Télécharger le mémoire - FGF

fgf.be
  • No tags were found...

Télécharger le mémoire - FGF

ou non, comme la chambre d’amis, la cave, la buanderie, le débarras, etc.La transion entre le privé et ces espaces se fait par la circulaon centraledu bâment. On le voit, les espaces communs varient, allant d’un partagede foncons non quodiennes (fêtes, cours, concerts, etc.), à des espacestechniques (électricité, chauffage, etc.) ou encore à des foncons plusquodiennes (buanderie, bibliothèque, chambres d’amis, etc.). Les espacesde transion varient tout autant, selon le type d’espaces partagés.• Une dynamique pour une économie énergéqueL’économie de l’énergie et des ressources est capitale. Pour ceeéconomie, un minimum de connaissances doit être acquis. Par l’échange etle partage de ses propres connaissances, le message peut circuler. Selon uneétude de Françoise Beraux « Socio-technical factors influencing residenalenergy consumpon » commentée dans l’arcle « Economiser l’énergie : ony croit mais on n’agit pas » 82 une personne sur sept fait le lien évident entreles diminuons énergéques et les économies financières. On remarque queles changements réellement visibles de comportements et des habitudesdans le bâment sont trop rares. Sur 49 habitaons ayant accompli uneétude d’audit énergéque et ayant donc reçu des conseils pour améliorer lebâment énergéquement, seulement 11% de ces conseils ont réellementété réalisés. L’étude avance plusieurs freins possible à la faisabilité desconseils ou toute autre acon: « La pression sociale à consommer, la volontéde confort et la peur de ne plus l’avoir ou de le remere en queson, lesrounes et habitudes, le senment d’impuissance, l’aspect technique ouencore un faible revenu. » 83 Un de ces freins suffit pour bloquer toute aconde changement ou d’amélioraon dans l’habitat. Un habitant isolé auraégalement beaucoup plus de mal à maintenir sa volonté d’un changementdans son logement. Seul, l’individu se démove rapidement. Dans un82 B O, Economiser l’énergie : on y croit mais on n’agit pas, 7 avril 2007sur www.developpementdurable.be83 B O, Economiser l’énergie : on y croit mais on n’agit pas, 7 avril 2007sur www.developpementdurable.begroupe, au contraire, il s’implique dans un partage de mêmes intérêts.Dans ces démarches écologiques, on remarque qu’un Européen surtrois (soit environs 30%) 84 opte plus facilement et préférenellement pourun recyclage et une geson de ses déchets. On peut mere cee stasqueen parallèle aux projets étudiés. Dans ceux-ci, le recyclage et la geson desdéchets sont, en effet, récurrents. Tous les habitants adoptent sans contrainteces acvités, collecvement pour la plupart, plus individuellement pour larue Fin (3). La geson de l’eau prend également une place importante. Lestechniques d’eau chaude sanitaire ou de chauffage varient dans les projets,avec des systèmes plus ou moins complexes.Cet intérêt pour la technique varie dans les projets. Une réflexions’opère sur la consommaon tant quantave que qualitave. Que ce soitpar des nouvelles techniques de construcon, de nouveaux équipements dechauffage ou par la mutualisaon et le partage, les habitants diminuent avecplus ou moins d’intensité leur empreinte écologique. Certains optent pourle «low tech» afin de favoriser les liens sociaux. Les projets de Wavreille(1), surtout, et d’Ognies (4) témoignent de cee volonté. A l’opposé,certains projets proposent des techniques très développées. Les projets dela rue Fin (3), Globe (5), Brutopia (6) et Biplan (7) sont des projets passifs,et inévitablement, semble-t-il, où la technique est fortement présente. Leprojet de Virginal (2) se différencie des autres par un intérêt énergéqueplus faible, une absence de la technique mais également d’architecturebioclimaque. Le projet de Sart Saint-Nicolas, bien que ne soutenant pasune démarche écologique, innovait déjà en 1970 par une isolaon de 15 cmdans les parois extérieures.• La mutualisaon et le partage de biensLa mutualisaon par la mise en commun d’espaces et d’équipements84 L L E, Le Développement durable vu par les européens : tendances(et idées reçues), 12 juillet 2010 sur hp://www.developpementdurable.be4.95

More magazines by this user
Similar magazines