24.08.2023 Views

Revue Lespwisavann N°0

"L’intention qui accompagne ce recueil est simple : contribuer à enrichir la réflexion historique dans la Caraïbe." SOMMAIRE : - Historien Guadeloupéen ou Historien de l'Histoire de la Guadeloupe - Un point de vue sur la situation sociale actuelle en Guadeloupe - Entrevue avec Raymond B. GAMA

"L’intention qui accompagne ce recueil est simple : contribuer à enrichir la réflexion historique dans la Caraïbe."

SOMMAIRE :
- Historien Guadeloupéen ou Historien de l'Histoire de la Guadeloupe
- Un point de vue sur la situation sociale actuelle en Guadeloupe
- Entrevue avec Raymond B. GAMA

SHOW MORE
SHOW LESS

Create successful ePaper yourself

Turn your PDF publications into a flip-book with our unique Google optimized e-Paper software.

L.S : Comment qualifieriez - vous votre démarche ?

R.B.G : Je ne sais pas. J’avoue que je ne sais pas comment qualifier

cela. Il y a… Je peux partir d’un certain nombre de références

sociales ordinaires, de ce que j’ai entendu dire... J’ai entendu

dire que je jouais au gourou… (rires). Ça, ce sont des mots qui

me sont parvenus après disons, la fin du premier cycle de

Savann. J’ai cru comprendre que beaucoup de personnes ont

considéré que dans ce que nous faisions à S.I. Savann, mon rôle

là - dedans était celui d’un gourou… (hilare). Enfin, cela voudrait

dire que les gens ont perçu principalement la dimension spirituelle

de notre investigation. Oui… je crois que ce que nous avons à

dire, touche d’abord l’intellect d’ailleurs, et forcément on navigue

essentiellement dans le domaine de l’esprit. Bon, c’est une chose

qui, prise en considération, fait comprendre à certaines personnes

que les activités que nous avons menées dans Savann avaient

non seulement une dimension de production intellectuelle, mais

de plus, du fait que j’interpellais les gens sur l’origine même de la

production intellectuelle et que j’allais au - delà de l’activité intellectuelle,

en conséquence, elles touchaient à la dimension spirituelle.

Bon, c’est de cette façon que je pense que des personnes

l’ont compris… Bon, deuxième chose, c’est qu’effectivement, il y a

un certain nombre de contacts, avec en majorité des jeunes,

depuis les années 70, qui ont donné, dans les retours que j’ai -

puisque lorsqu’il y a échange on ne fait pas que donner, on reçoit

aussi – beaucoup de propos qui m’ont amené à penser que j’avais

quelque chose que j’apportais au niveau de ce que j’appellerais

l’esprit de la pensée du plan historique. Et qu’en tout cas, j’avais

quelque chose que j’avais envie de dire. Je ne sais pas si ça passe

toujours, si c’est toujours très clair, mais c’est ainsi que les jeunes

avec qui j’étais en contact me renvoyaient, ce qu’ils percevaient...

En troisième lieu, ce que je peux comprendre et ce que j’ai observé

c’est qu’après la fin de ce que j’ai appelé la première phase,

le premier cycle de vie de Savann qui s’est terminé vers 1993 -

94 - avec la disparition du premier groupe - et bien, tout naturellement,

je ne sais comment, il y a différents jeunes qui sont

venus vers moi pour m’interpeller sur ce qu’ils avaient lu ou

entendu ou vu et qui ont un peu relancé la machine Savann, qui

a donné Lespwisavann d’aujourd’hui. Que peut signifier tout cela

?…

Ces trois éléments peuvent signifier qu’il y a un parcours qui

35

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!