Views
2 months ago

Education pour un monde nouveau - Maria Montessori

maîtresse. De même, si

maîtresse. De même, si deux enfants veulent le même matériel, on devrait les laisser régler leur problème, à moins qu’ils appellent la maîtresse à l’aide. Son devoir consiste seulement à présenter un nouveau matériel à mesure que l’enfant épuise les possibilités de l’ancien. Il se peut qu’un enfant qui s’est concentré sur un travail veuille le montrer à la maîtresse, pour avoir son approbation ; il devrait alors l’entendre dire – sans arrière-pensée et en toute sincérité – : « Comme c’est beau ! » La maîtresse se réjouit avec l’enfant du succès obtenu. Les maîtresses montessoriennes ne sont pas au service du corps de l’enfant, elles n’ont pas à le laver, à l’habiller, à le nourrir – elles savent qu’il a besoin de faire ces choses par lui-même, tout en développant son indépendance. Nous devons aider l’enfant à agir par lui-même, à vouloir par lui-même, à penser pour lui-même : c’est l’art de ceux qui aspirent à servir l’esprit. C’est la joie de la maîtresse d’accueillir les manifestations de l’esprit, en réponse à sa confiance. Voici l’enfant tel qu’il devrait être : le travailleur qui jamais ne se fatigue, l’enfant calme qui recherche l’effort maximum, qui essaie d’aider le faible tout en sachant respecter l’indépendance des autres, en réalité, le véritable enfant. Nos maîtresses pénètrent ainsi le secret de l’enfance et ont une connaissance très supérieure à celle de la maîtresse ordinaire qui n’est au courant que des faits superficiels de la vie des enfants. Par sa connaissance du secret de l’enfant, elle a pour lui un amour profond, peut-être comprend-elle pour la première fois ce qu’est réellement l’amour. Il se place à un niveau différent de l’amour personnel qui se manifeste par des caresses et ce sont les enfants qui ont fait ressortir la différence, eux qui en révélant leur âme ont profondément ému leur maîtresse et l’ont amenée à un niveau dont elle avait ignoré l’existence ; maintenant elle l’a atteint et elle est heureuse. Son bonheur auparavant était peut-être de toucher un salaire aussi élevé que celui auquel elle pouvait prétendre et d’en faire le moins possible ; elle trouvait une certaine satisfaction dans l’exercice du pouvoir et l’influence qu’elle pouvait avoir et son aspiration était de devenir directrice ou inspectrice. Mais le vrai bonheur n’est pas là et on voudrait vite tout laisser tomber pour ressentir le vrai bonheur de l’esprit – combien plus grand – que peut donner l’enfant car « le Royaume des Cieux est à ceux qui leur ressemblent ».

Composition et mise en pages réalisées par Sud Compo – 66140 – Canet-en-Roussillon 230/2009 Achevé d’imprimer sur les presses de l’imprimerie EMD S.A.S. en janvier 2010 N o d’imprimeur : 22687 Dépôt légal : février 2010 Imprimé en France

Deux dialogues du nouveau langage françois, italianize et ... - Index of
Le Monde des artisans en Savoie n°93 - Mars / Avril 2013
Du sujet à l'usager... Vers le meilleur des mondes - Derpad
L'étranger du Nouveau Monde - EklaBlog
Servir les enfants du monde www.kiwanis.fr - CKPM Club Kiwanis ...
Cempius : education integrale. Coeducation des sexes, d'après les ...
téléchargement en PDF ici. - Silence
Les Enfants du monde - Unicef
Histoire universelle depuis le commencement du monde jusqu'à ...
téléchargement en PDF ici. - Silence
Le Monde en cuLottes courtes - Mondomix
Revue du monde musulman - University of Toronto Libraries
L'Autre Monde ou les États et Empires de la Lune - Éditions du ...
Orientations et structure du nouveau ... - unesdoc - Unesco
L'éducation lente, dossier de la revue - education-authentique.org
téléchargement en PDF ici. - Silence
Revue Humanitaire n°3 - automne 2001 - Médecins du Monde
DOSSIER SPÉCIAL: Développement durable MILLÉNAIRE DE ...
Le nouveau “parler jeun's” - 7 à Poitiers