Désolé j'ai ciné #6

djcmagazine

119

Fiallo et Julianna Guill, elle a formé le cover

band «The Girls», spécialisé dans les reprises de

chansons célèbres) mais aussi de la franchise

«Scream» de feu Wes Craven, son premier grand

rôle après quelques bifurcations dans le cinoche

indé ricain, se fera justement au casting du

quatrième - et excellent - opus de la saga, où elle

ne fera malheureusement pas long feu.

« Adolescente, j’étais accro aux «Scream»,

dont je connaissais les dialogues par coeur, et

je me souviens qu’ils ont tourné le second près

de chez moi. Je suis allé voir le tournage, et les

voir travailler comme ça, tard dans la nuit,

c’était vraiment cool. J’étais vraiment obsédée

par la trilogie, et avec des amis, on a même

tourné une petite parodie en vidéo intitulée

Yell. Quelque part en jouant dans le quatrième

film, la boucle est bouclée. »

Mais loin de s’enterrer dans un potentiel statut de

Scream Queen qui ne réussit guère à la majorité

des jeunes comédiennes, c’est tout naturellement

vers la comédie que sa personnalité pétillante

va faire des ravages, autant en tant que second

couteau de luxe («5 ans de Réflexion», «The

King of Summer», «En Taule : Mode d’Emploi»,

«Les Bonnes Soeurs», «The Disaster Artist»), que

premier rôle remarqué (l’excellent «Jamais entre

Amis», le moins défendable «Célibataire : Mode

d’Emploi»).

«GLOW» (dont la seconde saison est actuellement

disponible sur la plateforme), où elle joue

une actrice désespérément au chômage se

reconvertissant en catcheuse professionnelle

pour les besoins d’un show télévisé de plus en plus

populaire (son lien avec Netflix s’étend même avec

sa présence au casting vocal de la merveilleuse

série animée «BoJack Horseman»), elle s’est offert

une apparition chez rien de moins que Steven

Spielberg, dans le brillant «Pentagon Papers»,

sortie plus tôt cette année et reparti étonnamment

bredouille de la course aux statuettes dorées.

En attendant qu’un cinéaste de renom - ou pas

- lui offre enfin le grand rôle qui lui permettrait

de pleinement exploser au sein de la jungle

Hollywoodienne et aux yeux des cinéphiles du

monde entier, l’actrice, trente-cinq au compteur

(elle ne les fait pas), balade tranquillement mais

sûrement son joli minois sur les deux médiums

majeurs.

D’ailleurs, on la retrouvera à nouveau, vocalement,

d’ici février prochain au casting du très attendu

«La Grande Aventure LEGO 2».

Et force est d’avouer que, même si beaucoup

d’entre nous n’aiment pas forcément le brie, il est

nettement plus difficile de ne pas vraiment adorer

la Brie (désolé...) !

Jonathan Chevrier

Mieux, alors qu’elle porte sur ses larges épaules

la série originale - et vraiment délirante - Netflix

More magazines by this user
Similar magazines