sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

245

Au cours des opérations Romeo et Research, les paysans ont fui dans la forêt pour échapper aux

maoïstes. Les maoïstes tuent, torturent, volent, saccagent, brûlent, détruisent...

J’aurais pu évidemment lire les rapports de l’O.N.U., d’Amnesty International, je n’étais

pas raccordé à internet, je n’étais pas assez motivé par la politique pour le faire. J’ai

appris bien plus tard la réalité. C’étaient les forces de l’ordre qui avaient obligé les

maoïstes et les mao-badis–partisans, ou les simples amis des maoïstes- à fuir dans la

forêt, c’étaient les forces de l’ordre, qui, dans les villages, avaient tué, torturé, violé !

Fin de la guerre :

The accountability Watch Comittee, a collective initiative for accountability, has asked the

governement not to promote Major General (nom supprimé) who faces serious accusations of

humans rights violation…Serious accusations including the disapearing of 49 detainers from

Battalion which was under his command during the time of the conflict.

Oui les maoïstes avaient aussi tué, fait fuir des personnes -j’en ai connu quelques unesdes

lieux où ils exerçaient le pouvoir : c’étaient des représentants du gouvernement, des

grands propriétaires – il suffit de peu de terres dans un pays où sévit le servage, pour être

considéré comme un grand propriétaire- des politiciens engagés, des banquiers, des

usuriers, oui des usuriers...Mais ceux qui avaient répandu la terreur, qui avaient tué,

torturé étaient les membres des forces de l’ordre. La propagande était bien faite, combien

d’Occidentaux résidents, combien d’Occidentaux touristes ou trekkeurs influencés par

cette presse anglophone, par les propos savamment colportés par les gens de caste, les

nantis, la bourgeoisie éclairée –parmi lesquels il faut compter les patrons et les cadres

des agences de voyage, de trek- ont gobé le tout et ensuite braillé :

Les maoïstes tuent, ils font fuir les paysans, 13.000 ont quitté leurs terres.

Ils font fuir les enfants, ils font combattre des enfants... !

Ils ont fait fuir les paysans, des milliers sont à Katmandu, d’autres à l’étranger (sic).

Les trekkeurs rajoutaient :

Les maoïstes rançonnent les habitants, ils rackettent.

Nos guides ont peur de rentrer dans leurs villages.

Et avec un sourire moqueur :

Ils prélèvent l’impôt révolutionnaire.

Pauvres trekkeurs qui étaient obligés de payer 1000 à 2000 roupies : 10 à 20 euros !

245

More magazines by this user
Similar magazines