sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

nepalsherpasig.fr

sur les mots guerre civile au nepal - Népal Sherpa Sig

TITRE VII

L’APRES GUERRE

SUR LES PARTIS POLITIQUES.

Il y a plus de 20 partis politiques au Népal ! A la fin de la guerre, il n’y a pratiquement

pas eu, dans ces partis politiques, d’importantes modifications. On retrouve ainsi de

252

l’extrême droite à l’extrême gauche.

- Les partis royalistes : le Rastriya Janashakti Party, le R.J.P. et le Rastriya Prajatantra

Party, le R.P.P., le Rapapa ou Raprapa disent les Népalais, ont fusionné. On trouve dans

ces partis des ultras royalistes et des modérés. Evidemment, tous sont contre la

République, pour une monarchie des rois Shah et le maintien des hautes castes

dominantes. On trouve aussi dans ce parti des hindouistes intégristes, fervents prosélytes

qui n’hésitent pas à utiliser des méthodes fort peu démocratiques. Ce parti comprend de

nombreux Chétri, le roi, incarnation de Vichnu, est de la caste des Chétri. L’armée,

dirigée par des Chétri, est donc profondément royaliste. Les dirigeants (2010) du parti

royaliste se nomment : Surya Bahadur Thapa et Lokendra Bahadur Chand. Un ministre

de l’intérieur du roi Gyanendra, Kamal Thapa, a été particulièrement actif et virulent

pendant la guerre. Il a été condamné et emprisonné pour malversations après la guerre.

- Des mouvements de droite : parmi eux des partis qui regroupent des partisans d’un

Madesh autonome ou même franchement indépendant. Citons-les :

- Madhesi Jana Likar (ou alikar) Forum. (Jana : peuple.) dont le leader est Yadav

Upendra.

- Teraï Madesh Loktantrik (de loktantra : démocratie.).

Ce sont des membres de ces groupes, parfois rassemblés en milices armées, qui ont, au

moment du gouvernement provisoire, froidement assassiné une trentaine de cadres

maoïstes dans leur camp.

252

More magazines by this user
Similar magazines