Views
1 month ago

Y-mail 47 - mars 2024

  • Text
  • Soins
  • Yperman
  • Docteur
  • Hospitalier
  • Cellules
  • Peuvent
  • Frottis
  • Faire
  • Parcours
  • Plateforme

DOCTEURE KELLY DE

DOCTEURE KELLY DE SCHUYTER « L’hôpital Jan Yperman dispose d’une clinique VIH, d’une clinique des voyages et, depuis novembre, d’une unité d’hospitalisation pour les maladies infectieuses gérée par docteur Wim Terryn et moi-même. C’est cela qui m’a attiré à Ypres : rares sont les hôpitaux non universitaires à offrir un éventail de services aussi large. Un autre avantage est que je peux combiner les maladies infectieuses et la néphrologie, mon autre spécialité. J’apprécie également la proximité : il y a toujours un collègue que l’on peut appeler pour lui demander un conseil rapide. Le revers de la médaille, ce sont les trajets. Nous habitons à Nevele et je vais bientôt donner naissance à notre deuxième enfant. Mon ami et moi avons donc dû prendre de bonnes dispositions. » « Large éventail de maladies infectieuses » spécialité : maladies infectieuses et néphrologie début au CHJY : 2 novembre auparavant : UZ Gent loisirs : la marche et les voyages (« Mon ami veut faire de la plongée, je veux aller à la montagne, donc nous faisons les deux ») 057 35 71 80 – kelly.deschuyter@yperman.net Regarder l'interview 12

LE CABINET DES QUESTIONS Docteur Koen Vercaemer : « Tout le monde ne s’en sort pas avec Helena. » ? « PUIS-JE ENVOYER DES INFORMATIONS MÉDICALES SENSIBLES À MES PATIENTS PAR COURRIEL ? À QUOI DOIS-JE FAIRE ATTENTION ? » Docteur Koen Vercaemer MÉDECIN GÉNÉRALISTE À WERVIK 5 CONSEILS DE NIELS Le médecin généraliste Koen Vercaemer trouve que le portail de santé numérique Helena est un outil pratique pour partager des informations avec ses patients en toute sécurité. « Mais tous les patients ne s’y retrouvent pas sur une plateforme comme celle-là. Ils me demandent alors souvent d’envoyer les informations par courriel. Est-ce permis ? » PLATEFORME SÉCURISÉE Niels Vermeersch, responsable de la protection des données au centre hospi talier Jan Yperman, dissipe d’entrée de jeu un malentendu : le règlement européen sur les données personnelles ne dit nulle part que les données médicales ne peuvent pas être envoyées par courrier électro nique. « Le médecin doit toute fois prendre toutes les mesures de sécurité techniques possibles. Il est donc hors de question d’envoyer un courriel non sécurisé. Pas même avec le consentement du patient. » Comment faire alors ? Le premier choix est de passer par une plateforme sécurisée comme CoZo, mynexuzhealth, myhealth.be ou Helena. Mais pour les patients plus âgés, cela n’est pas toujours évident. Le médecin peut aussi communiquer les informations par téléphone ou par lettre. Il peut aussi inviter le patient à se rendre à son cabinet. CRYPTER Il est aussi permis d’utiliser un courriel, à condition qu’il soit crypté. Niels : « Ouvrez un courriel dans Outlook depuis Office 365, cliquez sur « options » et sélectionnez « chiffrer ». Dans Gmail de Google, cliquez sur « autres options » et activez le « mode confidentiel » dans la fenêtre en bas à droite. Si un hacker intercepte le courriel, il ne verra qu’un code illisible. Mais le destinataire pourra décrypter le courrier. » Si le patient utilise le même fournisseur de messagerie électronique que le médecin généraliste, cela se fait automatiquement. « S’il utilise un autre, le destinataire doit cliquer sur un lien pour demander un mot de passe pour décrypter le courrier. » Niels Vermeersch, DPO 057 35 70 34 niels.vermeersch@yperman.net 1. Vérifiez auprès de votre patient si son adresse mail est toujours correcte. 2. Vérifiez que vous tapez la bonne adresse mail : peter.vdv@hotmail.com n’est pas la même chose que peter.vdb@hotmail.com. 3. Faites preuve du bon sens typique de la Flandre occidentale: un courriel peut servir à prendre un rendez-vous, mais pas à envoyer des informations médicales (rapports de laboratoire, diagnostics …). 4. Ne travaillez pas avec un système de messagerie gratuite ni avec les réseaux sociaux. Dans les deux cas, vous acceptez que les données soient utilisées à des fins publicitaires. 5. Pensez à faire vérifier de temps en temps la sécurité de votre système informatique. 13

Voor de Nederlandse versie, klik hier