NOUVELLES DE JÉRUSALEM - Pâques 2017

ecolebiblique

Les Nouvelles de Jérusalem sont une revue d'informations de l'École biblique et archéologique française de Jérusalem, 2 à 3 fois par an, elles donnent un aperçu des travaux en cours en exégèse comme en archéologie, ici à Jérusalem. En voici le premier numéro couleurs en ligne. Les articles alternent français et anglais.

The Nouvelles de Jérusalem is an information review of the École Biblique et Archéologique française de Jérusalem, 2-3 times a year, they give an overview of the work in progress in both exegesis and archeology, here in Jerusalem. Here is the first color edition online. Articles are sometimes in French sometimes in English.

à la résistance des matériaux et

à la production sous toutes ses

formes, m’ont aussi donné le goût

de la construction. Ce qui m’a

valu plus tard, en tant que dominicain

trésorier du couvent de

Marseille, d’être responsable de

la construction d’un nouveau bâtiment

de quatre étages en pierres

de taille, comprenant salle de

conférence, bibliothèque, etc. et

permettant l’aménagement d’un

cloître. La surveillance de ces

travaux pendant plus de quatre

ans, au contact des différents

corps de métier, dont des tailleurs

de pierre spécialisés dans

la restauration des monuments

historiques, m’a permis d’acquérir

une petite compétence en architecture

; ou du moins le goût

de l’architecture que je retrouve

dans l’archéologie.

Dans cet élan, mon doctorat de

théologie (sur les appropriations

trinitaires) n’est pas une anormalité

mais l’autre face d’une même

passion : parvenir à une meilleure

connaissance de Dieu, en

particulier du Dieu-homme Jésus

qui a habité un pays. La théologie

n’est pas sans lien avec l’archéologie.

Il n’est pas possible

d’être théologien sans se plonger

sérieusement dans l’histoire de la

théologie, ce qui in fine nous fait

remonter à l’époque du Christ et

à la civilisation qu’il a connue.

C’est d’ailleurs une de mes motivations

premières : remonter au

Christ au moyen de l’archéologie

en connaissant davantage le pays

qu’il a habité, la culture dans laquelle

il a baigné, les villes qu’il

a arpentées, les paysages qu’il a

admirés. J’aurais beaucoup de

mal à me passionner autant pour

l’archéologie s’il me fallait par

exemple n’étudier que les huttes

gauloises du 1 er siècle av. J.-C.

Je ne nie pas l’intérêt d’une telle

étude. Mais le frère prêcheur, que

je suis, ne voit dans l’archéologie

qu’un moyen pour nous approcher

du Christ, mieux le connaître

et donc mieux l’aimer !

Sur quel sujet travaillez-vous

pour votre thèse ? Quelle période

et quel emplacement géographique

exactement ?

Je travaille sur l’urbanisme des

quartiers nord de Jérusalem de

la période hasmonéenne (2 ème

av. J.-C.) à la période romaine

(2 ème siècle ap. J.-C.). À partir des

fouilles archéologiques récentes,

des sources historiques, en me

servant des moyens les plus

modernes (notamment cartes et

photos satellite), j’essaye de proposer

une nouvelle chronologie

du développement des quartiers

nord de Jérusalem. Il peut sembler

étrange qu’il puisse y avoir

9

More magazines by this user
Similar magazines