sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

amusante, le lama des différents bouddhismes népalais s’est souvent rallié à lui. Ne

134

représentait-il pas une forme d’opposition à l’hindouisme dominateur ?

- nombreux sont les dirigeants maoïstes qui ont acquis une culture politique, ont lu les

textes des auteurs révolutionnaires : Marx, Lénine, Mao Zedong qui ont fondé leur

croyance sur le matérialisme dialectique. Ceux-là ne sont pas croyants, ils ne pratiquent

aucune religion. Ce qui n’empêche pas un grand nombre d’entre-eux d’afficher des

signes de croyance hindoue : tika... Contraintes électorales et attitudes démagogiques

sont liées.

ECONOMIE. LE SOCIAL

De Chauban dans Société and State building in Nepal.

Le règne Rana était sans nul doute autocratique, mais il a apporté la paix ainsi qu’un certain ordre

et la sécurité. Mais ce qui a suivi leur éjection a apporté à nouveau le régime d’une poignée de

privilégiés au lieu d’établir le règne des représentants du peuple.

Le Népal post-Ranas se caractérise, malgré sa rigidité, par le désordre social et par son

impuissance à créer une dynamique économique. En témoignent, les troubles sociaux

incessants, la guerre civile, les révolutions mais aussi l’absence de textes législatifs, ou,

quand ils existent, leur non application ou leur application partielle qui donnent

naissance à un laisser faire indescriptible. On peut illustrer cela par :

- l’invraisemblable façon de conduire les véhicules, l’oubli du Code de la route, le

puissant lobby des transporteurs, le laxisme intéressé des policiers. Tout cela entrainant

des morts, une intolérable pollution sonore et atmosphérique!

- les textes législatifs dont on détourne le sens, la falsification de chiffres... Dis par un

responsable, la main ouverte et tendue : « Cette clause vous interdit de ... » Puis dans un

sourire : « C’est pourquoi, sur le document, je modifie votre date de naissance. »

- ...

Dans quel état est ce pays ! L’intérêt, voilà quel était le but premier des dirigeants.

Chacun de ces dirigeants agissait dans sa sphère avec, pour but principal,

l’enrichissement. Que de lacunes dans la gestion du pays ! Aucun organisme comparable

à notre cour des comptes, aucun véritable contrôle permettant de déceler les

134

More magazines by this user
Similar magazines