sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

Ces mouvements véritablement révolutionnaires qui ont eu pour but le changement

profond de la société népalaise ont baptisé leurs mouvements du nom de communiste et

de maoïste. Ces mots qui sont pour de nombreux Français, nombre d’Occidentaux,

ridicules ou dangereux, car on ne voit que le mauvais usage qu’en ont fait les dirigeants

de certains pays, symbolisent pour les misérables népalais l’espoir, le moyen de modifier

la société dans laquelle ils vivent -les mots Lutte contre la misère, ne suffisant, hélas

jamais, à rassembler les hommes- Il faut bien comprendre puis retenir cela qui explique

tout :

206

La société népalaise était à l’aube des contestations, un pays de monarchie quasiabsolue

ou absolue comparable à celle de la France des années 1780.

Pour admettre ce que j’écris, je le répète sans me lasser, il faut lire le cahier : Misères

comparées entre la France et le Népal. A défaut, il faut toujours garder en tête que le

Népal est le pays le plus pauvre de l’Asie, qu’il règne dans ce pays une misère dont la

force : intensité plus niveau statistique, ne peut être estimée que par des Occidentaux

sensibles à la misère, ayant voyagé en terres pauvres. Il faut toujours garder présent en

mémoire que l’espérance de vie des habitants de ce pays ne dépasse 50 à 55 ans que dans

les villes (moins de 85% de la population). Que le taux d’illettrés avoisine les 55 %. Que

le régime politique du Népal était du type féodal : la société népalaise était dirigée par

une royauté et des privilégiés, et que, dans cette société régnait l’arbitraire. Que les

Népalais étaient majoritairement sous la coupe de prêtres : les Bahuns de l’hindouisme,

les lamas du bouddhisme. Les trekkeurs, gens de droite, les résidents qui sont liés au

business népalais, les résidents qui vivent dans leur microcosme à parfum de

colonialisme, ceux qui simplement aiment l’argent, ainsi que les so-called gens de

gauche bien installés dans leur société de marché, ne comprendront pas cela. Ce n’est

pas important, je n’écris pas pour eux.

COMPARAISONS

Il faut répéter et retenir que le mot communiste, les noms Marx, Lénine, Mao Zedong..., que l’on

retrouve souvent dans ce texte, ne sont pas ridicules au Népal. En France, dans les pays occidentaux,

ces mots portent en eux l’échec et les crimes de l’expérience soviétique. Expérience qui n’était

206

More magazines by this user
Similar magazines