Télécharger le mémoire - FGF

fgf.be
  • No tags were found...

Télécharger le mémoire - FGF

4.3 Quelle réponse aux trois piliers pour une durabilité dans l’habitat ?L’analyse complète, évaluant le caractère durable des projets et leurmise en praque des trois piliers grâce aux informaons récoltées lors desentrevues et des visites, est reprise dans le Carnet d’analyse (voir Pare II).Les réponses aux quesons suivantes sont issues des conclusions de ceeanalyse.1) La constuon des groupes2) Les movaons et les objecfs visés3) L’implantaon des projets4) La réalisaon des projets5) La manière d’habiter projetée et/ou vécue4.3.1 La constuon des groupesLa constuon du groupe est une étape importante qui souligne diverspoints sociologiques, économiques et environnementaux. La manière dontse constue le groupe semble influencer le degré de parcipaon au seinde celui-ci mais également du groupe avec les acteurs extérieurs au projet,dont l’architecte.• La sélecon de ses voisinsD’un point de vue social, un élément majeur est le choix des voisinssouvent opéré dans les habitats groupés. On observe cee étape à Wavreille(1), Virginal (2), Ognies (4), Brutopia (6) et peut-être Biplan (7), soit cinqcas sur les sept habitats étudiés. Ce choix des voisins, à la différence dunon choix de la famille, marque une responsabilité de l’individu et des choixqu’il doit faire. Comme dit dans le « Chapitre 3. Evoluon de l’habitat »,des groupes se forment par la mise en commun d’intérêts similaires. Dansce cadre, le groupe se forme par un choix d’individus différents ou aucontraire défendant les même idées. Le projet de Wavreille (1) montre unetendance collecve à la décroissance, soutenant « moins de biens, plus deliens ». Pour les habitants de ce projet, former des relaons dans le groupe,avec des personnes connues et d’autres non, est le moteur de l’habitat.Les modalités de rencontres et de sélecons peuvent être différentes. Onretrouve le bouche à oreille avec une interview ou une lere de movaon(Virginal (2) et Brutopia (6)), la présentaon et le recrutement à des salons(Wavreille (1)) ou encore la publicaon d’annonces sur internet ou dans lesjournaux (Ognies (4) et Biplan (7)). Les associaons de Mundo-b (8) se sontégalement choisies mais dans le contexte différent du travail. Le projet de larue Fin (3) ne montre pas un choix fait par les futurs habitants mais bien dela part de la maison de quarer Bonnevie. En étant séleconnées pour leurscritères financiers et sociaux, les familles ont soudé une solidarité. Le projetGlobe (5) est tout à fait différent puisqu’on ne retrouve pas cee volontéde constuer un groupe ou une entraide pour vivre au quodien. L’idéede la promotrice ne va pas dans ce sens. Elle propose le projet pour son4.79

More magazines by this user
Similar magazines