LA CIVILISATION FRANÇAISE

tinread.usb.md

LA CIVILISATION FRANÇAISE

pes alliées obligent la Turquie, l’Autriche et l’Hongrie à capituler.Le 11 novembre, sous la pression des Alliés et de la Révolution àBerlin, l’Allemagne est forcée à signer l’armistice.► l’an 1919 - Après la signature de l’armistice commencentles négociations des traités entre les belligérants. La Conférence dela Paix réunit à Paris les représentants de 27 pays alliés ou neutresmais « elle ignore » les vaincus et la Russie. Pendant les discussions,des divergences entre les vainqueurs apparaissent: d’une part, leprésident des Etats-Unis Wilson qui propose une paix idéale baséesur le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, veut empêcher denouvelles guerres grâce à une Société des Nations. D’autre part, laFrance avec Clemenceau qui a pour soucis essentiels la sécurité dupays et la réparation des dommages de guerre causés par « l’agresseurallemand »; la Grande-Bretagne avec Lloyd George qui craintune trop grande croissance de la puissance française; l’Italie enfinqui rappelle avec aigreur les promesses faites par les Alliés de luiaccorder une partie des dommages de guerre. Enfin, avec beaucoupde difficulté, les discussions aboutissent à la signature du traité deVersailles. Mais ce traité humilie l’Allemagne qui est déclarée responsablede la guerre et qui doit verser 132 millions de marks-or deréparation, dont 52 % à la France. Par ce traité on lui interdit deposséder ni aviation, ni artillerie lourde, ni marine de guerre, nichars et son armée est réduite à 100 000 hommes. L’Allemagne doitaussi rendre l’Alsace et la Lorraine à la France. L’union avecl’Autriche lui est interdite. Ses colonies du Pacifique sont attribuéesà l’Australie et au Japon; celles d’Afrique (Cameroun, Togo etc.)sont partagées entre la Belgique, l’Angleterre et la France. Ainsi, àl’issue de la I -ière guerre Mondiale, la carte politique de l’Europecentrale est profondément modifiée. De nouveaux Etats sont apparus,comme la Tchécoslovaquie, la Yougoslavie, la Pologne.► l’an 1920 - La droite conservatrice, bénéficiant du prestigede la victoire, emporte les élections législatives et forme le Blocnational. Elle réprime durement l’agitation ouvrière, mais ne peut résoudreles difficultés financières. Le 17 janvier 1920, Paul Deschaneldevient président de la République. Au mois de décembre la Sec-- 102 -