sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

Au nom des Droits de l’Homme, les médias népalais, suivis par les médias occidentaux,

ont parlé et parlent régulièrement des manquements aux Droits de l’Homme sinon des

285

crimes contre l’humanité commis par les maoïstes. A savoir :

- création de milices armées,

- assassinats,

- déplacement de personnes,

- extorsions de fonds,

- destruction de biens nationaux ou privés,

- confiscations de terres.

Des révolutionnaires n’ont donc pas le droit de lutter et de confisquer ? On oublie que

ces guerriers luttaient pour les Droits de l’Homme, contre un régime autocratique ? Ils

combattaient, dans le cadre d’une révolution, la misère, l’arbitraire, la féodalité... qui

sont les valeurs négatives à celles des Droits de l’Homme.

De plus, même si les maoïstes n’ont pas été des enfants de chœur, ils n’ont pas commis

le 1/10 ème de ce qui leur est reproché. On oublie un peu vite que de nombreux actes

répréhensibles sont à imputer à des bandits Kao-Badi, des faux maoïstes. Et on oublie

qu’en politique tout est bon pour détruire l’adversaire. Les agences népalaises, les

médias népalais anglophones dans lesquels puise l’information internationale, citent tous

les jours des manquements aux Droits de l’homme qu’ils attribuent aux maoïstes. Après

quelques jours on s’aperçoit que la plupart sont des faux. Telle jeune journaliste est

agressée par des inconnus. On l’a voit en photo sur un lit d’hôpital, inconsciente, une

minerve autour du cou. Court commentaire qui indique que les coupables ne peuvent

être que des maoïstes. Les journaux crient : scandale, ils exigent une enquête et que les

coupables soient punis. Cela dure un temps puis survient le silence. Quelques jours plus

tard : un homme d’affaires est tué, ce ne peuvent être que des maoïstes qui l’ont

assassiné. Ici, des jeunes sont boxés. Les coupables, affirment les médias, sont des

membres de la Y.C.L. la Young Communist League... Là un directeur d’école privée qui

refuse de payer est tabassé par des jeunes communistes. On le voit, gisant, couvert de

pansements. Qu’y a-t-il sous ces pansements ? Un médecin disparaît : Ce ne peuvent être

que des maoïstes qui le séquestrent... Toutes ces affirmations s’éteignent curieusement

285

More magazines by this user
Similar magazines