L'examen de l'œil et de ses annexes - Safari Tanzanie

safari.tanzanie.com

L'examen de l'œil et de ses annexes - Safari Tanzanie

Les Dossiers Techniques - CENTRAVET MATERIEL – Reproduction même partielle interdite sans autorisation

2.4.2.3 Le verre à gonioscopie :

L’examen gonioscopique consiste en l’observation du ligament pectiné qui limite

antérieurement l’angle irido-cornéen (Figure 45 A et B), rendu possible grâce à un artifice

d’optique (Figure 46 A) :

� les rayons lumineux réfléchis depuis l’angle irido-cornéen subissent une réflexion interne

complète en traversant la cornée, dont l’indice de réfraction est différent de celui de l’air.

On ne peut donc pas voir l’angle irido-cornéen sans artifice d’optique.

En plaçant sur la cornée une lentille à gonioscopie dont l’indice de réfraction est le même

que celui de la cornée, on évite aux rayons lumineux sortant de l’œil une réflexion interne

complète.

C – cornée

CA – canaux d’écoulement antérieurs

HA – canaux d’écoulement postérieurs de

l’humeur aqueuse

L – limbe

LP – ligament pectiné

PC – procès ciliaires

PE – bande pigmentée externe

PI – bande pigmentée interne

R – racine de l’iris

S – stroma cornéen

TI – partie de l’angle irido-cornéen parcourue par

les trabécules d’origine irienne

© Editions du Point Vétérinaire

a – bande pigmentée interne.

b – bande pigmentée externe

c – ligament pectiné

d – racine de l’iris

Figure 45A – Angle irrido-cornéen (d’après Walde,

Schaffer, Köstlin) Figure 45B – Ligament pectiné normal

Dossier technique ophtalmologie 38 septembre 2006

More magazines by this user
Similar magazines