Views
9 months ago

2215048--A-PDF-X

6 TH INTERNATIONAL

6 TH INTERNATIONAL CONFERENCE KINDERPROGRAMMA ENGLISH HUMANIZING CULTURE, ART AND MEDIA How and why images, produced by Africans, find an (their) audience? One of the principles of Afrika Filmfestival is a critical approach towards the image of Africa and its people in culture, art and media. AFF aims to dismantle the stereotypes of the “other”. It wants to denounce the underlying forces that lie at the basis of seeing fellow human beings as “the other”. AFF pays special attention to how the colonial legacy is still present in many different ways in today’s culture. According to AFF, the “other” is a fictional creation, a form of dehumanization. Can we talk about a “mirror effect”: “What you say about someone else, is in fact about yourself?” AFF wants to unveil the mechanisms that underlie these stereotypes and the elements that have strengthened and keep on strengthening them up to today. To see how these are reflected in visual productions: film, photography, paintings and sculptures, publicity, music videos, comic strips and fashion. It is an inquiry into how Africans (and the African diaspora) produce their own images and how they have approached culture in the past and are approaching it nowadays. It goes beyond issues such as VR 20 APRIL 2018 _ 14:00 M - Museum, Vanderkelenstraat 28, 3000 Leuven dominance and topics and it involves more than resistance. It is about self-awareness, about sharing experiences necessary for the development of a society without discrimination and for the development of identities that connect rather than limit each other. It is also about the basic values of every society where respect for others and human rights are central. What are the obstacles for films or “images” that bring a non-stereotypical image of Africans and African culture, and what prevents them from penetrating the European, Belgian or Flemish media landscape? In 2017, the conference focused on who defines the other and how? Who makes the “other” or why is there an “other”? Why are artists, filmmakers, photographers, graphic artists, etc. confronted with incomprehension when they denounce this polarization? This year, the conference will focus on how and why images made by/about Africans - in a non-stereotypical way - find their way to the public. The channels that send Western images into the world, including to Africa, often only seem to function in one direction. Since these channels dominate the media landscape with their impact on culture, art and media, we may ask ourselves: how and why do images of Africans find their way to the audience? It is a matter of cultural diversity, cultural enrichment, essential to exceed the limitations of ourselves. 152

KINDERPROGRAMMA CONFERENCE FRANçAIS L’une des idées phares d’Afrika Filmfestival (AFF) est de jeter un regard critique sur l’image de l’Afrique et de sa population dans la culture, l’art et les médias. AFF vise à démonter les stéréotypes de « l’autre ». Il entend dénoncer les forces sous-jacentes qui nous font voir notre semblable comme « l’autre ». Il accorde ainsi une attention particulière au fait que l’héritage colonial est toujours présent de manières très diverses dans notre culture. AFF considère « l’autre » comme une création fictive, une forme de déshumanisation. Y a-t-il un effet miroir : « quand tu parles de l’autre, c’est de toi qu’il s’agit » ? AFF veut mettre en lumière les mécanismes qui sont à la base de ces stéréotypes et les éléments qui les ont renforcés et qui continuent, aujourd’hui encore, à les renforcer. En bref, il s’agit d’examiner comment ils se manifestent dans la production visuelle en général : cinéma, photographie, peinture et sculpture, publicité, vidéos musicales, bande dessinée et mode. Il s’agit d’une quête visant à déterminer comment les Africains (et les diasporas africaines), dans ce contexte, produisent eux-mêmes leurs images et comment ils abordent la culture d’hier et d’aujourd’hui. Cela va au-delà des concepts de domination ou de soumission et ce n’est pas seulement une question d’opposition. Il s’agit de la conscience de sa propre image, du partage d’expérience indispensable à la construction d’une société non discriminante et du développement d’identités qui unissent plutôt que de limiter. Il s’agit des valeurs fondamentales de toute société dans laquelle le respect des autres et les droits de l’homme occupent une place centrale. Quels sont les obstacles que rencontrent les films ou les « images » qui donnent une image non stéréotypée des Africains et de la culture africaine ? Pourquoi ne percent-ils pas – ou très rarement – dans le paysage médiatique européen, belge ou flamand ? En 2017, la conférence AFF s’était penchée sur la question : qui définit l’autre et comment ? Qui fait « l’autre », ou pourquoi y a-t-il un « autre » ? Pourquoi les artistes, les cinéastes ou les photographes se heurtent-ils à une incompréhension lorsqu’ils dénoncent cette polarisation ? Autant de question récurrentes et fondamentales qui sont inhérentes à la conférence. Cette année-ci, le thème porte sur la question : comment et pourquoi les images réalisées par des Africains ou sur les Africains – d’une manière non stéréotypée – arrivent-elles à atteindre le (leur) public ? Les canaux qui envoient les images occidentales dans le monde, y compris en Afrique, semblent souvent fonctionner à sens unique. Étant donné qu’elles dominent le paysage médiatique, avec leur impact sur la culture, l’art et les médias, cela nous amène naturellement à la question de savoir comment et pourquoi les images des Africains arrivent à trouver le – ou un – public. C’est une question de diversité culturelle ou d’enrichissement culturel, essentielle pour, avant tout, dépasser nos propres limitations. NEDERLANDS Eén van de uitgangspunten van het Afrika Filmfestival is de beeldvorming van Afrika en zijn bevolking in cultuur, kunst en media kritisch onder de loep te nemen. Het AFF beoogt de ontmanteling van de stereotypen van de “andere”. Het wil de onderliggende krachten aan de kaak te stellen die ons de medemens doen zien als “de andere”. Het schenkt daarbij bijzondere aandacht aan hoe de koloniale erfenis nog altijd op de meest diverse wijze aanwezig is in onze cultuur. Het AFF ziet de “andere” als een fictieve creatie, een vorm van ontmenselijking. Is er sprake van een spiegelbeeld: “Wat je zegt ben jezelf?” AFF wil de mechanismen blootleggen die aan de basis liggen van deze stereotypen en de elementen die deze versterkt hebben en vandaag nog verder versterken. Kortom, kijken hoe deze tot uiting komen in de algemene visuele productie: film, fotografie, schilder- en beeldhouwkunst, publiciteit, muziekvideo’s, stripverhalen en mode. Het is een zoektocht naar hoe in deze context Afrikanen (en de Afrikaanse diaspora) zelf hun beelden produceren en hoe ze de cultuur in het verleden en in het heden benaderen. Het gaat om meer D 153

P U M A L Y N X
HiZZ` _Z a^X]i de - Averbode
D I G I TA L E R E F L E X C A M E R A - Nikon
下载PDF (505k) - Kohler
D I G I TA L E R E F L E X C A M E R A - Nikon
Praktijk voordelen van PDF/X-4 en de manier om één en ander te ...
X - Pythagoras
[PDF] Pixar a computer story - Filmmagie
Download here a portfolio in PDF - Eelco Maan
A-blad Ladders en trappen (PDF) - Arbouw
M A T R I X / A L U M N I - Technische Universiteit Eindhoven
A &
| \a..
E X T R A B I J L A G E - Palet
FileList Convert a pdf file! - Cantieri di Sarnico
voor de leerkracht - Ben X.
BLECHTECHNIK - x-technik
H X 310 - Robland
Kubota Grand X
x-tatic analog - Sharkoon
DE BMW X NIEUWE GENERATIE.
Nissan X-Trail
De X-factor - Universiteit Leiden
Porsche - X-Yachts
O - Theater X net
X-mas factor - Zinbox.nu
Boy A (pdf)
Voordelen PDF/X-4 & Testen van Uw Workflow - Ghent Workgroup
X X-TATIC SOUND CONTROL UNIT 88 - Sharkoon
X-TEK Line Manual - Scubapro