Views
1 month ago

Y-mail 47 - mars 2024

  • Text
  • Soins
  • Yperman
  • Docteur
  • Hospitalier
  • Cellules
  • Peuvent
  • Frottis
  • Faire
  • Parcours
  • Plateforme

PREMIÈRE EUROPÉENNE

PREMIÈRE EUROPÉENNE DOCTEUR JAN QUINTELIE (CHEF DU SERVICE DE MATERNITÉ) « Nous travaillons avec la plateforme Mosos depuis 2005. La structure logicielle avait fait son temps et nous étions reliés à un réseau local avec des ordinateurs fixes et des moniteurs. Désormais, nous pouvons surveiller les paramètres depuis n’importe où, sur n’importe quel ordinateur du centre hospitalier Jan Yperman. » EVELIEN HAHN (INFIRMIÈRE EN CHEF DE LA MATERNITÉ) « Les nouveaux moniteurs sont plus grands et plus conviviaux. En collaboration avec le fournisseur, nous avons choisi des couleurs pour un résultat optimal : bleu pour les patients hospitalisés et vert pour les patients ambulatoires, fluo pour les soins intensifs et les urgences. On peut voir en un seul coup d’œil la situation de tous les patients. » 37 sages-femmes à la maternité YVES PLATTEEUW (COORDINATEUR STRATÉGIQUE ITZORG) SYLVIE GAMME (INFIRMIÈRE EN CHEF ADJOINTE, QUARTIER D’ACCOUCHEMENT) « Il a fallu plusieurs semaines de concertation avec les fournisseurs pour déployer le nouveau système et trouver un remède à ses maladies d’enfant. J’ai trouvé cette étape passionnante, car le sujet me passionne depuis 28 ans : je donne d’ailleurs régulièrement une heure d’écolage Mosos aux collègues. » « L’intégration entre Mosos et KWS était très importante pour moi. Sans cela, la plateforme serait restée une île isolée. Grâce à l’intégration entre les deux, des données comme le rythme cardiaque, l’ECG et le stress du bébé, par exemple, sont automatiquement transférées dans le dossier électronique du patient KWS. Les médecins généralistes peuvent également suivre les paramètres de leurs patientes par ce biais. » 8

LES ACCOUCHEMENTS EN CHIFFRES La maternité du centre hospitalier Jan Yperman a pour devise : « Naturel si possible, technique si nécessaire ». Nos bons chiffres en matière d’accouchements par césarienne illustrent bien cette philosophie. 17,2 % de césariennes en 2022 1.003 bébés nés en 2023 16,3 % de césariennes en 2023 21,9 % moyenne flamande selon le nouveau rapport du Centre d’étude d’épidémiologie périnatale Seulement 5 maternités flamandes affichent un nombre de césariennes inférieur Seulement 1 grande maternité flamande (pratiquant plus de 1.000 accouchements par an) affiche un nombre de césariennes encore plus bas 9

Voor de Nederlandse versie, klik hier