Views
3 years ago

IFTM Daily 2018 - Day 2 Edition

  • Text
  • Iftm
  • Resa
  • Avis
  • Tourism
  • Voyages
  • Tourisme
  • Airbnb
  • Salle
  • September
  • Uber
  • Www.cleverdis.com

8 TRADE TALK PAROLES DE

8 TRADE TALK PAROLES DE PROFESSIONNELS © Alexandre Nestora 61% OF TRAVEL AGENTS INTERVIEWED REPORTED CONFIDENCE IN THE FUTURE 61 % DES AGENTS DE VOYAGES INTERROGÉS ONT DÉCLARÉ AVOIR CONFIANCE EN L’AVENIR Jean-Pierre Mas President, Les Entreprises du Voyage Président, Les Entreprises du Voyage Travel agencies are back in 2017 According to the barometer of Entreprise du Voyage, cumulative departures between January and December 2017 were up 3% while business volume was up 2%. Only the average basket was down 1.5%. As for cumulative bookings, they were up 7% in 2017, representing a growing business volume of 8.5%. These good figures are reflected at the agency level since, according to the annual interactive Raba Barometer, 61% of travel agents interviewed reported confidence in the future against 25% in 2016. A Yougov survey published in November 2017 reveals that while the French are massively flocking to the Internet to buy their airline tickets, one in five still solicit travel agencies, 25% of whom are baby boomers but only 10% for Millennials (18-34 years). However, 56% of the clients who came to travel agencies to inquire also reserved in agencies, according to an interactive Raba study. The conversion rate saw a very slight increase -- of one point compared to 2016 -- and above all unbeatable in the world of commerce! We asked Jean-Pierre Mas, president of the Entreprises du Voyage, for his analysis on the distribution of travel in 2018. In tourism, 2017 was a record year. The first 7 months of 2018 remain positive (+ 2% in departures), with contrasting performances: Metropolitan France and the Antilles are in slight withdrawal. The medium-haul is up 6% and the long haul is up 4%. The French returned to Tunisia (+ 66%), Turkey (+ 82%) and Egypt (+ 141%). Destinations such as Morocco, Réunion, Mauritius, China and Vietnam recorded double-digit progression. Despite a spring disturbed by the strikes at Air France, France’s BSP rose by 4%. What do you think is the most significant development in your sector in the past twelve months? Selon le baromètre des Entreprises du Voyage, les départs cumulés entre janvier et décembre 2017 sont en hausse de 3 % alors que leur volume d’affaires est en progression de 2 %. Seul le panier moyen est en repli de 1,5 %. Quant aux réservations cumulées, elles sont en hausse de 7 % en 2017, soit un volume d’affaires en croissance de 8,5 %. Ces bons chiffres se reflètent au niveau des agences puisque, selon le baromètre annuel de Raffour Interactif, 61 % des agents de voyages interrogés ont déclaré avoir confiance en l’avenir contre 25 % en 2016. Une enquête de Yougov parue en novembre 2017 révèle que si les Français plébiscitent massivement Internet pour acheter leurs billets d’avion, ils sont encore un sur cinq à solliciter les agences de voyages, dont 25 % parmi les babyboomers mais seulement 10 % chez les millennials (18-34 ans). Cependant 56 % des clients venus en agences de voyages pour se renseigner réservent en agences selon une étude de Raffour Interactif. Un taux de conversion en très légère hausse d’un point par rapport à 2016 et surtout imbattable dans le monde du commerce ! Nous avons demandé à Jean-Pierre Mas, Président des Entreprises du Voyage, son analyse sur la distribution des voyages en 2018. En matière de tourisme, 2017 a été une année record. Les 7 premiers mois de 2018 demeurent positifs (+2 % en départs), avec des performances contrastées : la France The transposition of the European directive which unnecessarily penalises French companies in relation to their European competitors. And of course, the new economic model of the Airlines-GDS-Travel Agents chain Les agences de voyages retrouvent des couleurs en 2017 ! métropolitaine et les Antilles sont en léger retrait. Le moyen-courrier est en hausse de 6 % et le long-courrier de 4 %. Les français reviennent en Tunisie (+66 %), en Turquie (+82 %) et en Egypte (+141 %). Des destinations telles que le Maroc, la Réunion, l’Ile Maurice, la Chine et le Vietnam enregistrent des progressions à deux chiffres. Malgré un printemps perturbé par les grèves d’Air France, le BSP France est en progression de 4 %. Quelle est, selon vous, l’évolution la plus marquante de votre secteur lors des douze derniers mois ? La transposition de la directive européenne qui pénalise inutilement les entreprises françaises par rapport à leurs concurrentes européennes. Et bien sûr, le nouveau modèle économique de la chaîne Compagnies aériennes-GDS-Agents de Voyages IFTM Daily • Wednesday 26 th September 2018 www.iftmdaily.com

PRESS CORNER / DU CÔTÉ DE LA PRESSE 9 PRESS CORNER As part of IFTM Top Resa’s partnership with the AJT (France’s Association of Travel Journalists), we bring you each day a “postcard” from a different location with an interesting story to tell. Since 1997, the AJT has grouped together around 180 journalists working in the field of tourism. DU CÔTÉ Dans le cadre du partenariat entre IFTM Top Resa et l'AJT (Association des journalistes du tourisme), nous vous proposons chaque jour une “carte postale” d'une destination différente qui raconte une histoire intéressante. Créée en 1997, l'AJT regroupe environ 180 journalistes travaillant dans le domaine tourisme. DE LA PRESSE The crazy freedom of Big Sur, California Big Sur is in fact not very big: barely a thousand inhabitants in scattered habitats. On Highway 1, between San Francisco and Los Angeles, one could pass by without stopping. Error! There are few inhabitants on this steep Pacific coast and many of them hide their fame or wealth. Often both. Yet Big Sur has its historic "temple" of counterculture and freedom: the Nepenthe café: the epicentre of the chic hippy world of the years 1960, the refuge of writers, artists and nonconformists of all kinds. The painter Erin Gafill possesses this place which conceals a constellation of crazy memories. She takes from her grandparents a rustic and bohemian house, perched above the restaurant. Her ancestors had bought it, in 1947, from actress Rita Hayworth. Stopping for a picnic in Big Sur, Orson Welles and Rita Hayworth had fallen in love with this little secluded world. They had made it their refuge; a rough and wild setting overlooking the ocean, which, below, does not seem so peaceful. The house was quickly enlarged and turned into a restaurant. The oasis of greenery and cliffs beaten by roaring waves soon attracted lovers of solitude, free sexuality, anti-conformism, and draft dodgers. Henry Miller, just like Jack Kerouac lived and wrote here. • Erin Gafill In the 1950s and 60s, the café Nepenthe became the high place of the counterculture and memorable feasts where one came to see as much as to be seen. The happy few lingered there before attending the Monterey Jazz Festival or crisscrossing Haight Ashbury in San Francisco, the native district of the Summer of Love. Big Sur was an obligatory passage for those who wanted to count among the people of influence. Big Sur keeps its non-conformist scents. While we can still find some lingering hippies sleeping under a tree, most of the inhabitants are now VIP residents. Evelyne Dreyfus, journalist La folle liberté de Big Sur, Californie Big Sur ce n’est pas bien grand : à peine un millier d’habitants dans des habitats épars. Sur la Highway 1, entre San Francisco et Los Angeles on pourrait passer devant sans s’arrêter. Erreur ! Il y a peu d’habitants sur ce bout de côte escarpée du Pacifique et beaucoup y cachent leur célébrité ou leur richesse. Souvent les deux. Pourtant Big Sur a son “temple” historique de la contreculture et de la liberté : le café Nepenthe. L’épicentre du monde hippy chic des années 1960, le refuge des écrivains, artistes et anticonformistes en tous genres. La peintre Erin Gafill possède ce lieu qui recèle une constellation de souvenirs fous. Elle tient de ses grands-parents cette maison rustique et bohème, perchée audessus du restaurant. Ses ancêtres l’avaient achetée, en 1947, à l’actrice Rita Hayworth. Au détour d’un pique-nique à Big Sur, Orson Welles et Rita Hayworth étaient tombés amoureux de cette planète isolée. Ils en avaient fait leur refuge. Un cadre rugueux et sauvage surplombant l’Océan, lequel, en contrebas, ne semble pas si pacifique. La maison a vite été agrandie et transformée en restaurant. L’oasis de verdure et de falaises battues par des vagues rugissantes a tôt fait d’attirer les amateurs de solitude, de sexualité libre, d’anticonformisme, de refus de la guerre. Henry Miller comme Jack Kerouac y ont vécu et écrit. Le café Nepenthe des années 1950 et 1960 était devenu le haut lieu de la contre-culture et de fêtes mémorables où l’on venait pour voir autant que pour être vu. Les happy few s’y attardaient avant d’assister au Monterey Jazz Festival ou de sillonner Haight Ashbury à San Francisco, le quartier natif du Summer of Love. Big Sur était un passage obligé pour qui voulait compter parmi les gens d’influence. Big Sur garde ses effluves nonconformistes. Si on peut encore y trouver quelques hippies attardés dormant sous un arbre, la plupart des habitants sont désormais des résidents V.I.P. Evelyne Dreyfus, journalist IFTM Daily • Wednesday 26 th September 2018

IFTM Daily