MAGAZINE PEEL #10

magazinepeel

2

design

magazine Peel

la lunetterie champenoise

Thierry Lasry

génération Y

Il met des « Y » partout.

Sa lettre fétiche qui termine

ses nom et prénom, le créateur

de lunettes Thierry Lasry en

accroche un à la fin du nom

de chacun de ses modèles de

solaires : Lively, Anorexxxy,

Adultery, Bikiny, Insomny, Porny,

Exhiby, Virginity,Fetishy…

Adulé par Madonna et bon

nombre de stars, le frenchy

conquiert les yeux de la planète

showbiz. Récit d’une successstory…

absolutely crazy !

De Paris à New York et Los Angeles,

le créateur Thierry Lasry construit

sa formidable réussite dans la mode

internationale avec des lunettes, pour

certaines, déjà iconiques. Beaucoup

d’entre elles ornent les pages people des

magazines, portées par quelques-unes

des plus grandes célébrités du cinéma

ou de la musique. Madonna a été

parmi les premières, Kate Moss, Fergie,

Gwyneth Paltrow, Nicole Kidman,

Alicia Keys, Jennifer Lopez, Rihanna,

Miley Cyrus, Beyonce, Paris Hilton,

Lady Gaga, Dita Von Teese et bien

d’autres ont suivi. Ce sont ces prestigieuses

clientes qui ont fait décoller

mondialement la marque créée il y a

seulement dix ans par Thierry Lasry.

Et ce, sans publicité ni placement de

produit. « Mes lunettes, elles les ont

achetées, confirme, non sans fierté, le

créateur. Le soutien spontané des stars

et leurs apparitions pleines de glamour

dans les magazines ont suffi à imposer

mes lunettes comme des accessoires

de mode incontournables pour des

clientes en quête de différenciation.

Mes modèles sont maintenant distribués

dans mille points de vente et dans

plus de cinquante pays. »

Oxymore stylistique

Elevé dans un univers ultra-créatif,

fils d’un père opticien et d’une mère

designer, Thierry Lasry est à présent

reconnu pour son style très personnel

qu’il définit lui-même de « Futuristic

Vintage », avec un art consommé

de l’oxymore. De l’avant-gardisme retro,

du passéisme prospectif, du modernisme

à l’ancienne, ou… l’inverse ?

Obscurs dédales du temps et de la

création. « Ce n’est pas compliqué,

réfute le créateur, mon travail puise à

la fois dans un style rétro et futuriste,

avec des modèles ultra-graphiques qui

rassemblent à la fois des formes rétro et

des détails modernes dans un registre

résolument rock et électro. Avec pour

devise « back to the future », mes

inspirations sont très variées mais, de

manière générale, cela tourne souvent

autour de l'esthétique des années 80,

une période incroyablement créative. »

Made in France

Thierry Lasry retravaille des images et

des matériaux vintage dans une forme

contemporaine, une face plate, des

coins souvent exagérés et une monture

un peu surdimensionnée. La pureté

des lignes s’appuyant sur cette synthèse

de styles, le raffinement des détails et

la discrétion de son logo - sobrement

gravé à l’intérieur des branches - ont

vite fait le succès des modèles du créateur

français et sa marque de fabrique.

Savant mélange d’élégance stylée et

d’audace, les lunettes de soleil de

Thierry Lasry sont aussi l’expression

d’un savoir-faire français. « La marque

est parisienne, affirme le designer, je

tiens à ce que mes lunettes soient entièrement

faites à la main en France, par

les meilleurs artisans lunetiers, selon

des techniques traditionnelles

et de haute technicité. »

Lego-typé

Pas encore quarantenaire, Thierry Lasry

a été élevé aux Lego et en a conservé

un goût pour les imbrications créatives.

« Cela m’a toujours fasciné la façon

dont les pièces de Lego s’imbriquent

et m’a inspiré dans les méthodes de

fabrication de mes lunettes. Je combine

des couches d’acétate de différentes

couleurs, auxquelles j’incorpore

souvent des paillettes colorées, ou

d’or, ou d’argent. À chaque saison,

j’expérimente de nouvelles techniques

avec les acétates de grande qualité que

me fournit la très renommée maison

italienne Mazzuchelli. » Mais Thierry

Lasry se passionne aussi pour d’anciens

matériaux qu’il peut récupérer en

provenance d’usines de lunettes ayant

fermé au cours des dernières décennies.

Lancé à travers la planète, son réseau

recherche dans des stocks délaissés les

pépites qui pourront servir à ses nouvelles

créations. Il produit ainsi, à partir

de ces matériaux vintage, des séries très

limitées, très exclusives, que les clients

privilégiés s’arrachent.

l e s l u n e t t e s t h i e r r y l a s r y s o n t

d i s p o n i b l e s à r e i m s à l a l u n e t t e r i e

c h a m p e n o i s e , r u e d e t a m b o u r .

e t s e u l e m e n t l à .

l a l u n e t t e r i e c h a m p e n o i s e ,

2 1 r u e d e t a m b o u r

w w w . l a l u n e t t e r i e c h a m p e n o i s e . f r

w w w . t h i e r r y l a s r y . c o m

texte

Dominique Bunel

portrait

Vincent Brisson

More magazines by this user
Similar magazines