sans usinage de<br />

pièces à la fois robustes et légères. Il se prête idéalement<br />

à la fabrication de pièces destinées à améliorer le rendement<br />

du carburant dans le transport et autres applications<br />

sensibles au poids. Sa résistance à la corrosion, sa<br />

conductivité thermique et électrique élevée ainsi que sa<br />

bonne soudabilité en font un alliage bien adapté à des<br />

applications telles que l'habitat, le moulage rapporté, les<br />

turbines et les échangeurs de chaleur. Ce nouvel alliage<br />

en aluminium est compatible avec les imprimantes DMP<br />

Flex et DMP Factory 350.<br />

« J'avais évoqué au salon Formnext 2017 l'intention de<br />

3D Systems de faire entrer l'impression 3D dans les<br />

ateliers avec une nouvelle génération de solutions de<br />

fabrication additive », a déclaré Vyomesh Joshi, président<br />

directeur général de 3D Systems. « J'ai aujourd'hui le<br />

plaisir d'annoncer qu'au cours de l'année dernière nous<br />

avons mis sur le marché une série inégalée de solutions<br />

d'impression 3D plastique et métallique et de matériaux<br />

et d'applications logicielles qui optimisent les flux de<br />

production en permettant d'innover sur le plan conceptuel<br />

tout en allégeant les coûts. Les dernières innovations<br />

annoncées aujourd'hui - les imprimantes DMP Flex 350<br />

et DMP Factory 350 et l'alliage LaserForm - alimentent<br />

l'approche adoptée par 3D System, une approche centrée<br />

sur le client et les solutions, pour soutenir la transformation<br />

de la fabrication. »<br />

par Dominique Dubois<br />

d.dubois.trametal@gmail.com<br />

14 Janvier-Février 2019 <strong>TRAMETAL</strong> #200


RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DU SPECTACLE<br />

BIENTÔT DISPONIBLE EN DOUBLE CD & DOUBLE DVD<br />

ARY ABITTAN - AMIR - JULIEN ARRUTI - JEAN-LOUIS AUBERT - BÉNABAR - AMEL BENT - MALIK BENTALHA<br />

TAREK BOUDALI - PATRICK BRUEL - NICOLAS CANTELOUP - CLAUDIO CAPÉO - SÉBASTIEN CHABAL - DANIELA DE JESUS<br />

COSIO - DIDIER DESCHAMPS - THOMAS DUTRONC - PATRICK FIORI - LIANE FOLY - ÉLODIE FONTAN - MARIE-AGNÈS GILLOT<br />

KENDJI GIRAC - LES INCONNUS - JENIFER - MICHAEL JONES - CLAIRE KEIM - PHILIPPE LACHEAU - PAULINE LEFÈVRE<br />

NOLWENN LEROY - MIMIE MATHY - JEAN-BAPTISTE MAUNIER - KYLIAN MBAPPÉ - KAD MERAD - ISABELLE NANTY<br />

FLORENT PAGNY - LORIE PESTER - SLIMANE - MC SOLAAR - SOPRANO - TAL - CHRISTOPHE WILLEM - ZAZIE...<br />

PLUS QUE JAMAIS, LES RESTOS DU CŒUR ONT BESOIN DES DONS DE CHACUN !<br />

CHAQUE CD OU DVD VENDU = 17 REPAS OFFERTS<br />

L’INTÉGRALITÉ DES BÉNÉFICES DE LA VENTE DES DOUBLES CD ET DVD<br />

SERA REVERSÉE AUX RESTAURANTS DU CŒUR POUR LEUR ACTION 2019/2020<br />

© Xavier Grosbois<br />

POUR VOS DONS AUX RESTOS<br />

Par chèque à : LES RESTAURANTS DU CŒUR - 75515 Paris Cedex 15 — Par Internet : www.restosducoeur.org


SALONS & EVENEMENTS<br />

A NE PAS MANQUER<br />

EN 2019<br />

DMG MORI ACCÉLÈRE SUR L’AUTOMATISATION ET<br />

LA NUMÉRISATION<br />

Performance remarquable : en ce début d’année,<br />

DMG MORI présente ses nouveautés et son expertise<br />

technologique sur 7 500 m². Avec 70 machines de<br />

haute technologie, deux premières mondiales ainsi<br />

que l’accent mis sur la numérisation, l’automatisation<br />

et la fabrication additive, le rendez-vous traditionnel<br />

de Pfronten chez DECKEL MAHO du 22 au 26 janvier,<br />

sera dédié aux solutions intégrées de production pour<br />

des process holistiques.<br />

Plus de 8 000visiteurs sont attendus , notamment par<br />

les deux premières mondiales : le centre d’usinage<br />

vertical à grande vitesse DMP 70 pour la production<br />

en série ainsi que le LASERTEC 125 Shape destiné à<br />

la texturation de surfaces en 3D sur des pièces allant<br />

jusque 2,6t.<br />

« Production connectée, automatisation intégrée<br />

et numérisation des machines alliée à une haute<br />

précision et productivité, nous préparons nos<br />

clients à l’usine du futur », déclare Christian Thönes,<br />

Chairman of the Executive Board de DMG MORI<br />

AKTIENGESELLSCHAFT. « Avec des solutions holistiques<br />

pour l’automatisation, la numérisation et la<br />

fabrication additive, DMG MORI se concentre sur<br />

la totalité de la chaîne de valeur. » Les implantations<br />

du groupe FAMOT à Pleszew et DECKEL MAHO à<br />

Seebach seront connectées en continu avec Pfronten,<br />

préfigurant ainsi l’usine du futur. Pendant le Open<br />

House exhibition, DMG MORI organisera à nouveau<br />

une journée du futur avec 1 000 apprentis de la région.<br />

Les magazines professionnels « Capital » et « Focus<br />

Money » ont récemment décerné à DMG MORI le titre<br />

de « Germany's Best Instructor ». Le site de Pfronten<br />

emploie 1 597 personnes, incluant 123 apprentis.<br />

SALON DE L'AFFÛTAGE ET DE LA RECTIFICATION<br />

- DU 23 AU 25 MARS 2017 // REIMS PARC EXPO<br />

=> Quelques nouveautés et innovations que vous<br />

pourrez retrouver chez les exposants durant ces<br />

3 jours :<br />

• Haro Technologies : Centre d’affûtage automatique<br />

et connecté composé de 2 affûteuses HARO et d’une<br />

machine de contrôle.<br />

16 Janvier-Février 2019 <strong>TRAMETAL</strong> #200


• Carl Bechem : Pour sa première participation à<br />

l'Aff'Tech, Bechem présentera en avant-première<br />

mondiale son huile de rectification d'outils hautes<br />

performances Berucut XC.<br />

• Houghton : Nouvelle Technologie Huile de coupe<br />

sur base GTL : amélioration des conditions de travail,<br />

des performances d’usinage, des performances<br />

économiques.<br />

• Avyac Machines : Centre d’affûtage automatique de<br />

forets Ø1 à 8 (ou 2 à 14.5), compacte, simple d’utilisation,<br />

intuitive et autonome.<br />

• Walter Machines : L’HELITRONIC DIAMOND<br />

EVOLUTION, la machine WALTER « Two in One » avec la<br />

nouvelle “FINE PULSE TECHNOLOGY”<br />

• Traçamatrix : Nouveau poste de marquage laser sur<br />

métaux Nanovis ARENA.<br />

économique avec plaquettes standards 14x14x2, pour<br />

toupies ou CNC.<br />

• Industrade : L’affûteuse-affileuse-polisseuse DICK<br />

SM111 : idéale pour les ateliers de transformation dans<br />

l’agro-alimentaire et les ateliers d’affûtage.<br />

• Oerlikon Balzers : Présente BALINIT® LATUMA,<br />

la nouvelle solution pour des performances haut de<br />

gamme dans les applications de fraisage, de perçage et<br />

de tournage.<br />

• Freud : lames de scies carbure Profil PYRAMID, réduit<br />

l’usure des arrêtes de coupe. Black EX RIM, revêtement<br />

permettant d’expulser facilement les copeaux des gorges.<br />

SALONS & EVENEMENTS<br />

• Agicom : Le Nomad4000 est un système portable<br />

de marquage par micro-percussion de notre partenaire<br />

TELESIS. Avec une fenêtre de marquage de 25 x 100 mm,<br />

sa batterie permet une utilisation intensive d’au moins 8h.<br />

• Leut : Porte-outil pour le travail du bois. Pour raboter<br />

et contourner, pour de grands enlèvements de matière,<br />

production augmentée de 40% par rapport à un outil<br />

traditionnel, avec araseurs dessus et dessous, très<br />

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ MONDIALE DES<br />

COMPOSITES AU JEC WORLD 2019<br />

3 jours complets dédiés au business, à l'innovation et<br />

au partage d’expertise, JEC World, 12-14 mars 2019 à<br />

Paris Nord Villepinte.<br />

JEC World donne l’opportunité aux professionnels<br />

de rencontrer l'industrie mondiale des composites.<br />

Outils,<br />

Meules,<br />

Affûteuses,<br />

Rectifieuses,<br />

Carbure,<br />

Filtration,<br />

Mesure,<br />

Lubrifiants,<br />

Revêtement...<br />

21-22-23 mars 2019<br />

Parc des Expositions de Reims<br />

Le salon de l’affûtage, de la rectification<br />

et de la fabrication des outils<br />

www.afftech.fr<br />

Pour tout renseignement, contactez le : 09 50 65 69 32<br />

<strong>TRAMETAL</strong> #200 Janvier-Février 2019 17


SALONS & EVENEMENTS<br />

Le salon est entièrement dédié au développement<br />

du savoir-faire, des relations d'affaires, des canaux et<br />

plate formes soutenant la croissance et la promotion<br />

de l'industrie des matériaux composites.<br />

JEC WORLD 2019 EN CHIFFRES :<br />

+1 300 exposants, 26 pavillons, +43 000 professionnels,<br />

115 pays représentés, +150 conférences, +1 800 business<br />

meetings, 4 Innovation Planets, Innovation programs.<br />

JEC World 2019 donne la priorité à la création de relations<br />

d'affaires, à l'innovation et au partage d’expertise à travers<br />

différents temps forts et programmes tels que les Business<br />

Meetings organisés en amont du salon, les conférences<br />

techniques, les JEC Innovation Awards, les Composites<br />

Exchange, la principale compétition de start-up, Start-up<br />

Booster, les Innovation Planetes, l'espace Composites in<br />

Action, le Composites Challenge... L’édition 2019 sera<br />

l’occasion de présenter en avant-première les résultats<br />

de l'Observatoire mondial du marche des composites et<br />

de proposer aux industriels des secteurs de l'automobile,<br />

de l’aéronautique et du bâtiment des parcours dédiés, les<br />

Composites Industry Circles. Elle mettra également en<br />

avant les régions dotées d’un fort écosystème composites,<br />

les deux régions étant les Pays-Bas et la France,<br />

et accueillera le premier espace Composites in action<br />

consacré a l’impression 3D, en coopération avec l’IMT,<br />

DLR et Thermwood.<br />

PRINCIPAUX PROGRAMMES DE JEC WORLD 2019 :<br />

JEC Innovation Awards pour identifier, promouvoir et<br />

récompenser les projets composites les plus innovants a<br />

travers le monde. Ils célébrent la coopération fructueuse<br />

entre les acteurs de la communauté Composite. Au cours<br />

des 15 dernières années, les JEC Innovation Awards<br />

ont réuni 1 800 entreprises venues du monde entier.<br />

177 entreprises et 433 partenaires ont été récompensés<br />

pour l'excellence de leurs innovations composites. Le<br />

nom des entreprises lauréates sera officiellement dévoilé<br />

le mercredi 13 mars. Les 4 « Innovation Planets » sont<br />

des espaces axés sur les solutions ou les principaux<br />

équipementiers et fournisseurs peuvent découvrir les<br />

dernières tendances par industrie. En 2019, JEC World<br />

proposera les planetes Aero&Space, Auto&Transport,<br />

Construction&Energy et Sports&LifeStyle. JEC World<br />

Conférences, un programme de conférences techniques<br />

et d'experts consacré aux derniers développements<br />

dans les technologies et les applications des composites<br />

hautes performances.<br />

PROGRAMME DES CONFÉRENCES JEC WORLD 2019 :<br />

• Aéronautique : les technologies pour les futurs<br />

programmes.<br />

• Automobile : les solutions pour véhicules hybrides, à<br />

piles a combustible et électriques.<br />

• BTP & Génie Civil : des solutions rapides, économiques<br />

et durables.<br />

• Simulation : la fin du black metal.<br />

• Fabrication additive : de véritables pièces renforcées.<br />

• Sports & Loisirs : comment sortir du lot ?<br />

Après une deuxième édition en 2018, Startup Booster,<br />

la principale compétition destinée aux start-up dans<br />

le monde des composites, permettra aux entreprises<br />

de découvrir et d’évaluer les innovations ayant un<br />

impact potentiel sur leur industrie. Le 12 mars 2019<br />

dès 10h30, découvrez les propositions des 10 finalistes<br />

sélectionnés par un jury prestigieux sur la scène de<br />

l'Agora, Hall 5. Une fois de plus, la scène de l'Agora<br />

accueillera des orateurs de renom tels que, pour ne<br />

citer qu’eux : Bertrand PICCARD, initiateur et president<br />

de la Fondation Solar Impulse ; Enrico PALERMO, president<br />

de The Spaceship Company ; Luciano DE OTO,<br />

directeur du centre de recherche sur les composites<br />

avancés et de conception de structures de carrosserie<br />

de Lamborghini ; et Carlo RATTI, architecte et professeur<br />

au MIT.<br />

CONFIRMER LA RÉUSSITE DE 2018 DANS LA<br />

1 ÈRE RÉGION INDUSTRIELLE FRANÇAISE<br />

Du labo de recherche au service après-vente, l’industrie,<br />

fédérée sous la bannière Global Industrie, investit la<br />

première région industrielle de France. Cet événement<br />

d’une ampleur internationale, se tiendra à Eurexpo Lyon,<br />

du 5 au 8 mars 2019. Il bénéficie du soutien de l’ensemble<br />

des institutions et des collectivités publiques, et<br />

notamment de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.<br />

Le succès rencontré par l’édition parisienne de 2018 se<br />

confirme, et à quatre mois de son ouverture, l’édition<br />

de Lyon est d’ores et déjà remplie à plus de 90 % !<br />

Fait historique, les éditions lyonnaises d’INDUSTRIE<br />

se sont toujours démarquées par leur énergie et leur<br />

fréquentation, sur un territoire où l’identité industrielle<br />

est particulièrement remarquable.<br />

GLOBAL INDUSTRIE REGROUPE QUATRE RENDEZ-<br />

VOUS PROFESSIONNELS, CHACUN LEADER SUR SON<br />

MARCHÉ :<br />

• INDUSTRIE, le salon des technologies et équipements<br />

de production.<br />

• MIDEST, salon référence de tous les savoir-faire en<br />

sous-traitance industrielle, de retour à Lyon après<br />

30 ans.<br />

18 Janvier-Février 2019 <strong>TRAMETAL</strong> #200


<strong>TRAMETAL</strong> #200 Janvier-Février 2019 19<br />

SALONS & EVENEMENTS


SALONS & EVENEMENTS<br />

ET, POUR LA PREMIÈRE FOIS SUR LE TERRITOIRE :<br />

• SMART INDUSTRIES, salon orienté Industrie du futur,<br />

regroupant les acteurs de l’industrie connectée, collaborative<br />

et efficiente.<br />

• TOLEXPO, salon du travail des métaux en feuille et en<br />

bobine, du tube et des profilés.<br />

Ainsi, la région Auvergne-Rhône-Alpes verra concentrée,<br />

en une unité de temps et de lieu, une offre exhaustive et<br />

transversale sans précédent :<br />

• Tout l'écosystème industriel : start-up, offreurs de<br />

produits/solutions, équipementiers, sous-traitants,<br />

donneurs d'ordres, grands groupes, régions...<br />

• Toute la chaîne de valeur : recherche & innovation,<br />

conception, production, services, maintenance,<br />

formation...<br />

• Tous les marchés utilisateurs : transports & mobilité,<br />

énergies, agro-alimentaire, infrastructures, biens de<br />

consommation, chimie, cosmétologie, pharmacie, mécanique,<br />

défense/militaire, métallurgie, sidérurgie…<br />

Plusieurs démonstrateurs seront présents : Orange, EDF,<br />

Engie... (et sous réserve Boccard, SEB, POMA ou John<br />

Deere). Global Industrie Lyon rassemblera 2 500 exposants<br />

et marques représentées (dont 30 % d’internationaux)<br />

sur 110 000 m² et accueillera 45 000 visiteurs (dont<br />

20 % d’internationaux).<br />

PLUS QU’UN SALON, UN ENSEMBLE DE SERVICES POUR<br />

TOUS LES PUBLICS<br />

Global Industrie ne se contente pas de fédérer tous les<br />

acteurs de la sphère industrielle : il propose un ensemble<br />

de services qui répond aux besoins de tous les profils<br />

de visiteurs.<br />

TECHNOLOGIES ET INNOVATIONS<br />

L’identité des lauréats des Global Industrie Awards sera<br />

dévoilée lors de la grande soirée du mardi 5 mars 2019 où<br />

1 600 personnalités du monde industriel partageront cet<br />

instant mémorable, dans une ambiance conviviale plébiscitée<br />

par tous. Sur Smart Industrie, l’Espace Recherche<br />

réunira une vingtaine de laboratoires, les Centres Carnot,<br />

l’Onera, le Cea Tech et une salle de pitchs.<br />

EMPLOI ET FORMATION<br />

Trouver les compétences pour monter en puissance est<br />

un enjeu prioritaire pour les entreprises... et les nations<br />

industrielles. Parce que l’avenir se joue dès à présent,<br />

Global Industrie, créateur de liens et fédérateur de<br />

communautés, déploie son Campus sur 1 500 m² entièrement<br />

dédiés à l’emploi et à la formation qui témoignent<br />

de l’importance portée à la question. Un dispositif<br />

d’une ampleur et d’un impact inédits, pensé comme<br />

une passerelle efficace et concrète vers la formation et<br />

l’emploi, donnera aux jeunes, enseignants, parents mais<br />

aussi aux personnes en recherche de poste, en insertion<br />

professionnelle ou en reconversion, une vision complète<br />

de ce que leur propose l’industrie.<br />

Accompagnés, conseillés, guidés si besoin, tous auront<br />

les moyens d’identifier facilement les métiers de demain,<br />

de choisir l’orientation qui leur convient (école, formation,<br />

stage...), de découvrir les formations accessibles, les<br />

filières qui recrutent, et même de rencontrer et échanger<br />

avec des industriels, futurs employeurs potentiels.<br />

L’USINE DU FUTUR<br />

Animation phare, l’Usine connectée est une plongée<br />

immersive au coeur de l’industrie du futur !<br />

Sur 1 100 m², la chaîne de fabrication 4.0 en fonctionnement<br />

montrera concrètement quelles innovations<br />

les industriels peuvent transposer dans leurs usines<br />

pour améliorer leur production. Cette prouesse technique<br />

présentée pour la première fois à Lyon mettra<br />

plus encore qu’à Paris l’accent sur l’interconnectivité<br />

et l’automatisme : cobotique, réalité augmentée, maintenance<br />

prédictive, digitalisation de la production ou<br />

customisation...<br />

Fortement plébiscitées lors de leur première édition<br />

en 2018, les Conférences Global Industrie aborderont<br />

les problématiques et les solutions qui s’imposent<br />

aujourd’hui au secteur industriel. Sur les 2 plateaux<br />

TV du salon, débats, tables rondes, keynotes, master<br />

class…, s’intéresseront essentiellement à l’industrie du<br />

futur : intelligence artificielle, environnement, open innovation,<br />

fabrication additive, robotique, cybersécurité…<br />

Le 7 mars, sur Industrie Lyon, se tiendront également<br />

la 5 e édition des Etats Généraux de la Robotique, une<br />

initiative de la DGE et de Global Industrie.<br />

« Le passé nous a démontré tout l’avantage à ce que<br />

Global Industrie se tienne à Lyon, terreau fertile pour<br />

l’industrie s’il en est », déclare Sébastien Gillet, Directeur<br />

du salon. « L’annonce de la venue de grands patrons et<br />

de délégations étrangères, la mise en place d’une liste<br />

d’attente pour les entreprises qui souhaitent participer<br />

à cet événement sont des signes positifs qui nous<br />

confortent dans notre démarche et qui ne sont qu’un<br />

avant-goût de ce qui attend les visiteurs à Lyon en mars<br />

prochain ».<br />

par Dominique Dubois<br />

d.dubois.trametal@gmail.com<br />

20 Janvier-Février 2019 <strong>TRAMETAL</strong> #200


LES FABRICANTS METTENT<br />

LE PAQUET POUR 2019<br />

OUTILS<br />

DES FRAISES CÉRAMIQUE EN BOUT POUR UN<br />

USINAGE PERFORMANT DES SUPER ALLIAGES<br />

RÉFRACTAIRES<br />

SANDVIK COROMANT vise la productivité pour le<br />

fraisage des alliages à base de nickel et lance deux<br />

séries de fraises céramique en bout optimisées<br />

pour les alliages à base de nickel. Les fraises en<br />

bout céramique brasée CoroMill® 316 et les fraises<br />

en bout céramique CoroMill® Plura offrent plus de<br />

productivité pour l'ébauche des matières ISO S<br />

que les fraises carbure monobloc standard.<br />

Avec CoroMill 316 comme avec CoroMill Plura, la<br />

géométrie à six goujures est très productive dans<br />

les opérations de dressage et la géométrie à quatre<br />

goujures accélère le surfaçage. Le choix de l'une<br />

ou l'autre dépend des conditions d'usinage et de<br />

l'application. Pour les applications présentant<br />

des difficultés d'accessibilité et dans les cas où<br />

la flexibilité d'un système de fraises à têtes interchangeables<br />

est avantageuse, on utilisera CoroMill<br />

316. Lorsqu'une très bonne stabilité est nécessaire,<br />

CoroMill Plura est à retenir.<br />

De plus en plus de pièces en alliages à base de<br />

nickel sont fabriquées dans l'aéronautique et la<br />

demande en outils d'usinage optimisés augmente.<br />

C'est pour répondre à la demande que Sandvik<br />

Coromant a développé deux solutions novatrices<br />

pour le fraisage d'épaulements et le surfaçage de<br />

pièces de moteurs d'avions en alliages à base de<br />

nickel.<br />

« Le substrat céramique des nouvelles fraises<br />

CoroMill 316 et CoroMill Plura autorise des process<br />

de coupe différents des outils carbure monobloc<br />

traditionnels », indique Tiziana Pro, responsable<br />

global pour les fraises monoblocs en bout chez<br />

Sandvik Coromant. « La nuance CC6060 est<br />

spécialement conçue pour donner des résultats<br />

supérieurs dans les alliages à base de nickel ; avec<br />

les géométries négatives, elle offre des arêtes de<br />

coupe tenaces. »<br />

Les outils céramique conservent leur dureté à<br />

haute température, ce qui est un avantage pour le<br />

fraisage de super alliages réfractaires. Grâce à cela,<br />

il est possible d'appliquer des vitesses 20 à 30 fois<br />

supérieures à celles qui sont possibles avec les<br />

outils carbure monobloc. La productivité est donc<br />

beaucoup plus élevée. La stabilité du montage est<br />

importante et l'usinage doit être fait à sec car le<br />

liquide de coupe se vaporiserait instantanément à<br />

cause de la très haute température.<br />

Outre le fraisage d'épaulements et le surfaçage, les<br />

nouvelles fraises en bout peuvent aussi servir pour<br />

le fraisage de cavités, l'interpolation hélicoïdale, le<br />

ramping et l'usinage de rainures. CoroMill Plura<br />

et CoroMill 316 font partie de l'offre de solutions<br />

optimisées au sein de la gamme des outils rotatifs<br />

monoblocs de Sandvik Coromant.<br />

<strong>TRAMETAL</strong> #200 Janvier-Février 2019 21


OUTILS<br />

La nouvelle série de fraises CoroMill 316 comporte<br />

aussi une fraise à bout sphérique céramique pour<br />

l'usinage de blisks. Cette solution de profilage est<br />

conçue pour les opérations de semi-finition<br />

HORN ET W&F WERKZEUGTECHNIK UNISSENT<br />

LEURS FORCES<br />

Horn France profitera de cet événement d'importance<br />

pour annoncer son partenariat avec l'entreprise<br />

W&F Werkzeugtechnik, dont l'objectif est de<br />

proposer aux clients une solution complète, de la<br />

broche jusqu'à l'arête de coupe de l'outil. Industrie<br />

Lyon 2019 sera également l'opportunité de présenter<br />

aux industriels français la dernière innovation Horn<br />

pour le fraisage des rainures.<br />

De la broche jusqu'à l'arête de coupe de l'outil :<br />

proposer une solution complète aux clients est<br />

l'objectif de la nouvelle coopération. L'intérêt porte<br />

en l'occurrence sur l'équipement de tours à poupée<br />

mobile présentant un système de changement<br />

rapide.<br />

« La coopération nous permet de combler la lacune<br />

entre l'arête de coupe et la machine. Nous pouvons<br />

ainsi réagir rapidement aux demandes des clients<br />

et optimiser leurs processus d'usinage », dit le dirigeant<br />

de Paul Horn Gmbh, Lothar Horn. Disposant<br />

de sites à l'étranger et de partenaires commerciaux<br />

dans plus de 70 pays, Horn se charge de la distribution<br />

internationale des solutions d'outillage W&F<br />

issues de Großbettlingen.<br />

Les responsables de Horn et de W&F<br />

Werkzeugtechnik ont décidé officiellement de<br />

sceller la coopération à l'automne. S'agissant des<br />

équipements spéciaux, la collaboration existe<br />

cependant depuis plusieurs années déjà. Horn a<br />

donné suite aux demandes de clients de W&F par<br />

des travaux d'études et la fabrication de plaquettes<br />

de coupe spéciales.<br />

interne. Un catalogue Horn spécialement créé<br />

pour le secteur du tournage longitudinal à poupée<br />

mobile est disponible depuis novembre 2018.<br />

Le premier développement commun des deux<br />

entreprises est le tourbillonnage JET. Le tourbillonneur<br />

à refroidissement interne offre un argument<br />

clé de vente dans le procédé de tourbillonnage. Le<br />

tourbillonnage à alimentation en liquide réfrigérant<br />

directement au niveau du bord de coupe se traduit<br />

par des surfaces d'une qualité de finition supérieure.<br />

Il offre une meilleure efficacité d'arrosage pour<br />

évacuer les copeaux et accroît la durée d'utilisation<br />

des arêtes de coupe de l'outil. Les partenaires ont<br />

officiellement présenté le système d'outils comprenant<br />

le groupe de tourbillonnage W&F et la tête<br />

de tourbillonnage Horn lors du salon AMB 2018 de<br />

Stuttgart.<br />

« Nos réalisations et nos innovations sont le fruit<br />

d'acteurs de terrain au service d'acteurs de terrain. »<br />

C'est une maxime inscrite dans la philosophie de<br />

l'entreprise W&F Werkzeugtechnik. L'entreprise a<br />

été fondée à Gingen en 1991. Deux ans plus tard,<br />

le déménagement vers Reichenbach an der Fils<br />

a suivi pour des raisons de capacité. Après des<br />

années fructueuses et les développements novateurs<br />

de solutions d'outillage, l'entreprise s'implante<br />

à Großbettlingen, son siège actuel. Employant<br />

35 collaborateurs, W&F fabrique des dispositifs<br />

de serrage, des systèmes d'outils modulaires, des<br />

solutions d'outillage dédiées au tournage longitudinal<br />

à poupée fixe et à poupée mobile ainsi que<br />

des groupes de tourbillonnage de filets.<br />

« Nous nous réjouissons de la coopération encore<br />

plus étroite à l'avenir. A l'image de nos solutions de<br />

serrage, les produits de Horn sont synonymes d'une<br />

haute qualité », explique Mirko Flam, le dirigeant de<br />

la société W&F Werkzeugtechnik. Les deux entreprises<br />

entretiennent de bonnes relations de longue<br />

date avec les fabricants de machines. Les synergies<br />

dynamisent davantage encore la coopération.<br />

La coopération procure également de nombreux<br />

avantages au secteur de l'équipement d'origine<br />

de machines. Elle offre la possibilité de proposer<br />

« Tout d'un même fournisseur » aux clients. Du fait<br />

de l'expérience acquise par les deux partenaires, de<br />

nouvelles solutions et des optimisations peuvent<br />

être rapidement mises au point. Pour lancer la<br />

coopération, l'accent est mis sur les systèmes de<br />

serrage rapide, destinés aux tours à poupée mobile<br />

et aux groupes de tourbillonnage à refroidissement<br />

22 Janvier-Février 2019 <strong>TRAMETAL</strong> #200


DES OUTILS RÉGLABLES POUR LE FRAISAGE DES<br />

RAINURES<br />

HORN France présentera aux visiteurs du salon<br />

la nouvelle fraise innovante à disque qui offre une<br />

possibilité de réglage de différentes largeurs de<br />

rainures. Pour l'utilisateur, FINI l'utilisation d'une<br />

solution à cassette et le réglage fastidieux de la<br />

largeur de rainure. Le corps de fraise offre ainsi<br />

une caractéristique unique et réduit les coûts<br />

inhérents au porte-outils.<br />

Le réglage s'effectue de manière conviviale à<br />

l'aide de la douille de réglage centrale. La largeur<br />

de rainure souhaitée peut ainsi être ajustée, en<br />

toute simplicité, sur un dispositif de préréglage.<br />

Le respect des cotes, la stabilité et la sécurité<br />

de process sont garantis, dans la mesure où le<br />

disque est bien réglé et le couple de serrage bien<br />

respecté.<br />

Horn propose deux variantes de corps de base :<br />

La première variante possède un diamètre de<br />

coupe de 100 mm et est équipée de plaquettes de<br />

coupe réversibles de type 406. Les 14 plaquettes<br />

de coupe offrent sept dents de coupe effectives.<br />

La largeur de coupe est comprise entre 9,6 et<br />

12,9 mm. La profondeur de fraisage de cette<br />

variante est de 20 mm.<br />

La deuxième variante est équipée de 12 plaquettes<br />

de coupe de type 409 et possède un diamètre<br />

de coupe de 125 mm. Sur ce type, la largeur de<br />

coupe avec sept dents de coupe effectives est<br />

comprise entre 12,9 et 18,8 mm. La profondeur de<br />

fraisage maximale est de 32,5 mm.<br />

Pour les plaquettes de coupe réversibles, Horn<br />

mise sur les types 406 et 409 éprouvés par la<br />

pratique. Elles bénéficient d'un affûtage de<br />

précision et permettent d'atteindre des qualités<br />

de surface élevées au niveau du fond de la gorge<br />

et des flancs. Les angles de dégagement et axial<br />

positifs assurent une coupe sans effort. L'arête<br />

de coupe secondaire intégrée à la plaquette de<br />

coupe vissée, génère des surfaces de très haute<br />

qualité. Un chanfrein supplémentaire assure un<br />

angle d'attaque stable ainsi qu'une opération de<br />

fraisage particulièrement régulière.<br />

SÉRIE VFX : NOUVELLE NUANCE MP9130 POUR<br />

LES ALLIAGES DE TITANE<br />

La réputation de MITSUBISHI MATERIALS<br />

en matière de fraisage des alliages de titane a<br />

pris de l’ampleur depuis la<br />

commercialisation des<br />

séries de fraises VFX 5<br />

et 6. Cette conception<br />

originale allie un corps<br />

de fraise robuste de<br />

forte raideur et un arrosage<br />

performant à la<br />

géométrie unique des<br />

plaquettes en forme de<br />

V. Ces caractéristiques<br />

permettent d’atteindre<br />

un débit de copeaux<br />

de 500 cm 3 /min<br />

maximum dans des<br />

applications réelles,<br />

tout en préservant<br />

une durée de vie<br />

acceptable pour l’outil.<br />

NOUVELLE NUANCE DE PLAQUETTE<br />

La série VFX dispose désormais d’une nouvelle<br />

nuance, MP9130, pour gagner encore en performance<br />

et en fiabilité. La nuance MP9130 bénéficie<br />

d’un substrat en carbure super-fin à ténacité<br />

améliorée pour accroître sa robustesse, ce qui<br />

prolonge la durée de vie de l’outil. La technologie<br />

utilisant un revêtement de type AlTiCrN<br />

multicouches assure une résistance optimale à<br />

la chaleur et à l’usure. Ce revêtement offre une<br />

OUTILS<br />

<strong>TRAMETAL</strong> #200 Janvier-Février 2019 23


excellente résistance à l’écaillage et un très faible<br />

coefficient de friction pour une excellente résistance<br />

au collage et un fraisage des alliages de<br />

titane réussi.<br />

GAMME<br />

Les fraises VFX5 existent du Ø40 au Ø80 mm,<br />

les fraises VFX6 sont disponibles du Ø63 au<br />

Ø100 mm.<br />

OUTILS<br />

La géométrie de la plaquette<br />

comporte une arête multirayons<br />

pour assurer une coupe douce<br />

et régulière comme une fraise en<br />

carbure monobloc, afin d’assurer<br />

un état de surface supérieur à la<br />

normale. Une telle performance<br />

de coupe demande une fixation<br />

robuste des plaquettes. Le modèle<br />

VFX6 est donc doté d’une vis de<br />

plaquette renforcée (TS450) qu’il<br />

est recommandé de serrer à un<br />

couple de 5 Nm pour profiter pleinement<br />

de la forme en double V et<br />

de la large surface de fixation.<br />

ENCORE PLUS DE FORCE POUR LES FORETS<br />

MONOBLOCS EN CARBURE<br />

DORMER PRAMET vient d'étendre son<br />

programme FORCE de forets monoblocs en<br />

carbure avec une gamme spécifiquement<br />

destinée à l'acier inoxydable.<br />

LOGEMENT PLAQUETTE<br />

Les logements de plaquettes ont été conçus avec<br />

une large surface de contact et une forme en V<br />

pour l’appui radial. Ceci assure la bonne reprise<br />

des efforts de coupe et la grande répétabilité du<br />

positionnement des plaquettes.<br />

CORPS DE FRAISE<br />

Les corps de fraises VFX sont fabriqués en acier<br />

42CD4 traité, sélectionné pour sa grande résistance<br />

mécanique, même sous fortes charges<br />

et températures élevées. Les corps disposent<br />

d’un système innovant de trous d’arrosage<br />

internes dotés de buses disponibles en différents<br />

diamètres. Ils peuvent être échangés en<br />

fonction de la pression et du débit d’arrosage<br />

disponibles sur la machine.<br />

Les derniers corps à trois dents conviennent<br />

parfaitement aux applications à grand engagement<br />

radial comme le rainurage grâce aux<br />

poches à copeaux agrandies et optimisées. Les<br />

performance en rainurage peuvent être encore<br />

optimisées en optant pour le brise-copeaux LS.<br />

La gamme de forets Force M permet de maintenir<br />

une haute productivité dans diverses conditions<br />

et sur différentes machines. Elle constitue donc<br />

un choix tout naturel pour l'ingénierie générale et<br />

la sous-traitance. Elle arrive peu de temps après<br />

ses consœurs de Force X conçues, elles, pour<br />

une vaste gamme de matériaux. Tous les forets<br />

du programme Force présentent une géométrie<br />

à affûtage en croix modifié à quatre facettes pour<br />

améliorer l'auto-centrage et la qualité du trou<br />

percé. La formation des copeaux est également<br />

meilleure, ainsi que la résistance générale de<br />

l'outil et la résistance à l'usure.<br />

Les forets Force ont une spécificité : la technologie<br />

de l'âme mince continue (CTW, Continuously<br />

Thinned Web). Elle confère une grande robustesse<br />

à ces forets, tout en réduisant l'effort de<br />

poussée nécessaire pendant le perçage. Associé<br />

à la constance dans la préparation d'arête qui<br />

produit une usure prévisible, la technologie<br />

CTW permet de réaliser des perçages fiables et<br />

constants.<br />

Chaque foret de la gamme Force est fabriqué à<br />

partir de carbure micrograin premium qui leur<br />

confère robustesse et ténacité, pour une<br />

résistance à l'usure et une durée de vie<br />

d'outil supérieures.<br />

L'angle extérieur est robuste pour<br />

accroître la stabilité pendant le perçage<br />

et réduire les forces opposées<br />

pendant la percée en sortie,<br />

dans les applications de<br />

perçages de trous<br />

sécants comme<br />

celles plus générales.<br />

Capables de<br />

24 Janvier-Février 2019 <strong>TRAMETAL</strong> #200


supporter des profondeurs de 3xD (R467) et 5xD<br />

(R463), les forets Force M de 3 à 16 mm sont<br />

dotés de trous d'huile.<br />

C'est un problème qui tourmente les machinistes<br />

depuis le jour où l'inventeur du tour, Henry<br />

Maudslay, a pour la première fois tourné une<br />

pièce d'acier et essayé d'y percer un trou, en ne<br />

faisant qu'aggraver la situation car les métaux<br />

étaient devenus plus durs et plus problématiques<br />

à usiner. Ce n'est plus le cas maintenant.<br />

La dernière arme en date de Kennametal dans la<br />

guerre contre le broutage est de celle qui fera dire<br />

aux machinistes « J'en ai besoin ». Le nouveau<br />

système d'alésage revendique le mécanisme antivibrations<br />

le plus efficace jamais développé par<br />

Kennametal, et offre également un large éventail<br />

de têtes indexables et de diamètres de barres.<br />

OUTILS<br />

BARRE D'ALÉSAGE PRÊTE À L'EMPLOI<br />

KENNAMETAL facilite l'alésage profond : rendezvous<br />

dans n'importe quel atelier d'usinage : vous<br />

avez de fortes chances de l'entendre, ce gémissement<br />

aigü caractéristique d'une opération<br />

d'alésage profond, avec un broutage suffisamment<br />

fort pour que même les moins sensibles<br />

d'entre nous se ruent à la recherche d'une paire<br />

de bouchons d'oreilles.<br />

SECO TOOLS ÉLARGIT SA GAMME DE PLAQUETTES<br />

DE FILETAGE DE PRÉCISION À PROFILS COMPLETS<br />

AVEC LES PROFILS UNJ ET MJ<br />

Seco Tools a lancé 13 nouvelles plaquettes à<br />

profils complets pour profils de filetage UNJ et<br />

MJ. Cette gamme complète est désormais disponible<br />

pour les applications internes et externes<br />

correspondantes. Ces plaquettes présentent des<br />

profils avec une tolérance extrêmement stricte<br />

pour générer des filets d'une précision améliorée<br />

dans les aciers inoxydables et les alliages de<br />

titane et à base de nickel.<br />

En plus de bénéficier de tolérances de profil<br />

strictes, elles augmentent la durée de vie de<br />

l'outil. Les constructeurs aéronautiques peuvent<br />

apprécier tout particulièrement la manière dont<br />

les nouvelles plaquettes stimulent la cohérence<br />

des process et la précision des profils. Ces<br />

constructeurs peuvent également faire leur choix<br />

parmi une grande gamme de plaquettes de<br />

filetage Seco. Pour augmenter la fragmentation<br />

des copeaux et éviter ainsi le ralentissement<br />

de la production, les nouvelles plaquettes sont<br />

<strong>TRAMETAL</strong> #200 Janvier-Février 2019 25


OUTILS<br />

associées aux porte-outils Seco dotés de la<br />

technologie d'arrosage haute pression Jetstream<br />

Tooling ® . Ces porte-outils délivrent un jet de fluide<br />

de refroidissement concentré haute pression<br />

dans la position optimale directement à proximité<br />

de l'arête de coupe. Ce qui offre la capacité de<br />

guider/diriger les copeaux dans des directions<br />

spécifiques à l'écart de la zone de coupe.<br />

Jetstream Tooling ® peut briser les copeaux de<br />

filetage tenaces lors de l'usinage de pièces<br />

en titane et autres matériaux similaires, ce qui<br />

permet d'augmenter la durée de vie de l'outil.<br />

Lors du filetage de l'acier et de l'acier inoxydable,<br />

le contrôle amélioré des copeauwx permet une<br />

augmentation des vitesses de coupe de 30 % à<br />

60 %, sans compromettre la qualité de l’état de<br />

surface des filets.<br />

durée de vie inutilement réduite de l'outil. En veillant<br />

à ce que la force de rétraction reste à un niveau<br />

correct, comme indiqué dans la notice d'utilisation<br />

de la machine-outil, il est possible d'améliorer de<br />

manière fiable les performances de coupe. « Grâce<br />

à Dyna Force, la mesure régulière de la force de<br />

rétention est facile et précise, tout en réduisant de<br />

manière préventive le risque de détérioration de la<br />

machine ou de mauvaise qualité d'usinage<br />

résultant d'une force trop faible », a<br />

déclaré Christian Spicher, responsable<br />

des ventes et du marketing chez Big<br />

Kaiser.<br />

Pour les applications externes et internes, les<br />

profils de filetage UNJ sont associés à des filets<br />

en pouce tandis que les profils de filetage MJ fournissent<br />

les versions métriques correspondantes.<br />

DYNA FORCE DE BIG KAISER SIMPLIFIE LA<br />

MESURE PRÉCISE DE LA FORCE DE RÉTRACTION<br />

DES BROCHES DE MACHINES-OUTILS<br />

Des inspections régulières garantissent des résultats<br />

d'usinage de qualité constante et évitent les<br />

dommages. BIG KAISER présente Dyna Force, un<br />

dispositif d'essai pour déterminer la force de retrait<br />

des broches des machines-outils. La force de traction<br />

d'une broche de machine-outil est critique et<br />

doit être vérifiée régulièrement car des problèmes<br />

potentiels peuvent causer de sérieux dommages à<br />

la machine.<br />

Des mesures régulières permettront de détecter de<br />

manière fiable, en temps utile, une force de rétention<br />

insuffisante du mécanisme de serrage de la broche.<br />

Ce défaut peut entraîner une réduction de la rigidité<br />

et des vibrations indésirables, une perte de qualité<br />

d'usinage et un mauvais état de surface, ainsi qu'une<br />

Le Dyna Force est compact et léger. Il comprend<br />

un affichage numérique facile à lire, un câble et un<br />

boîtier de rangement robuste. Dyna Force est disponible<br />

pour les cônes 30, 40 et 50, avec un affichage<br />

numérique standard pour toutes les tailles de cônes.<br />

Il est également entièrement compatible avec les<br />

broches BIG-PLUS. Big Kaiser est convaincu que<br />

l'interaction harmonieuse de tous les composants<br />

est décisive pour des résultats d'usinage de haute<br />

qualité. Les clients sont donc encouragés à utiliser<br />

les outils d'inspection précis de l'entreprise, qui<br />

permettent d'éviter les dommages de manière<br />

fiable et d'améliorer considérablement la sécurité<br />

des processus lorsqu'ils sont utilisés régulièrement<br />

pour inspecter les machines-outils.<br />

PROGRÈS DANS L'USINAGE DE PIÈCES<br />

ALUMINIUM À PAROIS MINCES<br />

La fraise à surfacer M5F90 de SANDVIK<br />

COROMANT apporte des gains importants aux<br />

fabricants de pièces pour l'automobile. Sandvik<br />

Coromant lance un modèle de fraise à surfacer<br />

déposé, M5F90, qui est conçu pour l'usinage<br />

de pièces en aluminium à parois minces dans<br />

le secteur automobile sans<br />

bavures, rayures ni<br />

écaillage. La fraise<br />

deux-en-un M5F90<br />

est un concept<br />

novateur qui permet<br />

d'effectuer l'ébauche<br />

et la finition en une<br />

seule opération et<br />

autorise des stratégies<br />

d'usinage plus rapides<br />

et efficaces.<br />

26 Janvier-Février 2019 <strong>TRAMETAL</strong> #200


Les corps de fraise M5F90 sont disponibles en<br />

diamètres de 25-80 mm (0.98-3.15 pouces) ; ils<br />

sont équipés de plaquettes PCD brasées fabriquées<br />

par de nouveaux procédés de production<br />

qui ne nécessitent aucun réglage et supportent<br />

des avances élevées sans apparition de vibrations.<br />

Pour les utilisateurs, ceci se traduit par<br />

d'importants gains potentiels de temps et<br />

d'argent. En outre, l'angle de coupe, la forme des<br />

plaquettes, la préparation d'arête et les conditions<br />

de coupe qui peuvent être appliquées<br />

permettent de produire des pièces exemptes<br />

de rayures, bavures ou écailles. Mais surtout,<br />

les opérations d'ébauche et de finition peuvent<br />

être effectuées par le même outil, et cela représente<br />

une économie significative sur les coûts<br />

de stockage de l'outillage. Pour l'ébauche, l'outil<br />

fonctionne comme une fraise d'ébauche conventionnelle<br />

; les arêtes d'ébauche sont positionnées<br />

sur un même diamètre à une même hauteur. La<br />

fraise M5F90 autorise des profondeurs de coupe<br />

jusqu'à 4 mm (0.157 pouce). Pour la finition, l'outil<br />

est équipé d’arêtes de coupe étagées sur le plan<br />

radial et axial. Cette configuration garantit l'absence<br />

de bavures et d'excellents états de surface<br />

sur les pièces en aluminium de<br />

faible épaisseur ; le pas fin<br />

évite les vibrations. « La fraise<br />

offre une grande flexibilité<br />

pour l'ébauche et la finition.<br />

Elle peut être utilisée à différents<br />

endroits des pièces et<br />

permet d'économiser du temps<br />

sur les changements d'outils »,<br />

explique Emmanuel David,<br />

responsable produits pour<br />

l'automobile chez Sandvik<br />

Coromant. « De plus, les<br />

performances de M5F90 sont<br />

fiables et sûres. La durée de<br />

vie est nettement meilleure<br />

que celle des fraises conventionnelles.<br />

Cet outil est aussi<br />

avantageux du point de vue<br />

de l'environnement car il ne<br />

nécessite qu'un arrosage<br />

limité », ajoute Philippe<br />

André, ingénieur applications<br />

pour l'automobile.<br />

Le FX Linear offre un excellent<br />

rapport qualité-prix et une large<br />

gamme d'options pour augmenter<br />

la productivité et la précision.<br />

Cette année, il sera équipé du<br />

nouveau robot AR300, une solution<br />

d'automatisation à faible coût.<br />

Visitez ANCA chez AFF’TECH<br />

sur le stand CD20-D2.<br />

OUTILS<br />

Bien que cet outil soit conçu pour les opérations<br />

de fraisage de pièces minces en aluminium<br />

comme des carters de boîtes de vitesses et des<br />

boîtiers, M5F90 supporte aussi les grands engagements<br />

et trouve des applications dans tout le<br />

secteur automobile. M5F90 complète l'offre de<br />

Sandvik Coromant pour les pièces en aluminium<br />

dans l'automobile aux côtés de M5B90, M5C90,<br />

CoroMill ® Century/590, M5Q90 et M5R90.<br />

www.anca.com<br />

par Dominique Dubois<br />

d.dubois.trametal@gmail.com<br />

<strong>TRAMETAL</strong> #200 Janvier-Février 2019 27


LUBRIFIANTS<br />

DES LUBRIFIANTS ET DES<br />

FLUIDES DE COUPE SUR<br />

GLOBAL INDUSTRIE<br />

BARDAHL LABO PRO ÉQUIPE LES INDUSTRIELS<br />

AVEC 2 LUBRIFIANTS SUR-MESURE<br />

Depuis 60 ans, la société BARDAHL développe<br />

et conçoit des produits de haute qualité pour<br />

les industriels. Sa gamme de lubrifiants dédiée<br />

ne fait pas exception à ces produits créés surmesure<br />

pour répondre aux problématiques des<br />

professionnels !<br />

Les problèmes liés à l'entretien du matériel type<br />

« chaînes » sont connus des industriels. Mais<br />

allier respect de l'environnement et lubrifiant<br />

n'est pas toujours chose aisée. Avec son lubrifiant<br />

Spécial Chaîne Bio, la société Bardahl a<br />

réussi ce pari.<br />

Formulé à 77 % de matières biodégradables<br />

selon la norme OECD 301 C, ce lubrifiant surmesure<br />

répondra aux critères des problématiques<br />

environnementales sans perdre de son<br />

efficacité. S'appliquant sur tous types de chaînes<br />

de transfert, ce lubrifiant présente une perte par<br />

évaporation ainsi qu'une formation de résidus<br />

très faible et s'utilise dans des environnements<br />

allant de -15°C à +220°C.<br />

Toujours à destination des industriels, Bardahl<br />

Industrie étoffe sa gamme avec un nouveau lubrifiant,<br />

le Powell. S'employant dans de nombreux<br />

domaines industriels, ce produit nouvellement<br />

né de l'expertise de Bardahl Industrie augmente<br />

la durée de vie et diminue les bruits de fonctionnement<br />

de différentes machineries.<br />

En apportant une lubrification propre, le Powell<br />

permettra d'éviter le grippage lié aux pressions<br />

de fonctionnement et pourra s'utiliser dans des<br />

domaines comme le textile ou l'imprimerie mais<br />

aussi en milieu poussiéreux type cimenterie,<br />

cartonnerie ou carrières. Autre avantage, ce<br />

produit ne craint pas le gel et résiste aux hautes<br />

températures (+120°C).<br />

AMÉLIORER LES CONDITIONS DE TRAVAIL AVEC UN<br />

IMPACT HSE LIMITÉ<br />

Fort de son expérience, CONDAT continue à<br />

renforcer son offre « verte » pour l'Industrie et<br />

propose toujours plus de lubrifiants à la chimie<br />

responsable.<br />

L'objectif de l'entreprise est de développer des lubrifiants<br />

pour le marché du travail des métaux avec une<br />

approche forte d'éco-conception.<br />

La formulation de ces lubrifiants s'inscrit dans une<br />

démarche d'anticipation des réglementations HSE tout<br />

en intégrant les contraintes liées aux évolutions techniques<br />

des marchés.<br />

Le défi : usiner de nouveaux matériaux haute performance,<br />

tout en gagnant en productivité et avec des<br />

conditions toujours plus exigeantes (arrosage Haute<br />

Pression, vitesse de coupe élevée…). Ces évolutions<br />

industrielles nécessitent une veille technologique<br />

constante pour la formulation de nouvelles technologies<br />

d'huiles solubles et d'huiles entières d'usinage.<br />

L'exploration de nouvelles Matières Premières est ainsi<br />

une priorité pour Condat qui présentera ses derniers<br />

développements au mois de mars, sur le salon GLOBAL<br />

INDUSTRIE à Lyon.<br />

28 Janvier-Février 2019 <strong>TRAMETAL</strong> #200


pétrolière), elles réduisent fortement la formation de<br />

brouillards lors des opérations d'usinage et génèrent<br />

des économies par la baisse de consommation.<br />

Par ailleurs, l'environnement de travail dans les ateliers<br />

est très nettement amélioré (fumées, odeurs, sols glissants,<br />

irritations cutanées…).<br />

Les gains sur la durée de vie des outils coupants sont<br />

aussi au rendez-vous permettant à chaque industriel<br />

d'améliorer sa productivité en répondant ainsi aux différentes<br />

contraintes techniques (décolletage, fraisage,<br />

taraudage, forage, rectification…).<br />

LUBRIFIANTS<br />

Fortement plébiscitée sur les marchés aéronautique,<br />

médical ou du luxe, la gamme NEAT GREEN amène de<br />

nombreux bénéfices :<br />

Hygiène et Sécurité :<br />

- Respect des dernières recommandations de l'INRS<br />

(R451-BaP).<br />

POLYBIO 650 ABF : FLUIDE DE COUPE SANS AMINE<br />

Les problèmes récurrents de dermatoses engendrent de<br />

nombreuses perturbations chez les industriels. Condat<br />

propose un fluide de coupe soluble haute performance,<br />

sans amine avec un impact HSE réduit, POLYBIO 650<br />

ABF.<br />

Grâce à sa formulation spécifique exempte d'amines et<br />

avec un pH faible, les risques d'irritations cutanées pour<br />

les opérateurs sont considérablement diminués.<br />

POLYBIO 650 ABF est particulièrement dédié à l'usinage<br />

des alliages d'aluminium notamment la série<br />

40000 additivée en silicium. Son haut pouvoir lubrifiant<br />

et sa mouillabilité réduisent considérablement la<br />

dégradation des plaquettes, fraises, forets par usure ou<br />

échauffement.<br />

- Pas d'étiquetage de danger pour la santé même à des<br />

viscosités faibles (< 20,5 cSt).<br />

- Très faible perte par évaporation améliorant les conditions<br />

de travail.<br />

Performances :<br />

- Stabilité du film lubrifiant même sous de fortes<br />

contraintes.<br />

- Grand pouvoir refroidissant et lubrifiant améliorant la<br />

durée de vie des outils.<br />

Cela se traduit par une amélioration des états de surface<br />

ainsi qu'une diminution des budgets « outils coupants ».<br />

Enfin, la possibilité de travailler à des concentrations<br />

plus faibles apporte un gain supplémentaire en réduisant<br />

la consommation de lubrifiant.<br />

Atouts principaux :<br />

- Sans amine, sans bore, impact HSE faible.<br />

- Compatibilité matières et amélioration des états de<br />

surface.<br />

NEAT GREEN : Huiles entières à base d'esters<br />

d'origines renouvelables<br />

Formulées à base d'esters d'origines renouvelables,<br />

les huiles NEAT GREEN démontrent d'excellentes<br />

propriétés de réfrigération, d'onctuosité et de mouillabilité.<br />

Moins volatiles que les huiles minérales (base<br />

PY INDUSTRIE, LES SOMMETS DE LA PRODUCTI-<br />

VITÉ AVEC UNE FILTRATION AIR ET FLUIDE<br />

Situé dans la banlieue de Pau, l'usine de production<br />

de PY Industrie offre une démonstration saisissante<br />

d'une optimisation de la productivité en rectification<br />

<strong>TRAMETAL</strong> #200 Janvier-Février 2019 29


LUBRIFIANTS<br />

d'outils coupants pour l'usinage, aux limites de ce qui<br />

est possible. Entre la matière à usiner et la machine,<br />

tout est possible, à condition de créer un environnement<br />

idéal. Grâce à un équipement spécifique avec filtration<br />

air et fluide, l'installation Technifiltre garantit un process<br />

stabilisé.<br />

EN VIRTUOSE DE LA PRODUCTIVITÉ<br />

Soulever le capot et contempler ce qui fait la pureté<br />

d'une belle mécanique est un peu la même sensation<br />

que pourrait ressentir un spécialiste de l'usinage en<br />

découvrant l'ouvrage de René Marquesine le PDG.<br />

Organisés dans une logique globale, puis déclinés avec<br />

une rigueur extrême dans ces détails, les principes de<br />

la productivité maximum font de cet atelier robotisé<br />

d'affûtage un référentiel de performance.<br />

« L'affûtage n'est plus une fin en soi si l'on ambitionne<br />

un objectif autre que celui de simple prestataire à<br />

la demande », explique le fondateur de cette entité<br />

atypique. A l'écoute des clients, il a trouvé son créneau<br />

et imaginé une structure novatrice. Aujourd'hui, son<br />

métier consiste à développer des solutions outils qui<br />

soient créatives pour aller au-delà des référentiels de<br />

performance communément atteints dans les applications<br />

grande série.<br />

Dans le contexte d'une production continue 24h/24,<br />

l'arrosage haute pression des machines robotisées<br />

nécessite l'adjonction d'une station de traitement des<br />

fluides de coupe. Pour des raisons d'efficacité autant<br />

que d'encombrement disponible, une installation de<br />

filtration de grande capacité sert de base commune à<br />

l'alimentation d'un groupe de 3 cellules d'affûtage.<br />

Elle se compose de deux unités de centrifugation pour<br />

l'élimination de boues solides suivies d'un système de<br />

filtration de marque STA et d'une cuve de stabilisation<br />

réfrigérée (24°) de 2 000 L. Ainsi, le lubrifiant est parfaitement<br />

régénéré. Il conserve ses propriétés d'origine<br />

et permet de maintenir une température constante au<br />

process.<br />

Spécialiste de l'usinage, la cellule Recherche et<br />

Développement de PY élabore l'outil idéal et les paramètres<br />

d'utilisation permettant d'optimiser les process<br />

d'usinages et réaliser des gains pour chaque contexte de<br />

production client. Ces plaquettes spéciales en carbure,<br />

céramique ou diamant, disposent de géométries spécifiques<br />

et propres à chaque type de pièces.<br />

UN ATELIER TOURNÉ VERS L'IDÉAL DE PRODUCTION<br />

Même avec des machines spécialisées, la diversité<br />

des productions et des matières à rectifier constitue<br />

un ensemble de paramètres assez complexes à traiter.<br />

L'usinage de carbure de tungstène favorise le colmatage<br />

des filtres et la dispersion de particules de cobalt.<br />

La santé des personnes, tout comme le vieillissement<br />

des équipements sont des risques qu'il faut savoir<br />

prévenir. C'est pourquoi les dirigeants ont fait le choix<br />

de machines disposant d'une chambre de travail hermétique<br />

avec un système d'aspiration de brouillard ICARUS<br />

LOSMA préconisé et installé par Technifiltre.<br />

Tous les paramètres d'usinage sont figés au meilleur<br />

niveau de leur performance en qualité et productivité.<br />

Les conditions d'une parfaite répétabilité des opérations<br />

sont réunies pour éviter toute dérive de qualité de la<br />

première à la dernière plaquette d'une série spécifique<br />

au client.<br />

Cette installation mise en route au début de l'année 2018<br />

est le fruit d'une collaboration étroite entre PY Industrie<br />

qui connaissait précisément ses besoins et Technifiltre<br />

pour l'étude de capacité, le choix des équipements et<br />

l'installation sur mesure.<br />

Les résultats sont à la hauteur des attentes de René<br />

Marquesine : « La qualité d'un outil dépend principalement<br />

de la qualité de son affûtage. Autant dire que<br />

la qualité de rectification atteint son plus haut niveau<br />

lorsque les paramètres de coupe sont optimisés grâce<br />

à une stratégie d'arrosage adaptée et un lubrifiant de<br />

grande qualité. Outre la géométrie spécifique à chaque<br />

outil ou plaquette, l'état de surface est le critère fondamental<br />

pour favoriser la pénétration de la matière, la<br />

qualité, la productivité et la longévité d'une arête de<br />

coupe ».<br />

30 Janvier-Février 2019 <strong>TRAMETAL</strong> #200


LES VÉRITABLES ENJEUX D'UNE ATMOSPHÈRE<br />

ASSAINIE<br />

Dans cette usine la densité d'équipements de<br />

production est probablement l'une des plus importantes<br />

au niveau national. 15 machines travaillant à<br />

l'huile entière sauf dans le cas de l'usinage diamant.<br />

Elles évoluent dans un environnement sain et sur un<br />

sol sec et propre.<br />

Depuis l'intervention de Technifiltre, la qualité de<br />

l'air est régulée sans perte d'énergie « Les machines<br />

d’affûtages sont comme neuves » nous explique le<br />

PDG qui nous présente un modèle rutilant de 10 ans<br />

d'âge. « En fait, nous confie-t-il, grâce aux puissants<br />

systèmes d'aspiration, il n'y a pas de brouillard d'huile<br />

qui s'échappe à l'ouverture des machines. L'huile<br />

entière, filtrée en continue, offre une excellente<br />

protection à l'intérieur de la machine. Avec cette solution,<br />

nous diminuons nos risques d'arrêts machine<br />

et faisons de grandes économies de maintenance ».<br />

Formé à l'école du leader européen de la filtration<br />

air, le constructeur italien Losma, le dirigeant de<br />

Technifiltre, Christian Strippoli préconise le plus<br />

souvent d'installer un système d'aspiration individuel<br />

pour toutes les machines disposant d'un arrosage<br />

à haute pression, ou à forte dispersion du lubrifiant<br />

dans le cas précis de la rectification.<br />

« Il faut protéger les personnels des brouillards d'huile<br />

et particules volatiles. Ils nuisent potentiellement à leur<br />

santé soit par l'inhalation de substances toxiques soit au<br />

contact de l'épiderme. En faisant cela, nous protégeons<br />

tous les équipements situés dans l'atelier comme les<br />

équipements de contrôle, les systèmes de positionnement<br />

restent propres ».<br />

Dans le cas de l'affûtage à l'huile entière, il est important<br />

de se rappeler que l'on oppose un outil meule à un matériau<br />

de très grande résistance comme le carbure. Cette<br />

confrontation produit beaucoup de chaleur sur une huile<br />

dont le point d'éclair est relativement bas (80°). Il faut<br />

donc maîtriser ce risque en agissant tant par l'aspiration<br />

de brouillard hautement inflammable que par la réfrigération<br />

du lubrifiant.<br />

Les machines sont équipées de modèles Icarus<br />

offrant une capacité d'aspiration/filtration à trois<br />

niveaux de 1 000 m 3 /h : élimination des particules,<br />

recyclage des brouillards d'huile, filtration absolue.<br />

LUBRIFIANTS<br />

Partagez l’excellence<br />

9 es Trophées<br />

de la Performance<br />

Lorsque le lubrifiant réfrigérant<br />

devient un outil liquide.<br />

Blaser Swisslube France<br />

Tél: 04 77 10 14 90 france@blaser.com<br />

L’actualité des trophées sur<br />

www.ebook-blaser.fr<br />

Mercredi 6 mars<br />

blaser.com<br />

<strong>TRAMETAL</strong> #200 Janvier-Février 2019 31


LUBRIFIANTS<br />

Cette dernière a pour vocation de garantir, grâce à un<br />

rendement supérieur à 99.95 %, les qualités sanitaires<br />

d'un rejet à l'air libre. Les machines fonctionnant à l'huile<br />

entière disposent également d'une filtration électrostatique<br />

dont la mission est d'empêcher les risques de<br />

colmatage.<br />

Ces dispositifs d'aspiration individuelle d'air viennent<br />

en remplacement d'une installation de traitement d'air<br />

centralisée à la fois bruyante et surtout énergivore. Pour<br />

garantir règlementairement un niveau sanitaire suffisant,<br />

cette dernière devait assurer le renouvellement complet<br />

de l'air dans l'atelier toutes les 20 minutes. Cet échange<br />

continu d'air avec l'extérieur créait un non sens énergétique.<br />

L'hiver, l'air chaud était expulsé à l'extérieur. L'été la<br />

chaleur aspirée à l'extérieur contribuait à alourdir l'atmosphère<br />

de travail.<br />

CRC INDUSTRIES PROPOSE UN DÉGRAISSANT<br />

PUISSANT À SÉCHAGE RAPIDE POUR TOUTES LES<br />

INDUSTRIES<br />

Le Dégraissant à Séchage Rapide KF de CRC<br />

Industries est un nettoyant industriel puissant à<br />

évaporation rapide qui sèche en quelques secondes<br />

et ne laisse aucun résidu. Sa formule est stable, non<br />

corrosive, elle ne tache pas et surtout est exempte<br />

de 1.1.1 trichloréthane ou d'autres solvants chlorés.<br />

NETTOYAGE DE PIÈCES AU CO 2<br />

: DFD DÉMÉNAGE EN<br />

AUVERGNE ET S'AGRANDIT<br />

DFD, l'entreprise du nettoyage de pièces au CO 2<br />

supercritique,<br />

née en 2012 en Savoie, s'est installée en novembre<br />

dernier à Clermont-Ferrant après sa levée de fonds cet été<br />

auprès de JEREMIE Innovation 2 (conseillé par Sofimac<br />

Régions). Un atelier de 1 400 m² accueille aujourd'hui sa<br />

machine d'essais ainsi que ses lignes de production. Ce<br />

déménagement s'accompagne aussi de recrutements en<br />

personnel d'études et de fabrication.<br />

Cette étape importante permet à DFD de continuer à<br />

déployer dans de bonnes conditions, son procédé de<br />

nettoyage sans eau ni solvant, comme une alternative,<br />

conforme aux REACH, plus compétitive aux procédés de<br />

lavage traditionnels pour le secteur médical (lessiviels,<br />

alcool modifié, éther, …), notamment pour le lavage final<br />

de dispositifs médicaux mais aussi pour le nettoyage de<br />

pièces de marchés exigeants (horlogerie, aéronautique,<br />

mécanique de pointe …) ou la préparation de pièces aux<br />

traitements de surface. Son procédé de lavage durable<br />

utilise le dioxyde de carbone liquéfié et fonctionne à<br />

basses températures sous pression (entre 35 et 50°C et<br />

entre 100 et 300 Bar).<br />

Le produit est donc compatible avec la plupart des<br />

matières plastiques, même sensibles comme le<br />

polystyrène, le polycarbonate ou l’ABS ainsi qu’avec<br />

les revêtements en élastomères et en caoutchouc.<br />

CRC Industries a choisi de le décliner en plusieurs<br />

conditionnements, aérosols de 650 ml<br />

et 500 ml, bidons de 5 L et 20 L et fût<br />

de 200 L pour faciliter son usage. Il est<br />

également proposé sous la marque européenne<br />

CRC et sous l’appellation Fast<br />

Dry Degreaser.<br />

La formulation spécifique du Dégraissant<br />

à Séchage Rapide agit aussi bien<br />

sur les graisses et sur les huiles que<br />

sur les lubrifiants de tous types, les<br />

goudrons et les adhésifs pour dissoudre<br />

et nettoyer toutes les salissures et les<br />

poussières des équipements machine.<br />

Il assure également un nettoyage efficace<br />

des agents décontaminants. En<br />

outre, en libérant les mécanismes, il<br />

améliore leurs performances.<br />

Il bénéficie également d’un pistolet applicateur,<br />

unique en France sur ce type de<br />

produit, qui ajoute une action mécanique<br />

supplémentaire et accélère le nettoyage.<br />

Le propulseur de l’aérosol est du gaz<br />

carbonique ininflammable, ce qui permet<br />

son remplissage avec 95 % de produit<br />

actif.<br />

Le traitement au CO 2<br />

supercritique est compatible avec<br />

tous les matériaux (métaux et la plupart des polymères), il<br />

évite tout risque d'oxydation ou de séchage sur les pièces.<br />

Pour le médical, il présente des propriétés bactéricides<br />

qui diminuent le bioburden jusqu'à un facteur 20 sur les<br />

pièces. Ce traitement présente aussi l'avantage, pour<br />

ces marchés, de diminuer le temps de lavage car il peut<br />

remplacer en une opération de l'ordre de 60 minutes,<br />

plusieurs étapes de nettoyage lessiviel. Le temps de<br />

stérilisation après un traitement au CO 2<br />

supercritique est<br />

également diminué.<br />

Son utilisation « presse-bouton » rend la machine facile<br />

à utiliser, aussi bien en salle-blanche que dans un atelier,<br />

et sans risque pour l'environnement. DFD exposera, en<br />

mars prochain, l'une de ses dernières machines au Salon<br />

Industrie de Lyon 2019, il y avait obtenu en 2017 le Trophée<br />

de l'innovation Eco-Efficacité.<br />

par Dominique Dubois<br />

d.dubois.trametal@gmail.com<br />

32 Janvier-Février 2019 <strong>TRAMETAL</strong> #200


PARTENAIRES POUR<br />

RATIONNALISER<br />

TÉMOIGNAGES<br />

FIGEAC AÉRO rationnalise l’usinage avec les fraises Mitsubishi Materials pour mieux<br />

accompagner sa croissance<br />

aîtriser n’est pas simple. Et Figeac Aéro le<br />

sait plus que quiconque. Pour maintenir un<br />

niveau de qualité optimal de ses pièces et<br />

répondre aux montées en cadence, l'entreprise<br />

lotoise a choisi d'équiper ses machines de fraises<br />

Mitsubishi Materials AXD4000 pour l'usinage des<br />

alliages d'aluminium. Cet outil a entièrement répondu<br />

aux exigences de l'entreprise qui a bénéficié en outre<br />

d'un accompagnement technique du carburier<br />

japonais.<br />

DES CONTRAINTES D’USINAGE LIÉES À UNE<br />

EXPLOSION DE LA DEMANDE<br />

Faire l’acquisition de sociétés aux savoir-faire techniques<br />

et complémentaires, tout en recrutant de nombreuses<br />

compétences en interne ne suffit pas. Pour répondre à<br />

« une explosion de la demande », pour reprendre les mots<br />

de Baptiste Chevalier, responsable Outils coupants de la<br />

BU « Moteurs », il faut adapter en permanence l’outil de<br />

production.<br />

Si la ville de Figeac est peu connue des Français, elle<br />

résonne dans le monde de l’industrie comme une des<br />

rares communes d’à peine 10 000 habitants à abriter<br />

des grands noms de l’aéronautique, à commencer par<br />

Figeac Aéro. Ce fleuron français de l’aéronautique a<br />

suivi les géants du secteur tels qu’Airbus dans leurs<br />

montées en cadence. Et les chiffres sur les perspectives<br />

de croissance listés par Nicolas Geneteaud, responsable<br />

Marketing-Communication & Relation investisseurs<br />

de l’entreprise, parlent d’eux-mêmes : « d’un<br />

chiffre d’affaires de 372 Millions d’euros en mars 2018,<br />

nos objectifs sont d’atteindre 425 Millions en 2019, 520<br />

Millions en 2020 et 650 Millions en 2023 ! ».<br />

Une progression fulgurante au regard des chiffres<br />

de la société lotoise créée par Jean-Claude Maillard<br />

et qui est devenue en trente ans un sous-traitant<br />

de rang 1 pour les avionneurs avec quatorze sites<br />

de production dans le monde. « À mon arrivée en<br />

2000, nous n’étions que 120 salariés à Figeac contre<br />

environ 1 200 aujourd’hui », raconte Jean-Marie Morel,<br />

responsable Outils coupants de la BU « Structure ».<br />

Au total, l’effectif de cette entreprise créée en 1989<br />

atteint aujourd’hui 3 300 salariés dans le monde dont<br />

environ 2 000 en France.<br />

<strong>TRAMETAL</strong> #200 Janvier-Février 2019 33


TÉMOIGNAGES<br />

Rien qu’à Figeac, une dizaine d’ateliers de production<br />

sont sortis de terre ces vingt dernières années ; avec un<br />

seul objectif : assurer la production de pièces et sousensembles<br />

pour les grands programmes tels que l’A350<br />

– fabrication de planchers et de pièces de mâts réacteur<br />

– ou encore le Boeing 787 – fabrication de serrures et<br />

mécanismes de portes,... « Nous travaillons essentiellement<br />

pour des avions de plus de cent places », précise<br />

Baptiste Chevalier.<br />

Outre les sous-ensembles, Figeac Aéro produit des pièces<br />

de structure telles que les longerons – soit des pièces de<br />

plus de 10 mètres de long et des nervures en titane pour<br />

rigidifier les longerons, des cadres, des rails de plancher,<br />

des carters de moteur, des pièces de trains d’atterrissage…<br />

la liste est longue et continue de s’étendre à mesure que<br />

le groupe engendre de nouveaux contrats, comme en<br />

novembre dernier avec MHI Canada Aérospace. Figeac<br />

Aéro produira des pièces et sous-ensembles pour le<br />

programme business jet Global Express de Bombardier.<br />

On l’aura compris, produire des volumes croissants de<br />

pièces usinées en aluminium, en titane et autres métaux<br />

durs implique de tout miser sur l’enlèvement de matière,<br />

tout en répondant à un niveau de qualité optimal.<br />

Une équation difficile à résoudre en production, d’autant<br />

qu’en 2014, l’ancien fournisseur d’outils coupants présentait<br />

des incertitudes quant aux développements de ses<br />

produits. « En somme, nous n’étions pas sûrs que la<br />

technologie des futurs outils coupants serait capable<br />

de suivre celle de nos machines. Il fallait donc trouver<br />

un autre fournisseur ; nous ne pouvions pas prendre ce<br />

risque industriel », résume Jean-Marie Morel.<br />

La priorité pour Figeac Aéro était de se doter d'outils<br />

coupants de pointe, capables de répondre à l'accélération<br />

de la production en intégrant des machines-outils.<br />

Celles-ci étaient désormais plus performantes (la<br />

puissance de broche est passée de 80 à 120 kW).<br />

Les anciennes gammes d'outils coupants étaient<br />

limitées à une vitesse de broche de 22 000 tr/min.<br />

Insuffisant pour Baptiste Chevalier ; « les nouvelles<br />

machines nécessitaient dès lors des outils capables<br />

d'opérer à 33 000 tr./min. De plus, une réflexion a<br />

été menée pour standardiser les outils coupants au<br />

niveau du site de Figeac, de façon à mieux rationnaliser<br />

nos stocks, améliorer la disponibilité des outils<br />

et réduire les coûts ».<br />

Le choix du groupe s’est orienté vers les outils<br />

Mitsubishi Materials. « Il fallait à tout prix que les<br />

outils fonctionnent sur des broches de 120 kW et<br />

sur nos porte-outils, mais aussi que l'entreprise soit<br />

capable de nous accompagner dans nos montées<br />

en production. En plus d’être une entreprise internationale,<br />

Mitsubishi Materials nous a proposé une<br />

solution répondant parfaitement à nos besoins ».<br />

34 Janvier-Février 2019 <strong>TRAMETAL</strong> #200


UN OUTIL ADAPTÉ POUR RELEVER LES DÉFIS<br />

D'USINAGE<br />

Le coeur de métier de Figeac Aéro, c'est l'usinage.<br />

Les équipes du groupe, réparties à travers<br />

plusieurs unités de production – l'une dédiée aux<br />

moteurs, une autre à l'aluminium, à la précision,<br />

aux métaux durs etc., savent précisément ce<br />

qu'elles veulent.<br />

En travaillant étroitement avec Laurent Le Méteil,<br />

responsable Business Aéronautique, et Grégory<br />

Lafon, technicien d’applications, tous deux chez<br />

MMC Metal France, elles ont pu tester une fraise<br />

entièrement dédiée à l'usinage à haute vitesse de<br />

pièces en aluminium, l’AXD4000.<br />

évacuation tout en maintenant une rigidité accrue<br />

du corps d'outil. Enfin, et c'est un critère essentiel<br />

pour Figeac Aéro, le choix du diamètre de corps<br />

d’outils disponible de 20 à 125 mm comme le large<br />

éventail de rayons de plaquettes, allant de 0,4 mm<br />

à 5 mm. « Il s'agit d'un outil d'ébauche qui nous<br />

permet de standardiser un volume important<br />

de plaquettes du fait de sa durée de vie élevée,<br />

confirme Jean-Marie Morel. Nous avons pu ainsi<br />

réduire nos stocks et le nombre de références de<br />

plaquettes. Nous ne comptons désormais plus<br />

que deux géométries pour un seul et même outil.<br />

Celui-ci s'adapte autant aux nouvelles broches<br />

qu'aux anciennes ».<br />

Et Baptiste Chevalier d’ajouter : « Nous n'avons<br />

eu qu'à remplacer en lieu et place l'outil coupant ;<br />

l'encombrement initial a bien été respecté par<br />

l'équipe de Mitsubishi Materials. Globalement,<br />

les performances de la fraise AXD4000 nous ont<br />

permis de répondre à la forte hausse des volumes.<br />

Quant aux casses de plaquettes, elles ont fortement<br />

diminué et leur durée de vie s’est accrue<br />

d'environ 25 % ».<br />

TÉMOIGNAGES<br />

Qualifiée pour des vitesses de 35 000 tr/min (et<br />

jusqu’à 10 000 cm 3 /min. de débit copeaux), cette<br />

fraise a spécialement été développée au Japon<br />

en partenariat avec Makino, la marque des deux<br />

puissantes machines nouvellement installées dans<br />

l'atelier.<br />

« Grâce à ce développement commun, nous<br />

sommes parvenus à trouver le meilleur compromis<br />

entre performances, stabilité renforcée et sécurité<br />

de l'outil, précise Grégory Lafon. Deux empreintes<br />

sur le corps d’outil et la plaquette ont été réalisées<br />

pour obtenir un système anti-éjection performant<br />

et un positionnement optimal. Une technologie<br />

permet aussi de réduire au minimum le saut de<br />

dents afin d’améliorer la durée de vie de l'outil et<br />

garantir un excellent état de surface de la pièce. »<br />

Ce ne sont pas les seuls avantages de la fraise<br />

AXD4000. Les angles de ramping sont suffisamment<br />

agressifs pour optimiser les parcours outils<br />

et ainsi bénéficier d’un gain de temps non négligeable<br />

de l’usinage des pièces.<br />

Concernant la géométrie de l’outil, les poches<br />

à copeaux ont été dessinées de manière optimale<br />

afin de faciliter l’éjection du copeau et son<br />

Laurent Le Méteil ajoute que la deuxième phase du<br />

projet a permis à Mitsubishi Materials d'adapter les<br />

tourteaux pour l'ensemble de la gamme d'usinage.<br />

« Nous avons eu le feu vert du Japon pour fournir<br />

des fraises d'autres dimensions. Nous avons créé<br />

des plans spécifiques et adapté nos tolérances<br />

de diamètre d'outils pour les passer sur toutes les<br />

pièces de Figeac Aéro ».<br />

Un bel exemple de coopération qui va bien au-delà<br />

du simple échange client-fournisseur. Une relation<br />

de partenariat qui, dans tous les cas, doit<br />

s'imposer pour mener à bien un projet d'une telle<br />

envergure…<br />

par Mitsubishi Materials<br />

<strong>TRAMETAL</strong> #200 Janvier-Février 2019 35


TÉMOIGNAGES<br />

UNE HUILE À HAUTE<br />

PERFORMANCE POUR<br />

L'AFFÛTAGE ET LA RECTIFICATION<br />

Avec une petite modification du lubrifiant réfrigérant,<br />

il est possible de déclencher un fort<br />

effet de levier sur la productivité et les coûts<br />

des machines. La nouvelle huile haute performance<br />

Blasogrind GTC 7 présentée par Blaser<br />

Swisslube améliore les nombreux paramètres<br />

de qualité et productivité en affûtage et<br />

rectification.<br />

En production, le dégagement de l'air très rapide<br />

garantit un excellent refroidissement et empêche<br />

les microfissures dans l'outil. Sa grande stabilité et<br />

ses performances anti-moussage permettent d'utiliser<br />

des bacs plus petits ce qui limite les équipements<br />

additionnels autour d'une machine standard.<br />

UNE AVANCÉE DANS UN SECTEUR SPÉCIALISÉ<br />

Le haut niveau de raffinage de cette huile Gaz to<br />

Liquid et sa formulation très soignée favorisent<br />

les vitesses d'enlèvement rapides, les opérations<br />

longues de dressage et la qualité de la surface avec<br />

un effet bénéfique sur la qualité d'affûtage.<br />

Pour les fabricants et les affûteurs, elle donne un<br />

avantage qualité et d'usure moindre à la meule<br />

pour la pénétration des matériaux durs comme les<br />

carbures, diamants et revêtements outils.<br />

« Tout a été mis en œuvre pour optimiser la performance<br />

de ce produit. Blasogrind GTC 7 est totalement<br />

transparent et inodore » explique Rico Pollak,<br />

responsable du segment rectification chez Blaser<br />

Swisslube et il ajoute « Cette huile minérale est<br />

parfaite pour rectifier et affûter les outils ainsi que<br />

pour la rectification des profilés et la rectification en<br />

passes profondes. »<br />

36 Janvier-Février 2019 <strong>TRAMETAL</strong> #200


LA PERFORMANCE D'UN OUTIL LIQUIDE<br />

Pour la mise au point de ce produit, les laboratoires<br />

de recherche et le centre technologique d'expérimentation<br />

de Blaser Swisslube ont eu comme<br />

objectif d'influencer des facteurs tels que l'usure,<br />

la capacité de coupe de la meule ainsi que la durée<br />

de vie et la compatibilité du lubrifiant réfrigérant<br />

avec la machine.<br />

TÉMOIGNAGES<br />

Grâce à cette approche complète et au savoir-faire<br />

des professionnels Blaser, l'huile de rectification<br />

devient un outil liquide qui augmente la productivité,<br />

optimise la rentabilité et améliore la qualité<br />

d'usinage. Des points d'éclair élevés, des émissions<br />

d'huile réduites au maximum et l'inhibition de<br />

cobalt sont des conditions essentielles à un travail<br />

sûr et à une utilisation facilitée. Ces points très<br />

importants illustrent les qualités de performance<br />

globale de Blasogrind GTC 7 pour faire progresser<br />

les secteurs très spécialisés de l'affûtage et de la<br />

rectification. Cette nouvelle technologie de lubrifiant,<br />

conçue et validée par les spécialistes Blaser<br />

Swisslube et par de grands fabricants du secteur<br />

outils, sera présentée sur les salons SEPEM Douai,<br />

Global Industrie et Aff'tech.<br />

Le gérant Marc Blaser a souhaité que soit mis<br />

en avant ce produit pour les améliorations qu'il<br />

apporte : « Grâce à ce savoir-faire complet, un<br />

lubrifiant réfrigérant devient une solution adaptée<br />

avec précision aux besoins du partenaire. Ce que<br />

beaucoup ne savent pas : le lubrifiant réfrigérant<br />

influence la performance de chacun des paramètres<br />

de production ».<br />

par Dominique Dubois<br />

d.dubois.trametal@gmail.com<br />

<strong>TRAMETAL</strong> #200 Janvier-Février 2019 37


MESURE ET CONTROLE<br />

METROLOGIE ET<br />

PRECISION ACCESSIBLES<br />

HEXAGON ANNONCE LA COMMERCIALISATION DE<br />

SA NOUVELLE GAMME PHARE ABSOLUTE ARM<br />

La série de bras de mesure portables Absolute Arm a<br />

connu la plus grande refonte depuis près de dix ans<br />

Huit ans après le lancement du premier bras de mesure<br />

ROMER Absolute Arm, la division Manufacturing<br />

Intelligence de Hexagon dévoile aujourd'hui sa<br />

nouvelle gamme Absolute Arm. Les modèles de cet<br />

éventail de bras de mesure portables, l'un des plus<br />

emblématiques au monde, ont fait l'objet d'une redéfinition<br />

complète pour répondre aux besoins actuels<br />

des utilisateurs de systèmes de métrologie. Cette<br />

reconception se concentre ainsi sur une convivialité et<br />

une polyvalence optimisées, sans sacrifier pour autant<br />

la vitesse et la précision.<br />

Le nouveau poignet est également pourvu d'un<br />

écran, qui fournit une vue d'ensemble des résultats<br />

de mesure, permet une commutation de profil et un<br />

calibrage directement au point mesuré, ce qui réduit<br />

l'utilisation de l'ordinateur de commande du bras<br />

de mesure. « Au cours des huit dernières années,<br />

nous avons reçu de nombreux retours positifs et<br />

constructifs de nos clients et nous espérons qu'ils<br />

retrouveront dans cette nouvelle conception tous les<br />

éléments qui leur tenaient à cœur », déclare Anthony<br />

Vianna, chef de produits Absolute Arm. De nombreux<br />

clients nous ont signalé qu'ils devaient effectuer des<br />

mesures dans des espaces de plus en plus réduits,<br />

tels que des cavités ou la partie intérieure de fixations<br />

complexes. Ces réflexions ont été à la base<br />

de ce nouveau développement, qui nous permet<br />

aujourd'hui de commercialiser la configuration de<br />

scanning la plus compacte du marché.<br />

« Nous avons étudié chaque détail de ce bras de<br />

mesure, en analysant la façon dont les clients s'en<br />

servent, dont ils mesurent différentes pièces, dont<br />

ils déplacent l'instrument dans leur entreprise, de<br />

même que la manière dont le bras communique<br />

avec eux et la possibilité de le rendre encore plus<br />

convivial. Et voici le résultat : un nouveau bras de<br />

mesure apportant des améliorations dans tous les<br />

domaines, qu'il s'agisse de la précision, de la vitesse,<br />

de l'efficacité, du poids, de la facilité de maintenance<br />

ou de la polyvalence. »<br />

La conception modulaire du poignet est une caractéristique<br />

inédite du nouvel Absolute Arm. Elle permet<br />

d'enlever complètement le scanner laser RS5 et la<br />

poignée pistolet, en facilitant ainsi les opérations<br />

de palpage dans un espace exigu. Lorsqu'il remet<br />

en place ces éléments pour effectuer des tâches de<br />

scanning, l'utilisateur dispose de poignées de diverses<br />

tailles pour appliquer la configuration parfaite.<br />

Cette nouvelle gamme Absolute Arm présente toutes<br />

les caractéristiques qui avaient déjà contribué au<br />

succès de la génération précédente. Notamment les<br />

codeurs absolus (Absolute Encoders) propriétaires<br />

supprimant les temps de référencement et de mise en<br />

température, les rapports de diagnostic, les poignées<br />

rotatifs à faible friction et le système d'équilibrage<br />

unique en son genre, qui rend les mouvements et les<br />

mesures faciles. La nouvelle génération a également<br />

conservé la capacité de réaliser des mesures à pleine<br />

vitesse sans diminution de la précision.<br />

38 Janvier-Février 2019 <strong>TRAMETAL</strong> #200


Les nouveaux modèles Absolute Arm sont aussi<br />

disponibles en version 6 axes, pour des applications de<br />

palpage spécifiques. Dans cette catégorie de produit,<br />

on trouve aussi le nouvel Absolute Arm Compact, qui a<br />

hérité des attributs de l'ancien ROMER Absolute Arm<br />

Compact, en devenant à son tour le bras de mesure<br />

portable le plus précis au monde, avec une précision<br />

de l'ordre de 6 microns.<br />

Toute la gamme de bras de mesure Absolute Arm se<br />

décline en sept tailles, avec des rayons de mesure de<br />

1,2 à 4,5 mètres, et en trois niveaux de précision. Cela<br />

débouche sur 36 configurations uniques, un bras de<br />

mesure pour chaque application.<br />

En 2015, FARO a révolutionné le marché des MMT<br />

pour les pièces de grandes dimensions en lançant<br />

la très performante solution Super 6DoF TrackArm,<br />

composée du laser de poursuite FARO Laser Tracker<br />

Vantage et du bras de mesure FaroArm ® . Cette solution<br />

complète brevetée permet de mesurer ou de scanner<br />

sur des dizaines de mètres sans perdre en précision<br />

ni rencontrer de problème de ligne de visée. En outre,<br />

plusieurs opérateurs peuvent effectuer des mesures<br />

simultanément. Aujourd'hui, FARO est fier de lancer<br />

le 6Probe, un palpeur portable entièrement intégré<br />

pour les mesures par palpage d'éléments cachés qui<br />

se trouvent dans des endroits difficiles d'accès, en<br />

toute simplicité (https://www.faro.com/fr-fr/produits/<br />

metrologie-industrielle/faro-laser-tracker/).<br />

MESURE ET CONTROLE<br />

FARO ® PRÉSENTE SA NOUVELLE PLATE-FORME<br />

DE LASERS TRACKERS 6DOF<br />

La métrologie 3D haute performance accessible<br />

à tous les secteurs d'activité. FARO, fournisseur<br />

mondial de référence pour les technologies de<br />

mesure et d'imagerie 3D utilisées dans la métrologie<br />

industrielle, la conception de produits, la construction<br />

BIM, la sécurité publique, la médecine légale et<br />

la police scientifique, lance la nouvelle génération<br />

de lasers de poursuite FARO, la gamme Vantage<br />

6DoF avec le 6Probe, un palpeur portatif pour la<br />

mesure par palpage d'éléments dans des zones<br />

difficilement accessibles.<br />

LA RÉFÉRENCE<br />

EN DÉCOUPE JET D’EAU<br />

ULTRA HAUTE PRESSION<br />

CONCEPTION & FABRICATION<br />

EN 9100<br />

BUREAU VERITAS<br />

Certification<br />

LDSA EST LE PIONNIER EUROPÉEN DANS LA CONCEPTION<br />

& LA RÉALISATION DE MACHINES-OUTILS UTILISANT<br />

LA TECHNOLOGIE DE DÉCOUPE JET D’EAU<br />

EN 9001<br />

BUREAU VERITAS<br />

Certification<br />

Nous assurons le meilleur service du marché<br />

en conjuguant proximité des échanges<br />

et réactivité de nos équipes<br />

Retrouvez-nous<br />

à PARIS NORD VILLEPINTE<br />

Du 12 au 14 mars 2019<br />

Hall 5 - Stand N27<br />

Depuis 1989, nous développons des technologies novatrices<br />

> SYSTÈME DE DÉCOUPE EN 3, 4 OU 5 AXES<br />

> JUSQU’À 6200 BAR DE PRESSION<br />

> MULTI-TÊTES DE DÉCOUPE ET MULTI-PONTS<br />

> TOUTES DIMENSIONS DE TABLE<br />

> CONCEPTION DE MACHINES SPÉCIALES<br />

> …<br />

Votre contact<br />

Cyril PERIGOT<br />

Responsable Commercial<br />

<strong>TRAMETAL</strong> #200 Janvier-Février 2019 39


MESURE ET CONTROLE<br />

Le 6Probe vient rejoindre le TrackArm Super 6DoF<br />

pour former la gamme de produits la plus complète<br />

du marché, à un prix imbattable, capable de<br />

répondre à tous les besoins en matière de mesures,<br />

pour les pièces de petites et de grandes dimensions.<br />

Cette nouvelle fonctionnalité est destinée à<br />

un large spectre d'applications de métrologie dans<br />

divers secteurs d'activité, comme l'automobile,<br />

l'aéronautique et l'aérospatiale, la construction,<br />

les équipements lourds et la construction navale.<br />

« Nous défions quiconque de mettre en doute cette<br />

affirmation : la solution globale brevetée que constituent<br />

le FARO Super 6DoF et le 6Probe constitue<br />

la plate-forme de métrologie la plus complète et la<br />

plus polyvalente dont les fabricants ont besoin. Que<br />

vous assembliez ou fabriquiez des pièces de petites<br />

ou de grandes dimensions, qu'elles soient faciles ou<br />

difficiles d'accès, complexes ou simples, cette plateforme<br />

permet de répondre à vos besoins et propose<br />

le meilleur rapport qualité-prix », déclare Simon<br />

Raab, PDG et pionnier des appareils de mesure 3D<br />

portables et polyvalents.<br />

La famille de produits 6DoF FARO Vantage se<br />

compose de deux modèles hautes performances,<br />

le VantageE6 d'une portée de 35 mètres et le<br />

VantageS6 d'une portée de 80 mètres. Ils ont tous<br />

les deux étés testés selon les normes très strictes<br />

de la Commission électrotechnique internationale<br />

(CEI) en matière de résistance aux chocs, vibrations<br />

et conditions de température extrêmes. Ils résistent<br />

à l'eau et à la poussière selon l'indice IP52.<br />

LA PRÉCISION ACCESSIBLE À TOUS<br />

La précision et les mesures dynamiques du 6Probe<br />

reposent sur plus de 30 ans d'expérience de FARO<br />

dans le domaine des solutions de métrologie haut<br />

de gamme, sur des tests internes rigoureux et sur<br />

les retours de professionnels de la métrologie.<br />

Il répond à la très grande majorité des besoins<br />

en mesure 3D de grands volumes. Associée au<br />

Super 6DoF, qui est encore plus précis, la plateforme<br />

Vantage répond maintenant à toutes les<br />

exigences. La nouvelle plate-forme 6DoF hautes<br />

performances, qui intègre le Super 6DoF et le<br />

6Probe, facilitera l'adoption des lasers de poursuite<br />

par tous les secteurs qui pourront ainsi<br />

disposer de la qualité d'un système intégré et<br />

complet.<br />

UNE PRODUCTIVITÉ DE PREMIER RANG<br />

Les deux modèles Vantage disposent de la fonction<br />

ActiveSeek avec un large champ de vision<br />

qui permet aux utilisateurs de se déplacer d'un<br />

endroit à un autre en toute sérénité. Cette fonction<br />

améliore globalement la productivité, les utilisateurs<br />

pouvant commencer les mesures plus rapidement.<br />

De plus, la mesure 3D avancée devient<br />

accessible pour tous.<br />

« Nous fournissons des solutions performantes<br />

pour la mesure à grande échelle depuis longtemps<br />

déjà », déclare Pete Edmonds, vice-président de<br />

la division Métrologie industrielle. « Face à la frustration<br />

des industriels qui trouvent des appareils<br />

aux performances douteuses ou aux prix élevés,<br />

FARO a volontairement décidé de fournir une<br />

solution économique de masse, destinée à des<br />

utilisateurs et des applications qui avaient été<br />

négligés jusqu'à présent. La combinaison de 6DoF,<br />

Super 6DoF et ActiveSeek définit une nouvelle<br />

référence en matière de facilité d'utilisation pour<br />

tous les secteurs. »<br />

EMETTEURS DE TRANSMISSION DE DONNÉES<br />

COMPACTS : U- WAVE FIT ®<br />

Ce nouveau système de transmission sans fil<br />

U-WAVE Fit ® permet de transférer les données<br />

d'un instrument Digimatic (pied à coulisse ou<br />

micromètre) très facilement vers un ordinateur. Les<br />

données sont ensuite rapidement exploitables sur<br />

ordinateur au format Excel ® par exemple.<br />

Les émetteurs sans fil de MITUTOYO U-WAVE Fit ®<br />

ont été spécialement conçus pour se placer sur<br />

la face arrière des pieds à coulisse et des micromètres<br />

permettant ainsi une manipulation aisée de<br />

l'opérateur.<br />

Une simple pression sur la touche DATA transmet<br />

les mesures au récepteur connecté au PC. L'arrivée<br />

des données en provenance de l'instrument<br />

40 Janvier-Février 2019 <strong>TRAMETAL</strong> #200


Digimatic sur l'ordinateur est confirmée par un<br />

signal sonore et une LED. Ces dernières peuvent<br />

être ensuite traitées par exemple sur Excel® ou sur<br />

un logiciel SPC.<br />

La distance de communication pouvant aller jusqu'à<br />

20 mètres (en fonction de l'environnement) offre<br />

une plus grande latitude dans l'organisation de la<br />

salle de contrôle. En cas de conditions de travail<br />

difficiles, le système de transmission sans-fil existe<br />

aussi en protection IP67.<br />

Le principal avantage est la possibilité de connecter<br />

jusqu'à 100 instruments de mesure à un seul récepteur.<br />

Il suffit juste d'installer un récepteur au PC et<br />

ce dernier peut recevoir en simultané les mesures<br />

de 100 instruments possédant une sortie Digimatic.<br />

Il est possible d'utiliser tout instrument doté d'un<br />

port Digimatic, que l'instrument soit récent ou<br />

ancien. Par ailleurs, il est possible d'installer jusqu'à<br />

16 récepteurs au PC grâce à un HUB USB standard.<br />

Dans cette configuration, on peut envisager d'installer<br />

1600 instruments de mesure en simultané.<br />

Le système de transmission de données Mitutoyo<br />

permet ainsi d'interfacer et de mixer facilement tous<br />

les instruments de mesure Digimatic avec sortie de<br />

données en filaire, en transmission sans fil avec les<br />

transmetteurs existants ainsi qu'avec les nouveaux<br />

transmetteurs U-WAVE Fit ® . Le nouvel émetteur<br />

U-WAVE Fit ® s'intègre parfaitement dans la grande<br />

famille U-WAVE ® .<br />

par Dominique Dubois<br />

d.dubois.trametal@gmail.com<br />

MESURE ET CONTROLE<br />

SPÉCIALISTE DU BRIDAGE.<br />

05.03.-08.03.2019<br />

Hall 2, Booth B50<br />

« Un système gagnant sur tous les points »<br />

Avec les systèmes de bridage « Zero-Point » d’AMF, économisez jusqu’à 90 % sur les temps de rééquipement<br />

pour que vos machines travaillent nettement plus longtemps ! Qu’attendez-vous ?<br />

Pour en savoir plus sur nos systèmes « Zero-Point » ou nos solutions d’automatisation,<br />

n’hésitez pas à nous contacter.<br />

ANDREAS MAIER GmbH & Co. KG, Fellbach (Allemagne)<br />

Demandez notre catalogue gratuit !<br />

www.amf.de<br />

AMF_Anzeige_175x125mm_AMB_2019_FR.indd 1 29.01.19 15:16<br />

<strong>TRAMETAL</strong> #200 Janvier-Février 2019 41


INNOVATIONS À FOISON<br />

XAO<br />

DE LA PRÉSENTATION D'UN LANDER POUR LA NASA<br />

AU PARTENARIAT AVEC UNITY EN PASSANT PAR<br />

UN NOUVEAU CONTENEUR POUR LE MONDE DU BTP,<br />

AUTODESK PRÉSENTE SES INNOVATIONS<br />

A l'occasion de son évènement annuel phare « Autodesk<br />

University » qui s'est déroulé à Las Vegas du 12 au<br />

15 novembre 2018, Autodesk a rassemblé tout son<br />

écosystème et la fine fleur de ceux qui conçoivent et<br />

font le monde de demain. Pendant ces 4 jours, plus de<br />

10 000 professionnels de la construction, la fabrication,<br />

l'architecture, l'ingénierie et du média/divertissement se<br />

sont côtoyés. On y a parlé d'impression 3D, de réalité<br />

virtuelle, d'intelligence artificielle, ou encore de conception<br />

générative (generative design).<br />

demande croissante avec une ambition commune : celle<br />

de faire progresser les pratiques industrielles, de construire<br />

mieux, plus intelligemment et de façon plus durable. Zoom<br />

sur des annonces majeures pour un monde meilleur !<br />

DES INNOVATIONS MAJEURES DANS LE SECTEUR DU<br />

DESIGN & MANUFACTURING<br />

Autodesk ouvre la voie au futur de la fabrication, permettant<br />

aux fabricants de répondre aux demandes croissantes<br />

du marché en proposant des produits de meilleure qualité<br />

plus rapidement, à moindre coût et avec moins de gaspillage.<br />

À mesure que les mondes de la conception et de<br />

la fabrication convergent, Autodesk accompagne les<br />

entreprises avec des outils de bureau intégrés, dans le<br />

cloud qui associent tout : de la conception, de l'ingénierie<br />

et de la simulation à la collaboration, la FAO, la fabrication<br />

additive et la gestion en usine. Ainsi, le travail est plus agile<br />

entre les équipes d'ingénierie et permet aux fabricants<br />

de devenir plus compétitifs. Les nouvelles technologies<br />

comme l'impression 3D ou encore la conception générative<br />

y jouent un rôle prépondérant.<br />

Des technologies qui ont déjà fait leurs preuves dans<br />

certains projets et dont on ne pourra plus se passer demain.<br />

Avec une population mondiale qui devrait atteindre les<br />

10 milliards d'habitants d'ici 30 ans dont 75 % dans les<br />

grandes villes, nous devons plus que jamais repenser<br />

fondamentalement notre façon de concevoir et de fabriquer.<br />

Nous devons créer plus, mieux avec moins d'impact<br />

négatif sur le monde. De nouveaux projets, des partenariats<br />

d'envergures ou encore un concours d'excellence ont<br />

ainsi rythmé ces 4 jours. Autodesk a démontré comment<br />

les industries convergent désormais pour répondre à la<br />

A L'OCCASION DE AUTODESK UNIVERSITY 2018,<br />

AUTODESK A DÉVOILÉ<br />

Autodesk s'associe au laboratoire Jet Propulsion<br />

Laboratory de la NASA pour explorer de nouvelles<br />

approches en matière de conception de Lander interplanétaire<br />

Les scientifiques pensent désormais qu'il<br />

est possible de trouver des signes de vie sur Saturne et<br />

Jupiter. Mais ces planètes géantes se trouvent beaucoup<br />

plus loin. Pour y aller, Autodesk et le Laboratoire Jet<br />

Propulsion ont conçu et présenté le 13 novembre à Las<br />

Vegas en avant-première un « Lander interplanétaire » -<br />

peut-être la structure la plus compliquée jamais créée à<br />

l'aide de la conception générative. Pour mener à bien une<br />

telle mission, un Lander interplanétaire doit effectuer des<br />

opérations complexes à des températures très inférieures<br />

à zéro et résister à des niveaux de radiations des milliers<br />

de fois supérieurs à ceux sur Terre. Mais avant tout, il lui<br />

faut emporter assez de carburant pour se rendre où il doit<br />

42 Janvier-Février 2019 <strong>TRAMETAL</strong> #200


aller. Le poids au décollage est un élément crucial quand<br />

on parle de conquête spatiale. Chaque kilogramme en<br />

moins sur la charge structurelle permet d'augmenter la<br />

charge scientifique des capteurs et des instruments qui<br />

permettront de rechercher des signes de vie en dehors<br />

de la Terre.<br />

UN LANDER CONÇU VIA LA « CONCEPTION GÉNÉRATIVE »<br />

La conception générative est une approche relativement<br />

nouvelle de la conception qui utilise l'intelligence artificielle<br />

et le cloud pour générer rapidement un large éventail de<br />

solutions de conception qui répondent à des contraintes<br />

spécifiques définies par les ingénieurs en amont. Cela<br />

permet aux équipes de conception de parcourir un éventail<br />

de conceptions beaucoup plus large tout en restant<br />

liées aux exigences de fabrication et de performances<br />

dictées par l'équipe ou l'environnement. Cette technologie<br />

de conception générative est désormais accessible dans<br />

Fusion 360, la plate-forme de développement de produits<br />

basée sur le cloud d'Autodesk. L'équipe a ainsi pu réduire<br />

de 35 % la masse de la structure externe par rapport à la<br />

conception initiale ! Le choix du design a pu être fait en<br />

2-4 semaines contre 2-4 mois avec une méthode traditionnelle.<br />

Il s'agit de la pièce la plus complexe jamais produite<br />

en conception générative. Grande avancée et surtout<br />

1 ère mondiale, ce projet démontre que nous sommes en<br />

mesure de réaliser des économies de masse à ce niveau<br />

et l'utilisation des technologies innovantes comme la<br />

conception générative ouvrent de nouvelles possibilités<br />

pour l'exploration spatiale nous permettant d'aller encore<br />

plus loin !<br />

Directed Energy Deposition), une forme de fabrication<br />

additive qui permet de produire des composants en<br />

métal plus grands, plus solides et mieux utilisables.<br />

Pour aider à identifier de nouvelles pistes de productivité,<br />

Autodesk a chargé Dodge Data and Analytics de<br />

déterminer les domaines dans lesquels le BTP devrait<br />

se diriger, voire être dirigé, par rapport aux indicateurs<br />

de performance clefs. Après enquête auprès de 200<br />

professionnels du BTP, l'étude a identifié sept grandes<br />

catégories dans lesquelles les entreprises devraient<br />

collecter des données et observer comment leurs<br />

performances évoluent. Ces sept catégories sont :<br />

1/ Les problèmes découverts dans les documents ;<br />

2/ Les demandes d'informations (RFI) ;<br />

3/ Le changement dans les commandes ;<br />

4/ Le calendrier ;<br />

5/ La sécurité / l'inspection ;<br />

6/ La productivité ;<br />

7/ La qualité et la réunion de clôture.<br />

XAO<br />

DES INNOVATIONS MAJEURES DANS LE SECTEUR DU BTP<br />

Les professionnels du BTP et de l'industrie recherchent<br />

des moyens plus efficaces pour concevoir et construire<br />

le monde qui nous entoure. Il y a beaucoup à gagner à<br />

aborder la construction avec un regard « industriel/<br />

fabrication ». Avec une population mondiale estimée à 10<br />

milliards d'habitants dans un peu plus de 30 ans, des effets<br />

croissants du changement climatique, une diminution des<br />

ressources naturelles et une pénurie de main-d'œuvre<br />

qualifiée, il semble presque impossible de répondre au<br />

besoin de construire près de 13 000 bâtiments par jour<br />

d'ici 2050. Ce n'est pas en continuant de faire les choses<br />

ainsi que nous y arriverons. Les architectes et le monde du<br />

BTP se tournent vers le monde industriel pour rendre les<br />

processus de construction plus efficaces, plus reproductibles<br />

et plus connectés.<br />

AUTODESK EMMÈNE LES TECHNOLOGIES DE FABRICA-<br />

TION SUR LE CHANTIER DE CONSTRUCTION DANS UN<br />

CONTENEUR REMPLI DE ROBOTS<br />

Autodesk a créé une « boîte à outils » de fabrication<br />

additive à grande échelle pour le secteur de la<br />

construction en combinant la puissance de deux<br />

robots Panasonic TS-950 à la portabilité d'un conteneur<br />

qui peut être déployé sur un site de construction.<br />

L'entreprise néerlandaise Valk Welding a fourni<br />

les robots pour l'impression 3D métallique (DED ou<br />

Les résultats suggèrent qu'en adoptant des processus<br />

cohérents (ou reproductibles) pour la gestion de projets<br />

de construction, il est possible de réduire les risques et<br />

de minimiser les problèmes en aval, améliorant ainsi les<br />

performances.<br />

AUTODESK A DÉVOILÉ UNE NOUVELLE VERSION DE SON<br />

LOGICIEL BIM 360<br />

Si l'on entend de plus en plus parler du BIM (Building<br />

Information Modeling) c'est que cette technologie<br />

révolutionne la conception. Basée sur des modèles 3D<br />

offrant aux professionnels de l'architecture, de l'ingénierie<br />

et de la construction (AEC) les informations et les<br />

outils nécessaires pour concevoir, construire et gérer<br />

plus efficacement les bâtiments et les infrastructures.A<br />

l'occasion d'Autodesk University, Autodesk a présenté<br />

une nouvelle version de son logiciel BIM 360. Une<br />

<strong>TRAMETAL</strong> #200 Janvier-Février 2019 43


XAO<br />

plate-forme nouvelle génération capable de centraliser<br />

toutes les données, informations de projet pour toutes<br />

les parties prenantes et d'y intégrer la gestion des<br />

coûts. Cette nouvelle fonctionnalité permet de gérer les<br />

contrats, les budgets et la gestion des modifications<br />

dans la plate-forme BIM 360. Ce module sera proposé<br />

en version préliminaire à disponibilité limitée en<br />

décembre. Les nouvelles fonctionnalités de gestion des<br />

coûts de BIM 360 ajoutent de puissants flux de travail<br />

de gestion du changement et réduisent les risques en<br />

permettant aux équipes de gérer toutes les activités de<br />

construction liées aux coûts dans une seule expérience<br />

logicielle, offrant ainsi une visibilité en temps réel de la<br />

santé financière du projet.<br />

MAIS AUTODESK UNIVERSITY, C'EST AUSSI DES<br />

PROJETS ÉTONNANTS, VENANT DES QUATRE COINS DU<br />

MONDE AVEC LES AEC EXCELLENCE AWARDS.<br />

256 Candidatures reparties dans 3 catégories :<br />

Infrastructure Design, Building Design et Construction<br />

+ 1 nouveauté dans cette édition 2018 : le Prix de l'innovation<br />

de l'année.<br />

Depuis maintenant plus de six ans, Autodesk encourage<br />

l'innovation, la créativité et récompense les projets<br />

mondiaux ayant adopté le BIM connecté, les technologies<br />

et processus émergents tels que la conception<br />

générative et la construction industrialisée...<br />

DES INNOVATIONS MAJEURES DANS LE SECTEUR DES<br />

MÉDIAS ET DU DIVERTISSEMENT<br />

Les technologies de réalité augmentée, virtuelle et en<br />

temps réel peuvent nous aider à modeler notre façon<br />

d'imaginer, de concevoir et de fabriquer - sans parler<br />

de l'expérience - tout ce qui nous entoure : des usines<br />

aux bâtiments, en passant par les voitures, la formation,<br />

l'apprentissage et le divertissement. La réalité virtuelle<br />

présente un fort potentiel de croissance lié au contenu,<br />

qui dépasse celui du matériel.<br />

AUTODESK ET UNITY ÉTENDENT LEUR COLLABORATION<br />

POUR POUVOIR TOUT CONCEVOIR, CRÉER ET EXPÉRI-<br />

MENTER VIRTUELLEMENT<br />

Autodesk et Unity poursuivent leur collaboration et s'associent<br />

pour apporter la visualisation et des expériences<br />

en temps réel à un plus grand nombre d'industries :<br />

automobile ; Architecture, Ingénierie et Construction<br />

et autres clients du Media & Divertissement. Travailler<br />

avec Unity signifie que les concepteurs, les ingénieurs<br />

et les professionnels de la création utilisant un logiciel<br />

Autodesk peuvent rapidement connecter, collaborer,<br />

créer et déployer des expériences immersives en temps<br />

réel à l'aide de leurs données de CAO ou CGI. Cela leur<br />

permet de prendre des décisions plus éclairées sur le<br />

résultat des conceptions, des projets et des productions.<br />

Et comme Unity compte plus de 25 plates-formes<br />

couvrant les mondes de l'AR, de la VR et du mobile, les<br />

projets peuvent être vus et expérimentés sur presque<br />

tous les appareils, de n'importe où.<br />

WORKNC AUTOMATISE LA PRODUCTION D'UN<br />

MOULISTE 24H/24<br />

Un mouliste, spécialisé dans des pièces indispensables<br />

au secteur de l’automobile, affirme que le logiciel WorkNC<br />

leur donne un avantage certain sur leurs concurrents avec<br />

une qualité et une expertise supérieures et des temps<br />

de livraisons plus courts. En tant que Beta testeur de<br />

WorkNC, il considère qu'une des nouvelles fonctionnalités,<br />

lui a permis de réduire les temps d'usinage de plus<br />

de 50 % sur certaines opérations. La société Julien SA,<br />

avec ses 3 sites en France, et deux sites respectivement<br />

en Slovaquie et en Turquie, fabrique des moules pour des<br />

revêtements intérieurs, des garnitures de coffres et de<br />

toits, des éléments d'insonorisation, des pièces moussées<br />

et des isolants thermiques en aluminium et en textile.<br />

Leur production est principalement constituée de pièces<br />

uniques, ou de petites séries de deux à trois moules<br />

pour des pièces moussées. Sergio Couto, Responsable<br />

de programmation au siège social de la société situé au<br />

Creusot, est en charge de la préparation de la fabrication<br />

et de la mise en place des processus de fabrication des<br />

produits. Son département est à l’initiative de toutes les<br />

démarches techniques, communications, suivi, contrôle<br />

nécessaires à la fabrication de l’outillage.<br />

Julien SA produit un petit nombre de moules pour l'industrie<br />

aérospatiale, mais la plupart de ses clients sont de grands<br />

groupes automobiles dont les pièces nécessitent des délais<br />

de production très courts. Sergio Couto explique que, grâce<br />

aux fonctionnalités CAO et FAO de WorkNC, quasiment<br />

rien n'est impossible d'un point de vue technique.Le<br />

logiciel est installé sur sept ordinateurs du réseau de la<br />

société. Il pilote trois machines 5 axes (Breton, Durango et<br />

Rambaudi), ainsi que quatre machines 3+2 axes (Goglio,<br />

FPT, Anayak et Soraluce).<br />

Pour donner une idée du rôle que joue WorkNC dans<br />

leur processus de production, M. Couto explique que ce<br />

processus commence dès que l'équipe de programmation<br />

reçoit une étude du BE avec un ordre de fabrication.<br />

« Nous commençons par l'analyse du fichier CATIA de la<br />

pièce à produire, ce qui nous permet d'isoler ce qui est<br />

précis, pas précis, ce qui est fonctionnel ou non. Grâce<br />

à l'interface CATIA de WorkNC, nous pouvons remonter<br />

l'arbre de construction de CATIA, ce qui est crucial car ces<br />

données sont d'une importance capitale pour notre activité.<br />

WorkNC est une des rares applications à nous permettre<br />

cela. » Puis, ils se concentrent sur le nombre de pièces à<br />

produire, et créent les modèles dans WorkNC, ajoutant<br />

les surépaisseurs et tout autre détail essentiel. « L'étape<br />

suivante consiste à préparer la phase de production et<br />

effectuer les calculs de trajectoires. Nous établissons les<br />

plannings d'usinage et adaptons les parcours WorkNC à<br />

la machine. » Toutefois, Sergio Couto avoue que parfois<br />

il est difficile de prévoir quelle machine sera disponible,<br />

ce qui les oblige à créer des parcours génériques. « Cela<br />

met en évidence l'importance des contextes machines de<br />

WorkNC, car nous sommes souvent confrontés à des changements<br />

de machines de dernières minutes. » La phase<br />

finale se passe dans l'atelier, où la fonction de simulation<br />

de WorkNC valide le process avant l'usinage sur machine.<br />

Il ajoute que WorkNC leur permet d'effectuer des usinages<br />

44 Janvier-Février 2019 <strong>TRAMETAL</strong> #200


sans surveillance. « Cela permet à l'atelier de fonctionner<br />

24/24 h, 7/7 jours . A partir de vendredi midi, il est entièrement<br />

autonome, avec des changements d'outils et des<br />

rotations de tête machine automatiques. Nous ne pourrions<br />

pas le faire sans WorkNC. »<br />

En tant que Beta testeur de WorkNC, la société Julien SA<br />

a utilisé la stratégie Advanced ToolForm avec le parcours<br />

de finition par niveau et les outils tonneaux qui libère les<br />

utilisateurs des contraintes causées par les formes d'outils,<br />

ce qui leur permet de réduire leurs temps d'usinage de plus<br />

de 50 %. Sergio Couto ajoute que les résultats de la technologie<br />

« Advanced Toolform » avec des outils à segments de<br />

cercles, comparés aux méthodes traditionnelles, sont sans<br />

appel. Ils ont permis de réduire les temps d'usinage pour la<br />

finition de 32 à 14 heures. WorkNC est entièrement intégré<br />

à chaque phase de la production : analyse, comparaison,<br />

simulation, usinage et vérification. « Aujourd'hui, nous l'utilisons<br />

également pour transmettre les données à l'atelier,<br />

grâce à WorkNC Viewer. »<br />

En conclusion, il explique comment ils ont initialement<br />

investi dans WorkNC en 1994 et comment il a évolué<br />

depuis : « Dans les années 90, les moulistes commençaient<br />

à recevoir des fichiers provenant de l’Inde et de<br />

la Chine, dans lesquels les rayons et les plans n'étaient<br />

pas conformes à la pièce d'origine, et il n'était plus<br />

possible de programmer avec CATIA. Déjà à l'époque,<br />

WorkNC pouvait générer un parcours rapidement, peu<br />

importe la complexité de la pièce et les surfaces imparfaites.<br />

WorkNC a été développé selon les logiques et les<br />

besoins des opérateurs d'usinage, qui programmaient<br />

directement sur les machines-outils. Nous lui faisons<br />

entièrement confiance dans notre travail quotidien, car il<br />

nous permet de travailler en toute sérénité et d’être réactif<br />

face aux congés, aux absences des employés, aux pannes<br />

machines etc. WorkNC nous permet de nous démarquer<br />

en tant que mouliste. Grâce à la richesse des parcours<br />

proposés, nous pouvons offrir des résultats différents des<br />

autres moulistes (temps, qualité, savoir-faire) et rester en<br />

avance sur nos concurrents. »<br />

XAO<br />

En résumé, pour Sergio Couto, les temps de calculs des<br />

trajectoires ne sont plus un problème grâce à WorkNC.<br />

« Nous fabriquons de grandes pièces (2m x 1.5m) et il est<br />

rare que les temps de calculs dépassent les huit heures<br />

pour toutes les opérations d'ébauche, de finition, de calcul<br />

de restant de matière, de reprise d'usinage des rayons ainsi<br />

que les opérations mécaniques telles que le perçage et l'usinage<br />

des poches. De plus, l'application est ergonomique et<br />

facile d'apprentissage, même pour nos employés qui n'ont<br />

jamais fait de programmation auparavant. » La société a<br />

également investi dans un bras de mesure mobile de la<br />

société parente de Vero Software, Hexagon, afin d'effectuer<br />

des mesures précises à différentes étapes du process de<br />

fabrication. Ils l'utilisent pour prendre des décisions immédiates<br />

de modifier ou de continuer le process dès lors qu’un<br />

doute s’installe, ce qui d'après lui garantit la sécurité, tout<br />

en économisant du temps. « Tout cela nous aide à obtenir<br />

la précision nécessaire pour fabriquer la pièce, et assurer<br />

sa haute qualité. Nous avons besoin d’être très précis sur<br />

la qualité de la pièce, sa découpe afin que celle soit franche<br />

et nette et son aspect final. Ce sont des pièces d’habillage<br />

donc visibles par le consommateur final. »<br />

UTILISATION DE SCANS ARTEC 3D POUR LA RESTAU-<br />

RATION DE VOITURES DE COLLECTION : LORSQUE LE<br />

FUTUR RENCONTRE LE PASSÉ<br />

Comment est-il possible de capturer l'état actuel d'une<br />

voiture de collection très rare et en prendre des mesures<br />

précises afin de la préserver pour la postérité et s'assurer<br />

que des pièces détachées puissent être fabriquées dans<br />

le cas d'un accident ou de dommages ? Passionnée par<br />

tout ce qui concerne les voitures anciennes, Classic-Car.<br />

TV touche une audience plus de 300 000 lecteurs chaque<br />

mois grâce à ses articles, photos et vidéos qui donnent sur<br />

une vue d'ensemble de l'actualité du monde des voitures<br />

de collection.<br />

OBJECTIFS ET AVANTAGES D'UTILISER DES SCANNERS 3D<br />

POUR DES VOITURES ANCIENNES<br />

L'équipe de Classic-Car.TV travaille sur le développement<br />

d'une base de données de modèles de voitures<br />

de collection, dont l'une d'entre elles est un Ford Eifel<br />

1937. Le véhicule a un châssis spécial Gläser et est par<br />

forets carbure monobloc<br />

haute performance<br />

CONÇUS<br />

POUR LE<br />

PERÇAGE DE<br />

L'ACIER<br />

INOXYDABLE<br />

Le programme Force de Dormet Pramet rassemble des forets carbure<br />

monobloc étudiés pour être à la fois performants et économiques.<br />

Ces forets allient productivité et constance des performances dans de<br />

multiples applications, notamment grâce à leur pointe 4 facettes. Les<br />

nouveaux forets Force M sont parfaits pour percer efficacement dans<br />

des matériaux ISO M.<br />

Retrouvez-nous<br />

Hall 2 - Stand D58<br />

www.dormerpramet.com<br />

<strong>TRAMETAL</strong> #200 Janvier-Février 2019 45


XAO<br />

conséquent considéré comme une pièce absolument<br />

unique. Jusqu'à récemment, les voitures de collection<br />

étaient capturées manuellement en utilisant des stencils<br />

: un cadre était placé autour du véhicule et scanné<br />

graphiquement tranche par tranche. Des squelettes<br />

en bois étaient créés à partir des coupes obtenues<br />

pour reproduire la forme du véhicule. Bien que cette<br />

méthode soit assez populaire, elle reste coûteuse et<br />

pas toujours assez précise. Utiliser des scanners Artec<br />

3D pour cette tâche a permis d'économiser du temps<br />

et de l'argent par rapport à la méthode traditionnelle.<br />

Les scans des pièces individuelles sont désormais<br />

utilisés pour la rétro-ingénierie, où les pièces sont<br />

examinées et souvent modifiées pour produire des<br />

pièces de rechange. Ceci est particulièrement important<br />

pour des modèles uniques tels que la Ford, au<br />

cas où ils seraient endommagés. S'il manque le toit<br />

ouvrant de cette voiture, ce dernier peut aujourd'hui<br />

être recréé. De plus, le propriétaire de la voiture<br />

voulait documenter son état aussi précisément que<br />

possible, ce qui incluait de prendre des mesures 3D.<br />

Les données peuvent désormais être utilisées pour<br />

l'impression 3D, et un modèle au ¼ de cette Ford a<br />

déjà été créé.<br />

ARTEC 3D ET MAKERSPACE : UNE COOPÉRATION QUI<br />

DONNE NAISSANCE À DES PROJETS EXCITANTS<br />

La numérisation de la Ford Eifel a été facilitée par<br />

l'atelier de haute technologie MakerSpace, qui est<br />

le centre d'innovation de l'Université Technique de<br />

Munich. L'équipe de Classic-Car.TV est venue dans<br />

l'atelier afin de numériser la Ford avec les scanners,<br />

fournis par Artec 3D. « Notre expertise réside dans<br />

la présentation et les méthodes de restauration de<br />

voitures anciennes, mais aujourd'hui, Les technologies<br />

modernes et en particulier le scan 3D prennent<br />

un rôle de plus en plus important dans notre activité<br />

» déclare Kay Mc Kenneth, éditeur en chef de<br />

Classic-Car.TV<br />

LES SCANNERS 3D DÉLIVRENT DES DONNÉES 3D DE<br />

HAUTE QUALITÉ JUSQU'AU PLUS PETIT DÉTAIL<br />

L'équipe a utilisé les scanners portables Eva et Space<br />

Spider pour recueillir le plus de données possibles sur<br />

la Ford vieille de 80 ans. La carrosserie, l'intérieur, le<br />

cadre en bois et le châssis de la Ford, sur lequel repose<br />

la carrosserie, ont été scannés avec l'Artec Eva. Cela<br />

a permis d'acquérir des mesures numériques précises<br />

et de localiser des contreforts manquants afin de les<br />

fabriquer séparément plus tard. De plus, la voiture de<br />

collection a été désassemblée afin que l'équipe puisse<br />

scanner ses pièces difficiles à atteindre. C'est là que<br />

le Space Spider , un outil idéal pour la numérisation<br />

de détails, est entré en jeu : il a capturé les pièces<br />

individuelles en très haute résolution. « Travailler<br />

avec les scanners Artec 3D est une expérience totalement<br />

nouvelle pour moi et a ouvert tout un monde<br />

de nouvelles possibilités, » a déclaré Kay McKenneth.<br />

« Par le passé, vous deviez mesurer une voiture de<br />

collection avec des gabarits et construire les modèles<br />

appropriés. Ceci pouvait prendre des mois et il y avait<br />

le risque de finir avec des erreurs. A mon avis, un<br />

scanner 3D devrait de nos jours être présent dans tout<br />

garage de voitures anciennes digne de ce nom. »<br />

TRAITEMENT DES SCANS DANS ARTEC STUDIO<br />

Les scans individuels ont été alignés et fusionnés<br />

dans le logiciel de modélisation 3D Artec Studio . Le<br />

scan de la Ford s'est bien déroulé, et les retouches<br />

n'ont dû être appliquées que dans quelques coins et<br />

creux qui étaient trop anguleux pour être capturés. A<br />

la fin du processus, un nuage de points, un modèle<br />

polygonal et une série de données de texture ont été<br />

créés. Le modèle à échelle 1 peut être maintenant<br />

utilisé pour créer des impressions 3D, des matrices<br />

de feuilles métalliques et des pièces détachées. Grâce<br />

aux scanners 3D Artec, ce modèle classique unique a<br />

été préservé pour la postérité, les fans d'automobile et<br />

son propriétaire. « La portée de ce travail est énorme,<br />

et les résultats de scans nous fera certainement<br />

économiser des mois de travail, » a déclaré Kay, qui, à<br />

la fin du mois d'août 2017, a présenté le modèle original<br />

avec le slogan « le Futur rencontre le Passé », à l'exposition<br />

Concorso Competizione Sportivo à Munich.<br />

« Avec MakerSpace et Artec 3D, nous travaillons sur<br />

différents cas avec lesquels nous pouvons montrer<br />

comment les méthodes de haute technologie peuvent<br />

être intégrées dans la restauration professionnelle<br />

traditionnelle, » a déclaré Kay. « Cela commence avec<br />

la reconstruction de pièces et continue avec la réalisation<br />

de moules et la capture de la forme de véhicules<br />

complets afin de pouvoir recréer le véhicule en cas de<br />

dommages. Ceci est très important, surtout pour les<br />

véhicules rares. »<br />

DÉMONSTRATION TECHNIQUE DU LOGICIEL<br />

HYPERMILL® D'OPEN MIND<br />

USINAGE D'UN PANIER DE BASKET AVEC LA TECHNOLOGIE<br />

5 AXES<br />

Après avoir présenté d'impressionnantes pièces telles<br />

qu'une chaussure à talon ou encore un casque de moto<br />

enduro, les développeurs d'Open Mind ont encore mis au<br />

point une démonstration technique incroyable cette année.<br />

À voir un panier de basket taillé dans la masse. Cette pièce<br />

démontre de manière spectaculaire le potentiel de l'innovante<br />

technologie 5 axes hyperMILL ® . Le panier de basket<br />

46 Janvier-Février 2019 <strong>TRAMETAL</strong> #200


a été usiné sur un centre d'usinage 5 axes GROB G350 à<br />

l'aide, notamment, d'une fraise tonneau conique OSG. Un<br />

outil de coupe de 320 mm de long a fraisé un panier de<br />

basket de 565 gr à partir d'un bloc d'aluminium de 80 kg<br />

- 99,3 % de la matière a été enlevée. L'application montre<br />

les performances exceptionnelles d'hyperMILL ® dans<br />

le domaine de l'usinage simultané 5 axes complexe - y<br />

compris le fraisage de poches profondes et l'usinage de<br />

surfaces ondulées. Le contrôle de collision exceptionnel a<br />

permis de réaliser des contours extrêmement étroits avec<br />

une longue fraise - en traversant le « filet » d'un bout à<br />

l'autre. Les zones externes ont été usinées avec hyper-<br />

MILL ® MAXX Machining en utilisant le procédé d'ébauche<br />

par décalage de formes 5 axes.<br />

M. Laurent Poullain, Dirigeant de la société M2GN<br />

accompagné de son épouse qui est également la<br />

responsable de la comptabilité et des ressources<br />

humaines.<br />

A leur décharge les premières pièces étaient complexes,<br />

elles exigeaient des usinages en 4 et 5 axes simultanés.<br />

Pour ce projet, la société Usiprog, intégrateur Esprit, nous<br />

a bien accompagnés. Au bout de 6 mois toute l'équipe<br />

formée était autonome et à l'aise dans l'utilisation du logiciel<br />

ESPRIT.<br />

XAO<br />

Aujourd'hui quelle est l'utilisation du logiciel dans votre<br />

atelier ?<br />

L.P : Après l'achat de la machine NTX, nous avons décidé<br />

d'acheter deux autres licences, une pour le tournage 5<br />

axes et une pour l'électro-érosion et de mettre à jour la<br />

licence sur le tour NTX.<br />

AVEC ESPRIT, M2GN DÉVELOPPE DE NOUVELLES<br />

MÉTHODES D'USINAGE<br />

La société M2GN fondée en 1986, a été rachetée en 2005<br />

par Laurent Poullain, suite au départ en retraite de son<br />

dirigeant. A son origine, l'entreprise était spécialisée dans<br />

la pièce unitaire pour le domaine de la machine spéciale.<br />

M. Poullain, gérant actuel, a souhaité faire évoluer cette<br />

société, en investissant dans un parc machine plus<br />

récent, un bâtiment neuf, plus grand et plus fonctionnel.<br />

Aujourd'hui M2GN est spécialisée dans l'usinage de<br />

précision et est composée de 16 personnes. Son activité<br />

est divisée en quatre secteurs : 30 % pour l'aéronautique,<br />

35 % pour l'emballage, 25 % pour l’agro-alimentaire et<br />

10 % pour la construction mécanique. La pièce unitaire<br />

représente 50 % de son chiffre d'affaire, le reste étant de la<br />

petite et moyenne série essentiellement pour le domaine<br />

de l'aéronautique.<br />

Comment avez-vous fait l'acquisition du logiciel<br />

Esprit ?<br />

Etes-vous satisfait de la solution Esprit ?<br />

L.P : Oui, aujourd'hui ce qui me conforte dans mon choix,<br />

c'est que même les régleurs les plus réticents au départ,<br />

utilisent maintenant Esprit tous les jours. Ça leur permet<br />

REDENT 400<br />

À partir d’un diamètre de 30 mm l’affûteuse<br />

automatique REDENT 400 effectue l’affûtage<br />

et le chanfreinage sur les scies circulaires HSS<br />

et carbure monobloc en un seul serrage –<br />

rapidement, facilement et en toute sécurité.<br />

Laurent Poullain : Le choix d'un nouveau logiciel de FAO<br />

s'est posé en 2015 lorsque j'ai voulu faire évoluer l'équipe<br />

de tourneurs, qui travaillait depuis l'origine en conversationnel<br />

(sur du Mazatrol de Mazak ou du Mapps de Mori<br />

Seiki). Au même moment nous avons fait l'achat d'un tour<br />

5 axes bi-broches NTX de DMG MORI qui était équipé du<br />

logiciel Esprit avec l'ensemble des modules.<br />

Comment s'est passée l'intégration au sein de<br />

l'atelier ?<br />

L.P : Pour certains régleurs la prise en main a été un peu<br />

longue et pour d'autres cela s'est fait plus rapidement.<br />

ALESA Maschinen AG<br />

5707 Seengen, Suisse<br />

info@alesa.com<br />

www.alesa.com<br />

<strong>TRAMETAL</strong> #200 Janvier-Février 2019 47


et 2 fraiseuses numériques et le dernier pôle étant dédié<br />

à l'électro-érosion à fil essentiellement avec des machines<br />

Fanuc. ESPRIT permet de piloter tout un atelier avec la<br />

même interface et de passer facilement d'une machine à<br />

une autre.<br />

M2GN est spécialisée dans la pièce unitaire, à forte<br />

valeur ajoutée, qu'est-ce que cela signifie ?<br />

XAO<br />

Brian Orcier, utilisateur ESPRIT depuis 2 ans, est<br />

en charge de la programmation, du réglage et de la<br />

fabrication de pièces sur la machine NTX 1000 et en<br />

électro-érosion à fil sur machines Fanuc.<br />

d'exploiter au mieux leur machine pour la production de<br />

pièces de plus en plus complexes sans aide extérieure. Ils y<br />

trouvent un confort, un risque d'erreur minimisé, une autonomie<br />

dans leur travail avec la récupération des fichiers<br />

3D, la reconnaissance automatique des formes, etc.<br />

Quels sont pour vous les 3 avantages principaux<br />

d'Esprit ?<br />

L.P : Afin de garantir la bonne exécution de nos pièces, nous<br />

misons quotidiennement sur la qualité en instaurant un<br />

contrôle à 100% de toutes les pièces qui sortent de l'atelier.<br />

Pour ce faire, nous sommes équipés de moyens de contrôle<br />

traditionnels associés à des équipements spécifiques de<br />

la marque Mitutoyo. La solution FAO ESPRIT et l'expertise<br />

de l'intégrateur Usiprog permettent à la société M2GN de<br />

satisfaire leurs clients pour des demandes très spécifiques<br />

et de conquérir de nouveaux marchés.<br />

Pièce de sous-ensemble pour la réalisation de machine<br />

spéciale destinée au secteur de l'emballage. Cette pièce<br />

est programmée avec Esprit et usinée en 4 axes sur une<br />

machine Mazak Integrex I200S.<br />

Brian Orcier (Responsable programmation) : Ce qui<br />

nous a marqué, c'est sa facilité d'utilisation, sa flexibilité :<br />

à savoir que pour un type d'opération, on peut appliquer<br />

plusieurs stratégies d'usinage et cela en quelques clics,<br />

ainsi que la fiabilité des post-processeurs qui s'adaptent à<br />

chaque machine. Esprit nous donne une nouvelle méthode<br />

pour appréhender et fabriquer les pièces.<br />

L'ensemble de l'équipe M2GN, Distributeur Usiprog<br />

représenté par F. Pardo.<br />

Envisagez-vous d'étendre l'utilisation d'ESPRIT au sein<br />

de l'atelier ?<br />

L.P : A ce jour, nous réfléchissons à l'achat d'un centre<br />

d'usinage 5 axes qui permettrait également d'utiliser Esprit<br />

dans notre troisième atelier et de standardiser la FAO afin<br />

d'être encore plus efficace et polyvalent.<br />

Vous dites que M2GN dispose d'un vaste parc machine,<br />

comment Esprit vous aide à piloter l'ensemble de ces<br />

machines ?<br />

L.P : M2GN dispose d'un parc avec des machines récentes<br />

et de marques différentes, divisé en trois parties : un pôle<br />

tournage constitué de 5 tours et de deux centres multitâches,<br />

un pôle fraisage composé de 4 centres d'usinage<br />

ADVANCED TOOLFORM DE WORK NCET OUTILS À<br />

SEGMENTS DE CERCLE : PRODUCTIVITÉ ACCRUE<br />

Le parcours de finition parallèle de WorkNC FAO basé sur<br />

la technologie " Advanced Toolform ", entièrement développée<br />

par la branche Production Software d’Hexagon<br />

Manufacturing Intelligence, offre à ses utilisateurs une<br />

amélioration de la qualité de surface, des temps d'usinage<br />

réduits et des outils préservés. Aujourd'hui, la<br />

combinaison de la technologie " Advanced Toolform "<br />

avec les outils à segments de cercle (dont les outils<br />

tonneaux) confère à ses utilisateurs jusqu'à 70 % de<br />

réduction des temps d'usinage et une augmentation de<br />

20 % de la durée de vie des outils.<br />

EN QUOI CONSISTE CETTE TECHNOLOGIE ?<br />

Cette technologie s'appuie sur un principe simple : plus<br />

le rayon utile d'un outil est grand, moins le nombre de<br />

passes nécessaires à l'obtention d'un Ra est important.<br />

Les carburiers ont donc proposé des géométries<br />

d'outils avec de grands rayons sur la partie latérale.<br />

Vero Software a développé les algorithmes permettant<br />

d'exploiter ces nouvelles possibilités. La rigidité de la<br />

48 Janvier-Février 2019 <strong>TRAMETAL</strong> #200


identique. Il n'est donc plus nécessaire de multiplier les<br />

opérations. Les temps de finitions ? (ou demi-finitions)<br />

y trouvent un autre gisement de gains.<br />

XAO<br />

géométrie outils, souvent associée à des qualités de<br />

revêtements, offre des vitesses de coupes extrêmement<br />

rapides. Combinés à des gammes revisitées et dans<br />

certains cas à un nombre réduit d'outils utilisés, les<br />

temps de cycle de finition peuvent être réduits jusqu'à<br />

70 %. Grâce à leur géométrie plus rigide et en réduisant<br />

les temps d'usinage pour une qualité de surface<br />

équivalente, la durée de vie des outils se trouve ainsi<br />

naturellement prolongée.<br />

DIVERSITÉ DE PROFILS GÉRÉE - DES OUTIL STANDARD<br />

AUX OUTILS DE FORMES CONVEXES ET CONCAVES<br />

Les fabricants d'outils ne se sont pas contentés de<br />

proposer des outils dotés d'un seul grand rayon latéral.<br />

Ils ont lancé sur le marché un nombre important de<br />

combinaisons de rayons sur un même outil ; appelé<br />

outils à segments de cercles, les plus connus étant<br />

les outils tonneaux ! Ainsi, quelle que soit la zone de<br />

l'outil en contact avec la pièce, le rayon en contact est<br />

optimum et les besoins en nombre de passes sont<br />

diminués de manière significative. Vero Software gère<br />

toutes les géométries d'outils sans aucune limite, grâce<br />

à sa technologie « Advanced Toolform ».<br />

DIMINUTION DES COÛTS OUTILS<br />

Grâce aux avantages des options de la technologie<br />

« Advanced ToolForm » de Vero Software, le nombre<br />

de stratégies à réaliser est réduit. Ceci devient possible<br />

en exploitant les différentes zones coupantes de ces<br />

nouveaux outils capables d'usiner toutes les topologies<br />

d'une même pièce. La diminution du nombre d'outils à<br />

utiliser associée à une durée de vie prolongée réduit<br />

de manière significative les coûts liés à ce poste.<br />

STRATÉGIES MODIFIÉES<br />

La disponibilité sur le marché de ces nouveaux outils<br />

amène à revisiter les stratégies d'usinage. Cette nouvelle<br />

génération d'outils est capable d'usiner les murs et<br />

les fonds des pièces (zones avec des grands galbes<br />

comme les capots de voiture par exemple) beaucoup<br />

plus rapidement pour une qualité de surface définie<br />

Ici un comparatif d'usinage sur un outillage de moule.<br />

La même pièce a été réalisée en utilisant une stratégie<br />

traditionnelle puis à l'aide de la technologie Advanced<br />

Toolform et des outils tonneaux.<br />

Les résultats sont sans appel : 50 % de réduction du<br />

temps d'usinage avec une augmentation de 20 % de<br />

durée de vie de l'outil.<br />

par Dominique Dubois<br />

d.dubois.trametal@gmail.com<br />

<strong>TRAMETAL</strong> #200 Janvier-Février 2019 49


INDEX<br />

RÉPERTOIRE DES ANNONCEURS<br />

SOCIETE<br />

PAGE<br />

3D PRINT LYON<br />

Face Sommaire<br />

AFF'TECH 17<br />

ALESA MASCHINEN AG 47<br />

ANCA CNC Machines 27<br />

ANDREAS MAIER 41<br />

BLASER SWISSLUBE 31<br />

DELTA MACHINES<br />

Cavalier<br />

DORMER PRAMET 45<br />

EMUGE FRANKEN 37<br />

GLOBAL INDUSTRIE<br />

2 e de couverture<br />

JEC World 19<br />

KORLOY EUROPE GmbH 25<br />

LDSA 39<br />

RESTOS DU CŒUR 15<br />

YAMAZAKI MAZAK<br />

4 e de couverture<br />

Toutes nos publicités aux formats pleine page et demi page vous permettent d’accéder<br />

aux communications digitales complémentaires de nos annonceurs. Téléchargez l’App<br />

Manufacturing + puis photographiez la publicité concernée.<br />

LISTE DES SOCIÉTÉS CITÉES DANS CE NUMÉRO<br />

SOCIETEPAGE<br />

3D SYSTEMS 13 & 14<br />

AFFTECH 16<br />

ARTEC 3D 45 & 46<br />

AUTODESK 42 & 43<br />

BARDAHL 28<br />

BIG KAISER 26<br />

BLASER SWISSLUBE 36 & 37<br />

CETIM 12<br />

CONDAT 28<br />

CRC INDUSTRIES 32<br />

DFD 32<br />

DMG MORI 16<br />

DORMER PRAMET 24<br />

DP TECHNOLOGY 47 & 48<br />

ECOLE DES MINES 12<br />

ENISE 12<br />

FARO 39<br />

FIGEAC AERO 33 à 35<br />

SOCIETEPAGE<br />

GLOBAL INDUSTRIE 18 à 20<br />

HEXAGON 38<br />

HEXAGON PRODUCTION SOFTWARE 43 & 48 & 49<br />

HORN 22 & 23<br />

JEC WORLD 17<br />

KENNAMETAL 25<br />

LUPPIAM 12<br />

MICROLIGHT 3D 12<br />

MITSUBISHI MATERIALS 23 & 33 à 35<br />

MITUTOYO 40<br />

NUM 11<br />

OPEN MIND 46 & 47<br />

PY INDUSTRIES 29 à 31<br />

SANDVIK COROMANT 21 à 26<br />

SECO TOOLS 25<br />

TECHNIFILTRE 30<br />

TT GROUP 11<br />

W&F 22<br />

50 Janvier-Février 2019 <strong>TRAMETAL</strong> #200


REVUE TECHNIQUE DU TRAVAIL DES MÉTAUX<br />

Retrouvez dès sa parution<br />

l’édition numérique<br />

de votre magazine sur iPad et PC<br />

N° 200 Janvier-Février 2019 15 €<br />

ISSN 1266 - 8753<br />

REVUE TECHNIQUE DU TRAVAIL DES MÉTAUX<br />

NUMÉRO<br />

ANNIVERSAIRE<br />

200<br />

Votre abonnement numérique :<br />

1 an pour 89 € TTC<br />

pour plus de renseignements,<br />

connectez-vous sur :<br />

www.trametal.com<br />

rubrique abonnement<br />

REVUE TECHNIQUE DU TRAVAIL DES MÉTAUX<br />

BULLETIN D’ABONNEMENT<br />

A remplir et retourner accompagné de votre réglement à :<br />

CiMax • Services abonnements<br />

12 place G. Pompidou • 93167 Noisy le Grand Cedex<br />

Tél. : 01 45 92 98 98 • Fax : 01 49 32 10 74 • a.dossantos@cimaxonline.fr<br />

N° 198 • Octobre 2018 • 15 €<br />

ISSN 1266 - 8753<br />

REVUE TECHNIQUE DU TRAVAIL DES MÉTAUX<br />

N° 199 • Novembre-Décembre 2018 • 15 €<br />

®<br />

SPÉCIAL<br />

FORMNEXT<br />

& IMTS<br />

SPÉCIAL<br />

MICRONORA<br />

7 numéros 1 hors-série<br />

20<br />

e-newsletters<br />

ISSN 1266 - 8753<br />

ISSN 1266 - 8753<br />

REVUE TECHNIQUE DU TRAVAIL DES MÉTAUX<br />

1 x D<br />

3 x D<br />

REVUE TECHNIQUE DU TRAVAIL DES MÉTAUX<br />

5 x D<br />

8 x D<br />

N° 200 Janvier-Février 2019 15 €<br />

NUMÉRO<br />

ANNIVERSAIRE<br />

200<br />

FORETS<br />

• Ø 0,1 à 3,00 mm par 0,01<br />

• Géométrie flex-step,<br />

• 100% sur stock,<br />

• Revêtement Hard’X,<br />

• Emballage unitaire haute protection !<br />

n° TVA intracommunautaire : FR23393002035<br />

®<br />

1 an, 125 € TTC pour la France (dont TVA 2,10 incluse)<br />

200 € pour l’étranger<br />

Société : ............................................................................................................................................<br />

Adresse : .............................................................................................................................................<br />

................................................................................................................................................................<br />

Code postal : ............................ Ville : ................................................................................................<br />

Pays : .......................................... APE/Secteur d’activités : ....................................................................<br />

Téléphone : ........................................................... Fax : ...........................................................<br />

eMail (pour recevoir les newsletter) : ..........................................................@.........................................<br />

Nom : .................................................................. Prénom : ...................................................................<br />

Fonction : ................................................................................................................................................


05/08 MARS 2019<br />

STAND 2G72

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!