Stratégies

searlait

© Damien grenon pour Stratégies

gagnons des parts de marché [PDM], alors que le marché

est en baisse de 0,8 % au 1 er trimestre et en baisse de

0,5 % probablement au 1 er semestre. La reprise économique

ne se traduit pas aujourd’hui par une grosse augmentation

des volumes. En revanche, le groupe M6 enregistre

son 9 e trimestre consécutif de surperformance.

Cela étant dit, si l’on compare les parts de marché publicitaire

et les parts d’audience sur les cibles commerciales,

nous avons une réelle marge de progression en

termes de rééquilibrage. M6 réalise environ 70 % de

l’audience commerciale de TF1 (contre 50 % il y a dix

ans) et en PDM pub, nous sommes à 55 %. Cela signifie

qu’il y a encore un fort décalage entre l’argent que les

annonceurs mettent dans les écrans de TF1, et la répartition

juste des audiences entre les différentes chaînes.

Notre mission est de convaincre les annonceurs afin que

chaque euro dépensé se répartisse de manière identique

aux audiences.

david LarrameNdy eT

NicoLas de TaverNosT misent

sur de la publicité segmentée :

un vrai relais de croissance pour

la régie.

chacun pour éviter toute confusion, comme

on le voit sur Internet où l’on ne sait plus

si on est dans les programmes, ou dans le

cadre d’une opération publicitaire. D’où un

mouvement de défiance des grands annonceurs

vis-à-vis du programmatique sur le

web. Il faut faire attention avec le brand

content. On en voit les limites. Notre public

doit savoir où il en est et nos clients

veulent connaitre le contexte dans lequel

ils annoncent. Nous vendons de la crédibilité,

une audience qualifiée et un contexte

positif. Nous sommes attachés à ce patrimoine.

Et très attentifs à l’image du média

car c’est l’audience de demain. La crédibilité

et la puissance sont les deux atouts

de la télévision pour faire face aux platesformes

du web.

Êtes-vous favorable à l’hybridation entre régie et programmes ?

N. de T. Cela fait trente ans que nous avons un service

d’étude commun entre les programmes et la régie. Le

groupe est très moderne de ce point de vue. Mais nous

sommes favorables au maintien des responsabilités de

Un animateur qui fait de la publicité, ça reste possible

?

N. de T. Bien sûr. Mais on est très attentif.

Mac Lesggy fait Oral-B car il est dans son

31/08/2017 7

StratégieS N° 1914

More magazines by this user
Similar magazines