sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

269

- lutte contre la corruption.

- lutte pour que les fonctionnaires soient présents à leurs lieux de travail.

- un salaire minimum pour les coolies est imposé.

Bien peu de choses pour un gouvernement révolutionnaire qui succède à dix ans de

guerre civile, à deux cents ans de régime autocratique ! De plus ce programme n’est pas

intégralement appliqué, ce qui démontre d’ailleurs que ce gouvernement n’agit pas en

dictateur.

Mais tout cela s’explique par le fait que ce gouvernement n’est qu’un gouvernement

provisoire. Il n’est là que le temps nécessaire à la rédaction et à l’approbation par

l’Assemblée de la future Constitution.

Le problème essentiel auquel est confronté le gouvernement maoïste de Prachanda-

Pushpa Kamal Dahal naît de l’intégration de la People Liberation Army, l’armée

maoïste, dans la Népal Army, l’armée nationale du pays. Et c’est d’ailleurs ce

problème qui indirectement conduira Prachanda à démissionner. C’est ce problème

jamais résolu qui va conduire à la non rédaction dans les délais prévus de la future

constitution du Népal.

On verra plus loin qu’en mai 2010, alors que la date limite est le 28 mai, le problème ne

sera toujours pas résolu !

On le sait, c’est l’O.N.U.-U.N.M.I.N. qui a demandé que soit réalisée l’intégration des

combattants maoïstes compétents dans la Népal Army. Le nombre de ces combattants

maoïstes à intégrer étant décidé par une commission composée de spécialistes militaires

membres de cette O.N.U-U.M.I.N. Mais cette intégration, si le nombre de combattants

est élevé, peut conduire à une armée nationale maoïste. Or la Népal Army est toujours

commandée par un état-major de Chétri fidèles à la monarchie ou par défaut au parti

Népali Congres. De plus, les partis de droite dans lequel s’encastre le parti communiste

Union Marxist Leninist sont hostiles à cette intégration. C’est pourquoi tous vont s’allier

pour empêcher ou du moins freiner cette intégration. Evidemment la position de l’Inde

n’est pas à préciser, ni l’influence qu’elle aura sur la politique népalaise. Toute la

politique ultérieure, y compris l’impossibilité de rédiger la constitution du pays, qui est

le but des gouvernements provisoires, va donc être conditionnée par ce problème.

269

More magazines by this user
Similar magazines