Views
11 months ago

QR75

DOSSIER Le marché de la

DOSSIER Le marché de la certification en 2017 auditeurs et des évaluateurs indépendants. Près de 2 000 partenaires sont mobilisés en France et dans le monde, avec des compétences de plus en plus pointues, pour mener à bien les projets dessinés avec nos clients. Enfin, Afnor Certification faisant partie d’un groupe, nos clients peuvent accéder à d’autres types de services en formation, de veille professionnelle, de normalisation ou encore des solutions d’évaluation et de benchmark de performance. Nos implantations dans les 13 régions de France réalisent un travail d’éveil et d’information que nous sommes les seuls à proposer, au plus près de nos clients et des acteurs socio-économiques. Jacques Matillon : Bureau Veritas Certification France dispose du réseau international de Bureau Veritas avec des implantations dans 140 pays. Nous avons donc une forte capacité à réaliser des audits internationaux. Nous avons aussi fait le choix de développer des prestations en réponse aux demandes de nos clients : nous avons donc une gamme de services très complètes sur la certification de systèmes, de produits, de services et de personnes mais aussi sur des schémas d’audits sur mesure ou spécifiques, comme les attestations de capacité pour la manipulation de fluides frigorigènes. Q.R. : Quelle est l’actualité et les faits marquants de votre organisme en 2017 ? G. A. R. : Nous avons été accrédités en 2017 suivant la norme ISO 17 065 1 pour la certification des produits et des services. Nous avons établi un référentiel de dépannage et remorquage pour les véhicules légers et les poids lourds. F.F : Nous avons élargi notre gamme de certification pour pouvoir proposer à nos clients l’ensemble des référentiels dont ils ont besoin, notamment : - Développement de nouvelles certifications de compétences, s’appuyant sur des formations métiers, dans les domaines du 1 La norme concernant l’évaluation de la conformité et les exigences pour les organismes certifiant les produits, les procédés et les services « Nous avons été accrédités en 2017 suivant la norme ISO 17 065 pour la certification des produits et des services. » Georges Abi Rached soudage, de l’énergie (exploitation/conduite de chaufferie), de l’évènementiel (Matériel et ensembles démontables), et de l’électricité (dépanneurs et maintenance), - Développement de la certification dans le domaine de la sûreté malveillance (ISO 18788, GAPEC, Système de management des Organisme de Formation Aux Activités Privées de Sécurité), - Développement de la marque de certification « Cbyapave » pour les produits et gros équipements industriels - Développement du label HS2 – Haute Sécurité Santé. Label qui œuvre pour le bien-être et le bien vieillir des personnes fragilisées dans leur lieu de vie. T. H. : Des actualités fortes ont ponctué notre année. Dans nos domaines d’excellence que sont la sécurité de l’information et le domaine de la santé, de nouvelles exigences normatives et réglementaires ont occupé et préoccupé nos interlocuteurs. Dès lors, notre présence sur le terrain s’est accrue, participant à de nombreuses conférences expertes et rendezvous d’information, ce qui a encore élevé notre niveau de présence en France sur cette année 2017. F. L. : Nous avons bien entendu été mobilisés pour aider nos clients dans la transition de leurs systèmes de management vers les nouvelles normes 14001 et ISO 9001. Nous observons d’ailleurs que les déclinaisons sectorielles prennent de plus en plus d’importance dans les exigences de production de biens et de services. C’est le cas par exemple des référentiels IRIS pour le ferroviaire, l’IATF 16949 pour l’automobile et l’EN 9100 pour l’aéronautique. Fait marquant en 2017 : nous avons fait évoluer nos dispositifs de reconnaissance sur la responsabilité sociétale des organisations. Diagnostic dématérialisé, audit à blanc ou visite d’un évaluateur, la labellisation « Engagé RSE » s’adapte désormais aux différents niveaux de maturité des entreprises. Chaque signe de reconnaissance que nous délivrons correspond à des critères précis et est encadré par des règles de communication. 2017 confirme également notre rôle accru 34 IQUALITÉ RÉFÉRENCES • N°75 • Janvier 2018

Le marché de la certification en 2017 DOSSIER d’opérateur de plusieurs labels qui ne sont pas la propriété d’Afnor Certification. Citons le cas emblématique du label Origine France Garantie, dont les demandes ont explosé cette année. Enfin, je note aussi une forte mobilisation des équipes sur la qualité des organismes de formation professionnelle, du fait d’une évolution réglementaire impulsée par la récente réforme de ce domaine. Nous avons complété nos produits historiques d’un service de reconnaissance en ligne, simple et rapide. Notre offre répond ainsi aux spécificités des structures de toutes tailles. J.M. : Evidemment, la transition simultanée de plusieurs normes occupe une place importante : tant en besoin d’information de nos clients qu’en audits supplémentaires à réaliser et en suivi technique. L’année aura été aussi marquée par notre développement sur le marché des organismes de formation professionnelle, avec notre prestation VeriSelect Formation Professionnelle. Nous avons aussi renforcé nos prestations « développement durable », à la fois sur des schémas historiques et sur de nouvelles offres : nous avons ainsi rejoint le label Lucie et créer des prestations autour des achats responsables. Q.R. : L’année 2016 a connu une forte augmentation de certificats pour les normes ISO 50001 (management de l’énergie) et 20000-1 (Technologies de l’information – Gestion des services). Quels impacts les nouvelles versions ou normes arrivées en 2016 ont-elles eu sur votre activité en 2017 ? Comment interprétez-vous cette évolution ? G. A. R. : Pas vraiment d’impacts car nous avions prévu depuis longtemps et avons encouragé les entreprises à mettre en place les nouvelles versions au fur et à mesure pour éviter l’engorgement en septembre 2018 où les anciennes versions seront obsolètes. Nous nous organisons par rapport à cela. Nous nous préparons nos auditeurs très à l’avance déjà sur les projets en amont et les normes. De plus, AB Certification fait partie de la commission de l’Afnor pour l’établissement « Un bon organisme se doit de se mettre à niveau, comme il l’exige de ses clients, et donc l’impact a été tout d’abord interne. » Thomas Hennion des normes notamment les normes ISO 9001 2 . Elle se prépare longtemps à l’avance pour n’être pas coincé par les délais en dernière limite. La norme 50 001 est beaucoup plus technique plus que les normes ISO 9000 et ISO 14 000. Même si cette norme concerne le système de management, il y a un retour sur investissement assez intéressant très rapide quand on met en place des systèmes de management de l’énergie d’une part. D’autre part, des aides de l’Etat ont permis cette augmentation de cette certification 50 001. F.F : Certaines entreprises ont reporté au dernier moment leur transition et même s’il y a eu des craintes au niveau de l’ensemble des Organismes Certificateurs (OC) de voir une part des clients arrêter leur(s) certification(s), les transitions se poursuivent. Plus que la modification de normes, c’est le changement de la règlementation concernant la certification des personnes, dans le domaine de l’amiante, qui nous a largement impacté puisque nous avons dû opérer des « extensions de portée » de certification, ce qui a généré un accroissement significatif du nombre d’examens durant toute l’année 2017. Ces deux certifications concernant l’ISO 50001 et l’ISO 20000-1, sont relativement nouvelles et n’ont pas encore pleinement atteint leur maturité. Le facteur clé pour l’ISO 50001 est qu’elle permet aux entreprises de faire de réelles économies, puisqu’elle se positionne en amont des audits énergétiques et permet à l’entreprise de calculer facilement son retour sur investissement, c’est assez rare ! Pour l’ISO 20000-1, la raison est à chercher au niveau de la transformation numérique des entreprises. Elle engendre un appel accru à des fournisseurs externes (IT mais pas uniquement) et la norme apporte des solutions pour gérer une relation contractuelle saine. T. H. : Un bon organisme se doit de se mettre à niveau, comme il l’exige de ses clients, et donc l’impact a été tout d’abord interne. Nous avons accentué les activités de formation et de suivi 2 La norme sur les systèmes de management de la qualité - Exigences QUALITÉ RÉFÉRENCES • N°75 • Janvier 2018 I35

Montage QSF OK.indd - Ecole des mines de Nantes
BIM
CARRIÈRES GOUYER - BTP ANTILLES
Axés sur la personne - Health Quality Ontario
voir le dossier de presse - Mode & Habillement Rhône-Alpes
s t ts s a e t la c t à s e s é - e s t ts e ie r n - CEIMI
AFAQ AFNOR Certification - AFAQ Global Performance, prestation d ...
Cercle Innovation
Dangers naturels et changement climatique: gérer les incertitudes
Microsoft Dynamics AX 2012 - Bull
Comment réussir avec ITIL ? - IT-expert Magazine
Boîte à outils pour le développement des capacités ... - Capacity4Dev
Satisfaction client et qualite : les sept avantages de Six Sigma ... - CSC
la Confiance Textile - Oeko-Tex
Télécharger le document (1.6 Mo) - Pays d'OC IGP
La publicité pour votre certification ISO 9001: 2000 ou ISO 14001 ...
finyear 17 de octobre 2012 version simple page
Présent et avenir de la certification QUALITE - cfpmi
Qu'est-ce que proAction? - Fédération des producteurs de lait du ...
Bois légal - Center for International Forestry Research