Désolé j'ai ciné #6

djcmagazine

S. AVEC MANU PAYET, JONATHAN COHEN... 1H42

51

27/06

Comme une sorte de rencontre au sommet entre trois

figures phares de l’humour français issu de la culture internet,

“Budapest s’avère être une comédie bien moins

creuse qu’il n’y paraît. Si son premier quart peut d’abord

nous faire craindre un “Very Bad Trip sorti 10 ans trop

tard, il se détache finalement assez vite de son esprit beauf

pour, à l’inverse, se remettre en question et prendre du

recul sur les conséquences néfastes de cette vision vulgarisée

du monde extérieur.

De même, la réalisation de Xavier Gens (plutôt habitué

aux films d’horreur à la subtilité relative) sied à l’atmosphère

du scénario de Manu Payet et de Simon Moutairou

d’une belle manière, oscillant toujours entre une stylisation

clipesque de la folie nocturne de la capitale hongroise

et un maintien constant du retour insidieux vers

la réalité, personnifié ici par les génialement garces Alice

Belaïdi et Alix Poisson.

Néanmoins, c’est bien l’alchimie du trio Manu Payet/Jonathan

Cohen/Monsieur Poulpe qui porte véritablement

le film, lui donnant une ambiance décontractée, rafraîchissante

et souvent drôle, mettant l’accent sur le grand

talent d’improvisation de ces trois têtes d’affiche. Tous

ces éléments permettent au final à “Budapest” d’être un

moment agréable qui, à défaut d’être marquant sur le

long terme, a le mérite de se suivre sans déplaisir et d’éviter

de tomber dans le piège de l’œuvre gratuitement provocatrice.

Tanguy Renault

More magazines by this user
Similar magazines