sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

saluer. Emotion. Nombreux porteurs de drapeaux rouges portant faucille et marteau.

Certains stylisés, certains de fabrication artisanale. Une femme porte un drapeau rouge

sur lequel figure en haut à gauche l’étoile à cinq branches symbole du communisme

népalais et en son centre un grand point d’interrogation. Je questionne : « Qu’est-ce ? »

On me répond : « C’est le drapeau des disparus. » On m’explique : Son mari n’a jamais

été retrouvé. L’armée et la police, on le sait aujourd’hui, n’étaient pas des fervents

applicateurs des Droits de l’homme. Tout à coup un cri :

- Des Newars ! Des Newars sont venus !

Les Newars sont toujours anti-hautes castes, mais ils ne sont pas toujours pour le peuple

323

et la révolution.

Le défilé commence, direction le parc de Thundikel. Au moins trois heures de marche au

pas lent d’une manifestation. Que de monde ! Moi, le solitaire, c’est la première fois de

ma vie que je défile dans une manifestation et je pense aux mots de Victor Hugo :

Une foule a trop de têtes pour avoir une pensée.

Mais en moi, qui fais oublier ces mots, une sorte d’enthousiasme. Nous sommes

canalisés entre deux files de membres de la Young Communist League qui se tiennent

par la main. Nous allons en ordre parfait –ce qui démontre d’ailleurs que, si on l’éduque,

le Népalais est capable de discipline- le long des rues étroites. Cris, coups de sifflets,

slogans :

- Mourdabad Rastrapati.

Mort au Président de la République. C’est lui qui, soutenu par l’Inde et les pays

occidentaux, a donné priorité au pouvoir civil sur le militaire.

- Janta zindabad.

Peuple vive (le).

- Prachanda zindabad.

Prachanda vive.

- Ekikrit Nekapa mao-badi zindabad.

Unis Népalais maoïstes vive (les)

Le long de la rue, devant les magasins, des personnes nous regardent défiler. Des rires,

des saluts, des seaux d’eau : il fait chaud. Mais aussi des visages fermés, des regards de

glace ou chargés de haine ! Les cortèges se rejoignent au parc de Tundikel. Foule

323

More magazines by this user
Similar magazines